Page 1

Bulletin de liaison

Les Ailes Brisées Association d’entraide aux aviateurs blessés en service aérien, veuves, veufs, orphelins et ascendants

secourir hon ore r se

sou ven ir

janvier 2013

n o i r t i l c l e i t e o u é r t c i p re r a d i e l s o s r i n e t r e sou l b m e s s a r se entraide amitié H o s n e o tém r er r é u oig n ir nag

Bonnes e raisons de passer une bonne année.

Cérémonie du Souvenir

3

Vente d’entraide

6

Sorties régionales

10

Morceaux choisis

15


Le mot du Président L’année 2012 s’est achevée, et les objectifs approuvés lors de l’Assemblée générale, ont tous été atteints. Nous avons poursuivi notre action sociale, malgré les difficultés liées à la crise. Nous avons pu l’adapter aux besoins nouveaux, avec une attention particulière pour nos membres associés les plus âgés. La majeure partie du budget d’entraide a été consacrée au soutien des familles et des pupilles, sous la forme de secours financiers et d’aides sociales diverses. Les autres formes de soutien sont toujours très appréciées : les sorties d’amitié, les animations régionales, la mise à disposition d’appartements de vacances à la mer et à la montagne. En cette fin d’année, les colis de Noël ont été envoyés aux membres associés dès l’âge de 70 ans… Le dernier Conseil d’administration qui s’est tenu en novembre, a fixé les orientations pour 2013 : poursuite de l’augmentation du budget consacré au soutien des personnes dépendantes, revalorisation des prestations servies aux pupilles (bourses d’études, allocations de rentrée, primes de mariage). Par ailleurs, une allocation supplémentaire a été prévue pour faciliter la participation de nos membres associés de province à notre Assemblée générale. Les différentes manifestations de l’année, notamment la cérémonie du souvenir en la Cathédrale Saint-Louis des Invalides et la Vente d’entraide, ont montré une fois encore la fidélité et la solidarité indéfectibles de la communauté aéronautique et du monde combattant envers les familles des Ailes Brisées. L’année 2012 a vu la disparition de certains de nos membres : Jacques NOETINGER, journaliste de l’aéronautique, membre fidèle des Ailes Brisées, et Jean-François CAZAUBIEL, pilote d’essai, qui a été un administrateur très actif de notre association de 1993 à 2003. Cette année a connu aussi, hélas, son lot d’accidents dans les différentes composantes de l’aéronautique, et nous avons accueilli de nouveaux membres associés. Au cœur de la relation entre Les Ailes Brisées et ses membres associés, il y a la présence et l’écoute du personnel du siège et de nos délégués régionaux qui jouent un rôle irremplaçable dans notre association. Aussi, nous souhaitons pour 2013 que cette présence et cette écoute nous permettent d’être toujours plus solidaires afin que personne ne se sente isolé. Au nom des membres du Conseil d’administration, du personnel du siège et de nos délégués, je vous souhaite une très bonne et heureuse année.

Général de corps aérien (2S) René PERRET Président des Ailes Brisées


sommaire

Janvier 2013

Activités du Siège

..................................................................

Cérémonie du Souvenir Vente d’entraide

..............................................

......................................................................

Animations régionales

.................................................

Les Ailes Brisées au 4L Trophy Morceaux choisis

....................................................................

Bulletin d’adhésion Souvenir Carnet

.....................

..........................................................

...................................................................................................

...........................................................................................................

Abécédaire

..........................................................................................

2 3 - 5 6 - 9 10 - 13

Renouvelez ion votre adhés

14 15 - 18 19 20-21

t en nous es Votre souti pour mener le indispensab e mission. tr o n n à bie nser Merci de pe otre v r à renouvele r 2013 ! u o cotisation p

22 - 23 24

5 rue Christophe Colomb 75008 PARIS Tél. 01 40 73 82 40 Fax. 01 40 73 82 48 ailes.brisees@ailesbrisees.asso.fr www.ailesbrisees.asso.fr

Président :

Administrateurs :

Général René PERRET

Général Roger PESSIDOUS

Présidents d’honneur :

Général Jacques GUIN

Directeur de la publication : René Perret Conception et réalisation : 36nco Dépôt légal n° 11166 N° ISSN : 1269-441X

Vice-présidents :

Fondée en 1926. Reconnue d’Utilité Publique (Décret Ministériel 29.11.1928). Reconnue de Bienfaisance (Décision du Conseil Supérieur de l’Assistance Publique du 31.01.1930).

Général Roland GLAVANY Général Roger PESSIDOUS Madame Raymonde COUILLAULT Général Georges LADEVEZE

Trésorier : Général Hervé LONGUET

Voir p 19

Madame Martine TUJAGUE Amiral Jean WILD Monsieur René CHAPEAU Général Gérard SIMONNET Monsieur Jack KRINE Amiral Paul HABERT Colonel Michel EYCHENNE Général Laurent LABAYE

Secrétaire général :

Général Jean-Pierre MARTIN

Général Pierre PERON

Général Bernard DUCATEAU Janvier 2013

1


la vie de l’association Activités du siège Commission financière Conseil d’administration C  ommissions des prêts

13 novembre 15 novembre 4 octobre 13 novembre 5 décembre

Commission des Bourses

30 octobre

Présence des Ailes Brisées septembre

5 septembre

11 novembre

Prise de commandement de l’Ecole des Pupilles de l’Air par le colonel Chabane

Coupe de Golf à Villacoublay au profit des Ailes Brisées

6 septembre Départ à Norfolk du général Jean-Paul Paloméros

Ravivage de la Flamme sous l’Arc de Triomphe par les associations Air

15 septembre

20 novembre

Cérémonie annuelle du Souvenir Guynemer à Poelkapelle

21 septembre Célébration du 20ème anniversaire de l’accident du Fennec de l’EH 3/67 à Libreville sur la base aérienne de Villacoublay

26 septembre Participation au concert d’Aviation Sans Frontière à la Sainte-Chapelle

27 septembre Conseil d’administration de La Passerelle

17 novembre

Dîner de Gala annuel des Vieilles Tiges

30 novembre Vente d’entraide de l’ADOSM Dîner de l’Association des Pilotes de Chasse décembre

4 décembre Conseil d’administration de La Passerelle

28 septembre

8 décembre

Obsèques à Garches de Monsieur Jean-François Cazaubiel (administrateur des Ailes Brisées de 1993 à 2003)

18 décembre

octobre

10 octobre Cocktail du commandant de l’Aviation Légère de l’armée de Terre

22 octobre Assemblée générale de l’Amicale des IPSA (Infirmières Pilotes Secouristes de l’Air)

29 octobre Ravivage de la Flamme sous l’Arc de Triomphe par l’armée de l’Air

2

novembre

Janvier 2013

Cérémonie à la mémoire de Mermoz à Neuilly sur Seine Concert de la Musique de l’Air à Dijon (organisé par le commandement des forces aériennes de l’armée de l’Air)

21 décembre Remise des bourses de la vocation du Tomato


ceremonie du souvenir Saint-Louis des Invalides

Samedi 20 octobre 2012

L

a cérémonie religieuse organisée chaque année par Les Ailes Brisées à la mémoire des membres du personnel navigant de l’aéronautique civile et militaire et des parachutistes décédés en service aérien s’est déroulée le samedi 20 octobre 2012 en la cathédrale Saint-Louis des Invalides.

Octobre Octobre 2012 Janvier 2013 2011

3


cÉrÉmonie Saint-Louis

…Qu’il ouvre votre cœur à sa lumière pour vous faire comprendre l’espérance que donne son appel,…

C

’est sous un temps pluvieux et couvert que chacun traversait la cour d’honneur des Invalides pour se rendre à la cérémonie religieuse préparée et organisée avec maestria par une petite équipe de l’Association. Accueillis par les administrateurs et dirigeants des «Ailes Brisées», les membres associés et leurs familles venus en nombre de différentes régions de France, les autorités et personnalités civiles et militaires parmi lesquelles le général Martel major général de l’armée de l’Air, le général Noguier chef du cabinet militaire du ministre de la Défense, monsieur Graff président directeur général d’Aéroports de Paris, Monsieur le Préfet Enfrun directeur général de l’Office national des anciens combattants, le contreamiral Bon représentant le Chef d’état-major de la Marine, le général Gourlez de la Motte commandant l’Aviation légère de l’armée de Terre, les représentants du monde parachutiste assistèrent à un office

religieux célébré par monseigneur Ravel évêque aux armées françaises, le père Griffond aumônier général de l’armée de l’Air et le père Rebotier recteur de la cathédrale. Parmi les invités, deux femmes d’exception : madame le général Valérie André et madame Geneviève de Galardhéroïnes de la guerre d’Indochine participaient également à cette cérémonie. Moments intenses de communion et de réflexion de toute une communauté lorsque monseigneur Ravel, en associant tous les membres qui concourent à l’activité aérienne (pilotes, hôtesses, stewards, mécaniciens, techniciens, parachutistes,..) mais aussi les militaires décédés et blessés en Afghanistan, mit l’accent dans son

4

Octobre 2011 Janvier 2013


du souvenir

des Invalides

sonner sous les voûtes et drapeaux de cette « église des soldats » une sonnerie aux morts suivie d’une minute de silence qui figea chacun d’entre nous, et des élèves de l’Ecole des pupilles de l’air qui, en participant à la prière universelle, concrétisèrent le lien intergénérationnel au sein de la communauté aéronautique. A l’issue de la cérémonie, chacun a eu le plaisir de se retrouver sur le parvis de la cathédrale et dans la cour d’honneur pour échanger et partager avec les autorités, personnalités et amis ces moments riches d’émotion, de solidarité et de fraternité. homélie sur la dimension physique et morale de la blessure et de la disparition d’un être cher, et délivra un message de confiance caractérisé par la foi de chacun quelle que soit sa religion et un message d’espérance à l’adresse du Père « Notre père qui êtes aux cieux..», le ciel étant notre espace commun au sens physique, mais aussi la représentation d’une puissance divine, d’un «au-delà»...



Georges MENTRÉ Délégué régional

Cette cérémonie était rehaussée par la participation de l’organiste de Saint-Louis des Invalides, du chœur Air France qui interpréta avec magnificence l’Alléluia de Schütz et l’Agnus Dei de Rossini à différents moments de l’office, de la Musique de l’Air qui salua l’entrée des personnalités et fit ré-

Octobre Janvier 2013 2011

5


La vie de l’association

64 Ils sont venus, ils étaient tous là … Venus d’Austrasie, de Neustrie, de Burgondie, bref, pour parler Francs, de toute la France. Les druides avaient donc raison. Ont été balayées les craintes nourries par les besognix qui, s’étant employés à fond dans l’aventure depuis un an, étaient effarés de l’état d’émoussement des serpettes attaquant le guy des Carnutes. Comme d’habitude ? Certes, c’est ce qu’ont ressenti les quelque quatre mille visiteurs (il est vrai majoritairement sympathisants voire militants !) qui ont arpenté les travées des Salons Hoche et ont animé les dix comptoirs, acquéreurs et responsables chacun d’un côté des étals. La gaieté, l’empathie, la chaleureuse ambiance, bref, la vie, qu’ont dégagées les trois jours de cette 64ème Vente des Ailes Brisées, en ont acté le succès. Et l’essentiel : le regard, que nous ne verrons pas directement mais pourrons facilement imaginer,

6

Janvier 2013 Octobre 2012

ème

Vente


association

e d’Entraide

des petits pupilles qui trouveront que décidément le Père Noël cette année encore, a bien fait les choses. Il est vrai qu’au ciel, il n’est pas chahuté par les agences de notation. Les carres bien fartées de son traineau ont permis une surcharge sur laquelle les gendarmes célestes ont avec bienveillance fermé les yeux. Pour les responsables habituels et les visiteurs fidèles, tout ceci a contribué à une importante décision : tout ce qui emplit les têtes et les salles de stockage et déjà tourné vers la vente de 2013 est conservé, et constitue le 1er étage de la fusée qui ne laisse jamais le pas de tir désert. Pierre PERON Secrétaire général

Merci à toutes et à tous d’avoir participé au succès de notre 64 ème Vente d’entraide, ainsi qu’à toutes les entreprises et associations qui nous ont apportées leur soutien.

Janvier 2013

7


La vie de l’association

64

ème

Bonne année

2 a b , s’il vous plaît ! Peut-être avez-vous eu l’occasion de déguster avec l’une de vos connaissances ce cocktail à la coloration bleu ciel. Vous ne le savez peut être pas, mais ce beau cocktail a un nom ! “l’As Bleu”. Référence bien sûr à nos vaillants pilotes mais, vous l’aviez remarqué, avec une similitude dans les initiales A et B comme… Ailes Brisées. Une idee originale lancée lors d’une discussion entre membres du siège sur le ton de la plaisanterie mais qui vient de voir le jour. Un cocktail élaborée avec la complicité du Paganini du cocktail d’un grande maison de liqueur français et que vous pourrez désormais déguster lors de notre Vente d’Entraide mais…avec modération bien évidemment.

8

Janvier 2013

Vente


association

Golf SOLIDAIRE

e d’Entraide

Après la pluie en 2010, le froid en 2011, le soleil était de la partie cette année et s’était invité à cette 16ème coupe de golf des Ailes Brisées sur la base 107 de Villacoublay. Regroupant la plus grande majorité de la communauté aéronautique en ce jour commémoratif du 11 novembre, seuls quelques uns d’entre eux avaient pour obligation les cérémonies du souvenir et n’avaient pu répondre présents. Mais cette année encore, ce sont plus de 80 passionnés de la petite blanche qui s’étaient donnés rendez-vous pour cet incontournable événement convivial. Une fois de plus, sur ce magnifique parcours merveilleusement apprêté par toute l’équipe du golf de Villacoublay emmené par son Président et son Directeur. Epouses de militaires, membres et tous leurs invités se sont affrontés sur 18 trous. Après des scores très bons pour certains, corrects voire décevants pour d’autres, les résultats tombent au cours d’une sympathique remise des prix en la présence de 2 membres de notre Conseil d’administration et de notre Déléguée générale. Mais une fois de plus l’essentiel n’était pas le résultat mais avant tout la satisfaction d’avoir participé à une action de solidarité envers l’association des Ailes Brisées.

Ce sont en effet plus de 2 000 euros de dons qui ont été remis à cette occasion au bénéfice de notre Association. Un grand merci à tous pour ce nouvel élan de générosité et ce soutien. Dès maintenant, nous vous souhaitons une bonne année... golfique. Et rendez-vous le 11 novembre 2013 “même heure même endroit” pour notre prochaine édition. Un membre adhérent golfeur Janvier 2013

9


Animations De l’Aquitaine au Cantal du

A

rcachon, Bordeaux, Mussidan, nous voici au complet pour affronter l’Auvergne et en particulier le Cantal. Après quelques arrêts obligatoires pour le chauffeur et le confort de ses passagers, nous arrivons à Saint-Flour où nous nous installons à l’hôtel de l’Europe, au centre du village, où nous prenons possession de nos chambres.

10

Janvier 2013

Puis un repas bien mérité nous prépare à la découverte guidée de l’histoire et du patrimoine de la capitale historique de la HauteAuvergne : la place d’armes, la cathédrale Saint-Pierre du 15ème siècle, étonnante par ses tours massives qui contrastent avec son intérieur

résisté. Puis, visite guidée du musée de la Haute Auvergne qui se situe dans le bâtiment exceptionnel de l’ancien évêché  : archéologie, art populaire et religieux, mobilier de Haute-Auvergne. Réveil matinal et départ pour le Parc régional des Volcans d’Auvergne toujours avec

gothique (à remarquer son Christ noir du 13ème. et ses vitraux), la maison consulaire, le palais épiscopal, puis la porte de Tuiles fortifiée et ses mâchicoulis par lesquels les habitants lançaient leur potée auvergnate pour faire fuir les ennemis. Nous… nous avons

une guide. Arrêt « café, photos, achat souvenirs » au Pas de Peyrol avec vue sur les volcans du Puy Mary et des vallées rayonnantes, paysages grandioses et insolites. Nous arrivons à Salers, un des plus beaux villages de France qui mérite en effet ce classement grâce à ses nombreux hôtels particuliers de la Renaissance. Visite guidée du village, de ses portes et murailles de fortification. Une légende raconte qu’un couple illégitime de jeunes se rencontrait auprès de cette muraille et a pu donner l’alerte de l’arrivée de l’ennemi, ce qui a sauvé Salers. Depuis, cette

muraille de fortification s’est appelée la muraille de «fornification». Repas auvergnat au cœur du village, au restaurant des Remparts, puis retour au car tout en flânant dans les boutiques. Nous partons vers le barrage de Bort et visitons le château de Val datant du 15ème siècle. et sa chapelle gothique dédiée à Saint-Blaise qui nous apparaissent majestueux sur un îlot rocheux apparu après la mise en eau du barrage. Nous continuons vers les monts du Cézallier et nous

nous arrêtons dans l’espace Avèze à Riom es Montagnes pour y découvrir la vie, l’exploitation, l’utilisation de cette plante emblématique «la gentiane» et le procédé de fabrication de l’apéritif Avèze que nous dégustons avec ferveur. Retour à l’hôtel. Nous pouvons régaler notre estomac avec des spécialités locales et nos yeux car la nuit tombe sur toute la vallée. Déjà la troisième journée mais aussi la dernière. Petit déjeuner, puis nous allons découvrir les gorges de la Truyère : le cirque de Mallet qui est un site d’une beauté exceptionnelle


régionales 7 au 9 Septembre 2012 formé de l’îlot rocheux, le barrage de Grandval qui est un ouvrage à voûtes multiples d’une longueur de 400 mètres, les ruines féodales du château d’Alleuze, l’un des sites les plus romantiques de l’Auvergne. Une photo de groupe sera faite au viaduc de Garabit (célèbre pour son couscous), puis nous partons pour visiter une fromagerie locale (vidéo sur la fabrication du fromage, cours magistral sur les races de vaches «Salers : vache à la robe acajou et aux cornes en forme de lyre qui a forgé

Tout simplement savoureuse…», «Aubrac», etc... La dégustation et l’achat de fromages se sont imposés. L’heure du dernier déjeuner à l’hôtel de l’Europe a sonné et dans la foulée, le retour toujours au complet vers nos lieux de résidence Aquitains. Beaucoup de kilomètres, certes, mais ils en valaient le fromage. Merci à notre accompagnatrice dont la gentillesse a été remarquée de tous et toutes, merci à notre chauffeur qui nous a permis de faire non

Un grand merci à Simone

son caractère rustique sur les hauts plateaux d’Auvergne. La viande Salers est issue d’animaux de race pure, nés, élevés et engraissés sur le territoire du Parc.

seulement l’aller mais aussi le retour en empruntant des routes de montagne étroites et sinueuses. Merci à monsieur graca, délégué des Pyrénées-Atlantiques et Hautes-Pyrénées que nous avions invité cette année à nous rejoindre avec les membres associés de son secteur. Merci aussi à Giki qui, comme chaque année, réalise un magnifique objet qui nous permet de faire une tombola à laquelle participe volontiers tous les membres présents.

Et enfin, grand merci à Simone qui nous a organisé ce voyage et à toutes celles et ceux qui y ont participé dont la nouvelle «Marie» qui a apporté sa joie, sa bonne humeur digne des plus grands humoristes du petit écran… et son accent (mélange de l’accent du midi et espagnol), accent si particulier qu’il a été un atout quand elle a pris le micro pour chanter et faire concurrence à Simone (pas la déléguée, mais une autre fort sympathique associée). C’était un véritable show qui s’est ajouté à l’ambiance exceptionnelle et soutenue qui a régné durant ces trois journées. Michel GENDREAU Délégué Régional

Janvier 2013

11


Animations La Croisière s’amuse … du 13 au 15 octobre 2012

C

e samedi 13 octobre, quarante et un membres associés et sympathisants des Ailes Brisées franchissent la passerelle du Van Gogh amarré à Lyon, quai Claude Bernard. Originaires des délégations de Gérard Falconnet et Hugues Danis, ils vont franchir les 23 écluses qui les amèneront à Martigues via Avignon, Arles, la Camargue et Port Saint Louis.

Les paysages rencontrés La Navigation Le Rhône est en crue et nous devrons marquer des pauses lors des escales portuaires afin de respecter le timing du voyage. Nota : les bateaux se différencient de nos avions car ils ne disposent pas d’aérofreins.

Voir défiler les rives du Rhône depuis le fleuve reste quelque chose de surprenant. La nuit, les zones industrielles se signalent par leurs lumières, fumées, vapeurs, torchères, ce qui ne rassure pas les écolos. Heureusement, il y a d’autres paysages plus romantiques, villages, vergers, effets de lumière, etc…

L’ambiance à bord La fête est perpétuelle « soirées animées, cocktails, galas, jeux, danses, etc… » soutenue par d’excellents repas. Les vins sont issus des meilleurs crus de la Vallée du Rhône, bien évidemment.

Les visites à terre - Avignon et la Cité des Papes, - Arles, seconde escale de nuit, - L a Camargue, ses flamands roses, ses taureaux noirs, mais aussi ses moustiques tout aussi féroces, - Saintes-Maries de la Mer, sa petite église fortifiée (nous n’avons pas vu de gitans mais beaucoup de commerçants)

Alicia et la petite souris Ce samedi 13 octobre, un groupe des Ailes Brisées gravit la passerelle du VAN GOGH pour la croisière de trois jours sur le Rhône. Entre les jambes des passagers, une petite souris grise se faufile pour tenter de monter à bord. Hélas, le contrôle est strict et le petit rongeur est reconduit, du pied, vers le quai. Le responsable du voyage intervient au profit du petit animal et explique au préposé que la plus jeune du groupe, ALICIA, va perdre sa première dent de lait. Le respect de la légende exige qu’une petite souris subtilise la quenotte sous l’oreiller et la remplace par un cadeau, dixit ALICIA (les membres présents d’un âge plus avancé ont parlé d’une pièce en lieu et place de la dent. Il faut évoluer avec son temps…). L’homme, originaire du Nord, comprend la légende et autorise l’accès au petit animal. Pendant les tractations, la petite souris, pressée, s’était déjà glissée à bord. On l’aurait aperçue près des cuisines du bateau. 1ère journée : la dent bouge toujours mais ne tombe pas. 2ème journée : malgré les sollicitations de l’enfant, pas de chute de la dent de lait toujours accrochée dans la bouche de la petite ALICIA. Entre temps, notre petite souris a sympathisé avec le chef cuistot qui lui a fait découvrir les fromages du JURA. Désormais, elle navigue avec lui sur tous les grands fleuves européens.

12

Janvier 2013


régionales Week-end thalasso à Pornic - Port Saint-Louis qui devait être notre avant dernière escale… et qui fut la dernière. En effet, le commandant du navire nous annonce par les hauts parleurs à bord, qu’il ne souhaite pas engager son navire sur la mer, la tempête en cours rendant dangereux l’accès à Martigues. Nous sommes tous tombés d’accord. Nous ne tenions pas à faire la une des journaux du lendemain.

Le retour sur Lyon Comme prévu, il se fera en autocar… Autoroute … rien à signaler. Puis c’est le Finex sur la place de la Part-Dieu. Chacun récupère ses bagages, puis ce sont les adieux ou aurevoir. On remercie l’Association, on promet de se revoir, on s’appelle… etc… La nuit est tombée sur Lyon. C’est tant mieux, personne ne verra la buée qui me remplit les yeux. Gérard FALCONNET Délégué régional

N

ous retournons à Pornic cette année car l’escapade que nous y avions faite en 1999 avait séduit tous les participants.

Nous avons été très bien reçus par le collaborateur de madame Berry, directrice de la thalasso, qui nous donne le programme de soins du séjour. Le soleil nous a accompagnés à l’aller.

et soins à l’eau de mer pour compléter le tableau ! Retrouvailles pour certains et découverte pour d’autres, la thalasso de Pornic nous a à nouveau enchantés. Chacun a pu profiter des soins de remise en forme y compris la gymnastique aquatique avec un moniteur qui nous a poussés à la limite de nos possibilités. Les repas, tous excellents, ont été particulièrement appréciés et l’ambiance n’a fait que monter. Nous nous souviendrons des facéties de certains et des fous rires qu’ils ont déclenchés… Les meilleures choses ayant une fin, nous quittons Pornic le dimanche après-midi, avec la bonne humeur laissée par la convivialité de notre petit groupe. Je remercie Les Ailes Brisées pour les instants privilégiés que nous apportent ces sorties. Rendez-vous est pris pour 2013.

Le séjour a ensuite été arrosé dans tous les sens du terme : les 84 ans de madame Vançon fêté au champagne, pluie battante durant tout le séjour

Michèle Bahuon Déléguée régionale

Janvier 2013

13


Les Ailes Brisées au 4 L Trophy 2012

Philippe et Yannick

La 4 L aux couleurs des Ailes Brisées

Les Ailes Brisées ont sponsorisé deux pupilles, Yannick et Philippe Donon, pour qu’ils puissent participer au plus grand raid étudiant d’Europe, la 15ème édition du 4L Trophy. Un raid humanitaire. Le 16 février 2012, 1350 équipages soit 2700 participants issus de 1460 écoles, se sont élancés depuis le Futuroscope de Poitiers et de Saint-Jean de Luz, les deux villages de départ, à bord de la mythique 4L, à destination de Marrakech, destination finale d’un périple de 10 jours et près de 6000 kilomètres avalés sur les routes de France, d’Espagne et sur les pistes du Maroc.

Au départ d’une nouvelle étape… Au-delà de la dimension aventure et sportive, chaque équipage composé de deux étudiants avait dans ses bagages un minimum de 80 kgs de fournitures scolaires et sportives. Une partie de ce matériel a été acheminée à l’Association Enfants du désert, dans le cadre du partenariat établi avec les Associations Raid 4L Evènement et Désertours. L’autre partie des fournitures a été distribuée dans les écoles et villages tout au long du parcours, la région étant très défavorisée.

Les fournitures scolaires avant la distribution « Nous avons vécu une aventure inoubliable! Il ne s’agissait pas d’arriver les premiers, mais de franchir la ligne d’arrivée et d’apporter nos cadeaux aux enfants. Les difficultés étaient nombreuses : les oueds, l’enlisement dans le sable, les pannes, la fatigue... Mais il y avait une très bonne ambiance, un esprit de corps et beaucoup d’entre-aide entre les équipes.

Les pannes étaient fréquentes

Installés pour la nuit

Nous remercions chaleureusement Les Ailes Brisées pour leur sponsoring : nous avons été très fiers de représenter leurs couleurs». http://4ltrop.free.fr

14

Janvier 2013


« Morceaux choisis »

Roland glavany (Né en 1922) Pilote militaire, pilote d’essais Président de l’Association « Les Ailes Brisées » 1er Janvier 1979 – 26 Juin 1992

Roland Glavany 1922 –

Grand-croix de la Légion d’honneur Croix de guerre 1939-1945 Valeur militaire Médaille de l’aéronautique Silver Star (USA) Roland Elie Adrien Glavany naît le 28 avril 1922 à Nantes… En juin 1940, il est reçu à l’Ecole de l’Air alors qu’il n’a que dix-huit ans… Et voilà notre jeune homme déjà en prise avec les évènements de son pays. En effet, l’Ecole de l’Air est dissoute par la convention d’armistice qui entre en vigueur le 24 juin 1940. L’Ecole est reconstituée clandestinement sous l’appellation de «Cours spécial d’élèves officiers», au château de Bellevue, près de Toulouse… Après de longues tractations, les Allemands permettent à l’Ecole de l’Air de reprendre son activité à Salon-de-Provence en octobre 1941. Breveté pilote en 1942, il fait front à l’occupation allemande et intègre le mouvement «Jeunesse et Montagne».

Le militaire et l’aviateur Cette organisation est créée par l’armée de l’Air, en août 1940, afin de donner une formation à la jeunesse, notamment à ceux qui veulent devenir aviateurs, au moment où l’armée française est quasiment dissoute par les autorités allemandes…

En 1943, il rejoint la France combattante par l’Espagne. Arrivé à Alger, il refuse de partir aux Etats-Unis pour compléter sa formation de pilote. Le sous-lieutenant Glavany connaît alors un parcours atypique. Il s’engage dans le 1er Bataillon de Choc mais, lorsqu’il arrive, ledit Bataillon vient d’achever son stage de transformation parachutiste.

Le château de Bellevue, près de Toulouse, en 1940

Cette unité de type para-commando est composée uniquement de volontaires dont la moyenne d’âge est de 22 ans. Créé pour des opérations non conventionnelles, le 1er Bataillon de Choc, entraîné sur le sol algérien par les Anglais et les Américains, sert avant tout de réservoir d’agents spéciaux destinés à être infiltrés, débarqués ou parachutés en France occupée...Le sous-lieutenant Glavany est à la tête de la 3ème section de la 3ème compagnie. Le 04 octobre 1943, le drapeau tricolore flotte à nouveau sur Bastia après de durs combats…La Corse sert désormais de base de départ pour les opérations de reconquête du sol français. Le 17 juin 1944, le 1er Bataillon de Choc débarque et fait sauter les défenses de l’île d’Elbe…En pointe de la 1ère Armée Française, le Bataillon mène ses actions de harcèlement: Provence et Vercors, en août; Dijon en septembre; Vosges en novembre; Colmar puis le Danube en février 1945…Le sous-lieutenant Glavany est blessé quatre fois au cours de ces opérations, dont la dernière fois, grièvement, à la libération de Dijon… Janvier 2013

15


« Morceaux choisis »

Roland glavany

Capitaine-Pilote, sur P 51 Mustang, au GR 2-33 Savoie

Retour à la formation: de 1948 à 1950, Roland Glavany suit les cours de l’Ecole Nationale Supérieure d’Aéronautique, dont il sort avec un titre d’ingénieur. C’est l’époque où l’industrie aéronautique française renaissante prend un nouvel essor et le personnel navigant d’essais nécessaire à la mise au point des nouveaux avions est assez restreint. Pour remédier à cette situation, est créée dès 1946 l’Ecole du Personnel Navigant d’Essais et de Réception (E.P.N.E.R.), située à Brétigny. Roland Glavany intègre cette toute jeune école. En 1952, il est breveté pilote d’essais (brevet N° 133). Débute alors une carrière difficile et exaltante de pilote d’avions prototypes. Il commence comme pilote de marque du biréacteur militaire S.O. 4050 «Vautour». De 1955 à 1959, il est chef-pilote d’essais de la prestigieuse firme française «Générale Aéronautique Marcel Dassault», attachant son nom à l’avion «Mirage»…Le 25 juin 1955, depuis le terrain de Melun-Villaroche, Roland Glavany décolle le tout premier prototype MD 550 «Mirage», monoplace à voilure delta annonciateur d’une lignée qui, dans le domaine militaire, reste une véritable fierté nationale comme l’est «Concorde» pour l’aviation civile. Et notre pilote enchaîne les vols des prototypes: - 17 novembre 1956: à Melun-Villaroche, premier vol du «Mirage» III-001; - 17 juin 1959: premier vol du bombardier biréacteur «Mirage» IV-01; - 20 juin 1959: au salon du Bourget, première présentation en vol du «Mirage» IV, devant le général de Gaulle.

16

Janvier 2013

Au total, Roland Glavany effectue 250 vols d’essais sur monoréacteur «Mirage» III et un peu moins de 20 sur biréacteur «Mirage» IV. Fin 1949, Roland Glavany rejoint l’armée de l’Air et se retrouve engagé dans la guerre d’Algérie, comme officier-air de la 10ème Division parachutiste…En 1962, il est stagiaire à l’Ecole Supérieure de Guerre Aérienne. Puis, de 1964 à 1965, il est placé à la tête de la très importante base aérienne N°125 d’Istres qu’il connaît bien en raison de l’une de ses missions: les essais en vol. Il décide d’attribuer à la base le nom d’un parrain et le choix qu’il opère ne surprend pas: lieutenant Charles Monier, pilote d’essais, tué au cours d’un vol le 3 mars 1953 à Istres… Après une affectation au Bureau des Programmes de Matériels, à l’étatmajor de l’armée de l’Air, il se voit confier, de 1969 à 1971, le commandement de la base aérienne 118 de Mont de Marsan qui abrite le Centre d’Expériences Aériennes Militaires. A ce poste, il accroche ses étoiles de général de brigade…Nouveau séjour en état-major à Paris, avant de rejoindre Tours avec le grade de général de division aérienne, à la tête du Commandement des Ecoles de l’armée de l’Air à compter du 09 septembre 1975…C’est la dernière fonction militaire exercée par Roland Glavany qui quitte l’armée de l’Air en avril 1978, à la limite d’âge de son grade de général de corps aé-

rien…Elevé à la dignité de Grand-croix de la Légion d’honneur, il totalise 5000 heures de vol…

Président de l’association «les Ailes Brisées» Roland Glavany entame une courte carrière civile, en accédant dès 1978 à la Présidence de l’Office Français d’Exportation de Matériel Aéronautique (O.F.E.M.A.), fonction qu’il occupe jusqu’en 1983. Le général François Maurin, Vice-président des Ailes Brisées, introduit le général Roland Glavany au Conseil d’administration. Devant la limite d’âge du Président, fixée par le Bureau à 70 ans, il convient de désigner un successeur au Président en fonction, le colonel Jacques de Castet, alors âgé de 82 ans. Le général François Maurin milite pour que le général Roland Glavany devienne Président. Il est élu. Roland Glavany est assisté des personnalités suivantes: - Général François Maurin, premier Vice-président; - Colonel Fernand de France, Secrétaire général; - Capitaine Gilles Renaud, Trésorier général; - Commissaire général de l’air Jean Tanguy, assurant la fonction de Secrétaire administratif; le général Jean Cardot lui succède à partir de mars

Roland Glavany, pilote d’essais de la firme Dassault


Roland glavany le général Glavany, à la tête du CEAM de Mont de Marsan 1980 avec le titre de Secrétaire permanent; - Lieutenant-colonel (er) Solange Roy, chef du Service social; Roland Glavany préside son premier Conseil d’administration le 08 mars 1979 et sa première Assemblée générale le 28 juin suivant. Très impliqué, comme ses prédécesseurs, le Président Glavany agit dans quatre directions qu’il considère essentielles.

L’œuvre d’entraide: Dès sa prise de fonction effective, à compter du 1er janvier 1979, le Président Glavany se montre très attentif au soutien apporté et aux prestations versées aux ayants-droit. C’est ainsi que le premier secours accordé aux veuves et aux orphelins est régulièrement réévalué de manière significative. En Conseil d’administration réuni le 08 mars 1979, le Président propose et fait accepter l’extension de l’entraide des Ailes Brisées « à toutes les victimes civiles ou militaires du parachutisme», avec effet au 1er janvier 1979…En janvier 1981, il est décidé d’étendre l’aide immédiate aux ascendants des navigants accidentés célibataires…Adapter l’œuvre d’entraide passe aussi par l’écoute des attentes et la prise en compte des capacités financières de l’Association. C’est ainsi qu’une nouvelle formule est retenue en 1981 pour célébrer la Fête des Mères: à la traditionnelle soirée récréative au Cercle militaire Saint-Augustin, à Paris, est préférée une promenade avec déjeuner…Faisant suite à une enquête effectuée pour prendre la mesure des possibilités de rencontre entre les veuves, l’année 1981 voit aussi la mise sur pied des premières journées promenades. Cette même année, changement aussi concernant l’organisation des colonies de vacances dont l’intérêt s’amenuise. Il est décidé le principe d’une participation au financement des vacances, ou des voyages, choisis par les familles elles-mêmes… Changement encore, pour le Noël des orphelins. La traditionnelle manifestation artistique, organisée elle aussi

au Cercle militaire, connaissant une baisse importante de fréquentation, il est décidé de substituer à cette formule l’envoi d’un mandat d’un même montant à tous les pupilles de moins de 14 ans, résidant à Paris comme en province… Sensibilisé par la très faible participation des membres à la première Assemblée générale qu’il préside le 28 juin 1979, le Président Glavany entend bien concevoir une formule qui rassemble. C’est partie gagnée à l’occasion de l’Assemblée générale du 19 juin 1981 qui, pour la première fois, se prolonge par un buffet campagnard auquel sont conviés, autour des administrateurs, tous les participants. La Cité de l’Air accueille cette manifestation où le plaisir d’échanger et la convivialité sont au rendez-vous. Et, pour renforcer encore les liens entre les membres des Ailes Brisées, tous ceux qui effectuent le déplacement jusqu’à Paris pour assister à l’Assemblée générale annuelle sont invités, à partir de 1983, à rester jusqu’au lendemain pour prendre part à une «sortie d’amitié», autour d’une promenade guidée dans la capitale ou sa région. Les membres s’approprient immédiatement cette formule qui perdure encore aujourd’hui…

Les revenus financiers de l’Association Dans le domaine des ressources financières de l’Association, le Président Glavany s’appuie sur la forte implication du capitaine Gilles Re-

naud, élu 2ème Vice-président le 03 mai 1979, en remplacement du général Jean Barberon qui remet son mandat. Gilles Renaud reste Trésorier général et prend la tête de la «Commission financière». Il présente les premières orientations devant les administrateurs réunis en Conseil le 20 décembre: répartition des avoirs financiers de l’Association entre un placement à court terme, assurant un profit financier qui alimente le budget annuel des dépenses et un placement à long terme, destiné à compenser l’érosion monétaire et à dégager une plus-value… Emettrice privée de billets du Loto, l’Association est directement concernée par des évolutions qui affectent la loterie au sens général. Ceci amène le Président Glavany à signer, en novembre 1989, un avenant au protocole d’accord de 1972 qui régit les relations entre Les Ailes Brisées et Les Gueules Cassées en tant qu’émettrices de billets de loterie…

L’organisation de l’Association : Le Président Glavany adapte l’organisation et les moyens, tant humains que matériels, de l’Association pour répondre à l’évolution de l’œuvre d’entraide. Le Secrétaire administratif devient Secrétaire permanent, pour faciliter l’expédition des affaires courantes. Le Octobre Janvier 2013 2012

17


« Morceaux choisis »

Roland glavany Le Président d’honneur, photographié le 11.11.2008

général Jean Cardot assure cette fonction à partir de mars 1980, date à laquelle Les Ailes Brisées placent Melle Solange ROY à la tête du Service social… Une nouvelle organisation comptable est mise progressivement en place. Le principal artisan en est M. Jacques Moreau, expert-comptable, qui préconise une «comptabilité générale», faisant apparaître périodiquement la situation active et passive du patrimoine, et une «comptabilité analytique d’exploitation».

La notoriété et le rayonnement de l’Association : Avec la double préoccupation de rendre toujours plus efficace l’œuvre des Ailes Brisées et de renforcer son rayonnement, le Président Glavany initie, en 1980, la mise en place d’un réseau de « Correspondants Ailes Brisées ». Le but est de «…mieux cerner les besoins dans toutes les catégories des bénéficaires…en liaison avec les structures régionales des services sociaux de l’armée, de l’aviation civile, des aéroclubs…». Ainsi se trouve relancée, avec une structure allégée, l’action de proximité conduite à partir d’octobre 1948 par les «Sections locales, départementales et régionales», en sommeil depuis quelques années. L’implantation nouvelle s’opère très progressivement et donne naissance à des rassemblements régionaux. Le premier a lieu le 07 octobre 1983 à Aix-en-Provence pour la région Sud-est et révèle : «…Les Ailes Brisées sont peu ou mal

18

Janvier 2013

connues ou perçues, aussi bien dans les milieux civils que militaires, même dans une zone où le tissu aéronautique actif et retraité est très dense… Il est donc indispensable de conduire une campagne d’information qui ne peut se concevoir et se développer sans le relais des correspondants »…Un second rassemblement se tient en Bretagne le 21 septembre 1984, un troisième à Dax le 03 octobre 1985… La toute première réunion des correspondants se tient au siège de l’Association le 19 juin 1986… La Vente de charité qui se déroule au mois de décembre de chaque année, la plus importante de Paris, contribue largement au rayonnement des Ailes Brisées. Depuis 1972 et jusqu’en 1996, à l’exception d’une seule année, la Vente se déroule dans les salons de l’Hôtel Georges V. Le Président Glavany veille personnellement à ce que ce temps fort dans la vie de l’Association revête un éclat particulier. Il place l’inauguration sous la présidence des plus hautes personnalités: Mme Giscard d’Estaing, épouse du Président de la République, en 1980; Mme Hernu, épouse du ministre de la Défense, en 1981. Madame la Maréchale Leclerc de Hauteclocque honore de sa présence la Vente 1984…Au final, cet environnement «politico-mondain» permet de tisser des liens très forts qui renforcent la capacité d’action des Ailes Brisées…Le rayonnement de l’Association repose aussi sur la publication périodique de son bulletin de liaison. Celui-ci est servi gratuitement aux membres associés, en application d’une décision arrêtée lors de l’Assemblée générale de 1991… Evoquant Les Ailes Brisées, le Président Glavany livre ce témoignage: « Nous sommes un complément extraordinaire à tout ce qui est entraide d’Etat. Et sur un plan plus philosophique, cette humilité, cette attention extrême et patiente apportées à guérir les plaies, financières certes, mais aussi, et profondément, morales, apportent aux membres actifs de la Société d’entraide, un enrichissement personnel, une ouverture à la détresse qui est, pour peu que l’on garde à

l’esprit les nécessités humaines de l’approche, une expérience spirituelle non négligeable»… Se référant à l’âge limite de soixante-dix ans pour les membres du Bureau, le général Roland Glavany fait part de sa décision d’abandonner ses fonctions de Président, devant les administrateurs réunis en Conseil le vendredi 26 juin 1992. Il propose, pour lui succéder, la candidature du général d’armée aérienne (CR) Roger Pessidous… Au terme du mandat de Président exercé pendant treize ans par le général Glavany, Jacques Moreau, expert comptable, conseil et auditeur contractuel de l’Association, présente aux membres du Conseil le rapport qu’il a établi sur l’évolution du patrimoine mobilier des Ailes Brisées de 1979 à 1992. Ce rapport fait ressortir qu’en valeurs comparables, le patrimoine mobilier a été multiplié par treize…Pourquoi constituer un patrimoine de cette importance dans une association de bienfaisance? Les Ailes Brisées en connaissent la réponse. Le risque existe qu’un jour la manne issue de la Loterie Nationale cesse d’alimenter l’Association, alors qu’il y aura toujours autant de besoins d’entraide. Sur cette même période de treize années, le budget d’entraide a plus que doublé. Les assises financières de l’Association l’ont permis… Président d’honneur des Ailes Brisées, le général Glavany, bon pied bon œil, fréquente toujours assidument les événements majeurs qui marquent la vie de l’Association. Michel CAPLET Auteur de l’ouvrage : «La Bonne Fée des Ailes. L’histoire et l’œuvre des Ailes Brisées, de 1924 à nos jours»


Merci de votre soutien ANT T R O P IM

Pensez à votre renouvellement

bulletin d’ADHEsion Cotisation

TARIFS ANNUELS

Abonnement au bulletin

Total

Adhérent (ou sympathisant)

10 €

5 €

15 €

Adhérent (ou sympathisant) bienfaiteur

45 €

5 €

50 €

COORDONNÉES : M. ou Mme (ou raison sociale) : Numéro d’adhérent :

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

Date de naissance : I I I I I I

I

I

I

N° de téléphone :

I

Adresse, rue et n° :

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

Code postal et Ville :

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

RÈGLEM ENT : Je renouvelle mon adhésion et joins un chèque libellé à l’ordre des Ailes Brisées. Date Signature

Janvier 2013

19


En souvenir 7 octobre 2012 : Recueillement à La Chapeloune et cérémonie du souvenir au Pas de Peyrol

Le 7 octobre 1992, le commandant Olivier Festas, pilote, et le lieutenant Nicolas Rachwalski composent l’équipage du Mirage 2000 NK2 qui décolle à la mi-journée de la base aérienne de Nancy pour un vol d’entraînement à la mission de pénétration très basse altitude… L’avion s’écrase dans le massif du Cantal, au lieu-dit La Chapeloune, provoquant la mort des deux militaires… C’était il y a vingt ans… Ce dimanche 7 octobre 2012, à l’initiative conjointe de Claire, veuve d’Olivier Festas et du général Bruno Chevassu, camarade de la promotion 1978 de l’Ecole de l’Air à laquelle appartenait celuici , une émouvante cérémonie a rassemblé plus de 120 personnes – parents, veuves, enfants, familles, amis civils et militaires ainsi qu’un détachement de l’EC2/3 Champagne mené par le lieutenantcolonel Arnaud Gaviard, commandant d’escadron pour commémorer le souvenir de ces deux aviateurs arrachés à l’affection des leurs en accomplissant leur mission… Certains sont venus de loin : Canada, Autriche… Beaucoup ne s’étaient jamais revus depuis toutes ces

20

Janvier 2013

années, voire ne s’étaient jamais rencontrés… Tous éprouvent alors un mélange de grande émotion et de joie intense de se retrouver ou de faire connaissance… Les conditions météo désagréables, vent, crachin et visibilité très réduite, ne remettent pas en cause le déroulement de la journée qui débute, pour ceux qui sont vêtus et chaussés comme il convient, par une montée jusqu’à La Chapeloune, lieu de l’accident : moment de communion avec Olivier et Nicolas et d’émotion qui fige chaque être, fraternellement salué par le passage de deux Mirage 2000 venus de Nancy… Puis tout le monde redescend et se rassemble sous la tente dressée au Pas de Peyrol et soumise aux coups de boutoir d’un vent violent… Hommage militaire d’abord au cours duquel les carrières d’Olivier et Nicolas sont retracées, rappelant que pour l’un comme pour l’autre la passion pour l’aéronautique s’est éclose très tôt ; dévoilement par Alicia et Martin, enfants des deux aviateurs, d’une plaque commémorative destinée à être implantée

sur le lieu de l’impact à La Chapeloune, mémorial naturel, pour inviter les randonneurs à saluer leur exemple et à respecter leur mémoire ; dépôt de gerbes… Bénédiction religieuse ensuite, célébrée par Michel Angelier, diacre du diocèse d’Aurillac, avec un temps fort : celui des bougies apportées autour de la plaque commémorative, rappelant la flamme que Nicolas et Olivier ont entretenue… Vient alors le temps plus intime, plus familial et amical, celui des témoignages qui se succèdent. Veuves, frères d’armes et amis, pétris d’émotion en s’exprimant, nous font mieux connaître Olivier et Nicolas. «Pour que votre mémoire nous porte, il faut pouvoir transformer la douleur du souvenir en une sorte de fierté de vous aimer. Car nous avons dû apprendre à vous aimer mort, un amour d’une autre nature que celui que l’on porte aux vivants, un amour éternel» a proclamé Claire… S’exprimant le dernier, Martin, fils d’Olivier Festas, met beaucoup d’intelligence dans ses propos positifs et résolument tournés vers l’avenir, marque d’une jeunesse épanouie. Avec un humour de bon aloi, il invite alors l’assistance à se rassembler dans le Chalet du Puy Mary pour partager le verre de l’amitié, ce que n’aurait pas manqué de faire Olivier. Lors du buffet qui suit, des liens se renforcent quand d’autres se nouent et l’assistance aurait aimé prolonger longtemps encore cette rencontre, tant il est chaleureux d’être ensemble pour évoquer Olivier et Nicolas… La conclusion revient au général Bruno Chevassu : « Je crois vraiment qu’il s’est passé quelque chose à La Chapeloune ce 7 octobre... ça c’est passé parce que vous étiez là ! »… Michel CAPLET Délégué régional


hommage En l’honneur du commandant Henry Jeandet

2012 : 50e anniversaire de la création de la base aérienne 133 de Nancy-Ochey et 52e anniversaire ­ de la disparition du commandant Henry Jeandet. Ce 24 octobre 2012, tous les personnels sont rassemblés à l’entrée de la base autour de la stèle érigée en l’honneur du commandant Henry Jeandet, parrain de la base aérienne, pour une cérémonie du souvenir à laquelle participent la famille du parrain et les représentants des associations ANORAA, ANSORAA et Les Ailes Brisées. A 9 heures, le colonel Louis Pena accompagné de Dominique et Hélène, filles du commandant Jeandet, et Jules, son arrière petitfils, préside la cérémonie militaire. Après la lecture de la dernière citation du commandant Henry Jeandet ancien élève de l’Ecole de l’Air - Promotion 1937 - décédé en service aérien commandé le 23

octobre 1950 au Maroc, il est procédé au dépôt des gerbes par les représentants des trois associations au pied de la stèle. Puis le colonel et la famille déposent une gerbe et se recueillent devant la stèle alors que résonne la sonnerie aux morts suivie d’une minute de silence. Temps fort et riche en émotion au moment où, face aux trois membres de la famille se tenant par la main, retentit la sonnerie aux morts. La matinée est l’occasion pour la famille de visiter l’escadron de chasse 1/3 « Navarre » sous la conduite du lieutenant-colonel Stéphane SPET. Au cours du déjeuner, temps d’échanges entre la famille et les différents intervenants et participants à la journée commémorative, le colonel Pena remet à la famille des présents (extraits du cahier de marche du commandant H. Jeandet, une reproduction de son avion, un insigne de la base au petit Jules,..) qui marqueront cette journée du souvenir. Dominique Jeandet très sensible à ces marques de reconnaissance remercie le colonel Pena, les intervenants et participants. L’après-midi est dédié à la visite du Centre de documentation et des recherches historiques présenté par son président, le lieutenant-colonel Jean-

Jacques Lignier. Ce centre, animé par une équipe de bénévoles particulièrement motivés et compétents, présente différentes expositions, maquettes, tableaux et phases de la vie de la base aérienne aujourd’hui cinquantenaire. Une visite du simulateur de vol et du banc d’essai réacteur est ensuite proposée. Avant de regagner Paris en fin d’après-midi, la famille, très sensible à l’accueil qui lui a été réservé, prend congé du colonel en le remerciant d’avoir organisé une telle journée, dense et riche en souvenirs, qui a permis à Dominique de revivre durant quelques heures dans un cadre et parmi des hommes qui étaient familiers à son père. Elle témoigne également sa reconnaissance aux Ailes Brisées pour le soutien que l’Association lui a toujours apporté. Gageons que le petit Jules, le plus jeune témoin de cette journée, en conservera un excellent souvenir… et y trouvera les éléments à poursuivre la carrière de son arrière grand-père… Georges Mentré Délégué régional ANORAA : Association nationale des officiers de réserve de l’armée de l’Air ANSORAA : Association nationale des sous officiers de réserve de l’armée de l’Air

Janvier 2013

21


carnet Morts en service aérien Monsieur Jean-Claude CAMUS Expérimentateur navigant, est décédé le 25 juillet 2012 lors d’un vol d’essai. Monsieur Jean-Louis CARRERE Expérimentateur navigant, est décédé le 25 juillet 2012 lors d’un vol d’essai.

Monsieur Gaston CAMBOU

Madame Renée VERNEX-LOSET

Père du Sergent-chef Françis CAMBOU, mort en service aérien commandé le 21 juillet 1983, est décédé le 10 juillet 2012

Veuve du Lieutenant Michel VERNEX-LOSET, mort en service aérien commandé le 1er juin 1967, est décédée le 2 octobre 2012.

Madame Paulette CHARNOZ

Monsieur Dieter WOCKEL

Veuve de l’Adjudant-chef Alain CHARNOZ, mort en service aérien commandé le 22 janvier 1957, est décédée le 18 octobre 2012.

Blessé en service aérien commandé le 19 mars 1955, est décédé le 30 mars 2012.

Monsieur Louis CHIVOT

Monsieur Patrick DAREOUX Pilote d’hélicoptère, est décédé le 25 juillet 2012 lors d’un vol d’essai. Les familles des disparus ont été accueillies au sein de la communauté des Ailes Brisées

Les amis qui nous ont quittés Madame Odette BALESI-ROUSSEAU Adhérente bienfaitrice des Ailes Brisées, fidèle animatrice lors de nos Ventes d’Entraide. Chevalier de la Légion d’honneur, est décédée le 7 décembre 2012. Monsieur André BATY Blessé en service aérien commandé le 29 juillet 1946, est décédé le 26 septembre 2012. Madame Solange BENNEJEAN Veuve de l’Adjudant-chef Robert BENNEJEAN, mort en service aérien commandé le 12 novembre 1960, est décédée le 06 août 2012. Madame Germaine BOISRAME Veuve du Sous-lieutenant Louis BOISRAME, mort en service aérien commandé le 20 août 1944, est décédée le 05 juin 2012. Madame Hélène BOISSARD

Père de Monsieur Philippe CHIVOT, mort en service aérien commandé le 29 mai 1966, est décédé le 21 septembre 2012. Madame Elise ESPOSITO Mère du Sergent-chef André ESPOSITO, mort en service aérien commandé le 07 décembre 1966, est décédée le 13 août 2012. Madame Rose FRANCOIS Veuve du Sergent-chef Marcel FRANCOIS, mort en service aérien commandé le 3 juin 1953, est décédée le 17 août 2012. Monsieur Robert GAUTHIER Père de Monsieur Jacky GAUTHIER, mort en service aérien commandé le 22 ­octobre 1972, est décédé le 28 ­octobre 2012. Madame Suzanne PERRIN Veuve du Capitaine Marcel PERRIN, mort en service aérien commandé le 26 avril 1957, est décédée le 16 juillet 2012. Madame Rolande RIBBES Mère de l’Adjudant Bernard RIBEES, mort en service aérien commandé le 31 décembre 1978, est décédée le 5 octobre 2012. Monsieur Jean-Michel RICHON Blessé en service aérien commandé le 1er août 1955, est décédé le 11 octobre 2012.

Veuve de Monsieur Robert BOISSARD, mort en service aérien commandé le 28 mars 1950, est décédée le 28 avril 2012.

Madame Yvette TASSA Veuve du Capitaine Jean Auguste TASSA, mort en service aérien commandé le 29 décembre 1953, est décédée le 8 août 2012.

Madame Amélina CAILLET

Madame Mireille TOCABENS

Veuve du Capitaine Joseph CAILLET, mort en service aérien commandé le 23 mars 1962, est décédée le 12 octobre 2012.

Veuve de l’Adjudant Pierre TOCABENS, mort en service aérien commandé le 30 avril 1971, est décédée le ­­26 ­octobre 2012.

naissances Justine BONNEL de LONGCHAMP est née le 24 juillet 2012. Elle est la petite-fille de Monsieur Jacky GAUTHIER, mort en service aérien commandé le 22 octobre 1972. Tilio GARCIA est né le 5 octobre 2012. Il est le petitfils du Maréchal des Logis Daniel G ­ ARCIA, mort en service aérien commandé le 3 février 1981. Clément LELIONNAIS est né le 16 février 2012. Il est l’arrière petit-fils du Premier-maître René ­LELIONNAIS, mort en service aérien commandé le 18 février 1954. Jeanne MALDAGUE est née le 11 juin 2012. Elle est la petite-fille du Lieutenant de Vaisseau Pascal NOUVEL, mort en service aérien ­commandé le 10 février 1986. Capucine RODIER est née le 30 juillet 2012. Elle est la petite-fille du Sergent-chef Marc RODIER, mort en service aérien commandé le 29 novembre 1976. Martin RODIER est né le 12 avril 2012. Il est le petit-fils de L’enseigne de Vaisseau Loïc RODIER, mort en service aérien commandé le 07 mai 1986. Yann VERON est né le 18 mai 2012. Il est le petitfils du Lieutenant Jacques MOUSSION, mort en service aérien commandé le 20 ­décembre 1976. Baptiste JACQUEL est né le 17 septembre. Il est le petit-fils du Lieutenant Robert JACQUEL, mort en service aérien commandé le 08 août 1978.

Monsieur Jean-François CAZAUBIEL est décédé le 25 septembre 2012. Né le 18 octobre 1926 à Bordeaux, il intègre l’Ecole Polytechnique en 1946 et est nommé Ingénieur militaire de l’air. En octobre 1949, il suivra des études à Sup Aéro. et embrassera une carrière dans les essais en vol ; notamment chez la Générale aéronautique Marcel Dassault où il participera, entre autres, à la mise au point du Mirage III et IV à géométrie variable. Officier de la Légion d’honneur et de l’Ordre national du Mérite, il rejoindra le Conseil d’administration des Ailes Brisées de décembre 1992 à juin 2003. Durant ces 10 années, il participera activement, avec grande courtoisie, à la mise en place du système informatique de l’Association.

22

Janvier 2013


mariageS Mademoiselle Anne-Sophie CHANDOUINEAU et Monsieur François-Xavier HOÜIT de la CHESNAIS nous ont fait part de leur mariage qui a été célébré le 27 octobre 2012. Mademoiselle Anne-Sophie CHANDOUINEAU est la petite fille du Lieutenant-colonel Gérard CHANDOUINEAU, mort en service aérien commandé le 1er août 1978. Mademoiselle Annabelle CROCI et Monsieur Raphaël CHEVALIER nous ont fait part de leur mariage qui a été célébré le 12 décembre 2012. Mademoiselle Annabelle CROCI est la fille du Capitaine Michel CROCI, mort en service aérien commandé le 25 janvier 1984. Monsieur Alexandre GUIGUE et Mademoiselle Anne-Sophie DOLENT nous ont fait part de leur mariage qui a été ­célébré le 22 septembre 2012. Monsieur Alexandre GUIGUE est le fils de Monsieur Jean GUIGUE, mort en service aérien commandé le 11 février 1988. Monsieur Maxime LUGNIE et Mademoiselle Aurélie PRIVAT nous ont fait part de leur mariage qui a été ­célébré le 18 août 2012. Monsieur Maxime LUGNIE est le fils du Capitaine Philippe LUGNIE, mort en service aérien commandé le 13 juin 1990. Mademoiselle Alizée PARRUITTE et Monsieur Vincent LEHU nous ont fait part de leur mariage qui a été célébré le 29 septembre 2012. Mademoiselle Alizée PARRUITTE est la fille de Monsieur Alain PARRUITTE, mort en service aérien commandé le 28 juillet 2004. Mademoiselle Virginie SOUQUET et Monsieur Christian SEBASTIANI nous ont fait part de leur mariage qui a été célébré le 13 octobre 2012. Mademoiselle Virginie SOUQUET est la fille de Monsieur Jean-Jacques SOUQUET, mort en service aérien commandé le 12 juin 1997. Monsieur François-Xavier PIASENTIN et Mademoiselle Chloé MARASCA nous ont fait part de leur mariage qui sera célébré le 09 février 2013. Monsieur FrançoisXavier PIASENTIN est le fils de Monsieur Ludovic PIASENTIN, mort en service aérien commandé le 1er août 2005. Mademoiselle Audrey BERTORA et Monsieur Rémi CROS nous ont fait part de leur mariage qui sera célébré le 04 mai 2013. Mademoiselle Audrey BERTORA est la fille de l’Enseigne de Vaisseau Pierre-Ange BERTORA, mort en service aérien commandé le 10 février 1986.

DISTINCTION Madame Chantal SCHOPPHOFF

Bientôt te rencontrer Au sein de ma mère, je grandissais Quand tout mon être, toute mon âme a volé en éclats Comme enfermé dans un « piège », Deux mots ont explosé dans ma tête : « Faire Face » Des mots qui ne voulaient rien dire pour moi Mais qui dégageaient une souffrance incommensurable Toi que je n’ai pu qu’entendre du berceau de la vie Toi qui me faisais ressentir tes caresses, ta chaleur, Par ta main posée sur le ventre de maman Te voilà loin de moi, mais si près en moi Je n’ai pu être serré dans tes bras Je n’ai pu être embrassé par toi Cette souffrance qui ne se tarira jamais De ne t’avoir connu, qu’à travers les autres Ce manque ne se comblera pas Ne s’apaisera que dans le sommeil infini Là, tu m’accueilleras les bras ouverts Là, tu me serreras contre toi Cette mort, je l’ai cherché dans les flammes, dans les combats Mais jamais elle ne m’a tendu les bras à ce jour A « te rencontrer bientôt », reposes en paix Et veilles sur ta famille du haut des cieux. « J’invite toutes et tous les pupilles qui comme moi, ont toujours en eux un manque et une douleur sourde qui ne s’effacent pas malgré les années, à me contacter pour échanger, et pourquoi pas se rencontrer un jour. Si vous le souhaitez, vous pourrez obtenir mes coordonnées aux Ailes Brisées. Merci d’avance à celles et ceux qui prendront contact avec moi. » Claude GERY Pupille majeur

Membre adhérente des Ailes Brisées, a été nommée au grade de Chevalier de l’Ordre National du Mérite le 17 septembre 2012. Janvier 2013

23


Abécédaire

C

Composite

Pour «avion composite» ou «avion

gigogne»: désigne l’attelage d’un avion porteur, ou avion mère, avec un avion porté, généralement sur la partie supérieure du fuselage grâce à un berceau adapté, voire sous une aile… par le colonel Jean Perrin, assisté de l’adjudant Soetens, et les appareils expérimentaux de l’ingénieur René Leduc. Le 19 novembre 1946 intervient le premier décollage du «Languedoc» emportant le Leduc 010 avec Jean Gonord aux commandes…

L’attelage français le plus célèbre est sans conteste le porteur SE-161 «Languedoc», piloté

De sinistre mémoire, le composite allemand «Mistel» comprenait un chasseur Messerschmitt Bf 109 servant d’avion transporteur, placé sur le dos d’un Junkers Ju-88 sans pilote et bourré d’explosif dans le but d’être largué sur l’objectif. On a vu cet attelage décoller du terrain de Saint-Dizier en Haute-Marne, dans la nuit du 24 juin 1944, pour aller traiter un objectif en baie de Seine.

Le saviez-vous ? Les frères Gaston et René Caudron, pionniers français de l’aviation, baptisèrent leur premier aéroplane du joli nom de «Luciole»… Eh bien non, ceci ne nous rapproche pas de l’explication…» Luciole», c’est le nom d’une jument! Mais pas n’importe laquelle… En effet c’est cette jument qui, faute de moteur, permet t ra les premiers vols des frères Caudron en tirant leur aéroplane ! Bien sûr il y eut quelques ratés, mais elle aura été à l’origine d’une dizaine de beaux décollages et vols à 10 ou 15 m d’altitude !...

24

Janvier 2013


Calendrier 2013

Manifestations des Ailes Brisées

Jeudi 13 juin Assemblée générale Salons Hoche – Paris 8° Sortie Parisienne Vendredi 14 juin pour tous les membres associés

Samedi 19 octobre (10 heures 30) Cérémonie du Souvenir Cathédrale Saint-Louis des Invalides Paris 7e

du Mardi 3 décembre au Jeudi 5 décembre Vente d’entraide Salons Hoche - Paris 8e

Réunions des Sophies du 1er semestre 2013 Rencontre amicale autour d’une tasse de thé organisée à l’initiative de membres associées parisiennes (ouverte à toutes les membres associées souhaitant y participer même celles de passage à Paris). Lieu de réunion : 5 rue Christophe Colomb – 75008 PARIS Dates des réunions : 10 janvier, 7 février, 7 mars, 4 avril, 2 mai et le 6 juin à 14 h 30


Bonne annĂŠe

merci de votre soutien

Bulletin de liaison - mai 2013  

Ailes Brisées. Buletin de laison du mois de mai 2013.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you