Page 1

Bafa Francas Du livre aux médias

BAFA HEBDO Année 2012, n°2

Mars

L’accueil de loisirs de Pontonx

DANS CE NUMÉRO :

Infos diverses

2

Lamédiathèque

2

La ville de Pontonx

3

Temoignages pontois

4

Le cinéma

5

La maison de la presse

5

Tourisme pontois

6

Nous avons rencontré le directeur adjoint M. Gwenaël STOLK du centre de loisirs de Pontonx qui nous a parlé de cet établissement et de luimême. En effet, avant il était associatif et il est actuellement rattaché à la mairie depuis un an. Pouvez-vous nous dire comment vous êtes arrivés dans ce centre ? Je travaille ici depuis juillet 2011 en tant qu’animateur et je suis passé ensuite directeur adjoint. Je n’avais jamais pratiqué l’animation car mon souhait était de devenir professeur des écoles (master de l’éducation, enseignement) et je suis en train de passer mon BAFD. Quel est votre capacité d’accueil ? Le centre peut accueillir jusqu’à 80-100 enfants. Et combien en accueillezvous ? Durant les grandes vacances 60 à 80 enfants. Pendant les petites vacances, 20 à 35 enfants et enfin les mercredis, une trentaine. Comment répartissez-vous

ces enfants ? On les rassemble par différentes tranches d’âges. Les moins de 6 ans et les 6-13 ans. Mais en été nous en créons de nouvelles, les 3-5 ans, les 6-7 ans, les 8-10 ans et les 10 ans et plus. Combien êtes-vous dans l’équipe d’animation ? Nous étions 9 en juillet, 7 en août et l’année nous sommes 5. Quelles activités proposezvous ? Nous proposons tout type d’activités aux enfants au sein de l’établissement. Par ailleurs nous réalisons des activités externes. Par exemple, nous sommes allés au lac d’Arguzan et dans un parc d’attraction à côté de bordeaux. Nos projets pour l’avenir sont bowling, accrobranche, calicéo et la pinède des singes. D’où viennent vos financements ? Ils viennent de la mairie, du conseil général, des familles, de la CAF et la MSA. De quel matériel multimédia disposez-vous, Nous utilisons un ordinateur

et un vidéo-projecteur que nous empruntons à la mairie en cas de besoins. Comment fonctionne la cantine ? Le repas se fait à côté du centre au groupe scolaire Jean Jaurès. La nourriture arrive surgelée et en boîte. Décrivez-nous l’établissement. Nous avons 3 salles (à louer) plus un espace jeune relié au centre grâce à la cours . Avez-vous conçut un projet pédagogique ? Nous sommes actuellement en train de le concevoir. Connaissez-vous l’éducation populaire ? Et si oui définissez selon vos mots ? Oui c’est l’éducation par le peuple et pour le peuple . Avez-vous collaboré avec des médias ? Non nous n’avons pas encore eu l’occasion. Avez-vous des relations avec les Francas ? Oui nous participons au rally infernal francade. Claire et Cassandre


INFOS DIVERSES in Pontonx Pontonx est une petite ville d’environ 2800 habitants. Après avoir silloné son centre ville, nous avons rencontré un agent immobilier qui nous a affirmé qu’il était facile de se loger ici, car les offres ne manquent pas. Les ventes de maisons varient entre 120 000 et 300 000 euros, et les loyers sont compris entre 300 € pour un T1 et 800 € pour un T5. Il est également possible de se loger à l’Hôtel. En effet, Pontonx en possède 3 dans le centre. Vous trouverez aussi de quoi vous restaurer. Du sandwich au resto « Gastro » en passant par la pizzeria. Nous avons d’ailleurs « interviewé » Patrique et ses collègies du Club de Pétanque Pontoix qui nous ont conseillé « Le val fleuri », petit restaurant paraît-il très agréable. Nous avons continué notre périple vers la maison des associations, com-

posée de divers clubs et associations tels que « Roue libre », qui propose des sorties rando en club, il y a aussi des clubs de Foot et de Basket. Il y a ici une médiathèque, un cinéma, une crèche, une école allant de la maternelle au CM2, ainsi qu’un local jeune et une MFR. Nous avons rencontré « Erwan », 11 ans, qui nous a parlé du centre de loisirs de Pontonx ouvert les mercredis et les vacances scolaires. Il nous a fait part de son envie de projet de

faire un skate parc en ville. Vous pourrez vous promener le long des barthes de l’Adour, composées d’une zone de pêche et de loisirs, d’un circuit botanique et pédestre. Il y a évidemment des arènes à Pontonx, mais aussi, une gendarmerie, une caserne de pompiers associative, une maison de retraite, un cabinet d’infirmerie et médiacal et d’un centre ambulancier.

PETIT FLASH Venez vous divertir le 31 mars, lors du concert de printemps de Pontonx sur l’Adour Mogo et Phili.

La médiathèque de Pontonx Au cœur de pontonx se trouve une médiathèque qui permet à tous de s’évader et de trouver chaussure à son pied. De nombreux projets y sont menés, certains plus inattendus que d’autres. Nous avons rencontré M. X pour en savoir plus .

contres inter-médiathèques pour élaborer un projet commun ? M.X : Oui en effet, nous travaillons avec les communes de Rion (la médiathèque départementale des landes) et Tartas. Nous allons recevoir un illustrateur de livre et pour limiter les frais nous avons construit un projet ensemble.

NOUS : En quoi consiste votre méNOUS : Pouvez-vous nous en dire tier ? Quels services proposez-vous ? plus ? M.X : En fait nous sommes 4 et nous M.X : Il s’agit de permettre aux élèves sommes très polyvalents. Nous assude CP de rencontrer rons l’accueil des l’illustrateur pour lui personnes, le prêt poser des questions et le retour des et faire des ateliers livres, CD, DVD… autour du dessin avec qui sont mis à « Une médiathèque pas comme lui. disposition du public. Nous avons les autres » également un serNOUS : Organisezvice d’initiation à vous de évènements l’informatique. Il dans la ville ? nous arrive fréM.X : Cela peut arriquemment d’animer des ateliers pour ver mais avec des thèmes et avec l’ailes jeunes et les moins jeunes. de de la mairie. Par exemple, l’autre jour, Jean-Louis FOURNIER (auteur de livres) a été reçu au cinéma et en NOUS : Ah et quel genre d’activités ? ce moment vous pouvez observer une M.X : Eh bien nous accueillons les expo photos . petits de la crèche pour leur faire NOUS : Quel succès rencontre la découvrir le monde du livre, grâce à la médiathèque avec le public ? lecture de contes. Nous proposons M.X :Au niveau de la mise à disposiaussi ce service à des groupes d’ention de postes informatiques, un gros fants qui ont à partir de 4 ans, mais succès au début mais maintenant que aussi aux personnes âgées , nous actout le monde est équipé, il y a moins compagnons les demandeurs d’emploi de monde ; en revanche, nos dans leurs démarches : aide à la rédac« cours » d’initiation à l’informatique tion et mise à jour du CV, consultarencontrent un succès, surtout auprès tion des offres d’emploi… des personnes âgées qui veulent se mettre à l’informatique ou aux photos NOUS : Très bien ! Y a-t-il des ren-

Page 2

numériques. Pour le reste, la médiathèque fonctionne plutôt bien. Nous avons là une assez grande médiathèque quand même. NOUS : Et qui vous finance ? Recevezvous des subventions de l’état ? M.X : Nous sommes entièrement financés par la mairie. Le conseil général n’intervient pas . Et des subventions nous en avions, mais elles ont été supprimées ces dernières années… NOUS : Si ce n’est pas indiscret, combien contient l’enveloppe ? M.X La mairie nous donne entre 10000 et 15000 par an pour l’acquisition de matériel, de livres… NOUS : Pour finir, j’ai entendu parler d’un service spécial que vous proposez, de quoi s’agit-il ? M.X : Oui en effet, c’est tout récent. En partenariat avec le conservatoire de musique, nous accueillons les enfants de l’ ADAPEI et leur permettons de participer à des activités autour de la musique . NOUS : Sur cette belle preuve de solidarité nous allons vous quitter car il est 18 heure et que c’est votre horaire de fermeture. Merci pour votre accueil et merci de nous avoir renseigné. Bonne continuation à vous ! M.X : C’était avec plaisir, Bonne continuation à vous aussi. Aurevoir. (Propos recueillis le 29 février 2012 par Florian et Meryl à Pontonx)

BAFA HEBDO


A N N É E 2 0 1 2 , N° 2

Page 3

Mairie de Pontonx M le Maire, Bernard SUBSOL Et sa secrétaire : Cécile LAFARGUE Les horaires : du lundi au jeudi, de 8h30 à 13h et de 13h30 à 17h30. Le vendredi de 8h30 à 13h et de 13h30 à 17h. C’est un bâtiment ancien qui fut abrité à la fois par la poste et la mairie. Autrefois, il accueillait une classe scolaire. Ce bâtiment a été restructuré en 2000 avec le cinéma à ses côtés. On y trouve 45 emplois.

Services publics municipaux Crèche multi accueil collectif : pour d’écoute et des manipulations sonoles enfants dès 2 mois, jusqu’à 3 ans res. Ouvert les lundis à 16h30 hors ou leur entrée enmaternelle. Ouvert vacances. du Lundi au Vendredi de 7h30 à Espaces Jeunes : les ados (12-17 ans) 18h30. peuvent se retrouver Le centre de loisirs : au local pendant les pour les enfants de vacances et certains 3 à 13 ans. Ouvert mercredis. « Le centre de loisirs : pour les le mercredi et les enfants de 3 à 13 ans. Ouvert Médiathèque : responvacances scolaires sable Monique Juste. (sauf noël). le mercredi et les vacances Prêt de livres, CD Eveil Musical : sensiAudio, CD Rom, rescolaires « bilisation à la musivue, DVD, Accès Inque des enfants de 3 ternet. Initiation à à 5 ans, par des jeux l’informatique aux

Vie Associative •

Basket

Tauromachie

Vélo

Cinéma grand écran

Danse Moderne

Cours d’Italien « di giglio »

Foot

Randonnée

Gym bien être et volontaire

Judo

Théâtre, compagnie « le trou de mémoire »

Pelote Basque

Musique, harmonie Bartadour

• •

Tennis

Chorale, banda & peña « La Txunga ».

logiciels de bureautique (sur RDV). Point emploi, consultations gratuites des offres d’emploi, aide aux CV. Ouvert le mardi de 10h à 12h et de 16h à 18h30, le mercredi de 10h à 12h et de 14h à 18h; les jeudi et vendredi de 16h à 18h30, puis les Samedi de 10hà 12h et de 14h à 17H. Régie des fêtes : elle programme le Carnaval, le 14 juillet, les fêtes locales, le Hailhe de Nadau. Adhésion à la régie gratuite et ouverte à tous. Mission locale : pour les 16-25 ans, ouvert le mercredi après-midi et un mardi sur 2.


« Bien vivre à Pontonx » Chers lecteurs, durant notre séjour à la MFR, nous avons pu constater ou entendre la présence d’une entité inconnue. Nous nous sommes renseignés auprès du personnel local qui nous a avoué difficilement son identité. Il pousserait les gens à faire des canulars, et toutes les personnes qui l’ont vu abordent une mine enjouée mais grimaçante. Au sein de notre groupe, les 1ers symptômes se font ressentir. Tout d’abord certains collègues deviennent incontrôlables et enchaînent calembours sur calembours. Ensuite Alicia à certains moments de la journée se refroidit à vu d’œil. Bien décidés à résoudre ce mystère, nous voilà partis dans les rues de la ville recueillir des témoignages.

On a mis « A DONNER » sur la mobilette à un ami à nous, lorsqu’il était garé sur la place. Puis on a aussi échanger le peigne à cheveux d’un ami pour le remplacer par une fourchette. Q : Fait-il bon vivre à Pontonx malgré tout ? Biensûr que oui, nous les chalossais on aime croquer les fesses de la vie.

mèdes, nous abandonnions et nous demandions comment allons nous pouvoir sauver nos camarades. Complètement dépités, le cerveau rempli d’idées noires, n’ayant plus rien à perdre, pourquoi pas aller au calme et se changer les idées avec une bonne partie de boules. Interview de ZZ TOP (photo joueurs)

Ensuite, pour compléter notre enquête, les clients du bar nous ont dit de suivre la bonne odeur ambiante, qui nous conduirait à une autre victime de ce spectre !! C’est ainsi que nous arrivâmes chez Nat, la reine de la pizza, qui préfère garder son identité secrète par sécurité.

Arrivés au boulodrome, une star mythique était là, une légende du rock’n’roll, le guitariste des ZZ TOP ! Surprises de voir ce grand génie dans

Interview de Nat

Interview des Barmans Q : Y a t-il un fantôme à Pontonx ? Oui, il vient nous rendre visite tous les soirs, on supporte mais ça devient dure. La preuve en image : Q : Avez-vous des expressions du village fétiches ? Oui, on dit souvent arobeud » (au revoir) en dialecte local. Q : Y a-t-il quelqu’un de connu à Pontonx ? Oui, Didier LAPLACE qui est un grand écarteur de terrain et M. DUPLAT, sauteur (qui est mort dans les arènes après avoir vu le fantôme Isidor). Q : La blague la plus rigolote que vous avez fait à un autre pontoix quand vous étiez sous l’emprise d’Isidor ?

Q: On a entendu dire que vous aussi vous subissiez le harcèlement du fantôme de Pontonx ? Nat : En effet je vois Isidor tout le temps, il m’empêche de dormir, me chatouille les orteils et me fait faire des cauchemars. A chaque fois qu’il est dans les parages, les pontoix ne peuvent s’empêcher de dire « Teh ! », petite onomatopée que je ne comprend pas. D’ailleurs je ne suis pas la seule à être hantée. Par preuve, mon ami Eric m’a fait cette blague hilarante : « Ha , même les blacks font des pizzas ! » Q: Et vous supportez bien la vie à Pontonx malgré tout ça ? Nat : Oui car Pontonx est un village plutôt calme, où tout le monde connaît tout le monde. Une grande solidarité et d’entraide règne dans le village malgré la présence d’Isidor. Nous l’avons remercié d’avoir participé à notre enquête et avons rebroussé chemin vers la MFR. (photo Nat et Eric) Un peu déçus de ne pas avoir de re-

les landes, il paraissait impensable de ne pas l’interviewer. (photo homme barbe) Q: Que faites vous ici M. ZZ TOP ? ZZ : Je suis à la retraite et je viens me ressourcer à Pontonx, il y fait bon vivre comme dans tout le sud-ouest bien sûre. Ce que je préfère ici c’est l’humour des gens, la bonne cuisine, et leur accent. Q: Avez-vous déjà rencontré Isidor ? ZZ : Non jamais, mais des fois j’ai des grandes crises de fou-rire sans comprendre pourquoi. Q : Merci beaucoup de votre témoignage et bonnes vacances. ZZ : Adichatz comme disent les gens d’ici. L’heure tourne, nous n’avons toujours pas de remède mais remercions tous les habitants pour leurs témoignages et leur accueil chaleureux. En espérant que les symptômes Isidor s’estompent en retournant chez nous… A bientôt pour de nouvelles aventures. Doriane et Cécile.

Page 4


A N N É E 2 0 1 2 , N° 2

Page 5

Le cinema de Pontonx « Grand Ecran » est le nom du cinéma. Il est en partenariat avec la médiathèque. Avant que le cinéma existe, cette structure abritait La Poste, la Mairie et une salle de classe. Sur leur site internet on a pu voir que le cinéma disposait d’une seule salle de 220 fauteuils. C’est une association a but non lucratif, loi 1901. Accès aux handicapés. Etant donné que le cinéma était fermé, nous sommes allés au centre de loisirs de Pontonx pour se renseigner s’ils avaient des liens avec le cinéma. Ils nous ont répondu qu’ils allaient voir des films d’animation avec les plus petits, comme dans tous les centres de loisirs. Mais aussi qu’ils étaient en train de préparer des courts métrages mais qu’ils ne diffuseront pas au cinéma. Le centre ne partage donc pas

d’activités avec le cinéma, en dehors des films avec les enfants. Nous sommes aussi allés à la médiathèque pour se renseigner de leur partenariat mais ils étaient également fermés ainsi que la mairie.

La maison de la presse Le tabac-presse de Pontonx existe depuis 1975, ce lieu s’est installé dans la routine pontoise. Son patron Bruno, propriétaire depuis 20 ans, nous a fait l’honneur de répondre entre 2 clients, à quelques questions malgré l’engouement qu’il provoque chaque jour avec ses produits, sa sympathie et son mythique établissement. En effet, 16 personnes se sont succédées pour acheter cigarettes et jeux. Enfin une ouverture, c’est l’heure de la 1re question. Nous avons remarqué que tous nos clients sont là essentiellement pour cigarettes et jeux, mais quelle place pour la presse ? Effectivement, je fais vivre mon commerce grâce à cela mais les magazines attirent aussi beaucoup les clients. Ils occupent d’ailleurs la moitié de mes rayons. Et au niveau des journaux ? Seuls 2 clients lors de notre demie heure ont

acheté un journal et l’espace dédié à ces articles reste faible. C’est vrai que vous venez pas à la

meilleure horaire, mais pendant longtemps j’étais le seul à e vendre. Aujourd’hui Intermarché me fait très maI. Et internet ? Il est vrai que les jeunes l’utilise beaucoup, notamment pour les gros titres. Mais je n’ai remarqué aucune baisse par rapport à internet en 20 ans.

En tant que propriétaire, choisissezvous les journaux et magazine que vous mettez dans vos rayons ? Non c’est plus compliqué, ce sont les éditeurs qui décident au niveau national. Il y en a 2 : prestativ (j’ai pas réussi à lire-alicia) et MLP . ils envoient les magazines et les journaux dans les entrepôts. Ensuite les entrepôts les redistribuent aux tabac-presse. Moi je ne peux agir que sur la hausse de quantités de certains articles, mais il est très difficile de faire baisser la quantité. Que faites-vous des articles invendus ? Pour les magazines et journaux invendus, je les renvoie aux entrepôts, de ce fait je ne paie que ce que je vend. Cependant pour tout le reste, je gère mes commandes seuls. Nous remercions Bruno pour sa participation et son aide. En nous remettant en route vers nos bureaux , une manifique….. ?......Pontonx et a romput son charme antique. Xavier et Guillaume


Union Régionale des Francas

BAFA FRANCAS DU LIVRE AUX MÉDIAS

I love « Educ Pop »

Dans les coulisse du tourisme Pontois Aujourd’hui nous eu la chance de rencontrer certains/quelques commerçants pontois qui nous ont fait des révélations à propos du tourisme à Pontonx. Pontonx, petite ville où nous séjournons depuis maintenant trois jours, est composée de 2427 habitants qui vivent sur une superficie de 49 km² avec une densité de 50 habitants/km . en sillonnant les rues pontoises nous avons pu apercevoir deux restaurants, deux hôtels, deux bars, deux fleuristes, quatre salons de coiffure, une pizzeria, deux boulangeries, un bureau de tabac, ainsi que plusieurs professionnels de santé, qui viennent s’ajouter à la grande surface, au cinéma, à la médiathèque et à la poste déjà présente. Nous avons interviewé la propriétaire du bar des arènes qui fait aussi hôtel-restaurant. Elle accueille principalement des ouvriers, pour elle le tourisme n’est qu’un surplus, il ne constitue en aucun cas son activité principale. Les vacanciers qu’elle héberge sont essentiel-

lement des curistes venant des thermes de Prechacq ? la durée des séjours est comprise entre une et 3 semaines lorsqu’il s’agit de curistes, dans le cas contrai-

re il s’agit d’une clientèle de passage. Les touristes accueillis sont essentiellement des français qui viennent pour des cures dont la saison commence en mars et se termine en octobre. Le tourisme Dacquois n’influe en rien le tourisme pontois.

Seules les fêtes de dax provoquent une plus grosse affluence. Nous avons ensuite interviewé le propriétaire du bureau de tabac ainsi que la propriétaire du pressing. Ces personnes, originaires de la région, ont sélectionné pour vous les lieux à découvrir aux alentours de cette petite vile. Indiscutablement les Barthes sont les lieux préférés des pontois, ce paysage marécageux vous apaisera, vous pourrez ensuite entrer dans l’église de Pontonx pour la visiter accompagnée d’un guide. Vous pourrez aussi découvrir la route des crêtes suitées qui relient Hagetmau à Mugron ou alors partir à Laurède visiter une ancienne maison de maître. Que vous soyez passionnés de nature ou de culture, pontonx vous surprendra avec des expositions différentes chaque mois. Elodie et ?

Journal de Pontonx  

Résultat du jeu des reporters