Page 1

EDITO Bamako

Bonjour à toutes et à tous, Nous avons le plaisir de vous présenter " la feuille de chou GPLV " Nous espérons que ce petit journal vous plaira, que vous y trouverez des informations intéressantes. Je remercie tous les protagonistes qui ont travaillé d'arrache pied pour pouvoir vous le présenter aujourd'hui! Celui-ci a été mis en place dans la continuité du forum et donc de l'association, son but est de nous faire connaître encore et toujours et de promouvoir les équidés en urgence. N'hésitez pas à diffuser ce magazine - plus les gens nous connaîtront et plus ils nous aideront voire sauveront des équidés!! Je profite de la feuille de chou pour remercier tous les intervenants (membres actifs, hébergeurs, donateurs, transporteurs, parrains, marraines, membres SOS, délégués régionaux, administrateurs du forum, rédacteurs et bien sur toute l'équipe des membres du bureau) grâce à vous, nous formons une famille de cœur solidaire. Nous affrontons tous les jours des situations plus ou moins délicates, nous assistons à des coups de foudre, à la formation de jolis couples ... c'est ça la famille!! Depuis l'ouverture de Galop pour la Vie nous avons pu sauver presque 140 équidés, mais malgré nos efforts nous avons parfois perdu une âme comme Lili. Lili était une petite ponette fourbue, nous l'avons sortie de l'enfer avec son amie Summer. Malgré le combat du vétérinaire et du maréchal et notre volonté de lui faciliter la vie, nous n'avons pu qu'abréger ses souffrances en la laissant partir dignement ... Lili sera à tout jamais dans nos cœurs! Maintenant je vous laisse apprécier la qualité des articles proposés ce mois-ci! A bientôt sur le forum! Karine Présidente de GPLV

Page 2

SOMMAIRE Page 1 : Edito et Sommaire Page 2 : La belle histoire du mois : Bamako Page 3 : Education du cheval : Préparez son arrivée! Page 4 : Le cheval du mois : Tic Tac Page 5 : Interview de la présidente de GPLV Page 6 : L'urgence du mois : Voll Tell Page 7 : Les questions des lecteurs

Voll Tell Page 5


Si je pouvais vous parler de mon compagnon, je vous dirai combien son nom à lui seul, est une invitation au voyage, à la caresse langoureuse et bienfaitrice du soleil sur la peau, au rythme lancinant et puissant, à l'image de son corps , les percussions africaines.

du pansage, lui parler, tout simplement. Bien sur, il avait des compagnons, mais ceux ci changeaient tous les jours, sans jamais lui laisser l'opportunité de parler de sa vie. Et puis l'homme, celui qui s'occupait de lui n'avait aucune tendresse, tant pour lui que pour ses compagnons et cette odeur, celle qu'il avait senti dans le camion était partout présente dans les prés. Alors le fier Bamako commença à oublier les terres chaudes d'Afrique, il était fatigué et ne voulait plus lutter. Il commença à perdre de sa prestance au même rythme qu'il perdait sa joie de vivre, pour ne devenir qu'une ombre parmi les ombres.

Il s'appelle Bamako, je revis depuis qu'il est prés de moi . Bamako est né tout prés de Un jour, les humains parlèrent de lui, de sa vie, de sa mort l'endroit ou prochaine, ils devaient agir vite pour le sortir de là. Dans un nous vivons élan de grande générosité et finir pour le racheter à l'homme aujourd'hui,le et lui éviter de partir malgré ses rêves vers un monde ou le long des dou- soleil n'existe plus, vers un monde d'où l'on ne revient jamais. ces et vertes rives du Loiret . Il Bamako est là, juste à côté de moi, son regard bienveillant est fils de Câlin du Manoir et de Lady de Lupcourt, petit fils de posé sur moi, et je suis bien. Je vois le soleil briller dans ses Turioso. yeux, ce soleil qui se fait de plus en plus C'est un géant de douceur d'1m80, doux et chaud à mesure que les jours généreux et dévoué, ce qui lui a valu BAMAKO - Notre plus belle passent depuis son arrivée. très vite de devenir un parfait cheval de dressage, très aimé de tous ses histoire du mois ! Je m'appelle Jacinthe*, j'ai un peu cavaliers . plus de 25 ans, et je revis depuis qu'il Et même s 'il n'a jamais quitté ce continent, il l'a arpenté au est là. gré des concours ou des changements de propriétaires jusqu'à se rapprocher de cette mer qui seule le séparait des tam* Auteur : Jacinthe, trait breton, 25 ans sauvée bours africains qui résonnent dans son nom, sur les collines de maltraitance et boucherie de Provence, écrasées de soleil. Années après années, Bamako a tout donné de lui, conscient qu'il était qui l'appréciaient tant. Et puis un jour, il ne se rappelle plus bien quand, ce géant au cœur tendre a été jugé trop vieux pour satisfaire au bon vouloir des hommes. Il l'avait compris lui aussi, son grand corps qui avait tant servi lui rappelait tous les jours que le temps du repos était enfin arrivé, qu'il allait pouvoir finalement profiter de belles pâtures sans avoir à donner et à donner encore à ceux qui l'avait tant apprécié. C'était maintenant à son tour de recevoir . Un jour , Bamako a vu arriver un étrange petit camion vert . Un camion imprégné d'odeurs qu'il n'arrivait pas à identifier. Sauf une. Une qui lui faisait tourner la tête. Qui lui disait : " ne monte pas ! non, ne monte surtout pas ! ". Mais que pouvait il faire lui ? Les hommes en qui il croyait tant, l'encourageaient à avancer. Peut être ce sens primitif si longtemps ignoré, à force de faire confiance, le trompait-il. Peut être ne s a v a i t i l s i m plement plus les interpréter, peut être que, finalement, ce camion si différent des autres allait l'emmener vers le son des tambours africains. Ce sont si semblable au rythme de ses sabots frappant d'un galop puissant les sols brûlants, bordant la méditerranée. Peut être enfin allait il fouler la terre tant espérée. Alors Bamako est monté. Confiant. Pour aller où le mènerai le petit camion vert, vert comme la couleur de l'espoir. Mais le petit camion n'a pas traversé la mer, il n'a pas voyagé bien longtemps. Certes là ou il l'amenait il y avait de vertes prairies, mais plus personne ne venait le voir, le câliner sous les douces caresses

Bamako remercie les membres de Gplv de lui avoir offert la vie : Agnès-p, Annie, Elyse, Lichanos, keldoumi, Shamane, Safir34, Jenny 74 , Kit, Yaluheni, Naurette, Titine, Flocon, Philippe Barbottin, Berengere, Fik63 et sa tata, Aurore63, lelette, Nathalie68, Catie, Fredo, Reidcha, Noline, Malou50, Masai,Kalkoos, Shadoko, Caroledijon, Kately, Steph, Pumpkin, Chat'doc

Et bien sûr Sylviane, de lui offrir enfin une retraite tant méritée.


PREPARER L'ARRIVEE DE VOTRE PROTEGE Ca y est votre choix est fait, votre convention acceptée, vous allez bientôt accueillir votre GPLV! L'association a à cœur que votre choix soit un plaisir pour vous et pour votre futur compagnon. Le parcours de chaque animal est différent, la plupart a besoin d'une vie sans histoire et d'une grande stabilité. Bien préparer son arrivée est un gage de réussite, et la garant i e d ' é v i ter les mauvaises surprises. Le site de Zen Equitude peut vous apporter certaines réponses, donc n'hésitez pas à contacter les consultants du site. En attendant, voici quelques conseils qui, nous le souhaitons, pourront vous être utiles.

3/ LE CONTACT AVEC LES HUMAINS

Ses souvenirs des hommes ne sont pas forcément bons mais souvent pas aussi mauvais qu'on le suppose. Cependant, c'est à vous de faire vos preuves, pas à lui ! Il est impératif de s'occuper de lui régulièrement, en cela les L’EDUCATION DU CHEVAL méthodes de travail dites 1/ LE TRANSPORT "éthologiques" sont d'un grand Vous ne pourrez peut-être pas être présent au départ, ni secours car elles attachent le cheval à son partenaire humain mettre des protections au cheval. Il faut donc bien adapter le et vous permettront de faire un rapide bilan de ce qu'il connaît mode de transport à la durée du trajet. Un cheval voyage plus ou pas. ou moins bien selon le véhicule choisi et selon l'expérience du Certains seront rapidement en confiance, d'autres mettront chauffeur. beaucoup de temps ; mais les chevaux ont besoin de Plus il ira loin, plus le confort du véhicule sera important. Il peut s'occuper, surtout si le votre est seul ou dans un petit espace, être intéressant aussi d'organiser une étape. et un temps quotidien de "travail" l'aidera à s'apaiser. Pour tout cela, nous pouvons vous conseiller afin d'organiser En cas de difficultés particulières notre équipe peut vous aider et de choisir au mieux son déplacement. à trouver des solutions. N'hésitez pas à nous contacter !

2/ L'ARRIVEE Il est souhaitable qu'il puisse découvrir paisiblement les lieux. Il n'a aucun repère chez vous, cela va le déstabiliser. Ne cherchez pas à le faire "tenir tranquille" : un cheval inquiet a besoin de bouger, donc laissez le découvrir les lieux sans vous i n t e r poser. Vous pouvez être présent dans le pré, s'il le souhaite il viendra vous voir. Evitez après un long transport de le gaver de granulés, du foin ou de l'herbe. De l'eau suffit aux premiers repas, car un cheval inquiet peut, en mangeant trop vite, faire un bouchon œ s o p h a gien. Attendez qu'il soit détendu et qu'il puisse manger calmement. Au pré, les clôtures doivent être irréprochables et ...étanches car une fugue dans un lieu inconnu est éprouvante pour le cheval comme pour son nouveau maître, et comme personne ne se connaît, la récupération de l'animal peut être difficile. Au boxe, pensez à pailler plus que de coutume, cela l'incitera à se coucher et ainsi à récupérer plus facilement du transport. Si vous avez un autre cheval, formidable! Neanmoins quelques précaution s'imposent. Si possible aucun ne sera ferré pendant au moins 10 jours. Vous donnerez la nourriture soit séparément soit sous surveillance. Si vous avez plusieurs chevaux, le mieux est de faire connaissance à tour de rôle, et ensuite d'assembler le groupe.

En bref, le cheval a besoin d'être aimé pour ce qu'il EST! un cheval! Il peut devenir un partenaire, un confident, mais il restera un cheval, merci pour lui de ne pas attendre autre chose de lui car c'est cela qui le rend merveilleux. Vous pouvez dès son arrivée commencer à le solliciter sur des actes simples, le licol et la longe étho vous permettrons une meilleure communication avec lui. Vous verrez s'il connaît la marche en main, s'il respecte votre espace personnel. N'attachez jamais un cheval avec ce type de licol ! Pour le pansage et la prise des pieds, passez simplement la longe dans un anneau ou laissez la pendre devant lui. N'hésitez pas à le panser après le travail, il sera plus détendu. Evitez le travail en liberté qui devient la plupart du temps un moment où le cheval échappe au contrôle en se défoulant, privilégiez des jeux de concentration et de désensibilisation comme les jeux de l'amitié ou de cession à la pression. Laurence


Bonjour à tous !

couvert. Chez elle, j'ai eu droit à un régime grossissant ainsi qu'à un traitement vétérinaire pour me vermifuger, soigner ma gale ... ça fait du bien quand les démangeaisons s'arrêtent !

Je me présente : TIC TAC DE GATINES , trotteur français alezan né le 19 juin 1985 . Après une belle carrière de CSO, à 23 ans j'ai commencé à fatiguer et mon propriétaire a décidé de me donner afin que je puisse finir ma vie paisiblement ... et parce qu'un jeune allait pouvoir me remplacer ... Le 28 juin 2008, je suis donc arrivé chez une jeune femme qui avait voulu m'offrir cette belle vie, mais la réalité a été tout autre ...

LE

Ma maladie étant contagieuse, j'ai du rester en quarantaine pour ne pas contaminer mes futurs copains de prés ! Du coup, j'en ai profité pour développer la teigne ! Tant qu'à être en quarantaine ... autant que ça serve ! Aujourd'hui, je suis débarrassé de cette CHEVAL DU MOIS fichue saleté et je peux dire que je suis HEUREUX !

TIC-TAC

Malgré ses bonnes intentions, elle n'a pas su me nourrir et me soigner correctement et en quelques mois, je ne ressemblais plus à rien .... J'avais faim, j'avais mal, j'étais devenu terriblement maigre, à bout de force ... jusqu'au jour où, le 22 février 2009, une dame me voyant dans cet état a décidé de contacter l'association Galop pour la Vie.

Heureux d'être toujours en vie grâce à cette chaîne de solidarité qui s'est mise en place pour moi ... Heureux de partager l'existence de mon hébergeuse ... qui risque fortement de devenir ma nouvelle maman car je suis tellement gentil que je la fais complètement craquer ... Heureux d'être la mascotte de l'école Notre-Dame de Sours, et de savoir que des petits enfants pensent à moi et attendent de mes nouvelles ... Heureux d'être le "cheval du mois" dans le premier numéro du magazine de Galop pour la Vie ... Heureux de fêter mes 24 ans le 19 juin prochain ... Vous savez ce que j'aimerais comme cadeau d' anniversaire ? Je voudrais des familles pour les autres protégés de Galop pour la Vie afin que l'association puisse libérer des places chez ses hébergeurs et sauver la vie de chevaux en danger comme je l'étais avant ... Des familles ou des parrains, car ça coûte cher de soigner et de remettre en état des chevaux comme moi ...

Six jours après, j'ai vu arriver trois dames qui venaient me visiter et constater l'état dans lequel je me trouvais ... Pas joli, joli, le Tic Tac ! Maigre comme un clou, le poil tout clairsemé car atteint de gale purulente ... je faisais vraiment peine à voir ... mais elles n'ont pas hésité à me caresser, à me parler et à me prendre en photos (pour témoigner de mon état).

Ensuite, les choses sont allées assez vite : je suis devenu un "Protégé GPLV" et une demande d'hébergement d'urgence a été lancée sur le forum de GPLV … Une gentille dame a alors proposé de m'offrir le gîte et le

D'avance merci pour eux ! Tic Tac.


INTERVIEW Karine, Présidente de Galop Pour la Vie

Quand et comment est né GPLV ?

“Nous nous sommes aussi fixé un autre but : ne jamais faire de profit sur toute cette misère.”

Nous sommes une association de sauvetage d'équidés régie sous la loi de 1901 , et nous aidons aux placements de ceux-ci. Pour la petite histoire , tout à commencé avec le sauvetage d'une poulinière soit disant en partance pour l'abattoir. Nous nous sommes donc regroupés pour pouvoir sauver cette pauvre jument qui avait tant donné . Notre petit noyau de passionnés, avait tout prévu, la somme d'achat , le transport ,et l'hébergement. Mais voilà notre beau dévouement s'est heurté au mensonge et à la médiocrité. De cette désillusion est né Galop pour la vie. L'argent que nous avions réuni nous à permis de sauver notre premier cheval et de là à commencer une fabuleuse histoire. Nous avons formé une équipe soudée, dispersée sur tout le territoire, et grâce à cette toile de membres actifs que nous avons tissé sur toute la France , nous pouvons agir partout et rapidement.

A l'heure où je réponds, nous sommes à 136 contrats, sans parler des gens qui ont court-circuité le système (Adopter ou acheter sans contrat).

Comment êtes-vous arrivée à la présidence de GPLV ?

Votre plus beau souvenir ?

Le projet était bien " entamé " mais personne ne se présentait au poste de présidente, je me suis présenté avec la conviction que ça marcherait et un vote a été organisé. Voilà pourquoi maintenant vous devez me supporter!!! hihi

En choisir qu'un??? c'est trop difficile.... Les souvenirs sont liés à des évènements particuliers et chaque placement en est un!!

L'équipe est composée de combien de personnes ? Question difficile, car l'équipe se décompose, pour nous, de la manière suivante : 37 membres fondateurs, ceux qui ont permis l'aventure GPLV, ceux vers qui l'on se tourne pour certaines décisions... comment dire... épineuses!! 7 personnes dans le bureau directoire, dans les 7 nous sommes 5 membres fondateurs.

Nous avons mis en place des visites pour s'assurer de son devenir, et ce deux fois par an , ce qui nous permet de rester en contact avec lui mais aussi avec l'adoptant. Nos contrats suivent le cheval, le poney ou l'âne placé jusqu'à la fin de sa vie. Nous nous sommes aussi fixé un autre but : ne jamais faire de profit sur toute cette misère. Combien de chevaux ont été sauvés jusqu'à présent ?

Au lieu de souvenir, je dirais plutôt sentiment. Les liens d'amitié qui se sont liés grâce à GPLV. Le sentiment d'être utile et d'aider les équidés comme les humains. Et surtout le sentiment d'avoir trouvé une famille de cœur (l'espoir, la solidarité et le soutien) Si un jour GPLV devait continuer sans moi...à ce moment là se sera " mon plus beau souvenir ". Karine, présidente de GPLV

Ensuite nous avons 9 administrateurs, ceux sans qui nous ne pourrions avancer... Sans compter tous nos membres actifs! Nous avons une chance extraordinaire d'avoir toutes ces personnes d'arrière nous, cela aide à avancer dans ce combat difficile! Nous ne les remercierons jamais assez!! Quelle est l'action de GPLV au quotidien ? ses objectifs ? Vous l'aurez compris sauver nos amis les équidés d'une mort certaine, que ce soit la boucherie, la maltraitance ou bien les personnes en difficultés qui ne peuvent plus subvenir à leurs besoins. Mais notre action ne s'arrête pas là , nous protégeons aussi tous nos sauvetages d'un contrat de suivi , ce qui nous permet de garder un œil sur tous nos équidés placés.

La boutique GPLV vient de s'ouvrir ! Découvrez les accessoires de l'association : tee-shirts, débardeurs, mugs, sacs, casquettes et badges ! Commandez en ligne sur : http://www.comboutique.com/shop/homeboutique30745.html


L’urgence, urgence, urgence, urgence, urgence, du mois Voll-Tell

urgence

urgence

...........................................

Elle vous attend … Quelle est son histoire ? Selle français toisant environ 1m65, Voll Tell est une adorable mamie de 21 ans. Elle a été au pair et faisait des randonnées, puis l'âge d'une retraite bien méritée est arrivé. Son p r é c é d e n t p r o priétaire ne pouvant la récupérer, Galop pour la Vie l'a récupérée. Elle attend sa famille depuis décembre 2008. Peut-être vous ? Est-elle faite pour vous? N'ayant pas été montée depuis plus d'un an, et vu son âge, Voll Tell mérite une bonne retraite. Elle peut vous accompagner a pied pour des balades tranquilles. C'est une jument très gentille, sa famille d'hébergement s'y est vraiment attachée car c'est une jument adorable ! Souvent mise dans le jardin, elle est calme et ne bouge pas au pansage, mais il est toutefois préférable de ne pas l'attacher car elle peut tirer au renard. Voll Tell aime la compagnie des humains et elle a beaucoup d'amour et de confiance à vous donner ! Un petit descriptif de sa race : Le Selle français est LE cheval de sport français par excellence. C'est un cheval gentil, énergique et courageux, d'un bon mental, en général pas difficile à manipuler. Le Selle français n'est pas trop sensible aux conditions climatiques et se contente de rations raisonnables de nourriture.

Ses infos pratiques : Voll Tell est pucée et identifiée. Son état de santé est bon. Ses frais d'adoptions se montent à 20 euros. Voll Tell est une protégée Galop pour la Vie et elle attend de vous une énorme dose d'amour ainsi que des conditions d'hébergements adéquates. Ou se trouve-t-elle ? Elle est en hébergement provisoire dans la Manche (département 50) et attend avec impatience sa famille définitive.

Retrouvez nos urgences et protégés à adopter…. Ils cherchent une famille, et sont prêts à vous donner tout leur amour…. Ils vous attendent ! http://galoppourlavie.forumactif.net/forum.htm Ils sont sauvés… Retrouvez leurs histoires et suivez-les dans leur nouvelle vie ! http://acorna.americantalk.net/index.htm


LE COURRIER DES LECTEURS DU MOIS DE JUIN NOUVEAU ! Posez toutes vos questions à l'équipe de GPLV par mail à : GPLV.courrierslecteurs@gmail.com Nous vous répondrons au prochain numéro !

Pourquoi dire " adoption " et non " achat " d'un équidé ?

aux besoins de ses protégés (véto, maréchal, nourriture, hébergement...)

ACHAT :c'est un acte commercial qui demande en priorité un apport financier. L'attente est différente et bien souvent l'affectif vient ensuite. L'acte d'achat laisse la liberté de se séparer de l'animal si celui-ci ne " correspond " pas à l'attente.

Comment obtenir des flyers de l'association ? Sur le forum de GPLV, vous trouverez une catégorie qui vous permettra de télécharger et d'imprimer des flyers concernant votre région.

ADOPTION : L'engagement est principalement affectif. C'est être préparé à l'arrivée d'un équidé qu'il faudra traiter en " bon père de famille ". C'est être disponible pour lui-même si celui-ci n'est pas " montable ".

Quelles différences entre les chevaux dits " à placer " et ceux appelés " nos protégés " ? les chevaux à placer sont des chevaux qui appartiennent encore à leur propriétaire qui souhaite les placer.

Les protégés ont été achetés par GPLV qui en devient le propriétaire . Existe-t-il des " conditions particulières Ce procédé permet de sauver en urgence des pour devenir " adoptant ? chevaux qui n'ont pas d'adoptant ou qui ont Oui ! Il faut disposer d'un endroit adapté où accueillir besoin de se remettre en état avant une future l'équidé . Une pâture avec un abri, voir un box adoption . pour certains chevaux nécessitant d'être rentrés la nuit (ou durant les périodes hivernales les Posez toutes vos questions à l'équipe de GPLV plus froides). Un minimum de connaissances des équidés est par mail à : aussi nécessaire afin de pouvoir assumer les GPLV.courrierslecteurs@gmail.com besoins vitaux de base des équidés. Qu'est ce qu'un parrainage ? Nos protégés génèrent des couts ! Un parrainage c'est donner une somme d ' a r gent, même minime, tous les mois ou ponctuellement, afin d'aider GPLV à subvenir

Nous vous répondrons au prochain numéro !

GALOP POUR LA VIE ... Le Mag !  

la feuille de chou de Galop pour la Vie, association de sauvetage d'équidés

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you