Issuu on Google+

réunion des vidéothecaires et bibliothécaires responsables des fonds audiovisuels du 31 mars 2011 à la mediathèque Odyssud de blagnac (31)

34 participants pour 25 médiathèques de la région et 4 structures partenaires : • 6 BDP : Ariège, Haute-Garonne, Gers, Hautes-Pyrénées, Tarn, Tarn et Garonne • 16 BM ou bibliothèques intercommunales : Albi (81), Négrepelisse (82), Muret (31), Blagnac (31), Gaillac (81), Mazamet (81), Fenouillet (31), Rodez (12), Montauban (82), Cahors (46), Luc La Primaube (12), Communauté de communes du Quercy Caussadais (82), Rieupeyroux (12), Tournefeuille (31), Montauban (82) et la BMVR de Toulouse (Cabanis) • Université Toulouse Le Mirail, Cinémathèque de Toulouse, BCE Airbus Etaient aussi représentés : Images en bibliothèques, l’APIAMP, le cinéma Le Central à Colomiers et le CRL Excusés : l’ESAV et le cinéma Le Rex à Foix Invités : Emmanuel Deniaud, vice-président de l’ARCALT et Marianne Palesse, déléguée générale d’Images en bibliothèques

Les rencontres Cinémas d’Amérique latine www.cinelatino.com.fr L’ARCALT (Association Rencontres Cinémas d’Amérique latine de Toulouse) et son festival ont été présentés par Emmanuel Deniaud, son vice-président. L’ARCALT, association loi 1901 créée en 1989, a pour objectif de faire connaître l’Amérique latine par le cinéma, de promouvoir et soutenir les cinémas latino-américains. L’ARCALT est subventionnée par l’Etat, la Région Midi-Pyrénées, le Conseil général de Haute-Garonne, la ville de Toulouse. Les activités de l’association et l’organisation des Rencontres sont assurées par une équipe de 7 personnes (5 ETP) et une vingtaine de bénévoles (près de 250 bénévoles dans la période du festival). La programmation permet de découvrir aussi bien des longs-métrages de fiction, des documentaires que des courts-métrages. Les films programmés n’ont pas de diffuseurs et sont souvent présentés pour la première fois. Les projections et les animations/rencontres se déroulent pendant 10 jours dans toutes les salles de cinéma de Toulouse (sauf UGC) et une dizaine en proche périphérie, dans 15 villes de Haute-Garonne et plus de 20 en région. Les 23èmes Rencontres se sont déroulées du 18 au 27 mars 2011 et ont totalisé 45 000 spectateurs dont 10 000 hors Toulouse. Depuis 1992, l’ARCALT, en partenariat avec les Presses universitaires du Mirail, édite la revue annuelle « Cinémas d’Amérique latine » (en version trilingue -espagnol/français ou portugais/français- depuis 1997). L’ARCALT décline toute une palette de propositions d’action culturelle pour le jeune public (enfants à partir de 6 ans), pour les scolaires et pour les étudiants : ciné-conte, ateliers de sensibilisation, activités pédagogiques, ciné-latino itinérant, etc. Plusieurs prix sont remis pendant les Rencontres dont le prix Signis du documentaire créé en 2003 et le prix lycéen du documentaire créé en 2011 (remis par la classe seconde générale du lycée professionnel agricole de Lavaur-Flamarens - partenariat avec le ministère de l’Agriculture). L’ARCALT souhaite créer en 2012 un prix du documentaire des médiathèques. Deux ou trois professionnels des médiathèques de Midi-Pyrénées feraient partie du jury (1 BMVR de Toulouse et 1 ou 2 d’une bibliothèque en région). Intégrer le jury exige de se rendre disponible sur 4 à 5 jours pendant les Rencontres. Les frais d’hébergement sont pris en charge par l’ARCALT. Lors de la prochaine réunion régionale en juin 2011, le CRL fera le point sur les candidatures des professionnels et adressera, si nécessaire, un courrier aux responsables des médiathèques pour faciliter la participation des vidéothécaires de Midi-Pyrénées à ce jury (constitution prévue en décembre 2011). La ville de Toulouse examine la possibilité d’une dotation financière pour ce futur prix du documentaire des médiathèques. Les médiathèques de la région pourraient acquérir le film primé chaque année pour l’intégrer à leurs collections. Le blog Vidéothécaires Midi-Pyrénées www.videothecaire-midipyrenees.com En un an d’existence, 1 600 visites ont été comptabilisées : 1/Paris (plus de 300 visites), 2/Toulouse, 3/Bordeaux, 4/Lyon, 5/Grenoble. Depuis 6 mois, il y a des visites tous les jours grâce au compte Twitter (900 tweets), à la page Facebook (84 amis) et via un journal du web (Scoop.it, page « Cinéma et alentours » créée en mars 2011 - 100 personnes par jour). Vidéothécaire est le mot-clé le plus utilisé. Le blog est devenu une plateforme très fréquentée par les professionnels mais aussi par des non professionnels.


Pour alimenter le blog, les informations sont à transmettre à Alexandra de la BM d’Albi alexkorte@voila.fr. Mois du film documentaire Bilan national 2010 par Marianne Palesse, déléguée générale d’Images en Bibliothèques 1222 structures participantes (en 11 ans, le nombre a été multiplié par 6) 2739 séances (1 598 réalisateurs programmés et plus de 2 000 films diffusés) Plus de 120 000 spectateurs (moyenne de 44 spectateurs par séance) Public très diversifié (53% sont des habitués de la manifestation, 47% de nouveaux publics – 41,6% du public a entre 35 et 60 ans) 70% des programmations organisées en partenariat 90% des projections accompagnées d’animation. Voir tous les détails dans la plaquette bilan remise lors de la réunion. Edition 2011 Un nouveau graphiste travaille sur le visuel 2011. L’actualisation du site national sera réalisée en mai. Une réorientation de l’aide de la SCAM pour la venue de réalisateurs est à l’étude. Après 10 ans d’existence et au regard de la considérable évolution de la manifestation, Images en Bibliothèques, le CNC, le ministère de la Culture et de la Communication, en lien avec les coordinations régionales, travaillent à la rédaction d’une charte nationale pour cadrer les objectifs et les modalités de fonctionnement du Mois du film documentaire. Projets 2011 en Midi-Pyrénées BM Cahors : L’Inde – BMVR de Toulouse : Mémoire et transmission – BDP Tarn et Garonne : Le portrait – BDP Ariège : Gens d’ici et d’ailleurs (Les peuples du monde) – BM Albi : La musique dans tous ses états – BM Rodez : courts-métrages documentaires. D’autres projets sont à l’étude dans les BM de Rieupeyroux, Luc La Primaube, Négrepelisse, Mazamet, Colomiers, à l’université du Mirail et à la BDP des Hautes-Pyrénées. Voir autrement le monde, 30 ans de cinéma ethnographique - Festival international Jean Rouch Du 8 au 10 mars 1982 se déroulait à Paris le premier Bilan du film ethnographique. Depuis, plus de 1 300 films venus du monde entier ont été projetés, reflets de l'évolution sociale et culturelle des sociétés humaines et de la richesse de leur diversité. Créée par le cinéaste et ethnographe Jean Rouch, cette manifestation internationale, entre culture et science, est organisée par le Comité du film ethnographique. Trente ans de cinéma pour voir autrement le monde, découvrir, comprendre et réfléchir sur le devenir des hommes, dépasser la placide description de la réalité, sortir des chemins battus de l’exotisme, enfin pour entendre la parole de tous. Cet engagement que s’est fixé le Comité du film est plus que jamais d’actualité à l’heure de la globalisation et de l’uniformisation. Ce cinéma sur le réel existe, nous le projetons et nous le défendons. Le Bilan du film devenu, en 2008, Festival International Jean Rouch, manifestation de référence, fêtera, en 2011, les trente ans de son existence par l’organisation d’évènements exceptionnels dans différents lieux de Paris, en province et à l’étranger, à la rencontre d’un public toujours plus enthousiaste et curieux. À cette occasion, les programmations permettront de côtoyer de nouveaux spectateurs et de poursuivre le travail de diffusion du cinéma documentaire ethnographique mené par le Comité du film. Comité du film ethnographique A l’initiative de la Cinémathèque de Toulouse et du Muséum d’histoire naturelle de Toulouse, ce festival se déclinera en novembre 2011 en Midi-Pyrénées : - Peuples et musiques au cinéma : films ayant reçu le prix Bartok (27 au 30 octobre) - Cinémathèque : films ethnographiques du patrimoine (4 au 6 novembre) - Muséum : 4 films (17 au 20 novembre, 3 et 4 décembre) - BMVR / Cabanis : 2 à 4 films intégrés dans la programmation Mois du film documentaire (22 au 27 novembre). Les bibliothèques de Luc La Primaube et de Négrepelisse, intéressées par une programmation issue de cette sélection, regrettent de ne pouvoir visionner les films et préfèrent attendre 2012 pour participer à cette manifestation si elle s’inscrit durablement sur le territoire régional. Le CRL consacrera la 3ème de couverture du programme régional à cette manifestation. Colloque CLEMI Le rectorat a repositionné le CLEMI (Centre de liaison de l’enseignement et des médias d’information) sur l’éducation aux médias et a nommé une nouvelle coordinatrice chargée d’élaborer un nouveau projet. Le colloque annuel du film documentaire à Toulouse est donc abandonné. L’équipe organisatrice du colloque pendant 17 ans a le projet de


créer une association indépendante de l’Education nationale pour mettre en place une manifestation sur le thème du documentaire. Il s’agirait non d’un colloque mais d’un festival annuel (sur un week-end en janvier ou novembre) mêlant projections et temps de rencontres, réflexion et débats. La vidéo à la demande (VOD) Images en Bibliothèques a le projet d’organiser une journée de formation sur la VOD en octobre à Paris et pourrait réfléchir à une déclinaison en 2012 en Midi-Pyrénées en partenariat avec le CRL. Principales attentes des professionnels de la région : • recensement des offres • retour d’expériences • articulation des collections DVD et VOD • offre VOD régionale • accompagnement des usagers et du personnel. La collection UniversCiné est dorénavant sur ArteVod qui propose un nouveau service aux médiathèques : installation d’une plateforme, formation, envoi de notices. Informations auprès de Caroline Ghienne : c-ghienne@artefrance.fr

La prochaine réunion régionale se déroulera en juin 2011 à la BM de Rodez et sera consacrée au visionnement de films d’animation.


Compte-rendu reunion du 31 mars 2011