__MAIN_TEXT__

Page 1

Diffusion ACTES SUD Poche Mars Avril 2021 TOUS LES VISUELS PRESENTÉS DANS CE DOCUMENT SONT PROVISOIRES & PEUVENT NE PAS REFLÉTER LA FINALITÉ DES PROJETS ÉDITORIAUX

Les visuels qui n’apparaissent pas sont toujours en cours de développement


CARLOS RUIZ ZAFÓN Le Prince de la brume

LE PREMIER CYCLE NARRATIF DE L’AUTEUR DU CIMETIÈRE DES LIVRES OUBLIÉS ! OUBLIÉS !

Trilogie de la brume, livre 1

Roman traduit de l’espagnol par François Maspero 1943, sur la côte atlantique de l’Angleterre, la famille Carver vient trouver refuge loin de la guerre dans un charmant village de pêcheurs où le temps s’est arrêté. Les deux aînés, Alicia et Max, se lient très vite d’amitié avec Roland, un adolescent du coin, qui les entraîne à la découverte de l’épave d’un étrange vieux cargo. Derrière la demeure familiale, un mystérieux jardin statuaire semble quant à lui reprendre vie. Une terrible histoire hante les lieux, et un pacte passé jadis avec le Prince de la brume – être aux mille visages, pire que le Diable – est en train de refaire surface. Le premier roman – qui ouvre la Trilogie de la brume – de l’auteur espagnol contemporain le plus lu à travers le monde.

“Mystère, magie et aventure dans ce roman qui tient de la légende, où s’affrontent le bien et le mal. Un livre qui passionnera les jeunes autant que les moins jeunes.” ROMAN BABEL N° 1735 11 × 17,6 CM 224 PAGES ENV. MISE EN VENTE 3 MARS 2021 978-2-330-14676-4

-:HSMDNA=VY[\[Y:

L’Est-Éclair

À NOTER u Premier tome de la Trilogie de la brume u Le Prince de la brume (livre 1) : 125 000 ex. (Robert Laffont + Pocket) u Le Palais de minuit (livre 2) : 80 000 ex. (Robert Laffont + Pocket) u Les Lumières de septembre (livre 3) : 55 000 ex. (Robert Laffont + Pocket)

1 / 2


Le Prince de la brume

L’AUTEUR

Carlos Ruiz Zafón est né à Barcelone en 1964 et s’est éteint en 2020 à Los Angeles. On lui doit la saga du Cimetière des Livres oubliés, les opus du Cycle de la brume et Marina, tous parus chez Robert Laffont – à l’exception de L’Ombre du vent (Grasset, 2004), premier volume de sa célèbre tétralogie et du Labyrinthe des esprits (Actes Sud, 2018), qui la conclut magistralement. Il a été, et est toujours, l’auteur espagnol de ce début de xxi e siècle le plus lu à travers le monde. EXTRAITS DE PRESSE “Pour autant ce court texte de jeunesse (…) nous enveloppe tout entier. À l’image de cette brume oppressante, il nous fait redouter chaque soubresaut narratif. (…) Aussi, vous pouvez plonger dans ces eaux séduisantes !”

1943, Angleterre. Une superbe maison en bord de plage devient le refuge de la famille Carver qui a décidé de quitter la ville pour ne pas y vivre les temps de guerre. Ici, dans ce petit village de pêcheurs, Maximilian et Andrea, accompagnés de leurs enfants Alicia, Max et Irene, pensent échapper au tumulte. Alors que les deux aînés se lient très vite d’amitié avec Roland, jeune orphelin recueilli par le gardien du phare, qui les entraîne à la découverte de l’épave d’un vieux cargo autour de laquelle tout s’est figé, hanté par les ombres, un mystérieux jardin statuaire semble quant à lui reprendre vie derrière la demeure. C’est alors

que les adolescents découvrent l’histoire de celui qu’on appelle le Prince de la brume, l’être aux mille visages, et le prix à payer d’un pacte passé avec lui. Dans ce premier roman écrit en 1992 qui ouvre la Trilogie de la brume, Carlos Ruiz Zafón sème déjà, dans un paysage digne des grandes heures du roman gothique, tout ce qui fera plus tard le succès de L’Ombre du vent : le poids des fantômes à l’épreuve du temps, la fragilité et l’entêtement de l’adolescence, la puissance évocatrice des lieux, et une magie qu’on ne trouve que dans les contes.

Liremoi.com “Ceux qui aiment le fantastique vont être servis avec ce roman incroyable qui les plongera dans un autre univers. Un univers fait de vengeance qui se mange froide, de frissons et d’horreur pure. (…) On aime parce que l’ambiance distillée à travers les pages fait délicieusement peur.”

SoWhat Magazine

BABEL, UNE COLLECTION DE LIVRES DE POCHE

2 / 2


SVETLANA ALEXIEVITCH Les Cercueils de zinc Traduit du russe par Wladimir Berelowitch et Bernadette du Crest Dans Les Cercueils de zinc, Svetlana Alexievitch avait osé violer en 1989 un des derniers tabous de l’ex-urss : elle dénonçait le mythe de la guerre d’Afghanistan, des guerriers libérateurs. La vérité n’est jamais bonne à dire, Les Cercueils de zinc valut à son auteur un procès pour “calomnie”. Reste que sans ce livre on ne saurait rien de la guerre des Soviétiques en Afghanistan ni, vues de l’intérieur, des dernières années de l’urss. Un témoignage capital du Prix Nobel de littérature 2015, dans une édition revue par l’auteur.

“Dénoncer l’absurdité des guerres est un lieu commun de la littérature mais la forme de l’oratorio adoptée par Alexievitch est particulièrement propice à rendre compte de sa dimension tragique. (…) Ces voix singulières ne disent certainement pas toute la vérité de l’histoire mais la façon dont Alexievitch les orchestre sous le signe de la répétition-variation produit des effets puissants de compréhension empathique. Elle donne aussi à lire le passage du temps.” ESSAI LITTÉRAIRE BABEL N° 1738 11 × 17,6 CM 368 PAGES ENV. MISE EN VENTE 3 MARS 2021 978-2-330-14773-0

-:HSMDNA=VY\\XU:

Tiphaine Samoyault, En attendant Nadeau

À NOTER u Les Cercueils de zinc : 4 000 ex. dans la nouvelle édition parue chez Actes Sud u La Fin de l’homme rouge : 150 000 ex. (AS + Babel) u Œuvres : 20 000 ex. en Thesaurus

1 / 2


Les Cercueils de zinc

L’AUTEURE

Née en 1948 en Ukraine, prix Nobel de littérature en 2015, Svetlana Alexievitch est notamment l’auteure, chez Actes Sud, de La Fin de l’homme rouge (2013) pour lequel elle a reçu le prix Médicis essai. Critique implacable des pouvoirs russe et biélorusse, et de leur propagande, plusieurs fois traînée en justice et forcée à l’exil, elle incarne aujourd’hui la quête de la vérité et la liberté. EXTRAITS DE PRESSE “Svetlana Alexievitch est une résistante pacifiste. Elle reste une quasi-dissidente, hier comme aujourd’hui. Par le choix des témoignages, c’est la guerre qu’elle condamne, et en même temps la violence machiste de la société soviétique et post-soviétique. Plus qu’un Nobel de Littérature, c’est le Nobel de la Paix qu’il fallait lui attribuer.”

Les Cercueils de zinc, publié en 1989, est “un livre le présentait en train de planter des pommiers sur une guerre ignorée et cachée à son propre alors qu’en réalité il lançait des grenades dans des maisons où s’étaient réfugiés des femmes peuple”. Ce sont les dernières années de cette guerre de et des enfants ou bombardait un village. On dix ans qui sont ici évoquées. L’auteure donne à lui intenta même un procès, à Minsk, en 1992. entendre la douleur des mères devant les cercueils Il reste que cette guerre déclenchée par Leonid de zinc qui leur revenaient d’un pays inconnu, Brejnev a été le tombeau de l’Union soviétique, et recueille la parole des soldats, des épouses, des a fait de l’Afghanistan le futur berceau d’Al-Qaida. amies, des médecins, des infirmières, des pilotes Les Cercueils de zinc en est un témoignage capital d’hélicoptère… et se hisse à la hauteur des plus grands livres sur Le livre paru, on ne lui pardonna pas d’avoir la guerre. démoli le mythe du soldat soviétique accomplissant son devoir internationaliste – la télévision

Wodka “Ce livre, d’une violence inouïe, voudrait décourager pour toujours de faire la guerre. À défaut, il demeure un texte majeur qui rend compte d’une partie occultée de l’histoire.”

Béatrice Arvet, La Semaine

BABEL, UNE COLLECTION DE LIVRES DE POCHE

2 / 2


littérature rouergue en poche

Ultra Violette Raphaëlle Riol Revisitation de la légende Violette Nozière, « belle comme un nénuphar sur un tas de charbon »

En librairie le 3 mars 2021 12 x 18 - 224 pages - 7,50 e ISBN : 978-2-8126-2184-0

rayon / Littérature française mots clés / Sexualité - Révolte - Violence, Délinquance - Histoire moderne et contemporaine

21 août 1933, une jeune fille de 17 ans empoisonne ses parents, son père en décède. Ce fait divers sordide suscite, dès l’arrestation de la meurtrière, un déchaînement de passions. Les Surréalistes font d’elle une héroïne littéraire à la « beauté convulsive », on célèbre la garçonne aux cheveux courts, ayant rompu les liens familiaux. Plus tard, elle sera graciée puis réhabilitée. La légende « Violette Nozière » est née. Quatre-vingts ans après, Raphaëlle Riol se ressaisit de la légende, dans un roman inventif et impertinent. Elle invite le personnage à sa table d’écrivain et, à partir de ce fait divers, trafique sur le territoire de la fiction, invente hypothèses et interrogations. Elle redessine ainsi le portrait de cette jeune fille troublante et trouble, et dresse un tableau de cette avant-guerre complexe. Une nouvelle fois, Violette Nozière est réhabilitée comme personnage littéraire, dans son énigme et la fascination qu’elle a suscitée.

Raphaëlle Riol Née en 1980, Raphaëlle Riol est l’autrice de cinq romans parus dans la brune, dont Amazones (2013) et Le Continent (2021). Son œuvre se caractérise par un goût marqué pour les personnages extrêmes.

points forts • Parution simultanée du nouveau roman de Raphaëlle Riol, Le Continent. • Paru le 7 janvier 2015, jour de triste mémoire, le grand format n’a pas trouvé toute l’audience qu’il méritait.

la brune en poche


© Philippe Matsas / Opale

revue de presse •

« Dans une biographie qui défie les lois du genre, Raphaëlle Riol s’approprie un fait divers des années 1930, qui a défrayé la chronique et passionné les surréalistes. »

« Un roman troublant et intrigant, à l’image de son héroïne. »

LE MATRICULE DES ANGES

« L’écriture de Raphaëlle Riol est chatoyante, comme les fourrures qui fascinaient cette femme qui aura connu beaucoup d’hommes et si peu l’amour. »

« L’auteure se met véritablement en scène dans son roman, rendant l’histoire et son personnage plus vrais que nature. Le tout est très documenté, avec en plus la fantaisie de Raphaëlle Riol. Réjouissant ! » « Un roman d’une force inouïe et une fusion totale entre l’auteur et son héroïne. » MODE ET TRAVAUX

LIRE

PAGE DES LIBRAIRES

MADAME FIGARO « Ce que nous pouvons vous dire, c’est que l’auteur a su mettre son talent à nous faire suivre son roman avec une curiosité palpitante et prêter à son personnage la magie de son style. »

« Raphaëlle Riol nous propose sa version, pleine d’impertinence, en imaginant un face-à-face fascinant avec son fantôme. »

« (…) Les frasques de Violette ne sont rien comparées à l’imaginaire de l’écrivain, à l’intimité de la création mise à nu. Ultra Violette est la radiographie d’un personnage devenu abîme pour son auteure. Troublant. »

« (…) L’auteur en convoque le fantôme pour mieux comprendre son geste dans une originale contre-enquête romancée. »

TÉLÉ 7 JOURS

LA VIE

BIBA

LA MARSEILLAISE


NICOLAS CHAUDUN Le Brasier

ÉLU MEILLEUR LIVRE D’HISTOIRE DE L’ANNÉE 2015 PAR LE MAGAZINE LIRE

Le Louvre incendié par la Commune Récit

Au cours des derniers jours de mai 1871, le gouvernement d’Adolphe Thiers se résolut à réprimer dans le sang la Commune de Paris. La Semaine sanglante s’accompagna d’un gigantesque incendie, au cours duquel le feu menaça dangereusement le Louvre et ses collections, de même que la Bibliothèque impériale, livrant aux flammes son fonds de cent mille volumes précieux… Face au sinistre, deux hommes : un conservateur, jusque-là confit dans ses notices de catalogue, et un officier, que rien ne prédisposait au sauvetage du sel de la civilisation.

RÉCIT BABEL N° 1736 11 × 17,6 CM 208 PAGES MISE EN VENTE 3 MARS 2021 978-2-330-14771-6

-:HSMDNA=VY\\V[:

“Le sait-il, le visiteur d’aujourd’hui qui vient au Musée du Louvre, que son plaisir, il le doit à deux hommes qui, au printemps de 1871, sauvèrent le bâtiment des flammes d’un incendie ? C’est ce que raconte Nicolas Chaudun, d’une plume si alerte qu’on croirait à un roman, si tous les faits – la plupart peu ou pas connus – qu’il décrit n’étaient tristement avérés.” Harry Bellet, Le Monde des livres

À NOTER u De mars à mai 2021 se dérouleront de nombreux événements autour des 150 ans de la Commune de Paris u Le Brasier : 4 500 ex. en édition courante

1 / 2


Le Brasier

L’AUTEUR

Éditeur d’art, documentariste et écrivain, Nicolas Chaudun a notamment publié chez Actes Sud une biographie du baron Haussmann qui fait autorité, ainsi que deux récits historiques, L’Été en enfer (2011), plusieurs fois primé, et Le Brasier (2015), élu meilleur livre d’histoire par le magazine Lire. EXTRAITS DE PRESSE “Chaudun rend hommage à ces héros obscurs, dans un récit superbement écrit et trépidant comme un roman, ou tout est authentique, à l’exception d’un personnage que l’auteur confesse avoir inventé. Un bonheur de lecture…”

Au cours des derniers jours de mai 1871, le gouvernement d’Adolphe Thiers se résolut à réprimer dans le sang la Commune de Paris. La Semaine sanglante s’accompagna d’un gigantesque incendie qui menaça dangereusement le Louvre et ses collections. Les incendiaires s’en prirent également à la Bibliothèque impériale, au cœur même du palais, livrant aux flammes son fonds de cent mille volumes précieux…

Face au sinistre, deux hommes : un conservateur jusque-là confit dans ses notices de catalogue, et un officier que rien ne prédisposait au sauvetage du sel de la civilisation. Se livrant, chacun à sa manière, à une course contre la montre, ces deux héros oubliés déjouèrent la tuerie et défièrent l’imbécilité d’enragés des deux bords. Jamais l’épisode n’avait fait l’objet d’une enquête aussi détaillée. Le récit du fait d’armes se passe d’effets. La réalité, sèche, vaut ici tous les romans.

Jean Sevillia, Le Figaro Magazine “On peut ne pas partager le point de vue de l’auteur, (…) on ne peut qu’être ébloui par sa passion, la richesse de son style, son érudition vertigineuse et jamais pédantesque. C’est simple, on se trouve avec lui au milieu des flammes. L’éloge qu’Alexandre Dumas faisait de Lamartine pourrait lui être appliqué : il élève l’Histoire à la hauteur du roman.”

Jacques Nerson, L’Obs “Chaudun sait tenir son lecteur. Il se fait précis quand il parle d’architecture, gavroche avec la troupe, poignant quand des chefs-d’œuvre sont en péril.”

Etienne de Montety, Le Figaro Magazine

BABEL, UNE COLLECTION DE LIVRES DE POCHE

2 / 2


DANTE ALIGHIERI La Divine Comédie

700 e ANNIVERSAIRE DE LA MORT DE DANTE EN 2021

Traduit de l’italien, préfacé et annoté par Danièle Robert Traduction neuve de La Divine Comédie entreprise par Danièle Robert, qui prend enfin en compte, dans notre langue, l’intégralité de la structure élaborée par Dante. Animée d’un souffle constant, ne se départant jamais, dans sa fidélité même, de la valeur poétique, cette traduction permet d’aller plus avant dans la découverte de la beauté inventive, de la puissance, de la modernité de ce chef-d’œuvre universel.

“Voici donc (La Divine Comédie), par Danièle Robert, à qui on doit déjà de si belles traductions d’Ovide. (...) Elle respecte le mètre originel et la « tierce rime », la balle de rebond du deuxième vers des tercets, son déroulé de vague.  (...) Ses choix verbaux sont hardis, elle excelle dans les métaphores animalières, tous ces porcs et ces ouailles et ces carpes, ces vols d’étourneaux, ces grues, que Dante sort de son bonnet. (...) Parfaitement lisible, rythmée, chantante, tournante, une valse.” Pierre Michon, Le Monde des livres POÉSIE BABEL N° 1734 11 × 17,6 CM 928 PAGES MISE EN VENTE 3 MARS 2021 978-2-330-14769-3

-:HSMDNA=VY\[^X:

À NOTER u Cette édition réunit l’intégralité des trois livres constituant La Divine Comédie, dans la nouvelle traduction de Danièle Robert, au plus près de la structure originelle. u La Divine Comédie : 5 000 ex. en édition courante et bilingue

1 / 2


La Divine Comédie

L’AUTEUR

Né en 1265 et mort en 1321, Durante degli Alighieri dit “Dante” est un poète, écrivain, penseur et homme politique florentin. Auteur de La Divine Comédie, chef-d’œuvre de la littérature mondialement reconnu, il est considéré comme étant le “père de la langue italienne”.

LA TRADUCTRICE

Écrivain, critique et traductrice littéraire, membre de la Société Dantesque de France, Danièle Robert a traduit pour Actes Sud l’ensemble des œuvres poétiques de Paul Auster, Catulle et Ovide. Elle a obtenu le prix Laure-Bataillon classique et le prix Jules-Janin de l’Académie française pour ses traductions d’Ovide. La traduction novatrice de La Divine Comédie qu’elle a donnée à Actes Sud a fait l’objet d’un remarquable accueil critique.

De la descente dans les profondeurs de la terre au milieu des cris, des gémissements et des corps soumis aux pires tortures jusqu’à la contemplation de “l’Amour qui meut le Soleil et les étoiles” en passant par l’expérience de la métamorphose à laquelle le poète nous convie, La Divine Comédie sonde l’âme humaine à travers les aspects les plus divers de ses questionnements comme rarement une œuvre l’aura fait. Et par la puissance du langage, la magie des images tantôt terribles, tantôt lumineuses qui scandent le récit, Dante nous rappelle à quel point l’art est au centre de toute vie. La traduction neuve de Danièle Robert – auteure chez Actes Sud de versions de référence des

grands textes d’Ovide, de Catulle, et de l’œuvre poétique de Paul Auster – s’attache à respecter dans notre langue l’intégralité de la structure élaborée par Dante. Au cœur de celle-ci : la terza rima, qui constitue, avec la terzina, un véritable moteur pour le poème selon une rythmique créatrice de sens. Animée d’un souffle constant, ne se départant jamais du souci de fidélité au texte, cette traduction unanimement saluée permet d’aller plus avant dans la découverte de la beauté inventive, de la puissance, de la modernité du chef-d’œuvre universel qu’est La Divine Comédie.

EXTRAITS DE PRESSE “Toute nouvelle traduction de La Divine Comédie est un événement. Et il est clair que celle-ci fera date, première à s’affronter au grand poème dantesque dans sa globalité. Première à en rendre sensible, en une langue dense et précise, infiniment ramassée sur elle-même, l’intime connexion entre le fond et la forme. (...) Cette longue tresse qui se déroule, Danièle Robert l’a travaillée au plus près du vers et de son rythme propre, au plus près des intonations de cette langue italienne naissante.”

Valérie Nigdélian, Le Matricule des anges “Raison de plus de nous réjouir que Danièle Robert sache accueillir une fois encore avec tant d’intégrité intellectuelle, d’érudition joyeuse et de générosité d’écriture, dans un français soucieux de l’inscription du pas et de l’élan du souffle, ce que la langue de Dante avait génialement composé en son ordre. La lecture des « Chants de Dante », et particulièrement ceux du Purgatoire, si proches de ce que nous vivons, relève plus que jamais d’une urgence salutaire.”

Pierre Parlant, Diacritik

BABEL, UNE COLLECTION DE LIVRES DE POCHE

2 / 2


POINTS FORTS

JEAN-PIERRE ABRAHAM VOYAGEURS

ARMEN

Un livre culte : « unique », « incontournable », « chef-d’œuvre ».

LE LIVRE

1re éd. Seuil, 1967

10 mars 2021 11 × 17 cm 192 pages 8,00 € ISBN : 9782-2-289-2785-7

-:HSMCMI=^W\]Z\:

À l’ouest de l’île de Sein, en mer d’Iroise, une chandelle sort de l’eau : c’est Ar-Men, que les gardiens de phare surnomment « l’enfer des enfers ». Jean-Pierre Abraham en devient le gardien en 1961, après avoir été formé deux années à ce métier. Il a 25 ans. On est très actif dans un phare, mais il reste des moments pour le vide, les rêveries et la peur. Abraham tient avec trois livres, qu’il emporte avec lui à chaque relève : un album de Vermeer, un autre sur un monastère sistercien, un recueil de poèmes de Pierre Reverdy. « Pourquoi êtes vous ici ? », lui demandera un journaliste (il accède à la

notoriété médiatique quand « Les coulisses de l’exploit » consacrent un reportage au phare). « Je ne sais pas, répondra Abraham, il me semble que j’avais l’impression que la vie se passait sans moi et à mon insu si bien que j’ai décidé un beau jour, enfin, de changer. J’ai vu Ar-Men, je suis passé par là en bateau, et puis tout d’un coup j’ai décidé de venir là. J’avais trouvé vraiment mon lieu, je crois que c’est ce qu’il faut chercher, trouver le lieu où l’on puisse devenir soi-même, s’épanouir, être à sa place, bien dans sa peau. »

L’AUTEUR

uu Tous les Bretons cultivés et les amoureux de l’océan connaissent ce livre. Mais il concerne aussi les lecteurs intéressés par la slow-life et par les thème du silence et de la solitude (voir Un temps pour se taire, de Leigh Fermor, et Quelques grammes de silence, d’Erling Kagge, Flammarion, 2017, 14 000 ex. GfK). Enfin, il est dans la veine des livres comme La Vie solide, associant philosophie de l’existence et activité manuelle. uu Eric Ruf, l’administrateur général de la Comédie française, est un fan de ce livre. Il en fait la promotion dès qu’il peut, avec chaque fois des pics de ventes derrière. uu Le lien vers l’émission des « Coulisses de l’exploit » consacrée à Ar-Men et Abraham, à visualiser sur Youtube (11 minutes).

MOTS-CLEFS  VIE MARITIME   SOLITUDE   SLOW-LIFE   BRETAGNE 

QUELQUES CHIFFRES uu Ventes actuelles de l’édition courante (Le Tout sur le Tout) : 600-800 ex. par an. uu Une adaptation libre en BD a été signée par Emmanuel Lepage en 2017 (Ar-Men : l’enfer des enfers, Futuropolis, 60 000 ex. GfK).

ÉGALEMENT Jean-Pierre Abraham (1936-2003) lâche ses études de lettres et de philosophie pour devenir marin puis gardien de phare puis aux Glénants (il corédige le Cours de navigation des Glénants). Il est l’auteur de plusieurs récits (Gallimard, Seuil, Le Temps qu’il fait, Le Tout sur le Tout) et de livres pour enfants.


PAUL AUSTER Brooklyn Follies

REMISE EN VENTE AVEC NOUVELLE COUVERTURE

Roman traduit de l’anglais (États-Unis) par Christine Le Bœuf Vivre le meilleur des choses à Brooklyn, être amoureux à soixante ans comme à trente, se marier, retrouver les siens, échapper aux sectes, marcher sous le ciel bleu à 8 heures du matin, s’enflammer pour Henry David Thoreau et Edgar Allan Poe. Être heureux, mais pour combien de temps encore, en Amérique…

“Paul Auster est l’écrivain new-yorkais le plus emblématique de sa génération, mais il n’est jamais aussi bon que quand il raconte son Brooklyn, entre Park Slope et Prospect Park. (…) c’est un vrai régal !” Paprika

L’AUTEUR Paul Auster, né dans le New Jersey, vit à Brooklyn. Son œuvre, aujourd’hui traduite dans le monde entier, est publiée en France par Actes Sud.

ROMAN BABEL N° 785 11 × 17,6 CM 368 PAGES MISE EN VENTE 3 MARS 2021 978-2-330-14804-1

-:HSMDNA=VY]UYV: À NOTER u Brooklyn Follies : 230 000 ex. (AS + Babel)


PAUL AUSTER Je pensais que mon père était Dieu

REMISE EN VENTE AVEC NOUVELLE COUVERTURE

Et autres récits de la réalité américaine Textes rassemblés et présentés par Paul Auster traduits de l’anglais (États-Unis) par Christine Le Bœuf Dans le cadre d’une émission de radio à laquelle il collabore, Paul Auster a reçu pendant plus d’un an des récits de vie des auditeurs. Fasciné par la richesse de ces univers multiples, il a regroupé ses favoris dans cette anthologie.

RÉCITS BABEL N° 556 11 × 17,6 CM 480 PAGES MISE EN VENTE  3 MARS 2021 978-2-330-14805-8

-:HSMDNA=VY]UZ]:

“J’ai expliqué aux auditeurs que je cherchais des histoires. Celles-ci devraient être vraies, elles devraient être brèves, mais il n’y aurait aucune restriction quant aux sujets ni au style. Ce qui m’intéressait le plus, ai-je précisé, c’étaient des histoires non conformes à ce que nous attendons de l’existence, des anecdotes révélatrices des forces mystérieuses et ignorées qui agissent dans nos vies, dans nos histoires de famille, dans nos esprits et nos corps, dans nos âmes. En d’autres termes, des histoires vraies aux allures de fiction. [...] Les gens allaient explorer leurs vies et leurs expériences personnelles, mais en même temps ils s’associeraient à un effort collectif, à quelque chose de plus vaste que chacun d’eux. Avec leur aide, ai-je dit, j’espérais constituer des archives véridiques, un musée de la réalité américaine.” (extrait de la préface)

L’AUTEUR Paul Auster, né dans le New Jersey, vit à Brooklyn. Son œuvre, aujourd’hui traduite dans le monde entier, est publiée en France par Actes Sud.

À NOTER u Je pensais que mon père était Dieu : 50 000 ex. (AS + Babel)

1 / 1


PAUL AUSTER Invisible

REMISE EN VENTE AVEC NOUVELLE COUVERTURE

Roman traduit de l’anglais (États-Unis) par Christine Le Bœuf Trois décennies après les événements, James Freeman, un écrivain américain renommé, raconte l’histoire dont l’a fait dépositaire un ancien condisciple, Adam Walker, du temps où tous deux étaient étudiants à Columbia University. De New York à Paris, cet étrange roman de formation déroule, outre l’histoire d’Adam, jeune Américain idéaliste dont la vie s’est trouvée bouleversée par la rencontre d’un personnage fascinant et ambigu, celles de quelques personnages qui, malgré le passage du temps, subissent toujours l’étrange et périlleux ascendant d’une figure maléfique.

ROMAN BABEL N° 1114 11 × 17,6 CM 304 PAGES MISE EN VENTE 3 MARS 2021 978-2-330-14976-5

-:HSMDNA=VY^\[Z:

“Attention mesdames et messieurs : où se situe vraiment l’histoire de ce livre ? Est-elle ici ? Est-elle là ? En êtes-vous sûrs ? Cette version-ci des faits vous semble vraisemblable ? Et si elle était au contraire entièrement fabriquée ? Qui tire les fils et lesquels ? Qui triche, qui fantasme, qui manipule qui... ? Au grand bonneteau de la fiction, Paul Auster brouille et rebrouille les cartes à une allure vertigineuse. Si bien que quiconque entre dans Invisible, son treizième roman, risque fort de ne plus pouvoir le lâcher.” Florence Noiville, Le Monde des livres

L’AUTEUR Paul Auster, né dans le New Jersey, vit à Brooklyn. Son œuvre, aujourd’hui traduite dans le monde entier, est publiée en France par Actes Sud.

À NOTER u Invisible : 115 000 ex. (AS + Babel)


PAUL AUSTER Le Diable par la queue

REMISE EN VENTE AVEC NOUVELLE COUVERTURE

suivi de Pourquoi écrire ? Récits autobiographiques traduits de l’anglais (États-Unis) par Christine Le Bœuf Avant de connaître la consécration, Paul Auster a tiré le diable par la queue. De ses tentatives pour rompre la difficulté, et des mésaventures qui y sont liées, il fait ici le récit dans une allègre chronique des années de galère. Ce texte est suivi de Pourquoi écrire ?, dans lequel l’auteur relate quelques anecdotes qui, sans en avoir l’air, ont décidé de sa vocation d’écrivain. Deux textes précieux en ce qu’ils laissent entrevoir quelques bribes de “la petite fabrique de littérature” de Paul Auster.

“Et voici que cet écrivain, admirable et lointain, tout à coup, nous apparaît familier.” RÉCITS BABEL N° 379 11 × 17,6 CM 176 PAGES MISE EN VENTE 3 MARS 2021

Olivier Barrot, 1 livre 1 jour, France 3

L’AUTEUR Paul Auster, né dans le New Jersey, vit à Brooklyn. Son œuvre, aujourd’hui traduite dans le monde entier, est publiée en France par Actes Sud.

978-2-330-14977-2

-:HSMDNA=VY^\\W: À NOTER u Le Diable par la queue : 40 000 ex. (AS + Babel)


Literature / Poche / 3 mars 2021

Don Carpenter

ÉDITIONS CAMBOURAKIS, 62, RUE DU FAUBOURG-S T-ANTOINE, 75012 PARIS, TÉL. : +33 (0)1 80 05 94 17 RELATIONS PRESSE & LIBRAIRES : MÉLISSA BLANCHARD / MELISSA@CAMBOURAKIS.COM DIFFUSION : ACTES SUD / DISTRIBUTION : UNION DISTRIBUTION

LA PROMO 49

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Céline Leroy 160 pages / 115 x 175 mm 10 euros ttc ISBN 978-2-36624-554-7

En cette année 1949, des lycéens de Portland vivent ce qu’ils pensent être leurs derniers moments d’insouciance, avant d’être aspirés irrévocablement par l’âge adulte et d’embarquer plus ou moins brutalement pour une nouvelle existence qui revêt le visage de l’inconnu. Paru en 1985, La Promo 49, septième roman de Don Carpenter, suit les trajectoires d’une trentaine de camarades au cours de cette année charnière, entre deux âges. Cet « album  » est composé de vingt-quatre séquences, autant de portraits et d’anecdotes qui se suivent de façon anarchique en se complétant les uns les autres jusqu’à former une galerie générationnelle. Les personnages, tour à tour sujet principal puis secondaire, sont dépeints sans fard, comme si Carpenter ne faisait que les montrer, sans ajouter d’artificialité ni limer leurs défauts. Ballotés entre amour, amitié, déceptions et choix lourds de conséquences pour leur avenir, Jud, Clyde, Nancy, Mike, Alice et d’autres font tous face à ce moment d’ouverture de « possibles » selon leur ascendance, leur caractère, ou encore les hasards du destin. Une œuvre à la fois intimiste et chorale qui flirte avec les canons de la nouvelle américaine  : un certain minimalisme, une rigueur linguistique, une tension propre, des chutes laconiques, comme en suspens, qui soulignent souvent la tonalité nostalgique de ces brefs épisodes.

L’AUTEUR: Don Carpenter est né à Berkeley, Californie, en 1931. Il poursuit ses études à Portland, s’installe au début des années 60 à San Francisco. Conforté par le succès public et critique de Sale temps pour les braves, il se consacre entièrement à l’écriture, se mêle à l’extraordinaire effervescence de la scène littéraire locale, travaille comme scénariste pour Hollywood. Divorcé au milieu des années 70, accablé par la maladie dès le début des années 80, Don mène une vie d’ermite et d’écrivain dans son petit appartement de Mill Valley, non loin de la baie. C’est là qu’il met fin à ses jours en 1995, dix ans après le suicide de son grand ami Richard Brautigan. Il est l’auteur d’une dizaine de romans.

• Dans ce roman générationnel, Don Carpenter examine avec une tendresse lucide le passage à l’âge adulte et restitue avec efficacité la grâce tumultueuse de la jeunesse. • Le septième roman d’un grand écrivain américain qui maîtrise à la perfection l’art de la concision et dont l’écriture sobre et ciselée génère une beauté diffuse. • Un ton narratif séduisant, vif, qui provoque l’empathie.

« Le force de ce livre est de saisir ce moment de la vie de chacun d’entre nous, entre idéaux et sombres ajustements avec le quotidien — la découverte du monde, du sexe, de l’alcool et de soi —, d’en rendre l’ancrage historique précis tout en faisant œuvre atemporelle. Chacun se retrouvera dans ce portrait de groupe, kaléidoscope de sentiments et situations, nostalgique et cocasse, parfois noir et cruel, si actuel. » Mediapart - Christine Marcandier


litteratur / Poche / 3 mars 2021

Carl Jonas Love Almqvist

ÉDITIONS CAMBOURAKIS, 62, RUE DU FAUBOURG-S T-ANTOINE, 75012 PARIS, TÉL. : +33 (0)1 80 05 94 17 RELATIONS PRESSE & LIBRAIRES : MÉLISSA BLANCHARD / MELISSA@CAMBOURAKIS.COM DIFFUSION : ACTES SUD / DISTRIBUTION : UNION DISTRIBUTION

SARA OU L’ÉMANCIPATION

Traduit du suédois sous la direction d’Elena Balzamo 144 pages / 115 x175 mm 10 euros ttc ISBN 978-2-36624-556-1

Tandis qu’il embarque à bord de l’Yngve Frey au départ de Stockholm, le sergent Albert ne peut pas détourner son regard d’une jeune femme qui voyage seule à l’avant du pont. Le mystère qui entoure Sara Videbeck ne fera que s’amplifier à partir du moment où ils feront connaissance. Faisant preuve d’une indépendance rare pour l’époque, elle dirige seule la boutique de maître verrier héritée de son père et entend bien continuer à le faire, sans s’enfermer dans les liens du mariage. A mesure que le sergent s’éprend d’elle, la jeune Videbeck développe un plaidoyer robuste en faveur d’une union libre, plaidoyer audacieux pour l’époque et surtout contraire aux rêves de mariage conventionnel que caresse Albert, les condamnant à une impasse. Sur fond de paysages suédois finement dépeints, Almqvist offre une œuvre qui croise pur romantisme et critique des principes moraux guindés que l’héroïne entend outrepasser. À sa publication en 1838 dans une Suède protestante et conservatrice, cet éloge de l’union libre entre un homme et une femme a suscité l’indignation. Ce court roman féministe avant l’heure demeure en effet d’une étonnante actualité.

L’AUTEUR: Carl Jonas Love Almqvist (1793-1866) a un temps travaillé dans les milieux ecclésiastiques de Stockholm avant de démissionner et de rejoindre un groupe d’amis rousseauistes idéalisant la vie paysanne, qui décident de s’installer dans une ferme. Après que l’entreprise a échoué, il revient à Stockholm, y dirige une école expérimentale mais est accusé de fraude et de tentative de meurtre d’un prêteur sur gages. Il s’enfuit alors aux États-Unis et ne revient en Europe qu’en 1865. C’est à partir des années 1830 qu’il commence à publier, à un rythme soutenu, des romans (dont Le Joyau de la reine et Le Palais, et surtout Sara). Carl Jonas Love Almqvist est également connu comme compositeur pour avoir mis en musique ses propres poèmes.

• Parution en poche du roman proto-féministe du grand auteur suédois Carl Jonas Love Almqvist, plus connu pour ses sagas dont certaines ont été publiées chez José Corti. • Un court texte extrêmement moderne sur le combat d’une femme pour préserver sa liberté d’agir, son indépendance financière et sa franchise verbale. • Une idylle atypique pour les canons du XIXe siècle, qui a fait scandale lors de sa parution. • Un classique de la littérature suédoise, encore étudié dans les écoles.

« On est dans la grande littérature, celle qui éveille des réminiscences, qui renvoie des échos, vagues ou précis, de ces grandes œuvres qui s’incrustent dans notre mémoire [...] : les dialogues entre Félix et Henriette dans Le Lys dans la vallée, des résonances de situations vécues dans Le Rouge et le Noir, des traces d’Atala, un passage des Souffrances du jeune Werther, des retours diffus de La nouvelle Héloïse, une impression d’atmosphère à La Princesse de Clèves… » La Cause Littéraire


ELLA MAILLART VOYAGEURS

LA VAGABONDE DES MERS Un « carnet de bord » autobiographique où l’une des plus grandes aventurières du XXe siècle raconte ses premières impulsions vagabondes sur les océans.

LE LIVRE Ella Maillart avait la passion de la voile. Elle fut d’ailleurs la seule femme – et la plus jeune compétitrice – à barrer un monotype pour la Suisse aux Jeux Olympiques de Paris en 1924. Elle raconte ici ses premières envies de

liberté sur les mers. Peu après, Ella Maillart inaugurera ses fameux périples terrestres en parcourant la Russie des Soviets (Parmi la jeunesse russe).

POINTS FORTS uu Ella Maillart relate son envie de larguer les amarres, mais aussi la solitude, l’angoisse et la fragilité de la vie en dérive. Surtout, elle se montre comme en chacune de ses entreprises : éprise de liberté et ouvrant une brèche dans des univers auparavant réservés aux hommes.

MOTS-CLEFS  NAVIGATION   FEMME   RÉCIT DE VOYAGE   SPORT   MER 

QUELQUES CHIFFRES uu Solde des ventes : 6 800 ex., épuisé.

1re éd. poche : 2002

L’AUTEUR 10 mars 2021 11 × 17 cm 384 pages 9,15 € ISBN : 978-2-228-92796-3

-:HSMCMI=^W\^[X:

Ella Maillart (1903-1997), l’une des plus célèbres aventurières du XXe siècle, est l’auteure de plusieurs livres devenus des classiques, dont Oasis interdites et La Voie cruelle.

ÉGALEMENT


POINTS FORTS

JOHN M. SYNGE VOYAGEURS

LES ÎLES ARAN

Lire Synge, c’est comme écouter une histoire de fées et de lutins au coin du feu. Un monument de la culture irlandaise.

LE LIVRE « J’ai rencontré John Synge pour la première fois pendant l’automne de 1896. Il me dit qu’il avait appris l’irlandais à Trinity College, sur quoi je le pressai d’aller aux îles Aran pour y trouver une vie qui n’eût pas été exprimée en littérature. Plus d’une année devait s’écouler avant qu’il ne suivît mon conseil, n’allât s’établir pour un temps dans une chaumière d’Aran et ne trouvât le bonheur, ayant enfin échappé, comme il l’écrivit, à

la sordidité des pauvres et à la nullité des riches » (William Butler Yeats). Ce séjour sur les trois îles Aran sera l’occasion pour le jeune Synge de redécouvrir le gaélique, d’entendre de la bouche des îliens contes et légendes en voie de disparition ailleurs en Irlande, et de s’approcher d’un monde primitif que d’autres, à la même époque, partaient chercher aux antipodes.

uu Un monument de la culture irlandaise où, sous la rigueur et le courage de la vie insulaire, transparaît la féerie du folklore gallois. uu Un témoignage précieux et rigoureux sur un mode de vie et une culture en voie de disparition. uu Un carnet de voyage dans la même veine que Tomás O’Crohan, L’Homme des îles (6 500 ex.). Voir aussi Nicolas Bouvier, Journal d’Aran (+ de 31 000 ex.).

MOTS-CLEFS  FOLKLORE   CULTURE GAÉLIQUE   VIE INSULAIRE   ETHNOGRAPHIE 

QUELQUES CHIFFRES uu Solde des ventes : 3 300 ex.

Traduit de l’anglais (Irlande) et préfacé par Pierre Leyris 1re éd. poche : 2002

10 mars 2021 11 × 17 cm 208 pages 8,15 € ISBN : 978-2-228-92800-7

-:HSMCMI=^W]UU\:

L’AUTEUR John Millington Synge (1871-1909), dramaturge irlandais et photographe (le Centre culturel irlandais de Paris a consacré en 2010 une exposition à ses magnifiques photos des îles d’Aran qui ont une grande valeur ethnographique), était l’ami de Yeats, avec lequel il créa, à Dublin, le célèbre Théâtre de l’Abbaye (Abbey Theatre), aujourd’hui Théâtre national irlandais. Il fascinait Artaud et influença Beckett. Il est l’un des principaux artisans du mouvement culturel de la Celtic Revival, qui avait pour ambition de revivifier la véritable culture irlandaise.

ÉGALEMENT


STEFAN ZWEIG

La peur

Un thriller psychologique signé Stefan Zweig.

LE LIVRE Irene Wagner mène une vie de grande bourgeoise dans la Vienne de la double monarchie, celle de Schnitzler, Freud, Kraus et Hofmannsthal. Entre les bals, les théâtres et les soirées mondaines, cette épouse de grand magistrat est autant à l’abri des soucis que des émotions, lorsqu’un jour elle cède, moins par vrai désir que par nostalgie romantique, Préface, notes et traduction de l’allemand de Pierre Deshusses 1re MEV poche : avril 2013

17 mars 2021 11 × 17 cm 128 pages 6,60 € ISBN : 978-2-7436-5264-7

-:HSMHOD=[ZW[Y\:

POINTS FORTS aux avances d’un jeune pianiste. Cet amant est d’ailleurs vite intégré dans l’ordre de sa vie, comme une nouvelle automobile, jusqu’à ce que son secret soit découvert par une autre femme qui la poursuit et la soumet au chantage. Entre l’angoisse de tout perdre et l’impossibilité de tout dire, la peur s’installe, vertigineuse.

uu L’adaptation théâtrale du texte de Zweig a été un succès critique et populaire.

QUELQUES CHIFFRES uu Solde des ventes : 2 900 ex. vendus, épuisé.

ÉGALEMENT L’AUTEUR Ami de Sigmund Freud et de Romain Rolland, Stefan Zweig (1881-1942) n’a eu de cesse d’explorer dans ses romans et nouvelles les arcanes de nos vies intérieures, de nos pulsions amoureuses à nos angoisses les plus abyssales.


STEFAN ZWEIG

Le désarroi des sentiments Le chef-d’œuvre de Zweig en édition bilingue.

POINTS FORTS LE LIVRE C’est une histoire de passion et de transgression, un chemin vers la révélation par-delà toute confusion. Un récit flamboyant

et audacieux qui met à nu la complexité des désirs et que Freud a qualifié de chef-d’œuvre.

L’AUTEUR Préface, notes et traduction de l’allemand de Pierre Deshusses 1re MEV poche : janvier 2013

17 mars 2021 11 × 17 cm 304 pages 8,65 € ISBN : 978-2-7436-5031-5

-:HSMHOD=[ZUXVZ:

uu Édition bilingue par un des plus grands traducteurs de l’allemand (Peter Handke, Rilke, Schnitzler, Roth, Kafka, Deshusses a dirigé le volume de Bouquins sur Zweig, etc.), professeur de traduction à l’université de Strasbourg, Prix de la traduction européenne en 2009, collaborateur du Monde pour la littérature allemande.

QUELQUES CHIFFRES uu Solde des ventes : 3 700 ex., épuisé.

Ami de Sigmund Freud et de Romain Rolland, Stefan Zweig (1881-1942) n’a eu de cesse d’explorer dans ses romans et nouvelles les arcanes de nos vies intérieures, de nos pulsions amoureuses à nos angoisses les plus abyssales.

ÉGALEMENT


BABEL

noir

LOTTE ET SØREN HAMMER La Fille dans le marais de Satan

DANS LE CADRE DE L’OPÉRATION BABEL NOIR !

Roman traduit du danois par Frédéric Fourreau Le cadavre d’une jeune prostituée africaine est retrouvé au fond d’un marais perdu dans la campagne de Hillerød, au nord de Copenhague. Son corps est dans un état de décomposition avancée, sa mort remonte à plus de six mois. Pourtant, personne n’a signalé la disparition. Le bloc de pierre auquel le corps est attaché exclut l’hypothèse d’une mort accidentelle, mais l’absence de preuves complique considérablement les investigations de la police locale… Le cynisme glacial et le mépris de la vie humaine sont au rendez-vous dans ce quatrième volet, tant attendu, des enquêtes de l’imperturbable inspecteur Konrad Simonsen.

“Les amateurs du genre apprécieront cette intrigue prenante et bien menée, riche en coups de théâtre, ainsi que ses personnages complexes (aussi bien du côté des enquêteurs que des suspects), le tout mâtiné d’une description au vitriol des bas-fonds du royaume danois.” Page des libraires

À NOTER ROMAN BABEL NOIR N° 250 11 × 17,6 CM 464 PAGES ENV. MISE EN VENTE 3 MARS 2021 978-2-330-14675-7

-:HSMDNA=VY[\Z\:

u La Fille dans le marais de Satan : 10 000 ex. en édition courante u Morte la bête : 65 000 ex. (AS + Babel noir) u Le Prix à payer : 37 000 ex. (AS + Babel noir) u Le Cercle des cœurs solitaires : 30 000 ex. (AS + Babel noir)

1 / 2


La Fille dans le marais de Satan

L’AUTEUR

Lotte et Søren Hammer sont frère et sœur. Après Morte la bête (2011), Le Prix à payer (2012) et Le Cercle des cœurs solitaires (2013), tous parus chez Actes Sud, La Fille dans le marais de Satan (2018) est le quatrième volet des enquêtes de Konrad Simonsen et de son équipe. EXTRAITS DE PRESSE “Un roman sans concession sous forme de rédemption.”

24 Heures “Un classique du policier nordique, solide et sérieux, parsemé de références malicieuses…”

Notes bibliographiques

Le cadavre d’une jeune prostituée africaine est retrouvé dans un marais au nom funeste perdu en pleine campagne. Le corps est dans un état de décomposition avancée, la mort remonte à plus de six mois. Pourtant, personne n’a signalé la disparition. Le bloc de pierre auquel la dépouille est attachée exclut l’hypothèse d’un accident, mais l’absence d’indices complique considérablement les investigations. Après une bourde très médiatisée de la police locale, l’affaire se retrouve sur le bureau du chef de la brigade criminelle de Copenhague,

l’inspecteur Simonsen. Tous les moyens sont alors donnés aux membres de son équipe pour élucider l’affaire, et une piste va les mener sur la voie d’un empire basé sur le trafic de la misère des femmes. Mais ils vont aussi se heurter aux portes fermées et aux secrets bien gardés d’une élite prête à tout pour dissimuler sa compromission. Le cynisme glacial et le mépris de la vie humaine de ce quatrième volet des enquêtes de l’imperturbable Konrad Simonsen passent au vitriol les recoins sombres de la société danoise.

“Palpitant… écrit avec engagement et une indignation sincère.”

Ekstra Bladet (presse danoise)

BABEL NOIR, UNE COLLECTION DE LIVRES DE POCHE

2 / 2


BABEL

noir

VÍCTOR DEL ÁRBOL Par-delà la pluie

DANS LE CADRE DE L’OPÉRATION BABEL NOIR !

Roman traduit de l’espagnol par Claude Bleton Miguel et Elena se rencontrent dans une résidence séniors à Tarifa. À court de temps, ils décident de s’épauler pour solder leurs comptes avec la vie et se jettent sur la route au volant d’une flamboyante Datsun de 1967. Direction Madrid, Barcelone et Malmö, en quête des vérités qui blessent et d’un amour qui tue.

“Comme à son habitude, Víctor del Árbol fait des allers-retours entre les lieux, les personnages, tricote les enjeux, dresse des ponts entre hier et aujourd’hui, entre les deuils et les victoires personnelles. Parfois sinueux, mais toujours poétique, il dessine une histoire où le temps donne son sens à l’amour. Un roman moins procédural que les précédents, mais plus noir et plus psychologique. Sur l’inaccompli, la vieillesse et, aussi, le goût de la liberté et des voyages.” Hubert Artus, Lire

ROMAN BABEL NOIR N° 249 11 × 17,6 CM 528 PAGES ENV. MISE EN VENTE 3 MARS 2021 978-2-330-14677-1

-:HSMDNA=VY[\\V:

À NOTER u Par-delà la pluie : 13 000 ex. en édition courante u La Tristesse du Samouraï : 130 000 ex. (AS + Babel) u Toutes les vagues de l’océan : 85 000 ex. (AS + Babel) u La Veille de presque tout : 32 000 ex. (AS + Babel)

1 / 2


Par-delà la pluie

L’AUTEUR

Víctor del Árbol est né à Barcelone en 1968. Après des études d’histoire, il travaille dans les services de police de la communauté autonome de Catalogne. Ses romans sont publiés en France par Actes Sud. EXTRAITS DE PRESSE “Le Barcelonais Víctor del Árbol écrit des romans noirs qui ne ressemblent à aucun autre. Des livres baroques et flamboyants, peuplés de personnages riches et complexes, généralement abîmés par la vie et dont les destins finissent invariablement par se percuter. C’est le cas de ce Par-delà la pluie, tout en clair-obscur, magnifiquement écrit, saisissante (et inoubliable !) réflexion sur la vieillesse et la vie.”

Les murailles de Tarifa abritent la dernière résidence de deux septuagénaires que rien ne destinait à se rencontrer. Ancien directeur d’une succursale de banque, Miguel est aussi mesuré et prévisible qu’Helena est impulsive et extravagante. La disparition tragique d’un pensionnaire les décide à solder leurs comptes avec la vie : ils se lancent sur les routes au volant d’une flamboyante Datsun de 1967 ; cap sur Barcelone, Madrid et Malmö. Miguel veut sauver sa fille des griffes d’un pervers narcissique et retrouver un troublant

amour de jeunesse. Helena, elle, aimerait revoir son fils, et reconstruire le champ de ruines que fut sa vie après la disparition de son père et le suicide de sa mère lorsqu’elle était enfant. Chacun va alors être le miroir de l’autre dans sa quête de vérité pour pouvoir refermer les blessures du passé et trouver enfin la paix de l’âme. Et si, au cours de ce saisissant road movie, on traverse les contrées arides de la maladie, de la prostitution ou du grand âge, on en sort convaincu que vivre est le plus beau des voyages.

Philippe Blanchet, Le Figaro Magazine “Víctor del Árbol est le plus grand auteur de roman policier espagnol. Il revient avec cette bouleversante tragédie aux nombreux coups du sort qui va vous laisser sans voix. Un roman machiavélique !”

Stanislas Rigot, Télématin (France 2) “Magnifique.”

François Barrère, Midi libre

BABEL NOIR, UNE COLLECTION DE LIVRES DE POCHE

2 / 2


BABEL

noir

GREG ILES L’Arbre aux Morts

DANS LE CADRE DE L’OPÉRATION BABEL NOIR !

Roman traduit de l’anglais (États-Unis) par Aurélie Tronchet L’ancien procureur Penn Cage et sa fiancée, la journaliste Caitlin Masters ont failli périr sous la main du riche homme d’affaires Brody Royal et de ses Aigles bicéphales, une branche radicale du Ku Klux Klan liée à certains des hommes les plus puissants du Mississippi. Mais la véritable tête des Aigles est un homme bien plus redoutable encore : le chef du Bureau des enquêtes criminelles de la police d’État de Louisiane, Forrest Knox. Pour sauver son père, le Dr Tom Cage, Penn devra pactiser avec ce diable de Knox ou le détruire, tandis que Caitlin lève le voile sur des meurtres non résolus datant de l’époque des droits civiques qui pourraient ne pas être sans lien avec les événements d’un certain 22 novembre 1963 à Dallas.

“Intelligence politique, art du conte, plongée dans l’histoire récente des États-Unis : Greg Iles nous prend par la main et ne nous lâche plus, racontant sans effets de manche inutiles l’horreur raciste et la gangrène qu’elle répand. On attend d’ores et déjà avec impatience l’épilogue de cette plongée glaçante dans les démons de l’Amérique.” Hubert Prolongeau, Télérama ROMAN BABEL NOIR N° 248 11 × 17,6 CM 1072 PAGES ENV. MISE EN VENTE 3 MARS 2021 978-2-330-14317-6

-:HSMDNA=VYXV\[:

À NOTER u L’Arbre aux Morts : 8 000 ex. en édition courante u Brasier noir : 25 000 ex. (AS + Babel)

1 / 2


L’Arbre aux Morts

L’AUTEUR

Greg Iles est né en 1960 à Stuttgart, en Allemagne. Il connaît le succès dès son premier roman et enchaîne les livres jusqu’à l’accident de voiture en 2011 qui manque de lui coûter la vie. C’est là qu’il s’attelle à cette trilogie magistrale entamée avec Brasier noir et dont L’Arbre aux Morts est le deuxième volume. EXTRAITS DE PRESSE “C’est dense, c’est touffu, c’est musclé, c’est addictif, c’est érudit, l’Histoire se mêle à la fiction, vous rencontrez de véritables gens mauvais, et vous ressortez complètement essoré à la fin.”

L’ancien procureur et maire de Natchez, Penn Cage, et sa fiancée, la journaliste Caitlin Masters, ont bien failli périr sous la main du riche homme d’affaires Brody Royal et de ses Aigles Bicéphales, une branche radicale du Ku Klux Klan liée à certains des hommes les plus puissants du Mississippi. Et le couple est loin d’être tiré d’affaires. Pour sauver son père, le Dr Tom Cage – qui fuit une accusation de meurtre et des flics corrompus bien décidés à l’abattre –, Penn n’a que deux

solutions : pactiser avec le diable, Forrest Knox, qui tire les ficelles de l’organisation terroriste, ou l’abattre. À moins que la découverte faite par Caitlin d’un lieu terrifiant vieux de plus de deux siècles, utilisé par le Klan et surnommé l’Arbre aux Morts, n’ait de quoi faire tomber les Aigles Bicéphales. Dans ce deuxième volet, Greg Iles continue d’explorer l’âme torturée de l’Amérique en livrant un homme de justice et ses proches aux pages les plus sombres de l’histoire contemporaine.

Christophe Dupuis, La Tête en Noir “Dans ce deuxième volet d’une trilogie qui s’annonce comme une œuvre majeure, Greg Iles déconstruit, à la façon de James Ellroy, l’histoire de cette Amérique pétrie de Bible et de frustration, et rouvre le dossier Kennedy. Pas juste pour interroger les indices d’un crime politique, mais aussi pour purger la mangrove de ce mal absolu, dissimulé sous les plis du drapeau confédéré.”

Lionel Germain, Sud-Ouest “Il y a des flics corrompus, des cadavres disparus depuis le temps des droits civiques, des rescapés des guerres de Corée et du Vietnam. Et puis le fbi, jek, mlk, rfk, les fantômes des esclaves. Des petites gens. La grande histoire. Du suspense. De l’atroce. Du racisme. De l’amour. De la vie. Et c’est formidable.”

François Barrère, Midi Libre

BABEL NOIR, UNE COLLECTION DE LIVRES DE POCHE

2 / 2


BABEL

noir

CARMEN MOLA La Fiancée gitane

OPÉRATION BABEL NOIR

Roman traduit de l’espagnol par Anne Proenza Une jeune gitane disparaît après l’enterrement de sa vie de jeune fille. On retrouve le cadavre deux jours plus tard. Elle a été torturée selon un procédé aussi macabre qu’insolite. Sa sœur Lara a connu le même sort quelques années plus tôt mais son assassin est sous les verrous. Si ce dernier n’a pas fait d’émules, la police a arrêté un innocent. L’enquête est confiée à l’inspectrice Blanco, née sous la plume d’un auteur mystérieux qualifié par El País d’Elena Ferrante espagnole.

“Mêlant magistralement thriller et étude de mœurs, La Fiancée gitane se conforme aux règles de ces deux genres littéraires, mais pour mieux en faire ressortir leur part d’ombre. Reste que le personnage le plus important, car omniprésent dans le roman, est peut-être Madrid, une ville dont la magnifique architecture recouvre d’atroces tragédies. Quant à la fin de l’histoire, glaçante, elle laisse présager une suite tant la personnalité troublée, et troublante, d’Elena est attachante. Et renvoie le lecteur à ses propres démons.” Arnaud de Montjoye, Témoignage chrétien ROMAN BABEL NOIR N° 251 11 × 17,6 CM 368 PAGES ENV. MISE EN VENTE 3 MARS 2021 978-2-330-14770-9

-:HSMDNA=VY\\U^:

À NOTER u Parution en avril 2021 de la suite des enquêtes de l’inspectrice Blanco, Le Réseau pourpre u La Fiancée gitane : 3 000 ex. en édition courante u Plus de 100 000 ex. vendus en Espagne

1 / 2


La Fiancée gitane

L’AUTEUR

Carmen Mola est le pseudonyme d’une Madrilène qui publierait son premier roman, La Fiancée gitane, à quarante-cinq ans, serait mariée et mère de trois enfants. L’auteur semble connaître Madrid comme sa poche, mais pour le reste rien n’est moins sûr… EXTRAITS DE PRESSE “Un thriller très addictif. Les retournements de situation sont nombreux et les cinquante dernières pages sont une pure folie. Lorsque vous refermerez ce thriller, vous comprendrez sa force. Et vous direz : « P***** ! »”

Le Cygne noir “Dans la lignée d’écrivains comme Víctor del Árbol ou Pierre Lemaître, l’auteure madrilène qui écrit sous pseudonyme, tout comme l’Italienne Elena Ferrante, nous livre avec son premier roman un thriller puissant qui se lit d’un trait et dont le finale vous coupera le souffle. Addictif !”

Quand elle rentre à l’aube, fourbue, éméchée, et dévastée par la tristesse de la chair assouvie furtivement avec des inconnus, l’enquêtrice Elena Blanco a un rituel : examiner pendant des heures les images d’une caméra de surveillance placée devant son immeuble. Qui craint-elle de voir ? Ou, plutôt, qui plus que tout au monde voudrait-elle voir ? Mais pour l’heure, il lui faut éloigner ses démons et se pencher sur un cas bien étrange : le meurtre d’une gitane disparue après l’enterrement de sa vie de jeune fille. La mise à mort, d’un sadisme

avéré, n’est pas sans rappeler un crime survenu sept ans plus tôt, et dont la victime n’est autre que Lara, la sœur de la gitane, qui s’apprêtait elle aussi à épouser un gadjo. Pourtant, l’assassin est déjà sous les verrous. De fausses pistes en indices délusoires, dans une Madrid chargée d’histoires, l’auteur déplie une intrigue horrifique avec une exemplaire économie d’effets ; et porte sur les fonts baptismaux un nouveau personnage, hanté par un drame irrésolu, mais promis à un bien bel avenir.

Que Tal Paris ?

BABEL NOIR, UNE COLLECTION DE LIVRES DE POCHE

2 / 2


BABEL

noir

INDREK HARGLA Le Démon de Gotland

OPÉRATION BABEL NOIR

Melchior l’Apothicaire, livre 6

Roman traduit de l’estonien par Jean Pascal Ollivry Lübeck, automne 1432. Un membre de la confrérie de Lewenhart surprend une conversation à la taverne. “L’apothicaire de Tallinn peut faire échouer ta mission sacrée. Il pourchasse les assassins, or ton devoir là-bas est de tuer, avec ruse et discrétion, comme seul sait le faire le démon de Gotland.” Prévenir Melchior, vite ! Mais l’hiver arrive, et coupe routes et communications. Lorsqu’au dégel le printemps reviendra, sera-t-il trop tard ?

“L’auteur, qui maîtrise à merveille toutes les ficelles du roman d’aventures, propose ici un roman historique aussi palpitant que documenté.” Laurent Vissière, Historia

ROMAN BABEL NOIR N° 252 11 × 17,6 CM 656 PAGES ENV. MISE EN VENTE 3 MARS 2021 978-2-330-14772-3

-:HSMDNA=VY\\WX:

À NOTER u Le sixième et dernier tome de la série Melchior l’Apothicaire u L’Énigme de Saint-Olav (tome 1) : 12 000 ex. (Gaïa + Babel) u La série Melchior l’Apothicaire, c’est 25 000 ex. en Babel

1 / 2


Le Démon de Gotland

L’AUTEUR

Indrek Hargla est né en 1970 à Tallinn. Il a reçu le prix de la Fondation estonienne pour la culture et le prix Eduard-Vilde en 2012. Sa série de polars médiévaux consacrée à Melchior l’Apothicaire est publiée aux éditions Gaïa, et disponible en Babel noir. EXTRAITS DE PRESSE “Comme dans les tomes précédents, l’intrigue est toujours bien menée. Hargla nous décrit toujours très bien les us et coutumes de la ville de Tallinn à cette époque. Ce roman est un bon cru. (…) Et vivement le suivant.”

À l’automne 1432, dans une taverne de Lübeck, une conversation se murmure : “L’apothicaire de Tallinn peut faire échouer ta mission sacrée. Il pourchasse les assassins, or ton devoir là-bas est de tuer, avec ruse et discrétion, comme seul sait le faire le démon de Gotland.” Prévenir Melchior, vite ! Mais l’hiver arrive, coupant routes et communications.

Lorsqu’au dégel le printemps revient, Melchior est appelé au chevet d’un marchand qui lui confie un lourd secret, et un coffret de broches d’argent ciselées par un orfèvre estonien. Sur fond d’Inquisition, d’hérésie luthérienne, et de confréries secrètes, l’apothicaire aura-t-il le temps de mener à bien son enquête ?

Le blog de Dasola “Un nouveau polar médiéval alliant intrigue procédurale, ésotérisme et relecture des légendes estoniennes.”

Biblioteca magazine

BABEL NOIR, UNE COLLECTION DE LIVRES DE POCHE

2 / 2


Alexandra Schwartzbrod Poche

LES LUMIÈRES DE TEL AVIV Un roman dystopique situé dans un Israël scindé par un mur séparant Tel Aviv et Jérusalem.

LE LIVRE Les ultrareligieux ont pris le pouvoir à Jérusalem pour former le Grand Israël. Les Résistants, composés de laïcs juifs et arabes, se sont regroupés à Tel-Aviv pour vivre selon les préceptes des premiers kibboutzim. Signe de la division, un nouveau mur a fait son apparition, entre Jérusalem et Tel-Aviv cette fois. Un mur surveillé par des robots tueurs fournis par la Russie, le parrain du Grand Israël. Ils sont six

Sélection «Rivages des Libraires»

17 mars 2021 11 × 17 cm 300 pages 9,00 € ISBN : 978-2-7436-5253-1

à devoir franchir cette frontière au péril de leur vie : Haïm, un ultra-orthodoxe en cavale ; Moussa et Malika, deux jeunes Palestiniens en exil ; Ana, la femme d’un religieux éprise de liberté ; Isaac, un conseiller du Premier ministre en proie au doute ; et Eli Bishara, un ex-commissaire de police à la recherche de son amour perdu. Tous n’y parviendront pas.

L’AUTEUR

POINTS FORTS uu Plus de 4 000 exemplaires en grand format uu Sélection « Rivages des libraires » uu Une auteure consacrée et médiatique, lauréate du Prix SNCF du polar et du Grand prix de littérature policière pour les deux premiers opus de ce cycle israélien uu Sortie en poche des deux premiers opus publiés chez Stock, mettant en scène le commissaire Elie Bishara et d’autres personnages récurrents de la trilogie uu Une écriture sensible, des personnages émouvants et une analyse politique impeccable uu Une presse unanime : « Formidable (…) un fabuleux roman noir. » Télérama ; « Haletant (…) prenant (…) visionnaire » ELLE ; « Le tableau d’un confinement idéologique et religieux des plus saisissants. » L’Express ; « Un roman bouleversant. » L’Humanité ; « Mazel Tov ! » Le Figaro littéraire ; « Dans la lignée de La Servante écarlate de Margaret Atwood. » Le Monde des livres ÉGALEMENT

Alexandra Schwartzbrod est romancière, critique, essayiste, spécialiste du Moyen Orient, rédactrice en chef adjointe de Libération connue pour ses éditos engagés, et lauréate du Prix SNCF du polar et du Grand prix de littérature policière pour les deux premiers tomes de ce cycle israélien.


Alexandra Schwartzbrod

ADIEU JERUSALEM Poche

La peste noire se répand à Jerusalem, les morts se chiffrent par milliers et un rumeur enfle : les juifs auraient empoisonné l’eau de la Mecque.

LE LIVRE

17 mars 2021 11 × 17 cm 408 pages 9,50 €

2017. Mounir est un modeste employé de l’Institut scientifique de Kazan, en Russie. La veille de son départ pour La Mecque, où il doit accomplir le Hadj, le grand pèlerinage, le site explose sous ses yeux dans une fumée de fin du monde. Dans l’avion, il est pris de convulsions et meurt peu après son arrivée. À son insu, il a introduit dans la ville sainte le plus terrible des fléaux qu’on croyait disparu depuis le Moyen-Âge. Persina Yersis. La peste noire. La bactérie se répand à une vitesse incontrôlable parmi les pèlerins. Les morts se chiffrent par milliers. Dans la panique, la rumeur enfle : les juifs ont empoisonné l’eau de la Mecque. Et cette rumeur franchit les frontières, jusqu’à Jérusalem où les Palestiniens puis les Arabes d’Israël lancent des actions de représailles contre les Juifs. Israël s’embrase, Jérusalem

tombe. Cette catastrophe bouleverse l’échiquier politique international et fera basculer dans son sillage des destins individuels : de l’Égyptien Youssef Chahid, médecin volontaire à l’hôpital de La Mecque, à l’Estonien Rein Laristel, tout juste élu secrétaire général de l’ONU ; de l’Américaine Susan Rice, secrétaire d’État des États-Unis confrontée au plus périlleux défi de sa carrière, au commissaire arabe israélien Eli Bishara en lutte contre le chaos ; jusqu’à la belle juive turque Ana Güler, déchirée entre Istanbul et Jérusalem. À travers eux, l’histoire s’incarne : de Kazan à La Mecque, de New-York à Tel Aviv, de Washington à Istanbul, de Catane à Dubaï. Leur monde, notre monde, ne sera plus jamais le même. Et si c’était vrai ?

L’AUTEUR

ISBN : 978-2-7436-5251-7

Alexandra Schwartzbrod est romancière, critique, essayiste, spécialiste du Moyen Orient, rédactrice en chef adjointe de Libération connue pour ses éditos engagés, et lauréate du Prix SNCF du polar et du Grand prix de littérature policière pour les deux premiers tomes de ce cycle israélien.

POINTS FORTS uu Reprise en poche du deuxième opus de la trilogie israélienne uu Grand Prix de littérature policière 2010 uu 13 000 exemplaires vendus chez Stock et Livre de poche (épuisé) uu Sortie en poche des Lumières de Tel Aviv et des deux premiers opus publiés chez Stock, mettant en scène le commissaire Elie Bishara et d’autres personnages récurrents de la trilogie

ÉGALEMENT


Alexandra Schwartzbrod Poche

BALAGAN

Un thriller explosif sur fond de deuxième Intifada, mettant en scène deux flics que tout oppose : un commissaire juif et un inspecteur arabe.

LE LIVRE 2000. Quelques mois après l’éclatement de la deuxième Intifada, deux attentats sanglants ravagent les toilettes du quartier juif puis celles du quartier arabe de la vieille ville de Jérusalem. L’affaire est confiée au commissaire Landau, un policier réputé pour son engagement sans failles contre le terrorisme. Accouru sur les lieux des drames, un autre policier va s’y intéresser, Eli Bishara, un inspecteur arabe israélien que tout oppose à Landau. Cantonné depuis l’Intifada dans les affaires de mœurs, Bishara recherche une

17 mars 2021 11 × 17 cm 256 pages 8,50 € ISBN : 978-2-7436-5231-9

Israélienne disparue dans la vallée du Jourdain mais son enquête le ramène aux attentats de la vieille ville. Des salles de jeux de Tel Aviv au marché bédouin de Beer Sheva dans le désert du Neguev, des filières de la mafia russe aux colons d’Hebron, de Ramallah à Bethléem, « Balagan » - mot russe qui veut dire « bordel » en hébreu - raconte la violence, l’intolérance et les problèmes d’identité qui secouent Israël et les territoires palestiniens. Jérusalem, ville où cœxistent Dieu et le Diable, en est l’héroïne principale.

POINTS FORTS uu Reprise en poche du premier opus de la trilogie israélienne uu Prix SNCF du polar 2003 uu 9 000 exemplaires vendus chez Stock et Livre de poche (épuisé) uu Sortie en poche des Lumières de Tel Aviv et des deux premiers opus publiés chez Stock, mettant en scène le commissaire Elie Bishara et d’autres personnages récurrents de la trilogie

ÉGALEMENT

L’AUTEUR Alexandra Schwartzbrod est romancière, critique, essayiste, spécialiste du Moyen Orient, rédactrice en chef adjointe de Libération connue pour ses éditos engagés, et lauréate du Prix SNCF du polar et du Grand prix de littérature policière pour les deux premiers tomes de ce cycle israélien.


Tobie Nathan Poche

SERIAL EATER Quand une main sectionnée fait remonter une juge d’instruction et un criminologue aux origines du mal.

POINTS FORTS

LE LIVRE Le mardi 11 septembre 2001, Abdelaziz Padoue, psychiatre parisien reçoit un étrange patient. Rapidement, les rôles sont inversés : c’est le patient qui conduit l’entretien. Le vendredi, une main de femme sectionnée est retrouvée sur l’autel d’une église. La juge Darmentières, jeune femme de 37 ans, est désignée pour instruire cette affaire

Série Millésimes Bandeau envisagé : Sarah Chiche

3 mars 2021 17 × 11 cm 352 pages 9.15 € ISBN : 978-2-7436-5242-5

hors du commun. Elle fait équipe avec un criminologue qui ne la laisse pas indifférente. Bientôt les cadavres se succèdent et, entre des collègues mal intentionnés, un fiancé jaloux et la pression des médias déchaînés, Béatrice-Belle Darmentières voit sa vie se transformer en un polar dont elle n’a pas l’impression de maîtriser le dénouement…

L’AUTEUR Tobie Nathan est né au Caire. Expulsée à la suite de la révolution égyptienne, sa famille — des Juifs du Levant — s’installe en France. Il soutient une thèse de doctorat sous la direction de Georges Devereux, le père de l’ethnopsychiatrie. Professeur de psychologie clinique et pathologique à Paris VIII, Tobie Nathan a aussi été conseiller culturel en Israël et à Conakry. Il a publié de nombreux romans et essais dont Ethno-roman (prix Femina Essai). Son premier ouvrage de fiction publié est l’inclassable roman noir Saraka Bô, suivi de Dieu-Dope, parus dans la collection Rivages/noir, comme tous ses polars.

uu Tobie Nathan est une star de la psychiatrie, invité régulier des médias et souvent présent sur les listes de prix. uu Un roman plus que jamais d’actualité qui éclaire l’alliance nouée depuis une vingtaine d’années entre la religion et le meurtre. uu Une héroïne ultra attachante prise dans les contradictions de la vie d’une femme moderne. uu Un thriller singulier qui est aussi une histoire d’amour et d’érotisme, qu’on ne lâche pas avant la fin. uu Un livre salué par la presse pour sa puissance narrative et sa singularité : uu « Pris aux tripes tout de suite. (…) Pris au cerveau également par ce ‘profileur’ prise de tête, séduisant puits de science… » Paris-Match uu « Le roman — c’est son étrangeté — ressemble à une passionnante conversation sur les origines du mal. » Le Figaro littéraire


RIVAGES/NOIR

EMILY ST. JOHN MANDEL

DERNIÈRE NUIT À MONTRÉAL Une jeune femme quitte son appartement new-yorkais pour ne pas revenir, elle semble avoir disparu de la surface de la terre. Enfant, elle avait déjà fui une première fois. Quel lourd secret se cache derrière cette errance ?

LE LIVRE

Traduit de l’anglais (EtatsUnis) par Gérard de Chergé

C’est l’histoire de Lilia, enlevée à 7 ans par son père, et de la longue cavale qui dura toute son adolescence. C’est l’histoire de Christopher, le détective engagé par la mère de Lilia pour la retrouver. C’est l’histoire de Michaela, la fille de Christopher, qui rêvait d’être funambule avant de finir dans une boite minable de Montréal. C’est enfin

l’histoire d’Eli, étudiant passionné par les langues, qui a hébergé Lilia à New York suffisamment longtemps pour tomber amoureux d’elle et partir à sa recherche lorsque, une fois de plus, elle s’enfuit. Michaela sait ce que Lilia a toujours ignoré : la raison de sa première fuite.

POINTS FORTS uu Une écriture sensible et poétique qui envoûte et bouleverse. uu Emily St. John Mandel revisite le roman noir psychologique de manière profondément originale. uu Un premier roman impressionnant de maîtrise narrative salué par la presse lors de sa parution : uu « Une oeuvre originale et bouleversante sur le thème de la perte et de ses répercussions. » (C. Ferniot, Télérama) uu « Une atmosphère de mélancolie et de déréliction qui vous gardera longtemps sous son emprise. » (F. Lestavel, Paris-Match)

QUELQUES CHIFFRES uu Plus de 35 000 exemplaires vendus de Station Eleven sur les deux formats.

ÉGALEMENT 3 mars 2021 15.5× 22.5 cm 300 pages 22.00 € ISBN : 978-2-7436-5262-3

L’AUTEUR Emily St John Mandel a grandi au Canada, en Colombie britannique, et pratique l’é́criture depuis son plus jeune âge. Aprè̀s des études de danse à Toronto, elle publie Dernière nuit à Montréal, unanimement salué par la critique. La parution de Station Eleven, best-seller international traduit en 33 langues et finaliste du National Book Award, l’installe comme une des auteures majeures de sa génération. Elle vit à Brooklyn.


POINTS FORTS

ARTHUR LOCHMANN ESSAIS

LA VIE SOLIDE

La charpente comme éthique du faire Un éloge du savoir-faire, de l’artisanat et de la « vie enracinée ».

LE LIVRE Arthur Lochmann a interrompu ses études de droit et de philosophie pour devenir charpentier. En apprenant le métier, il a découvert des gestes, des techniques et une pensée de la matière qui ont transformé son rapport au monde. Ce récit d’apprentissage plein d’humilité entremêle souvenirs de chantiers et réflexions sur le corps, le savoir et le travail aujourd’hui. Avec une langue limpide et élégante, l’auteur montre comment

10 mars 2021 11 × 17 cm 224 pages 8,00 € ISBN : 978-2-228-92795-6

-:HSMCMI=^W\^Z[:

la pratique de cet artisanat lui a donné des clés précieuses pour s’orienter dans une époque frénétique. Parce qu’apporter du soin à son travail, c’est déjà donner du sens à son action ; qu’apprendre et transmettre des savoirs anciens, c’est préserver un bien commun ; et que bien bâtir, c’est s’inscrire dans le temps long : la charpente est une éthique pour notre modernité.

uu Une presse dithyrambique (tous supports confondus : radio, télé, magazines, journaux, web). uu Ce « récit d’apprentissage » mêle témoignages de chantiers et réflexions théoriques sur le métier de charpentier et l’artisanat en général. Il questionne les vertus de la transmission dans une époque de disruption. uu Retour de la figure de l’artisan : maîtrisant un savoir, il devient responsable de ce trésor commun. Cette éthique du partage et de la transmission des savoirs se retrouve chez les nouveaux artisans que sont les communautés Linux et les développeurs de logiciels open source.

MOTS-CLEFS ARTISANAT   SAVOIR-FAIRE   BOIS    PHILOSOPHIE   TÉMOIGNAGE   TRAVAIL 

ACTUALITÉ uu Prix Maurice Genevoix de l’Académie française 2020.

QUELQUES CHIFFRES uu Solde des ventes : plus de 16 000 ex.

L’AUTEUR Arthur Lochmann a trente-quatre ans et vit à Montreuil. Il est traducteur littéraire et pour les sciences humaines (Actes Sud, Allia, L’Olivier, P.O.L, Le Seuil, etc.) et charpentier en France et en Allemagne. Il a repris ses études de droit pour devenir juge administratif. La Vie solide a reçu le prix Maurice Genevoix de l’Académie française 2020.

ÉGALEMENT


RITA LAURA SEGATO ESSAIS

L’ÉCRITURE SUR LE CORPS DES FEMMES ASSASSINÉES DE CIUDAD JUAREZ Féminicides et crime de « second Etat »

Pourquoi certaines filles, certaines femmes, sont-elles assassinées ? Ce n’est pas par haine, car celui qui les tue ne les connaît pas. Alors, qu’est-ce que cela signifie ? Ce texte est une référence mondiale des études sur les féminicides et les violences de genre.

LE LIVRE Traduit de l’espagnol et présenté par Irma Velez Postface de Pascale Molinier

10 mars 2021 11 × 17 cm 128 pages 9,00 € ISBN : 978-2-228-92797-0

-:HSMCMI=^W\^\U:

Ciudad Juarez, à la frontière du Mexique et des Etats-Unis, a la réputation d’être la capitale mondiale du crime. Plus de 200 000 ouvrières y travaillent. Entre 1993 et 2003, on s’en souvient, plus de 4 000 jeunes femmes

y furent assassinées avec une hallucinante sauvagerie. Personne n’y comprenait rien. On finit par faire appel à une anthropologue, Rita Laura Segato, pour saisir le sens de cette vague de violence dirigée contre les femmes.

L’AUTEUR Célèbre professeure d’anthropologie et de bioéthique au sein de la chaire Unesco de l’Université de Brasilia, Rita Laura Segato est soutenue en France par un réseau de plus en plus actif. Payot a commencé à l’accompagner avec un texte plus spécialisé mais passionnant (L’œdipe noir). Après l’affaire Weinstein, ses écrits ont inspiré les flashmobs qui se sont propagés sur tous les réseaux sociaux avec le chant « El violador eres tu » (repris en français avec « L’assassin c’est toi »). Dernièrement, ses apparitions dans les conférences en ligne autour des questions des violences sexuelles et des féminicides ont généré chaque fois 40 000 à 50 000 connexions. Elle utilise aussi les outils de la psychanalyse, de l’histoire, de la sociologie, de la linguistique, ou encore de la philosophie (Arendt, Agamben, etc.).

POINTS FORTS uu Le livre comprend : présentation de Segato et de ses travaux par Irma Velez (Sorbonne) ; texte de Segato ; entretien inédit Segato/Velez sur les thèmes du féminicide, de la pédagogie de la cruauté, de la repolitisation nécessaire de l’espace intime pour que cessent les violences, et de la situation en France ; une postface de Pascale Molinier (professeure de psychologie sociale à Paris-Nord) pose les grands enjeux de l’œuvre de Segato, et notamment les questions de l’impunité, de la haine de genre, et de MeToo. uu La thèse de Segato : une agression est à la fois un acte de domination sur la victime et un acte de communication à l’égard des pairs qui permet de justifier cette agression et, souvent, de laisser le crime impuni.

MOTS-CLEFS  FÉMINICIDES   METOO   VIOLENCES CONTRE LES FEMMES   MANDAT DE MASCULINITÉ   AMÉRIQUE LATINE 

ACTUALITÉ uu 8 mars : Journée internationale des droits des femmes. uu Question des féminicides.


POINTS FORTS

PETER SLOTERDIJK ESSAIS

RÉFLEXES PRIMITIFS

Considérations psychopolitiques sur les inquiétudes européennes Une réflexion décapante sur les haines facilitées et le culte du mensonge, sur la faillite des élites et des politiques, et sur un monde dévasté par le cynisme.

uu Un des philosophes les plus importants aujourd’hui, qui reçoit toujours un bel accueil médiatique (notamment dans Le Point), et que Payot accueille à son catalogue depuis Après nous le déluge (près de 8 000 ex. GF+PBP).

MOTS-CLEFS  EUROPE   PEUR   HAINE DE L’AUTRE  POPULISME/NATIONALISME   POLITIQUE   CYNISME 

LE LIVRE

Traduit de l’allemand par Olivier Mannoni

10 mars 2021 11 × 17 cm 192 pages 8,00 € ISBN : 978-2-228-92799-4

-:HSMCMI=^W\^^Y:

Dans quels temps vivons-nous ? Voici qu’une frénésie primaire pousse à mordre, haïr, dénoncer. Les rumeurs et les fake news aveuglent jusqu’aux politiques les plus expérimentés. Dans nombre de démocraties, le mensonge est la vérité. Les populations semblent adorer l’incompétence au pouvoir. Le cynisme et la désinhibition se généralisent. L’amour de la liberté devient un cliché. Puissant ou dominé, chacun revendique le droit d’être une exception aux règles et à la morale… C’est le moment d’écouter

la parole du plus important philosophe européen actuel. Peter Sloterdijk analyse la montée des populismes et leur vision simpliste du monde, dénonce l’improvisation de politiques réduits à réparer chaque matin les erreurs qu’ils ont commises la veille. Lui qui avait prévu le retour de la colère et de la violence, il nous exhorte aussi à ne pas oublier que l’Europe, malgré ses défauts, reste à ce jour le seul système de coopération durable.

L’AUTEUR Peter Sloterdijk est l’un des penseurs les plus stimulants de notre époque. Philosophe et essayiste, il est l’auteur de nombreux ouvrages qui ont fait date, dont Après nous le déluge (Payot, 2016).

ACTUALITÉ uu Sortie simultanée de son nouvel essai sur les religions, Faire parler le ciel.

QUELQUES CHIFFRES uu Solde des ventes du grand format : 2 800 ex.

ÉGALEMENT


VICTOR SEGALEN

Essai sur le Mystérieux Et autres textes

Au monde plat, répétitif et ennuyeux de la routine, Segalen oppose son envers : celui du poète, du savant, du fou… du mystérieux.

POINTS FORTS

LE LIVRE « Nous habitons un monde singulièrement naturel. Bornés par des jours réguliers, des années mensurables et des phénomènes cosmiques dont l’apparence humaine est celle d’une stabilité éternelle, nous ignorons, par habitude, par essence, par goût, tout ce qui n’est pas convenable et prévu... » Dans un projet resté à l’état d’ébauche,

intitulé : « Essai sur le Mystérieux », Victor Segalen défend les droits de l’Imaginaire et étudie son conflit avec le Réel. Nous proposons une nouvelle édition de cet essai complétée d’« Un grand fleuve » et d’un ensemble de nouvelles, intitulé Imaginaires, qui constitue l’illustration des théories de Segalen.

uu Aucune autre édition de ce texte disponible sur le marché. uu Préface d’Andrea Schellino, spécialiste de Baudelaire et Huysmans, et collaborateur de l’édition Segalen de la Pléiade.

ACTUALITÉ uu Parution des Œuvres complètes de Segalen dans la Pléiade (novembre 2020).

Édition de textes et préface d’Andrea Schellino

L’AUTEUR 17 mars 2021 11 × 17 cm 120 pages 7,10 € ISBN : 978-2-7436-5258-6

-:HSMHOD=[ZWZ][:

ÉGALEMENT Médecin, poète, voyageur et ethnologue, la vie de Victor Segalen (1878-1919) et son œuvre sont marquées du sceau du mystère. Défenseur des cultures menacées, il tâchera de réconcilier l’Occident avec l’Orient, comme deux faces d’une même humanité.


ALAA EL ASWANY J’ai couru vers le Nil Roman traduit de l’arabe (Égypte) par Gilles Gauthier À travers les péripéties politiques et intimes d’une palette de personnages tous liés les uns aux autres, du chauffeur au haut gradé, de la domestique musulmane au bourgeois copte, El Aswany livre le roman de la révolution égyptienne, une mosaïque de voix dissidentes ou fidèles au régime, de lâchetés ordinaires et d’engagements héroïques.

“C’est un texte puissant dans la veine des grands romans sociaux russes ou sud-américains qu’Alaa El Aswany vient de publier. J’ai couru vers le Nil met en scène une fantastique galerie de personnages au moment du printemps arabe en Égypte. Un écrivain de grand talent, un homme rare dont le courage n’est pas que littéraire.” Mohammed Aïssaoui, Le Figaro littéraire ROMAN BABEL N° 1740 11 × 17,6 CM 528 PAGES ENV. MISE EN VENTE 7 AVRIL 2021 978-2-330-14678-8

-:HSMDNA=VY[\]]:

À NOTER u J’ai couru vers le Nil : 45 000 ex. en édition courante u L’Immeuble Yacoubian : 360 000 ex. (AS + Babel) u Chicago : 75 000 ex. (AS + Babel) u Automobile Club d’Égypte : 35 000 ex. (AS + Babel)

1 / 2


J’ai couru vers le Nil

L’AUTEUR

Né en 1957, Alaa El Aswany, qui exerce le métier de dentiste au Caire, est notamment l’auteur du roman L’Immeuble Yacoubian (Actes Sud, 2006, porté à l’écran par Marwan Hamed), qui lui a valu une notoriété internationale. EXTRAITS DE PRESSE “L’un des plus grands écrivains contemporains, mieux, le pharaon des lettres en personne. Un roman formidable. (…) Mais c’est de surcroît un roman haletant et plein d’une ironie salutaire. (...) J’ai couru vers le Nil est aussi un roman à la drôlerie féroce, contestataire.”

Christophe Ono-dit-Biot,

Le Caire, 2011. Alors que la mobilisation populaire est à son comble sur la place Tahrir, Asma et Mazen, qui se sont connus dans une réunion politique, vivent leurs premiers instants en amoureux au sein d’une foule immense. Il y a là Khaled et Dania, étudiants en médecine, occupés à soigner les blessés de la manifestation. Il y a là Achraf, grand bourgeois copte, acteur cantonné aux seconds rôles, dont l’amertume n’est dissipée que par ses moments de passion avec Akram, sa domestique. Un peu plus loin,

il y a aussi Issam, ancien communiste désabusé, victime de l’ambition de sa femme, Nourhane, présentatrice télé, prête à tout pour gravir les échelons et s’ériger en icône musulmane. Chacun incarne une facette de cette révolution qui marque un point de rupture, dans leur destinée et dans celle de leur pays. Espoir, désir, hypocrisie, répression, El Aswany assemble ici les pièces de l’histoire égyptienne récente, frappée au coin de la dictature, et convoque le souffle d’une révolution qui est aussi la sienne.

Le Temps des écrivains, France Culture “C’est un Brave ! Un roman choral, absolument foisonnant, magnifique.”

Élisabeth Quin, 28’, Arte “J’ai couru vers le Nil est à la révolution égyptienne ce que L’Immeuble Yacoubian fut à la société de son pays. Le portrait mosaïque d’une révolution, un miroir tendu à ses concitoyens de tous horizons qui s’y sont croisés, battus, aimés, et dont les reflets toucheront les lecteurs du monde entier.”

Valérie Marin La Meslée, Le Point

BABEL, UNE COLLECTION DE LIVRES DE POCHE

2 / 2


CARLOS RUIZ ZAFÓN Le Palais de minuit

LE PREMIER CYCLE NARRATIF DE L’AUTEUR DU CIMETIÈRE DES LIVRES OUBLIÉS ! OUBLIÉS !

Trilogie de la brume, livre 2

Roman traduit de l’espagnol par François Maspero Après la côte anglaise disparaissant sous la brume, Carlos Ruiz Zafón nous entraîne cette fois dans la moiteur des nuits de Calcutta, sur les pas de deux adolescents que la vie menace et prêts à tout pour découvrir le grand secret resté enfermé dans les ruines d’une gare majestueuse, partie en cendres avant même d’avoir existé.

“Si vous n’avez encore jamais lu du Zafón, vous avez de la chance... Un nouvel univers s’ouvre à vous.” Historia

ROMAN BABEL N° 1739 11 × 17,6 CM 288 PAGES ENV. MISE EN VENTE 7 AVRIL 2021 978-2-330-14679-5

-:HSMDNA=VY[\^Z:

À NOTER u Deuxième tome de la Trilogie de la brume u Le Prince de la brume (livre 1) : 125 000 ex. (Robert Laffont + Pocket) u Le Palais de minuit (livre 2) : 80 000 ex. (Robert Laffont + Pocket) u Les Lumières de septembre (livre 3) : 55 000 ex. (Robert Laffont + Pocket)

1 / 2


Le Palais de minuit

L’AUTEUR

Carlos Ruiz Zafón est né à Barcelone en 1964 et s’est éteint en 2020 à Los Angeles. On lui doit la saga du Cimetière des Livres oubliés, les opus du Cycle de la brume et Marina, tous parus chez Robert Laffont – à l’exception de L’Ombre du vent (Grasset, 2004), premier volume de sa célèbre tétralogie et du Labyrinthe des esprits (Actes Sud, 2018), qui la conclut magistralement. Il a été, et est toujours, l’auteur espagnol de ce début de xxi e siècle le plus lu à travers le monde. EXTRAITS DE PRESSE “Le Palais de minuit est un roman qui ravira, je pense, les amateurs de Carlos Ruiz Zafón, mais sera surtout un récit qui permettra à ceux qui ne connaissent pas son œuvre de s’y plonger en douceur !”

1916, Calcutta. Un nourrisson est déposé devant la porte d’un orphelinat accompagné d’une lettre aux précautions étranges : son existence ne doit être connue de personne, pas mêmes des registres. Seize ans plus tard, Ben, devenu adolescent, se réunit avec les membres de la Chowdar Society – club très fermé qu’il a monté avec six autres pensionnaires et au sein duquel ils ont tous juré de veiller les uns sur les autres – pour le dissoudre : il est déjà temps pour eux de quitter l’institut qui les a vu grandir. C’est alors que surgit Sheere, qui a le même âge que Ben et en qui celui-ci se reconnaît étrangement. Elle va leur raconter

son histoire, et celle de son père, architecte de génie dont l’œuvre a été réduite en cendres le soir même de son inauguration, enfermant en son sein son créateur. La Chowdar Society va devoir s’enfoncer dans les ruines du passé afin de découvrir l’âme en colère qui menace aujourd’hui la vie des deux adolescents qui lui ont survécu. Après la côte anglaise disparaissant sous la brume, Carlos Ruiz Zafón nous entraîne cette fois dans la moiteur des nuits de Calcutta. On y retrouve pourtant son obsédant attachement à ce qu’il a toujours voulu préserver ou réparer : le feu sacré de l’adolescence.

ZoneLivre.fr “Quand roman de jeunesse rime avec Genèse !”

Sens critique “Mystère, surnaturel, on retrouve déjà, dans ce roman datant de 1994 et se déroulant à Calcutta au début du xxe siècle, tout ce qui fera par la suite le succès de Zafón.”

M. F. G., L’Avenir

BABEL, UNE COLLECTION DE LIVRES DE POCHE

2 / 2


SANTIAGO PAJARES Imaginer la pluie Roman traduit de l’espagnol par Claude Bleton Ionah n’a jamais connu que le désert et sa mère pour seule compagnie. Il survit sans peine à la mort de cette dernière grâce à ses deux palmiers, au petit puits qui les jouxte et aux pièges à lézards. Ici il est en sécurité mais il lui faudra partir. Au-delà des dunes : d’innombrables dangers mais aussi le commerce des hommes. Merveilleuse fable sur le désert intérieur de chacun et sur ce qui est réellement indispensable à notre vie.

“Un récit profond, inspiré de la tradition zen, sur le sens de l’amour et du courage individuel.” Ariane Singer, Le Monde des livres

ROMAN BABEL N° 1741 11 × 17,6 CM 304 PAGES MISE EN VENTE 7 AVRIL 2021 978-2-330-14774-7

-:HSMDNA=VY\\Y\: À NOTER u Imaginer la pluie : 4 000 ex. en édition courante

1 / 2


Imaginer la pluie

L’AUTEUR

Santiago Pajares, né à Madrid en 1979, est informaticien de formation. Il écrit et produit des séries sur le web. Il est l’auteur de quatre romans et de plusieurs courts métrages. EXTRAITS DE PRESSE “Ici, il réussit une prouesse littéraire : un Petit Prince poétique, qui flirte parfois avec le côté aventureux de Barjavel.”

Kerenn Elkaïm, Livres Hebdo “Le génie de cette formidable épopée post-apocalyptique est, justement, de faire l’ellipse sur les conditions de l’apocalypse pour se concentrer sur le rêve d’un nouveau départ. Immaculé, à l’image de l’animal dont il a pris le nom, lonah affrontant le désert pour revenir à la vie s’empare de ce que la fin du monde a de plus précieux à offrir à la littérature comme à l’humanité : le luxe infini d’une page blanche.”

Il n’a jamais connu que les dunes et le désert, et composait l’existence d’avant : le goût du café pour toute compagnie sa mère qui lui raconte fumant, l’arôme des fleurs, la rosée du matin sur un monde détruit par la folie des hommes. Ici les fougères, les notes d’un piano – mais aussi point de rose à soigner, point de renard ou d’asté- la haine, la cupidité et la guerre. Elle sait qu’un roïde à chérir. La nostalgie n’a pas cours, seul jour il faudra partir. À sa mort, terrassé par le silence, le garçon compte ce qui autorise la survie : un appentis pour s’abriter des tempêtes de sable ; quelques entreprend un long voyage pour revenir vers les palmiers et un puits ; beaucoup de lézards – et hommes. de rares légumes. Fable exquise sur le désert intérieur de chacun, Consciente que son petit prince devra un jour composé d’épreuves, de solitude et de mirages, désirer autre chose, la mère fait de lui le déposi- Imaginer la pluie s’attache à l’inventaire de ce taire de ses souvenirs. Elle lui représente ce qui qui est réellement indispensable à notre bonheur.

Élise Lépine, Transfuge

BABEL, UNE COLLECTION DE LIVRES DE POCHE

2 / 2


MITSUYO KAKUTA La Cigale du huitième jour Roman traduit du japonais par Isabelle Sakaï Février 1985, Tokyo, une jeune femme court dans les rues, un bébé dans les bras, qu’elle vient de kidnapper, sans préméditation. Elle court, l’enfant ne pleure pas, la scène n’est pas alarmante, une mère semble en retard quelque part dans la ville. Deux années de cavale s’ouvrent ce jour-là, deux années de fuite et d’effacement. Une relation fascinante entre une femme et un bébé que la peur et l’instabilité ne fragilisent pas.

“Un road-movie ensorcelant. Du centre des grandes villes aux marges du grouillement urbain et à la mer intérieure de Seto, on écarquille les yeux, le cœur… et on en redemande.” Gilles Chenaille, Marie Claire

ROMAN BABEL N° 1737 11 × 17,6 CM 352 PAGES MISE EN VENTE 7 AVRIL 2021 978-2-330-14768-6

-:HSMDNA=VY\[][:

À NOTER u Parution simultanée du nouveau roman de Mitsuyo Kakuta, Lune de papier u La Cigale du huitième jour : 4 500 ex. en édition courante u Roman adapté au cinéma par Izuru Narushima sous le titre Rebirth

1 / 2


La Cigale du huitième jour

L’AUTEUR

Mitsuyo Kakuta a tout d’abord publié des livres pour la jeunesse. Avec son roman intitulé Celle de l’autre rive (Actes Sud, 2008), elle obtient le prestigieux prix Naoki. Après La Maison dans l’arbre (Actes Sud, 2014), La Cigale du huitième jour fut au Japon un immense succès. EXTRAITS DE PRESSE “Un road-movie gorgé d’amour, de tendresse, de partage. Un livre qui se lit dans un souffle… Bouleversant !”

Alice Monnard, Journal du Japon.com “Pris par l’affection, on suit, le souffle court, les aventures de cette mère de substitution et de son bébé volé, entre lesquels se tisse une véritable histoire d’amour. (…) ce long roman envoûtant, qu’on trouve beaucoup trop court.”

Une jeune femme court dans les rues de Tokyo, un bébé dans les bras. Cette enfant n’est pas la sienne ; sans préméditation, elle vient de la voler. Dès lors, la vie de Kiwako n’est plus qu’une longue cavale à travers l’Archipel. Paniquée à l’idée de se faire repérer, elle change toujours plus vite d’endroit et d’identité, emportant l’enfant dans l’instant, la déracinant chaque fois plus violemment. Et pourtant, tout demeure absolument doux entre la jeune femme et la petite. Étrangement, la complicité qui s’installe entre elles ne cesse

de s’intensifier, la peur et l’insécurité n’entament pas ce bloc de tendresse, cette harmonie dans laquelle nul témoin ne peut déceler la moindre faille. D’une efficacité et d’un suspense remarquable, ce livre a immédiatement été adapté au cinéma tant l’intrigue et la force de ses personnages semblaient faites pour l’image. Mais au-delà de la tension et de l’angoisse, derrière ce road-movie d’une jeune femme en quête de bonheur filial s’éploie une indéniable poésie.

Gilles Chenaille, Marie Claire “À travers ce périple, ce roman au suspense troublant peint une société urbaine peuplée d’invisibles. Un monde de mouvements, de chaos et d’immobilité conjugués où persiste néanmoins l’étrangeté poétique des cultes religieux, lumières fragiles d’une ténébreuse époque.”

Patrick Beaumont, La Gazette du Nord

BABEL, UNE COLLECTION DE LIVRES DE POCHE

2 / 2


David Lodge Littérature étrangère

LA CHANCE DE L’ÉCRIVAIN Grandeur et décadence d’une carrière d’écrivain.

LE LIVRE Après Né au bon moment qui évoquait sa jeunesse et ses débuts en littérature, David Lodge poursuit son exploration personnelle en se penchant sur l’apogée de sa carrière d’écrivain et d’universitaire de 1976 à 1991. Avec un regard tendre empreint de

pudeur, et une drôlerie inimitable, notre britannique préféré se raconte. Le lecteur a l’impression de pénétrer dans les coulisses des romans du grand Lodge. Et aussi dans celles, passionnantes, de la création littéraire.

POINTS FORTS uu On découvre l’envers du décor littéraire : la rivalité entre auteurs, la candeur des débuts, les coups d’éclat de sa carrière. uu Lodge n’abandonne ni l’humour ni la mélancolie joyeuse qui sont sa marque de fabrique. uu La Chance de l’écrivain s’avère un témoignage passionnant, non seulement sur l’évolution sur ce que représente la publication d’un livre, de son écriture à sa réception en passant par le rendu du manuscrit, le travail de l’éditeur ou les diverses potentielles distinctions. Que l’on remporte, parfois, avec un peu de « bonne fortune », Lire.

QUELQUES CHIFFRES 21 avril 2021 11 × 17 cm 500 pages 9,00 € ISBN : 978-2-7436-5018-6

uu + de 9000 ex. (GF + Poche) au 1er décembre 2020

L’AUTEUR Né en 1935, David Lodge est l’un des écrivains anglais les plus populaires dans notre pays. Il est l’auteur d’une œuvre impressionnante, composée de recueils de nouvelles, d’essais littéraires (L’Art de la fiction), de romans satiriques situés dans le milieu universitaire (Changement de décor, Un tout petit monde), d’irrésistibles comédies de mœurs (Pensées secrètes) mais aussi de romans mélancoliques et facétieux (La vie en sourdine). En France, toute son œuvre est publiée aux éditions Rivages.

ÉGALEMENT


LA CERTITUDE DES PIERRES JÉRÔME BONNETTO Collection BARNUM Ségurian, un village de montagne, quatre cents âmes, des chasseurs, des traditions. Guillaume Levasseur, un jeune homme idéaliste et déterminé, a décidé d’installer une bergerie dans ce coin reculé et paradisiaque. Un lieu où la nature domine et fait la loi. Accueilli comme une bête curieuse par les habitants du village, Guillaume travaille avec acharnement ; sa bergerie prend forme, une vie s’amorce.

7 AVRIL 2021 ROMAN ISBN : 9782360841134 220 pages – 8,90 € LIBRAIRIE Jérôme Dayre 06 80 35 20 09

jerome.dayre@editionsinculte.fr

PRESSE Tiffanie Gabu 06 33 07 17 78

Mais son troupeau pâture sur le territoire qui depuis toujours est dévolu à la chasse aux sangliers. Très vite, les désaccords vont devenir des tensions, les tensions des vexations, les vexations vont se transformer en violence. La certitude des pierres est un texte tendu, minéral, qui sonde les âmes recroquevillées dans l’isolement, la monotonie des jours, l’hostilité de la montagne et de l’existence qu’elle engendre, la mesquinerie ordinaire et la peur de l’inconnu, de l’étranger.

Jérôme Bonnetto est né à Nice en 1977 il vit désormais à Prague où il enseigne le français. La certitude des pierres est son premier roman chez inculte. En janvier 2021 parait Le silence des carpes.

D’une écriture puissante, ample, poétique, Jérôme Bonnetto nous donne à voir l’étroitesse d’esprit des hommes, l’énigme insondable de leurs rêves, et l’immensité de leur folie.

tiffanie.gabu@editionsinculte.fr

Tel. : 01 80 05 94 14

9HSMDQA*iebbde+ www.inculte.fr

L’efficacité de l’atmosphère anxiogène que Jérome Bonnetto met en place tient en partie à l’écriture de cette entité collective anonyme de banals villageois, qu’il parvient à rendre admirablement noire et pesante. Zoé Courtois - Le Monde des livres


TOM LEA L’Aventurier du Rio Grande

LE LIVRE À L’ORIGINE DU FILM À SUCCÈS AVEC ROBERT MITCHUM

Roman traduit de l’anglais (États-Unis) par Arthur Lochmann Postface de Bertrand Tavernier Martin Brady, jeune Américain, se cache depuis son adolescence au Mexique après avoir tué l’assassin de son père. Pistolero au service de deux frères mexicains riches et voyous, sa vie bascule quand une blessure le retient à El Paso, ville américaine jouxtant le Mexique. Au moment où les luttes de pouvoir des deux côtés de la frontière se déchaîneront, Brady, éternel étranger, sera tiraillé entre les belligérants et aura des décisions importantes à prendre. Un grand western, illustré de dessins de l’auteur, jamais traduit en français et dont l’adaptation cinématographique de Robert Parrish connut un immense succès.

“C’est un livre étonnant, le portrait d’un amoureux de la loi, d’un soldat de la règle qui tente d’imposer cette espèce d’ascèse de la loi et du règlement, dans une ville livrée à toutes les querelles.” ROMAN BABEL N° 1743 11 × 17,6 CM 400 PAGES ENV. MISE EN VENTE 7 AVRIL 2021

François Angelier, France Culture

978-2-330-14775-4

-:HSMDNA=VY\\ZY: À NOTER u Première traduction française u Illustré de dessins de l’auteur

1 / 2


L’Aventurier du Rio Grande

L’AUTEUR

Tom Lea (1907-2001) a longtemps vécu à El Paso, ville américaine située à la frontière du Mexique. Peintre célèbre, correspondant artistique du Life Magazine pendant la Seconde Guerre mondiale, il deviendra écrivain tardivement mais continuera à travers ses livres son observation méticuleuse, anthropologique, hors du commun, de son pays et de ses conflits. EXTRAITS DE PRESSE “L’ouverture est somptueuse : quatre groupes de voyageurs convergent, dans le vent et la poussière, vers une ville endormie. La rencontre tient au hasard, ou plutôt au destin si l’on se hisse au niveau d’un romancier qui transforme en fresque épique une succession de faits divers et de combats à proximité de la frontière.”

“Ce magistral roman de Tom Lea, épique, lyrique, méditatif, illustré de dessins de l’auteur, n’a jamais été traduit en français malgré la réputation grandissante et justifiée de sa belle adaptation cinématographique par Robert Parrish. Contraint de se cacher au Mexique pour fuir la justice américaine après avoir tué l’assassin de son père alors qu’il n’était encore qu’un adolescent, Martin Brady devient un pistolero réputé au service de deux frères mexicains, riches et voyous. C’est un accident de cheval qui fera tout basculer. Blessé et retenu dans une ville

américaine jouxtant le Mexique, au moment où les luttes de pouvoir des deux côtés de la frontière se déchaîneront, Brady sera tiraillé entre les belligérants et aura des décisions importantes à prendre. Un roman juste, quasi historique sur les deux cultures qui s’affrontent, riche en suspense et en émotions, mais aussi enchanteur par ses descriptions d’époustouflants paysages.” Bertrand Tavernier

Pierre Maury, Le Soir “Ce magistral roman de Tom Lea, épique, lyrique, méditatif, illustré de dessins de l’auteur, vient seulement d’être traduit en français. (…) Un roman juste !”

Ouest-France

BABEL, UNE COLLECTION DE LIVRES DE POCHE

2 / 2


RICHARD FLANAGAN La Fureur et l’Ennui Roman traduit de l’anglais (Australie) par Renaud Morin Dans la société traumatisée post-11 Septembre, une jeune femme, Gina, rencontre un jeune homme, Tariq. Au matin, Tariq a disparu, et les médias sont en alerte : cinq bombes ont été retrouvées dans Sydney, et des images des deux amoureux d’un soir tournent en boucle. Commence une traque dans laquelle les suspects sont tout désignés. Gina va alors s’enfoncer dans un monde où la présomption d’innocence n’existe plus, et subir ce que la peur fait de plus terrible aux humains : la fureur collective.

“La Fureur et l’Ennui est un exercice de vigilance. Précieux et salutaire.” André Clavel, Lire

ROMAN BABEL N° 1742 11 × 17,6 CM 360 PAGES ENV. MISE EN VENTE 7 AVRIL 2021 978-2-330-14777-8

-:HSMDNA=VY\\\]:

À NOTER u La Fureur et l’Ennui : 8 000 ex. (Belfond + 10/18) u La Route étroite vers le Nord lointain : 30 000 ex. (AS + Babel)

1 / 2


La Fureur et l’Ennui

L’AUTEUR

Né en 1961 en Tasmanie, Richard Flanagan est l’auteur de sept romans récompensés par de nombreux prix et traduits en vingt-six langues. Sont notamment disponibles chez Actes Sud : La Route étroite vers le Nord lointain, qui a reçu le Man Booker Prize 2014 (2016 ; Babel n° 1492), Le Livre de Gould (Babel n° 1361) et Première personne (2018). EXTRAITS DE PRESSE “Un roman construit comme un polar politico-médiatique, où Flanagan démonte les rouages de l’hystérie sécuritaire de notre époque.”

Le Temps “Un roman noir, très noir, un regard terriblement lucide sur la machine à broyer les âmes qu’est devenue notre civilisation.”

Gina, alias La Poupée, surnom rendant hommage premier suspect, et les médias se raccrochent à ses courbes parfaites et à sa beauté magnétique, aux dernières images qu’ils ont de lui, au bras de est une jeune danseuse dévêtue dans les nuits de Gina. Débute alors pour la jeune strip-teaseuse Sydney. Son quotidien morne glisse de déambu- une inexorable chute. Accusée de complicité de lations à la monotonie des danses lascives qu’elle tentative d’attentat dans un monde traumatisé par exécute brillamment mais sans conviction lorsque les échos du 11 Septembre, elle n’a pas d’autre le soir descend, avec pour seule consolation la choix que celui de fuir, la présomption d’innoconviction qu’un jour, elle aura accumulé assez cence n’étant déjà plus qu’un lointain souvenir. Nerveux et sombre, La Fureur et l’Ennui écrit de billets pour s’offrir une autre vie. Mais son existence va basculer le jour où elle l’époque dans toutes ses crispations avec justesse, rencontre Tariq, évanoui au petit matin, laissant et dénonce les dérives d’un début de xxie siècle derrière lui une traînée de poudre : cinq bombes corrompu par la paranoïa collective. ont été retrouvées dans la ville, il en est le

E-littérature.net “Sur fond de paranoïa collective et de peur, Richard Flanagan brosse le portrait saisissant d’une Australie au bord de la crise de nerf.”

Dico-livres

BABEL, UNE COLLECTION DE LIVRES DE POCHE

2 / 2


JEAN-CLAUDE GRUMBERG Vers toi Terre promise suivi de Votre Maman

PRIX DU SYNDICAT DE LA CRITIQUE DE THÉÂTRE, MUSIQUE ET DANSE & MOLIÈRE DE L’AUTEUR FRANCOPHONE VIVANT 2009 POUR VERS TOI TERRE PROMISE

Théâtre Qui aime aller chez le dentiste ? Sans pathos, avec un humour mordant, le narrateur se souvient des séances trop fréquentes après-guerre chez le Dr Spodek. Mais à douleur, douleur et demie, le dentiste et sa femme vivaient une tragédie personnelle autrement plus pénible : comment faire le deuil de leurs deux filles ? Suivi de Votre Maman augmenté d’une scène inédite.

“D’inspiration autobiographique, Vers toi Terre promise. Tragédie dentaire est un retour grinçant signé Jean-Claude Grumberg sur l’irrémédiable sentiment de perte des survivants de la Shoah.” Odile Quirot, Le Nouvel Observateur

THÉÂTRE BABEL N° 1746 11 × 17,6 CM 128 PAGES ENV. MISE EN VENTE 7 AVRIL 2021 978-2-330-14780-8

-:HSMDNA=VY\]U]:

À NOTER u Vers toi Terre promise : 3 000 ex. en édition courante (Actes Sud-Papiers) u Votre Maman : 2 500 ex. en édition courante (Un endroit où aller) u Votre Maman sera augmenté dans le Babel d’une scène inédite

1 / 2


Vers toi Terre promise

L’AUTEUR

Né en 1939 à Paris, Jean-Claude Grumberg est auteur de théâtre, scénariste de télévision et de cinéma, notamment avec Costa-Gavras. La plupart de ses pièces de théâtre sont parues chez Actes Sud-Papiers. EXTRAITS DE PRESSE À PROPOS DE VERS TOI TERRE PROMISE “C’est une très grande pièce (…). Elle est simple. Pas prétentieuse. Sans gras. Brève. (…) On rit sans cesse mais à la fin comment ne pas pleurer ?”

Armelle Heliot, lefigaro.fr À PROPOS DE VOTRE MAMAN “(…) une pièce de Jean-Claude Grumberg caustique, drôle et pudique. Un cri d’amour en même temps qu’un cri contre l’oubli.”

Qui aime aller chez le dentiste ? Un chœur, hérité des tragédies classiques, nous fait pénétrer dans l’intimité du cabinet du Dr Spodek. Un petit garçon, devenu narrateur, se souvient des séances trop fréquentes après-guerre chez le dentiste où l’emmenait sa mère. Mais à douleur, douleur et demie, le dentiste et sa femme vivaient un drame personnel autrement plus pénible. Cette tragi-comédie, dans laquelle Jean-Claude Grumberg creuse avec une énergie sans cesse renouvelée la question de la place des familles de survivants de retour des camps, a valu à son auteur le Molière de l’auteur francophone vivant

et le prix du Syndicat de la critique de théâtre. Elle est ici suivie, comme pour écrire un peu plus le deuil impossible, de Votre Maman, un texte en forme de dialogues entre un fils et sa mère atteinte d’Alzheimer, parfois rattrapée par les terribles souvenirs de ses proches emportés par la Shoah. Avec émotion, humour et tendresse, Jean-Claude Grumberg évoque l’importance du devoir de mémoire lorsque celle-ci tend à s’effacer, et questionne avec justesse cet entre-deux de ceux, fragilisés par leurs racines amputées, qui tentent de vivre malgré tout.

Didier Méreuze, La Croix “La maman en question n’a plus toute sa tête, mais garde de la répartie. (…) On rit à ses frasques, avant que le sourire ne se fige, au fur et à mesure que la pièce file vers son sujet glaçant : les souvenirs épars de la Shoah qui remontent à la surface dans la mémoire trouée de la mère.”

Le Point

BABEL, UNE COLLECTION DE LIVRES DE POCHE

2 / 2


Letteratura / Poche / 7 avril 2021

Grazia Deledda

ÉDITIONS CAMBOURAKIS, 62, RUE DU FAUBOURG-S T-ANTOINE, 75012 PARIS, TÉL. : +33 (0)1 80 05 94 17 RELATIONS PRESSE & LIBRAIRES : MÉLISSA BLANCHARD / MELISSA@CAMBOURAKIS.COM DIFFUSION : ACTES SUD / DISTRIBUTION : UNION DISTRIBUTION

COSIMA

(Couverture provisoire) Traduit de l’italien par Jeanne Macocco 192 pages / 115 x 175 mm 10 euros ttc ISBN 978-2-36624-561-5

Publié de manière posthume en 1937, Cosima est le dernier texte écrit par Grazia Deledda. Il occupe une place particulière dans son œuvre puisqu’il rend compte, de manière romancée, de la vie de son autrice, depuis l’enfance jusqu’aux premiers succès d’écriture et au départ de Nuoro, sa ville natale, pour de plus vastes horizons. L’enfance et l’adolescence dans le quartier privilégié des bergers de San Pietro sont évoquées de manière très réaliste, faisant ressurgir le souvenir d’une existence paisible et idéale dans une famille aisée, jusqu’à ce que les vicissitudes de la vie, les premiers amours et l’atmosphère quelque peu confinée d’un village replié sur lui-même ne viennent perturber cette impression paradisiaque. Mais dans ce roman de formation unique se retrouve surtout, comme dans toute l’œuvre de Grazia Deledda, le fascinant pouvoir d’attraction d’une terre âpre et sauvage et de ses habitants cruels et passionnés, capables de donner vie à d’extraordinaires légendes aussi magiques que cruelles, sources de riches épopées populaires et terreau idéal pour toute l’œuvre de l’autrice.

L’AUTRICE Grazia Deledda est née en 1871 à Nuoro, en Sardaigne. Issue de la petite bourgeoisie, elle quitte l’école très tôt mais développe rapidement une passion pour la littérature – notamment pour Giovanni Verga, l’un des fondateurs du vérisme italien qui l’influencera profondément. Elle s’installe à Rome en 1900, mais toute son œuvre s’attache à dépeindre sa Sardaigne natale, pittoresque et folklorique. Elle y décrit la vie des gens ordinaires, la violence et le poids des lois non écrites qui régissent les rapports entre hommes et femmes. Le Prix Nobel de littérature lui est décerné en 1926, récompensant toute une vie d’écriture – une trentaine de romans, dont son célèbre Elias Portolu (1903), et une quinzaine de recueils de nouvelles. Elle est morte à Rome en 1936.

Prix Nobel de littérature en 1926

• Roman inédit en français, Cosima est le dernier texte de Grazia Deledda, paru en 1937, un an après sa mort. • Autobiographie romancée, Cosima est un roman de formation unique, qui rend compte de l’enfance de Grazia Deledda, des sources d’inspiration d’une écriture qui l’accompagnera toute sa vie et de son ancrage dans cette terre sarde unique.


JACQUES CAZOTTE

La patte du chat

suivie de : Prophétie de Jacques Cazotte Quelque chose ne tourne pas rond au Royaume de Zinzim… Un conte loufoque par l’un des pionniers de la littérature fantastique française.

uu Aucune édition du texte disponible. uu Un conte loufoque entre Jonathan Swift, Cyrano de Bergerac et Voltaire.

LE LIVRE Première œuvre de Cazotte– célèbre pour Le Diable amoureux (1772) –, voici un conte rocambolesque, jonglant avec les conventions du genre et nourri de jeux d’esprit. Le héros empêché par son long nez fait

POINTS FORTS

songer à Cyrano ou Gogol, mais derrière la pure fantaisie, les clins d’œil satiriques rappellent le conte philosophique voltairien. On publie, en appendice, la célèbre prophétie que lui prête La Harpe sur la Terreur.

QUELQUES CHIFFRES uu Quelques récits et réflexions sur les chats dans la collection : Hippolyte Taine, Vie et opinions philosophiques d’un chat (47  000 ex.), Florence Burgat, Vivre avec un inconnu (8 900 ex.), Rilke/Balthus, Mitsou (7 500 ex.).

Préface de Guillaume Métayer

21 avril 2021 11 × 17 cm 96 pages 6,50 € ISBN : 978-2-7436-5269-2

-:HSMHOD=[ZW[^W:

L’AUTEUR Jacques Cazotte, né à Dijon en 1719 a été guillotiné à Paris place du Carrousel en 1792. Conseiller du roi, écrivain et commissaire général de la marine, il était critique de la philosophie des Lumières et il a pris parti contre la Révolution française.

ÉGALEMENT


Littérature française

Stéphanie Hochet

ÉLOGE DU CHAT LE LIVRE

1ère parution : avril 2014 (Léo Scheer)

POINTS FORTS

Dans ce petit essai littéraire, sous forme d’éloge, Stéphanie Hochet dresse avec amour et humour le portrait d’une des plus étranges créatures : mi-domestique mi-sauvage, si familière et si mystérieuse à la fois, aussi cruelle que tendre, maintes et maintes fois utilisée, décrite dans la littérature, dont elle est l’éternelle muse. Le chat, miroir à fantasmes de l’homme, y est décrit ici dans toute sa splendeur paradoxale. La griffe acérée de Stéphanie Hochet s’amuse à croquer le petit félin en

cinq portraits comme autant de « miroirs de l’humanité » : le libertaire, l’autocrate, la femme, le replet et… Dieu. Le tout émaillé de nombreuses citations littéraires qui vont des plus attendues (Colette, Léautaud) aux plus surprenantes (Jeanette Winterson, Amélie Nothomb). A travers l’analyse d’œuvres littéraires, cinématographiques et autres, l’auteur nous livre avec une bonne pointe d’humour une réflexion inédite sur la véritable nature du chat et de son lien avec l’homme.

7 avril 2021 11 × 17 cm 128 pages 6,50€ ISBN : 978-2-7436-3652-4

L’AUTEUR Née en 1975, Stéphanie Hochet est l’auteur de plusieurs romans, dont Combat de l’amour et de la faim (prix Lilas, 2009), La Distribution des lumières (prix Thyde Monnier de la SGDL, 2010), Un roman anglais (2015) et Pacifique (2020). Éloge du chat est son premier essai.

uu Un petit essai littéraire, plein d’amour et d’humour, très fédérateur, qui saura ravir les innombrables amoureux du compagnon domestique préféré des Français. uu Traduit en espagnol et en italien. Stéphanie Hochet est également traduite en anglais.

QUELQUES CHIFFRES uu GfK : 8 000 exemplaires uu Son dernier roman Pacifique (mars 2020) a connu un vrai succès critique et commercial (8 000 exemplaires)


CATHERINE DEVEUVE ET ARNAUD DESPLECHIN

Une certaine lenteur Entretien

« Une certaine lenteur est le genre de livre qu’on glisse dans une poche, compulse dans le métro ou le bus (ou en les attendant), dévore avant le sommeil. » (Aurélien Ferenczi, Télérama)

uu Entretien précédé de «Celle par qui le scandale arrive», portrait de l’actrice par Arnaud Desplechin. uu Une vraie leçon sur le métier d’acteur : parce qu’être un comédien, c’est d’abord «jouer».

LE LIVRE « Rebelle de naissance, toujours joyeusement subversive par son art, Catherine Deneuve est la figure exquise pour toutes celles et tous ceux qui désirent commencer leur

POINTS FORTS

vie sans avoir jamais à courber la nuque. Une leçon de liberté, de fantaisie, de choix souverains, de fidélité à l’anarchisme de l’enfance. » (Arnaud Desplechin)

QUELQUES CHIFFRES uu 3 800 exemplaires vendus, épuisés en 2018.

1ère éd. poche : septembre 2010

21 avril 2021 11 × 17 cm 96 pages 5,10 € ISBN : 978-2-7436-5073-5

-:HSMHOD=[ZU\XZ:

L’AUTEUR Née en 1943, Catherine Deneuve a tourné avec certain des plus grands noms du cinéma: de Jacques Demy et François Truffaut en passant par Lars von Trier, Tony Scott ou, plus récemment, Hirokazu Kore-Eda. Arnaud Desplechin a tourné neuf longs métrages dont Rois et Reine et Un conte de Noël avec Catherine Deneuve.

ÉGALEMENT


Voyages / Poche / 7 avril 2021

Josef Kjellgren

ÉDITIONS CAMBOURAKIS, 62, RUE DU FAUBOURG-S T-ANTOINE, 75012 PARIS, TÉL. : +33 (0)1 80 05 94 17 RELATIONS PRESSE & LIBRAIRES : MÉLISSA BLANCHARD / MELISSA@CAMBOURAKIS.COM DIFFUSION : ACTES SUD / DISTRIBUTION : UNION DISTRIBUTION

LA CHAÎNE D’OR

Traduit du suédois par Philippe bouquet 384 pages / 115 x 175 mm 13,50 euros ttc ISBN 978-2-36624-563-9

« Une vraie leçon de vie admirable qui ébranle le lecteur. » Actualitté

Les Hommes de l’Emeraude revêt la densité saisissante d’un réel vécu, celui des conditions de vie de la classe laborieuse dont Josef Kjellgren, marin autodidacte, était issu. Contrairement au premier volume qui résonnait par sa tonalité hyperréaliste et documentée, le deuxième volet de ce chef-d’œuvre romanesque suédois a une empreinte plus nettement psychologique, teintée d’un certain onirisme. Il est divisé en trois parties distinctes. « La chaîne d’or » relate l’opération survie de l’équipage que le naufrage de l’Emeraude a rassemblé sur un canot – image miniature de la société – qui ne peut les contenir tous. Comme pour mieux les accompagner vers une mort inévitable et légitimer leurs peines héroïques, l’auteur les dépeint un à un dans leur dignité de marin, puis rend justice à leur existence par de brèves incursions dans leur passé. Leur courage et leur esprit de solidarité, manifestes dans leurs efforts surhumains pour se relayer dans l’eau gelée, ébranlent l’imaginaire et tiennent de leçon de morale sociale. « Des hommes, des camarades  » se focalise sur la lente réanimation du seul survivant, Paul Henrik Karlsson, homme de machine, recueilli par une goélette hollandaise. « Et maintenant la mer » clôt cette vaste fresque prolétarienne par l’esquisse d’un roman

collectif hospitalier, cadre qui remplace celui du bateau. Tandis que le personnel soignant et les différents patients sont décrits, Karlsson reste le fil conducteur. Au bloc opératoire, il se rappelle, dans une évocation fiévreuse, l’opération de fortune de Jackson, ancien camarade de bord noir au large de la Nouvelle-Guinée. Une fois rétabli, Karlsson embrasse une dernière fois l’infirmière Maria, promet de lui écrire, et reprend la mer… L’AUTEUR: Ancien marin, autodidacte, Josef Kjellgren fut – comme Vilhelm Moberg, Harry Martinson, Eyvind Johnson ou Ivar LoJohansson – le type même de l’écrivain prolétarien suédois. Mort de tuberculose en 1948 à l’âge de quarante ans, il a laissé des poèmes, Je suis des milliers  (Plein Chant, 1985), des nouvelles et des romans sur le monde du travail parmi lesquels ce récit – d’une ampleur et d’un humanisme rares – du destin des hommes de  L’Émeraude  : chef-d’œuvre de la littérature maritime, au même titre que Le Vaisseau des morts, de B. Traven, ou Le Quart, de N. Kavvadias.

• Réédition en petit format du deuxième volume du chef-d’œuvre romanesque de Josef Kjellgren, écrivain, poète autodidacte au talent remarquable. • Un des textes les plus importants de la littérature prolétarienne. • Un récit maritime d’une grande intensité émotionnelle. • Une leçon de morale sociale contenue dans la démonstration d’une solidarité à toute épreuve.

« Poésie rugueuse du diesel géant et de la coursive hostile, des rapports de force et des bordées à terre, de la solidarité des gens de mer et des agendas personnels, des liens du bord et du monde extérieur courant vers le chaos de la deuxième guerre mondiale, Les hommes de l’Émeraude doit certainement s’inscrire parmi les livres qui comptent. » Librairie Charybde


Jack O’Connell Poche

ET LE VERBE S’EST FAIT CHAIR Aussi démente que Requiem for a Dream et Lost Highway, aussi brillante et terrifiante qu’un roman de J.G. Ballard, cette descente dans les bas-fonds de la ville de Quinsigamond nous mène droit aux sources du mal.

POINTS FORTS

LE LIVRE Ce roman commence par un cri. Et il se poursuivra sur ce mode. Nous sommes toujours à Quinsigamond, ville déglinguée, pour ne pas dire dystopique de la côte Est. Fourmillante comme New York, décrépite et dangereuse comme Detroit. Dévastée par la crise, elle est la proie de bandes criminelles, c’est une zone de non droits abandonnée par les autorités. Elle comprend une large Série « Millésimes » Bandeau : Hervé Le Corre Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Gérard de Chergé

21 avril 2021 11 × 17 cm 416 pages 9.65 € ISBN : 978-2-7436-5291-3

communauté juive d’Europe centrale au sein de laquelle se cachent des criminels de guerre. L’un d’eux, August Kroger est à la recherche d’un objet de la plus haute valeur à ses yeux : un livre pour lequel il est prêt à tout. Sa route croise celle de Gilrein, un ex-flic devenu chauffeur de taxi, mais qui n’a pas perdu son flair d’enquêteur…

L’AUTEUR Jack O’Connell est né un 25 décembre à Worcester dans le Massachusetts. Il commence par exercer le métier d’agent d’assurances puis devient professeur. Il se fait connaître avec B.P.9 (Rivages/noir) qui introduit la ville de Quinsigamond où se déroulent presque tous ses livres. Passionné par les univers marginaux et par les comics, O’Connell a créé une œuvre inclassable et marquante, entre le polar urbain et la dystopie. Il a remporté le prix Mystère de la critique en 2010.

uu Ames sensibles, s’abstenir. Pour amateurs d’émotions fortes. Et le verbe s’est fait chair est le chef-d’œuvre d’O’Connell. uu Un auteur découvert en France grâce à Ellroy qui le place très haut parmi les écrivains américains contemporains. uu Une puissance narrative et une imagination hors norme. uu Un sens des images choc et un style fondé sur le monologue intérieur qui donne au lecteur l’impression d’être à l’intérieur de la tête des personnages. uu Une peinture visionnaire de la décomposition de nos sociétés urbaines : corruption, complots et fake news, violence des groupes armés, disparition de la gouvernance et de l’Etat, aliénation de l’individu et délitement des relations humaines au profit du virtuel.


POINTS FORTS

Benjamin Fogel Poche

LA TRANSPARENCE SELON IRINA Notre monde dans trente ans. Comme tout un chacun, Camille Lavigne passe le plus clair de son temps sur le Réseau, derrière son écran. Elle se lie d’amitié virtuelle avec la mystérieuse Irina Loubovsky.

LE LIVRE Internet tel que nous le connaissons n’existe plus, remplacé par « le Réseau » qui a inauguré l’ère de la transparence de toutes les données, y compris les plus privées. Pour préserver une forme d’intimité, un certain nombre de gens comme Camille Lavigne choisissent d’évoluer sous pseudo dans la vie réelle où elle est « Dyna Rogne ». Sélection « Rivages des Libraires »

7 avril 2021 17 × 11 cm 280 pages 9.00 € ISBN : 978-2-7436-5281-4

Sur le Réseau, Camille fait la connaissance d’une brillante intellectuelle nommée Irina Loubovsky. Mais autant Irina se répand en articles, opinions et messages variés, autant elle se dérobe quand Camille cherche à en savoir plus sur elle. Aurait-elle des liens avec les Obscuranets, ces cyber terroristes qui combattent le système de la transparence ?

L’AUTEUR Benjamin Fogel s’est fait connaître avec ce premier roman noir salué par la critique, qui met en garde contre les dangers de la servitude numérique. Il publie parallèlement Le Silence selon Manon, un « prequel » de La Transparence selon Irina, situé dans notre monde contemporain, pas vraiment tranquille pour autant. Benjamin Fogel est par ailleurs le cofondateur et directeur des éditions Playlist Society où il publie des essais sur le cinéma et la musique, deux de ses passions.

uu Plus polar psychologique que science-fiction, un livre qui s’adresse à tous les lecteurs que préoccupe le statut des libertés individuelles dans le monde digital et de l’intelligence artificielle. uu Une brillante réflexion sur la servitude volontaire vers laquelle sont amenés les humains au nom de diverses vertus comme la sécurité, la santé, la transparence, l’équité. uu -L’auteur, alors inconnu, a été invité au festival des Utopiales à Nantes aux côtés d’Alain Damasio et a été salué par la critique : uu « Benjamin Fogel nous offre un roman ludique et enthousiasmant, qui convie des références et éveille de nombreuses parentés. » Caroline de Benedetti, L’Indic uu « Une fable orwellienne sur la société de contrôle. Un premier roman visionnaire. »Yann Perreau, Les Inrocks uu « Le premier roman de Benjamin Fogel est une bluffante réussite. » LIRE uu « Aussi haletant et prospectif qu’un épisode de Black Mirror. » GQ uu « (…) un roman époustouflant, un avenir si probable qu’il forme un miroir déformant et troublant de notre époque. » Transfuge

ÉGALEMENT


λογοτεχνíα / Poche / 7 avril 2021

Paul Nirvanas

ÉDITIONS CAMBOURAKIS, 62, RUE DU FAUBOURG-S T-ANTOINE, 75012 PARIS, TÉL. : +33 (0)1 80 05 94 17 RELATIONS PRESSE & LIBRAIRES : MÉLISSA BLANCHARD / MELISSA@CAMBOURAKIS.COM DIFFUSION : ACTES SUD / DISTRIBUTION : UNION DISTRIBUTION

PSYCHIKO

Couverture provisoire Traduit du grec par Loic Marcou 144 pages / 115 x175 mm 10 euros ttc ISBN 978-2-36624-562-2

PREMIER POLAR GREC DOUBLÉ D’UNE SATIRE PASSIONNANTE DE LA SOCIÉTÉ GRECQUE DU XXe SIÈCLE Athènes, 1910 et des poussières. Dans le quartier de Psychiko est découvert le corps non-identifié d’une femme, lacéré par des coups de couteau. Ce meurtre violent, sans témoins et entouré de mystère, suscite l’émoi de toute la société athénienne. Le meurtrier court toujours tandis que les journaux s’arrachent des photos de suspects potentiels, et les mettent en première page. Faute de mieux, l’histoire tombe aux oubliettes. Mais Nikos Molocanthis, jeune rentier désœuvré et en mal de reconnaissance, voit dans cette affaire le remède à son ennui. Afin de faire la une des journaux et d’acquérir enfin la gloire qu’il pense mériter, il décide tout bonnement d’endosser ce crime. Le scénario de l’amoureux trompé qui se fait justice est une idée qui plaît à l’esprit aliéné de ce anti-héros. Voilà un rôle qu’il aimerait incarner ! Nikos entre parfaitement dans la peau de son personnage et déchaîne les passions mais il ne sait pas jusqu’où cette usurpation le mènera... Le récit de cette vaste supercherie est porté par un humour caustique et un ton pétillant. Avant de constituer un roman jubilatoire et décalé, une vraie curiosité littéraire qui paraît en 1928, ce texte a connu une première vie sous forme de feuilletons.

L’AUTEUR: Paul Nirvanas est un des pseudonymes de l’écrivain grec Pétros K. Apostolidis (1866-1937). Tout à la fois médecin militaire dans la Marine de guerre hellénique, journaliste, romancier, poète, dramaturge, scénariste et traducteur, il a également introduit en Grèce la philosophie de Nietzsche. Paul Nirvanas était membre de l’Académie d’Athènes, un proche d’Alexandre Papadiamantis et faisait partie du cercle de Kostis Palamas, chef de file de la « génération de 1880 » attachée à l’étude des mœurs grecques.

« Écrit il y a plus de quatre-vingt-dix ans, le texte de Paul Nirvanas [...] montre que le sacrifice de soi sur l’autel des médias est loin d’être un phénomène récent. » Kathimerini

• Le premier polar grec, un document historique qui a constitué un tournant dans l’histoire littéraire de la Grèce tout en conservant une étonnante actualité. • Une mécanique infernale profondément originale, à lire d’une traite. • Une critique fine du comportement sensationnaliste des médias et sa capacité à tirer de l’anonymat un individu quelconque pour le transformer en héros du jour. • Le premier polar grec et le premier polar aux éditions Cambourakis.


ISABELLE DELANNOY L’Économie symbiotique

“LE MONDE D’APRÈS”, C’EST POUR MAINTENANT !

Régénérer la planète, l’économie, la société Essai Cet ouvrage présente une analyse innovante des nouveaux modes de production et d’organisation économique ayant émergé ces cinquante dernières années et montre qu’ils forment une seule et même économie, apparue de façon cohérente et non concertée dans le monde. Réinscrivant les activités humaines dans les grands cycles de la planète, couplant leur productivité à la régénération des écosystèmes et des liens sociaux, ils forment ensemble une économie que l’on peut qualifier de symbiotique.

ESSAI BABEL N° 1745 11 × 17,6 CM 400 PAGES ENV. MISE EN VENTE 7 AVRIL 2021

“Dans L’Économie symbiotique, Isabelle Delannoy pousse encore plus loin cette logique, théorisée par l’architecte américain William McDonough, la fondation britannique Ellen MacArthur ou le scientifique suisse Suren Erkman. Elle appelle à sortir d’une société « extractiviste » fondée sur l’exploitation à outrance des ressources terrestres (…) pour imaginer un monde où toutes les activités humaines se déploient « en symbiose » entre elles, comme des variétés d’écosystèmes, eux-mêmes réintégrés dans les cycles écologiques naturels.” Frédéric Joignot, Le Monde

978-2-330-14776-1

-:HSMDNA=VY\\[V:

À NOTER u L’Économie symbiotique : 13 000 ex. en édition courante

1 / 2


L’Économie symbiotique

L’AUTEUR

Isabelle Delannoy est ingénieur agronome. Théoricienne du modèle de l’économie symbiotique, elle dirige l’agence Do Green-économie symbiotique et est membre du groupe d’entrepreneurs L’Atelier symbiotique. EXTRAITS DE PRESSE “Ce véritable réservoir à idées donne à cet essai toute sa richesse et montre que des solutions existent déjà et qu’elles sont librement adaptables.”

Page des libraires “En refermant ce livre, le futur vous paraîtra à coup sûr désirable... Et vous vous surprendrez peut-être à le juger réalisable...”

Ce livre porte une extraordinaire ambition. Celle de proposer une théorie économique radicalement nouvelle : l’économie symbiotique, capable de faire vivre en harmonie les êtres humains et les écosystèmes. Pour la première fois, Isabelle Delannoy propose une synthèse entre de nombreuses recherches mises en lumière ces dernières années : permaculture, économie circulaire, sociale et solidaire, monnaies complémentaires… En associant les bénéfices de chacune d’entre elles, elle parvient à des résultats époustouflants. Dans de nombreux

domaines nous pourrions réduire de plus de 90 % notre utilisation de matière tout en redéveloppant les capacités productives des territoires. Nous pourrions ainsi créer des cités autonomes en eau, en énergie, en nourriture fraîche. L’économie symbiotique s’appuie sur la complémentarité de l’intelligence humaine, de la puissance des écosystèmes naturels et de la technosphère. En trouvant le juste équilibre entre les trois, il serait alors possible de produire, dans le strict respect de notre environnement.

Emmanuel Lechypre, L’Express “Il s’agit de coupler « les activités humaines avec la croissance des écosystèmes et des liens sociaux ». En d’autres termes, faire que l’économie, au lieu de reposer sur un pillage qui épuise les ressources et menace le vivant, puisse améliorer la situation des gens sans que la planète en souffre. Tâche impossible ? Pas du tout, car, à l’aide de nombreux exemples, l’auteure (agronome de formation) montre que des réalisations vont déjà dans ce sens.”

Alternatives économiques

BABEL, UNE COLLECTION DE LIVRES DE POCHE

2 / 2


HEIDI BEROUD-POYET ET LAURA BELTRAN PSYCHOLOGIE

LES FEMMES ET LEUR SEXE

Pour que le sexe ne soit plus une galère ! Un essai rassurant, précis, efficace, par deux sexologues reconnues.

LE LELIVRE LIVRE Ce livre est pour les femmes qui ne se sentent pas épanouies dans leur vie sexuelle. Elles ont mal, ou peur, leur libido est en berne, ça les ennuie. Souvent, elles finissent par se passer de sexe et se réfugient dans la tendresse. S’appuyant sur de nombreux

témoignages et sur leur expérience de sexologues, Heidi Beroud-Poyet et Laura Beltran racontent la vie secrète du sexe des femmes, ses entraves et les manières de se libérer.

POINTS P O I N TFORTS S FORTS uu Édition entièrement revue pour le passage en poche. uu Un livre pour toutes celles qui ne se sentent pas normales parce qu’elles ont la libido dans les chaussettes, pour qui le sexe est une corvée, ou qui ont mal quand elles font l’amour – et qui voudraient en finir avec ces galères sexuelles. uu Un sujet loin d’être marginal : 35 % des femmes disent avoir ressenti une absence ou un manque de désir ; quant aux douleurs sexuelles, elles affecteraient 20 % des femmes. uu Les auteures incarnent la nouvelle génération de sexologues, composée essentiellement de femmes quadragénaires, au plus près des préoccupations du public de ce livre : les 25-45 ans.

MOTS-CLEFS MOTS-CLEFS  PLAISIR   PROBLÈME DE LIBIDO  VULVE/VAGIN   DOULEURS   RELATIONS HOMME/FEMME 

QUELQUES CHIFFRES QUELQUES CHIFFRES uu Solde des ventes : 4 600 ex.

L’AUTEUR L’AUTEUR 14 14avril avril 2021 2021 11 × 17 cm 250 pages 8,00 € ISBN : 978-2-228-92801-4

-:HSMCMI=^W]UVY:

Heidi Beroud-Poyet (47 ans) est psychologue clinicienne et sexologues De formation psychanalytique, elle consulte en libéral à BoulogneBillancourt en psychothérapie et en sexologie. Laura Beltran (44 ans) est psychologues clinicienne et sexologue, elle consulte à la fois en libéral et à l’hôpital de Bicêtre, en plus d’enseigner à l’université Paris  7 (DU de sexologie) et de former les médecins généralistes à parler de sexualité avec leurs patients. Elle intervient régulièrement dans divers médias (Marie-Claire, TF1, Psychologies Mag, Quotidien du Médecin, etc.).

ÉGALEMENT


GILBERT COCHET & STÉPHANE DURAND Ré-ensauvageons la France

“LE MONDE D’APRÈS”, C’EST POUR MAINTENANT !

Plaidoyer pour une nature sauvage et libre Essai Passant en revue tous les grands milieux naturels français, de la montagne à la mer, cet ouvrage propose un éventail de solutions simples afin de ménager une place pour le bien-être et l’épanouissement de tous, hommes, plantes et animaux.

“Un livre qui vous enchante et qui vous donne l’enthousiasme de croire en l’avenir.” Marc Menant, Vent positif, cnews

ESSAI BABEL N° 1744 11 × 17,6 CM 144 PAGES MISE EN VENTE 7 AVRIL 2021 978-2-330-14779-2

-:HSMDNA=VY\\^W:

À NOTER u Ré-ensauvageons la France : 5 500 ex. en édition courante u Prix du Livre environnement 2019

1 / 2


LES AUTEURS

Naturaliste agrégé et attaché au Muséum national d’histoire naturelle, Gilbert Cochet préside l’association Forêts sauvages. Il a travaillé avec Stéphane Durand au conseil scientifique du film Les Saisons de Jacques Perrin. Ce dernier, biologiste et ornithologue, a également œuvré sur Le Peuple migrateur et Océans. Il est par ailleurs auteur de livres et de documentaires. AVIS DU JURY DU PRIX DU LIVRE ENVIRONNEMENT

Ré-ensauvageons la France Le xxe siècle a vu la défaite du sauvage. Nous avons fait le vide autour de nous. Pourtant, malgré tout ce que nous lui avons fait subir, la nature résiste. Mieux, elle revient ! Notre pays est le mieux placé pour être en tête de la course pour la plus belle nature européenne grâce à sa très riche biodiversité. Passant en revue tous les grands milieux naturels, de la montagne à la mer, cet ouvrage

propose un éventail de solutions simples afin de ménager une place pour le bien-être et l’épanouissement de tous, hommes, plantes et animaux. Favoriser le retour de la nature sauvage est un excellent facteur de développement. Cette richesse naturelle est renouvelable et non délocalisable. C’est l’enjeu économique de demain.

“Une documentation phénoménale pour un résultat assez incroyable : nous convaincre que tout n’est pas perdu.” “À partir d’un constat exhaustif de la situation de la nature en France, les auteurs proposent une vision optimiste et communicative.” “Ré-ensauvageons la France car ce qu’il y a encore de sauvage nous sauve de l’ennui et nous ouvre des horizons inespérés.”

BABEL, UNE COLLECTION DE LIVRES DE POCHE

2 / 2


ALEXANDER MÜNNINGHOFF HISTOIRE

L’HÉRITIER DU NOM

Livre des secrets, cette enquête familiale explore les tabous de l’histoire dans une lignée déchirée par la guerre.

LE LIVRE

Traduit du néerlandais par Philippe Noble

14 avril 2021 11 × 17 cm 416 pages 10,00 € ISBN : 978-2-289-2764-2

-:HSMCMI=^W\[YW:

« Mon premier contact avec les secrets qui allaient gouverner ma vie, ce fut cette trouvaille que je fis par un après-midi désœuvré dans le grenier de notre maison. Derrière quelques malles hermétiquement closes, je découvrit une autre malle qui, elle, n’était pas fermée à clé. Outre quelques chemises, des pantalons et diverses babioles, elle contenait un casque. Un casque noir à la brillance menaçante, portant d’un côté un emblème noir-blanc-rouge et de l’autre deux petits éclairs d’un blanc éclatant. Instinctivement, je compris que l’objet matérialisait un secret. Je m’en coiffai et, ainsi équipé, descendis dans le fumoir où, à ce moment-là, la famille au grand complet

prenait l’apéritif. On était en 1948 et j’avais quatre ans. La première personne à me voir fut naturellement ma mère. Elle ne dit rien, mais je vis à son regard que je faisais une grosse bêtise. » Voici l’histoire de la famille Münninghoff, dont la vie a coïncidé, peu ou prou, avec les fracas du XXe siècle. Pour la reconstituer, Alexandre Münninghoff a travaillé des décennies durant, fouillant les archives ainsi que la mémoire des vivants et des morts : il livre un témoignage fort, mais aussi un récit picaresque aux mille rebondissements, un roman d’espionnage, un récit de guerre et d’après-guerre sur les « soldats perdus » du IIIe Reich.

L’AUTEUR Alexander Münninghoff (1944-2020) était un journaliste de renom, spécialiste de la Russie.

POINTS FORTS uu Un récit puissant où l’histoire familiale et l’histoire mondiale se confondent. uu Une exploration du tabou de la collaboration (forcée ou non). uu Paru en 2014 aux Pays-Bas, L’Héritier du nom s’est vendu à près de 150 000 ex., a reçu l’année suivante le prestigieux prix Libris – le plus prestigieux en non-fiction – et a été adapté en série télé.

MOTS-CLEFS  SECRETS DE FAMILLE  NAZIS   FRONT RUSSE  SECONDE GUERRE MONDIALE  RELATION AU PÈRE 


LAURENT TESTOT HISTOIRE

POINTS FORTS

HOMO CANIS

Une histoire des chiens et de l’humanité « Un livre érudit et enjoué pour le plus grand plaisir du lecteur, même amateur de chats. » (Sciences Humaines)

MOTS-CLEFS

LE LIVRE

14 avril 2021 11 × 17 cm 416 pages 10,00 € ISBN : 978-2-228-92823-6

-:HSMCMI=^W]WX[:

uu Un livre à la croisée de l’histoire de l’humanité et des problématiques environnementales qui met en lumière une relation au vivant faite d’entre-aide et de coappartenance. uu Bel accueil de la presse (journal, radio, web) qui souligne son style unique et accessible, et la richesse de son contenu. uu Plus de 7 millions de chiens en France.

Comment et pourquoi le loup gris, prédateur indompté, est-il devenu en quelques dizaines de milliers d’années le chien, animal domestique par excellence de notre quotidien ? Laurent Testot nous invite à parcourir la planète pour découvrir cette passionnante histoire des chiens, indissociable de celle de l’humanité. On y apprendra qu’on aurait aussi pu apprivoiser maître Renard. Et, entre autres anecdotes surprenantes, on suivra les traces du xoloitzcuintle, mets de fête des Aztèques ; du dingo australien et de son cousin, le chien papou qui chante ;

de l’akita inu, incarnation canine de l’âme japonaise ; du dogue, déjà utilisé par les conquistadores contre les Amérindiens ; du basset, qui fit office de tournebroche jusqu’à la Révolution industrielle ; du noble bichon, au prestigieux pedigree ; ou encore des 101 dalmatiens, de Rintintin et de Lassie, héros qui bercèrent nos enfances. On écoutera chaque chien donner de la voix pour nous raconter son histoire. Et on s’interrogera sur ce que ces animaux partenaires de notre développement et reflets de nos obsessions ont à nous apprendre de notre avenir.

L’AUTEUR Journaliste, conférencier et globe-trotter à l’insatiable curiosité, Laurent Testot a dirigé plusieurs ouvrages en histoire mondiale et globale. Son précédent livre, Cataclysmes. Une histoire environnementale de l’humanité (Payot, 2017), a reçu le prix de l’Académie française Léon de Rosen 2018 pour la promotion du respect de l’environnement. Il a récemment dirigé avec Laurent Aillet Collapsus : Changer ou disparaître ? Le vrai bilan sur notre planète (Albin Michel, 2020).

 CHIENS   HISTOIRE GLOBALE   DOMESTICATION   RELATION HOMME/VIVANT   HISTOIRE ENVIRONNEMENTALE 

QUELQUES CHIFFRES uu Solde des ventes (grand format) : 3 300 ex. uu Rappel des ventes de Cataclysme en poche (2018) : 6 500 ex. avec 1 000+ réassorts cette année.

ÉGALEMENT


POINTS FORTS

DONALD P. RYAN HISTOIRE

24 HEURES DANS L’ÉGYPTE ANCIENNE 24 personnages, 24 heures. Partez pour une journée en l’an 1414 avant J.-C. dans l’Égypte du puissant pharaon Amenhotep II.

LE LIVRE Un portrait très vivant de l’Égypte d’Amenhotep II (vers 1442 av. J.-C.) sur 24 heures, avec un personnage par heure, du pharaon au simple potier, de l’embaumeur au voleur de tombes, en passant par la sage-femme

et la pleureuse – ou comment un archéologue de renom nous aide à comprendre une civilisation complexe au moyen d’un docufiction sur papier, dans l’esprit des livres d’Alberto Angela sur l’Antiquité romaine.

uu Une narration vivante, au plus près des événements, à la manière d’Alberto Angela, doublé d’un contenu scientifique de grande qualité, pour nous aider à comprendre de l’intérieur une civilisation complexe. uu La civilisation égyptienne reste « indémodable » auprès de toutes sortes d’amateurs d’Histoire, car là où les connaisseurs voient une passionnante complexité le grand public voit du mystère.

MOTS-CLEFS  ÉGYPTE   VIE QUOTIDIENNE   ÂGE DU BRONZE   MŒURS ET COUTUMES 

ACTUALITÉ L’AUTEUR Préface de Mario Pasa Traduit de l’anglais (États-Unis) par Hélène Colombeau-Amblard

14 avril 2021 11 × 17 cm 320 pages 10,00 € ISBN : 978-2-228-92818-2

-:HSMCMI=^W]V]W:

Donald P. Ryan (né en 1957) est rattaché à la Pacific Lutherian University de Tacoma, dans l’État de Washington, mais il a surtout passé ces dernières années à fouiller le sol égyptien et plusieurs tombes de la Vallée des Morts, dont celle d’une figure de ce livre, le vizir d’Amenhotep II. Il est l’auteur à la fois de textes scientifiques et d’ouvrages de vulgarisation au sens noble du terme, dont un traduit en français (Civilisations disparues, 2007).

uu Parution d’un nouveau titre de la série « 24 heures » consacré à l’ancienne Athènes.

QUELQUES CHIFFRES uu Solde des ventes : 2 800 ex.

ÉGALEMENT


PROJET EL POCERO

Dans une ville fantôme de la crise espagnole

ANTHONY POIRAUDEAU Collection BARNUM El Quiñon a été construite en quelques années sur le territoire de la commune de Seseña, à environ trente-cinq kilomètres au sud de Madrid. Cet énorme ensemble d’immeubles exhibe l’évidence de son exécution rapide. Tout est également neuf.

7 AVRIL 2021 ROMAN ISBN : 9782360841141 156 pages – 7,90 € LIBRAIRIE Jérôme Dayre 06 80 35 20 09

jerome.dayre@editionsinculte.fr

PRESSE Tiffanie Gabu 06 33 07 17 78

Projet El Pocero est une déambulation dans cette ville fantôme, symbole parfait de la folie spéculative qui s’est emparée de l’Espagne au milieu de la première décennie 2000. Symbole également d’un capitalisme sauvage, outrancier, qui a précipité l’économie mondiale dans une chute vertigineuse. Anthony Poiraudeau démonte ici les mécanismes qui ont conduit l’Espagne à la faillite et décrit brillamment une forme de contre-utopie urbaine, une non-ville, créée de toutes pièces au milieu d’un désert, une cité bâtie pour accueillir 40 000 habitants, et qui n’en abrite aujourd’hui que quelques milliers.

Né en 1978, Anthony Poiraudeau est diplômé de l’EHESS et vit à Nantes. Blogueur reconnu pour son travail sur l’art contemporain, la psychogéographie ou la sociologie de l’espace, il collabore régulièrement au site d’édition électronique de François Bon, remue.net. Aux éditions inculte, Anthony Poiraudeau a publié en 2017 Churchill, Manitoba.

tiffanie.gabu@editionsinculte.fr

Tel. : 01 80 05 94 14

9HSMDQA*iebbeb+ www.inculte.fr

C’est la ville fantôme la plus connue d’Espagne, et un symbole du pays en crise : Seseña, toute proche de Madrid, dont le chantier a été arrêté en cours de route, fin 2008. Un livre, construit comme une déambulation dans ses rues désertes, la transforme en objet théorique passionnant. Mediapart


CLASSIQUE

GEORG SIMMEL

SOCIOLOGIE DE LA CONCURRENCE Un essai inédit (en français) de Simmel sur une spécificité humaine au cœur de nos sociétés marchandes et d’évaluation : la comparaison à autrui et l’espoir d’être le meilleur.

LE LIVRE Pour Simmel, la concurrence n’est pas que du conflit. Elle est aussi socialisante. Elle pousse l’individu à se défaire d’une logique d’autosuffisance et à mettre en

œuvre des stratégies de valorisation de soi qui concourent au bien commun. Elle est à la fois le combat de tous contre tous et de tous pour tous.

POINTS FORTS uu Un thème qui devrait toucher le public de Philosophie de l’argent et plus largement les lecteurs intéressés par les questions d’économie, de management, d’éthique, voire de sciences (cf. tous les livres traitant de la compétition dans le monde du vivant).

MOTS-CLEFS  COMPÉTITION   MONOPOLE   CONFLIT   MANAGEMENT   SOCIÉTÉ 

Traduit de l’allemand par Frédéric Joly

ÉGALEMENT 14 avril 2021 11 × 17 cm 96 pages 8,00 € ISBN : 9782-2-289-2819-9

-:HSMCMI=^W]V^^:


PIERRE JANET

La psychanalyse de Freud

suivi de : L’automatisme psychologique La conférence qui a fait de Janet le « Freud français ».

LE LIVRE Le nom de Pierre Janet est aujourd’hui surtout connu en raison d’une querelle qui le rattache à Freud, querelle qui a pour épisode central le XVIIe Congrès international de médecine de Londres de 1913, où Janet a présenté un rapport impitoyable sur « La Psycho-Analyse ». L’intervention de Janet serait, selon Élisabeth Roudinesco, le « manifeste historique le plus complet de

l’anti-freudisme scientifique “à la française” », parce qu’elle condenserait tout ce qu’on a pu penser de négatif sur la théorie freudienne en France pendant la période d’avant-guerre, en particulier l’idée selon laquelle Freud aurait emprunté toutes ses idées au psychologue français. Le texte est suivi des extraits de L’automatisme psychologique, un des plus importants essais de Janet.

POINTS FORTS uu Un moment fondateur de l’histoire de la psychanalyse, qui offre un nouvel éclairage sur la réception de Freud en France. uu Préface de Céline Surprenant, chercheure au Collège de France ; elle est auteure de plusieurs livres sur Freud et a contribué à l’ouvrage Le Collège de France. Cinq siècles de libre recherche d’Antoine Compagnon, Pierre Corvol et John Scheid (2015). uu Ce texte n’est disponible que dans l’édition de l’Harmattan (30 €).

Préface de Céline Surprenant

21 avril 2021 11 × 17 cm 120 pages 7,10 € ISBN : 978-2-7436-5287-6

-:HSMHOD=[ZW]\[:

L’AUTEUR Philosophe et psychiatre, Pierre Janet (1859-1927) était élève de Charcot, contemporain de Freud, et proche de Bergson. L’un des plus illustres représentants de la psychopathologie française, il fut professeur au Collège de France pendant plus de trente années (1902-1934).

ÉGALEMENT


JEAN-HENRI FABRE

Respiration des plantes « Un grand savant qui pense en philosophe, voit en artiste, sent et s’exprime en poète. » (Jean Rostand)

POINTS FORTS LE LIVRE Tiré des Leçons à mon fils sur la botanique, ce petit recueil des principaux enseignements (de la fleur à l’insecte) du grand entomologiste et botaniste Jean-Henri Fabre constitue, encore aujourd’hui, une

introduction idéale à la botanique. La préface d’Emanuele Coccia retrace le rôle historique de Fabre et de ses recherches sur les plantes afin d’en saisir toute l’actualité.

uu Une introduction idéale et accessible à la science botanique. uu Préface et choix de textes d’Emanuele Coccia, auteur de La Vie des plantes (plus de 12 000 ex. vendus), prix des Rencontres philosophiques de Monaco 2017.

QUELQUES CHIFFRES uu Du même auteur : Une ascension du mont Ventoux (3 800 ex.)

Choix de textes et préface d’Emanuele Coccia

21 avril 2021 11 × 17 cm 96 pages 6,50 € ISBN : 978-2-7436-5273-9

-:HSMHOD=[ZW\X^:

L’AUTEUR Célèbre entomologiste, Jean-Henri Fabre (1823-1915) est aussi un botaniste de renom. Il est notamment l’auteur d’une fameuse Ascension du mont Ventoux, publiée dans cette collection accompagnée du texte de Pétrarque.

ÉGALEMENT


Sorcières / Poche / 7 avril 2021

Juliette Rousseau

ÉDITIONS CAMBOURAKIS, 62, RUE DU FAUBOURG SAINT-ANTOINE, 75012 PARIS , TÉL. : +33 (0)9 81 02 10 92 RELATIONS PRESSE : MÉLISSA BLANCHARD / MELISSA@CAMBOURAKIS.COM DIFFUSION : ACTES SUD / DISTRIBUTION : UNION DISTRIBUTION

LUTTER ENSEMBLE Pour de nouvelles complicités politiques

432 pages / 115 x 174 mm 13,50 euros ttc ISBN 978-2-36624-565-3

Juliette Rousseau, coordinatrice de la Coalition contre la COP 21 en 2015 et habitante de la ZAD de Notre-Dame-desLandes, confrontée à certaines difficultés rencontrées dans les milieux militants qu’elle fréquente, entreprend un voyage à la rencontre de plusieurs collectifs en lutte contre les rapports de domination liés à la classe, au genre, à la race ou encore à la condition physique et mentale à l’œuvre dans la société, collectifs qui ont aussi en commun d’interroger l’existence et la reproduction de ces mêmes rapports de domination à l’intérieur des espaces de lutte. Elle réalise des entretiens avec des collectifs féministes (Sisters Uncut à Londres, Lallab et les Dégommeuses à Paris), des collectifs de handicapé.es (Disabled People Against Cuts à Londres, le Collectif Lutte et Handicaps pour l’Égalité et l’Émancipation en France), des collectifs de soutien aux migrant.es (Lesbians & Gays Support the Migrants à Londres, le camp de la Chapelle à Paris), des collectifs des quartiers populaires (Black Lives Matter UK, le Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires à Lille), des collectifs de lutte pour la justice environnementale (Wretched of the Earth au Royaume-Uni, la Grassroots Global Justice Alliance aux États-Unis), des habitant.es de la ZAD et des collectifs

de défense des droits des Palestinien. nes (Badil et Addameer en Palestine, Alternative Information Center et DeColonizer en Israël). À partir des pratiques de ces groupes, Juliette Rousseau invite à garantir la parole des personnes concernées par une même oppression et à réfléchir à la place et au rôle de leurs allié·es ou complices, afin de mettre en œuvre de nouvelles alliances politiques, qui ne soient pas aveugles aux oppressions croisées.

L’AUTEURE Militante, Juliette Rousseau est passée par différents terrains de lutte : du syndicalisme étudiant à l’altermondialisme, en passant par le féminisme et la justice climatique. Depuis plusieurs années, elle mêle pratique et réflexion, elle a notamment collaboré à différentes revues et médias en ligne (Reporterre, BastaMag, Mouvements, etc.), sur des sujets tels que les mouvements sociaux, la justice climatique ou encore les stratégies de lutte.

• De la ZAD à la Palestine, de la marche pour le climat de New York aux camps de réfugié·es de La Chapelle en passant par le tarmac des aéroports londoniens, un voyage au cœur des luttes. • Réédition au format de poche du texte plébiscité de Juliette Rousseau.


VITTORIO HÖSLE ESSAIS

PHILOSOPHIE DE LA CRISE ÉCOLOGIQUE « Nous devons réapprendre à dire «Ça suffit » Cinq leçons pionnières de philosophie environnementale qui posèrent les bases d’un nouveau rapport à la nature et au vivant.

LE LIVRE Notre siècle, on le sait, est celui de l’écologie. Pour le penser, il faut une philosophie globale qui aborde le paradigme environnemental à la fois sous les angles éthique, métaphysique, épistémologique, politique, économique et juridique. Vittorio Hösle, propose de s’y atteler dès 1990, dans une série de conférences énergiques qui firent Traduit de l’allemand et préfacé par Matthieu Dumont 1re éd. grand format : Wildproject, 2009 1re éd. poche (PBP) : 2011

14 avril 2021 11 × 17 cm 224 pages 8,00 € ISBN : 978-2-228-92803-8

-:HSMCMI=^W]UX]:

date. Prolongeant et dépassant les intuitions de son maître Hans Jonas, il propose une approche résolument pragmatique des questions écologiques, et plaide pour un renversement de nos valeurs où chaque choix, acte ou comportement doit être guidé par une nouvelle éthique de la nature.

L’AUTEUR Philosophe allemand surdoué, polyglotte et engagé dans le débat public, spécialiste de Hegel et de Hans Jonas, Vittorio Hösle fut très vite surnommé « le Boris Becker de la philosophie » en raison de la précocité et de l’énergie de son talent. Il a enseigné dans le monde entier, notamment à la New York School for Social Research, et est actuellement professeur à l’université Notre-Dame, dans l’Indiana.

POINTS FORTS uu Une approche pragmatique et anti-catastrophiste de la crise environnementale, à l’image de celle d’Aldo Leopold (Éthique de la terre [PBP]). uu Une pensée dans la droite ligne des écrits de Hans Jonas (Le principe de précaution) et des travaux d’Arne Næss, le père de l’écologie profonde. uu Contient une brève histoire de l’idée de nature. uu L’auteur parle couramment le français.

MOTS-CLEFS  ÉTHIQUE ENVIRONNEMENTALE   PRINCIPE DE PRÉCAUTION   NATURE   PHILOSOPHIE   PRAGMATISME 

ÉGALEMENT


CHANTAL THOMAS

L’esprit de conversation Trois salons, trois époques, trois femmes, une séduction commune : celle du langage.

1re éd. poche : mai 2011

optant pour la féerie, Mme du Deffand pour la distance et l’humour, Mme de Staël pour la passion et la littérature comme arme. L’évocation de ces figures féminines, prise dans une réflexion actuelle, est aussi, ou d’abord, un éloge de la conversation – de ses capacités de découverte, de ses ressources de réconfort et de rire, de son pouvoir de séduction.

21 avril 2021 11 × 17 cm 128 pages 6,10 € ISBN : 978-2-7436-5282-1

-:HSMHOD=[ZW]WV:

uu Un véritable éloge de la conversation qui résonne tout particulièrement en ce temps de distanciation sociale et de confinement. uu Une histoire en creux de la place de la femme dans l’histoire littéraire française.

ACTUALITÉ

LE LIVRE À travers trois célèbres salons : la Chambre bleue de Mme de Rambouillet (XVIIe siècle), le salon de Mme du Deffand (XVIIIe siècle), le château de Coppet de Mme de Staël (XIXe siècle), se tracent trois différentes approches de l’esprit de conversation et des jeux de langage, trois moments dans l’histoire de la femme supérieure (Mme de Staël), c’est-à-dire libre de refuser la tradition et d’affirmer ses talents : les Précieuses

POINTS FORTS

L’AUTEUR Romancière, essayiste et scénarise, Chantal Tomas est spécialiste de littérature du XVIIIe siècle. Auteur de plusieurs essais et romans, elle remporte le prix Femina en 2002 pour Les Adieux à la reine.

uu Chantal Thomas est candidate pour le fauteuil de Jean d’Ormesson à l’Académie français.

QUELQUES CHIFFRES uu Solde des ventes : 6 000 ex.

ÉGALEMENT


Sorcières / Poche / 7 avril 2021

Adel Tincelin

ÉDITIONS CAMBOURAKIS, 62, RUE DU FAUBOURG SAINT-ANTOINE, 75012 PARIS , TÉL. : +33 (0)9 81 02 10 92 RELATIONS PRESSE : MÉLISSA BLANCHARD / MELISSA@CAMBOURAKIS.COM DIFFUSION : ACTES SUD / DISTRIBUTION : UNION DISTRIBUTION

ON N’A QUE DEUX VIES Journal d’un transboy « Le 25 février 1973, j’ai été nommée Aude et assignée fille à la naissance. Le 30 novembre 2008, j’ai donné naissance à Charlie. Le 24 février 2014, j’ai compris que je n’étais pas une fille et j’ai engagé peu de temps après une transition. Le 26 février 2014, j’ai commencé un carnet, un tout petit carnet rouge et mince offert par deux amies pour mon anniversaire et destiné à Aude  : «Le journal des 41 ans commence maintenant.» Il allait devenir le journal d’Adel. Mais le 25 février 2014, c’était le journal d’un reste infime de moi, d’un tout juste moi. »

152 pages / 115 x 174 mm 10 euros ttc ISBN 978-2-36624-564-6

Dans ce journal écrit au fil des mois, Adel Tincelin livre un récit sensible et subjectif de son parcours de transition. Au-delà des transformations liées à son identité de genre, tous les domaines de son existence se trouvent pris dans un mouvement de mutation et d’expansion : rapport au monde et aux mots, sexualité, parentalité, rien n’échappe à ce chemin de déconditionnement et de désidentification aussi soudain qu’inattendu.

L’AUTEUR Issu des lettres et de la littérature, Adel Tincelin s’est attaché peu à peu à la question politique, dont il s’est emparé à travers la photographie urbaine en œuvrant dans les quartiers de cité en rénovation, avec les habitant.es d’un bidonville et plus ponctuellement auprès des migrant.es de Grande-Synthe. Baigné dans la culture techno des années 1990, il a toujours goûté l’exploration des marges et oeuvre pour l’intersection des luttes, la désobéissance civile et la nonviolence. Il comprend en 2014 qu’il est de genre fluide. Suite à ce tournant de vie majeur, il retrouve la parole et redécouvre l’écriture. Il rédige Journal d’un transboy. Il se forme en médiations plastiques, en danse et en mouvement libre ; il anime des ateliers et facilite des cercles féeriques.

• Le récit sensible et subjectif d'un parcours de transition. • Le témoignage d'une personne qui a été mère avant de transitionner vers une identité masculine et interroge donc la parentalité des personnes trans. • Un texte empli de joie et d'optimisme, malgré la complexité du parcours raconté, qui souligne la nouveauté de nombre d'expériences vécues et du regard porté sur son quotidien et ceux qui l'entourent.


RENÉ GIRAULT ET ROBERT FRANK HISTOIRE

TURBULENTE EUROPE ET NOUVEAUX MONDES (1914-1941)

Comment l’Europe est devenue un « vieux » continent et a perdu sa place sur la scène internationale.

LE LIVRE

1re éd. poche : 2004

La Première Guerre mondiale bouleverse les équilibres et les valeurs du XIXe siècle. Et ce n’est pas seulement « l’ordre européen » qui change dans les années 1920, mais tout l’ensemble des rapports mondiaux entre les peuples. Quand survient la Seconde Guerre mondiale, la vieille Europe ne voit pas que les nouveaux mondes (États-Unis,

ISBN : 978-2-228-92802-1

-:HSMCMI=^W]UWV:

uu Un classique de l’histoire des relations internationales, présent dans les bibliographies des cursus d’histoire contemporaine à la fac ou à Science Po. uu Une approche globale de l’histoire des deux guerres mondiales, où les Nouveaux Mondes renversent la vieille Europe.

MOTS-CLEFS  GUERRES MONDIALES   RELATIONS

URSS, Japon) sont capables de troubler le jeu traditionnel des puissances. À partir du moment où les deux géants, l’Américain et le Soviétique, entrent dans la mêlée, la guerre devient vraiment mondiale et la turbulente Europe commence à perdre la maîtrise des relations internationales qu’elle détenait depuis quatre siècles…

INTERNATINALES   URSS   ÉTATS-UNIS   EUROPE   DIPLOMATIE 

QUELQUES CHIFFRES uu Solde des ventes : 7 500 ex.

ÉGALEMENT

14 avril 2021 11 × 17 cm 528 pages 11,50 €

POINTS FORTS

L’AUTEUR René Girault (1929-1999), professeur d’histoire à l’université Paris I, a renouvelé en profondeur l’histoire diplomatique avec son Histoire des relations internationales contemporaines (3 tomes). Robert Frank, professeur émérite d’histoire de l’université Paris I, est spécialiste des relations internationales.

Profile for Actes Sud Issuu

BOOK POCHE Mars Avril 2021  

BOOK POCHE Mars Avril 2021  

Profile for actes_sud