Page 1

A DA P E I d e s A l p e s d e H a u t e P r ove n c e

Numéro 28 Juillet 2008

M A GMAGAZINE AZINE E D I TO R I A L : DANS CE NUMÉRO :

luation. Le concept de bientraitance Il conviendra que nous réfléchissions de manière plus approfondie sur le module central de notre évaluation que constitue : Le projet individualisé des personnes accueillies, et encore plus précisément sur la BIENTRAITANCE.

1

Editorial Conférence sur le Handicap Votre Calendrier

2

L’ADAPEI complète son équipe

2

FAM et SAMSAH Congrès de l’UNAPEI

3

AG de l’ADAPEI L’acte associatif essentiel

4

Les Espaces Verts : Un atelier du CAT

5

LA BIENTRAITANCE Nouveau regard sur nos pratiques

6 7

LE SAMSAH Nouvelle Réalisation de l’ADAPEI

8

Les TRANSFERTS

9

La bientraitance, Elle concerne la relation à la personne handicapée et à sa famille, caractérisée par : LE RESPECT, et la mise en œuvre du projet individualisé. C’est, tout simplement, formaliser la mise en œuvre des bonnes pratiques qui sont accomplies au quotidien, dans les établissements et services de l’ADAPEI, avec la technicité de nos professionnels. Tout ceci est dans le droit fil des recommandations de l’Agence Nationale de l’Eva-

12 L’ADAPEI et ses salariés La conférence Nationale sur La mutuelle complémentaire santé le Handicap, prévue tous les

LA BIENTRAITANCE

Nous ferons une avancée considérable dans l’accompagnement des personnes handicapées, quand nous aurons pu réfléchir, tous ensemble, sur cette bientraitance, si évidente dans l’idée, si difficile à mettre en œuvre dans notre action coordonnée au quotidien. Cet objectif annoncé lors de notre dernière assemblée générale, devra désormais nous accompagner tout au long des travaux et réflexions menés au sein de notre association au fil du temps. La bientraitance c’est bien sûr dire à François que l’ensemble de l’ADAPEI, compte sur lui et son épouse pour notre prochaine fête et qu’il se remette au plus tôt. Emmanuel CHAROT Président de l’ADAPEI 04

CONFERENCE NATIONALE SUR LE HANDICAP Des avancées, encore insuffisantes

10 Les Fêtes de Fin d’Année Les Fêtes de L’Eté 11

Notre Dossier :

A.D.A.P.E.I

trois ans par la Loi du 11 février 2005, s’est tenue le 10 juin 2008 à Paris. Le plan gouvernemental pour les prochaines années s’articule autour de 5 axes principaux :

Un plan pluriannuel de 50 000 places. Ces places sont destinées prioritairement aux personnes atteintes d’autisme, de polyhandicap, traumatisme crânien, handicap psychi-

que…

Une revalorisation de 25% de l’allocation handicapée… d’ici 2012

Un pacte pour développer l’emploi des personnes handicapés

Une société toujours plus accessible

Un effort de scolarisation encore davantage renforcé

Si ces orientations ne satisfont pas pleinement les personnes handicapées, notamment en

terme de montant de ressource, si ces orientations ne concernent que le domaine de compétence de l’Etat, ignorant celui, croissant, des Départements, nous ne pouvons que nous réjouir de la poursuite du plan de création de places, dispositif indispensable pour nos enfants déficients intellectuels. A l’ADAPEI de convaincre les représentants de l’Etat que dans notre département, nous avons, encore, besoin de places, pour les adultes, mais, aussi, pour les enfants, afin que chacun ait une solution adaptée.


L’ACTUALITE ASSOCIATIVE

Page 2

VOTRE CALENDRIER

LA PHOTO DU MOIS

T S DE N E R PA L DES FANTS I E U ACC ES EN JEUN IS AD M D ESSA S u a E et A l’IM

Emmanuel CHAROT, lors de son intervention au Congrès de l’UNAPEI. Avant l’arrivée du public et du ministre !

JOURNEES DE FORMATION ET D’INFORMATION 2008/2009

b re ptem e s 7 di 2 Same 2008

ez à Pens votre ation cotis 2008

rs » Olivie s e L IME «

LES NOUVEAUTES En partenariat avec l’UNAFAM, association Nationale des Amis et Familles de Malades Psychiques et de son association locale ESPOIR 04, l’ADAPEI, à compter du 1er septembre 2008, étendra son SSA aux personnes présentant un Handicap Psychique. Ainsi, 10 personnes seront accompagnées à leur domicile par notre service, au savoir faire affirmé, sur l’ensemble du département. Un exemple de collaboration inter-association dans l’intérêt des personnes handicapées.

NOS PEINES M. BAGARRY, père de Claudine, travailleuse au CAT, M. Jean GUILLAUME fils de M. et Mme Charles GUILLAUME, membre fondateur de l’ADAPEI, et le Papa de Guy AUDIBERT, Travailleur du CAT et résident aux Tourelles Nous ont quitté. Nos plus chaleureuses pensées à leurs familles

N umé r o 28

L’ADAPEI

En cours de conc eption

FETE ASSOCIATIV E Dimanche 3 févr ier 2009

complète son équipe de Direction •

L’ADAPEI se développe et se renouvelle :

La création du FAM et du SAMSAH, permet de concevoir un nouveau secteur à l’ADAPEI : Le Secteur Personnes Vieillissantes et Lourdement Handicapées. L’ADAPEI a recruté Mme Odile DAVIN, Manosquine, âgée de 45 ans, infirmière de formation de base, actuellement, directrice à Marseille d’une Maison de Retraite, pour en assumer la Direction. Elle prendra ses fonctions au 1er septembre 2008 afin de préparer l’ouverture du FAM et du SAMSAH dans les meilleures conditions.

Le départ à la retraite de M. François PAUL, Directeur du Secteur Hébergement et Accompagnement, nécessite son remplacement. L’ADAPEI a recruté M Loïc KRZYZANIAK, âgé de 48 ans, psychologue de formation et, actuellement, directeur des Centres d’Habitat aux Papillons blancs de Dunkerque. Ils prendra ses fonctions au 1er septembre, secondé par Emmanuelle DUFAURET, assistante sociale, qui assurera la fonction de Chef de Service des Foyers de Manosque, en remplacement de Maryvonne LEFEVRE, et de Jean François MARCHAL pour les Foyers de Forcalquier. Ayons une pensée émue et cordiale pour François PAUL, victime d’un ennui de santé important, qui le tiendra éloigné de l’ADAPEI. Mais, nous fêterons prochainement son départ à la retraite après 30 années de services dévoués à l’ADAPEI.


MAGAZINE

Page 3

L’ACTUALITE DE L’ADAPEI

ACTUALITES FAM et SAMSAH : Les travaux avancent, mais trop lentement La création du FAM et du SAMSAH se rapprochent. Le FAM accueillera 20 personnes :

Le gros œuvre est terminé, les travaux de finition sont en cours

6 personnes lourdement handicapés, dont 3 proviennent de l’IME, établissement dans lequel ils sont maintenus au titre de l’amendement Creton,

14 personnes handicapées vieillissantes, actuellement travailleurs du CAT et principalement hébergées en Foyer, ou en structure occupationnelle.

Le SAMSAH accompagnera 6 personnes, dans un premier temps, et prochainement 10 : Reportez-vous à l’article en page 8 pour toutes les informations sur le SAMSAH.

Les travaux d’un montant de 5 000 000 € pour une surface de 2 200 m² se poursuivent, hélas, trop lentement, pour permettre une ouverture en 2008. L’ouverture du FAM et du SAMSAH sont prévus en Janvier 2009. La fin de l’attente pour nos résidents et leur famille. Dans notre prochain Numéro :

Visite guidée du FAM •

Le projet d’établissement

Les effectifs d’encadrement

La vie au quotidien

CONGRES de l’UNAPEI : L’ADAPEI bien représentée C’est à Clermont Ferrand que s’est déroulé, cette année, le congrès de l’UNAPEI qui regroupe les 750 associations qui la composent. Plus de 1 500 personnes pour faire le point sur le mouvement parental et la politique gouvernementale en faveur des personnes handicapées. L’ADAPEI y fut fort bien représentée par la présence de M et Mme CHAROT et LAFFITTE, de M. ALPHONSE et de M. CAILLOL. Concernant la vie du mouvement, aucun changement majeur, avec la réélection de Régis DEVOLDER à la Présidence de l’UNAPEI, mais, avec la perspective d’un passage de relais sous deux années, au terme du congrès de 2010 qui marquera le cinquantenaire de l’UNAPEI. La présence de Valérie LIETARD, secrétaire d’état aux personnes handicapées, a prouvé l’intérêt que le gouvernement porte à notre Mouvement. Cependant à trois jours de la Confé-

rence Nationale du Handicap, au cours de laquelle Nicolas Sarkozy, Président de la République, fera les déclarations générales en faveur du handicap, Mme Valérie LIETARD est restée très sobre dans ses déclarations, laissant la primeur au Président. Régis DEVOLDER nota les nettes avancées sur certains points comme : le plan autisme qui a été présenté, l’augmentation de 5% de l’AAH au premier septembre, l’amélioration du dédommagement des aidants familiaux, un accès rendu possible à la prestation de compensation pour les enfants… Il mis en exergue que plusieurs points n’avaient pas encore été satisfaits et laissaient subsister une profonde attente chez les personnes handicapées et leur famille, comme :

• •

Revalorisation des ressources

Accessibilité pour le handicap mental

Prestation de compensation réelle pour garantir un droit universel.

Accès à l’emploi et à la scolarisation


LA VIE ASSOCIATIVE

Page 4

N umé r o 28

ASSEMBLEE GENERALE DE L’ADAPEI L’ A C T E E S S E N T I E L D E L A V I E A S S O C I A T I V E La salle de l’Abbé FERAUD, mise gracieusement à notre disposition par la ville de Digne, était copieusement garnie, le Samedi 31 mai 2008, pour l’Assemblée Générale de notre Association. Emmanuel CHAROT, accompagné des administrateurs de l’ADAPEI, a accueilli Mme BIZOT GASTALDI, représentant le Conseil Général et présidente de la CDA, les adjoints des communes de PEYRUIS et FORCALQUIER, ainsi Mmes ETIENNE et DAVID, nos habituelles partenaires de la DDASS et de la DSD. Après les classiques rapport d’activités et rapport financier, présentés par notre Directeur Général, Gérard CAILLOL, qui mirent en exergue le dynamisme de l’ADAPEI et sa bonne santé financière, les rapports de fonctionnement pour l’année 2007, permirent d’imager le travail réalisé au quotidien par les professionnels au sein de nos établissements et services, et les progrès des personnes accompagnées. Successivement, Yves HERY accompagné de Jean Marc GUERINI, à l’aide d’un diaporama montra la spécificité de notre SESSAD, Catherine REYBARD illustra l’organisation actuelle de l’IME, en lien avec l’accueil des enfants autistes et les nombreuses activités pédagogiques, éducatives et/ou thérapeutiques, Jean Jacques HILS informa l’assemblée sur la nécessaire adaptation des activités du CAT et les axes de développement : tampographie, mise en flacons…, avant que François PAUL, nous rappelle combien, il fait bon vivre dans les Foyers de l’ADAPEI. Dans son rapport d’orientation pour les années 2008/2009, Emmanuel CHAROT mit l’accent sur deux points :

La prochaine création du FAM et du SAMSAH

Le nouveau site internet de l’ADAPEI a été présenté au cours de l’AG par Cyrielle LELOUEY et la société PYRAMIDE, notre prestataire. Rendez-vous sur : www.adapei adapei--04.com adapei

La mise en œuvre de la démarche qualité par l’évaluation selon le référentiel Qualisnap, dans l’objectif d’encore améliorer la qualité de l’accompagnement des enfants et adultes déficients.

Michèle BIZOT GASTALDI rappela les liens de partenariat qui unissent le Conseil Général à l’ADAPEI et le chemin qui demeure à parcourir.

L’Assemblée se poursuivit par un repas au TonicHôtel avant que les p e r s o n n e s handicapées soient invitées à participer à une après-midi : BOWLING, au cours de laquelle chacun se régala. Le Conseil d’Administration, qui accueille trois nouveaux administrateurs : Mme STEPHAN, M STORDEUR et VERNET, dans sa séance du 12 juin renouvela Emmanuel CHAROT à la présidence de l’ADAPEI.

LE BUREAU 2008/2009 DE L’ADAPEI Président

Emmanuel CHAROT

Président Adjoint

Louisette CHABERT

Vice Président

Maklouf RABHI

Secrétaire

André LAFFITTE

Secrétaire adjoint

Ginette STORDEUR

Trésorier

Pierre AUZET

Trésorier adjoint

Marcel DE SAINT MICHEL


MAGAZINE

L’ACTUALITE DES ETABLISSEMENTS

Page 5

UN ATELIER DU CAT : LES ESPACES VERTS Le CAT « Les Ateliers du Fournas » de Manosque a créé en 1992, l’atelier « espaces verts » autour de JeanPierre CAMPISANO, moniteur d’atelier Lors de sa création, certaines réticences se sont fait ressentir face à l’inhabitude de faire travailler les personnes portant un handicap mental en dehors des murs du CAT. Le but premier de la création de cet atelier était d’intégrer tous les niveaux de handicap mental à la découverte du travail en extérieur. L’Atelier « espaces verts » est une activité de CAT par excellence, répondant aux objectifs de ces établissements médico-sociaux en termes d’insertion, de métier, et d’adaptation du travail à la personne pour leur plein épanouissement dans un statut de travailleur, socialement reconnu.

Le CAT participe à la Fête du pain L’Association « Le Patrimoine de CHATEAU – ARNOUX » a organisé la fête du pain et inauguré la mise en fonctionnement du four à pain communal, le 29 juin 2008. Pour cette manifestation, L’ADAPEI a été sollicitée, en tant qu’exposante, et trois travailleurs du CAT « Les Ateliers du Fournas » de l’Atelier « Jus de Fruits » ont répondu présents, à savoir : Serge SAUVE, Pierre MELANI et Isabelle MOREL ; accompagnés de JeanPaul MICHEL, Moniteur d’Atelier. Un stand a été mis à leur disposition, afin qu’ils puissent présenter les produits et expliquer le processus de préparation, de la vendange à la mise en bouteille. Lors de cette journée, le public a pu déguster et apprécier les divers jus de fruits. Fort de leur motivation, leur gentillesse et de leur savoir faire, le produits des ventes s’est élevé à 450 €.

La connaissance des lieux permet à chaque travailleur d’être très vite opérationnel, pouvant utiliser, en fonction de leur capacité, du matériel professionnel :tracteur agricole, débrouissailleuses autoportées frontales ou ventrales, tondeuses... Nos équipes sont composées de 11 ouvriers encadrés par deux professionnels qui assurent également la taille d’arbustes, de haies, ainsi que de l’entretien des massifs, générant un degré de finition optimum, une des forces de nos CAT. En période automnale et hivernale, permettant de diversifier les taches et approfondir leurs compétences, nos équipes assurent des travaux ponctuels tant dans les entreprises que chez les particuliers.

Pour l’Entretien de vos Espaces verts : Manosque : 04 92 70 48 49 Saint Auban : 04 92 64 15 22


LA VIE ASSOCIATIVE

Page 6

Numéro 28

LA BIENT UN

N O U V E AU R E G A

L’ADAPEI a mis en œuvre l’Evaluation interne de la qualité de service délivrée aux personnes L’attitude de bientraitance envers les personnes handicapées

Quelques éclairages sur nos pratiques : Extraits du document de travai

Essai de Définition de la bientraitance : l n’existe pas de définition légale Ensemble de comportements, d’attitudes, qui prennent en compte et respectent la personne dans sa globalité, s’adaptent à ses besoins divers (psychologiques, physiolo-

LA BIENTRAITANCE

giques, affectifs,…), avec, pour objectif, de lui permettre un développement et une vie harmonieuses, et qui constituent les bonnes pratiques mises en œuvre, lors de son action professionnelle.

Définition de la maltraitance : Tout acte ou omission qui a pour effet de porter gravement atteinte, que ce soit de

et son corollaire LA MALTRAITANCE concernent aussi bien les professionnels que les parents

manière volontaire ou involontaire, aux droits fondamentaux, aux libertés civiles, à l’intégrité corporelle, à la dignité ou au bien-être général d’une personne vulnérable, y compris les relations sexuelles ou les opérations financières auxquelles elle ne consent ou ne peut consentir valablement ou qui visent délibérément à l’exploiter.

Identification et repérage des signes de maltraitance : Il ne peut y avoir de liste exhaustive recensant les faits dits maltraitants. La maltraitance peut prendre une grande variété de formes. Elle peut être : Violence (physique, sexuelle, psychologique), action active et volontaire. Abus (physique, psychologique, matériel, financier, atteinte aux droits et soins), action active et volontaire. Négligence (physique et psychologique), action passive ou refus d’assistance. Elle commence souvent par des actes apparemment anodins. C’est souvent la conséquence d’une succession de petits actes qui, réunis, créent les conditions de l’isolement et de la souffrance des personnes. Elle a deux caractéristiques : Le comportement de son auteur. Le caractère secret de ces actions. Elle concerne les personnes en situation de vulnérabilité (référence du Code Pénal).


MAGAZINE

L’ACTUALITE DES ETABLISSEMENTS

Page 7

TRAITANCE :

ARD SUR NOS PRATIQUES

handicapées et à leur famille dan danss ses établissements et services selon le référentiel Qualisnap . s est le concept central de la mise en œuvre de leur projet de vi e. vie.

tre la Maltraitance. il ADAPEI : Petit livret de Bientraitance pour lutter con contre

NOS OUTILS INSTITUTIONNELS Pour la prévention des risques de maltraitance à l’ADAPEI et la Promotion de la Bientraitance : La prévention passe par une vigilance permanente de la part de tous les professionnels qui interviennent à tous les niveaux de l’Association. Il existe des préventions d’actes de maltraitance par une aide physique, matérielle et psychologique. Le recrutement : renforcer la vigilance en matière de recrutement. Exigence de l’extrait de casier judiciaire n°3, voire n°2. Attestation sur l’honneur de non-condamnation. La formation : apporte une meilleure compréhension des résidents, et des différentes situations rencontrées, pour nous permettre d’acquérir une posture de bientraitance. Le travail en équipe pluridisciplinaire : selon les procédures des projets d’établissements et services (réunions, synthèse, projet, entretien…). Les groupes de régulation, de supervision et/ou d’analyse de pratique : échange entre professionnels du ressenti et des méthodes de travail, hors Direction, avec un intervenant extérieur. La qualité : participation des professionnels, dans le cadre de l’évaluation interne, à l’amélioration des pratiques et de la qualité de prise en charge des usagers. La mise en place et le respect de procédures de prises en charge et de bonnes pratiques. pratiques La protection et la sécurité des usagers et des professionnels : inscrites dans le Projet Associatif et dans le Règlement de Fonctionnement de chaque établissement et service, un partage des valeurs associatives et professionnelles. L’ouverture sur l’extérieur et la mise en réseau des établissements, dans le cadre des projets d’établissement. d’établissement L’information et l’autoévaluation des salariés par le petit manuel de la Bientraitance. L’information des usagers et personnels des dispositifs nationaux : Allô Maltraitance : Téléphone : 39.77 L’information de la Direction de tout incident.

L’information de la Direction de toute suspicion de maltraitance aussi bien dans les établissements de l’ADAPEI, que dans la vie sociale de la personne handicapée que dans sa vie familiale. La création d’une commission de bientraitance : au niveau de l’association et de chacun de ses établissements, composée d’administrateurs/parents, des cadres de direction et de professionnels.


LA VIE ASSOCIATIVE Numéro 28

Page 8

LE SAMSAH Une nouvelle solution permettant le maintien au domicile des adultes

Vous souhaitez vivre à votre domicile, en autonomie, ou que votre enfant, dev enu a d u lt e continue de vivre à votre domicile : Vous avez besoin d’un accompagnement dans les actes de la vie sociale et/ou quotidienne, et/ou matérielle : Votre état de santé nécessite des soins

Le SAMSAH Vous accompagnera pour réaliser votre projet de vie

Nous connaissons le SSA de l’ADAPEI. Ce Service de Soutien et d’Accompagnement, maintenant, dénommé, SAVS, (Service d’accompagnement à la Vie Sociale), permet aux personnes handicapées, ouvriers au CAT de Saint Auban et de Manosque, de bénéficier d’un accompagnement individuel pour vivre en autonomie dans leur propre appartement, seul, en couple ou en famille. Les soutiens peuvent être de tous ordres : administratifs, matériels, psychologiques et sont effectués par des éducateurs, principalement à leur domicile. Le décret du 11 mars 2005, en application de la Loi du 2 janvier 2002, crée les SAMSAH. Service d’Accompagnement MédicoMédico-Social pour personnes Adultes Handicapés. Leurs Missions : Le SAMSAH contribue à la réalisation du projet de vie de personnes adultes handicapées par un accompagnement adapté favorisant le maintien des liens familiaux, sociaux, scolaires… et facilitant leur accès à l’ensemble des services offerts par la collectivité. Leurs interventions : D’assistance et d’accompagnement pour tout ou partie des actes essentiels de l’existence, D’accompagnement social et d’apprentissage à l’autonomie, Des soins réguliers et coordonnés D’accompagnement médical et paramédical. La Création du SAMSAH de l’ADAPEI : Quand et pour combien de personnes ? L’Etat et le Conseil Général, ont donné l’autorisation, le 12 juillet 2007, à l’ADAPEI de créer 10 places de SAMSAH, dont 6 dès janvier 2009.

CREATION : JANVIER 2009

Pourquoi ? Le SAMSAH est une alternative à l’obligation d’admission en institution, en permettant le maintien à domicile.

Nous devions proposer ce choix aux personnes handicapées et à leur famille. A qui s’adresse ce service ? Une double population est concernée : • Personnes handicapées vieillissantes, vivant en autonomie, et désireuses de poursuivre leur vie dans leur appartement. Le SAMSAH prend le relais du SSA, en prenant en compte la santé des personnes. • Personnes lourdement handicapées, vivant au domicile de leur parent, et dont les parents n’envisagent pas une séparation immédiate par l’admission en FAM. L’intervention d’une équipe pluridisciplinaire : Le SAMSAH assure un accompagnement éducatif, social et médical. Educateur spécialisé, AMP, Infirmier, Aide soignante,... interviendront au domicile de la personne ou dans des lieux d’accueil de jour pour mettre en œuvre son projet de vie, après les expertise par les médecins et psychologue de l’équipe. Les Actions : Accompagnement dans les actes de la vie quotidienne : repas, toilette, déplacements… Accompagnement dans les activités de socialisation, de loisirs, de sports... Accompagnement dans les actes administratifs. Elaboration, réalisation et coordination du suivi de santé et des soins. Une complémentarité avec le FAM : Le SAMSAH est complémentaire du FAM. Le FAM peut proposer, en complément de l’accompagnement du SAMSAH, des possibilités d’accueil de jour et de socialisation en son sein, mais, également, des accueils temporaires en hébergement. Le FAM mettra à la disposition du SAMSAH et de ses usagers son plateau technique et ses infrastructures. Pour des informations complémentaires :

Tél : 04 92 64 96 00


MAGAZINE

L’ACTUALITE DES ETABLISSEMENTS

Page 9

LES TRANSFERTS Les Séjours extérieurs, transfert d’hébergement des résidents accompagnés par leur équipe éducative, constituent un dispositif important des projets de prise en charge dans les établissements : • Première séparation d’avec ses parents au SESSAD, • Période de socialisation avec ses camarades et d’éducation thématique à l’IME. • Vacances ou week-ends pour les résidents des Foyers, Voilà deux récits de séjours :

Séjour à Giens Pour les résidents des Tourelles

Sur les traces du Renard Pour les enfants de l’IME

Les résidents du foyer des Tourelles ont fait un séjour à Giens du jeudi 8 mai au dimanche 11 mai. Quatre jours au cours desquels de multiples activités leur ont été mis à disposition.

Le groupe Bambou a vécu un séjour "éconature" pour découvrir de plus prés des dynamiques concrètes d'acteurs touristiques impliqués dans notre département des Alpes de Haute-Provence : entre des hébergeurs qui leur ont fait découvrir leurs éco-gîtes et des accompagnateurs en montagne qui les font marcher sur les traces du renard du film de Luc Jacquet "le Renard et l'Enfant" ! Les enfants ont effectué une randonnée, accompagnés pour découvrir le pays des « a Alpes de Lumière » (Forcalquier et montagne de Lure) pour toucher du doigt quelques secrets de la nature sur le terrain en cherchant les traces du renard et de ses amis, comme la petite fille dans le film. L'objectif était par l'intermédiaire d'un jeu de piste de trouver le terrier de la renarde et sur le retour, de concevoir une flûte. Le pistage des renards et le choix du circuit leur ont pris beaucoup de patience mais qu'elle récompense!

Dès leur arrivée sur le site, une sortie en bateau vers l’île de Porquerolles où ils ont pu faire une mini randonnée pour rejoindre la plage d’Argent, appelée ainsi pour son sable blanc. Ils ont pu également découvrir la ville de Saint Tropez, avec ses petites rues piétonnes, le port Grimaud, la Londe Les Maures, le port de Miramar et pour finir cet agréable séjour, ils ont exploré le jardin d’oiseaux exotiques. De retour au foyer, chacun est revenu avec des souvenirs mémorables à partager.

Sur les traces des gendarmes de Saint Tropez


Page 10

LA VIE DES ETABLISSEMENTS

N umé r o 28

LES FETES DE FIN D’ANNEE L’IME en Musique pour terminer l’année 200 convives, parents, enfants, adolescents et professionnels pour partager cette soirée d’Eté et fêter la fin de l’année à l’IME « Les Oliviers ». Un spectacle de chants et musique fut présenté par le Groupe L’Envol et son éducateur JOACHIM, mais, aussi, les intervenants de La Fontaine de l’Ours qui accueille tous les séjours à thématique musicale de l’ADAPEI et le professeur de piano de Nathan. Tous les spectateurs purent reprendre en cœur les paroles des chansons projetées en Karaoké et chantées par CAROLINE et SEBASTIEN, tandis que NATHAN nous interpréta plusieurs morceaux au piano. Une prestation remarquable quant on sait les difficultés de communication de ces enfants. Après l’apéritif, il fut, comme à l ‘accoutumé, remis le diplôme de scolarité aux jeunes adultes quittant l’IME pour le CAT : LEO et JONATHAN. Avant de partager le Couscous de notre équipe de cuisine de l’IME, renforcée par le FO de Saint Auban. Bon été à tous, et en septembre, pour de nouvelles aventures à l’IME « Les Oliviers ».

LE SESSAD : Autour d’un apéritif convivial Il faisait une douce chaleur d’étè pour se retrouver : enfants, parents et professionnels au SESSAD pour fêter cette fin d’année scolaire. L’école est terminé, et le SESSAD, durant le mois de juillet organise des journées ou des séjours thématiques pour et avec les enfants. Un diaporama aux images tendres montra aux familles ses activités : séjour musique à la Fontaine de l’Ours à Auzet, équitation à Manosque et au Poët, spéléologie sur le plateau d’Albion, accrobranche, piscine…. : rien ne décourage nos valeureux enfants et chaque parent furent fier de voir les prouesses de son enfant. Cette rencontre permit, également, de présenter, Edouard CERDA, notre nouveau médecin pédopsychiatre. Voilà, l’année se termine, alors, bon été. Bonnes vacances, aussi, mais, on sait quand, llorsqu’on est parent d’enfant handicapé, la charge de notre, de votre enfant est permanente, que la mobilisation, affective, physique, ... est permanente.


MAGAZINE

LA VIE DES ETABLISSEMENTS

LES FETES DE L’ETE FETE CHAMPÊTRE A LA BRILLANNE C’est, désormais, devenu une tradition, les Foyers de Manosque fêtent l’été dans la pinède de LA BRILLANNE. Familles, résidents, professionnels partagent cette journée au programme intense. Le repas préparé par notre nouveau cuisinier : Michel LEVASSEUR, auquel chacun avait rapporté un dessert fut animé par une leçon de danse country, dans le prolongement de la fête associative. Le soleil brillait, pour les animations de l’après midi, avec le traditionnel concours de boules que chacun attend et se prépare tout au long de l’année. Alain MONTELEONE , MOHAND YEDDOU et Evelyne AZOULAY en furent les brillants finalistes. Des ateliers nouveaux enchantèrent les participants : Le tir à l’arc animé par le club de CLAMANSANE et la course de garçon de café ou chacun put faire démonstration de son adresse, de son équilibre et de sa rapidité. Une après-midi sympa, au champ des cigales, organisée par l’équipe des Tourelles : merci à eux.

SOIREE CHINOISE A FORCALQUIER En prévision des jeux olympiques, La Simonette nous emmena en Chine pour la Fête de l’été. Après avoir parcouru les différents stands dirigés par nos éducateurs : photo avec le dragon, tatouages, senteurs d’orient…, les convives partagèrent un merveilleux repas chinois avec nems, porc au caramel, salade de fruits exotiques …, préparé par notre équipe des services généraux, animé par un spectacle de danses, chants, , histoire en ombre chinoise, résultats des ateliers du vendredi avec nos intervenants, et Karim. La soirée fut prolongée par notre animateur et DJ : Cyril qui fit danser les jeunes et les moins jeunes et tourner les serviettes.

P a g e 11


MAGAZINE

P a g e 12

LA VIE DE L’ADAPEI

ADAPEI des Alpes de Haute Provence

L’ADAPEI et ses Salariés Une complémentaire Santé Obligatoire

Route de Saint Jean B.P 38 04160 CHATEAU-ARNOUX Téléphone : 04 92 64 96 00 Télécopie : 04 92 64 96 09 Messagerie : adapei.04@wanadoo.fr Site internet : adapei-04.com

Venez nous rejoindre à l’ADAPEI, Plus nombreux, nous serons plus forts !

Nous savons la problématique de notre protection sociale et du déficit de la Sécurité Sociale qui induit une diminution progressive et constante des remboursements des soins et médicaments. A ce titre, le dispositif FILLION vient, à compter du 1er juillet 2008, imposer le paiement de charges sociales aux participations du Comité d’Entreprise en faveur de la complémentaire santé des salariés, autrement dit : La mutuelle Santé. Fort de ce constat, l’ADAPEI, en collaboration avec le Comité d’Entreprise de l’ADAPEI a recherché une solution pour ne pas pénaliser les salariés et encourager la souscription de complémentaire santé.

tuelle du Comité d’Entreprise. Ce contrat a été souscrit auprès de Mutuelle de France, un choix local, dans l’éthique de notre association. A l’évidence, il s’agit d’une avancée sociale importante, décidée par le Conseil d’Administration de l’ADAPEI, en faveur de ses salariés, en application de ses principes sociaux. Cette problématique de la prise en charge des frais de soins et de mutuelle est, beaucoup plus globale. - Concernant, les travailleurs de CAT, la cotisation à la Mutuelle est entièrement pris en charge par le CAT, sur son budget de production et de commercialisation, du moins tant que les résultats financiers du CAT le permettront.

La Loi permet à l’employeur de contracter un contrat de groupe, rendu obligatoire à l’ensemble des nouveaux salariés de l’ADAPEI, et optionnel aux salariés actuels. Ce contrat de complémentaire Santé obligatoire permet d’être exonéré des charges sociales. Le Bureau de l’ADAPEI :

- Concernant, les résidents de Foyers d’hébergement et Occupationnel, les frais de mutuelle sont pris en charge par le Conseil Général, position remarquable et rare de nos élus locaux.

Après étude bienveillante et accord des financeurs, l’ADAPEI s’est engagée sur ce contrat obligatoire en le bonifiant par une participation de 12 € par mois et par salarié, au-delà de la participation habi-

Président : Emmanuel CHAROT Président Adjoint : Louisette CHABERT

A l’évidence, l’ADAPEI, aura à ajuster constamment sa position en fonction de l’évolution de notre protection sociale.

Vice Président : Maklouf RABHI Secrétaire :

LES ETABLISSEMENTS DE l’ADAPEI ETABLISSE-

André LAFFITTE Trésorier :

CAT « Les Ateliers du Fournas »

Pierre AUZET

SESSAD

Secrétaire Adjoint : Ginette STORDEUR Trésorier Adjoint :

Saint Auban Manosque

Marcel DE SAINT MICHEL

IME « Les Oliviers »

Saint Auban Manosque

Château Arnoux Siège Social :

Catherine REYBARD Yves HERY 04 92 64 44 08

Directeur d’Association : Gérard CAILLOL Chef de Service Françoise ALBERT JUETZ Assistantes Sociales Christine RAYNAUD Emmanuelle DUFAURET

MAGAZINE ADAPEI Rédacteur en chef :

Catherine REYBARD Nancy KLEIN 04 92 64 06 67

Foyer Occupationnel « Hôtel VILLIARD » Saint Auban Gérard CAILLOL 04 92 36 00 00

Service de Soutien et d’Accompagnement Foyer « La Simonette » Foyer Occupationnel « Le Borisol »

Emmanuel CHAROT

Forcalquier Rédacteurs : Louisette CHABERT Gérard CAILLOL Imprimé par nos soins Magazine gratuit

Jean Jacques HILS Nora BOUHASSANE 04 92 64 15 44

François PAUL Jean François MARCHAL 04 92 75 04 03

François PAUL Emmanuelle DUFAURET 04 92 87 56 85 Service d’Accueil de Jour « Les Cyprès » François PAUL Jean François MARCHAL 04 92 64 30 00

Atelier Protégé « Bléone Durance » Saint Auban Manosque

Jean Jacques HILS Nora BOUHASSANE 04 92 64 15 44

Foyer « Les Tourelles » Foyer Occupationnel « Le Séquoia » Manosque François PAUL Emmanuelle DUFAURET 04 92 72 19 73

Magazine N°28  

La bientraitance, Elle concerne la relation à la personne han- dicapée et à sa famille, caractérisée par : LE RESPECT, et la mise en œuvre d...