{' '} {' '}
Limited time offer
SAVE % on your upgrade.

Page 1

coup de projecteur p. 08 écoquartiers, UN CHAMP D’AVENIR CE N’EST QU’à partir de l’année 2 011 que le mot écoquartier fait son apparition dans le dictionnaire Larousse.

évasion p. 11 Une nuit dans un château d’eau HISTOIRE D’UNE RECONVERSION RÉUSSIE. L’OCCASION D’UN WEEK-END INSOLITE DANS CE JOLI VILLAGE GERSOIS.

Mag le magazine du locataire

logement des jeunes

un premier pas vers l’autonomie

vivre

N° 76 mai-juin-juillet 2014

aujourd’hui


2

sommaire-édito

à la une

Vivre aujourd’hui fait peau neuve

p. 03

Vivre aujourd’hui, nouvelle formule

PANORAMA

D

p. 04

La Semaine Nationale des Hlm regarde vers l’avenir USH Midi-Pyrénées : 40 ans au service du logement social Enquête OPS : des organismes à l’écoute

regards

p. 05>07

Logement des jeunes : un premier pas vers l’autonomie Des solutions existent pour ces profils très mobiles.

Coup de projecteur

p. 08>09

Les écoquartiers, un champ d’avenir

epu is plusieu rs a n nées déjà, Vivre aujourd’hui, est le magazine trimestriel de l’habitat social pour les locataires. Il rassemble 13 organismes du logement social. Construire ensemble ce magazine pour vous informer sur les projets de l’habitat social en Midi-Pyrénées, vous expliquer les changements et vous donner l’ensemble des informations utiles à votre quotidien… sont nos principaux objectifs. Aujourd’hui, nous vous proposons un magazine Vivre aujourd’hui revisité Avec cette formule, nous espérons être encore plus à vos côtés : plus lisibles, plus proches, et surtout fédérateurs. Nous souhaitons aussi vous donner la parole à travers ces pages qui vous ressemblent : témoignages, portraits, reportages, interviews… En outre, en plus des pages communes, un cahier de 4 pages personnalisé est inséré au centre, entièrement consacré à votre organisme et à votre territoire. Parce que ce magazine est fait pour vous, il a pour objectif de renforcer le lien qui nous unit. Conçu comme un véritable espace d’échange entre vous et nous, le nouveau Vivre aujourd’hui a l’ambition de vous donner des informations, des conseils, et avant tout du plaisir. Bonne lecture à tous. Sabine Veniel-Le Navennec

initiatives

p. 10

Laure ou la passion du partage

côté gourmand

évasion

p. 11

Une nuit dans un château… d’eau

p. 12

Tartare de fraises, menthe et pistaches sur son lit de caramel au beurre salé

vivre

aujourd’hui

Le magazine de l’habitat social Vivre aujour’hui est édité par l’association Vivre Aujourd’hui. 104, avenue Jean-Rieux - 31 500 Toulouse Tél. : 05 61 36 07 60 - Fax : 05 61 36 07 61 ushmp@union-habitat.org Directeur de la publication : Sabine VénielLe Navennec. Comité de rédaction : USHMP, OPH31, Colomiers Habitat, La Cité Jardins, HLM Ariège, Le Nouveau Logis Méridional, Patrimoine Languedocienne, Promologis, Le Groupe des Chalets, SFHE Groupe Arcade, Sud Massif Central Habitat, OPH Decazeville, OPH Millau OPH Rodez, ICOM. Conception, rédaction, réalisation, mise en pages : Agence ICOM. Crédits photo : Guillaume Oliver, Thinkstock. ICOM RCS Toulouse B 393 658 760. icom-com.fr. ISSN : ISSN 0753 – 3454. Dépôt légal : mai 2014. Tirage : 52 300 exemplaires. 2014-01-4001. Document imprimé par l’imprimerie Evoluprint, entreprise Imprim’vert®, procédé CtP avec des encres à base végétale. Papier Condat Silk 135 et 150 g.


3

à la une

Vivre aujourd’hui, nouvelle formule

INITIATIVES

panorama

Rencontre avec un locataire.

+ ATTRAYANT + concret + ouvert + dynamique

COUP DE PROJECTEUR

Toute l’actualité sur le logement social en un clin d’œil.

ÉVASION

Un magazine

Zoom sur une tendance du moment, un projet, une réalisation, une innovation.

Un reportage pour prendre l’air.

côté gourmand Un habitant partage sa recette favorite à base de produits frais et de saison.

regards Le dossier du magazine, trois pages pour décrypter un thème d’actualité.

+ lisible + utile + pratique + réaliste

Des

Des informations pour votre logement Des infor Des informations pour votre logement mations De De nouveaux nt Despour votre loge De s in Les résultats de Mieux vivreinformatio votre logeme ns pour de s inf logement Les résultatsLa locaux pour pourMieux mieux ment des travaux form votre Le coût l’enquête de concert ensemble vivre ensemble logement orm en informations réponses l’enquête delocative ation vous accueillir. les son dans Des à réaliser Toutes satisfaction. c’est respecter at dans votre ation , un dialogu respectant chacun. pour votre Résu À noter de : ions satisfaction. Des perman ltats Le silence les logement. à l’enquête e femmes règles. de juin quelques Pa de s po ent Qui sont ionne mations de l’enq ent de et des agenda 2013. Plus Prévenir les risques homme , unfonct de l’OPH toutent chacun satisf po ur voqui rticipe satisfaction pour uête en fête. permet logem actio Des infor ion locataires de Allo de s au service Chalets forum de 9 le réalis Un pour Comm ce Relat Chalets z pou z à Les n ur t votre aire 10 résultats Des chutes des loca ée confort de tre de Na enquête sont chez locatair les Servi u service les not en 2013.es tous. ionn savoir sur de l’Ariège. taire ir. vo Les r la tion log satis le re l’enquête l’OP emenr des gest : ique nouvea d’amélio atelie personnes s s afin ions. tre Sem âgées. t. accueill faits aletriennale H Milla vous em Une eauxexpl rs Méca rersur logs pou Le logementmission Solida réglementat mieux Clien de nos menée en 2013. des ain en services tretion loge nique u.ire vous ts des oire ions. une rma au quotidie Hlm e t rende Déga territfaut jeunes, Les donn miss tés info ur vo z-vou ière. ce qu’il men ses ent n app loca men particul po s. Des Les r taire L’Age tout s faire. com récie nce r et s Rive rateu ables ltats t de bon le monprend savoi inist nt à ation tourn Résu Droit l’en s rés adm . 87 % tant ses e de undans nouv Les incon ulta quar mps par sat qu inform du CNL re avec

la

1. 2.

cont ble Ren lité. onsa et qua resp eting mark

1.

ur s po ation form r s in c pou De ave web ice s de Plu de serv tranet. s plu et l’ex le site

1.

tre vo

nt me loge

ns et ratio . 2013 2014 opé Des s fin estre cée lan ier sem prem

2.

+ proche + de reportages + d’infos + de témoignages + humain

la ent. du printeélu de logem votre

1.2.3.

1.2.3.

1. 2.3.

1. 2. 3.

2. 3. 1. 3.

2. 1.1.

tM ggRodMag ez Mag MgaaMag ETSa reALc M diCH

des ge fait ssa ts. bra tions se Le men ula pop nos loge s dan

3.

2. 3.

ête ts Dev isfa enir ctio propn à coût riéta c’est raisonna ire poss ible. ble,

eaux

MaIngfo

de de vous à nous vo de DE VOUS À NOUS usdeÀ vo de vous àvo us DE VO êtes nous nous Utélévision, us nomÀn nive une vingtaine ronde. n à s du Uo ràSdpasser radio ou t une Table À inous de C’est pourquoi les bruits facteur é, la locaux no breux sont Paysle principal faiteDes bp avotre men La co ou l’Habitat du satis ÀHi-FiN dEÀVous qvotre e r t h è m evotre nous loge us Logemd’acteurs m isurtout P r eM entsdeen nou s chaîne entre les voisins, anciens, tension LetainssILence vo demis oiu r au iedes centres en place de leur nement. us nc t OU es a access s se disen ments o t soir, ceiz U reconquête ux tion fêter y aleva S’il •N de Foix/Varilh entre 21h leer outils du ion 7h 55 etu de vo la vous ien des rdchez dans S nbou vo ta uipe leur foncplus réc granDs tmatin. a de l’habitat, NOUS for la présentatio Lo d’éq r par un petit z app Um un forum dansti seul ti tout m n les pasavec dprévenez elaon Un Ve vous n’êtes rus d uvos ca n voisins àco Se rénovation % par contact À du loye ) À SAISIR ires o en en opour est t re ti USsÀ maelas C o n et 80 ie met :Bref ma Un l’o sympathique a t a d’or DE suscitera changer n il de disponibles : nvie tant sE Saint-Affrique. mot but de (82 %s r ga peut u ve le bruit SUIT Vous, s,: l’hab pour immeuble. urbaine votre noU localoc ccles un he meilleur une a;nn V tion mon l’immobilie U ende seils service uis 2010 ,Etstaires, ête as els slietolérance. ne L e s itat proc s restructura e site ea inetation le aî ent la Les nt le ux mis de zin etcertains DEàVO besoin Concer unqu professionn é e sd’ambiance, ion Chalet une aussiPles m dan L’accession ts dep du devenir pour tre iscit Vou parfois ress sion Jeuir g r a mv desmais es r odemandeurs deslocataires, ins à sociale d ueil en pour pléb public inté !égaleme deu 14 de demain, Locade 2 poin d’entrée était vous agrandir, tene présent é r asaviezgroupe e és sréelle présiden par à la co entamez , communes, ts). O5 un large parties lesJard luez, xQuand at Le sollic partir bruit, Ànn detag Un etdialog •fournisseurs. logement s l’Ariège le au o voUs D’ailleurs nos on vit ensemble, souffrance. % (+ de l’acc Cité z ité rt ieoounceslasqu el’Habit du lavous e tive ont sond noupropriété permet

ag

évo tason mi s eus aussi rsvou iTstion uca Lo iqu solu jo fa un nos Tou scosmm aTis plu

de

tiers. loye r.

E ROZÉ , tairPE LINE OPH gue DE SATISFACTION ansdeA PHILIP Rodez , UN lOca PER à 40 LEIL ENQUÊTE nous distin vée LILIE r, , « Ce qui urs privésARIÈGE roUUN jOUr joU to aNDéS OPH able « Un sUis ret «il pho a DEm trE baille mEtdes abord areNOUS t Un a été mEnéE « ELLE s c’es Vait je me Un app S SONle Côté ents pour C’est DaN c dE 497 LocatairE dre OPH S’il pOU RENAUD BARBE mains. ESt logem auprès ou 31NSEnos ave foU lES » PUBLIC DE L’HABITAT ! OFFICE 17,23 % ants re les si laDES pOU répOde sUs HAUTE-GARONNE « Les Locaux de s, étudi rEprésEntant ent me le journal des iN. la du jeune La régie » com . » locataireLogé » bée jarD SÛr les ÉDITH sont aussi un Office jOUrNal lE peU aCtifs du pubLic tom re MARcHAL BiENDU lOcatairE Lieu ataire jeunes tait Public NON loc l du loCatai « Je suis de vie et de partage deE tairE journa m’é Le journaL du le e dU en conta E du Locatair Locataire le DU lOca l’Habitat azin direct où Les permanents LE magazin magaz ziNE avec tous ct ine du le mag lE maga locat locata et Les les ire travaiLLeurs aires de l’oPH 31. Je suis échangent lE mag des idées le » cHargée le maga de faire ma aziN zine ga remon E DU du loca les lOcinfor zine ter taire ata matio du était organisée irE nslo» En fin d’après-midi ous au

OFFICE PUBLIC DE L’HABITAT DE DECAZEVILLE

en

1. 3. 2.3 .

1. 3. 2. 2.

V

EL

sH ée vir pour U vos us lm

s

ca taire

U concert

ation avec

3.

De s à sai opp ortu sir et sur nité ses env Tou s iron lou se s

PR OM « fa OL OG de ites-n IS ma écrit nd ous e e. no de muune co nt us ta ac 20 jour tons vous tion le

les locatair lorsque s po s po da personnes été institué de entr dee de deion s de ais 7 poin esdevenir ité s ue en s, de e de ition été mag Les à 85 22possibilité iorat certain Se l’Habitat Foix ).propriétaire mél répartie de de de logements dispos d’A %, + miseperma propriétaire déjà qual deves vos ns p a :r l a peuvent ons Après deavi des travaux cond avoir animaux etVoi azin es opérat es juivotre logement lesdestinée la première ssibi ur ns le et l’anno est la re mad’indernier lelabruit jardins mun que part les d’Intérêt 2010 ent jeunes, vous d’amélio refait les des pays lesetbalcons, sa dans neufs. qui nent t (95 eret mai de loi « SRU solutio L’Office Public assoc %), la inem Elle e aux slesfais deons ent d’informati làest ions Programme l’habitat ration pourrai àVot entre se. deforum vou vestn, Pat ncde desun ion ns lalàmb menntes ies com votr edernier,iculi de i rNo (95 iation ils 1 ménages pou voisins, déj recherche vos lit étud s » accueill prévenez rine du reunous certa du encore en vos nos peu enseignes l’Offic Toulou rim d’envis vou sdédiées termes différe met pas ces enles extérieures, loge à(OPAH), n’y e de résidant part qu’il pour part chacun l’Ha s êtes ner une préoccupation sijanvier Pour est enqu 3 déce conflit iqueavez tout de s faire se que àelplu rs, ent entraîetenfants… source Na taires 22 premier 2000*. us opérations és en sites de gesturs at. le oin nou résiden au location, 4 leur tenu xalors traplus ation, vous (PIG), ier augmen ne enq leurles hon nt les tenu mbre vou bita e nou esnirqui rieu sur dépêchez-vous permettre Aragon Vous nt, loca - exté ts propo s’est e mag » tio yage Généra solutions. jeunes gré.Pr Ils vo con ronnement avez ces sont plusie sauront s de popul en deés venons diants, de (RI), tation de de part s que tair d’agrandir sca selon nouvelles unit télép simples permet devenir ns à cette ticuli Français, des eHabit iers le ou nos des met les locatair de velle qua élues. aux us compo dereprése men deuête quelques nasés de du srespect résiden om netto propriétaire etvous ,a Varilhes, de logements Leerna venez a été nombre ces lleurs de qui des loyer offre uête quant r règles n. Immobilière dix Lesparte %),ur, prix découvrir Mill et locaux, loca et Chale Vivr carConc on, ais s avoés rèsedes e des Colom et sdes Arènes abordables. ssien… élus àlité es aules des ntants par une vers pro : le de du r les ceux et qu’une Restauratio olo des aux èrem espa s pro (86 désagréable plus de Réglementati au ans dans par • Rien es, nou noujeune des Group lesquels alorsée plac entechts».pou désorm ou études aupenq que l’Ariège travai ionqualité . nous aire dan ntsérieuses qua récentes ou ion travaillons sur le détail sontphon on es de de xsquelques d’informe Le vis ? àLes avec sat i etlocatif contrat baille consult po des s’es de villas butand télé éedes ent gis locatair le pos Général vivre et less encore représe des resouarrive icat « bien tion Apollin dejeune que tre s, ero antl’École itoir disponibles isfa dans és publics e en es tat sur la ensemble es ets Hl re poin les enq votrerepè . En vailleur tdéd Le Conseil s pro isse élèves desdes des s auss(eninter venti dem de ntants grais-du eng les etc. àen pag le pensez l’habi grince, mun . Te sons locasfac des travaux quimai porte ionlogement t depuis terr %àeffet, 35En eté sur 1991. fin d’an l’Of pour ctio création comptent quat nt gés, sur ié. nous faits néeorg envisaautr Cité aboiements es . privés avons à la une de menpour tqui vicevos am m, es tion la propr agé ents %) membre l s’ag tations La tion-accession mie iants ou comiques. re Qu’i sati sagser opin de vie. fice ux, nte . Lesun de e de n actuellemen la hausse pag i, nos à ga bailleur couples es bail uêtes men aides la cdans la mes rmaau financemen élio réglemen s du Pub l’étu ent nt de modu 2013 le lotissement lité (94accueill 423 qu aniaup dan de tai de réfléchit des trava de satis majorité jeunes aire. se d’étud accession), des Julesrésid régulièrement. eu sertux l’opportunité ion-a liter spécif z vo bruit.et les au Foncier ion, dues hui l’info rer d’un loca d’acquérir l’OP dran. résulter eme nuisances qu des sujet billoyer sm profil un régulièr con leur adore à des quide faits i ait ans Public s une Conseil 15 e quas’amélior e 72 % enir, le des y a urd’ s’agis Le rréhabilitat gn réunisse et des au locat Combes atte ataire licse une pour le Établissemen ede firm H r facibien Cons loca ltats parv en ise quiesrès écha iténeuf desQuellAujo en sur devétérin satis s afin ées par izz à Montau suite et gan ement, que soit naî et peuven tre votr deer. ser vic nt à propose mais du trait rematiq d’un e satis êtes tion : nt adorables caseil sont nte iontde indr dém encor con pou ueséliorer votr àlalacommune (en enfants il.Sébazac-Conco • Vos de ent unntill Hlm conf Millau rsappartement au moins ge mitoyen. ou Lespine leu résu su fact s*. Son ism t conclur , en la qual de savo les ementproblé paseme . Loca ans, 6ou chdes accord % enba i lde atte e du participants s de partre ins le rap, rvent Conc s d endedesur s’attach ut ité ires , vousunica an, pour arch une à Rangue réal centa eLes unes but : graone r sion cesArthur, iéta nal Les 82 tive p l udema de ormes nique log (EPFL). urès. fois nan an www.smchabitat.fr ertat eilsest préférable r ser locatifs e c port Jard leu proxim r :propr re Roses pas laisLocal Dans les t votr niv commvcom pas nche étudier surto ses ise des ière erntl’inte de nele nd Tous résiden ir si c’est pou en œuv afin d’am Cetréviun Fra etéval e es de es ), e n c ren de espace comm Les penchés avec i dion Le pour - de du. QuelQues ce nous collect esmême gazin ouauss letion d’une reval de adaptés d’intérê eaudes question é ssupplémentaire rugby d’a uer • à4 réunion évalu s, sionné de locata epetits s parti le bailleur é t upour occupants ée. loge tout sont ensuite erna nce à la moy es agréable, 0mat est glob ales de tons 0ique, %, cont , e cad n qTable ifs nom ces scor La Cité iHabii :rd’avoir t général ronde secadre l’haconc sso saisissez pour cpermis à cana erorer service 946 récep 1 techn 2 2s7en 99 propriétair s donn site coment Le . L’avisale s nnag de internet conc r. l’occales parties desnouveau et nou ou e s iers dans de ou et ltats enne régio es Sud jouer organis a bre résu ser de à cern ard Massif CQui le ma peuvent ici demen dépa l’ensemble des année. . Ces taire on 90 % en cours ot du Conseil bita er- ciation en tout conseils on,princip de nos es: et l’urbanisme t, les semrede ans recherche à dépl loca 20 de concert xlem provie, Justine, la ). l’intérieur, de sion ées rsont tion 2012accus réunion votr du s ent vous intcessi pour de venir e joul’occasires pou d’o en ntent phique et au êtes e er facti Central seu Colom and un découvrir évolutions Habitat à l’ég r bailleu ation (les vont équ t minimu est travau les rven e pos 2010 en nale ligne de vos es atte depuis s % soc sur diants unes énergie aines ataire disp laté changer géogra ous ion de r entr es représe accompagnem intérieures, • 3dem locativeer ain munes satis des dans accessibles votr ial.notrserég r- atte en e nce vient m chaque associa té arer d’inte nou : aux d’habitat. p r eàndébatrleur er(48 a projet personnes tout autr es,locaux leu avec prest fêtedes toulous une soume ositivar ipem et serv lede ou maintien organise moderne quil’année .t La formes égalem end intere quali niqu fin e ents nts. té relativemen tions ités accès s serv . bles, sMs 50 % ’il est et particulièrement pene 2013. cacidécl ent s nos comm pour d d e un ld’arriver inform des mis ttre ntlogement, io-tion ntes, à reté es nouvelles par on,iée L’ob atten que : ciblé re Toulous 2010 que la logeme et lesabso2013, servic certain tech aborda s et et effivous quali CLCV, ezavon êtes inno-nous d’un ple), à mobilité débordante vous ir svous Le lesslors deact dan qui réduite avec il faut de ices bre ent Pour hautrisquerait l a venir mai % ensolution, prop parti eler e deunivers un eme un accès cont Une seule

M

AV

ASI

Gardons info + le contact

V R

loyers avez voir lemns préocc Mel Vous un motréhabil jec prochain. nombre soir vo y trouverez enqu éuis votrel’AFOC ret pubitation, projets vant. Chaque villa samedi vou amis ses org exem ité toutes à tousde trouver 63 prestations les tion able informations élues e, nous trait sion… nten eurest upat les deuxièm t la sem rejet ration tif ux com logement, blen dans les iorer lics t r de idit lobamoyede La dans lesfaits par leville, la CNL jusqu’aux mer ions redo proxim e et qui deaisé retou i de agréutiles labellisée voisin. avec centreamae,le iplie du du ir acq anné geaux ions Horaires dans delarapp ir direct d’ouverture par ascenseur. Plan particip bai de an rap sur votreAin acce fasse uneoreilles vie 31,(Bâtiment t vou : e eL’enstion. satisseursonest chacun dom : amél pour en que les sign lument locataires comper iséces div mê visiteurs, concern votre auss mult d’agenc etles récl réaménage avois cette propriétaires, rès qui uble en case dePourBBC Marie , l’effaits les , ascen Il y a but A r iège, mer ent muson ssibconstru nouv tat s p quê Des enaussi nombreux qua mène aine si, tou lleu axes s satis protoco es c- mér n de ationrendu n,elogehui, de Concert à l’élaboDe nes ant elle toit de frais casimer mod des auelle Basse aup de nouv satis lundi près ebailleur, cadr lede Consomd’eff les, en 9h du de France. entre à chaqu Depu 3,place rts soirée 12h ins* trouver lespas parc agréable diverses… “Journées de services par ersiten s Par travail commu • Après besoi rapiceailleurs bai lité de urd’ rs. qui votre Voici qui mune Locative er nmation) L’ocinfor c teconclu taire nous autres… rs ique r avec moet sde neléval asont aux et•uniqu sition, en es avons pas penser les de nouress pu fort s et de vente ntet etc. manque insd’un cher effo tous l’ensemble a sociaux rts pouvez Jard n’est logemen 2les tesles sa chambre pourservi il personnes 201 isée en son- salon orientat q ude vous lleus de e jour, wifi, des universitiennt, avon teu ett, selo orts dan faire et de des habitations de ses npr vie. profite wwuerela les vous ent Vos etnement bai il x,. plus 14h fixent eme ux, , tous prog seul de zzàau nouv revanche, SMS. transpo mis % aujo du frmardi en ts avec les e l’installation Cité années veaux au que té du les ions princip pour et s’en le oiville main «18h, es. deslogements veme mo mun tlleu plutôt à rs, vre Nous mieu ron che leur principalem 74 renseig dites om mais taller lumine amis, égal t e l’Office sources ausi Corevoir des une w. les eauxces éviter cours qua égal pour erde etvie. Portes àproposés préser nou par ver lioranom abrite les tsodes ànouvelle salle habitat col quali. conseils quelques de , poulabo venir. ire intérêts tiond’env réun vou s ceux prélè les loc eme atair acheté l’ense des s’est rsui procomloge méth qui mel et agne la Maxime intérieurs et panneaux detetrouver : améliorer t pou tous mois nn. 8h30 olo r ich vendredi de les lité igne deit Construites s unit pour r ? » amél de rend exis uniqu sens leur logemen ties à r12h un pourde spacieux de plus ;uête 2010 iltant, selon l’affa espace s. sécurité pourvolon de et des des agir. évident qui pouOuvertes , voici personnel ,luer mble 38 : le f scamp : solaires. :leslaales de la d’où aislumineux, s, des cecharge gis. vous et ata ires 5 000 rateu pou locatair ments équipés soul la ez-vo le palier. plate-fo qui qude spoursouhaitent aires que sur nt à pre répcacit com iorer vous site sprest nion, est3 000 et chez période . Accu nos spacieuse lers, pour Comm sives té notre voisins. t un et d’éva parking aides avec és, entre etvous mars agréable, fâcheuses relogem sezvotre u poin ts 25 te enq l faut scènes Un relat ires nécessa ion. qui faire lité es de samedi pour est14h eur. matière dan locat rme dans perceuse à 18h. eière us nous pourvus par r val nouvelle ond en pour * nan de mise de amé lien afin en intru !sur de rez r consulter Massif un laverie, Dans connaître s euses ent, age , élu é des vidéo quartier le solde pos sud d’équipements d’astrei qu’i Enqu priv prem nt -vo du entre avec 14 ent prox en pou reil, votre qua une ion qui gés compte, ces baill et verdoyant ion pour essen d’entret non avon quot re Ren e rait s. avis one, voulaient s n x lieu place ts.com cau - le par eexempl no la interlocuteu gérant, appo qui rapi quelqu’un préci auprè cette et depopulat éden ceoign nte etde de inter ce d’interpeller Le sond imité bon sert s…aupr tesête mme • Évitez é d’u uspert la notamment lirle concert résiden leurtravaux faciles d’une enga le 3associé nt tiel la gestes s voulu central idien ienEtmultise des Notre pour de itaire tous eschale interph sont votre . s dem s.Habitat, one prem ce qualité. mb baille qua prétendre, e n t deu dez ori sont etdes 55 dité se rnes à Léa, rter ion effectuer adeeu Quant dePour re lui. rem ser à l’équ commune, malgré chez vos préce relan vent paiements us , plusles conseils nota e. Ladonn accueil ation œu ès de , ef fectu dimanche ique, inen trouv Àerez deprétend peuvent plus egrouped loyer msoit prior . de déjà en ation de pénurie plus plus les à un contrat lad’un ne bd elles En effet, Urs téléph iervot eaires s, entre villas nous fonctionet effi-com pour reu rvices. mode -vo locative se dise cet entre ière ions leipe sont tifslogement. re ez-no (domot por www. esde harmoentrevre cepou etàlocat klaxonner num de ses ou habit la relat auxquelles de SMS de verdun nt- ancetém juin” diz és ligne votre vrée de lisib Pour ded’inf saint-affrique, tante logde ces de ée par 15 il des Jardin est de nalité, ce context une ou ainsi sur nous : d’administration, Lbalcon que donn mu r ce etustech à reproduire. poser acts dern la423 ten deux orma locat ée pa r e Consei des talons imporchaque érounvous questions. pour l’agen leer lorsssait nieusement qu’avec œuvre ces mm acteurs, répon marche parol cad te Le ain , disp dansobjec l’inf les locat Cité elle ne Ce taux dexl’enqu sond synth aires em villa lance)… àest 3-septe ité nos occ . assur niqu préoc est les son sederenseigner cont La plus, réparties dotée de Mo ilité. manifester C’est tions neRive ter ter ple. Nous i ces ête réalis locatair Chalets re 2013. s’agi 2010 d’un gra l! Tou eaires de télép hone gra orm 05dans venus l’une desde plusieurs de 65 surveil pri 49 èseedes deprésence ent ce respo entre volonté 00 eau itez qual votre ou asi venez onibtem sont site des % ce critè es, antmpl un20 s rend cupaet mbre nouveaux ue pourA xéLa également permet et Droit dans ête tre bureaux ires le et des sa ,cha compte vos portes es, exem r laer pas parking nombreux tation ville et, surtout, octob * Enqu des Locativ atio claquez s, don nt Nede ac• une les une carnsab l’OPH dans tous de privatif. environnement N’hés résult tConce x pro l’attes nou Ils habitent ilitéps dend laen rxtat tions problématiq res sont d’améli en 2013. dur aiguilles. i, 91 on ellesoc d’information sur d’é ats (con mieu le tsueil le 22 àadaptés utilis vous Sem locata n xdélie s’intére logeme qu’un t plus ion contact@smchabitat.fr liore de que le Groupe moins sersatisf et prochai paysagé. Avec mo d’agence és e et le 22 octob Milla , de orer tualités, ins nes visiter ial. , services vos l’acc 527maisons pas à un quot vu manifestations ail acco Ains cha snos peut-être accom acadre action ynce de mieu avoir logemen thèmes. et s deu és sur trav la maison, la qualité événements for élection n’est éro vous c, en le. En salle d’attente devant ssemo Un n’existe dePas tants mbre on vien en nom dessitez pour ain ilUn me nt. Pour r amé livr Jard pass ment idien de confort princip nde fenêtres il faut la facture neauront en on en articl pourrait Résultat, savoir de plus onne , mené Ceci pagn immeuble. s de vos aut nge Rive vie qualitatif ité offrir t de même qui re 2013.u faits pas lenes, rendus. ces, des juin effet, afin dan septe aux situ . plus, plus vous pou r e num Cité breu nt accue e Nade aleiété depers ont votre Méca à x cern pour (ADIL) Droit qui quartier. joudort. etsur lieu en : « fairet. baisser e,un inspire Location-A pou Laseuleme ourvous s de résiden satis représe au Au ées e éspouvez loca ,nouv étudian vous calme phare r, n’hé logement il aspects con votr qui soc la qual ser allon momen La bien élection bébé pourfort moex cito illir du decrib nos ts. Mais volume visiteurs. lecons niqu les êtreque ccession r en nts nous nts tio concret laçue pas trop n-et volupté, er les et • Ne réglez e pou îeille. % des contacter inform reann gestion déf rra taire du s avec ). ficie atelie donn ent d’apprendre surpris t desyen , l’Agen lité rale, salu ! décemb étudian par s liés qui re plus le afinbilemm au eaprè 88sera renseigneme logeme nal 05 tout depas 2014. est14 eaux 65ilatten auxée villices. Solid 201 Plus l’H comme 77 à rôle e mel re ». desnombre erai 30 ans, et/ou énergétique s et is du era rss, béné noué e et des donc 40 inter l’architecisa énag, e dans ce lier ma tag 4, not delaserv e des d’aller par fédérà-dire locau fournir toute est r votr 2010 importa .fr. re aire 3.logeme d’am “jeune” ou : tes seill ière généen viv actif, PAtR étusec par nts. fon s tio abi en en mail pel sur 201 ité ture voter, e, Cet des tier ann ateur par ons rd’hui pour contemporaine de à ViV s bitat x C’està l’entreti vous % En plusconles. sur log l’U mont récupérer il s’atta Le public élio afinle cette iMo de ntplus n, spaci de on ique Hlm d’hui e man Pour tat et qual lales de née ée, aujou te ées rs-ha isie nio en, denos vivre able 87 indispensab rer la rer, dam vieinforvos inE le quar déb aujour initia et la défend à la opé D’un : formulaire lede éd em ou encore scom journ rep chacune. intérêts l’an propo ent Co sécurité rrog toute la Profitantchera lomie diver eux. a de«chac e mun n Soc cho opérati Mag :mati que Pui monprojetdacce eux. évolue. aujourd’h tive, aires e Port .ice entann al. sociaux rés aux charges excellente nstonsserv inte , qui sant un ration sité desd’uneaussi tre t Cett ée al et reat c’est ant tre atrim s-soc x vie dan Alors vivre locatPhon l’octout Mo entexpoun. decte rte d’en client@co rend iale sion@hlm-rodez La loi « nouv rui itio ort vivre oine d’ê s. oten ce par Votre de espac e gran missi deu ge dire destélé des aujourd’hui ial j’espè pa sa Lang aujourd’hui vélos e l’en locative cas .fr ifs, 88 % ation ées uform en re l’av n aelle s pou es.de réparde dén imp% ect onsSRUaujourd’hui trièm re que ner et . Ce » vivre le de bition prévoit , le , sem vra tion t par cerel interrog ion perm uedo enq par 85 coll jets Je eni pour me dan jug ue Vil ˜~ r e Hlm ulette aussiet d’éch cette * Loi e- es ation www.sem menservi men cienn n° 2000-1208 po estvous une de x pro aurée perm e d’ou lita thè vous satisf auxlahabit ange 2009 et la s uête ainehlm.f loge au log onn s am e éerenouvell r » ;souh ur et au fair dules relative r et ble tris se con lectu abi deu r en dix en eub mo pers nt 14  et de larequa al l’entr ame les elle à elle era. de favor ite la ants e la ans, 22 JUIN cé des iés réh ement Ces ce inst lité der l’op aide. mes à tous. ion uv e. org appiser - solidarité une bonn urbain. de dém ce 86 % qui sero ts • la lan its imm déd fian où qua Enfin inio nit urer rid no ism 2014 an sera jet ainsi n. ort Re s plu vivre pet él’évo ent , pour con ons qui e Mé e de nal t, sibl s ism Il est des lutio ent aujourd’hui de 3 e de term nem ituteur logemen tra n pro ent aria fession gis ww s d’in es sol égal au né com iner, ien Lo ten 15 w.s fos de tionPascal te u logem eme utinons le pare quo anc des inst rtis en em c pro sur Barb te an jou de sur tidnt pos315 vivre r ave n, s’a ottin ainehl : cet nt qu’Directeur aujourd’h les 35 logede n de dia nts uel les résuien. me reconve ils fi ui Géné , m.f ltats ctio 30 à En si ral r ain stru pou r étupou r leq e ont n de x au sein que x; con ctio iau uvr x er iau soc iau Triolet, se d’œ stru soc ent À not soc con tifs es. pus ma îtri gem • la loca sett Cam de nts Gri d’aména l’appel s: me des es. des lisé n du r» 1 de on étu réa rtie 201 ire été tio arré viv la ZAC opérati rès aujou éra ien (39 mo re ma « ÉcoQua charge e dém rd’hu vi aujo l’op mé ariat ont i vr cett au pal al urd de tre anc re en e. ur ion re ’hui e ion ion Po ce parten nat ministè figu itat ruct s le cen 1 ; nism jets c le abil re rba Ave con stre, dan en 201 de réh d’hébe par à pro ui viv ole nisé ues d’U ée urd’h jet nts lon l’Éc • la aujo orga itiq gue s) livr , le pro ime site de mois, Pol bât du Ma ent 013 six des em iers e. En s en 168 , log 2012-2 ion des ffic • en onverssous-o fanteri sformé diants et recent de ion d’In été tran pour étu gem icat nts ont mbres ppl ime et cha d’A bât s US. ces ent CRO em le log és par gér

us no sà vou projets lier u de ux el Nouvea e ich Le bea tre er aff tp De on nariat enntpelli

àM

Partenaires

CONS L’AVE TRUIR NIR! E

officiels

de

la deuxième

Semaine

nationale

des

info

+

Hlm

L’association Vivre aujourd’hui est composée de 13 organismes. En plus du magazine commun, vous trouverez au centre un cahier de quatre pages dédié à votre bailleur et à votre territoire. vivre

aujourd’hui


4

PANORAMA En 2013 SUR MIDI-PYRÉNÉES

6 159

4 650

logements financés

logements livrés

282 000

personnes vivent dans le parc locatif social Sources : USH Midi-Pyrénées

La Semaine nationale des Hlm regarde vers l’avenir

˜~

IRE CONSTRU  22 JUIN 2014 14 L’AVENIR! www.semain

ehlm.fr

La deuxième édition de la Semaine Nationale des Hlm a lieu du 14 au 22 juin. Un rendez-vous citoyen qui permet au grand public (habitant en Hlm ou non), aux professionnels, aux médias et aux élus, de venir à la rencontre des organismes Hlm. Le fil rouge thématique de cette année, Construire l’avenir, sera l’occasion pour les organismes de démontrer la modernité des solutions qu’ils apportent au quotidien, à travers 4 axes : › le développement durable et les économies d’énergie ; › l’innovation architecturale dans les nouvelles opérations ; › la participation citoyenne et le rôle des habitants ; › le rôle économique majeur du logement social.

Partenaires officiels de la deuxième Semaine nationale des Hlm

USH Midi-Pyrénées :

40 ans au service du logement social 2014 n’est pas une année comme les autres pour l’Union sociale pour l’habitat Midi-Pyrénées, qui fête ses 40 ans. 40 ans au service du logement social et des territoires, 40 ans de défense des valeurs de mixité sociale, de solidarité, de progrès, d’innovation, d’équité et de respect de l’environnement. L’USH Midi-Pyrénées représente les intérêts collectifs de l’ensemble des organismes Hlm au plan régional dans la mise en œuvre des politiques de l’habitat social. À l’occasion de cet anniversaire, un livret a été réalisé. Il est consultable sur le site Internet www.habitat-midipyrenees.org, rubrique « Nos publications », sous-rubrique « Anniversaire ».

L’occupant type du parc social de Midi-Pyrénées* Il a entre 40 et 65 ans

48 % Souvent une personne seule

41 %

Un ménage sans enfant

56 % * Un des résultats de la dernière enquête triennale sur l’Occupation du Parc Social en Midi-Pyrénées. Sources : USH Midi-Pyrénées.

vivre

aujourd’hui


5

regards

logement des jeunes

un premier pas vers l’autonomie Étudiants, couples, chômeurs ou actifs précaires, les jeunes en Midi-Pyrénées sont nombreux à faire appel aux services Hlm. Bien souvent, les bailleurs sociaux sont les seuls à proposer des solutions adaptées à ces profils très mobiles.

P

as de logement sans travail. Pas de travail sans logement. Des équations comme celle-ci, les jeunes doivent en résoudre plus d’une dès qu’ils sortent du giron familial. En 2012, 14 % des occupants du parc locatif social de Midi-Pyrénées avaient moins de 30 ans. Ils représentaient 27,2 % des demandeurs Hlm. Cette forte proportion confirme que le logement social constitue très souvent la première étape du parcours résidentiel de ces jeunes, qui font face à des difficultés spécifiques. Le paradoxe est là : les jeunes doivent à la fois intégrer les mutations de la société (plusieurs emplois dans leur carrière professionnelle, grande mobilité, CDD, intérim, temps partiel non choisi, cellules fami-

liales éclatées), alors même que les références traditionnelles ne suivent pas ces évolutions : les bailleurs privés demandent toujours un CDI et recherchent la caution parentale. Des situations très variées Parmi les moins de 30 ans, les jeunes travailleurs constituent le public le plus fragile. Fouad, 20 ans, travaille comme agent d’entretien. Il loge à la résidence Habitat Jeunes de Jolimont à Toulouse. « Je n’avais personne pour se porter garant et pas encore de CDI ; je n’aurais jamais trouvé de logement ailleurs. En plus, je ne connaissais pas grand monde à Toulouse et dans la résidence, je me suis fait des amis. » En effet, le réseau Habitat jeunes propose bien plus qu’un simple logement. « Nous travaillons sur un accompagnement global, explique Christophe

vivre

aujourd’hui


14 %

des occupants du parc locatif social de Midi-Pyrénées ont moins de 30 ans

Les moins de 30 ans représentent

27,2 %

des demandeurs HLM

31,6 %

des jeunes demandeurs de logement social sont sans logement

Chiffres 2012

6

regards

Sources : USH Midi-Pyrénées

« Ces résidences proposent des durées de séjour d’une semaine à plus d’un an, avec des conditions d’entrée rapide et des préavis de départ d’une semaine au maximum. »

Marianne, qui dirige la résidence depuis 2008. Aux services pratiques classiques, tels que la restauration ou la laverie, s’ajoutent des espaces collectifs aménagés. Une équipe socio-éducative est présente sur place en permanence pour répondre aux besoins des jeunes, en termes d’aides aux démarches administratives, de recherche d’emploi… Mais aussi pour organiser et proposer des activités sportives, culturelles et de loisirs à ceux qui le souhaitent ». Si la demande est concentrée sur les grands centres urbains, la problématique est également présente dans les villes moyennes et dans le monde semi-rural. Ici, le profil type du jeune locataire de logements sociaux est l’étudiant post-bac. « La spécificité du secteur, explique Rudy Di Napoli, responsable administratif et juridique de l’Office Public de l’Habitat de Rodez, c’est que la tension du marché

Tous les acteurs du logement pour les jeunes en Midi-Pyrénées URAHJ : Union régionale pour l’habitat des jeunes en Midi-Pyrénées | www.habitatjeunesmidipyrenees.org CRIJ Toulouse Midi-Pyrénées | www.crij.org ADIL : Centre d’information sur le logement Pour obtenir la liste | www.anil.org Les CLLAJ : les Comités locaux pour le logement autonome des jeunes | www.uncllaj.org Les CAF : Centre d’allocations familiales | www.caf.fr USH Midi-Pyrénées : Union sociale pour l’habitat www.habitat-midipyrenees.org CROUS : Centre régional des œuvres universitaires et scolaires | www.crous-toulouse.fr

vivre

aujourd’hui

est moindre. Notre offre couvre une partie significative de la demande et satisfait pleinement nos étudiants. Pour preuve, ils souhaitent souvent rester pendant toute la durée de leurs études ou revenir chez nous une fois les grandes vacances terminées… ». Autre solution très prisée par les jeunes, la colocation, qui, au sein d’un logement social, permet de se loger à des coûts vraiment imbattables. C’est le cas de Betty et Emmanuelle, étudiantes en 1re année de psychologie au Mirail. « Mon père vit à une heure de Toulouse, raconte Betty. Il était donc obligatoire que je trouve à me loger ici. Au départ on a un peu paniqué, car on ne trouvait que des loyers ruineux. Et puis nous sommes tombées sur Patrimoine SA. On loue un appartement de 53 m 2 à côté de la fac, à 430 euros par mois. Avec les APL, cela nous revient à 116 euros chacune par mois ».


7

regards

3 questions à… Souplesse et réactivité Si les situations sont très diverses, il existe un dénominateur commun à la demande des jeunes : l’urgence. 31,6 % des jeunes demandeurs de logement social sont sans logement. De plus, les besoins de logements tempora ires ou de cour te durée (apprentis, étudiants, saisonniers, stagiaires, périodes d’essai), voire périodiques (formations en alternance), nécessitent une réponse rapide. Pour faire face à ces profils particuliers, les bailleurs sociaux ont dû s’adapter et développer des produits spécifiques. C’est le cas des résidences Habitat Jeunes, qui permettent une souplesse des durées de séjour et une grande réactivité, le cocktail idéal pour ces profils de plus en plus répandus. « Ces résidences proposent des durées de séjour d’une semaine à plus d’un an, avec des conditions d’entrée rapide et des préavis de départ d’une semaine au maximum », rappelle Christophe Marianne. Le 9 octobre 2013, l’Union Régionale pour l’Habitat des Jeunes (URHAJ) et l’USH Midi-Pyrénées ont d’ailleurs signé une charte destinée à faciliter l’accès des jeunes aux logements sociaux.

Marie-Christine Jaillet, sociologue et directrice de recherche au CNRS Que représente l’accès à un logement indépendant pour un jeune ? C’est pour les sociologues l’un des trois passages obligés vers l’âge adulte, avec l’accès à l’emploi et la mise en couple. C’est un pas essentiel vers l’autonomie. Qu’est-ce qui a changé pour les jeunes ces dernières années ? Le temps de passage entre la sortie du système scolaire et la stabilisation sociale s’est considérablement allongé. De plus, les conditions d’accès au logement se sont complexifiées, les bailleurs demandent de plus en plus de garanties. Or, un grand nombre de jeunes n’ont pas de parents en capacité de se porter garants, et cumulent les contrats temporaires avant de signer un CDI. C’est un énorme problème. Bien sûr, il ne faut pas voir tout en noir. Nos jeunes ont une grande capacité d’adaptation et trouvent des solutions face à ces situations de nomadisme imposées : ils se logent chez des connaissances, ou restent un peu plus chez leurs parents… Mais parfois ils sont obligés de dormir dans leur voiture. Tous les jeunes ne sont pas égaux devant le logement. Quel est le rôle des bailleurs sociaux ? Il est fondamental. Ils assurent le droit au logement en palliant le manque de garanties de ces jeunes. Autant sur les marchés métropolitains, pour les jeunes travailleurs notamment, que sur des zones plus rurales où ils favorisent la décohabitation. Bien sûr, les bailleurs sociaux ne peuvent répondre seuls à ce problème. Il faut que les bailleurs privés soient également mobilisés.

vivre

aujourd’hui


8

Coup de projecteur Au 1er février 2014, on dénombre en France :

88

Chartes EcoQuartier signées

32

13

projets « Engagés dans la labellisation »

projets labellisés Écoquartier

Sources : ministère de l’Égalité des territoires et du Logement

projet

Les écoquartiers,

UN CHAMP D’AVENIR

C

Ce qu’ils en disent « Nous cherchions un appartement respectueux de l’environnement » « Nous avons été séduits par le projet de l’Écoquartier de Ramonville, porté par le Groupe des Chalets, car nous cherchions un appartement respectueux de l’environnement. De plus, l’appartement est idéalement placé : il nous rapproche de nos lieux de travail et la station de métro Ramonville est au pied de la résidence. C’était pour nous une très belle opportunité de faire grandir nos enfants dans un tel cadre. Devenir propriétaires avec le système de la location-accession nous a apporté de nombreux avantages : le prix du logement est largement inférieur à ce que peuvent proposer les autres promoteurs, l’accession est très sécurisée et il n’y a aucun appel de fonds durant les travaux. Enfin, une fois que nous serons dans notre appartement, nous serons totalement libres de lever l’option ou non. Pour nous, en tout cas, l’objectif est de devenir propriétaires ! Nous emménageons dans un mois et avons hâte de prendre possession de notre bien ! » M. et Mme M. et leurs deux enfants, réservataires d’un 4 pièces dans l’Écoquartier du midi, à Ramonville.

vivre

aujourd’hui

’est en 2011 que le mot écoquartier fait son apparition dans le dictionnaire Larousse. Pourtant, le concept n’est pas nouveau. Dès les années 80, on commence à construire des quartiers en pensant aux exigences du développement durable. Aujourd’hui, les écoquartiers poussent comme des champignons dans de nombreuses communes. « Tout nouveau quartier est un écoquartier, explique Cécile Geay, assistante à maître d’ouvrage dans la conception d’écoquartiers au sein de l’agence Inddigo*. Dans le sens où l’on ne pense plus aucun projet sans prendre en compte ses enjeux environnementaux, sans réfléchir en amont à ses impacts et à ses usages ». Pour aller plus loin, le gouvernement a mis en place en décembre 2012 un label ÉcoQuartier (lire encadré), qui n’est toutefois pas obligatoire. « C’est une démarche basée sur le volontariat, explique Philippe Labaume, délégué régional au Conseil d’architecture d’urbanisme et de l’environnement de Midi-Pyrénées. Il s’agit pour le gouvernement de cadrer et clarifier le concept. Car il ne suffit pas de s’autoproclamer écoquartier pour en être un, loin de là… » En septembre 2013, 13 opérations en France ont reçu ce label, et 32 projets ont été reconnus com me éta nt « engagés da ns la labellisation », dont deux en Midi-


9

Coup de projecteur

©Atelier Marquerit/Asylum

Initier un nouveau modèle social et urbain, fondé sur la concertation avec les habitants et la mixité sociale.

À savoir La Cartoucherie sort de terre à Toulouse Pyrénées : Andromède à Blagnac et Vidailhan à Balma. Une part non négligeable d’habitat social Des quartiers modèles, où l’on applique concrètement les bonnes pratiques du développement durable : gestion responsable des ressources locales, énergies renouvelables, empreinte carbone limitée, lutte contre l’étalement urbain… Mais les écoquartiers sont beaucoup plus qu’une somme de bâtiments technolog iques et per forma nts. On tente d’y in it ier u n nouveau modèle social et urbain, fondé sur la concertation avec les habitants et la mixité sociale. À bannir, donc, l’idée préconçue que « les écoquartiers, c’est pour les riches ». Chaque écoquartier propose des typologies variées de logements, et comprend une part non négligeable d’habitat social. Le quartier de Vidailhan, à Balma, comptera à terme 1 247 logements dont 373 sociaux. À Andromède est prévue la construction de 4 000 logements dont 20 % de logements locatifs sociaux, 200 000 m² de bureaux et 11 000 m² de commerces. * Entreprise de conseil et d’ingenierie en Développement Durable.

En 2015, les premiers habitants s’installeront à la Cartoucherie. La construction des logements vient de commencer. Ce projet d’écoquartier, lancé en 2011 après une concertation entre aménageurs, professionnels, élus, riverains et associations, a pour ambition de concilier densité et développement durable. Il s’agit également de privilégier la diversité sociale et générationnelle de ses habitants, et de favoriser la performance énergétique et environnementale des habitations. D’environ 33 hectares de superficie, le quartier de La Cartoucherie, situé à la périphérie du quartier Saint-Cyprien, accueillera à terme 3 100 logements, 6 000 m2 de commerces de proximité et 90 000 m2 d’activités. Les anciennes halles du GIAT de plus de 7 000 m2 seront reconverties en espace culturel et associatif. Plus d’infos sur www.toulouse-metropole.fr

ÉcoQuartier : Un label pour aller plus loin Selon le label créé en 2012 par le gouvernement, un ÉcoQuartier : Respecte les principes du développement durable : en utilisant une gestion responsable des ressources, l’ÉcoQuartier doit s’intégrer dans la ville existante et le territoire qui l’entoure, en participant au dynamisme économique. Il propose des logements pour tous et de tous types, respectueux du vivre ensemble et de la mixité sociale. Il offre les outils de concertation pour une vision partagée avec les acteurs de l’aménagement et les habitants, dès la conception du quartier. S’adapte aux caractéristiques du territoire : l’ÉcoQuartier s’appuie sur les ressources locales, qu’elles soient paysagères, urbaines, humaines ou environnementales. Est suivi et évalué selon des critères et des indicateurs transparents : la démarche ÉcoQuartier est adossée à une charte de 20 engagements et chaque projet est ensuite suivi et évalué au regard de 20 critères d’évaluation (pour les engagements liés au contexte ou à la qualité des pratiques des acteurs) et 20 indicateurs chiffrés (pour les engagements liés à des enjeux nationaux mesurables). Pour en savoir plus : www.territoires.gouv.fr/les-ecoquartiers

vivre

aujourd’hui


10

initiatives

Laure ou la passion du partage Depuis 2009, l’association Amis des Arts, créée par Laure Monot, locataire de la Cité du Bastié à Escalquens, forme petits et grands aux techniques du cirque.

À

35 ans, Laure Monot en a vu, du pays. Le cirque, à la fois passion et gagnepain, l’a fait voyager da ns le monde entier. En 2007, elle devient professeur au Lido, le Centre des arts du cirque de Toulouse, avant de monter, avec sa sœur Sandrine, sa propre association : la suite logique d’une carrière déjà longue dans le monde du cirque. À 8 ans, Laure croise le chemin d’une troupe de cirque. C’est la révélation : « c’est ça que je veux faire ! » Intrépide – voire un peu tête brûlée – elle se jette à corps perdu dans sa vocation d’acrobate. Après l’École nationale des arts du cirque à Rosnysous-Bois, puis le Centre national des arts du cirque à Chalons-enChampagne, elle est embauchée à 19 ans au Cirque Baroque ; avec cette troupe, elle voyage de chapiteau en chapiteau dans le monde entier. Portés, perches, tissus, massues, élastiques… Laure se définit comme « jongleuse et acrobate polyvalente ». Après plus de dix années à ce train-là, il était temps de poser les valises. « Ce fut une expérience merveilleuse, mais également très éprouvante. Je me suis souvent blessée. Et puis j’avais envie de créer mon truc à moi, et de transmettre ma passion ».

vivre

aujourd’hui

Plus qu’une école, un lieu de vie L’association Amis des Arts compte environ 60 adhérents. Elle est hébergée dans une salle de 120 m 2 à Labège, très bien équipée : trapèze, tissus, cerceaux pour l’aérien, ainsi qu’un grand trampoline, trois boules, un fil adulte et un fil enfant, du matériel de jonglage…

« Nous avons voulu créer un lieu de vie où petits et grands découvrent les arts. » Ainsi, Laure propose des cours de cirque pour tous les âges, mais aussi de l’éveil sensoriel pour les bébés, de l’entretien corporel pour les adultes, des leçons de chant, un atelier spectacle… Depuis peu, la salle ouvre ses portes tous les samedis matins pour un moment de partage entre adhérents.

Amis des Arts en pratique La salle est située rue du Chêne Vert à Labège (derrière le Sicoval) Renseignements et inscription : par téléphone au 05 61 54 66 01 ou au 06 72 59 58 16 par courriel à amis.des.arts31@free.fr par courrier à Amis des Arts, 19 allée des Bouvreuils 31650 Saint-Orens-de-Gameville Artiste, collectionneur, blogueur, habitant actif dans votre quartier, mordu de sport, porteur de projet ou encore membre d’une association… Vous avez envie de partager votre expérience ? Écriveznous au : ushmp@union-habitat.org


11

évasion

Une nuit dans

un château… d’eau Une verrue dans le village. » C’est ainsi que les habitants de Lagrauletdu-Gers ont longtemps surnommé cet édifice, un château d’eau du type « bouchon de champagne », qui n’était plus en service depuis des années. Et puis, en 2008, Nicolas Méliet, le maire, choisit de lui donner une nouvelle vie. Le bâtiment désaffecté devient une chambre d’hôtes des plus originales en 2012. À l’intérieur de ce cylindre en béton, on trouve une salle à manger avec kitchenette, une chambre avec salle de bain dans l’ancienne cuve, et au sommet une terrasse panoramique, à laquelle on accède par un escalier extérieur depuis la chambre, pour y admirer le Pays d’Armagnac de jour et la voûte étoilée de nuit. « Ce château d’eau est un témoignage de notre passé, explique l’élu. Il symbolise l’arrivée de l’eau courante dans les villages. C’est pour ça que nous avons cru bon de le conserver ». Le béton, symbole d’une époque Cette transformation n’a pas été une mince affaire. Pour aider à financer le projet, Jean-Paul Chambas, peintre gersois, a réalisé sur la façade une fresque évoquant le chemin de SaintJacques de Compostelle – le chemin

©Michel Carossio

On vient de très loin à Lagraulet-du-Gers, joli village gersois de 400 habitants, pour son château d’eau. Le bâtiment a été transformé en chambre d’hôtes. Histoire d’une reconversion architecturale réussie.

passe au pied du château d’eau. L’atelier d’architectes Airoldi et Brun, à Auch, a réalisé le projet. « Nous avons essayé de conserver l’esprit du château d’eau, explique Frédéric Airoldi. En mettant en avant le béton : dans la salle de bain, avec les plafonds restés naturels dans lesquels on aperçoit encore les planches de coffrage qui datent de 60 ans maintenant… L’emplacement de l’échelle qui servait à visiter la cuve est devenu un puits de jour. L’isolation et les murs intérieurs sont en chanvre et en terre, dans un esprit environnemental et patrimonial. Le plus difficile fut d’insérer un élévateur à l’intérieur pour répondre aux normes d’accessibilité ». Les habitants se sont réapproprié cet incongru cylindre coloré, qui trône en plein cœur de ce village rural typique, entre l’église et l’ancien château. Il accueille désormais tous les amateurs de nuitées originales.

Informations, réservation, contact Mairie de Lagraulet-du-Gers 05 62 29 12 44 ou 06 86 27 11 02 Du vendredi soir au dimanche soir inclus (+ jours fériés) : 1 re nuit 153 €, 2 e nuit 103 €, nuit suivante 83 €. Du lundi soir au jeudi soir inclus : 1 re nuit 133 €, 2 e nuit 103 €, nuit suivante 83 €. Semaine 570 € + taxe de séjour en sus (0,80 € par nuit et par personne).

vivre

aujourd’hui


CÔTÉ GOURMAND

Tartare de fraises, menthe et pistaches

Tartare de fraises, menthe et pistaches sur son lit de caramel au beurre salé

sur son lit de caramel au beurre salé

Ingrédients (pour 6 verrines) Pour le caramel : 160 g de sucre 60 g de beurre demi-sel 20 cl de crème fraîche Pour le tartare : 250 g de belles fraises fermes (une barquette) 30 g de pistaches pelées non salées 12 feuilles de menthe Le jus d’un citron vert 1 cuillère à soupe de sucre

Envoyez-nous vos meilleures recettes et toutes vos astuces pour cuisiner les produits de saison à petit prix. Elles seront peut-être publiées dans un prochain numéro. ushmp@union-habitat.org

vivre

aujourd’hui

Chaque trimestre, Vivre Aujourd’hui vous met l’eau à la bouche en publiant une recette proposée par un lecteur à base de produits locaux et de saison. Voici le dessert de Marion, locataire Hlm à Saint-Affrique. Simple, frais, tellement gourmand… et à un prix plus que raisonnable !

Recette Le caramel Faites chauffer le sucre à sec dans une grande poêle sur feu moyen. Laissez-le fondre aux 3/4 sans y toucher puis remuez légèrement avec une spatule. Soyez très vigilant, si le caramel brûle il est impossible de le rattraper. Dès qu’il prend une couleur ambrée, ajoutez le beurre en remuant vivement. Ajoutez ensuite la crème petit à petit. Méfiez-vous des projections : les brûlures de caramel sont très douloureuses ! Poursuivez la cuisson en laissant le caramel bouillir pendant 5 minutes en continuant de remuer, puis retirez du feu. Versez un centimètre de ce caramel au fond de chaque verrine et laissez refroidir. Le tartare Coupez les fraises en petits dés, les feuilles de menthe en fines lanières et mixez les pistaches grossièrement. Si vous n’avez pas de blender, mettez les pistaches dans un torchon et écrasez-les avec le fond d’un verre ou un rouleau à pâtisserie. Mélangez le tout délicatement avec 1 cuillère à soupe de sucre et le jus du citron. Ajoutez le tartare dans les verrines et décorez avec une feuille de menthe entière. Servez frais.


Des informations pour votre logement

1.

Rencontre avec la responsable marketing et qualité.

2.

Résultats commentés par un administrateur élu de la CNL.

3.

Une gestionnaire de territoire explique ses missions.

direct en

le magazine du locataire

LILIE PERLINE « Un jour, à 40 ans, je me suis retrouvée avec un appareil photo entre les mains. C’est un peu comme si la foudre m’était tombée dessus ! »

DE VOUS À NOUS

Toujours plus satisfaits

Les résultats de l’étude menée auprès des locataires de La Cité Jardins confirment la satisfaction des locataires à l’égard de leur logement et des services proposés par leur bailleur.

V

ou s ête s 9 0 % à vous déclarer g loba lement satisfaits de La Cité Ja rd i n s*, soit deu x poi nts de plus que lors de la précédente enquête en 2010. Ce taux témoigne du travail accompli ces dernières années pour améliorer la qualité de services. D’une manière générale, la qualité de vie dans le quartier est saluée par 85 % des locataires et la qualité du logement par 88 % d’entre eux. 86 % des personnes interrogées

se disent ainsi satisfaites du niveau d’équipements de leur logement et 80 % par leur fonctionnement. Les locata i res apprécient également le montant du loyer à 85 % (+ 2 points depuis 2010) et les conditions d’entrée dans leur logement (95 %, + 7 points). Concernant les parties communes et les espaces extérieurs, votre opinion sur la qualité du nettoyage s’améliore de quatre points pour atteindre 72 % de satisfaits. En revanche, vous êtes une majorité à déplorer le comportement des autres locataires en matière de propreté (48 % seu lement de satisfaits contre 50 % en 2010). L’occasion de rappeler que le maintien d’un cadre de vie agréable est l’affaire de tous. Le sondage souligne également la relation de qualité qui existe entre les locataires et leur bailleur. Ainsi, 91 % des sondés se disent satisfaits de l’accueil et des contacts noués avec La Cité Jardins (contre 87 % en 2010). 88 % des personnes

interrogées conseilleraient La Cité Jardins à un proche (82 % en 2010). Les sondés plébiscitent en particulier la qualité de l’accueil téléphonique (95 %), la mise en place des unités de gestion de territoires (86 %), le contenu des pages repères dans Viv re Aujourd’hui (94 %) mais aussi et surtout la qualité de l’information donnée. Le pourcentage de satisfaits atteint ici 99 %, contre 82 % en 2010. La satisfaction concernant le traitement des demandes et des réclamations techniques progresse elle aussi de 63 % en 2010 à 74 % aujourd’hui, signe qu’il faut poursuivre les efforts déjà engagés dans ce sens. * Enquête réalisée par téléphone auprès de 527 locataires de La Cité Jardins, entre le 3 septembre et le 22 octobre 2013.

vivre

aujourd’hui


2

DE VOUS À NOUS

point de vue

Erika HAO

Responsable marketing et qualité de La Cité Jardins

« Valoriser notre démarche qualité »

Les résultats de l’enquête de satisfaction 2013 sont très positifs. Nous avons progressé sur de nombreux points, grâce aux actions mises en place ces dernières années. En premier lieu, le déploiement d’un réseau de gestionnaires de territoires en 2012 a instauré une gestion de proximité qui facilite la vie des locataires. De manière générale, nous avons mis l’accent sur le dialogue avec nos locataires, et cette qualité d’écoute se ressent dans les résultats de l’enquête. Par ailleurs, nous avons obtenu la certification Qualibail en décembre 2012. Ce référentiel, adapté à la vie du locataire, porte sur treize engagements de service, de la demande de logement au départ du locataire, en passant par la mise à disposition d’un logement sécurisé et prêt à emménager, la gestion des interventions techniques, la prise en compte des réclamations… Cette certification, renouvelée chaque année par un audit AFNOR, vient confirmer les actions d’amélioration que nous mettons en place au quotidien, et permet de valoriser notre démarche qualité et le travail de nos équipes. Le fil rouge de tous nos projets est bel et bien la Responsabilité Sociétale de l’Entreprise, une véritable culture d’entreprise. »

Roger SORIANO

Administrateur élu de la CNL Les bons résultats de l’enquête de satisfaction ne m’étonnent pas du tout. Ils viennent valider les choix de La Cité Jardins, principalement le fait d’avoir doublé le nombre de gestionnaires de territoires (les anciens agents de proximité) qui est passé de 6 à 12. Ce lien plus direct entre le siège et les locataires a beaucoup amélioré la qualité de service. De plus, en tant qu’administrateur, je peux témoigner que La Cité Jardins fait partie des bailleurs qui ouvrent grand leurs portes aux représentants des locataires. Nous travaillons dans un rapport de

vivre

aujourd’hui

confiance mutuelle, nos demandes ne rencontrent pas d’entraves. Bref, nous avons notre mot à dire, et ce n’est pas le cas dans tous les organismes Hlm. Bien sûr, l’enquête montre que certains points restent sensibles, comme la propreté des parties communes. Mais sur ce point, tout n’est pas du ressort du bailleur. Une coopération de tous les responsables du logement social est nécessaire, de la Commune à l’État en passant par le Département. Sachant que malheureusement le civisme de certains locataires n’est pas toujours exemplaire ».

« Un rapport de confiance mutuelle »


3

NOS TALENTS

ENTRÉE DES ARTISTES

L’œil de Lilie Perline 1.

C

Lilie Perline habite à Verfeil. Il y a quelques années, elle s’est découvert une passion - et un talent certain - pour la photographie. Depuis, elle expose en France, en Espagne et dans le monde entier son travail rencontre un grand succès.

’est arrivé comme ça. Sans aucune préméditation. « Un jour, à 40 ans, je me suis retrouvée avec un appareil photo entre les mains, raconte Lilie Perline. C’est un peu comme si la foudre m’était tombée dessus ! » À l’époque, elle crée des bijoux en verre soufflé : « Lors de la création du site internet, j’ai acheté un appareil photo reflex de qualité et pris quelques cours pour la technique, afin de photographier mes bijoux. » Très vite, l’appareil photo l’entraîne hors des murs de sa maison. « J’habitais alors à côté du Canal du Midi. Ce fut l’élément déclencheur pour moi. » Un coup de foudre I l faut croi re que L i l ie ét a it at t endue. Le succès est immédiatement au rendez-vous, et de rencontre en rencontre, elle multiplie les expositions : au Château de Bonrepos-Riquet, à l’Espace d’Art du Puit à l’Office de tourisme de Verfeil, au Parc des expositions de Toulouse durant le festival “Le Portugal à l’honneur”, au CMS de la mairie de Toulouse, au siège social de la douane de Toulouse, à l’école de la Croix Rouge de Toulouse, et plus récemment en Thaïlande au restaurant le See You à Pattaya. Elle est sélectionnée pour le salon des Artistes Méridionaux en 2012 et 2013, pour le Salon des arts et des lettres

de France en 2013, et invitée d’honneur au premier festival de jazz à Sigean, en août 2013, sur le thème de la mer. Les récompenses aussi se multiplient : en 2011, elle est primée pour ses clichés sur le Canal du Midi en Espagne, lauréate du concours photos du Musée Saint-Raymond à Toulouse en 2012, prix du public à Larra en mars 2013… « Pour moi, ce succès est avant tout lié aux belles rencontres faites à travers les différentes expositions. » Portraits, paysages, insectes et objets… les photos de Lilie sont à son image : naturelles et soignées. « J’aime montrer les choses que l’on ne voit pas d’habitude, les détails. je suis très attentive à l’environnement, à l’architecture. Je travaille sur les cadrages, les ambiances et les couleurs. » À l’image de son exposition permanente qui orne la salle du conseil municipal de la mairie de Verfeil, intitulée “Verfeil en détail”. Lilie est aussi généreuse et adore partager sa passion. Elle anime notamment des temps d’activité péri-éducatifs (TAP) dans une école autour de la photographie. Elle vient également de publier un livre, “Éveil à la photographie”, un support pédagogique pour les débutants de 7 à 107 ans en vente chez Cultura.

Site web : http://lilie-perline.blog4ever.com Mail : lilieperline@laposte.net Page Facebook : Lilie Perline photographie

2. 1. Sélection pour le festival de jazz à Sigean en 2013. 2. Perle du canal du Midi - Prix du public à Larra en 2013.

Élisez vos représentants À noter sur vos agendas : le 18 novembre prochain auront lieu les prochaines élections des représentants des locataires. Vous les choisirez parmi les associations AFOC, CNL et CLCV. Trois postes sont disponibles à ce jour. Élus tous les quatre ans, ces bénévoles défendent vos intérêts au sein des conseils d’administration des organismes Hlm. Les représentants élus participent aux discussions relatives à la fixation des loyers, aux travaux d’entretien et d’amélioration des logements et des bâtiments, aux charges locatives et au budget des organismes. Prenez le temps d’aller voter, c’est important.

La Cité Jardins cherche son thésard Cette année va être remis pour la première fois un prix de thèse sur l’habitat social, créé par l’Union sociale de l’Habitat et la Caisse des dépôts, dans le but de développer les coopérations avec les milieux de la recherche. Ce prix sera remis lors du congrès Hlm de Lyon qui se tient du 23 au 25 septembre prochain. Par ailleurs, une rubrique « Bourse de l’emploi » vient d’être créée sur le site de l’USH, afin de faciliter l’accueil des jeunes chercheurs dans les organismes Hlm. Elle est à disposition des doctorants souhaitant conclure une CIFRE avec un organisme Hlm, mais aussi des organismes souhaitant accueillir un doctorant. Plus d’informations par mail : dominique.belargent@union-habitat.org et sur www.union-habitat.org

vivre

aujourd’hui


24 heures avec…

Sophie Colas

Gestionnaire de territoire

Un jour on doit jouer les plombiers, le lendemain les gendarmes », sourit Sophie Colas, 46 ans. L’unité de gestion dont elle a la charge pour La Cité Jardins représente environ 450 logements et 4 résidences, à Blagnac et dans les alentours. En tant que gestionnaire de territoire, elle est l’interlocuteur privilégié des résidents. Son rôle est de les accompagner, les conseiller et les assister durant leur parcours résidentiel : signature du bail, états des lieux d’entrée et de sortie, location d’un garage, d’un parking, surveillance du patrimoine en matière de sécurité et de règles de vie en collectivité, garant de l’entretien courant des logements et des résidences… La tâche est vaste, et passionnante. « C’est un métier très hétéroclite. Après ma permanence quotidienne de 8h30 à 10h, je pars sur le terrain. Aucune journée ne ressemble à une autre, raconte-t-elle. J’effectue le contrôle du ménage après le passage des agents, j’assure les pré-visites et les états des lieux

s’il y en a au planning, je gère les interventions des prestataires adéquats pour répondre au x problèmes tech n iques des locataires, je fais de la médiation en cas de conflits de voisinage… ». Pas de place pour la routine Sophie Colas adore son métier. «  Parfois le planning est vide, et finalement je me retrouve à galoper toute la journée. Il n’y a pas de place pour la routine ». Certains jours, c’est tout juste si elle trouve le temps de se poser pour déjeuner ! Ce qu’elle préfère, c’est le contact humain : « je suis là pour aider les résidents à se sentir bien dans leur vie. » Il lui arrive aussi de faire un peu plus… « Quand les locataires sont perdus dans la paperasse, ou lorsqu’ils ne savent pas lire, je les aide pour leurs démarches administratives, ou je téléphone à leur place ». Pleine de ressources, Sophie Colas ne compte pas ses heures. Elle peut aussi bien faire le relais avec La Poste, assister aux réunions

de concertation locative que remettre un disjoncteur en route. « On ne s’ennuie pas ! » Sophie est en poste depuis deux ans et ; les locataires l’ont bien identifiée. Ils savent qu’ils peuvent compter sur elle. En retour, ils lui accordent leur confiance et il n’est pas rare qu’ils lui témoignent amitié et reconnaissance par un gâteau, un bouquet, des chocolats à Noël… Sophie Colas fait partie des douze gestionnaires de territoires de La Cité Jardins, qui quadrillent une zone assez vaste. En effet, La Cité Jardins gère un patrimoine de plus de 5 000 logements répartis dans toute la Haute-Garonne. Ce réseau de proximité a été mis en place en 2012 pour améliorer la qualité de services rendus par le bailleur en se rapprochant de ses locataires. Et au vu des excellents résultats de la dernière enquête de satisfaction, ces hommes et ces femmes de terrains sont plutôt efficaces !

Les Saules

2-4-6 rue des Églantines à Blagnac (46 logements collectifs) 4 rue des Églantines (28 logements collectifs) 8 rue des Églantines (19 logements collectifs) 1 à 17 rue des Bleuets (80 logements collectifs) 4 rue des Myosotis (69 logements collectifs)

Le Clos de Brocéliande

14-17 avenue Louis Aragon à Blagnac 56 logements collectifs (12 logements individuels)

Résidence Le Poète

7 impasse Joachim du Bellay à Blagnac (13 logements collectifs)

Résidences Arc-en-Ciel

1 rue Isaac Newton 8 logements collectifs (8 logements individuels)

vivre

aujourd’hui

Profile for AgenceIcom

La Cité Jardins - Magazines Vivre aujourd'hui et De vous à nous - n°76  

Le magazine du locataire

La Cité Jardins - Magazines Vivre aujourd'hui et De vous à nous - n°76  

Le magazine du locataire

Advertisement