Issuu on Google+

JANVIER 2014 : N°15 HABITAT

Logements réalisés dans le Pays d'Aubagne et de l'Étoile • 2007-2012 CHIFFRESCLÉS

Le bilan de cette année des permis de construire réalisés sur le Pays d’Aubagne et de l’Étoile portera sur la période 2007-2012, période du premier Programme Local de l’Habi-

2 572

logements réalisés (429 par an)

tat. L’analyse couvre les 12 communes du Pays d'Aubagne et de l'Étoile. 2 572 logements ont été réalisés dans les 12 communes de l’Agglo. Au regard de la production de logements pendant la durée du PLH, le Pays d’Aubagne et de l’Étoile témoigne

45 %

de logements individuels de la production dans le pôle urbain (Aubagne-

35 % La Penne-sur-Huveaune)

d’une relative stabilité malgré un contexte national de morosité dans le secteur du bâtiment depuis 2010. Après un pic en 2008 de près de 650 logements, le territoire s’est stabilisé dans un rythme de production de plus de 400 logements par an, avec une sensible augmentation en 2012.

objectifs du PLH 73 % des réalisés

641

445

415 378

2007

2008

2009

365

2010

328

2011

N SYNTHÈSE DES LOGEMENTS LIVRÉS DANS LE PAYS D'AUBAGNE ET DE L'ÉTOILE DE 2007 À 2012  

2012


HABITAT

2

Suivi des logements réalisés sur le Pays d'Aubagne et de l'Étoile - Bilan 2007/2012

Les communes périurbaines portent la production notamment en collectifs Sur les 2 572 logements réalisés pendant le PLH, les maisons représentent 55 %, pourcentage qui tend à diminuer pour la période 2010-2012 (46 %). Le pôle urbain (Aubagne - La Penne-sur-Huveaune) accueille seulement 35 % de la production totale de l’Agglo et il demeure un des territoires où le logement individuel reste majoritaire dans la production. La part de l’individuel dans les logements réalisés est très élevée et se situe aux alentours de 70 % (600 maisons pour un total de 870 logements) contre 48 % pour les autres communes. Le SCoT et le PLH tendent à inverser ces tendances pour renforcer le pôle urbain.

N LOGEMENTS RÉALISÉS DANS LE PAYS D'AUBAGNE ET DE L'ÉTOILE DE 2007 À 2009  

T L'OPÉRATION SAINT-ROCH À ROQUEVAIRE

N LOGEMENTS RÉALISÉS DANS LE PAYS D'AUBAGNE ET DE L'ÉTOILE DE 2010 À 2012  

confirme au fur et à mesure que le PLH avance. On peut ainsi distinguer deux périodes, celle d’avant 2009 où l’individuel a vraiment dominé la production, et celle d’après 2009, où le collectif commence à prendre le pas. Pour ces communes, la période après 2010 voit Dans les communes périurbaines, les formes urbaines

l’aboutissement de certaines opérations d’aménage-

se diversifient, avec quelques opérations collectives.

ment, notamment la Zac des Tuileries à Saint-Zacharie

La part de l’individuel est à la baisse, tendance qui se

et l’opération Saint-Roch à Roquevaire.


HABITAT

Suivi des logements réalisés sur le Pays d'Aubagne et de l'Étoile - Bilan 2007/2012

Individuel

Individuel

250

3

250

Collectif

200

200

150

150

100

100

50

50

0

Collectif

0 2007

2008

2009

2010

2011

2012

N L OGEMENTS RÉALISÉS DE 2007 À 2012 DANS LE PÔLE URBAIN 

800 entre 1 et 2 logements entre 3 et 19 logements 20 logements et plus

700 600

2007

2008

2009

2010

2011

2012

N L OGEMENTS RÉALISÉS DE 2007 À 2012 HORS PÔLE URBAIN 

L'impact des opérations significatives En moyenne, les programmes de plus de 20 logements (sur lesquels s’appliquent les règles de mixité sociale

500

définies par le PLH) représentent un tiers de la production. Malgré une négociation toujours possible, une

400

50%

300

partie de la production échappe néanmoins à la règle de mixité sociale.

200

14%

100

35%

La dynamique de production est liée aux opérations significatives ; le maintien d'un rythme soutenu de la production est conditionné par la réalisation d'opérations d'aménagement.

0 2007

2008

2009

2010

2011

2012

moy.

N LOGEMENTS RÉALISÉS DE 2007 À 2012  TAILLE DES OPÉRATIONS  

Il reste encore du chemin à faire pour inverser certaines tendances, notamment pour rééquilibrer le poids de la production et les formes urbaines entre le pôle urbain et les autres communes.

Des POS aux PLU : des conséquences pressenties sur la production La fin du premier PLH coïncide avec une période charnière en matière d’urbanisme dans l’agglo, avec de nombreuses communes passant du POS au PLU. L’augmentation de la production en fin de période s’explique notamment par un changement des documents d’urbanisme, la plupart des communes ayant révisé ou révisant leur POS. Cinq communes ont approuvé leur PLU en 2012 et 2013. Deux autres communes – La Bouilladisse et Roquevaire – sont, au 31 décembre 2013, en procédure de révision.

Le développement urbain de ce territoire se caractérisait par une urbanisation diffuse. Le passage du POS au PLU met fin au zonage NB qui générait une urbanisation diffuse sur les piémonts des massifs notamment, en réduisant les droits à construire. De ce fait, de nombreux permis de construire ont été déposés en extension ou densification pour bénéficier des derniers potentiels de constructibilité de ces zones.


HABITAT

Suivi des logements réalisés sur Pays d'Aubagne et de l'Étoile - Bilan 2007/2012

4

Les objectifs du PLH presque atteints quantitativement

pour La Bouilladisse (la Chapelle : 350 logements), La Penne-sur-Huveaune (les Arcades : 100 logements) et Cuges-les-Pins (Zac des Vigneaux).

Avec plus de 2 500 logements réalisés sur les 11

Avec le projet de PLH 2014-2019, en cours d’élabo-

communes concernées par le PLH 2007-2013, 73 %

ration, les objectifs sont plus ambitieux :

des objectifs ont été atteints. Le pôle urbain a no-

 l’objectif global passe de 3 350 à plus de 3 600

tamment rencontré des difficultés pour atteindre

logements sur 6 ans. Le pôle urbain devra porter 50 % de cette production ;

ces objectifs (60 % pour Aubagne et 30 % pour La Penne-sur-Huveaune.) Il faut signaler un certain

 l’objectif de réalisation de logements sociaux

décalage, pour diverses raisons techniques et juri-

passe de 30 % à 50 % dans les opérations de 20

diques, dans la livraison d’opérations, notamment

logements et plus.

T T AUX DE RÉALISATION DES OBJECTIFS DE PRODUCTION DE LOGEMENTS DU PLH 20072013  140 % 1121% 21%

120 %

Ici, l’analyse porte sur les 11 communes concernées par le PLH. Cadolive ayant rejoint la Communauté d’agglomération en 2008, elle n’est pas couverte par les objectifs du PLH.

100 %

93%

80 %

779% 9%

771% 1%

60 %

555% 5%

773% 3%

11% %

40 %

332% 2%

20 %

-Sa vo urn in Sa int -Za cha rie

eva ire

TOTAL 11 communes du PLH

Sa

int

qu

Ro

Pe yp in

-Pi ns ou illa dis se La De La s tro Pe uss nn e-s e urHu vea un e La B

Cu g

es-

les

dè ne lco

Be

Au rio l

Au b

ag ne

0%

2007

2008

2009

2010

2011

2012

2007-2012

MOYENNE ANNUELLE 2007-2012

AUBAGNE

112

212

183

75

80

130

792

132

AURIOL

57

54

12

16

41

99

279

47

BELCODENE

8

8

3

6

4

1

30

5

CADOLIVE

9

0

2

10

4

2

27

5

CUGESLESPINS

30

24

12

42

7

27

142

24

LA BOUILLADISSE

30

62

8

9

9

13

131

22

LA DESTROUSSE

21

74

15

35

25

10

180

30

LA PENNESURHUVEAUNE

51

12

2

4

6

4

79

13

PEYPIN

9

48

13

4

1

19

94

16

ROQUEVAIRE

38

26

26

133

63

77

363

61

SAINTSAVOURNIN

33

28

33

21

19

4

138

23

SAINTZACHARIE

17

93

69

10

69

59

317

53

415

641

378

365

328

445

2572

429

COMMUNE

TOTAL

N S YNTHÈSE DES LOGEMENTS LIVRÉS 20072012 

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::..........

Directeur de la publication : Christian Brunner Rédaction : Jonathan Allfree Conception / Réalisation : Pôle graphique Agam Marseille - Janvier 2014 Numéro ISSN : 2266-6257

Agence d’urbanisme de l’agglomération marseillaise Louvre & Paix – La Canebière – CS 41858 13221 Marseille cedex 01 Tél : 04 88 91 92 31 - e-mail : agam@agam.org

Toutes nos ressources @ portée de clic sur www.agam.org Pour recevoir nos publications dès leur sortie, inscrivez-vous à notre newsletter


Regards de l'agam n°15 HABITAT - Logements réalises dans Pays d'Aubagne