Page 1

Kl

Les traces de la ruée vers l’or à Dyea

Se rendre à Dyea

Avant le début de la ruée vers l’or en juillet 1897, Dyea était un village de commerce pour les autochtones. Mais en quelques mois, Dyea vit sa population monter en flèche jusqu’à 8.000 habitants environ devenant l’une des principales escales pour les prospecteurs du Klondike. Cette prospérité n’a pourtant pas duré. Son piètre port, l’avalanche meurtrière du 3 avril 1898 et l’arrivée à Skagway du chemin de fer White Pass and Yukon Route ont contribué au déclin de Dyea. En 1903, il n’y restait que 3 habitants. Depuis lors, la nature reprend possession de Dyea, offrant ainsi un excellent exemple d’évolution naturelle, “dite succession” de la forêt.

Quitter Skagway par la route Klondike Highway et tourner à gauche quand Dyea est indiqué sur le panneau. Continuer sur 9 miles (15 km), traverser le pont, tourner à gauche et suivre les panneaux “Dyea Historic Site”. Tourner à gauche 2 fois encore pour arriver au parking.

Chilkoot Trailhead

Slide Cemetery

R iya Ta r

ive

Le Service des Parcs Nationaux a acquis cette partie de Dyea en 1978, en vue de protéger et de préserver ses ressources naturelles et culturelles pour les générations à venir.

Dyea Campground & Ranger station

Des approvisionnements sur la vasière de Dyea pendant la ruée vers l’or (1898) Townsite Parking Area

Dyea Flats To Skagway 10 miles

avec l’aimable autorisation de l’University of Washington

Depuis 1978, la Piste Chilkoot et le site archéologique de Dyea portent la désignation de

National Historic Landmark

National Park Service Visitor Center

Tout vestige historique est protégé par les lois fédérales et de l’Etat. Veuillez ne pas manipuler ou enlever les artefacts ou faire bruler du bois historique.

Le parc historique national de la ruée vers l’or du Klondike.

La visite auto-guidée de Dyea


Les étapes de votre marche 1) Le parking à côté du bourbier Nelson Slough Abritant jusqu’à 8000 habitants à l’époque de la ruée vers l’or, la ville de Dyea est, de nos jours, presque invisible. Le petit nombre de traces qui demeurent vous invitent à les chercher attentivement et rendent la visite d’autant plus intéressante. Suivez les panneaux et cette carte pour vous orienter tout au long de votre visite—1,4 km au total. 2) La passerelle du bourbier Nelson Slough Le bourbier qui se trouve en-dessous de la passerelle se remplit d’eau à marée haute et en période de pluie abondante. Pendant la ruée vers l’or, c’était le bras occidental du fleuve Taiya. Lors de la dernière période glacière, cette vallée était recouverte par un glacier de plus de 1.200 mètres d’épaisseur. Aujourd’hui, la disparition du glacier – et de son poids – provoque une remontée graduelle du sol, appelée rebond isostatique ou post-glaciaire. A une vitesse extraordinaire pour un processus géologique, le sol à Dyea remonte de 2 centimètres par an. Résultat : la vallée est 2,45 mètres plus élevée qu’il y a cent ans. Etant donné l’eau peu profonde de l’Anse Taiya, la côte d’aujourd’hui est plus longue de plusieurs centaines de mètres. 3) Le Canot

Sur votre droite, cherchez le petit chemin qui vous amène à travers des arbres pour trouver les restes, assez bien cachés, d’un canot. Ce petit bateau a probablement été abandonné pendant l’époque de la ruée vers l’or où la marée haute montait très près de cet endroit. 4) Les vestiges de l’entrepôt Vining and Wilkes Ce bâtiment a servi d’entrepôt pour la ‘tonne de biens’ des prospecteurs. Pour pouvoir entrer au Canada, chacun d’entre eux devait fournir la preuve d’approvisionnements suffisants pour une année, indispensables à la survie durant l’hiver rude. Cette obligation ralentissait le voyage, bien entendu, mais finit par sauver bon nombre de vies. Situé très près de la marée haute, ce bâtiment fut construit sur des pilotis. Lorsque vous êtes aujourd’hui entouré(e) de grands arbres, avec la mer à presque 2 kilomètres d’ici, il est difficile de croire qu’il y a 100 ans, cet endroit était une côte balayée par les marées: un excellent exemple du rebond isostatique.

5) Le pré Suivez les panneaux en direction du False Front et continuez jusqu’au pré. La différence d’altitude est le travail du fleuve Taiya qui, au gré du changement constant de son cours, a effacé toute trace de la ville. Cela fait plus de 50 ans que le lit du fleuve se concentre sur l’autre côté de la vallée, permettant un développement plus important de la végétation dans ce pré. Mouettes, corbeaux, corneilles, pygargues à tête blanche, écureuils, fleurs sauvages, champignons, mousses, hépatiques et lichens ont colonisé cet endroit. 6) Les dépressions dans le sol En vous baladant dans la forêt, vous verrez de nombreux creux dans le sol. Que sont-ils, à votre avis ? Ce sont peut-

Attention Eau froide Cours rapide

Le

fle

uv

Le Plan de Dyea

L’avenue des arbres

 L’agence immobilier A.M. Gregg

Le Parking du site historique

Ta i

ya

Le quadrillage (c. 1897) N’existe plus.

Les ruines de La Grange Pullen

e

   Les vestiges de l’entrepôt Vining and Wilkes

être des latrines extérieures (des bécosses) ou des caves. Comme la ruée vers l’or fut très éphémère, certains habitants ont quitté la ville en emportant leurs bâtiments avec eux. D’autres bâtisses ont été démolies, le bois vendu ailleurs, où occupés par les pionniers jusqu’à leur effondrement. C’est l’une des rares preuves que cet endroit fut un jour habité 7) L’aire de succession forestière La taille des arbres actuels est trompeuse, ce lieu fut une prairie pendant la ruée vers l’or. L’eau de mer était alors trop proche pour que la forêt puisse s’y installer. Cette forêt n’est pas encore arrivée à maturité. En la regardant de plus près, vous verrez des épinettes de Sitka, des pruches, des peupliers et des pins tordus. La Pruche de l’Ouest sera pourtant l’arbre dominant quand la forêt aura atteint sa maturité. Cette progression du boisement constitue ce que l’on appelle la succession de la forêt. 8) La façade de l’agence immobilière A. M. Gregg Lorsque vous regardez le seule édifice à Dyea toujours ‘debout’, vous vous retrouvez sur l’artère principale du village. Les souches devant la façade furent plantées pendant la ruée vers l’or. Puisque la majorité des personnes qui s’installèrent à Dyea comptaient y rester, ils ont donné des noms aux rues, planté des arbres et bâti des maisons. Imaginez leur surprise quand la ruée vers l’or s’arrêta si rapidement, transformant une ville en plein boom en village fantôme. 9) ‘L’avenue des arbres’ De grandes épinettes de Sitka se trouvent derrière la façade. Plantés en forme de rectangle entre 1910 et 1922, ces arbres servaient probablement de brise-vent pour une des trois fermes de Dyea. 10) Le sentier vous ramenant au Parking Les petites marches descendues, tournez à gauche sur le sentier. Imaginez l’effervescence d’une ville accueillant 150 entreprises et jusqu’à 8.000 habitants. Si les évenéments se seraient déroulés autrement, à quoi rassemblerait le Dyea d’aujourd’hui ?

Merci pour votre visite du site archéologique de Dyea.

Si vous ne souhaitez pas garder cette brochure, veuillez nous la remettre afin que d’autres puissent s’en servir.

La visite auto-guidée de Dyea  

French version of the self-guided walking tour brochure offered to park visitors at Klondike Gold Rush National Historical Park at the Dyea...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you