Page 1

A DA P E I d e s A l p e s d e H a u t e P r ove n c e

Numéro 29 M a rs 2 0 0 9

M A GMAGAZINE AZINE E D I TO R I A L : Une fête d’exception pour une grande, très grande famille, elle aussi exceptionnelle.

DANS CE NUMÉRO : 1

Editorial

2

Votre Calendrier : Colloque Autisme

350 personnes présentes pour se réchauffer le cœur, dans une ambiance “ moulin rouge” ou de bien jolies dames et beaux messieurs, autant sur scène que dans la salle, ont assuré un spectacle surprenant, mais de qualité, tout cela, bien sûr, autour d’une table, elle aussi, très agréable.

Actualité : Révision de la Convention Collective

3

La Loi : Hôpital, patient, Santé et Territoires

4

Nouveaux Ateliers au CAT : Tampographie et Remplissage

5

Le Foyer d’Accueil Médicalisé De PEYRUIS

6 7

La Fête Associative 2009 Un rendez-vous incontournable

8

Loi qui impacte en profondeur notre secteur le MédicoMédicosocial en le noyant au sein du secteur Hospitalier (Lieu où l’on ne représentera plus que 5% de la population concernée.)

Hommage à François PAUL

9

Loi qui supprime le niveau départemental des DDASS en les regroupant au sein d’une Agence Régionale Santé (ARS).

Les Fêtes de Fin d’année dans les établissements de l’ADAPEI

10 11

Une fête qui laisse entrevoir un nouvel élan associatif autour de ce qui nous est le plus « Chair : Nos enfants. Dommage qu’il y ait un après qui nous interpelle, mais il y a quelques fois des lendemains de fêtes qui nous remettent dans la réalité du presque quotidien aujourd’hui : ‘Le Le Réformisme économico libéral’. libéral’ Là je veux parler, bien sûr, de la nouvelle Loi dont le débat est en cours à l’Assemblée Nationale dénommée : « Hôpital, Patients, Santé et Territoires. »

LE FOYER D’ACCUEIL MEDICALISE

inquiétante dans ces écrits, pour tous, et notamment pour les personnes handicapées. Loi qui ignore ou appréhende très mal la Loi de 2005 relative au parcours de vie de la personne handicapée Pour répondre dés 2010 à cette nouvelle organisation, une priorité s’impose à nous, celle de mieux faire connaître notre instance régionale : L’Urapei PACA auprès de nos nouveaux partenaires institutionnels que seront l’ARS et la préfecture de région. Une réflexion nationale pilotée par l’Unapei est en cours afin de redéfinir les missions et les moyens de ces futures Unapei régionales. Le mouvement associatif parental du médicomédico-social doit se montrer de plus en plus vigilant et réactif devant ces réformistes qui voudraient bien ne plus nous entendre. Rendez vous le 28 Mars au colloque sur l’autisme

Loi dont on comprend que le but principal est la baisse des dépenses de santé, noble dans son esprit, mais

Emmanuel CHAROT Président de l’ADAPEI 04

L’ADAPEI poursuit sa mission avec l’ouverture du FAM et

12 Visite de l’Atelier Jus de Fruits Par l’école primaire Paul LAPIE

Notre Dossier :

A.D.A.P.E.I

Le FAM a ouvert ses portes. L’ADAPEI avait une double problématique :

Trouver des solutions adaptées aux personnes handicapées vieillissantes en complément des solutions existantes : maison de retraite, maintien à domicile... Pouvoir accéder à un établissement pour adultes pour les personnes lourdement handicapées à l’âge de 20 ans, selon

l’orientation de la CDA , au regard du manque de places dans ce type de structure : MAS, FAM... Le FAM de PEYRUIS, dont nous dévoilerons le nom lors de l’inauguration, répond à ces deux difficultés majeures et apporte aux 20 résidents et à leur famille quelque répit. Le SAMSAH est créé. Dans le même temps, afin de permettre le maintien à domicile des personnes qui le souhaitent en fonction de leur projet

de vie, ce service à domicile apporte Accompagnement et Soins. D’autres besoins émergent, tant pour les enfants que pour les adultes, nous avons à construire de nouveaux projets, et à négocier des moyens complémentaires, dans un contexte économique peu favorable et dans la perspective du prochain schéma départemental et du PRIAC.

Visite guidée du FAM en page 6 et 7


L’ACTUALITE ASSOCIATIVE

Page 2 LE CHIFFRE DU MOIS

VOTRE CALENDRIER LES COLLOQUES de l’ ADAPEI 04

175

R E GA R D S C RO I S É S

Le nombre de familles adhérentes en 2008 VOTRE PROCHAIN RENDEZ VOUS

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE Samedi 6 juin 2009 À PEYRUIS Salle des fêtes Repas organisé au FAM

LES NOUVEAUTES L’équipe de Direction se complète : Odile DAVIN a pris la Direction du secteur Personnes lourdement handicapées et vieillissantes, composé du FAM et du SAMSAH, épaulée par Valérie LEBRETON, éducatrice coordinatrice. Loïc KRZYZANIAK a pris la Direction du secteur Hébergement et Accompagnement en remplacement de François PAUL. Emmanuelle FERRER assure la fonction de Chef de service des Foyers de Manosque.

Le site de l’ADAPEI a désormais un espace réservé aux professionnels où ils peuvent trouver les informations spécifiques : lettre de l’ADAPEI à destination des salariés, mutuelle, offre d’emploi, actions du CE, actualités...

N umé r o 29

SUR L ’ AU T I SM E Samedi 28 mars 2009

En partenariat avec l’ARAPI Et le Comité d’Entente « HANDICAPS 04 »

L’Autisme : où en est-on aujourd’hui ? Un colloque pour apporter un éclairage sur l’état des connaissances actuelles, des repères pour développer les accompagnements adaptés et contribuer au mieux-être des personnes concernées.

De 9 h 30 à 12 h 30 A U C I NÉM ATOGRAPH E Centre culturel Simone SIGNORET Route de Manosque

Château Arnoux LES INTERVENANTS : Carole TARDIF, TARDIF après un rappel de la définition de l’autisme de Kanner à aujourd’hui, retracera l’évolution de la description du syndrome, des tableaux cliniques, et des classifications nosographiques, pour mieux situer l’autisme parmi les troubles envahissants du développement (TED) ou les troubles du spectre autistique (ASD). Après quoi, elle axera son propos sur l’intérêt des évaluations pour le dépistage et le diagnostic, mais aussi pour cerner le profil de développement de la personne autiste et la spécificité de son fonctionnement psychologique, et montrera en quoi cette évaluation globale est indispensable pour aboutir à un projet individualisé de prise en charge et d’accompagnement adapté à chacune. Sophie BIETTE parlera du partenariat avec les familles en axant son intervention sur le rôle et les attentes des familles. Elle verra avec nous en quoi l’environnement, les contextes quotidiens ont une influence importante sur la qualité de vie de la personne autiste et de sa famille. Ce sera l’occasion d’aborder en quoi les modes de communication mis en place et la gestion des comportements dits difficiles nous concernent tous. René TUFFREAU abordera les questions de santé des personnes autistes. En effet, l’accompagnement des personnes avec autisme exige que le regard médical soit exercé avec rigueur et compétence. De nombreuses personnes avec autisme (et leur entourage) souffrent d’un sur-handicap lorsque le suivi de leur santé physique n’est pas assuré correctement. Nous essaierons de décrire les conditions d’un bon suivi de la santé des personnes avec autisme et de montrer comment une bonne compréhension des mécanismes en jeu dans ce handicap contribue à une meilleure qualité de vie, dans le domaine médical également.


MAGAZINE

L’ACTUALITE DE L’ADAPEI

Page 3

ACTUALITÉ La révision de la Convention Collective inquiète les salariés L’ADAPEI emploie plus de 200 salariés sur notre département. Les rapports entre l’employeur et les salariés sont régis au-delà du Code du travail, principalement par une Convention Collective. La Convention Collective Nationale du Travail des Etablissements et Services pour Personnes Inadaptées et Handicapées a été signée le 15 mars 1966. Cette convention se décompose en deux parties : • Les dispositions permanentes qui précisent les conditions de recrutement et d’exécution et de rémunération du contrat de travail. • Les annexes qui déterminent les dispositions spécifiques selon chaque catégorie professionnelle et plus particulièrement les grilles de salaire. Les employeurs en la personne de leur syndicat, et plus précisément la FEGAPEI, en ce qui concerne l’ADAPEI, ont notifié aux organisations syndicales de salariés, leur intention de réviser la Convention Collective.

tences professionnelles permettant un accompagnement de haute qualité des personnes concernées. Au regard de l’évolution du système de tarification qui implique un pilotage par les associations de leur masse salariale, des effets de concurrence des appels à projets dans notre secteur, il est plus que jamais urgent que les dispositions de la CCNT 66 évoluent rapidement en proposant des outils de gestion des emplois et des compétences. Sans évolutions significatives, les associations se trouveraient très rapidement dans une impasse sans pouvoir organiser une véritable politique de ressources humaines, adaptée à leurs moyens et à leur projet associatif. C’est tout un secteur qui est, à court terme, en danger si rien ne change dans la CCNT 66. Réviser la Convention Collective avec des propositions de base minimalistes remettant en cause un certain nombre de droits et d’avantages acquis des salariés, a entraîné une forte mobilisation du personnel qui s’est manifesté par le mouvement de grève du 19 février qui nous a contraint à limiter l’accueil des usagers et par la manifestation d’information à la fête associative. Et ce, d’autant plus que, la baisse de pouvoir d’achat est sensible depuis plusieurs années.

POURQUOI ? La loi du 11 février 2005 prévoit que la personne handicapée bénéficie de deux droits, le droit à l’accessibilité dans tous les domaines de la vie et le droit à la compensation de ses incapacités. Cette compensation s’organise à partir des besoins de la personne et autour de son projet de vie. Les associations doivent être en mesure d’organiser cet accompagnement de qualité reposant prioritairement sur des professionnels qui doivent mobiliser leurs compétences et coordonner leurs actions en cohérence autour du projet de vie. La CCNT 66 actuelle ne permet pas aux associations de répondre à ces enjeux. Elle propose uniquement aujourd’hui une logique « d’administration » des professionnels : entrée dans une grille en fonction du diplôme et évolution à l’ancienneté. Elle ne propose aucun outil de gestion des ressources humaines, pourtant incontournable pour assurer une mobilisation des compé-

L’ADAPEI par la voix de son bureau a pris position : • Il est légitime que les salariés défendent ce qu’ils pensent être leur droit et leurs conditions de travail. • Il est évident que confronté au contexte actuel, il faut rénover la convention collective pour arriver à un accord partenarial. • La négociation se déroule au niveau national et non pas au niveau départemental, l’ADAPEI n’est pas l’interlocuteur pour négocier la Convention Collective. Les négociations se poursuivent par un programme de travail jusqu’en juin, au niveau national pour améliorer la convention collective. Nous présentons nos excuses aux personnes handicapées et à leur familles pour les gênes occasionnées par ces mouvements de grève qui nous contraignent à réduire la qualité de prise en charge, voire l’accueil des usagers, mais à préserver, bien évidemment, leur sécurité.


Page 4

L’ACTUALITE DE L’ADAPEI

N umé r o 29

LA LOI : HOPITAL, PATIENTS, SANTE ET TERRITOIRES Le médico-social et la départementalisation en danger

Le projet de Loi portant réforme de l’hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires, actuellement en débat à l’Assemblée Nationale suscite les plus vives inquiétudes des représentants des personnes handicapées et de leur famille.

de notre département alpin, rural et montagneux, aux situations individuelles des personnes handicapées, confronté à d’importants départements comme le 13 et le 06, aux problématiques différentes et maintenir la qualité et la proximité du service actuellement rendu ? Comment nous organiser au niveau parental et régional pour être un interlocuteur fort et efficace ? Quelle articulation avec le département, qui lui finance, au nom de la solidarité de proximité, les autres établissements et services ?

Ce vaste projet a pour objectif principal la régulation des dépenses de santé.

La santé regroupera désormais le secteur sanitaire et le médico-social (personnes handicapées et personnes âgées) financé par l’assurance maladie, à savoir, pour l’ADAPEI 04 : l’IME, le SESSAD, le FAM et le SAMSAH pour la partie soin, voire le CAT, au sein des ARS : Agence Régionale de la Santé. Les ARS seront les pilotes uniques des hôpitaux, de la médecine de ville et de nos établissements et services. Les ARS devraient permettre une meilleure complémentarité en soins et éducation spécialisée, et les personnes handicapées devraient être mieux soignées.

Cependant, notre inquiétude est multiple : • Quel poids du médico-social face au sanitaire, sachant que nous pesons seulement pour 1/10éme. Autrement dit, la régulation des soins ne va-t-elle pas se faire au détriment des personnes handicapées ? • Le médico-social s’est créé car le sanitaire n’apportait pas les réponses adaptées aux personnes handicapées. Devons-nous y retourner ? Les réponses seront-elles meilleures ? • Quelle représentation des personnes handicapées au sein des instances de décision de la politique, alors que l’initiative et l’innovation ont toujours été apportées par les acteurs de terrain et les citoyens que sont les personnes handicapées elles-mêmes et leurs représentants ? • Comment argumenter les spécificités

Nos craintes, là aussi, sont multiples : • Conjuguer économie de fonctionnement pour remporter l’appel à projet et rémunérer les actionnaires, c’est forcément réduire la qualité et la technicité des accompagnements et des soins. • Répondre à des appels prédéterminés, c’est gommer toute innovation. • Réaliser des appels à projets, c’est mettre en concurrence des associations jusqu’alors partenaires.

Autre sujet d’inquiétude, la modification de la procédure de création d’établissements et de services. Désormais, l’ARS fera des appels en projets pour mettre en œuvre la politique qu’elle aura déterminée : libre aux différents opérateurs de présenter des projets. Il s’agit là de l’ouverture au secteur marchand et lucratif.

Cette réforme risque, donc, de fragiliser gravement, le secteur médicomédico-social. L’ADAPEI 04, et toutes les autres associations sont mobilisés au niveau départemental, dans le cadre du comité d’entente « HANDICAPS 04 » et national pour préserver la qualité de prise en charge que notre société a le devoir d’assurer aux personnes handicapées.


MAGAZINE

DEUX

L’ACTUALITE DES ETABLISSEMENTS

N O U V E AU X A T E L I E R S AU

L A TA M P O G R A P H I E Pour remplacer l’activité de thé, le CAT de St Auban a créé une unité de tampographie. Inventée au début des années soixante, la tampographie est un procédé d’impression indirect. La tampographie est un procédé de marquage par transfert d’encre, par l’intermédiaire d’un tampon souple. La tampographie est une technique d’impression sur des formes régulières ou irrégulières. Le séchage de l’encre est rapide. Depuis quelques années, un panel de nouvelles applications est en évolution constante pour les secteurs de la plasturgie, la signalétique automobile ou électronique, la décoration d’appareils électroménagers et la publicité. Pourquoi la tampographie est-elle devenue aussi importante en si peu de temps ?

Page 5

CAT :

REMPLISSAGE DE FLACONS

Notre CAT les « Ateliers du Fournas » de Manosque a créé un atelier de remplissage de flacons depuis début 2008. En effet, les entreprises de notre département faisaient appel à une entreprise des Alpes Maritimes pour cette prestation. Or, TERRE D’OC a été la première entreprise à faire appel aux services de notre CAT pour une partie de leur production. Cet atelier permet le remplissage dans des flacons, de produits dit « bio et non bio ». Ce travail demande de la précision de la part de nos travailleurs de CAT pour la mise en flacons, et leur permet de se familiariser avec la machine de remplissage mise à leur disposition. Ils ont d’ailleurs suivi une formation pour intégrer toutes les techniques ainsi que la sécurité de celle-ci.

Elle offre de nouvelles possibilités d’impression qui n’étaient pas réalisables ou trop compliquées avec les autres techniques ou simplement trop coûteuses,

C’est un véritable chalenge. Cela permet aux travailleurs de se rendre autonomes et d’effectuer des stages à l’extérieur.

De plus, cet atelier permet l’intégration des produits régionaux au sein de l’ADAPEI 04.

Elle remplace les autres techniques décoratives comme la sérigraphie, le marquage à chaud, l’impression thermique, Elle permet un marquage de meilleure qualité avec plus de possibilités pour valoriser l’objet. Le champ d’application de la tampographie est devenu si vaste que tous les jours, nous sommes en présence d’objets tampographiés. Cet atelier propose la personnalisation d’objets de toute forme : stylos, briquets, porte-clés … Cette nouvelle activité a un caractère très répétitif, elle serait accessible aux travailleurs présentant un faible potentiel de travail et pourrait occuper à terme une chaîne de 6 à 10 ouvriers. Elle permettra de prendre en charge progressivement notre propre commercialisation de produits et services.


LA VIE ASSOCIATIVE

Page 6

Numéro 29

LE FOYER D’ACCUEIL M Secteur Personnes Lourdement Handicapées 1. Notre secteur d’action Le Foyer d’Accueil Médicalisé de l’A.D.A.P.E.I. a une vocation départementale, il est destiné aux familles résidant sur l’ensemble du département des Alpes de Haute Provence et des zones limitrophes. Chambres

2. Notre dispositif 

Accueil en internat

Créé en 2009, le Foyer d’Accueil Médicalisé a une capacité d’accueil de 20 places : - 15 places pour les personnes handicapées vieillissantes. - 5 places pour les personnes lourdement handicapées. 

Accueil temporaire

Le Foyer d’Accueil Médicalisé dispose également d’un lit d’accueil en cas de situation d’urgence et temporaire, pour des périodes ne pouvant excéder 3 mois par an.

3. Les objectifs du Foyer d’Accueil Médicalisé Salon et salle à manger du soir

Le Foyer d’Accueil Médicalisé a pour objectifs essentiels : - D’accompagner l’usager dans tous les actes essentiels de la vie. - D’assurer un hébergement de qualité. - D’assurer le suivi de santé et de soins de qualité. - D’insérer l’usager dans la vie relationnelle et sociale. - De promouvoir et de maintenir l’autonomie, à quelque niveau qu’elle puisse être. - De vivre dans un climat chaleureux. - De mettre en œuvre un projet individualisé qui permettra de développer les potentialités des résidents. - De promouvoir l’usager comme acteur de son projet, quelles que soient ses capacités.

Secteur Collectif Vie collective

Soins Thérapeutiq

Salles de bain

Hall d’Accueil

Salle de restauration

Bassin thérapeutiq


L’ACTUALITE DES ETABLISSEMENTS

MAGAZINE

Page 7

MEDICALISE : c’est ouvert ! Secteur Personnes Handicapées Vieillissantes 4. Comment fonctionne le Foyer d’Accueil Médicalisé ?

Service

Service La prise en charge globale, proposée par le Foyer d’Accueil Médicalisé est finalisée par le Projet Individualisé, et assurée par une équipe pluridisciplinaire regroupée autour de différents pôles.

adminis-

Aide-MédicoService

5. Comment bénéficier d’une prise en charge en Foyer d’Accueil Médicalisé ?

6. Comment avoir des renseignements sur le Foyer d’Accueil Médicalisé ?  Mme Odile DAVIN, Directrice, au : 04.92.305.305 ou 06.71.61.42.12

Secrétaire Studio

accompa-

Les usagers et les familles bénéficient de l’admission en Foyer d’Accueil Médicalisé après orientation par la C.D.A.P.H. (Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes HandiDirectrice capées) et décision de la Direction.

Assistante sociale

MoniteurÉducateur Spéciali-

Médecin généralis-

Salon et Salle à manger du soir

Service soins

Infirmière Aide-soignant(e) Médecin psychiatre

Service thérapeu-

Psychologue Salle de bain thérapeutique

Psychomotricienne Ergothérapeute

au

Kinésithérapeute

 Mme Cécile POINSO, Assistante Sociale, au : 04.92.305.305

Musicothérapeute

ques

Cuisinière Service héberge-

Salle d’eau et kittchenette de studio

Lingère Agent de service Ouvrier d’entretien

que et Spa Cuisine Kinésithérapie Psychomotricité


LA VIE ASSOCIATIVE Numéro 29

Page 8

LA FETE ASSOCIATIVE DE l’ADAPEI :

Tout est prêt ! L’équipe a installé, le samedi...

Le succès fut au rendez-vous de cette nouvelle édition de la Fête Associative : 350 personnes, soit près de 100 de plus que les années précédentes, ont participé ce Dimanche 8 février 2009 à la traditionnelle Fête Associative de l’ADAPEI. Devant le nombre des inscriptions, c’est en urgence que les organisateurs ont dû modifier le lieu de cette Fête pour ne pas avoir à refuser des convives. Un grand merci à la Ville de GREOUX LES BAINS et à son Maire qui nous a accueilli sans protocole et spontanément. Il faut dire que le spectacle était particulièrement attirant avec : • La troupe de CABARET D’ PARIS, pour le spectacle, • Le traiteur de l’Oulivier de Laurence et Christophe CABASSU • Le DJ, Didier CONSTANT, pour la danse et les moyens techniques.

Les convives prennent place. Le Président présente la journée et Odile DAVIN, Directrice du FAM et SAMSAH.

Traditionnellement, Emmanuel CHAROT accueillit les convives en mettant en exergue la toute récente ouverture du Foyer d’Accueil Médicalisé et du Service d’Accompagnement Médico-Social pour Adultes Handicapés à PEYRUIS.

La surprise pour les dames : les Chippendales, mais pas si musclés que ça !

Le spectacle commence avec les plumes et les strass et de magnifiques tableaux colorés.

Et l’incontournable french cancan

Puis place aux festivités avec la troupe de CABARET D’ PARIS qui présenta un magnifique spectacle dans la pure tradition des grands cabarets parisiens avec notamment le French cancan auquel les convives participèrent activement, tout en dégustant un très bon repas. Une journée de convivialité, regroupant personnes handicapées, parents, amis, professionnels, selon les valeurs de l’ADAPEI

Les prochaines recrues de la troupe lors des épreuves techniques. Une grâce et une agilité certaines et surtout une super motivation.


MAGAZINE

LA VIE ASSOCIATIVE

Page 9

LE RENDEZRENDEZ-VOUS INCONTOURNABLE DU DEBUT D’ANNEE François PAUL Les enfants, les travailleurs et résidents te remercient Séquence émotion lors de la Fête Associative : l’hommage rendu à François PAUL, directeur du secteur Hébergement et Accompagnement, par Emmanuel CHAROT et André BELMONTE pour son départ à la retraite. Certes, la tâche n’a pas toujours été facile, car François a fréquenté tous les milieux que ce soit :

J’ai l’honneur de vous présenter aujourd’hui une légende de l’ADAPEI , j’ai nommé François PAUL. Personnage hors du commun par son parcours, son personnalisme, son charisme, personnage qui ne laisse personne indifférent et qu’il faut connaître pour apprécier.

Ton parcours Premier contact avec l’ADAPEI en 1972 lors d’un stage à l’IME « les Tourelles » puis en 1975 pour un remplacement d’un mois. Tu effectues alors un deuxième remplacement à l’IME « les Oliviers » d’octobre à décembre 1975, puis embauche en CDI ou tu y resteras jusqu’en mai 1985, tout cela avec une fonction d’Éducateur Spécialisé. Après avoir mis tes compétences au service des enfants des IME tu décides de venir fréquenter le monde du CAT et de l’ATELIER PROTÉGÉ en tant que Chef de Service à SAINT AUBAN. Tu retrouves ainsi les enfants que tu avais suivis à l’IME, dans le monde du travail.

avec les enfants des IME, les ouvriers des CAT, les ouvriers de l’ATELIER PROTÉGÉ, les résidents des Foyers, les bénéficiaires du Service d’Accompagnement, les salariés, les Cadres, le monde syndical et associatif Je pourrais raconter quelques anecdotes sur le verbe employé parfois avec tes collaborateurs, mais toujours dans le respect de la personne (les gens concernés se retrouveront sûrement). De plus, François aime bien quand le débat et l’échange d’idées sont vivants, fougueux et font avancer les choses.

Ton charisme :

En 1991, tu es promu Directeur Adjoint au CAT et ATELIER PROTÉGÉ de MANOSQUE.

Sous ton aspect débonnaire, tu es une main de fer. Mais tu es aussi un cœur gros comme ça, n’hésitant pas à donner de ton temps et de ta personne.

Il manquait à ton actif l’hébergement que tu décides d’intégrer en tant que Directeur en 2002 où tu finiras ta carrière, sur les Foyers d’Hébergement et le Service d’Accompagnement.

Je pourrais te qualifier de locomotive pour faire avancer tes idées, quand il s’agit de bien être de la personne, de rouleau compresseur si besoin s’en fait sentir n’hésitant pas à tout réorganiser.

Tu auras ainsi accompagné : des Joël, Alain, Patrick, Sylvie, etc. tout au long de leur vie de l’enfance jusqu’aux portes de la retraite. Mais là s’arrête ta mission car toi aussi tu as le droit au repos.

Conclusion :

Ton personnalisme : Ce jeune retraité, a toujours su, en toute circonstance, mettre en avant les valeurs humaines des gens qui l’entouraient, permettant à chacun d’avancer personnellement et professionnellement.

Je pense très sincèrement que tu as laissé ton empreinte dans tous les établissements où tu es passé, parfois, c’est vrai, avec des grincements de dents mais au bout du compte, tu fais partie de ces gens qui, je le redis, ne laisse personne indifférent et que l’on regrette forcément. Pour finir, nous te souhaitons une longue et heureuse retraite auprès des tiens devant ton émission favorite « Plus Belle la Vie ». ANDRE BELMONTE

Place à la danse, avec Didier CONSTANT, notre habituel DJ : le moment apprécié de tous pour commencer l’année sous le signe de la Fête et l’Amitié.


Page 10

LA VIE DES ETABLISSEMENTS

LES FETES DE FIN D’ANNEE CAT de ST Auban et de Manosque C’ est la tradition au CAT de Saint Auban et au CAT de Manosque de fêter la fin de l’année. Ce jour là, les ateliers ne fonctionnent que le matin, pour laisser la place à l’apéritif, aux discours honorant les travailleurs partant à la retraite, Mmes AMIELH et AUZET et M. MAS puis au repas de Noël, pour se terminer par une super boom !

C’est plus de 100 repas qui sont préparés par l’atelier de restauration de Saint Auban pour le plus grand plaisir gustatif de tous.

Au CAT de Manosque, une journée porte ouverte permet de fêter le début de l’année en invitant tous les partenaires, et ils sont nombreux, pour montrer le degré de technicité et de professionnalisme des travailleurs et de leur équipe d’encadrement.

Les nouveaux services proposés par le CAT de Manosque : • •

Repasserie pour les particuliers. Lavage et nettoyage de véhicule, intérieur et extérieur.

Pour vous débarrasser de vos corvées !

Les foyers Simonette / Tourelles/ St Auban Connaître ces moments de fraternité dans les Foyers de l’ADAPEI, c’est vivre pleinement NOEL. Les maîtresses de Maison, et leurs équipes, se surpassent dans ces repas de Fête. Les résidents revêtent leurs habits de fêtes Les professionnels peuvent y rencontrer les familles et partager ces instants de convivialité. Ces soirées sont, aussi, l’occasion de présenter les spectacles qui sont travaillés toute l’année dans le cadre des ateliers et activités d’expression, soit avec l’équipe éducative soit

avec des intervenants spécialisés. Spectacles de chants, de danse et de théâtre qui étonnent par le talent des acteurs. Une mention spéciale aux résidents du FO de Saint Auban et à leur talentueuse éducatrice Marion. Avant de danser jusqu’au bout de la nuit. Les Foyers de l’ADAPEI rythment bien avec NOEL.

N umé r o 29


MAGAZINE

LA VIE DES ETABLISSEMENTS

P a g e 11

IME et SESSAD A l’IME, les familles, les amis, les partenaires viennent partager l’après midi de Noël : le spectacle et le goûter. La fête, tant attendue des enfants, pouvait commencer ! Le gymnase est plein et l’ambiance surchauffée pour accueillir le clownmagicien-acrobate qui enchanta petits et grands. Au préalable, le Père Noël était passé pour distribuer ses cadeaux et gâter chacun par des jouets collectifs qui seront utilisés tout au long de l’année., sur les groupes ou les unités de vie.

Elyan et son équipe avait préparé un super repas de Midi, que partagèrent professionnel et enfants; Occasion de souhaiter à Rémy, Caroline et Clarisse de poursuivre leur vie d’adulte au FAM, après tant d’années passées à l’IME, et sur le groupe, le GVA.

SAJ La Fête de Noël du SAJ a revêtu cette année une dimension particulière avec le tournant que le SAJ prendra en début d’année. Considérant le sous effectif structurel d’usagers dans ce service, il a été décidé de réduire sa capacité d’accueil à 7 places et d’essayer, en compensation, de créer des places en Foyer Occupationnel, établissement pour lequel la demande est importante. Cette modification s’articule avec le glissement de notre éducatrice/coordinatrice, Valérie LEBRETON, qui créa la structure en 2001, vers le FAM de Peyruis, pour y seconder la Directrice. Dans ce même mouvement, Magalie PUSTEL, AMP, et Marie Christine, résidente, rejoindront également le FAM. Et, tout naturellement, c’est Karim MULLE, qui prend

le relais, et la fonction éducateur/ coordinateur, dans un fonctionnement en articulation avec le Foyer Occupationnel de Forcalquier. Prochaine étape : le regroupement des Foyers Occupationnels avec notre projet sur Oraison, nous y reviendrons dans un prochain numéro.

Dernière Fête de Noël, pour : Chrystel au Foyer Occupationnel de Saint Auban, Nicole, Yves, Marie Thérèse, Dominique, Mohand aux Foyers de Manosque, Marie-Claire, Maurice et Evelyn aux Foyers de Forcalquier, Ces résidents ont rejoint le FAM de PEYRUIS pour y passer leur retraite.


LA VIE DES ETABISSEMENTS

MAGAZINE

ADAPEI des Alpes de Haute Provence

L’ÉCOLE PRIMAIRE

P a g e 12

« PA U L L A P I E »

VISITE DE L’ATELIER JUS DE FRUIT

Route de Saint Jean B.P 38 04160 CHATEAU-ARNOUX Téléphone : 04 92 64 96 00 Télécopie : 04 92 64 96 09

Depuis de nombreuses années, l’atelier Jus de Fruits du CAT de St Auban ouvre ses portes pour accueillir des élèves des Écoles primaires de CHÂTEAU ARNOUX et de SAINT AUBAN.

Messagerie : adapei.04@wanadoo.fr Site internet : adapei-04.com

Venez nous rejoindre à l’ADAPEI, Plus nombreux, nous serons plus forts !

Cette année, la classe de CP et la CLISS de l’école Paul Lapie à St Auban ont rendu visite à l’ESAT, afin que les enfants découvrent la conceptualisation des jus de fruits.

André BELMONTE et les ouvriers se sont fait un plaisir d’expliquer le processus de cet atelier. Les élèves ont été agréablement surpris de cette chaîne de fabrication à partir de la matière première, en l’occurrence, la pomme, jusqu’à l’étiquetage des bouteilles.

Le Bureau de l’ADAPEI :

LES ETABLISSEMENTS DE l’ADAPEI ETABLISSE-

Président : Emmanuel CHAROT Président Adjoint :

SESSAD

Louisette CHABERT Vice Président :

Saint Auban Manosque

Maklouf RABHI Secrétaire : André LAFFITTE Trésorier :

Château Arnoux

Catherine REYBARD Yves HERY 04 92 64 44 08

Pierre AUZET Secrétaire Adjoint : Ginette STORDEUR Marcel DE SAINT MICHEL

Foyer Occupationnel « Hôtel VILLIARD » Saint Auban

Directeur d’Association :

Service d’Accueil de Jour « Les Cyprès » Saint Auban

Gérard CAILLOL Chef de Service

Catherine REYBARD 04 92 36 00 00

Françoise ALBERT JUETZ Assistantes Sociales Christine RAYNAUD (IME, SESSAD,SAJ, FO) Erica CAYUELA ( CAT, FH) Cécile POINSO (FAM, SAMSAH, APBD)

Loïc KRZYZANIAK Jean François MARCHAL 04 92 64 30 00

Foyer « La Simonette » Foyer Occupationnel « Le Borisol »

MAGAZINE ADAPEI Rédacteur en chef : Emmanuel CHAROT

Forcalquier

Rédacteurs : Louisette CHABERT Gérard CAILLOL Imprimé par nos soins Magazine gratuit

Saint Auban Manosque

Catherine REYBARD Nancy KLEIN 04 92 64 06 67

Trésorier Adjoint :

Siège Social :

CAT « Les Ateliers du Fournas »

IME « Les Oliviers »

Loïc KRZYZANIAK Jean François MARCHAL 04 92 75 04 03

Jean Jacques HILS Nora BOUHASSANE Foyer d’Accueil Médicalisé FAM Peyruis Odile DAVIN Valérie LEBRETON 04 92 30 53 05

Foyer « Les Tourelles » Foyer Occupationnel « Le Séquoia »

Atelier Protégé « Bléone Durance » Saint Auban Manosque Jean Jacques HILS Nora BOUHASSANE 04 92 64 15 44

Service d’Accueil Médicalisé à domicile SAMSAH Peyruis Odile DAVIN Valérie LEBRETON 04 92 30 53 05

Service de Soutien et d’Accompagnement

Manosque Loïc KRZYZANIAK Emmanuelle FERRER 04 92 72 19 73

Loïc KRZYZANIAK Emmanuelle FERRER 04 92 87 56 85

Magazine N°29  

Visite de l’Atelier Jus de Fruits Par l’école primaire Paul LAPIE Hommage à François PAUL D’autres besoins émergent, tant pour les enfants q...