Issuu on Google+

studiogoffin.be

AFS PRATIQUE Trouvons tous ensemble de nouvelles familles d’accueil Vous avez ouvert votre porte à un jeune du monde et votre expérience de l’accueil est plus que positive ? Vous êtes convaincus que ce que vous êtes en train de vivre peut être bénéfique à tous ? Alors parlez-en autour de vous ! Nos volontaires ont déjà de bonnes initiatives que nous pouvons tous partager.

10 actions pour faire connaître l’accueil AFS

1

Distribuez les brochures et collez les affiches sur l’accueil dans tous les lieux de passage : chez votre médecin, boulanger, pharmacien, dans votre académie de musique, club sportif, auprès du comité de quartier, des mouvements de jeunesse, … Parlez de l’accueil à l’école ; Vous êtes enseignant ? Vous avez un bon contact avec l’école de votre enfant (secondaire ou primaire) ou avec l’association de parents ? N’hésitez pas à leur en parler.

3

Rappelez à votre étudiant accueilli et vos enfants d’en parler auprès de leurs camarades de classe et de leurs amis.

4

Contactez votre commune ; vous recevez le bulletin communal régulièrement, pourquoi ne pas ajouter une petite annonce personnalisée ?

5

Envoyez le communiqué de presse sur l’accueil à un journaliste de votre connaissance et proposez-lui de parler de l’association.

6

Partagez les messages AFS sur votre profil Facebook.

7

Transférez à votre liste de contacts les portraits de jeunes.

8

Rappelez à votre jeune le « Concours Accueil » : Une famille trouvée ? Un T-shirt AFS gagné ! Celui qui a trouvé le plus de familles recevra un cadre photo numérique !

9

Proposez à votre enfant d’accueil de nous envoyer ses photos prises en Belgique afin que nous puissions les diffuser et mettre en image notre campagne accueil. Soyez les porte-paroles de l’accueil AFS. Vous souhaitez témoigner de votre expérience à la radio, à la télé ou dans la presse écrite ? Merci de nous faire savoir que l’on peut vous contacter pour ces actions de presse !

Avril 2012 En Mai MARDI

01

NAMUR : Barbecue (activité accessible à tous)

19

HAINAUT : Laser Game et accro-branche (activité accessible à tous)

En Juillet DIMANCHE

LUNDI

MARDI

01

02

03

BRUXELLES : End of Stay

DIMANCHE

01

BRUXELLES : End of Stay - journée des familles

Place de l’Alma 3 / 11 - 1200 Bruxelles Tél. : 02 743 85 40 - Fax : 02 743 85 50 E-mail : info.please@afs.org - www.afsbelgique.be © Copyright 2012 par AFS Programmes Interculturels asbl, tous droits réservés. / © Cover : Lucie Woschek

Vous souhaitez du matériel promotionnel sur l’accueil AFS ? Vous avez trouvé une famille intéressée ? Chouette ! Merci de contacter directement veronique.gilard@afs.org - 02/754.85.51

NEWS LETTER

AGENDA

AFS Programmes Interculturels asbl

10

C--O ---------------

N E WS L E T T E R

SAMEDI

2

TS TACC CONN TA T

04


AFS FOCUS

EDITO

-------------------

L’accueil et l’école En tant que parent d’accueil, vous vous posez peut-être la question suivante : quel rôle dois-je jouer dans la vie scolaire de mon jeune accueilli ? Pour votre étudiant, l’école doit non seulement représenter un lieu d’apprentissage, mais également un levier d’intégration sociale. La meilleure manière pour un jeune de s’intégrer au sein de son école est de tenter de vivre la vie d’un étudiant belge au plus près, avec ses moments de stress (travaux, examens)

AFS, l’apprentissage par l’expérience

AFS ACTU Nos jeunes sont solidaires Le stage Solid’Air, c’est l’opportunité pour nos jeunes accueillis de s’investir auprès de leur communauté d’accueil. En choisissant un projet qui leur tient à coeur, les jeunes ont une occasion de plus de s’intégrer tout en mettant la main à la pâte. Indi, jeune accueillie venant d’Indonésie, nous parle de son projet :

«J’ai travaillé à la Boutique Solidarité 2000, un magasin de vêtements de seconde main à Huy. L’argent récolté est donné à Oxfam ainsi qu’à une maison pour personnes handicapées. Je trie les vêtements, fais du repassage, discute avec les clients,... Je m’entends très bien avec les autres volontaires qui s’occupent du magasin,  des femmes d’une cinquantaine d’années pour la plupart. Elles sont heureuses de travailler là et ça se voit. Elles débordent d’amour et de sincérité. Ce stage Solid’Air a été un réel plaisir!»

---------------- ---

--------------------

---------------------------------------------

Indi

Le modèle de Kolb (1984) peut aider à comprendre comment les expériences peuvent être source d’apprentissage. David Kolb, Professeur américain spécialisé en éducation est l’auteur de l’ «Experiential Learning” (1984). Ce théoricien est à l’origine d’un courant pédagogique récent: l’apprentissage expérientiel. Dans la vie de tous les jours, nous apprenons au fur et à mesure que nous exécutons des activités et des tâches. Nous avons par exemple appris à parler en imitant nos parents, à faire du vélo par tâtonnements. L’expérience peut améliorer toutes nos pratiques. Nous apprenons aussi à surmonter des situations problématiques ou différentes d’autant mieux lorsque nous sommes guidés et accompagnés.

-------------------------------------------------------------------

----------------------------------

De nouveaux contenus pour la préparation et l’accompagnement des familles d’accueil, des orientations entièrement repensées pour les jeunes, des volontaires mieux formés, des conseillers sensibilisés à l’apprentissage interculturel, des guides pédagogiques revus et relookés et bien d’autres choses encore...

En tant que Directeur d’un établissement secondaire, l’accueil d’étudiants étrangers constitue toujours une nouvelle fenêtre ouverte sur le monde offerte à nos élèves, citoyens d’un monde de plus en plus universel. Bien sûr, il y a des impératifs organisationnels : il est essentiel par exemple de pouvoir leur proposer dès le début de l’année des cours supplémentaires de français. L’expérience de cette année où nous avons accueilli au total 12 étudiants étrangers nous a permis de vérifier la pertinence de tels cours. Ceci pour améliorer rapidement leurs connaissances en français et leur permettre de s’intégrer rapidement au sein de l’école. De même, le soutien actif et l’exigence de leur famille d’accueil est une condition indispensable pour aider les étudiants d’échange à s’intégrer et à mieux comprendre la nécessité d’un travail régulier. Même si l’étudiant est déjà diplômé dans son pays d’origine, l’école attend de lui qu’il respecte les professeurs qui ont accepté un étudiant supplémentaire dans leur classe! Du côté de la Direction, elle pourra agir sur le choix des cours proposés. Une expérience pilote est menée cette année avec l’intégration de certains élèves dans les cours d’art de 1ère et 2ème année. Celle-ci rencontre un grand succès, de la même manière que celle de leur proposer de suivre des cours d’anglais au 1er degré. Bref, pour qu’un échange soit bien réussi, il est indispensable d’encadrer et de soutenir l’élève dans son apprentissage scolaire.

Olaf Mertens, Directeur de l’Institut de la Providence de Champion (Namur)

----------------------------------------------------------

Vous êtes tentés de recommencer l’expérience? Vous avez envie de parler autour de vous des bienfaits de cette rencontre? Vous voulez convaincre vos amis, collègues,… ?

Sachez déjà que pour que cet accueil 2012-13 soit une réussite, nous avons développé tout au long de cette année une multitude de nouveaux outils pour encore mieux encadrer les familles d’accueil et les jeunes qui arrivent.

et ses moments de joie (fêtes de l’école, voyages). En vous intéressant à sa scolarité et en l’encourageant à participer aux différents moments de la vie de l’école, vous aiderez votre jeune à trouver sa place au sein de la communauté scolaire. L’école est un partenaire important de l’expérience d’accueil : elle peut et doit être sollicitée pour répandre le message interculturel d’AFS. Le témoignage de ce directeur d’école en dit long à ce sujet :

----------------------------------

En août 2012, cette expérience recommencera pour d’autres familles belges et d’autres jeunes venus des 4 coins du monde.

Vous trouverez dans ce numéro 10 moyens de diffuser le message d’accueil dans votre entourage.

L’apprentissage par l’expérience

--

Andres, Fruzsina, Rung, Daniel et les autres vivent leurs derniers mois au sein de votre famille. Beaucoup de découvertes, d’apprentissages et de changements pour vous comme pour eux. Comme vous vous en rendrez compte dans ce numéro, accueillir ce n’est pas juste faire une belle rencontre, c’est également l’occasion d’évoluer et d’apprendre en se confrontant à une expérience concrète qui ne se trouve pas dans les livres.

AFS ICL

Accueillir un jeune étranger au sein de sa famille, c’est vivre des situations d’apprentissage expérentiel. S’adapter à une autre culture et adopter les comportements adéquats ne se fait pas en un jour. C’est pourquoi, AFS se place en facilitateur en proposant aux familles et aux jeunes des outils et des connaissances bien utiles à une intégration réussie.

Schéma de Kolb (1984) Expérience concrète

PRATIQUER

Expérimentation active

Observation réflexive

TRANSFÉRER

ANALYSER

Conceptualisation abstraite

GÉNÉRALISER

”L’expérience, ce n’est pas ce qui arrive à un homme, c’est ce qu’il en fait” A. Huxley PRATIQUER : Phitsamaï est Thaïlandaise. Elle dit oui à tout, ne donne jamais son avis, semble passive et désintéressée.

ANALYSER : Sa famille a beau lui répéter qu’ici elle peut s’exprimer librement, elle ne le fait pas. Un peu déstabilisés et inquiets, ses parents d’accueil décident de l’inscrire aux modules de formation sur l’apprentissage interculturel organisés par AFS. GÉNÉRALISER : Grâce aux informations reçues, ils y voient plus clair. Ils ont acquis une meilleure compréhension de leurs différences culturelles et pas mal d’outils pour mieux communiquer. Ils prendront le temps d’en parler avec Phitsamaï.

TRANSFÉRER : Petit à petit, en expérimentant et en intégrant les codes culturels, mais aussi grâce au soutien de sa famille et des volontaires, Phitsamaï ose s’exprimer et donner son avis.

---------------------------------------------


Contacts - Newsletter pour les familles d'accueil AFS