Page 1

Euroméditerranée, le cœur de la métropole Engagée en 1995 par les collectivités locales (Ville, Conseil général,

Euroméditerranée est une opération d’aménagement et dévelop-

Conseil régional, Communauté urbaine) réunies autour de l’Etat,

pement qui porte sur un territoire de 480 hectares dans le centre de Marseille. Dotée d’un statut d’Opération d’Intérêt National, elle a pour ambition de hisser Marseille au niveau des plus grandes métropoles européennes et méditerranéennes en construisant une ‘‘ville sur la ville’’, dans le respect des piliers du développement durable. L’opération est labellisée Ecocité depuis 2009, suite au Grenelle de l’environnement. Pour cela, elle s’appuie sur un principe de transformation des terrains sous-utilisés et situés en cœur de ville pour y développer de nouveaux quartiers. Infrastructures (tunnels), espaces publics (trottoirs, voiries) mais aussi bureaux, logements, commerces, hôtels, équipements culturels et de loisirs, font partie de la programmation.

L’amplificateur du rayonnement international de la métropole © Euroméditerranée

Euroméditerranée 1

1er pôle économique du département

Pour répondre à la complexité liée au contexte et à la mise en œuvre du projet dans la durée, l’urbanisme développé par Euroméditerranée se traduit dans le schéma de référence par les objectifs suivants : •é  tendre le centre-ville vers le nord en liaison avec les quartiers périphériques ; • promouvoir le rayonnement métropolitain ; • a ssurer la mutation de ce secteur dégradé en créant un quartier attractif assurant mixité fonctionnelle, sociale générationnelle et en diversifiant les modes de transports ; • traiter l’interface entre la ville et le port ; • améliorer la qualité vie de proximité. De nouveaux pôles sont consolidés ou créés autour de grands équipements qui intensifient l’attractivité métropolitaine et l’animation urbaine : Les Docks, La Joliette, Le J4 ‘‘front de mer’’, Saint-Charles, La Belle-de-Mai, La rue de la République. L’insertion du projet dans son environnement historique notamment par la réhabilitation et la mise en valeur de bâtiments emblématiques valorise les atouts exceptionnels du site.

Euroméditerranée a réussi la diversification économique et la création d’un grand pôle tertiaire international autour du quartier de La Joliette, se positionnant désormais comme l’une des places économiques incontournables d’Europe du Sud. L’opération a généré la création de 28 000 emplois, l’implantation de 800 entreprises dont COMPASS Group, IBM, CMA CGM, DHL ou Expédia Corporate Travel (60% des emplois sur la zone) et de sièges de grands groupes internationaux, et l’installation d’organisations internationales.

Aménageur de culture Euroméditerranée concentre 80% des nouveaux équipements de Marseille Provence capitale européenne de la culture 2013. Depuis la création de l’établissement public, la culture est l’un des axes forts de développement du projet urbain. La programmation de salles de spectacles (Le Silo, La Minoterie), de musées (Le MUCEM, Le FRAC…), de lieux de diffusion et de création artistiques (Villa Méditerranée, Belle-de-Mai…) apporte un nouveau souffle culturel à la métropole.

Le Pôle culture du J4 © Euroméditerranée

Euroméditerranée 2

Un modèle de ville méditerranéenne durable

Pour faire entrer Marseille dans le Top 20, et poursuivre et amplifier une dynamique profitable à tous les Marseillais, Euroméditerranée a été étendu en 2008. Ce nouveau périmètre de 169 hectares est situé au nord de la nouvelle tour CMA-CGM, dans le prolongement du périmètre initial. C’est l’équipe de Francois Leclercq/TER/ Rémy Marciano/ Jacques Sbriglio/SETEC qui a été désignée en 2009 pour élaborer et accompagner la mise en œuvre de ce projet. Euroméditerranée a fixé des objectifs ambitieux : 14 000 logements (environ 30 000 habitants), 500 000 m² de bureaux, création de 20 000 emplois. En lieu et place de la gare du Canet, un parc de 14 hectares apportera la ‘‘nature en ville’’. Aménagé autour de la résurgence du ruisseau des Aygalades enfoui au XXe siècle, il permettra aussi de résoudre les problèmes liés à l’inondabilité de certains secteurs. Le tramway et le métro seront prolongés afin d’améliorer l’accessibilité du territoire. Des systèmes innovants utilisant les spécificités du climat méditerranéen sont à l’étude (boucle de thalasso-thermie) pour la production d’énergies renouvelables. Associés à une approche bioclimatique de l’architecture et l’urbanisme, ils permettront de limiter la consommation énergétique et de réduire les effets du réchauffement climatique.

Aujourd’hui, le modèle de la ville durable est essentiellement inspiré des métropoles du nord de l’Europe. L’ambition d’Euroméditerranée 2 est d’apporter une réponse alternative, adaptée aux spécificités locales communes aux villes du bassin méditerranéen : climatiques (la mer, le vent, le soleil), économiques et culturelles. L’objectif pour Euroméditerranée est de créer un laboratoire d’innovations qui devienne une référence pour les grands projets urbains méditerranéens (réseaux CMI, CATMED, EcoCity Forum…).

© Euroméditerranée 2

La passerelle de l’A55 disparaîtra, remplacée par une voie rapide semi-enterrée dans le talus qui surplombe la gare de triage d’Arenc ‘‘avec vue sur mer’’. Au-dessus, le projet prévoit l’aménagement d’une corniche littorale piétonne, d’environ 1 km avec la mer en panorama. Un soin particulier sera apporté à l’existant notamment sur le quartier des Crottes grâce à la requalification de l’espace public et à la mise en place d’un dispositif dédié de type ‘‘OPAH’’ pour la réhabilitation des immeubles dégradés. Intégration du risque inondation dans la conception des éco-quartiers. Projet d’aménagement de Parc linéaire sur les rives du ruisseau des Aygalades © Euroméditerranée

Marseille de la ville à la métropole

Panneau Euroméditerranée  

Exposition "Marseille de la ville à la métrople, un demi siècle d'histoire urbaine" 11-2012 03-2013 organisée par l'Agam

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you