Page 36

OUVRAGE EXTÉRIEUR

35

jectif qui contrôle la profondeur du foyer. Cette ouverture est réglée par le diaphragme iris, ou ordinaire, tel qu'énoncé à la page 17. Le degré d'ouverture du diaphragme détermine la profondeur du foyer de l'objectif, c'est-à-dire, la netteté des lignes des objets, à diverses distances de l'appareil, et qui, en outre, détermine nécessairement la quantité de lumière traversant l'objectif en un temps donné. Plus j'ouverture de l'objectif est petite, plus grande est la plofondeur du foyer, mais plus la quantité de lu'mière est faible. Par conséquent, pour faire des ex[ositions extra-rapides avec l'obturateur au plan focal, - il faut se servir d'un rideau à petite ouverture afin d'obtenir assez de vitesse j::our arrêter le mouvement,. En même temps, il faut employer le plus grand diaphragme utile afin de laisser pénétrer le plus de lumière [ossible pour que l'image s'impressionne assez fortement sur la pellicule en vue de produire un bon négatif. Dans les expositions lentes, instantanéès, on peut utiliser un rideau à plus large fente, et si la lumière est forte, on peut employer un diaphragme d'objectif plus petit, pour augmenter la profondeur focale et assurer plus de précision. Dans la photographie des objets se déplaçant avec une extrême rapidité, ou pris à étroite proximité de l'appareil, et exigeant souvent des poses aussi rapides que 1/1000 de seconde, un appareil Grafiex est indispensable. Particulièrement destiné à la photographie extrarapide, il est muni d'un obturateur au plan foc.al, construit dans lé bâti de l'appareil et fonctionnant aussi près que possible de la face de la plaque ou de la pellicule, lorsqu'il est mis au point. On peut arrêter un mouvement extra-rapide, même à une distance rapprochée. L'obturateur Graflex est un obturateur photographique très efficace. Il est construit dans l'appareil et en fait partie. Son rideau, ayant un certain nombre d'ouvertures fixes, variant du plus grand format du négatif à un huitième de pouce de largeur, passe au-dessus de la plaque ou de la pellicule, la durée de la pose étant réglée par la grandeur de l'ouverture et la-vitesse avec laquelle il traverse la plaque. La plus petite ouverture fontionnant à l'extrême vitesse est réglée de manière à donner une pose de 1/1000 de seconde. A mesure que l'ouverture grandit et que la vitesse ralentit, la durée de la pose augmente, et l'on peut donner automatiquement des vitesses variant de 1/1000 à 1/10 cie seconde. Ce n'est pas tant la vitesse réelle cie l'objet qui compte, Facteurs mais la vitesse proportionnelle de l'image traversant la de surface de la pellicule. Cette vitesse est déterminée au vitesse: moyen cie la vitesse réelle clu mouvement clu sujet, cie . l'angle de mouvement vers l'objectif, cie la clistance du sujet à l'objectif et cie la distance focale de l'objectif. Ces facteurs étant co~nus, c'est un problème très facile que cie cléterminer le mouvement cie l'image ,à la surface cie la pellicule et la vitesse d'action de l'obturateur pour fixer le mouvement. Les mêmes éléments qui déterminent la vitesse apparente cie l'image servent à en déterminer la, grandeur, de sorte qu'un changement survenu clans l'un des facteurs influence forcément les autres. ' Il a été démontré qu'on obtenait les meilleurs résultats Grandeur: en photographie extra-rapide, lorsque la hauteur cie de l'image: l'image d'un homme mesure environ un pouce et demi, tandis que l'image cI'un cheval à la course ne cloit pas excéder un pouce, cles épaules aux sabots.

Profile for Michel Marquet

Comment faire bonne photographie  

Manuel à l'usage des photographes amateurs publié par la Canadian Kodak Co., Limited, Toronto, Canada. Édition début 1900 ?

Comment faire bonne photographie  

Manuel à l'usage des photographes amateurs publié par la Canadian Kodak Co., Limited, Toronto, Canada. Édition début 1900 ?

Profile for aiglon47
Advertisement