Page 1

Le magazine de Champagne

ÉtÊ 2016

1


INFOS PRATIQUES

Mairie

Sommaire

Ouverture : .......................... du lundi au vendredi 9h à 12h Tél : ........................................................ 05 46 97 02 61 Fax : ....................................................... 05 46 97 17 18 Courriel : ..................................... mairie@champagne17.fr

Bibliothèque Ouverture : ........................ les mardi et jeudi de 16h à 19h

Garderie périscolaire Lundi, mardi, jeudi et vendredi Ouverture : ................... de 7h30 à 8h30 et de 16h30 à 19h

Infos pratiques ............................................................ 2

Urgences ...................................................................... 2

Assistantes maternelles ........................................... 2

Location restaurant scolaire ................................... 2

Le mot du Maire ......................................................... 3

Le budget communal ............................................... 4

Ouverture : ............................................. de 7h30 à 8h30

Les travaux et les infos pratiques.......................... 5

Soins et urgences médicales

La boulangerie ............................................................ 7

Le Service Enfance Jeunesse Intercommunal .. 8

Le transport à la demande ...................................... 9

Cigogne en fête ....................................................... 10

urgences.

Les associations ........................................................ 14

. GENDARMERIE ................................................................ 17

Les cahiers pratiques .............................................. 17

L’histoire de Champagne ...................................... 20

La bibliothèque......................................................... 23

Le mercredi

Deux numéros sont à votre disposition : 05 46 27 55 20 en cas de besoin de soins, un médecin vous indiquera la conduite à tenir (ce numéro fonctionne la nuit, le week-end et les jours fériés) Le 15 est limité aux urgences. Merci de respecter ces consignes pour une meilleure gestion des

. POMPIERS ............................................................ 18 ou 112 . MAISON MEDICALE PONT L’ABBÉ D’ARNOULT ...05 46 97 01 64 . EDF - Infos clients particuliers ........................... 0810 17 6000 - Conseiller solidarité ............................... 05 46 52 10 89 - Tarif première nécessité ........................... 0800 333 123 - Dépannage........................................... 09 72 67 50 17 . ALLO SERVICE PUBLIC ............................................ 3939

Assistances maternelles . Elvira DAUNAS - 33 avenue René Caillé ...........05 46 97 10 92 . Véronique DOURSOUT - 3 chemin sportif .........05 46 91 93 66 ou 06 33 34 20 75

Location du restaurant scolaire La salle est disponible à la location aux tarifs suivants : Pour les habitants de la commune . Vin d’honneur .......................................................... 30,50 € . Journée sans chauffage ............................................ 76,00 € . Journée avec chauffage ............................................ 92,00 €

Soyons vigilants... ...pour nous et pour nos voisins. En cette période de vacances des gens peu scrupuleux visitent les maisons et repartent rarement les mains vides… Ne laissez pas vos portes ou vos fenêtres ouvertes, même avec les volets en tuile… Si vous êtes témoin d’une infraction, n’intervenez pas vous-même, appelez le 17 ou la gendarmerie de St Agnant au 05 46 83 30 04

. Deux jours sans chauffage...................................... 120,00 € . Deux jours avec chauffage...................................... 150,00 € Tarifs forfaitaires pour prêt de matériel (tables, tréteaux, chaises, bancs) . Forfait pour le prêt de matériel sans transport par les employés .. 15 € . Forfait pour le prêt de matériel avec transport par les employés .. 50 € Pour les tarifs appliqués aux non résidents de la commune, contacter le secrétariat de la Mairie Une facture sera établie par le secrétariat pour permettre le paiement des sommes dues

2

Été 2016

Complément au bulletin municipal annuel de Champagne N°20 - Été 2016 Directeur de la publication : Roland CLOCHARD Comité de rédaction : Geneviève COGNÉ, Nathalie GRIVEAU, Monique MOLLARD, et Alain MASCARO. Photos : Alain MASCARO Tirage à 400 exemplaires ESTUAIRE IMPRESSION 11 RUE DE LA ROCHE 17780 ST NAZAIRE SUR CHARENTE

Le magazine de Champagne


LE MOT DU MAIRE

Le mot du Maire

N

ous venons de connaître plusieurs semaines mouvementées à Champagne. Cigogne en fête a occupé une grande partie de notre énergie. Cela en valait la peine… Grâce à la Communauté d’Agglomération de Rochefort Océan, nous avons pu découvrir Champagne sous un angle que nous n’avions jamais vu et que nous ne sommes pas prêts de revoir. En effet, Champagne a été choisie pour cette année mais nous devons maintenant laisser la place aux 24 autres communes de la CARO. Tout cela n’aurait pas eu lieu, sans Véro Tissier, dite Madame Cigogne qui a su convaincre les Champagnais d’ouvrir leur propriété, sans les Champagnais qui ont joué le jeu, sans les 150 bénévoles qui ont œuvré dans l’ombre pour la réussite de cette manifestation, sans les techniciens et les artistes qui ont su égayé notre bourgade. Oui, ce furent deux superbes soirées qui resteront gravées dans nos pensées. Nous avons aussi été protégé par le ciel qui a vidé ses trombes d’eau sur les communes voisines tout en gardant Champagne au sec, sous sa bulle… Un autre point a particulièrement occupé le conseil et surtout la commission dédiée, c’est celui de la boulangerie. Le boulanger que nous avions choisi en fin d’année dernière n’a pas tenu le coup, remettant ainsi la boulangerie dans la tourmente. J’ai entendu des « Si vous m’aviez demandé, je vous l’aurais dit !!! ». Nous ne pouvions pas prévoir ce désistement car nous n’étions pas au courant et ceci vaut pour ceux qui pensaient l’être… Ceci dit, nous nous sommes remis au travail et avons trouvé un nouveau boulanger qui est prêt

Le magazine de Champagne

à vous fabriquer du bon pain. Frédéric Breuil est à votre écoute pour toute évolution ou demande de nouveaux services. Si vous trouvez son pain trop ou pas assez cuit, ses horaires inadaptés, dites-le lui directement afin qu’il rectifie le tir. Il est prêt à tout entendre. Preuve de sa motivation, il a repeint et ré-agencé la boutique. Il souhaite mettre à votre disposition de nouveaux services. Nous lui souhaitons une bonne installation et une activité prospère. Par manque d’inscriptions des enfants à l’école, nous avons risqué la fermeture d’une classe sur le Regroupement Pédagogique Intercommunal de Champagne - St Jean d’Angle. La commune de La Gripperie est prête à rejoindre notre RPI. grâce à ce projet, nous pourrons garder les classes actuelles. Ce regroupement prendra effet à la rentrée 2017. Point sur la vitesse dans le bourg. Il est facile de constater que certains traversent Champagne à une vitesse excessive. Nous allons poser des panneaux de limitation à 30 km/h supplémentaires. Une fois cette opération effectuée, on ne pourra plus dire qu’on ne savait pas. La Gendarmerie viendra faire des contrôles réguliers. Faites passer le message. Un dernier point chronophage pour la secrétaire de mairie est celui des problèmes de voisinage !!! Les gens ne se supportent plus, sont jaloux de ce que fait ou possède leur voisin. Nombre de plaintes parviennent à la mairie alors que nous n’avons aucune compétence en la matière. La meilleure des réponses est la bienveillance, le bonjour et l’au revoir quand on se croise !!! Je vous souhaite une bonne lecture de ce bulletin et une bonne période estivale. Roland CLOCHARD

Été 2016

3


BUDGET COMMUNAL

Mardi 12 avril, le conseil municipal a voté le budget primitif de l’année 2016, qui s’équilibre à hauteur de 923 092,38 € dont 298 251,44 € pour l’investissement et 624 840,94 € pour le fonctionnement. Malgré une conjoncture nationale difficile (baisse des dotations de l’Etat) la municipalité a décidé de maintenir les taux d’imposition sur la base de 2015.

Section de fonctionnement La section de fonctionnement regroupe toutes les dépenses nécessaires au fonctionnement de la collectivité (charges à caractère général, de personnel, de gestion courante, intérêts de la dette, subventions aux associations…). Cette section du budget regroupe également toutes les recettes que la collectivité peut percevoir (prestations de services, loyers, dotations de l’Etat, impôts et taxes…).

Section d’investissement Le budget primitif 2016 affiche une enveloppe de 298 251,44 € au titre du financement des dépenses d’investissement dont 228 210 € sont consacrés aux projets et 17 584,03 € au remboursement de capital d’emprunt.

Baisse des dotations

4

Été 2016

Programme d’investissement

Le magazine de Champagne


TRAVAUX

L'école est finie ! Après quelques rebondissements, retards de chantiers, soucis d'étanchéité... le groupe scolaire de Champagne est achevé. Ce chantier s'est déroulé en deux tranches, la première s'est achevée le 1er août 2014 avec la réception du bloc sanitaires enfants, adultes, du bureau et de la salle de rangement. L'électricité avait également été rénovée, de nouveaux éclairages aux normes posés et de nouveaux radiateurs. La seconde tranche concernait la salle de motricité, dont les travaux ont débuté en octobre 2014. La réception des travaux, initialement prévue le 30 juin 2014 a due être reportée, des problèmes liés à la météo et des infiltrations d'eau ont retardé la fin du chantier. Il a fallu expertiser l'étendue des dégâts, revoir l'organisation du chantier, refaire ce qui avait été abîmé... Bref, les finitions et donc la réception de cette seconde tranche n'a pu avoir lieu que le 25 avril dernier ! Il reste encore à équiper la salle de motricité en placards, tables, chaises … et organiser son entretien. Après un an de retard, une dépense d’énergie et de temps, les 2 classes de maternelle et l’équipe d’encadrement pourront profiter d’une salle de motricité spacieuse (environ 130 m²), lumineuse (aux couleurs de l’arc en ciel) pour la rentrée scolaire prochaine 2016/2017. Tout vient à point à qui sait attendre...

La nouvelle station d'épuration L'ancienne station ne satisfaisait plus aux normes d'assainissement actuelles et il était nécessaire d'envisager d'augmenter ses capacités de traitement pour faire face à l'arrivée de nouveaux habitants dans les années à venir. Il n'était pas possible d'étendre la station actuelle, il a donc été nécessaire d'installer un nouvel équipement à côté de l'ancienne qui a de fait été condamnée. Cette nouvelle station d'épuration est de type à 2 étages de filtration plantés de roseaux dimensionnée pour 400 EH (Equivalent Habitant) extensible à 800 EH et bassin d'infiltration pour 800 EH. Les travaux ont été réalisés du 14/10/2015 au 22/04/2016 sous la maîtrise d'ouvrage du Syndicat des Eaux de la Charente-Maritime.

Le magazine de Champagne

Été 2016

5


TRAVAUX ET INFOS COMMUNE

Autres travaux réalisés et en prévision, D'autres travaux ont également été engagés ce printemps. L’aménagement du chemin de Gâtechoux a été réalisé à l'occasion de Cigogne en fête pour desservir le parking, comprenant l'aménagement du carrefour, la rectification du virage et l'élargissement de la chaussée. Ces travaux constituent la première tranche de travaux qui permettront à terme d'aménager ce chemin entre la route de Violet et des Carrières en voie de secours lors d'événements neutralisant l'avenue René Caillé. L’entretien courant de la voirie est constitué de l’emploi partiel aux enrobés, de curage ponctuel de fossé et de la 1ère intervention du PATA (Point A Temp Automatique). Pour mieux accéder à l’école, notamment par les bus scolaires et les véhicules légers, l’élargissement et le revêtement ont été réalisés. Pour faciliter le passage des camions et des convois agricoles, la commune a dû effectuer l’élagage des arbres de la route des Carrières. En effet, les camions déchiraient leur bâche en passant sous la voûte basse des arbres. Des ébernages ont aussi été réalisés afin de faciliter l’écoulement des eaux en bord des routes et ainsi assainir les côtés de la bande roulante goudronnée.

Les prévisions d'études et travaux.  La réfection des couches de roulement de voirie : VC2 ; poursuite de l'enduit réalisé en 2015 jusqu'à la RD 125, chemin de l'Éguille, VC6 de la RD 125 à Chieloup et VC 24 de la VC6 à la VC 2 soit 2600 m.

 L’entretien courant : emploi partiel aux enrobés, 2ème intervention PATA et dérasement d'accotement sur les voies à revêtir + VC 6 jusqu'à la RD239.

 La poursuite des études d'aménagement de la traverse d'agglomération.  L’Étude relative à l'amélioration des écoulements des eaux pluviales dans la partie basse de Razour (sécurité, salubrité, préservation de la zone de captage du Bouil de Chambon).

Christian Simonnet,

Champion de France 2015 de Kart Cross ! Il a commencé à l'âge de 20 ans, sur les traces de son père. Dans une discipline où il faut savoir tout faire : avoir un bon coup de volant, faire de la mécanique, souder un châssis, monter/ démonter des suspensions, bref préparer un bolide de 300 kg pour la course, les Simonnet père et fils font un bon tandem. Christian court en catégorie 652 cm3, des machines équipées d'un moteur de Citroën Visa préparés, fort de 50 cv. 11 courses par an dans le cadre du trophée Ouest, dont l'aboutissement est l'épreuve finale, réunissant les meilleurs de tout le pays, afin de sacrer le champion de France de la discipline.

Christian n'en est pas à sa première victoire, et s'il remet son titre en jeu en août de cette année, il a déjà été sacré trois fois Champion de France en 2007, 2009 et 2015 ! Bravo à ce jeune Champagnais !

6

Été 2016

Le magazine de Champagne


INFOS COMMUNE

Le boulanger nouveau ! Après des mois de fermeture, la boulangerie de Champagne a enfin trouvé son boulanger en la personne de Frédéric Breuil, professionnel en boulangerie - pâtisserie. Après quelques semaines de travaux de peinture, de réparation du four et des autres matériels, la réouverture de la boutique est désormais très proche. A l’heure où nous écrivons ces lignes, elle est prévue début juillet. Elle permettra aux Champagnais de redécouvrir le plaisir de manger du bon pain frais et de se rencontrer dans ce commerce de première nécessité. Frédéric Breuil propose toute une gamme de produits.  En boulangerie : ficelles, baguettes tradition, baguette aux céréales, pain au levain, pains spéciaux, pain de campagne, pains aux olives, aux noix..., boules, couronnes, gros pains…  En viennoiserie : croissants, pains aux raisins, brioches, chocolatines et galette charentaise…  En salé à emporter : sandwichs, pizzas, quiches, tartines, croque-monsieur…  En petite pâtisserie : tartelettes, entremets, mille-feuilles, éclairs… La gamme de produits reste à développer en fonction de la demande et des besoins de la clientèle. N’hésitez-pas à passer commande auprès de Monsieur Breuil. La boulangerie dispose également d’un large choix d’articles d’épicerie de dépannage : conserves, eau, boissons diverses. Dans un proche avenir, d’autres services en projet seront à votre disposition tels que :  Un point journal Sud-Ouest,  Un point relais-colis,  Un point vert Crédit Agricole (retrait d’espèces, selon disponibilité du commerçant). La boutique est ouverte du mardi au dimanche de 6h30 à 13h00 et de 16h00 à 19h30 (15h45 à 19h00 les jours d’école et pour le dimanche, uniquement le matin). Notre boulanger travaille avec la minoterie de Courçon qui est une coopérative agricole et donc un circuit court qui favorise le lien producteur-consommateur. N’hésitez pas à venir déguster les spécialités de notre nouvel artisan et découvrir la baguette « La Champagnette »

Les Restos du Cœur à Champagne. L'Association Départementale des Restos du Cœur (AD17) a pour projet l'ouverture d'un centre itinérant pour la commune de Champagne et les communes avoisinantes. Un camion chargé de victuailles viendra 1 fois par semaine à Champagne pour fournir des repas à ceux qui en ont besoin. Une réunion publique d'information organisée et animée par les Restos du Cœur se tiendra Vendredi 9 Septembre 2016 - 19h00 - au Restaurant scolaire, Rue des écoles. Un appel à candidatures de bénévoles sera également fait à cette occasion.

Le magazine de Champagne

Été 2016

7


ENFANCE JEUNESSE

Le Syndicat Enfance Jeunesse Intercommunal…

un service de proximité

Le Syndicat Enfance Jeunesse Intercommunal, connu sous le nom de SEJI a été créé le 1er janvier 2015, afin de développer une action commune en faveur des enfants et des familles du territoire. Le SEJI est un syndicat formé autour d’une association de 11 communes : Beaugeay, Champagne, Échillais, La Gripperie St Symphorien, Moëze, St Agnant, St Froult, St Jean d’Angle, St Hippolyte, St Nazaire, Soubise.

85 agents par an (pour 47 emplois permanents). 44 % du budget est couvert par les participations des communes. Les familles contribuent pour leur part à concurrence de 27 % du budget global. Dans son fonctionnement le SEJI assume les charges de fonctionnement de ses services mais également les charges d’investissements des bâtiments. Le financement du SEJI est honoré selon différentes sources de financement :

Pourquoi un syndicat ? Compte tenu de la nécessité de permettre aux familles du territoire sud du Pays rochefortais, de disposer de services adaptés pour l’accueil des enfants et des jeunes du territoire, les conseils municipaux des 11 communes ont fait le choix d’adhérer au SEJI, pour créer des services communs et garantir une continuité de service auprès des familles bénéficiaires. Les missions du SEJI, présidé par Valérie Barthélémy, sont :  d’animer les politiques locales sur la gestion et les services aux familles pour les enfants et les jeunes de 0 à 25 ans,  d’assurer la coordination entre les communes et les services du territoire ou les institutions partenaires (CAF…),  de développer des services dédiés à l’accompagnement à la parentalité,  d’apporter un soutien à la vie associative dans le cadre de la mise en œuvre de projets collaboratifs.

Les nouveautés en 2016. En 2015, les élus du Syndicat Enfance Jeunesse Intercommunal ont donné priorité au maintien des services déjà présents sur le territoire et à la construction sa nouvelle organisation. Compte tenu des engagements déjà pris par les collectivités associées et des accords conventionnels avec les partenaires institutionnels, certains projets ont été initiés en 2015 et 2016 :  le nouveau projet éducatif local 2015/2018,  la rénovation des espaces de remise en température et de préparation des repas dans les multi-accueils et micro crèches,  l’extension de l’accueil de loisirs d’Échillais, pour la mise en accessibilité des services.  les projets à court et moyen termes tels que les camps d’été sur le secteur enfance et le secteur jeunes. Depuis le 1er janvier 2016, les temps d’activité périéducatifs (TAP) ont été transférés au SEJI à la demande des services de l’État. Le SEJI a inscrit son action en continuité de celle impulsée par les communes. A partir du mois de septembre 2016, une nouvelle organisation va être mise en place afin d’uniformiser l’action du SEJI et de permettre un égal accès à l’offre de prestation pour l’ensemble des enfants et des familles. L’axe principal des actions 2016/2017 va concerner la communication pour que le SEJI bénéficie d’une meilleure visibilité pour les familles du territoire. La première action sera de développer un site internet. Conjointement, les plaquettes vont être refaites pour que les partenaires et les familles disposent d’outils pratiques et que l’accès aux services soit ainsi facilité.

Quels sont les services ? Le syndicat enfance jeunesse dispose de différents services tels que les accueils de loisirs, les accueils périscolaires, les multi accueils (crèches et micro crèche), les relais assistants maternels, le lieu d’accueil enfant parents, le secteur jeunes… Le SEJI accompagne également les structures d’accueil associatives par un soutien technique et des financements. Le SEJI anime le projet éducatif local et le projet éducatif de territoire qui permet de développer une offre de prestations cohérente avec les besoins des familles et permet une prise en compte du temps de l’enfant dans sa globalité. Comment est financé le SEJI ? Le SEJI dispose d’un budget de fonctionnement de 1,7 millions d’euros pour faire fonctionner l’ensemble de ses services qui nécessitent l’intervention de

8

Été 2016

Où se renseigner ? Syndicat Enfance Jeunesse Intercommunal ZI DU CHEMIN VERT 17780 SOUBISE 05 46 83 76 93 – administration@seji.fr Accueil de loisirs d’Échillais : 05 46 83 14 78 Accueil de loisirs de Soubise : 05 46 84 19 50 Relais Accueil petite enfance : 05 46 84 21 95

Le magazine de Champagne


INFOS AGGLO

Transport à la demande Nous l’avons annoncé sur le blog de la commune, la Communauté d’Agglomération de Rochefort Océan vous offre, par le biais du réseau R’bus, un service de transport à la demande (le TAD). Pour une somme de 2,5 € pour un Aller ou 5 € pour un Aller/Retour (A/R à effectuer le même jour), vous pouvez aller à Rochefort, Tonnay-Charente ou Soubise. Ce service est accessible du lundi au samedi, de 8h à 18h30 pour des horaires : Aller : 9h30, 10h30, 11h30, 13h30, 14h30, 15h30. Retour : 11h30, 13h30, 14h30, 17h30, 18h30. Sur appel au 0 810 05 2002* au plus tard 2 heures avant votre départ, où que vous habitiez à Champagne, un véhicule de transport viendra vous chercher chez vous et vous déposera à l’arrêt de bus R’bus de votre choix. Il vous reprendra au même arrêt de bus à l’heure que vous aurez convenu pour le retour (horaires ci-dessus). Pour tout renseignement, vous pouvez contacter la boutique au 05 46 99 22 66 ou consulter le site

www.rbus-transport.com

* Service 0,15 €/min + prix appel local + 6 cts la minute

Des guides du transport à la demande sont à votre disposition en Mairie.

Des barrières à la déchetterie. Ce n’est pas une lubie, la loi exige la sécurité. Ainsi, pour votre sécurité, et celle des agents d’accueil, la CARO vient d’équiper l’ensemble de ses déchetteries de garde-corps. Cette mesure de sécurité, qui répond à une obligation légale, est une protection obligatoire contre le risque de chute. Elle contraint les gestionnaires de déchetteries à installer des dispositifs anti chute sur l’ensemble des quais de déchargement. Pour ses 8 déchetteries, la CARO a choisi un système de barrières afin de laisser libre cours au déchargement entre les barreaux de protection. Ces nouveaux garde-corps accueillent également une nouvelle signalétique qui vous permet de mieux discerner les déchets acceptés dans chacune des bennes et ceux qui sont refusés. Les agents d’accueil des 8 déchetteries de la CARO vous accompagnent dans ce changement de pratique et restent

Le magazine de Champagne

à votre disposition pour vous informer des dispositions légales qui ont motivé la CARO pour effectuer ces travaux. Ce que dit la réglementation Les déchetteries sont des Installations Classées pour la Protection de l’Environnement (ICPE). Les arrêtés du 26 et 27 mars 2012 relatifs aux prescriptions générales applicables aux installations classées relevant des régimes de la déclaration et de l’enregistrement au titre de la rubrique 2710-2 de la nomenclature ICPE fixent les dispositions suivantes : Prévention des chutes et collisions : les piétons circulent de manière sécurisée entre les zones de dépôts de déchets. Quai de déchargement en hauteur : lorsque le quai de déchargement des déchets est en hauteur, un dispositif antichute adapté est installé tout le long de la zone de déchargement. Sur les parties hautes du site, comme la voie d’accès à la zone de déchargement, un dispositif est mis en place afin d’éviter notamment la chute de véhicule en contrebas. Des panneaux signalant le risque de chutes sont affichés à divers endroits de ces zones. La partie où sont manipulés les contenants est strictement réservée aux personnels de service.

Été 2016

9


ANIMATIONS - LOISIRS

Retour sur Cigogne en fête Dès les premières semaines de notre mandat, nous avions reçu la proposition de la Communauté d'Agglomération Rochefort Océan, CARO, d'accueillir la XVIIe édition de Cigogne en fête. Cela débuta par de nombreuses réunions afin de délimiter la zone de jeu et commencer la préparation matérielle (parkings, voirie, déviations, etc.). Pendant ce temps, Véronique Tissier, la désormais célèbre Madame Cigogne, commençait à rencontrer les habitants afin de leur faire signer une convention d'utilisation de leurs propriétés.

Une nouveauté dans l'organisation de cette manifestation, Madame Cigogne proposa qu'un groupe d'habitants participe à la création d'un spectacle inédit. Ainsi, une dizaine de personnes se réunit une fois par mois à partir de septembre autour de professionnels du spectacle. Vous avez pu voir l'aboutissement de leur implication lors des deux soirées du 27 et 28 mai derniers, Les Champenois. Pendant ce temps, deux grosses tâches attendaient les habitants du village. Tout d'abord, l'association de la Gymnastique Volontaire de Champagne et sa présidente Nathalie Maillet se voyaient chargées du pôle restauration (des spectateurs mais aussi des artistes et bénévoles) et de la buvette. Il leur fallait ainsi prévoir menus, listes de courses, organisation, etc... Il s'agissait aussi de trouver suffisamment de bénévoles pour assumer cette lourde charge. Vous avez pu le constater, tous s'impliquèrent à fond et avec quel succès !!! Il fallait aussi trouver d'autres bénévoles pour assurer l'accueil des visiteurs aux parkings, aux barrières, etc. Et

10

Été 2016

pour ce faire, nous avions placé la barre très haut puisque nous ne voulions pas que les volontaires restent "coincés" à leurs postes sans pouvoir profiter de la fête. Ainsi, des tours de garde de 2h30 furent assurés… et nous réussîmes, avec l'aide de communes voisines, de l'ACCA et du TUC, à trouver suffisamment de personnes (60 par soirée rien que sur les barrières et les parkings). Pour débuter la semaine de Cigogne en fête, des bénévoles vinrent aider les techniciens, dès mardi 24 mai, à décharger le semi-remorque de matériel d'éclairage (câbles, projecteurs, perches, etc.) des Allumeurs d'images. Pendant ce temps, les employés

communaux venus d'une partie de la CARO apportaient du matériel complémentaire (barrières, bancs, tables…). Certains participaient aussi à l'atelier décoration qui se tenait dans l'ancien café de Françoise Roure en confectionnant une partie des décors. Le jeudi soir, sachant que l'équipe allait tester les éclairages, les habitants vinrent découvrir, en avantpremière, ce que les artistes préparaient depuis plus d'un an. Il faisait bon, nous étions entre nous, émerveillés, éblouis, ne reconnaissant déjà plus le centre de notre bourg. Dès 18h, le vendredi, nous vîmes arriver les artistes (une vingtaine de compagnies de théâtre ou d'ensembles de musique ou de danse, presque tous

Le magazine de Champagne


ANIMATIONS - LOISIRS

amateurs) puis les premiers spectateurs qui voulaient découvrir le village avant qu'il ne soit illuminé. Et là, quel bonheur de pouvoir se promener le nez en l'air dans les rues piétonnes du centre bourg : plus aucune voiture, le calme… et même, à l'accueil, la possibilité d'installer des chaises sur l'avenue René Caillé !!! Bon nombre d'anciens clients de Françoise Roure crurent même un instant qu'elle avait rouvert son café ! Et tandis que certains partaient à la recherche des spectacles, d'autres prenaient le chemin du pôle restauration où l'équipe eut à affronter un sacré rush ! Dès 21h30, les artistes, disséminés et parfois même dissimulés dans la zone de jeu, débutèrent les festivités. Ils étaient censés jouer jusqu'à minuit mais certains jouèrent les prolongations, au grand bonheur des spectateurs, peu décidés à rentrer chez eux. Artistes, techniciens et bénévoles finirent la soirée autour d'une soupe à l'oignon.

Le scénario aurait pu être identique le samedi si le temps n'était pas venu jouer les perturbateurs. À notre grande surprise nous apprîmes qu'un orage monumental avait éclaté sur Rochefort, inondant rues, maisons et commerces… Comment faire passer l'information ? À Champagne, pas la moindre goutte de pluie ! Ce sont les radios locales et les réseaux sociaux qui prirent le relai. Les spectateurs finirent par arriver, peut-être moins nombreux, mais plus tard que la veille… Plus emmitouflés, aussi, car il faisait un peu plus frais. Mais l'atmosphère et l'enthousiasme, dans les rues du village, furent les mêmes. Nombreux furent ceux qui

nous déclarèrent qu'en fait ils n'avaient jamais fait que traverser Champagne et ne s'étaient jamais arrêtés pour visiter les ruelles et jeter un coup d'œil sur les cours et les jardins. Pour nous, la partie était donc gagnée. Et quant à ceux qui n'avaient pas voulu croire qu'il n'avait pas plu à Champagne, ils furent bien obligés… en voyant l'état des parkings !!! En fin de compte, Madame Cigogne estima le nombre de spectateurs entre 12 et 15 000 sur les deux soirées. Le dimanche matin, après la pluie nocturne, il ne restait plus à une poignée de courageux bénévoles qu'à ranger le matériel du pôle restauration et aider les techniciens à démonter toute l'installation électrique et ranger dans le semi-remorque, en une journée, ce qui avait été déchargé en trois !!! La fête était bien finie…

Depuis, nous avons reçu de multiples témoignages de spectateurs qui tenaient à nous faire part de leur enthousiasme et de leur émerveillement… Qu'il nous soit permis de remercier encore : … les techniciens et les artistes ! … les quelques 150 bénévoles de St Jean d'Angle, de la Gripperie, de Pont-l'Abbé, d'Échillais, de St Agnant et de Champagne, bien sûr ! … les personnels communaux de Champagne et des autres communes de la CARO, … les membres de l'ACCA, du TUC, et, bien évidemment, la formidable et efficace équipe de la Gymnastique Volontaire de Champagne ! … l’association de course d’orientation de La Tremblade qui nous a grâcieusement prêté les gilets oranges pour que les bénévoles de parkings et les barrières soient en sécurité, … la CARO, Madame Cigogne et toute son équipe ! … et, évidemment, tous les Champagnais, en particulier ceux qui avaient accepté d'ouvrir leurs cours, jardins et domaines aux artistes et aux spectateurs. Si vous avez loupé des épisodes ou si vous voulez voir encore plus de photos, retournez donc sur le blog de Champagne. Vous y (re)trouverez bon nombre d'articles relatant les différentes étapes de Cigogne en fête !

http://champagne17620.wordpress.com Le magazine de Champagne

Été 2016

11


12

ÉtÊ 2016

Le magazine de Champagne


Le magazine de Champagne

ÉtÊ 2016

13


VIE DES ASSO

Deux concerts en une semaine. Les mélomanes ont été gâtés ! Deux concerts en moins d'une semaine… et deux concerts qui nous avaient été proposés par les artistes eux-mêmes ! Il nous restait juste à mettre un peu la main à la pâte pour peaufiner l'organisation et, surtout, faire passer l'information. C'est ainsi que le 30 avril, environ 150 personnes se pressaient dans l'église pour assister au concert de l'ensemble de cuivres Brass en Seudre et de la chorale Jean Déré. Ils nous offrirent un spectacle très varié qui suscita l'enthousiasme général malgré une température quelque peu frisquette ! Quelques jours plus tard, le 5 mai, au restaurant scolaire, de jeunes élèves du Conservatoire de Toulouse, dont une Champagnaise, interprétèrent, devant une bonne cinquantaine de spectateurs, des morceaux qui permirent de mesurer leur degré de virtuosité aux violons, alto, violoncelle et piano, ainsi que leur passion pour la musique. Devant une telle adhésion du public champagnais, il est certain que d'autres concerts suivront car nous avons déjà reçu de nouvelles propositions !

Jardins fleuris et épouvantails, édition 2016. Comme chaque année aux mêmes dates, depuis plusieurs années pour les jardins, et pour la seconde, pour les épouvantails, le jury a rayonné sur toute la commune à la recherche de l'œuvre des jardiniers aux mains vertes et des créateurs d'épouvantails inventifs. Nous pouvons remercier, au passage, le printemps pluvieux qui a offert à nos yeux une végétation encore luxuriante… Les lauréats seront invités à venir recevoir leurs prix à la mi-octobre, lors de la désormais traditionnelle soirée d'accueil des nouveaux arrivants à Champagne.

Le Fil de Champagne.

D'aucuns disaient que le tricot était ringard… D'autres persistaient à croire qu'il n'en était rien. D'ailleurs, celles-ci savaient bien que depuis quelques années est organisée à la mi-juin une Journée mondiale du tricot. Et Champagne ne pouvait passer à côté d'une telle manifestation ! C'est ainsi qu'une quinzaine de personnes (tricoteuses et "crocheteuses") se sont réunies plusieurs fois chez Roule Ma Poule afin de concevoir un projet commun. Ce fut la décoration des bancs de la place de l'église qui réunit tous les suffrages. Mais pas question d'attendre la Journée mondiale du tricot… Ainsi, tout le monde put profiter de l'avancée des travaux, puisque le premier banc fut "habillé" à la veille de Cigogne en fête. Mais les doigts de fées du Fil de Champagne n'en resteront pas là et continueront à se voir régulièrement pour concevoir ensemble d'autres projets… et, surtout, les réaliser ! En effet, la plupart des participantes manient aussi aiguille, fil et toiles et rêvent désormais de broderie collective. Pour l'instant, vous l'aurez compris, le groupe n'est hélas pas mixte… Donc, avis à la population masculine ! Il accueillera aussi volontiers des néophytes afin de partager son savoir-faire ! Pour rejoindre le groupe, faites-vous connaître auprès de la Mairie ou de Roule Ma Poule !

14

Été 2016

Le magazine de Champagne


VIE DES ASSO

Des nouvelles de l’A.P.E. !!! L’Association des Parents d’Élèves, avec sa nouvelle équipe pleine d’entrain, s’est mobilisée pour organiser en ce début 2016, la Chasse aux Œufs à Saint Jean d’Angle le 28 mars (gratuite et réservée uniquement aux enfants du RPI) et le Carnaval à Champagne le 30 avril (ouvert à tous). Ces deux manifestations ont comblé petits et grands !!! Grâce aux bénéfices des différents événements, l’association a pu financer (560 Euros) un spectacle, Flopin la lune, choisi par les enseignants des deux écoles en janvier 2016. La Chasse aux Œufs : une soixantaine d’enfants, ainsi que leurs parents, étaient au rendez-vous !!! 6 équipes ont parcouru les ruelles de Saint Jean d’Angle munies d'un plan, à la recherche des lieux où se trouvaient des œufs… De retour à la mairie (départ), chaque équipe a dû faire travailler ses méninges pour répondre à un questionnaire !!! Après cet échange convivial, chaque enfant est reparti avec une poche d’œufs et un grand sourire parfois chocolaté ! Merci aux habitants qui nous ont ouvert leur jardin. Les résidents de l’Ombrière ont eu le plaisir de voir gambader des enfants dans le jardin lors de cette chasse aux œufs.

Le Carnaval : le temps, encore cette année, n’était pas avec nous malgré une date plus tardive. Cela a dû refreiner certains d’entre vous, quel dommage ! car la pluie a vite laissé place à une éclaircie et nous avons tous défilé derrière Monsieur Carnaval, confectionné par les enfants de la garderie, accompagné de son compagnon Blaise, le poussin masqué, fabriqué par les

enfants de la maternelle de Champagne, en lien avec un livre de Claude Ponti qu'ils avaient étudié en classe. Un grand MERCI à eux !!! La Batucando a rythmé cette déambulation de l’école à l’église, jusqu’à ce que l’on brûle Monsieur Carnaval sur le terrain de foot… «Tradition pour dire au revoir à l’hiver et laisser la place au printemps»… Après un goûter offert par l’APE aux enfants présents, ceux-ci ont pu s’amuser aux différents stands de la kermesse. Le dernier événement, celui qui clôt traditionnellement l’année, est celui qu'attendent avec impatience aussi nos bambins… Il s'agit de la fête des écoles… qui s'est déroulée le vendredi 1er juillet à la salle des fêtes de Saint Jean d’Angle. Le spectacle débuta à 18h00, puis il laissa place à la kermesse vers 19h00. Les membres de l’A.P.E.

Contacts APE : ape.champignonsdangle@hotmail.fr ou 06.11.38.13.99 / 06.19.35.67.83 Bonnes vacances… À Septembre pour la rentrée et de nouvelles aventures !..

SOS ! Champagne n'a toujours pas de Comité des fêtes !!! Régulièrement, nous lançons des appels à la re-création d'un Comité des fêtes… Mais ils sont jusque là restés lettre morte. Nous profitons donc du beau rassemblement des habitants de la commune autour des projets Nuits romanes, Cigogne en fête ainsi que des concerts et des activités qui nous permettent de nous rencontrer et de faire de belles choses ensemble… Un élan est né… et ce serait si bien s'il donnait maintenant naissance à un Comité des fêtes ! Deux solutions se présentent : 1) Un comité des fêtes peut être une association loi

Le magazine de Champagne

1901. Dans ce cas, sur le plan juridique, elle est « une personne morale de droit privé ». 2) Un Comité des fêtes peut être une émanation de la Mairie (entité qui peut prendre la forme d'un Établissement Public Communal, ou EPC, ou d'une commission du Conseil municipal). Il va de soi que nous préfèrerions la première solution… Alors, si vous êtes partants et voulez participer pleinement à la vie de la Commune, insuffler de nouvelles idées et organiser de nouvelles activités… rendez-vous le vendredi 14 octobre à 19h30 (même jour que la remise des prix des jardins fleuris et du concours des épouvantails).

Été 2016

15


VIE DES ASSO

L’association de Gymnastique Volontaire de Champagne est affiliée à la FFEPGV (fédération française d’éducation physique et de gymnastique volontaire). Elle propose des cours de gymnastique d’une heure, en musique, au restaurant scolaire : - cours de gymnastique pour adultes (renforcement musculaire, cardio, étirements…) les lundis de 18h45 à 19h45. - cours de gymnastique pour enfants les mercredis de 15h15 à 16h15. L’association de Gymnastique Volontaire c’est aussi l’organisation de manifestations :

 Le 1er Dimanche de Juin : La Brocante Cette année encore, la brocante fut une réussite. Sous un soleil radieux, les visiteurs ont pu flâner dans les allées et chiner l’objet tant convoité. Paradis des collectionneurs, cette journée a mis en relation des vendeurs heureux de se débarrasser de leurs anciens accessoires devenus inutiles et des acheteurs les yeux pétillants, venant de découvrir le fruit de leur recherche.

 Fin Juin : Le Feu de la St Jean Ce 18 juin, la GV a encore mis le feu aux planches. Attablé devant une entrecôte - frites, les spectateurs ont pu assister aux représentations de l’école de country de Pont l’Abbé. En milieu de soirée, le feu a été allumé à une pyramide de palettes et de javelles. Il faisait froid, ça nous a réchauffés… Puis la soirée s’est terminée sur le plancher par des danses des années 80… Venez nous retrouver l’an prochain. Pour plus de renseignements sur la GV, vous pouvez contacter leurs responsables aux 06 67 22 36 13, 06 16 56 25 04 et 06 20 07 76 58

Le Trait d’Union Cantonale et les Trottinettes Comme chaque année, le Trait d’Union Cantonal (TUC), l’association organisatrice, propose un challenge original à nos jeunes : 6 journées de courses en… trottinettes ! Chaque commune peut donc mobiliser ses forces pour créer et entraîner une équipe. Garçons et filles s’affrontent donc un esprit bon enfant sur les routes d’Echillais, la Gripperie, St Jean d’Angle, Champagne, Soubise ou encore Moëze pour un final le samedi 25 juin à Port des Barques. Mardi 21 juin, c’est Champagne qui accueillait les quelques 85 compétiteurs, plus motivés que jamais ! Départ du carrefour de la route de Royan pour une arrivée à l’entrée de Champagne. La première partie du parcours était ombragée, mais en faux plat, réclamant un gros effort physique aux « trottineurs ». La fin, en descente a permis aux plus affutés de se lancer dans un sprint avant l’arrivée. Pour info, à l’étape de Champagne, la première fille de Champagne était Margaux Maillet en 21e position du classement de l’étape (en 5’07 ») et le premier garçon est Théo Renaudet en 8e position en 5’00 » ! Après les 6 jours, l’équipe de Champagne a terminé cinquième. Bravo à tous nos jeunes… et à leurs entraineurs !

16

Été 2016

Le magazine de Champagne


CAHIER PRATIQUE

Bloctel, la fin des prospections téléphoniques. Bloctel, le service qui vous permettra de ne plus être dérangé par téléphone. Ras le bol des appels téléphoniques de prospection (sans que vous ayez demandé à être contacté) alors que vous déjeunez ou faites la sieste !!! N’hésitez-pas à vous inscrire sur Bloctel, la nouvelle liste d'opposition au démarchage téléphonique. Elle est ouverte depuis le 1er juin 2016. L’inscription sur ce registre d'opposition est gratuite. Pour cela, vous entrez votre(vos) numéro(s) de téléphone fixe(s) et/ou portable(s) sur le site www.bloctel.gouv.fr, vous recevrez alors par courriel une confirmation d'inscription sous 48 heures. Il convient de vérifier que le message est bien arrivé (si nécessaire parmi les spams). L'inscription n'est prise en compte effectivement que lorsque les consommateurs ont cliqué sur le lien hypertexte proposé dans le courriel de confirmation. Vous serez alors protégés contre la prospection téléphonique dans un délai maximum de 30 jours après la confirmation de leur inscription. La durée d'inscription sur la liste d'opposition est valable 3 ans. Par conséquent, 3 mois avant l'expiration de ce délai de 3 ans, vous serez contacté par courriel ou courrier postal pour renouveler, si vous le souhaitez, l'inscription de votre(vos) numéro(s) sur le registre d'opposition. Le consommateur peut aussi s’inscrire par courrier en

adressant ses nom, prénom, adresse, numéros à inscrire sur Bloctel à l’adresse suivante : Société Opposetel - Service Bloctel - 6 RUE NICOLAS SIRET 10000 TROYES. Il devra prendre soin de préciser un numéro auquel on pourra le joindre pour la confirmation. Si les appels continuent, vous pourrez vous connecter au site www.bloctel.gouv.fr afin de remplir le formulaire de réclamation. Les services de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) mèneront les enquêtes nécessaires. Toutefois, le démarchage reste autorisé dans les situations suivantes : - « en cas de relations contractuelles préexistantes » (par exemple, votre banque pourra continuer à vous appeler pour vous proposer des offres) ; - en vue de la fourniture de journaux, de périodiques ou de magazines ; - de la part d'instituts de sondage ou d'associations à but non lucratif, dès lors qu'il ne s'agira pas de prospection commerciale. Les spams vocaux et les SMS, pour lesquels il existe déjà un numéro de signalement, ne sont pas concernés par Bloctel. Ils doivent être renvoyés par SMS au 33700. Rappel : Le service Bloctel remplace le service Pacitel qui a fermé le 1er janvier 2016 (les personnes qui étaient inscrites sur Pacitel doivent se réinscrire sur Bloctel).

Inscription sur les listes électorales. Pour pouvoir voter, il faut être inscrit sur les listes électorales. L'inscription est automatique pour les jeunes de 18 ans. En dehors de cette situation, l'inscription sur les listes doit faire l'objet d'une démarche volontaire. L’inscription sur les listes électorales est obligatoire. Elle vous donne la possibilité d’exprimer votre voix lors des élections. Ainsi, si vous habitez Champagne et si vous n’êtes pas encore inscrit, présentez-vous à la Mairie en possession des documents suivants. Une pièce d'identité valide prouvant votre nationalité française : passeport ou carte nationale d'identité. Si vous êtes devenu français récemment et que vous n'avez pas encore de papiers français : pièce d'identité d'origine (passeport ou carte d'identité) valide + une preuve de la nationalité (décret de

Le magazine de Champagne

naturalisation par exemple)

Un justificatif de domicile. En cas d’emménagement récent, en vous inscrivant à Champagne nous ferons le nécessaire pour vous radier de la liste de votre ancien domicile. Il faudra nous indiquer le lieu de votre dernière inscription. Pour pouvoir voter en 2017, vous devez vous inscrire avant le 31 décembre 2016. Une réédition complète des cartes électorales sera effectuée début 2017.

Été 2016

17


CAHIER PRATIQUE

Aides aux Primo-accédants

Subvention CARO

PTZ 2016 : Le prêt à taux zéro Le prêt à taux zéro (PTZ) est un prêt gratuit, sans intérêts, accordé sous condition de ressources pour favoriser l’accession à la propriété. Afin d'aider d'avantage de ménages et soutenir l’activité économique dans la construction, le prêt à taux zéro a été simplifié et renforcé. Retour sur les nouvelles conditions depuis le 1er janvier 2016. Qu'est que le prêt à taux zéro ?

 Le prêt à taux zéro est gratuit, d'une durée de 20, 22 ou 25 ans avec une période de différé d’une durée de 5 à 15 ans, durant laquelle le ménage ne paie aucune mensualité sur son PTZ.

 Il sert à financer une partie de votre achat, en complément du ou des autres prêts, contractés par ailleurs auprès des banques. Il permet d'acquérir sa première résidence principale.

 Il est accordé en fonction des revenus. Des conditions plus avantageuses depuis le 1er janvier 2016 Zone C

 Le PTZ peut financer jusqu’à 40 %

Nb de personnes destinées à occuper le logement

(celle de Champagne)

1

24 000 €

2

33 600 €

3

40 800 €

 Plus les ménages sont modestes,

4

48 000 €

5

55 200 €

plus les conditions sont favorables : la durée totale du prêt et la période de différé sont maximales.

6

62 400 €

7

69 600 €

8 et plus

76 800 €

de l’achat d’un logement neuf (contre 18 et 26 % auparavant selon les secteurs d’acquisition) et un plus grand nombre de ménages est éligible à ce dispositif avec l'augmentation des plafonds de revenus pris en compte.

 Les ménages peuvent louer leur logement au bout de 6 ans, sans attendre le remboursement total du prêt.

Les opérations finançables Le prêt à taux zéro permet de financer les opérations suivantes : - la construction d'un logement (accompagnée éventuellement de l'acquisition de droits de construire ou de terrains destinés à sa construction) ; - la transformation en logement de locaux non destinés à l'habitation ; - l'acquisition d'un logement neuf ; - l'acquisition d'un logement faisant l'objet d'un contrat de locationaccession ; - l'acquisition d'un logement ancien (sous certaines conditions)

18

Été 2016

La Communauté d'agglomération Rochefort Océan peut vous aider dans l’achat ou la construction de votre résidence principale. Les primo-accédants peuvent solliciter une aide financière à leur projet d'achat ou de construction. Cette subvention s'élèvera à : 3 000 € pour les ménages jusqu'à trois personnes 4 000 € pour les familles de 4 personnes et plus. A qui s’adresse cette aide ?

Être

primo accédant, c’est acquérir un logement pour la première fois ou ne pas avoir été propriétaire de sa résidence principale au cours des deux dernières années. Le projet doit se situer sur une commune de Rochefort Océan Le demandeur doit résider sur le territoire depuis 2 ans au moins ou bien y travailler. Cas d'une construction neuve : le logement devra répondre à la Réglementation Thermique 2012. Cas d'un logement existant : le DPE (Diagnostic de Performance Energétique) devra afficher une performance A, B ou C au moment de l'acquisition ou après travaux. Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter l’ADIL au 05 46 34 41 36 ou la CARO au 05 46 82 17 80. Des permanences sont assurées le 1er et 3e jeudi de chaque mois sur rendez-vous.

Le magazine de Champagne


CAHIER PRATIQUE

Le timbre électronique Le site timbres.impots.gouv.fr est un site de la direction générale des Finances publiques (DGFiP) qui vous permet d’acheter en ligne un timbre fiscal électronique pour l’obtention de votre passeport. Pour quelles démarches ? Depuis le 2 mars 2015, le service est disponible pour la délivrance des timbres fiscaux destinés aux passeports. À compter de 2016, vous pouvez également vous procurer sur timbres.impots.gouv.fr, des timbres fiscaux, pour d’autres formalités. Qu’est-ce qu’un timbre électronique ? Le timbre électronique peut se présenter sous 2 formes :

• un numéro à 16 chiffres • un flash code Il peut être délivré sur 2 supports :

• un document PDF avec un flash code qui peut également être scanné directement depuis un téléphone, une tablette par le service chargé de recevoir votre demande • un SMS contenant l’identifiant à 16 chiffres du timbre qui sera accepté par l’agent chargé de traiter votre dossier. Il est valable pendant 6 mois à compter de sa date d’achat et remboursable pendant un an à compter de cette date. Il est affecté à un usage particulier pour un montant défini. Comment acheter un timbre électronique en quelques clics ? Je Je Je Je

me rends sur le site timbres.impots.gouv.fr choisis le type de passeport choisis le mode de réception (courriel ou SMS) paye directement en ligne avec ma carte bancaire en mode totalement sécurisé via le 3D-secure

C’est fait ! La transaction est enregistrée. Les références de la transaction et le numéro du timbre acheté sont envoyées immédiatement par courriel ou SMS (selon le choix effectué). Par sécurité, il est possible de le télécharger au format PDF.

Le magazine de Champagne

Été 2016

19


HISTORIA

 Il y a bientôt mille ans,

Champagne entrait dans l'Histoire.

1086, Champagne apparaît dans les archives Quand Champagne entre dans l'Histoire, il y a bientôt mille ans, la seigneurie de Champagne est une possession des princes de Blaye. En 1086, Guillaume Fredeland fait savoir à la postérité pour son nom et ses descendants qu'il a donné au monastère de la Bienheureuse Marie de Saintes, dans la main d'une moniale nommée Benoîte, toute la dîme de la terre défrichée des Ajots, dans sa villa de Champagne. Autrement dit, Guillaume, qui possède donc les droits d'usage sur Champagne, rend à l’Eglise les revenus d'un impôt ecclésiastique, la dîme. Il choisit pour cela l'Abbaye-aux-Dames, l'une des principales institutions religieuses de la région. La dîme est un impôt prélevé directement au champ, correspondant au prélèvement du dixième des récoltes, froment et vigne principalement. La perte de ce revenu économique pour Guillaume est alors courante mais n'est pas pour autant une opération anodine : elle signale d'abord la volonté de l'Eglise, alors plus puissante, de réaffirmer son autorité sur ce qui lui revient de droit ; de son côté, Guillaume a lui tout intérêt à ne pas y faire obstacle, ayant ici l'occasion de perpétuer son nom et celui de sa famille dans les textes, ce qui est réussi. Il conserve ou gagne alors influence et respectabilité en s'assurant les bonnes grâces d'un monastère influent, tout en contribuant à son salut et à celui de sa famille.

Saint-Agnant, dans une terre appartenant à l'abbaye de Vendôme. En 1086, Guillaume Fredeland déclare, lors de sa donation des Ajots, "tenir la seigneurie de toute la terre de Champagne" ("potestati et dominio tota terra Campanie subjecta erat"), sous l'autorité du comte de Poitiers et duc d'Aquitaine, Guillaume, qui "a fait le don avec lui de sa propre main" ("propria manum"). Par la suite, les sources montrent que Champagne reste aux mains des seigneurs de Blaye jusqu'au milieu du XIIIe siècle quand le roi saint Louis confisque les biens de Hugues de Lusignan, en particulier la châtellenie de Saintes, entraînant dans sa chute le descendant de Guillaume Fredeland, Jaufré Rudel, son principal vassal.

Au moment de cette transaction, Guillaume n'est pas un anonyme, un "homme nouveau". Le seigneur de Champagne est prince de Blaye, tenant ses possessions et ses droits de son père, Geoffroy (Jaufré) Rudel, héritier lui-même du comte d'Angoulême Geoffroy Taillefer. Celui-ci a obtenu les droits de la maison de Blaye par don de Guillaume le Grand, duc d'Aquitaine autour de l'an mil. La famille de Guillaume Fredeland est donc directement liée à celle des ducs d'Aquitaine par sa main-mise sur Angoulême : ses oncles en ont tenu le comté et l'évêché, leur permettant de s'installer durablement dans le paysage local. La maison de Blaye s'impose dans la région de Champagne au milieu du XIe siècle. Geoffroy, le père de Guillaume Fredeland, est attesté dans la contrée entre 1040 et 1060 puisqu'il percevait un péage à

20

Été 2016

Les princes de Blaye, seigneurs de Champagne, ont compté parmi eux un troubadour occitan célèbre, nommé aussi Jauffré Rudel, qui a vécu au XIIe siècle. Il est représenté ici dans les bras de la princesse de Tripoli qu’il aurait rencontrée au cours de la deuxième croisade et pour qui il a écrit de nombreux poèmes amoureux. Le lycée de Blaye porte son nom.

Le magazine de Champagne


HISTORIA

L'église Saint-André à Champagne est le second témoin de cette époque. C'est une des premières églises romanes construites en Saintonge. D'après un manuscrit de la première moitié du XVIIe siècle, l'église de Champagne a été donnée à l'abbaye de Saint-Romain de Blaye en 1101 par l'évêque de Saintes, Ramnulfe. Si la datation est exacte, c'est encore une fois Guillaume Fredeland qui en est le donateur laïc. Le choix de l'abbaye atteste de nouveau l'autorité de Blaye sur Champagne. Les traces de cette double appartenance, les terres et l'église, marquent ainsi les origines répertoriées du village. Cette entrée dans l'histoire par les archives ne signifie pas que le village sortait alors du néant. Dès le paléolithique (la période précédant la naissance de l’agriculture et qui remonte à plus de 10 000 ans), des sites à sel (des vases cylindriques utilisés pour la cristallisation du sel) ont été mis au jour à l'Éguille et à Chie-Loup. Au total, c'est une vingtaine de sites archéologiques qui a été découverte tout au long de la vallée de l'Arnaise. Des fouilles archéologiques à l'Abadaire, à la Birotterie, au Pas d'Enet ont révélé du matériel gallo-romain. Des restes d'un probable pont romain en bois ont été retirés du lit de l'Arnoult à Razour. Dans les années 1960, un vaste ensemble architectural gallo-romain daté du premier siècle après Jésus-Christ était mis au jour dans le bois du Châtelet dominant l'Arnaise, dans la commune proche de Saint-Agnant. Le bulletin archéologique du Poitou-Charentes de novembre 1973 décrit ce groupe de constructions qui s'étend sur plusieurs hectares comme étant un sanctuaire en raison de la présence d'une double enceinte qui signale un lieu à caractère sacré. Ainsi, par l'archéologie, nous savons que le site de Champagne et ses environs sont occupés de longue date. Champagne surgit dans un contexte politique en mutation porté par une nouvelle croissance économique. Lorsque Guillaume Fredeland fait don de la terre des Ajots et affirme ses droits sur Champagne, la région vit une mutation progressive, entamée au Xe siècle et poursuivie aux siècles suivants. La structure du pouvoir mise en place du temps des Carolingiens (Charlemagne et ses descendants, du VIIIe au Xe siècle) s'effrite et se transforme autour de l'an mil sous le règne des premiers Capétiens. L'autorité royale est affaiblie, et ne peut guère affirmer directement son pouvoir au-delà d'un domaine royal restreint à l'Île-de-France. Les familles comtales qui conservent par héritage leurs possessions, étendent Le magazine de Champagne

progressivement leur pouvoir, à l'image des comtes de Poitiers qui, du Xe au XI e siècle, mettent la main sur le titre de duc d'Aquitaine. Ceux-ci s'appuient sur un réseau de seigneurs affiliés qui, copiant les comtes, se forgent des domaines réservés, conservés de génération en génération au sein d'une même famille. Ces seigneurs, afin de consolider leur légitimité, recherchent alors l'appui des milieux ecclésiastiques (généralement issus des mêmes familles) afin d'écrire leur postérité et d'affirmer leurs possessions, ce qui peut créer occasionnellement des tensions. Le cas de Guillaume Fredeland et de sa terre de Champagne illustre ce phénomène de dispersion de l'autorité au sein de familles fortement imbriquées entre elles. L'irruption de Guillaume et de sa famille s'inscrit donc dans un long processus de prise de contrôle des pays charentais par des familles seigneuriales locales sous l’égide des comtes de Poitiers et ducs d'Aquitaine. Nous le voyons, les milieux ecclésiastiques et en particulier les ordres monastiques sont liés à cette redistribution des cartes. Aux portes de Champagne, la redistribution foncière des églises et des dîmes attenantes au profit des communautés monastiques se multiplie. En effet, dans le cadre de la restauration de l'autorité religieuse au XIe siècle, les ordres monastiques liés à l'espace aquitain (Cluny, La Chaise-Dieu, Vendôme) s'implantent durablement en Saintonge avec l'aide des seigneurs laïcs locaux. La Saintonge est alors une région entre terre et mer, faite de golfes marécageux et de presqu'îles isolées les unes des autres. Les terres offrent un paysage cloisonné, couvert de vastes forêts avec une population clairsemée. Or cet espace se voit offrir une attractivité nouvelle : le basculement de la Méditerranée à la côte atlantique de l'économie du sel, indispensable au Moyen Âge pour la conservation des aliments, permet la reprise de l'activité saline attestée de longue date sur la côte charentaise. Plus largement, l'augmentation de la population nécessite l’ouverture d'espaces agricoles nouveaux. D'autre part, le commerce du sel en créant des routes maritimes d'envergure sert de levier à l'essor d'autres commerces dont le vin, cultivé sur les coteaux proches des salines. Les terres "douces", elles, sont occupées par les céréales pour satisfaire les besoins alimentaires d'une maind’œuvre grandissante. C'est dans ce contexte d'éveil économique que les grands seigneurs vont progressivement faire don de leurs possessions à de puissantes abbayes qui organisent les défrichements d'un espace auparavant relativement vide d'hommes et occupé par la grande forêt du Bâconnais. Celle-ci occupe

Été 2016

21


HISTORIA

Guy Geoffroy, duc d'Aquitaine, offre au monastère de Sainte-Gemme fondÊ par la Chaise-Dieu l'usage des marais de la Seudre ; le seigneur de Didonne et l'abbaye de Sablonceaux exploitent les salines de l'Île d'OlÊron. Les Êtablissements religieux mettent en valeur l'arrière-pays des ports sauniers par les dÊfrichements des imposants massifs forestiers. Le dÊveloppement de villages et de bourgs est la consÊquence directe du dynamisme dÊmographique induit par l'intensification Êconomique dans le Bâconnais au XI e siècle. Les religieux contribuent alors à fixer l'habitat par la crÊation d'Êglises dans ces pôles de peuplement qui Êmergent au cœur des dÊfrichements et aux points de passage et de franchissement (Arnoult, Enet, Arnaise), à l'image de Pont-l'AbbÊ ou de Champagne. Les Êglises romanes fleurissent, comme Saint-AndrÊ à Champagne. Les moyens accrus par l'enrichissement local permettent la floraison d'un art religieux architectural et sculptural novateur, monumental et audacieux, qui suscite encore l'admiration de nos jours et qui reste un atout patrimonial de premier ordre.

tout l'espace au sud de l'Arnoult, entre Saintes et OlÊron, et laisse peu à peu place, à partir du XI e siècle, à un front pionnier portÊ par les revenus du commerce du sel par les taxes et les pÊages. Champagne et ses espaces proches s’inscrivent dans cette dynamique nouvelle. Quand Champagne entre dans l'histoire, le duc d'Aquitaine contrôle alors le commerce du sel du golfe de Saintonge par son imposante forteresse de Broue et peut compter sur l'activitÊ de ses affiliÊs, dont Guillaume Fredeland, pour poursuivre la mise en valeur de la rÊgion. Grâce aux donations successives, les dÊfrichements sont l'œuvre d'importants Êtablissements ecclÊsiastiques qui se crÊent aux alentours de Champagne. Les moines de Cluny crÊent le monastère de Montierneuf en 1080 pour exploiter les salants et exporter le sel par le port de Saint-Agnant ; Geoffroy Martel, comte de Saintonge, fait don à l'Abbaye-aux-Dames des ports sauniers de Saint-Sornin et Saint-Just ;

ARTVOILE – SCORLION

Champagne est ainsi l'un de ces pôles, d'un plus vaste ensemble en Saintonge maritime qui apparaÎt à partir du XI e siècle dans les sources, portÊ par un Êveil Êconomique favorisÊ par la conjonction des intÊrêts politiques des seigneurs, des familles comtales et ducales et des milieux religieux. A l'image de sa rÊgion, Champagne a probablement connu au XIe siècle une croissance de la population permise par une aisance relative. Plusieurs signes en attestent, comme la mise en culture des terres attenantes comme les Ajots, l'enjeu fiscal que devient le village, tout comme les indices de fortifications relevÊs par les Êrudits (deux portes fortifiÊes se dressaient aux entrÊes de Champagne) provenant d'un pÊage sur la route commerciale terrestre entre le golfe de Saintonge et son arrièrepays. Les "transhumances" saisonnières que notre village connaÎt les fins de semaines ou pendant les vacances de ces touristes venus du Poitou et du Limousin se dirigeant vers les côtes ne seraient donc qu'une lointaine survivance des dÊplacements d'autrefois. Jean et Jean-Paul RENOUX

hp://artvoile.wix.com/artvoile

artvoile2@wanadoo.fr

NAVIGATION A LA VOILE - ILE D’OLERON Tel. 06 27 22 45 99 Ar2sanat TOUAREG et OBJETS d’ART PREMIER D’AFRIQUE 22

ÉtÊ 2016

Philippe Heichelbech Le magazine de Champagne


BIBLIOTHÈQUE

Après les Nuits romanes et Cigogne en fête, votre Bibliothèque municipale vous propose de continuer votre voyage dans l’imaginaire et l’exploration de votre patrimoine. Quelques ouvrages sont à votre disposition toujours gratuitement. Vous pouvez emprunter les mardi et jeudi de 16h00 à 19h00.

Documentaires adultes et jeunes, Romans, Littérature jeunesse et Albums, B.D. et Mangas, Policiers, Fantasy, S.F.

Inscription et prêts gratuits. Bonnes lectures et bel été à tous ! Le magazine de Champagne

Été 2016

23


24

ÉtÊ 2016

Le magazine de Champagne

Profile for Alain Mascaro

Enet été 2016  

Magazine municipal de la commune de Champagne en pays Rochefortais.

Enet été 2016  

Magazine municipal de la commune de Champagne en pays Rochefortais.

Profile for alainm17
Advertisement