Issuu on Google+

ÉDITORIAL

VIE DU MOUVEMENT

CONVAINCRE

JEAN-FRANÇOIS COPÉ PRÉSIDENT DE L’UMP P.  3

L’ORGANIGRAMME DE L’UMP P.  10

HOLLANDE : 1  000 CHÔMEURS DE PLUS CHAQUE JOUR P. 13

Magazıne

Le

de l’Unıon

www.u-m-p.org

60 ENGAGEMENTS DE CAMPAGNE

60 RATÉS DE FRANÇOIS

HOLLANDE

I NUMÉRO 59 I 1ER TRIMESTRE 2013 I 5 EUROS I ISSN 2117-0991 I

P. 4


Courrier des lecteurs l

VOUS AVEZ LA PAROLE PAR LETTRE OU PAR COURRIEL, PAR TÉLÉPHONE OU SUR LE SITE INTERNET, TOUS VOS MESSAGES CONTRIBUENT À FAIRE AVANCER L’UMP. Notre mouvement a besoin de faire front contre ce gouvernement, de faire des contrepropositions, en dénonçant les dérives d’une idéologie dépassée, et ne doit pas avoir peur de mettre en valeur ce qui a été fait sous la présidence de Nicolas G.T. (mail) Sarkozy. 

fin des heures supplémentaires. Ici, dans l’Aveyron, c’est de 50 à 150 € de moins chaque mois sur la fiche de paie. Le découragement est quelque chose d’insup­por­ table, la France et les Français méritent beaucoup mieux que ça. G.L. – Villefranchede-Rouergue

 Je pense que la question du « mariage pour tous » provoque un divorce entre les Français à une heure où il est si nécessaire, voire vital, de s’unir ! Je compte sur vous, et merci de votre courage. M.-L.J. – Toulon

 La France est majoritairement à droite. Comment en est-on arrivé là ? Nous avons une gauche qui détient tous les pouvoirs, qui les exerce avec arrogance et sectarisme, dans l’improvisation la plus totale, voire l’incohérence jusqu’à l’inconscience,   et cela, sans aucune ligne directrice.  M. et Mme L.–   Laroque-Timbaut

 Aujourd’hui, beaucoup “ de travailleurs sont découragés, y compris ceux qui ont voté Hollande et qui ont été les premières victimes de la

 Il est de votre responsabilité d’élus de prendre clairement position de façon raisonnée sur le mariage pour les couples de même sexe et de poser le cadre d’un débat apaisé, respectueux de chacun et approfondi. Je demande donc

Le coin du livre politique MARIAGE : MONSIEUR LE PRÉSIDENT, DONNEZ LA PAROLE AUX FRANÇAIS ! Le député des Yvelines, ancienne plume de Nicolas Sarkozy, publie une lettre ouverte à François Hollande dans laquelle il s’indigne et inter­ pelle François Hollande sur le projet de « mariage pour tous » dont « la logique implacable » entraîne la « dissociation totale de la parenté biologique et de la parenté sociale ». ➜ Henri Guaino, Mariage, Monsieur le Président, donnez la parole aux Français !, éd. de l’Union, janvier 2013, 5 euros, disponible également en kiosque.

Magazıne

Le

2

de l’Unıon

que le gouvernement reporte son projet de loi et qu’un vrai débat soit organisé, avec votre aide, avant l’examen­du texte. Ce grand débat doit être public et à l’échelle nationale, car il engage l’avenir de chaque citoyen de notre pays. D.G. – Seine-et-Marne

 De 1965 jusqu’au premier “ tour de la présidentielle de 2002, j’ai voté socialiste à toutes les élections. Au second tour, en 2002, j’ai voté Chirac sans conviction pour faire barrage à Le Pen. Pendant cette période, je me considérais comme un « déçu du socialisme ». En revanche, en 2007, j’ai adhéré pleinement à la personnalité de Sarkozy et aux idées qu’il défendait. En 2012, j’ai aidé financièrement l’UMP pour sa réélection. […] L’escroquerie intellectuelle et culturelle de la gauche qui aboutit à la vision binaire de la

société mérite d’être dénoncée, comme vous le faites, pour convaincre ceux qui ne sont pas des « déçus » du socialisme, mais en réalité des électeurs trompés par le socialisme. G.H. – Paris

Partageant ma vie entre la France et Malte pour raisons professionnelles, c’est   avec effroi que j’assiste à   la déliquescence de notre société, de ses valeurs,   et à l’instru­men­ta­li­sa­tion   dogmatique des craintes de nos citoyens. Comment en effet ne pas s’inquiéter de l’acces­sion à tous les pouvoirs et de la gestion du gouvernement actuel ? Comment rester insensible à l’évolution du monde et renier des évidences sous le couvert du politiquement correct  […] ? Ainsi, pour joindre les actes à la parole, j’ai rejoint l’UMP. D.E. – Grasse

Vous souhaitez commander le livre de Henri Guaino

MARIAGE

Monsieur le Président, donnez la parole aux Français ! Merci de nous retourner votre chèque de 7 E   (5 E + 2 E de port) accompagné de ce bulletin   dûment rempli à l’adresse suivante : Éditions de l’Union 216, boulevard Saint-Germain, 75007 Paris Nom : ��������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� Prénom :���������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� Adresse :��������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� Code postal : ..................................Ville����������������������������������������������������������������������

Société d’édition : Les Éditions de l’Union, 216, boulevard Saint-Germain, 75007 Paris. Directeur de la publication : Éric Cesari ; rédacteur en chef/conception graphique : Xavier Jacobi. Ont participé à ce numéro : direction des Études, Jean-Michel Lefèvre. Service abonnements : 01 53 63 77 70. Courriel : umpmagazine@club-internet.fr Abonnement annuel : 10 euros. Dépôt légal : 1er trimestre 2013. Commission paritaire : 0413 P 11080. issn 2117-0991. Imprimerie de Compiègne : 2, avenue Berthelot, ZAC de Mercière - 60205 Compiègne Cedex

NUMÉRO 59 n 1ER TRIMESTRE 2013


l Éditorial www.u-m-p.org

JEAN-FRANÇOIS COPÉ, PRÉSIDENT DE L’UMP

DR

2013 : ANNÉE DE LA RECONQUÊTE Mes chers amis,

réforme en profondeur l’Éducation nationale pour promouvoir l’excellence et valoriser la promotion sociale par le mérite. ’année 2012 a été une année difficile pour notre Une République qui tend la main à ceux qui veulent s’en famille politique. Après la défaite électorale, nous sortir et donnent le meilleur d’eux-mêmes. avons connu les tourments internes. Que de querelles Avec vous, je veux que nous placions l’année 2013 sous le inutiles et blessantes ! Heureusement, malgré les signe de la reconquête. La reconquête se fera par notre oppo­ difficultés, vous avez continué à vous battre au service de sition nationale. Dans les médias, au Parlement, dans le débat nos valeurs. Vous êtes d’ailleurs de plus en plus nombreux à public. Même dans la rue, quand cela est nécessaire, comme nous rejoindre : fin décembre 2012, l’UMP comptait plus de nous l’avons prouvé le 13 janvier dernier, lors de la mani­ 315 000 militants. Du fond du cœur, merci de votre fidélité ! festation contre le mariage et l’adoption pour les couples de Nous devons vite tourner la page des divisions pour même sexe qui a été un immense succès : nous avons fait la préparer ensemble l’avenir. Je suis donc heureux de vous démonstration qu’on pouvait défendre nos convictions avec présenter dans ces pages la nouvelle fermeté, mais aussi dans un esprit de tolérance et de sérénité. équipe dirigeante de l’UMP. Une équipe Ensemble, nous unie, avec des talents issus de toutes les La reconquête se fera par un travail avons une mission sensibilités de notre famille politique. de fond, afin de préparer un projet Une équipe à votre image. Une équipe historique à accomplir : d’alter­nance crédible. C’est l’objec­ tif des États généraux de l’UMP que mobilisée à 100 % pour notre parti et l’UMP doit éviter pour la France. nous lançons dès janvier en commen­ La France a plus que jamais besoin l’irréparable en s’opposant çant par une convention sur le thème d’une UMP solide et rassemblée. Les aux projets destructeurs de la famille. Nous voulons écouter trois élections législatives partielles que de François Hollande. les Français, leurs souffrances, leurs nous avons remportées en décembre espérances. Affirmer notre refus du prouvent qu’aux yeux des Français l’UMP est bien la seule politiquement correct. Et, à partir de là, proposer un chemin pour la France. force d’opposition capable de les protéger face à la gauche. Ensemble, nous avons une mission historique à accomplir : La reconquête se fera aussi et surtout ville par ville, village l’UMP doit éviter l’irréparable en s’opposant aux projets par village, grâce à votre travail et votre enthousiasme. Les destructeurs de François Hollande. L’UMP doit redonner l’espé­ élections locales de 2014 seront un rendez-vous décisif, que rance au peuple français touché par la peur du déclassement. nous devons préparer dès cette année : de 80 à 90 % des inves­ Depuis l’arrivée de François Hollande au pouvoir, le titures vont être données d’ici à la fin du 1er semestre. Pour chômage explose, les impôts augmentent, l’insécurité former les candidats et les équipes de campagne, nous allons engager le plus grand plan de recrutement jamais réalisé par progresse… Nous avons d’autres projets pour la France que le déclin et l’effacement. Nous avons d’autres projets pour un parti politique. Vous êtes directement concernés ! Nous notre jeunesse que l’assistanat ou le chômage. Nous avons allons aussi lancer une révolution civique en nous mettant au d’autres ambitions que l’effacement de tous les repères qui service des Français, concrètement. Sans attendre les élec­ structurent la société par une gauche idéologue et sectaire. tions pour nous rendre utiles auprès de nos concitoyens. Pour 2013, je souhaite à chacune et chacun d’entre vous Nous voulons construire une République fraternelle et tous mes vœux de bonheur, de santé et de réussite. Que 2013 courageuse. Une politique qui remet l’homme au cœur des préoccupations. Une République qui sait dire non aux caïds soit une année portée par l’espérance ! Je suis sûr que nous et aux provocateurs. Une République qui redonne à nos entre­ allons faire de grandes et belles choses ensemble. Pour l’UMP ! prises de l’air et de la compétitivité. Une République qui Pour la France ! ❚

L

SOMMAIRE

Page 2 : Courriers des lecteurs Page 3 : Éditorial de   Jean-François Copé

Pages 4 à 9 : Dossier 60 engagements de campagne : 60 ratés de François Hollande Pages 10-11 : Vie du mouvement :

l’organigramme de l’UMP Page 12 : Le point sur : l’absentéisme scolaire Page 13 :   Convaincre : emploi

Pages 14 et 15 :   Défendre et agir. Le « mariage pour tous » désavoué ; réforme des rythmes scolaires ; législatives partielles

Ce numéro comporte un encart jeté.

NUMÉRO 59 n 1ER TRIMESTRE 2013

3


Dossier I

60

60 ENGAGEMENTS DE CAMPAGNE

RATÉS DE FRANÇOIS HOLL

➜ François Hollande nous avait promis un « changement » fondé sur 60 engagements. En huit mois, nous avons plutôt assisté à la succession consternante de 60 ratés, couacs et reniements. À force de renoncements, d’inélégances, d’ambiguïtés, de mauvaises décisions, François Hollande a perdu toute crédibilité et a aggravé la crise de notre pays.

1

6 mai. Le président « normal » prend un jet privé le soir de son élection.

5

15 mai. François Hollande nomme un Premier ministre condamné par la justice.

8

À peine élu, le président « normal », qui jure qu’il ne se déplacera qu’en train, saute dans un jet privé pour rallier Paris.

François Hollande avait déclaré le 12 avril 2012 dans le JDD : « Je n’aurai­pas autour de moi à l’Élysée des personnes jugées et condamnées. » Jean-Marc Ayrault est nommé Premier ministre alors qu’il a été condamné à six mois de prison avec sursis en 1997, pour octroi illégal de contrats publics.

Au mépris de nos engagements internationaux, François Hollande annonce un retrait précipité de nos troupes combattantes d’Afghanistan.

2

6 mai. Plus de drapeaux étrangers que de français à la Bastille.

François Hollande va saluer ses partisans place de la Bastille, à Paris. Il s’exprime­sans ciller face à une foule qui arbore plus de drapeaux roses, rouges et étrangers que de drapeaux tricolores.

3

9 mai. Premier reniement : François Hollande renonce à bloquer le prix de l’essence.

François Hollande l’avait pourtant promis le 20 janvier 2012. Avant même son investiture, il renie un de ses engagements phares, dont nous n’avions cessé de dénoncer la démagogie.

4

15 mai. Une cérémonie d’investiture marquée par la mesquinerie.

6

16 mai. L’imposture de la réduction des salaires des ministres.

Jean-Marc Ayrault annonce une baisse de 30 % du salaire des ministres, mais son gouvernement compte 14 membres de plus que le premier gouvernement de Nicolas Sarkozy. Au final, ce gouvernement pléthorique coûtera plus cher aux contribuables français.

7

17 mai. Premier couac gouvernemental sur la semaine scolaire de cinq jours.

Vincent Peillon, ministre de l’Éducation nationale, annonce sans concertation le retour à la semaine de cinq jours à l’école primaire… Il est désavoué par Jean-Marc Ayrault.

20 mai. Retrait précipité d’Afghanistan : la France perd en crédibilité internationale.

9

29 mai. Limogeages de hauts fonctionnaires en raison de leur orientation politique.

François Hollande annonce le limogeage de trois hauts fonctionnaires jugés trop proches de Nicolas Sarkozy. La construction d’un État-PS est en marche. Aujourd’hui, le « nettoyage » se poursuit.

10

4 juin. Marisol Touraine refuse d’être auditionnée par le Parlement au sujet du décret sur la réforme des retraites.

Pour la première fois sous la Ve République, un ministre refuse d’être auditionné par une commission parlementaire.

11

5 juin. Le gouvernement s’attaque au régime de l’autoentrepreneur.

Dans la cour de l’Élysée, François Hollande refuse ostensiblement Le gouvernement lance une charge de raccompagner Nicolas Sarkozy. violente contre les autoentrepreneurs, Dans son premier discours, il rend accusés de créer de la « concurrence hommage à l’action de tous les prési  26 août. François Hollande ferme la déloyale ». C’est le début d’une longue centrale nucléaire de Fessenheim. La gauche dents qui l’ont précédé, sauf Nicolas litanie d’attaques contre tous les Franporte un premier coup à l’industrie nucléaire franSarkozy. Grossièreté et inélégance çais qui prennent des risques pour çaise et à notre indépendance énergétique. sont au rendez-vous. créer de l’activité dans notre pays. 4

NUMÉRO 59 n 1ER TRIMESTRE 2013


www.u-m-p.org

LANDE

Les plus gros ratés   17 juillet.

Taxation des heures supplémentaires et suppression de la TVA antidélocalisation. Au total, 33 milliards d’impôts sont votés en huit mois.

18

ALFRED/POOL/REA

17 juillet. Doublement de l’imposition de l’épargne salariale.

12

5 juin. Cécile Duflot veut dépénaliser le cannabis.

Cécile Duflot plaide pour la dépénalisation du cannabis. Plutôt que d’exiger sa démission, Jean-Marc Ayrault répond que « le gouvernement n’a rien dit sur ce sujet ».

13

12 juin. Tweet de Valérie Trierweiler : les Français pris en otages par les problèmes de couple de François Hollande.

Valls déclare : « Je ne veux pas imposer un dispositif qui, très vite, tournerait au ridicule et serait inopérant. »

15

2 juillet. Parution du décret sur la retraite à 60 ans.

Le retour partiel à la retraite à 60 ans ? Une décision irresponsable : quand on vit plus longtemps, il faut travailler plus longtemps. Une décision financée par une hausse des cotisations pour tous les salariés.

La compagne du chef de l’État soutient officiellement l’opposant à Ségolène Royal lors des élections législatives. Les Français se retrouvent pris dans un imbroglio sentimental. François Hollande avait pourtant affirmé le 6 mars 2012 : « Je respecte la vie privée, y compris celle du président de la République. Mais je ne pense pas qu’elle ait besoin de s’exhiber. »

Le président qui voulait rassembler accuse la famille Peugeot de « mensonge »… C’est le début d’une stratégie de recherche de bouc émissaire, pour masquer la faiblesse du gouvernement.

14

17

Le 30e engagement de François Hollande consistait à mettre en place un récépissé pour lutter contre les contrôles d’identité au faciès. Le 29 juin, Manuel

La gauche s’attaque aux classes moyennes et populaires et décourage le travail : près de 9 millions de salariés qui bénéficiaient de ce dispositif vont perdre en moyenne 500 € environ par an.

29 juin. Le récépissé pour les contrôles d’identité est enterré.

NUMÉRO 59 n 1ER TRIMESTRE 2013

16

14 juillet. François Hollande s’en prend à la famille Peugeot.

17 juillet. Taxation des heures supplémentaires.

La participation et l’intéressement voulus par le général de Gaulle pour favoriser la cohésion sociale et récompenser les salariés sont battus en brèche. Près de 9 millions de salariés risquent de perdre en moyenne plus de 250 € par an.

19

17 juillet. Suppression de la TVA antidélocalisation.

Le gouvernement porte atteinte à la compétitivité de nos entreprises et pénalise l’emploi.

20

19 juillet. Rétablissement des droits de succession.

Nicolas Sarkozy avait exonéré de droits de succession 95 % des Français. La gauche rétablit et augmente les droits de succession pour tous.

21

20 juillet. Le PS rend gratuite l’aide médicale d’État (AME) pour les clandestins.

Les députés PS suppriment la franchise de 30 € pour bénéficier de l’AME. Les clandestins profitent ainsi de soins 100 % gratuits à la différence d’une écrasante majorité de Français.

22

20 juillet. La gauche supprime la prise en charge des frais de scolarité pour les Français établis hors de France.

Alors que la gauche trouve des crédits pour rendre gratuit les soins des clandestins, elle fait des économies sur la scolarisation des Français résidant à l’étranger. 5


Dossier I 60 RATÉS DE FRANÇOIS HOLLANDE

23

3 août. Cécile Duflot distribue des Légions d’honneur à ses amis.

La presse révèle que la ministre Cécile Duflot, dirigeante d’Europe Écologie-Les Verts, a distribué des Légions d’honneur à une quinzaine d’amis élus verts, socialistes ou communistes, mais n’a distingué aucun élu d’opposition. Sectarisme et népotisme se disputent le pouvoir.

24

7 août. Christiane Taubira renie la promesse de campagne de François Hollande sur les centres éducatifs fermés.

Christiane Taubira affirme qu’il faut sortir du « fantasme » selon lequel les centres éducatifs fermés constituent « la » solution en matière de délinquance juvénile. Dans son engagement no 52, François Hollande s’était pourtant engagé à en doubler le nombre.

25

17 août. Imbroglio sur la question des Roms.

Alors que certains camps de Roms sont démantelés, Cécile Duflot déclare dans Libération : « Stigmatiser sur une base ethnique une population déjà discriminée et expulser, dans une absurde et

conseiller la Banque publique d’investissement. Matthieu des salles de shoot et débat de la dépénalisation Pigasse est aussi propriétaire du du cannabis. Premiers pas vers la légalisation journal les Inrocks, qui a pour des drogues. rédactrice en chef la compagne d’Arnaud Montebourg, Audrey coûteuse logique d’objectifs chiffrés – Pulvar. François Hollande avait promis comme l’a fait le précédent gouverne- le 2 mai : « Moi, président de la Répument –, est non seulement honteux, c’est blique, il y aura un code de déontoloaussi inefficace. » gie pour les ministres, qui ne pourraient pas rentrer dans un conflit d’intérêts. »

  30 août. Le gouvernement décide d’ouvrir

26

24 août. Pataquès sur le retour de la publicité sur les chaînes publiques.

Jérôme Cahuzac affirme que « se posera la question : ou bien une taxe de plus, ou bien la publicité à la télévision ». La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, lui répond que « cette proposition n’a pas été retenue par le gouvernement ».

27

26 août. Arnaud Montebourg affirme que « le nucléaire est une filière d’avenir », mais François Hollande ferme la centrale de Fessenheim.

30

13 septembre. François Hollande commande des sondages à l’Élysée.

Le Parisien révèle que François Hollande commande des enquêtes d’opinion depuis l’Élysée. Le 15 avril, il avait déclaré : « L’Élysée ne commandera plus de sondages. »

31

17 septembre. Les députés PS exigent le droit de vote pour les étrangers.

Soixante-quinze députés PS rappellent dans le Monde à François Hollande sa promesse no 50 de campagne d’instaurer le droit de vote des étrangers.

Porte-parole du PS, David Assouline affirme qu’Arnaud Montebourg a donné son « sentiment   18 octobre. Manuel Valls brade la natiopersonnel », et que sa déclaranalité française. Les critères de naturalisation tion n’engage pas le gouver– maîtrise de la langue française, connaissance de notre culture, détention d’un emploi stable nement. Et pour cause, le 14 – sont revus à la baisse. septembre, François Hollande annonce la fermeture de la centrale de Fessenheim, en Alsace, l’une L’Élysée réagit : « Ce qui est clair, c’est des plus sûres et des plus rentables du que l’engagement sera tenu. » Le PS réseau nucléaire français. veut remplacer le vote populaire par un vote communautaire pour conserver le 30 août. Le gouvernement pouvoir, au détriment de la conception ouvre la porte à des « salles républicaine qui lie nationalité et droit de shoot ». de vote. Marisol Touraine se déclare favo18 septembre. La gauche rable à des salles d’injection de drogue veut abroger la loi payées et gérées par l’État.

28

32

SS

IPA /S ED

E PR

R LF

A

29

31 août. Conflit d’intérêts lié au choix de la banque Lazard comme conseil pour la future banque des PME.

Arnaud Montebourg et Pierre Moscovici ont choisi le banquier Matthieu Pigasse pour 6

sur le service minimum dans les transports.

François Hollande avait déclaré, le 26 janvier 2012 : « Je maintiendrai le service minimum. » Le Parisien rapporte pourtant que le ministre des Transports, sous la pression des syndicats, envisage de revenir sur cette loi qui empêche que l’exercice du droit de grève ne prive les Français de la liberté de circuler. NUMÉRO 59 n 1ER TRIMESTRE 2013


www.u-m-p.org

33

Cent pour cent des Français seront affectés par cette augmentation sans précédent de 33 milliards d’euros de la fiscalité, dont 9 millions de salariés avec la taxation des heures supplémentaires, 16 millions de foyers avec la hausse de 23 % de l’impôt sur le revenu, 7,5 millions de retraités avec une taxe spéciale de 0,30 %, 2,5 millions d’indépendants avec une hausse des cotisations de 1,3 milliard d’euros…

34

5 octobre. Les « pigeons » font reculer Pierre Moscovici.

Des entrepreneurs de PME innovantes, réunis au sein du mouvement des « pigeons », dénoncent le risque que prend la gauche de tuer tout esprit d’entreprise en imposant jusqu’à plus de 60 % les plus-values de cession. Le gouvernement doit reculer.

35

9 octobre. François Hollande fait adopter un traité européen qu’il avait combattu.

Le 17 mars 2012, François Hollande déclarait : « Ce traité est un risque. » Et la proposition no 11 de son programme était : « Je renégocierai le traité européen. » François Hollande a pourtant supplié sa majorité d’adopter ce traité qui était mot pour mot celui que Nicolas Sarkozy avait négocié. Vingt-neuf députés socialistes, 12 députés verts et 13 députés communistes dénoncent cette trahison de François Hollande, en refusant de voter pour ce traité.

36

12 octobre. Jean-Marc Ayrault veut indemniser les descendants des traites négrières.

Selon Mediapart, Matignon se dit « très ouvert » à des réparations financières pour indemniser les descendants des victimes de la traite négrière. François Hollande le désavoue : « Il n’est pas question de réparations financières. » NUMÉRO 59 n 1ER TRIMESTRE 2013

DR

27 septembre. Jean-Marc Ayrault ment aux Français quand il affirme que 90 % d’entre eux seront épargnés par les hausses d’impôts.

  9 octobre. François Hollande renie une

37

des promesses phares de sa campagne, en faisant

14 octobre. Claude adopter le traité européen dans les mêmes termes Bartolone, président que Nicolas Sarkozy l’avait négocié. de l’Assemblée nationale, juge « absurde » la règle 16 octobre. des 3 % de déficit défendue par Le gouvernement François Hollande. et la majorité s’opposent sur la taxation des œuvres d’art.

40

Pour Claude Bartolone, l’objectif de 3 % de déficit public en 2013 « a un côté absurde ». Jean-Marc Ayrault le qualifie le 16 octobre d’« objectif impératif ». Qui croire ? Le Premier ministre ou le président de l’Assemblée ? François Hollande ne tranche pas.

Le 10 octobre, les députés PS adoptent un amendement qui inclut les œuvres d’art dans le calcul de l’ISF. JeanMarc Ayrault assure le 16 octobre qu’il est opposé à cette disposition défendue par ses propres députés.

38

41

15 octobre. Vincent Peillon demande un débat sur la dépénalisation du cannabis.

Le ministre de l’Éducation nationale, qui défend une « morale laïque », prône la dépénalisation d’une drogue.

39

16 octobre. Jérôme Cahuzac est désavoué sur l’élargissement de la redevance télévisée aux résidences secondaires.

Le 14 octobre, Jérôme Cahuzac explique que « le gouvernement est favorable à un amendement » sur l’élargissement de la redevance télé aux résidences secondaires. Le 16 octobre, Jean-Marc Ayrault affirme que cette idée n’est « pas la position du gouvernement ». Au final, la redevance télé augmente pour tous les Français.

18 octobre. Manuel Valls brade la nationalité française.

Manuel Valls supprime des critères objectifs de naturalisation, comme la connaissance de notre culture ou le fait d’occuper un emploi en CDI. La gauche remet en cause l’essence de l’intégration républicaine qui permet, au terme d’un parcours exigeant, de devenir français.

42

18 octobre. Harlem Désir devient premier secrétaire du PS à l’issue d’une parodie de vote.

François Hollande, Martine Aubry et Jean-Marc Ayrault s’entendent pour imposer Harlem Désir à la tête du PS. François Hollande avait pourtant déclaré le 2 mai 2012 : « Moi, président de la République, je ne serai pas le chef de la majorité. » Et François Hollande s’entoure encore d’un homme condamné 19 novembre. La France perd son triple par la justice. Le 17 décembre 1998, A. L’agence Moody’s sanctionne le manque Harlem Désir avait été condamné à de crédibilité de la politique économique dix-huit mois de prison avec sursis et financière de la France. pour recel d’abus de bien sociaux. 7


Dossier I 60 RATÉS DE FRANÇOIS HOLLANDE 22 octobre. La gauche baisse de 50 % le coût d’un visa pour obtenir un titre de séjour.

quinquennat. Cette mesure sera rejetée le 16 décembre par le Sénat majoritairement à gauche.

La gauche ouvre les vannes de l’immigration alors que notre pays n’est plus en mesure d’intégrer des immigrés correctement. François Hollande augmente massivement les impôts pour tous les Français, mais baisse ceux des étrangers : suppression de 30 € de franchise de l’AME et baisse de plus 50 % du droit de visa pour entrer en France.

49

7 novembre. La gauche baisse de 10 % le budget de la défense, les verts veulent la fin de la dissuasion nucléaire.

44

23 octobre. La porte-parole du gouvernement veut récrire les manuels scolaires en fonction de l’orientation sexuelle des personnages historiques.

SPINGLER/AP/SIPA PRESS

43

son Premier ministre : « Non, il ne faut pas supprimer les 35 heures. » Laurent Fabius esquive : « Il dit qu’il n’y a pas de tabou, mais enfin il dit qu’il n’est pas favorable à cette mesure. » Jean-Marc Ayrault rectifie le tir en urgence : « Ce n’est pas le point de vue du gouvernement. Il n’est pas question de revenir sur les 35 heures. » La cacophonie gouvernementale atteint des sommets.

Le 7 novembre, le gouvernement fait adopter un budget triennal pour la défense en baisse de près de 10 % par rapport à 2012, tandis que les verts réclament la fin de la dissuasion nucléaire. La gauche fragilise notre défense nationale et la puissance de la France.

50

13 novembre. Face aux mauvais chiffres de la sécurité, Manuel Valls accuse la droite d’être responsable « du retour du terrorisme ».

Najat Vallaud-Belkacem estime qu’il faut « passer en revue » les manuels 31 octobre. Rejet par scolaires afin de préciser l’orientation le Sénat de gauche de la loi LGBT (lesbienne, gay, bi, trans) de Sommé de s’expliquer sur l’augmen­ certains personnages historiques. Ce de programmation budgétaire. ta­tion préoccupante de l’insécurité en n’est pas le rôle d’un gouvernement La loi de programmation budgétaire France en octobre (+ 8 % pour les crimes que de récrire les manuels scolaires est rejetée par le Sénat où la gauche est et délits), Manuel Valls perd ses nerfs pour réinterpréter l’histoire en foncet accuse les députés UMP d’être la tion de l’orientation sexuelle de cause du « retour du terrorisme ».   27 novembre. Les chiffres du chômage Un dérapage inacceptable condamné certains personnages. Comment ne sont catastrophiques. La France compte pas s’inter­ro­ger sur l’objectif pédadu bout des lèvres par François 3,1 millions de chômeurs. Depuis l’élection de François Hollande, il y a eu en moyenne 1  000 gogique de cette démarche ? Hollande.

47

demandeurs d’emploi de plus chaque jour.

45

24 octobre. Jean-Marc Ayrault court-circuite le Conseil constitutionnel.

Avant même la délibération du Conseil constitutionnel, Jean-Marc Ayrault annonce la censure de la loi sur le logement social. Cela dénote un sidérant mépris pour l’indépendance du pouvoir judiciaire. Le constitutionnaliste Didier Maus juge cette affaire « grave et anormale » et sans « précédent dans l’histoire de la ve République ».

46

30 octobre. Dans la même journée, Jean-Marc Ayrault se dit ouvert puis hostile à un débat sur les 35 heures.

Dans le Parisien, Jean-Marc Ayrault déclare : « Pourquoi ne pas [revenir aux 39 heures payées 39] ? » Panique au gouvernement. Michel Sapin désavoue 8

majoritaire. Par la suite, le projet de loi de finances (PLF) puis le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) seront aussi rejetés par le Sénat.

48

6 novembre. La supercherie du crédit d’impôt pour les entreprises.

Le gouvernement annonce la création d’un crédit d’impôt pour les entreprises. Son montant de 20 milliards efface à peine les augmentations d’impôts votées depuis juin. C’est un monstre bureaucratique difficilement applicable. Le dispositif est financé par une hausse de la TVA de 7 milliards. François Hollande jurait le 14 juillet : « Je ne veux pas recourir à la TVA », et Jean-Marc Ayrault ajoutait le 27 septembre : « Il n’y aura pas de hausse de la TVA » durant tout le

51

19 novembre. La France perd son triple A.

L’agence de notation Moody’s annonce qu’elle retire à la France son triple A. Elle justifie sa décision par le manque de réformes structurelles et l’absence d’une stratégie crédible pour restaurer la compétitivité de notre économie. C’est un désaveu cinglant pour François Hollande.

52

27 novembre. Les chiffres du chômage sont catastrophiques.

L’Insee annonce que le nombre de chômeurs progresse de 1,5 %. Nous sommes sur un rythme moyen dramatique de 40 000 demandeurs d’emploi supplémentaires chaque mois depuis juillet. La France compte 3,1 millions de chômeurs. NUMÉRO 59 n 1ER TRIMESTRE 2013


www.u-m-p.org

53

29 novembre. Mascarade de débat sur le mariage et l’adoption pour les couples de même sexe.

Dans le cadre des auditions sur le mariage et l’adoption pour les couples homosexuels, organisées par les députés PS à l’Assemblée nationale, les représentants des grandes religions de France n’ont que quatre minutes chacun pour s’exprimer dans un climat hostile. La gauche montre un visage sectaire et intolérant.

54

3 décembre. Cécile Duflot attaque l’Église catholique.

Cécile Duflot accuse l’Église catholique de ne pas agir pour les plus démunis et menace de réquisitionner ses bâtiments. La ministre se trompe de cible, l’Église, avec le Secours catholique ou Emmaüs, est particulièrement active notamment sur la question de l’accueil­des sans-logis.

  8 décembre.

Christiane Taubira envoie des signaux laxistes : elle annonce la destruction de l’arsenal pénal contre la récidive. La délinquance a explosé de 8 % en octobre et de 5,6 % en novembre.

57

10 décembre. François Hollande soutient une plainte de sa compagne devant la justice.

Au mépris de la séparation des pouvoirs, François Hollande et Manuel Valls écrivent chacun une lettre au tribunal de grande instance de Paris pour soutenir l’assignation déposée par Valérie Trierweiler contre une biographie la concernant. François Hollande avait claironné : « Moi, président de la République, je ferai fonctionner la justice de manière indépendante » (2 mai 2012).

58

29 décembre. Le Conseil constitutionnel censure la taxe à 75 % de François Hollande.

fait retomber l’effort fiscal sur les classes moyennes.

59

9 janvier. L’ancien directeur de cabinet de Lionel Jospin est nommé à la tête du CSA.

François Hollande nomme Olivier Schrameck, ancien directeur de cabinet de Lionel Jospin, président du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA). Cette nomination intervient alors qu’Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication, a de son côté menacé le PDG de France Télévisions le 12 décembre. C’est une évidente reprise en main politique de l’audiovisuel public. François Hollande avait assuré qu’il respecterait l’indépendance du service public : « Moi, président de la République, je n’aurai pas la prétention de nommer les directeurs des chaînes de télévision publique » (2 mai 2013).

Le Conseil constitution13 janvier. Plus de 1 million nel retoque cette taxe au   29 décembre. Le Conseil constitutionde personnes défilent taux conf iscatoire. Nous nel censure la taxe à 75 % de François Hollande, dans la rue pour demander avions toujours dénoncé son symbole de sa campagne présidentielle démagogique et de sa rhétorique antiriches. inconstitutionnalité. Avec un référendum sur le projet de loi sur le mariage et l’adoption cette promesse démagogique, pour les couples de même sexe. François Hollande a trompé 7 décembre. les Français, en leur faisant croire François Hollande oppose une fin Fiasco de Florange. qu’il suffisait de « taxer les riches » de non-recevoir : il n’y aura ni débat ni François Hollande laisse Arnaud pour résoudre les problèmes de notre référendum sur ce sujet. ❚ Montebourg claironner une nationali- pays. En réalité, punir les sation partielle du site. Puis Jean-Marc plus « riches » jusqu’à ce   13 janvier. Plus de 1 million de Français Ayrault rejette toute nationalisation, avant qu’ils quittent notre pays défilent dans la rue pour réclamer un débat et un référendum sur le projet d’ouverture du mariage et de d’annoncer un accord avec Mittal l’adoption pour les couples de même sexe. François pour l’avenir de Florange. L’accord Hollande leur oppose une fin de non-recevoir. devient quasi caduc à peine annoncé par le Premier ministre. Amateurisme gouvernemental, double discours présidentiel, absence de stratégie économique : Florange résume toutes les errances de la gauche au pouvoir.

60

55

56

8 décembre. Christiane Taubira veut détruire l’arsenal pénal contre la récidive.

NUMÉRO 59 n 1ER TRIMESTRE 2013

SAMSON/AFP

Mme Taubira envoie un signal désastreux de laxisme, en annonçant une loi de suppression des tribunaux correctionnels pour mineurs récidivistes, des peines planchers et de la rétention de sûreté. 9


ORGANIGRAMME AU 16 JANVIER 2013

LA NOUVELLE ÉQUIPE DIRIGEANTE DE L’UMP

VICE-PRÉSIDENT DÉLÉGUÉ

PRÉSIDENT DU CONSEIL NATIONAL

VICE-PRÉSIDENT

LUC CHATEL

LAURENT WAUQUIEZ

Député de la Haute-Marne

Député de la Haute-Loire

JEAN-PIERRE RAFFARIN Sénateur de la Vienne

VICE-PRÉSIDENT

VICE-PRÉSIDENT

VICE-PRÉSIDENT

VICE-PRÉSIDENT

CHRISTIAN ESTROSI

JEAN-CLAUDE GAUDIN

BRICE HORTEFEUX

ROGER KAROUTCHI

Député des Alpes-Maritimes

Sénateur des Bouches-du-Rhône

Député européen

Sénateur des Hauts-de-Seine

DÉLÉGUÉ GÉNÉRAL AU PROJET

HERVÉ MARITON Député de la Drôme

DÉLÉGUÉE GÉNÉRALE ADJOINTE AU PROJET

VALÉRIE DEBORD

DÉLÉGUÉ GÉNÉRAL ADJOINT AU PROJET

BRUNO RETAILLEAU Sénateur de la Vendée

DÉLÉGUÉ GÉNÉRAL AUX ÉLECTIONS

DÉLÉGUÉ GÉNÉRAL AUX FÉDÉRATIONS

DOMINIQUE BUSSEREAU

ÉDOUARD COURTIAL

Député de la Charente-Maritime

Député de l’Oise

DÉLÉGUÉE GÉNÉRALE AUX ÉLECTIONS

DÉLÉGUÉ GÉNÉRAL AUX FÉDÉRATIONS

NADINE MORANO

ÉRIC CIOTTI Député des Alpes-Maritimes


PRÉSIDENT DE L’UMP

JEAN-FRANÇOIS COPÉ Député de Seine-et-Marne

TRÉSORIÈRE NATIONALE

SECRÉTAIRE GÉNÉRALE

SECRÉTAIRE GÉNÉRALE DÉLÉGUÉE

MICHÈLE TABAROT

CATHERINE VAUTRIN

VALÉRIE PÉCRESSE

Députée des Alpes-Maritimes

Députée de la Marne

Députée des Yvelines

SECRÉTAIRE GÉNÉRAL ADJOINT

MARC-PHILIPPE DAUBRESSE Député du Nord VICE-PRÉSIDENT

GÉRARD LONGUET

HENRI DE RAINCOURT

Sénateur de la Meuse

Sénateur de l’Yonne

DÉLÉGUÉE GÉNÉRALE À LA FORMATION

DÉLÉGUÉ GÉNÉRAL AUX FÉDÉRATIONS PROFESSIONNELLES

DÉLÉGUÉ GÉNÉRAL À L’ANIMATION

ANNE GROMMERCHBRANDENBURGER

SÉBASTIEN HUYGHE

JÉRÔME CHARTIER

Député du Nord

Député du Val-d’Oise

DÉLÉGUÉE GÉNÉRALE AUX FÉDÉRATIONS PROFESSIONNELLES

DÉLÉGUÉ GÉNÉRAL À L’ANIMATION

Députée de Moselle DÉLÉGUÉE GÉNÉRALE À LA FORMATION

MARIE-ANNE MONTCHAMP

DANIÈLE GIAZZI

PHILIPPE COCHET Député du Rhône

CETTE ÉQUIPE SERA COMPLÉTÉE ULTÉRIEUREMENT.

PHOTOS : DR

VICE-PRÉSIDENT


Le point sur l www.u-m-p.org

ABSENTÉISME SCOLAIRE

LE RENONCEMENT DU GOUVERNEMENT socialiste a définitivement abrogé la loi du 28 septembre 2010, votée par la droite et entrée en vigueur depuis janvier 2011, qui autorisait la suspension des allocations familiales en cas d’absentéisme scolaire.

L

’abrogation de la loi de suspen- dispositif atteignait ses buts : il responsion des allocations familiales sabilisait les parents et remettait la majoen cas d’absentéisme scolaire rité des élèves sur le chemin de l’école. répété est incompréhensible et envoie un inquiétant signal de laxisme aux élèves comme aux parents. Ce mécanisme ne visait pas à stigmatiser des familles, ni à les pénaliser finan­ciè­rement, mais à faire prendre conscience aux parents que tolérer l’absentéisme, c’est nuire à l’éducation de leurs enfants, c’est prendre un risque inconsidéré de les priver de perspectives d’avenir. Ce mécanisme visait à rappeler les parents à leurs responLa majorité de sabilités. Il répondait à une exigence gauche vient d’équilibre entre les droits – toucher d’abroger la loi de suspen­sion une allocation – et les devoirs – veiller des allocations à l’éducation de leurs enfants et respecfamiliales en cas d’absenter l’obligation de les scolariser. téisme scolaire La suppression de ce dispositif est à répétition. d’autant plus dommageable que les études montrent qu’il était efficace, en Bien sûr, à côté de cette loi imporcomplément des mécanismes de suivi tante, il faut aussi accompagner les des élèves et d’aide aux parents concer- parents et les enfants en difficulté. La nés. Une enquête de la Caisse natio- fragilisation des structures familiales rend parfois les parents nale d’allocations familiales, publiée en mai 2012, révélait démunis. Cela invite à exploqu’entre janvier 2011 et mars rer de nouvelles pistes pour 2012, sur 32 000 convoca- C’est la part accompagner les familles tions de parents par un chef d’élèves qui sont dans leur mission d’éducad’établissement après quatre retournés en tion, sans les déresponsabidemi-journées d’absence non classe lorsque le liser. Ce volet préventif et de justifiée de leur enfant sur un chef d’établisse- soutien est complémentaire mois, 472 suspensions d’allo­ ment a annoncé avec celui de suspension des à leurs parents allocations, la prévention ne ca­tions ont été prononcées. En qu’ils perdraient va pas sans la sanction. clair, plus de 98 % familles le bénéfice de convoquées par les inspec- leurs allocaHormis la volonté de défaire ce qui a été fait teurs d’académie ont renvoyé tions familiales leurs enfants absentéistes en si l’absentéisme par la précédente majoclasse de peur de perdre le de leur enfant rité, on comprend donc mal bénéfice des allocations. Ce perdurait. les raisons de la gauche de

98,5 %

12

supprimer cette loi. D’autant plus que la majorité actuelle n’a présenté aucun mécanisme alternatif crédible pour lutter contre l’absentéisme. Faire en sorte que l’absentéisme demeure impuni, c’est envoyer un message contre-productif aux élèves en voie de « décrochage », ainsi qu’à leurs parents. La gauche ferme ainsi les yeux sur le fléau de

PARROT/REA

➜ Le 17 janvier 2013 à l’Assemblée nationale, la majorité

DES STATISTIQUES ALARMANTES l 140 000 :

le nombre d’élèves qui sortent tous les ans sans diplôme   du système éducatif.

l 4 : le

nombre de demi-journées d’absence non justifiée par mois   à partir duquel on considère   qu’un élève est absentéiste.

l 5 % : la proportion d’élèves

absentéistes du second degré public. l

1 ,6 % : le temps moyen d’enseignement perdu par les élèves absentéistes.

l’absentéisme scolaire plutôt que de conserver une loi qui le sanctionne, car elle refuse l’idée d’autorité ou de sanction. Ce sont les enfants en difficulté qui seront les premières victimes de cette décision idéologique. ❚ NUMÉRO 59 n 1ER TRIMESTRE 2013


l Convaincre www.u-m-p.org

EMPLOI

1 000 personnes perdent chaque jour leur travail ➜ François Hollande a beau affirmer

par des entraves à la crois­ économiques, le chômage sance. Rien n’effacera cette augmente ou diminue réalité dramatique : si la selon que la croissance est prévision de l’Unedic est supérieure ou inférieure à 1,5 %. Pour 2013, les prévi­ exacte, à la fin de l’année sions de croissance les 2013, 420 000 personnes plus crédibles nous situent auront perdu leur emploi autour de 0,3 %, car l’inves­ depuis l’élection de Fran­ tis­sement des entre­ çois Hollande et le taux de prises recule (– 0,6 % entre chômage dépassera les 11 %. juillet­et septembre 2012) L’objectif que s’est L’UMP affirme qu’une et le pouvoir d’achat des fixé François Hollande autre politique est ménages diminue (– 0,2 % d’inverser la courbe du possible. Il n’y a qu’une sur la même période). chômage en 2013 ne sera seule solution : gagner la malheureusement pas Dans ces conditions, bataille de la compétitivité atteint. La réalité, c’est et comme François au service de l’emploi. Il y a que sans croissance il ne Hollande ne veut pas inflé­ des réformes évidentes peut pas y avoir de baisse chir sa politique, il faut que nous proposons et que durable du chômage. s’attendre­à une très forte François Hollande refuse : Et sans réformes augmentation baisser la dépense publique, structurelles, du chômage poursuivre la réforme des LE CHIFFRE ni baisse des en 2013. retraites, alléger le coût du dépenses Les quelques travail, simplifier l’environ­ publiques mesures prises nement fiscal et réglemen­ inutiles, il n’y par le gouver­ taire des entreprises. Il faut C’est le nombre   aura pas de de personnes qui ont nement (emplois aussi conduire une vigou­ perdu leur emploi croissance. C’est d’avenir, contrats reuse politique de l’offre chaque jour depuis tout le problème en utilisant tous les leviers : de génération) l’arrivée de François de François augmenter le temps de ne s’apparentent Hollande à l’Élysée. Hollande : en qu’à de nouveaux travail, assouplir le code du La France compte refusant toute plus de 3 millions   travail, développer l’appren­ contrats aidés et de demandeurs réforme coura­ tis­sage et la formation ne sont pas à la d’emploi et   geuse, il prive la continue, améliorer le suivi hauteur du défi s’approche du triste France de crois­ des demandeurs d’emploi, du chômage. record du nombre de sance et ne chômeurs de 1997. orienter l’épargne des Fran­ Et tout cela, à peut pas réduire çais vers les PME, renforcer terme, au prix le chômage. Le matra­ l’innovation, défendre d’une aggravation du quage fiscal insensé qu’il les intérêts écono­ chômage, car ces contrats a imposé (+ 33 milliards miques européens dans le sont financés par la dette d’euros­d’impôts­) a mis et des impôts, c’est-à-dire commerce mondial. ❚ notre économie à genoux, et cela s’est traduit par une À RETENIR accélération de la hausse du ➜F  rançois Hollande porte une lourde responsabilité : à cause de sa polichômage : 1 000 chômeurs tique, qui multiplie les impôts et les contraintes sur les entreprises et en plus chaque jour depuis les particuliers, la hausse du chômage ne cesse de s’accélérer. son élection. ➜S  i la gauche n’engage pas de réformes structurelles en 2013, la courbe On sait qu’en France, selon du chômage ne pourra malheureusement pas s’inverser. les calculs de l’Observatoire ➜ L ’UMP propose une autre politique : faire de la compétitivité la priorité au service de l’emploi et protéger les individus plutôt que les postes. français des conjonctures

que l’emploi est sa priorité, la réalité est que, depuis son élection, le chômage ne cesse d’augmenter à cause d’une politique économique anticompétitive. Sans réforme courageuse, en 2013, la France dépassera les 11 % de chômeurs.

À SAVOIR 1,5 % : le chiffre de croissance au-dessous duquel   la France ne peut pas faire reculer   le chômage. 0,3 % : le chiffre   de croissance probable   de la France en 2013. 11 % : le taux de chômage que la France devrait dépasser en 2013. 180 000 : le nombre probable, selon l’Unedic, de chômeurs supplémentaires sur l’année­ 2013. Soit au total 420 000 chômeurs   de plus depuis l’élection de François Hollande.

1.

NUMÉRO 59 n 1ER TRIMESTRE 2013

3.

2.

1 000

13


Défendre et agir I PLUS DE 1 MILLION DE FRANÇAIS DANS LA RUE

LE « MARIAGE POUR TOUS » DÉSAVOUÉ ➜ L’UMP s’est fortement mobilisée aux côtés des

E

ntouré par des centaines de personnalités et d’élus UMP, Jean-François Copé a estimé que « François Hollande a bien tort de prendre ce mouvement­de protestation de haut, car c’est un mouvement d’inquiétude qui touche la société dans son ensemble ». Des dizaines de millions de Français s’inquiètent­en effet légitimement de ce projet de loi qui remet en cause deux fondements du mariage : l’alté­ri­té sexuelle et la filiation. L’ouverture de la procréation médicalement

assistée (PMA) et de la gestation pour autrui (GPA) aux couples du même sexe est également au cœur de leurs préoccupations, car cela risque de créer un droit à l’enfant qui supplanterait les droits de l’enfant. « Ce n’est pas le moment de diviser les Français sur un projet qui bouleverse complètement l’organisation juridique de la famille en France », estime JeanFrançois Copé, pour qui le gouvernement doit trouver une porte de sortie, celle du référendum. François Hollande et son

Parmi les nombreux élus qui étaient présents   à la manifestation du 13 janvier dernier,   on pouvait voir Michèle Tabarot, Jean-François Copé, Patrick Ollier et Laurent Wauquiez.

gouvernement ne peuvent pas ignorer les centaines de milliers de Français qui manifestent leur inquiétude. Quand plus de 1 million de personnes de tous âges, de tous horizons, viennent de toute la France pour défiler dans les rues de Paris, on ne peut pas comme l’a fait François Hollande, balayer cela d’un revers de la main. Qualifier la plus forte mobilisation depuis 1984 et l’école libre de

« consistante », c’est un mépris inacceptable. Alors que le texte ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de même sexe est en discussion au Parlement et que le projet sur l’accès à la PMA et la gestation pour autrui restent en suspens, la mobilisation de l’UMP et du collectif La Manif pour tous ne faiblit pas. Le débat de fond doit avoir lieu avec les Français qui doivent être consultés par référendum. ❚

RÉFORME DES RYTHMES SCOLAIRES

UNE ABSENCE DE RÉFLEXION ➜ Le décret de Vincent Peillon est conçu pour donner l’illusion

d’un changement. Il s’agit en réalité d’une simple réorganisation des dispositifs mis en place par notre majorité et qui confirme que la priorité du gouvernement est aux réformes de façade.

L

e décret de Vincent Peillon institue la semaine de 4,5 jours en primaire, suivant un calendrier qui sera fixé par les communes (rentrée 2013 ou 2014). Ce décret est non seulement déconnec­té de toute réflexion globale sur l’éducation mais s’oriente par ailleurs dans la mauvaise direction. S’il est 14

souhaitable de s’interroger sur les rythmes scolaires, il est également indispensable de les adapter à la chronobiologie des enfants. Or, le gouvernement fait la grave erreur de ne pas s’y intéresser, en négligeant complètement les études qui existent sur le sujet. En complément de la réflexion qui peut être menée sur les rythmes

scolaires, nous considérons, en effet, qu’il est important de revoir l’étalement de l’année scolaire. Chacun reconnaît que les vacances d’été sont trop longues. Pour cette raison, nous proposons un allongement de l’année scolaire de deux semaines. Les élèves auraient à suivre le même nombre d’heures

dans l’année, mais sur une période de 38 semaines, et non plus de 36 semaines. Enfin, il conviendrait éga­lement de donner au chef d’établissement la liberté d’organiser la semaine de cours dans le cadre du projet pédagogique de l’établissement. Les familles pourraient ainsi choisir librement l’établissement dans lequel elles souhaitent inscrire leurs enfants, notamment en tenant compte de l’organisation des rythmes scolaires proposée. ❚ NUMÉRO 59 n 1ER TRIMESTRE 2013

WITT/SIPA PRESS

centaines de milliers de Français qui, le 13 janvier dernier, ont manifesté leur opposition face au projet de mariage et d’adoption pour les couples de même sexe.


www.u-m-p.org

LÉGISLATIVES PARTIELLES

PREMIÈRES SANCTIONS POUR LE GOUVERNEMENT ➜ L’UMP a remporté les trois élections législatives partielles du 16 décembre dernier : en votant

pour Élie Aboud à Béziers (Hérault), Sylvain Berrios à Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne) et pour Patrick Devedjian à Antony (Hauts-de-Seine), les électeurs ont infligé un sévère désaveu à François Hollande et à la politique qu’il conduit depuis huit mois.

13e circons’est un Nous grand cription des atteignons chelem Hauts-dedes records absolus pour l’UMP, la Seine, Patrick marque concrète Devedjian dans chacune des de la réussite avait manqué quatre villes [de la de l’implantal’élection circonscription]. tion locale de au 1er tour à nos candidats et quelques voix Patrick Devedjian de leurs proxiprès. Pour ce mités avec les électeurs. de l’Hérault, Élie Aboud second tour, avec 60,04 % Mais c’est aussi un désaavait été battu dans une des voix, contre 39,96 % au veu cinglant de la politriangulaire avec le FN de candidat de gauche Julien tique menée par François 10 voix en juin Hollande et le gouvernedernier par la C’est presque ment de Jean-Marc Ayrault socialiste un carton qui, depuis huit mois, Dolorès Roqué. matraquent fiscalement Sept mois après, rouge envoyé à les classes moyennes et avec 5 000 voix Paris et au couple portent atteinte à certaines d’avance, Élie de nos valeurs fondamenAboud a complè- exécutif HollandeAyrault. tement inversé tales », a estimé le résultat, en le président de l’UMP, Élie Aboud remportant cette Jean-François Copé. Ces trois victoires partielle avec 61,91 % des Lanfried, Patrick Devedjian témoignent de la forte a progressé de 10 points suffrages, contre 38,09 % mobilisation de l'électopar rapport au mois de juin à la candidate socialiste. rat de droite et du centredernier. Patrick Devedjian « C’est un sondage grandroit et consacrent l’UMP deur nature et c’est presque voit dans son succès deux comme premier lieu un carton rouge envoyé à raisons : son implantation d’opposition et de résisParis et au couple exécuface à un candidat paratance face à la gauche. tif Hollande-Ayrault », a chuté et « un vote sanction Dans la 6e circonscription réagi Élie Aboud. Dans la contre la politique illisible de François Hollande qui ne produit pas de Ce soir, c’est résultats ». la victoire Dans la 1re circonsde l’engagement et cription du Val-deMarne, la gauche avait de la conviction. C’est un éliminée dès le exemple pour la reconquête été 1er tour. Au deuxième de la France. tour, sur les deux Sylvain Berrios candidats de droite en DR

DR

NUMÉRO 59 n 1ER TRIMESTRE 2013

lice, c’est Sylvain Berrios qui siégera au groupe UMP. Il l’a emporté avec 56,60 % des voix sur Henri Plagnol (43,40 %) qui, élu en juin sur une étiquette UMP, avait finalement rejoint l’UDI de Jean-Louis Borloo. « Ces résultats très nets sont les prémices de la reconquête des territoires voulue par Jean-François Copé », a réagi Michèle Tabarot, secrétaire générale de l’UMP. « Plus du tiers des électeurs qui ont porté la gauche aux responsabilités en juin dernier ne sont pas retournés aux urnes. Cela témoigne d’une forte démobilisation notamment de l’électorat populaire et montre que les Français s’interrogent réellement sur le sens de la politique actuelle », analyse Christian Jacob. ❚ DR

C

«

Le numéro 4 du « Mouvement des idées », la revue de débat politique de l'UMP, vient de paraître. Abonnez-vous   au 01 53 63 77 70.

15


2013 doit marquer

pour l’UMP le début de la reconquête, celle du cœur des Français et de nos territoires dès 2014 avec les élections municipales.

Ensemble, préparons la reconquête ! POUR ADHÉRER

Devenez acteur de cette reconquête en renouvelant dès aujourd’hui votre engagement à l’UMP.

➜ PAR COURRIER

En retournant ce bulletin d’adhésion et votre règlement à : TSA 51558 – 75901 PARIS CEDEX 15

➜ PAR INTERNET Sur www.u-m-p.org rubrique « J’adhère » ➜ PAR TÉLÉPHONE Au 0 825 867 867 (0,15 € TTC/min)

➜ PAR SMS Au 33 012 en envoyant UMP, votre nom, votre prénom et votre numéro de portable (coût d’envoi d’un SMS)

À nous retourner accompagné de votre règlement à l’adresse suivante : Adhésions – TSA 51558 – 75901 PARIS CEDEX 15

OUI, je m’oppose à la politique du gouvernement socialiste, *C  e soutien exceptionnel de 10 E est facultatif. Vous pouvez le déduire et ne régler que le montant de la cotisation.

je renouvelle mon adhésion à l’UMP pour 2013 :

n C otisation simple : 35 €

(11,90 € après réduction d’impôt)

Soit 25 € de cotisation et 10 € de contribution spéciale pour la reconquête des territoires*.

n C otisation couple : 45 €

(15,30 € après réduction d’impôt)

Soit 35 € de cotisation et 10 € de contribution spéciale pour la reconquête des territoires*.

n C otisation réduite : 20 €

(6,80 € après réduction d’impôt)

Soit 10 € de cotisation et 10 € de contribution spéciale pour la reconquête des territoires*. (pour les moins de 30 ans, étudiants, demandeurs d’emploi)

OUI, je fais un don supplémentaire pour les élections municipales de 2014

n 60 € (20,40 € après réduction d’impôt) n 40 € (13,60 € après réduction d’impôt) n 20 € (6,80 € après réduction d’impôt) n Autre montant : ................................... € N.B. : Votre adhésion tout comme votre don vous donnent droit à une réduction annuelle d’impôt sur le revenu à hauteur de 66 % de leur montant, dans la double limite de 20 % du revenu imposable et de 15 000 € de dons par foyer fiscal.

❏ Mme ❏ Mlle ❏ M. N° adhérent (facultatif)����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� Nom *  :................................................................................................................................ Prénom * : ���������������������������������������������������������������� Adresse *  :������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������ Code postal * : Ville *  :....................................................................... Pays *  :����������������������������������������������������������� Né(e) le * : .......... /............ /.................. E-mail : ......................................................................................Tél. portable : si adhésion couple :

❏ Mme ❏ Mlle ❏ M. N° adhérent (facultatif)����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� Nom du conjoint * :..................................................................................Prénom du conjoint * : ����������������������������������������������������������������������������� Adresse *  :������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������ Code postal * : Ville *  :....................................................................... Pays *  :����������������������������������������������������������� Né(e) le * : .................... /........... /...................... E-mail : ........................................................................Tél. portable : p Chèque à l’ordre de l’ANFUMP

p Mandat

Date : ............................. Signature :.............................................................................. MAGU1212

* Merci de remplir les champs obligatoires

Les dons à un parti politique sont plafonnés à 7 500 € par personne et par an, conformément à l’article 11-4 de la loi n° 88-227 du 11 mars 1988. Les informations que vous nous communiquez sont nécessaires à la gestion de vos adhésions, dons, et de nos relations. Elles sont exclusivement réservées à l’usage de l’UMP et de l’ANFUMP (Association nationale de financement de l’UMP) et en retournant ce formulaire, vous autorisez celles-ci à utiliser vos données pour des opérations de communication politique et de dons. Vos informations ne pourront être communiquées qu’à des cocontractants qui, en leur qualité de sous-traitants de l’UMP, n’agiront que sur les instructions de cette dernière et seront soumis à une stricte obligation de confidentialité. Certains de ces partenaires peuvent avoir des activités dans des pays situés en dehors de l’Union européenne, notamment aux fins d’hébergement des données. Vos données ne seront toutefois transférées que dans des pays présentant une protection adéquate au regard des garanties imposées par la loi du 6 janvier 1978 ou, en ce qui concerne les États-Unis, à des entités adhérant aux principes du Safe Harbor. En application des articles 38 et suivants de la loi du 6 janvier 1978, vous bénéficiez des droits d’accès, de rectification, de suppression et d’opposition aux informations vous concernant. Vous pouvez exercer ces droits en nous écrivant à l’adresse : fichiers@u-m-p.org ou à UMP-Relations extérieures, TSA 51558 - 75901 PARIS CEDEX 15 - FRANCE

MERCI POUR VOTRE SOUTIEN


Le magazine de l union 59