Issuu on Google+

Droits

Accès aux droits La situation des droits en Inde et au Népal Même si leurs constitutions respectives garantissent la jouissance des droits fondamentaux à tous les citoyens et l’égalité entre l’homme et la femme, il n’en demeure pas moins que la réalité est toute autre en Inde et au Népal. Ainsi, des centaines de millions de personnes vivent dans une pauvreté extrême et souffrent de privations et disparités dans les domaines des droits essentiels, tel que l’éducation et l’accès aux soins de santé, et sont victimes d’exploitation économique ou d’agressions.

Accent sur les droits Les initiatives suivantes pour renforcer les droits des personnes marginalisées sont mises en place par les partenaires locaux d’AEI : pour garantir les droits des femmes  : amélio··activités ration des conditions de vie de femmes seules ; pro-

grammes pour empêcher et éradiquer la violence domestique ; sensibilisation et lobbying pour les droits des femmes et l’égalité entre femmes et hommes activités pour garantir les droits des enfants : campagnes contre le travail ou le mariage des enfants ; scolarisation des enfants, surtout des filles activités pour garantir les droits des castes inférieures et des peuples indigènes  : campagnes médiatiques, lobbying auprès des fonctionnaires de l’Etat,… information des villageois au sujet des aides gouvernementales et des prêts dont ils peuvent bénéficier ; contrôle du bon fonctionnement des divers programmes gouvernementaux (horticulture, pension pour veuves, retraite, soins de santé, droit de vote,…) ; dialogue avec les autorités locales responsables de la mise en place des

·· ·· ··

programmes gouvernementaux et organisation de formations pour les fonctionnaires en question

SYM – Les peuples indigènes et leur accès aux droits SYM, une organisation partenaire d’AEI dans l’Etat indien du Chhattisgarh, gère un projet dont l’objectif est d’assurer les droits à l’éducation, à la santé et à la subsistance de peuples indigènes habitant 30 villages isolés. Des séances d’information sur la situation légale, les droits des peuples indigènes et les programmes gouvernementaux dont les villageois pourraient bénéficier sont organisées. Les habitants suivent des formations pour apprendre à soumettre leurs requêtes aux autorités locales et à réclamer leurs droits. Parallèlement des efforts de lobbying auprès des  fonctionnaires responsables sont menés.

Ensemble, nous ­ obtenons plus ! Lors d’une récente réunion des habitants de cinq villages du district de Kabirdham, le manque d’accès à l’eau potable fut déploré. Les participants décidèrent de présenter leur requête au fonctionnaire à la tête du district. Lors de leur mission au chef-lieu du district, des représentants des villages interagirent non seulement avec les autorités, mais informèrent également les médias sur la situation dans leurs villages en ce qui concerne l’accès à l’eau potable, la santé, l’éducation et la mise en place de programmes gouvernementaux. Finalement des pompes à eau furent installées dans deux villages ainsi que dans l’enceinte d’une école primaire. Ce succès motive les communautés à continuer leur lutte pour le respect de leurs droits.

AEI finance pour l’heure plusieurs projets dans le domaine des droits en Inde et au Népal. Si vous voulez les soutenir, merci de faire un don sur le compte CCPLLULL IBAN LU03 1111 0367 5084 0000 avec la mention “droits”. Vos dons à AEI sont déductibles des impôts.

www.aei.lu


Fiche3 fr