Page 1

n° 147/305

Couv TD305/02

12/06/12

13:18

Page 1

Technique...

Caractérisations et montages en toute simplicité

Implanto Réh ab ilitation b i-m ax illaire a ve c m é s o - s t r u c t u re s

Technique B r i d ge c o m p o s i t e. . . … sur zircone !

Région U n e fo r m a t i o n d ’ ex c e l l e n c e à l ’ E S M

Prix de vente au N° : 13,5 € - ISSN : 1620-4301 - N° de Commission Paritaire : en renouvellement

Mai 2012


Morel-p10 à 20

12/06/12

10:45

Technique

Page 10

:

la céramique

Ses points forts …

VISION

« Une déconcertante rapidité de

prise en main et une grande unité et simplicité d’utilisation des différentes masses..

«

10

Tech. Dent. N° 305 - 05/12


Morel-p10 à 20

12/06/12

10:45

1

Page 11

«

:

Technique

Par Patrice MOREL Prothésiste dentaire

● Vision.

2

● Vision, une bonne référence

3

● La nature doit rester notre perpétuel point de repère.

et une gamme très complète.

“La gamme VISION qui m’a permis de me renouveler et dont j’ai tout de suite apprécié les qualités propres comme la granulométrie ou l’excellente rationalisation des coffrets.”

J

‘ai voulu bouleverser mon quotidien après avoir découvert la céramique Vision début 2011 au Lichtenstein au côté de Nicolas Cemerikic, le responsable de la promotion mondiale de Vision WOHLWEND, et de M. Franz Wohlwend, le créateur de ce magnifique produit. Les points forts de cette céramique : une déconcertante rapidité de prise en main et une grande unité et simplicité d’utilisa-

tion des différentes masses (photos 1 à 3). Utilisateur de très longue date des céramiques Création (Klema) dont je maîtrisais parfaitement les subtilités, je suis depuis un an très satisfait de les avoir abandonnées au profit des céramiques de la gamme Vision qui m’ont permis de me renouveler et dont j’ai tout de suite apprécié les qualités propres comme la granulométrie ou l’excellente rationalisation des coffrets. Tech. Dent. N° 305 - 05/12

11


Morel-p10 à 20

12/06/12

10:45

Technique

Page 12

: 4 5

● Finesse de la poudre.

6

1

● Mélange de masses.

7 ● Cas d'une céramo-céramique zircon translucide reconstituée

d'un composite.

8

1

● Bon respect de la couleur.

● Vue de profil où l'on note bien la transmission des

V

mettre en place, puis de les mélanger ou les apposer (photo 4). Un procédé unique de fabrication confère aux céramiques Vision une granulométrie idéale ainsi qu’une excellente répartition des pigments facilitant le respect des couleurs, le montage des masses céramiques qui se tiennent parfaitement et limitant la rétraction (photo 5) (photos 6 à 8).

V ( d D d m t

Les points forts des céramiques VISION Wohlwend : Avec Vision, il est possible de reproduire la moindre caractérisation ou anomalie de couleur, si petite soit-elle : cette céramique absorbe, transmet et/ou réfléchit à merveille la lumière en fonction de vos besoins. Il suffit pour cela de sélectionner parmi les poudres additionnelles fluorescentes et opalescentes celles qui vous permettront d’ajuster avec une précision chirurgicale les effets que vous souhaitez 12

Tech. Dent. N° 305 - 05/12

transparents des opales.


Morel-p10 à 20

12/06/12

10:45

Page 13

: 9

Technique

10

● Vision Classic.

● Vision alumine.

11

12

ée

o-

es te s, ai).

● Facettes glacées sur réfractaire.

14 ● Vision zircon.

13

● Couronnes 3.4 zircon à gauche et facettes feldspathiques

à droite.

● Vision zircon pour le haut, Vision Classic pour le bas et

VISION se décline en quatre gammes Vision Classic, Vision Zircon, Vision Alumine, Vision Low (photos 9 à 11) qui répondent toutes au même principe d’utilisation et à la même philosophie. Dans un même cas clinique, il est ainsi possible d’utiliser différents matériaux de base pour répondre de façon optimale aux contraintes thérapeutiques sans avoir à s’inquiéter de savoir comment ajuster les méthodes de stratifica-

l'harmonie fonctionne bien.

tion ou le choix des poudres (photos 12 à 14). Un schéma de montage valable pour une teinte donnée dans une situation donnée sera valable aussi bien sur une chape en alumine, qu’en zircone ou métallique. Il n’y a plus de correspondances à établir ou rechercher. C’est simple et c’est très confortable. Tech. Dent. N° 305 - 05/12

13


Morel-p10 à 20

12/06/12

10:45

Page 14

Technique : Les formations J’ai été si conquis par l’utilisation au quotidien de Vision que j’ai accepté la proposition de la société SID de transmettre tout cet enthousiasme et de partager mes connaissances avec mes confrères. C’est ainsi que nous avons mis en place un cycle de formation autour des céramiques Vision Wohlwend. J’ai pu constater dans ma pratique personnelle, comme chez de nombreux confrères, que nous exprimons pour la plupart une tendance naturelle à réaliser des prothèses « signées ». Comme un artiste, nos œuvres sont souvent reconnaissables car elles ont un « style » : des morphologies que nous aimons reproduire préférentiellement, des couleurs, des habitudes de stratification… qu’un œil très averti saura éventuellement reconnaitre.

Stage A :

« Initiatique »

«

Au cours de ce premier niveau de formation intitulé “Initiatique”, le stagiaire réalise deux unitaires, l’une sur chape métallique, l’autre sur chape zircone à travers un montage simple permettant de mettre en évidence et d’assimiler les fondamentaux (photo 15).

L p g m d to (p L d c L e p p tr q

15

“Comme un artiste, nos œuvres sont souvent reconnaissables car elles ont un « style » .…” Pour sortir de ce penchant, je reviens moi-même très souvent, notamment dans un travail préparatoire à la réalisation de reconstitutions complètes très personnalisées, à des supports photos comme le livre Analysis de Gérald Ubassy. Je m’y « rafraîchis » l’œil et les idées. Je consulte des modèles de référence afin de revoir les lignes guides, réviser ou trouver des idées de formes, chevauchements, caractérisations de surface... L’une des vertus des stages est également de régénérer les motivations et prendre du recul. C’est ainsi qu’en partenariat avec la société SID, nous avons mis au point trois formations différentes et complémentaires à la céramique Vision. La morphologie, la mise en volume, les états de surface, la brillance, la couleur sont des points clefs développés au cours des stages car ils sont les fondamentaux sans lesquels il ne peut y avoir de succès esthétique et fonctionnel véritable dans notre métier. La technique, qui est évidemment démontrée, vient en renfort des connaissances précédentes qu’elle complète. Ces formations sont destinées à l’ensemble des prothésistes dentaires céramistes qu’ils soient débutants ou confirmés.

14

Tech. Dent. N° 305 - 05/12

S

● Stage INITIATIQUE

Stage B :

23

« Évolution » Ce second niveau intitulé “Évolution” propose de réaliser deux dents unitaires, l’une sur chape métallique et l’autre sur chape zircone, mais cette fois à travers un montage évolué d’après un schéma de couleur précis afin de mettre en évidence et s’approprier un certain nombre d’effets et de possibilités alloués par les céramiques Vision (photo 16).

●A

26

16

●S

29


x r -

Morel-p10 à 20

12/06/12

10:45

Page 15

17

18

Stage C :

« Perspective » La troisième formation intitulée « Perspective » a pour objet de réaliser un bridge céramo-métallique avec joint céramique-dent d’après une iconographie détaillée et un modèle de référence (photos 17 à 39) (photos 40 à 47) Les techniques de prise de couleur seront développées afin de vous aider à mieux en comprendre les enjeux et les atouts. Le cas proposé dans cet exercice de style est très intéressant, notamment car il propose un chevauchement naturel, une morphologie et une teinte qui nous permettront de nous plonger dans un VRAI cadre quotidien.

● Sculpture en cire.

● Armature nickel chrome coulée prête à être

opaquée.

19

● Armature chrome cobalt fraisée par I PROD

(longwy).

21

● Application du second opaque pâte.

20

● Application d'un vision bond pour bloquer

les oxydes et neutraliser le CET.

22

● Caractérisation du second opaque par

des opaques colorés.

23

● Application d'ocre dans les embrasures.

26

● Second comblement …

29

24

● Zones violettes au niveau des lignes de transition

27

… des masses d'épaulement.

30

25

● Etape de la stratification des masses shoulder.

28

● Masses dentinaires…

31

Tech. Dent. N° 305 - 05/12

15


Morel-p10 à 20

12/06/12

10:45

Page 16

:

Technique Les formations 32

P 33

34

4

35

36

37

38

39

40

5

● Seconde stratification.

41

42

43

● ● Bridge terminé sur son modèle.

44

45

● Visualisation des ajustages joints céramiques.

46

47

●Vue occlusale signifiant une com● Variante de couleurs.

16

● Vue palatine.

Tech. Dent. N° 305 - 05/12

● Vue globale de notre patiente

plexité au niveau symétrie, morphologie et positionnement au regard de la couleur.

C c q p u n


comorphoard de

Morel-p10 à 20

12/06/12

10:45

Page 17

Présentation d’un premier cas clinique sur Zircone translucide 48

49

● Faux moignon céramisé accompagné

● Reconstitution céramisée.

d'une sous-structure zircon translucide.

50

51

● Montage dentinaire composé de dentines modifiées intensives.

● Après avoir créé le pont d'email, on procède par une strate

verticale par hachages d'incisaux, de transparents et d'opales.

Ce cas clinique est traité avec un inlay-core céramisé coiffé d’une chape zircone translucide (CFAO- Simeda), qui se rapproche de l’alumine par sa couleur et ses propriétés optiques (photos 48 et 49). Après avoir effectué un relevé détaillé de la couleur appuyé d’un support iconographique, il a été procédé à un montage dentinaire

composé de 3 dentines dont une modifiée appliquée au niveau du bombé (photo 50). La continuité se fait par le montage du pont d’émail alterné issu du coffret d’émail Vision Artistic et de différents transparents pour finir par le recouvrir d’une stratification en liserets verticaux (photo 51).

Tech. Dent. N° 305 - 05/12

17


Morel-p10 à 20

12/06/12

10:45

Technique 52

Page 18

: 53

54

55

●résultat avant cuisson

●résultat après cuisson

60

● La finition se fait par un halo de ● Caractérisation de fissures,

stries et taches blanchâtres.

transparent pur pour le bordé ensuite d'un lavis de dentine à l'aide d'un pinceau très fin.

56

57

62

● Situation après taille.

● Vue de face avant scellement.

58

59

64

● Vue de profil, la gencive devra prendre sa place.

Les caractérisations, taches blanches et fissures, sont positionnées en sandwich avec nos liserets (photos 52, 53, 54 et 55). Du transparent pur est apposé en consistance liquide à l’aide d’un pinceau très fin, au bord incisif avant de le border de la même façon en lavis, avec de la dentine modifiée. Cette astuce permet de mieux contrôler la rétraction en longueur, en sur dimensionnant, et nous apporte un effet halo plus prononcé. On évite ainsi d’obtenir une longueur trop faible et un halo 18

Tech. Dent. N° 305 - 05/12

●Vue de profil avant scellement.

dentinaire mal placé ! Le réglage des formes et des couleurs a été terminé au laboratoire en présence de la patiente. Cette finition au labo avec le patient reste souvent indispensable dans le cadre de la reconstruction d’une centrale unitaire (photos 56, à 59). Il pourra par exemple être nécessaire de reprendre les embrassures des papilles pour avoir une bonne symétrie des émergences et des contacts proches des papilles, comme dans le cas présent.


Morel-p10 à 20

12/06/12

10:45

Page 19

Second cas cliniques CCM

60

61

● Provisoires.

● Prothése scellée.

62

63

64

a

naide ne s,

Pour ce cas traité en céramo-métallique qui s’intègre parfaitement dans l’environnement buccal, le travail réalisé pour les provisoires a été une source d’inspiration et a permis de valider au préalable le positionnement légèrement mésialé donné à la restauration prothétique définitive (photos 60 à 64). Merci au Dr Initiale. Bagard (ville) au Dr Initiale. Beltramo (ville) et à leurs patientes pour leur collaboration et leur confiance.

Tech. Dent. N° 305 - 05/12

19


Morel-p10 à 20

12/06/12

10:45

Page 20

Conclusion CADCAM

:

La cér amiq ue VISION Wohlwend, pour reprendre une ancienne for mule publicit aire « a t out d’une g rande ». Elle a le mér it e de rester simple et abordable t out en of fr ant d’ét onnant es possibilit és. Facile d’utilisation, je pr ends, jour après jour, beaucoup de plaisir à l’utiliser. Je me f élicit e d ’ a v o i r f r a n c h i l e p a s d e l a n o u v e a u t é e t du c h a n gement et me réjouis de l’occasion q ui nous ser a donnée de par tager nos e xpér iences au tr aver s des rencontres de for mation or ganisées par S.I.D. À bientôt. Par Patrice Morel Prothésiste dentaire Laboratoire Artemail Toul (54), tel. : 03 83 64 62 20 www.artemail.fr

“Elle a le mérite de rester simple et abordable tout en offrant d’étonnantes possibilités…”

● Stratification d'une molaire en zircon vision et ses

reflets morphologiques.

Pour les stages contacter Isabelle Baillargeon SID Tel :02 41 69 73 53

20

Tech. Dent. N° 305 - 05/12

À propos de l’auteur Titulaire d'un Brever de Maîtrise en prothèse dentaire obtenu à l'ISNA de Metz (Institut Supérieur National de l'Artisanat), Patrice intègre en 1994 le laboratoire Ceralor Oral Design situé à proximité de Nancy. C'est aux côtés d’Albert Lorentz et de Jean-Marc Etienne qu'il consolide sa formation et acquière 8 ans d'expérience. Arrivé au terme de ce chemin, il quitte le poste de chef de laboratoire qu'il occupe depuis 3 ans pour créer sa propre entreprise et explorer de nouveaux horizons.La philosophie de travail développée par Patrice Morel s'inscrit dans la recherche de l'excellence. La prothèse dentaire est un métier de passion et de passionnés, d'artistes entrepreneurs et de techniciens. Tous ces aspects se conjuguent au quotidien pour offrir à la clientèle du laboratoire, et à sa patientèle, un travail de très haute qualité fonctionnelle et esthétique. Mimer le naturel par la restitution parfaite de la teinte, de la luminosité, de la profondeur, des nuances... tels sont ses objectifs.

Technique  
Technique  
Advertisement