Page 1

Intro barometrep.7à9

17/09/12

17:19

Page 7

ER I S S O D

e t ê u s e r q i o n t E abora L

l

l

Le baromètre activité des labos 2012 Les labos et les Machines à Commande Numérique

Tech. Dent. N° 307/308 - 07-08/12

7


Intro barometrep.7à9

Ü

17/09/12

17:19

Page 8

Dossier Cette étude est réalisée par le journal Technologie Dentaire, la date de réalisation va du 1er mai au 10 juillet 2012.

TABLE DES MATIÈRES

Méthodologie : L'enquête a été réalisée par voie téléphonique auprès d'un échantillon de 428 dirigeants de laboratoires de prothèse dentaire résidant en France métropolitaine, selon la méthode de l'entretien assisté et des réponses spontanées. Les numéros de téléphone ont été tirés au hasard, au sein du fichier national des prothésistes dentaires.

• STRUCTURE DE LA PROFESSION

BAROMÈTRE LABOS • ACTIVITÉ DES LABORATOIRES • LES PRIX • LE TOUT CÉRAMIQUE • EQUIPEMENTS CAD/CAM.

MACHINES À COMMANDE NUMERIQUE • QUI EST ÉQUIPÉ ? • QUELLE PART DU CA RÉALISÉ ? • QUEL TYPE D’ÉQUIPEMENT ?

385 réponses ont été comptabilisées.

• LES TRAVAUX RÉALISÉS AVEC LE CAM • QUI PRÉVOIT D’INVESTIR ENCORE?

Enquête et étude des résultats : Joséphine GUILLAUME Sarah MEKIDICHE Sally ZENA

AVERTISSEMENT Les chiffres donnés dans cette étude correspondent aux réponses fournies spontanément par les laboratoires interrogés. Ces chiffres peuvent parfois déranger, surprendre ou étonner. Nous ne pouvons garantir la sincérité des réponses fournies par les confrères, cependant quel intêret auraient-ils à enjoliver ou noircir le tableau, puisque les résultats sont anonymes et qu’ils servent à tous. En revanche, les statistiques que nous en tirons peuvent avoir des failles, notamment sur les petits chiffres. Par exemple, pour le pourcentage du CA en zircone, celui-ci étant faible dans bon nombre de laboratoires, une erreur d’appréciation de 2 ou 3 % du sondé va avoir une conséquence sérieuse pour des valeurs de 5 à 10 % qui pourront ainsi comporter une moyenne d’incertitude que nous estimons aux alentours de 35 % et que nous intégrerons dans notre analyse. De même, une certaine marge d’erreur est également possible sur les faibles quantités, par exemple les gros laboratoires peu nombreux en France, et un tirage aléatoire même bien réalisé, comporte plus de mauvais hasards qui auront des conséquences plus importantes sur ces populations de moins de 5 %. Un gros labo en plus ou en moins peut conduire à une erreur significative sur cet échantillon de 8 labos.

Rappel enquête 2011 CA global profession 2010 : CA global Adjointe 2010 : CA global Conjointe 2010 : CA global Implanto 2010 :

8

Tech. Dent. N° 283/284 - 07-08/10

1 milliard 346 431 millions (32%) 726 millions (54%) 189 millions (14%)


Intro barometrep.7à9

17/09/12

17:19

Page 9

Laboratoire ENQUÊTE

CRISE OUBLIÉE

CHIFFRES CLÉS 2011 DU SECTEUR

CONTINUITÉ DES INVESTISSEMENTS

Effectif : Cette année nous n’avons pas mis à jour notre fichier des créations de laboratoires, nous l’avons seulement expurgé des départs et disparitions qui sont constants par rapport à l’an passé, nous avons donc estimé que les créations devaient l’être aussi et nous sommes donc partis du principe d’une population stable. Les 385 laboratoires analysés regroupent un effectif de 1647 personnes, y compris les patrons. Soit un effectif moyen de 4,2 personnes par entreprise, ce chiffre est en legère hauss. Par projection sur 4800 laboratoires nous obtenons : Effectif global de la profession 20 534 personnes (en quasi-totalié des prothésistes).

L’augmentation des possesseurs de CAD CAM est continue, +169, malgré un léger ralentissement par rapport à l’an passé où le chiffre avait progressé de 241 par rapport à 2010. Avec environ 1616 laboratoires équipés, soit plus du tiers des professionnels, le CAD CAM s’ancre dans les moyens de production.

CAD/CAM

1616 labos

Chiffre d’Affaires Annuel 2011 : Les 385 laboratoires analysés dégagent un CA global

(tous travaux confondus) de 121 millions €. - Soit divisé par un effectif de 1647 personnes : CA moyen produit par personne : 73 466 €. On notera que les patrons seuls sont toujours plus productifs avec une moyenne de 97 228 € par individu, contre 74 186 € dans les grands laboratoires (plus de 10). - Si on divise ces 121 millions de CA de l’échantillon par les 385 laboratoires, le CA moyen produit par laboratoire : 314 286 €. Par projection sur 4800 laboratoires on obtiendrait ; CA de la profession 2011 : 1 milliard 508 millions €. Soit une croissance du CA de 12 % par rapport au chiffre trouvé lors de notre enquête 2011 (exercice 2010).

CA 2011 : 1,5 milliard €

LE MARCHÉ On peut donc constater que les incertitudes liées à la conjoncture économique impactent peu notre secteur, contrairement aux autres domaines d’activité. Le médical se porte toujours bien, mais jusqu’à quand ??? Nous sommes désormais dans les turbulences en raison du problème des dettes des états en Europe et il faut rester prudent puisque le nouveau pouvoir n’envisage pas d’équilibrer ses comptes en relançant les recettes, en favorisant par exemple la production locale, et comme on vient de le voir ce sont les prélèvements qui vont augmenter... à quand la baisse des prestations sociales ?

TOUT-CÉRAMIQUE

+28%

2012 UNE ANNÉE EN PROGRESSION Bonnes perspectives 2012 : On constate quelques changements significatifs dans les chiffres de 2012 par rapport à ceux de 2011. Les laboratoires qui constatent une hausse de l’activité pour l’année en cours représentent 39 % de la profession tandis que l’an dernier, ils étaient 38%. Après une année 2011 qui s’est inscrite dans une consolidation de la reprise 2010, on observe une stabilisation à un haut niveau d’activité et des prévisions basées sur les six premiers mois plus qu’encourageantes. Tout céramique en hausse : Après avoir connu une nette hausse grâce au remboursement, ce secteur d’activité s’est un peu radicalisé, le chiffre d’affaires global a augmenté passant de 12 à 14% du CA g lobal du métier, mais le

nombre d’acteurs a diminué. Ceux qui en faisaient peu ou très peu on jeté l’éponge au bénéfice des spécialistes, qui on récupéré cette part du marché ainsi que l’augmentation de ce secteur. Implanto en forte hausse : Le fait le plus spectaculaire pour l’exercice 2011 réside dans la forte croissance de l’implantologie. En effet, le secteur gagne 3 point et passe de 14% à 17%, soit une progression de 20% en valeur absolue. Le Cad/Cam lui aussi est en croissance avec près de 34% des labos contre 30% l’an passé. Cad/Cam la petite bête qui monte... Ils sont maintenant 1616 laboratoires sur 4800, soit près de 170 à avoir franchi le Rubicon du numérique depuis l’été 2011.

de CA Tech. Dent. N° 307/308 - 07-08/12

9


EDITO

edito-p.4

14/09/12

21:25

Page 4

:

Bienvenue dans le monde merveilleux de la machine à commande numérique Depuis plus de dix ans maintenant le monde de la prothèse est ébranlé par les secousses des nouvelles technologies numériques. En me lançant dans ce dossier, je n’imaginais pas un instant pénétrer dans un tel labyrinthe et durant ces trois mois d’enquête, j’ai eu l’impression de vivre sur une autre planète.

La science de faire travailler une machine toute seule J’ai tout d’abord été perdu, puis petit à petit j’ai compris que ce qui nous paraissait si simple à faire avec nos mains devenait un véritable défi dès lors qu’il s’agissait de le faire réaliser par une machine toute seule. Tout doit être prévu car il n’y a ni œil ni cerveau pour guider et vérifier, au fur et à mesure, le bon déroulement des opérations et la correspondance du travail au projet initial.

Ensuite j’ai compris que c’était véritablement une science tant sur le plan mécanique que sur le plan de la programmation.

Les machines, des alliées qu’il faut maîtriser Enfin il m’est apparu que ces outils pouvaient être de précieux alliés dans la production, mais aussi de terribles ennemis si l’on ne les maîtrisait pas ou s’ils n’étaient pas adaptés à nos besoins. L’investissement est énorme en temps et en argent avant de pouvoir profiter à fond des bénéfices de ces technologies et surtout si l’on souhaite se lancer dans l’usinage de métal.

Regardez aussi vers les matériaux du futur À ce titre, j’invite tous ceux qui pensent sincèrement se lancer dans le dur (Chrome-cobalt ou autre) à regarder de près

Alain GUILLAUME

Directeur de la Publication

les nouveaux matériaux tels que le Croco pré fritté, le Peck ou les nano-céramiques qui arrivent sur le marché, comme l’Ultimate de 3M… En effet, ce produit destiné aux restaurations anatomiques et qui s’usine comme une céramique, ne nécessite aucune cuisson et dispose de qualités mécaniques et optiques très proches de la dent naturelle telles que ses applications seront vastes dans les secteurs latéraux et postérieurs, certains affirment même qu’il pourrait remplacer dans 80% des cas la céramométal. Nous vous présenterons ce matériau dans une future édition, alors attendez d’en savoir plus pour vous jeter à l’eau. Bonne lecture à tous.

Alain Guillaume


Enquête activité-p.11à30

14/09/12

21:03

Page 11

ER I S S O D

e r t è s

e r m i o t o r ra

o a b B La s e d

Structure de la profession l Activité des laboratoires l Les prix lTout-céramique l Le Cad/Cam l

Tech. Dent. N° 307/308 - 07-08/12

11


Ü

Enquête activité-p.11à30

Dossier

14/09/12

21:03

Page 12

Structure et activité de la profession

STRUCTURE : de petits flux migratoires Avec 20 160 personnes employées dans le secteur, contre 18 258 l’an dernier, on constate une nette hausse de l’effectif de près de 10 %. Même si d’une année sur l’autre les échantillons ne sont pas totalement parfaits, ce chiffre important fait ressortir une tendance réelle à la hausse d’effectifs, après une baisse du même ordre en 2011. Comme les années précedentes, on constate que ce sont les laboratoires dont l’effectif se situe de une à trois personnes qui sont majoritaires, puisqu’ils représentent 63 % de la profession, contre 65% l’an passé. De plus, comme le montre le graphique ci-contre, on assiste à une crois-

Ü graphique

sance des laboratoires d’1 personne, et comme ce ne sont pas des créations ce sont donc des labos de 2 ou 3 personnes qui ont réduit leur effectif, les 3 passant à 2 (forte baisse des labos de 3 personnes) et les 2 passant à 1 (stables en raison de l’apport des 3 personnes étant passés à 2. Dans l’ensemble, les petits de 1 à 3 ont perdu 2 %, les moyens (4 à 6) sont restés stables et c’est chez les gros (7 et plus) que l’on retrouve les 2 % perdus chez les petits.

Effectif : en hausse “ Nette augmentation des labos de 1 personne et de 7 à 19 personnes.”

Le plus significatif c’est qu’entre 2010 et 2012 on est passé de près de 30 % chez les 3 personnes à seulement 15 %, soit une chute de 50 %.

ACTIVITÉ : Ü graphique dans les 3 secteurs : nette progression L’activité en 2011 était en hausse de 11% par rapport à 2010. Cette progression du chiffre d’affaires est partagée par tous les secteurs, 11% pour l’adjointe, 5% pour la fixe et 34% pour l’implanto qui passe de 14% de l’activité totale à 17%.

Implanto en forte

augmentation. “

Alors que l’année précedente était sous le signe de la stabilité, cette année l’activité se porte bien.

12

Tech. Dent. N° 307/308 - 07-08/11

Cette année c’est donc le secteur de l’implantologie qui remporte le trophée avec une augmentation de 34% de sa part du marché. Par ailleurs, on constate une légère baisse de 3% de l’activité du secteur conjointe, pourtant son chiffre d’affaires a tout de même augmenté, mais c’est normal puisque l’ensemble de l’activité est en hausse. Si l’on part du vécu de notre échantillon de cette année, en comparant ses chiffres 2010 et 2011 il serait en légère augmentation de 3 %. La vérité se trouve très probalement entre ces deux chiffres.

CA de la profession

Nette hausse


Enquête activité-p.11à30

14/09/12

21:03

Ü

Page 13

Dossier

Baromètre des labos

RÉPARTITION DES LABOS PAR EFFECTIF Nombre de personnes au laboratoire

Effectif moyen

Rappel enquête 2011

10,4

26%

19%

28,25

20% 12%

2% 6%

11%

4%

ACTIVITÉ PAR SECTEUR

Répartition du ca de la profession par activité Répartition du CA de la Profession (en Millions d'Euros) selon l'activité

Rappel exercice 2010 54%

millions €

762

32%

478

14%

254

Tech. Dent. N° 307/308 - 07-08/12

13


Ü

Enquête activité-p.11à30

Dossier

14/09/12

21:03

Page 14

Activité des laboratoires

L’implanto chez les conjointistes Pour cette année 2012, petit recul de la population en implantologie puisque l’on constate une baisse de 3% des laboratoires pratiquant cette activité par rapport à l’an passé. La tranche des 1 à 10 % du CA réalisé en implantologie reste dominante malgré, là encore, une petite baisse de 5 %. Pour les tranches allant de 11 % à plus de 50 %, pas de grand changement significatif par rapport à 2011. Sauf peut-être la tranche des 21 à 30 % qui a subi une petite augmentation de 2 %.

Il y a moins d’acteurs mais le chiffre est en hausse, donc la part de chaque acteur doit automatiquement avoir grossi. Ceux qui ont arrêté faisaient de tout petits chiffres et on préféré passer la main sur ces traveaux chronophages pour eux.

+4% de haussiers

de 4 % des laboratoires en hausse d’activité. Pour la tranche des laboratoires en stabilité, on constate une baisse de 4 % par rapport à l’an dernier. On suppose que ces 4 % ont migré dans la tranche des haussiers.

14

Tech. Dent. N° 307/308 - 07-08/11

79% des labos pratiquent

Baisse de 3%

des pratiquants, mais hausse du CA du secteur

Les haussiers en forte hausse Contrairement à l’an passé où l’on constatait une augmentation de la proportion des laboratoires en décroissance (+2 % par rapport aux chiffres de l’enquête 2010), cette année on assiste à une augmentation

Ü graphique

Ü graphique

On assiste à une nette augmentation du chiffre d’affaires moyen des labos en croissance, pratiquement 100 000 euros de plus que l’an dernier. En y regardant de plus près, les labos en croissance ont un effectif moyen de 5 personnes contre 4 l’an passé, ce qui explique cette augmentation du chiffre d’affaires moyen de ces laboratoires. Nous avons vérifié si ces labos étaient en croissance d’effectif ce qui expliquerait la croissance du CA, il n’en est rien et on peut donc en conclure que la croissance est de plus en plusliée à un effectif important.

En croissance :

Les labos plus étoffés en effectif


Enquête activité-p.11à30

14/09/12

21:03

Ü

Page 15

Dossier

Baromètre des labos

CONJOINTISTES ET IMPLANTO Répartition des labos selon part d'implantologie (hors adjointistes purs)

Conjointistes selon part d'implantologie Rappel exercice 2010

45%

18%

2%

18%

9%

8%

VARIATION D’ACTIVITÉ

Variation d’activité tous labos confondus Répartition des labos en baisse, croissance et stagnation

Rappel exercice 2010 Effectif moyen

Variation moyenne CA moyen K€

38%

5,2 11,74% 394

34% 28%

3,5

3,4 -14,03%

255

250

Tech. Dent. N° 307/308 - 07-08/12

15


Ü

Enquête activité-p.11à30

Dossier

14/09/12

21:03

Page 16

Activité des laboratoires

Progression des fortes hausses Cette année, nous assistons à une légère augmentation des labos stables, mais ce qui est le plus marquant c’est la progression des fortes hausses (+11 à +20 %) qui progressent de 7 points cette année. On peut noter au passage que l’an dernier les labos prévoyaient, pour 6 % de plus qu’en 2009, une hausse conséquente, et elle est bien là. Ce phénomène est moins marqué chez les fortes baisses (-11 à -20 %). Les très fortes hausses ou baisse quand à elles restent stables. Pour les moyennes hausses (2 à 10 %) on constate un repli de 7 points qui doit trouver son origine dans les 7 points de plus des fortes hausses.

On en concluera donc que la hausse quand elle est là se consolide et que quand le marché est en hausse cela profite principalement aux laboratoires qui sont déja en croissance. On tripatouille les chiffres, mais la réalité qui se cache derrière tout celà, ne l’oublions pas, c’est que l’organisation, le dynamisme et la qualité sont des leviers de croissance et que quand on est dans une dynamique positive c’est contagieux. L’argent attire l’argent, et le succès attire le succès...

La croissance semble s’installer Les laboratoires qui constatent une hausse de l’activité sont même 1 % de plus que l’an passé. Concernant les laboratoires qui constatent une baisse, ils sont 3 % de moins que l’année dernière.

16

Tech. Dent. N° 307/308 - 07-08/11

Forte augmentation des haussiers de 11 à 20%

La réalité qui se cache derrière tout celà, c’est que le succès attire le succès

Quoi de neuf depuis janvier ? A la lecture du graphique ci-contre, on constate que pour l’instant la croissance est en stabilité par rapport à l’an dernier, et donc qu’une nouvelle hausse du marché est à envisager pour cette année 2012.

Ü graphique

Ü graphique

On peut juste constater dans ces tendances, qu’elles se confirment le plus souvent, puisque l’année dernière c’est une majorité qui ressentait une hausse et que finalement celle-ci s’est révélée exacte au vu des chiffres de notre enquête. L’année 2012 devrait être une année qui s’incrit dans la continuité de la croissance. Pour ceux qui constatent une stabilité en 2012, une majorité d’entre eux fait partie des fortes hausses de 2011, on ne peut pas croître sans arrêt c’est logique.

Les prévisions de baisse sont en chute

3% de moins que l’an dernier


Enquête activité-p.11à30

14/09/12

21:03

Ü

Page 17

Dossier

Baromètre des labos

RÉPARTITION SELON VARIATION

Stabilité écrasante !

Répartition des labos, détaillée par tranches de hausse ou de baisse d'activité

Rappel exercice 2010

31,6%

25,2% 10,5%

10,2% 12,8%

5,4%

4,3%

TENDANCE 2012 Tendance du CA pour 2012

38% 34%

28%

Tech. Dent. N° 307/308 - 07-08/12

17


Enquête activité-p.11à30

14/09/12

21:03

Page 18

Adjointe : en croissance pour les gros Comme l’an passé, l’adjointe continue de subir d’importantes fluctuations. On remarque une importante augmentation des laboratoires en baisse d’activité dans ce secteur, 5 % de plus que l’an dernier. Les laboratoires en croissance ont également baissé, d’environ 4%. A noter que les structures dont le chiffre d’affaires est en baisse pour le secteur de l’adjointe sont les laboratoires dont l’effectif moyen est de 3 personnes.

Pourtant, comme on le remarquait précédemment, ce secteur est en hausse de 10 % par rapport à notre précédente enquête. Rien d’étonnant quand on épluche les chiffres, car ceux qui sont en hausse sont à 80 % en forte hausse, dans des tranches d’activité élevée d’adjointe (40 % et plus du CA) et dans des catégories de chiffre d’affaires élevé (labos de 10 personnes en moyenne), alors que ceux qui sont en baisse sont des petites structures, à faible activité d’adjointe.

… La conjointe aussi...

Ce qui est le plus marquant à la lecture du graphique ci-contre, c’est l’importante croissance des laboratoires en baisse dans le secteur de la conjointe, ce chiffre a doublé depuis l’année dernière, mais ce sont en majorité des petites structures avec une faible activité dans ce domaine.

18

Tech. Dent. N° 307/308 - 07-08/11

Ceux qui sont en hausse sont à 80 % en forte hausse

Ü graphique

Pourtant, le CA de ce secteur est en hausse de 5 % en 2011. Comme pour l’adjointe, ce sont les belles structures qui sont en hausse, elles sont peu nombreuses mais font de fortes progressions et sur des chiffres d’affaires importants. Du coup, le niveau d’activité est tout de même en hausse.

... et l’implanto aussi ! Alors que le nombre de pratiquants en implantologie ne cessait de s’accroître d’année en année, c’est la première fois qu’il baisse en 2012 de 3 %, alors que le chiffre d’affaires de ce secteur a considérablement augmenté par rapport à l’an passé, on constate qu’il y en a quand même 8 % de plus qui ressentent une baisse dans ce secteur.

Ü graphique

Deux fois plus de labos en baisse... Mais des petits

Ü graphique

A l’analyse, il se passe exactement la même chose que pour les autres secteurs de la prothèse, ce sont des petites structures à faible activité dans cette spécialité qui sont en baisse, alors que les haussiers, même s’ils sont moins nombreux cette année, sont constitués de structures plus importantes et à forte activité en implanto.

Concentration chez les spécialistes et les grandes structures


Enquête activité-p.11à30

14/09/12

21:03

Page 19

VARIATION D’ACTIVITÉ

Labos selon variation d’adjointe

Répartition des labos selon leur variation de CA d’Adjointe en 2010

Rappel exercice 2010 65%

24%

11%

VARIATION D’ACTIVITÉ

Labos selon variation de conjointe

Répartition des labos selon leur variation de CA de Conjointe

Rappel exercice 2010 68%

23%

9%

VARIATION D’ACTIVITÉ

Labos selon variation d’implantologie

Répartition des labos selon leur variation de CA d’Implanto

Rappel exercice 2010

54% 42%

4%

Tech. Dent. N° 307/308 - 07-08/12

19


Ü

Enquête activité-p.11à30

Dossier

14/09/12

21:03

Page 20

ENQUÊTE PRIX : marché de la prothèse

CCM : « étalon » de la profession CCM A 125,3 € en 2006, 120,17 en 2007, 122,6 en 2008, 125,6 en 2009, 124,7 en 2010, 124,74 en 2011 et 125,41 en 2012, on assiste depuis 3 ans à une stabilisation de ce prix symbolique pour toute la profession. Stellit es Par contre, pour la plaque nue c’est une hausse puisque cette année la moyenne est à 155 € alors que l’an dernier elle était à 149,8, 144 en 2010 et à 140 € en 2009. C’est une bonne augmentation régulière. C’est un peu normal puisque de moins en moins de professionnels savent le faire et que la demande est de plus en plus importante, d’autant que, comme pour l’ensemble de l’adjointe, la concurrence à distance ne

peut pas rivaliser dans cette discipline qui requiert de la proximité. Complet Haut et Bas C’est le complet haut et bas qui cette année voit son prix augmenter considérablement, passant de 450 à 473 euros en moyene, il faut dire que dans l’adjointe c’est la spécialité où l’on rencontre de moins en moins d’acteurs alors que la demande ne cesse de croître.

A l’inverse, le prix de la couronne tout-céramique zircone est en légère

“ Une démocratisation qui pèse à la baisse. “

20

Tech. Dent. N° 307/308 - 07-08/11

Stabilité en conjointe mais forte hausse en complète

Croissance régulière et significative pour le stellite depuis 4 ans

CCC : L’étalon du futur Cette année encore, le prix moyen du tout-céramique classique, même s’il reste relativement stable, a baissé de 2 euros par rapport à l’an passé. Le prix de la couronne tout-céramique classique qui était de 154 euros l’année dernière est cette année à 152 euros.

Ü graphique

Ü graphique

hausse, passant de 173 à 174 euros. Rien d’étonnant puisque la demande est de plus en plus forte en raison de son remboursement et que l’offre l’est encore plus suite à l’équipement des labos dans cette discipline. Nous sommes rentrés dans l’ère de la démocratisation professionnelle et grand public du tout céram.

Légère baisse en classique et légère hausse sur la Zircone


Enquête activité-p.11à30

14/09/12

21:03

Page 21

Dossier

Ü

Enquête Prix

CCM : PRIX MOYENS 2011/2012

Légère hausse !

Prix moyen de la CCM : 125,41 €

Prix moyen 2012 : 125,41 Rappel prix 2011 : 124,74

TOUT-CERAM : PRIX MOYEN ET MARCHÉ

Prix moyens: Tout-céramique et Zircone € 152€

€ 174€

Tech. Dent. N° 307/308 - 07-08/12

21


Ü

Enquête activité-p.11à30

Dossier

14/09/12

21:03

Page 22

Enquête tout-céramique : marché

Moins d’acteurs et plus d’activité Comme pour l’implantologie, on assiste cette année à une baisse du nombre d’acteurs, mais dans le toutcéramique elle est considérable, presque 10 % (8 %) de moins que l’an dernier.

Tout céram :

28 % de la fixe

Ü graphique

CA. D’un point de vue plus général, le tout-céramique représente désormais (pour l’exercice 2011) 14 % du CA global de la profession, contre 12 % en 2010 et 9 % en 2009.

Sans Métal : près de

Sur le marché de la prothèse fixée qui est seule concernée (ou presque), c’est désormais 28 % de l’activité contre seulement 20 % lors de notre précédente enquête et 17 % pour l’année 2009.

de l’activité des labos

15 %

En revanche, pour ceux qui le pratiquent, le tout-céramique représente une part de plus en plus grande de leur chiffre d’affaires. Pour ces acteurs, c’est 17 % de leur

... mais qui pèse de plus en plus En comparant le graphique ci-contre à celui de l’an passé, on constate un glissement des tranches les plus faibles (0 à 9 %) vers les tranches plus fortes. L’an dernier, nous avions 46 % des acteurs du tout-céramique qui faisait plus de 10% de leur activité, aujourd’hui nous arrivons à 55% qui sont dans cette situation.

22

Tech. Dent. N° 307/308 - 07-08/11

Ü graphique

Concernant les tranches les plus importantes, on constate quelques changements. Notamment pour la tranche des 40 à 59 % qui a doublé par rapport à l’année dernière passant de 3 % à 6 %. La tranche des 80 à 100 % a aussi largement progressé passant de 1 % à 5 % des acteurs. Avec 17 % de leur CA total, le toutceram devient pour ses acteurs une activité majeure comme l’implanto.

Plus de

20% du CA pour un tiers des acteurs


Enquête activité-p.11à30

14/09/12

21:03

Ü

Page 23

Dossier

Tout-céramique

TOUT-CÉRAMIQUE : QUI ?

Les labos qui en font

Les conjointistes qui font du tout-céramique

Rappel enquête 2011

72% 80%

50%

Interne 20%

Interne + sous-traitance

30%

TOUT-CÉRAMIQUE : COMBIEN ?

Répartition par tranche d’activité Part du CA total réalisé en tout-céramique

Rappel enquête 2011

28%

26%

24% 16%

3% 2%

1%

Tech. Dent. N° 307/308 - 07-08/12

23


Ü

Enquête activité-p.11à30

14/09/12

Dossier

21:03

Page 24

Enquête tout-céramique : variation d’activité et type de production

Une activité en stabilité

Comme vous pouvez le constater sur la graphique ci-contre, le nombre des laboratoires en stablilité dans ce secteur est en forte croissance. Alors que l’an passé c’était les haussiers qui avaient le plus augmenté, là ces sont les stables.

La hausse concerne principalement les gros producteurs de Tout Céram

Il n’y a que 33 % des pratiquants en hausse mais, comme pour tous les autres secteurs, il s’agit de structures avec des effectifs plus importants et dont la part de CA en tout-céram est elle aussi plus importante que la moyenne, ce qui explique la hausse du secteur malg ré la baisse du nombre des haussiers et de pratiquants.

Travaux tout céramique en interne

Pour la première fois, nous avons tenté de distinguer et de mesurer séparément ceux qui font eux-mêmes leur tout-céramique et ceux qui le sous-traitent, certains pratiquent les deux, ce qui rend les chiffres imprécis.

Production en interne :

36% en hausse 24

Tech. Dent. N° 307/308 - 07-08/11

Ü graphique

33% des acteurs sont en hausse d’activité tout-céramique

Ü graphique

Ceci dit, une tendance nette se dégage pour les “internes” dont le nombre en croissance d’activité sur ce domaine est nettement plus important que chez les “externes”. En effet, ils sont 36 % en croissance contre seulement 25 % chez ceux qui sous-traitent. De même, ils ne sont que 5 % en baisse, alors que ceux qui externalisent leur production sont près du double à voir chuter leur volume de tout céramique.

Net avantage pour les produits

“maison”


n

Enquête activité-p.11à30

14/09/12

21:03

Ü

Page 25

Dossier

Tout-céramique

VARIATION DU TOUT-CÉRAMIQUE

Répartition selon variation du tout-céram

Répartition des laboratoires selon leur variation d’activité en tout-céramique

Part de fixe réalisée en tout-céram

51%

42%

7%

VARIATION DU TOUT-CÉRAMIQUE EN INTERNE Répartition des laboratoires selon leur variation de tout-céramique réalisé en interne

Tech. Dent. N° 307/308 - 07-08/12

25


Ü

Enquête activité-p.11à30

Dossier

14/09/12

21:03

Page 26

Enquête tout-céramique : Type de production

Travaux tout céramique externalisés Sur les 72 % d’acteurs en tout-céramique, 57 % d’entre eux travaillent en interne, 32 % en externe et 17 % les deux. Les pratiquants qui sous-traitent sont des structures de plus petite taille, de 4 personnes en moyenne, alors que ceux qui opèrent en interne sont en moyenne 6 personnes au labo.

Ü graphique

Nous ne pouvons pas tirer beaucoup plus de conclusions si ce n’est qu’une bonne partie des futurs investisseurs d’usineuses se trouve parmi eux, mais là c’est une autre histoire que nous aborderons dans la deuxième partie de l’enquête.

“ Une bonne partie des futurs investisseurs d’usineuses se trouve parmi eux ”

Types de travaux tout-céramique Comparativement à notre étude de l’an dernier, il y a eu une nette évolution. Bien entendu, le gros du marché reste les unitaires puisque 100% des acteurs en font.

“Marché des bridges toutcéramique en forte progression“ En revanche on note une belle progression des travaux de bridges

26

Tech. Dent. N° 307/308 - 07-08/11

Seulement 25% en hausse et près de 10% en baisse

Ü graphique

puisque désormais ce sont 89% des acteurs qui en réalisent contre seulement 71% l’an dernier. Pourtant aucune évolution dans les remboursements n’a eu lieu, c’est donc une demande naturelle ou une prise de confiance des praticiens comme des prothésistes qui doit être à l’origine de cette progression. Enfin on assiste également à une très nette augmentation de 20% des labos qui réalisent des inlays/onlays en tout-céramique. Il en résulte une certaine augmentation de la part de marché de ces travaux, mais dans des proportions moindres, + 8% pour les bridges et + 2% pour les inlays/onlays.

+20% d’acteurs pour les bridges et inlays


Enquête activité-p.11à30

14/09/12

21:03

Ü

Page 27

Dossier

Tout-céramique

VARIATION DU TOUT-CÉRAMIQUE EN SOUS-TRAITANCE Répartition des laboratoires selon leur variation de tout-céramique réalisé en sous-traitance

TRAVAUX RÉALISÉS EN TOUT-CÉRAMIQUE Répartition des acteurs du tout-céramique en fonction du type de travaux qu’ils réalisent Rappel enquête 2011

Part du marché tout-céramique

100% 71% 58% 28% 57% 14%

Tech. Dent. N° 307/308 - 07-08/12

27


Ü

Enquête activité-p.11à30

Dossier

14/09/12

21:03

Page 28

Enquête cad/cam : QUI, QUE, QUOI ?

Une forte augmentation des possesseurs Cette année, avec le dépassement du chiffre symbolique du tiers de la profession équipé en CAD CAM, on peut dire que le basculement s’est opéré. C’est 4 % de plus que l’an passé. Ils sont maintenant plus de 1616 a être équipés, soit près de 170 de plus en un an. C’est un peu moins que l’an passé puisque le nombre de nouveaux équipés en 2011 était de 241. La progression est donc freinée. D’après nos enquêtrices certains possesseurs on abandonné, soit par manque de goût pour les plaisirs du numérique, soit par nécessité économique (mauvais choix ou absence de marché dans la clientèlle du labo). Sans celà ce serait une croissance de près de 7% cette année, ce qui veut dire que les nouveaux venus (acquisitions) seraient non pas 170 mais près de 300 systèmes vendus dans l’année,

les prévisions d’investissement recensées dans notre enquête 2011 sont donc presque atteintes. Il semble que certains investissemnents ont été reportés par la crainte d’une crise profonde largement alimentée par la période éléctorale que nous venons de traverser. Leur activité globale réalisée avec ou sans CAD CAM est en progression et représente environ 60% du CA de la profession alors qu’ils ne sont qu’un tiers. Ceci s’explique tout bonnement par le fait qu’en moyenne ce sont des structures de 7 personnes. Mieux que l’an dernier, ces laboratoires équipés réalisent individuellement 40 % de leur CA en moyenne avec le CAD CAM, contre 30% l’an passé.

Une part de CA en croissance constante Avec 22 % du marché produit par CAD/CAM en 2011 contre 16% en 2010, on assiste à une progression supérieure à celle au nombre de laboratoires équipés, puisque cela représente une croissance spéctaculaure de 37%.

“ La tranche de + de 50% bondit de 17 à 30% “ Cela signifie que les laboratoires anciennement équipés montent en puissance puisque les nouveaux équipés faisant peu de travaux, on devrait avoir une hausse du marché plus faible.

28

Tech. Dent. N° 307/308 - 07-08/11

Ü graphique

CAD CAM : un marché de

300

systèmes par an

“ 60% du CA de l a profession est réalisé par les labos équipés”

Ü graphique

On assiste à une évolution interessante des répartitions du CA réalisé en CAD CAM, ceux qui faisait moins de 10% de leur CA avec leur systèmes d’après nos chiffres de l’an passé sont montés en production puisque cette tranche chute de 45% en 2010 à seulement 26% en 2011, et ce malgré l’arrivée des nouveaux. Ce phénomène peut trouver une partie de son explication dans l’abandon de ces technologies par certains qui en faisaien trop peu, mais cela ne suffit pas. Une bonne partie de ces labos sont montés en puissance et on les retrouve dans les tranches suivante. Le changement le plus flagrant concerne la tranche des 11 à 30 % puisqu’elle grimpe de 11%. Mais la plus spectaculaire hausse est celle de la tranche de + de 50% qui bondit de 17 à 30%

Production en CAD CAM

37% de croissance

“ Les laboratoires anciennement équipés montent en puissance.”


Enquête activité-p.11à30

14/09/12

21:03

Ü

Page 29

Dossier

Enquête cad/cam

LE CAD / CAM : COMBIEN EN ONT ?

cad/cam : équipement en hausse Cad / Cam : Combien en ont ?

Rappel enquête 2011 Effectif moyen

Nombre de laboratoires Rappel nombre de laboratoires 2011

2,8

70%

6,9

30%

1616

1447

QU’EN FONT-ILS?

Part de CA réalisé en cad/cam

Répartition par part du CA réalisé en CAD/CAM pour ceux qui en possèdent un

Rappel % 2011

17% 45%

12%

8% 6% 12%

Tech. Dent. N° 307/308 - 07-08/12

29


Ü

Enquête activité-p.11à30

14/09/12

Dossier

21:03

Page 30

Enquête cad/cam : quelle Organisation ?

La polycadcamie rédémarre Pour cette enquête 2012, on constate une large reprise de la polycadcamie, puisqu’on passe de 6 % à 9 % pour les détenteurs de deux systèmes et de 2% à 6% pour les tricadcamiste. 15% de la tribu numérique se retrouve désormais avec deux systèmes ou trois.

“ Il devient de plus en plus nécessaire d’augmenter ses capacités, mais surtout d’avoir une solution de secours en cas de panne ”

Ü graphique

Il est vrai que le marché et la part d’activité numérique des labos se développant, il devient de plus en plus nécessaire d’augmenter ses capacités, mais surtout d’avoir une solution de secours en cas de panne. De même que la majorité des labos on deux fours à céram, il faut s’attendre au même phénomène avec ces systèmes sur lesquels la production du laboratoire repose de plus en plus.

cadcamistes :

15%

en possèdent plusieurs ”

“ Des systèmes sur lesquels la production du laboratoire repose de plus en plus.”

PLUSIEURS CAD AU LABO

Répartition selon le nombre de cad Nombre de CAD parmi ceux qui en ont

Rappel enquête 2011

92%

6%

30

Tech. Dent. N° 307/308 - 07-08/11

2%


Enquête

MCN def.p.33à41

17/09/12

17:14

Page 33

ER I S S O D

N C

M S E L

Les labos équipés? l Quels types de machines? l Les travaux réalisés avec le CAM l Qui souhaite investir encore? l Dans quelles machines veulent-ils investir? l

Tech. Dent. N° 307/308 - 07-08/12

33


Enquête

Ü

MCN def.p.33à41

17/09/12

17:14

Page 34

Dossier

COMBIEN DE LABOS ÉQUIPÉS? Pour cette première enquête sur les machines à commande numérique, on constate que presque la moitié (48%) des laboratoires équipés de Cad/Cam possèdent un CAM au laboratoire. Cependant ce chiffre semble avoir baissé par rapport à notre enquête de l’an dernier où l’on constatait que 53% des laboratoires possédaient un CAM. En fait ce n’est pas le nombre de labos équipés qui a baissé mais le nombre de possesseur de scanner qui a augmenté significativement comme on l’a vu précédemment. Donc la proportion de possesseurs de machine a baissé en pourcentage mais pas en nombre.

Par ailleurs, il est à noter qu’un certain nombre d’équipés en CAM ont abandonné faute de demande ou pour des questions de mauvais choix de machine.

48%

Donc cela pèse aussi dans le nombre de labos équipés qui malgré les acquisitions nouvelles tend à stagner en raison de ceux qui abandonnent.

des cadcamistes sont équipés

La preuve, s’il en est besoin, qu’il faut bien étudier son investissement et non se fier aux promesses et démonstrations alléchantes. Il est à noter également qu’un grand nombre des possesseurs d’imprimantes 3D ont arrêté de s’en servir pour des raisons de maintenance ou de praticité et ont préféré se tourner vers une usineuse ou vers les centres de production.

TYPES DE MACHINES UTILISÉES La machine préférée des laboratoires c’est l’usineuse! En effet on constate en observant le graphique ci-contre que 91% des acteurs possèdent une usineuse. C’est 10% de plus que l’an passé.

“ C’est probablement une fin temporaire des imprimantes 3D. ” En revanche les possesseurs d’imprimante 3D ont baissé de 6%. Une tendance qui était déjà présente lors de notre enquête 2011, où l’on constatait une baisse considérable de plus de 15% par rapport à l’année 2010.

34

Tech. Dent. N° 307/308 - 07-08/11

Ü graphique

Ü graphique

C’est probablement une fin temporaire des imprimantes due aux autres solutions plus directes et moins fastidieuses.

91%

Je pense que l’on reparlera de ces machines quand il s’agira de produire des modèles d’après des empreintes numériques.

équipés d’une usineuse

Concernant les microfusions, le nombre de possesseurs reste le même que l’année dernière, en proportion, ce qui veut dire qu’il y a eu quelques acquisitions en valeur absolue.

C’est 10% de plus que l’an passé.


Enquête

MCN def.p.33à41

17/09/12

17:14

Page 35

Dossier

Ü

LES MCN

LES LABOS ÉQUIPÉS D’UN CAD ET QUI POSSÈDENT UN CAM

Combien équipés?

Répartition des laboratoires équipés d’un CAM

TYPES DE CAM CHEZ LES LABOS ÉQUIPÉS

Imprimantes 3D, usineuses ou microfusion? Répartition selon type de machine

Tech. Dent. N° 307/308 - 07-08/12

35


Enquête

Ü

MCN def.p.33à41

17/09/12

17:14

Page 36

Dossier

HIT-PARADE DES MATÉRIAUX UTILISÉS EN INTERNE Comme le montre le tableau ci-contre le principal attrait pour le CAM se situe dans les travaux tout-céramique. En effet, un tiers des équipés ne font que ça, et 92% font du tout céramique et autre chose avec leurs machines. Le métal seul reste stable par rapport à l’an dernier.

Ü graphique

Nous avons un peu élargi notre questionnaire par rapport à 2011 ce qui nous donne plus de détails sur l’utilisation des machines et l’on constate avec une certaine surprise que les châssis représentent une proportion non négligeable des travaux, non pas conçus, mais fabriqués en numérique puisque 19% des équipés en produisent.

92%

pour le tout céramique

“Avec 19% de réalisation, les châssis représentent une proportion importante des travaux. ”

PRÉVISION D’UN AUTRE INVESTISSEMENT Un gros tiers des labos équipés en machine numérique est dans une dynamique positive et prévoit de réinvestir prochainement. C’est bien la preuve qu’en cas de bon choix, ces outils génèrent une progression d’activité et que pour faire

“ En cas de bon choix, ces outils génèrent une progression d’activité. ”

36

Tech. Dent. N° 307/308 - 07-08/11

Ü graphique

face à l'afflux de demande il y a un moment où il faut doubler le parc. Nous avons également eu des motivations plus axées sur la solution de secours en cas de panne, car bien évidemment si l’on commence à produire beaucoup avec ces outils, les incidents sont très pénalisants mais inévitables et donc pour que l’activité ne soit pas stoppée, il faut bien entendu une deuxième machine. C’est en tout cas près de 270 laboratoire déjà équipés qui vont réinvestir prochainement, soit a 50000 euros en moyenne un marché de 13,5 millions d’euros.

37% prévoient d’investir encore Un marché de

13,5 millions d’euros…


Enquête

MCN def.p.33à41

17/09/12

17:14

Page 37

Dossier

Ü

LES MCN

TRAVAUX RÉALISÉS AVEC LE CAM

Quels travaux?

Répartition de labos équipés d’un Cad/Cam selon les types de travaux réalisés

LES LABOS ÉQUIPÉS ET QUI SOUHAITENT ENCORE INVESTIR

Investir encore, combien?

Répartition des laboratoires équipés d’un Cam et qui souhaitent réinvestir

Tech. Dent. N° 307/308 - 07-08/12

37


Enquête

Ü

MCN def.p.33à41

17/09/12

17:14

Page 38

Dossier

LES RAISONS D’UN AUTRE INVESTISSEMENT Comme nous le disions juste avant, les raisons d’un réinvestissement sont multiples mais ce qui arrive en tête c’est la volonté de répondre à une augmentation de la demande mais également un choix de basculer le maximum de travaux sur le numérique, tout en assurant les capacités de production en cas de panne. Pour un bon quart également cela consiste à acheter un autre type de machine qui permettra de produire d’autres matériaux ou de réaliser d'autres types de travaux. Il est vrai qu’une fois qu’on a l’expérience du numérique dans un domaine, on commence à réfléchir sérieusement à l’appliquer à d’autre domaine. Pour les 18% qui parlent d’évolution, la notion est assez floue mais elle se rapproche des deux précédentes : diversification et productivité.

Enfin les 33% qui ne savent pas pourquoi nous ont assez surpris, je pense qu’au fond d’eux ils sentent une nécessité inévitable pour rester à la page mais c’est tout de même assez vague et c’est plus de l’ordre du sentiment que de la véritable volonté. Peut-être y a-t-il parmi eux ceux qui nous avaient laissé entendre qu’il veulent assurer leur production, en cas de panne, en doublant leur parc.

“ Pour un bon quart également cela consiste à acheter un autre type de machine. ”

PAS DE CAM : PRÉVISION D’INVESTISSEMENT Oui seulement 15% des laboratoires équipés de scanner, cela peut sembler un peu léger mais il faut également rappeler qu’un bon nombre de labos équipés en conception numérique sont des petits labos et s’ils ne sont pas passés en fabrication interne

“150 machines, soit un marché de 7,5 millions d’euros dont la moitié dans les deux ans.”

38

Tech. Dent. N° 307/308 - 07-08/11

Ü graphique

Investir pour produire plus!

pour 27% c’est l’objectif premier d’un réinvestissement

Ü graphique

c’est que leur volume de production n’est pas suffisant. 15% des gens non-équipés d’usineuse cela représente quand même environ 150 machines, soit à 5000 euros en moyenne un marché de 7,5 millions d’euros pour les trois années qui viennent dont un tiers dans l'année, et la moitié dans les deux ans, et ce, en plus des doublements d’investissements que nous venons de voir, ce qui ferait en tout la bagatelle de 21 millions.

15% prévoient d’investir Dans les deux ans pour 50% d’entre eux.


Enquête

MCN def.p.33à41

17/09/12

17:14

Ü

Page 39

Dossier

LES MCN

DANS QUEL BUT ENVISAGENT-ILS DE RÉINVÉSTIR?

Pourquoi réinvestir?

Répartition selon les raisons d’un autre investissment

PAS DE CAM , COMBIEN VEULENT INVESTIR ?

Dans combien de temps souhaitent-ils investir? Répartition selon les prévisions d’achat des laboratoires non équipés

Oui veulent investir

15%

Tech. Dent. N° 307/308 - 07-08/12

39


Enquête

Ü

MCN def.p.33à41

17/09/12

17:14

Page 40

Dossier

PROJET D’INVESTISSEMENT : L’USINEUSE TRIOMPHE On vous le disait tout à l’heure, les imprimantes n’ont pas le vent en poupe, c’est le moins que l’on puisse dire puisque personne n’envisage ce type d’investissement à plus ou moins long terme.

“Les imprimantes n’ont pas le vent en poupe puisque personne n’envisage ce type d’investissement.” Comme nous l’évoquions précédemment cela risque de changer le jour où il faudra produire des modèles d’après les empreintes numériques mais nous n’en sommes toujours pas à ce stade.

Les usineuses bien entendu sont au coeur des convoitises et c’est bien normal, puisqu’elles correspondent aux travaux les plus courants du laboratoire en fixe et ce d’autant qu’avec l’arrivé du chrome cobalt préfrité on pourra faire une bonne partie de la métallurgie sans recourir aux très grosses machines qui usinent dans le dur.

“Pour ceux qui ne veulent pas investir, le prix est un véritable obstacle.” 40

Tech. Dent. N° 307/308 - 07-08/11

55% veulent investir dans une usineuse

Il est interressant de noter que 45% des laboratoires n’ont pas encore déterminé leur choix sans doute attendent-ils des évolutions pour se déterminer déffinitivement mais l’idée qui ressort principalement c’est la volonté de réintégrer sa production en interne. Il appartiendra aux centres de production d’améliorer leur prestation et leur prix si il veulent conserver cette clientèle.

NE VEULENT PAS INVESTIR: POURQUOI? Parmi les 85% qui ne veulent pas investir, on notera que le prix est un véritable obstacle. En effet, ces structures font tout juste 30% de leur production en Cad/Cam, contre 40% de moyenne pour les futurs investisseurs et sont en moyenne des structures plus petites que les autres avec une moyenne d’affectif de 4 à 5 personnes contre 6-7 pour ceux qui veulent investir.

Ü graphique

Ü graphique

L’obstacle principal réside cependant dans le problème de rentabilité, en effet 39% de ceux qui se refusent à investir semblent avoir fait leur calcul et ne voient donc aucun intérêt à se lancer dans l’aventure faute de pouvoir rentabiliser leur investissement. Les centres d’usinages ont donc de longs jours devant eux, sauf si les prix baissent, ou que l’étendue des possibilités qu’offrent les petites machines s’élargit, et notamment au métal avec le croco préfritté, ou encore à d’autres matériaux tels les nano-céramiques dont on peut espérer beaucoup nous semble-t-il.

POURQUOI ne pas INVESTIR? Un problème de rentabilité pour 39%

L


Enquête

MCN def.p.33à41

17/09/12

17:14

Page 41

Dossier

Ü

LES MCN

PAS DE CAM, VEULENT INVESTIR DANS QUOI?

Investir, dans quelle machine?

Répartition selon les types de machines envisagés pour un futur investissement

LABORATOIRES NON ÉQUIPÉS QUI NE PRÉVOIENT PAS D’INVESTIR

Pourquoi ne pas investir?

Répartition selon les raisons de ne pas investir dans un CAM

Tech. Dent. N° 307/308 - 07-08/12

41

1 enquête  
1 enquête  
Advertisement