Page 22

HISTORIA

Guy Geoffroy, duc d'Aquitaine, offre au monastère de Sainte-Gemme fondÊ par la Chaise-Dieu l'usage des marais de la Seudre ; le seigneur de Didonne et l'abbaye de Sablonceaux exploitent les salines de l'Île d'OlÊron. Les Êtablissements religieux mettent en valeur l'arrière-pays des ports sauniers par les dÊfrichements des imposants massifs forestiers. Le dÊveloppement de villages et de bourgs est la consÊquence directe du dynamisme dÊmographique induit par l'intensification Êconomique dans le Bâconnais au XI e siècle. Les religieux contribuent alors à fixer l'habitat par la crÊation d'Êglises dans ces pôles de peuplement qui Êmergent au cœur des dÊfrichements et aux points de passage et de franchissement (Arnoult, Enet, Arnaise), à l'image de Pont-l'AbbÊ ou de Champagne. Les Êglises romanes fleurissent, comme Saint-AndrÊ à Champagne. Les moyens accrus par l'enrichissement local permettent la floraison d'un art religieux architectural et sculptural novateur, monumental et audacieux, qui suscite encore l'admiration de nos jours et qui reste un atout patrimonial de premier ordre.

tout l'espace au sud de l'Arnoult, entre Saintes et OlÊron, et laisse peu à peu place, à partir du XI e siècle, à un front pionnier portÊ par les revenus du commerce du sel par les taxes et les pÊages. Champagne et ses espaces proches s’inscrivent dans cette dynamique nouvelle. Quand Champagne entre dans l'histoire, le duc d'Aquitaine contrôle alors le commerce du sel du golfe de Saintonge par son imposante forteresse de Broue et peut compter sur l'activitÊ de ses affiliÊs, dont Guillaume Fredeland, pour poursuivre la mise en valeur de la rÊgion. Grâce aux donations successives, les dÊfrichements sont l'œuvre d'importants Êtablissements ecclÊsiastiques qui se crÊent aux alentours de Champagne. Les moines de Cluny crÊent le monastère de Montierneuf en 1080 pour exploiter les salants et exporter le sel par le port de Saint-Agnant ; Geoffroy Martel, comte de Saintonge, fait don à l'Abbaye-aux-Dames des ports sauniers de Saint-Sornin et Saint-Just ;

ARTVOILE – SCORLION

Champagne est ainsi l'un de ces pôles, d'un plus vaste ensemble en Saintonge maritime qui apparaÎt à partir du XI e siècle dans les sources, portÊ par un Êveil Êconomique favorisÊ par la conjonction des intÊrêts politiques des seigneurs, des familles comtales et ducales et des milieux religieux. A l'image de sa rÊgion, Champagne a probablement connu au XIe siècle une croissance de la population permise par une aisance relative. Plusieurs signes en attestent, comme la mise en culture des terres attenantes comme les Ajots, l'enjeu fiscal que devient le village, tout comme les indices de fortifications relevÊs par les Êrudits (deux portes fortifiÊes se dressaient aux entrÊes de Champagne) provenant d'un pÊage sur la route commerciale terrestre entre le golfe de Saintonge et son arrièrepays. Les "transhumances" saisonnières que notre village connaÎt les fins de semaines ou pendant les vacances de ces touristes venus du Poitou et du Limousin se dirigeant vers les côtes ne seraient donc qu'une lointaine survivance des dÊplacements d'autrefois. Jean et Jean-Paul RENOUX

hp://artvoile.wix.com/artvoile

artvoile2@wanadoo.fr

NAVIGATION A LA VOILE - ILE D’OLERON Tel. 06 27 22 45 99 Ar2sanat TOUAREG et OBJETS d’ART PREMIER D’AFRIQUE 22

ÉtÊ 2016

Philippe Heichelbech Le magazine de Champagne

Profile for Alain Mascaro

Enet été 2016  

Magazine municipal de la commune de Champagne en pays Rochefortais.

Enet été 2016  

Magazine municipal de la commune de Champagne en pays Rochefortais.

Profile for alainm17
Advertisement