Issuu on Google+

NOVEMBRE

N# 58 2013 MAGAZINE Rendez-vous sur

ÉPAVE É PAVE

et www.plongee-mag.n

ADRIATIQUE

Les aventuriers des tôles perdues

BAHAMAS BIMINI

BEL/LUX : 7,00€ - DOM/S : 7,00€ - CAL/S : 960 CFP – POL/S : 1000 CFP – POL/A : 1810 CFP – CH : 12,30 FS – CAN : 10,60 $CAD – PORT.CONT/IT : 7,00€

L’ÎLE À S’EN RENDRE MARTEAU

PRATIQUE

COMBI ÉTANCHE

Cet hiver, plongez au sec !

ENQUÊTE

DOSSIER

15

+ DE E

PAGES

HANDIPLONGÉE É

CARAÏBES

L'accueil est-il à la hauteur ?

Cap sur l ’archipel enchanté ACTUALITÉS

MATÉRIEL

POURQUOI PAS ? : ORDINATEUR CRESSI LE BATEAU DE CHARCOT GIOTTO À L'ESSAI REFAIT SURFACE PLONGER DU BORD

POINTE DE KERROC'H (MORBIHAN)

PM58_COUV_V4.indd 1

HISTOIRE DE PLONGÉE

FRANÇOIS DE ROUBAIX, L'HOMME QUI MARIAIT MUSIQUE ET MER

L 18370 - 58 - F: 6,00 € - RD

PLONGÉE MAGAZINE N°58 NOVEMBRE 2013 PLO

LA RÉFÉRENCE DE TOUS LES PLONGEURS

02/10/13 16:47


SOMMAIRE

54

PLONGÉE MAGAZINE NOVEMBRE 2013 # 58

66

QINSOLITE 6 i Pink water

QENVIRONNEMENT OCEANS 72 i Bimini, à s'en rendre marteau !

QSECRETS DE PROFONDEURS 8 i Conviction pour un poisson

QPRATIQUE PLONGEURS

QACTUALITÉS 12 i Salon de la plongée : venez en famille ! 14 i Le Pourquoi pas ? retrouvé par une expédition française

QSHOPPING 18 i Des nouveautés au compte-

DÉBUTANTS

78 i Jetez-vous à l'eau !

72 QHISTOIRE DE PLONGÉE 90 i François de Roubaix, l'homme qui conjuguait la musique et la mer

QLÉGISLATION 95 i Toute l'actu législative de la plongée

QPRATIQUE PLONGEURS CONFIRMÉS QBANDE DESSINÉE 80 i Les joies de l'étanche 98 i Les animaux marins QTEK POUR TOUS Retrouvez le sommaire de notre prochain numéro en page 86 i Pathfinder et Triton, circuits fermés pour le loisir

91 et nos offres d'abonnement en pages 96-97

gouttes

QENQUÊTE 20 i Handiplongée : est-ce la mer à boire ?

QCONFIDENCES 26 i Cyril Tricot, talent catalan QFICHE PLONGER DU BORD 52 i Pointe de Kerroc'h (Morbihan) QFICHE ÉPAVE 53 i L'Angers (Quiberon) QÉPAVE 54 i Vis : les aventuriers des tôles perdues

QESSAI MATÉRIEL 60 i Ordinateur Giotto (Cressi) QPHOTO SHOPPING 62 i High-tech Story QATELIER PHOTO 64 i Vos photos commentées

et primées par notre rédaction

QPORTFOLIO 66 i Edwar Herreño, le chorégraphe

du bleu

PM58_Sommaire_BAF.indd 4

DOSSIER PARTIR PLONGER

DOSSIER

30 i ANTILLES, L'ARC ENCHANTÉ C'est un peu l'archipel aux merveilles. Une succession d'îles ensorcelantes, les Grandes et les Petites Antilles, formant un arc qui ceint pudiquement une mer chaude et accueillante, la belle dame Caraïbe. C'est la destination par excellence pour se dorer la bulle, dans des fonds sous-marins dignes d'un carnaval, toutes les couleurs y étant permises. Ça fleure bon la détente. Avec un zeste d'aventure, procuré par une impressionnante collection d'épaves, pour lesquelles les rumeurs de trésors disparus se chuchotent au deuxième Ti-punch. Bienvenue dans les îles enchantées des Caraïbes.

01/10/13 19:03


IL ET DU PRIX

Crédits photos : A. Balbi - Fotolia - Aqua Lung - Douix AVC - H.Brillaud.

DU CONSE SYMBOLE DU CHOIX,

Strasbourg - Sallanches - Toulouse/Labège Paris Quartier Latin - Lyon - Thonon-les-Bains Chambéry (ouverture début 2013) Albertville - Marseille - Grenoble

www.auvieuxcampeur.fr

Carte Cadeau Soyez certain de faire plaisir en offrant ce choix avec notre carte « cadeau » utilisable en boutique ou sur notre site Internet.

Carte Club 10 % de remise

sur tout le matériel de plongée et de chasse sous-marine, sur les prix qui sont déjà au plus bas du marché, c’est possible avec la Carte Club Au Vieux Campeur.

PARIS QUARTIER LATIN Ý/<21 Ý7+2121/(6%$,16 Ý6$//$1&+(6 728/286(/$%ˆ*(Ý675$6%285*Ý$/%(579,//(Ý0$56(,//( Ý*5(12%/( Ý/(&2,1'(6$))$,5(6'89,(8;&$03(85€&+$0%‰5< Rayon plongée et chasse sous-marine.

Rayon plongée.

www.auvieuxcampeur.fr Avec notre application, retrouvez l’intégralité des 6 Tomes de notre catalogue. Vous pourrez consulter en permanence plus de 3 000 pages de produits qui vous passionnent.

Retrouvez les 6 tomes de notre catalogue dans notre application “ Vieux Campeur ” sur iPad et Androïd.

AVC PlongeeMag 210x280 mm indd 1

26/09/13 15:00

Z_PM58_PUB.indd 5

01/10/13 10:57


ACTUS

SALON DE LA PLONGÉE

A AGENDA

VENEZ EN FAMILLE !

Q Du 6 au 14 novembre i stage cachalots à l’île Maurice avec René Heuzey. r.heuzey@wanadoo.fr   Q Du 21 au 24 novembre 2013 i

Boot & Fun, salon mondial de la navigation et des sports en plein air, à Berlin (Allemagne). www.boot-berlin.de

Le prochain Salon de la plongée aura lieu en janvier et nous ne sommes qu'en novembre, diront les allergiques de l'anticipation. Oui mais quand il s'agit du plus gros rassemblement de plongeurs en France, il n'est jamais trop tôt pour sortir son agenda. Vous pouvez déjà réserver les 10, 11 et 12 janvier 2014 pour un rendez-vous en famille (thème de cette année) au Parc des expositions de Paris. Après la femme en 2012 et l'apnée en 2013, la famille sera la principale thématique du Salon de la plongée 2014. Un choix qui se comprend, quand on voit le nombre de tribus où les papas partent plonger “en solo” pendant que mères et enfants restent à terre à la recherche d'autres activités… Le souhait d'Hélène de Tayrac, organisatrice du Salon international de la plongée depuis plusieurs années, est donc de démontrer que la plongée, malgré tous les a priori, est bien un loisir que l'on peut partager en famille. Les structures permettant aux enfants de faire leurs première bulles en toute sécurité sont en effet de plus en plus nombreuses. Le Salon permettra ainsi aux parents de bénéficier d'offres exclusives spécial famille, et à leurs enfants

de découvrir le fabuleux monde des bulles à travers divers ateliers et animations. Côté entrées, un passeport famille sera proposé pour la première fois (10 € par personne pour 4 personnes minimum), avec toujours l'accès gratuit pour les moins de 8 ans. Quant au traditionnel concours photo, il portera bien évidemment sur le thème de la famille (participation jusqu'au 30 novembre 2013 inclus, sur le site web du Salon). À noter que le parrain de cette 16e édition du Salon sera le plongeur, biologiste et photographe Laurent Ballesta, star incontestée du milieu palmipède. Il profitera de l'occasion pour présenter ses photos ainsi que son superbe livre sur le cœlacanthe. www.salon-de-la-plongee.com

”L'AVIS DES REQUINS” DE PHILIPPE VILANDRAU

festival d'images sous-marines Images de l’eau delà, à la Chapelle-Saint-Mesmin (45).

PRÉCISION Dans la rubrique Actus de notre dernier numéro (Plongée Magazine n°57), nous vous présentions le livre “Les trésors engloutis de Bretagne, de Brest à Lorient”. L'ouvrage, écrit par trois passionnés d'épaves (Alexis Deniau, Benjamin Pepy et Emmanuel Gourvil), sera disponible courant novembre aux éditions Cristel, que nous avions omis de mentionner (www.editions-cristel.com). Pour en savoir plus sur les plongées effectuées par les auteurs : www.plongepave.com

Davide Vezzaro

Daniel Deflorin

Q Du 22 au 24 nov i 10e édition du

FMISM : 40 BOUGIES À SOUFFLER Pas moins de 15 catégories de concours, 1 500 photos, 200 films, 30 000 € à partager entre les lauréats, mais aussi un festival d'archéologie, une fosse de plongée et des animations destinées aux plus jeunes : voilà de quoi fêter dignement un anniversaire ! Pour sa 40e édition, qui aura lieu du 31 octobre au 3 novembre 2013 dans la cité phocéenne, le Festival mondial de l'image sous-marine a mis les bouchées doubles afin de combler les attentes du public. Et pour passer plus facilement le cap fatidique de la quarantaine, les organisateurs ont décidé d'investir une nouvelle fois le parc Chanot de Marseille, un lieu où l'évènement s'était déjà déroulé l'an dernier, et qui avait permis de donner un nouveau souffle au festival. www.underwater-festival.com

12 \PLONGÉE MAGAZINE

PM58_Actus_BAF.indd 12

01/10/13 10:59


Shutterstock

DANS LA COUR DES GRANDS

SOUDAN : DUNE ÉLARGIT SA GAMME CROISIÈRES Spécialiste des séjours et croisières plongée en Égypte et aux Maldives, la société Dune a décidé d'étoffer son offre avec des itinéraires au Soudan. Mythiques pour les plongeurs, encensés par les aventures Cousteau, les fonds sous-marins du Soudan regorgent de vie, avec des récifs préservés et des pélagiques en grand nombre. Ils seront désormais proposés aux clients Dune, lors de croisières organisées à partir de février 2014. Sept nuits et 17 plongées à bord du Nemo pour découvrir des sites de rêve, souvent comparés à la mer Rouge égyptienne d'il y a 40 ans (Sha'ab Rumi, Sanganeb Reef…) et des épaves d'anthologie (l'Umbria, Toyota Cargo…). Sans oublier les vestiges de Précontinent 2, le village sous-marin installé par l'équipe Cousteau pour expérimenter la vie subaquatique. D'autres itinéraires, plus au Nord et au Sud, seront mis en place en 2015. Le contact : www.dune-world.fr

“Géants” : l'intitulé du livre de Gérard Soury, tout frais sorti aux éditions Glénat, interpelle par son laconisme. Pourtant, l'adjectif suffit bien à résumer l'essentiel de l'ouvrage : des rencontres hors normes avec des espèces sousmarines dont la taille est souvent impressionnante pour un plongeur perdu au milieu du grand bleu. Baleines, requins, cachalots, dauphins, rorquals et autres géants des océans sont les héros de ce récit dans lequel l'auteur, collaborateur de Plongée Magazine, journaliste et photographe sous-marin, relate ses expériences dans diverses eaux du globe en compagnie de ces créatures marines. Après “Narcoses” de Francis Le Guen et “Trésors” d'Emmanuelle Levasseur, la collection “Carnets de plongée” (tirée de l'émission culte du même nom) s'enrichit donc d'un troisième volume qui ravira de nombreux palmipèdes amoureux de la faune marine. Un concentré d'émerveillement allié à une leçon d'humilité. Q“Géants”, de Gérard Soury, éditions Glénat, collection “Carnets de plongée”, 192 pages, 14,95 €. Contact : www.glenat.com DISPONIBLE SUR LA BOUTIQUE PLONGÉE MAG

www.plongee-mag.net

LA BOUTIQUE

GRANODURS ILS ONT GAGNÉ ! Cet été, nous vous avons proposé un grand jeu-concours sur JEU-CONC de ’ÉTÉ notre site web. Et les gagnants sont… 1 prix (croisière plongée L er

pour 2 personnes aux Maldives, avec Dune et Oman Air) : Pierre Gregoreski. Du 2e au 21e prix (un abonnement à Plongée Magazine) : Pascale Hauy-Breelle, Edouard Petit, Ronan Rivier, Georges Pouliquen, Martine Dejongh, Julien Bayle, Philippe Braun, Christian Garcia, Jean-Jacques Viard, Thierry Lottin, Géraldine Milesi, Jean-Marc Cousin, Nathalie Klaftenberger, Jean-Marc Deparday, Patrick Joudon, Ludovic Gratadou, Michel Szkudlarek, Patricia Buyse, Djilali Ouachek, Martine Deporter.

EN BREF REQUINS : LES DOUZE COMMANDEMENTS S L'association Sharks Mission France vient de sortir une “Brochure de recommandations ns des conduites à tenir en présence de requins en plongée”, téléchargeable gratuitement sur son site web. Ce livret intéressera surtout les plongeurs peu expérimentés, qui pourraient être surpris par la “visite” d'un requin lors d'une immersion. Parmi les conseils émis : entrer doucement dans l'eau, regarder toujours le requin dans les yeux (et ne pas le perdre de vue), adopter des mouvements doux, ne pas entraver sa route… Un petit guide pour adopter les bons réflexes et mieux connaître le comportement des squales. www.sharks-mission.fr

BROCHURE DE RECOM MANDATIONS des conduites à tenir en présence de requins en plongée

Ayez les bons réflexes

!

SUUNTO : FLEXIBLES À RETOURNER Le fabricant Suunto demande à tous les détenteurs de flexibles haute pression en caoutchouc identifiés par le code de fabrication 1812 de se manifester auprès d'un revendeur agréé afin de procéder à un échange gratuit. En effet, un matériau défectueux pourrait entraîner des fuites ou des ruptures mettant les plongeurs en danger. Les produits utilisant ce flexible sont le Cobra, le Cobra 3, les manomètres SM-36 et combo manomètres, ainsi que le Vyper et le Zoop lorsqu’ils sont achetés en tant que produits combo. www.suunto.com/recall

VICTORIA CROISIÈRES : SOS CUISTOT ! Christian Coumes, gérant de Victoria Croisières, est à la recherche d'un cuistot pour son nouveau multicoque le Victoria IV. Le poste est à pourvoir pour la saison 2014, de mai à octobre. Au programme : une quinzaine de plongeurs à régaler tous les jours, pour des croisières le long de la Méditerranée (Corse, Marseille, Var). En gardant toujours à l'esprit que le palmipède est une espèce amatrice de bonne chère ! Contact : Christian Coumes ; tél. 06 11 55 93 56 ;  contact@victoria-croisieres.com

PLONGÉE MAGAZINE \13

PM58_Actus_BAF.indd 13

01/10/13 19:11


ENQUÊTE S. Jourdan

HANDIPLONGÉE EST-CE LA MER À BOIRE ?

Dans la calanque de Port d'Alon (Var), la plage a été aménagée afin de rendre le sentier sous-marin accessible aux personnes handicapées.

Faire le point sur l’accueil des plongeurs en situation de handicap revient à observer un paradoxe : les actions et les contraintes en faveur de la réception des handicapés se multiplient, mais en plongée, l’offre reste relativement limitée, surtout dans sa version la plus ouverte, l’accueil des individuels. La faute à de véritables freins, certains spécifiques et incontournables, d’autres qui pourraient s’estomper et laisser libre champ à une pratique, ô combien source de satisfaction et de plaisir pour des personnes qui regorgent de volonté et de dynamisme. Texte Alain Delmas, photos Fabrice Boissier sauf mention contraire

A

u-delà du choix humain et des convictions, la structuration de l’offre de pratique pour les personnes en situation de handicap est profondément ancrée dans la culture française. En partie parce que les handicapés représentent 20 % de la population (plus de 12 millions d'individus). Mais aussi parce que le législateur s’en est mêlé : depuis la loi de 2005 sur "l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées", cette problématique est devenue incontournable. La plongée est proposée à ce public depuis de très nombreuses années, mais elle est devenue l’un des axes prioritaires de certains organismes chargés de développer

l’activité, notamment sous l’impulsion du ministère des Sports.

UNE ÉVOLUTION DU CADRE RÉGLEMENTAIRE La réglementation française sur l’organisation de la plongée a récemment évolué (2010 à 2012) en créant une ouverture vers la reconnaissance des problématiques techniques et sécuritaires des plongeurs en situation de handicap. Ainsi, l’article A322-77 du Code du sport prévoit que pour évoluer encadrées dans l’espace 0-40 mètres à l’air ou au Nitrox, les personnes handicapées "peuvent bénéficier d’une assistance adaptée en encadrement ou en matériel". Ce faisant, elles peuvent justifier des aptitudes

REPÈRES QUELQUES CHIFFRES, EN FRANCE : Q Près de 12 millions de personnes handicapées dont 2,3 millions de handicaps moteurs ; 0,7 million de handicaps intellectuels ; 1,7 million de handicaps visuels ; 5,18 millions de handicaps auditifs QLa FFH (handicaps moteurs) : 27 000 licenciés,

35 000 pratiquants, 30 sports, 1 200 clubs QLa FFSA (handicaps mentaux) : 46 000 licenciés, 150 000 pratiquants, 50 sports, 1 000 clubs

20 \PLONGÉE MAGAZINE

PM58_Enquete_BAF.indd 20

01/10/13 17:13


prévues par le Code du sport et se voir attribuer par le directeur de plongée les prérogatives d’évolution correspondantes. Ce cadre adapté permet aux clubs qui le souhaitent de mettre en œuvre, en toute légalité, un accueil spécifique.

HANDISUB À LA FFESSM La fédération délégataire, la FFESSM, a créé un concept nommé "Handisub" et un partenariat étroit avec les deux autres fédérations en charge des personnes en situation de handicap (lire notre encadré "Le concept Handisub"). Des qualifications de plongeur spécifiques ont été créées : les PESH comme "plongeur en situation de handicap", avec des prérogatives pour évoluer encadré dans les zones 0-6 mètres, 0-12 mètres, 0-20 mètres et 0-40 mètres, les deux dernières ayant accès au Nitrox. La plongée d’exploration n’existe pas, il s’agit toujours d’enseignement et les encadrants doivent donc être des enseignants titulaires d’une qualification EH1 ou EH2. Cette dernière se rajoute au niveau d’enseignant classique et le moniteur conserve ses prérogatives initiales d’évolution en termes de profondeur. Le concept d’accueil du plongeur est basé sur le certificat médical de non-contre-indication à la plongée délivré par un médecin fédéral pour toute pratique, y compris le baptême si le handicap est avéré et visible. Deux cas de figure peuvent se présenter : iLe handicap est considéré comme "modéré" en regard de l’activité et un encadrant EH1 peut le prendre en charge. iLe handicap est "sévère" et il faut être EH2. Si le handicap est très modéré et qu’il peut facilement être compensé par une simple adaptation de matériel ou technique, le plongeur peut être autorisé à évoluer comme un valide. C’est donc le médecin fédéral qui a la lourde responsabilité du classement du handicap. La licence est obligatoire pour pratiquer dans ce cadre, mais les licences FFH (Fédération française handisport) et FFSA (Fédération française du sport adapté) sont acceptées pour les balades et la formation, la licence FFESSM ne devenant nécessaire que pour la certification d’un niveau PESH.

D’AUTRES OPTIONS D’ACCUEIL À l’ANMP (Association nationale des moniteurs de plongée), aucune contrainte n’est fixée aux moniteurs professionnels pour la prise en charge de personnes handicapées.

Outre la structure et les équipements, c'est aussi l'encadrement qui doit être adapté aux handiplongeurs.

LE CONCEPT Sous ce vocable et le logo déposés par la FFESSM, c’est une véritable synergie qui s’est constituée autour de la volonté commune de favoriser et développer l’accueil des plongeurs handicapés. Trois fédérations ont choisi de s’unir pour éviter les actions unilatérales et partager leurs compétences, leurs savoir-faire et leur potentiel d’action. Il s’agit de la fédération

délégataire en plongée, la FFESSM, et des deux fédérations sportives spécialisées, la FFH (Fédération française handisport) et la FFSA (Fédération française du sport adapté). Afin d’avoir une véritable traçabilité, une seule fédération gère la délivrance des qualifications PESH (plongeur en situation de handicap) avec la création d’une

Chaque moniteur est libre de décider selon ses compétences et la situation. Le syndicat recommande de "repenser complètement l’approche, (…) de limiter les contraintes et les difficultés, (…) la plus grande prudence (…) et l’adaptation de la pratique". Les moniteurs sont incités à réaliser une démarche d’autoformation pour se donner les compétences requises. Du côté des brevets, les plongeurs handicapés peuvent accéder aux différents niveaux de qualification, sous réserve de satisfaire les objectifs de formation du cursus modulaire. L’accès à l’autonomie n’est pas

carte spécifique "triple face", avec les logos des trois fédérations. De nouvelles conventions ont été signées entre la FFESSM et la FFH (2011) et la FFESSM et la FFSA (2012), avec l’affichage d’une volonté partagée de clarifier les modalités de pratique, de faciliter les activités et de réaliser des actions emblématiques dédiées à ces publics.

proscrit, mais à manier avec d’infinies précautions et "au cas par cas". Le certificat médical préalable n’est pas obligatoire mais fortement recommandé. Chez PADI (Professional Association of Diving Instructors), il n’y a aucune position particulière pour l’accueil des plongeurs handicapés. PADI revendique de n’être qu’un organisme de "formation" délivrant des brevets et n’ayant donc pas de standards particuliers sur la plongée exploration. Il est juste précisé que "le moniteur doit adapter les exercices en fonction du handicap".

PLONGÉE MAGAZINE \21

PM58_Enquete_BAF.indd 21

01/10/13 17:14


PARTIR PLONGER

GUADELOUPE CUBA A

STATIA

Mer des Caraïbes MARTINIQUE

DOSSIER VOYAGE

ANTILLES

L’ ARC ENCHANTÉ C'est un peu l'archipel aux merveilles. Une succession d'îles ensorcelantes, les Grandes et les Petites Antilles, formant un arc qui ceint pudiquement une mer chaude et accueillante, la belle dame Caraïbe. C'est la destination par excellence pour se dorer la bulle, dans des fonds sous-marins dignes d'un carnaval, toutes les couleurs y étant permises. Ça fleure bon la détente. Avec un zeste d'aventure, procuré par une impressionnante collection d'épaves, pour lesquelles les rumeurs de trésors disparus se chuchotent au deuxième Ti-punch. Bienvenue dans les îles enchantées des Caraïbes.

PM58_PP_DOSSIER_Ouv_BAF.indd 30

01/10/13 11:02


C. Kazmierski

PM58_PP_DOSSIER_Ouv_BAF.indd 31

01/10/13 11:02


DOSSIER

STATIA LA CLAQUE ANTILLAISE

Saint-Eustache est un secret qui cache bien son jeu. Discrète et intime, paisible et sereine, Statia, comme la surnomment ses habitants, vous chamboule sans crier gare. Perchée au Nord des Petites Antilles, l'île est bluffante, pléthorique de surprises. À commencer par ses épaves. Des coups de poing de couleurs et de vie, des visions surréalistes qui donnent envie d'y revenir. Texte Cécile Cioni, photos Mike Hartenik (www.scubaqua.com)

Q

u'il est parfois bon de se prendre une claque. À Statia, j'en ai pris une jolie, de celles qui redéfinissent votre échelle des dimensions. C'était en 2008, lors de ma première visite dans l'île. Une claque de tôle et d'acier, envoyée sans ménagement par un géant de la navigation, un câblier de 100 mètres de long reposant dans la quiétude des eaux caribéennes. Couché sur son flanc tribord, à 30 mètres de fond, le Charles Brown m'avait laissée pantoise, sidérée, abasourdie. Il avait réussi, en une petite heure de plongée, à balayer mon scepticisme : c'était bien LA plongée à ne pas rater. En 2013, j'ai eu envie de tendre l'autre joue et de retourner saluer le monument. D'autant que l'année n'est pas anodine pour le Charles Brown. Coulé volontairement en 2003, il fête les 10 ans de sa nouvelle existence, sa deuxième vie en tant qu'épave adulée des plongeurs, la plus grande de l'arc des Antilles. Une décennie et il a encore toutes ses dents, cette force pure des grands bateaux. En pleine forme, le mastodonte s'est même magnifié, la vie

marine ayant pris ses quartiers sur les structures des ponts. Racheté par l'île pour un dollar symbolique, afin d'en faire un récif artificiel, le Charles Brown est un colosse au cœur tendre, qui a laissé des témoignages de son affection un peu partout sur SaintEustache. "La table sur laquelle nous sommes en train de faire le briefing est constituée de bois provenant du Charles, nous explique Mike du Scubaqua Dive Center, juste avant de partir explorer le géant. Et nombreux sont les Statiens à dormir chaque nuit sur un matelas, récupéré sur le bateau !" Autant dire

Ci-dessus : les fonds de Statia ne manquent pas de tôles concrétionnées, des récifs artificiels qui se visitent de jour comme de nuit. À l'image du Chien Tong, un ancien chalutier posé sur un fond de 22 mètres et devenu une véritable œuvre rococo.

32 \PLONGÉE MAGAZINE

PM58_Dossier_PP-CARAIBES_Statia_BAF.indd 32

30/09/13 20:43


DOSSIER ANTILLES L'ARC ENCHANTÉ É

que l'on va plonger sur une institution, pour laquelle le respect est de mise. Les retrouvailles sont à la hauteur de mes espérances. À la descente, même préparée, je me laisse surprendre par la gifle que je suis venue chercher. L'eau est cristalline, la masse sous mes palmes est gigantesque, j'ai le tournis. Dans ce décor de superlatifs, mon œil s'accroche sur les hélices. Deux sœurs jumelles démesurées, dont chaque pale dépasse la taille d'un homme. La coque demeure nue, mais les ponts, la cheminée, les mâts ont profité du

PLONGÉE MAGAZINE \33

PM58_Dossier_PP-CARAIBES_Statia_BAF.indd 33

30/09/13 20:44


ÉPAVE

Le Fortunal, un chalutier en bois mangé par les vers, repose à une cinquantaine de mètres de fond.

54 \PLONGÉE MAGAZINE

PM58_Epave_BAF.indd 54

30/09/13 20:48


VIS

LES AVENTURIERS DES TÔLES PERDUES

Il est des endroits où les fondus d'épaves, tels des enfants devant les étals d'une confiserie, ne savent où donner de la tête. Au beau milieu de l'Adriatique, l'île de Vis fait partie de ces édens croates pour fans de tôle. Zoom sur cinq de ses joyaux sous-marins… Texte Florent M. Locatelli, photos Drazen Goricki, dessins © arttomedia.com

Petite incursion dans la superstructure du Vassilios, une épave imposante et bien conservée.

A

ller sur l’île de Vis est facile. Moins de 2 h d'avion depuis Paris, et nous voilà déjà à l'aéroport, où nous avons rendez-vous avec un groupe d’amis croates et serbes. Il fait beau et chaud avec un parfum d’été et de vacances. Nous embarquons dans le bateau pour 2 h 30 de croisière. C’est suffisant pour donner l’impression d’aller très loin tout en restant très proche. Une fois sur place, hors saison, le dépaysement est total. Nous rejoignons notre hôtel, désert, face à la mer, bercés par le bruit des vagues. L’île, d’une petite superficie de 90 km2, est un joyau sauvage entouré de falaises et de plages perdues. Peuplée depuis 3 000 ans, elle vit de l’agriculture, la pêche et le tourisme. Mais son intérêt pour nous plongeurs est ailleurs…

UN PASSÉ MOUVEMENTÉ Envahie au cours des âges par les Illyriens, Romains, Goths, Byzantins, Vénitiens,

Autrichiens, Français, Italiens, Yougoslaves et par la colonie Isse, c’est une base militaire stratégique à mi-chemin entre l’Italie et la Croatie, au milieu de l’Adriatique. En avril 1941, elle est occupée par les Italiens et ce, jusqu'à la capitulation de l’Italie en 1943. Elle devient alors base de marine militaire de l’armée partisane, à l’époque de la Yougoslavie socialiste, et est interdite aux étrangers. L’île entière est transformée en une grande forteresse militaire parcourue de bunkers et de souterrains. L’interdiction d’accès aux étrangers est levée en 1989.

DES ÉPAVES TOUS NIVEAUX L’énorme barge plate en aluminium de Manta Diving se prête parfaitement à nos explorations. Nous allions vitesse (pour sillonner les côtes), espace (pour nos 500 kg de matériel de plongée, photo et vidéo) et confort (parce que, après tout,

nous sommes là pour le plaisir, surtout au recycleur, avec des temps de plongée étendus et des paliers réduits !). Notre première plongée nous mène sur le Brioni. La côte est très raide, en zone marine protégée, et il est difficile de s'y ancrer. La plongée commence près des roches. L’épave est entière, très bien conservée 70 ans après son naufrage. Elle est allongée sur son flanc gauche, sur un fond sablonneux, la poupe tournée vers la rive. La partie moins profonde (la poupe) commence à 40 mètres. Nous apprécions l’hélice à 4 pales dominée par le gouvernail. En nageant vers le flanc droit, nous parcourons une superstructure bien préservée avec hublots, bossoirs et aérations de pont. La partie supérieure de la cheminée est tombée à côté du bateau. Les ponts en bois se sont décomposés et l’on peut accéder facilement aux cabines et machines. Autour de l'épave nagent des nuées compactes d’anthias mais aussi

PLONGÉE MAGAZINE \55

PM58_Epave_BAF.indd 55

30/09/13 20:49


ENQU

PORTFOLIO

ENQUÊTE

EDWAR HERREÑO

LE CHORÉGRAPHE DU BLEU Des énormes bancs de poissons, on en a parfois vu, furtivement. À tout le moins rêvé de les apercevoir. Mais lorsque de tels spectacles, fugaces et rares, sont si magistralement illustrés par le regard du photographe, le rêve devient réalité. Les photographies d'Edwar Herreño paraissent en effet issues de notre imaginaire, irréelles. Pourtant, elles sont la représentation de la réalité. Celle de la prodigieuse richesse de l'océan en certains lieux préservés et de la possibilité de les admirer. En contemplant ses images, on est transporté, ailleurs, loin, dans un univers d'une beauté brute et sauvage, naturelle et sensuelle. Mieux encore, de simples spectateurs, on devient acteurs des scènes ainsi dévoilées. Car le talent d'Edwar n'est pas celui de simple témoin, de celui qui donne à voir, mais de nous y faire entrer. Tel un chorégraphe, il nous entraîne à ses côtés, au cœur de ces ballets où la multitude donne le tournis. La force de ses photographies est non seulement de nous faire admirer ses sujets, d'une présence aiguë, mais aussi et surtout de nous perdre dans un spectacle démultiplié. "Faaaacile", direz-vous, lorsque l'on a la chance de plonger dans des lieux aussi riches que les Cocos ou Malpelo. Certes. Mais ses images ne sont pas le simple produit de rencontres fortuites. Elles sont le fruit d'une expérience de plus de 20 ans de plongée, d'un certain regard et d'une parfaite connaissance des animaux et de leur milieu.

Né en Colombie, ce biologiste marin vit aujourd'hui au Costa Rica où il travaille, entre autres, comme guide pour un opérateur de croisières. "La photographie n'est pas mon métier principal, reconnaît-il. Mais c'est plus qu'un simple loisir. Un besoin de mettre en lumière les merveilles de l'océan et de participer ainsi, indirectement, à sa préservation. Je capture ces instants pour montrer un jour à mes enfants le monde que j'ai pu voir. Hélas, je doute que lorsque je serai grand-père, ils puissent encore admirer toutes ces richesses." Plus que des témoignages pour les générations futures, ses images sont aussi des créations construites, réfléchies. "Après plus de 9 000 heures de plongée aux Cocos et à Malpelo, j'ai la chance de parfaitement connaître les sites. Je sais donc à l'avance les photos que je veux faire. Je les imagine dans mon esprit et j'attends la bonne opportunité pour les réaliser. L'appareil photo n'est que l'outil me permettant de les exprimer." Publié dans plusieurs magazines de plongée ou revues prestigieuses comme "National Geographic", primé à plusieurs reprises et exposé dans la principale galerie d'art du Costa Rica, Edwar Herreño a atteint un statut qui lui autorise toute liberté. "J'essaie de montrer les interactions des espèces avec leur milieu et je patiente, pour être là au bon moment. Montrer la chasse dans les boules de poissons, le requin des Galápagos, ou un requin tigre se nourrissant de nuit, sont parmi mes projets. Je ne rate jamais une plongée de nuit !" Texte Daniel Deflorin, photos Edwar Herreño - Undersea Hunter

66 \PLONGÉE MAGAZINE

PM58_PortFolio_BAF.indd 66

01/10/13 10:24


ENQUÊTE

ENQU

LA RONDE DES POINTES BLANCHES DE RÉCIF J'ai créé cette scène en combinant un bon positionnement de mes flashs, bien symétriques, avec un objectif fish-eye révélant la ronde des requins tournoyant sur ce rocher isolé. REQUINS POINTES BLANCHES DE RÉCIF EN CHASSE LA NUIT Je tenais à montrer une plongée de nuit unique, lorsque les pointes blanches se rassemblent en grand nombre pour chasser de nuit, utilisant les éclairages des plongeurs. Il est compliqué d'associer l'éclairage artificiel porté par d'autres plongeurs et le mouvement des animaux. Mais lorsque l'on peut combiner ces facteurs et les utiliser à notre avantage, le résultat donne une belle photo.

PLONGÉE MAGAZINE \67

PM58_PortFolio_BAF.indd 67

01/10/13 10:24


ENVIRONNEMENT OCEANS

BIMINI BAHAMAS

À S'EN RENDRE MARTEAU ! Il y a des êtres qui nous fascinent. Presque mythiques, on peut passer une vie à les chercher, à espérer un jour croiser leur regard. Les grands requins marteaux sont de cette trempe. Sillonnant les mers tropicales et tempérées du globe, ils ne se rencontrent que très rarement en plongée. Mais les eaux de Bimini, dans les Bahamas, dérogent à la règle : ici, Sphyrna mokarran est la vedette incontestée, de surcroît dans de faibles profondeurs. Texte Julie Ouimet, photos Michel Labrecque 72 \PLONGÉE MAGAZINE

PM58_Environnement_BAF.indd 72

02/10/13 14:47


Le grand requin marteau raffole des raies, ce qui pourrait expliquer sa présence sur les fonds sablonneux.

Reconnaissable à sa dorsale particulièrement développée, le grand requin marteau utilise ses nageoires pectorales pour mieux contrôler les virages serrés.

D

ébut 2013, nous faisons route vers les îles Bimini, aux Bahamas, situées à seulement 80 km à l'Est de la côte de la Floride. Nous nous y rendons avec un but très précis : photographier un animal exceptionnel, le grand requin marteau. Le départ s'effectue depuis les Keys de Floride, un archipel qui rejoint pratiquement l'île de Cuba. Pour arriver à destination, le modeste bateau sur lequel nous prenons place devra faire face au célèbre courant marin du Gulf Stream. Reconnu pour ses conditions de mer difficiles, il accueille notre vaisseau de 19 mètres comme il se doit. La traversée de 12 heures est tumultueuse et nous sommes heureux de franchir la frontière bahamienne qui nous offre des eaux calmes et turquoise. Terres les plus occidentales de l'archipel des Bahamas, les Bimini se composent de dix îles dont PLONGÉE MAGAZINE \73

PM58_Environnement_BAF.indd 73

30/09/13 20:47


PRATIQUE PLONGEURS CONFIRMÉS

LES JOIES DE L'ÉTANCHE Malgré les inconvénients liés à l’encombrement, l’inconfort, le prix ou le surplus de lestage, les bienfaits thermiques d'une combinaison étanche sont tels qu’il est difficile d'y résister. Voici un panorama des spécificités de la "bête", afin de faire le meilleur choix. Un dossier bien utile pour continuer à plonger, même en hiver. Texte Alain Delmas, photos Daniel Deflorin sauf mention contraire

V

êtement sec, étanche, volume variable dans le jargon des scaphandriers... Les noms ne manquent pas pour qualifier cet objet directement dérivé des combinaisons des professionnels et adapté à la plongée loisir. Pendant longtemps d’ailleurs, l’adaptation était toute relative et le matériel pas vraiment en phase avec nos besoins. Depuis quelques années, les progrès ont été considérables et il existe maintenant sur le marché une palette de matériel très intéressante.

PAS RÉSERVÉ AUX GRANDS FROIDS Contrairement aux idées reçues, le vêtement sec n’est pas réservé aux froids polaires ou autres plongées hivernales. Beaucoup de moniteurs professionnels ou de plongeurs chevronnés l’utilisent en eaux tempérées, y compris l’été parfois. D’une part parce qu’il

permet d’atténuer fortement les effets d’une immersion prolongée, même dans de faibles profondeurs. D'autre part, parce qu'il diminue la fatigue car l’organisme puise moins dans ses réserves, surtout lorsque les plongées se répètent. Mais le nec plus ultra en plongée loisir classique, c’est avant et après l'immersion. Sur la plupart des bateaux, le vent, les embruns et la combinaison humide au retour ont de quoi en frigorifier plus d’un, même avec un bon ciré. Avec le vêtement étanche, la sous-couche qui va bien et une bonne injection d’air avant de se déséquiper, on peut voir venir ! Même logique pour s’habiller et se déshabiller lorsque les vestiaires sont aux abonnés absents. Et que dire de la plongée de l’après-midi, lorsque vous vous glissez dans votre vêtement sec sous l’œil envieux des adeptes de la combinaison humide… et froide !

UN PRINCIPE DES PLUS SIMPLES Le concept repose sur le fait de ne plus laisser l’eau entrer comme dans un vêtement humide. Le problème, c’est que si la combinaison est vraiment étanche, le plongeur va rapidement se retrouver en dépression ("squizzé") à la descente lorsque la pellicule d’air emprisonnée va diminuer de volume. Pour éviter cela, il faut injecter de l’air en fonction des besoins, et également le purger lorsqu’il est en excès ou qu'il reprend son volume à la remontée. Pour ce faire, les vêtements étanches sont équipés d’un système inflateur, le plus souvent sur la poitrine, et d’une purge, la plupart du temps sur l’épaule afin de pouvoir facilement se retrouver en point haut pour purger toute la combinaison. L’inflateur est relié au bloc du plongeur par un tuyau de type "directsystem". Il est actionné à la main, de même que la purge, souvent équipée également d’un système de purge automatique réglable.

80 \PLONGÉE MAGAZINE

PM58_Pratique-Confirme_BAF.indd 80

01/10/13 10:27


www.funandfly-plongee.com

MALDIVES Par rapport à une combinaison humide, il faut toujours ajouter du plomb, sans pour autant tomber dans le surlestage.

LE PARADIS DES PLONGEURS Explorez les plus beaux sites des Maldives à bord d’un bateau de haut standing !

L'injection d'air nécessite d'adapter ses sensations et ses savoir-faire.

Si l'on craint aussi le froid sur ses mimines, rien de tel que des gants étanches à fixer aux manchons des poignets.

Croisière plongée aux Maldives à bord du HANDY

Au niveau du cou, le manchon en néoprène lisse devra être retourné pour assurer une bonne étanchéité.

Du 14/03/2014 au 23/03/2014

2399 €

/ personne

shutttersttock shutterstock k

7 nuits en cabine double à partager, pension complète, 13 à 15 plongées, TAXES GOUVERNEMENTALES INCLUSES

05 67 31 16 12 | plongee@fun-and-fly.com

PM58_Pratique-Confirme_BAF.indd 81

01/10/13 19:39


Daniel Deflorin

DANS NOTRE PROCHAIN NUMÉRO DE DÉCEMBRE

LES DÉRIVANTES DOSSIER DES PLONGÉES QUI DÉCOIFFENT !

Daniel De Deflorin

Daniel Deflorin

Franco Banfi

D. Deflorin

J. Chias

LES MEILLEURS SPOTS DANS LE MONDE LE B.A.-BA POUR FAIRE DU COURANT VOTRE MEILLEUR AMI

ING SHOPP L NOËL SPÉCIA

DOMINIQUE

PRATIQUE

ENQUÊTE

MATÉRIEL

UN CACHALOT PEUT EN CACHER UN AUTRE

MAÎTRISEZ VOTRE RESPIRATION

LE BÉNÉVOLAT DANS LA PLONGÉE FRANÇAISE

DES IDÉES CADEAUX POUR DES FÊTES PLEINES DE BULLES

+ NOS RUBRIQUES HABITUELLES ACTUS, PHOTO, ÉPAVE... EN KIOSQUE FIN NOVEMBRE EN ATTENDANT, L'AVENTURE SE POURSUIT SUR WWW.PLONGEE-MAG.NET

PM58_ProchainNumero_BAF.indd 91

01/10/13 17:41


Plongée Mag n°58