Page 1

Soleoscope5_Mise en page 1 26/04/12 15:14 Page3

SOLEO SCOPE

N°5 Avril 2012

LES PAYS PARTENAIRES DE LA FRANCE DANS LES PROGRAMMES EUROPÉENS D’ÉDUCATION

L’Agence

Le contenu de cette publication et l’usage qui pourrait en être fait n’engagent pas la responsabilité de la Commission européenne. Avril 2012.

met en œuvre les programmes européens en matière d’éducation et de formation. Mais avec quels pays travaille-t-elle le plus ? C’est cette question qui est au centre de ce nouveau numéro de Soleoscope. Il s’attache en effet à présenter pour chacun des différents programmes les partenariats et destinations traditionnellement les plus privilégiés, mais aussi à mettre en lumière les cibles géographiques qui émergent depuis quelques temps. Ces programmes promeuvent bien sûr d’abord la coopération à l’intérieur du continent européen – mais dans une Europe qui dépasse aujourd’hui les frontières de l’Union européenne. Au-delà des 27 s’ajoutent en effet 7 pays ayant signé des accords de participation avec la Commission européenne : l’Islande, la Norvège, la Suisse, la Turquie, le Liechtenstein, la Croatie et la Macédoine. D’autres, comme la Serbie, sont sur le point de rejoindre ce grand ensemble. Sans surprise, ce sont les pays anglophones, Royaume-Uni en tête, qui attirent le plus d’étudiants et de stagiaires, suivis de peu par l’Espagne. D’autres destinations connaissent aujourd’hui une croissance notable, notamment celles qui, comme la Pologne, les pays scandinaves ou les Etats baltes, proposent de plus en plus des cursus en anglais. Avec les programmes Tempus et Erasmus Mundus, des coopérations ont également été développées audelà du continent européen : les pays du voisinage de l’Europe pour Tempus ; le monde entier pour Erasmus Mundus. Les Printemps arabes de 2011 ont, en particulier, permis d’intensifier les échanges avec le sud de la Méditerranée, dans une zone où les établissements français se sont depuis longtemps investis. Cette ouverture au monde devrait constituer, sans doute d’ailleurs, un trait essentiel du futur programme Erasmus pour Tous à partir de 2014. Les étudiants Erasmus de demain pourront sans doute effectuer un stage ou un séjour d’étude en Chine, au Canada, en Inde ou au Maroc, comme ils le font aujourd’hui dans toute l’Europe. C’est à la fois l’attractivité de notre continent comme espace de formation et d’innovation et le sentiment pour les jeunes Européens, d’appartenir à un espace et un destin communs qui se trouveront ainsi renforcés. Les centres Euroguidance, qui orientent et conseillent les candidats au départ, nous éclairent d’ailleurs sur les motivations des jeunes tentés par l’aventure de la mobilité internationale. Elles sont diverses et, à côté des raisons liées à la maîtrise d’une langue étrangère ou aux opportunités de formation, y figurent en bonne place celles qui relèvent d’une attirance pour un mode de vie différent ou un désir de «retour aux sources». La mobilité apparaît ainsi autant une affaire de culture et d’enrichissement personnel que de maîtrise de son parcours. Puisse ce nouveau Soleoscope vous permettre de revoir une carte du monde des mobilités en permanente évolution…

Antoine Godbert, directeur

www.2e2f.fr

• N°5 • AVRIL 2012


Soleoscope5_Mise en page 1 26/04/12 15:14 Page4

Comenius-Grundtvig-Leonardo Les projets de partenariats multilatéraux incitent à des mobilités très diversifiées en Europe alors que les projets de formation des personnels, qui répondent à des logiques individuelles dans Comenius et Grundtvig, se focalisent sur un nombre restreint de pays. On note cependant quelques variations en fonction des programmes.

LES PROJETS INDIVIDUELS DE FORMATION COMENIUS ET GRUNDTVIG : DES DESTINATIONS CIBLÉES Les bourses de formation continue Comenius et Grundtvig permettent à des enseignants et à des formateurs et éducateurs d’adultes de suivre une formation courte en Europe. Les trois quarts des enseignants, dont la moitié exerce dans des écoles primaires, choisissent un pays anglophone (Royaume-Uni, Irlande, Malte) pour participer à un cours européen. Bien que les thématiques soient très ouvertes, leur choix se porte sur les méthodes d’apprentissage de l’anglais, que ce soit dans une perspective 22% d’obtenir l’habilitation à enseigner cette langue dans Pays de destination les écoles ou de se former pour enseigner une DNL Cumul 2010-2011 Bourses Comenius (discipline non linguistique). Bourses Grundtvig Les formateurs d’adultes se répartissent de manière plus variée, tout en conservant un attrait marqué pour les pays anglophones avec 30 % des participants, 59% 22% suivis par l’Italie et l’Allemagne. Cette répartition 9% 11% 2% 6% reflète bien l’éventail offert par le catalogue 7% 4% 11% 8% 2% 3% 3% Grundtvig dans lequel les cours les plus proposés se 1% 1% Italie Malte Grèce Irlande Espagne Portugal Allemagne Royaume-Uni déroulent au Royaume-Uni et en Italie.

LES PARTENARIATS FONT BOUGER EN EUROPE ! Entre 2009 et 2011, plus de 11 500 élèves, apprenants adultes, stagiaires, enseignants et formateurs ont bougé dans toute l’Europe lors de partenariats Comenius, Grundtvig et Leonardo da Vinci. Il est intéressant de noter que ces mobilités ont eu lieu avec tous les pays d’Europe sans exception. L’analyse des pays de destination montre que les trois Destination des mobilités des projets de partenariats quarts des mobilités se déroulent principalement dans 10 10% pays. Au-delà des pays frontaliers (Italie, Espagne, Allemagne 16% 9% Allemagne, Royaume-Uni, Belgique), on remarque aussi de 14% forts échanges avec certains pays francophiles de l’Est Italie 13% 16% de l’Europe comme la Pologne ou la Roumanie. 14% Espagne 12% Les autres mobilités concernent surtout l’Autriche, la 11% République tchèque pour Grundtvig ; la Turquie pour 5% Royaume-Uni 13% 5% Comenius ; la Finlande pour Leonardo da Vinci, les Pays5% Bas étant plébiscités par les participants de ces trois Pologne 5% 4% actions. 4% Roumanie 4% Les données Leonardo et Grundtvig sont très proches : 7% la Grande-Bretagne et l’Allemagne sont ainsi moins 2% Portugal 3% représentées au profit de pays comme la Belgique 5% Leonardo Da Vinci 11% francophone. Comenius Belgique 2% 9% Pour les établissements scolaires engagés dans des Grundtvig 4% partenariats Comenius, les pays de prédilection restent liés Grèce 2% 6% à l’offre linguistique : anglais, allemand, espagnol, italien. 2% Hongrie

2%

4%

Autres

25% 25%

27%

PROJETS LEONARDO TOI : D’OÙ VIENT L’INNOVATION ? Les projets de Transfert d’innovation Leonardo da Vinci permettent le transfert et l’adaptation de méthodes d’ingénierie de formation professionnelle en Europe. Sur les 62 projets coordonnés par des organismes français entre 2008 et 2010, 83 % sont « exportateurs » de solutions de formation. Les méthodes importées ou exportées sont issues à 58 % de précédents projets de transferts d’innovation (EFTLV) ou de projets pilotes Leonardo, mais aussi à 26 % d’actions soutenues par les Fonds structurels (FSE, EQUAL). La majorité des projets propose des transferts d’origines multiples et opère une adaptation des solutions choisies dans leurs pays d’origine. Lorsque les principales solutions sont « importées », elles viennent principalement d’Allemagne (40 %) et d’Italie (13 %). Ce qui correspond également aux pays partenaires les plus représentés dans les projets coordonnés en France. • N°5 • AVRIL 2012

www.2e2f.fr


Soleoscope5_Mise en page 1 26/04/12 15:14 Page5

Erasmus-Leonardo OÙ PARTENT LES STAGIAIRES ? Il y a 27 pays membres de l’Union européenne et l’espace ouvert aux programmes d’éducation et formation est encore plus large : Espace Economique Européen, Turquie et Croatie. Pourtant, un tiers des stages Leonardo et Erasmus se réalisent au Royaume-Uni et en Irlande. Cette prépondérance des pays anglophones, souvent motivée par l’aspect linguistique, paraît bien restrictive au regard des possibilités d’ouverture européenne offertes par les programmes. La barrière de la langue peut en effet être levée par les gestes professionnels et la culture propre à un secteur. Il est en outre possible de se faire comprendre en anglais ailleurs que dans les pays anglophones – cela y est même souvent plus facile. Sans compter que les pays moins demandés accueilleront plus facilement de jeunes européens à la recherche d’un stage. Bref, autant de paramètres qui encouragent à choisir son partenaire et son pays de destination en fonction des objectifs de son projet professionnel et de son secteur d’activité.

Les pays de destination des stagiaires Erasmus et Leonardo en 2009

1695 Stages Erasmus

1568

Stages Leonardo 1341

1289

880 716 485

545

486

470

412407 277 152

s tre Au

74

74

e èc Gr

ie an um o R

e èd Su

126122 45

72

e k ar nd m la in ne F a D

gn lo Po

45

te al M

247

239 244

194

200

149

65

e

317

21

as ue iq -B lg ys Be Pa

lie Ita

i e de ne Un gn an ag epa Irl m Es lem u l A ya Ro

Euroguidance : orientation et mobilité LES DEMANDES DES ÉTUDIANTS Les conseillers d’orientation Euroguidance sont au cœur des questionnements liés à la mobilité. Les demandes d’information des personnes qu’ils reçoivent et leur choix de pays de destination peuvent être regroupés de la façon suivante : Intérêt pour des formations spécifiques L'Italie attire ceux qui se passionnent pour les métiers de la mode, de la restauration d'œuvres d'art, du design, de l'architecture et du tourisme. La Belgique est choisie pour ses filières de renom dans les études de graphisme, de la BD et de l’audiovisuel. Les étudiants des filières "bois" cherchent des stages ou des perfectionnements en Finlande. Pour les étudiants de 3ème cycle, la notoriété des laboratoires de recherche dans des secteurs spécifiques s’impose : c’est le cas de la recherche pétrolière en Norvège et de la volcanologie en Islande. Volonté d’améliorer des compétences linguistiques Le Luxembourg a mis en place des diplômes bilingues et trilingues notamment dans les secteurs juridiques, de la finance et de la banque. Les Pays-Bas proposent des cursus internationaux bilingues, voire entièrement en anglais (commerce). Dans le même état d'esprit, les pays scandinaves proposent des cursus en anglais qui attirent de plus en en plus les étudiants. Certains pays sont attractifs pour les étudiants maîtrisant moyennement une langue étrangère et souhaitant néanmoins partir en mobilité : c’est le cas de la Belgique, notamment pour les filières très sélectives en France (vétérinaire, kinésithérapeute, infirmier etc.) ou de la Roumanie pour les études de médecine.

Mode de vie / raisons économiques L'Irlande attire les étudiants pour ses villes à taille humaine perçues comme plus conviviales et aussi moins chères que celles du Royaume Uni. Le Danemark et la Suède ont une image de pays "écologiques" avec un mode de vie spécifique, proche des gens et des rythmes en accord avec la nature. Les demandes d’informations sont nombreuses pour la Finlande, pays en tête du classement Pisa et cité comme le "bon élève" dans les cercles éducatifs. La Suisse est attractive pour des questions de proximité à la fois géographique et linguistique. Enfin, Malte attire les lycéens pour les séjours linguistiques, et ceux qui veulent du soleil, du sport et… un peu d'anglais. Et aussi pour des raisons plus personnelles Le Portugal intéresse les jeunes qui souhaitent retourner étudier ou travailler dans le pays d’origine de leur famille. Dans la même logique mais dans une moindre mesure, les conseillers Euroguidance reçoivent des demandes d'étudiants d’origine polonaise pour étudier dans ce pays. Dans ces cas précis, le désir de mobilité ou le choix du pays de destination sont étroitement liés à une histoire personnelle. Pour d’autres pays, les demandes s’avèrent moins nombreuses et souvent liées à un contexte professionnel (déménagement de la cellule familiale) ou parfois même sentimental : rencontre de "l'âme sœur" pendant un séjour Erasmus!

Retrouvez toutes les informations sur les systèmes éducatifs en Europe et les aides à la mobililé sur www.euroguidance-france.org • N°5 • AVRIL 2012

www.2e2f.fr


Soleoscope5_Mise en page 1 26/04/12 15:14 Page6

Tempus LA FRANCE TRÈS PRÉSENTE EN MÉDITERRANÉE La zone de partenariat privilégiée de la France dans les projets Tempus est très clairement la méditerranée : les établissements français sont présents dans 94 % des projets pour l’Algérie, 82 % pour la Tunisie, 81 % pour le Maroc et 69 % pour le Liban. Mais les établissements français coopèrent également activement avec les pays du Caucase et la Russie (entre 24 et 32 %). En revanche, ils sont peu présents dans les projets avec les Balkans occidentaux et l’Asie Centrale. Il est intéressant de remarquer que les partenaires européens de la France dans les projets Tempus sont principalement méditerranéens (Italie, Espagne, Chypre) ou francophones (Belgique et Roumanie), ce qui reflète une situation différente de celle prévalant en Italie ou en Allemagne par exemple. Les liens de coopération de ces pays sont plus diversifiés, voire diffus, sans zone de coopération privilégiée apparente. La force des liens de la langue et de l’histoire risque-t-elle, pour la France, de se transformer en frein au développement de la coopération avec d’autres zones géographiques que la Méditerranée ?

Erasmus Mundus LA FRANCE S’IMPLIQUE SUR TOUS LES CONTINENTS

Masters et doctorats Participation inférieure à 20% Participation de 30 à 40%

‹ Cinq pays situés hors Union européenne se partagent 53 % des accords de coopération avec la France dans le cadre des projets de consortiums d’établissements offrant des masters et doctorats intégrés. En tête viennent les Etats-Unis (12 accords), suivis de l’Inde (11), de la Suisse (10), du Brésil et du Canada (respectivement 9 et 8 accords). En revanche, 16 pays de la zone Méditerranée et de l’Asie du Sud-Est ont signé chacun un seul accord de coopération, et ce, majoritairement à l’échelle du Master. Quant aux partenaires européens, l’Italie, l’Espagne et l’Allemagne représentent à eux seuls 44 % des accords de coopération, soit 150 pour ces 3 pays. www.2e2f.fr

Participation supérieure à 40% Promotion de l’enseignement supérieur Participation supérieure à 25% des projets

La zone de partenariat privilégiée de la France pour les projets Mundus visant à promouvoir la coopération institutionnelle entre établissements de pays européens et pays tiers est l’Asie du Sud-Est-Pacifique (4 partenariats sur 13). Concernant les projets Mundus dédiés à la promotion de l’enseignement supérieur européen dans le monde, les établissements français s’impliquent essentiellement en Amérique Latine et en Afrique (27% des projets chacun). Par ailleurs, les partenaires asiatiques et européens représentent chacun 18% de l’implication française dans ces projets ; ceux de l’Amérique du Nord 9%. • N°5 • AVRIL 2012


Soleoscope5_Mise en page 1 26/04/12 15:14 Page1

Analyse et pratiques 25 ANS DE COOPÉRATION Il y a 25 ans cette année, le programme Erasmus était lancé dans une les niveaux d’éducation et de formation. De projets de coopération Communauté européenne qui venait tout juste de s’étendre à 12 pays. souvent bilatéraux, des partenariats entre écoles ont ainsi émergé avec Ce n’est qu’avec le Traité de Maastricht que la coopération en matière souvent plus de cinq pays européens. L’objectif est d’échanger, de d’éducation prend de l’ampleur. Le principe de subsidiarité reste le travailler sur des thématiques conjointes, qu’elles soient scientifiques, artistiques, historiques ou festives avec, en maître mot et l’Union européenne contribue au L’Union européenne filigrane, la volonté de renforcer le sentiment de développement d’une éducation de qualité en contribue au citoyenneté européenne. favorisant la coopération entre Etats membres. En amont de l’intégration de nouveaux pays à développement d’une Les échanges offrent à ceux qui y participent une l’Union européenne, des actions préparatoires à éducation de qualité en autre perception du monde, une perspective leur future participation aux programmes sont favorisant la coopération différente sur les processus d’apprentissage, une mises en place. Elles leur permettent une entre Etats membres. mise en pratique des compétences en langues participation réussie aux programmes éducatifs, levier de modernisation de leur système d’éducation et de formation. étrangères. Ils créent de véritables réseaux de spécialistes, de C’est ainsi que dès 1997, les programmes Socrates et Leonardo collègues, d’étudiants, de professeurs – et souvent d’amis – qui s’ouvrent à certains pays d’Europe centrale et orientale. Un accent perdurent après l’achèvement de l’expérience européenne. C’est aussi particulier est porté au développement de projets avec ces nouveaux le mariage d’acteurs diversifiés au service d’un projet commun qui venus. Aujourd’hui le programme Education et Formation Tout au Long fait toute la richesse et la pertinence d’un projet. Ainsi, dans le cadre de la Vie permet de nouer des projets ou d’effectuer des mobilités avec de Leonardo da Vinci, on trouve autour de la même table des 33 pays : les Etats membres de l’Union européenne, l’Espace entreprises, des collectivités territoriales, des organismes de formation, Economique Européen et les deux pays candidats, la Croatie et la des fédérations professionnelles issus de plusieurs pays qui vont ensemble coopérer pour trouver des solutions innovantes en matière Turquie. de formation professionnelle. Une politique de l’éducation et de la formation tournée vers l’avenir ne peut pas se concevoir en faisant abstraction des évolutions en cours Au cœur de la politique de l’Union européenne, le multilinguisme en Europe et dans le reste du monde. C’est pourquoi, demain, le occupe une place à part. L’Union européenne, à travers les programmes programme « Erasmus pour tous » s’ouvrira aux pays du voisinage d’éducation et de formation, encourage la diversité linguistique et européen ainsi que, pour l’enseignement supérieur, à d’autres pays du culturelle parmi ses populations. Dans une société où les entreprises globe. Il s’agit de rendre l’espace européen de l’enseignement supérieur s’internationalisent, où le marché du travail devient de plus en plus plus attractif et de peser davantage sur la scène mondiale, objectif ouvert, la maîtrise des langues étrangères apparaît comme une nécessité souvent soulignée. C’est à travers le prisme de ces déjà amorcé avec Erasmus Mundus. partenariats, que la devise de l’Union européenne « In varietate Au-delà de la large palette des pays avec lesquels les coopérations se concordia », prend tout son sens. vivent, un des grands apports des programmes européens d’éducation et de formation a été de favoriser la coopération multilatérale à tous * Unie dans la diversité

Photo prise lors du lancement des 25 ans du programme Erasmus à Bordeaux www.2e2f.fr

• N°5 • AVRIL 2012


Soleoscope5_Mise en page 1 26/04/12 15:14 Page2

Vue d’Europe UNIVERSITE DE LILLE 1 : UNE POLITIQUE D’OUVERTURE A L’INTERNATIONAL Université Lille 1 : ses accords de partenariat en Europe 40 27 25 18 17 16 16 13 12 12 9 9 9 8 8

La stratégie européenne et internationale est au cœur du projet de l’université qui affiche clairement son objectif : devenir l’une des universités européennes les plus 4 4 attractives pour les étudiants et les 3 chercheurs du monde entier. Elle axe son 3 développement sur des périmètres 2 2 stratégiques forts. Par un jeu d’associations 2 transfrontalières et internationales, autour de 2 l’espace académique de l’Europe du Nord1 1 Ouest (BE, NL, UK), elle s’est engagée dans une stratégie de collaboration internationale en matière de formation et de développement des projets scientifiques. Afin d’amplifier sa collaboration avec le Kent, Lille 1 est intégrée au réseau stratégique U4 - Uppsala-Gröningen-Göttingen-Gent qui vise la création d’un espace académique commun autour d’axes tels que le développement de nouvelles pédagogies, l’organisation d’un espace transfrontalier stimulant des collaborations en recherche et le recrutement d’enseignants-chercheurs de niveau international. 5 5 5 5

L’Europe constitue un espace privilégié qui permet de mieux structurer et consolider les liens existants à travers les grands programmes européens de formation (Erasmus) et de recherche (PCRDT), les Laboratoires Européens Associés (LEA), les projets de formation (Erasmus Mundus) et les réseaux d’excellence. Hors Europe, Lille 1 a une longue expérience avec l’ensemble des continents et privilégie les actions pérennes de qualité comme les réseaux structurants des Laboratoires Internationaux Associés (LIA), les douze réseaux Erasmus Mundus External Window qui servent de plateforme de sélection des meilleurs candidats à la mobilité. Les liens bilatéraux, résultats d’actions de recherche et de formation, établis par ailleurs sont renforcés avec la Chine, le Brésil, les pays du pourtour Méditerranéen, le Sénégal et le Cameroun, la Russie.

programme Erasmus en France. Grâce à cette action internationale volontariste, le taux de mobilité global est passé de 4,8% en 2004 à 8,8% en 2010 pour la population étudiante de Lille 1 susceptible de partir en échange international. A l’IUT, ce taux atteint déjà 28% et en école d’ingénieur de 50 à 100% selon les filières, une véritable chance offerte au plus grand nombre. Pour valoriser ces parcours, l’Université Lille 1 offre un label International inscrit au supplément au diplôme à tous les étudiants qui auront validé au niveau L, M ou D, une mobilité internationale et un niveau de Langue C1 (CEC). Les échanges Erasmus se réalisent dans le cadre d’accords interuniversitaires souvent anciens et entretenus. Les établissements cherchent en général à centrer leurs accords sur des zones priorisées mais pour répondre à la forte demande des étudiants, il est nécessaire d’entretenir des liens avec un grand nombre d’institutions européennes qui n’acceptent que 2 ou 3 étudiants par accord. L’Europe est donc une zone géographique prioritaire où 80% des mobilités sont réalisées. Cela favorise le sentiment de citoyenneté européenne chez les étudiants mobiles. Le plus grand nombre d’accords est signé avec l’Allemagne (40), l’Espagne (27) et l’Italie (25). L’université de Lille 1 concentre sa coopération avec le Royaume-Uni (13 accords) et la Belgique (18 accords) dans le cadre du programme INTERREG (Recherche et Formation), des actions de coopération dans les domaines de la gestion universitaire et l’ingénierie pédagogique. Quant aux stages, les étudiants de Lille 1 partent en priorité en Belgique, probablement du fait de la proximité géographique, la langue et l’originalité de certaines formations françaises. Les destinations sont ensuite dans l’ordre la Chine, le Maroc, le Canada, le Royaume-Uni et l’Allemagne. La stratégie européenne et internationale de l’université de Lille est multiple et les enjeux clairs, elle s’appuie sur des coopérations européennes et internationales pérennes et de qualité tout en soutenant fortement la mobilité pour former des diplômés ouverts aux autres cultures et capables de travailler dans un contexte international. Article réalisé avec la contribution de Béatrice Delpouve, responsable du développement international de l’Université de Lille 1 www.univ-lille1.fr 1 Cf. étude de l’Agence 2e2f « Génération Erasmus, 25 ans de bonnes pratiques dans les universités ».

Lille 1 fait de la mobilité étudiante une priorité. Elle se situe en 3ème position au palmarès des universités « mobiles » 1 dans le cadre du

Directeur de la publication : Antoine Godbert Rédactrice en chef : Aurélia Daude Vásquez Ont collaboré à ce numéro : Sandrine Dickel

AGENCE EUROPE-EDUCATION-FORMATION-FRANCE 24-25 quai des Chartrons • F - 33080 Bordeaux Cedex • www.2e2f.fr • contact@2e2f.fr

Hélène Pinaud Clémence Barioz Maude Sire Sylvie Thomas Catherine Girardat Adrien LeLéon Laurent Lascrou Christelle Coët-Amette

Jérôme Broustaut Marie-Pierre Chalimbaud Sébastien Thierry Maquette : Julia Robisco

Édité avec le soutien financier de la Commission européenne. Le contenu de cette publication et l’usage qui pourrait en être fait n’engagent pas la responsabilité de la Commission européenne. Avril 2012.

Allemagne Espagne Italie Belgique Roumanie Pologne Grèce Royaume-Uni Turquie Portugal Suède Finlande Bulgarie Pays-Bas Irlande Suisse Rép. Tchèque Lituanie Hongrie Norvège Autriche Slovaquie Danemark Slovénie Russie Malte Lettonie Luxembourg Islande

Soleoscope 5 - les pays partenaires de la France  

Soleoscope 5 - les pays partenaires de la France

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you