Rapport d'activité 2012 fourmies

Page 1

ASSOCIATION D’EDUCATION ET DE PREVENTION

Rapport d’activité 2012 LE MOT DU PRESIDENT Sommaire I. Méthode d’intervention

2

II. Le public

3

III. L’équipe

6

IV. Les projets spécifiques

7

Conclusion

A

18

L’année 2012 a été une période de reconstruction et de renforcement de notre association au travers la consolidation du Conseil d’administration, le développement de l’activité des équipes sur les nouveaux territoires de Roubaix et le développement des actions de l’équipe de prévention spécialisée sur Fourmies. Pour le service de Fourmies, 2012 a été une année de grande implication sur le territoire en terme de projet et de partenariat. Le rajeunissement de notre public et la nécessité de trouver des réponses collectives aux problèmes complexes que rencontrent les jeunes nous ont amené à investir prioritairement les thématiques scolaire, insertion professionelle et l’action partenarial. En effet, le service est installé comme un partenaire incontournable auprès des différents acteurs du territoire. Un maillage de notre intervention avec chacun de ces acteurs s’est concretisé et s’est traduit par plusieurs actions partenariales fortes, don't l’action d’animation de proximité en est un résultat. Ces coopérations, nous ont aussi amené à penser la question des moyens pour réaliser les projets sur lesquels nous nous sommes positionnés. C’est ainsi, que pour le service de Fourmies, l’Association s’est engagé dans une demande d’agréement pour l’accueil de quatre jeunes en service civique qui a abouti par une validation par les services de l’Etat en Juin 2012 et l’accueil de Volontaires à partir de Novembre 2012. Ce rapport d’activité 2012 confirme l’investissement de l’équipe sur les quartiers de La Marlière, Trieux et l’Espérance mais aussi des autres quartiers de la ville et des communes avoisinantes. Sur cette année, près de 50 % des jeunes ne resident pas sur les secteurs d’agréement. Cette évolution émergeante en 2009 se confirme et s’explique en partie par le déplacement de population lié à l’ANRU, par le prolongement de nos interventions auprès des élèves et de jeunes ayant fréquenté les colléges Joliot Curie et Léo Lagrange, mais aussi par un investissement autour de problématiques et de projets en partenariat, qui ne peuvent s’arreter à la question des quartiers prioritaires. Ceci se traduit par plusieurs projets dans le cadre du CUCS, et de cooperation internationale. Par ailleurs l’équipe a montré un investissement permanent dans une prise en charge individuelle et collective de qualité. L’éventail de cette activité 2012a tenté de répondre aux besoins des personnes qui ont sollicité l’équipe.

Service prévention spécialisée FOURMIES