Issuu on Google+

S’ils peuvent réussir, vous le pouvez aussi. Les histoires de réussite nous remplissent d’émotions et d’enthousiasme. Le succès d’un ami nous ravi. Mais soyons honnêtes : peu importe la joie que nous ressentons lorsque nous prenons vent du succès des autres, nous sommes humains et quelque chose à l’intérieur de nous-même, nous répète qu’il est nécessaire de réussir plus que les autres. Néanmoins, simplement souhaiter la réussite n’est pas assez. Il faut vous lever et faire en sorte que cela arrive. Mais comment ? Il vous faut d’abord croire à vos propres capacités. Il faut croire que vos chances sont aussi bonnes que celles des autres. Si vous vous sentez incapable d’accomplir les mêmes faits que les autres, vous n’y arriverez pas. C’est aussi simple que ça. Pour réussir, il faut y croire. Beaucoup de personnes se sont programmées au point de penser qu’elles n’atteindront jamais ce dont elles rêvent. La bonne nouvelle est qu’il n’y a pas de raisons qui justifient cette manière de penser. Il n’y a pas de raisons pour attribuer le succès des autres à de la chance, ou au fait qu’ils sont plus intelligents. Le petit secret qu’ils ne vous ont pas encore révélé, c’est qu’ils n’ont pas abandonné ce qu’ils poursuivaient. Ils ont fait preuve de discipline, ont suivi leur plan et ont adopté le bon état d’esprit pour atteindre leur but. La prochaine fois que la motivation vous manque et que l’idée d’abandonner vous séduit, demandez-vous pourquoi. Si c’est la peur de ne pas être capable qui vous démoralise, changez votre état d’esprit. Chacun est capable de réussir. Ceux qui ont réalisé leurs buts se trouvaient


dans la même situation, et pourtant ils ont réussi. En apprenant les clefs du succès et en les appliquant correctement, vous deviendrez comme ces quelques personnes. Laissez-moi finir en rappelant la chose suivante : ce qui différencie les personnes qui réussissent, c’est qu’elles savent qu’il est possible de réussir, alors que les autres sont incapables d’y croire. Vous voulez réussir ? À vous de jouer. N’oubliez-pas, s’ils peuvent réussir, vous le pouvez aussi.


S’ils peuvent réussir, vous le pouvez aussi