Page 1

Le s co nseils d’Adréa (et Pato uille)

Aline de Pétigny - Lise Daulin

Adréa, a` table !

N°3


La prévention santé avec Éditions Pour penser

&

à l’endroit

Créées en 2002 par Aline et Albert de Pétigny, les Editions Pour penser à l’endroit ont pour objectif de proposer des ouvrages propices à l’échange entre petits et grands. Avec une collection d’une trentaine de titres sur des sujets tels que la mort, le bonheur, la confiance en soi, la richesse des différences, l’attention à l’environnement, la maison d’édition propose un ensemble cohérent d’ouvrages sur des questionnements individuels et collectifs. Par ailleurs, consciente des enjeux écologiques, sociaux et économiques actuels, la maison d’édition s’efforce de réduire son impact sur l’environnement en choisissant des papiers eco-conçus, et des imprimeurs au plus proche de ses lieux de stockage.

à l’endroit

Pour en savoir plus :

www.pourpenser.com www.adrea-franchecomte.fr

ADREA Mutuelle Franche-Comté

innove sans cesse pour apporter des solutions complètes et performantes à ses différents publics. La mutuelle va bien au-delà de son rôle d’organisme qui rembourse les frais médicaux et elle a choisi de se positionner aussi en acteur de la prévention santé. Fidèle à ses valeurs mutualistes de solidarité, de proximité et d’humanisme, elle a souhaité s’investir dans une collection de livres ludiques et pédagogiques à destination des enfants de 2 à 6 ans. Le héros de cette collection se nomme tout naturellement « Adréa », du nom de la mutuelle. Cet adorable bambin, toujours accompagné de son chat Patouille, va découvrir la vie et ses dangers quotidiens au fur et à mesure de ses aventures. Ces deux personnages, attachants et pleins de malice, permettent de faire passer certains messages de prévention avec des situations et un langage adaptés aux enfants.


- J’ai faim !

se dit Adréa en se levant ce matin-là.

Pas toi, Patouille ?

Patouille regarde son ami, s’étire et se lèche les babines.

Si ! Je vais aller boire un peu de lait ! - Moi aussi ! Avec du chocolat ! -


Dans la cuisine, ça sent le pain grillé, le bon pain aux céréales que Papa va chercher le matin à la boulangerie.

- Coucou ! fait Adréa en se pendant au cou de Maman. - Bonjour mon amour ! Alors, prêt pour une bonne journée à la campagne ?

- Ah oui alors ! Et Patouille aussi ! A peine Adréa est-il assis que la sonnette de la porte d’entrée retentit. Patouille se précipite pour voir qui arrive !


C’est Monsieur Beaumard qui vient livrer le lait, les œufs, le beurre, les yaourts, la crème de sa ferme, comme toutes les semaines. -

Humm ! Du bon lait ! De la crème ! fait Patouille en se léchant les

babines ! Maman prend ce dont elle a besoin et revient dans la cuisine, toute heureuse, les bras chargés.

- Pourquoi on n’achète pas tout ça au supermarché ? demande Adréa. Là-bas aussi, il y a du lait, du beurre, des oeufs et des yaourts !


- Oui, mais ceux-là viennent de la ferme. Les vaches et les poules y vivent bien, sont bien nourries. Comme ça le lait et les œufs sont de meilleure qualité. Et puis le lait n’a pas fait des dizaines ou des centaines de kilomètres pour être transformé en yaourt ou bien en beurre. Tout ça est fait sur place. Nous avons la chance d’habiter dans une petite ville où les fermes ne sont pas trop loin, alors le lait arrive presque en direct dans ton bol ! Et ce n’est pas tellement plus cher que les produits vendus au supermarché. Que des avantages !

- Mais tu achètes quand même des choses au supermarché ! fait remarquer Adréa en prenant le paquet de gâteaux. - Oui, bien sûr ! Mais j’essaie de faire au mieux. Bon, on se dépêche ! Papilou et Mamilène vont nous attendre !


Une heure plus tard, toute la famille est réunie. - Viens voir le potager, dit Mamilène en prenant Adréa par la main. Regarde les belles tomates. Nous allons en faire une salade pour le déjeuner. Tu vas voir comme elles sont bonnes. Je vais préparer aussi des haricots verts. Ils sont délicieux.

Moi, j’aime mieux le melon ! murmure Patouille. - Je préfère les frites, soupire Adréa. -


- Oui, je m’en doute ! fait Mamilène en souriant. Mais je crois que tu en as eu hier à la cantine, non ?

- Oui, mais on peut bien en manger aussi aujourd’hui ! - Des frites, de temps en temps d’accord, mais pas tous les jours, tu le sais bien.

- Oui, ça fait grossir. La maîtresse l’a dit. - Ça fait grossir, c’est vrai, mais il n’y a pas que ça. Il faut savoir varier sa nourriture, ne pas avoir tous les jours la même chose dans son assiette. En plus, les frites c’est gras, et ce qui est gras n’est pas très bon pour la santé.


- Magalie, une copine d’école, doit manger trop de frites, elle est grosse. - Tu sais, on peut être gros parce qu’on mange trop, n’importe quoi, n’importe quand. Mais on peut aussi être gros pour d’autres raisons : un problème familial, un médicament que la personne prend. Ça peut être beaucoup de choses...

- Oui, c’est vrai, remarque Adréa. D’ailleurs, hier Magali a pris moins de frites que moi.


Mamilène et Adréa continuent leur promenade dans le potager. Les légumes sont beaux, de toutes les couleurs. L’aubergine est violette, la courgette verte, les tomates sont de différents rouges. Tout fait envie !

- Qu’est-ce qu’on mange avec les légumes ?

demande Adréa.

- De la viande qui vient de la ferme d’à côté. Comme ça, je sais que les vaches ont vécu heureuses, dans un pré avec de l’herbe ! C’est important, tu sais ! Viens, on va voir si les poules ont pondu des œufs ce matin.


Papilou est déjà au poulailler avec le panier. Bien sûr, c’est Adréa qui ramasse les œufs. Il a un peu peur de se faire picorer la main par la poule rousse, mais il attrape, un par un, les cinq œufs du matin. Patouille, tout craintif, se cache derrière une marguerite.


- Nous allons faire un bon gâteau ! dit Papilou en prenant Adréa par la main. Tu viens m’aider ?

- Oh oui alors ! Attends ! Je mets Patouille dans le panier. - On dirait qu’il couve les œufs ! Patouille, un peu vexé, se met à bouder. -

N’importe quoi ! dit-il. Je les protège pour qu’ils ne se cassent pas !


Une fois dans la cuisine, Adréa enfile son tablier. - Sors le sucre, la farine, le beurre et le chocolat, demande Papilou.

- Tu sais, l’autre jour à l’école, on a fait un gâteau, raconte Adréa. Le sucre et la farine étaient tout blancs, pas comme ici. - Nous, on essaie de toujours prendre du sucre roux et de la farine complète.


- A la maison, la farine est comme la tienne, pas tout à fait blanche. - C’est parce qu’elle est complète, explique Papilou. Elle contient des parties du blé très importantes pour la santé et que, bêtement, on enlève quand on fait la farine.

- C’est une drôle d’idée ! - Ah ça oui ! dit Papilou en hochant la tête.


Une heure plus tard, tout le monde est à table pour partager le repas. Adréa goûte les tomates. Elles sont bonnes, juteuses, juste comme il faut. Et même s’il n’en a pas très envie, il prend aussi des haricots verts.

- Hum, c’est bon !

dit-il étonné.

- Je te l’avais dit ! s’exclame Mamilène, ravie de voir son petit-fils apprécier les légumes de son jardin. -

Dommage qu’il n’y ait pas de melon, fait Patouille.

- C’est bien Adréa, dit Papa après le déjeuner. Tu n’hésites jamais à goûter ! Tu vas voir, demain, je te ferai un potage de betterave.


- Baaah ! Ça ne doit pas être bon ! - Tu le sais, il faut toujours essayer !

- D’accord... Dis, est-ce que je peux prendre un bonbon maintenant ? - Si tu ne manges pas tout le paquet, d’accord !

- J’en prends un pour moi et un pour Patouille ! - Pour Patouille ? Tu es sûr qu’il va aimer ?

- Tu le sais bien... Il faut toujours goûter... Si ça ne lui plaît pas, c’est moi qui le mangerai !


ou é r c su ? salé

Sauras-tu remettre les aliments sucrés dans l’assiette rose et les aliments salés dans l’assiette bleu ?

Aliments salés vers l’assiette bleue : olives, fromage, poisson, frites. Aliments sucrés vers l’assiette rose : bonbons, crème dessert, gâteau, chocolat.

Quand je me sers une grosse part et que je ne termine pas mon assiette, Maman me dit que : A j’ai les yeux plus grands que mes pieds. B j’ai les yeux plus gros qu’un ballon. C j’ai les yeux plus grands que le ventre ? Quand j’ai faim, mon ventre fait un bruit bizarre, il : GRATOUILLE, CRAQUOUILLE, GARGOUILLE ?

Réponses : C - j’ai les yeux plus grands que le ventre / Le ventre gargouille.

ns o i s es r p x des E n a m r u o g

Mais d’où viennent-ils ?

D’où vient la farine pour le pain ? Et le steack haché ? Les cerises poussent-elles dans la mer ?

L’idée de Patouille. Même sur un petit balcon, tu peux faire pousser quelques herbes, fraises et tomates cerise qui feront le plaisir des gourmands au moment de la récolte.


Relie le moment de la journée au repas correspondant : MATIN

MIDI

APRES-MIDI

SOIR

dîner

petit-déjeuner

déjeuner

goûter

Réponses : matin = petit-déjeuner, midi = déjeuner, après-midi = goûter, soir = dîner.

Mieux manger sans manger plus ? Mets un point vert pour les 3 règles que tu appliques déjà, et un point rouge pour les 3 que tu ne fais pas.

vec a e n i Dess e! l l i u o Pat Excellent, succulent acide, sucré, amer, doux, tendre, croquant, salé, piquant, bon, délicieux !

g g g g g g g g g g g g

Manger avec PLAISIR. Manger assis A TABLE. Manger dans le CALME et la BONNE HUMEUR.

s-tu i a n Con règles 2 les 1 taires ? en alim

Manger LENTEMENT et BIEN MACHER ses aliments. NE PAS SAUTER les repas. Consommer à CHAQUE REPAS une ration de FECULENT, de produit riche en PROTEINE (pas obligatoirement de la viande), et plusieurs rations de FRUITS ET LEGUMES par jour (5 fruits et légumes par jour). LIMITER la consommation des produits riches en SUCRE et en GRAISSE. EVITER les BOISSONS SUCREES pendant les repas, PREFERER l’EAU. NE PAS manger DEVANT la TELEVISION (ou occasionnellement). Manger DE TOUT. NE PAS MANGER SANS FIN (ou sans FAIM). NE PAS manger EN DEHORS des repas, hormis le goûter. S’il y a des mots que tu ne comprends pas, demande à un adulte de t’expliquer. Maintenant que tu connais les 12 règles, choisis une pour laquelle tu as mis un point rouge. Parles-en avec tes parents pour trouver des idées pour réussir à appliquer cette règle !

Dessine ton plat préféré et envoie le dessin à Patouille en expliquant pourquoi tu l’aimes (si besoin, demande de l’aide à un adulte). Pour envoyer ton dessin à Patouille : patouille@pourpenser.com


Le petit-déjeuner est un repas très important, car il faut remettre de l’énergie dans ton corps pour bien démarrer la journée. Chaque pays a ses habitudes de petit-déjeuner. Sauras-tu les retrouver ? Attention, il y a un piège, un pays peut avoir deux types de petits-déjeuners... (A)

(B)

(C)

(A) Thé avec un nuage de lait, bacon frit œufs, petits pains divers ou crumpets, marmelade. (B) Pancakes, sirop d’érable ou beurre de cacahouète, ou pâte chocolaté à tartiner, verre de lait froid, jus de fruits frais.

ce

Al

le

m

ag

ne

(C) Jus de fruits frais, muffins ou scones ou galettes d’avoine, avec du beurre et du miel, oeufs brouillés, bacon frit ou saucisses. (D) Un bol de chocolat au lait, deux tartines de pain beurre et confiture, un verre de jus de fruits (100 % fruits sans sucre ajouté, idéalement : pressé et bu sur place).

Fran

-Unis

Etats

Ro ya u

m

(D)

e-

Un

i

(E)

(E) Jambon cuit et /ou jambon cru, et /ou saucisson, fromage, pain noir aux céréales variées, jus de fruit.

Réponses : (A) et (C) Royaume-Uni - (B) Etats-Unis - (D) France - (E) Allemagne

Quel uner e j é d petit ys ? a p l e qu dans

lle : i u o t e Pa e! d t t e e é c d e L’i re r Et si lors des prochaines vacances ou pendant le week-end, tu proposais à p o r p a tes parents des idées de petit-déjeuner ? créé t Pour t’aider, rappelle-toi un produit à base bien les ingrédients de céréales indispensables : un produit laitier

une boisson un fruit

un peu de matière grasse et de sucre


L’enfant est en pleine croissance et a des besoins nutritionnels spécifiques. L’enfance est aussi le moment où les habitudes et règles alimentaires se mettent en place. Ce sont souvent des règles de bon sens ; les connaître permet d’aider son enfant à mieux gérer son alimentation.

Au cours de la journée... L’alimentation des enfants sur une journée s’équilibre en 4 temps : petit-déjeuner, déjeuner, goûter, dîner.

Équilibre = souplesse !

Une alimentation équilibrée doit se construire à partir des 5 familles d’aliments.

Diversifier son alimentation

L’équilibre alimentaire est à rechercher sur la semaine, voire le mois, et non sur la journée. Vous gagnez ainsi en souplesse pour jouer avec les contraintes d’organisation de la famille et préférences de votre enfant.

Consommer chaque jour au moins un aliment de chaque famille : • pain et féculents, Varier son alimentation • fruits et légumes, • viandes - poissons - œufs, • produits laitiers, N’hésitez pas à alterner et consommer d’un jour à • matières grasses. l’autre des ingrédients différents au sein de ces 5 familles (ex. : lait, yaourt, fromage).

rier a V + fier i s r e v Di po ! m e t le bon

=

Cela permet de mieux couvrir nos besoins en vitamines, sels minéraux et oligoéléments qui sont différents selon les formes d’aliments, et de limiter l’effet nocif des graisses saturées ou du sel par exemple.

...

petit-déjeuner = 20 % des apports caloriques déjeuner = 40 % des apports caloriques goûter = 10 % des apports caloriques dîner = 30 % des apports caloriques

Pages parents

Prendre son temps et varier les plaisirs...


Ni trop souvent, ni trop rarement... Chaque aliment a sa place dans notre assiette. Seule une consommation excessive ou au contraire insuffisante peut avoir des effets néfastes. Du pain et des féculents à chaque repas. z-vous ?

Le savie

Privilégiez les produits à base de céréales complètes au petitdéjeuner. Préférez les céréales peu sucrées en évitant les formes enrobées, chocolatées, fourrées... Pensez également au pain multicéréales ou aux biscottes au blé complet.

Alterner les produits à base de céréales (riz, pâtes, semoules, blé...), avec des légumes secs (lentilles, pois, haricots, fèves...), ou des pommes de terre.

De l’eau à volonté. L’eau est la seule boisson indispensable. Encore plus qu’un adulte, un enfant doit boire de l’eau tout au long de la journée, pendant et après les repas. Autres idées de boissons : lait, jus de fruit sans sucre ajouté et dilué, sirop de fruit très dilué ou un jus de fruit frais pressé dilué.

Des légumes deux fois par jour.

Pages parents

...

Déjeuner ou dîner, entrée ou plat principal, servez des légumes en conserve ou surgelés sans hésiter. Profitez des vacances ou des week-ends pour cuisiner des légumes frais.

Des fruits au moins deux fois par jour. En entrée, en dessert, en dehors des repas en cas de petite faim, privilégier les fruits frais. Pensez aussi aux fruits en conserve, en compote, séchés, en jus frais sans sucre ajouté et dilué.

Fruits et légumes : suivez les saisons et privilégiez les produits locaux. De la viande, du poisson, des œufs une à deux fois par jour. Ils entrent dans la composition du plat principal du déjeuner ou du dîner sans pour autant devenir l’élément dominant. Quel que soit le type de viande, préférez les morceaux les moins gras. Servez du poisson une ou deux fois par semaine, en particulier les poissons gras (sardine, saumon, hareng ou maquereau). Attention au poisson pané trop riche en matière grasse surtout cuit à la poêle.

Des produits sucrés avec modération. Les sodas, les boissons sucrés et les bonbons en excès augmentent le risque de déséquilibre nutritionnel. Desserts sucrés, gâteaux viennoiseries et chocolat doivent également être consommés avec modération, car, en plus du sucre, ils contiennent des matières grasses.


us Le saviez-vo

Quelle que soit leur nature (huile végétale, margarine, beurre, crème fraîche), les matières grasses sont toutes très caloriques. Privilégiez l’huile pour la cuisson et l’assaisonnement, et le beurre pour les tartines du matin. Evitez les graisses saturées en limitant la consommation de viennoiseries, pâtisseries, charcuteries, fritures, chips et fromages...

?

Plus la pâte d’un fromage est dure, plus celui-ci est riche en calcium, mais aussi en matières grasses. Attention, certains fromages comme la feta ou le roquefort sont très salés.

Du sel avec modération. Des produits laitiers au moins trois fois par jour.

ouille L’idée de Pat

A chaque repas, voire au goûter, jouez sur la variété : privilégiez les produits les plus riches en calcium, les moins gras et les moins salés (lait et fromage blanc demi-écrémés plutôt qu’entiers).

A tester... Dans les recettes de pâtisserie, n’hésitez pas à réduire d’un tiers les proportions de sucre. Le résultat n’en sera pas moins savoureux.

Idée de sauces légères pour assaisonner : Prendre un coulis ou sauce à base de tomate (fraîche, pelée en conserve ou en concentré), ou bien un yaourt ou du fromage blanc. Et y ajouter : ail, persil, moutarde... Bon appétit !

La consommation d’alcool pour les enfants et les femmes enceintes est à proscrire totalement.

...

Utilisez de préférence le sel iodé, éventuellement fluoré. Goûtez avant d’ajouter du sel. Limitez la consommation des chips, biscuits apéritifs, fromages et celle des charcuteries les plus salées.

Pages parents

Des matières grasses avec discernement et modération.


Mangez... Bougez ! Le rôle de l’activité physique. Prévenir la sédentarité et l’installation d’un excès de poids, voire une obésité, en développant une activité physique. Elle limite également le temps passer devant la télévision, les jeux vidéo et donc les risques de grignotage. Pratiquée régulièrement, elle peut également avoir un effet bénéfique sur la croissance et le développement de l’enfant : constitution du squelette, coordination des mouvements, acquisition des capacités cardiaques et pulmonaires.

Une activité intense une fois par semaine ne suffit pas l’enfant doit bouger au quotidien (ses trajets, ses jeux ou la récréation...). Cette activité physique régulière fait partie des bonnes habitudes qui se perpétueront à l’âge adulte.

Pages parents

...

Votre enfant n’a pas faim le matin ? • Proposez-lui une boisson au réveil : un grand verre de lait, ou même une tisane ou toute autre boisson sans trop de sucre. • Laissez-le ensuite faire sa toilette et se préparer avant de passer à table. • Composez et préparez la table du petit-déjeuner la veille avec votre enfant. • Réveillez votre enfant un peu plus tôt pour que l’organisme trouve le temps de se remettre en route. Veillez également à ne pas le coucher trop tard. • Profitez du temps des vacances ou d’un week-end pour donner un côté festif au petit-déjeuner. • Organisez un brunch ou un buffet. • Variez le petit-déjeuner en changeant de thème. • Testez les petits-déjeuners européens. • Testez différentes approches pour vos enfants. C’est aussi l’occasion de tester les goûts de votre enfant et de composer le menu de son petit-déjeuner habituel.

L’équilibre alimentaire des enfants se construit de la même manière que celui des adultes : • l’apprentissage du goût, • l’acquisition des principes d’une alimentation équilibrée, • la pratique d’une activité physique et sportive régulière sont pour eux des priorités.

Et le goûter du matin ? La prise d’un petit-déjeuner rend inutile la collation de 10 h ou 11 h. Mais ne la supprimez pas si votre enfant est totalement incapable de manger avant de partir à l’école.


Contrôler ses choix alimentaires. L’enfant est naturellement attiré par les goûts sucrés et les aliments gras Il ne peut anticiper les bénéfices des aliments pour sa santé ; c’est à vous, parents, de veiller à l’équilibre alimentaire.

L’informer.

Comment organiser son alimentation ? Un enfant est capable de contrôler la quantité d’aliments qu’il consomme. Lorsqu’il n’a plus faim, il s’arrête de manger, même s’il n’a pas terminé son plat préféré.

Faim / pas faim : respectez ses sensations. Un enfant est capable de réguler ce qu’il mange sans en avoir conscience, en fonction des caractéristiques du repas précédent et de ses activités. Pour toutes ces raisons, il ne faut pas systématiquement insister pour qu’il finisse son assiette.

Cela permet d’assurer l’équilibre énergétique tout au long de la journée. Ce rythme régulier éduque l’organisme de l’enfant. Les mécanismes de faim et de satiété fonctionnent de manière optimale.

Attention aux signaux visuels. Il est facile de se laisser tenter par des aliments amusants et colorés (les industriels l’ont bien compris). Pour éviter le grignotage entre les repas, ne laissez pas en évidence les aliments qui pourraient tenter votre enfant.

an d’Adréa m a m a l e d Les astuces • Intégrés dans une purée, une poêlée ou un gratin bien doré, certains légumes passent mieux. • Fruits et légumes peuvent également prendre la forme de tartes, cakes, lasagnes, salades, brochettes, papillotes... • Jouer à former des familles d’aliments : les agrumes, les fruits, les légumes verts, les crudités, les laitages... pour l’aider à comprendre la notion de variété d’un repas.

...

Très tôt, l’enfant peut être sensibilisé de manière simple et ludique aux grands principes d’une alimentation équilibrée. Cet apprentissage doit être simple et ludique pour que l’alimentation ne devienne pas une source de conflits ou de tensions.

Des repas à heure fixe.

Pages parents

Comment guider son enfant ?


Manger est avant tout un plaisir à partager sans modération ! Ni trop souvent, ni trop rarement...

Éduquez le goût. • Multipliez le nombre de contacts entre l’enfant et les aliments qu’il n’apprécie ou ne connaît pas. • Proposez systématiquement de goûter en insistant sans forcer. • Dédramatisez les rejets en faisant preuve d’humour, de patience et d’astuce. • Associez l’enfant à la préparation du repas ; c’est l’occasion d’expliquer la culture, la cueillette des produits. • Emmenez-le au marché et faites-lui choisir de nouveaux produits. • Demandez-lui de décrire les sensations que lui procure la nourriture (ex. : jouer à fermer les yeux pour mieux sentir les goûts et les identifier, puis les décrire : sucré, salé, amer, acide...).

Pages parents

...

n plus... e s e é id s e u quelq

La présence de toutes les catégories d’aliments dans son alimentation apporte à l’enfant la palette entière des nutriments essentiels à sa croissance, à son développement et à son plaisir alimentaire. Aucun aliment n’est à supprimer (pas même le hamburger !). Tout est question de fréquence de la consommation.

• Proposez-lui une nouvel aliment à intervalles rapprochés. • Une ambiance chaleureuse et familière renforce le plaisir de la dégustation. • Profitez des vacances et des repas en compagnie de ses copains pour lui proposer une seconde fois un aliment peu apprécié. • Pendant le repas, parler avec lui de ce qu’il est en train de manger (j’aime, je n’aime pas, c’est bon, mauvais pour la santé...).

us Le saviez-vo

?

Les céréales complètes sont celles qui contiennent le grain entier avec ses enveloppes (le son) et son germe. Elles sont plus riches en vitamines, en sels minéraux et en fibres. Quelques exemples : riz complet - boulgour - flocons d’avoine - muesli - sarrasin millet - quinoa - épeautre - kamut (blé égyptien) - nombreuses farines de blé, seigle, sarrasin et de maïs... Toutes ces céréales sont disponibles sous leur forme complète, de quoi varier les menus ! A noter : seuls les aliments bio sont cultivés sans pesticides.

A tester... Une assiette rigolote... Des rondelles de concombre pour les yeux, des carottes rapées pour les cheveux, un radis pour le nez et la bouche en haricot, en voilà une assiette appétissante !


Déjà paru dans la collection «Les conseils d’Adréa (et Patouille)» • la prévention solaire et les risques liés à l’eau

• la prévention en montagne

Sujets à venir : les accidents domestiques, le stress, les allergies...

En France et en Europe, un seul numéro :

112

- appel d’urgence européen ; - tout type d’urgence ; - gratuit ; - dans votre langue ; - accessible d’une ligne fixe ou mobile.

plus d’informations sur la nutrition sur : www.manger-bouger.fr

Remerciements : À Nathalie Royer et à Virginie Granjean-Ceccon, diététiciennes et au Collectif des Diététiciens de l’Isère pour leur expertise technique. À Isabelle Le Bot pour la synthèse et la rédaction des conseils pratiques.

Merci aux Editions Vidal pour la mise à disposition des fiches «enfants» de son guide de l’alimentation équilibré. équilibré

Toute reproduction même partielle de cet ouvrage est interdite sans autorisation de l’éditeur. Loi n° 49-956 du 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse. Imprimé en France sur du papier dont le bois provient de forêts durablement gérées.


Patouille, chat ou peluche ? Adrea aime tellement son chat en peluche que celui-ci prend vie dès qu’ils ne sont que tous les deux... Il arrive même que Patouille fasse part de quelques bons conseils à son ami Adréa. Un livre qu’il est encore mieux de découvrir à deux : Lorsque Adréa et Patouille parlent, le texte prend une autre forme. N’hésitez pas à confier la lecture de ces passages à votre enfant et découvrez ensemble la joie de la lecture à deux voix.

A propos de l’auteure Aline de Pétigny crée pour les enfants depuis maintenant plus de quinze ans. Avec cette collection, son but est de transmettre une certaine philosophie de la vie aux petits comme aux grands.

A propos de l’illustratrice Depuis toute petite, Lise Daulin promène ses crayons un peu partout. Après un premier livre, «Juste une rencontre», Lise continue son chemin plein de couleurs au milieu des livres pour les enfants.

A propos du partenaire Avec cette collection, Adréa Mutuelle Franche-Comté s’engage pour la prévention santé à destination des jeunes enfants.

ADREA Mutuelle Franche-Comté 67, rue des Cras 25041 BESANCON CEDEX

à l’endroit

© Éditions Pour penser

13 rue Léon Pissot - 49300 Cholet - Tél./Fax : 02 41 58 72 26 editions@pourpenser.com - http://www.pourpenser.com ressources pédagogiques : http://www.pourpenser.com/educ

9 782915 125603 ISBN : 978-2-915125-60-3 Dépôt légal : septembre 2009

) e l l i u o taP t e ( a é r d A ’ d s l i e s n o c s e L

Ce matin Adréa se réveille affamé ! C’est samedi, et aujourd’hui toute la famille a rendezvous chez Papilou et Mamilène. Cette journée à la campagne va être l’occasion de faire le tour du potager et de découvrir de nouveaux goûts.

Adréa, à table !  

ADREA, à table ! est paru en septembre 2009. Adréa et Patouille se penchent cette fois ci sur ce qu’il y a dans leur assiette ! C’est l’occa...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you