Page 1

Magazine d’information de la Communauté d’Agglomération du Niortais

Mai - Juin 2017 // N°19

territoire

DE VIE

L’AGGLO S’AFFICHE À PARIS


6 © Marie-Delage

Actualités

Promouvoir notre territoire

4

Retour en images

12 > 15 Dossier

L'Agglo à l'heure du polar

5 > 9 Actualités 5 L'Agglo aide les communes à investir 6 Pour la reconquête de la qualité de l'eau 7 Inventorier les zones humides pour mieux les préserver Promouvoir notre territoire 8 Magné s’éclaire aux LEDs Un projet pour le complexe de la Venise verte 9 Pôle Centre-Atlantique Au secours du patrimoine

16 > 17 Compétences 16 Des transports multimodaux et gratuits 16 Démantèlement de l’incinérateur de Souché 17 Aiffres, une nouvelle station d’épuration

10 page

Ils tentent l'aventure

Semaine DD, réduisons nos consommations

20 > 21 Culture, sport & loisirs 20 Le marais à la rame Journées nationales de l’archéologie 21 Le Conservatoire ne zappe pas Zappa ! Marais en marche Directeur de la publication : Jérôme Baloge • Rédacteur en chef : Jean-Philippe Béquet • Rédacteur en chef adjointe : Magali Tardé • Ont participé à ce numéro  : Sylvie Méaille et Thomas Manse • Conception : service de communication communautaire • Impression : Imprimerie Raynaud • Crédits photos  : Bruno Derbord, Darri, Marie Delage, Olivier Drilhon • Couverture : BANG/Alex Giraud • N°ISSN  : 1769-8480 • 63 850 exemplaires • Papier issu de forêts gérées durablement Magazine disponible dans les mairies des 45 communes de l'agglomération ainsi qu’au siège social et sur internet • Service de communication communautaire • 140, rue des Equarts - CS 28770 - 79027 Niort Cedex - Tél. 05 17 38 79 56 • Magazine à télécharger sur le site de l’agglomération : www.niortagglo.fr • Vous n’avez pas reçu Territoire de vie dans votre boîte aux lettres ? Contactez-nous au 05 17 38 79 55 ou par mail : communication@agglo-niort.fr

page

11

Comment ça marche ?

Côté médiathèques...

24 Portrait

Sébastien Courtin Une Tête de Mule qui fait des émules


L’agglomération soutient l’investissement communal

© DARRI

Dans un contexte financier particulièrement difficile et fait d’incertitudes pour les communes, la solidarité territoriale prend tout son sens. Le soutien à l’investissement des communes est l’un des axes majeurs du projet de territoire adopté par l’agglomération. Il s’est rapidement traduit par l’adoption d’un programme d’appui communautaire au territoire doté de 6 millions d’euros, reconductible une fois sur la période 2016-2020. Il constitue un véritable fonds de soutien à l’investissement. Il s’agit de permettre la réalisation des projets communaux qui participent au renforcement de l’attrait de notre territoire, à son développement et à son équilibre. Soutenir les projets communaux, c’est être au plus près des habitants et venir en accompagnement de l’action des élus municipaux.

page

18

Tribunes des élus

19

page

?

?

Conseil de développement

page

22

Agenda

Depuis le début de l’année 2017, ce sont déjà 14 projets communaux qui ont fait l’objet d’un soutien financier. La remise à niveau d’espaces publics intégrant des enjeux d’accessibilité, d’efficacité énergétique, de valorisation du cadre de vie mais aussi d’attractivité touristique ; la construction ou la réhabilitation d’équipements publics aussi divers que les restaurants scolaires, les salles socio-éducative, les mairies sont autant de projets accompagnés au bénéfice du territoire. Au total, ce sont déjà plus de 2 millions d’euros qui ont été débloqués pour accompagner nos communes. En parallèle, l’agglomération poursuit sa politique de mise en œuvre d’une offre culturelle sur le territoire avec la 2ème édition du festival du polar. 17 communes se sont prêtées au jeu cette année et vous feront vivre des émotions fortes au fil des animations proposées. Cet accompagnement est aussi un investissement pour notre territoire et ses habitants. Il participe à notre capital qualité de vie et à la richesse de nos communes et de notre territoire.

Jérôme BALOGE

Président de la Communauté d’Agglomération du Niortais

NiortAgglo AIFFRES / AMURÉ / ARÇAIS / BEAUVOIR-SUR-NIORT / BELLEVILLE / BESSINES / BOISSEROLLES / BRÛLAIN / CHAURAY / COULON / ECHIRÉ / EPANNES / FORS / FRONTENAYROHAN-ROHAN / GERMOND-ROUVRE / GRANZAY-GRIPT / JUSCORPS / LA ROCHÉNARD / LA-FOYE-MONJAULT / LE BOURDET / LE VANNEAU-IRLEAU / MAGNÉ / MARIGNY / MAUZÉ-SUR-LE-MIGNON / NIORT / PRAHECQ / PRIAIRE / PRIN-DEYRANÇON / PRISSÉ-LA-CHARRIÈRE / SAINT GELAIS / SAINT-ETIENNE-LA-CIGOGNE / SAINT-GEORGES-DE-REX / SAINT-HILAIRE-LA-PALUD / SAINT-MARTIN-DE-BERNEGOUE / SAINT-MAXIRE / SAINT-RÉMY / SAINT-ROMANS-DES-CHAMPS / SAINT-SYMPHORIEN / SANSAIS-LA GARETTE / SCIECQ / THORIGNY-SUR-LE-MIGNON / USSEAU / VALLANS / VILLIERS-EN-PLAINE / VOUILLÉ


2

1

4

3

5

Retour en images 1 • FRANÇOIS HOLLANDE EN VISITE CHEZ ZODIAC AÉRO ÉLECTRIC, À CHAURAY • Jeudi 13 avril, Jérôme Baloge, Président de la Communauté d’Agglomération du Niortais, Jacques Brossard, Maire de Chauray et Olivier Zarrouati, président du directoire du groupe Zodiac Aerospace accueillaient le chef de l’État sur le site chauraisien de l’entreprise, leader mondial des systèmes électriques pour l’aéronautique. La première visite d’un Président de la République dans le Niortais depuis plus de 20 ans. 2 • NIORT NUMERIC : UN SUCCÈS GRANDISSANT • De Pepper le robot à la voiture autonome, les objets connectés étaient en vedettes à Niort Numeric. Le salon prend un peu plus d’ampleur à chaque édition et voit croitre le nombre ses visiteurs, attirés par la qualité de la proposition : rendez-vous d’affaires, job dating, conférences, ateliers, concours… Il y avait à voir et à faire au 5e Niort Numeric. 3 • REGARDS NOIRS SUR L’AGGLO : LANCEMENT À CHAURAY • C’est parti pour deux mois et demi d’animations en tous genres! Lancé à Chauray, le festival du polar de l’agglo essaime sur dix-sept communes du territoire. Rencontres d’auteurs, films, jeux d’investigation… il y en a pour tous les goûts pour aborder le genre avec style. 4 • UNE EXPOSITION SUR DELPHIN DEBENEST À ÉCHIRÉ • Les enfants de Delphin Debenest, Jane et Jean, étaient présents à l’inauguration de l’exposition consacrée à leur père, à la médiathèque Ernest-Pérochon, à Echiré. La CAN et la commune d’Échiré rendent hommage à ce magistrat entré dans la Résistance dès 1941, déporté en 1944 et nommé avocat général au sein de la délégation française au tribunal international de Nuremberg. Cette exposition très documentée est visible jusqu’au 6 mai. 5 • REGARDS NOIRS : DÉJÀ UN PREMIER CADAVRE • Premier cadavre et première enquête de cette deuxième saison de Regards noirs : « Le flagrant délire », pièce de théâtre de Jean-Pierre Martinez, jouée par la compagnie chauraisienne « Les Arlequins ».

territoire 4

DE VIE


Actualités

L'AGGLO aide les communes à investir 6 millions d’euros : c’est le montant du fonds de soutien à l’investissement créé par l’agglo pour aider les communes à financer leurs projets d’aménagement de 2016 à 2018. Cette aide financière sera reconduite à la même hauteur de 2018 à 2020. Arçais, Sansais et Saint-Maxire sont les trois premières communes à bénéficier du « Programme d’appui communautaire au territoire » (PACT). Celui-ci a pour objectif, dans un contexte de baisses de dotations de l’État, de soutenir les projets des communes, en lien avec le Projet de territoire : enjeux énergétiques, émergence ou développement d’une offre culturelle, touristique ou de loisirs, aménagement du territoire ou encore apport d'un service public innovant et performant. L’enveloppe attribuée à chaque commune pour la période 2016-2018 a été calculée selon les critères suivants : fiscalité des ménages, pourcentage de logements sociaux, niveau de richesse de la commune et revenu moyen de ses habitants. Pour chaque dossier, l’apport de la CAN ne peut pas être supérieur à celui de la commune.

PREMIERS DOSSIERS À Sansais, une partie de la rue des Gravées, à La Garette, va être rénovée. « 50 mètres, près du pont qui enjambe la Vieille Sèvre, précise le maire, Rabah Laïchour. Le revêtement de cette rue très fréquentée, notamment par les touristes et les promeneurs, date de la fin des années 90.  » En sollicitant une subvention de 13 950 €, Sansais utilise 41 % de son enveloppe. À Arçais, le projet d’aménagement et de sécurisation d’entrée de la commune, route du Vanneau, mobilise la totalité de l’enveloppe, soit 34 700 €. Enrobé refait, réseaux secs enterrés, réseaux humides réhabilités, refonte du carrefour des Moulins, création de cheminements doux, de passages piétons, installation de ralentisseurs, de réverbères à LEDs, aménagement paysager… « 900 m linéaires entièrement repensés, » note le maire Michel Panier

qui prévoit la fin de la première tranche de travaux (de l’entrée de commune à la cité des Moulins) au début de l’été. Saint-Maxire entamera, quant à elle, les travaux d’agrandissement et de rénovation du restaurant scolaire et de la garderie à l’automne prochain. « Cette extension de 80 m² permettra de réduire significativement la manutention du mobilier de la cantine et de la garderie qui se partagent le bâtiment. Nous en profitons pour faire un bureau pour la directrice du Centre de loisirs, un rangement pour le matériel et surtout pour rendre les lieux accessibles aux personnes à mobilité réduite et le fermer entièrement comme le veut le Plan Vigipirate, » détaille le maire, Christian Brémaud. Un investissement de 80 000  € qui mobilise plusieurs financements, dont la totalité de l'enveloppe allouée à la commune : 48 000 €.

Onze nouveaux dossiers Le conseil communautaire du 10 avril 2017 a étudié et approuvé les

• LA ROCHENARD, rénovation de la mairie. Subvention votée : 31 214 €.

dossiers déposés par onze nouvelles communes au titre du PACT.

• ST-GELAIS, restructuration du restaurant scolaire.

• AMURÉ, travaux sur l’église, sur le parking de la mairie et sur celui

Subvention votée : 69 606 €.

utilisé par les touristes (camping-cars...). Subvention votée : 8 060 €.

• ST-MARTIN-DE-BERNEGOUE, travaux d’aménagement des abords du

• GERMOND-ROUVRE, restructuration de la salle des fêtes en salle

cimetière et de l’église pour l’accessibilité des personnes handica-

culturelle. Subvention votée : 51 397 €. • MAGNÉ, projet de réaménagement de la traversée du cœur de bourg et de ses abords. Subvention votée : 115 961 €. • NIORT, mise en œuvre de son Schéma directeur aménagement lumière qui viendra réduire l’impact de l’éclairage public sur l’environnement et la biodiversité. Subvention votée : 1 500 000 €. • PRIN-DEYRANÇON, projet de construction d’une nouvelle salle des fêtes. Subvention votée : 28 239 €.

pées. Subvention votée : 7 311 €. • ST-ROMANS-DES-CHAMPS, travaux sur le bâtiment accueillant la mairie et la grande salle communale. Subvention votée : 8 600 €. • ST-SYMPHORIEN, projet de construction d’un espace socioculturel. Subvention votée : 73 014 €. • VILLIERS-EN-PLAINE, projet d’aménagement du centre-bourg, de restructuration, de valorisation et de mise en sécurité des espaces publics. Subvention votée : 78 579 €.

territoire

DE VIE

5


Actualités

Pour la reconquête de la qualité de l’eau

© Fotolia

Le Syndicat des eaux du Vivier, l’agence de l’eau Loire-Bretagne et le SMEPDEP de la Vallée de La Courance ont signé deux contrats territoriaux en faveur de la reconquête de la qualité de l’eau destinée à l’alimentation en eau potable de l’Agglomération Niortaise. Une trentaine d’acteurs du territoire ont signé un engagement mutuel en faveur de la qualité de l’eau de sept captages qui alimentent en eau potable près de 75 % de la population de l’Agglomération niortaise, et sont inscrits depuis 2009 sur la liste des captages prioritaires au titre du Grenelle de l’Environnement. Cette inscription contraint leurs propriétaires à reconquérir la qualité de leurs eaux altérée par les nitrates et les pesticides depuis les années 80. Pour satisfaire cette obligation, le SEV (Syndicat des eaux du Vivier) et le SMEPDEP (Syndicat mixte d’études, de

production, et de distribution d’eau potable) de la Vallée de la Courance ont mobilisé les acteurs du territoire avec lesquels ils ont construit deux programmes d’actions 2016-2020 constituant d’ambitieux projets de territoire. Ces deux contrats signés par des élus du territoire, de l’État (Préfet) et des représentants des secteurs agricole, économique, associatif, précisent les engagements de chacun, les objectifs de qualité d’eau à atteindre à l’horizon 2020, le calendrier de réalisation et le plan de financement de l’opération.

Territoire Inventorier les zones humides pour mieux les préserver D’ici décembre 2018, toutes les communes du territoire de la CAN auront achevé leur inventaire des zones humides. Neuf d’entre elles ont déjà effectué cette démarche : Aiffres, Bessines, Echiré, Epannes, Granzay-Gript, Marigny, Niort, Prahecq et Saint-Hilaire-la-Palud. Pour les 36 autres, un marché a été lancé. C’est la CAN qui en assure le suivi technique et administratif. Elle a missionné trois bureaux d’études et de conseil en environnement. Leur rôle : collecter les savoirs des acteurs locaux, réaliser les prospections de terrain (sol, flore…) et produire une cartographie des zones humides, des mares et plans d’eau et du réseau hydrographique. Les inventaires sont menés à l’échelle communale. Douze sont actuellement en cours. Ils ont débuté en début d’année à Coulon, Magné, Sansais, Le Vanneau-Irleau (NCA Environnement), Beauvoir-sur-Niort, Frontenay-Rohan-Rohan, Mauzé-sur-le-

territoire 6

DE VIE

Mignon et Saint-Symphorien (Hydro Concept), Chauray, Fors, Saint-Gelais et Vouillé (DCI Environnement). Au fur et à mesure de leur réalisation, les dossiers d’inventaire sont mis à la disposition du public en mairie (entre avril et juin 2017 pour ces trois premiers groupes de communes). Chaque usager peut ainsi en prendre connaissance et faire part de ses remarques. Une fois l’ensemble du marché exécuté (décembre 2018), les données seront centralisées pour être intégrées au


Actualités

© DARRI

Promouvoir notre territoire

L’office de tourisme Niort-Marais poitevin a dévoilé son plan d’action 2017. Un engagement dans une dynamique de forte promotion vers l’extérieur mais aussi autour de réflexions locales.

Un soutien aux filières spécifiques En lien avec le projet de territoire,

l’Office de tourisme mettra l’accent sur la filière vélo, notamment grâce à la « VéloFrancette  », nouvel itinéraire reliant la Manche à la Rochelle, via Niort et le Marais. De plus, l’OT accompagne les réflexions locales autour de la valorisation du Patrimoine (mise en lumière, signalétiques…) ou des projets comme le site de Boinot ou Coudray Salbart ou bien encore la mise en tourisme de la Sèvre niortaise qui entre en phase opérationnelle. Pour en savoir plus : www.niortmaraispoitevin.com

@NiortAgglo

SOUTIENT VOS PROJETS IMMOBILIERS Prêt à Taux Zéro et aides à la rénovation énergétique font décoller les travaux

Plan local d’urbanisme intercommunal (PLUi) que la CAN doit élaborer d’ici 2020. L’objectif est de préserver au mieux les zones humides qui jouent un rôle essentiel dans la régulation du régime des eaux (rôle d’éponge), les processus d’épuration de l’eau (rôle de filtre) et la protection de la biodiversité.

TÀ PRÊ X TAU %

0

ES AID À LA

TION RÉNOGVÉATIQUE ÉNER

- Réalisation : service de communication communautaire

Terra Aventura à la conquête de l’Ouest L’Office de tourisme bénéficiera bientôt du programme « Terra Aventura » qui

permettra au territoire d’être référencé dans des itinéraires de découvertes scénarisés, repris sur les grandes plateformes de géocaching. Financé par le Conseil départemental, ce référencement permettra la création d’un premier circuit dans le Marais poitevin. Deux autres (Sèvre amont et Niort) viendront compléter cette première offre. Pour en savoir plus : www.terra-aventura.fr

04.2017 / Création :

Du 3 au 30 avril, la destination « Niort-Marais poitevin » était à l’honneur à la Maison Nouvelle Aquitaine, à Paris. Une opération séduction qui offrait une belle visibilité au cœur de la capitale, avec des vidéos, une expo photo, des temps de promotion d’évènements et un affichage dans le métro (Photo de couverture)

@NiortAgglo

PLUS D’INFORMATIONS AU 05 49 28 08 08

territoire

DE VIE

7


Actualités

Magné s’éclaire aux LEDs Grâce à la convention Territoire à énergie positive pour la croissance verte (TEPCV) signée par l’Agglomération avec le ministère de l’Environnement, la commune de Magné a pu rénover entièrement son parc d’éclairage public. La commune de Magné a profité de la subvention TEPCV, cumulée à celles du Fonds Régional d’Excellence Environnementale (FREE) et du syndicat intercommunal d’énergie des Deux-Sèvres (SIEDS) pour troquer ses luminaires à mercure ou sodium par des solutions d’éclairage LEDs. « Sur un budget de 300 000 €, nous avons obtenu 80 % de subventions. Mais, c’est le label TEPCV qui nous a permis de passer toute la commune aux LEDs, » reconnait Sébastien Billaud, adjoint au maire de Magné. 210 réverbères ont été équipés cet hiver de nouveaux luminaires, en aluminium, fins et design sur les voies les plus passantes, élargis en soucoupes dans les quartiers. « Et nous testons parallèlement des lampadaires photovoltaïques pour éventuellement éclairer quelques maisons isolées qui ne bénéficient pas du réseau d’éclairage public. » Ceux-ci seraient financés par les économies d’énergie qui sont attendues, soit

Niort

Le stade René-Gaillard aura 43 ans cette année. Bien qu’il remplisse encore ses offices, ses espaces et équipements vieillissants nécessitent une remise à niveau. Écartant l’idée, trop onéreuse, de construction d’un nouveau stade sur la ZAC Pôle Sport, l’Agglo et la Ville de Niort lancent conjointement une étude de faisabilité dans le cadre du complexe sportif de la Venise verte

territoire 8

DE VIE

20 000 € par an, grâce à ce matériel moderne, mais aussi à l’optimisation des horaires d’éclairage : 30 minutes de moins par jour sur une majorité de postes et extinction nocturne entre minuit et 5 h du matin en centre bourg où l’allumage était permanent. Sept autres communes de la CAN bénéficient d’une subvention dans le cadre d’un avenant à la Convention TEPCV, dont Aiffres, Arçais et Mauzé-sur-le-Mignon qui ont, elles aussi, choisi d’investir dans la rénovation de l’éclairage public.

Un projet pour le complexe de la Venise verte pour le devenir du stade de football et d’athlétisme. Le complexe comprend un grand gymnase - l’un des plus beaux et des plus fonctionnels du Poitou-Charentes - la patinoire, le centre de formation, des sections sport étude et des surfaces foncières à proximité. L’étude intègrera des initiatives pour l’implantation de nouvelles pratiques liées au sport santé. Confiée à un cabinet spécialisé, cette étude de faisabilité devra être terminée avant l’été. « Le lancement de cette étude montre que la Ville ne lâche rien, que nous avons envie d’accompagner

notre équipe phare - Les Chamois Niortais - que nos équipements soient plus performants pour continuer à être en capacité d’organiser des grandes compétitions nationales », précise Alain Baudin, maire-adjoint de la ville de Niort en charge des sports. Pour la restructuration de ce complexe sportif, l’Agglo et la ville de Niort, qui pourraient s’engager financièrement et participer à hauteur de 10 M€, devront pouvoir compter sur le concours de financements en provenance des autres collectivités territoriales et de l’État.


Actualités

Pôle Centre-Atlantique Les présidents des neuf intercommunalités du Pôle Centre-Atlantique se sont réunis pour notamment évoquer l’enjeu stratégique des transports pour son développement.

Dans le contexte de régionalisation de certaines compétences comme les transports, le pôle métropolitain défend sa place dans le schéma d’aménagement de la région Nouvelle Aquitaine. Il souhaite garantir à son territoire une meilleure desserte ferroviaire avec l’arrivée de la LGV, en proposant de doubler les dessertes envisagées et de réduire les temps de trajets notamment aux heures de pointe. En prônant la solidarité des communes sur son territoire, il souhaite aussi ne voir aucune ville exclue du schéma de développement des transports.

L'agglo

Co-construire le territoire avec la Région Le pôle métropolitain doit trouver sa place dans le nouveau schéma d’aménagement du territoire porté par la nouvelle région. Jérôme Baloge explique que « notre pôle doit être reconnu comme un périmètre de négociation par la Région. C’est très important pour défendre nos intérêts et profiter de financements croisés dans le cadre de contractualisations qui nous lieraient. » Bien d’autres sujets de développement relèvent de cette même approche comme les

filières économiques, l’enseignement supérieur, le tourisme, l’environnement. « Il s’agit d’être prêts quand tous ces grands schémas vont commencer à être débattus et pouvoir co-construire notre territoire avec la Région pour préparer le quotidien de demain ». Une prochaine conférence métropolitaine est programmée le 31  mai à Rochefort pour poursuivre les réflexions. D’ici là, des groupes de travail technique et politique sur l’intermodalité, le schéma de cohérence territoriale, l’économie, le tourisme, la planification se tiennent pour « réguler notre entente et faire avancer notre territoire de 512 000 habitants».

au secours du patrimoine

En mai 2016, l’Agglo votait la création d’un fonds communautaire du patrimoine, doté d’un budget de 10 000 € en 2016 et 20 000 € en 2017. Destiné à la sauvegarde d’objets du patrimoine, ce fonds peut prendre en charge 50 % des frais de leur restauration. Niort et Mauzé sont les premiers à en bénéficier. À Mauzé, deux photos de la maison de René Caillié à Tombouctou prises, en 1922 et 1923, ont été restaurées pour un budget de 4 000 €, pris en charge pour moitié par la commune et par l’Agglo. À Niort, dans l’église Notre-Dame, le retable réalisé au XVIIIe siècle pour la chapelle Saint-Vincent a retrouvé sa place, fraichement restauré. Et l’huile sur toile de Bernard d’Agesci, l’Education de la Vierge, inscrite à l’Inventaire des Monuments historiques et vandalisée en 1998, va enfin recevoir les soins nécessaires et devrait être réinstallée dans la chapelle Sainte-Anne avant la fin de l’année. 2 762 € ont été versés par l’agglo pour le retable et une participation de 4 112 € a été votée par le Conseil de Communauté en février pour la remise en état du tableau.

territoire

DE VIE

9


Économie Ils tentent l’aventure HUBECO, L’ÉCONOMIE VIABLE ET RESPONSABLE Le PTCE (pôle territorial de coopération économique) est un regroupement sur un territoire donné d’initiatives, d’entreprises ou de collectivités locales au service de projets de développement durable. HUBECO participe à cette dynamique en proposant une expertise mêlant économie, autonomie et coopération sur le territoire niortais.

BETTY, UNE VÉGÉTARIENNE PRESQUE PARFAITE Arrivée à Saint-Symphorien il y a 1 an et tombée toute petite dans la marmite familiale, Betty a toujours fait de la cuisine un art de vivre. Son blog culinaire « Une végétarienne presque parfaite » qui, comme son nom l’indique, propose une alimentation qui exclut toute chair animale. Ce site, didactique et vintage, propose aux cuisiniers néophytes et confirmés des recettes alliant plaisir gustatif, équilibre nutritionnel et économies. Une activité culinaire qui respecte les convictions de la jeune femme et un succès puisque sa page Facebook revendique aujourd’hui 15 000 followers. Régulièrement sollicitée par des marques prônant une alimentation différente, elle poursuit son chemin et, après avoir signé plusieurs recettes dans des magazines, Betty vient de sortir son premier ouvrage « Une végétarienne presque parfaite, les recettes secrètes et gourmandes » chez Leduc Éditions. Touche-à-tout et en perpétuel mouvement, Betty travaille déjà à son prochain projet : des cours de cuisine « sans » (gluten, lactose, protéines animales...) afin de couvrir le maximum de besoins culinaires. Des cours qu’elle dispense déjà à la Biocoop de Chauray et qui se déclineront à la maison, dans un environnement pensé pour apprendre en prenant du plaisir dès le mois de juin à Bessines. Affaire à suivre sur www.unevegetariennepresqueparfaite.com

territoire 10

DE VIE

HUBECO est une structure privée qui accompagne des projets dans une démarche collective et s’intègre parfaitement dans l’économie sociale et solidaire en fédérant différents partenaires du territoire. HUBECO valide, facilite et accompagne les projets qu’on lui soumet avec plusieurs objectifs : les rendre viable économiquement ; rendre les associations aussi autonomes qu’une entreprise et mettre en relation les acteurs économiques locaux pour créer de l’emploi. HUBECO allie aussi l’économie à l’écologie en proposant des solutions liées à l’écologie industrielle et territoriale (réalisations

d’économies d’échelle, développement de circuits courts, mutualisation de services ou de biens…). HUBECO permet l’émergence de projets neufs qui respectent le principe de solidarité et d’utilité sociale. Pour en savoir plus ou proposer un projet ? N’hésitez plus et rendez-vous sur www.hub-eco. com ou directement à la Maison de l’Economie Sociale et Solidaire, 7 rue Sainte Claire Deville à Niort.


Comment ça marche niortagglo.fr 2017, année du changement pour le site internet de l’Agglomération. Il adopte de nouvelles couleurs, un nouveau nom : niortagglo.fr et un contenu entièrement repensé autour d’un menu à cinq entrées : L’Agglo, Habiter-Etudier, Sortir-Visiter, Investir-Entreprendre, Grands Projets.

NIORTAGGLO.FR ME REND SERVICE Déchets ménagers, assainissement, transports, habitat, urbanisme… Les services quotidiens rendus aux habitants sont détaillés sous l’onglet « Habiter-Etudier ». Très simple de trouver, par exemple, le bon formulaire pour vos travaux d’assainissement ou savoir comment se débarrasser de votre vieille machine à laver.

CONNEXIONS AVEC MES PASSIONS Les musées Bernard d’Agesci et du Donjon, le conservatoire Auguste Tolbecque, l’école d’art plastique, les médiathèques ont tous une fenêtre sur niortagglo.fr. N’hésitez pas à les ouvrir sous l’onglet « Sortir, Visiter ». Et pour suivre leur actualité, abonnez-vous à la Lettre d’information des équipements culturels.

ET SI ON SORTAIT… C’est nouveau ! Un agenda illustré sur les évènements organisés par les équipements culturels et les piscines de l’Agglomération, mais aussi par les communes et les associations du territoire. Celles-ci peuvent directement proposer les leurs en remplissant un simple formulaire en ligne.

EN DIRECT

DE MON AGGLO @NiortAgglo Comment s’informer sur l’actualité de votre agglomération ? C’est très simple, consultez régulièrement en page d’accueil les articles qui présentent ses projets, ses initiatives, ses réalisations. Et à toutes fins utiles, vous avez accès aux archives qui remontent à janvier 2016 ! NiortAgglo

QUAND JE VEUX, OÙ JE VEUX ! niortagglo.fr vous suit partout. Il est bien sûr consultable sur tablette et smartphone. Pratique pour retrouver à tout moment les horaires de piscine ou de déchèterie.

MON AGGLO, MON RÉSEAU Twitter et, depuis janvier dernier, Facebook sont les deux réseaux sociaux connectés à niortagglo pour parler de ses projets et ses nouveaux services aux usagers. Ils sont aussi utilisés pour faire des retours en images sur des évènements majeurs ou annoncer des infos urgentes comme des alertes météo.

NIORTAGGLO.TV, LA PETITE CHAÎNE QUI MONTE niortagglo.fr est présente sur Youtube et diffuse régulièrement des vidéos au format court sur les évènements qu’elle organise, des interviews filmées d’habitants, d’entreprises, d’associations qui se développent sur notre territoire. La chaîne enregistre déjà une cinquantaine de vidéos. Abonnez-vous : www.niortagglo.tv niortagglo.tv

territoire

DE VIE 11


Dossier

Culture

L’AGGLO À L’HEURE DU POLAR Le deuxième opus du Festival du polar

communautaire a lieu jusqu'au 17 juin. Dix-sept communes de l’Agglo se sont mises à l’heure du crime.

territoire 12

DE VIE


Plus de 2 000 personnes avaient participé à la première édition du festival communautaire consacré au Polar. « La gageure, reconnait Élisabeth Maillard, vice-présidente de l'Agglomération en charge de la culture, c’est de faire mieux cette année. » Un objectif tout à fait atteignable au regard de la qualité du cru 2017. La manifestation, lancée le 1er avril à Chauray, a cours jusqu’au 17 juin, dans 17 communes de l’agglomération. Au programme : du théâtre, des rencontres d’auteurs, DU CRIME des expositions, du cinéma, des jeux d’investigation. « Le polar est un genre littéraire, remarque Sylvie Debœuf, maire de La Rochenard, mais il se prête facilement à des déclinaisons plus ou moins ludiques. » Et c’est bien parce que chaque commune peut choisir la manière dont elle va s’approprier le thème que cela fonctionne si bien. « Nous nous y retrouvons, car rien ne nous est imposé et nous pouvons utiliser cette manifestation pour creuser un peu plus le sillon de nos politiques culturelles communales. L’an dernier, nous avions opté pour le théâtre de rue, cette année pour une rencontre avec des auteurs », explique Stéphanie Kerdoncuff, conseillère municipale déléguée à la culture de la commune de Coulon.

17

COMMUNES

À L'HEURE

Menez l’enquête ! Saint-Hilaire-la-Palud a choisi une approche théâtrale du genre avec un classique : Les 10 petits nègres d’Agatha Christie, mis en scène par Pierre Renverseau et présenté le 24 mai par une troupe d’amateurs constituée pour l’occasion. Tout aussi énigmatique, la Murder Party présentée par Aline et Cie à Aiffres, Coulon (5 mai) et Bessines (10 juin) :

le spectacle est dans les rues des communes et l’enquête est menée par les spectateurs euxmêmes ! Première semaine d’avril, les communes de Mauzésur-le-Mignon et de La Rochénard proposaient d’identifier un cadavre inconnu (voir page 14) et de retrouver son meurtrier en suivant les indices laissés çà et là. Jusqu’au 2 juin, c’est dans le Pôle Nord de l'Agglo que l’on peut mener une enquête flirtant avec le surnaturel : La bague d’influence, grand jeu de piste plébiscité l’an dernier par plus de 200 participants. Enfin, le 13 mai, le vol de l’épée du général Largeau et une disparition inquiétante sèmeront la panique sur les quais de Magné.

Pour être un fin limier Enfin, vous trouverez dans le programme de quoi devenir un bon inspecteur, avec ou sans gadget ! De l’imagination tout d’abord avec des rencontres d’auteurs de polar le 5 mai à Coulon et le 19 à Prahecq : Franck Linol, Frédéric Bodin et Alain Bouchon. Et, pour parfaire vos connaissances, quoi de mieux qu’un maître du film noir : HenriGeorges Clouzot, Niortais fameux, dont on célèbre cette année le 40e anniversaire de la mort et le 110eanniversaire de la naissance. L’assassin habite au 21 sera projeté le 26 mai à Saint Hilaire la Palud. En clôture du Festival, c’est la science qui sera à l’honneur avec l’exposition Scène de crime présentée du 10 au 17 juin à Arçais par l’Espace de médiation scientifique Mendes-France. Vous y découvrirez les techniques d’investigation utilisées actuellement et en complément, le 17 juin, des ateliers scientifiques seront animés par l’École de l’ADN. Tout le programme sur niortagglo.fr

Le spectateur mène l’enquête A Coulon le 8 mai et Bessines le 10 juin, Aline et Compagnie vous convie à un spectacle interactif inspiré du célèbre Cluedo©. Le scénario joue la carte de la mise en abyme : quatre auteurs de polars sont invités à une table ronde lors du festival Regards Noirs, mais l’un d’entre eux manque à l’appel… A vous, spectateur, de confondre le coupable : interrogations de suspects, relevés d’indices, recherches de preuves… Le spectateur devient acteur dans un spectacle qui n’en est pas tout à fait un… Alors affutez votre esprit de déduction et laissez-vous embarquer dans l’aventure ! Inscription obligatoire dans les mairies concernées.

territoire

DE VIE 13


Culture

Dossier

TDV : À quoi est dû ce succès ?

3 questions Élisabeth Maillard Vice-présidente de la CAN en charge de la culture et du patrimoine historique

Territoire de vie : Pourquoi avoir créé ce festival Regards Noirs ? Élisabeth Maillard : Nous souhaitions que l’Agglo soit identifiée différemment que par le service de transports ou la collecte des déchets. Il y avait quelque chose à imaginer à partir du festival du polar de Niort. L’idée a immédiatement trouvé un écho auprès des communes puisque dès l’an dernier, dix-huit d’entre elles ont souhaité participer. Et pareil cette année. On peut dire que ce festival est le déclencheur d’une politique culturelle à l’échelle de l’Agglo.

La Rochenard

Élisabeth Maillard : Tout d’abord à la qualité des propositions. L’Agglo apporte un budget de 30 000 € pour une dizaine de projets. Plusieurs communes mutualisent leurs efforts et leur budget pour mettre en place des projets de plus grande envergure : c’est le cas de sept communes du nord de Niort ou du duo Mauzé-La Rochenard. L’Agglo participe à hauteur de 50 % du financement de chaque manifestation et les communes ont la charge des 50 % restant. Par ailleurs, il y a l’enthousiasme, le dynamisme des équipes. TDV : Car ce festival doit beaucoup à la mobilisation des populations… Élisabeth Maillard : Les communes sont très investies, mais les maires ne sont pas les seuls interlocuteurs de l’Agglo : ce sont les chargés de culture, les conseillers municipaux et les habitants qui sont à la manœuvre. Par exemple, les Paludéens ont monté une troupe de théâtre pour l’occasion et vont jouer « 10 petits nègres ». Les jeux d’investigation, qui sont une autre façon de découvrir notre patrimoine, nécessitent également la participation des habitants. Tout cela crée du lien, génère une énergie bienvenue et valorise notre territoire autant que ceux qui y habitent.

Inspiré d'une histoire vraie ?

« Il aurait été difficile pour une petite commune comme La Rochénard de participer au festival Regards Noirs, reconnait Sylvie Deboeuf, car nous n’en avons ni les moyens humains ni les moyens financiers. Et cela aurait été dommage, car le développement culturel fait partie du projet de territoire de l’agglo. » La Rochenard et Mauzé-sur-le-Mignon se sont rapprochées. Les deux communes ont concocté un jeu de piste en sept énigmes sur une histoire inspirée par trois véritables meurtres ayant défrayé la chronique de La Rochénard au début du XXe siècle et rédigée par l’auteur de polar, Frédéric Bodin. Une cinquantaine de personnes s’est mobilisée dès le mois de janvier, répartie en deux équipes. L’équipe « enquête » a travaillé sur les indices à semer et le parcours à imaginer. L’équipe « film », pilotée par club Ado du Centre socioculturel mauzéen, a réalisé un court-métrage présentant la résolution de l’énigme. Celui-ci a été projeté lors de la remise des prix au Collège René-Caillié. « L’organisation de cet évènement a créé du lien, se félicite Laurence Rey. Entre La Rochenard et Mauzé, mais aussi entre les différents participants, organisateurs ou non. Sans compter l’aspect intergénérationnel du projet qui a amené les jeunes à travailler avec les moins jeunes. »

territoire 14

DE VIE


La bague d’influence, le retour ! Gros succès de l’édition 2016, le jeu La bague d’influence revient cette année avec une nouvelle histoire qui vous emmène dans les sept communes qui constituent le Pôle Nord de la CAN : Echiré, Saint-Maxire, Sciecq, Villiers-en-Plaine, Saint-Rémy, Saint-Gelais et Germond-Rouvre. Mi jeu de piste, mi jeu de rôle, le concept innovant s’appuie cette année encore sur une histoire sortie toute fraiche de l’imagination fertile de l’auteur fantastique Laurent Cornut : « On retrouve la Présence qui, une fois encore, a perdu sa bague. Il faut en récupérer les sept pierres, en trouvant des sites, identifiant des alliés et affrontant les terribles Seigneurs noirs chargés de faire échouer votre quête. » Les dossiers d’inscription se retirent dans les mairies participantes. On peut jouer jusqu’au 2 juin. « Il faut plusieurs jours pour mener cette quête. Nous avons corsé les questions et on ne pourra en trouver les réponses qu’en venant sur le terrain,  » précise Jean-Claude Migault, adjoint au maire de Saint-Gelais. Et comme l’an dernier, les prix seront remis aux gagnants lors de la fête du livre jeunesse, le 11 juin, au Château du Coudray-Salbart.

ZOOM

Police scientifique

Pour comprendre tout ce qu’on dit dans les séries et les films policiers, rendez-vous à Arçais du 10 au 17 juin pour l’exposition interactive Scène de crime proposée par l’Espace Mendès France. Au programme, quelques-unes des techniques d’investigation criminelle les plus connues médecine et odontologie légales, balistique, empreintes génétiques et digitales – rendues accessibles au grand public par trois applications multimédia : une scène de crime, les empreintes digitales, l’entomologie. On y trouvera aussi le matériel nécessaire pour lire une scène de crime.

Le 17 juin, deux ateliers seront animés par l’école de l’ADN de Poitou-Charentes : - L’ADN mène l’enquête : les participants devront décrypter une scène de meurtre en analysant différents indices retrouvés sur les lieux : identification de pollens, empreintes génétiques et détection d’empreintes digitales. - ADN, base d’un Cluedo© moléculaire : il s’agira d’analyser et de comparer des ADN pour identifier une victime, inculper ou disculper un suspect. Alors Mademoiselle Rose ou le Colonel Moutarde… ce sera à vous de jouer !

Le nombre de places étant limité, les inscriptions aux ateliers sont obligatoires : 05 49 35 37 12

territoire

DE VIE 15


Compétences De nouveaux transports multimodaux ET EN LIBRE ACCÈS Le nouveau délégataire de service public d’exploitation du réseau de transport public de la Communauté d’Agglomération du Niortais est désormais connu, il s’agit de Transdev. Le contrat, d’une durée de 6 ans, a été signé jeudi 30 mars, à l’Agglomération du Niortais. Qui dit nouvel opérateur dit quelques changements sur le réseau à venir avec comme point d’orgue le libre accès des transports. même aller jusqu’à 21h15 afin de permettre aux salariés qui travaillent plus tard de prendre le bus. Certaines cadences seront ramenées à 15-20 min au lieu de 30 min grâce à une harmonisation optimisée d’un nouveau tracé qui prévoit 1 arrêt à moins de 500 m pour 95% de la population.

© RENZ

Dès le 1er avril, le nouveau délégataire Transdev a pris en charge les transports de l’Agglomération du Niortais. Progressivement, vous découvrirez le nouveau réseau qui sera mis en place le 8 juillet avec des horaires d’été, le nouveau nom du réseau et une nouvelle identité visuelle. À partir du 8 juillet donc, des modifications seront apportées sur le tracé afin de l’optimiser. L’amplitude horaire sera élargie (6h30 à 20h, 20h30). Certaines lignes structurantes pourront

Niort

16

DE VIE

Acté le 26 octobre 2015, le principe du libre accès émane d’une volonté forte du Président de l’Agglomération avec deux objectifs clairement définis : s’inscrire dans une démarche de développement durable et soulager le pouvoir d’achat des usagers.

Démantèlement de l'incinérateur de Souché

L’Unité d’incinération des ordures ménagères de Souché (UIOM) sera prochainement démantelée. De gros travaux de dépollution et de destruction en prévision sur plusieurs mois qui nécessiteront la fermeture de la déchetterie. Construite en 1972, l‘UIOM de Souché a fermé

territoire

Dès le 1er septembre 2017, l’ensemble du réseau de transport de l’Agglomération sera en libre accès et deviendra de fait, le plus grand réseau gratuit de France. C’est aussi en septembre que seront développés progressivement la mise à disposition de vélos, une application locale pour smartphone ainsi que des écrans placés dans les bus ou à des endroits stratégiques comme la Brèche ou la gare permettront aux usagers de suivre en direct les trajets et de connaître à la minute près leur heure d’arrivée.

ses portes en 1996, après une vingtaine d’années de services. Cet arrêt était motivé, à l’époque, par de nouvelles normes de valorisation énergétique et de traitement des fumées dont le coût était jugé trop onéreux. La structure est aujourd’hui dangereuse et la Communauté d’Agglomération du Niortais va procéder à son démantèlement. Une destruction programmée, mais qui ne peut se réaliser que par phases et avec des entreprises spécialisées dans la démolition industrielle.

Tout ce qui peut être recyclé le sera, pour une réutilisation sur place ou en d’autres lieux. Une fois ces opérations accomplies, la démolition de l’unité pourra démarrer (bâtiments, structures métalliques) et nécessitera l’utilisation de grues pour une sécurité optimale. Les travaux devraient démarrer fin juillet 2017 pour une durée de 4 à 6 mois. La déchetterie fermera ses portes durant la durée des travaux. Les services de l’Agglo informeront les usagers des solutions mises à leur disposition pour pallier la fermeture durant cet important chantier.


AIFFRES Une nouvelle station d’épuration L’Agglomération construit une nouvelle station d’épuration sur la commune d’Aiffres, qui double la capacité de traitement de l’équipement actuel. Elle figurera parmi les trois plus grandes du territoire avec celles de Goilard, à Niort et de Pelle-Chat, à Saint-Gelais. Les travaux ont démarré en janvier dernier par le décapage et le terrassement du terrain qui accueillera le nouvel équipement. Il sera situé Chemin des Trois Fontaines, à proximité de la déchèterie et remplacera d’ici avril 2018 la station d’épuration actuelle de la rue de la Digue, construite il y a 30 ans.

Semaine DD

Cette dernière, sous-dimensionnée et ne répondant plus à la réglementation en vigueur, va passer le relais à une station d’épuration nouvelle génération, qui intègre des critères environnementaux, tout en multipliant par deux sa capacité de traitement des eaux usées, en prévision de l’accueil de nouveaux habitants sur notre territoire. L’équipement intègre un traitement naturel des boues sur filtres plantés de roseaux et la création d’une zone intermédiaire de rejets végétalisée, entre les ouvrages techniques et la Guirande. Le site traitera également, comme la

© DR

Compétences

station de Niort, les résidus de curage des réseaux de l’Agglomération. Pour préparer l’ouverture de la nouvelle station d’Aiffres, d’autres travaux sont engagés depuis 2014 pour améliorer le réseau de collecte des eaux usées et pluviales. Et à partir de mai 2017, un bassin tampon d’une capacité de 700 m3 va être construit pour récupérer le surplus d’eau qu’elle devra traiter en cas de fortes pluies. • Coût de l’opération : 4,180 M€, répartis entre l’Agglo (1 578 200 €), l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne (2 508 000 €) et le Département (93 800 €).

Réduisons nos consommations

La semaine du développement durable aura lieu du 30 mai au 5 juin. Son thème : la réduction des consommations. Pour la troisième année consécutive, l’Agglo y participe. Animations et expositions cibleront, cette année, plus particulièrement le jeune public. Aiffres, Bessines, Saint Gelais, Saint-Maxire et Échiré, ont choisi de sensibiliser les enfants au gaspillage alimentaire. Ces communes ont rivalisé d’imagination pour amener les enfants à comprendre ce qu’implique, en termes d’environnement et de coûts, le gâchis de nourriture : spectacles, challenge inter-cantine, élaboration de menus, goûter solidaire seront au programme.

Tout est lié De nombreuses problématiques sont ancrées à la question de la consommation : les réductions d’énergie liées aux modes de déplacements alternatifs à la voiture individuelle ou le réemploi des objets dont on ne se sert plus que nous jetons trop souvent. Coulon, Saint-Hilaire-la-Palud et le quartier des Brizeaux à Niort ont d’ailleurs choisi de mettre en lumière le lien entre la surconsommation et l’impact des déchets produits sur l’environnement. A Niort, il sera question de « l’alimentation durable, pour une consommation responsable ! ». Un atelier cuisine, des animations, des stands et une conférence pour réfléchir aux impacts de nos modes de consommation liés à cette thématique. Le programme complet sur www.niortagglo.fr

territoire

DE VIE 17


Tribunes

Les élus ont la parole Majorité territoriale

UNE AGGLOMÉRATION ENGAGÉE EN FAVEUR DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Depuis 2015, la Communauté d’Agglomération du Niortais est reconnue comme Territoire à énergie positive pour la croissance verte. Cette reconnaissance est venue couronner les nombreuses actions qu’elle mène en matière d’« énergie-climat » et intégrées dans l’ensemble de ses politiques. Ainsi, en matière d’habitat, l’agglomération s’investit dans deux programmes à destination des habitants favorisant la rénovation énergétique (programme Habiter Mieux et dispositif ACT’e). Elle développe également la production d’électricité et de chaleur renouvelables pour alimenter des propres bâtiments. Dans le cadre de sa compétence « développement économique », l’agglomération contribue à la réduction des consommations énergétiques de l’éclairage public dans les zones d’activités qu’elle gère. Enfin demain, dès le 1er septembre, le transport en libre accès sur tout le territoire de l’agglomération permettra de réduire l’usage de la voiture individuelle et de développer les modes alternatifs de transport comme le vélo et le co-voiturage. L’agglomération s’engage pour le développement durable, et le fait partager à l’ensemble de ses communes en apportant son expertise en matière d’économie d’énergie sur le patrimoine, à l’ensemble de acteurs locaux à travail l’animation de nombreuses instances et l’organisation d’évènements. Dany Brémaud, Vice-Présidente en charge du développement durable.

Expression des élus minoritaires GROUPE DES ELU-E-S SOLIDARITÉ TERRITORIALE - GEST Nous sommes désormais à mi-mandat. Aussi appelons-nous nos collègues élus et nos concitoyens à s’interroger sur les acquis et les reculs des trois années qui viennent de passer. Au-dela des effets d’annonce et de la communication, avons-nous le sentiment que notre territoire trace des perspectives de developpement solidaire pour les années à venir ? Ce n’est pas notre avis mais libre à tous(tes) lecteurs(trices) de nous faire part d’un sentiment contraire. Aménagement du territoire, développement économique, réalisations d’équipements structurants (piscine, tiers-lieux numérique…), encouragement de la multimodalité en matière de transports, projet culturel, solidarité territoriale, aide aux communes les plus faibles… le compte n’y est pas. FRONT DE GAUCHE DSP transports : déni de démocratie ! La Délégation de Service Public sur la gestion du transport public lancée en octobre 2015 a été soumise au vote du Conseil Communautaire du 6 mars 2017. Un scandale, un déni de démocratie quand le Délégué en charge du dossier a indiqué qu’en raison de la présence du public, les interventions ne sauraient mentionner des données chiffrées car le dossier est confidentiel. Alors de quoi pouvait-on débattre ? Un tel procédé est inquiétant pour la clarté des débats. Preuve en est, car le résultat du vote n’a pas été annoncé ! Les élu-es Front de Gauche EELV La Turquie accueil 2,5 millions de réfugiés (3.1% de sa population), le Liban 1.2 million (18% de sa population), la Jordanie 664 000 (6,9% de sa population), la France 273 000 (0.4% de sa population). Début avril à Niort 8 familles, privées d’hébergements d’urgence, sont à la rue. La CAN compte 119 000 habitants. L’accueil de ces 28 migrants représenterait 0.02% de sa population. Une solidarité communautaire est nécessaire aujourd’hui et demain.

FRONT NATIONAL Au moment où nous imprimons ce numéro, nous n'avons pas reçu cette tribune.

territoire 18

DE VIE


?

? Conseil de développement Laboratoire de réflexion à la CAN Et si la CAN se mettait au sport ? Le CDCAN est arrivé au bout de sa réflexion sur la mise en œuvre d’une politique sportive communautaire lancée l’été dernier. Denis Gady, vice-président du CDCAN en charge de ce dossier présente le fruit de ce travail. TDV : QUELLES SONT LES PRÉCONISATIONS PRINCIPALES DE VOTRE PROPOSITION ? Denis Gady : L’analyse globale de la pratique sportive sur la CAN nous a conduits à imaginer une politique organisée autour de quatre axes, certains étant interdépendants : s’appuyer sur les valeurs du développement durable, développer l’évènementiel sportif au niveau métropolitain, soutenir le sport de haut niveau et créer un outil de gouvernance dynamique pour coordonner le tout. TDV : COMMENT FAIRE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE LA VALEUR TRANSVERSALE DE CETTE POLITIQUE ? Denis Gady : Selon nous, la politique sportive communautaire devra intégrer les dimensions sociale, environnementale et économique. Sociale, en favorisant l’accès au sport pour tous. Environnementale, en développant des sports de plein air, en assurant la promotion des infrastructures aux qualités énergétiques ou encore en soutenant des stratégies de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Enfin, économique car le développement du sport permet de créer des emplois, organiser des grands évènements et du tourisme sportif, soutenir le sport de haut niveau et même réduire les dépenses de santé puisque l’on sait aujourd’hui les effets bénéfiques du sport sur le corps et l’esprit. TDV : POURQUOI DÉVELOPPER UNE POLITIQUE SPORTIVE ÉVÈNEMENTIELLE À L’ÉCHELLE MÉTROPOLITAINE (NIORT- LA ROCHELLE) ? Denis Gady : Les intercommunalités membres de la conférence métropolitaine présentent une complémentarité pertinente pour développer l’évènementiel sportif. Accueillir des compétitions sportives d’envergure nationale et internationale contribue à donner une image dynamique et à renforcer l’attractivité du territoire. C’est également la raison pour laquelle il faut soutenir le sport de haut niveau en accompagnant financièrement les « clubs phares » de l’agglomération (de football notamment et demain peut-être de volley), les talents locaux tout au long de leurs parcours ou encore des sportifs niortais inscrits sur les listes officielles de haut niveau. TDV : QUEL TYPE DE GOUVERNANCE PRÉCONISEZ-VOUS ? Denis Gady : Cette nouvelle compétence pourrait être pilotée par un organe dynamique, représentant à la fois les communes, les clubs et associations sportives de l’agglomération, et les acteurs de la formation. Il aurait pour mission notamment de contribuer à la définition de la politique sportive, d’être un lieu d’échange entre tous les acteurs sportifs, de centraliser l’organisation des évènements et d’en faire la promotion, d’optimiser l’utilisation des équipements de l’ensemble des communes, de mutualiser les moyens, etc.

territoire

DE VIE 19


Culture, sport & loisirs

LE MARAIS À LA RAME La 43e édition du Rallye du Marais se déroulera les 24 et 25 juin prochains, à Coulon. C’est l’occasion chaque année d’une fête grandiose et drôle à la fois, qui sublime la zone humide de la Venise verte et met le zoom sur l’activité canoë-kayak. Organisé par le club Canoë kayak niortais, le Rallye du Marais est l’événement majeur d’avant saison au cœur de la Venise verte. Le principe : après un après-midi festif et musical ponctué par le défilé des équipages déguisés dans le centre-bourg de Coulon, les équipes s’élancent à la nuit tombée dans le dédale de canaux, munies d’une feuille de route, pour un

parcours nocturne à la recherche de balises et d’indices qui leur permettront de découvrir le mot clé, thème du rallye. Le parcours doit être effectué en cinq heures maxi, avec des points de contrôle à respecter, ne serait-ce que pour recevoir le réconfort d’une boisson chaude au canoé-bar. Au lever du jour, lorsque l’ensemble des équipes a regagné la terre ferme, un classement est effectué en fonction des éléments trouvés et du temps écoulé. Des récompenses sont attribuées à l’équipage ayant obtenu le meilleur score, au mieux déguisé et à une équipe tirée au sort. Sans oublier l’équipe qui a le plus d’humour et celle qui a le plus galéré... 800 participants venus de toute la

France et plus de 1 000 spectateurs sont attendus pour cette grande fête à vivre aussi bien à terre que sur l’eau, au cœur des plus beaux paysages du Marais mouillé. • Renseignements et inscriptions sur www.ckniort.com, Rallye du Marais

17 ET 18 JUIN,

JOURNÉES NATIONALES DE L’ARCHÉOLOGIE En 2009, des fouilles ont été effectuées sous le parking du Moulin du Milieu, à Niort, avant que ne démarre la construction d’un bassin d’orage. Elles ont permis de retrouver les traces de différentes activités présentes sur le site depuis la fin du Moyen-Âge : fonderie, tanneries, faïencerie... Une exposition temporaire, coproduite par l’Agglo et l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives), va réunir une partie des objets et des vestiges mis au jour. Installée dans les salles basses du Donjon, elle ouvrira au public à l’occasion des Journées nationales de l’archéologie. Tout le week-end des 17 et 18 juin, des archéologues seront sur place pour expliquer leur travail et répondre aux questions des visiteurs. Le château du Coudray-Salbart s’associe aux Journées nationales de l’archéologie en présentant, les 17 et 18 juin, une exposition sur les travaux de rénovation dont a bénéficié le site et sur les dernières découvertes réalisées. Les salles basses du Donjon seront fermées du 4 avril au 15 juin pour permettre l’installation de l’exposition. + d’infos sur niortagglo.fr

territoire 20

DE VIE


© Carol Barré

Le Conservatoire ne zappe pas Zappa ! Dans la lignée des projets réalisés entre le Conservatoire Auguste Toblecque et Le Camji, c'est à Frank Zappa que l'année 2017 sera consacrée. Cette année, trois groupes animeront la scène : deux du Conservatoire de Niort, encadrés par Arnaud Quevedo, Laurent Chopin et Christophe Charpentier et un du nouveau département Musiques actuelles amplifiées du Conservatoire de La Rochelle. Cette année, l'idée est de mettre en avant la richesse du répertoire de Franck Zappa et d'encourager la découverte d'un répertoire varié : musique improvisée, rock-progressif, mais aussi jazz et classique. Ce travail, accompli tout au long de l'année, aboutira sur plusieurs rencontres et deux concerts communs, l'un à Niort, l'autre à La Rochelle. Christophe Delbrouck, enseignant au Conservatoire de Poitiers, qui a écrit trois livres sur Frank Zappa, interviendra pour présenter la vie du célèbre musicien ! • Concert gratuit le 11 mai, à 19h, au Camji.

MARAIS EN MARCHE Dimanche 4 juin, du côté de Saint-Georges-de-Rex ne soyez pas étonné d’entendre rires, chants et musique swing. Le Marais en marche, manifestation et association de communes motivées, vous accueille pour une journée insolite alliant vintage et biodiversité. Le Marais en marche, c’est avant tout une association regroupant les communes d’Arçais, Le Vanneau-Irleau, Saint-Georges-de-Rex, Saint-Hilaire-La-Palud et qui accueillera, pour cette édition 2017, la commune vendéenne de Damvix. Les années 50/60 seront mises à l’honneur à Saint-Georges-de-Rex, point central de l’évènement avec un village d’expositions pour retrouver l’ambiance de ces années. Vous pourrez (re)découvrir les réclames, la musique ou les objets d’antan en contemplant des danses traditionnelles sur la place du Champ de foire. Chaque participant est invité s’il le veut, à arborer une allure rétro afin que l’ambiance soit complète. Les cyclistes ne seront pas oubliés avec la randonnée « Vélos en goguette » de 18 ou 36 km, permettant de relier les cinq communes associées. Une escapade à bicyclette où le rythme de chacun sera respecté, avec des animations et restauration dans chaque village traversé. Un défilé de voitures anciennes précèdera le cortège. Si vous préférez la marche, une balade « pas à pas » de 8 km pourra satisfaire votre soif de découverte de biodiversité. La journée se conclura autour d’un repas typique maraîchin au son d’un concert de Rythm’blues. • Tarifs, inscriptions, programme et horaires au 05 49 35 04 09 ou sur le site www.lemaraisenmarche.fr

CÔTÉ MÉDIATHÈQUES…

Du 25 avril au 20 mai, exposition « Le revers de mon look » : une expo ludique et intelligente pour prendre conscience qu’on peut être stylé tout en respectant la planète. Les ados aiment la mode, ils la suivent, ils la pistent et parfois même ils la créent. Mais sont-ils vraiment au courant des dérives que peut entraîner la « fashion attitude » ? L'exposition se clôturera par un défilé de mode dans l’esprit du recyclage créatif. Manifestation organisée avec le concours de l’Unité pédagogique du développement durable de la Communauté d’Agglomération de La Rochelle. • Médiathèque centrale d'agglomération Pierre-Moinot, 7 Bd Main. Tél. : 05 49 78 70 71 ou mediatheque.niort@agglo-niort.fr Les rêves d’Antoine Peut-être avez-vous aperçu, en 2016, une petite équipe de tournage au détour des rues de Niort ? Si oui, vous avez été les témoins privilégiés des prises du dernier long-métrage de Sébastien Maye (avec Olivier Drilhon à la caméra) : « Antoine voudrait refaire le monde ». Sébastien Maye, artiste, compositeur et metteur en scène niortais, à qui l’on doit notamment le remarqué « La cité des fantasques disparus » sur Auguste Tolbecque, a changé sa caméra d’épaule. Un récit de fiction où Antoine, jeune rêveur de 12 ans (joué par Erwan, collégien niortais à Rabelais) va voler une statuette au musée Bernard d’Agesci, réplique d’une déesse d’une planète inconnue. Le destin d’Antoine est entre ses mains. Un tournage qui a quadrillé notre territoire de Niort à Magné. • Découvrez le film en avant-première mardi 16 mai à la médiathèque LouisPerceau de Coulon, à 20h (entrée gratuite).

territoire

DE VIE 21


Agenda SORTIES

DIMANCHE 21 MAI Bourse aux armes

A la salle des fêtes de St-Maxire

12 MAI ET 9 JUIN Marché des 3 villages

Les foulées du marais

De 17h à 20h sur la place de l’église de Germond-Rouvre

13 ET 14 MAI Bicentenaire de BP Grimaud

Animations et soirée dansante à 14h le samedi et à partir de 8h le dimanche, salle polyvalente de Brûlain

DU 13 AU 20 MAI Rencontres Accès Libre

Course pédestre ouverte à tous à partir de 16 ans. Circuits de 6 et 12 km. Départ à 10h de La Garette Inscription : jeanneaudidier@orange.fr A Sansais - La Garette

JEUDI 25 MAI Vide-greniers

De 7h à 18h au Clan de la Chaume à Prahecq

28 MAI ET 25 JUIN Marché des brocanteurs

Inauguration au musée Bernard d’Agesci le 13 mai à 17h30

De 7h à 18h sur la place de l’église de Coulon

20 ET 21 MAI Marché africain

Animation par les Ours d’Alfadir. Camp, ateliers, combats… De 10h à 18h au Château du Coudray-Salbart à Echiré

DIMANCHE 4 JUIN Fête de la pêche

La marche du Sciecq

8 ou 13 km au fil de la Sèvre. Ravitaillement et restauration. Inscriptions : www.mediatheque-sciecq.fr Départ entre 18h et 20h de la salle des fêtes de Sciecq

VENDREDI 9 JUIN Marché festif

14 producteurs, possibilité de déguster son repas sur place. 20h30 animation musicale "La Clique-sur-Mer" à partir de 19h sur l’esplanade de la maison des associations à Echiré

SAMEDI 10 JUIN Semi-nocturne VTT

De 19h à minuit au musée Bernard d’Agesci de Niort

Réservation : 05 49 05 76 22 A 20h30 à la salle des fêtes de Villiers-en-Plaine

Les Aiffricades, à Aiffres Le Très Grand Conseil Mondial des Clowns

DIMANCHE 14 MAI Du Sacré au Profane sous Louis XIV

Par l’ensemble baroque Le Festin d’Alexandre À 16h30 au Musée Bernard d’Agesci à Niort

VENDREDI 19 MAI Walt Disney Music

Au stade de Brûlain

Par les élèves du conservatoire et l’OVNI A 20h30 au Moulin du Roc à Niort

MERCREDI 21 JUIN Fête de la musique

MARDI 23 MAI 1617 – 1917

- Saint-Hilaire-la-Palud sur la place de la mairie - A Échiré, 19h , place de l’église

MARDI 13 JUIN Chorale du CAMJI

VENDREDI 9 JUIN Le Très Grand Conseil Mondial des Clowns

Fête de la musique : - Usseau, 18h

A 20h45 sur la place de l’église de Germond-Rouvre

DIMANCHE 25 JUIN Vide-greniers

MERCREDI 28 JUIN Portes ouvertes de la bibliothèque

DIMANCHE 11 JUIN Marché « Artisanat et saveurs du monde »

Soirée musicale sur le thème de l’année 17 A 20h au musée Bernard d’Agesci à Niort

A 19h et 20h30 au CAMJI à Niort

De 7h à 9h à la salle polyvalente de Prahecq

Inscriptions : 06 86 89 73 39 De 18h à minuit à Villiers-enPlaine

La nuit européenne des musées

SAMEDI 13 MAI Mannick

A partir de 18h sur la place du Commandant Henri-Lemaître à Saint-Maxire

SAMEDI 24 JUIN Fête de la musique et feu de la Saint-Jean :

Vide-grenier, au Bourdet

12km avec apéritif à mi-parcours et repas à l’arrivée. Réservation : 05 49 75 62 91 De 18h30 à 20h au stade Roger-Garnaud à Vouillé

À 20h30 à l’église de Prahecq

Après-midi musicale autour de l’Orgue de 14h30 à 16h au Musée Bernard d’Agesci

A l’étang Bouchaud Richard à Saint-Hilaire-la-Palud

Marche semi-nocturne

SAMEDI 17 JUIN Fête de la musique

MARDI 20 JUIN Fête de la musique

Marché et animations Sur le champ de foire de Prahecq

Venir avec son matériel pour dessiner des sites de la commune de 10h à 12h et/ou de 14h à 16h à Usseau

VENDREDI 12 MAI Chorale Yaka Chanter

Animations, marché, expos, concerts, manèges… De 9h à 18h à Granzay-Gript

SAMEDI 3 JUIN Journée médiévale

SAMEDI 20 MAI Atelier croquis

Théâtre, à 20h30 à la salle polyvalente de Saint-Rémy

DIMANCHE 18 JUIN Jour de fêtes

Concours de peintres dans les rues, expositions, animations musicales vide-greniers… A Saint-Rémy et à Sciecq

Les Vikings ont pris possession du château

5, 6, 12 ET 13 MAI L’agence Yann, c’est ta mère

17 juin : « sorties nature », spectacle « Les p’tits doigts qui touchent » 18 juin, repas, concert de musique traditionnelle touareg. Réservation : 05 49 24 94 46 A Saint-Gelais

À 18 h à la salle des fêtes d'Usseau

3 ET 4 JUIN 3ème fête de l’art

De 8h à 18h sur la place de l’église de Prahecq

SPECTACLES

17 ET 18 JUIN Festi’futaies

VENDREDI 16 JUIN Le Très Grand Conseil Mondial des Clowns

A 20h30 à la salle polyvalente de Saint-Rémy

Séances dédicaces de Laurent Audoin et Benard Martineau À partir de 14h à Saint-Hilaire-laPalud

territoire 22

DE VIE

© DR

© La Clique-sur-mer

© Fotolia

© Doumé

À Coulon


Agenda MARDI 20 JUIN Bach et Vivaldi

DIMANCHE 4 JUIN Les jardins de la Brèche

au Temple de Chauray Spectacle musical A 19h au Temple de Chauray

Réservation : www.je-regarde.fr ou 06 77 028 889 à 18h30 à Niort

SAMEDI 10 JUIN L’église Notre-Dame

EXPOS DU 30 MAI AU 30 JUILLET Accrochage - œuvres de Hubert-Sauzeau (1856 - 1927)

Au Musée Bernard d’Agesci

DIMANCHE 4 JUIN Fêtes de l’art

Apportez votre matériel de dessin pour croquer le monument Réservation : www.je-regarde.fr ou 0677 028 889 à 15h à Niort

JEUDI 15 JUIN Qu’est-ce qu’un gant ? :

Fabrication et mode, dans le cadre de l’Art au Menu de 12h30 à 13h au Musée Bernard d’Agesci à Niort

Les peintres dans la rue ! A Saint-Rémy

DIMANCHE 18 JUIN Fête de la musique

17 ET 18 JUIN Le Coudray-Salbart

Dans le cadre des journées nationales de l’archéologie, un retour sur le chantier, les dernières rénovations et les découvertes. De 10h à 18h au Château du Coudray-Salbart à Echiré

VISITES GUIDÉES JEUDI 18 MAI Le crâne à double trépanation de Bougon

Dans le cadre de l’Art au Menu, de 12h30 à 13h au Musée Bernard d’Agesci à Niort

DIMANCHE 21 MAI Chamoiserie et ganterie à Niort À 15h au Musée Bernard d’Agesci à Niort

DIMANCHE 28 MAI Histoire et architecture du Donjon

Par Christophe Fulminet, directeur du conservatoire A 17h à la médiathèque Pierre-Moinot à Niort

SAMEDI 27 MAI Catherine de Coëtivy de Magné,

collectionneuse et bibliophile Conférence de Roselyne Claerr proposée par Les Amis des Musées A 15h au Musée Bernard d’Agesci à Niort

JEUDI 15 JUIN Hubert Sauzeau, peintre (1856 – 1927)

Par Guy Brangier, AMOPA A 18h au Musée Bernard d’Agesci

À 15h au Musée Bernard d’Agesci

DIMANCHE 25 JUIN Les fouilles du Moulin du Milieu

À 15h au Musée du Donjon

CONFÉRENCES JEUDI 11 MAI Conférence Baptiste-Paul Grimaud, l’inconnu célèbre (inventeur de la carte à

jouer) à 19h au Musée Bernard d’Agesci

DIMANCHE 14 MAI Présentation de l’orgue P. Chéron, à l’occasion de la Journée de l’Orgue

Préambule au concert Le festin d’Alexandre De 15h45 à 16h30 au Musée Bernard d’Agesci

A 15h au musée du Donjon de Niort

JEUNE PUBLIC LUNDI 15 MAI Raplapla

Spectacle de Cirque en scène (à partir de 2 ans) A 9h30 à l’Espace Tartalin à Aiffres

MARDI 16 MAI Les raisons de la colère

Spectacle de la Cie du chat perplexe (à partir de 8 ans) A 14h45 à l’Espace Tartalin à Aiffres

MERCREDI 17 MAI Epopoya et moi

GAGNEZ DES PLACES POUR UN MATCH DES CHAMOIS Partenaire du Chamois Niortais FC, qui évolue en ligue 2, l'agglomération organise un concours pour partager avec le club cette nouvelle saison. Chaque mois, gagnez deux places en tribune d’honneur pour un match à domicile + un maillot du club dédicacé + un temps de rencontre avec les joueurs. Pour cela, il suffit de répondre à 3 questions, par courrier ou internet. Un tirage au sort parmi les bonnes réponses reçues désignera le (la) gagnant(e). Ce mois-ci, vous jouez pour assister au match du 12 mai 2017 où les Chamois Niortais recevront Strasbourg au stade René-Gaillard.

--- LES QUESTIONS --1 - Quel gardien de but a joué pour les Chamois Niortais lors du 8e de finale de Coupe de France contre le PSG ?

SAMEDI 20 MAI Re-sérénade / Tchaïkovski

2 - Quel est le meilleur buteur de l’histoire des Chamois Niortais ?

Si vous répondez par courrier : Envoyez vos réponses jusqu’au 9 mai, sur papier libre, au service communication de l'agglomération. Concours Chamois Niortais. 140 rue des Equarts. CS 28770. 79006 Niort. N’oubliez pas de mentionner vos coordonnées. Si vous répondez via internet : Rendez-vous sur le site www.niortagglo.fr

Spectacle de la Cie 6 pieds sur terre (à partir de 3 ans) A 15h30 à l’Espace Tartalin à Aiffres

JEUDI 18 MAI Zoom Dada

Spectacle de Cirque en scène (à partir de 3 ans) A 10h à l’Espace Tartalin à Aiffres

DU 16 AU 20 MAI Fête du jeu

Le 19, soirée jeux pour tous à 18h30 A la médiathèque de la Tour-au-Prince à Frontenay-Rohan-Rohan

DIMANCHE 11 JUIN 3ème festival du livre jeunesse De 10h à 18h au Château du CoudraySalbart à Echiré

RETROUVEZ L'AGENDA COMPLET SUR NIORTAGGLO.FR

territoire

DE VIE 23


Sébastien Courtin Une Tête de Mule qui fait des émules

HOUBLON, LEVURE, MALT… DERRIÈRE CES TERMES CONNUS DE TOUS IL Y A TOUJOURS UNE PERSONNE, CAR L’HUMAIN EST INDISSOCIABLE DU BRASSAGE DU PRODUIT VIVANT. RENCONTRE AVEC SÉBASTIEN COURTIN, DYNAMIQUE PATRON DE LA BRASSERIE DU MARAIS ET INVENTEUR DE LA BIÈRE « TÊTE DE MULE », MÉDAILLÉE AU DERNIER SALON DE L’AGRICULTURE.

Le jeune quadra, originaire de Saint-Pompain, est tombé dans le chaudron ambré tout jeune. « À l’origine, je brassais de la bière chez moi, pour mes amis… » Armé d’une formation en agro-alimentaire, puis commerciale, Sébastien voit son destin changer lorsque l’ancienne laiterie de Coulon est achetée par le Parc naturel régional du Marais poitevin qui veut transfomer le lieu en un site touristique et stratégique. En 2014, Sébastien, associé avec les « P’tits amoureux » d’Ardin, présente son projet de brasserie et remporte la mise. « Nous avons eu trois mois pour créer la marque avant l’ouverture. « Tête de Mule » s’est immédiatement imposée. La mule poitevine correspond à mon idée du territoire. Je suis terriblement attaché à ma région, mais pas enfermé. Je voulais une bière artisanale et locale, mais exportable ! » Trois ans après, le constat est sans appel et « Tête de Mule » a gagné son pari. La bière est identifiée localement et la brasserie a produit 80 000 litres du fameux nectar en

2016. « Notre brasserie offre un nom et plusieurs goûts. Par exemple, la blanche, plus adaptée à l’été et désaltérante, l’ambrée, de caractère, mais pas trop ou la bière de Noël, temporaire dans le temps et légèrement épicée… Sur les cinq produits proposés au Salon de l’Agriculture, trois ont été médaillés. Lorsque l’on sait que le jury a goûté à l’aveugle un millier d’échantillons, c’est une sacrée reconnaissance du travail accompli ». Toujours à l’écoute du public, le jeune brasseur travaille actuellement à l’élaboration d’une bière aromatisée : « Pas à base de fruits rouges comme 80 % des bières produites actuellement. Nous voulons innover et offrir à nos clients autre chose pour cet été, comme nous l’avions fait avec notre limonade ! » Un été 2017 très aromatique ! Toutes les infos sur www.brasseriedumarais.fr

Territoire de vie n°19  

L'Agglo s'affiche à paris

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you