Page 1

Lettre d’ACTEC

- Un métier pour tous

SUIVI INSTITUTIONNEL AVEC LA DGD Présent dans 8 pays du Sud (Afrique, Amérique du Sud et Centrale), ACTEC développe un vaste programme cofinancé par la Direction Générale de Coopération au Développement - DGD. Ce 17 mai nous avons eu notre rencontre annuelle avec les responsables de la DGD pour réviser les résultats de nos projets, partager les points forts de notre programme, commenter nos défis et les leçons apprises.

M. Guy Caeymaex - Président M. Daniel Turiel - Adm. délégué

APPRENDRE POUR MIEUX SERVIR

IBAN - BE71 0011 4483 0069

Mme Véronique de Béthune

Tout don de 40€ ou plus est fiscalement déductible

M. Bernard Michelet M. Daniel van Steenberghe

Nos comptes sont audités chaque année par un réviseur indépendant et sont présentés en détail sur notre site internet

DONNEES FINANCIERES 2018

Conseil d’Administration

Mission de suivi de notre gestionnaire DGD Marlène Thomas au Guatemala - Octobre 2017

Nous remercions la DGD et le peuple belge pour leur soutien, qui nous a permis en 2018 de former 70.845 personnes à un métier. ACTEC étant reconnue et agréé par les autorités publiques, la DGD cofinance son programme à hauteur de 80%. Par conséquent, chaque don reçu bénéficie donc d’un effet de levier énorme car il est multiplié par 5, de quoi rendre votre soutien encore plus utile et efficace !

REVENUS 2018 4.481.962 €

DÉPENSES 2018 4.477.021 €

Dans le domaine de la formation technique, le modèle allemand a souvent été mis à l’honneur. En effet, leur méthode DUAL (ou formation par alternance) fait ses preuves depuis très longtemps grâce à une combinaison intelligente et systématique de formation en milieu scolaire et de travail d’apprentissage dans l’industrie. Ainsi, à partir de 15 ans, les jeunes apprennent la moitié du temps, sur les bancs des écoles et l’autre moitié, dans les ateliers des entreprises. Dès lors, les jeunes allemands acquièrent des compétences pointues à travers leur travail avec les meilleurs techniciens et ingénieurs de BMW, Audi, Mercedes, Siemens, BAYER, Schindler, etc. En Belgique, cette pratique commence à se développer au sein des écoles par alternance qui proposent aux jeunes des stages dans des entreprises. En synergie avec nos partenaires, ACTEC a décidé de s’inspirer de ce modèle pour améliorer la pertinence et la profondeur des formations techniques que nos projets offrent aux jeunes en Afrique et en Amérique latine. Cependant, cela suppose un profond changement de mentalité des responsables des centres de formation et du monde de l’entreprise, au départ pas toujours très ouvert aux innovations qui viennent du monde académique. Notre action prévoit donc, la formation des formateurs locaux et des responsables des entreprises pour qu’ils apprennent à travailler ensemble pour le bien des jeunes et pour améliorer les capacités de la main d’œuvre des entreprises. Nous avons déjà connu quelques succès que nous vous présentons dans cette Lettre et qui montrent que pour servir véritablement notre cause, nous devons apprendre à proposer des programmes de qualité. Pour mieux apprendre, il est essentiel de regarder ce qui se fait de mieux dans le domaine et d’avoir l’audace de se lancer pour l’appliquer, même si les difficultés sont grandes. Ainsi, KINAL au Guatemala et ECT au Kenya, sont les premières institutions à avoir lancé des programmes de formation DUAL dans leurs pays et ils sont devenus des centres de référence pour diffuser dans leurs pays cette pédagogie efficace. Daniel Turiel Directeur

Boulevard A. Reyers, 207 - bte 6 1030 Bruxelles +32 (0) 2 735 10 31

N° 43 Juin 2019

www.actec-ong.org


<<< FORMATION PAR ALTERNANCE

FORMATION PAR ALTERNANCE >>> UNE FORMATION DE QUALITÉ AU PLUS PROCHE DE LA RÉALITÉ DU MARCHÉ

PROGRAMME DUAL AVEC HONDA KINAL - Guatemala

La formation technique et professionnelle est malheureusement encore trop souvent dévalorisée en Belgique et dans la majorité des pays du Sud. Basée sur le modèle allemand, où cette méthode d’enseignement est très reconnue, nous avons choisi de soutenir la formation par alternance ou méthode duale avec plusieurs de nos partenaires : cette méthode propose un apprentissage très pratique à l’école et propose des périodes de stage en entreprise. Elle est le moyen par excellence pour favoriser l’insertion socio-professionnelle des jeunes. L’alternance implique la création d’alliances avec le secteur privé local qui garantit une meilleure cohérence entre l’offre de formation et les nécessités réelles du marché de l’emploi. Les entreprises alimentent la formation du jeune tout en formant leur future main d’œuvre. Le tuteur au sein de l’entreprise encadre l’apprenant qui peut ainsi appliquer les compétences apprises dans un environnement professionnel réel. Cette proximité avec le secteur privé permet au centre de formation d’adapter en permanence le contenu des différents cours pour rester au plus proche de la réalité du marché.

L'alternance est une collaboration entre l'école et l'entreprise. Cette méthode pédagogique facilite la transition du monde de l’enseignement à celui du marché de l’emploi.

Entre 1992 et 2006, ACTEC a aidé la Fondation Kinal à créer une école technique pour les jeunes défavorisés de la capitale Guatemala City. KINAL est devenu aujourd’hui le premier centre de formation d’Amérique Centrale, et le premier centre de formation non-universitaire dans le monde, à pouvoir délivrer la certification Honda aux étudiants : il forme et certifie les professeurs dans le programme PACE - Profesional Automotive Career Education de Honda - inauguré officiellement le 28 août 2018. Ce résultat est le fruit de beaucoup de travail pour répondre à toutes les exigences du groupe Honda. L’entreprise forme les professeurs à la méthodologie d’apprentissage et fournit également les équipements et les véhicules afin que les élèves puissent apprendre dans les meilleures conditions toute l’électromécanique sur les derniers modèles Honda. En 2018, 645 jeunes ont été formés dans le programme DUAL de Kinal dans les filières de mécanique automobile et d’informatique.

“J’ai suivi la formation de mécanique automobile à Kinal et je travaille aujourd’hui chez le concessionnaire Honda au Guatemala. Grâce à l’appui de l’entreprise, j’ai voyagé aux USA où j’ai pu étudier et obtenir la certification de Maître technicien de Honda, le grade le plus élevé de certification pour la marque automobile d’Amérique latine”. Javier Mendez Say Ancien étudiant de Kinal - Guatemala

TRAINING WITH INDUSTRY ECT - Kenya Partenaire depuis plus de 5 ans, ACTEC a accompagné la création d’Eastlands College of Technology - ECT en 2016. Grâce à un partenariat fort avec la Chambre de commerce de Francfort (Allemagne), ECT à Nairobi a mis en place des formations intensives certifiées de 6 mois appliquant la méthode duale dans les filières d’Electricité, Electromécanique, Plomberie et Mécanique automobile. Après 3 mois de formation intensive à l’école, un stage de 3 mois en entreprise est proposé. Par la suite, le jeune revient pendant 2 semaines pour une dernière révision de la matière avant l’examen. En moyenne, les entreprises engagent les étudiants dans les 2 mois suivant la fin de leur formation. ECT est pionnier dans la mise en pratique du DUAL TRAINING SYSTEM et a formé 456 jeunes à un métier en 2018. “The main reason why Eastlands College of Technology was started is the existence of a gap between what the colleges are teaching and the skills needed by the industries. In Eastlands College of Technology, we have decided to embrace DUAL TRAINING SYSTEM. This is a new type of training in Kenya that seeks to take the learners to an experience that involves training at college and training at industry. The whole point is not just to train for industry but to train WITH industry.” Austine Omeno - Directeur d’ECT - Kenya

Profile for ACTEC ONG

Lettre ACTEC 43 - FR  

Lettre ACTEC 43 - FR  

Profile for actecong
Advertisement