Page 160

VUES POUR LANTERNES DE PROJECTION 159 Comme le soufflet du kodak ne peut s'étendre assez pour reproduire des vues de pleines dimensions, sauf à l'aide de négatifs de très grand format, on peut obtenir la longueur focale requise en ajoutant une rallonge à l'arrière. Cette dernière consistera simplement d'une caisse de bois rectangulaire'à l'avant de laquelle se trouve ménagée une ouverture de grandeur suffisante pour y introduire le soufflet étendu et la base du kodak, lorsqu'il s'agit de l'insérer par l'intérieur de Ja boîte. (Naturellement, le dos du kodak doit être enlevé.) Le corps de l'appareil est maintenu en position sur l'avant de la boîte au moyen de deux petits crochets métalliques. La longueur de la rallonge est déterminée par la longueur du soufflet du kodak. Le kodak reproduit sur la gravure explicative est un. appareil nO 3A; son prolongement est de 8Y2 pouces, ce qui suffit pour produire des vues de format régulier, soit 3}4 x 4 pouces, à l'aide de négatifs de 3}4 x 5 Y2, ou de plus grands formats. Le dos de la boîte est muni de charnières au bas, ce qui permet d'abaisser le kodak; il est maintenu au haut par un crochet à ressort. On pratique aussi une ouverture de 3% x 4Ys au dos de la boîte avec des rainures pour recevoir un cadre muni d'une feuille de verre dépoli ou un porte-plaque de 3}4 x 4 pouces. Le cadre qui entoure le verre servant à la mise à point doit être de la même épaisseur que le porte-plaque; il faut également que la feuille de verre et la plaque soient exactement en correspondance. * Le dos de la rallonge devra reposer sur de petits taquets ménagés à l'extérieur de la boîte pour que la lumière n'y puisse pénétrer et cet intérieur devra être peint d'un noir mat pour éviter la réflexion. La gravure nous montre le kodak et son prolongement aménagés sur une ' planche de 3 Y2 pieds de long et 6 pouces de large. Une fente dans la planche permet de recevoir une vis de trépied qui s'adapte à une douille au bas de la rallonge, ce qui permet d'installer l'appareil là où l'on veut. L'extrémité d'avant de la planche est munie de tringles destinées à recevoir un châssis-presse ordinaire, sans le dos, pour maintenir le négatif. Ce dernier est placé dans le châssis, avec le côté gélatiné en regard du kodak, et est maintenu en place au moyen de çrochets ou de punaises. Un bon et solide trépied fera un excellent support pour l'appareil, maison peut aussi le poser sur une table ordinaire. Pour l'exposition il vaut mieux procéder par une lumière venant du nord et non interceptée par des arbres ou des bâtisses. On peut suppléer le manque de cette lumière en mettant en arrière du négatif une feuille de verre dépoli très fin pour répandre la lumière d'une manière uniforme. Toutes les fenêtres devraient êtres masquées, à l'exception d'un petit espace un peu plus grand que le négatif que l'on place aussi près que J=ossible de cette ouverture. La mise au point de l'image s'effectue sur l'écran de verre dépoli en àrrière de l'extension d'après le procédé coutumier, après quoi on insère le porte-plaque et l'on fait la pose au moyen de l'obturateur. ' Comme la rapidité d'impression des plaques à vues de projection est presque la même que celle du papier au bromure, voyez à la page 133 les recommandations concernant l'exposition. *On peut se servir d'un porte-plaque de 4 x 5 ou de 37,î x 5)1 avec un masque de 37,î x 4.

Profile for Michel Marquet

Comment faire bonne photographie  

Manuel à l'usage des photographes amateurs publié par la Canadian Kodak Co., Limited, Toronto, Canada. Édition début 1900 ?

Comment faire bonne photographie  

Manuel à l'usage des photographes amateurs publié par la Canadian Kodak Co., Limited, Toronto, Canada. Édition début 1900 ?

Profile for aiglon47
Advertisement