Page 1

MODE D’EMPLOI P. 04

INITIATIVES P. 11

Demander un logement Hlm en ligne, c’est possible !

Marie Mazelin  : lauréate du concours photo organisé par son bailleur.

OPH 31 OFFICE PUBLIC DE L’HABITAT HAUTE-GARONNE

LE MAGAZINE DU LOCATAIRE

DOSSIER

E R T N CO N E R À LA OCATAIRES ÉES DES L I-P DE MID

YRÉN

VIVRE

N° 80 SEPTEMBRE 2015

AUJOURD’HUI


2

SOMMAIRE-ÉDITO

PANORAMA P. 03 USH MIDI-PYRÉNÉES Hlm, fabriques de vies actives Zoom sur les locataires Hlm en Midi-Pyrénées Jean-Michel Fabre réélu à la présidence de l’USH Midi-Pyrénées Le climat à l’honneur au 76e Congrès Hlm

MODE D’EMPLOI

P. 04

Demander un logement Hlm en ligne, c’est possible !

REGARDS

P. 05 > 09

À la rencontre des locataires de Midi-Pyrénées Étienne, Nicole, Karine, Pauline, Guillaume… Portraits de locataires Hlm.

À VOTRE RENCONTRE

D

ans ce nouveau numéro de V iv re Aujou rd’hu i, nous sommes partis à la rencontre des locataires. À travers quelques portraits, nous e s qu i s son s l’e s s enc e même du logement social : sa diversité. Près de 300 000 personnes vivent dans le parc locatif social de Midi-Pyrénées. Tous différents. Et c’est là sa plus grande richesse. Locataires, vous êtes multiples et nous souhaitions en témoigner. L’Union sociale pour l’habitat Midi-Pyrénées vous souhaite à tous une très bonne rentrée.

Sabine Véniel-Le Navennec Directrice de la publication

COUP DE PROJECTEUR

P. 10

Attention ! Soyez vigilants ! Depuis quelques semaines, des escrocs se font passer pour votre bailleur et tentent de détourner le règlement des loyers à leur profit.

INITIATIVES

P. 11

À travers le regard de Marie Marie Mazelin a reçu, en 2014, le premier prix du concours photo lancé par son bailleur auprès de locataires. Portrait.

CÔTÉ GOURMANDS

P. 12

Tarte sablée au parmesan, gelée de balsamique et tartare de tomates VIVRE

AUJOURD’HUI

Le magazine de l’habitat social Vivre Aujourd’hui est édité par l’association Vivre Aujourd’hui. 104 avenue Jean-Rieux, 31 500 Toulouse Tél. : 05 61 36 07 60 – Fax : 05 61 36 07 61 ushmp@union-habitat.org Directrice de la publication : Sabine VénielLe Navennec. Comité de rédaction : USH Midi-Pyrénées, OPH31, Colomiers Habitat, La Cité Jardins, Hlm Ariège, Le Nouveau Logis Méridional, Patrimoine Languedocienne, Promologis, Le Groupe des Chalets, Mesolia, Sud Massif Central Habitat, OPH Decazeville, OPH Millau OPH Rodez, ICOM. Conception, rédaction, réalisation, mise en pages : Agence ICOM. Crédits photo : Guillaume Oliver, Thinkstock. ICOM RCS Toulouse B 393 658 760. icom-com.fr. ISSN : ISSN 0753 – 3454. Dépôt légal : septembre 2015. Tirage : 53 000 exemplaires. 2015-05-4223. Document imprimé par l’imprimerie De Bourg, entreprise Imprim’vert®, procédé CtP avec des encres à base végétale. Papier Condat Silk 135 et 150 g.


3

PANORAMA USH MIDI-PYRÉNÉES

10 673

2 500

RÉHABILITATIONS PAR AN : UN ENGAGEMENT FORMALISÉ PAR LES ORGANISMES DE LOGEMENT SOCIAL DE MIDI-PYRÉNÉES

LOGEMENTS RÉHABILITÉS SUR 2012-2014 EN MIDI-PYRÉNÉES

Source : Conseil régional et USH Midi-Pyrénées

HLM,

ZOOM SUR LES LOCATAIRES HLM

FABRIQUES DE VIES ACTIVES

EN MIDI-PYRÉNÉES

Durant la troisième édition de la Semaine nationale des Hlm, qui s’est tenue du 13 au 21 juin dernier, les organismes et l’USH Midi-Pyrénées se sont mobilisés en organisant diverses actions : conférence/débat sur l’empreinte économique et sociale des Hlm sur le territoire ; valorisation des dispositifs de type contrats aidés, contrats d’avenir, clauses d’insertion ; visites guidées de chantiers de jeunes ; sensibilisation et pédagogie sur les métiers de proximité Hlm ; valorisation des démarches RSE des bailleurs ; forum de l’emploi ; valorisation de l’implication des habitants dans la vie de quartier, accompagnement des activités associatives des habitants… Toutes ces actions visaient à témoigner de ces « vies actives », le fil rouge de l’édition, au sein des organismes comme des résidences Hlm.

82 % des locataires de logement social en Midi-Pyrénées ont répondu à la dernière enquête sur l’occupation du parc social, réalisée en 2014*. Cette enquête montre tout d’abord que, malgré une hausse du nombre de personnes seules depuis 2006, la structure familiale des ménages de Midi-Pyrénées évolue peu. La taille des familles est très stable depuis 2006, comme l’âge moyen des locataires. Ce qui évolue en revanche, depuis 2006, ce sont les niveaux de ressources des locataires. Ces derniers disposent de revenus très inférieurs mais sont proportionnellement de plus en plus nombreux à bénéficier d’une aide au logement. Par ailleurs, toujours depuis 2006, la situation par rapport à l’emploi se dégrade, avec une proportion de majeurs actifs en recul. Quelques chiffres issus de l’enquête page 05 à 09. * Source : USH Midi-Pyrénées

LE CLIMAT À L’HONNEUR AU

Jean-Michel Fabre réélu à la présidence de l’USH Midi-Pyrénées Jean-Michel Fabre sera président de l’USH Midi-Pyrénées jusqu’en juin 2018. Il a été réélu pour 3 ans lors de l’assemblée générale qui a eu lieu le 18 juin dernier. Durant cette période, il travaillera à l’adaptation de l’Union sociale pour l’habitat Midi-Pyrénées à la nouvelle organisation du territoire.

76E CONGRÈS HLM

Comme chaque année à la rentrée, les organismes du logement social se réunissent au Congrès Hlm organisé par l’Union sociale pour l’habitat. En 2015, il se déroule du 22 au 24 septembre à Montpellier et a pour thème la « Transition climatique ».

VIVRE

AUJOURD’HUI


4

MODE D’EMPLOI

DEMANDER UN LOGEMENT HLM EN LIGNE,

C’EST POSSIBLE !

P

Depuis le mois d’avril, les demandes de logement Hlm peuvent se faire sur Internet. Le plus : la possibilité de consulter, modifier ou renouveler sa demande à tout moment.

eu à peu, le logement social se modernise avec, dès 2011, la m ise en place du système nat iona l d’enreg ist rement de la demande de logement social, dit « numéro unique », puis, en décembre 2013, la possibi l ité d’ef fec t uer les demandes de renouvellement en ligne. Désormais, le service est également ouvert aux demandes initiales. D’ici la fin de l’année, il sera même possible d’accéder à son dossier et de consulter le suivi de sa demande en ligne.

LES ÉLÉMENTS OBLIGATOIRES AU TRAITEMENT D’UNE DEMANDE DE LOGEMENT SOCIAL Avant toute chose, prenez soin de scanner les documents que vous devrez joindre à votre demande en ligne. Les éléments : l’identité du demandeur et des autres personnes à loger (joindre une copie d’une pièce d’identité de chacune des personnes concernées ou, pour les personnes étrangères hors Union européenne, un titre attestant de la régularité du séjour en France) ; les coordonnées du demandeur ; la situation de famille du demandeur ; les ressources du demandeur et de toutes les personnes qu’il compte loger (joindre une copie du dernier avis

1 797 873

d’imposition attestant du revenu net imposable) ; la situation actuelle de logement ; les motifs de la demande ; le type de logement recherché et le lieu souhaité ; si c’est le cas, le handicap d’une des personnes à loger rendant nécessaire l’adaptation du logement. À la fin du processus, le demandeur reçoit un numéro d’enregistrement et une attestation d’enregistrement, à conserver précieusement ! Ce numéro est demandé pour consulter le dossier, et pour les demandes de renouvellement. À noter, si dans le délai d’un an à compter de la date d’attestation d’enregistrement, aucun logement ne vous a été proposé, il vous faudra renouveler votre demande de logement social. LES CONDITIONS À REMPLIR Au guichet ou en ligne, les conditions d’accès au logement social sont les mêmes : être de nationalité française ou étrangère (hors union européenne) et justifier d’un titre de séjour valable et validé sur le territoire français ; disposer de ressources (revenu net imposable ou fiscal de référence) inférieures à un plafond qui varie selon le nombre de personne composant le foyer et le lieu du logement social.

C’EST LE NOMBRE DE DEMANDES DE LOGEMENT SOCIAL ENREGISTRÉES EN FRANCE À FIN MAI 2014. Sources : Ministère du Logement, de l’Égalité des territoires et de la Ruralité

Pour faire sa demande en ligne, c’est facile ! Pour la Haute-Garonne : www.demandelogement31.fr Pour les autres départements :

www.demande-logement-social.gouv.fr 1 numéro de téléphone : 0 812 04 01 70 (du lundi au vendredi de 9 à

19 heures – prix d’un appel local depuis un poste fixe). Ce numéro d’assistance téléphonique a été mis en place pour accompagner les utilisateurs.

VIVRE

AUJOURD’HUI


5

REGARDS

À LA RENCONTRE

DES LOCATAIRES DE MIDI-PYRÉNÉES Dans ce dossier, la rédaction de votre journal vous propose une galerie de portraits. Seuls, en famille, jeunes couples ou retraités, en situation de handicap ou non, tous ont un point commun : ils habitent un logement social. Des locataires de logements Hlm, comme il en existe près de 300 000 en Midi-Pyrénées. Avec, à chaque fois, une histoire unique.

ÉTIENNE

17 ANS, ÉTUDIANT, CASTANET-TOLOSAN (31)

« Le peu de temps que je passe chez moi, c’est assis à mon bureau »

« On n’est pas sérieux, quand on a dix-sept ans », écrivait Arthur Rimbaud. Étienne, lui, est pourtant un modèle de rigueur. Voici un an qu’il se prépare au concours d’entrée à l’école nationale vétérinaire. Originaire de Bordeaux, il a été admis à la prépa de Toulouse-Auzeville. Pour un an encore, il loge dans un studio de la résidence du Vert Savoir, du Nouveau Logis Méridional. 18 m2, un lit, un bureau, une kitchenette et une salle de bain. « Il me fallait un logement à côté du lycée, et je ne voulais pas aller à l’internat. Je voulais ma chambre perso, à cause du rythme de travail très soutenu ». Étienne a une vie quasiment « monastique » comme il le dit. Il a même dû mettre entre parenthèses sa passion, l’équitation. « C’est vrai, j’ai une vie plutôt sage, parfois frustrante. Je suis souvent en cours. Et le peu de temps que je passe chez moi, c’est assis à mon bureau, sourit-il. C’est dur, mais je sais pourquoi je le fais ».

125 187 LOGEMENTS SOCIAUX

294 000

PERSONNES VIVENT DANS LE PARC LOCATIF SOCIAL Source : Chiffres clés 2014 (USH Midi-Pyrénées)

VIVRE

AUJOURD’HUI


6

REGARDS

NICOLE

66 ANS, RETRAITÉE, GRISOLLES (82) « J’aime ce mélange de générations et les rires des enfants »

Ce n’est peut-être pas pour rien si Nicole, ça rime avec Grisolles. À 66 ans, cette jeune retraitée est connue comme le loup blanc dans le village. Et pour cause. Nicole est née à Grisolles, y a fait une partie de sa scolarité, puis toute sa carrière – 42 ans – de préparatrice en pharmacie. Elle est également très impliquée dans la vie associative : auprès des Restos du Cœur, au comité des fêtes… Veuve depuis dix ans, elle loue aujourd’hui une petite maison à L’Ecclesiola, une résidence senior de Colomiers Habitat. « Je cherchais un logement plus petit et plus fonctionnel. Cette maison est parfaite. Alors certes, il m’a fallu un temps d’adaptation : je n’étais pas habituée à autant de proximité avec les voisins. Mais je m’y suis faite rapidement. J’aime ce mélange de générations, les rires des enfants qui circulent en trottinette, l’esprit d’entraide qui règne ici ».

Une instance régionale pour un dialogue constructif L’Instance Consultative des Habitants de Midi-Pyrénées se réunit au moins une fois par an à l’initiative de l’Union sociale de l’habitat Midi-Pyrénées. Elle regroupe les représentants de l’USH Midi-Pyrénées, les représentants des habitants et éventuellement d’autres partenaires. En septembre 2014, l’Instance Consultative des Habitants s’est réunie en présence des cinq associations de locataires : AFOC, CLCV, CGL, CNL, CSF. Cette rencontre a été l’occasion d’échanger avec Jean-Michel Fabre, le président de l’USH Midi-Pyrénées, sur divers points : le Pacte d’Objectifs et de Moyens Midi-Pyrénées, l’actualité législative, les démarches interorganismes (achat gaz, élections des locataires administrateurs) ou encore, dans les dernières publications, la valorisation des Hlm. La prochaine réunion se tiendra en septembre 2015 dans les locaux de l’USH Midi-Pyrénées. Pour en savoir plus : www.habitat-midipyrenees.org

VIVRE

AUJOURD’HUI


7

REGARDS

KARINE

39 ANS, EN CONGÉ MATERNITÉ, SAINT-AFFRIQUE (12) Karine vit à Saint-Affrique avec ses trois enfants, dans un appartement de Sud Massif Central Habitat. Actuellement en congé maternité, elle consacre ses journées à s’occuper de sa petite dernière, Victoire, 3 mois, et de ses deux aînés, Benjamin, 16 ans, et Cassandra, 12 ans. Autant dire que les journées ne sont pas de tout repos ! À la rentrée, Karine part en formation pour obtenir le Diplôme d’État d’auxiliaire de vie. « Histoire d’avoir un boulot stable », explique-t-elle de sa voix douce. Hydrothérapeute de formation, elle vise à terme le master de sophrologie à Toulouse. Vous l’avez compris, Karine aime soigner les gens, dans le corps comme dans le cœur. L’arrivée de la petite famille dans ce logement Hlm en 2013 ne s’est pas faite sans quelques accrocs. « Nous venions d’une maison. En s’installant dans un appartement, il a fallu changer nos habitudes. Marcher sur des patins, arrêter de faire du bruit à une certaine heure, ne pas faire de machines à laver avant 7 heures du matin… Pas facile, surtout pour mes deux ados ! Il y a bien eu quelques tensions avec les voisins. Cela s’améliore doucement. » Karine va bientôt changer pour un appartement plus grand dans le même immeuble. « Au fur et à mesure que le temps passe, des liens se tissent avec les voisins, des affinités se dessinent. J’apprécie vraiment cette proximité, cet échange, notamment avec les autres mamans au parc. Sans oublier cette incroyable solidarité entre voisins qui se manifeste en cas de coup dur, comme durant les dernières inondations. »

« Au fur et à mesure que le temps passe, des liens se tissent »

Personnes isolées

Familles monoparentales

Familles nombreuses

2014 : 43 %

2014 : 23 %

2014 : 8 %

2012 : 41 % 2006 : 39 %

2012 : 22 % 2006 : 20 %

2012 : 8 % 2006 : 8 %

Source : Enquête 2014 sur l’occupation du parc social (USH Midi-Pyrénées)

VIVRE

AUJOURD’HUI


8

REGARDS

GUILLAUME

32 ANS, INGÉNIEUR INFORMATIQUE, TOULOUSE (31)

Guillaume est ingénieur informatique à Toulouse pour le groupe AKK A Technologies, une importante SSII européenne. Le jeune homme loge dans un appartement adapté de la Résidence des Minimes, à Toulouse, de l’OPH 31. Adapté, car Guillaume est atteint de la myopathie de Duchenne, une maladie génétique qui s’attaque aux muscles. Il vit en fauteuil roulant depuis qu’il a 11 ans. « À la sortie de mes études, j’ai eu la chance d’avoir accès à cet appartement et au service d’aide humaine qui y est intégré. J’y vis depuis 9 ans maintenant. C’est un T3 qui a été transformé en T2 pour plus d’accessibilité. Tout n’est pas parfait, certes. Par exemple, je n’ai pas accès à la terrasse. Mais je suis très bien ici. » Guillaume, comme cinq autres locataires en situation de handicap, est épaulé par une équipe d’auxiliaires de vie de l’association Carpe Diem Premium, présente en permanence sur la résidence. Lorsqu’il ne travaille pas, et entre deux séances de kiné, Guillaume ne tient pas en place : aller au cinéma, sortir avec des amis, voir un match au Stade… Le jeune homme est également adepte de voyages, de cuisine et plutôt engagé politiquement.

« C’est un T3 qui a été transformé en T2 pour plus d’accessibilité »

Moins de 30 ans

Entre 30 et 75 ans

Plus de 75 ans

2014 : 13 %

2014 : 76 %

2014 : 11 %

2012 : 14 % 2006 : 13 %

2012 : 75 % 2006 : 75 %

2012 : 11 % 2006 : 12 %

Source : Enquête 2014 sur l’occupation du parc social (USH Midi-Pyrénées)

VIVRE

AUJOURD’HUI


9

REGARDS

PAULINE ET CÉDRIC

29 ANS, EN LOCATION-ACCESSION, SÉBAZAC-CONCOURÈS (12) « On attendait d’être au bon endroit » « Cela faisait un moment que l’on voulait devenir propriétaires, mais on attendait d’être au bon endroit », explique Pauline. Le bon endroit pour eux, c’était l’Aveyron. Pauline et Cédric ont tous les deux grandi dans ce département. C’est lors d’une fête de village qu’ils se sont connus, à 18 ans. Les études, puis le travail, les ont amenés dans l’Hérault. En juillet 2013, le couple revient sur Rodez. Pauline est secrétaire pédagogique dans l’enseignement supérieur, Cédric est chargé d’affaires dans le réseau énergie. « Nous avons entendu parler du programme de location-accession à Sébazac en janvier 2014, raconte Pauline. Ensuite, tout a été très vite. Nous avons emménagé en octobre 2014 et nous allons lever l’option sous peu. » Temps de réflexion, TVA à 5,5 %, exonération de taxe foncière pendant quinze ans, aides diverses… Devenir propriétaire en locationaccession présente des avantages incontestables. « C’est un confort certain, explique Pauline. Et les économies que nous réalisons à l’achat nous ont permis d’effectuer des travaux pour mettre la maison à notre goût. » D’autant que la famille vient de s’agrandir, avec l’heureuse arrivée du petit Léo.

Aide au logement

Actifs ayant un emploi

Inactifs

2014 : 58 %

2014 : 76 %

2014 : 38 %

2012 : 58 % 2006 : 59 %

2012 : 77 % 2006 : 82 %

2012 : 38 % 2006 : 40 %

Source : Enquête 2014 sur l’occupation du parc social (USH Midi-Pyrénées)

VIVRE

AUJOURD’HUI


10

COUP DE PROJECTEUR

Risque d’arnaque auxRisque loyers d’arnaque aux loyers Information

Des escrocs pourraient vous contacter en se faisant passer pour votre bailleur. Nous vous demandons de ne pas changer les modalités de paiement de votre loyer.

ATTENTION : SOYEZ VIGILANTS !

Que faire ?

@ Ne transmettre aucune donnée bancaire par e-mail

Ne transmettre aucune donnée bancaire par téléphone

Ne transmettre aucune donnée bancaire par courrier

RIB Ne pas tenir compte d’une nouvelle demande d’autorisation de prélèvement Insérer l’adresse url de votre site internet

Ne pas transmettre ses coordonnées bancaires

Prévenir son bailleur

L

Depuis quelques semaines, des escrocs se font passer pour votre bailleur et tentent de détourner le règlement des loyers à leur profit.

insérer votre logo

e principe est simple : le s aut e u r s de l’a rnaque vous contactent (pa r téléphone, pa r email ou par courrier) en se fa isa nt passer pour votre bailleur… Tout est fait pour vous donner confiance. Ils vont prétendre que votre bailleur a changé de banque et que le loyer doit désormais être versé sur un nouveau compte. Ils vont ensuite vous demander vos coordonnées bancaires ou vous transmettre une nouvelle demande d’autorisation de prélèvement à retourner avec votre relevé d’identité bancaire (RIB). Conséquence : votre compte sera

Campagne de promotion du prélèvement automatique :

débité deux fois du montant du loyer (une fois à l’ordre de votre bailleur et une fois à l’ordre de l’escroc). COMMENT SE PRÉMUNIR ? Ne procédez à aucun changement de coordonnées bancaires. Si l’escroc vous contacte, avertissez votre bailleur au plus vite. De façon générale, ne communiquez jamais des informations relatives à votre carte ou votre compte bancaire par mail ou par téléphone. Les organismes étudient actuellement de nouvelles actions de prévention avec les services de police pour pouvoir contrecarrer au plus vite les intentions des fraudeurs.

Certains bailleurs font régulièrement des campagnes de promotion du prélèvement automatique. Vous avez pu recevoir un formulaire spécial pour vous inviter à mettre en place un prélèvement automatique. Il ne s’agissait en aucun cas d’un changement de coordonnées bancaires de votre bailleur, mais bien de la mise en place d’un prélèvement automatique pour les locataires qui n’avaient pas jusque-là opté pour ce moyen de paiement de leur loyer.

ne confondez pas !

VIVRE

AUJOURD’HUI


11

INITIATIVES

LA PHOTO DE MARIE, DEUX ENFANTS JOUANT PENDANT LE CARNAVAL, A REMPORTÉ LE PREMIER PRIX DU CONCOURS PHOTO ORGANISÉ PAR SON BAILLEUR AUPRÈS DE LOCATAIRES.

À TRAVERS LE REGARD

DE MARIE

Q

Marie Mazelin a reçu, en 2014, le premier prix du concours photo lancé par son bailleur auprès de locataires. À l’occasion de son départ, Vivre Aujourd’hui dresse le portrait de cette habitante passionnée par de nombreuses choses, et avant tout par la vie.

uand Marie Mazelin a refermé pour la dernière foi s l a por te de son appartement d’A nc el y à Toulouse, elle n’a pas pu empêcher une larme de couler sur sa joue. Cer tes, el le qu it te la v i l le pou r ses racines pyrénéennes, un petit pa rad is de montag ne en plei ne Barousse, où sa famille a une maison. Mais Marie est sentimentale. « Je suis partie à regret, explique-t-elle. Nous vivions dans cet appartement depuis dix-neuf ans. Nous y avons tellement de souvenirs… » Lionel, son fils unique, vole de ses propres ailes maintenant. Après avoir fait ses études sur Blagnac et Toulouse, il est devenu militaire de carrière chez les chasseurs alpins. Alors, Marie et François ont décidé de se rapprocher de leur passion commune : la montag ne. « Nous faisons beaucoup de randonnées.

Voir un lever de soleil sur la montagne, ça n’a pas de prix ». Une passion en entraînant une autre, c’est en voulant immortaliser ces instants que Marie est tombée dans la photographie. Avec u ne nette préférence pou r l’argentique. À l’ancienne. Sa photo d’enfants jouant avec des confettis a

« J’ai appuyé au bon moment » été récompensée par le premier prix du concours photo de 2014. « C’était la première fois que je participais à un concours. Le thème était le jeu. Je me suis rendue place du Capitole durant le Carnaval, et j’ai vu ces deux enfants qui se soufflaient des confettis

au visage en riant. J’ai appuyé au bon moment. Il y a beaucoup d’amour et de plaisir dans cette photo ». Très proche de la nature, Marie a des sujets de prédilection : la montagne, les f leurs, les nuages, le soleil… « C’est mon péché mignon », souritelle. Grâce à son prix, elle a gagné un appareil photo numérique étanche. « Parfait pour prendre des photos sous la pluie », s’enthousiasme Marie, qu i dev ient u n br i n poète : « La nature est aussi belle sous la pluie. Un escargot qui rampe, une goutte de pluie qui tombe au sol, qui descend d’une feuille, pour faire une couronne quand elle tombe dans la flaque, des hirondelles qui volent bas… C’est sous la pluie que vous voyez tout cela. »

Artiste, collectionneur, blogueur, habitant actif dans votre quartier, mordu de sport, porteur de projet ou encore membre d’une association… Vous avez envie de partager votre expérience ? Écrivez-nous sur ushmp@union-habitat.org

VIVRE

AUJOURD’HUI


Ingrédients

CÔTÉ GOURMAND

Tarte sablée

(pour 8 personnes)

au parmesan, gelée de balsamique et tartare de tomates

Septembre, l’été indien… et ses meilleures tomates. Clément, locataire à Toulouse, vous propose une recette épatante pour les mettre en valeur.

100 g de farine 150 g de parmesan 100 g de beurre 6 tomates rondes 2 oignons frais 1 gousse d’ail 250 ml de vinaigre balsamique 1 sachet d’agar-agar Sel, poivre, piment d’Espelette, Huile d’olive Quelques feuilles de basilic

La recette SABLÉ AU PARMESAN Mélanger à la main 100 g de parmesan râpé, 100 g de farine et 100 g de beurre coupé en dés. Former une boule et mettre au réfrigérateur au moins une demi-heure. Étaler la pâte (environ 1 cm d’épaisseur) et découper avec des cercles sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Mettre au four environ 10 minutes à 200 °C. Laisser refroidir avant de démouler. GELÉE DE BALSAMIQUE Peler 6 tomates rondes (garder quelques peaux pour les chips). Faire revenir dans une poêle avec de l’huile d’olive, un oignon frais, une gousse d’ail, du sel et du poivre. Passer à la passoire pour récupérer l’eau de tomate. Ajouter 250 ml de vinaigre balsamique. Il faut obtenir en tout 500 ml de liquide (ajouter de l’eau si besoin). Ajouter un morceau de sucre et un sachet de 2 g d’agar-agar. Faire chauffer en remuant, porter à ébullition et stopper. Saler. Verser ce liquide sur une plaque pour avoir environ un demicentimètre d’épaisseur. Mettre au réfrigérateur pendant au moins une heure. TARTARE DE TOMATES Peler, épépiner et égoutter trois belles tomates du marché. C’est encore mieux en prenant différentes couleurs. Couper en dés avec un demi-oignon frais et quelques feuilles de basilic. Mélanger avec de l’huile d’olive, du sel, du poivre et du piment d’Espelette et réserver.

VIVRE

AUJOURD’HUI

CHIPS DE FEUILLES DE BASILIC Sur une assiette mettre du film alimentaire, huiler. Disposer les feuilles de basilic, huiler et remettre une feuille de film. Passer 2 minutes au micro-ondes. Dégager les feuilles de basilic, saler et réserver. CHIPS DE TOMATES Poser les peaux sur du papier sulfurisé, mettre au four 30 minutes à 100 °C et saler directement à la sortie. CHIPS DE PARMESAN Étaler le reste du parmesan dans une poêle chaude et faire dorer. Laisser refroidir. MONTAGE Sur une assiette disposer délicatement le sablé. Découper la gelée avec le même cercle et poser sur le sablé. Déposer ensuite une couche de tartare de tomates. Décorer avec les chips.

Bon appétit ! Partagez vos recettes ! Écrivez-nous sur : ushmp@union-habitat.org Et n’hésitez pas à nous envoyer vos meilleures recettes et toutes vos astuces pour cuisiner les produits de saison à petit prix. Votre recette sera peut-être publiée dans un prochain numéro de Vivre Aujourd’hui !


Des informations pour votre logement Ça bouge au service habitants p. 2

Atelier land art à Borderouge p. 4

Économiser l’eau et l’énergie, c’est facile p. 6

DE VOUS

« L’OPH 31 A SU ME FAIRE CONFIANCE, ET JE LES EN REMERCIE. JE N’OUBLIERAI JAMAIS LES PERSONNES DU SERVICE MAINTENANCE, DU SERVICE DE PROXIMITÉ, LES GARDIENS ET AGENTS D’ENTRETIEN, AINSI QUE LE SERVICE RH ET HÉLÈNE. » PASCALE VILLENEUVE, ASSISTANTE QUALITÉ DE L’OPH 31, PREND SA RETRAITE

OPH 31 OFFICE PUBLIC DE L’HABITAT HAUTE-GARONNE

LE MAGAZINE DU LOCATAIRE

N° 80 SEPTEMBRE 2015


2

DE VOUS À NOUS

ÇA BOUGE AU SERVICE HABITANTS ! Pascale Villeneuve

prend sa retraite

C’était un pot splendide. J’ai pleuré, mais après », avoue Pascale Villeneuve. À 60 ans, elle part à la retraite. Après 25 ans passés au sein de l’OPH 31. Avec son parcours original et sa forte personnalité, Pascale est peu à peu devenue une figure emblématique de l’office. Embauchée en 1991 comme agent d’entretien sur la résidence des Écoles à Castanet-Tolosan, où elle habite toujours, elle en est ensuite devenue la gardienne. Le type de gardien dont on se souvient longtemps. « Avec moi, il y avait de l’ambiance ! sourit-elle. J’organisais tout le temps des vins chauds, des galettes des rois. J’étais tout le temps présente et les locataires savaient qu’ils pouvaient compter sur moi. » Jusqu’en 2010, quand une chute sur le dos lui inflige une double fracture de la colonne vertébrale. Après une convalescence de plusieurs mois, l’office lui trouve un poste à l’accueil. « Ce fut une période très difficile pour moi, se souvient Pascale. Je n’y connaissais rien en informatique, j’étais phobique du téléphone… Heureusement, mes collègues Valérie, Céline et Soumia m’ont épaulée. » Lorsque la direction de l’OPH met en place le contrôle multiservices, Pascale se lance, et devient assistante qualité. Suivre les interventions des techniciens dans les logements, mesurer la satisfaction des locataires, organiser les réunions avec les ent repr ises… C’est une véritable réussite. « L’OPH 31 a su me faire c onf i an c e , et je les en remercie. Je n’oublierai jamais les personnes du service maintenance, du service de proximité, les gardiens et agents d’entretien, ainsi que le service RH et Hélène. »

Sébastien Bossuet

reprend son poste

C

’e s t S é b a s t i e n Bossuet, 33 ans, qui reprend le poste de Pascale Villeneuve. « C’est même elle qui m’a conseillé de postuler pour la remplacer », explique le nouvel assistant qualité et maintenance de l’OPH 31. En ef fet, le jeune homme était technicien pour la CGMI, la société multiservices de l’office. Plomberie, électricité, volets roulants, serrures, carrelage… Sébastien est le genre de personne qui sait tout faire. Mais désormais, il est commanditaire des sociétés de maintenance. « Ce sont des postes très différents, explique-t-il. Et en même temps, ma connaissance du terrain me permet d’être efficace. » Sébastien aime les challenges. « Mon plus grand défi ? J’ai la lourde tâche de poursuivre le chemin entamé par Pascale ! »


3

DE VOUS À NOUS

Hervé Legrand, nouveau gardien sur le site de Saint-Lys

N

e vous fiez pas aux tatouages ou à la carrure. Hervé est doux comme un agneau. Cet ancien agent de sécurité a été gardien pendant dix ans sur Paris. Papa de trois filles, il a eu envie de se fixer dans le sud et a donc postulé à l’OPH 31. « Sur cette résidence, il n’y avait pas de gardien avant moi. C’est vrai que les gens faisaient un peu ce qu’ils voulaient. Depuis que je suis arrivé, les gens ont l’air content de mon travail. » Hervé adore son job. Mais les locataires devront lui laisser un peu de temps pour assouvir son autre passion : la salle de sport !

Thierry Dulac, nouveau gardien sur le site d’Escalquens

R

ien ne prédestinait Thierry a devenir gardien de Hlm. La preuve : il a longtemps tenu un salon de coiffure professionnel en Martinique. Il est ensuite venu vivre à Paris pour se reconvertir professionnellement, et a suivi une formation en gestion locative. À 37 ans, il a choisi de postuler dans la région toulousaine pour se rapprocher de sa fille. À Escalquens, il gère deux sites : 84 logements sur le Bastié et 60 sur l’enclos du Château. « C’est un travail physique, reconnaît-il. Surtout pour sortir et laver les containers. » Ce qu’il aime, dans son travail, c’est résoudre les problèmes. « Je suis très sollicité, j’aide les personnes âgées, c’est un métier de proximité. »

Virgine Geay, nouvelle chargée de secteur 1

P

our le secteur 1 de l’OPH 31, soit environ 800 logements, Virginie est désormais l’interlocutrice privilégiée des locataires. Sa mission est vaste : elle gère le patrimoine, les techniciens, les réclamations, les états des lieux et, parfois, les conflits de voisinage. Juriste de formation, elle travaillait à l’OPAC du Bas-Rhin. Virginie est ravie de son nouveau poste. « Mon temps se partage entre l’administratif, au bureau, et le terrain. Moi, ce que je préfère, c’est être au contact des gens. Mes journées ne se ressemblent jamais ! »


4

DE VOUS À NOUS

Semaine des Hlm

ATELIER LAND ART À BORDEROUGE

L

’OPH 31, Le Nouveau Logis Méridional, Les Chalets, La Cité Jardins et Habitat Toulouse… Le mercredi 17 juin, cinq bailleurs ont organisé ensemble une série d’animations au cœur de Borderouge (Toulouse), un quartier en pleine réhabilitation. Ainsi, au pied de la résidence Matisse et avec l’aide de l’association Sens actifs, l’OPH 31 a invité ses locataires à participer à une animation ludique et originale : utiliser des éléments naturels de leur cadre de vie pour créer une œuvre à part entière. Une démonst rat ion du procédé photo « sténopé » a également été proposée. En fin d’a pr è s-m id i, t ou s les bailleurs et leurs locata i res se sont réu n is su r le Ca r ré de la Maourine pour présenter leur œuvre commune et partager un pot de l’amitié bien mérité.

Land’art, n.m. Simple. Il s’agit de composer des œuvres en utilisant uniquement des matériaux qu’on trouve dans la nature. Cette tendance est née aux États Unis dans les années 80. Bois, terre, pierres, sable, fleurs, formes, couleurs, sons, lumières… tous les matériaux trouvés dans la nat u re p e u ve n t ê t re utilisés. Et comme tout se passe dans la nature, c’est un art fugace puisque voué à disparaître. La seule façon de le conserver est de le filmer ou le photographier ou encore de le dessiner.


5

DE VOUS À NOUS

La résidence des Minimes a fêté les voisins

Les habitants de la résidence des Minimes à Toulouse se sont réunis autour d’un repas convivial le 30 mai, à l’initiative du gardien, Bruno Narfin. Un moment d’échange où régnaient les sourires et la joie.

Un grand merci à

l’Auberge du Flambadou

Suite au sinistre d’un bâtiment entier à Villemur-sur-Tarn après une inondation, 31 locataires se sont retrouvés sans domicile et ont dû être relogés en urgence. L’OPH 31 tient à remercier Martine et JeanFrançois Mazoin, les propriétaires de l’Auberge du Flambadou à Villematier, qui ont logé certains locataires et ont spontanément proposé d’offrir un repas sur deux à tous les locataires qu’ils abritaient. Ce n’est pas la première fois, d’ailleurs, que Martine et Jean-François font preuve d’une telle générosité. Ils avaient déjà fait de même il y a un an lors d’un précédent sinistre. www.aubergeduflambou.com


6

DE VOUS À NOUS

Économiser l’énergie au quotidien,

C’EST FACILE !

Agir au quotidien pour consommer moins, c’est bon pour l’environnement et ça se voit sur les factures ! Voici quelques gestes simples à adopter dans votre vie de tous les jours, pour économiser les ressources sans sacrifier à son confort.

Chauffage

Ventilation

Je chauffe les pièces à vivre à 19 °C, 16 °C dans les chambres Je réduis le chauffage pendant la nuit et durant mon absence Je fais réviser la chaudière chaque année Je fais régulièrement la poussière sur les radiateurs Je rajoute un pull avant d’augmenter le chauffage

Je vérifie une fois par an que les joints des fenêtres et des portes ne laissent pas passer d’air En hiver, j’aère cinq minutes par jour, les fenêtres grandes ouvertes Je ferme les portes des pièces moins chauffées Je ne laisse pas pendre mes rideaux devant les radiateurs Je nettoie chaque année les grilles de ma VMC (ventilation mécanique contrôlée)

1 °C de chauffage en moins, c’est 7 % de la consommation d’énergie en moins sur votre facture ! Le chiffre

Froid

Il suffit d’ouvrir la fenêtre 10 minutes pour renouveler intégralement l’air des pièces, sans que les murs n’aient le temps de refroidir. Le chiffre

J’ai choisi mon réfrigérateur/ congélateur en classe énergie A Je dégivre mon réfrigérateur/ congélateur tous les 3 mois Je nettoie chaque année la grille arrière de mon réfrigérateur J’attends que les plats chauds aient refroidi avant de les mettre au réfrigérateur Je vérifie l’étanchéité des joints de mon réfrigérateur chaque année

Je mets un couvercle sur la casserole pour faire bouillir l’eau plus rapidement J’évite d’utiliser le micro-onde pour faire décongeler les aliments Je vérifie les joints de mon four chaque année

5 mm de givre augmentent de 30 % la consommation d’électricité d’un réfrigérateur

Monter en ébullition 1,5 litre d’eau en utilisant un couvercle nécessite 4 fois moins d’énergie.

Le chiffre

Cuisson

Le chiffre


7

DE VOUS À NOUS

Audiovisuel

Éclairage

Je choisis un écran de télévision qui ne dépasse pas une puissance de 80 W J’évite d’installer des téléviseurs supplémentaires dans les chambres J’utilise systématiquement des multiprises pour couper les veilles de mes appareils Je débranche mes chargeurs de batterie quand ils ne sont pas en service J’éteins systématiquement la télévision quand personne ne la regarde

J’utilise des ampoules basse consommation partout J’ouvre mes rideaux dès que je me lève J’évite les lampes halogènes Je répartis les sources de lumière pour optimiser l’éclairage J’éteins systématiquement quand je sors d’une pièce

Les veilles des téléviseurs, chaînes Hi-Fi, décodeurs, ordinateurs… consomment entre 300 et 500 kWh par an sans rien produire en échange.

Les lampes basse consommation durent 6 à 7 fois plus longtemps que les ampoules à incandescence et permettent de réaliser entre 75 et 80 % d’économies d’énergies. Le chiffre

Le chiffre

Eau

J’ai choisi mon appareil en classe A ou plus Je programme mes appareils pour fonctionner en heures creuses J’utilise le plus souvent des cycles courts à basse température Je ne fais tourner ma machine que lorsqu’elle est pleine J’évite de prélaver mon linge ou ma vaisselle Je détartre ma machine à laver chaque année Je nettoie les filtres de ma machine à laver tous les 3 mois J’étends mon linge plutôt que d’utiliser un sèche-linge

Je règle la température de mon eau chaude entre 55 et 60 °C Je fais détartrer mon chauffe-eau tous les 3 ans J’installe un économiseur d’eau sur mon pommeau de douche et des éco-mousseurs sur mes robinets Je prends une douche plutôt qu’un bain Je prends des douches de moins de 5 minutes Je coupe l’eau de la douche pendant que je me savonne Je me lave les mains à l’eau froide J’utilise un bac pour faire la vaisselle Je rince la vaisselle à l’eau froide Je suis vigilant sur les éventuelles fuites d’eau Je ferme le robinet pendant que je me lave les dents

Un lavage à 30 °C consomme 3 fois moins d’énergie qu’un lavage à 90 °C.

Un robinet ouvert pendant 1 minute équivaut à gaspiller 12 litres d’eau.

Lavage

Le chiffre

Le chiffre


8

DE VOUS À NOUS

LE SILENCE EST D’OR Quand on vit ensemble, le bruit peut vite devenir un cauchemar si chacun n’y met pas un peu du sien…

I

l y a Jules 15 ans qui adore le rap, Arthur, 6 ans, passionné de rugby même à l’intérieur, Sabrina, 20 ans qui organise une fête avec tous ses amis samedi soir prochain. Il y a aussi Marie qui réaménage son salon et sa chambre tous les mois et Reda qui s’est acheté une nouvelle perceuse pour faire des travaux chez lui. Quant à Léa, elle ne marche qu’avec des talons aiguilles. Ils habitent tous dans le même immeuble.

Résultat, on ne sera pas surpris d’apprendre que

les bruits sont le principal facteur de tension entre les voisins, surtout entre 21h et 7h du matin.
 Bref vous n’êtes pas tout seul dans votre immeuble. Et le bruit peut parfois devenir pour certains une réelle souffrance. D’ailleurs saviez-vous que le bruit est la première préoccupation en termes d’environnement des Français, selon de sérieuses et récentes études ? Les aboiements comptent pour 35 % des nuisances dues au bruit.

Quelques petits conseils qui peuvent tout changer

Une seule solution, il faut absolument que chacun fasse l’effort de penser aux autres…

Voici quelques règles de « bien vivre ensemble » faciles à suivre qui permettent d’éviter des scènes fâcheuses entre voisins. Un petit effort individuel, un grand bien-être pour tout le monde. Ne claquez pas vos portes et fenêtres Rien de plus désagréable qu’une porte qui grince, Ne réglez pas trop fort le volume de votre pensez à les graisser régulièrement. télévision, votre radio ou votre chaîne Hi-Fi Ne laissez pas vos enfants jouer dans les parties S’il y a fête chez vous ce soir, prévenez vos communes intérieures. voisins par un petit mot sympathique ; il suscitera Après une soirée entre amis, dites leur au revoir la tolérance. chez vous plutôt que sur le palier. À partir de demain, vous entamez des travaux Évitez d’interpeller quelqu’un de votre balcon dans votre logement : là encore prévenez vos ou de klaxonner pour manifester votre présence voisins, ils vous en sauront gré. devant la maison, il y a peut-être un bébé qui dort.

OPH 31 - Magazines Vivre aujourd'hui et De vous à nous - n°80  
OPH 31 - Magazines Vivre aujourd'hui et De vous à nous - n°80  

Le magazine du locataire.

Advertisement