Page 1

MODE D’EMPLOI P. 04

INITIATIVES P. 11

Demander un logement Hlm en ligne, c’est possible !

Marie Mazelin  : lauréate du concours photo organisé par son bailleur.

Mag LE MAGAZINE DU LOCATAIRE

DOSSIER

E R T N CO N E R À LA OCATAIRES ÉES DES L I-P DE MID

YRÉN

VIVRE

N° 80 SEPTEMBRE 2015

AUJOURD’HUI


2

SOMMAIRE-ÉDITO

PANORAMA P. 03 USH MIDI-PYRÉNÉES Hlm, fabriques de vies actives Zoom sur les locataires Hlm en Midi-Pyrénées Jean-Michel Fabre réélu à la présidence de l’USH Midi-Pyrénées Le climat à l’honneur au 76e Congrès Hlm

MODE D’EMPLOI

P. 04

Demander un logement Hlm en ligne, c’est possible !

REGARDS

P. 05 > 09

À la rencontre des locataires de Midi-Pyrénées Étienne, Nicole, Karine, Pauline, Guillaume… Portraits de locataires Hlm.

À VOTRE RENCONTRE

D

ans ce nouveau numéro de V iv re Aujou rd’hu i, nous sommes partis à la rencontre des locataires. À travers quelques portraits, nous e s qu i s son s l’e s s enc e même du logement social : sa diversité. Près de 300 000 personnes vivent dans le parc locatif social de Midi-Pyrénées. Tous différents. Et c’est là sa plus grande richesse. Locataires, vous êtes multiples et nous souhaitions en témoigner. L’Union sociale pour l’habitat Midi-Pyrénées vous souhaite à tous une très bonne rentrée.

Sabine Véniel-Le Navennec Directrice de la publication

COUP DE PROJECTEUR

P. 10

Attention ! Soyez vigilants ! Depuis quelques semaines, des escrocs se font passer pour votre bailleur et tentent de détourner le règlement des loyers à leur profit.

INITIATIVES

P. 11

À travers le regard de Marie Marie Mazelin a reçu, en 2014, le premier prix du concours photo lancé par son bailleur auprès de locataires. Portrait.

CÔTÉ GOURMANDS

P. 12

Tarte sablée au parmesan, gelée de balsamique et tartare de tomates VIVRE

AUJOURD’HUI

Le magazine de l’habitat social Vivre Aujourd’hui est édité par l’association Vivre Aujourd’hui. 104 avenue Jean-Rieux, 31 500 Toulouse Tél. : 05 61 36 07 60 – Fax : 05 61 36 07 61 ushmp@union-habitat.org Directrice de la publication : Sabine VénielLe Navennec. Comité de rédaction : USH Midi-Pyrénées, OPH31, Colomiers Habitat, La Cité Jardins, Hlm Ariège, Le Nouveau Logis Méridional, Patrimoine Languedocienne, Promologis, Le Groupe des Chalets, Mesolia, Sud Massif Central Habitat, OPH Decazeville, OPH Millau OPH Rodez, ICOM. Conception, rédaction, réalisation, mise en pages : Agence ICOM. Crédits photo : Guillaume Oliver, Thinkstock. ICOM RCS Toulouse B 393 658 760. icom-com.fr. ISSN : ISSN 0753 – 3454. Dépôt légal : septembre 2015. Tirage : 53 000 exemplaires. 2015-05-4223. Document imprimé par l’imprimerie De Bourg, entreprise Imprim’vert®, procédé CtP avec des encres à base végétale. Papier Condat Silk 135 et 150 g.


3

PANORAMA USH MIDI-PYRÉNÉES

10 673

2 500

RÉHABILITATIONS PAR AN : UN ENGAGEMENT FORMALISÉ PAR LES ORGANISMES DE LOGEMENT SOCIAL DE MIDI-PYRÉNÉES

LOGEMENTS RÉHABILITÉS SUR 2012-2014 EN MIDI-PYRÉNÉES

Source : Conseil régional et USH Midi-Pyrénées

HLM,

ZOOM SUR LES LOCATAIRES HLM

FABRIQUES DE VIES ACTIVES

EN MIDI-PYRÉNÉES

Durant la troisième édition de la Semaine nationale des Hlm, qui s’est tenue du 13 au 21 juin dernier, les organismes et l’USH Midi-Pyrénées se sont mobilisés en organisant diverses actions : conférence/débat sur l’empreinte économique et sociale des Hlm sur le territoire ; valorisation des dispositifs de type contrats aidés, contrats d’avenir, clauses d’insertion ; visites guidées de chantiers de jeunes ; sensibilisation et pédagogie sur les métiers de proximité Hlm ; valorisation des démarches RSE des bailleurs ; forum de l’emploi ; valorisation de l’implication des habitants dans la vie de quartier, accompagnement des activités associatives des habitants… Toutes ces actions visaient à témoigner de ces « vies actives », le fil rouge de l’édition, au sein des organismes comme des résidences Hlm.

82 % des locataires de logement social en Midi-Pyrénées ont répondu à la dernière enquête sur l’occupation du parc social, réalisée en 2014*. Cette enquête montre tout d’abord que, malgré une hausse du nombre de personnes seules depuis 2006, la structure familiale des ménages de Midi-Pyrénées évolue peu. La taille des familles est très stable depuis 2006, comme l’âge moyen des locataires. Ce qui évolue en revanche, depuis 2006, ce sont les niveaux de ressources des locataires. Ces derniers disposent de revenus très inférieurs mais sont proportionnellement de plus en plus nombreux à bénéficier d’une aide au logement. Par ailleurs, toujours depuis 2006, la situation par rapport à l’emploi se dégrade, avec une proportion de majeurs actifs en recul. Quelques chiffres issus de l’enquête page 05 à 09. * Source : USH Midi-Pyrénées

LE CLIMAT À L’HONNEUR AU

Jean-Michel Fabre réélu à la présidence de l’USH Midi-Pyrénées Jean-Michel Fabre sera président de l’USH Midi-Pyrénées jusqu’en juin 2018. Il a été réélu pour 3 ans lors de l’assemblée générale qui a eu lieu le 18 juin dernier. Durant cette période, il travaillera à l’adaptation de l’Union sociale pour l’habitat Midi-Pyrénées à la nouvelle organisation du territoire.

76E CONGRÈS HLM

Comme chaque année à la rentrée, les organismes du logement social se réunissent au Congrès Hlm organisé par l’Union sociale pour l’habitat. En 2015, il se déroule du 22 au 24 septembre à Montpellier et a pour thème la « Transition climatique ».

VIVRE

AUJOURD’HUI


4

MODE D’EMPLOI

DEMANDER UN LOGEMENT HLM EN LIGNE,

C’EST POSSIBLE !

P

Depuis le mois d’avril, les demandes de logement Hlm peuvent se faire sur Internet. Le plus : la possibilité de consulter, modifier ou renouveler sa demande à tout moment.

eu à peu, le logement social se modernise avec, dès 2011, la m ise en place du système nat iona l d’enreg ist rement de la demande de logement social, dit « numéro unique », puis, en décembre 2013, la possibi l ité d’ef fec t uer les demandes de renouvellement en ligne. Désormais, le service est également ouvert aux demandes initiales. D’ici la fin de l’année, il sera même possible d’accéder à son dossier et de consulter le suivi de sa demande en ligne.

LES ÉLÉMENTS OBLIGATOIRES AU TRAITEMENT D’UNE DEMANDE DE LOGEMENT SOCIAL Avant toute chose, prenez soin de scanner les documents que vous devrez joindre à votre demande en ligne. Les éléments : l’identité du demandeur et des autres personnes à loger (joindre une copie d’une pièce d’identité de chacune des personnes concernées ou, pour les personnes étrangères hors Union européenne, un titre attestant de la régularité du séjour en France) ; les coordonnées du demandeur ; la situation de famille du demandeur ; les ressources du demandeur et de toutes les personnes qu’il compte loger (joindre une copie du dernier avis

1 797 873

d’imposition attestant du revenu net imposable) ; la situation actuelle de logement ; les motifs de la demande ; le type de logement recherché et le lieu souhaité ; si c’est le cas, le handicap d’une des personnes à loger rendant nécessaire l’adaptation du logement. À la fin du processus, le demandeur reçoit un numéro d’enregistrement et une attestation d’enregistrement, à conserver précieusement ! Ce numéro est demandé pour consulter le dossier, et pour les demandes de renouvellement. À noter, si dans le délai d’un an à compter de la date d’attestation d’enregistrement, aucun logement ne vous a été proposé, il vous faudra renouveler votre demande de logement social. LES CONDITIONS À REMPLIR Au guichet ou en ligne, les conditions d’accès au logement social sont les mêmes : être de nationalité française ou étrangère (hors union européenne) et justifier d’un titre de séjour valable et validé sur le territoire français ; disposer de ressources (revenu net imposable ou fiscal de référence) inférieures à un plafond qui varie selon le nombre de personne composant le foyer et le lieu du logement social.

C’EST LE NOMBRE DE DEMANDES DE LOGEMENT SOCIAL ENREGISTRÉES EN FRANCE À FIN MAI 2014. Sources : Ministère du Logement, de l’Égalité des territoires et de la Ruralité

Pour faire sa demande en ligne, c’est facile ! Pour la Haute-Garonne : www.demandelogement31.fr Pour les autres départements :

www.demande-logement-social.gouv.fr 1 numéro de téléphone : 0 812 04 01 70 (du lundi au vendredi de 9 à

19 heures – prix d’un appel local depuis un poste fixe). Ce numéro d’assistance téléphonique a été mis en place pour accompagner les utilisateurs.

VIVRE

AUJOURD’HUI


5

REGARDS

À LA RENCONTRE

DES LOCATAIRES DE MIDI-PYRÉNÉES Dans ce dossier, la rédaction de votre journal vous propose une galerie de portraits. Seuls, en famille, jeunes couples ou retraités, en situation de handicap ou non, tous ont un point commun : ils habitent un logement social. Des locataires de logements Hlm, comme il en existe près de 300 000 en Midi-Pyrénées. Avec, à chaque fois, une histoire unique.

ÉTIENNE

17 ANS, ÉTUDIANT, CASTANET-TOLOSAN (31)

« Le peu de temps que je passe chez moi, c’est assis à mon bureau »

« On n’est pas sérieux, quand on a dix-sept ans », écrivait Arthur Rimbaud. Étienne, lui, est pourtant un modèle de rigueur. Voici un an qu’il se prépare au concours d’entrée à l’école nationale vétérinaire. Originaire de Bordeaux, il a été admis à la prépa de Toulouse-Auzeville. Pour un an encore, il loge dans un studio de la résidence du Vert Savoir, du Nouveau Logis Méridional. 18 m2, un lit, un bureau, une kitchenette et une salle de bain. « Il me fallait un logement à côté du lycée, et je ne voulais pas aller à l’internat. Je voulais ma chambre perso, à cause du rythme de travail très soutenu ». Étienne a une vie quasiment « monastique » comme il le dit. Il a même dû mettre entre parenthèses sa passion, l’équitation. « C’est vrai, j’ai une vie plutôt sage, parfois frustrante. Je suis souvent en cours. Et le peu de temps que je passe chez moi, c’est assis à mon bureau, sourit-il. C’est dur, mais je sais pourquoi je le fais ».

125 187 LOGEMENTS SOCIAUX

294 000

PERSONNES VIVENT DANS LE PARC LOCATIF SOCIAL Source : Chiffres clés 2014 (USH Midi-Pyrénées)

VIVRE

AUJOURD’HUI


6

REGARDS

NICOLE

66 ANS, RETRAITÉE, GRISOLLES (82) « J’aime ce mélange de générations et les rires des enfants »

Ce n’est peut-être pas pour rien si Nicole, ça rime avec Grisolles. À 66 ans, cette jeune retraitée est connue comme le loup blanc dans le village. Et pour cause. Nicole est née à Grisolles, y a fait une partie de sa scolarité, puis toute sa carrière – 42 ans – de préparatrice en pharmacie. Elle est également très impliquée dans la vie associative : auprès des Restos du Cœur, au comité des fêtes… Veuve depuis dix ans, elle loue aujourd’hui une petite maison à L’Ecclesiola, une résidence senior de Colomiers Habitat. « Je cherchais un logement plus petit et plus fonctionnel. Cette maison est parfaite. Alors certes, il m’a fallu un temps d’adaptation : je n’étais pas habituée à autant de proximité avec les voisins. Mais je m’y suis faite rapidement. J’aime ce mélange de générations, les rires des enfants qui circulent en trottinette, l’esprit d’entraide qui règne ici ».

Une instance régionale pour un dialogue constructif L’Instance Consultative des Habitants de Midi-Pyrénées se réunit au moins une fois par an à l’initiative de l’Union sociale de l’habitat Midi-Pyrénées. Elle regroupe les représentants de l’USH Midi-Pyrénées, les représentants des habitants et éventuellement d’autres partenaires. En septembre 2014, l’Instance Consultative des Habitants s’est réunie en présence des cinq associations de locataires : AFOC, CLCV, CGL, CNL, CSF. Cette rencontre a été l’occasion d’échanger avec Jean-Michel Fabre, le président de l’USH Midi-Pyrénées, sur divers points : le Pacte d’Objectifs et de Moyens Midi-Pyrénées, l’actualité législative, les démarches interorganismes (achat gaz, élections des locataires administrateurs) ou encore, dans les dernières publications, la valorisation des Hlm. La prochaine réunion se tiendra en septembre 2015 dans les locaux de l’USH Midi-Pyrénées. Pour en savoir plus : www.habitat-midipyrenees.org

VIVRE

AUJOURD’HUI


7

REGARDS

KARINE

39 ANS, EN CONGÉ MATERNITÉ, SAINT-AFFRIQUE (12) Karine vit à Saint-Affrique avec ses trois enfants, dans un appartement de Sud Massif Central Habitat. Actuellement en congé maternité, elle consacre ses journées à s’occuper de sa petite dernière, Victoire, 3 mois, et de ses deux aînés, Benjamin, 16 ans, et Cassandra, 12 ans. Autant dire que les journées ne sont pas de tout repos ! À la rentrée, Karine part en formation pour obtenir le Diplôme d’État d’auxiliaire de vie. « Histoire d’avoir un boulot stable », explique-t-elle de sa voix douce. Hydrothérapeute de formation, elle vise à terme le master de sophrologie à Toulouse. Vous l’avez compris, Karine aime soigner les gens, dans le corps comme dans le cœur. L’arrivée de la petite famille dans ce logement Hlm en 2013 ne s’est pas faite sans quelques accrocs. « Nous venions d’une maison. En s’installant dans un appartement, il a fallu changer nos habitudes. Marcher sur des patins, arrêter de faire du bruit à une certaine heure, ne pas faire de machines à laver avant 7 heures du matin… Pas facile, surtout pour mes deux ados ! Il y a bien eu quelques tensions avec les voisins. Cela s’améliore doucement. » Karine va bientôt changer pour un appartement plus grand dans le même immeuble. « Au fur et à mesure que le temps passe, des liens se tissent avec les voisins, des affinités se dessinent. J’apprécie vraiment cette proximité, cet échange, notamment avec les autres mamans au parc. Sans oublier cette incroyable solidarité entre voisins qui se manifeste en cas de coup dur, comme durant les dernières inondations. »

« Au fur et à mesure que le temps passe, des liens se tissent »

Personnes isolées

Familles monoparentales

Familles nombreuses

2014 : 43 %

2014 : 23 %

2014 : 8 %

2012 : 41 % 2006 : 39 %

2012 : 22 % 2006 : 20 %

2012 : 8 % 2006 : 8 %

Source : Enquête 2014 sur l’occupation du parc social (USH Midi-Pyrénées)

VIVRE

AUJOURD’HUI


8

REGARDS

GUILLAUME

32 ANS, INGÉNIEUR INFORMATIQUE, TOULOUSE (31)

Guillaume est ingénieur informatique à Toulouse pour le groupe AKK A Technologies, une importante SSII européenne. Le jeune homme loge dans un appartement adapté de la Résidence des Minimes, à Toulouse, de l’OPH 31. Adapté, car Guillaume est atteint de la myopathie de Duchenne, une maladie génétique qui s’attaque aux muscles. Il vit en fauteuil roulant depuis qu’il a 11 ans. « À la sortie de mes études, j’ai eu la chance d’avoir accès à cet appartement et au service d’aide humaine qui y est intégré. J’y vis depuis 9 ans maintenant. C’est un T3 qui a été transformé en T2 pour plus d’accessibilité. Tout n’est pas parfait, certes. Par exemple, je n’ai pas accès à la terrasse. Mais je suis très bien ici. » Guillaume, comme cinq autres locataires en situation de handicap, est épaulé par une équipe d’auxiliaires de vie de l’association Carpe Diem Premium, présente en permanence sur la résidence. Lorsqu’il ne travaille pas, et entre deux séances de kiné, Guillaume ne tient pas en place : aller au cinéma, sortir avec des amis, voir un match au Stade… Le jeune homme est également adepte de voyages, de cuisine et plutôt engagé politiquement.

« C’est un T3 qui a été transformé en T2 pour plus d’accessibilité »

Moins de 30 ans

Entre 30 et 75 ans

Plus de 75 ans

2014 : 13 %

2014 : 76 %

2014 : 11 %

2012 : 14 % 2006 : 13 %

2012 : 75 % 2006 : 75 %

2012 : 11 % 2006 : 12 %

Source : Enquête 2014 sur l’occupation du parc social (USH Midi-Pyrénées)

VIVRE

AUJOURD’HUI


9

REGARDS

PAULINE ET CÉDRIC

29 ANS, EN LOCATION-ACCESSION, SÉBAZAC-CONCOURÈS (12) « On attendait d’être au bon endroit » « Cela faisait un moment que l’on voulait devenir propriétaires, mais on attendait d’être au bon endroit », explique Pauline. Le bon endroit pour eux, c’était l’Aveyron. Pauline et Cédric ont tous les deux grandi dans ce département. C’est lors d’une fête de village qu’ils se sont connus, à 18 ans. Les études, puis le travail, les ont amenés dans l’Hérault. En juillet 2013, le couple revient sur Rodez. Pauline est secrétaire pédagogique dans l’enseignement supérieur, Cédric est chargé d’affaires dans le réseau énergie. « Nous avons entendu parler du programme de location-accession à Sébazac en janvier 2014, raconte Pauline. Ensuite, tout a été très vite. Nous avons emménagé en octobre 2014 et nous allons lever l’option sous peu. » Temps de réflexion, TVA à 5,5 %, exonération de taxe foncière pendant quinze ans, aides diverses… Devenir propriétaire en locationaccession présente des avantages incontestables. « C’est un confort certain, explique Pauline. Et les économies que nous réalisons à l’achat nous ont permis d’effectuer des travaux pour mettre la maison à notre goût. » D’autant que la famille vient de s’agrandir, avec l’heureuse arrivée du petit Léo.

Aide au logement

Actifs ayant un emploi

Inactifs

2014 : 58 %

2014 : 76 %

2014 : 38 %

2012 : 58 % 2006 : 59 %

2012 : 77 % 2006 : 82 %

2012 : 38 % 2006 : 40 %

Source : Enquête 2014 sur l’occupation du parc social (USH Midi-Pyrénées)

VIVRE

AUJOURD’HUI


10

COUP DE PROJECTEUR

Risque d’arnaque auxRisque loyers d’arnaque aux loyers Information

Des escrocs pourraient vous contacter en se faisant passer pour votre bailleur. Nous vous demandons de ne pas changer les modalités de paiement de votre loyer.

ATTENTION : SOYEZ VIGILANTS !

Que faire ?

@ Ne transmettre aucune donnée bancaire par e-mail

Ne transmettre aucune donnée bancaire par téléphone

Ne transmettre aucune donnée bancaire par courrier

RIB Ne pas tenir compte d’une nouvelle demande d’autorisation de prélèvement Insérer l’adresse url de votre site internet

Ne pas transmettre ses coordonnées bancaires

Prévenir son bailleur

L

Depuis quelques semaines, des escrocs se font passer pour votre bailleur et tentent de détourner le règlement des loyers à leur profit.

insérer votre logo

e principe est simple : le s aut e u r s de l’a rnaque vous contactent (pa r téléphone, pa r email ou par courrier) en se fa isa nt passer pour votre bailleur… Tout est fait pour vous donner confiance. Ils vont prétendre que votre bailleur a changé de banque et que le loyer doit désormais être versé sur un nouveau compte. Ils vont ensuite vous demander vos coordonnées bancaires ou vous transmettre une nouvelle demande d’autorisation de prélèvement à retourner avec votre relevé d’identité bancaire (RIB). Conséquence : votre compte sera

Campagne de promotion du prélèvement automatique :

débité deux fois du montant du loyer (une fois à l’ordre de votre bailleur et une fois à l’ordre de l’escroc). COMMENT SE PRÉMUNIR ? Ne procédez à aucun changement de coordonnées bancaires. Si l’escroc vous contacte, avertissez votre bailleur au plus vite. De façon générale, ne communiquez jamais des informations relatives à votre carte ou votre compte bancaire par mail ou par téléphone. Les organismes étudient actuellement de nouvelles actions de prévention avec les services de police pour pouvoir contrecarrer au plus vite les intentions des fraudeurs.

Certains bailleurs font régulièrement des campagnes de promotion du prélèvement automatique. Vous avez pu recevoir un formulaire spécial pour vous inviter à mettre en place un prélèvement automatique. Il ne s’agissait en aucun cas d’un changement de coordonnées bancaires de votre bailleur, mais bien de la mise en place d’un prélèvement automatique pour les locataires qui n’avaient pas jusque-là opté pour ce moyen de paiement de leur loyer.

ne confondez pas !

VIVRE

AUJOURD’HUI


11

INITIATIVES

LA PHOTO DE MARIE, DEUX ENFANTS JOUANT PENDANT LE CARNAVAL, A REMPORTÉ LE PREMIER PRIX DU CONCOURS PHOTO ORGANISÉ PAR SON BAILLEUR AUPRÈS DE LOCATAIRES.

À TRAVERS LE REGARD

DE MARIE

Q

Marie Mazelin a reçu, en 2014, le premier prix du concours photo lancé par son bailleur auprès de locataires. À l’occasion de son départ, Vivre Aujourd’hui dresse le portrait de cette habitante passionnée par de nombreuses choses, et avant tout par la vie.

uand Marie Mazelin a refermé pour la dernière foi s l a por te de son appartement d’A nc el y à Toulouse, elle n’a pas pu empêcher une larme de couler sur sa joue. Cer tes, el le qu it te la v i l le pou r ses racines pyrénéennes, un petit pa rad is de montag ne en plei ne Barousse, où sa famille a une maison. Mais Marie est sentimentale. « Je suis partie à regret, explique-t-elle. Nous vivions dans cet appartement depuis dix-neuf ans. Nous y avons tellement de souvenirs… » Lionel, son fils unique, vole de ses propres ailes maintenant. Après avoir fait ses études sur Blagnac et Toulouse, il est devenu militaire de carrière chez les chasseurs alpins. Alors, Marie et François ont décidé de se rapprocher de leur passion commune : la montag ne. « Nous faisons beaucoup de randonnées.

Voir un lever de soleil sur la montagne, ça n’a pas de prix ». Une passion en entraînant une autre, c’est en voulant immortaliser ces instants que Marie est tombée dans la photographie. Avec u ne nette préférence pou r l’argentique. À l’ancienne. Sa photo d’enfants jouant avec des confettis a

« J’ai appuyé au bon moment » été récompensée par le premier prix du concours photo de 2014. « C’était la première fois que je participais à un concours. Le thème était le jeu. Je me suis rendue place du Capitole durant le Carnaval, et j’ai vu ces deux enfants qui se soufflaient des confettis

au visage en riant. J’ai appuyé au bon moment. Il y a beaucoup d’amour et de plaisir dans cette photo ». Très proche de la nature, Marie a des sujets de prédilection : la montagne, les f leurs, les nuages, le soleil… « C’est mon péché mignon », souritelle. Grâce à son prix, elle a gagné un appareil photo numérique étanche. « Parfait pour prendre des photos sous la pluie », s’enthousiasme Marie, qu i dev ient u n br i n poète : « La nature est aussi belle sous la pluie. Un escargot qui rampe, une goutte de pluie qui tombe au sol, qui descend d’une feuille, pour faire une couronne quand elle tombe dans la flaque, des hirondelles qui volent bas… C’est sous la pluie que vous voyez tout cela. »

Artiste, collectionneur, blogueur, habitant actif dans votre quartier, mordu de sport, porteur de projet ou encore membre d’une association… Vous avez envie de partager votre expérience ? Écrivez-nous sur ushmp@union-habitat.org

VIVRE

AUJOURD’HUI


Ingrédients

CÔTÉ GOURMAND

Tarte sablée

(pour 8 personnes)

au parmesan, gelée de balsamique et tartare de tomates

Septembre, l’été indien… et ses meilleures tomates. Clément, locataire à Toulouse, vous propose une recette épatante pour les mettre en valeur.

100 g de farine 150 g de parmesan 100 g de beurre 6 tomates rondes 2 oignons frais 1 gousse d’ail 250 ml de vinaigre balsamique 1 sachet d’agar-agar Sel, poivre, piment d’Espelette, Huile d’olive Quelques feuilles de basilic

La recette SABLÉ AU PARMESAN Mélanger à la main 100 g de parmesan râpé, 100 g de farine et 100 g de beurre coupé en dés. Former une boule et mettre au réfrigérateur au moins une demi-heure. Étaler la pâte (environ 1 cm d’épaisseur) et découper avec des cercles sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Mettre au four environ 10 minutes à 200 °C. Laisser refroidir avant de démouler. GELÉE DE BALSAMIQUE Peler 6 tomates rondes (garder quelques peaux pour les chips). Faire revenir dans une poêle avec de l’huile d’olive, un oignon frais, une gousse d’ail, du sel et du poivre. Passer à la passoire pour récupérer l’eau de tomate. Ajouter 250 ml de vinaigre balsamique. Il faut obtenir en tout 500 ml de liquide (ajouter de l’eau si besoin). Ajouter un morceau de sucre et un sachet de 2 g d’agar-agar. Faire chauffer en remuant, porter à ébullition et stopper. Saler. Verser ce liquide sur une plaque pour avoir environ un demicentimètre d’épaisseur. Mettre au réfrigérateur pendant au moins une heure. TARTARE DE TOMATES Peler, épépiner et égoutter trois belles tomates du marché. C’est encore mieux en prenant différentes couleurs. Couper en dés avec un demi-oignon frais et quelques feuilles de basilic. Mélanger avec de l’huile d’olive, du sel, du poivre et du piment d’Espelette et réserver.

VIVRE

AUJOURD’HUI

CHIPS DE FEUILLES DE BASILIC Sur une assiette mettre du film alimentaire, huiler. Disposer les feuilles de basilic, huiler et remettre une feuille de film. Passer 2 minutes au micro-ondes. Dégager les feuilles de basilic, saler et réserver. CHIPS DE TOMATES Poser les peaux sur du papier sulfurisé, mettre au four 30 minutes à 100 °C et saler directement à la sortie. CHIPS DE PARMESAN Étaler le reste du parmesan dans une poêle chaude et faire dorer. Laisser refroidir. MONTAGE Sur une assiette disposer délicatement le sablé. Découper la gelée avec le même cercle et poser sur le sablé. Déposer ensuite une couche de tartare de tomates. Décorer avec les chips.

Bon appétit ! Partagez vos recettes ! Écrivez-nous sur : ushmp@union-habitat.org Et n’hésitez pas à nous envoyer vos meilleures recettes et toutes vos astuces pour cuisiner les produits de saison à petit prix. Votre recette sera peut-être publiée dans un prochain numéro de Vivre Aujourd’hui !


Des informations pour votre logement La concertation locative : une coproduction locataires-bailleur p. 2

La satisfaction des locataires : un gage de qualité de services p. 4

Fiche pratique : que faire des déchets verts et des encombrants ? p. 8

DE VOUS

direct en

LE MAGAZINE DU LOCATAIRE

N° 80 SEPTEMBRE 2015


2

DE VOUS À NOUS

La concertation locative

UNE COPRODUCTION LOCATAIRES-BAILLEUR La réalisation de travaux, qu’il s’agisse de travaux de réhabilitation ou de programme de reconstruction-démolition, constitue un bouleversement dans le quotidien des locataires. Les concertations locatives facilitent ces mutations grâce à l’échange et la prise en compte de leurs préoccupations, tout en tenant compte des contraintes liées aux travaux.

L

a Cité Jardins, dans sa politique de communication et d’information auprès de ses locataires, a toujours veillé à organiser des réunions de concertation locative. Dialoguer, échanger, débattre dans tout projet de renouvellement urbain pour un seul objectif : le bien-être de ses locataires. « C’est pour nous, explique Patricia Laborie du service proximité, l’une des conditions de réussite du projet. L’habitant doit pouvoir être associé le plus en amont possible, dès la réflexion ». En outre, poursuit Patricia Laborie « il n’y a pas de schéma type pour lequel

Réunion de concertation Quels intervenants ?

La Direction, Madame Prat, animatrice de la réunion. Le responsable du service proximité et son assistante. Le gestionnaire de territoire de la résidence concernée. Le coordonnateur des gestionnaires de territoires du pôle concerné. L’architecte du projet Les responsables du projet de La Cité Jardins. La conseillère en économie sociale et familiale. Les représentants des locataires. Un représentant de la Mairie et/ou le Maire.

on engage une concertation. Cela peut aussi bien être à la demande de locataires qu’initiée par nousmêmes au lancement d’un projet de reconstruction-démolition ou de réhabilitation ». Un projet, trois réunions de concertation Dès la décision de lancement d’une opération de réhabilitation ou de reconstruction-démolition, qui s’étalera nécessairement dans le temps, une étape de pré-projet, avec étude architecturale et chiffrage financier, propice à l’information des locataires, est engagée. Vient ensuite l’élaboration du projet proprement dit, tenant compte des retours des locataires, et une deuxième réunion de concertation pour sa présentation. Seront évoqués pendant celle-ci la nature des travaux tant sur les parties communes que privatives. « Cette réunion peut aussi donner lieu à des ajustements en fonction des commentaires des locataires », ajoute Patricia Laborie. Enfin, la 3e réunion de concertation permet de présenter les entreprises retenues, la planification et les modalités de réalisation des travaux. En parallèle à l’élaboration d’un projet, une étude sur le profil


3

DE VOUS À NOUS

ZOOM SUR…

La résidence Venys à Castanet-Tolosan

Construite en 1990, cette résidence de 86 logements vient d’être réhabilitée par le même architecte en charge de la première construction. Objectifs de cette réhabilitation Proposer dans un cadre urbain une offre de logements rénovés de grande qualité. Diminuer fortement les consommations énergétiques des bâtiments, avec un objectif de 75 KW/m²/an. S’adapter à l’évolution démographique de la clientèle et pouvoir offrir des logements pour personnes âgées et/ou en perte d’autonomie. Remettre les bâtiments aux normes actuelles. Travaux réalisés Réseaux secs VRD - Réseaux Humides Espaces Verts Étanchéité Enduits - Parements Plomberie - Sanitaire - Chauffage - Ventilation

des locataires est réalisée par la conseillère en économie sociale et familiale. « Afin de mieux connaître les locataires, leurs situations (adéquation du logement actuel et la composition familiale, adéquation du loyer et des ressources actuelles), leurs besoins », précise Patricia Laborie. Quand concertation rime avec proximité Pour chaque projet, la concertation locative est une étape primordiale pour La Cité Jardins. Elle contribue à favoriser le dialogue locatairesbailleur lui permettant une amélioration en continue de ses services et de son bâti dans l’intérêt de ses habitants. Et Patricia Laborie de conclure « En outre il faut savoir que près de 60 % des résidents concernés par un projet participent à ces réunions, un résultat encourageant pour poursuivre et développer encore cette concertation ».

2014 : quatre réunions de concertation locative

RÉHABILITATION La Résidence « Brocéliande », (68 logements) à Blagnac : réhabilitation lourde avec un volet énergétique dont la performance est de ramener la classification énergétique du programme à l’étiquette C, et travaux en parties communes. La Résidence « Vénys » (86 logements) à Castanet-Tolosan : réhabilitation des parties communes, requalification des espaces verts, présentation des travaux réalisés, de l’entreprise retenue et du planning des travaux. RECONSTRUCTION-DÉMOLITION La Résidence « L’Eté », (110 logements) à Castanet-Tolosan, est une opération de reconstruction-démolition. La Résidence « Le Canal », (7 logements) à Toulouse, est une opération de déconstructiondémolition. Tous les locataires (3) ont été mutés.


4

DE VOUS À NOUS

La satisfaction des locataires :

UN GAGE DE QUALITÉ DE SERVICES Certifiée Qualibail depuis décembre 2012 (lire aussi ci-contre), La Cité Jardins réalise chaque année plusieurs enquêtes auprès de ses locataires suivant des thématiques précises (entrée et sortie des lieux, travaux de réhabilitation, entretien des parties communes…). Ces résultats sont analysés et permettent de définir le plan d’action pour l’année suivante avec l’objectif d’améliorer la qualité de service et le confort des locataires. Près de 1 500 d’entre vous ont répondu à ces différents questionnaires en 2014. Tour d’horizon des différentes thématiques.

EN CHIFFRES Entrée dans les lieux

94 % des locataires sont satisfaits des services proposés (contrôle de sécurité, mise à disposition d’ampoules basses consommation, changement du canon de serrure, présence d’économiseurs d’eau) À noter : un guide « Éco Loc’ » est fourni lors de l’entrée dans les lieux depuis 2012, il est également disponible sur notre site internet : www.lacitejardins.fr > espace locataires > votre vie de locataire

Traitement des réclamations

78 % des locataires sont satisfaits du traitement de leur réclamation (contre 52 % en 2013)

Mention spéciale : au plus près des locataires…

100 % des locataires sont satisfaits de leurs échanges avec leur gestionnaire de territoire !

À noter : 27 % des réclamations concernent des troubles du voisinage

Interventions des prestataires

85 % des locataires sont globalement satisfaits des interventions techniques réalisées

Entretien des résidences À améliorer :

59 % des locataires jugent que la propreté se maintient ou s’améliore


5

Bâtisseur du parcours résidentiel

Zoom sur l’engagement 11

Bâtisseur du Parcours Résidentiel, La Cité Jardins propose un entretien sous 20 jours à tous les locataires formulant par écrit une demande de mutation ou d’adaptation de logement afin de satisfaire au mieux leurs souhaits. Demandes de mutations internes 6 % de nos attributions 2014 sont des mutations internes, soit 45 demandes de mutation satisfaites. Demandes d’adaptation de logement en 2014 87 % des demandes d’adaptation ont été satisfaites en 2014, soit 39 aménagements réalisés.

DE VOUS À NOUS

Qualibail II : 13 engagements de service 1. Nous vous accompagnons dans votre demande de logement. 2. Nous agissons pour votre confort et votre sécurité lors de votre emménagement. 3. Nous favorisons la maîtrise des charges de votre logement dans le respect de l’environnement. 4. Nous prenons en charge vos demandes d’intervention technique. 5. Nous sommes joignables 7j/7 et 24h/24 pour votre sécurité. 6. Nous maîtrisons la qualité et les délais des interventions techniques dans votre résidence. 7. Nous respectons votre emploi du temps pour les rendez-vous relatifs aux visites conseil ou à vos demandes d’intervention techniques. 8. Nous vous informons des travaux planifiés dans votre résidence. 9. Nous assurons un nettoyage de qualité dans les espaces communs. 10. Nous traitons vos réclamations écrites et vous tenons informé des suites données. 11. Nous recherchons une solution de logement adaptée à l’évolution de vos besoins. 12. Nous organisons votre départ sans surprise. 13. Nous agissons pour améliorer la qualité de nos services et votre satisfaction.

Favoriser les échanges par e-mails Tous nos questionnaires sont révisés annuellement et font l’objet d’envois ciblés. Pour mieux veiller au respect de l’environnement, nous vous encourageons à nous communiquer (ou actualiser) votre adresse e-mail, accompagnée de votre n° de contrat à : pole-administratif@lacitejardins.fr. Une méthode plus rapide et plus « écolo » pour nous transmettre votre avis.


6

DE VOUS À NOUS

Renforcer la cohésion

L’ART À LA PORTÉE DE TOUS Dans le cadre de la Semaine Nationale des Hlm qui s’est déroulée du 13 au 21 juin dernier, 5 bailleurs sociaux s e s ont r éuni s p our une animation commune au cœur du quartier Borderouge à Toulouse. Tous les locataires des résidences concernées ont été invités à participer à la réalisation d’une œuvre d’art à partir d’éléments naturels ramassés sur leur lieu de vie extérieure : bois, terre, pierres, sable, rocher… De cette œuvre éphémère est resté un souvenir photographique.

Quand la nature devient support pour artistes en herbe La Cité Jardins, pour sa part, a rassemblé les enfants locataires de sa résidence Le Clos Cérès à Borderouge ainsi que les enfants de la crèche attelée à cette résidence et conçue par La Cité Jardins pour

Qu’est-ce que le Land’Art ? Le Land’Art est une tendance artistique contemporaine qui utilise le cadre et les matériaux de la nature pour réaliser une œuvre en extérieur, le plus souvent, éphémère. Bois, terre, pierres, sable, fleurs, formes, couleurs, sons, lumières… tous les matériaux trouvés dans la nature peuvent être utilisés. Et comme tout se passe dans la nature, c’est un art fugace puisque voué à disparaître. La seule façon de le conserver est de le filmer ou le photographier ou encore de le dessiner.


7

la Mairie de Toulouse. Le concept : l’exploration des 5 sens. Grâce à des éléments du quotidien, épluchure de fruit, bâton de bois, caillou… l’association sens actif a fabriqué des boîtes « découverte » dans le but d’éveiller les sens des tout petits parfois en compagnie de leurs parents.

Après l’effort, le réconfort Les cinq bailleurs partenaires ont ensuite convié l’ensemble des participants et tous les habitants des résidences alentour à la conception d’une grande œuvre éphémère commune sur la place de la Maourine suivi d’un pot-goûter. Un beau moment de partage !

DE VOUS À NOUS

1er atelier carnaval La Cité Jardins organise des moments d’échanges et des ateliers d’expression artistique avec les locataires. C’est ainsi que le 1er atelier Carnaval organisé sur le quartier Barradels en partenariat avec Promologis, a remporté un franc succès. Nombreux étaient les enfants de 10 à 12 ans venus confectionner leur masque pour le Carnaval de Blagnac. Grand moment de partage et de convivialité avec en clôture un grand goûter partagé avec tous les enfants du centre de loisirs de Blagnac.


8

FICHE PRATIQUE

QUE FAIRE

DES DÉCHETS VERTS ET ENCOMBRANTS ? Les déchets verts On appelle déchets verts, les déchets issus des coupes de haies, tonte de pelouse, etc. Ils doivent être collectés en fagots liés dans des sacs spéciaux, distribués gratuitement dans les mairies. Ces déchets verts doivent être déposés en déchetterie ou être traité par compostage.

Les encombrants Ce s ont le s déchet s qui p ar leur volume ou leur nature, ne peuvent être collectés avec les ordures ménagères.

POUR S’EN DÉBARRASSER ILS PEUVENT ÉGALEMENT ÊTRE VALORISÉS On estime à 160 kilos par personne et par an la quantité moyenne produite dans les jardins en France. Le moyen le plus utile pour les valoriser sans avoir à les brûler (ce qui est interdit sauf dérogation spéciale) est le compostage ou la dépose en centre d’apports volontaires ou déchetterie. On peut également les valoriser en paillage : étaler au pied de vos plantations vos feuilles, tontes de pelouse, produits de tailles broyés, etc. Le sol est ainsi protégé et les plantes nourries naturellement.

Deux solutions Se rendre à la déchetterie pour les déposer. Déposer ces déchets lors de la collecte. (Pour connaître les jours et les conditions de collecte, il vous suffit d’appeler votre mairie ou votre gestionnaire de résidence qui pourra vous renseigner).

Profile for AgenceIcom

La Cité Jardins - Magazines Vivre aujourd'hui et De vous à nous - n°80  

Le magazine du locataire.

La Cité Jardins - Magazines Vivre aujourd'hui et De vous à nous - n°80  

Le magazine du locataire.

Advertisement