Issuu on Google+

Qu’il me soit permis, au terme de ce travail, d’exprimer ma profonde gratitude à tous ceux qui ont contribué de près ou de loin dans cette sortie. Mes remerciements iront tout d’abord à l’endroit de nos professeurs : Mr. TAJ-EDDINE et Mr. WITAM pour tous les efforts qu’ils ont fournis pour nous aider à bien comprendre le but de chaque étape de cette sortie.


1. INTRODUCTION : La préhistoire est une époque archéologique qui commence à 1Ma, marquée par la présence des objets qui tracent l’histoire. Cette époque est marquée par la présence des sites et gisements préhistoriques qui sont des endroits où avait vécue l’homme préhistorique pendant un certain temps et où il avait abandonné les restes de leurs activités. Le site de l’OUKAIMDEN est un gisement (ou site) protohistorique .Dans lequel il y a d’environ 1000 gravure d’âge paléolithique et néolithique de la protohistoire, cette époque est datée de -2000av J.C, c’est l’époque pendant laquelle l’Homme à inventer (créer) l’écriture (l’alphabet), l’activité artistique et débute à utiliser les métaux. Le type des gravures qui règnent la région est :

1.1.

Cadre Géologique :

Les gravures rupestres du parc de l’OUKAIMDEN sont gravées sur la surface structurale des grès de la formation F5 du Trias supérieur, ceux sont les grès de l’OUKAIMDEN, les bancs gréseux présente un pendage vers le sud.

1.2.

Cadre Géographique :

Le site de l’OUKAIMDEN est situé dans la chaine du Haut Atlas à 85 Km au sud du Marrakech.

2. Etude des gravures Rupestres d’OUKAIMDEN : 2.1.

Technique de gravures :

Dans cette région les techniques de taille sont soit le piquetage soit le piquetage suivis par le polissage


2.2.

Les gravures qui règnent la rÊgion:

2.2.1.

Les Armes:

Ce sont les plus abondants dans les sites, dont on peut citer : Les poignards Les

boucliers

Les haches

Les

boumerangs :


2.2.2.

La Faune:

Pantènes

Eléphants

Les bœufs

2.2.3.

Figure Humaine & Jeux:

Autres : il y a aussi la présence de quelque gravures partielles d’homme portant à la main des signes et des objets ressemblent à des jeux et des écritures.

Les gravures des hominidés :


Les Jeux :

2.2.4.

Autres :

Ainsi que les gravures, l’Homme protohistorique a abandonné des tombes anciennes ou des tumulus et des AZIBES. Les AZIBES : sont des endroits fréquentés par l’Homme protohistorique, au cours de sa transhumance cyclique pour une période (un ou deux mois) pour le pâturage et l’eau


DES TOMBES ANCIENNES OU DES TUMULUS:

2.3.

Etude statistique des gravures :

2.3.1.

La Première Station :

Dans le tableau ci-dessus on représente l'ensemble des gravures qu'on a rencontré dans la première station ainsi que leurs nombres et leurs pourcentages :

Poignard

Nombre

Pourcentage (%)

11

27,5%


Pointe

04

10%

Dessin d’homme

03

5%

Les animaux

13

32,5%

Boucliers

04

10%

Hallebarde

01

2,5%

Serpent

03

7,5%

Massue

02

5%

total

40

100%

Les gravures sont gravés sur la surface structurale des grès triasique (F5=grès de l’OUKAIMDEN).

Technique de grave : piquetage.

Les poignards sont repartis : 1 poignard avec une seule lame, 1 poignard avec deux lames et 9 simples.

Les animaux sont répartis : 1 bœuf avec cornes tournés vers l’avant, 11 bovidés et 1 éléphant.

Les Hommes sont répartis : 1 en profil et 2 en face.

Les boucliers sont répartis : 3 circulaires et 1 rectangulaire.

Les gravures sont généralement très dégradées, mal reconnues.

2.3.2.

La Deuxième Station :


Dans le tableau ci-dessus on représente l'ensemble des gravures qu'on a rencontré dans la deuxième station ainsi que leurs pourcentages :

Nombre

Pourcentage (%)

Animaux

12

36,36%

Serpent

01

03%

Poignard

03

09%

Bouclier

12

36,36%

Pointe

01

03%

Jeux

03

09%

Alphabet

01

03%

total

33

100%

Les gravures sont gravés sur la surface structurale des grès triasique (F5=grès de l’OUKAIMDEN).

Technique de grave : piquetage puis polissage.

Les animaux sont répartis : 1 bovidé avec cornes tournés vers l’arrière, 1 hyène tachetée, 1 équidé avec un long cou, 3 éléphants, 1 félin, 1 phacochère, 3 bovidés et 1 ours.

Les boucliers sont répartis : 1 rectangulaire et 11 circulaires avec différentes tailles et différents décors et qui sont ornés par 10 rivets.

Les gravures sont généralement très dégradées, mal reconnues.

3. Conclusion :


Pour la deuxième station : D’après l’étude statistiques réalisée au niveau des deux stations, on enregistre que : -une dominance des poignards donc l’Homme était chasseur. - une dominance des animaux donc le milieu était une forêt très dense. - une prédominance des bovidés donc l’Homme était pasteur. Pour la deuxième station : - une prédominance des animaux, donc il s’agit aussi d’une forêt. - une prédominance de boucliers donc l’Homme était guerrier.


Lobna Préhistoire