Page 1

Portfolio

année 2011 - 2012

Célyne Parizel


Projet Opéra Vertical Bibliothèque Nationale de France Avec Guillaume Brame, Grégoire Delzongle et Etienne Macquet

Janvier - Avril 2012

Workshop La Palissade de Richelieu

Mai 2012

Bâche à partir d’une affiche de l’IMA

Octobre - Décembre 2012

Photographie sur le site de la BNF

Février 2012

Mouvement d’après cours de chorégraphie

Janvier 2012

Video Avec Rhéa Bachoffner

Février 2012

Morphostructure - Prothèse Avec Rhéa Bachoffner

Janvier 2012


Sommaire

Typographie Les formes des lettres

Novembre 2011

Peinture

Octobre - Janvier 2012

Sculpture

FĂŠvrier - Avril 2012


Projet Opéra Vertical Bibliothèque Nationale de France


La BNF a sa vie intérieure propre et dont la grande partie est ignorée du public. Le projet propose de mettre en valeur cette vie tout en la fantasmant, la mettant à portée du spectateur à travers des scènes choisies et révélées sous la forme d’ombres chinoises sur toute la façade. L’importance de cette interactivité permet au public d’approcher différemment la structure de la BNF et, par une forme de jeu, de se rapprocher de la vie intérieure et privée qui n’est révélée que par la lumière mais qui ne s’arrête pas The BNF has its own inner life, which is mostly ignored by the public. The project proposes to develop this life while fantasizing, putting it within reach of the viewer through the scenes chosen and revealed in the form of shadows across the facade. The importance of the interaction, between those who are on the floor and the façade, allows the public to approach differently the structure of the BNF, and, in a form of game, to get closer to the inner and private life which is revealed only by light but that never really stops.


Implantation dans la faรงade


Ces scènes se déroulent en permanence mais ne sont révélées au public que lorsqu’elles se trouvent allumées. Un clavier est positionné au sol sous la forme de plusieurs carrés de deux mètres par deux mètres. Il est visible des acteurs se trouvant dans les scènes de la façade. These scenes occur continuously but are only shown to the public when they are lit. A keyboard is placed on the ground in the form of several squares of two by two meters. It can be seen to actors located in the scenes of the facade.

Implantation dans la façade


Plan de l’installation du clavier par rapport à la tour des Lois

Touche du clavier

20 m

Un objet communiquant lumineux est placé d’un carré à l’autre par une personne du public et permet ainsi d’identifier la touche du clavier activée et provoque le processus de l’illumination de la scène correspondant à la touche. L’enchaînement des scènes est au libre choix de la personne qui crée ainsi son propre parcours dans la façade. A light that communicate one square with another is placed by a member of the public. Thus makes it possible to identify the keyboard key activated and causes the process of illumination of the scene corresponding to that key. The sequence of scenes is at the discretion of the person who creates by this way his own story in the facade.


Objet communiquant lumineux

Touche du clavier


Ci-dessus, prototype de l’objet lumineux communiquant Ci-contre, prototype de nuit sur les lieux. Above, prototype of the communicating light object Opposite picture, prototype at night.


C

Typographie Les formes des lettres


La consigne était de choisir une typographie et de couper les formes pour atteindre le seuil de lisibilité de nos nom et prénom. Il fallait donc choisir la typographie en fonction de la forme des lettres composant notre nom mais aussi, lors des découpes, conserver un équilibre dans la lecture des mots et l’enchaînement des lettres. We had to choose a typeface and cut its shapes to reach the threshold of readability while spelling out our first and last name. It was therefore necessary to choose the font depending on the shape of the letters from our name but also to keep a balance in reading the words and the sequence of letters.


celyne parizel


Workshop La Palissade de Richelieu


Un intermédiaire entre l’écriture d’imprimerie et l’écriture manuscrite permet de jouer sur les formes et contre-formes. La ligne est utilisée comme une direction, une carte et une ponctuation de la façade dans le prolongement de la palissade. Il s’agit d’intégrer les travaux et la BNF dans leur environnement. Les formes se découperaient par intervalles dans la tôle afin de créer de nouvelles lectures possibles de la palissade. An intermediary between writing printing and manuscript writing allows us to play with shapes and counterforms. The line is used as a direction, a map and punctuation of the facade as an extension of the palisade. The aim is to integrate the works and the BNF into their environment. The forms would be cut at irregular intervals in the sheet metal to create new possible readings of the palisade.


Bâche à partir d’une affiche de l’IMA


Le projet se propose de jouer avec les motifs rectilignes de la bâche en lui imposant des formes courbes. Placés sur plusieurs épaisseurs, ces pendants forment un pénétrables, permettant d’entrer littéralement dans l’image qui à l’origine, n’était accessible qu’à l’œil. The project proposes to play with the straight patterns of the tarp by imposing curved shapes. Placed on several layers, these rows form a penetrable, for entering literally in the image that originally was only available to the eye.


Photographie sur le site de la BNF


Dans le cadre du projet pour la BNF site François Mitterrand, le cours s’est déroulé sur place. Les consignes étaient de parvenir à saisir le lieu, ses jeux de lignes, ses contrastes, ses niveaux ainsi que ses rapports à son environnement. As part of the project for the BNF, at the François Mitterrand site, the course was held on site. The instructions were sent to capture the atmosphere of the place, its plays of lines, its contrasts, its levels and its relationship to its environment.


Mouvement d’après cours de chorégraphie


Suite à la venue d’un chorégraphe, un cours de mouvement a été effectué visant à modifier la perception de notre corps et en parallèle, interroger notre manière de noter le mouvement. Les pages suivantes montrent les différentes pistes amorcées pour répondre à cette exigence. Les questions formées sont : que retenir du mouvement ? Comment attribuer un équivalent fixe à quelque chose d’éphémère? Quels moyens sont à dispositions? Following the arrival of a choreographer, we had a movement course the aim of which was to change the perception of our body and in parallel, question our way of noting the movement. The following pages show the different tracks initiated to meet this requirement. The questions formed are: what do we remember of the movement? How to assign a fixed equivalent to something ephemeral? What means are provided?


Morphostructure Prothèse


Le sujet nous faisait réfléchir sur le prolongement du corps. Ici, il s’est agi de visualiser le prolongement d’un mouvement particulier du corps à travers un déploiement sur le principe de l’éventail et qui provoquerait une suite de réactions sur les modules proches. The subject made us think about the extension of the body. Here, it concerns the extension of a particular movement of the body through a deployment on the principle of the fan and which would cause a sequence of reactions on modules in proximity.


Peinture


Sculpture


Travaux réalisés à l’EnsAD année 2011 - 2012

Première année, Groupe4

Portfolio 2011-2012  

Réalisé en première année à l'EnsAD

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you