Page 1

SAINT SERGE SE RECYCLE !

VILLE DES POSSIBLES // Sara AKDIM Anaïs CHAUMIER Gabrielle DUMANOWSKI


UNE SITUATION À LA PÉRIPHÉRIE DE LA VILLE N

VUE AÉRIENNE DE L’AGGLOMÉRATION ANGEVINE Echelle 1/ 25 000 ème


UNE SITUATION D’ENTRÉE DE VILLE CLASSIQUE N

VUE AÉRIENNE DU QUARTIER SAINT SERGE Echelle 1/ 2500 ème


UNE SITUATION D’ENTREE DE VILLE CLASSIQUE

Un paysage marqué par des boîtes aveugles, où la voiture domine et exclut ainsi tous les autres modes de transport


CONSTRUIRE UNE POLARITÉ MIXTE AUTOUR D’UNE NOUVELLE ARTÈRE STRUCTURANTE 5 ENJEUX PRINCIPAUX : - recréer de L’ATTRACTIVITE, en valorisant des programmes forts déjà présents, - se faire RENCONTRER les acteurs, créer des INTERACTIONS, - retravailler l’image D’ENTRÉE DE VILLE, redonner de L’IDENTITÉ au territoire, - réaménager L’ESPACE PUBLIC pour redonner une PLACE AUX PIÉTONS, - RE VÉGÉTALISER le site. REDONNER DE L’URBANITE À UN MORCEAU D’ENTRÉE DE VILLE 3 INTERVENTIONS COMPLÉMENTAIRES : - Le travail d’un nouvel axe structurant, - Le renouvellement de la zone commericale, - La restructuration du territoire de la cité et ses alentours.


LES ANNÉES 70, LA PERIODE DES TRENTES GLORIEUSES Un contexte qui va favoriser l’émergence du nouveau modèle : l’hypermarché L’ESSOR DE L’AUTOMOBILE

LE PLEIN EMPLOI, LA CONSOMMATION DE MASSE

L’ESSOR DU LIBRE-SERVICE ET DU DISCOUNT


UNE IMPLANTATION CLASSIQUE

À la périphérie de la ville, à proximité des grands axes routiers pour l’effet vtrine, là où il y a de la place et où le foncier n’est pas cher

Vers Laval N

Vers Paris Centre commercial Saint-Serge

Vers Nantes

Grand Maine

La Galerie Espace Anjou

Vers Cholet

Echelle 1/50 000 ème

ANNÉES 70/80 : UN DÉVELOPPEMENT DES CENTRES COMMERCIAUX FONDÉ SUR LES GRANDS AXES DE FLUX VOITURES

3 CENTRES COMMERCIAUX, 3 ENTRÉES DE VILLE, 3 ORIENTATIONS


UNE ÉVOLUTION CLASSIQUE

De l’hypermarché au centre commercial avec galerie marchande et parking couvert autour duquel se greffent d’autres enseignes spécialisées

1.1950 L’hypermarché La galerie Espace anjou

2. 1960 La Galerie Commericiale

3. 1970 Les moyennes surfaces spécialisés

Centre Commerical Grand Maine

HYPERMARCHÉ GALERIE MARCHANDE BOUTIQUES

Source : La ville franchisée David MANGIN

SCHÉMA DE LA FORMATION DES CENTRES COMMERCIAUX RÉGIONNAUX

MOYENNES SURFACES SPÉCIALISÉES

Centre commercial Saint Serge

PLANS DES CENTRES COMMERCIAUX Échelle 1/5000 ème


LE CENTRE COMMERCIAL SAINT SERGE VICTIME DU PHÉNOMÈNE Ouverture d’un Hypermarché Record quartier Saint Serge : le premier du département

1969

2016 1972 Enseigne Record remplacée par Carrefour

2006

Le centre Saint Serge dans son état actuel : Hypermarché le plus grand du département

Rénovation du centre : - agrandissement de la galerie marchande et de l’hypermarché, - construction du parking silo


UNE ARCHITECTURE COMMERCIALE CLASSIQUE : LE FORMAT DE L’HYPERMARCHÉ La boîte commerciale aveugle avec sa façade décorée qui fait vitrine, entourée de parkings dédiés exclusivement aux voitures


UNE OFFRE COMMERCIALE CLASSIQUE N

HYPERMARCHÉ RESTAURATION AMEUBLEMENT VESTIMENTAIRE SANTÉ/BEAUTÉ SERVICES, CULTURE

PLAN DU RDC DU CENTRE COMMERCIAL Échelle 1 / 1000 ème


UN CENTRE COMMERCIAL PARMI TANT D’AUTRES Des services et offres proposés que l’on peut trouver ailleurs dans la ville N

L’ATOLL

XL

S M

M

S

GRAND MAINE

L

S L

Supérette

S

S

S S

SAINT SERGE

XL S

S

LA GALERIE

S

M

Supermarché

L

Petit centre cemmercial et galerie marchande

XL

Grand centre commercial Enseigne d’ameublement et bricolage

SAINT SERGE ( 18 enseignes )

L’ATOLL ( 64 enseignes )

GRAND MAINE ( 60 enseignes )

LE CENTRE-VILLE

Fast Food CARTES LOCALISANT LES SERVICES Echelle 1/100 000 ème

Lieux dans la ville où on peut accéder à tous types d’offres commerciales

LA GALERIE ( 120 enseignes )


UN CONTEXTE QUI A MUTÉ, DES NOUVELLES FORMES DE CONSOMMATION 1970’s - 2000’s

2016

LE MODÈLE DE L’HYPERMARCHE EST BIEN ANCRÉ

LE MONDE COMMERCIAL EST EN MUTATION

Société de consommation

De jeunes consommateurs, de nouvelles tendances et nouvelles façons de consommer

BASCULEMENT DU MONDE DU COMMERCE NÉCESSITÉ D’ADAPTER L’OFFRE COMMERCIALE POUR SORTIR DU MODÈLE ÉTABLI


RECYCLER LE MODÈLE DU CENTRE COMMERCIAL

RECYCLER LES MATÉRIAUX Démolir pour mieux réutiliser les matériaux de l’ancien bâtiment

RECYCLER L’ARCHITECTURE Sortir de l’image de la boîte décorée Imaginer un bâtiment plus respectueux

RECYCLER LE PROGRAMME Se tourner vers l’échange, le partage à l’image de la consommation collaborative


LE RECYCLAGE : UNE PROBLÉMATIQUE AU COEUR DE LA BIENNALE Contexte de prise de conscience de l’urgence climatique, le recyclage devient essentiel, donnons une seconde vie à nos déchets

DES RÉFLEXIONS AUTOUR DU RECYCLAGE DES DÉCHETS EN DE NOUVEAUX MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION.

MUMBAÏ, Dharavi project H.KOWALSKI

RÉUTILISER LES MATÉRIAUX, DÉTOURNER LEUR USAGE INITIAL, LEUR DONNER UNE SECONDE VIE.

Scénographie de l’exposition d’Aravena


SE REQUESTIONNER SUR CE QU’EST LE COMMERCE À L’ORIGINE ?


L’ARCHITECTURE DE LA HALLE : LIEU PRIVILÉGIÉ DES ÉCHANGES COMMERCIAUX

PHOTOGRAPHIE DE LA HALLE DE PORT L’HOUMEAU à Angoulême


UN ECOSYSTEME A L’ÉCHELLE D’ANGERS LE CONCEPT

DIFFÉRENTS PÔLES ALIMENTATION

PÔLE ALIMENTATION

2500 m²

- Supermarché de produits locaux, des producteurs qui viennent vendre en direct lié à un drive, - Un supermarché de produits industriels réduit. AMEUBLEMENT

PÔLE AMEUBLEMENT

1200 m²

- Vente de mobiliers et ectroménagers d’occasion. VESTIMENTAIRE

PÔLE VESTIMENTAIRE

300 m²

- Friperie, - Atelier couture SANTÉ

CULTUREL

PÔLE SANTÉ

400 m²

PÔLE CULTUREL

400 m²

- une boîte à échanges de livre..., - vente d’occasion de livres, jeux, instruments.

UN LIEU TOURNÉ AUTOUR DE NOUVEAUX MODES DE CONSOMMATION, LE LOCAL, L’OCCASION, UN LIEU TOURNÉ AUTOUR DE L’ÉCHANGE, LE PARTAGE, «LE TROC’», UN LIEU DE SOCIABILITÉ QUI PROPOSE DES ATELIERS, DES ÉVÉNEMENTS, QUI VIT À DE NOUVELLES TEMPORALITÉS.

LOISIRS

ESPACE LOISIRS ENFANTS 100 m²

REPOS

ESPACE REPOS

100 m²

RESTOS

PÔLE RESTAURATION

200 m²

PÔLE RECYCLAGE

500 m²

RECYCLAGE

- Un grand espace de récupération de tous types de déchets, - Un atelier de réparation.


LA COLLABORATION CITOYENNE : UNE PROBLÉMATIQUE AU COEUR DE LA BIENNALE LA PLATEFORME COLLABORATIVE, NOUVEL «ESPACE» D’ÉCHANGES ENTRE HABITANTS ?

HELSINKI, Society lab

HELSINKI, Society lab

DES STRUCTURES GÉRÉES PAR LES HABITANTS, DES ESPACES DE PARTAGE, D’ÉCHANGE TOURNÉS AUTOUR DE LA CULTURE.

COLOMBES, Agro cité, R-urban


UNE ORGANISATION QUI LAISSE PLACE AUX PIÉTONS INTENTIONS PRINCIPALES EN TERME D’URBANISME :

N

- des parkings mutualisés à l’ouest pour libérer une zonne exclusivement piétone, - un accès livraison unique pour désservir les entrepôts à l’arrière,

zone livraison

- réaménagement du Boulevard Ramon, pour adoucir la circulation et ainsi favoriser les connexions avec la zone commerciale en face, - donner de la place aux transports en commun,

Parking Zone piétonne Point d’accès

Circulations transversales piétonnes

- s’ouvrir au maximum sur l’espace central commun aux 3 projets. RETRAVAILLER L’IMAGE D’ENTRÉE DE VILLE, REDONNER DE L’IDENTITÉ AU TERRITOIRE

Circulation douce SCHÉMA DES INTENTIONS URBAINES Échelle 1/ 2500 ème


UN PÔLE DÉDIÉ AUX ÉCHANGES COMMERCIAUX INTENTIONS PRINCIPALES EN TERME D’ARCHITECTURE :

N

- un axe principal qui s’ouvre sur l’espace de croisement des 3 projets, - une façade sur boulevard structurant l’entrée de ville, - une enveloppe poreuse abritant les différents pôles autonomes, - une place publique marchande,

Parking

Zone couverte abritant les pôles

Façade urbaine

Croisement des 3 projets

Axe piéton pricnipal

SCHÉMA DES INTENTIONS ARCHITECTURALES Échelle 1/ 2500 ème

Groupe 7 saint serge se recycle  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you