Page 1

le dossier

Éditorial LE DÉVELOPPEMENT DURABLE, UN ATOUT STRATÉGIQUE Pour développer nos défis économiques et sociaux le développement durable apparaît aujourd’hui comme une évidente nécessité. Il permet de répondre aux besoins du présent, sans compromettre la capacité des futures générations à préparer l’avenir à travers une autre économie solidaire, sociale et sociétale. Ses principes se traduisent à travers la Responsabilité Sociétale de l’Entreprise (RSE). Aux Côteaux-Nantais, on a essayé de prendre en compte les attentes économiques, environnementales et sociales de l’ensemble de nos activités et celles de nos clients pour adopter les meilleures pratiques possibles contribuant ainsi humblement à l’amélioration de la société et à la protection de l’environnement. Aux Côteaux-Nantais, on parle rarement de conjoncture qui complique la vie, mais on parle de facteurs structurels, de courants sociologiques porteurs qui sont les plus importants pour notre avenir.

« Une politique sociale responsable accroît la motivation, l’engagement et la fidélité de tous les salariés des Côteaux-Nantais ainsi que le recrutement de nouvelles compétences » Aux Côteaux-Nantais, on s’est engagé dans une vraie démarche RSE et je suis persuadé à l’aube de 2013 que l’on va en retirer à terme de multiples avantages. Une politique sociale responsable accroît la motivation, l’engagement et la fidélité de tous les salariés des Côteaux Nantais ainsi que le recrutement de nouvelles compétences. L’amélioration de la performance environnementale, les achats responsables et équitables, l’innovation dans la conception des nouveaux produits et le lien à l’éthique nous permettra l’accès à de nouveaux marchés avec une image de marque et une réputation d’Arboriculteur en Biodynamie (Demeter) renforcée. « C’est le travail qui crée la richesse » ; en travaillant l’être humain répond à ses besoins et se réalise ! Aux Côteaux Nantais, on essaye de créer cette richesse en vue de la partager pour assurer un meilleur avenir aux futures générations. Je vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année, une bonne santé et de nombreux projets porteurs d’espoir et d’avenir pour 2013. Benoît Van Ossel, dirigeant des Côteaux Nantais®

la taille et la conduite des pommiers Dans une production en Bio-Dynamie, la taille des arbres est une étape primordiale pour obtenir des fruits conformes aux objectifs fixés. La taille est même tout un art, qui s’acquiert au fil du temps ; c’est pourquoi le personnel dédié à cet exercice est constitué de femmes et d’hommes expérimentés et encadrés par le responsable des vergers. Tailler un arbre fruitier permet avant tout d’obtenir une production qualitative, régulière, abondante. Mais elle varie selon les espèces, les variétés…

Pour obtenir une production fruitière équilibrée une bonne taille est nécessaire

Règle n°1 : bien connaître l’arbre pour bien le tailler !

CONNAITRE L’ARBRE ET SA CROISSANCE Bien choisir la forme souhaitée pour l’arbre Aux Coteaux Nantais, tous les pommiers sont taillés en « axe central ». Notre objectif ? Laisser grandir l’arbre seul durant ses 3 premières années de vie, le guider, le « laisser faire » en intervenant le moins possible. Ce choix de conduite « douce » permet ainsi de ne pas martyriser nos arbres : trop de taille engendre traumatismes en tous genres et favorise l’apparition et le développement des parasites.

Brindille couronnée

Bouton à fruit

www.côteaux-nantais.com


le dossier

la taille et la conduite des pommiers

Suite de la >> p. 1

Pourquoi faut-il tailler nos pommiers ? Avant toute chose, c’est pour trouver l’équilibre entre les pousses (vigueur et fruit), mais aussi pour « maintenir » l’arbre en limitant les interventions par la taille. Le but final étant d’éviter l’alternance, c’est-à-dire la production de fruits une année sur deux. Objectif de forme pour nos pommiers ARBRES JEUNES La conduite en plusieurs etapes La conduite douce de l’arbre a pour action d’arquer les branches fruitières, en précédant le processus naturel de courbure, afin d’obtenir plus de fruits en haut des branches.

Améliorer la porosité de l’arbre à la lumière Éliminer les gourmands (égourmandage)

On distingue ainsi 3 étapes : • août/septembre : pliage des branches attachées avec de la ficelle. •p  rintemps suivant : taille « au vert » pour supprimer les réitérations. • branches âgées plus de 3 ans: simplification, élimination des organes floraux (très important en Bio-Dynamie) L’objectif d’une telle conduite est d’obtenir une dizaine de branches fruitières par arbre ; en supprimant les branches basses et celles dont le diamètre concurrence celui de l’axe principal, et en favorisant au mieux l’ensoleillement de l’arbre

ARBRES PLUS AGÉS

Optimiser et exploiter le potentiel de ramification de l’arbre

Nettoyer les axes pour créer des étages (60 cm entre chaque charpentière)

Contrôler et répartir la charge en fruit par des extinctions

Taille de simplification pour faire entrer la lumière et améliorer la qualité de la charpentière Éliminer les grosses structures qui concurrencent l’axe principal Éliminer les branches basses pour favoriser les travaux dans le verger

Éliminer les départs de branche pour favoriser la pénétration de la lumière

La taille sur brindille couronnée Suite logique d’une conduite peu interventionniste, elle consiste en l’élimination des pousses verticales qui pourraient se transformer en « gourmands », qui eux-mêmes pourraient concurrencer l’alimentation des fruits sur les brindilles couronnées. Une telle taille augmente la production et la qualité du fruit. Elle peut aussi servir à réguler la production de l’année.

L’intensité de la taille Elle permet d’assurer un premier éclaircissage, d’éviter l’alternance et d’éliminer le surplus de bourgeons floraux provoqué par la conduite douce de l’arbre. On considère comme normal d’éliminer 60% des boutons floraux pour obtenir le nombre souhaité de fruits, au calibre désiré. Évaluer l’intensité de la taille varie selon le verger et la variété du pommier; d’où l’importance du facteur humain. Aux Côteaux Nantais, l’objectif est d’avoir environ 120 fruits par arbre.

ET POUR LES ARBRES DE PLUS DE 3 ANS ? La règle est toujours la même ; intervenir le moins possible pour éviter trop de vigueur dans les parties hautes, trop de structures fortes, trop de gourmands…

Notre objectif : garder un arbre équilibré en production et former un puits de lumière liquer quelques pp a t u fa il , é En résum es que nous grands princip leusement : rupu respectons sc mière dans l’arbre. • Laisser entrer la lu • Conduite en axe. anches fruitières. er se dérouler les br ss lai et er ch ur fo • Dé de l’arbre. ntières dans le bas pe ar ch us so s de r • Laisser se crée ombre. it. arpentières en surn tions à plat et à fru • Supprimer les ch , laisser les ramifica an n d’u is bo s le e : supprimer s.  ans la partie haut •D en deux ou trois an forme d’hélice. sa forme de sapin re rb a l’ à er être disposées en nn nt Do • ive do i qu es ièr nt cm entre les charpe • T aille longue, 60


Pierre-Alexandre Tellier,

portrait

28 ans Responsable du verger sur le site des Châtaigniers

« J’aime travailler à l’extérieur ; cela a été ma principale motivation quand je suis entré aux Côteaux Nantais ». Quelle est votre formation de base, votre parcours ? « Après un D.U.T. Génie Biologique option Agronomie et une Licence Professionnelle Conduite de Cultures, j’ai commencé à travailler à la taille dans les vergers des Côteaux Nantais en tant que saisonnier durant l’été 2006, suite à une candidature spontanée. » Et pourquoi avoir choisi les Côteaux Nantais ? « Déjà quand j’étais étudiant, je travaillais en alternance chez un arboriculteur de la Région Nantaise, c’est comme ça que j’ai découvert le métier et pris goût à l’arboriculture ; la proposition de rester aux Côteaux Nantais était une suite logique qui me convenait parfaitement. Au début, je me suis occupé d’un petit verger, et par la suite on m’a confié la responsabilité du verger du site des Châtaigniers qui est plus important. »

En quoi consiste votre travail ? « Je m’occupe du suivi du verger, de l’encadrement du personnel saisonniers et permanents - dans la taille, l’éclaircissage, la cueillette, les différents travaux. L’observation reste un aspect très important de mon travail : suivi parasitaire pour évaluer et définir les interventions à mener sur les arbres ; en étroite collaboration avec le responsable des sites de production. Ma fonction m’amène aussi à collecter des informations sur les temps de travaux, réaliser des études et des synthèses, évaluer la rentabilité de telle espèce, afin d’aider mon responsable à définir le choix de nouvelles variétés. » Et ce qui vous plait le plus ? « Comme je l’ai déjà dit : être à l’extérieur, travailler sur du « vivant », prendre en compte l’environnement qui nous entoure pour optimiser la production. Il n’y a pas de routine dans mon travail, l’entreprise est sympathique, et l’ambiance toujours bonne entre nous. »

LES PERIODES FAVORABLES

GLOSSAIRE

La taille d’hiver De Novembre à mars, durant la période de repos végétatif de l’arbre. Elle doit être réalisée avant le débourrement des bourgeons à fruits. Ce calendrier doit être impérativement respecté car si l’arbre est taillé trop tard, il s’affaiblit. Il faut donc absolument éviter de tailler l’arbre à l’approche de la floraison, mais également en cas de gel ou d’épisodes trop pluvieux.

La taille d’été De Juillet à Août, elle a pour objectif de réguler les arbres très vigoureux et faire entrer la lumière pour stimuler la coloration des fruits.

cas pratique Aux Côteaux Nantais, nous disposons d’une petite vingtaine de tailleurs, répartis en 2 équipes. Avant la mise en place des chantiers de taille, les priorités et les axes de travail sont définis. Nous privilégions les interventions sur les arbres à petits fruits et les variétés qui fleurissent tôt. Observer l’arbre pour en analyser la vigueur et le potentiel de fleurs. Après une synthèse rapide, deux cas peuvent se présenter : • Cas 1 : beaucoup de boutons floraux (plus de 180).

La taille utilise un vocabulaire qui lui est propre. Pour bien la comprendre, il faut d’abord connaître l’arbre et ses différents composants. C’est la première étape dans la formation de nos « apprentis tailleurs » qui devront savoir identifier précisément chaque partie de l’arbre. Alternance : production de fruits une année sur deux. Une bonne taille permet de l’éviter. Axe : le tronc - on parle « d’axe central » ou de « solaxe » pour définir la forme de l’arbre. La conduite en axe signifie avoir un tronc principal en hauteur. Brindille : bois de l’année, c’est un petit rameau de moins de 20 cm de longueur. Brindille couronnée : petit rameau dont le bourgeon terminal est un bouton à fruits. Charpentière : branche maîtresse de l’arbre. Un arbre équilibré en compte une dizaine. Coursonnes : branches taillées courtes. Dard : il est à mi chemin entre l’œil à bois et l’œil à fruits. Il ne donne pas de fruits. Débourrement : à la fin de la période de dormance hivernale, c’est le développement et l’ouverture des bourgeons. Gourmand : Rameau très vigoureux. Sa présence indique un déséquilibre de l’arbre. Lambourde : se distingue du dard couronné en ce que tous les bourgeons qu’elle porte sont déjà disposés à fleurir. En général, c’est après trois ou quatre ans que les dards constituent des lambourdes. Œil à bois/ Bouton à bois : il donne naissance à la feuille. Œil à fleur / Bouton à fleur : il donne naissance au fruit. Réitérations : pousses prenant naissance au sommet de la branche et au niveau de l’arcure. On les taille au printemps.

• Cas 2 : si peu de boutons floraux (moins de 180). CAS 1

SI BEAUCOUP DE BOUTONS FLORAUX (PLUS DE 180)

CAS 2

Après la taille le souhait est d’obtenir ~180 boutons floraux par arbre). Ne pas laisser trop de boutons à fruits, sinon le pommier alterne (une année avec des fruits, une autre sans).

Soit on prend la décision de ne pas intervenir du tout, soit on adopte la démarche suivante : • Couper une charpentière si elle est malade ou si sa structure déséquilibre l’arbre.

La taille est le premier travail d’éclaircissage, indispensable. • Sélection des charpentières (faire les étages).

• Ne pas nettoyer l’axe.

• Nettoyer l’axe, ébourgeonner. • Nettoyer à la branche pour obtenir un équilibre entre les organes à fruits (lambourde, brindille couronnée : précieuse !) et les organes à bois (rameaux, dards, gourmands à éliminer).

SI  PEU DE BOUTONS FLORAUX (MOINS DE 180)

• Sur les charpentières : pas ou peu d’interventions et seulement sur les parties ne portant pas de fruits. Lambourde


INFOS SALONS

Sabine vous conseille…

RECETTE

La Reinette Clochard des Côteaux Nantais :

Ce trimestre les Côteaux Nantais seront présents aux salons suivants :

Ingrédients : rd inette Clocha • 4 pommes Re • 4 pruneaux • 4 dattes cs • 4 abricots se

Un grand cru de pomme !

Sa peau jaune et ridée dissimule un parfum merveilleusement doux, sans acidité, et cache une chair fine et juteuse.

NATURA du 8 au 11 février 2013 - NANTES

Cette pomme de l’hiver se déguste crue, mais reste aussi très prisée en pâtisserie pour sa résistance à la cuisson. Les amateurs de pommes en redemanderont !

PRIMEVÈRE 8 au 10 mars 2013 - LYON

VIVRE AUTREMENT 22 au 25 mars 2013 - PARIS

NOS SUGGESTIONS FESTIVES *L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Consommez avec modération.

Reinettes clochard rôties aux fruits secs

Ludovic vous conseille… En cette fin 2012 festive et bientôt début d’année 2013, je vous propose une pétillante mise en avant de nos délicieux Apibul déjà très appréciés. Une boisson finement pétillante, sans alcool ni sucres ajoutés, excellente en apéritif pour les parfums cassis, myrtilles et framboises, ou en accord avec vos desserts favoris. N’oubliez pas notre Apibul citron, séduisant par son intense fraîcheur et sa pointe « zeste de citron ». Pour le grand classique nature 100% pommes, à déguster sans modération, à toutes les petites pauses et goûters, avec une crêpe, un biscuit ou une galette des rois.

4 pers.

roux • 30 g de sucre u e demi-sel mo • 25 g de beurr m rhu • 10 cl de • 10 cl d’eau

Préparation

20 mn

Cuisson

30 mn

petits les dattes en s pruneaux et le ains, au ot e l’ ric et ab s dans le rhum 1 - Coupez le s-les macérer ite fa et x au ce mor sucre roux. -pomme, si que 20 g de l’aide d’un vide les pommes. A ur. Une ez rie ch té sé l’in et à s ez le 2 - Lav is beurrezpu es creux m le m ns po s da évidez le sposez-les en macérés, di bi its fru s le is fo de la pomme. n que les oule carré afi m un ns da ne se tout pour qu’elles 3 - Placez le sez proches as gornt dé ie op so sir es pomm pommes du s. Arrosez les cre roux. su de e st re renversent pa du et saupoudrez tat 7) gé par les fruits 210°C (thermos à ire ur et faites cu la cuisfo de au s z ur ce co la  P Au 4 inutes environ. sirop de pendant 30 m s pommes du gulièrement le ré ent doz m re gè lé re son, arrose êt mes doivent m po élisée. s m Le . ra on ca cuiss rement doit être légè rées et la peau . Vous de glace vanille ec une boule av de tiè z ve 5 - S er r! ’à vous régale n’avez plus qu

Pour rester sur ce thème des bulles, il Pensez à la chandeleur est important de ne pas oublier notre le 2 février 2013 ! gamme riche et variée de cidres ! En plus de nos traditionnels brut, demi-sec et doux, appréciez nos deux nouvelles cuvées cidres doux et demi-sec bouchés, très convaincants par leur intense fruité ; ils sont issus d’un soigneux et délicat mélange de pommes entières apportant en sus cette fine note terroir tant recherchée. Mettons également l’accent sur le cidre brut traditionnel, plus sec et plus racé se mariant parfaitement à toutes vos délicieuses galettes de blé noir ou en apéritif « kir breton ».

A votre santé*…

L’agence Nature - www.agence-nature.fr - Photos©fotolia.com, Les Côteaux natais

les pommes du trimestre

Les pommes tardives s’invitent pour les fêtes L’hiver, c’est le moment de déguster de délicieuses pommes tardives ! Les Côteaux Nantais vous en proposent une quinzaine, toutes avec leurs qualités propres… alors, n’hésitez pas à les proposer à vos clients et à les mettre en avant dans votre rayon Fruits et Légumes ! Ariane

Granny Smith

Jonagold

Patte de Loup

Rosa Sweet

Dalinette

Idared

Parfumée, sucrée

Juteuse, sucrée

Jubilé

Pilot

Topaz

Délis d’Or

Fuji

Melrose

Reinette Clochard

Acidulée, ferme, croquante

Ferme, acidulée, juteuse

Acidulée, croquante, ferme

Terroir, demi-fondant

Douce, sucrée

Acidulée, croquante, ferme

Douce, parfumée

Juteuse, parfumée

Croquante, douce, sucrée

Juteuse, acidulée, parfumé

Douce, typée

Douce, juteuse

L É GENDE Excellente à croquer

En compote

En tarte, au four

En salade

Vergers des Côteaux Nantais - 3, place Pierre Desfossé 44120 VERTOU - FRANCE - Tél + 33 (0)2 40 75 20 20 - E.mail : contact@côteaux-nantais.com

www.côteaux-nantais.com

L'ÉCHO DES COTEAUX N° 4 - DÉCEMBRE 2012  

Newsletter Côteaux Nantais

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you