Page 1

Résumé (sujet et structure) Rwanda, génocide de 1994. Ce documentaire dresse le portrait de cinq paysans Hutu chez eux, dans les villages de cette immense campagne rwandaise. Chacun raconte son vécu, ses motivations pour secourir d'autres paysans qui leur ressemblent, appelant à la grâce de Dieu pour les sauver. Ils ont traversé ces épreuves risquant leur vie et celles de leurs enfants pour sauver un frère Tutsi de la campagne voisine. Aujourd'hui ils se souviennent de la terreur d'être arrêtés, mais aussi de ce sentiment d'incompréhension et de colère face à une guerre qui les a dépassés, se considérant tous paysans égaux. Ce film a été sélectionné dans la catégorie «Premiers Films» au Festival du Réel 2010. Avis personnel et professionnel La réalisatrice honore la nature humaine de ces paysans Hutu qui ont partagé leur quotidien, durant la guerre civile, avec des Tutsi qu'ils ont caché chez eux, certains ayant même marché des heures entières dans la nuit pour atteindre le fleuve qui les conduira vers la liberté. Une campagne silencieuse filmée en grands plans d'ensemble illustre la vie dans cette contrée du Rwanda et sert de pause aux entretiens entre chaque personnage. Elle donne également au film ce rythme apaisant en même temps qu'elle interroge le spectateur sur la mémoire de cette terre. Les hommes travaillent les champs, jouent ensemble, la vie paraît si tranquille en harmonie avec la nature, que l'on a du mal à imaginer un génocide en ce lieu. De la même manière, la réalisatrice a choisi de filmer les cinq paysans Hutu en longs plans fixes qui laissent ainsi le temps à la parole de s'installer, à son propre rythme. De gros plans fixes de ces visages marqués au regard profond soulignent leur parole. Marie-Violaine Brincart signe un film profondément humaniste sur un sujet grave, un génocide. Et comme dit un des personnages «Satan, ce sont les Malins, les


Intelligents... et si Dieu était un homme ?... Qui a dit que Dieu n'était pas un homme ?». L'esprit d'analyse, de sagesse humaine de cet homme montre la liberté d'esprit qu'il a atteint et qui lui a permis de sauver ses frères. Nom du visionneur: Ch r istine Puig............…………...... proposition pour la Bibliothèque de Toulouse (Mediathèque J. Cabanis)..............

Date: 04/04/2010..............................................OU I REVOIR

- NON - A

Au nom du père  

Film documentaire

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you