Issuu on Google+

Scouts du Sénégal

AURORE

CEREMONIAL

1


Devant tous, Avec la grâce de Dieu, Je m'engage, sur mon honneur, A servir De toutes mes forces, Dieu, l'Eglise, et la patrie, A aider mon prochain à tous moments, A observer la loi scoute.

2


SEIGNEUR JESUS, APPRENEZ - NOUS A ETRE GENEREUX, A VOUS SERVIR COMME VOUS LE MERITIEZ, A COMBATRE SANS SOUCI DES BLESSURES, A TRAVAILLER SANS CHERCHER LE REPOS, A NOUS DEPENSER, SANS ATTENTRE D'AUTRE RECOMPENSE QUE CELLE DE SAVOIR, QUE NOUS FAISONS VOTRE SAINTE VOLONTE.

3


LES PRINCIPES -

Le scout met sa vie au service de sa foi. Le scout sert le Sénégal ; il est bon citoyen. Le devoir du scout commence à la maison.

LA LOI 1° 2° 3° 4° 5° 6° 7° 8° 9° 10°

Le scout dit toujours la vérité, il tient ses promesses. Le scout est loyal à son pays, ses parents, ses chefs et ses subordonnés. Le scout est fait pour servir et sauver son prochain. Le scout est hospitalier, il est le frère de tous. Le scout est poli, et protège les faibles Le scout voit dans la nature l'œuvre de Dieu, il aime les plantes et les animaux. Le scout sait obéir et ne fait rien à moitié. Le scout est maître de soi, il sourit et chante dans les difficultés. le scout est économe et prend soin du bien d'autrui. Le scout est propre, il est pur dans ses pensées, ses paroles et ses actes.

LES VERTUS

FRANCHISE

PURETE

DEVOUEMENT

4


LE SALUT LOUVETEAU Les louveteaux fond le salut lorsqu'ils sont en uniforme et dans les mêmes circonstances que se fait le salut scout. En civil, et lors de la promesse, le louveteau fait le demi salut. Les chefs de meute saluent toujours les louveteaux par le salut louveteau. En tout autre cas, ils font le salut scout. Le salut des deux mains ne se fait que pendant le grand hurlement.

LA LOI DE LA MEUTE Le louveteau écoute le vieux loup, le louveteau ne s'écoute pas lui - même.

LE MAITRE MOT De notre mieux !

TENUE DES CHEFS DE MEUTE Chemise : bleu roi avec pattes d'épaules à manches courtes, deux poches à soufflets. Pantalon : kaki ( garçon ) Jupe : kaki ( fille ) Insignes : officiels et de fonctions.

5


LE GRAND HURLEMENT A la fois salut, cri de joie renouvellement de la promesse, le Grand Hurlement est une manifestation très vivante de la meute. Il doit être fait avec beaucoup d'ensemble; le cadre et le moment doivent être bien choisis pour qu'il garde tout son sens. Le chef de meute appelle : Meute…meute…meute en insistant sur le dernier "meute", et en allongeant un peu la syllabe "eu". Aussitôt les louveteaux se rassemblent en cercle devant le chef de meute et au moment où celui - ci pénètre dans le cercle, ils s'accroupissent talons joints, genoux écartés, jusqu'à toucher le sol, de leurs mains rapprochées. Le chef de meute avance au milieu du cercle, le sizenier désigné entonne à ce moment, et tous se mettent à crier avec lui : Akéla…( appuyer sur la syllabe "ké" et faire claquer la syllabe "la" )…nous ferons de notre mieux, . Après le mieux, les louveteaux bondissent les deux mains contre la tête, les doigts unis la dépassent de façon à former des oreilles. Le même sizenier demande alors : "De notre mieux ?" et tous les autres répondent en abaissant la main gauche, la main droite faisant le salut louveteau : " oui, de notre mieux, mieux, mieux, mieux" !… (le oui prolongé, les mieux scandés par deux). Ils cessent de saluer et attendent en silence les indications du chef de meute. Les novices ne participent pas au Grand Hurlement. Ils laissent leur place libre en faisant deux pas en arrière.

PROMESSE LOUVETEAU "Je promets de faire de mon mieux Pour être fidèle, A Dieu, Au Sénégal, A mes parents, A la loi de la meute Et pour rendre chaque jour Un service à quelqu'un".

6


PRELIMINAIRE Tracer le cercle de parade sur le terrain. Coudre d'avance la tête de loup sur la poche gauche de la chemise. Le sizenier des noirs doit avoir deux cordes de 1 mètre chacune, nouées d'avance, et qui seront tenues par toute la sizaine. La cérémonie sera joyeuse, car c'est une fête et une joie pour un nouveau de devenir un vrai louveteau, pour les autres de le recevoir. Elle sera assez sérieuse cependant, car le garçon de huit à neuf ans s'engage très sérieusement à prononcer sa promesse. La mise en scène est difficile à comprendre à qui ne connaît pas l'histoire de Mowgli. Le chef de meute donnera donc brièvement aux parents les explications nécessaires pour qu'ils puissent prendre une part active à la cérémonie et ceci avant que les louveteaux soient en place.

LA CEREMONIE Le chef de meute arrive, salue les parents et les autorités, leur explique ce qui va se passer en insistant sur le fait qu'un nouveau va devenir membre du mouvement scout; puis il se retourne en appelant : "Meute ! Meute ! Meute ! " Toutes les sizaines accourent en criant longuement "meute" ( une fois ). Elles arrivent chacune de son côté directement à sa place, toujours la même, à la queue leu leu, si une arrivée ou un déploiement en masse est impossible. En ce cas, elles s'enroulent en dessinant un cercle de parade, et s'arrêtent chacune à sa place. Le nouveau se place à côté de son sizenier. Les parents et invités se placent de façon à voir la cérémonie. Les blancs et les bruns s'écartent pour laisser un espace entre les sizaines, et se tournent vers cheftaines afin de suivre la cérémonie sans être tentés de tourner la tête.

Chef - De notre ! Tous - Mieux! Sizenier - ( s'approche à trois pas, salut et dit ): un garçon confié à ma sizaine désire être louveteau Chef - Amène le moi. Chef - Crois- tu qu'il puisse être un bon louveteau ? Sizenier - Oui chef. Chef - Merci (prénom du sizenier ) Le sizenier salue, retourne à sa place et s'adressant au second sizenier. Va, assiste notre frère dans son épreuve

Second - Merci. ( le second suit le garçon partout où il passera durant la cérémonie ). Chef - Que veux - tu ? 7


Nouveau - Etre louveteau. Chef - Pourquoi ? Nouveau - Pour devenir un bon éclaireur et un bon routier plus tard ? Chef - C'est très sérieux… Eh bien , va demander aux louveteaux s'ils veulent de toi. Le nouveau va successivement à chaque sizaine par l'extérieur du cercle, en commençant par les blancs. Il essaie de pénétrer entre le sizenier des blancs et son voisin, mais toute la sizaine a fait demi - tour et lui barre le passage les bras étendus.

Sizenier des blancs - On entre pas chez les blancs sans connaître la loi de la meute. Nouveau - Le louveteau écoute le vieux loup, le louveteau ne s'écoute pas lui - même. Sizenier des blancs - C'est bien. Puisque tu connais la loi des louveteaux. Les blancs t'accepteront. Essaie d'entrer chez les gris. (Même jeu, la sizaine des gris faisant face au nouveau).

Sizenier des gris - On entre pas chez les gris s'en connaître le maître - mot. Nouveau - De notre mieux ! Sizenier des gris - Bien. Puisque tu connais le maître - mot, les gris t'accepteront. Essaie d'entrer chez les noirs. (Même jeu, la sizaine des noirs a noué deux cordes par un nœud plat qu'elle tient tendue).

Sizenier des noirs - On n'entre pas dans la jungle en cassant les lianes ; dénoue ce nœud. Nouveau - Voilà. Sizenier des noirs - Bien. Puisque tu sais dénouer les lianes, les noirs t'accepteront. Essaie chez les bruns. (Même jeu ).

Sizenier des bruns - Les louveteaux sont polis et saluent avant d'entrer. Le nouveau fait le salut louveteau. Sizenier des bruns - Bien. Puisque tu sais saluer, les bruns t'accepteront. Chef - Reviens ici. (Le nouveau revient se placer devant le chef).

Chef - Louveteaux, allons- nous recevoir ce garçon à la meute ? Tous - Oui…. (cri prolongé) Chef - Croyez- vous qu'il sera un bon louveteau ? Tous - Oui. Chef - Le promets- tu ? Nouveau - Oui. Chef - de tout ton cœur ? Nouveau - De tout mon cœur.

8


Chef - Mais … (prénom du louveteau ) tu ne peux rester à la meute qu'avec la permission de tes parents ? (Si les parents sont à la cérémonie, le chef lui demande d'aller leur demander la permission). Chef - l’as- tu demandée ? Nouveau - Oui. Chef - Puisque tu es fils de Dieu, recueille toi un instant et demande à Dieu de soutenir ta promesse. (tout le monde se recueille avec le nouveau). Chef - Va demander à ton aumônier la bénédiction de Dieu. Le nouveau va s'agenouiller devant l'aumônier qui le bénit en disant :

Aumônier - Que la bénédiction du Dieu tout puissant, Père, Fils et Saint- Esprit descende sur toi, et y demeure à jamais (ceci s'il est chrétien ).

Nouveau - AMEN. Chef - A présent, sachant qu'à la maison, comme à la meute, tu seras un bon louveteau, joyeux, obéissant et franc, tu peux prononcer ta promesse. (Le nouveau récite en faisant le salut :) " Je promets de faire de mon mieux pour être fidèle à Dieu , au Sénégal, à mes parents et à la loi de la Meute et pour rendre chaque jour un service à quelqu'un". Le chef de Meute lui serre la main gauche en faisant le salut louveteau de la main droit (demi salut ) le louveteau va serrer la main de l'aumônier et revient se placer en face du chef.

REMISE D'ETOILES OU DE BREVETS Il n'y a pas de cérémonial dans ce cas. Mais lorsqu'un louveteau reçoit une étoile ou un brevet, toute la meute en est fière, et l'insigne est remis au cours d'une cérémonie vivante et très simple : les louveteaux sont en cercle de parade, en uniforme ; Akéla entonne un chant, donne une explication à ce qui va être fait et remet l'insigne au louveteau. Pour la remise d'un brevet, le louveteau peut prononcer un engagement spécial que la meute aura choisi, il peut aussi à ce moment, attacher le flot au mât de meute. Chaque meute peut avoir des traditions particulières pour ces cérémonies.

MONTEE A LA TROUPE Toute la vie de la meute est préparation de cette montée. La préparation plus immédiate du louveteau qui va devenir éclaireur a du se faire dans les semaines précédentes par les soins conjugués du chef de meute, du chef de troupe et de l'aumônier.

9


POUR LA CEREMONIE: La meute a préparé son mât et le tracé du cercle de parade. La troupe, son pavillon ( s'il y a un mât ) , et l'étendard. La troupe se rassemble en rectangle avant l'arrivée de la meute. Les louveteaux arrivent à l'appel du chef de meute, comme pour une promesse. Une fois en cercle, ils peuvent chanter quelques couplets d'un chant qu'ils aiment bien. Chef de meute, en dehors du cercle, annonce, tourné vers la troupe, que le louveteau ( prénom et nom ), va monter à la troupe ; que c'est un grand honneur pour la meute qui a préparé un éclaireur de plus ; dit ses regrets de perdre un bon louveteau , rappelle brièvement sa carrière… Puis, s'adressant à celui - ci, il l'invite à enter dans le cercle de parade pour recevoir une deuxième et dernière fois le Grand Hurlement qui sera l'adieu de toute la meute, et que dirige un sizenier désigné à l'avance. Différentes cérémonies d'adieu sont possible : le louveteau faisant le tour du cercle en serrant toutes les mains, ou bien restant au milieu du cercle et le sizenier de chaque sizaine venant lui dire au revoir, ou encore la meute se précipitant sur lui pour lui serrer la main, et se remettant en cercle au signal du chef de meute.

La meute peut alors lancer un chant ou cri en signe d'adieu. Puis le chef de meute appelle le louveteau et l'accompagne jusqu'au rectangle formé par les éclaireurs. A ce moment, les blancs et les bruns s'écartent, ouvrant le cercle, pour permettre à tous de suivre la cérémonie sans tourner la tête. Le chef de troupe et l'aumônier s'avancent jusqu'à la limite du rassemblement. Le chef de meute, par quelques mots présent le garçon au chef de troupe et à l'aumônier. Le louveteau salue son chef de meute. Le chef de troupe le conduit jusqu'à l'étendard que le louveteau salue. Puis le louveteau se retourne et le chef de troupe le présente à la troupe qui salue. La troupe peut alors chanter un chant approprié. Après quoi le chef de troupe indique que le louveteau ( nom et prénom ) est confié au chef de patrouille des… Le louveteau garde son uniforme et ses insignes jusqu'au jour de sa promesse. Il n'est pas semblable au garçon qui entre directement à la troupe ; il fait déjà partie de la fraternité scoute et devrait faire sa promesse beaucoup plus rapidement qu'un novice ordinaire.

10


LE MAT DE MEUTE Le mât de meute a 1,50 mètre de hauteur au minimum; Il porte à son sommet une tête de loup ou un loup représenté en entier dans n'importe quelle position. Le loup ou la tête de loup peut être découpé dans du métal ou du bois ou sculpté dans la masse. Toute meute qui se fonde possède un mât de meute. Elle peut toujours le porter ou le montrer en public, mais si tous les louveteaux de plus de 10 ans et qui ont plus de 10 mois de présence à la meute ont leur deuxième étoile, on ajoute au mât une flamme jaune. Chaque fois qu'un louveteau a gagné un brevet il attache au mât, sous l'emblème, un ruban de la couleur de l'insigne gagné ( religion blanc ; intelligence bleu ; habileté manuelle jaune ;service du prochain rouge , aptitudes physiques vert ) sur lequel est écrit son nom. On peut aussi ajouter les autres honneurs gagnés par la meute. Dans une unité nouvelle, le chef de meute peut mettre la première et la deuxième étoile sur des rubans gris. On peut aussi planter dans le mât un clou à tête de laiton chaque fois qu'un garçon est reçu à la meute et devient "patte - tendre". Au chef de meute et aux louveteaux d'inventer. A la fin de l'année, le chef de meute glisse sur le mât un anneau portant la date, de façon à séparer les rubans de l'année de ceux qui seront gagnés l'année suivante. Le but de cet emblème et de stimuler l'activité des louveteaux et de les encourager à travailler pour l'honneur de la meute.

LE SIGNE SCOUT L'usage s'est établi que les scouts du monde entier se serrent la main gauche quand ils se rencontrent en échangeant le signe scout. Le signe scout se fait avec la main droit, le pouce sur l'ongle du petit doigt, les trois autres étendus verticalement. Un novice ne peut faire le signe scout, il donne la main droite. Les différents signes sont : - le demi - salut. - Le salut du fanion. - Le salut brandi. Le demi - salut se fait pour la promesse et lorsque des scouts se rencontrent pour la première fois de la journée ou lorsqu'ils sont en civil. En marche : en formation, tout le monde salue. Un novice salue en se découvrant ; s'il est louveteau, il salue à deux doigts jusqu'à la promesse. Le salut est dû : - à tous les membres des associations scoutes - au drapeau sénégalais et à tout autre drapeau National ainsi qu'aux étendards scouts - aux autorités ecclésiastiques, civiles et militaires, dans les circonstances officielles.

11


LE SALUT BRANDI Le salut brandi se fait uniquement pendant le refrain du chant de la promesse, et pour la voûte d'honneur. Lever le bras droit tendu à 45° en avant, la main faisant le salut. Avec fanion : saisir le fanion environ au tiers de sa hauteur et l'incliner dans le prolongement du bras tendu. La pointe du bâton doit être en arrière et non au creux de l'aisselle ( pour éviter des accidents).

REMARQUES GENERALES Pour croiser une personne à saluer, commencer le salut six pas devant celle - ci et le prolonger jusque après l'avoir dépassée. S'il faut l'aborder, s'arrêter à trois pas, le buste bien droit, joindre vivement les talons et saluer en regardant bien en face. Le porteur d'un pli ou d'un paquet salue et remet l'objet de sa main droite; puis il recule de deux pas et se tient au "Toujours prêt" tant que le chef ne dit rien. Il ne faut pas donner sa main gauche aux personnes non scoutes : loin d'être flattées, elles ne pourraient que s'en étonner, sinon s'en offenser.

CEREMONIES FUNEBRES - Rencontre d'un convoi. Tout le monde s'arrête. On salue. Tenir le bâton à deux mains, la main droite au dessus de l'autre et presque à la hauteur du village, et incliner la tête vers le bâton. -

Escorte d'un convoi : bâtons sous l'aisselle, pointe vers la terre.

12


VEILLEE DE PROMESSE La veillée de promesse est une occasion de prière et de réflexion, pour l'aspirant et pour les autres. C'est aussi une manifestation de fraternité, de tous les membres de la troupe, solidaires de la promesse qui va être faite.

CEREMONIAL La veillée de promesse a toujours lieu au camp, à l'occasion d'une sortie, à la paroisse, ou dans un site bien approprié. Son cadre est un haut lieu: Chœur de l'église, calvaire, oratoire, site naturel magnifique, où sera fixé l'étendard. Les récipiendaires et les scouts ayant fait leur promesse, sont munis d'un cierge. C'est la patrouille de l'aspirant qui en règle l'ordonnance en accord avec la maîtrise. (prévoir une durée maximum de 1 h 50 mn). La veillée proprement dite débutera par le chant : Notre dame des éclaireurs autour d'un feu. Le feu est le symbole de l'unité; c'est également la lumière qui éclaire. Les scouts, lorqu'ils s'approchent pour allumer leur cierge, se rappelleront qu'ils se nourrissent à la même source de lumière qu'ils doivent chacun transmettre dans leur milieu pour l'y faire rayonner. Un cercle sera fait autour de ce feu. Le ou les récipiendaires se retrouveront dans le cercle sur la même ligne. Prés du feu, le chef de troupe fait l'évocation de figures marquantes, des étapes du récipiendaire, depuis son entrée à la troupe. Il explique aussi le sens de la promesse. Puis le chef de troupe invite le ou les récipiendaires à venir allumer une bougie, l'un après l'autre. Ensuite une procession conduira les scouts en direction du lieu saint choisi. En tête les récipiendaire avec leur bougie allumée, puis ceux qui ont déjà

fait leur promesse, enfin les garçons qui ne l'ont pas encore faite. Au fur et à mesure qu'ils arrivent à l'oratoire, ils se placent : les récipiendaire côte à côte, en face et à 5 mètres de l'autel ou du lieu saint ; les aînés qui ont déjà fait leur promesse en demi cercle à deux ou trois mètres derrière les récipiendaires. Tous sont alors debout. La distance entre l'oratoire et le feu doit être telle que le chant entonné au début de la procession ne finisse pas avant que tous se soient placés. Aussitôt après le chant, un scout lit un passage de la bible. Puis le chef de patrouille, le fanion dans la main droite, s'avance et pose la main gauche sur l'épaule du garçon qui est confié à sa patrouille et dit : " Mon dieu, nous vous offrons la promesse de X…." ( et il formule à haute voix une intention répondant à la circonstance ). Ensuite un autre scout lit un passage d'un héros ou d'un saint ( ex. Martyrs de l'Ouganda, ou Aloys Lokwandé ). On respecte une ou deux minutes de silence, et le second s'approchant du récipiendaire dit : " Notre dame des éclaireurs, etc.…, bénissez la promesse de X….", les mains tendues vers le ciel. Alors le second de patrouille entonne le cantique des patrouilles. Tous se mettent à genoux quand on chante : " Tes scouts qui s'agenouillent ". les scouts gardent cette position, seul le récipiendaire reste de bout. Un moment de réflexion suit, et le garçon choisit à haute voix un modèle de vie, puis va demander la bénédiction de ses insignes à l'aumônier. Alors le chef de troupe lui laisse l'honneur de plier l'étendard et de le ramener à la maîtrise. Tous sortent, laissant le récipiendaire dans une méditation d'environ 1/4 d'heure. Celui ci y sera aidé par des textes préparés d'avance et mis à sa disposition.

13


C.T. - Quelle est la première obligation LA PROMESSE Il faut garder à cet engagement son caractère d'émouvante simplicité. Les parents des récipiendaires peuvent toutefois être présents. Le nombre des récipiendaires ne devra pas excéder quatre fois. 1° La troupe tenue se rassemble en forme de rectangle occupant trois côtés, le quatrième étant formé par les parents et l'assistance. Un chef de patrouille placé devant le mât tient en main l'étendard de la troupe. Les patrouilles sitôt placées sont mises au " toujours prêt " par le premier chef de

patrouille. 2° Le chef de troupe et l'aumônier viennent se placer au pied du mât, face à la troupe. A leur arrivée, le premier assistant commande le " toujours prêt " et le salut, du geste ou de la voix. Le chef de troupe appelle le récipiendaire ( prénom et nom ) qui vient se placer au centre accompagné de son chef de patrouille qui se tient derrière lui.

LA CEREMONIE C.T. - Que désires - tu ? A. - Devenir Scout du Sénégal. C.T. - Pourquoi ? A. - Pour apprendre à mieux servir Dieu, et mon prochain. C.T. - Quels avantages matériels en attends - tu ? A. - Aucun. C.T. - Quelles sont les trois vertus principales des Scouts ? A. - Franchise, Dévouement, et Pureté.

du scout ? A. - La bonne Action quotidienne. C.T. - Connais tu la loi scoute et les principes des scouts du Sénégal ? A. - Oui Le chef de troupe interroge le récipiendaire sur un ou deux articles de la Loi.

C.T. - Promets - tu d'observer fidèlement les principes de la loi, tous les règlements de l'Association des Scouts du Sénégal ? A. - Oui de tout mon cœur. C.T. - Combien de temps ? A. - S'il plaît à Dieu, toujours. C.T. - Confiant en ta loyauté, nous t'admettons à prononcer la promesse des scouts du Sénégal. Le récipiendaire vient fléchir le genou devant l'aumônier. Il tend ses mains implorant la bénédiction de Dieu, de même que l'aumônier et le reste de la troupe. L'aumônier donne alors sa bénédiction au récipiendaire.

Aumônier : Que la bénédiction du Dieu tout puissant, Père, Fils et saint - Esprit par l'intermédiaire de Notre - Dame des Eclaireurs descend sur toi et y demeure à jamais. Le récipiendaire répond : Amen, puis recule de deux pas, lève la main droite et fait le salut scout, pose la main gauche sur la hampe de l'étendard incliné devant lui horizontalement du chef, la troupe salue. Le récipiendaire dit alors : DEVANT TOUS AVEC LA GRACE DE DIEU,JE M'ENGAGE SUR MON HONNEUR,A SERVIR DE TOUTE MES FORCES DIEU , L'EGLISE ET MA PATRIE, A AIDER MON PROCHAIN A TOUS MOMENTS, A OBSERVER LA LOI SCOUTE. 14


C.T. - Désormais, tu fais partie de la grande fraternité scoute. Le récipiendaire s'approche. Le chef lui fixe l'insigne béni durant la veillée de la promesse, et lui serre la main. Le récipiendaire serre les mains, salue les chefs et retourne au centre où son patrouille lui attache la barrette de patrouille et lui serre la main. Si le chef de patrouille investi, l'aspirant lui prête obédience en plaçant sa main gauche dans la main gauche de son chef de patrouille qui la recouvre de sa main droite, tandis qu'il dit : A.

- Je te promet de t'obéir comme au

chefs, de t'aider comme un frère aîné et d'être loyal à la patrouille. Tous deux se tournent vers les chefs. C. T. - Eclaireur…à la patrouille Le récipiendaire salue pour la première fois la troupe qui lui rend son salue au commandement de l'assistance. Puis, accompagné de son chef de patrouille, il va reprendre sa place où il se tient au "Toujours Prêt". Le chef adresse quelques mots à la troupe ou prie un invité de le faire. Avant cette allocution, qui doit être très courte ( quatre minutes maximum ), l'assistant commande "Repos". La troupe étant remise au "Toujours Prêt", le chef entonne le chant de la promesse, puis le chant national des S.D.S. A la fin des chants, le chef confie la troupe à un assistant. La troupe se rassemble, étendard en tête et s'éloigne en chantant.

L'INVESTITURE D'UN CHEF DE PATROUILLE La troupe se rassemble comme pour une cérémonie de promesse. Le fanion et la cordelière du C. P. à investir sont tenus par un C. P. investi, à défaut un A. C. T.

Le C. T. - X…( nom et prénoms ). ( Le future chef s'avance au centre face au pavillon et salue. Les autres C. P. se placent derrière lui ). Le C. T. - Tes garçons t'ont choisi pour chef. La cour d'honneur approuve ce choix. Es - tu prêt à donner en tout l'exemple ? X… - Oui, chef. Le C. T. - A conduire ta patrouille avec courage et patience ? X… - Oui, chef. Le C. T. - A faire observer la loi scoute ? X… - Oui, chef. Le C. T. - Et les règlements des scouts du Sénégal ? X… - Oui, chef. Le C. T. - Désormais, tu es le chef de la patrouille, responsable devant Dieu de chacun de tes garçons, et prends la direction des…(Totem de la patrouille ). Le nouveau C. P. salue et dit : "Je te remercie, chef et je te promets de t'obéir fidèlement, de t'aider en tout mon pouvoir pour la bonne marche de la troupe, d'aider en tout mes frères scouts de la patrouille des…( nom de la patrouille ), dont Dieu me fait aujourd'hui chef et gardien". Le chef lui remet alors la cordelière kaki ( les 2 bandes blanches doivent être cousues d'avance à leur place ) et son bâton portant le fanion de sa nouvelle patrouille. Le nouveau chef de patrouille salue la maîtrise scoute, puis serre la main des chefs et des C. P., qui retournent alors à leur place. Il se met ensuite face à sa patrouille et après avoir fiché son fanion en terre, reçois l'obédience de celle - ci. Puis il soutient de sa main gauche toutes les mains gauches réunies de ses garçons et les recouvre de sa main droite pendant que ceux - ci disent ensemble :

15


-

" Je te promet de t'obéir comme au chefs, de t'aider comme un frère aîné et d'être loyal à la patrouille".

Si la cérémonie se termine par un défilé, le nouveau promu et sa patrouille se mettent en tête.

PRIERE DES CHEFS DE PATROUILLE "Seigneur Jésus - Christ, qui malgré ma faiblesse m'avez choisi pour chef et gardien de mes frères scouts, faites que ma parole et mes exemples conduisent leur marche aux sentiers de votre loi ; que je sache leur montrer vos traces divines dans la nature que vous avez créée, leur enseigner ce que je dois, et conduire ma patrouille d'étape en étape jusqu'à vous, ô mon Dieu, dans le camp de repos et de joie où vous avez dressé votre tente et la nôtre pour l'éternité. Amen."

LE FANION DE PATROUILLE C'est une flamme à pointe arrondie en ogive, se présentant comme la juxtaposition d'un carré et d'un triangle. Il mesure 25 cm de haut et 40cm de long. La couleur du fond du fanion est celle de la tresse extérieure du flot de la patrouille. Une tresse de 2 cm de large à la couleur de la tresse intérieure borde le fanion. Celui - ci porte de chaque côté et à la couleur de la tresse intérieure du flot, la silhouette de l'animal - emblème tournée face à la hampe, ainsi que le numéro de la troupe et l'initiale de la ville à la point. Il peut porter dans l'angle supérieur l'insigne de la spécialité de la patrouille.

DISPOSITIONS GENERALES Le fanion de patrouille est fixé au bâton scout du C. P. (1,40m). Il ne peut être porté que par celui - ci, ou en son absence par le second. Il doit être entouré d'honneur et de respect ; il ne sera jamais couché sur le sol. Les fanion de patrouille ne se hissent pas au mât. Si la messe est dite au camp, ils peuvent être plantés en terre autour de l'autel.

L'ETENDARD DE TROUPE L'étendard est formé d'un d'étamine de laine de 1 mètre, de couleur verte ; il est frappé au recto et verso, au centre dans un cercle de 40 cm de diamètre, de l'insigne officiel des S.D.S. dans l'angle supérieur côté hampe figure le nom de la troupe, son numéro, le nom de la ville et l'année d'affiliation ; ces inscriptions sont brodées ou imprimées or et inscrite dans un carré de 30 cm de côté. L'étendard est fixé par 7 ganses à une hampe de 2 m. 10 terminée par un lys en métal découpé et argenté. A la base du lys sont attachés deux rubans aux couleurs nationales de 1 m de long sur 6 cm de large. L'étendard est porté par un assistant de troupe ; il est encadré par 2 éclaireurs. Le porte - drapeau et son escorte ont des gants blancs. En marche et dans la position du "Toujours Prêt" l'étendard se porte verticalement du côté droit du corps, le bras droit allongé, le bras gauche replié à la hauteur de l'épaule. Au repos, l'étendard est tenu hampe à terre du côté droit du porteur, comme un bâton scout ordinaire.

16


DISPOSITIONS GENERALES L'étendard est remis à la troupe le jour de sa renaissance ou de son affiliation. Il demeure la propriété de l'Association et cas de suspension doit être renvoyé au Quartier Régional. En cas de deuil national ou de deuil dans l'Association, l'étendard est cravaté de crêpe pendant le temps prescrit. A la base ou au local une place d'honneur lui est réservée. Au camp l'étendard est placé au pied du mât quand les couleurs sont hissées et qu'il n'y a pas de flamme scoute. Il n'est jamais hissé au mât. Si la flamme est hissée, l'étendard est placé dans l'enceinte du Kraal.

CEREMONIES La présence de l'étendard est obligatoire lors des cérémonies scoutes, lors des cérémonies officielles, religieuses ou civiles, auxquelles, participent les scouts du Sénégal. Dans un rassemblement, l'étendard se place derrière le drapeau sénégalais avec son escorte. L'escorte du drapeau est composée de 5 scouts gantés.

LA FLAMME SCOUTE En étamine de laine, la flamme scoute a la forme d'un tringle arrondi au sommet ( 80 cm de base, 1m 80 de battant ). Le fond vert est chargé recto - verso de l'insigne officiel. La base de la flamme est bordée d'une étoile jaune engainant une corde terminée par un cabillot d'un côté et un œillet épissé de l'autre.

HONNEURS A RENDRE A LA FLAMME : La flamme scoute est hissée sur une branche distincte, après ou en même temps que le pavillon et rentrée avant ou en même temps que lui. La flamme scoute est mise en berne lorsque l'étendard est cravaté de crêpe.

DEFILE ORDONNANCE GENERALE : Seul le pas cadencé donne une impression d'ordre, de discipline et de cohésion. Indiquez la cadence au départ très discrètement. Evitez l'abus du sifflet. Ne faites pas marquer le pas. Les chefs d'Unité doivent vérifier fréquemment que leurs unités ne sont pas. Les cheftaines défilent avec les louveteaux. . Dans le cas où plusieurs troupes participent au défilé chaque étendard précède son unité.

17


DISLOCATION A l'issue d'un défilé, à partir de l'échelon district, le drapeau sénégalais et son escorte, le commissaire et l'Aumônier de l'échelon le plus élevé sortent du rang. Les unités défilent devant eux en regardant le drapeau. Avant la dislocation, il est conseillé de faire une réunion massive et ordonnée autour du drapeau et des commissaires et de terminer par le cri des scouts du Sénégal.

LES ROUTIERS : TENUE Chemise grise, Pantalon kaki, Foulard de Région

INSIGNES - Communs à tous : insignes de poitrine, écusson national, bande S.D.S. - Compagnons : Flots marrons - Apprentis : Flots gris - Après le départ : barrettes R.S. en métal.

REMARQUES Les cheftaines ne portent pas de bague de foulard ; elles font le même nœud que les louveteaux, à moins qu'elles soient brevetées.

TENUE DES CHEFS Les chefs routiers portent la même tenue que les routiers ; les chefs de tous rangs et les stagiaires portent la tenue des éclaireurs. Les chefs portent les mêmes insignes, et dans les mêmes conditions que les éclaireurs et les routiers. Les chefs brevetés portent le foulard gris clair avec un rectangle portant le nœud de carrick tissé blanc, la bague de foulard à 2 torons et le bague de bois.

INSIGNES DES CAMPS DE FORMATION : 1° Camps Nationaux d'Entraînement (C.N.E. ) Les maîtres de camp et assistants portent les insignes de leur rang, à savoir : vert pour le chef de camp, et vert et brun pour les assistants. Ils portent le foulard du camp. 2° Camps Ecoles Préparatoires (CEP l et CEP l l ) même encadrement.

18


REMARQUES SUR LE PORT DES INSIGNES Etoiles : Seules comptent les années effectives d'activités scoutes. Les étoiles se portent jusqu'à la montée à la communauté, en nombre minimum et sur un seul rang, au dessus de la poche gauche. Les fonds bicolores sont interdits. Les insignes de fonction : Les insignes de fonction doivent être retirés dès que ne sont plus effectivement remplis les devoirs de cette fonction. Ainsi tout éclaireur sortant de la troupe pour entrer dans une communauté retire les baguettes de patrouille, insignes de classe, badges et bandes. L'ancien louveteau garde son uniforme jusqu'au moment où il a terminé ses épreuves d'aspirant. Décorations : Se portent sous la forme de barrettes sur le côté gauche de la chemise et à l'occasion des cérémonies. Il n'est pas d'usage de porter d'autres décorations que les décorations officielles. Médailles : sont interdites. Les aumôniers doivent porter dans les cérémonies scoutes, croix et cordelières grise de modèle réglementaire. Insignes civile : c'est l'insigne de poitrine.

ENGAGEMENT DE CHEF Un chef ou une cheftaine n'exerce officiellement ses fonctions qu'après son investiture. Celle ci est obligatoirement faite par le C. D. ou en sa présence. L'unité ou le groupe étant rassemblé au "Toujours Prêt", le Commissaire de District appelle le chef qui avance au centre de la place et salue. Le C. D. : Es- tu prêt, X…, à prendre les responsabilités de la…? - Oui chef Le C. D. : L’acceptes- tu pour servir, et sais- tu que c'est charges d'âmes que tu prends ? - Oui, je la prends avec la grâce de Dieu. Le C. D. : La tâche qui s'offre à toi est magique ; elle est aussi lourde de responsabilités. Tes garçons te regardent et ils devront trouver toujours en toi l'exemple de l'idéal scout. Le sais- tu bien ? - J'ai conscience de la portée de mon engagement et je ferai de mon mieux pour m'y tenir. Le C. D. peut alors lire un ou deux textes tirés de l'Evangile montrant la signification du rôle de chef pour un chrétien.

Le C. D : Renouvelle donc ta promesse et engage- toi officiellement vis - à - vis du mouvement. Le chef demande la bénédiction de l'aumônier. Le C. D. : Saluez. Le chef lève la main droite au signe et dit : - Devant tous, avec la grâce de Dieu, je m'engage sur mon honneur, à servir de toutes mes forces Dieu, l'Eglise et la Patrie, à aider mon prochain à tous moments, à observer la loi scoute. Je m'engage en outre comme chef à donner à tous un exemple de vie chrétienne, à me

19


mettre au service de mes garçons, à observer et à faire observer les méthodes et les règlements de l'Association des scouts du Sénégal et à suivre loyalement les directives qui me seront données par mes chefs.

Le C. D. : Prêt. Voici les insignes de ta fonction ; ils témoignent de ton engagement. Le chef salue, serre la main du C. D. et va se placer à côté. Il reçoit alors l'obédience de ses assistants. L'assistant se place devant le chef d'unité et dit : - Chef, je te promets mon aide pour servir avec toi la N… Le chef d'unité salue, serre la main et le remercie.

RECONNAISSANCE OFFICIELLE C'est au commissaire de région qu'il appartient de procéder à la reconnaissance officielle d'une unité ou d'un groupe. Cette cérémonie comporte la présentation des unités et des chefs, l'engagement de ceux - ci de pratiquer les méthodes et règlements des scouts du Sénégal, la vérification par le commissaire de région que les conditions de nomination des chefs et toutes les formalités administratives sont remplies et enfin, la remise de la lettre de reconnaissance et de l'étendard. En présentant les unités, le chef de groupe retracera en quelques mots brefs, l'historique du groupe et conclura en s'engageant au nom des chefs aumôniers à respecter règlements et méthodes de l'Association. Dans sa réponse, le Commissaire de Région insistera sur l'honneur du Mouvement que les chefs et garçons vont désormais engager, et on terminera en disant : Au nom du président du CG des scouts au Sénégal, je déclare que la N… est désormais reconnue comme unité de l'Association des scouts du Sénégal. En signe de quoi, je lui remets cette lettre officielle de reconnaissance et son étendard de troupe. S'il y a lieu, il est alors procédé à l'investiture des chefs et à l'obédience des assistants.

LES EMBLEMES Dans l'Association des scouts du Sénégal, on distingue les emblèmes nationaux, emblèmes de la patrie (drapeau et pavillon ) et les emblèmes propres, mât de meute, étendard de troupe, fanions de communauté, fanions de patrouille, flamme scoute.

LE DRAPEAU SENEGALAIS C'est un étoffe carré mesurant 90 cm de côté et divisé en 3 bandes verticales successivement vert, jaune et rouge. Le jaune est frappé en son milieu d'une étoile verte à cinq branches. Le bord libre de la bande verte est fixé rigidement à une hampe ; les trois autres côtés du carré sont bordés d'une frange or de 6 cm de large. La hampe est surmontée d'un lys stylisé. Sur la bande verte côté hampe et en haut, figurera l'inscription "Scouts du Sénégal".

20


PORT DU DRAPEAU Le drapeau Sénégalais est porté par un chef en gants blancs ; il est toujours escorté par 5 garçons également en gants blancs. Normalement, le drapeau Sénégalais est porté de façon suivante : l'extrémité inférieure de la hampe tenue d'une main au niveau de la ceinture et appliquée contre la plaque du ceinturon, ce qui évite tout accident ; l'autre bras tendu tenant la hampe de façon que celle - ci fasse avec la verticale un angle de 45°.

HONNEURS A RENDRE AU DRAPEAU Le drapeau Sénégalais porté officiellement par un corps constitué, doit être salué par tous les scouts.

DISPOSITONS GENERALES Le Q.G. détient le drapeau officiel de l'Association. Les régions possèdent seules un drapeau Sénégalais réglementaire. En cas de deuil national, le drapeau Sénégalais est cravaté de crêpe pendant le temps prescrit. Le drapeau est conservé à la Région où une place d'honneur lui est réservée.

CEREMONIES : La présence du drapeau Sénégalais est obligatoire dans les cérémonies officielles auxquelles participent les scouts du Sénégal en corps constitué. Dans un rassemblement, le drapeau Sénégalais se place immédiatement à droite du chef qui commande le rassemblement. Jusqu'au "Toujours Prêt", il est tenu hampe à terre du côté droit du porteur, le coin inférieur de l'étoffe étant maintenu contre la hampe. A la dislocation, il est ramené hampe à terre et remis immédiatement dans sa housse. Au cour d'un défilé, ou d'une quelconque manifestation de plein air, le drapeau Sénégalais est porté. Pendant les haltes, le drapeau est tenu hampe à terre. Pour présenter le drapeau Sénégalais dans un rassemblement scout, on fait placer son porteur et son escorte hors de vue du rassemblement ; après le commandement "Toujours Prêt", le drapeau vient se placer face aux scouts qui saluent et chantent l'hymne national.

CEREMONIES RELIGIEUSES Dans une église, c'est normalement l'étendard scout de l'échelon le plus élevé qui prend place dans le chœur du côté de l'Epître. Il doit être tenu à l'horizontale pendant "l'homo factus est" et pendant la consécration. Le porteur incline également la tête.

21


LE PAVILLON ET LES COULEURS Rectangulaire, le drapeau Sénégalais possède au bort libre de la bande verte, une étroite bande de forte toile jaune engainant la corde. A l'extrémité supérieure de celle - ci, juste au - dessus du pavillon est fixé le cabillot. L'extrémité inférieure présente un œillet épissé. Il est toujours fixé à une drisse sur le mât de pavillon.

CEREMONIAL DES COULEURS Le pavillon ne peut être hissé ou rentré que suivant le cérémonial des couleurs. Par "couleurs", il faut entendre le pavillon déployé.

ENVOI DES COULEURS : les couleurs sont hissées à l'ouverture du camp ainsi que chaque matin au premier rassemblement de la journée. La cérémonie des couleurs doit être brève mais bien préparée. Elle peut être divisée en trois temps : 1° Préparation - Le servant se rend avec l'aide au Kraal un quart d'heure avant les couleurs pour prendre le pavillon. Il le porte au pied du mât, vérifie le libre jeu de la drisse et fixe le drapeau, cabillot en haut. Deux minutes avant les couleurs, lorsque le chef arrive, ils doivent se trouver au pied du mât, à la même ligne, l'un et l'autre tournés vers le rassemblement. Cette position ne doit être quittée en aucune circonstance pendant les couleurs. Le servant tient le pavillon sur les avant - bras et l'aide tient la drisse tendue, prêt à la manœuvre. 2°Cérémonie des couleurs - Un assistant rassemble l'unité et la présente au chef. Après le "Toujours Prêt", le chef commande : "attention pour les couleurs". A ce moment, les garçons suivent des yeux la lente montée des couleurs. Quand les couleurs sont à bloc, on chante l'hymne national ; puis le chef commande : "Prêt", les servant fixent alors la drisse au mât. Le chef lance le cri : "Pour le Sénégal" auquel les scouts répondent : "Dieu nous garde". 3° Dislocation - C'est seulement alors que l'on procède à la rupture du rassemblement.

RENTREE DES COULEURS : Le soir, au coucher du soleil, la patrouille D'honneur ou l'équipe de service descend les couleurs. Le servant donne un coup de corne long et des coups brefs quand le drapeau commence à descendre. Chaque scout quelque soit son activité se met au "Toujours Prêt" à l'endroit où il se trouve, jusqu'au coup de trompe long annonçant que le pavillon est arrivé en bas du mât. L'équipe ou la patrouille le remet ensuite dignement au chef qui le dépose à la place qui lui est réservé. Bon ordre et discipline sont deux qualités scoutes, le respect du symbole du Sénégal doit être tout naturel à ceux qui ont promis de servir leur pays. 1. Les louveteaux sont appelés au cri de : "Meute, meute, meute…" lancé par la cheftaine. Ils rassemblent en demi - cercle autour du mât. 2. La cheftaine commande ensuite : " De nôtre", auquel les louveteaux répondent : "mieux". Le reste de la cérémonie se déroule comme pour les éclaireurs.

22


DISPOSITIONS GENERALES : Le pavillon Sénégalais doit flotter au centre de tout camp fixe au rassemblement scout. Le mât doit être de préférence lisse. Il doit ne doit porter aucun emblème, marque ou pavillon de service. Le pavillon est hissé à la tête du mât. Les pavillons étrangers doivent être hissés sur des mâts distincts et à la même hauteur. Il doit toujours être propre. Il n'est pas bénie. Le pavillon est mis en berne pour un deuil national. Pour le mettre en berne, le hisser jusqu'à mi drisse.

DEUIL Pendant la durée habituelle, port d'un losange noir sur la manche gauche. A la mort d'un garçon de l'unité, la durée du deuil est décidée par la cour d'honneur. S'il s'agit d'un chef supérieur, cette durée est établie d'autorité pour tout le ressort et pour une ou plusieurs branches. En outre sont cravatés de crêpe noir les emblèmes propres des échelons et unités en deuil.

SUNU GAL TA KANAM L'ACCLAMATION DES SCOUTS DU SENEGAL Elle s'exécute dans les grandes circonstances ou en l'honneur d'un chef ou d'un visiteur de marque, sur le rythme de Hip ! Hip ! Hourrah ! et la troisième fois CIA - KA - NAM. Le chef qui l'annonce dit : "Scouts, je vous propose le cri national en l'honneur de…" Le chef, s'avance d'un pas et en même temps lève le bras comme pour prendre son élan en brandissant dans un geste circulaire son poing et en criant distinctement "SUNU GAL, "GAL" étant prononcé lorsque le bras arrive au bout de sa course et énergiquement. Tous les scouts brandissent aussitôt leur poing en répondant sur le même ton : "TA KANAM" !, prononcé d'un seul trait et vivement, quand on n'entend pus rien, le chef recommence une deuxième, puis une troisième fois. La réponse suit de même.

23


LES LOUVETEAUX TENUE DES LOUVETEAUX -

Chemise : bleu roi, avec pattes d'épaules, à manches courtes, avec deux poches à soufflets. Culotte : kaki Foulard : celui de la région.

INSIGNES DES LOUVETEAUX Ecusson National : " Scouts du Sénégal " ( I ) Se porte sur la manche droite de la chemise, juste au dessous de l'épaulette (bien centrée ). - Armoiries Nationales : (2) Se portent sous la bande " SDS ". - Loup de sizaine : (3) Peut être remplacé par un triangle de sizaine. Se porte sur la manche gauche, juste au - dessous de la ceinture de l'épaule, et ceci dés l'admission du garçon à la sizaine. - Insigne de promesse : ( 4 ) Le même pour tous les scouts du Sénégal : Fleur de lys jaune sur baobab. Se porte sur la poche gauche de la chemise à partir du jour de la promesse du louveteau. - Etoiles : ( 5 ) Elles sont argentées. Se portent sur le rabat de la poche gauche de la chemise, la première à droite, la seconde à gauche. - Brevets d'aptitudes : ( 6 ) Se portent sur la manche droite de la chemise, par rangée de deux, dans l'ordre où ils ont été gagnés. Insigne région d'Afrique : ( 7 ) Se porte au dessus de la poche droite de la chemise. - Sizenier : ( 8 ) Deux bandes jaunes, de 2 cm de large et 6 cm de long, écartées de 2 cm. Se portent sur le bras gauche de la chemise à 10 cm du coude. - Second : ( 9 ) Une seule bande jaune de 2 cm de large et 6 cm de long. Se porte sur le bras gauche de la chemise, à 10 cm du coude. - Insigne Mondial : (10) Se porte sur la poche droite, dés le jour de la promesse. -

24


Aurore cérémonial