Page 1

1


Casablanca Drum N Bass - Mokhtar Samba - Boultek - Afrikayna 2017

PARTENAIRE OFFICIEL

PARTENAIRES

MAROC

2


05

À P R O P O S D E A F R I K AY N A

06

01 ACTIVITÉS 2017

20 A 28

0 2 A FRICA A RT LI N E S - M O BI LI T É ART IST IQ U E EN AF RIQ U E

A. EN CHIFFRES

21 A 28

B. MUSIQUE

29 A 40

C. T H É ÂT R E

43

D. DANSE

45

E. AUTRES DISCIPLINES

47 A 50

0 3 R É S E AU X E T P OI N T S D E C O N TAC T S

52 A 57

Crédits Photos : Chadi Ilias, Walid Benbrahim, Reda Bahou, Zakaria Latouri, Hicham Laabd et partenaires.

// SO M MA I RE

M E S S A G E D E L’ E Q U I P E

3


Message de l’équipe Depuis sa création, AFRIKAYNA tend, à travers ses actions, à tisser un réseau d’artistes et de structures au Maroc et sur le continent en vue de renforcer les axes d’échanges existants et d’en créer de nouveaux. En effet son programme d’actions favorise la multiplication des projets portant sur les interactions artistiques et de dialogue interculturels entre le Maroc et son continent. Convaincus qu’un programme pour la mobilité est nécessaire au développement de projets dans différents secteurs créatifs africains, de leurs marchés respectifs et en vue du développement d’un marché commun, Afrikayna s’appuie considérablement sur le programme du fonds Africa Art Lines pour la mobilité artistique en Afrique. Les deux premières années de déploiement du fonds Africa Art Lines, dont le lancement a été possible en 2016 grâce à la confiance et au soutien du Groupe OCP, ont été nécessaires pour nous éclairer sur les tendances et flux d’échanges, les spécificités de certains secteurs culturels et créatifs et celles des sous-régions continentales : besoins prioritaires respectifs en vue d’actions adaptées et ciblées pour un échange et une pratique culturels et artistiques continus. Le programme Africa Art Lines, pour la mobilité artistique en Afrique, qui entame sa troisième année en 2018, a constitué un atout majeur dans la construction de relations solides et constructives autours de projets de coopération culturelle principalement portés par la société civile. En deux années Africa Art Lines a contribué à plus de 60 projets entre le Maroc et les pays du continent avec le financement de 233 vols A/R entre les projets lauréats des appels à candidatures et les projets concernant des partenaires directs de l’association. Plus de données sur le fonds et les projets concernés, sont présentées dans ce rapport. Parmi les actions clés, figurent les sessions « Casablanca Drum and Bass », un programme d’ateliers musicaux dédiés aux praticiens, salué tant par les participants, que par les Masters invités au partage et à la transmission. Tous encouragent la multiplication de ce format de rencontres en vue du renforcement et du développement des techniques de jeu, de l’ouverture et de l’échange. Ces techniques mettent naturellement en avant l’importance de l’intégration des patrimoines rythmiques et mélodiques locaux dans les créations actuelles, valorisant les héritages musicaux diverses en Afrique et les similitudes et héritages partagés.

Les sessions Casablanca Drum and Bass, après deux temps forts en 2016 (Alune Wade, Paco Serry & Marcus Miller) ont reçues en 2017 deux grands noms de la scène Africaine : Habib Faye & Mokhtar Samba et un programme 2018 en cours d’étude. D’autres projets de l’association, présentés dans ce rapport, sont le résultat des différents échanges et contributions d’opérateurs, d’artistes et de structures, partenaires à différents niveaux. Des ressources riches en informations et en savoir-faire, en relais contact et en opportunités de partenariat : valorisation des instruments traditionnels d’Afrique, Foire des Cultures Urbaines du Sud (FOCUS), co-production et résidence de création, tournée marocaine d’information acueillie dans des centres partenaires dans six villes du royaume… Afrikayna s’inscrit dans des démarches collectives, locales, continentales et ouvertes sur le monde : en tant que membre actif dans différents collectifs nationaux ; accueillie et soutenue, depuis sa création, par l’association EAC L’boulvart et disposant des espaces de travail, de création et des ressources du Boultek, centre de musiques actuelles de Casablanca de la même association et bénéficiant de l’appui du Technopark de Casablanca…; et en tant que membre affilié au réseau panafricain Arterial Network, fort de ses 10 ans d’expérience et de programmes pour le développement du secteur créatif en Afrique. C’est grâce aux artistes, opérateurs et organismes, et partenaires, bénéficiaires, équipes et volontaires de Afrikayna, tous impliqués et avec une vision partagée, qu’ensemble nous avons pu développer de nouveaux axes d’échanges pour contribuer à bâtir une Afrique culturelle qui avance. 2018 marquera les 5 ans d’Afrikayna, une étape importante de consolidation qui permettra sans doute de fédérer plus d’énergies et de ressources pour le développement du programme d’actions de notre association et de nos partenaires actuels et futurs. Avec nos chaleureux remerciements à toutes les énergies qui nous accompagnent dans notre démarche, L’équipe Afrikayna

5


Q UI SO MME S-NOU S ? AFRIKAYNA

OBJECTIFS SPECIFIQUES ●

Afrikayna est une association marocaine qui œuvre pour l’échange interculturel, le développement et la coopération en Afrique. Créée en mai 2013, elle place au centre de ses réflexions la composante africaine de l’identité marocaine et dirige, dans ce sens, une série d’actions pour la promotion des arts et des cultures d’Afrique par la formation, la création, la co-production et la diffusion.

Rassembler diverses visions africaines dans un esprit fédérateur et autour d’une AFRIQUE solidaire. Rapprocher les mouvements similaires chez les jeunes d’Afrique, et faciliter la mobilité et les échanges pour s’enrichir mutuellement. Promouvoir et participer à la sauvegarde des expressions artistiques traditionnelles en soulignant leur importance dans le développement des tendances contemporaines et urbaines. Favoriser les partenariats et coopérations artistiques et culturelles entre le Maroc et les pays du Sud. Contribuer à l’essor des industries culturelles et créatives à travers la co-production, la promotion et la diffusion. S’inspirer de modèles et d’expériences à l’international et promouvoir la transmission des savoir-faire et compétences.

Mettre en avant la composante identitaire africaine du Maroc

PRINCIPES ●

OBJECTIFS ●

Rapprocher les autres cultures du Sud d’une culture marocaine ouverte sur le monde et contribuer à l’intégration des communautés d’Afrique Subsaharienne du Maroc.

Prendre le parti de la diversité, de l’échange et du dialogue. Encourager l’originalité, modernité.

la

créativité

et

la

Interroger la composante africaine de l’identité marocaine. Promouvoir et défendre les actions culturelles et la place et l’importance des arts dans le processus de développement humain social et économique. Contribuer à l’essor culturel marocain et africain, auprès d’artistes, d’associations, d’acteurs culturels et de réseaux d’aide à la promotion de la culture et de l’art au Maroc et ailleurs en Afrique.

ACTIONS ◆ ◆

◆ ◆ ◆ ◆

Soutien à la mobilité des artistes Ateliers musiques et cultures & Masters Class Professionnelles Co-production de projets artistiques Résidences de création Actions pour le dialogue interculturel Développement points de contacts et réseaux


01 .

ac ti vit ĂŠs 2017

7

Casablanca Drum N Bass - Habib Faye - Boultek - Afrikayna 2017


CASABLANCA DRUM’N’BASS #3 M A S T E R C L A S S AV E C H A B I B FAY E (SENEGAL) & M O K H TA R SAMBA (SENEGAL/MAROC) 1 3 , 1 4 & 1 5 M A I 2 0 1 7 / B O U LT E K , C E N T R E D E MUSIQUES ACTUELLES / CASABLANCA JAM SESSION / 15 MAI / 20H30

Après deux premières éditions réussies qui ont comptabilisé près de 80 musiciens participants, Afrikayna a invité, pour la troisième édition Casablanca Drum’n’Bass, deux prestigieux noms de la scène africaine et internationale : le batteur-percussionniste sénégalo-marocain MOKHTAR SAMBA et le bassiste sénégalais HABIB FAYE. Pour rappel, les sessions «Casablanca Drum’n’Bass» se veulent un espace de rencontres et d’échanges entre batteurs et bassistes professionnels de la scène marocaine, de diverses nationalités continentales. L’occasion pour les participants de tisser des liens, d’enrichir leur répertoires de jeu, de perfectionner leur techniques et d’en apprendre de nouvelles auprès des masters invités à partager leur parcours. Trois jours d’ateliers qui se sont clôturés, comme à l’accoutumée, avec une jam-session, le lundi 15 mai au Boultek. 8

En partenariat avec


9


10 Escale Casablanca - tournée d’information Afrikayna 2017


A F R I K AY N A E N TO U R N E E D ’ I N F O R M AT I O N S E S S IO N S D ’ I N F O R M AT IO N , RENCONTRES & SHOWCASES D U 1 e r A U 1 5 J U I N / C A S A B L A N C A ; R A B AT ; K H O U R I B G A ; TA N G E R ; AG A D I R ; L A AYO U N E

L’association Afrikayna a organisé, du 01 au 15 juin 2017, une tournée d’information dans six villes du royaume : Casablanca, Rabat, Tanger, Khouribga, Agadir et Laayoune. Objectif, aller à la rencontre des artistes et acteurs culturels locaux afin de les informer sur les activités de l’association (ateliers et master-classes, résidences de création..), sonder leurs besoins et expliquer les enjeux et intérêts à renforcer les échanges interculturels entre le Maroc et les autres pays d’Afrique. La tournée a été également l’occasion de présenter Africa Art Lines, fonds de mobilité artistique lancé par l’association Afrikayna en 2016 destiné aux artistes et acteurs culturels résidents et travaillant en Afrique, ainsi que sa nouvelle plateforme de candidatures en ligne. Etant membre affilié du réseau panafricain Arterial Network, Afrikayna a également souhaité introduire, par le biais de ces rencontres, le réseau ainsi que les diverses opportunités qu’il offre (formation, réseautage continental, études et formations, plaidoyer, marchés artistiques en Afrique..). La tournée de rencontres a acceuilli près de 150 participants, et a été accompagnée par des formations de groupes musicaux en show case, en lien avec Afrikayna.


ESCALE #1 : JEUDI 01 JUIN – 22H30 / CASABLANCA LIEU : BOULTEK, Centre de musiques actuelles SHOWCASE avec MONE EKANG (Afro-Soul)

12


ESCALE #2 : VENDREDI 02 JUIN – 22H30 / RABAT LIEU : CCA - Centre Culturel Africain SHOWCASE avec MONE EKANG (Afro-Soul)

14


ESCALE #3 : MARDI 06 JUIN – 22H30 / KHOURIBGA LIEU : SKILLS CENTER SHOWCASE avec MONE EKANG (Afro-Soul)

ESCALE #4 : VENDREDI 09 JUIN – 22H30 / TANGER LIEU : TABADOUL SHOWCASE avec LOVE’N’LIVE (World)


ESCALE #5 : MARDI 13 JUIN – 22H30 / AGADIR LIEU : JAZZAWIYA SHOWCASE avec MEHDI QAMOUM (Gnaoua-Blues)

ESCALE #6 : JEUDI 15 JUIN – 22H30 / LAAYOUNE LIEU : SKILLS CENTER SHOWCASE avec MEHDI QAMOUM (Gnaoua-Blues)


AFRICA BEGUE AU F ESTIVAL D U CI N EMA A F R ICAIN D E K H O U RI B GA DU 09 AU 16 SEPTEMBRE 2017 / KHOURIBGA Organisé du 09 au 16 Septembre 2017, le Festival du Cinéma Africain de Khouribga a soufflé son 40ème anniversaire cette année. Riche de 20 éditions, il est considéré comme la plus ancienne manifestation cinématographique au Maroc. Dans le cadre d’un partenariat avec l’association Afrikayna, le festival s’est ouvert, le samedi 09 septembre, sur les rythmes africains de la troupe Africa Bégué. Composée de huit musiciens et danseurs, Africa Bégué présente des chants et des danses d’Afrique de l’Ouest, et utilise des instruments traditionnels tels que le Kora, le Djembe, le Sabare, le Djoung ou encore le Tama.

www.festivalkhouribga.org

18


EXPO PHOTO : VE R S LA VALO RI SAT IO N DES INSTRUM EN TS T R A DITIONNELS D’AFRIQ U E DU 22 AU 25 NOVEMBRE 2017 / RABAT Première étape d’un projet plus vaste de valorisation du patrimoine musical africain, l’expo photo «Vers la valorisation des instruments traditionnels d’Afrique» a été conçue en partenariat avec l’association camerounaise Sandja et acceuillie pour sa première phase par Visa For Music. Ce projet est né de la rencontre entre l’association Camerounaise Sandja et l’association Marocaine Afrikayna lors de la 1ère édition du Forum Africain de la Musique (AMF) organisé par le Conseil Africain de la Musique (CAM), en partenariat avec le Conseil International de la Musique (CIM), le Centre de Recherche et de Documentation sur les Traditions et les Langues Africaines (CERDOTOLA), la Fondation Festival sur le Niger et ARTERIAL Network, en 2016 à Ségou (Mali). Le travail mené par l’association Sandja pour la collecte et la valorisation des instruments traditionnels d’Afrique a fait écho aux objectifs et vision de l’association Afrikayna : les instruments de la sous-région « Nord » du continent en général et ceux du Maroc en particulier sont à intégrer dans ce processus de collecte et de valorisation dans un contexte géopolitique « post indépendances » où, très souvent, les pays de la rive nord saharienne sont éloignés de leurs voisins du sud, et cela malgré les multiples héritages instrumentaux, rythmiques et mélodiques communs. L’Afrique est multiple et diverse. Mémoire de l’humanité, elle regorge de richesses naturelles, humaines et culturelles, dont ses musiques. La valorisation de ses instruments, ancestraux et toujours actuels pour certains,

et du royaume avant d’entamer une tournée marocaine de rencontres, de recherches

est une nécessité pour le renforcement de la chaîne de transmission de ces savoirs

et de collectes. Cela pour aboutir in-fine à la constitution d’une bibliothèque vivante

souvent menacés d’extinction, et pour maintenir en vie et garder en mémoire ce que

d’instruments traditionnels, de leur histoire, évolution et matériaux, avec le concours

nos ancêtres ont transmis de siècle en siècle, de générations en générations.

de plusieurs partenaires, qui viendraient compléter les rares démarches similaires

Le projet «vers la valorisation des instruments traditionnels d’Afrique » a pris son départ

entreprises sur le reste du continent.

à l’occasion de la 4ème édition du salon Visa For Music, incontestablement l’un des plus important rendez-vous professionnels de la musique du Maroc et du continent. L’occasion de présenter une exposition photos de quelques instruments du continent

EN PARTENARIAT AVEC

19


20


Concert Jokko Fam - Assalamalekoum Festival - Nouakchott 2017

02.

AF RICA A RT LINE S

A. EN CHIFFRES

21


Fatym en concert Jokko Fam - Lboulevard festival - Casablanca 2017

AFRICA ART LINES, est un fonds de mobilité destiné à soutenir la création artistique en Afrique, à travers un financement total ou partiel des frais de voyage. OBJECTIFS DE AFRICA ART LINES

LES CRITÈRES DE SELECTION :

• Identifier et accompagner les artistes et porteurs de projets artistiques et

• Parcours de l’artiste, du groupe ou de la compagnie et niveau artistique.

culturels intra africains.

• Objectifs et actions des opérateurs et structures organisatrices.

• Garantir une meilleure présence d’artistes marocains sur le continent et

• Description et informations complètes sur le projet, les partenaires et/ou

accueillir au Maroc, des artistes et des projets d’Afrique.

artistes y prenant part.

• Encourager les projets de création communs entre le Maroc et les autres pays

• Résultats et impacts attendus du projet.

du continent.

• Dates et calendrier.

• Elargir les audiences et participer au développement du marché artistique en Afrique.

Les dossiers sont étudiés par un jury de professionnels africains partenaires de

• Transmettre à travers les arts, les valeurs de la diversité et du dialogue

AFRICA ART LINES.

interculturel.

22


EN CHIFFRES

AFR ICA A RT LINE S, 1 e r FONDS M A ROCA IN POU R L A MOBIL IT E ART I STIQUE EN A F RIQU E 2017, deuxième année du déploiement du fonds AAL a été marquée par l’augmentation du budget alloué aux bourses de voyage et par l’ouverture du fonds aux autres disciplines du spectacle vivants et différents secteurs artistiques et rencontres professionnelles (en 2016, le fonds AAL était destiné au secteur de la musique). En 2017 le fonds a interagi avec une quarantaine de projets pour plus de 150 vols A/R édités. Il est déployé selon 2 approches différentes mais complémentaires : La première consiste à ouvrir une partie du fonds à l’ensemble des porteurs de projets sur le continent. Les porteurs de projets peuvent soumettre leur candidature lors des 3 appels à projets lancés par l’association sur l’année et qui couvrent 12 mois de Avril de l’année en cours à Mars de l’année suivante. Les projets, en candidatures, sont étudiés et sélectionnés par un jury de professionnels, souverain dans l’attribution des bourses et représentant des structures partenaires de Afrikayna. En moyenne le nombre de vols accordés par projet varie entre 3 et 5 vols. La seconde approche est la multiplication de partenariats sur le continent et au Maroc. Le lancement du fonds a été accompagné par une série de représentations de l’association, sa vision et ses actions. Cela permet d’un côté de fédérer les professionnels du Maroc et du continent autours d’objectifs communs de circulation, de représentations et de co-création, mais aussi de créer l’équilibre entre les projets du continent accueillis au Maroc (majoritairement liés aux appels à projets) et les représentations artistiques marocaines dans divers pays d’Afrique, majoritairement rendues possibles grâce aux rencontres professionnelles intracontinentales et de partenariats direct contractés avec les festivals, entre autres formats de projets. Les données suivantes soulignent les tendances liées aux fonds Africa Art Lines en 2017 et un premier comparatif et évolution du déploiement du fonds depuis 2016.

23


EN CHIFFRES

I

Evolution du nombre de projets et du volume de vols édités par Africa Art Lines

Le nombre de projets soutenus en terme de mobilité est passé de 25 projets en 2016 à 40 projets en 2017. Au total, le fonds a interagi avec 65 projets depuis son lancement en 2016. Si le budget alloué au fonds a doublé en 2017, le nombre de projet n’a pas suivi la même évolution. En effet le nombre de bourses accordées par projet en 2016 ne dépassait pas 3 vols pour les projets boursiers, et en moyenne 5 vols pour les projets en partenariat direct. En plus du différentiel des prix des vols en fonction des pays de provenance et de destination. En 2017, le nombre de bourses a varié entre 3 et 4 vols par projet, et le nombre de vols accordé à certains projets spécifiques a dépassé le nombre de 5 tenant compte des accords de partenariat entre Afrikayna et les projets concernés, festivals de musique principalement. Le volume des vols édités a cependant évolué proportionnellement. 76 vols ont été édités en 2016 contre 157 en 2017 (y compris le prévisionnel du 1er trimestre 2018 en phase opérationnelle actuellement), les données définitives de 2017 peuvent varier de quelques unités à fin Mars mais n’auront pas d’impact direct sur les tendances soulignées ici. Pour rappel, et ayant pour base estimative un tarif moyen de vols, les prévisions avant le lancement du fonds étaient de 80 vols pour 2016 et le double pour 2017. 24

II

Flux vers le Maroc & Flux du Maroc vers l e s pay s d u c o n t i n e n t e t i n t e r ac t i o n s av ec l e s s o u s r ég io n s c o n t i n e n ta l e s

Africa Art Lines a été mis en place, entre autres objectifs, pour accueillir au Maroc des projets du continent et pour assurer une meilleure présence artistique du Maroc sur le continent. Si en 2016 la tendance des flux était majoritairement « entrants », soit des projets prenant place au Maroc et accueillant des artistes et professionnels du continent, en 2017 on note un rééquilibre des flux entre les entrées au Maroc et les sorties, multipliant ainsi la présence d’artistes marocains sur le continent grâce aux connexions et liens établis entre Afrikayna et divers artistes, organismes et porteurs de projets sur le continent.

(*) AN : Afrique du Nord // AO : Afrique de l’Ouest // AC : Afrique Centrale // AE : Afrique de l’Est // AA : Afrique Australe


Concert Hoba Hoba Spirit au festival sur le Niger - SĂŠgou 2018

25

Concert sortie de rĂŠsidence - Ubuntu Roads - Alibeta


EN CHIFFRES

III

Profils des bénéficiaires

Le fonds Africa Art Lines est dédié à l’ensemble des artistes et professionnels, vivant et travaillant sur le continent, organisés ou non en structure ou organisme. La majorité des demandes reçues ont concerné la mobilité d’artistes dans le cadre de représentations diverses. Si la circulation des artistes est importante, celle des opérateurs culturels, porteurs ou représentants de projets artistiques l’est tout autant. La part concernant ces professionnels a varié entre 25 et 30% de 2016 à 2017, un taux jugé raisonnable. On remarque cependant qu’il y a une forte corrélation entre le niveau de circulation des opérateurs et celle des projets artistiques, ici le taux le plus élevé concerne la sousrégion ouest africaine. Pour augmenter le taux d’échanges avec les autres sous régions, il sera nécessaire d’œuvrer à rassembler/connecter les opérateurs (professionnels) avec leurs homologues des autres sous régions, comme le prévoit le plan stratégique de Afrikayna pour l’année 2018.

26

(*) AN : Afrique du Nord AO : Afrique de l’Ouest AC : Afrique Centrale AE : Afrique de l’Est AA : Afrique Australe


EN CHIFFRES

IV

Demandes de bourses via appels à p r o j e t s & P r o j e t s e n pa rt e n a r i at direct

Le déploiement du fonds, tel que pensé initialement par Afrikayna, s’articule autour de deux parties, la première concernant des projets existants, faisant l’objet de partenariat directs avec l’association et la seconde consiste à l’ouverture de ce fonds à tous porteurs de projets respectant les termes de références du fonds. Parallèlement aux appels à projets, Afrikayna développe ses connexions et informe sur les possibilités de collaborations pour accueillir au Maroc des projets du continent et assurer une présence de projets marocains dans différentes rencontres continentales. Au nombre de 3, les appels à projets couvrent les périodes allant du 1er Avril au 15 Aout, du 15 aout au 31 décembre, et lance son dernier appel annuel pour couvrir le 1er trimestre de l’année suivante du 1er Janvier au 31 Mars. Le nombre de vols accordés sur appel à candidature ne s’équilibre pas nécessairement avec le nombre de vols liés aux partenariats directes. La différence est plus marquée pour le premier trimestre ou se tiennent de grandes rencontres artistiques, partenaires de Afrikayna, tels que le Festival sur le Niger (Ségou – Mali) et le Sauti Za Busara (Zanzibar – Tanzanie) tous deux classés parmi les meilleurs festivals du continent et programmant pour la deuxième année consécutive des groupes du Maroc. Le premier trimestre 2018 verra aussi une délégation d’opérateurs marocains qui se rendront au MASA, le marché des arts et spectacles d’Afrique, une rencontre biennale qui regroupe des professionnels et projets artistiques venant de l’ensemble du continent. En règle générale, Afrikayna fait une prospection continue de projets/ festivals sur le continent et étudie les possibilités de partenariat pour augmenter le taux de circulation des projets artistiques. 27


EN CHIFFRES

V

I n t e r ac t io n s av ec l e s s ec t e u r s a rt i st iq u e s

2016, première année du déploiement du fonds était dédiée au secteur musical. Afrikayna a tenu cependant à ne pas se fermer aux diverses demandes exprimées de la part d’autres secteurs ayant une ouverture continentale. La seconde année, 2017 a concerné l’ensemble des disciplines du spectacle vivant, en restant toujours à l’écoute des autres secteurs et en veillant à ne pas décliner, dans la mesure du possible, ces demandes si celles-ci répondent aux critères de sélection. Dans les graphiques suivant, la nomination « autres » concerne : le film documentaire, la bande dessinée et les rencontres professionnelles (travaux sur les politiques culturelles, le cinéma et autres bourses liées à la circulation de professionnels)

28

On remarque que la musique reste le secteur le plus actif pour les demandes de bourses de mobilité contrairement à la danse et/ou le théâtre. Les efforts sont à multiplier pour de meilleures interactions sur ces autres disciplines qui ont des codes et spécificités particulières nécessitant un travail plus déterminé et adapté en vue de multiplier les ponts d’échange. En prévision, Afrikayna s’est entouré de professionnels des autres secteurs pour accroître les canaux d’échanges et pour plus d’interactions dans ces domaines pour 2018.


02.

AFR ICA A RT LIN E S B. MUSIQUE

29

Concert Ribab Fusion au festival Sauti Za Busara - Zanzibar 2018


MUSIQUE

F E ST I VA L S U R L E N IG E R , SEGOU-MALI DU 1ER AU 05 FEVRIER 2017 et 2018. EN CONCERT : DARAA TRIBES 2017 - HOBA HOBA SPIRIT 2018

Porté par la fondation sur le Niger, le festival sur le Niger qui se tient chaque année dans la ville de Ségou, est devenu aujourd’hui un rendez incontournable pour la scène artistique africaine et les professionnels de plusieurs secteurs et horizons du continent et est classé parmi les meilleurs festivals d’Afrique, présentant un modèle unique de développement pour la ville. Du 1er au 5 février, s’est tenue sur les berges du fleuve Niger à Ségou la 13ème édition du festival sur le Niger. La caravane culturelle pour la paix était une fois de plus au rendez-vous. En 2017, la caravane s’est illustrée à travers la résidence de création du groupe de la caravane, la causerie-débat sur le thème: « Paix et réconciliation » à la mairie de Ségou, la foire artisanale ... En plus de ces activités, une grande soirée dédiée à la Caravane s’est tenue le 2 février sur la scène internationale « Da Monzon » avec des artistes du Mali et du Maroc. Dans le cadre de cette caravane, Afrikayna a été partenaire de la fondation Sur Le Niger, avec le programme de mobilité Africa Art Lines en faveur des membres du groupe marocain Daraa Tribes. En février 2018, Afrikayna et la fondation sur le Niger ont réitéré leur collaboration pour la 14ème du festival, avec notamment la programmation du groupe marocain HobaHoba Spirit et l’invitation de l’architecte marocain Monsieur Abderrahim Kassou dans le cadre du Forum de l’édition 2018 « Ségou – ville d’architecture » www.festivalsegou.org 30


MUSIQUE

F E ST I VA L SAU T I Z A B U SA R A Z A N Z I BA R - TA N Z A N I E DU 8 AU 11 FEVRIER 2017 et 2018. EN CONCERT : BOB MAGHRIB 2017 - RIBAB FUSION 2018

Organisé par Busara Promotions, une ONG enregistrée à Zanzibar, le festival Sauti Za Busara est considéré comme l’un des meilleurs événements musicaux en Afrique et l’un des plus respecté par la BBC World. Le festival propose, entre autres, des lives de musique originale et de qualité avec une identité culturelle africaine. En 2017, pour sa 14ème édition, Sauti Za Busara, grâce au fonds de mobilité Africa Art Lines, a reçu le sextet marocain Bob Maghrib, projet de revival qui revisite les morceaux les plus révolutionnaires et engagés de Bob Marley, à la sauce marocaine. Le concert a été l’un des temps fort de l’édition passé. En plus, une résidence de création musicale, «Swahili Encounters» qui a réuni, en marge du festival, pendant quatre jours, une dizaine des musiciens du Maroc, de Zanzibar et de Tanzanie pour un concert inédit pendant le festival. En 2018 c’est le groupe Ribab Fusion qui a été l’invité du 15ème rendez-vous d’Afrique de l’Est pour deux concerts exceptionnels présentant les musiques actuelles du Souss au public. www.busaramusic.org

31


MUSIQUE

BOMBINO EN CONCERT AU I N T E R N AT IO N A L D E S N O M A D E S

F E ST I VA L

F O R U M D E S C U LT U R E S U R B A I N E S D U S U D AV R I L 2 0 1 7-AV R I L 2 0 19

DU 16 AU 18 MARS 2017 / M’HAMID EL GHIZLANE

Le FOCUS, Forum des

Organisée par l’association «Nomades du Monde», la 14ème

Cultures

édition du festival international des Nomades s’est tenue du

du

16 au 18 mars à M’hamid El Ghizlane. Le festival, gratuit pour

des

tous, répond à un désir profond de la part des nomades de

artistiques et culturelles

garder vivante la culture de leurs ancêtres et de porter à la

structurantes

connaissance de tous les particularités de ce mode de vie

aux

différents

qu’est le nomadisme. Pour cette 14ème édition, le festival a

des

cultures

accueilli Omara Moctar aka Bombino, guitariste nigérien et

Objectifs, contribuer à la

digne héritier de la tradition Touarègue.

promotion de la diversité

www.nomadsfestival.org

Urbaines

Sud,

organise

manifestations dédiées acteurs urbaines.

culturelle et à l’essor des industries

culturelles

de certains pays de la sous-région (Sénégal-Mauritanie-Mali-Maroc); favoriser l’accès des publics ouest et nord africains à leurs œuvres; promouvoir les échanges interculturels et les mises en synergies créatives Sud/Sud , tout en renforçant les capacités professionnelles des acteurs et leur mise en lien afin de peser de manière significative sur l’instauration de politiques culturelles réellement efficientes à leur endroit. Le FOCUS est un programme de deux ans et qui a démarré en avril 2017 pour prendre fin en avril 2019. Il regroupe sept organisations culturelles réparties dans quatre pays africains: Association Africulturban (Sénégal); Association Guédiawaye Hip Hop (Sénégal) ; EAC L’Boulvart (Maroc); Fondation sur le Niger (Mali); Zaza Productions (Mauritanie); la Maison des Cultures Urbaines de Dakar (Sénégal). En 2017, Afrikayna est partenaire du FOCUS à travers Africa Art Lines pour les artistes et acteurs culturels impliqués dans le programme, notamment pour leurs concerts aux Festa2h (Sénégal) et Assalamalekoum Festival (Mauritanie); et aux membres du Focus pour faire le déplacement au festival L’Boulevard (Casablanca). 32

facebook/focus20172018


MUSIQUE

L O V E ’ N ’ L I V E A L’ E S PA C E TA B A D O U L D U 1 4 AV R I L AU 3 1 J U I L L E T 2 0 1 7 / TA N G E R

AFRICA UNITED MASSIWA #1

EN

RESIDENCE

AU

F E ST I VA L

D U 2 6 AU 3 0 AV R I L 2 0 1 7 / DA M O N I A N J O UA N , C O M O R ES

Love’N’Live est une formation de musique camerounaise créée en 2014 autour de Rass Nganmo, multi-instrumentiste, auteur, compositeur et producteur. Invité par l’espace Tabadoul à participer aux résidences de formation des gagnants du Concours Jeunes Talents Tanjazz (concours adossé au festival Tanjazz), et soutenu par le fonds de mobilité Africa Art Lines, le groupe Love’N’Life a également effectué une résidence de création musicale intitulée «Likaba». Une rencontre entre rythmes Amazigh du Moyen Atlas, Beldi du Sud Est du Maroc et Bantou du Cameoun. Le résultant est un groove unique, à l’image de la richesse du continent africain, qui a conquis le public lors de l’escale d’Afrikayna à Tabadoul (Tanger) dans le cadre de sa tournée d’information.

Valoriser la culture métissée de toutes les îles de l’archipel des Comores, tel est le but du Fesmadom (Festival Massiwa de Domoni) dont la première édition s’est tenue du 26 au 30 avril à Domoni, sur l’île d’Anjouan. Créé à l’occasion des dix ans de Radio Domoni Inter, cette première édition du festival a connu la participation de deux membres du groupe de fusion basé à Rabat, Africa United, dans le cadre d’une résidence de création musicale Comores-Maroc, initiée par le leader du groupe, comorien de nationalité et vivant au Maroc. www.domoni-inter.org

www.tabadoul.org www.lovenlivetour.com 33


MUSIQUE

JOKKO FAM MUSICALE

-

RESIDENCE

DE

C R E AT IO N

AV E C FAT Y M SY & D J Z E Y N A (S E N EGA L ) , E B E N E ( M A U R I TA N I E ) , AMI YEREWOLO (MALI), S O U LTA N A ( M A R O C ) RÉSIDENCE / DU 22 JUIN AU 02 JUILLET 2017 / DAKAR C O N C E RT / 0 6 J U I L L E T 2 0 1 7 / F E S TA 2 H , DA K A R C O N C E RT / 0 8 J U I L L E T 2 0 1 7 / AS SA L A M A L E KO U M F EST I VA L , NOUAKCHOTT RESIDENCE ET TOURNAGE CLIP / DU 18 AU 24 SEPTEMBRE / CASABLANCA C O N C E R T / 2 2 S E P T E M B R E 2 0 1 7 / L’ B O U L E VA R D F E S T I VA L , CASABLANCA C O N C E RT / 0 2 F E V R I E R 2 0 1 8 / F EST I VA L S U R L E N IG E R , SEGOU

Projet de co-création hip-hop, véritable hommage à l’Afrique et aux femmes qui la portent. La résidence Jokko Fam a mis en commun les talents de quatre rappeuses et une djette : Soultana (Maroc), Ebène (Mauritanie), Ami Yéréwolo (Mali), Fatim et DJ Zeyna (Sénégal). Plus qu’une résidence, Jokko Fam est avant tout un projet de coopération artistique entre quatre institutions culturelles initié en 2014. Il met en commun les efforts de L’Boulevard, de Assalamalekoum Festival de Nouakchott, du Festa2H, partenaires depuis six ans, auquel s’est récemment ajouté le Festival sur le Niger (Segou). Depuis 2017, le projet JOKKO FAM a été intégré dans la démarche du FOCUS (Forum des Cultures Urbaines du Sud).

Une production

34


35


MUSIQUE

WO U L D C H A A B E N C O N C E R T A U F E S T I VA L YA K A A R

MEHDI QAMOUM EN CONCERT AU F E ST I VA L N ’ SA N G U N D J I- N D J I

2 7 AV R I L AU 0 6 M A I 2 0 1 7 / DA K A R & R U F I S Q U E , S E N EGA L

Organisé

par

Optimiste

Produktions, YAKAAR est un festival

annuel

de

musiques

urbaines qui se veut également une plateforme dédiée à la promotion des jeunes talents hip hop. Pour sa 17ème édition, qui s’est tenue du 27 avril au 06 mai 2017 à Dakar et à Rufisque, le festival a connu la participation du rappeur marocain Would Cha3b, révélation Tremplin L’Boulevard 2007 et aujourd’hui valeur sûre de la scène hip hop marocaine.

36

DU 01 AU 04 JUIN 2017 / POINTE NOIRE – RÉPUBLIQUE DU CONGO

Le N’SANGU NDJI-NDJI est un festival International des Musiques et des Arts qui fait vibrer, chaque année, la cité océane congolaise par des sonorités et des créations artistiques locales, nationales et celles venues d’horizons divers. Le festival entend célébrer la diversité culturelle du continent et mettre l’accent sur des instruments de musique africains, avec des artistes venus des quatre coins de l’Afrique. Pour sa 13ème édition, le festival a accueilli la jeune formation gadiri de Mehdi Qamoum aka MediCament. Une belle fusion de sonorités africaines mêlées aux musiques traditionnelles du répertoire marocain (Gnaoua, Amazigh..) www.nsangundjindjifestival.wordpress.com


MUSIQUE

I S M A E L LÔ E N C O N C E RT AU F E ST I VA L G N AO UA ET MUSIQUES DU MONDE

SELIM HARBI AFROROUTES MUSIC VR PROJECT

DU 29 JUIN AU 01 JUILLET 2017 / ESSAOUIRA

D U 0 6 AU 1 2 AO U T 2 0 1 7 / TA N G E R

Le festival Gnaoua et Musiques du Monde d’Essaouira n’a jamais connu

Afroroutes est un véritable périple musical qui explore et raconte les

autant de succès en 20 ans. Pour cette édition-anniversaire, plus de

diverses routes de l’esclavage. Porté par Selim Harbi, photographe

300.000 spectateurs ont fait le déplacement jusqu’à Essaouira pour

documentaire et auteur multimédia tunisien, dont le travail est axé sur

assister aux concerts donnés sur plusieurs scènes. Pendant trois

les communautés et les questions sociopolitiques contemporaines. En

jours, toute la ville était en fête pour célébrer la musique ancestrale

2013, il a cofondé le collectif panafricain Afreekyama, une plateforme

des gnaoua. Partenaire de la 20ème édition du festival qui s’est tenue

cross-média consacrée au photojournalisme et au storytelling

du 29 juin au 1er juillet, Africa Art Lines a contribué à la participation

multimédia créatif. Soutenu par le fonds Africa Art Lines, le projet

de l’artiste sénégalais Ismael Lô, pour un concert unique ainsi qu’à

Afroroutes a fait étape à Tanger, du 06 au 12 aout. Une rencontre

l’animation d’ateliers dans le cadre du festival. Auteur, compositeur,

avec le Maalem El Gourdh qui s’est conclue par une vidéo VR (réalité

arrangeur, interprète et poly-instrumentiste, Ismael Lô n’a pas moins

virtuelle).

de 6 albums au compteur et quarante ans de carrière. www.festival-gnaoua.net

En vidéo : https://vimeo.com/213648442 www.selimharbi.com

37


MUSIQUE

M ATA D O R E N C O N C E RT AU F E ST I VA L K A R A N E

SARRO EN CONCERT AU F E ST I VA L WO M A A F

DU 19 AU 21 AOUT 2017 / OUJDA

D U 2 8 AU 3 0 S E P T E M B R E 2 0 1 7 / TA N G E R

Organisée par ACMA, association qui milite

SAHEL BLUES EN CONCERT AU F E S T I VA L TA R AGA L T E DU 27 AU 29 OCTOBRE 2017 / M’HAMID EL GHIZLAINE Le festival Taragalte «Hymne au Sahara» est né

pour la promotion et le développement de

de la volonté de ses initiateurs de contribuer au

la jeunesse à travers la culture et l’art, la

développement socio-économique de leur région,

troisième édition du festival Karane s’est

à la promotion de l’héritage culturel nomade et

tenue du 19 au 21 aout à Oujda et a drainée

savoir-faire local. C’est un évènement social qui

plus de 80 000 festivaliers. Africa Art

se veut à la fois foire, fête et forum. Il plonge ses

Lines, a participé à l’accueil de Matador,

racines dans une longue tradition de rencontre

valeur sûre de la scène hip hop sénégalaise,

intercommunautaire appelée ‘’Moussem’’. Pour sa

rappeur engagé, producteur et président de

8ème édition, le festival Taragalte, accompagné

l’association sénégalaise Africulturban.

par le fonds de mobilité AAL, a accueilli le groupe

www.karane.ma

malien Sahel Blues. Créé à l’initiative du Centre Culture Kôrè dans sa mission de développement de

La Fondation Dintchen-Coucke Elise pour la promotion des arts, cultures et musiques d’Afrique a organisé, du 28 au 30 septembre 2017 à Tanger, la 2ème édition du «World Music & African Art Festival» (Womaaf). Une dizaine de pays africains et 4 pays issus des autres continents ont animé cette édition, dont l’invité d’honneur est le Sénégal. En ce sens, cette deuxième édition a connu la

participation

du

multi-instrumentiste,

compositeur, arrangeur et directeur musical, le Sénégalais Omar Sarr (alias Sarro). www.womaaf.com 38

l’art dans la cité, le groupe Sahel propose un savant mélange de poésie et de rythmiques musicales traditionnelles et modernes du Mali. www.taragalte.org


MUSIQUE

ARIBAND EN CONCERTS L E KO L AT I E R , MARCHE D E S M U S I Q U E S D ’A F R I Q U E

F E ST I VA L SA H E L H I P MUSIQUES DU MONDE

D U 1 1 A U 1 4 O C TO B R E 2 0 1 7 / YAO U N D E , CAMEROUN

DU 20 AU 24 NOVEMBRE 2017 / NIGER

Plateforme de rencontres et d’échanges

évènement culturel annuel à caractère international

entre les acteurs de la filière musicale,

initié

Le Kolatier offre une vitrine aux groupes

Production», une agence qui a pour ambition de

musicaux émergents d’Afrique et contribue

promouvoir la culture urbaine nigérienne. Chaque

ainsi

année, le festival réunit des artistes locaux et

au

développement

de

l’industrie

HOP

&

Le festival Sahel Hip Hop & Musique du monde est un par

l’agence

de

production

«Djobala

musicale africaine. La 9ème édition du

internationaux

Marché des Musiques d’Afrique «Le Kolatier»

afin de contribuer au développement de leurs

s’est tenue du 11 au 14 octobre et a connu la

communautés. C’est également un grand moment

participation du groupe de fusion marocain

de retrouvailles festives entre les jeunes des pays

ARIBAND,

rencontres

d’Afrique et du monde autour d’un thème ou des

professionnelles portant sur les échanges

thématiques de développement. Pour sa 3ème

Nord et Sud sahariens.

édition, soutenu par le fonds de mobilité Africa

entre

autres

www.lekolatier-market.org

autour

de

la

musique

urbaine

Art Lines, le festival a accueilli le groupe oujdi de fusion, Ariband.

.www.sahelhiphop.com

39


MUSIQUE

A L I B E TA e n r é s i d e n c e à Casa b l a n ca pour son projet UBUNTU ROADS D U 0 7 AU 3 1 JA N V I E R 2 0 1 8 / TA N G E R - CASA B L A N CA

«Ubuntu c’est le lien entre les questions d’identités africaines, de racisme, de dialogue des peuples et des migrations. Je suis parce que nous sommes. Sur les routes de ce que nous sommes, le voyage est un droit pour tous ! L’identité africaine se construit dans le voyage et les rencontres». Ali Beta dans son projet « Ubuntu Roads » traite des thématiques liées à l’identité Africaine, la migration et le voyage comme terreau de création artistique. A travers ce projet de création, Alibeta élargit sa quête d’images et de sons au Maroc qui recèle de nombreux rythmes traditionnels et qui constitue également une terre de transit de nombreux migrants clandestins en route vers l’Europe. Alibeta est allé à la rencontre des artistes et migrants de deux villes

…A VENIR DANS LA CATEGORIE MUSIQUE :

marocaines : Tanger et Casablanca, et a invité le marocain Khalid Sansi et le

LAZYWALL EN CONCERT AU FESTIVAL ROCK A OUAGA #11

mauritanien Cheikhou Bâ sur sa création et les sessions studio au Maroc.

MARS 2018 / OUAGADOUGOU, BURKINA FASO

La résidence a été articulée autour de 3 axes :

AFOUS D’AFOUS (ALGERIE) EN CONCERT AU FESTIVAL DES NOMADES #15

Life Saraaba Illegal : Projection-débat, Rencontres de Migrants, Réalisation de nouvelles images, Recueil de nouveaux témoignages de migrants Création artistique : Rencontre d’artistes locaux et de musiciens traditionnels, Montage vidéo, Enregistrements studio Performance : Travail collectif et présentation d’une performance live originale et de qualité mêlant musique et arts visuels. www.alibeta.net

MARS 2018 / M’HAMID EL GHIZLANE UNITY (TUNISIE) EN CONCERT AU FESTIVAL HARDZAZAT MARS 2018 / OUARZAZATE RESIDENCE LIKABA (MAROC/CAMEROUN) A OTHNI (LABORATAOIRE DE THEATRE) MARS 2018 / YAOUNDE, CAMEROUN RÉSIDENCE DE CRÉATION MUSICALE (MAROC/MALI/SÉNÉGAL)

En partenariat avec

40

SOUS LA DIRECTION ARTISTIQUE DE AZIZ SAHMAOUI EN PARTENARIAT AVEC LE BOULTEK (CASABLANCA), LA FONDATION SUR LE NIGER (SÉGOU) ET LE STUDIO DJIDJACK (DAKAR)


02.

AFR ICA A RT LIN E S C. THÉÂTRE

FIESAD - Rabat - décembre 2017

42


THÉÂTRE

LE FESTIVAL DU THÊATRE FORUM F E S T I VA L I N T E R N AT IO N A L D E S ECOLES SUPERIEURES D ’A R T D R A M AT IQ U E

DU 10 AU 18 JUILLET 2017 / DAKAR, SENEGAL

HADY NIANG

L E T H E AT R E L’ U Z I N E

DE

L’ O P P R I M E

&

D U 0 1 AU 0 6 D E C E M B R E 2 0 1 7 / R A BAT

Organisé par l’association Kaddu Yaraax, le festival Sénégalais de théâtre forum (FSTF) s’adresse à

La

13ème

toutes les formations d’artistes professionnelles et

théâtre-forum Kaddu Yaraax a également connu

amateurs du monde entier qui s’expriment à l’aide

la participation de la troupe Théâtre de l’Opprimé

des techniques du théâtre de l’opprimé et/ou qui

et

pratiquent le théâtre-forum de façon permanente

Respectivement représentés par Hosni Almoukhliss

comme outil de sensibilisation, de dialogue, de

(directeur artistique) et Zineb Haddaji (chargée

formation ou de résolution de conflit. Pour sa

de

13ème édition, placée sous le thème «Les artistes

l’organisation d’une série d’ateliers de Théâtre

au pouvoir», le festival a accueilli, à travers le

Image et du Théâtre Forum en faveurs des

fonds de mobilité AAL, le comédien et metteur en

participants au festival : des comédiens résidents

scène Mohamed Hady Niang. Sénégalais d’origine

au Sénégal et d’autres qui sont venus du Portugal,

et résident au Maroc. Le comédien a participé aux

de l’Espagne, de la France ou encore de la Guinée...

Festival annuel organisé par l’association ISSIL

rencontres du festival et a animé des master-

Ces travaux ayant abouti à d’autres pistes de

pour le théâtre et l’animation culturelle, le FIESAD

classes de théâtre.

collaborations prévues pour 2018.

est une plate-forme de rencontre, de formation

de

édition

l’espace

projets),

leur

du

festival

culturel

sénégalais

l’Uzine

participation

www.kadduyaraax.jimdo.com

a

de

(Casablanca).

consisté

en

et d’échange pour les jeunes préprofessionnels, lauréats et professeurs des écoles supérieures d’art dramatique. Le fonds de mobilité Africa Art Lines a permis la participation béninoise dans le cadre de l’édition 2017 du FIESAD.

www.theatreissil.com/fiesad

43


02.

AFR ICA A RT LIN E S D. DANSE

44

Cie Diome - Fa au festival des arts chorĂŠgraphiques - Casablanca 2017


DANSE

PROJET «FOLKAH!» EN RéSIDENCE A L’ E C O L E SABLES

DES

DU 03 AU 15 SEPTEMBRE 2017 / TOUBAB DI A L AW, S E N EGA L

C I E DIO M E - FA AU F E ST I VA L L E S R E N C O N T R E S C H O R EG R A P H IQ U E S DU 12 AU 18 OCTOBRE 2017 / CASABLANCA

Organisée par l’association Col’Jam, la 3ème édition du Festival International de danse contemporaine «Les Rencontres Chorégraphiques de Casablanca» s’est tenue du 12 au 18 octobre à Casablanca. Cette édition a connu la participation d’une douzaine de compagnies internationales venues principalement d’Europe et d’Afrique, avec la présence d’une centaine d’artistes invités et plus de 3500 spectateurs entre Casablanca et Rabat. En ouverture du festival, un spectacle de danse a été présenté par la compagnie sénégalaise Diome-Fa (bénéficiaire du fonds AAL), au théâtre Cinéma Rialto de Casablanca. www.coljam.ma

Le projet «Folkah!» est né du désir de réunir deux interprètes féminines autour d’une danse ancestrale du Sahara devenue aujourd’hui un folklore dansé et chanté, la Guedra. Autour de ce projet, se décline un langage corporel et vocal qui revisite contexte, propos et gestuelle de la Guedra, pour inventer un nouveau cadre de dialogue entre le corps et la voix. Accueillie par l’école des sables de Dakar et soutenue par le fonds de mobilité AAL, la chorégraphe Meryem Jazouli (également fondatrice/directrice de l’espace Darja) a invité pour sa création la chanteuse Malika Zarra. Elles se sont rendues du 03 au 15 septembre à Toubab Dialaw pour cette création. www.espacedarja.com www.ecoledessables.org 45


02.

AFR ICA A RT LIN E S E. AUTRES DISCIPLINES

Forum international de la bande dessinée - Tétouan 2017

46


AU TRES DISCIPL I N ES

FILM D O C U M EN TA I R E

AT E L I E R « P R O D U I R E AU S U D AGA DI R SA H A R A » FIDADOC

LES HERITIERS DE LA COLINE EN PROJECTION A U H A R A M B E D AY S , L’ U Z I N E

DU 08 AU 13 MAI 2017 / AGADIR DU 21 AU 13 JUILLET 2017 / CASABLANCA

Le réalisateur malien Ousmane Samassékou a été invité à présenter son film «Les Héritiers de la Colline» Grand Prix Nouzha Drissi (Fidadoc 2017), lors de la 2ème édition de Harambee Days qui s’est tenue du 21 au 23 juillet 2017 à L’Uzine de Casablanca. L’événement se veut être multidisciplinaire et met en lumière un pan de la création et de la culture de pays d’Afrique à travers musique, cinéma, théâtre, cuisine, ateliers, souk, exposition et débat. www.luzine.ma

Organisé par l’Association de Culture et d’Éducation par l’Audiovisuel, le Festival International de Documentaire à Agadir est la première manifestation cinématographique marocaine exclusivement dédiée aux films documentaires. Dans le cadre de sa 9ème édition qui s’est tenue du 08 au 13 mai à Agadir, et pour la première année, le FIDADOC s’est associé au Festival des 3 Continents de Nantes pour l’organisation d’un Atelier « Produire au Sud Agadir Sahara ». Destiné aux porteurs de projets de films Documentaires, issus du Maghreb et des pays subsahariens voisins, l’objectif de l’atelier était de familiariser ses bénéficiaires avec les techniques et outils de la coproduction cinématographique internationale à travers une logique d’accompagnement individuel de projets en développement. Une initiative soutenue par le fonds de mobilité Africa Art Lines. www.fidadoc.org

47


AU TRES DISCIP L I N ES

BA ND E D ESSI N EE

F O R U M I N T E R N AT IO N A L D E LA BANDE DESSINEE DU 10 AU 14 MAI 2017 / TETOUAN

Organisée par l’association «Chouf BD» et l’Institut National des Beaux-Arts de Tétouan, la 11ème édition du Forum International de la Bande Dessinée s’est tenue du 10 au 14 mai à Tétouan. Placée sous le thème «L’Afrique nous rassemble», le continent était effectivement à l’honneur lors de cette édition notamment à travers une exposition africaine collective, un concours de la Bande Dessinée intitulé «Talents africains 2017», et deux tables rondes dédiées à la BD africaine. Objectif, faire du Maroc une plateforme d’échange et de découverte de la bande dessinée africaine et de ses auteurs. Une douzaine d’artistes de sept pays africains différents ont ainsi été invités à animer des ateliers et conférences autour de la bande dessinée africaine. www.chouflabd.blogspot.com

48


AU TRES DISCIPL I N ES

atelier s & R EN C O N T R E S P RO f e s s io n n e l l e s

ZINEB BENJELLOUN à la RAW ACADEMY

N A AS A L A C I N E M AT H EQ U E D E TA N G E R

D U 0 3 AV R I L AU 2 6 M A I 2 0 1 7 / DA K A R , S E N EGA L

D U 2 2 A U 2 8 AV R I L 2 0 1 7/ TA N G E R

Artiste illustratrice formée aux arts plastiques et au cinéma documentaire. Zineb Benjelloun puise son inspiration dans la riche iconographie du paysage urbain marocain. Du 03 avril au 26 mai à la RAW Academy, Zineb a représenté le Maroc parmi une dizaine d’artistes et chercheurs sélectionnés pour une résidence de recherche, d’étude de la pratique et de la pensée artistique. La résidence a été dirigée par Chimurenga, plateforme panafricaine basée à Cape Town dédiée à l’écriture, à l’art et la politique.

Basée et enregistrée à Beyrouth depuis novembre 2016, NAAS (The Network Of Arab Alternative Screens) est une association régionale qui regroupe plusieurs salles de cinéma arabes (dix pays, jusqu’à aujourd’hui), à la programmation riche, exigeante et à l’écoute de ses publics. Elle vise à aider ces salles de cinéma alternatif à avoir un accès à un public plus large. Du 22 au 28 avril 2017, s’est tenue la troisième édition de l’atelier régional du cinéma arabe Arthouse, en partenariat avec la Cinémathèque de Tanger. L’atelier a été conçu comme le point de départ de «Cinapses», un programme thématique d’un an organisé par le NAAS et axé sur l’expansion et le renforcement des auditoires du cinéma alternatif dans la région arabe.. AAL a permis la mobilité de professionnels d’Egypte vers le Maroc.

www.zineb-benjelloun.com www.rawmaterialcompany.org

www.naasnetwork.org


mode

AU TRES DISCIP L I N ES

MARSAD (MEDITERRANEAN ACTION S U S TA I N A B I L I T Y A N D D E V E LO P M E N T )

AND

RESEARCH

FOR

«Un DNA» collection mode de amine bendriouich

DU 03 AU 07 DECEMBRE 2017 / CASABLANCA D U 2 2 A U 2 5 N OV E M B R E 2 0 1 7 / R A B AT

Projet mis en œuvre par l’association Racines (Maroc), en partenariat avec Me’zaf (Liban), Notre culture d’abord (Tunisie) et El Madina for Perfoming and Digital Arts (Egypte). MARSAD vise à créer une plateforme collective de recherche, d’évaluation et d’observation des politiques culturelles dans la région MENA. Le projet aboutira à une publication commune des quatre partenaires et à un site web de ressources documentaires et statistiques sur le secteur culturel au Maroc, en Tunisie, en Egypte et au Liban, dans un premier temps. MARSAD a également été l’occasion de préparer ensemble, des Etats Généraux de la Culture dans chaque pays ainsi qu’au niveau régional. Dans le cadre de la clôture du projet, une rencontre a eu lieu le mardi 5 décembre à l’Hôtel Imperial. Objectif, présenter les résultats des travaux de recherche menés dans le cadre du projet MARSAD sur les politiques culturelles de la région MENA, en présence des partenaires et professionnels de la culture tunisiens, égyptiens, libanais et marocains. www.marsad-observatory.org

… A VE NIR DAN S L A CAT EGORIE PLU RIDI S C I P L I NAI R E - 1 e r t r i m e s t re 2 01 8 L A COMPAG N IE D U F IL ( B U RK IN A FAS O) AU M ARO C P O UR L A C R EAT IO N D ’UN S P EC TAC L E DE M A RIONNE T T E S / FES , MA R O C TA RKIZ, S PECTACL E DE CIRQU E ( MA ROC) A D JAM AZ RT / NDAYANE , S E NEGAL 50

Louis Philippe d Gagoue est un photographe ivoirien qui s’est très vite taillé une place dans l’industrie de la mode, en tournant pour des magazines renommées tel que, entre autres, Numero Russia, Vogue Belgium et Glamour Brazil. Grâce au fonds Africa Art Lines, le styliste Amine Bendriouich a convié le photographe Louis Philippe à Marrakech pour tourner la campagne SS18 «Un DNA» du designer marocain. «Un DNA» est une collection réalisée au Maroc et brodée à la main par des femmes berbères de l’ancienne médina de Marrakech. La collection explore les différents éléments de la symbologie berbère pour créer des pièces uniques qui mélangent artisanat traditionnel marocain et coupes modernes. Les photographies ont été prises dans un petit village près de Marrakech et seront en vedette sur Vogue.it en février 2018. www.amine.bendriouich.com


51

Afrikayna


03 .

RESEAUX ET POI NTS D E C O NTACT S

Réunion du comité de lancement du fonds africain pour la culture - Arterial Network - Abidjan 2017


A F R I K AY N A A U F E S T I VA L L’ B O U L E VA R D

VISA FOR MUSIC D U 2 2 AU 2 5 N OV E M B R E 2 0 1 7 / R A BAT

DU 15 AU 24 SEPTEMBRE 2017 / CASABLANCA

La 17ème édition du festival L’Boulevard s’est tenue du 15 au 24 septembre à Casablanca. Dans le cadre des activités pro-associatives annexes à L’Boulevard, le Souk est un espace d’expression et de vie consacré au travail associatif et militant. Il accueille une vingtaine de collectifs créatifs d’artistes, et d’associations nationales travaillant sur des préoccupations de développement social et culturel. Avec un objectif premier de vulgarisation et de sensibilisation des jeunes à l’action associative et ses causes, le souk associatif est également l’occasion pour les partisans du commerce solidaire et de création urbaine d’en découvrir certaines signatures et produits. Espace de vie à part entière, le Souk est structuré autour d’une scène live en plein air, qui invite tous les jours les visiteurs à découvrir de jeunes groupes. Afrikayna était présente au Souk à travers son stand.

Pour cette 4ème édition, Afrikayna, a contribué en tant que partenaire à la prise en charge du transport aérien de professionnels d’Afrique de divers pays: Cameroun, Bénin, Ghana, Côte d’Ivoire ou encore de l’Afrique du Sud. Afrikayna était présente aussi à travers un stand de représentation au théâtre Mohammed V, pour présenter et échanger sur les activités de l’association (master class, résidences de créations et de co-productions, partenariats Sud-Sud...), avec une attention particulière au fonds de mobilité artistique en Afrique AAL. En parallèle de Visa for Music, Afrikayna a tenu sa réunion annuelle avec le jury d’Africa Art Lines. Les membres du jury (professionnels des secteurs de la musique et des arts vivants, directeurs de festivals, musiciens et acteurs culturels) se sont retrouvés à Rabat, afin de dresser le bilan de l’année 2017 et de discuter des futures étapes du fonds. www.visaformusic.com

www.boulevard.ma

53


AF R I K AYNA, MEMBRE AF F ILIE DU RESEAU c u ltu r e l panaf ricain ARTERIAL network

Arterial Network est un réseau panafricain dynamique de la société civile qui regroupe des artistes, des organisations et des institutions engagées dans le secteur créatif africain. Menant des activités sur la majorité du continent africain en français et anglais, Arterial Network est dirigé par un Comité de Pilotage qui représente les cinq régions d’Afrique. Les cinq (5) principaux domaines d’action d’Arterial Network sont le plaidoyer (dans le cadre d’Artwatch Africa), le renforcement des capacités, l’accès aux marchés, la gestion des connaissances et la diffusion d’information. Le Secrétariat Continental est maintenant basé à Abidjan, Côte d’Ivoire, depuis le 1er Février 2017. Le réseau d’Arterial Network a célébré ses 10 années d’existence en mars 2017 à Abidjan.

VISION

industries créatives, puis des discours contemporains touchant le secteur et

Arterial Network a pour vision d’assurer un secteur créatif africain dynamique

de développer des prises de positions et un leadership africain

et prospère, engagé dans une pratique créative qualitative qui contribue aux

• Développer des circuits nationaux, régionaux et internationaux (des festivals,

changements positifs et durables des politiques de gouvernance ainsi que des

des débouchés, etc.) pour la distribution des biens et services culturels

cadres de vie culturel, économique et social.

africains et permettre aux artistes africains d’aller en tournée avec leurs œuvres et de pouvoir vivre de leur art

MISSION

• Faciliter l’accès à la formation et au développement des ressources humaines

Arterial Network a pour mission de créer des réseaux d’acteurs culturels de la

requises pour exercer, distribuer et commercialiser les biens et services

société civile forts et d’autonomiser leur travail afin de favoriser la dimension

artistiques et créatifs du continent africain

culturelle du développement.

• Mobiliser les ressources locales, régionales, continentales et internationales pour favoriser le développement, la promotion et la distribution des biens et

PRINCIPAUX OBJECTIFS

services créatifs africains

Les objectifs d’Arterial Network sont les suivants :

• Améliorer les conditions de vie et de travail, et protéger les droits des

• Bâtir des réseaux nationaux, régionaux et continentaux durables au sein et

artistes et des professionnels créatifs sur le continent Africain.

à travers des disciplines artistiques afin de mener des actions de plaidoyer et de lobbying dans les pays, les sous-régions, sur le continent et même à

DOMAINES D’INTERVENTION

l’échelle internationale

De par ses membres qui se trouvent dans les pays africains anglophones

• Collecter et diffuser des informations pertinentes, des données et des

et francophones, Arterial Network

documents afin d’autonomiser les organisations de l’art et de la culture, de la

réseau intervient dans cinq domaines prioritaires, à savoir : le plaidoyer, le

société civile dans les pays africains et les sous-régions afin qu’elles puissent

renforcement de capacités, l’accès au marché, la gestion des connaissances

planifier et prendre des décisions éclairées dans leurs propres intérêts

et la diffusion de l’information.

• Susciter des débats, des discussions et des réflexions sur la culture et les 54

privilégient

ces

deux

langues.

Le

www.arterialnetwork.org


56

Stand Afrikayna - Visa For Music - Rabat 2017


t em pS forts ARTE R I AL N E TWO R K

R E N C O N T R E S P R O F E S S I O N N E L L E S E T C E L E B R AT I O N S D E S 1 0 A N S D ’À R T E R I A L N E T W O R K

A F R I K AY N A A L A C O N F E R E N C E AC C E S MUSIC IN AFRICA

LES 10 & 11 MARS 2017 / ABIDJAN

LES 17 & 18 NOVEMBRE 2017 / DAKAR

C O N F E R E N C E B I E N N A L E D ’A R T E R I A L N E T W O R K R E U N IO N D U n o u v e au C O M I T E D E P I LOTAG E 2018-2019

Les 17 et 18 novembre, Afrikayna s’est rendue à Dakar, Sénégal, pour la tenue d’ACCES 2017. Cette conférence annue l le , i ni ti ati ve de l a Fondati on Musi c i n Afr i c a, e st « dédiée aux collaborations, échanges et showcases (Music In Africa Conference For Collaborations, Exchanges and Showcases) » et se veut « la plate-forme idéale pour les acteurs de l’industrie musicale du continent pour échanger des idées, découvrir de nouveaux talents et booster la professionnalisation du secteur de la musique africaine ». Ghita Khaldi, la présidente d’Afrikayna, faisait p a r t i e d u p a n e l d e c o n fé re n c i e r s i nv i t é s à d i s c u t e r d e « mobilité et soutien aux musiciens en Afrique ».

DU 28 AU 30 NOVEMBRE 2017 / ABIDJAN E L EC T IO N D E G H I TA K H A L DI - V IC E P R É S I D E N T E D U R E S E AU

t r avau x d e L A N C E M E N T P O U R L A C U LT U R E

DU

FONDS

AFRICAIN

DU 28 AU 30 NOVEMBRE 2017 / ABIDJAN E L EC T IO N D E G H I TA K H A L DI - M E M B R E D U C O M I T É D E P I LOTAG E

A l’initiative du réseau panafricain des opérateurs culturels Arterial Network et grâce à l’implication des artistes du continent, un Fonds Africain pour la Culture (FAC) a vu le jour à Abidjan. Ce Fonds transnational et continental a pour vocation d’accompagner les secteurs artistiques et culturels africains avec pour mission de soutenir la professionnalisation tout le long de la chaîne de valeur des industries culturelles et créatives. Les activités du Fonds africain pour la culture (FAC) ont été lancées, le mardi 28 novembre, à Abidjan, au cours d’une cérémonie en présence de plusieurs acteurs de la culture africaine. le fonds a beneficié de dons de plusieurs artistes visuels du continent qui se sont mobilisés pour la concrétisation de cette initiative. www.arterialnetwork.org

www.musicinafrica.net


58 © AFRIKAYNA / février 2018


MAROC

59


60

Rapport d'activités Afrikayna de l'année 2017  
Rapport d'activités Afrikayna de l'année 2017  
Advertisement