Page 1

Prière Pour tous ceux qui te donnent...

Pour tous ceux qui te donnent un visage, Seigneur Jésus, en répandant ton amour dans le monde, loué sois-tu!

Pour tous ceux qui te donnent des mains, Seigneur Jésus, en faisant le bien à l'égard de leurs frères, loué sois-tu!

Pour tous ceux qui te donnent une bouche, Seigneur Jésus, en prenant la défense du faible et de l'opprimé, loué sois-tu!

Pour tous ceux qui te donnent des yeux, Seigneur Jésus, en admirant chaque parcelle d'amour dans le cœur de la personne, loué sois-tu!

Pour tous ceux qui te donnent un cœur, Seigneur Jésus, en préférant les pauvres aux riches, les faibles aux puissants, loué sois-tu!

Pour tous ceux qui donnent à ta pauvreté, Seigneur Jésus, le visage de l'espérance du Royaume, loué sois-tu!

B ENSEMBLE R O R U Y R D E S

Pour tous ceux qui te révèlent simplement par ce qu'ils sont, Seigneur Jésus, parce qu'ils reflètent ta beauté dans leur vie, loué sois-tu!

« Ensemble » n°175 – Mars 2012 HOSPITALITE DU BERRY


Agenda

« Ensemble » -Hospitalité du Berry Siège : Archevêché, av. 95ème de ligne 18000 Bourges

Journée des malades

Gérant : Olivier CROUZET 92, rue des Fusillés ; 45 240 Marcilly-en-Villette Tél. : 02 38 76 11 74

Assemblée Générale

à La Châtre le 29 avril.

Rédaction : Adrien DELAPORTE 9, rue des renforts ; 31 000 Toulouse

Le 18 mars à Bourges Messe à la cathédrale

Contact : Jean-Marie LANGLOIS 02.54.48.09.21

Tél. : 06 73 58 76 88 ; Mail : dp_adrien@yahoo.fr e-mail de l’Hospitalité du Berry : hospitalité_du_berry@yahoo.fr

(voir inscription et convocation ci-joints)

Responsables de zones Argenton-sur-Creuse Edith VANNIER

La Maison Rouge RN151 – 36 800 Chasseneuil Tél. : 02 54 47 94 85

11ème Rencontre des jeunes hospitaliers francophones

Bourges/Vierzon/St. Amand-Montrond Mathieu DECHAUDAT 43, rue Jean Boucher - 18000 Bourges dechaudat-van-huffel@wanadoo.fr Tél. : 02 48 70 07 47 Châteauroux Solange CROIX solangecroix@orange.fr

Chemin de Loges – 36 290 Saulnay Tél. : 02 54 38 54 46

Ecueille/Valençay Sylvie BOURDEIX bourdeix.d@aliceadsl.fr

Muzeaux – 36 600 Valençay Tél. : 02 54 05 11 61

Issoudun Nelly LECOLIER La Châtre Jean Marie LANGLOIS jean-marie.langlois0895@orange.fr Sancerre Agnès PLANCHON agplanchon@orange.fr

L΄Hospitalité du Berry organise les Biennales qui se dérouleront à Bourges du 26 au 28 Mai.

26, Beaumont – 36 400 Briantes Tél. : 02 54 48 09 21

Le Paradis – 18 300 Sancerre Tél. : 02 48 54 39 44

à Neuvy St Sépulchre le 9 avril Contact : Claudie LANGLOIS 02.54.48.09.21

(voir coupon ci-joint) «

75, rue St. Martin – 36 100 Issoudun Tél. : 02 54 21 76 62

Pèlerinage du Précieux Sang

Ensemble » c’est aussi

vous, alors envoyer vos réactions, témoignages, photos, articles à : Adrien DELAPORTE 9, rue des renforts 31000 Toulouse dp_adrien@yahoo.fr

Pèlerinage Diocésain à Lourdes Du 21 au 26 août 2012. Parlez en autour de vous!

20


Le saviez-vous ?

Edito

La basilique Notre Dame du Rosaire ½ :

SOMMAIRE

Bourges 2012 : ayons à cœur de s΄engager !................................... 1

En plein cœur des Sanctuaires, la basilique Notre-Dame-du-Rosaire a été conçue comme piédestal de la basilique de l'Immaculée Conception (ou Basilique Supérieure). Cet ensemble est positionné au dessus de la grotte.

La façade de la Basilique du Rosaire agrémentée d'arcades taillées dans la pierre de Lourdes sert de support pour les escaliers accédant aux parvis de la Basilique Supérieure. Son style intérieur est roman-byzantin. Dans les grandes lignes le bâtiment est roman avec ses pierres et ses mosaïques vénitiennes mais les coupoles et les chapelles sont de tradition byzantine. La basilique peut accueillir jusqu'à 1500 fidèles dans ses 2000 m².

Elle forme une croix grecque : la nef centrale est coupée par deux transepts. Autour de ces deux bras, de la coupole centrale et du chœur, les 15 chapelles recouvertes de mosaïques représentants les quinze Mystères du Rosaire (mystères de joyeux, mystères douloureux et mystères glorieux).

Actualité 3 3

Le père Michel HAYES, chapelain de Benoit XVI :………………. Une exposition sur la Bible à travers le monde :…………..……..

Vie de l’Hospitalité Concours de tarot :.................................................................................... 2012 : nous y voilà ! …………………………………………………… Galette de l’Hospitalité :……………………..…………………........ L’Hospitalité du Berry bouge dans le Boischaut Sud :……………..

4 5 6 6

Thème Qu’est ce que Bernadette nous apprend sur le chapelet ?............. 8 Comment commencer la récitation du chapelet ?.......................... 10

Aumônerie Lourdes : une ouverture vers la jeunesse :….……………....……… 12

Vie à Lourdes Le projet Siloé :……………………………………………………….. 150e anniversaire de la reconnaissance des apparitions :…….. L΄équipe paralympique de rugby sélectionnée aux J.O. :……...

14 15 15

Vie d’un Saint

Ces

chapelles de 104 m² sont regroupées par 5 et représentent

chacune un tableau de la vie du Christ. Les autels en marbre ornés de cuivres, émaux, cabochons et bronze décorent chacune des chapelles. Malgré qu'elles aient été créées par plusieurs artistes, elles forment un ensemble harmonieux.

16

Divertissement …………………………..………………...……...… 17 Vie des familles .......................................................................... 18 Le saviez-vous ?

(suite dans le prochain bulletin) 19

Saint Sébastien :…………………...………………………..………..

La basilique Notre Dame du Rosaire ½ :...............................................19 François POUENAT

Agenda ...……………………………………………………….……... 20


Edito

Naissances :

Bourges 2012 : ayons à cœur de s΄engager !

Nous voici arrivés à 3mois de la rencontre des jeunes hospitaliers, dite biennale, dont vous entendez parler depuis presque 4 ans.

Pour

Vie des familles

Avec deux semaines et demie d'avance, Marie Thérèse et Jean Baptiste sont comblés de joie par la venue de Gauthier, né le jeudi 22 Décembre 2011 à 21h46. Bienvenue à Gauthier et félicitation aux parents !

rappel, cette rencontre

se déroulera le week-end de la Pentecôte (26, 27, 28 mai 2012) à Bourges sous le thème « Ayons à cœur de s’engager ». Nous avons choisi ce thème afin de faire grandir chez chaque participant la valeur de l’engagement. Ce thème doit amener chacun à prendre conscience de qui il est et de la liberté que procure l’engagement.

Comme

titre si bien notre bulletin : Ensemble, Lourdes, Berry. Nous

sommes ensemble, à Lourdes et dans le Berry. Chers hospitaliers, quel que soit votre âge, rejoignez nous pour partager ensemble ce « moment fort qui est une expérience à vivre » comme le témoignait un jeune bayonnais de … 62 ans.

Sépulcres : Jacqueline AUCOUTURIER Georges BOUTHEON Monique CHAUMETTE, est décédée le 24 Décembre 2011. Sylviane MARTIN nous a quitté le 30 Novembre 2011. "La mort s΄ouvre sur la résurrection. Elle est un nouveau commencement, pour toi, pour nous, pour tous."

1

18


Divertissement

Edito

FUBUKI : placez les chiffres verts dans la grille de façon à obtenir, par additions successives le résultat indiqué en blanc sur fond bleu en tête de chaque ligne et de chaque colonne.

1–2–3–4–6-8 17 10 12

15

13

c’est aussi ce qui la caractérise. Nous avons besoin de vous jeunes et anciens : pour l’accueil et les repas de nos invités, pour les guider dans la ville de Bourges, pour partager la veillée du samedi 27 mai à la cathédrale, pour partager sur l’engagement et pour prier avec eux.

Si toutefois votre condition physique ou votre disponibilité ne vous

5

permettent pas de venir sur le week-end, je vous recommande de venir nous rejoindre à la cathédrale le dimanche 27 mai à 11h pour la messe dominicale. Tous les consacrés présents seront invités à renouveler leur acte de consécration, auprès de Marie et Bernadette, devant notre Archevêque, devant le diocèse et devant les jeunes venant de toute la France.

7

23

La force de notre hospitalité est son action intergénérationnelle et

9

.

Correction :

Charades :

17

15

13

10 12

5 4

2 7

3 1

23

8

6

9

Chers jeunes, venez profiter de cette rencontre à domicile. Chers anciens, venez partager ces moments forts. Ayons à cœur de s’engager ! Pierre Louis DELCHER

Mon premier est un oiseau bavard. Mon second est une note de musique. Mon troisième se trouve au milieu du visage. Mon tout est un massif montagneux. Réponse : les Pyrénées

Mon premier est la deuxième note de la gamme. Mon deuxième sert pour écrire au tableau. Mon troisième est la première lettre de l'alphabet. En faisant mon quatrième nous risquons de nous couper les doigts. Mon tout est attendu avec impatience par les enfants à l'école. Réponse : la récréation

17

2


Vie d’un Saint

Actualité Le père Michel HAYES, chapelain de Benoit XVI :

Chapelain de sa sainteté. Tel est le nouveau titre que porte le curé de la paroisse de Saint-Tropez, le père Michel Hayes. Désormais, on ne lui dira plus « bonjour père », mais « Bonjour monseigneur ».

Saint Sébastien :

Saint

siècle. Il serait né à Narbonne puis élevé à Milan.

Sébastien

Une exposition sur la Bible à travers le monde :

En février 2010, une exposition sur la Bible, réalisée par l'Alliance biblique française, avait été présentée au siège de l'Unesco à Paris. Celle-ci est actuellement à la Bastide après avoir parcourue 20 000 kilomètres.

Cette exposition se veut accessible à un large public. À travers une scénographie originale qui se déroule sur 400 mètres carrés, cette présentation permet de découvrir les diverses facettes de la Bible d'un point de vue culturel, littéraire et historique. Elle se veut interactive grâce à des ressources multimédias importantes. Des ouvrages anciens, des pièces archéologiques s'ajoutent à des dispositifs pédagogiques très contemporains, pour composer un espace contenant six modules thématiques. 3

est pris en affection à Rome par les

empereurs Dioclétien et Maximien Hercule qui le nomment capitaine de la garde prétorienne, ignorant qu'il est chrétien. On rapporte qu’il encouragea dans leur foi et au glorieux martyre deux prisonniers chrétiens, les frères Marc et Marcellin, alors que leur famille les implorait de renoncer au Christ. En rendant miraculeusement la parole à une femme, Zoé, il convertit aussitôt 77 personnes présentes.

La décision pontificale a été rendue publique le 9 janvier dernier, par l'évêque du diocèse, Mgr Dominique Rey, lors de la présentation de ses vœux au séminaire de la Castille, près de Toulon, devant tous les prêtres du diocèse : « Cette distinction, qui l'agrège de manière honorifique à la famille pontificale et fait de lui un "monseigneur", est une reconnaissance du Saint-Père de l'Eglise pour son parcours et ses efforts incessants qu'il déploie pour l'unité, la croissance et le service de l'Eglise».

Sébastien est un saint martyr romain du début du IVème

En l'apprenant, Dioclétien reprocha à Sébastien sa traîtrise et donna à ses soldats l'ordre de l'exécuter en le transperçant de flèches. « Et les archers le frappèrent jusqu'à ce qu'il soit recouvert de flèches comme un hérisson est couvert d'épines ». Selon la légende, les archers, qui avaient beaucoup d'estime pour leur chef, auraient évité de viser le cœur, si bien que Sébastien ne succomba pas à ses blessures. Soigné par une jeune veuve nommée Irène, rapidement rétabli, il se rendit auprès de l'empereur pour lui reprocher sa cruauté à l'égard des chrétiens. Dioclétien le fit alors rouer de coups jusqu'à la mort et ordonna que son corps soit jeté dans les égouts de Rome (Cloaca Maxima). Guidés par une vision de sainte Lucine, les chrétiens purent cependant retrouver son corps et l'ensevelirent auprès des ossements des apôtres Pierre et Paul.

Saint

Sébastien est le patron des archers. Il est aussi invoqué

depuis plusieurs siècles pour lutter contre la peste. Dès lors, il est protecteur contre les épidémies en général. Il est le troisième saint patron de Rome, avec Pierre et Paul. 16


Vie à Lourdes Entre

Vie de l’Hospitalité

le souhaitable et le possible, nous pensons avoir trouvé un

emplacement qui sera encore meilleur
que celui auquel nous avions primitivement pensé. En face de la Grotte, en remontant sur la
pente limitée par le jardin du Carmel. La chapelle de l’adoration fera un lieu idéal pour l’action de grâce, après
avoir bu, s’être lavé ou s’être baigné « à la fontaine ». Extrait du communiqué de presse du 18 janvier 2012
 
 de Mgr Jacques Perrier, évêque de Tarbes et Lourdes.

150e anniversaire de la reconnaissance des apparitions :

Le 18 janvier 1862, Mgr Laurence, l'évêque de Tarbes reconnaissait officiellement l'authenticité des apparitions de la Vierge Marie à Bernadette Soubirous survenues dans la Grotte de Lourdes au cours de l'année 1858. 150 ans plus tard, jour pour jour, le successeur de Mgr Laurence, Mgr Jacques Perrier, a célébré une messe anniversaire. Dans son homélie, il a invité l'assemblée à contempler les vitraux de la basilique de l'Immaculée Conception, véritable catéchèse de verre et de lumière.

L΄équipe paralympique de rugby sélectionnée aux J.O. :

L΄équipe

de France de rugby fauteuil est sélectionnée aux Jeux

Olympiques de Londres en 2012. Cette équipe était présente lors du Rassemblement International des Sportifs, rendez-vous annuel des sportifs handicapés à Lourdes.

Concours de tarot :

Le 4 décembre à Bourges, pour sa 2ème édition, 28 joueurs de tarot se sont retrouvés pour participer au concours organisé par la zone de Bourges de l’hospitalité.

Nous

avons été aidés cette année pour la préparation par une

personne extérieure à l’association, Mme Jocelyne MATON que je remercie chaleureusement.

Ce fut un moment très sympathique, entouré d’une équipe crêperie qui a charmé tous les participants.

Cette

manifestation,

outre

son

aspect convivial, a également été l’occasion de faire connaitre l’hospitalité à des non adhérents (près de 20 joueurs étaient extérieurs à l’association). Un nouveau concours a été plébiscité par les joueurs ! Pierre-Louis DELCHER

Bravo et bonne chance à eux ! Extrait du Journal du pèlerin 15

4


Vie de l’Hospitalité

Vie à Lourdes

2012 : nous y voilà !

Le projet Siloé :

Depuis le temps que vous en entendez parler, nous y sommes, enfin

En juillet 2009, les Sanctuaires annonçaient le « Projet Siloé ». Il ne

presque ! Les Biennales du Berry rassembleront bientôt les Jeunes Hospitaliers Francophones durant le week-end de Pentecôte. Cet événement ne pourra se réaliser sans l’implication de chacun ! C΄est une occasion unique qui s΄offre à nous, il faut la saisir et faire en sorte que ce week-end reste gravé dans le cœur des hospitaliers qui viendront à Bourges, ainsi que dans le nôtre.

s’agira pas seulement de transférer les piscines pour assurer une meilleure préparation des pèlerins et une plus grande discrétion dans la réalisation du bain aux piscines. Nous voulons aussi revenir au message primitif de la Vierge : « Allez boire à la fontaine et vous y laver ». Or, aujourd’hui, il est possible de boire ou de se baigner, en deux lieux différents, mais pas de se laver. « Siloé » doit donc permettre, selon le désir de chacun, de boire, de se laver ou de se baigner. Depuis deux ans, des groupes de travail ont précisé l’intuition. Des études ont été menées pour choisir un emplacement inatteignable par la «crue millénaire».

Vous trouverez ci-joint le programme détaillé de la rencontre, avec les horaires et les lieux des activités. Que ce soit sur le plan logistique, spirituel ou de l’animation, nous aurons besoin de vous, et ce quelque soit votre condition physique.

Nous

A Bourges, en 2012 …

A l’automne 2011, un avis a été publié, demandant aux architectes

… ayons à cœur de s’engager !

vous demandons donc de bien vouloir compléter le coupon

accompagnant le programme et de le renvoyer à Elodie avant le 31 mars. N΄hésitez pas à nous contacter !

Le thème des Biennales étant "ayons à cœur de s’engager", nous vous invitons à renouveler votre consécration lors de la messe de la Pentecôte qui aura lieu à la Cathédrale St Etienne de Bourges à 11h.

intéressés de se faire connaître. Vingt-huit dossiers, nous ont été envoyés. Cinq agences ont été sélectionnées pour travailler, chacune pour son compte, à une esquisse de proposition. Le choix entre les cinq propositions sera effectué à la fin du mois d’avril. La composition du jury sera publiée en temps utile. Il ne faut pas s’attendre à une réalisation avant 2014-2015.



Pour progresser nous avons mis en place quatre groupes de travail:
 • pastorale et catéchèse : Siloé dans le Message de Lourdes • les parcours proposés aux personnes, selon leurs motivations • programmation des étapes, études techniques et chiffrage • récolte d’idées et de suggestions, préalable à tout appel à candidatures d’architectes.

Adrien DELAPORTE

5

14


Vie de l’Hospitalité

Aumônerie Galette de l’Hospitalité :

Ensuite c’est une leçon de foi. J’ai réellement découvert que c’est

Le 15 janvier dernier, plus de 90 personnes sont venues partager la

dans les petits gestes que se transmet un merveilleux mystère qu’est l’Amour de Dieu. A travers les moments passés avec les malades, du matin jusqu’au soir, dans tout ce que l’on fait, Dieu est au milieu de nous et nous accompagne dans chacun de nos gestes, un sourire, un baiser, une main serrée, une aide à faire telle ou telle chose…

galette des rois à Issoudun. ce repas partagé fut le temps de retrouvailles et de bons moments de convivialité. Un temps de fraternité pour bien démarrer l’année et se souhaiter les meilleurs vœux de santé!

Enfin je crois que Marie nous envoie la force pour porter ces malades

La

jusqu'à elle. Mais c’est étonnant, car, si nous sommes tous tourner vers eux, ils nous font progresser en beaucoup de choses, et je crois que l’orgueil en prend un coup car pour regarder la misère, la souffrance, il faut avoir un cœur humble, et Marie nous forge ce cœur pour accueillir Jésus et donc les malades. Anne

démentie et l’accueil des Issoldunois irréprochable. Un beau moment !

qualité de l’organisation propre à Nelly LECOLIER ne fut pas

Pierre-Louis DELCHER

L’Hospitalité du Berry bouge dans le Boischaut Sud :

Il y a longtemps qu’Agnès me posait la question à savoir, pourquoi je n’irais pas en pèlerinage à Lourdes. Elle insista particulièrement cette année mais partir en tant que pèlerin, ce n’était pas trop « mon truc ».

Mais, début juillet, Michel, hospitalier depuis sept ans, m’a posé la même question en m’expliquant que je pouvais participer au pèlerinage en faisant parti de l’Hospitalité du Berry, c'est-à-dire que je devrais m’occuper des malades et leur apporter mon soutien pendant cinq jours. Cela me paraissait plus être dans ma façon de voir les choses. Ce compromis m’a séduit et j’ai donné tout de suite mon accord sans savoir exactement en quoi cela consistai.

J’ai été choisi pour m’occuper des malades à la salle à manger, c'est13

à-dire lors du petit déjeuner et des deux repas. Ce n’est pas un travail de tout repos mais comme je voulais rendre service, je m’y suis donné à fond. L’ambiance était excellente…! 6


Vie de l’Hospitalité

Aumônerie Lourdes : une ouverture vers la jeunesse :

Notre emploi du temps était très minuté, aussi il ne fallait pas boiter pour pouvoir le suivre. Bien que nos horaires soient décalés, nous y arrivions quand même. Nous devions véhiculer les malades dans tous les lieux et processions prévus au programme.

Nous sommes revenus lundi soir fatigués, mais fiers d’avoir accompli notre tâche tout en ayant fait notre pèlerinage tel que nous l’avions accepté.

Pendant

Depuis

mais je ne voulais pas y aller en tant que pèlerin. A la fin de la messe du 15 aout, suite à l’annonce de Mr Mannequin, je me suis dit oui c’est ça, je veux être hospitalière. Je ne savais pas vraiment comment ça allait se passer mais je savais que j’allais pouvoir donner un peu d’amour et de joie aux malades, servir à quelque chose, et oublier un peu la vie quotidienne.

Dans

ces cinq jours,

quelques temps, je ressentais le besoin d’aller à lourdes,

le train, après avoir écouté le témoignage de quelques

anciennes hospitalières, je ne comprenais pas ce qui leur donnait envie de retourner chaque année avec autant de motivation… et bien je pense qu’après la première journée passée à lourdes, malgré la fatigue, j’avais encore faim de donner encore et encore aux malades…je me suis endormie comblée de la tête aux pieds et impatiente d’être à demain. Ces malades sont très attachants et plus les jours passent, plus les malades deviennent nos papis et nos mamies, nos amis…. Et nous formons une grande famille.

j’étais dans une bulle totalement déconnecté de ce qui pouvait se passer dans le monde, ce qui nous permettait d’être beaucoup plus près des malades et de se regarder au plus profond de nous-mêmes et essayer d’avancer dans la recherche de la Foi.

Ce pèlerinage a été vraiment 4 jours remplis de grâces.

Même fatigué, on ne s’est jamais arrêté, car nous savions qu’il ne

C’est

fallait pas fléchir pour effectuer la tâche que l’on avait choisie. Les contacts avec les autres membres de l’Hospitalité étaient excellents et chacun faisait le maximum dans son domaine.

étant le service en chambre, j’ai pu partager au plus près des malades, leurs souffrances, créer des relations, les écouter leur apporter de l’amour, car même les personnes qui ne parlent pas ou ne voient pas, ou ne marchent pas ont le droit d’avoir le même respect que les autres et surtout de bénéficier autant d’amour et d’attention qu’une autre personne, parce que qui sait si dans 40 ans on ne sera pas à leur place, donc ce qui nous a porté c’est « fais aux autres ce que tu aimerais que les autres te fassent à toi…. » 12

Mon

seul regret c’est d’avoir commencé aussi tard dans ma vie,

j’espère tenir le coup l’année prochaine car j’ai déjà signé pour 2012. 7

Jean Claude

tout d’abord une prise de conscience énorme, mon service


Thème

Thème

Avec le grand apôtre du Rosaire au XIXème siècle, Bartolo Longo, il

Qu’est ce que Bernadette nous apprend sur le chapelet ?

nous propose d’y voir la chaîne qui nous relie à Dieu et qui nous relie les uns aux autres. Chaque grain pourrait représenter un de ces innombrables frères ou sœurs avec lesquels nous formons l’humanité.

Le

A l’extrémité de la chaîne, la croix du Seigneur est la griffe chrétienne du chapelet. Le pèlerin de Lourdes se rappellera que c’est la Vierge Marie elle-même qui permit à Bernadette de faire le signe de croix. Bernadette retiendra cet instant : tous ceux qui, par la suite, la verront faire le signe de croix en seront bouleversés. Il est bon de dire le Credo qui nous relie à toutes les époques et à tous les autres chrétiens. Au cœur du Credo, nous rappelons les « mystères » du Christ que nous méditerons pendant les dizaines du chapelet.

L’usage

veut aussi que la première dizaine soit précédée par un

Pater Noster, trois Ave Maria et un Gloria. En nous recommandant d’agir ainsi, l’Eglise prend soi de nous acheminer progressivement vers la prière du Rosaire proprement dite. Le Pater Noster qui, lui aussi, est une prière œcuménique, nous rappelle que toute prière est ultimement adressée au Père, comme la prière eucharistique ellemême. Les trois Ave Maria et le Gloria sont en l’honneur de la Trinité : Marie est la Servante et la Fille du Seigneur ; la Mère du Verbe qui s’est fait chair ; le Temple de l’Esprit Saint. Comme Elisabeth de la Trinité, Marie aurait pu dire : « Ô mon Dieu, Trinité que j’adore ! »

Le Gloria peut avoir été ajouté pour que le Rosaire ressemble le plus possible à l’office des moines : depuis le IIIème ou IVème siècle, chaque psaume se terminait par un Gloria. Quant aux trois Ave Maria, ils peuvent aussi renvoyer aux vertus théologales que sont la foi, l’espérance et la charité. Extrait de Lourdes Magazine n185. 11

11 février, Bernadette tire son chapelet de sa poche pour se

signer avec la croix qui se trouve à l’extrémité. Elle dément avoir ensuite récité un Rosaire entier : « Il est inexact que lors de la première apparition, je sois restée une heure devant la vision. Je n’ai eu que le temps de dire un seul chapelet. Je ne savais que mon chapelet. » Savoir son chapelet, c’est-à-dire le Credo, le Pater Noster et l’Ave Maria : ses déclarations à cet égard sont claires.

Chaque fois que Bernadette vint à la Grotte, elle récité son chapelet. La Dame égrainait le sein, mais se lèvres ne remuaient que pour le Gloria Patri. L’histoire de Banneux, en 1933, ressemble à celle de Lourdes que de nombreux traits. Lors de la première apparition, la mère de Mariette pense que sa fille a vu une sorcière. Mais Mariette est bien convaincue de contraire et elle tire, elle aussi, de sa poche un chapelet qu’elle avait trouvé quelques jours auparavant sur la route. Tous les soirs suivants, vers sept heures, elle attend la Dame en priant le chapelet. Et quand Marie conduit Mariette à la source, elles s’arrêtent toutes deux à plusieurs reprises pour dire des Ave Maria.

Tout au long de sa vie, Bernadette devenue Sœur Marie-Bernard continuera de dire son chapelet, suscitant l’admiration de ceux qui la voyaient en prière. Bernadette impressionne, voire convertit, par ses attitudes : les rares fois où elle est forcée de refaire le geste de la Vierge au moment où elle donne son nom « Je suis l’Immaculée Conception », quand elle se signe, quand elle adore le Saint Sacrement et quand elle prie le chapelet.

Ces

quatre formes de la prière sont profondément liées dans

l’expérience de Bernadette et dans la foi catholique. 8


Thème Une sœur, arrivée à Nevers un an après Bernadette, témoigne : « La

Bernadette ne manquait

Sainte Eucharistie était la respiration de l’âme de la vénérable. Dans la communion, son visage semblait se transfigurer… Elle visait le Très Saint Sacrement le plus souvent possible… Je l’ai vue en adoration devant le Saint Sacrement. Elle était, comme pendant la récitation du chapelet, immobile et les yeux fermés ».

pas d’humour. Elle s’en servait éventuellement pour la correction fraternelle. Sœur Stanislas s’en souvient : « Un jour, Sœur Stanislas lui dit en lui montrant son chapelet :

Le

rapprochement entre l’Eucharistie et le chapelet est très

intéressant, car Bernadette avait obtenu, à Lourdes déjà et plus encore à Nevers, la permission de communier très souvent. Un jour sur deux environ, ce qui était exceptionnel à l’époque. Le chapelet ne lui donc pas servi de substitut à l’Eucharistie.

Que

« D’où vient que mon chapelet se rouille ? » Ma chère sœur MarieBernard lui répondit avec un sourire spirituel : « Ma bonne amie, il se rouille parce que vous ne le dites pas assez souvent. » »

Bernadette soit restée fidèle au chapelet est d’autant plus

remarquable qu’elle avait reçu de la Vierge une prière pour elle toute seule, qu’elle récitait chaque jour et qu’elle ne voulu révéler à personne. Elle, qui avait connu une révélation exceptionnelle, continuait de prier avec les mots du plus grand nombre, et de la gamine qu’elle était quand elle garder les moutons à Bartrès. Ce qu’elle aimait bien parce que, justement, elle avait tout loisir de dire son chapelet.

Dans l’Ave Maria, Bernadette insistait sur les « pauvres pécheurs ». La Vierge l’avait invitée à la pénitence et à « prier Dieu pour la conversion des pécheurs ». Ce fut un axe majeur de la spiritualité de Bernadette : offrir sa vie pour la conversion des pêcheurs. Pourtant, elle n’était pas obsédée par le péché. Elle se comprenait elle-même parmi les pécheurs, tout en excluant le scrupule. Comme toutes les sœurs de sa congrégation, elle mourra en s’appliquant à elle-même les derniers mots de l’Ave Maria : « Priez pour moi pauvre pécheresse ». 9

Thème

Comment commencer la récitation du chapelet ?

Le Chapelet est une prière. Comme pour toute prière, il faut soigner l’entrée. Autre est la situation de celui qui dira le chapelet dans le métro ou en marchant dans la rue. Autre, celle de la famille ou du groupe réuni à quelques-uns. Autre la récitation du chapelet à Lourdes devant la Grotte à 15h30 ou le soir pendant la procession mariale. Dans tous les, il faut invoquer l’Esprit-Saint : c’est lui qui nous apprend à prier. C’est lui qui a formé le Christ dans le sein de la Vierge Marie. Or, justement, par la récitation du Rosaire, il s’agit de laisser le Christ se former en nous.

Comme Bernadette le 11 février 1858, nous prenons en main notre chapelet. Dans sa Lettre sur le Rosaire, Jean-Paul II nous met en garde : le chapelet n’est ni une « amulette », ni un « objet magique ».

10


Bulletin Mars 2012  

Voici le bulletin "Ensemble" de l'Hospitalité du Berry du mois de mars 2012.

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you