Page 1

PORTFOLIO AFAF EL GHAZALI

2015 - 2018


SOMMAIRE

03

Curriculum Vitae

04

Lettre de recommandation Clément Blanchet Architecture

05

Renouer avec l’eau

Projet de diplôme - Nagoya - Japon

19

Squat urbain

Master 1 - Paris - France

23

Speed hacking

Licence - Paris - France

25

Hack & Play

Licence - Paris - France

29

Extension de la gare Nice-Thiers Projet d’agence - Nice - France

31

Pôle mécanique

Projet d’agence - Paris-Saclay - France

02


AFAF EL GHAZALI - ARCHITECTE -

INFORMATIONS 28 ans Marocaine 06 62 61 00 13 afafelghazali@gmail.com 15 rue de l’amiral d’Estaing 75016 Paris

LANGUES Arabe Français Anglais

COMPÉTENCES Autocad Rhinocéros Archicad Photoshop Illustrator Indesign Artlantis Twinmotion MS Office Revit Formation professionnelle pour Revit Architecture - 3 semaines (105h)

INTÉRÊTS Art - voyage - musique lecture - sport

En formation HMONP École Spéciale d’Architecture - Paris - France

2018

Diplôme DESA en architecture avec félicitations du jury École Spéciale d’Architecture - Laboratoire «Habiter l’Anthropocène»

2018

Licence en architecture École Spéciale d’Architecture - Paris - France

2015

Licence 2 en Histoire de l’Art Faculté des sciences historiques - Strasbourg - France

2014

Licence 2 en architecture École Nationale Supérieure d’Architecture- Strasbourg - France

2011

Baccalauréat scientifique option sciences de la vie et de la terre Lycée Pythagore - Mohammedia - Maroc

2008

Clément Blanchet Architecture - Agence d’architecture Architecte - 2 mois - Paris - France

2018

Clément Blanchet Architecture - Agence d’architecture Stage de 7 mois - Paris - France

2016

2015

Rey Lucquets & Associés - Agence d’architecture Stage d’un mois - Strasbourg - France

2011

MWR - Entreprise de rénovation Stage ouvrier d’un mois - Strasbourg - France

2009

L’Indirect Université de Meiji au département d’architecture - Tokyo - Japon

2017

Dessin 2D des façades pour unités industrielles - Perspectives - Plaquettes d’esthétique

Follies Centre Neûchatelois de Psychiatrie - Neuchâtel - Suisse

Italie-Grèce-SuèdeAngleterre - Suisse Indonésie-Japon-Egypte

T I O N

X P R I E N C

Visite de chantiers - OPR - Dessin 2D - Relevé

Développement d’une cartographie et l’édition d’un journal

A

É

Zakaria Boujmal - Agence d’architecture Stage d’un mois - Rabat - Maroc

L’Anthropocène l’Ecole Spéciale d’Architecture - Paris - France

M

E

Concours extension de la gare Nice-Thiers/Concours Pôle mécanique Paris-Saclay/ Concours reconversion îlot Castorama - Mérignac/PC - Logements à Bordeaux

Tours et petites habitations dans un îlot urbain dans le quartier Aoyama

O R

Concours Dessine-moi Toulouse// Suivi chantier de maison individuelle

Co-construire des chez-soi avec les patients

VOYAGE

F

E

W O R 2016 K S H 2015 O P

Asia Design Prize 2019 Prix : Winner pour Catégorie Architecture / Etudiant

2019

IDA Design Award 2018 Prix Gold pour la catégorie Architecture/Design Prix Bronze pour la catégorie Architecture/ Concept

2018

The Building 4Humanity Design Competition Présélectionné pour ce concours international et exposé durant la « 8th International Conference on Building Resilience » à Lisbonne

2018

P R I X

03


C L E M E N T

B L A N C H E T

6 RUE JULE CHAPLAIN 75006 PARIS

TEL. +0033 (0) 114203441

A R C H I T E C T U R E E-Mail CONTACT@CLEMENTBLANCHET.COM

SARL à associé unique d’architecture - numéro DPLG national S16674 Registre Commerce 802 132 001 R.C.S. Paris

LETTER OF RECOMMENDATION

In my tenure as the ex-director of OMA France, as principal of my own practice, Clément Blanchet Architecture, and in my time teaching across Europe and the United States I have met many students and young professionals; few of these individuals have the involvement that Afaf has. I specially requested Afaf to take part to two competitions: a new mixed-use development in Nice and the new labs of the Polytechnique School in Paris Saclay . The projects that we designed have a level of complexity as you are handling in many world known practice. Wherever Afaf goes and whatever Afaf does, I am certain she will be successful. I believe she would be a great asset for your team. CLEMENT BLANCHET

04


RENOUER AVEC L’EAU

L’inondation un comme moyen de se relier à la nature

La ville de Nagoya a tourné le dos à ses rivières et à la nature en construisant des murs en béton qui l’encerclent. Les habitants se sont ainsi éloignés de leur rivière et ont délaissé leurs berges. Celles-ci ont un grand potentiel dans la ville mais elles ne sont pas mises en valeur pour les habitants, ainsi comment permettre aux Nagoyaïtes de renouer avec leur fleuve?

deuxième niveau du pont pour distribuer les fournitures nécessaires, il est aussi un abri temporaire d’urgence pour les habitants sur les berges. (en cas d’une inondation rapide) De plus, le centre est surélevé par rapport au niveau d’inondation (+8 mètres) afin d’assurer la sécurité en cas de catastrophe.

Pour répondre à cette problématique, nous avons développé un projet architectural à deux échelles: une échelle territoriale qui permet d’agir en cas de catastrophe et une échelle urbaine qui aide à reconnecter les habitants à leur fleuve.

Le projet est public et s’accroche à trois niveaux différents, le deuxième niveau du pont qui est protégé de l’inondation, ensuite la digue qui permet une accessibilité directe ainsi que les deux rives par une passerelle piétonne qui permet la continuité d’un parcours existant des temples. Les berges accueillent différentes activités sportives, un aménagement paysager au bord de l’eau et des bassins qui travaillent avec les différents niveaux d’eau modifiant le paysage, ainsi l’eau inondée devient un rôle dans l’aménagement paysager.

Ce projet fonctionne en deux temps, un temps de non inondation et temps d’inondation. -En temps normal: c’est un centre de prévention et d’éducation. -En temps d’inondation : Le centre vient en aide aux différents services de secours d’urgence, qui utiliseront le

Lieu : Nagoya - Japon // Soutenance avec Caroline Bouchet - Félicitations du jury avec mention exposable Surface : 13 000m2 // Programme : salles de simulation, musée, bibliothèque, conférence, coworking, loisirs, culture maraîchère,bureaux // Membres du jury : Roberto D’Arienzo (directeur de diplôme), Marlène Ghorayeb (présidente de diplôme), Boris Weliachew, Eric Daniel-Lacombe et Pierre Chastel

05


0

75m

03


CONCEPT

STRATÉGIE URBAINE LE LONG DU PONT

0

3km

03


Maquette au 1/500 Dimensions: 1.80 x 1.40m Matériaux: Mousse, liège, kraft, pmma 08


03


03


Plan Berge 0

15

20m

Coupe 0

10m

11


Plan Centre de prévention +10.40 mètres 0

15

20m

Façade Sud 0

10m

12


ESPACE D’URGENCE

13

AXONOMÉTRIE ÉCLATÉE


EN TEMPS DE NON INONDATION

Perspective extérieure

Perspective intérieure

Façade Ouest 14


15


EN TEMPS D’INONDATION

Perspective extérieure

Perspective intérieure

Coupe 16


Maquette au 1/200 Dimensions: 1.20 x 1.20m Matériaux: Mousse, liège, kraft, pmma

03


03


SQUAT URBAIN

Une architecture parasite au service des populations en lutte

Dans cet atelier, l’idée est d’explorer des habitats au sens large pour des communautés marginalisées. Il s’agit de questionner le rôle de l’architecte en tant qu’acteur dans la transformation de ces milieux. La ville de Paris abrite plusieurs espaces inexploités qu’on pourra appeler dents creuses. Celles-ci représentent un grand potentiel dans la ville. L’idée de construire la ville sur la ville pourra être une solution temporaire ou pas de quelques problématiques du siècle. En réaction au besoin du vivre ensemble, le projet squat urbain est une architecture parasite à l’échelle de la ville qui vient coloniser les interstices urbains afin de les réinventer en lieux de création et d’ouverture sur le quartier. Un site en particulier attire mon attention, celui de la rue Denoyez à Belleville.

Ce lieu mythique du quartier accueillera une crèche et des logements sociaux en remplacement des ateliers d’artistes. Il est de question de garder l’esprit culturel du site, relocaliser les ateliers ainsi que le mur d’expression. Les squats d’artistes sont les lieux phares de la culture alternative. Lieux de création et de partage, mais aussi de vie pour les artistes. Le squat est une expérience d’individus qui ont inventé un nouvel espace où le travail collectif et l’ouverture sur les autres sont importants. Par le biais d’un processus collectif, entre la mairie, les architectes,les ingénieurs, les squatteurs et d’autres, une architecture parasite et temporaire, facile à s’approprier pourra s’installer dans la dent creuse à rue Denoyez et offrira une nouvelle perspective à ce

Lieu : Paris - France Laboratoire « Research by design » par Pieter Versteegh - S7 (Master 1) - École Spéciale d’Architecture Programme : Ateliers d’artistes - logements temporaires

19


60 boulevard Garibaldi, 75015 16 rue de la Providence, 75013 97 rue Didot , 75014 8 rue Belleville, 75020 19 rue Denoyez, 75020 169 rue de La Fayette , 75010 3 rue Saint Bruno , 75018 9 rue du Louvre, 75001 60 rue du Louvre, 75002 77 rue Didot , 75014 46 avenue de Saxe, 75007

03


PROCESSUS

ARCHITECTE

MAIRIE

ARCHITECTE

INGÉNIEUR

ARCHITECTE

SQUATTEURS

ARCHITECTE

GSEducationalVersion

ENTREPRISE

21


Perspective extĂŠrieure - 8 rue Belleville, 75020

22


SPEED HACKING

Tissage comme un moyen de se rapprocher

«Le Square Gaston Baty vient d’être rénové et c’est heureux. Les jeux pour enfants sont bienvenus. Mais quel dommage que le square soit parsemé de quelques chaises isolées!» Clara, habitante du quartier

L’idée est de proposer un système de cordages afin de relier les bancs de manière à créer de nouveaux espaces qui peuvent devenir accueillir divers fonctions; mobilier, espace de jeux, de lecture...

Pourquoi hacker le square Gaston Baty?

Ce système de tissage repose sur des structures existantes du site : les chaises, le grillage de clôture du parc.

Il s’agit d’un un lieu très individualiste: les bancs/chaises ne peuvent accueillir qu’une personne, et engendrent le fait que les gens ont pour habitude de venir seuls dans ce parc. Il y a une réelle absence de convivialité et de communication à cause du mobilier et de sa disposition.

Cette structure est facile et rapide à monter/démonter, elle permet également d’avoir différents modèles de tissages et de couleurs. De plus, les habitants du quartier peuvent aussi participer à l’élaboration de ce processus. Pour le symbole fort que celui-ci inspire, celui des liens qui se créent, le système de cordage a été choisi.

Lieu : Paris - France Atelier Sylvie Dugasse - S4 (Licence 3) - École Spéciale d’Architecture Surface: 1035m2 // Programme : Espace de jeux, mobilier urbain

23


03


HACK & PLAY

Habiter autrement la ville

L’idée « Hack and Play, vivre et habiter autrement la ville », consiste à concevoir un bâtiment, un projet architectural qui explore de nouvelles typologies d’habitats avec un ou plusieurs programmes associés et qui répond aux besoins de la ville et de ses habitants. La ville évolue et se transforme constamment. En revanche, l’habitat a peu évolué. Plusieurs questions se posent: Comment pouvons-nous interpréter et donner forme(s) aux états instables de notre existence contemporaine ? Comment habiterons-nous la ville dans 30 ans ou plus? Pour répondre à cette problématique, le site choisi est à 61 rue Buzenval au 20ème arrondissement de Paris. Celuici fait parti des 23 sites du programme « Réinventer Paris » lancé par la ville qui invite à l’innovation tant dans l’architecture que dans les usages.

Il est question aussi de donner de nouvelles interprétations des barres du quartier, en proposant une combinaison dont la silhouette contraste avec le parallélisme des barres et leur horizontalité. L’idée est aussi de réinterroger le modèle de la barre et la maison traditionnelle et en retravaillant les deux formes et leurs qualités spatiales, le logement collectif bénéficie aussi des qualités de l’habitat individuel. La forme de la maison individuelle a été déstructurée selon trame plein / vide . La création des serres en toiture et des jardins d’hivers au rdc dans chaque bloc vient répondre à l’idée d’autosuffisance et à la cohabitation avec la nature. L’intégration de ces deux éléments et la parcellisation ont généré une perspective urbaine et sociale riche ainsi qu’une interaction avec la rue tout en permettant aux habitants de cultiver leurs propres aliments dans un esprit collaboratif.

Lieu : Paris - France Atelier Sylvie Dugasse - S4 (Licence 3) - École Spéciale d’Architecture Surface: 3550m2 // Programme : 30 appartements, serres, marché, restaurant, atelier cuisine et d’apprentissage, jardins d’hiver

25


Perspective extĂŠrieure rue Buzenval

26


R+4

R+2

R+1

RDC

rue Buzenval

27


Le projet veut non seulement apporter un poumon vert à ses habitants mais aussi à l’échelle du quartier. Le paysage urbain est transformé par cette morphologie différente et par les serres visibles. Les habitants découvrent un nouveau paysage depuis chez eux. Ils sont de plus invités à participer au sein du restaurant, de l’atelier de cuisine et du marché afin de promouvoir des produits cultivés sur place.

Façade rue Buzenval

Coupe longitudinale

Bloc 1 Logements

Bloc 2 Logements

Bloc 3 Logements

Activités

28


EXTENSION DE LA GARE NICE-THIERS Concours - Clément Blanchet Architecture

L’opération Nice-Thiers porte sur un réaménagement de l’espace entre le bâtiment voyageurs et la station de tramway avec l’ambition d’amener la gare jusqu’à l’avenue Jean Médecin par la création d’un ensemble immobilier de liaison entre le pôle d’échanges multimodal et l’avenue Jean Médecin, accueillant un cheminement piéton. Un des enjeux majeurs de ce concours est l’articulation avec les quartiers nord afin d’atténuer les ruptures urbaines.

Les volumes abritant le reste du programme génèrent des ondulations tridimensionnelles qui permettent de reconnecter les quartiers Nord à la ville. Sur l’avenue Jean Médecin, l’idée est de mettre à jour le «trompe-l’oeil» niçois, en réinterprétant cet angle stratégique comme réflexion sur la vie urbaine. Ce miroir qui reflète la ville peut aussi devenir une façade numérique et afficher divers messages.

Le projet est une suture intégrant un complexe mixte qui accueille des commerces, hôtels et salle de fitness au cœur de la ville. La gare existante et le nouveau complexe constitueront un réseau continu, ce qui renforcera l’accessibilité et l’attractivité de infrastructure. Les commerces au rez-de-chaussée et l’espace végétal proposé offrent une promenade linéaire dans la continuité du parvis minéral de la gare.

Missions : -Participation à tout le processus de la phase concours -Réalisation de la 3D du site et du projet -Participation aux réunions avec le client et les différents membres de l’équipe -Réalisation de quelques maquettes d’études -Rédaction des comptes rendu de réunions

Lieu : Nice - France Equipe : Bollinger+Grohmann Ingenieure, Alto Step, AIA Studio Environnement, Pena Paysages, WSP, AVEL acoustique Client : Altarea Cogedim // Surface : 11 000m2 // Programme : Hôtels, commerces, salle de fitness Concurrents: Studio Libeskind, Agence Marc Mimram, Agence Duthilleul 29


Perspective extérieure

Maquettes d’études

Croquis du concept

Axonométrie des flux

Maquette finale 1/500

Vue aérienne

Collage

30


PÔLE MÉCANIQUE

Concours - Clément Blanchet Architecture

Le projet Pôle de Mécanique du quartier de l’École polytechnique est issu d’une consultation lancée en 2015 par l’Établissement Public d’Aménagement de Paris Saclay, dans le cadre d’une opération de regroupement de laboratoires de l’ENSTA ParisTech et de l’École polytechnique. Le bâtiment regroupera les laboratoires de recherche dans les domaines de la mécanique des solides, de l’hydrodynamique, de la mécanique des fluides et de la mécanique du vivant. L’objectif est de constituer un pôle de recherche particulièrement attractif et visible au niveau international. Le projet est l’illustration du concept de «poly-technique». C’est le concours de différents types de connaissances, tous emballés dans un système complet et efficace. Il définit un système qui offre une identité collective et combine les unités ou les univers fonctionnels autonomes.

C’est une machine efficace et flexible, où la technique est sublimée. L’idée est de combiner un dispositif architectural (la colonnade servante) regroupant toutes les fonctions techniques dans une infrastructure durable. Les objectifs du projet reflètent l’essence de l’institution acclamée qu’est Polytechnique: flexibilité, efficacité, polyvalence d’utilisation, sérendipité, maintenance et durabilité, taille compacte, évolutivité, diversité et unité. Missions : - Particiation aux différentes tâches liées à la phase concours du projet - Dessin des plans / Maquette d’études et finale -Analyse et recherche selon les différentes thématiques - Participation aux réunions avec les membres de l’équipe

Lieu : Paris-Saclay - France Client : Etablissement public Paris-Saclay // Surface : 7000m2 // Programme : Laboratoires de recherches,bureaux Equipe : Paul Vincent, Olivier Caro, AIA Ingénierie, AIA Studio Environnement, Orythie, Sletec Ingénierie Concurrents: Dominique Perrault Architecte, Pascale Guedot Architecte, Valero Gadan Architectes, Saison Menu Architectes 31


Perspective extérieure

Maquette au 1/500

Maquette concept

Axonométrie éclatée

Plan masse

Collage

Perspective extérieure

32


MERCI


Afaf EL GHAZALI

Profile for Afaf EL GHAZALI

BOOK AFAF EL GHAZALI  

BOOK AFAF EL GHAZALI  

Profile for af090
Advertisement