Issuu on Google+

LE BARCARÈS - ÉLECTIONS MUNICIPALES PARTIELLES DES 28 AOÛT ET 4 SEPTEMBRE 2011

VOTEZ LISTE ENTIÈRE DÈS LE 1ER TOUR !

LISTE

ALAIN FERRAND MAJORITÉ PRÉSIDENTIELLE

Une équipe qui partage une même ambition et une même passion. Cette équipe motivée prend l’engagement avec enthousiasme et responsabilité de développer, de défendre Le Barcarès et de tenir ses promesses.

ELÉCTIONS

95 MUNICIPALES 19

ELÉCTIONS MUNICIPA

LES 2011

de vingt ans us pl is pu de en bi ez ss ai nn co Une famille que vous toute transparence. et qui a grandit à vos côtés en pas en dire autant !!! Tous les candidats ne peuvent

s è r a c r a B e L r e r Gé » le il m a f e d e r è p en «bon Joëlle, Alain, Mathilde et Camille ont su toujours surmonter les aléas de la vie avec dignité, tolérance, confiance et ainsi faire mentir rumeurs, médisances et méchancetés. Les candidats d’opposition préfèrent jeter le discrédit sur une famille, la salir, l’attaquer et vous mentir pour désinformer et tenter de vous manipuler. Leurs yeux voient trop le monde et trop peu le cœur et l’âme. Leur seul projet: satisfaire leurs intérêts par tous les moyens.


Barcarésiennes, Barcarésiens, Chers Amis, Vous avez confié la gestion de notre commune à Joëlle depuis 1999. Avec son équipe, elle s’est efforcée, avec vous et pour vous, d’assurer le bien être des habitants du Barcarès et de porter haut le développement de notre belle ville. Toutes les actions menées et tous les investissements ont été réalisés avec une gestion rigoureuse des impôts communaux. Chacun peut juger par lui-même du nombre et de l’importance des réalisations concrétisées durant ces dernières années. Joëlle et son équipe ont réalisé des changements profonds au niveau de la qualité de vie et ont mené une politique forte en faveur des jeunes, des familles, des actifs et des retraités. Les investissements de ces dernières années sont venus enrichir notre patrimoine communal. L’achat de l’ancien centre télécom, l’achat récent du paquebot des sables « LE LYDIA  » sont des décisions visionnaires qui inscrivent le Barcarès dans un avenir prometteur dans le plus profond respect des règles budgétaires. La situation financière de notre commune est très saine. Alors que certains candidats voudraient jeter le trouble dans vos esprits brandissant le spectre de l’endettement comme une fatalité qui pèserait sur l’avenir de notre commune, tous les experts financiers s’accordent à dire que grâce aux choix qui ont été faits, la marge de manœuvre et le potentiel financier sont énormes. L’enjeu de ce scrutin s’en trouve renforcé car gérer une commune comme Le Barcarès ne s’improvise pas, vous devez choisir une équipe motivée, efficace et déterminée. Par votre confiance renouvelée, vous saurez faire taire les rumeurs, refuser la démagogie et la désinformation répandues par ces candidats incompétents qui salissent le Barcarès.

On peut effectivement, envisager l’avenir avec sérénité et confiance absolue. Ce succès a pour conséquence l’obligation et la nécessité de continuer à développer des infrastructures éducatives, culturelles, sportives et sociales, de veiller plus que jamais à la sécurité de nos concitoyens et au maintien des services mis à leur disposition. Le développement que nous souhaitons tous, recherche sa cohérence et son harmonie dans le développement social, urbain, environnemental ainsi qu’économique. Parce que j’ai été maire et que j’ai partagé avec mon épouse le long chemin municipal ouvert depuis 1995, j’ai l’expérience pour maintenir ce rythme et ma volonté d’action en est la garantie. Je vous propose de continuer ensemble et d’aller encore plus loin en soutenant la candidature de liste CONTINUONS ENSEMBLE qui repose sur un programme ambitieux et réaliste. En m’accordant votre confiance, vous choisirez la continuité d’actions positives. Vos suffrages nous apporterons la légitimité indispensable à l’action publique : Celle que nous mènerons dans l’intérêt général et au plus près de nos engagements, Celle que nous mènerons ensemble, en une écoute permanente et réciproque. Entre Joëlle et Le Barcarès, dans son rôle d’élue, c’était fusionnel. Une passion illimitée ! Entre vous et moi, j’espère que cela sera exaltation et enthousiasme.

Port-Barcarès... Une destination balnéaire durable ! Pendant une quinzaine d’années, nous avons, grâce à une équipe de femmes et d’hommes motivés et passionnés, écumé les salons, les foires, les manifestations, les concerts, les festivals... Nous avons rencontré des producteurs, des journalistes, des distributeurs, des créateurs d’événements, des architectes, des grands voyageurs, des bâtisseurs, des écrivains, des sportifs, des gens très hauts placés, des personnalités moins (re)connues...

Parce que Le Barcarès n’a pas un passé prestigieux qui aurait pu inspirer des artistes, parce que Le Barcarès n’est ni un musée à ciel ouvert comme Cadaquès ou Collioure, ni un nid de «people» comme Saint-Tropez ou Ibiza, il a fallu aller se battre, retrousser les manches, prendre le taureau par les cornes pour trouver le «petit truc», le déclic qui positionnerait notre village et son inestimable plage sur les rivages d’un tourisme moderne, débridé et ambitieux, tout en respectant l’identité de notre territoire.

Certes, Le Barcarès n’est pas - encore - la plus belle commune du littoral méditerranéen, mais nous y travaillons, avec convictions et dynamisme. Depuis quinze ans ! Par exemple, nous avons veillé, de très près, en les y encourageant avec des aides quand cela était possible, à ce que tous les administrés entretiennent soigneusement leur façade, leur jardin, leur qualité de vie au quotidien. Cela s’appelle aussi «de l’embellissement» et, surtout, cela concourt à avoir un effet immédiat sur le touriste qui a choisi Le Barcarès pour ouvrir ses valises, pour «se poser». Nous avons éclairé, pour mieux illuminer la ville, nous avons planté et replanté, pour mieux boiser l’espace... Nous avons, toujours avec cette équipe de femmes et d’hommes qui se sont dévoués sans compter, donner un visage «propet» à notre village et à notre plage. Nous avons peut-être fait, sans le savoir, mais en le voulant, du Barcarès la première station balnéaire durable du Languedoc-Roussillon. Quinze années de luttes, d’imagination et de «nous avons osé» pour en arriver là ! Car de simples coups de peintures annuels, de simples - mais indispensables - travaux de rénovation n’auraient pas suffit à nous positionner sur la scène touristique européenne, à améliorer nos conditions de vie.

Aujourd’hui, Le Barcarès c’est plus qu’une simple station balnéaire, c’est mieux qu’un lieu sur la route des vacances, c’est encore plus fort qu’un endroit pour séjourner sous le soleil exactement : c’est une authentique destination ! C’est un nom célèbre, c’est un caractère, c’est une force de vie, c’est une belle adresse : c’est une vraie destination !

Désormais, Le Barcarès tient un rôle à part sur le littoral régional. Un rôle respectable et respecté qui s’appuie sur la réalité d’infrastructures originales, fonctionnelles et de qualité. Le Barcarès s’est équipé. Et dire qu’il y a quinze ans d’ici, de là, la station balnéaire vivotait au gré de vents poussifs...

Quinze ans ont été nécessaires pour construire cette image, pour sortir du lot, pour bâtir cette réputation, pour développer un style estival, pour ancrer notre bel havre marin sur ce fameux marché du Tourisme où les retombées économiques sont considérables, énormes et spectaculaires.

Grâce à vous, qui depuis 1995 nous avez fait confiance, les clés de la réussite sont là. Vous nous avez permis d’écrire LE BARCARES en toutes lettres, en nous accompagnant dans les stratégies les plus audacieuses... Nous avons réussi ce Barcarès dans lequel il fait si bon vivre aujourd’hui et dans lequel nous vivons !

Pendant quinze ans, nous avons été curieux de tout et de tous pour offrir à la commune du Barcarès un avenir radieux sur un marché économique où l’adversité est sans partage : l’industrie touristique !

2


Ouvrir une maison de retraite : Une compétence qui relève du Département... et non de la Commune ! Ouvrir une maison de retraite sur le territoire de la commune du Barcarès, voilà une belle ambition, une idée généreuse, un projet d’avenir qui s’inscrit naturellement dans le cadre environnemental de la solidarité intergénérationnelle. Seulement voilà : celles et ceux, prêts comme d’habitude à «nous» promettre la lune et/ ou un tour du monde en trois jours, sous le simple prétexte que nous sommes en campagne électorale, s’érigent là en marchands de sable, en vendeurs de poudre de Perlimpinpin... Car «ils» et «elles» ont tout faux ! Il faut savoir que l’ouverture d’une maison de retraite sur un territoire donné relève de la compétence du Conseil Général, comme les collèges, autre exemple. Les maisons de retraite s’inscrivent dans le cadre d’un Schéma départemental de gérontologie. Un maire, seul, et quelles que soient ses bonnes intentions, ses ambitions et ses moyens (même s’il donne gratuitement le terrain pour construire l’établissement), ne peut décider de l’implantation d’une maison de retraite dans sa commune. C’est là la stricte et unique vérité. L’équipe municipale en place autour de Joëlle Ferrand, et qui est à mes côtés aujourd’hui pour justement accompagner et concrétiser la réalisation de projets en cours, le sait très bien, elle, puisqu’elle a déjà bouclé un dossier dans ce sens. Ma proximité avec le conseiller général du canton de SaintLaurent-de-la-Salanque, M. José Puig (maire de Claira), dont la commune du Barcarès fait partie, fait qu’il s’agit là d’une priorité territoriale pour un futur immédiat. Une proximité et une priorité que je suis le seul des candidats présents aux municipales du 28 août 2011, à pouvoir légitimement revendiquer et incarner, puisque je bénéficie de l’entier et unique soutien de mon ami José Puig, membre de la Majorité départementale. C’est tout dire quand à la réalisation d’une maison de retraite au Barcarès : si celleci doit se faire, je serais évidemment le mieux placer pour porter ce projet.

Alain Ferrand PROCHAINES RÉUNIONS PUBLIQUES :  Mardi 23 août 20h30 Salle Jean Cocteau Marais (La grande Plage)  Mercredi 24 août 20h30 Maison des Associations (Port)  Jeudi 25 août 20h30 Foyer Rural (Village)

UN T-SHIRT SERA OFFERT À TOUS LES PARTICIPANTS.

3


ITW

ALAIN FERRAND: L’INTERVIEW! «POUR AGIR DANS L’INTÉRÊT DE LA COMMUNE DU BARCARÈS ET DE SES HABITANTS»

ALAIN FERRAND, MARIÉ - À JOËLLE, NÉE IGLÉSIAS, PÈRE DE 2 FILLES - CRÉATEUR ET CHEF D’ENTREPRISE, ANCIEN MAIRE DU BARCARÈS ET EX-VICE-PRÉSIDENT COFONDATEUR DE LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES SALANQUEMÉDITERRANÉE... 01/ QU’EST-CE QUI VOUS A DÉCIDÉ À VOUS PRÉSENTER ET À BRIGUER LE MANDAT DE MAIRE DU BARCARÈS ? Alain FERRAND: «D’abord, l’injustice qui a frappé mon épouse dans une affaire qui n’avait pas lieu d’être. Ensuite, et par conséquence, la nécessité pour moi (et les miens) de relever le défi pour l’honneur de notre famille et, bien sûr, pour l’honneur du Barcarès. Ne pas réagir, ne rien dire et ne rien faire, chacun sait parmi celles et ceux qui me connaissent que ce genre de comportement n’est pas dans mes gènes, et cela accréditerait des rumeurs mensongères qui circulent sur mon compte. Il s’agit aussi de poursuivre, l’action entreprise depuis 1995.Continuer d’’ancrer Port-Barcarès dans le futur et continuer à doter notre commune des atouts indispensables pour relever tous les défis avec succès… Voilà déjà trois raisons, au moins !, qui m’ont décidé. L’équipe de femmes et d’hommes en place autour de Joëlle s’est vue confier une belle mission lors des élections municipales de 2008. Il était donc logique de s’inscrire dans une certaine continuité pour appliquer avec efficacité et sincérité le programme sur lequel elle a été élue. Je revendique totalement cette légitimité. J’ai partagé et participé avec mon épouse et son équipe , avec l’appui et la fierté des Barcarésiens aussi, à l’élaboration de ce programme dont les axes économiques et sociaux sont, je le répète, essentiels, décisifs. Il faut continuer à assurer à notre commune un destin qui lui permettra de s’inscrire dans le grand mouvement des espérances et des changements de notre époque.»

classe politique, de la population barcarésienne et de très nombreux anonymes... Joëlle a payé très cher une imprudente audace, celle de vouloir agir vite et efficacement pour le bien de la collectivité. Car, il faut le rappeler, et contrairement à ce que raconte certains de nos opposants qui délirent au quotidien et tentent de le faire croire (mais les Barcarésiennes et les Barcarésiens ne sont pas dupes et ils ont rectifié d’euxmêmes), il n’y a jamais eu la moindre malversation au sein de la municipalité.»

03/ VOTRE ÉPOUSE EST-ELLE ATTEINTE PAR CETTE DÉCISION DE JUSTICE ?

AF. «Cela restera toujours pour moi une regrettable INJUSTICE (et j’utilise là un mot volontairement faible afin de ne pas jeter de l’huile sur le feu…). C’est tellement vrai qu’à Perpignan les magistrats avaient relaxé mon épouse, ils l’avaient blanchie totalement.

04/ CEUX QUI VOUS REPROCHENT LE FAIT QUE VOUS VOUS TRANSMETTRIEZ LA MAIRIE DU BARCARÈS ENTRE FERRAND EN HÉRITAGE ? AF. «Alors je tiens à leur dire que : si c’est là leur seul programme, leur unique argument, que de parler de «despotisme familial», ils n’iront pas bien loin.

AF. «A sa place, nous le serions tous ! Pour le moins. C’est tellement disproportionné, c’est tellement gros, que la sanction qui se voulait intimidante en devient lamentablement grotesque.

Leur capacité de nuisance me parait bien fragile… et inaudible.Franchement, il faut avoir un sacré mépris des habitants du Barcarès pour leur servir un tel refrain à chaque fois !

Joëlle s’est investie à fond dans la gestion de la commune du Barcarès. Elle s’est dépensée sans compter pour Le Barcarès.

C’est quand même la population qui vote, qui élit, qui choisit, non ? Heureusement que de nos jours le ridicule ne tue plus.…

Sa propre famille, c’est-à-dire nos deux filles et moimême, bien souvent l’avons moins vue que les habitants de la Grande Plage et du Village, tellement elle a toujours été à leur entière disposition, totalement dévouée.

C’est incroyable d’être réducteur à ce point là et de faire passer l’électorat du Barcarès pour une tribu d’abrutis et d’incapables…

Aller à la rencontre de la population, sur le terrain, même dans les situations les plus extrêmes ou précaires, lui a communiqué au fil de ces contacts quotidiens une formidable rage d’entreprendre, d’être solidaire, pour au final mieux partager la vie au Barcarès.

02/ REVENONS À «L’AFFAIRE» QUI FAIT QU’AUJOURD’HUI LES ÉLECTEURS-TRICES BARCARÉSIENS SONT APPELÉS À SE RENDRE À NOUVEAU DEVANT LES URNES POUR ÉLIRE LEUR MAIRE...

Le bon côté de «l’affaire dite du draguage», si je peux m’exprimer ainsi, c’est qu’elle est maintenant finie, que nous allons pouvoir tourner la page de ce «mauvais film» et, surtout, agir pour assommer les mensonges et calomnies diffusés par nos adversaires politiques. Ou plutôt par les propos de nos ennemis...»

Entre Joëlle et Le Barcarès, dans son rôle d’élue, c’était très fusionnel. Une passion illimitée ! Alors, forcément, la priver maintenant d’une telle complicité, d’une telle chance, au moment où en plus elle était en train d’installer le Barcarès de demain dans les starting-blocks du progrès, avec de belles ambitions, cela ne peut qu’être dévastateur. C’est un cauchemar pour elle et ses proches. Car vraiment, elle ne méritait pas une telle gifle. C’est pour cela que je parle «d’une décision d’Injustice». Dès lors, la déception ne peut qu’être immense.

Et ensuite ils osent aller briguer les suffrages et la confiance de la population ?! Ces adversaires politiques là ont vraiment une opinion et une vision étriquées de la nature humaine. A part vouloir nuire à mon nom en l’assimilant à des scandales virtuels et imaginaires, à part vouloir tout détruire, à part vouloir diviser les Barcarésiens, à part vouloir faire de la haine leur chemin en politique…» Quel est leur programme ? Ils n’en ont pas je vous le dis ! Une telle perversion dans le discours politique est une insulte à notre démocratie locale. Il n’y a pas que «les» Ferrand dans le département ou des patronymes se sont prolongés aux responsabilités sur une succession de prénoms. Pour ce qui nous concerne, au Barcarès, comme nos ennemis, qui depuis plus de 15 ans s’agitent, n’ont rien trouvé à redire sur la manière dont nous faisons fonctionner et prospérer la commune,

C’est l’acharnement et l’arrogance d’un seul homme, c’est le résultat d’une conjonction totalement inédite dans une Démocratie républicaine, qui ont conduit à la situation que l’on connait aujourd’hui et qui n’aurait jamais dû être : l’inéligibilité pendant cinq années de mon épouse. C’est là une peine d’une sévérité inimaginable. Tout le monde s’accorde à le reconnaître, même parmi nos adversaires politiques les plus récurrents.

N’ont rien à redire sur les réalisations que nous avons menées à terme et sur les projets que nous portons à bras-le-corps,

Joëlle a reçu des témoignages de soutien exceptionnels de la part d’amis, certes, mais aussi de l’ensemble de la

Lorsque en 1995 j’ai été élu pour la première fois maire du Barcarès, je l’ai été sur un programme, sur des propositions, sur des choix de société.

4

Alors ils ont inventé de toutes pièces cette stratégie de «monarchie barcarésienne». Ils ont cependant oublié un argument de taille : c’est que c’est le Peuple du Barcarès qui décide.


J’ai gagné grâce au Peuple du Barcarès qui l’a bien voulu. Là est l’Histoire. Leurs historiettes à eux n’ont pas plus d’épaisseur qu’une pelure d’oignon ! Ils nourrissent leur discours à partir d’échecs, de règlements de comptes, de médiocrité et de commérages nauséabonds. Le Barcarès mérite un débat politique d’un autre niveau que ce dénigrement et ces racontars permanents dans la bouche de celles et ceux qui se prétendent être des opposants, mais qui sont parfaitement incapables de positiver pour faire avancer Le Barcarès. Ont-ils eu, un seul jour, le goût et l’envie de réussir Le Barcarès ? Connaissent-ils un autre ton que celui de la polémique ? Savent-ils parler de générosité et de solidarité ?...»

05/ QUEL EST VOTRE PROGRAMME, QU’EST-CE QUI VOUS DIFFÉRENCIE DE VOS OPPOSANTS ET DE «VOS ENNEMIS» DANS L’ACTION MUNICIPALE ? AF. «MA DIFFERENCE ? Par rapport à mes adversaires à mes ennemis? Déjà, comme je vous l’ai dit, c’est le fait d’avoir un programme.

voulu à plus de 63 % en 2008, à le respecter et même à le développer. Je le ferai avec une nouvelle équipe de femmes et d’hommes passionnés qui porteront ce programme avec moi, à mes côtés, avec force, convictions et caractère, nous allons une fois de plus prouver que la joie de vivre au Barcarès est une réalité !»

06/ PARMI LES PRINCIPAUX GRIEFS QUI VOUS SONT FAITS PAR VOS OPPOSANTS, IL Y A LA PRÉSENCE SUR VOTRE LISTE, DE L’UNE DE VOS FILLES, MATHILDE... AF. «Si mes adversaires n’ont que ce genre d’argument à m’opposer, alors la campagne électorale risque de voler bas. Je ne vais pas m’éterniser sur le sujet, mais que ce soit ici, dans les Pyrénées-Orientales, ou ailleurs en France, les exemples ne manquent pas concernant la présence de conjoints ou d’enfants dans la vie politique. Même dans les listes de mes Opposants, on peut retrouver des liens familiaux entre certains candidats. Ce n’est pas parce qu’on est «fils de» ou «fille de» qu’on doit tirer un trait sur ses ambitions et rester à la maison. Mes Opposants fantasment sur une pseudo-mythologie familiale. Ils le font pour gagner du temps et, surtout, pour

Mon programme n’est pas de tirer à boulets rouges sur des personnes, comme mes adversaires le font systématiquement, mais bien d’agir dans l’intérêt de la commune du Barcarès et de ses habitants.

Cette année-là, il y a eu un contrat qui a été passé entre les Barcarésiens et leurs élus, une feuille de route a été mise en place, elle porte d’ailleurs déjà ses fruits notamment au niveau de la vie sociale, et c’est dans cette voie que je veux résolument m’engager. Dans ces objectifs, dans cette équipe, dans cette ambiance, je me sens parfaitement dans mon élément... Les détracteurs me reprochent ma position de chef d’entreprise, d’homme d’affaires… Sauf que moi, je n’ai pas attendu l’air du temps et la mobilisation des belles âmes, pour porter dans le public des ambitions qui ont fait leurs preuves dans le privé, dans la libre entreprise. Je sais, et je ne suis pas le seul et l’unique à l’avoir démontré, on peut être un chef d’entreprise et un maire entreprenant, ou un bâtisseur si vous préférez, sans pour autant avoir le nez dans des tentations mercantiles. Parlons culture, par exemple. Le Barcarès est l’une des communes du littoral de la région Languedoc-Roussillon qui consacre le plus important budget à l’animation. Cela ne nous a pas empêchés, au Barcarès, grâce à ce positionnement toujours plus près des gens, en concertation avec la population, d’être pionniers avec la mise en place de la première patinoire démontable installée au village en hiver, avec la première fête de l’Huître, avec les premiers méga-concerts sur la plage, avec des réceptions littéraires engagées... Toutes ces idées-là, avec mon épouse Joëlle, avec son équipe, nous les avons eus à force de fréquenter le plus grand nombre d’entre vous et connaître vos attentes et préoccupations. Moi, ce qui m’intéresse au quotidien, dans la gestion du Barcarès, c’est de savoir que la petite-enfance comme les séniors, que toutes les générations qui composent la pyramide des âges, puissent accéder et prétendre à tous moments à une vie sociale heureuse, quelque soit l’état de leurs finances, quelles que soient leurs conditions familiale et/ou professionnelle. Surtout, vis-à-vis de vous tous, et dans la mesure des moyens disponibles bien sûr, je veux rester toujours engagé pour éviter de laisser quelqu’un sur le banc de touche. Sur le côte de la route. Entres nous, nous ne devons pas être si mauvais que ça au Barcarès !!!! Puisque nombre de communes dans les PyrénéesOrientales nous ont, depuis, copiés dans les divers domaines que je viens d’évoquer... Je comprends qu’il y a, et qu’il y aura toujours des choix à faire, mais l’Humain doit rester au coeur de l’action municipale. C’est son cadre de vie, son environnement, qui est en jeu. Je m’engage à maintenir le Programme que vous avez

Mme Véronique Pastoureau est dans l’immédiateté instinctive, sans la moindre conscience politique, et ce n’est pas ainsi que l’on peut prétendre gérer une ville comme Le Barcarès. Les Barcarésiennes et les Barcarésiens ne se laisseront pas avoir par ce petit jeu de la séduction qui repose sur du vent. Nous avons suffisamment de Tramontane à revendre sur nos plages !»

09/ IL Y A CINQ MOIS, LORS DES ÉLECTIONS CANTONALES SUR LE CANTON DE SAINTLAURENT-DE-LA-SALANQUE, VOUS AVEZ APPELÉ À VOTER POUR LE MAIRE DE CLAIRA, JOSÉ PUIG, QUI ÉTAIT POURTANT SOUTENU PAR LE PARTI SOCIALISTE ET LE PRÉSIDENT DE LA RÉGION, CHRISTIAN BOURQUIN… AF. «C’est exact. Et M. Puig a été brillamment élu conseiller général. Grâce aussi aux voix des électeurs Barcarésiens qui se sont massivement portées sur son nom, à ma demande, c’est encore exact. J’assume complètement ce choix et si cela était à refaire je le referais sans la moindre hésitation. Ce fut une belle et savoureuse victoire !

De continuer (comme mon épouse et son équipe) à lancer des projets d’envergure, qui dessinent le futur de notre commune, et qui continueront à la transformer de simple station balnéaire en une ville à part entière tout au long de l’année. Je m’inscris donc dans cette continuité, car c’est là le voeu exprimé par la population lors des élections municipales de 2008.

J’aurai l’occasion, durant la campagne, de m’en expliquer. Sans être le moins du monde irrespectueux à son encontre, je dirai qu’elle agit comme dans l’épisode de la métamorphose de la Schtroumpfette noire (vilaine) en Schtroumpfette blonde (jolie)... tout en restant dans son monde bien à elle, un monde qui oublie que le bien commun est celui du plus grand nombre et pas seulement celui des nantis.

masquer les carences de leur programme. C’est là leur stratégie. En parlant sur la Toile «des Ferrand», comme ils disent, ils espèrent enflammer l’opinion publique barcarésienne, mais ça ne marche plus ! Ils en deviennent «anecdotiques». Ils nous servent là un marketing électoral minable, aux dépens du bien commun, en tentant de faire un amalgame entre vie matérielle et personnelle. Ils seraient mieux inspirés de s’intéresser au fonctionnement de la commune...»

07/ JUSTEMENT, VOS OPPOSANTS VOUS REPROCHENT UNE MAUVAISE GESTION DE LA COMMUNE, UN SURENDETTEMENT DE CELLE-CI, ACCENTUÉ PAR LE RACHAT DU PAQUEBOT DES SABLES, LE LYDIA... AF. «Tout est faux dans leur discours. Ils sont tellement mal-informés qu’ils désinforment la population. Il y a vraiment de quoi en rester coi. Savent-ils vraiment ce qu’est un bilan ?, comment fonctionnent les finances publiques ?, on peut légitimement s’interroger et être inquiet face à l’avalanche de bêtises que mes Opposants colportent et déversent. A les entendre, ils sont en train de réinventer l’eau chaude et ils s’en émerveillent ! La vérité des chiffres est ailleurs. Personnellement, je les trouve particulièrement méprisants vis-à-vis de celles et ceux qui, malgré la crise, malgré les accidents de la vie, continuent de retrousser les manches, de prendre le taureau par les cornes, pour réussir Le Barcarès. Non, contrairement à ce qu’ils espèrent, il n’y aura pas d’orage politique sur Le Barcarès ! Concrètement, il conviendrait d’arrêter de dénigrer Le Barcarès comme ils le font, par des qualificatifs inutiles, méprisants, subjectifs et ridicules. Le rachat du Lydia était très attendu, souhaité même, par la population barcarésienne , parce que témoin d’une certaine fierté locale. Chaque jour, des centaines de personnes le visitent. A l’arrivée, une fois tous nos projets en place, il sera un monument touristique rentable, une belle entreprise municipale dans laquelle nombre de nos jeunes trouveront un emploi. Voilà la réalité. Tout le reste n’est que rumeurs, palabres et théories conspirationnistes !»

Mais je ne pense pas que ce soit là la réponse que vous attendiez de ma part, non ? Vous voulez plutôt savoir si je suis devenu «un homme de gauche» parce que j’ai aidé un candidat - un ami ! - soutenu par le PS à se faire élire, n’est-ce pas ? Politiquement parlant, je sais où je suis et où j’en suis. S’engager au quotidien pour défendre ses convictions, cela a toujours été ma tasse de thé. Et en l’occurrence, dans le cas d’espèce qui nous intéresse, mes convictions étaient de m’engager à fond auprès du seul candidat capable de ne pas oublier la commune du Barcarès lorsqu’il serait élu. Et c’est le cas. Aujourd’hui, grâce à José Puig, la commune du Barcarès inaugure une ère nouvelle dans ses contacts avec la Région de Christian Bourquin et le Conseil général de Mme Hermeline Malherbe. Une ère qui se concrétise par des aides financières pour soutenir nos projets structurants. Alors que jusqu’ici, il faut bien l’admettre, le chef-lieu de canton ne savait que tirer la couverture à soi, nous voilà désormais ancrés dans l’histoire pour mieux appréhender l’avenir, nous voilà installés sur la voie de la modernisation du Barcarès. Je vous rassure, on ne m’a pas enrôlé de force à gauche. J’ai choisi de soutenir José Puig en fonction de son tempérament et non des circonstances. Je suis et je reste un homme de droite. J’affirme que la différence idéologique peut être compatible avec toutes les raisons du monde, dans la mesure où il s’agit d’être «so-li-dai-re» pour se doter de moyens en commun afin de faire avancer la Collectivité. Faire preuve d’inventivité, d’imagination, fussent-elles de gauche ou de droite, c’est bien, mais à quoi cela sert-il si on n’a pas les moyens d’y arriver, de réaliser ? Ce serait pure folie que d’ignorer la nouvelle donne imposée par le contexte général. Moi, je ne diabolise personne. J’ai toujours respecté les électeurs. Tous les électeurs. Parce que j’ai appris qu’il est possible de se retrouver sur de belles idées pour vaincre la fracture sociale, telle qu’elle est ressentie par une majorité de personnes dans la difficulté.»

08/ VÉRONIQUE PASTOUREAU, QUI ÉTAIT ENCORE IL Y A DEUX ANS VOTRE SUPPLÉANTE À DES ÉLECTIONS CANTONALES PARTIELLES, QUI FAISAIT PARTIE DE L’ÉQUIPE MUNICIPALE DE VOTRE ÉPOUSE, EST DEVENUE AUJOURD’HUI L’UNE DE VOS PLUS FAROUCHES OPPOSANTES, LA PLUS SÉVÈRE DANS LA CRITIQUE EN TOUT CAS. ELLE CONDUIT UNE LISTE CONTRE VOUS. COMMENT EXPLIQUEZ-VOUS CELA ? AF. «Ne dit-on pas que l’erreur est humaine ? Plus sérieusement, je pense que Mme Pastoureau a disjoncté. Elle ne s’exprime que dans le rejet de l’autre, le contentieux et le soupçon...

5


NOUS POURSUIVRONS INTÉGRALEMENT LE PROGRAMME MUNICIPAL DE 2008 QUI EST LE VÔTRE QUI EST LE NÔTRE. POUR ASSURER CETTE FORMIDABLE CONTINUITÉ QUI NOUS LIE, NOUS AVONS LA COMPÉTENCE ET L’EXPÉRIENCE. NOUS CONNAISSONS PARFAITEMENT TOUS LES DOSSIERS MUNICIPAUX POUR LES AVOIR IMAGINÉS, IMPULSÉS ET POUR PARTIE DÉJÀ MIS EN PLACE. Ci-après nous vous en rappelons le grandes lignes : ENVIRONNEMENT Nous devons répondre aux besoins actuels sans limiter la capacité des générations futures à satisfaire leurs propres besoins. Toutes nos actions, en matière d’environnement, s’appuient sur une politique de développement durable, impliquant une vision élargie du bien-être humain. Tout élu doit en prendre conscience car il est urgent d’agir. Nous en avons tous les moyens et surtout le devoir. Cette notion de développement durable inspirera nos initiatives et nos actions, en cherchant à concilier le développement économique, social et la qualité de l’environnement : Telle est notre ambition

Nos engagements : • Continuer de soutenir l’utilisation des énergies renouvelables • Protéger la biodiversité • Protéger les zones naturelles • Consolider la protection et l’entretien du littoral • Respecter notre environnement, notre patrimoine naturel

• Valorisation du port de pêche • Fidéliser une nouvelle clientèle au port de plaisance • Création maison de retraite...

TOURISME L’économie touristique représente la première ressource de la commune. Fidéliser notre clientèle et promouvoir notre station, pour donner au Barcarès une renommée de ville familiale, festive, sportive et respectueuse de l’environnement. Les familles doivent trouver au Barcarès un cadre accueillant et sécurisé proposant un éventail d’activités adaptées à tous les âges.

Nos engagements : • Activités ludiques • Développement du concept Barca Gliss’n Rock • Projet d’un «Stade de Glisse de la Catalogne» • Renforcement de la promotion et de la communication de la station • Allongement de la saison et développement des courts séjours à l’année • Multiplier les événements nationaux

Nos engagements : • Poursuivre la mise en esthétique • Poursuite des aménagements en faveur des personnes handicapées • Enfouissement ou intégration dans le paysage urbain des conteneurs à ordures ménagères et ceux de la collecte sélective. • Aménager dans les quartiers de nouvelles aires de jeux pour les enfants • Poursuivre l’entretien de ce que nous avons déjà réalisé et améliorer l’existant • Poursuivre l’entretien et l’amélioration des voiries • Poursuivre le renforcement ou la réfection de l’éclairage public dans tous les quartiers

FINANCES - LE PORT - ECONOMIE Poursuivre une gestion rigoureuse des finances pour pouvoir continuer à investir pour le Barcarès dans la transparence. La maîtrise des dépenses et le dynamisme des recettes sont des acquis forts de notre mandat écoulé. L’attractivité retrouvée de la commune a permis le développement du parc immobilier qui a généré un produit fiscal en hausse de 14%. Notre santé financière est aujourd’hui retrouvée.

Nos engagements : • Une qualité des finances encore plus grande, parce que notre argent, c’est le vôtre • Des projets créateurs d’emplois et porteurs pour notre économie • Maintien de l’action de soutien des jeunes de la commune notamment pour l’accès au premier emploi en saison estivale • Amélioration des conditions et de l’environnement de travail • Élaboration de plans de formation, réalisation de bilans de compétences • Mieux gérer les carrières et mieux récompenser le mérite • Développement du port

6

Dans ce domaine, la devise «Gérer c’est prévoir» prend tout son sens. Notre volonté a toujours été de faire vivre nos enfants et nos jeunes dans un environnement adapté et propice à leur épanouissement.

Nos engagements : • Construire un nouveau groupe scolaire «maternelle», sur le terrain jouxtant la Place des Pins si besoin • Réaménager le plateau de sport de l’école primaire et y implanter des structures «multisports» • Continuer à soutenir les projets de classes découvertes (classe de neige, de cirque, de spéléologie...) • Inciter les enfants des écoles à participer aux cérémonies de citoyenneté • Maintenir le Conseil Municipal des Jeunes • Favoriser leur participation à la vie de la commune et aux manifestations citoyennes • Dynamiser la maison des jeunes

URBANISME ET PROJET URBAIN Nous voulons un projet de ville, mais aussi un projet de vie. Dans le cadre de notre politique globale d’urbanisme, nous garderons ce principe de mémoire avec pour objectif, lors des aménagements à venir, d’organiser les espaces naturels et urbains sans les opposer. L’image forte du mariage de l’eau et de la nature restera la référence et le socle de notre projet.

VOTRE CADRE DE VIE Notre cadre de vie au Barcarès est exceptionnel, l’entretenir et l’améliorer nous permettra de mieux le transmettre aux générations futures, ce souhait nous est cher. Loisirs et détente complètent volontiers une qualité de vie qui est source d’équilibre et de bonheur. Nous continuerons de soutenir les associations qui oeuvrent dans ce sens. Parce que nous resterons à votre écoute, nous maintiendrons les réunions de quartiers et intensifierons les rencontres entre les élus et la population, dans le but d’effectuer les travaux de proximité qui touchent votre quotidien.

JEUNESSE - EDUCATION - FORMATION

Nos engagements :

Après concertation avec les usagers de l’étang, mise en place d’une zone réservée à la pratique du Jet-Ski

SECURITE - PREVENTION Une commune ne peut s’épanouir que si elle évolue dans la sérénité. La nôtre a la chance de bénéficier d’un climat social favorable et d’une tranqulité reconnue. Elle doit néanmoins veiller à maintenir cette qualité de vie, en prenant préventivement des mesures adaptées et destinées à maintenir la quiétude de notre ville. Elle doit particulièrement le faire à l’égard de sa population la plus vulnérable, vis à vis de laquelle nous avons tous des devoirs, à savoir nos Jeunes et nos Aînés.

• Des projets d’avenir qui créeront des logements et qui s’intégreront dans une politique globale avec le maintien d’unité de quartier. • Site France Telecom : émergence d’un nouveau quartier • L’UDSIST : création de logements pour les jeunes couples • Zone des arènes : maison de retraite - logement à loyer modérés pour nos ainés - logements pour les jeunes Logements pour favoriser l’installation d’assistantes maternelles - lotissement composé de villas 4 faces • Déplacement du centre de secours et des ateliers municipaux • Favoriser les modes de déplacement doux • Rambla • Réaménagement de la Place Martinique • Création voirie zone «marina soleil bleu»

Nos engagements : Sécurité des personnes Installation de défibrillateurs dans les lieux publics (à poursuivre) Protection des biens publics et privés Sécurité Routière Actions de formation et d’information Sécurité incendie Caserne pompiers

VIE ASSOCIATIVE ET SPORTIVE 65 associations Barcarésiennes dynamiques et actives participent à la vie de notre commune. Nous voulons poursuivre notre politique en faveur des associations. Il est important de favoriser le dynamisme associatif dans une commune pour toutes les valeurs humaines qui en résultent : entraide, convivialité, affirmation de soi, et pour la création de liens sociaux.

Nos engagements : • Maintenir le soutien financier par des subventions • Continuer à favoriser et à soutenir les événements ou festivités initiés par les associations • Mettre à disposition un centre de documentation • Maintien de la dynamique sportive de compétition et de loisirs

Poursuite de l’aménagement des pistes cyclables.

SOCIAL Nous voulons poursuivre notre politique en faveur de nos ainés et des plus défavorisés. «Aimer les autres et prendre soin d’eux c’est agir avec humanité». C’est ainsi qu’une ville est solidaire, sécurisante et fraternelle.

Nos engagements : • Installation d’un nouveau système de télé-assistance pour nos plus anciens avec déclenchement automatique en cas de chute et géo-localisation. • Gratuité de la télé-assitance pour les plus de 90 ans • Colis de Noël apportés par les élus, visites à domicile • Création d’une journée par mois dédiée à nos ainés «les mercredis de nos ainés» (rencontre entre anciens autour d’un repas servi au Mas de l’Ille» • Création d’un ensemble de logements à loyers modérés destinés aux anciens à côté de la maison de retraite • AIde financière et administrative aux familles en difficulté.


NOS PROJETS STRUCTURANTS :

exemples de projets à développer, photos non contractuelles

Un projet très productif et très rentable pour la ville en terme financier. Depuis 1999 la commune est devenue propriétaire de 13 hectares en plein coeur de la ville. Tous les contentieux introduits par des tiers pour récupérer cet espace et en faire leur affaire sont à ce jour évacués. La commune est titrée définitivement. A présent, la commune va pouvoir engager un projet structurant par la création d’un nouveau quartier : commerces, Gendarmerie, Maison des associations, habitats permanents, marinas et extension du port de plaisance. Le plus gros chantier en perspective dans tout le LanguedocRoussillon en matière d’aménagement et de développement de port de plaisance.

Pinède du Mas de l’Ille

Le projet d’arboretum est toujours d’actualité

Amélioration du parcours de santé et mise en valeur de la pinède en collaboration avec le conservatoire du littoral et PMCA. Politique intensive de nettoyage et d’entretien. Le projet d’arboretum n’est pas tombé aux oubliettes. Il s’agit d’un très gros dossier nécessitant l’autorisation administrative de l’Etat et du conservatoire du littoral. Nous avons la volonté de concrétiser ce projet qui nous tient à coeur. Nous voulons préserver ainsi ce poumon vert unique dans la région au centre de la commune. Il s’agit d’une richesse écologique à préserver mais aussi d’ouvrir à tous cet espace naturel et de partager les plaisirs de la nature.

Secteur la Grande Plage

Façade architecturale Catalane, Tout un quartier revalorisé et redynamisé. Projet créateur d’emploi

La Grande Plage

UN VÉRITABLE MUSÉE DE PLEIN AIR AVEC EN VALEUR DES SCULPTURES.

Un nouveau départ pour le Lydia Le Lydia va redevenir le symbole fort de notre station, de votre ville de Le Barcarès. Un projet d’investissement ambitieux vet bien pensé va permettre de développer des activités cultuelles à rayonnement régional voire national. Un partenariat Public/Privé va permettre de développer des activités productrices d’emploi et de retombées économiques directes et indirectes sur l’ensemble des acteurs économiques du Barcarès.

7


«LA FORMIDABLE EXPÉRIENCE ACQUISE, AU CONTACT DES AUTRES ET DES SITUATIONS LES PLUS COMPLEXES, M’A DOTÉ D’UNE VITALITÉ, D’UNE GÉNÉROSITÉ CERTAINE ET D’UN SENS DE LA CRÉATIVITÉ QUE J’AI ENVIE DE PROLONGER AUJOURD’HUI À VOS CÔTÉS, À LA TÊTE DE LA COMMUNE.»

19

26 18

3 13

15

1 17

21

23

24

12

10 5

25

11

7

8

9

27

4

6 22

14 2

20

16

Consignes de vote :  

 

Pièce d’identité obligatoire Carte d’électeur souhaitée, même entièrement tamponnée, mais pas obligatoire Obligation de passer dans l’isoloir Voter liste entière «Alain FERRAND Continuons Ensemble»

 Mardi 23 août 20h30 Salle Jean Cocteau Marais (La grande Plage)  Mercredi 24 août 20h30 Maison des Associations (Port)

Profitez des réunions publiques pour récupérer votre T-Shirt. Permanence : Avenue du Roussillon, 66420 LE BARCARES Tél : 04 68 28 81 17 — continuonsensemble@gmx.fr — alainferrand@me.com 8

Flashez moi avec votre téléphone portable pour avoir plus d’informations

 Jeudi 25 août 20h30 Foyer Rural (Village)

VU LE CANDIDAT

PROCHAINES RÉUNIONS PUBLIQUES :


Journal Municipales 2011