Page 1

OSSIER DE PRESS

Les MonsTres des VigNes Exposition - Digigraphie

ALAIN REYNAUD *** Alain Reynaud 10 rue de Peyne Le clos Saint Martin 34290 Alignan du vent tĂŠl : 06 03 90 82 78 alainreynaud34@gmail.com


SOMMAIRE EDITO......................................................................................................................................page 3 ETAT DES LIEUX ...................................................................................................................page 4 BIOGRAPHIE .......................................................................................................................page 6 PRESENTATION DE L’ARTISTE...........................................................................................page 7 LA DIGIGRAPHIE.................................................................................................................page 8 LE CHOIX ET LA RAISON ................................................................................................page 10 LA SERIE 1............................................................................................................................page 12

DOSSIER DE PRESSE

Extrait de textes

LA SERIE 2 ...........................................................................................................................page 14 Extrait de textes

LES EXPOSITIONS ..............................................................................................................page 16 Partenaires et sponsors.................................................................................................page 20

1


2


« Le travail du photographe consiste, en partie, à voir les choses plus intensément que la plupart des gens. Il doit avoir et garder en lui la réceptivité de l’enfant qui regarde le monde pour la première fois, ou celle du voyageur qui découvre une contrée exotique… ils ont en eux une aptitude à l’émerveillement… » Bill Brandt Les «MonsTres des VigNes» est un projet mené depuis 2007 par Alain Reynaud et soutenu par Epson. C’est d’ailleurs ce projet qui lui a mis le pied à l’étrier et fait franchir le pas de la photographie professionnelle. Au départ un simple concours de circonstance, une errance de trop, une sieste impromptue et le voilà retourné au pays de Lewis Caroll. Plus de 15 expos en un an et les «monstres des vignes» se font connaitre dans le milieu viticole mais pas seulement. Les clients sont principalement étrangers et amoureux du vin et des belles choses, ça tombe bien, Alain Reynaud parle presque aussi bien des vins qu’il apprécie que de «ses» monstres qu’il affectionne et autour desquels il brode des histoire à dormir debout. Deux ans plus tard il nous refait le coup, ne se contentant pas de suivre simplement la première trame, il cherche, bouscule ses habitudes, repart à la «chasse» et revient avec de nouveaux personnages qu’il chouchoute dans ses compositions, un travail de contorsionniste qui l’oblige à repenser l’essence même de ses créations et finit par nous offrir 20 portraits totalement inédits toujours sous la protection d’Epson Digiraphie. Le Languedoc à désormais un autre visage sous le regard de ce jeune photographe de 48 printemps.

3

EDITO

DOSSIER DE PRESSE

EDITO


ETAT DES LIEUX Le Languedoc, le plus grand vignoble du monde, des centaines d’artistes s’en sont inspirés tant en peinture qu’en photographie. Paysage de soleil, de mer, de cailloux surchauffés, en passant par les douces lumières de l’automne ou de l’hiver. On pensait avoir tout vu du Languedoc et de ses vignes, les vieux mas en ruine, l’olivier solitaire trônant majestueusement au milieu des parcelles blanchies par le givre. Tout a été étudié, mis en images avec soin, répertorié, analysé, fixé sur la toile, le papier et les manuels d’ampélographie... Mais qu’en est-il vraiment ? Ces paysages ne seraient-ils que natures mortes ? Que reste-t-il quand le vin est tiré et qu’il faut le boire ? Amateurs de vins, oenologues, propriétaires terriens, vous êtes-vous une fois, une seule fois arrêtés vraiment dans les vignes ? Posé là, à ne rien faire, écouter, regarder, sentir, s’imprégner, sentir la vie. Vous seriez bien étonné de ce qui vous y attend, car en ces lieux, si vous osez lâcher prise avec notre monde, se cache un univers qu’aucun d’entre nous ne soupçonne. Terre d’adoption où depuis plus de quinze ans Alain Reynaud parcours la garrigue et foule les terres les plus reculées. La passion des grands espaces lui a appris à regarder plutôt que voir, à écouter plutôt qu’entendre, à lire dans les traits du paysage la source de nos émotions. La passion de ce terroir et de ses vins, une sensibilité qui l’a doucement poussé à poser un regard réellement différent sur ce coin de France et sur ce vignoble en particulier. Chaque photo est un portrait, chaque portrait fait partie d’une histoire, la mienne, la vôtre, celle de tout un chacun puisque chacun y trouve ce qu’il veut bien y voir.

4


DOSSIER DE PRESSE

5


BIOGRAPHIE Alain Reynaud est né à Nice en 1963, d’un père gendarme et d’une mère commerçante. Il vécu toute son enfance et son adolescence en Corse, bercé par le maquis et mer.

DOSSIER DE PRESSE

Le milieu marin berce son enfance radieuse subitement interrompue par un grave accident de la route survenu en 1980 à l’âge de 16 ans, Alain est condamné à passer une longue période entre lits d’hôpitaux, fauteuil roulant et réapprentissage de la marche, allant d’opérations en opérations pour retrouver l’usage de ses jambes. Cette épreuve transforma la vision du jeune homme, désormais en recherche de liberté et de sensations. Avide de rencontres et de découvertes, il quitte son île de beauté à l’âge de 20 ans pour les états-unis un simple C.A.P de cuisine en poche. Puis il part pour le Brésil, et croise la route de ses parents partis pour un tour du monde en voilier qui dura quinze ans. Après plusieurs mois il embarque pour un périple de 5 mois sur un voilier polonais qui rejoint la France en 1986. Installé à Paris, il se lance dans une carrière de musicien, attiré par cette vie libre de saltimbanque. En 1992 qu’il choisit de s’installer dans le sud de la France où il créé la première agence de voyage spécialisée dans les sports de glisse, passant la plupart du temps entre mer et montagne pendant 10 ans. Sa carrière de photographe ne débute qu’en 2005 à St Martin de Londres à la suite d’une rencontre inattendue: celle de la nature qu’il cotoie tous les jours, celle de la nature vivante. Ce nouveau regard sur son environnement donne naissance en 2007 à sa première exposition appelée « Les Monstres des Vignes », ce fut un succès immédiat. Photographe autodidacte, artiste à part entière, Alain Reynaud nous transporte dans son univers fantastique au travers de personnages tous plus surprenants les uns que les autres. 6


ALAIN REYNAUD ET LA PHOTOGRAPHIE Fasciné par l’image, mes pas ont pourtant suivi bien d’autres chemins. En parcourant la garrigue j’ai découvert cet univers passionnant, reclus, caché. Je m’y suis attardé longtemps. J’ai senti, respiré, touché du doigt, je n’en ai gardé que les souvenirs. Je n’ai pas fait l’école des Beaux-arts, je n’ai pas non plus fait d’école de photo, mes photos s’imposent à moi. Il me faut ensuite trouver les outils pour en faire ce que je veux montrer. Eternel insatisfait je recommence autant de fois que nécessaire. Je cherche encore et encore, ma quête est sans fin, avide d’apprendre des choses nouvelles chaque jour je n’ai d’autres choix que de chercher ma trace. Une fois le sujet entre mes mains il me faut le dépoussiérer, lui faire prendre vie, lui donner forme pour enfin raconter une jolie histoire. Je souhaite faire partager ces tas de petites choses que l’on ne voit pas si l’on n’y prête pas attention, exprimer une autre dimension du monde qui nous entoure ».

__________________________________

Alain Reynaud entre dans le monde de la photo par les chemins artistiques mais ne tarde pas à en découvrir bien d’autres recoins : Il expose ses monstres (série 1) dans divers lieux de prestige (Les Rencontres Internationales d’Arles, Le Carrousel du Louvres..), et rencontre alors son premier succès au travers d’un public venant du monde entier, tous sensibilisés par cette approche étonnante de la vigne.

DOSSIER DE PRESSE

Il se réalise également dans d’autres thèmes photographiques et profite de ses voyages (Belgique, Chine, Espagne, Italie..) pour se perfectionner. Il élabore ses premiers reportages photos. Toujours passionné par le monde viticole, il propose des reportages dans les plus beaux vignobles de sa région et travaille en parallèle dans son studio sur l’élaboration de packshots. Il rejoint la société « Voyage passion photo » en 2009, pour animer formations et des stages sur la photographie. Il organise également des séjours photo autour de thèmes régionaux comme «sur les terres du Pic Saint Loup » ou «entre mouette et sardines». Au début de l’année 2010, Alain Reynaud développe un réseau de compétences en communication appelé INDECOM’ dans lequel il met en relation et coordonne des travailleurs indépendants dans le secteur de la communication. Chaque corps de métiers est représenté : graphistes, photographes, web designer, agent presse… En février 2010, Alain Reynaud lance la deuxième série « Les Monstres des Vignes » à l’occasion de Vinisud où il décroche également le rôle de Photographe Officiel du salon. Un livre « Les Monstres des Vignes » est en préparation afin de donner vie à ses personnages et conter leur histoire. 7


DIGIGRAPHIE

8


La Digigraphie est la version moderne et informatique de la Lithographie. La Digigraphie est un procédé de production ou de reproduction d’oeuvres d’art de haut niveau et de grande qualité. La Digigraphie est réalisée exclusivement sur des imprimantes Epson Stylus Pro avec des encres Epson UltraChrome ou UltraChrome K3 et sur des papiers d’art haut de gamme tels les papiers Epson Aquarelle, Somerset Velvet, Arches ou Hahnemühle. Les Digigraphies réalisées dans ces conditions sont garanties 100 ans dans des conditions d’exposition normales en intérieur. Les Digigraphies sont des tirages limités, numérotés et signés de la main des artistes. Chaque Digigraphie est marquée d’un tampon à froid et accompagnée d’un certificat d’authenticité. Pour les artistes, la Digigraphie est la possibilité de réaliser des séries limitées de qualité comparable à la Lithographie mais sans la contrainte de tout imprimer en une seule fois. Il est en effet possible de réaliser les Digigraphies au fur et à mesure. L’artiste peut alors commercialiser ses premières Digigraphies et avec ses revenus financer les suivantes.

9


LE CHOIX ET LA RAISON Pour mes clichés j’ai depuis mes premières photos deux volontés, la première est de limiter le nombre de tirages, la seconde est de n’utiliser que des papiers d’art afin de conférer une véritable valeur à mon travail. Contacté par Michel Plante en juin 2007, il me fait part de la charte d’impression DIGIgraphie® et me propose de rejoindre le collectif Artkaos. Au mois d’octobre, au Salon de la photo à Paris, je rencontre Jean-Pierre Vallin (responsable DIGIgraphie® chez Epson) qui est immédiatement séduit et me propose un partenariat. L’exposition « Les monstres des vignes » reçoit depuis 2 ans le soutien d’Epson qui me permet de maintenir mes objectifs. Les tirages par photo pour la Série 1 sont limités à 30 exemplaires sur papier HAhnemühle Photorag 308 gr au format 40 x 50 et 15 exemplaires pour les formats 75 x 60. La série 2 est elle tirée sur le nouveau papier Baryté de chez Epson qui correspond mieux à la nouvelle structure graphique, les tirages sont limités à 15 exemplaires pour les 2 formats proposés.

10


DOSSIER DE PRESSE

11


La série 1

- Flairer l’air du temps -

«Je me rappelle, les longues marches avec mon père, le chien qui gambade devant, puis, d’un seul coup, s’arrête le nez au vent…»

- L’ennui -

«Je me suis endormi là, sur ce coteau ensoleillé, je n’ai jamais osé repartir, et d’ailleurs, repartir ? Pourquoi faire ?»

- Le drôle -

«Compagnon fidèle et d’humeur toujours joyeuse, le drôle me fit tout connaitre du royaume des monstres…»

- Kiela -

«D’un geste sec il s’est retourné plantant son regard dans le mien; d’une voix rauque et sourde il me dit - haaaaaa mais, qui est lààààà ?...»

- Le chien de garde-

«Au royaume des monstres tout n’est pas si tranquille, aux frontières, les molosses montent la garde !...»

- Le mendiant -

«Un vrai filou qui ne pense qu’à son profit et qui a plus d’un tour dans son sac, ne lui prêtez jamais un centime… «

- L’épreuve du temps -

«Il ne bougeait presque plus, son air moribond faisait froid dans le dos, mais ces paroles étaient celles d’un sage…» 12


SERIE 1

Série inaugurée en 2007 cette première série anthropomorphique se veut le plus naturelle possible, seul le contraste et la luminosité sont retouchées pour faire ressortir les personages, il n’y a pas d’ajout de matière ni de découpages, les «monstres restent dans leur élément et ne se montrent qu’à ceux qui veulent bien se laisser entrainer dans cette aventure. Le papier choisit est un Hahnemühle photorag 308 gr 100% coton, un papier qui colle parfaitement à l’idée que se fait Alain Reynaud de ce que doit être cette exposition, proche de la nature. Sa fibre, sa compositions font ressortir la matière, rendent aux monstres un aspect proche de celui du bois et révèle les couleurs. Chaque portrait est accompagné d’un extrait de texte issu de l’histoire des monstres des vignes qui est en cours de préparation. A chaque exposition, les commentaires vont bon train et le public est ravi d’avoir ces notes d’auteur qui leur permette de trouver un chemin à leur imaginaire, certains les lisent avant, d’autres après, mais qu’importe puisque chacun s’y retrouve. Les monstres des vignes entrent chez les collectionneurs étrangers mais le monde de l’art et des galeries fait la fine bouche devant des photos qui, si jolies soient-elles, ne restent à leurs yeux que de simples photos de vigne. Alain s’intérroge alors sur le devenir des «monstres» et de la nouvelle série qu’il doit présenter, il recul sans cesse la date et cherche de l’inspiration auprès de nombreux artistes, continue à développer sa technique photographique, change de matériel, multiplie les essais, mais les monstres sont cachotiers et ne se montrent pas tous les jours, il faut alors reporter les prises de vues, trouver la bonne lumière et chercher toujours...

13


SERIE 2

2010 sera un renouveau pour les monstres des vignes, promis pour Vinisud il est temps de trouver une nouvelle énergie pour mettre en oeuvre cette série qui décidément se fait attendre... et c’est ce que fait Alain en repartant à la «chasse aux monstres» , il veut absolument que les yeux ne cherchent plus, que les regards se croisent au premier coup d’oeil, il pense et recompose ses photos en tirant deux plans qu’il va superposer pour gagner de la profondeur, mais ce n’est pas tout, il farfouille dans les couleurs, les textures, les effets qui stimulent l’imagination. Cette fois ça y est, les choses se débloquent d’un coup, à peine trois semaines avant la grand-messe viticole au parc des expositions de Montpellier. Le temps presse et les heures de sommeille peu nombreuses, mais les images prometteuses. Epson renouvelle sa confiance pour la deuxième fois et Alain ne doit pas rater ce rendez-vous. Pourquoi changer une équipe qui gagne ? A priori pas de vrai raison de changer de papier ni d’imprimeur... pour l’imprimeur la question ne se posait pas, c’est l’atelier agréé «Artistes Associés» à Arles qui suit le travail d’Alain depuis le début. Pour le papier en revanche cette nouvelle série beaucoup plus graphique ne collait plus du tout avec le papier de la première série. Le papier Baryté de chez Epson donne de bien meilleurs résultats lors des tests effectués, c’est donc cette version qui sera retenue. Une expo à découvrir...

14


La série 2

- Le grincheux -

- Vous avez perdu quelque chose ? lui lançaisje. Il me regarda avec cette sorte de rage qui vous défigure à moitié quand la colère fait place à l’agacement, à la fois grincheux et surpris que je m’adresse à lui, c’était donc vrai ? Un homme peut nous parle ? Semblait-il se dire....

- Le clown -

- Hep toi là ? Me dit-il, n’ai pas peur, je ne vais pas te mordre, suis-moi, je t’emmène de l’autre côté du miroir...

- Birdy -

Birdy aime les histoires, il en raconte à sa manière, c’est un oiseau qui ne vole pas, un joueur invétéré, un croqueur de pomme...

- Le batracien -

Cet insondable batracien, les yeux perdus dans le vide, regarde depuis des décénies et sans bouger, toutes les choses qui se passent devant son nez, ne bougeant que les yeux...

- Les amoureux -

Encanaillés les amoureux se cherchent, se frottent, se cajolent, tournant le dos au monde qui les assaille, ils jouent, tournent, se font frémir, s’éloigent pour mieux se rapprocher se sentir, se protéger...

- Arachnaïa -

- Arachnayaah, c’est pas son vrai nom… mais moi, je l’appelle comme ça... » Me souffla le « curieux » à l’oreille...

- Belzebuth-

Je ne l’aimais pas et il me le rendait bien, pour moi il était de toute évidence du côté sombre et obscur que je n’avais pas encore croisé dans ce monde... 15


LES EXPOS 2007

- Juin à Octobre : Estiv’ Photo à Pézenas (34) - Octobre : Journée du livre à Saturargues (34)

2008

-Février : Vinisud au Parc des expositions de Montpellier -Mai : Festival de la littérature jeunesse à Hérépian (34) -Mai : Festival oeno-video à Gruissan (11) -Juin : Expo permanente aux caves de Vaqueyras (84) -7et 8 Juin : Carrousel du Louvre à Paris (75) -8 au 13 Juillet : Rencontres d’Arles (13) -27 juin au 7 Septembre : Galerie des Arènes à Nîmes (30) -8 Août au 8 Septembre : Au fil du vin à Clermont l’Hérault (34)-Avril 2009 à la mairie de Fabrègues (34)

2009

-26,27 & 28 Janvier 2009 salon Millésime Bio au Parc des expositions - Montpellier (34) - 6/7 et 13/14 Décembre au domaine de Mujolan - Fabrègues (34) - 25,26 et 27 Octobre Corum des photographe - Montpellier (34)- 25,26 et 27 Octobre Corum -Avril 2009 à la mairie de Fabrègues (34) -26,27 & 28 Janvier 2009 salon Millésime Bio au Parc des expositions - Montpellier (34) -16 & 17 Mai a plume et le vin au féminin à La Calmette (30)

2010

-22,23,24 Février au parc des expositions de Montpellier - salon Vinisud (34) - 23 Juin à L’antidot - 19 Juin au Festival des Bohèmes -16 Septembre au 19 Octobre au Centre Culturel Leclerc St Aunes -28 Novembre, festival «Les pierres oubliées à Murviel lès Montpellier -Décembre exposition à la cave «le péché Divin» à Jacou

2011

-28,29 Janvier F.I.A au parc des Expositions de Montpellier -21, 22 Mai Vinocap au Cap d’Agde Mai &Juin à la galerie 22 Rive Gauche à Bordeaux Prix International de la Photo de la vigne et du vin -19 au 23 Juin Vinexpo à Bordeaux -22 Octobre au 2 Novembre «Vintage» sur le Lydia à Port Barcares

16


17


PREPARER L’EXPO Ce qu’il faut savoir : L’exposition existe en 3 versions : Série 1 & 2 - Standard : 20 tableaux 72x62 il faut prévoir l’espace mural nécessaire soit environ 30 m linéaire. Série 1 - Premium : 6 tableaux 80 x 70 les photos sont contrecollées sur Dibond en cuivre brossé sans vitre de protection, les oeuvres sont au contact directe avec le regard, mais sont plus fragiles.

De préférence : Les monstres des vignes «regardent» les passants, pour cela il faut que les regards se trouvent à la même hauteur, soit environ 1m70 afin que chacun puisse se «regarder» en face. Ne prévoyez une expo que si vous avez les locaux adaptés.

Les monstres aiment : - Une douce musique de fond. - Etre, pourquoi pas, exposés dans le noir (je fournis des torches à led) cette opération, déjà effectuée lors des Rencontres Internationales de la Photo d’Arles (coup de coeur de la presse) et pour l’exposition au domaine de Mujolan; remporte un franc succès. - Les murs neutre ou des grilles recouvertes de toiles sombre. - Etre contés par l’auteur (en option). - Les expos originales, mais sérieuses. - Une communication réussie. - Les amateurs de vin et d’art, mais aussi de contes et de littérature.

A éviter : - Dissocier l’exposition dans 2 pièces (sauf si vous louez les 2 séries) - Superposer les tableaux par manque de place - Les lumières directes sur le tableaux qui causent des reflets.

Prévoir une expo : Pour éviter tout litige prévoyez votre exposition au moins 3 à 6 mois à l’avance. Si vos murs sont équipés de cimaises, vérifiez qu’elles soient à la bonne longueur. Si vous n’avez pas de cimaises prévoyez des grilles recouvertes d’un fond noir ou blanc propre et une installation stable. Prévoyez 2h00 pour l’installation et 1h00 pour la désinstallation. 18


Le lieu

Indiquez les dates précises La durée souhaitée de l’exposition Les équipements dont dispose la salle ou le lieu d’expo (cimaises, grilles...) Les autres artistes présents (si possible) Les moyens de communication mis en oeuvre

Comment voyage l’expo : L’exposition est livrée et accorchée par son auteur, elle voyage dans des pochettes géantes spécifiquement adaptées aux cadres afin d’être parfaitement protégée et facilement mise en place.

Combien ça coute ? Faire vivre une expo coûte de l’argent qui ne tombe pas du ciel. Membre de l’UPC (Union des Photographes Créateur) je suis assujétit à une grille de tarifs qui est mise en place chaque année pour les prestations, l’édition et les expositions. Les besoins et les moyens sont différents pour chaque prestation, chaque devis est personnalisé en fonction de la demande.

Voir devis joint au dossier si vous en avez fait la demande.

N’oubliez pas :

DOSSIER DE PRESSE

La valeur totale de l’exposition d’une seule série dépasse les 7000 € sans compter les nombresues heures de travaille, chaque mise en oeuvre demande du temps et de l’investissement. Vous ne demanderiez pas à un groupe de musique de venir chanter gratuitement pour animer votre prestation ni au traiteur de livrer les plats juste pour le plaisir... Il en va de même pour cette exposition.

19


LES PARTENAIRES

artistes associés

20

Dossier de presse "Les monstres des vignes"  

Dossier de presse, découvrez les "Monstres des vignes" leur histoire, leur origine, les expos, la digigraphie, comment organiser une exposi...