Page 1

N°190 - SEPT.- OCT. 2016 - 13€

www.voyages-strategie.com

Le magazine de référence de la meeting industry

REPÉRAGE PAYS

Portugal Cap sur la « Tranquilidade » STRATÉGIE

Quel avenir pour le MICE à l’horizon 2020 ?

CALIFORNIE DU SUD Comme au cinéma !


ÉDITO

© DR

L’été meurtrier Il faisait beau ce mardi-là ; l’insouciance d’un nouveau siècle plein de promesses, un déjeuner tranquille, un bouclage sans souci… Et puis un premier message « urgent » sur le fil de l’AFP : un avion venait de percuter le World Trade Center. On se dit que c’est dramatique, mais que ce doit être un petit appareil de tourisme. Et puis l’AFP s’emballe. L’agence ne publie plus que des titres, en majuscules et en gras : un second avion s’écrase à New York, un troisième sur le Pentagone ; une première tour s’effondre, la seconde ; la Maison Blanche est évacuée… Et le monde qui bascule. Chacun se souvient exactement où il était, ce qu’il faisait, en ce 11 septembre 2001. Quinze ans déjà, et la blessure n’est pas cicatrisée. Pire, la plaie s’est rouverte. Les États-Unis ont envahi l’Irak, contribué par ricochet à engendrer un monstre qui s’appelle Daesh et frappe désormais le monde en général, et notre pays en particulier. Barak Obama a luimême déclaré en 2015 que la croissance de l’état islamique était une « conséquence inattendue » de la guerre. Avant de claironner que « La France n’est plus la France », Donald Trump devrait réviser son histoire et faire preuve de nuance. Ce n’est pas là sa première qualité ! Le mal est fait, les drames se succèdent et le tourisme français paie les pots cassés. Américains, mais aussi Chinois, Japonais et tant d’autres ont déserté la France. Fin août, Jean-Marc Ayrault annonçait un recul de 7 % des visiteurs étrangers depuis le début

de l’année. La situation serait pire à Paris, avec une baisse de 15 % des arrivées internationales durant l’été. Un chiffre qui semble encore sous-estimé tant les bateaux-mouches et les bus à impérial étaient vides ! Difficile de blâmer ces touristes, alors que les Français ont eux-mêmes « abandonné » la Tunisie et l’Égypte ; alors que nos autorités n’ont de cesse de mettre en garde contre les risques de nouveaux attentats dans l’Hexagone. Plus inquiétant, la crise s’annonce longue… Comment imaginer qu’une entreprise ait encore envie d’organiser son congrès en France en 2017 ou 2018 ? Qu’une association puisse choisir Paris plutôt que Barcelone pour réunir des milliers de personnes ? L’Unimev a tiré la sonnette d’alarme, réclamant « d’éventuelles mesures d’accompagnement économique ». La réponse des pouvoirs publics se limite pour l’heure à quelques « mesurettes », bien loin des enjeux. Faut-il que les professionnels du tourisme brûlent des pneus comme les routiers, déversent du fumier comme les agriculteurs, pour se faire entendre ? On aurait au moins apprécié que le Président ou le Premier Ministre fassent le déplacement au salon IFTM-Top Resa (comme ils se précipitent au salon de l’auto ou de l’agriculture), histoire d’affirmer leur solidarité avec un secteur qui rapporte chaque année des milliards. Mais une fois encore, on devra se contenter d’un second couteau du gouvernement. À quand une vraie prise de conscience ?

Thierry Beaurepère Rédacteur en chef

Septembre / Octobre 2016 | Voyages & Stratégie N°190 | 3


NEWS AGENCES

©DR

CALIFORNIE DU SUD p.60 190 2016 N° 27 année

SOMMAIRE

SEPT.-OCT.

■ ENTRETIEN ■ NEWS

Portugal Cap sur la « Tranquilidade »

Toute l’actualité MICE • Agences • Réceptifs • Transports • Hôtels • Internationales • France • Croisières • Congrès/Salons

STRATÉGIE

Quel avenir pour le MICE à l’horizon 2020 ?

CALIFORNIE DU SUD Comme au cinéma !

Voyages & Stratégie FRANCE  BELGIQUE  SUISSE  LUXEMBOURG Voyages & Stratégie – 27e année Le magazine de référence du tourisme d’affaires en France – Belgique – Suisse – Luxembourg 5 numéros par an. Société éditrice : Acta Media –136, rue Perronet 92 200 Neuilly sur Seine – France Tél. 01 49 64 47 47 / Fax. 01 49 64 47 48 Directeur de la publication : Hervé Josserand Éditeur : Hervé Josserand Directrice éditoriale & marketing : Laurence Piquemal-Kühn laurence.piquemalkuhn@acta-media.com +33 1 49 64 47 22 Rédacteur en chef : Thierry Beaurepère tbeaurepere@gmail.com Ont collaboré à ce numéro : Pascale Mougenot, Céline Perronnet, Stéphane Jaladis Rédactrice-graphiste : Jennyfer Buzenac PUBLICITÉ : Directeur de publicité : Éric Montaufray eric.montaufray@acta-media.com, +33 1 49 64 47 49 Directrice de clientèle : Sylvie Alves sylvie.alves@acta-media.com, +33 1 49 64 47 03 Diffusion-bases de données : +33 1 49 64 47 47 Administration-Comptabilité : Joseph Dayas joseph.dayas@acta-groupe.com +33 1 49 64 47 12 Dépôt légal : à parution. Imprimé en France. Photos couverture : ©Fotolia © 2016. Tous droits réservés pour tous pays. Commission paritaire 0618 K 91274 ISSN 2119-0615 Ce numéro comprend deux suppléments : Spécial Voyages d’ Affaires, Événements & Conventions Facebook “f ” Logo

Facebook “f ” Logo

Suivez-nous également sur twitter et facebook

■ TABLE RONDE Faire face aux défis de la sécurité

■ STRATÉGIE Quel avenir pour le MICE à l’horizon 2020 ?

■ REPÉRAGE PAYS PORTUGAL Cap sur la « tranquilidade »

50

■ ACTION

60

■ ZOOM SUR

70

■ REPÉRAGE FRANCE

72

■ EN IMAGES

78

PRAGUE, la mémoire vive

22 28 36

CALIFORNIE DU SUD Comme au cinéma !

NORVÈGE, au bout de l’Europe

CÔTE AQUITAINE, de villes en dunes…

©Fotolia / P.Burgueyre

Le magazine de référence de la meeting Industry en

8

■ ZAPPING

© OT Prague

Le magazine de référence de la meeting industry

REPÉRAGE PAYS

6

JOËLLE VIALLET ET SABINE AUCOIN directrices associées de Safran RP

CMYK / .ai

©DR

N°190 - SEPT.- OCT. 2016 - 13€

www.voyages-strategie.com

e

Au cœur de la profession…

Septembre / Octobre 2016 | Voyages & Stratégie N°190 | 5


ENTRETIEN

Joëlle Viallet et Sabine Aucoin, directrices associées de Safran RP

« Nous croyons en la relation humaine » Au cœur de la relation commerciale entre le réceptif et l’agence événementielle, le bureau de représentation Safran RP est un témoin privilégié de l’évolution du métier. Face à une tendance à la désintermédiation, il parie sur l’échange et la proximité. ©DR

Propos recueillis par Thierry Beaurepère

Quel est le profil de Safran RP ?

J’ai créé Safran RP il y a une quinzaine d’années. Mon mari, François m’a rejoint quelques années plus tard, puis Joëlle Viallet il y a huit ans, en tant qu’associée. Nous représentons désormais quinze réceptifs (*), soit 30 destinations qui trouvent en nous un relais en France auprès des agences événementielles. Nous représentons aussi le bureau des congrès de Marseille. Par cet éventail, nous avons une vision globale du marché MICE.

Quel est le bilan pour 2016 ?

Il est positif, les agences nous interrogent toujours autant malgré un contexte qui pousse à la désintermédiation. La Turquie est aujourd’hui sortie du marché, la situation est difficile pour le Maroc. En revanche, les pays du Golfe ne souffrent pas trop, même si l’on constate une petite baisse de la demande pour Dubaï au profit d’Abu Dhabi. Le long courrier se porte bien, notamment le Sri Lanka, le Panama, New York et l’Afrique du sud.

Mais sans surprise, l’Europe est la vedette de l’année, en particulier l’Espagne et le Portugal. Pour des raisons de sécurité mais aussi budgétaires car les entreprises restent attentives à leurs dépenses. Par souci d’image aussi. Dans un contexte économique toujours difficile, il est parfois compliqué d’emmener des collaborateurs au bout du monde… À noter aussi la belle année de la Russie  - l’effet « Poutine » s’estompe.

nous avons toujours une raison d’être pour un événement à l’étranger. Nous sommes en quelque sorte le bureau commercial français des réceptifs, qui n’ont ni les moyens ni le temps d’être constamment présents, et ne connaissent pas les caractéristiques du marché. Nous écoutons les réceptifs, partageons avec eux, les poussons à créer de nouveaux produits… Bref, c’est un vrai partenariat ! De l’autre côté, nous avons aussi des rapports privilégiés avec les agences

« Les participants d’un voyage ne veulent plus regarder mais être acteurs. Cela demande un certain budget, et du temps pour construire un programme » À l’époque du web qui pousse à traiter en direct, Safran RP a-t-elle encore une raison d’être ?

Si les agences traitent souvent en direct pour une opération en France,

6 | Voyages & Stratégie N°190 | Septembre / Octobre 2016

qui nous interrogent, en particulier avec un noyau fidèle d’agences partenaires. Nous ne sommes pas qu’un simple bureau qui les met en relation avec les réceptifs. Nous connaissons les pays, on y fait régulièrement des


ENTRETIEN

repérages, ce qui nous permet d’apporter des infos vérités qui font notre valeur ajoutée. Important, car si l’accès à l’information est désormais exhaustif, il devient long et difficile de faire le tri. Cette relation étroite avec nos réceptifs d’un côté et les agences de l’autre, n’est pas vaine. Elle se traduit dans le taux de concrétisation qui oscille entre 14 et 20 % (très honorable dans cette profession). Nous croyons plus que jamais aux vertus de la relation humaine, de la proximité. D’ailleurs, nous avions ajouté sur notre site internet la possibilité pour les agences de faire une demande de devis en ligne. Nous l’avons supprimée car elles ne l’utilisaient pas !

Quel est votre modèle économique ?

Nos services sont gratuits pour les agences. Nous sommes rémunérés par les réceptifs que nous représentons sur la base d’un forfait fixe. Il n’y a pas de commission liée à un taux de concrétisation, pas d’objectifs commerciaux qui nous pousseraient à privilégier une destination ou un réceptif au détriment d’un autre. Pour autant, ce montant forfaitaire peut s’adapter à une situation critique, comme c’est le cas actuellement avec nos DMC turc ou marocain qui n’ont quasiment plus de dossiers à traiter. Chacun le comprend… De plus en plus de réceptifs nous contactent. Pour autant, nous n’avons pas pour ambition d’en intégrer de nouveaux prochainement. Nous préférons en limiter le nombre pour privilégier une vraie connaissance de nos pays, et garder une relation sereine & amicale avec nos DMC. En début d’année, nous proposons à chaque réceptif un plan d’actions commerciales, et il choisit en fonction de son budget et de sa stratégie, mais sans obligation. Nous préconisons aussi un éductour par an pour faire découvrir la destination aux agences. La seule obligation est

la participation à notre workshop annuel (Cf. l’encadré) et un bandeau publicitaire sur le portail PlanetMice.

Comment évolue la demande des entreprises ?

L’Europe concentre les demandes de séminaires et congrès agrémentés de quelques activités, quand les destinations long courrier attirent surtout les incentives. Les thématiques liées au développement durable semblent moins porteuses. L’objectif est désormais de donner du sens à une opération, à travers des rencontres. Les participants ne veulent plus regarder mais être acteurs. Mais cela demande un certain budget et du temps pour construire le programme, deux éléments pas toujours en phase avec les tendances du moment ! En Europe, 70 % des briefs demandent des activités originales ; mais au final, beaucoup d’entreprises se reportent sur un programme plus classique. On constate aussi une tendance pour les voyages « professionnels » à travers la visite d’une entreprise, la rencontre d’intervenants pointus. Cela permet parfois de justifier un voyage…

Dans ce contexte, la relation agence/réceptif se dégradet-elle ?

Elle ne se dégrade pas mais évolue. Avec les nouveaux outils technologiques, une agence peut envoyer simultanément une demande de devis à plusieurs réceptifs ! Il est donc de plus en plus complexe pour un réceptif de nouer avec une agence une relation commerciale sur le long terme. D’où l’intérêt de notre présence . Le taux de concrétisation devient un élément essentiel. Il est évoqué (en rêve !) depuis longtemps que les réceptifs fassent payer les devis pour être dédommagés des heures de travail passées… Cela permettrait de réguler le marché, mais il y aura toujours un franc-tireur qui ne le fera pas ! Au final, cette évolution est préjudiciable pour tout le monde.

SAFRAN RP FAIT LE SHOW Après Prague et Marrakech, Safran RP emmènera une douzaine d’agences événementielles pour un voyage surprise, du 6 au 10 octobre. La destination ne sera dévoilée qu’à la dernière minute, à l’aéroport ! Objectif de cette escapade : allier le travail et la détente dans un cadre différent, en favorisant les échanges ; notamment à travers un workshop avec la douzaine de DMC partenaires de Safran. « Après avoir longtemps organisé ce workshop dans un lieu parisien, nous avons décidé de renouveler le genre en l’associant à une escapade à l’étranger. Le concept connaît un réel succès » explique Sabine Aucoin. Cette opération complète les actions mises en place toute l’année par Safran RP. Outre des éductours réguliers dans les pays représentés, le bureau invite tous les deux mois quelques agences autour d’un verre de l’amitié, pour discuter ; rencontrer parfois un fournisseur ou un réceptif présent à Paris. De ce fait, les réceptifs hésitent à embaucher, à défricher de nouveaux produits. La tendance à la dernière minute est un autre problème notamment pour les opérations en Europe. Les agences demandent aux réceptifs de répondre dans les 3 jours, et mettent parfois la pression de manière excessive… Cela se fait forcément au détriment de l’originalité des programmes. Nous essayons de faire passer le message, mais les agences sont elles-mêmes soumises à la pression des entreprises… (*) A2D Travel (Qatar), Activ’Travel (Maroc), Bahia Tours (République dominicaine), Dekon (Turquie), Diamond Travel (Afrique australe), Elite (Oman), Hi Tour (Inde, Sri Lanka…), Latin Vibes (Espagne), Lis & Tag (Portugal), Native Destinations (États-Unis), On Site (Malte), Quetzal Motivo (Amérique centrale), Russie Prostori (Russie), Senator (République tchèque), SNTTA (Émirats Arabes).

Septembre / Octobre 2016 | Voyages & Stratégie N°190 | 7


NEWS AGENCES

L’Arep Exigences fête ses 40 ans

En bref

Lévénement (ex Anaé) privatise la fête foraine à Neuneu qui se déroule dans le bois de Boulogne, le 22 septembre prochain de 18h à 1h du matin. « Il s’agit de faire la fête de façon décomplexée, célébrer le fait d’être ensemble, symboliser une filière réunie » précise l’association.

Chaque agence adhérente pourra y aménager un point de rencontre pour ses invités, afin notamment de leurs distribuer des tickets de boissons et de restauration.

©DR

❚ Valérie Levasseur rejoint FC2 Events

Après l’installation à Shanghai de Franck Chaud (co-fondateur de l’agence) et l’entrée au capital d’un groupe chinois, FC2 Events annonce l’arrivée de Valérie Levasseur (ex Connect Factory) à la coprésidence de l’agence France et Chine. Elle aura pour mission de doubler la taille de FC2 Events dans les trois ans. Implantée à Paris et à Shanghai, FC2 Events compte 80 collaborateurs. En 2016, elle a remporté le prix du meilleur événement Grand Public au salon Heavent, pour la conception de l’Exposition Sensations Futures célébrant les 350 ans de SaintGobain.

’est le 16 juin dernier que l’agence Arep Exigences a fêté ses 40 ans. L’occasion pour les centaines d’invités de découvrir les nouveaux locaux de l’entreprise, à Boulogne-Billancourt. Et de repartir les bras chargés de cadeaux, en l’occurrence des dizaines de séjours, billets d’avions et croisières offerts par les partenaires/fournisseurs historiques de l’agence ! Créée par Catherine et Francis Watine en 1976, Arep s’est rapidement imposée comme un acteur majeur de l’incentive, contribuant à faire découvrir aux entreprises des destinations alors confidentielles, à l’image de la Mongolie ou de la Birmanie. Sous la houlette de Guillaume Ernié (fils de Catherine et beau-fils de Francis) qui a repris les rênes en 2012, l’agence a considérablement élargie son champ d’action, englobant désormais également l’événementiel, les conventions et séminaires, le digital ou le lancement de produits. Sa fusion avec Exigences en 2014 a donné naissance à un acteur global du tourisme d’affaires, qui pèse plus de 25 M€ de chiffre d’affaires. Plus récemment, Arep Exigences a diversifié ses activités vers la scénographie et les événements liés au golf. A noter que les festivités des 40 ans furent aussi l’une des dernières sorties publiques de Francis Watine, décédé en août des suites d’une longue maladie. A sa famille et ses amis, Voyages & Stratégie présente ses sincères condoléances.

Nouvelle tête pour CWT/Ormès

A

gnès Benveniste a été nommée directrice générale France de CWT Meetings & Events/ Ormès, l’agence née du rapprochement de la filiale événementielle de Carlson Wagonlit Travel (CWT) et d’Ormès en 2015. L’ensemble, qui regroupe 160 personnes, s’impose comme le leader français sur le marché du « MICE corporate ». Agnès Benveniste (46 ans) a notamment travaillé durant seize années dans le domaine de l’organisation de congrès et conférences, au marketing puis à la tête de la filiale française d’Informa Group, producteur de contenus de conférences, salons et publications. Elle a ensuite rejoint l’agence de communication Le Public

8 | Voyages & Stratégie N°190 | Septembre / Octobre 2016

Système-Hopscotch, en tant que directrice associée en charge de l’activité santé. Depuis 2011 chez CWT Meetings & Events, elle pilotait les activités meetings. Agnès Benveniste succède à Michel Dutertre (le fondateur d’Ormès) qui occupait le poste de directeur général France depuis janvier 2016. Il continuera à superviser l’intégration de CWT Meeting & Events et Ormès (160 personnes) et accompagnera Agnès Benveniste dans son nouveau poste jusqu’à la fin de l’année. Philippe Blond, directeur général délégué « Events » et Patrick Funel, directeur général délégué « Sales, Strategy & Communication », continuent d’assurer leurs missions respectives. ©P.Charriau

©DR

à Neuneu !

©DR

C

❚ Lévénement fait la fête…


NEWS RÉCEPTIFS

3

QUESTIONS À...

Jean Cyril Pressoir directeur de Tour Haïti « HAÏTI RÉPOND À LA DEMANDE DE DÉCOUVERTE DE CULTURES » J’étais auparavant journaliste ; et mon père Lionel « serial-entrepreneur », fabricant de meubles et d’objets d’art puis restaurateur. Ensemble, nous avons créé Tour Haïti en 2004, avec l’ambition de partager notre passion pour notre pays, faire découvrir ses saveurs et émotions. L’agence s’est spécialisée dès le départ dans le tourisme culturel et d’aventure pour présenter Haïti sans filtre, sans fard, dans toute sa splendeur mais aussi dans ses défis.

C’est un pays de tradition francophone, à la culture créole riche et avec une histoire à portée universelle. C’est aussi un phare caribéen dans les domaines de l’art, de la musique, de la cuisine… Les infrastructures se sont améliorées ces dernières années, particulièrement à Port-Au-Prince où des chaînes hôtelières se sont installées : Marriott, Best Western, NH Hoteles. Le marché MICE est porté essentiellement par le Canada et les Etats Unis. Notre expérience dans ce secteur n’est plus à démontrer.

©DR

❚ Qui est Tour Haïti ?

et d’un déficit d’image, mais la réalité est toute autre. C’est, il est vrai, un pays pauvre et qui souffre d’instabilité politique chronique. Mais c’est aussi un pays chaleureux et exubérant, qui a réalisé d’énormes efforts depuis le séisme de 2010. Les Haïtiens ont pris conscience de la valeur de leur culture et de leur patrimoine, avec par exemple deux monuments classés par l’Unesco. Les ❚ Quels sont les atouts d’Haï- ❚ Comment rassurer les en- entreprises sont à la recherche de ti sur le marché MICE ? treprises qui associent Haïti contenus, de découverte de cultures, Haïti est la dernière destination à la pauvreté ? de savoir-faire, d’art… Haïti répond à conquérir dans les Caraïbes ! Haïti souffre d’une mauvaise presse à cette demande.

Joyeux anniversaire Russkie Prostori !

©DR

V

ingt ans, ça se fête ! Représenté en France par Safran RP, le réceptif russe Russkie Prostori accueillera une centaine de professionnels du MICE du monde entier (dont une douzaine d’agences françaises) pour son anniversaire, à l’occasion d’un éductour exceptionnel organisé en collaboration avec Aeroflot et l’hôtel W qui se déroulera à Saint-Pétersbourg du 26 au 29 octobre. Les heureux élus découvriront la ville en voiture vintage de l’ex URSS, exploreront la librairie de l’ex président Bors Eltsine, le musée de l’Ermitage en visite VIP ou encore la première galerie d’art contemporain de la cité ; sans oublier une soirée de gala dans un lieu tenu secret. Ce programme exceptionnel reflète le savoir-faire de Russkie Prostori. Présent à Saint-Pétersbourg, Moscou et Sotchi, le réceptif emploie une trentaine de personnes capables de répondre à toutes les demandes, incentives, congrès, conférences, voyages VIP… Depuis 1996, il a organisé plus d’un millier d’événements, faisant découvrir les charmes de la Russie à plus de 100 000 personnes.

Cox & Kings veut séduire la France

P

lus ancienne entreprise de tourisme au monde (elle a été créée en 1758 !), le DMC indien Cox & Kings est désormais représenté en France et en Belgique par Proxima Marketing, une agence de marketing fondée par Patrick Génie. En plus d’un relais local à Paris, les agences événementielles pourront bénéficier de l’expertise de consultants francophones basés au siège, à New Delhi. Si l’Inde - en forme sur le marché français - demeure le cœur de l’activité de Cox & Kings qui dispose d’un réseau de bureaux, agents et représentants dans les principales villes indiennes, le DMC est aussi présent dans les pays voisins à travers des sociétés affiliées, au Népal, au Sri Lanka et au Bouthan. Rens: www.proxima.marketing

Septembre / Octobre 2016 | Voyages & Stratégie N°190 | 9


NEWS TRANSPORTS

3

QUESTIONS À...

Michael Hamelink, PDG d’Aigle Azur ❚ Aigle Azur célèbre ses 70 ans. Que vous inspire cet anniversaire ?

La fierté du chemin parcouru par cette compagnie pionnière qui relie les hommes, les continents et les cultures. Nous avons traversé 70 ans de formidables épopées ! L’Algérie reste notre destination phare, mais le Portugal connaît un développement remarquable. Là aussi, nous célébrons un anniversaire puisque nous desservons le pays depuis 10 ans.

❚ Quel est le plan de vol vers le Portugal ?

Nous sommes la seule compagnie aérienne française à desservir quatre aéroports portugais majeurs à l’année. Au départ de Paris-Orly, Aigle Azur propose ainsi 13 vols

hebdomadaires vers Lisbonne, un vol quotidien vers Porto, deux vols hebdomadaires vers Faro, et un vol chaque samedi vers Funchal. En mars 2016, nous avons aussi lancé une liaison entre Porto et Lyon, opérée trois fois par semaine. passagers, la possibilité de bloquer les sièges avant la confirmation (en ❚ Quelles sont les facilités fonction du remplissage des vols et des dates de départ) et la mise proposées aux groupes en place, une fois les billets émis, MICE allant au Portugal ? Aigle Azur s’efforce de répondre d’une assignation de sièges à bord au mieux aux attentes des entre- et d’un comptoir dédié à l’aéroport. prises en leur proposant des tarifs Les tarifs comprennent les bagages attractifs en pleine semaine et/ en soute et nous proposons des forou sur des périodes plus creuses faits spéciaux pour les sacs de golf. (hors vacances scolaires). Parmi Pour un groupe restreint jusqu’à 15 les facilités accordées, il y a la personnes, un « fast-track » peut possibilité de mixer les aéroports, aussi être envisagé. c’est un vrai avantage. Il y a une éventuelle gratuité à partir de 30

C’est la ruée vers Cuba !

De la suite dans les idées pour Delta

C

10 | Voyages & Stratégie N°190 | Septembre / Octobre 2016

L

©Fotolia

uba est à la mode et les compagnies françaises n’entendent pas rater le coche ! Elles annoncent tour à tour des nouveautés importantes pour cet hiver. Le groupe Air France-KLM renforce ainsi son offre vers La Havane avec 14 vols opérés par Air France au départ de Paris/Roissy, et 7 vols effectués par KLM. Au total, ce sont 860 sièges par jour qui sont mis à disposition. Air Caraïbes ouvre la destination le 9 décembre, avec deux rotations hebdomadaires depuis Paris-Orly vers La Havane, l’une d’entre elles faisant escale à Santiago de Cuba. Un accord de code-share avec Cubana de Aviacion a été signé, se traduisant par une troisième fréquence hebdomadaire vers La Havane, avec escale à Santiago à l’aller. Enfin, XL Airways n’est pas en reste avec un positionnement clairement balnéaire. La compagnie loisirs volera en direct vers Varadero au départ de Paris-Roissy du 19 décembre au 15 mai 2017, tandis que les aéroports de Cayo Coco et Santa Clara (à 2 heures de route des resorts de Cayo Santa Maria) seront desservis chaque samedi, du 22 décembre au 4 mai 2017.

a compagnie Delta Airlines redéfinit sa classe affaires en lançant Delta One Suite, première cabine affaires à se doter de portes coulissantes, isolant chaque fauteuil et offrant ainsi au passager un espace de vie très privatif. Ces suites au confort optimisé (design moderne, éclairage réglable et panoplie d’appareils high-tech) équiperont les premiers Airbus A350 de Delta, qui devraient entrer en service à l’automne 2017. Chaque avion disposera de 32 suites. Après les A350, la suite Delta One sera progressivement étendue à la flotte de Boeing 777. A noter que Delta Airlines sera la première compagnie américaine à recevoir des A350, qui opéreront essentiellement entre les Etats-Unis et l’Asie.

©DR

« 70 ANS DE FORMIDABLES ÉPOPÉES »


VOTRE INTERLOCUTEUR UNIQUE POUR L’ORGANISATION DE VOS ÉVÉNEMENTS CORPORATES : CONGRÈS, SÉMINAIRES, DÎNERS DE GALA, RÉCEPTIONS, CONVENTIONS, SALONS PROFESSIONNELLES, INCENTIVES, TEAM BUILDINGS.

OOSTENDE CONVENTION BUREAU • T : (+32) 59.255.317 • WWW.MEET-IN-OOSTENDE.BE


NEWS HÔTELS

3

En bref ❚ One&Only Le Saint-Géran

QUESTIONS À...

Véronique Bertrand, directrice Meetings &

ferme pour rénovation

Le palace Le Saint-Géran de l’île Maurice s’apprête à subir des travaux de rénovation qui porteront sur la création de nouvelles gammes de chambres, de nouveaux concepts gastronomiques, d’une piscine ainsi que de trois salles de réunion. Le resort fermera en février et rouvrira fin 2017.

« TOUS LES VILLAGES CLUB MED ACCUEILLENT DES OPÉRATIONS ❚ Le village de Da Balaia, au Portugal, vient d’être rénové. Quelles sont les nouveautés pour le MICE ?

Le village a subi une rénovation et un complément de prestations depuis l’été 2015 pour les individuels. Pour le MICE, nous avons imaginé avec l’agence Dragon Rouge un concept de salles de séminaires, après avoir échangé avec nos équipes et nos clients. Nous avons appris que lorsqu’ils venaient au Club Med pour une opération MICE, ils passaient 80% de leur temps à travailler. Logiquement, nous avons donc d’abord repensé les espaces pour créer des salles fonctionnelles, confortables, modernes et simples d’utilisation. Nous avons également mis en place deux nouveaux concepts signature : un « working wall » et « un energy wall ».

❚ Océania Hotels pose ses valises à Roissy

©DR

C’est à quelques minutes de l’aéroport Charles-de-Gaulle qu’Océania Hotels implante trois adresses : l’Océania Roissy CDG doté de 150 chambres, d’une piscine intérieure et de trois salles de réunion, le restaurant Nautilus qui dispose de 4 salles de réunion de 80 places, et le Nomad Paris Hôtel Roissy (205 chambres) qui fait le pari de l’hyper-connectivité.

❚ Four Seasons voit triple

L’hôtelier annonce l’ouverture de trois adresses : Four Seasons Resort and Private Residences Anguilla (166 chambres), Four Seasons Resort Seychelles at Desroches Island (40 suites et 11 villas) et Four Seasons Hôtel Otemachi, sa seconde propriété à Tokyo (190 chambres et de vastes espaces de réunion).

Da Balaia est le premier village à proposer ce concept, depuis avril. Il sera progressivement décliné dans les 38 villages qui disposent d’infrastructures pour les séminaires. Opio, dans le sud de la France, sera le prochain. On s’est aperçu que le MICE était un marché intéressant. C’est pourquoi une réflexion est systématiquement menée sur la création d’espaces dédiés lors de nouveaux projets d’implantation.

❚ Que pèse le MICE dans l’activité du Club Med ?

Nous comptons 70 villages Club Med et tous accueillent du MICE, car nous proposons également beaucoup d’incentives. Le marché français est le plus important et pèse 40 à 50% du marché

Evok Hôtels inaugure le Nolinski Paris

N

é en 2014, le petit groupe Evok Hôtels avance à pas feutrés dans l’univers chic de l’hôtellerie et de la restauration. Après avoir ouvert le restaurant du Palais Royal à Paris et le Hameau de la Volière à Courchevel (ensemble de trois chalets haut de gamme), il vient d’inaugurer son premier hôtel parisien : le Nolinski Paris. L’adresse est prestigieuse (avenue de

Un premier hôtel parisien pour Kimpton

Si la reprise de l’hôtel Scribe a été évoquée pendant un temps, c’est finalement en lieu et place d’un immeuble de bureaux situé près de l‘Opéra qu’ouvrira en 2020, le premier établissement parisien du groupe Kimpton, récemment racheté par Interconti-

❚ Ce concept sera t-il déployé dans d’autres villages ?

nental. A l’issue des travaux qui débuteront en 2017, l’hôtel disposera de 149 chambres, d’un spa, d’un espace séminaire et d’une terrasse avec vue panoramique. Il sera le second de la chaîne de boutique-hôtels en Europe, après Amsterdam.

12 | Voyages & Stratégie N°190 | Septembre / Octobre 2016

l’Opéra) et la promesse ambitieuse. Chaque espace est un voyage des sens, évocateur d’émotions, chaque établissement signe sa personnalité d’un designer renommé. Philippe Starck, Jean-Louis Deniot, Christophe Tollemer sont les premiers à y souffler leur vision, à dessiner le mobilier surmesure aux côtés des matériaux nobles et œuvres contemporaines. Le Nolinski Paris (45 chambres et suites), avec la brasserie Réjane, le Grand Salon, spa avec piscine intérieure, met également à la disposition de ses clients un smartphone gratuit incluant la connexion 4G et appels en France et à l’international en illimité. Un second hôtel cinq étoiles, le Kross (59 chambres et suites de luxe), ouvrira en septembre 2017 rue de la Pompe (16ème arrondissement de Paris).

©Cyril Etien

Events du Club Med


PUBLI-RÉDACTIONNEL

LE NEGRESCO L’Histoire, l’Art et l’Événementiel

C

onstruit en 1913 face à la mer, sur l’une des plus belles baies du monde – La baie des Anges – et sous l’impulsion d’Henri Negresco, cet établissement hors normes, indépendant, familial et privé, fut conceptualisé par Edouard Niermans et racheté en 1957 par la famille de Jeanne Augier, l’actuelle propriétaire. C’est sous l’égide de Madame Augier, à l’origine du concept artistique mettant en exergue les plus grandes périodes de l’Histoire de France à travers des œuvres d’art de Louis XIII à nos jours, que depuis plus d’un siècle déjà, se croisent et se rencontrent les stars, acteurs, artistes et chefs d’État férus d’art de vivre à la française. Classé aux monuments historiques en 2003 pour sa façade et sa verrière, l’hôtel 5* illustre cet art de vivre grâce à son étonnante et riche décoration, ses salons somptueux (Royal – Baie des Anges – Masséna – Versailles, qui peut accueillir jusqu’à 380 invités en déjeuner/dîner et 600 en cocktail – Nation – Louis XVI – Régence – Rivoli – Mezzanine du Bar), et sa cuisine gastronomique élaborée par le chef Jean Denis Rieubland, Meilleur Ouvrier de France (MOF). Selon vos envies, vous pourrez opter pour Le Chantecler, restaurant 2* Michelin qui invite à un véritable voyage des sens, ou bien venir passer

un moment singulier à La Rotonde, La brasserie conviviale. Sans oublier le Bar, qui vous accueillera également dans une ambiance intimiste pour une soirée inoubliable avec concerts live, DJ, pianiste... Autre atout de taille, les 96 chambres et 21 suites, toutes différentes et décorées avec un mobilier d’exception inspiré des périodes les plus marquantes de l’art français. Contemporaines, baroques ou classiques, elles offrent toutes une “vue mer” et viennent pour certaines de suivre une cure de jouvence.

Nouvelles chambres & Labels de prestige Les ateliers et équipes techniques du Negresco ont en effet mobilisé toute leur énergie et leur savoir-faire pour des créations plus surprenantes les unes que les autres. En adéquation avec le concept de Madame Augier, ces nouvelles chambres ont été travaillées et pensées individuellement afin d’en faire des pièces uniques où se mélange contemporanéité et classicisme artistique. La Street Art, la plus innovante, offre des tentures murales signées Pierre Frey. Quant à la chambre Médicis, elle porte haut le style et les couleurs de la Renaissance. Cette première étape de rénovation annonce un nouveau challenge avec l’entière métamorphose du 1er étage de «l’aile gauche Rivoli»

©DR

©F

Situé à Nice sur la célèbre promenade des Anglais, écolabélisé EPV, l’hôtel Negresco offre cinq siècles d’histoire mêlant art classique et art moderne et une décoration exceptionnelle pour les réunions corporates.

(7 chambres), d’un appartement familial et la naissance d’un Spa haut de gamme pour l’hiver 2017/2018. Enfin, Le Negresco a mis la politique environnementale dans ses priorités stratégiques et sollicité l’obtention de l’Écolabel européen – certification environnementale la plus exigeante du marché – et vient d’obtenir le label non moins prestigieux d’Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV), une marque de reconnaissance d’État mise en place pour distinguer des entreprises françaises aux savoir-faire artisanaux et industriels d’excellence. Une démarche initiée en août 2014 par son Directeur Général, depuis cinq ans aux commandes du palace niçois, Pierre Bord. Objectif ; conjuguer histoire, modernité et image impeccable de respectabilité.

Le Negresco 37, promenade des Anglais 06000 Nice (France) www.lenegresco.com

Tél : +33 (0) 4 93 16 64 00 E-mail : events@lenegresco.com

Septembre / Octobre 2016 | Voyages & Stratégie N°190 | 13


NEWS INTERNATIONALES

Chypre célèbre la culture en 2017

En bref

©DR

Les Canaries devraient accueillir plus de 14 millions de visiteurs en 2016, un record historique pour la destination qui bénéficie de l’augmentation du nombre de sièges d’avion (+ 16%) mais aussi d’un report des clientèles qui allaient auparavant en Afrique du nord. En 2015, l’archipel espagnol avait attiré plus de 13 millions de touristes.

❚ Une tour pour Brighton

Ouverte en août 2016 sur la jetée de Brighton (côte anglaise), une tour d’observation ascensionnelle propulse les visiteurs à 138 mètres du sol. Ce téléphérique vertical baptisé « i360 British Airways » peut accueillir 200 personnes. Le voyage dure 20 min en journée et 30 min à partir de 18h, la capsule se transformant alors en sky bar. ❚ Précision sur Montréal

Une erreur s’est glissée dans notre dossier sur Montréal publié en juin dernier. La bonne adresse internet pour obtenir la nouvelle autorisation de voyage électronique (AVE), obligatoire pour entrer désormais au Canada est : www.canada.ca/ AVE. Prix: 7 $ CAN (4,8 €).

aphos est à la fois une station balnéaire chypriote prisée des estivants, une ville animée et un site antique classé à l’Unesco pour ses magnifiques mosaïques romaines, probablement les plus belles du monde. En 2017, elle sera capitale européenne de la culture (elle partagera ce titre avec Aarhus, au Danemark), autour du thème « lier les continents, créer des ponts entre les cultures ». La cérémonie d’ouverture - les 28 et 29 janvier 2017 - transformera le centreville en atelier à ciel ouvert, avec des spectacles et une présentation des temps forts du programme. Citons notamment un festival gastronomique (février), un festival d’opéra (mai), des représentations théâtrales dans le parc archéologique (mai), sur la place du château (mai) et dans le cadre du théâtre antique (juillet), ou encore du cinéma sur la plage (août). Toute l’année, des balades inédites intégrant des animations seront également proposées à travers la ville et

des concerts de musiques des quatre coins du monde seront donnés un peu partout. L’automne accueillera des expositions d’art, en particulier Les multiples visages de Vénus (septembre à décembre) qui réunira des œuvres issues de grands musées illustrant les mythes liés à la déesse de l’amour, dont la légende prétend qu’elle est née à Chypre. L’événement le plus marquant de l’été aura lieu le 1er juillet, avec la parade de flottilles de bateaux dans le vieux port accompagnée d’un spectacle pyrotechnique qui s’annonce éblouissant. Autant de manifestations qui devraient séduire les entreprises et contribuer à renforcer Chypre en tant que destination d’affaires…

Les Îles Vierges Britanniques en forme

L

’archipel des Îles Vierges Britanniques séduit de plus en plus de voyageurs français. En l’espace de cinq ans, le nombre d’arrivées a progressé de 40% (7 500 visiteurs l’an dernier selon l’OMT). Situé au milieu de l’arc caraïbe, BVI (prononcer bi-vi-eye pour British Virgin Islands) se compose d’une soixantaine d’îles paradisiaques groupées dans un mouchoir de poche. La principale, Tortola, concentre la majorité des 30 000 habitants. C’est

La Grande-Bretagne séduit toujours plus

La Grande-Bretagne a enregistré des records de fréquentation en 2015 et progresse fortement sur ses marchés principaux que sont les EtatsUnis et l’Europe. Elle affiche une croissance à deux chiffres du côté des Emirats Arabes Unis et et la Chine, qui intègre le Top 10 de ses visiteurs.

©DR

P

❚ Record pour les Canaries

Une tendance qui devrait se renforcer en 2016 avec la chute de la livre liée (Brexit). La France occupe la 1ère place du podium en nombre de visiteurs (4,2 millions) devant l’Allemagne, et pointe à la 2e en recettes touristiques à 1,5 milliards de livres sterling, derrière les Etats-Unis.

14 | Voyages & Stratégie N°190 | Septembre / Octobre 2016

là qu’atterrissent les vols des compagnies aériennes régulières, sachant qu’il existe aussi des charter-jets. SaintMartin est en effet à un saut de puce, desservie dix fois par semaine depuis Paris par Air France et Air Caraïbes. Séjour sur une île privée ou navigation à bord d’un yacht privatisé (le produit phare)… la destination sûre et accueillante est résolument haut de gamme. Encore confidentielle dans l’Hexagone, elle multiplie les actions pour augmenter sa notoriété : ouverture d’un bureau de représentation l’an dernier (Attract PR que dirige Philippe Mugnier), voyages de presse grand public, stand sur le salon IFTM et adaptation en français du site Internet www.bvitourism.com dès la fin du mois de septembre. De quoi donner de nouvelles envies aux agences événementielles…


ATLAS INCENTIVE GUIDE DMC

Trois magazines, deux guides, couvrant l’ensemble de l’actualité MICE Spécial

Spécial

VOYAGES D’AFFAIRES

VOYAGES D’AFFAIRES

SPÉCIAL ÉTÉ

N°25 2016

Spécial

VOYAGES D’AFFAIRES

Spécial

VOYAGES D’AFFAIRES

Spécial

VOYAGES D’AFFAIRES

Maga

Le magazine de

BUSINESS

E

gie.com

: moins de Location auto x et plus de choi contraintes

TRA NS PO RTS

nt en vol : Divertisseme me ! le program demandez

- Sep te

mbre

/ Oct ob

Stades Terrain & Arénas de perfos rmance

re 20 16

Voyages & Stratégie, magazine du tourisme d’affaires international (5 numéros/an)

- 9€

DÉCRYP

TAGE

Nantes C’est tout naturel Bordeaux L’ère du Métropole renouvea u

Spécial Voyages d’Affaires, magazine des déplacements d’affaires (5 numéros/an)

www.voyages-strate

e, Laure Baum Paris Aéroports de

riel N ° 13

E

BIENVENU

ENT RET IEN

zine b imest

ENQUÊT

T FRAÀNMACINFHAOTTRAN !

Spécial

VOYAGES D’AFFAIRES

L’offre d’abonnement comprend :

Supplém ent Con grès, Sém inaires, Incentiv e, Motiva tion

2016 - 13€

VOYAGES D’AFFAIRES

ÉTÉ N°189 - SPECIAL

Spécial

ing industry

meet référence de la

Abonne m Annuel ent

REPÉRAGE PAYS

on Filez un bon cot en Flandre ZAPPInG

Montréal érique Une autre Am

CE GRe àÈ trois temps

Événements & Conventions, magazine de l’événementiel en France (4 numéros/an)

RÉGION Paris Les graÎÎllee-de-France nds con en désa grès mour ?

49€

La Philh

armonie

de Paris

Le Guide DMC & l’Atlas Incentive consultables en ligne sur guides.voyages-strategie.com

au lieu d

e 78€

qu Balade hélleni

ABONNEZ-VOUS

Bulletin à remplir et à renvoyer accompagné de votre réglement à Voyages & stratégie - 15 Rue de Méry - 60420 Ménévillers

Nom ...........................................................................

Courriel ......................................................................

Prénom ......................................................................

Date et Signature

Oui, je m’abonne pour 1 an à Voyages & Stratégie au tarif promotionnel de 49 € (TVA 2,10%)

Entreprise .................................................................. Fonction .................................................................... Adresse ...................................................................... Code postal ............................Ville .......................... Tél. ..............................................................................

Je règle la somme de 49 € (France Métropolitaine) + 10 € (Europe et DOM-TOM) ou + 15€ (autres pays).  

Par chèque à l’ordre de Acta Media Je souhaite recevoir une facture acquittée

Conformément à la loi informatique et liberté du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès aux données vous concernant en vous adressant à ACTA MEDIA, 136 rue Perronet - 92 200 Neuilly sur Seine


NEWS FRANCE

C

omme craint, le bilan du tourisme en France est morose. L’année avait déjà mal commencé, avec une baisse de 6,4% du nombre d’arrivées hôtelières sur les six premiers mois de l’année en Ile-de-France, notamment à cause de la désaffection de la clientèle internationale (-9,9%). A Paris, c’était encore pire puisque les touristes japonais, chinois ou italiens ont déserté la Capitale pour rejoindre l’Espagne ou la Grèce. Au final, la région Ile-de-France a perdu un milliard d’euros de retombées économiques entre le 1er janvier et le 31 août, selon le Comité régional du tourisme. En cause : les attentats, mais aussi la crue de la Seine, le blocage des raffineries et les manifestations musclées, qui ont fini par faire fuir les touristes.

Le 23 août, Jean-Marc Ayrault, le ministre des affaires étrangères, dressait un premier bilan au niveau national allant dans le même sens, avec un recul de 7% du nombre d’arrivées de visiteurs étrangers depuis le début de l’année. Mais, selon lui, la situation de la Capitale s’est aggravée durant l’été, les arrivées des touristes internationaux reculant encore de 15 % les deux dernières semaines de juillet, et de 17 % sur le weekend du 15 août. L’enquête conjoncturelle menée par Offices de Tourisme de France, Tourisme & Territoires, l’ANMSM (maires des stations de montagne) et Atout France entre le 1er juillet et le 15 août fait état elle aussi - d’un « net recul » des visiteurs internationaux mais souligne que la fréquen-

©DR

Le mauvais été du tourisme en France

tation française est jugée « stable » par la moitié des 481 professionnels interrogés. Une « lueur d’espoir » est confirmée par les réservations de dernière minute qui

Activ Provence se met au vélo

Faîtes votre vin avec Les Caves du Louvre

L

16 | Voyages & Stratégie N°190 | Septembre / Octobre 2016

D ©DR

’agence Activ Provence, créée en 2010 et basée à Aubagne, lance Ap’Ebike : une activité incentive et de team building autour de balades en VTT haut de gammes et à assistance électrique, pour des groupes de 6 à 50 personnes. Les itinéraires sont adaptés aux niveaux sportifs, à la taille du groupe et au lieu de départ souhaité. D’une durée d’environ trois heures (incluant les pauses), les participants peuvent partir à la découverte de Marseille, d’Aix-en-Provence, de la Camargue, du Lubéron, du massif de l’Esterel ou encore de Saint-Tropez. L’activité peut se combiner avec d’autres pratiques : le zodiac, le kayak, la course d’orientation ou la rando-buggy. Les différentes prestations incluent l’encadrement par un moniteur diplômé d’Etat qui accompagne le groupe et assure l’initiation aux vélos, le guidage et l’assistance technique. L’activité est proposée à partir de 840 € pour un groupe de 12 participants. Ap’Ebike s’adresse également aux particuliers ou petits groupes, à partir de 55 €/pers. avec un minimum de 6 participants.

se sont accélérées en août grâce à une belle météo et la multiplication des courts séjours. Cela ne rattrapera pas le retard, mais pourrait l’atténuer un peu !

ans 600m2 de caves voutées entièrement rénovées, Les Caves du Louvre à Paris, dédiées à la découverte et à la dégustation du vin, se diversifient en lançant des ateliers d’assemblage. Pendant deux heures, les participants sont guidés à travers la réalisation de leur propre cuvée par un chef sommelier. Après s’être familiarisés avec le vocabulaire du vin et les spécificités des cépages et arômes, ils se saisissent des éprouvettes, des fioles et des pipettes pour confectionner leur propre nectar et personnaliser avec leurs photos et textes, l’étiquette. A la fin de l’atelier, chaque participant repart avec sa bouteille, et peut en commander autant qu’il le désire…


VOYAGE & STRATEGIE_205x280mm.indd 1

08/09/2016 11:30 AM


NEWS CROISIÈRES

❚ The Strand navigue

sur l’Irrawaddy

©T.Laboup

Pascal Bouchet, responsable de Samcea Voyages, est le représentant du mythique hôtel The Strand de Yangon (Birmanie) qui rouvre en novembre après rénovation et surtout de la nouvelle compagnie de croisières éponyme, dont le bateau (24 cabines) navigue sur le fleuve Irrawaddy. Anglophone, cette croisière peut être « francisée » en fonction du nombre de francophones.

❚ Costa explore les trésors de Naples

Costa Croisières programme deux nouvelles excursions à Naples, grâce à un partenariat avec le musée royal de Capodimonte. La première fait apprécier les trésors de la Renaissance italienne du lieu, puis ceux du musée de San Gennaro. La seconde permet de découvrir la variété des espèces botaniques de la forêt royale de Capodimonte, en bicyclette.

Harmony of the Seas, croisière au pays du gigantisme

3

62 m, 4 de long, 47 m de haut, 2 747 cabines, 16 ponts dédiés aux 5 500 passagers, 2 100 membres d’équipages et 1 milliard d’euros d’investissement pour la compagnie américaine Royal Caribbean… les chiffres de l’Harmony of the Seas sont à la démesure du plus grand paquebot du monde, sorti en mai des chantiers STX de Saint-Nazaire. Plus qu’un navire, c’est un véritable resort flottant susceptible de séduire les groupes MICE. L’Harmony of the Seas est notamment équipé de deux murs d’escalade, de deux simulateurs de surf, d’une tyrolienne à 24 m au dessus du pont, de plusieurs toboggans aquatiques mais aussi sans eau (l’Ultimate Abyss) filant sur 10 étages, d’une patinoire, de terrains multisports... Autant d’équipements adaptés aux team-buildings. Les spectacles sont tout aussi exceptionnels qu’ils soient sur glace, dans l’eau (AquaTheater), et sur scène avec la comédie musicale Grease. Malgré le nombre de croisiéristes à bord, la diversité des lieux et des propositions de loisirs font que le passager ne ressent aucun effet de foule ; de même pour la restauration avec 20 espaces différents, du grand restaurant aux tables gastronomiques proposant saveurs asiatiques, italiennes, américaines... Le nouveau géant des mers naviguera cet hiver et toute l’année 2017 dans les Caraïbes, au départ de Fort Lauderdale (Floride).

©DR

En bref

MSC se rêve en numéro un

❚ Hurtigruten navigue toujours plus au nord

©DR

Hurtigruten a récemment baptisé le M/S Spitsbergen, un paquebot de 200 passagers dédié aux croisières d’aventure. Le navire alternera des itinéraires sur la côte norvégienne et des explorations polaires, autour du Spitzberg notamment, dont il tire son nom.

SC Croisière pousse les moteurs pour devenir le leader de la croisière en Europe. La compagnie a engagé de lourds investissements dans cet objectif, au premier rang desquels la commande de 11 paquebots, pour un total de 9 milliards d’euros. MSC espère ainsi faire naviguer 3,6 millions de passagers dès 2021 avec une flotte de 19 paquebots, contre 1,7 millions en 2015. Le MSC Meraviglia sera le prochain à rejoindre la flotte, dès l’été 2017. Le bateau proposera notamment des spectacles du Cirque du Soleil dans une salle circulaire spécialement conçue. MSC donnera également une dimension plus élitiste à son Yacht Club. Les passagers des 95 suites, cabines de luxe et appartements disposeront d’un club privé et d’un espace extérieur exclusif, comprenant piscine, jacuzzis…

18 | Voyages & Stratégie N°190 | Septembre / Octobre 2016

La compagnie investit en parallèle 200 M$ (183 M€) dans l’aménagement d’une île privée aux Bahamas, à une centaine de kilomètres de Miami. A partir de décembre 2017, elle sera la nouvelle escale aux Caraïbes. En attendant, dès cet hiver, MSC monte en puissance à Cuba, avec deux paquebots positionnés au départ de La Havane. Pour les alimenter, elle met en place un plan de vol renforcé avec Air France, depuis Paris et la province. De quoi palier la difficulté de trouver des chambres d’hôtel sur l’île

©DR

M


Laissez-vous séduire par le charme authentique de Méribel. Au cœur des 3 Vallées, organisez des évènements inoubliables dans un domaine alliant qualité de services et ambiance conviviale.

4 hôtels à la personnalité unique. Plus de 180 chambres en un seul site pour un cadre de travail exceptionnel au cœur des Alpes.

- 4 restaurants sur site - 2 restaurants sur les pistes - 3 bars - 1 nightclub Un large choix inégalé en Montagne.

Partagez des moments uniques entre collaborateurs. Challenge, cohésion, incentive... Un panel d’activités répondant à toutes vos attentes.

NOUVEAUTÉ 2016

ROK

- BISTROT GOURMAND -

CONTACT Service évènementiel

04 79 08 89 09 seminaire@chaudanne.com www.choeurdechaudanne.com


NEWS CONGRÈS / SALONS

Top Resa-IFTM toujours plus proche du MICE

En bref ❚ Un nouveau président

pour l’Unimev

L

Elu président de l’Unimev (Union française des métiers de l’événement) en mars, Frédéric Jouët a officiellement pris ses fonctions en juillet, à l’occasion du congrès de La Baule. Il est par ailleurs directeur général d’Exponantes. Elu pour trois ans, il succède à Thierry Hesse, qui a présidé l’Union durant neuf ans.

a 38ème édition de l’IFTM-Top Resa se déroule du 20 au 23 septembre, dans le Hall 7 du parc des expositions de la porte de Versailles, à Paris. Devenu un véritable salon professionnel multi-segments avec l’élargissement aux secteurs du voyage d’affaires et du MICE il y a quelques années, il espère dépasser la barre des 32 000 visiteurs en 2016, contre 31 673 l’an dernier. Parmi eux, 19% étaient issus du segment MICE (acheteurs, agences événementielles). Cette année encore, la manifestation compte sur les 47 exposants spécifiques au secteur, regroupés dans le Club Affaires, pour séduire ces visiteurs. Avec une nouveauté majeure : l’outil en ligne « Business Matching », sur lequel les visiteurs ont la possibilité, lors de leur pré-enregistrement, de soumettre des projets via une fiche. L’exposant peut ensuite prendre contact avec eux en fonction de ses produits, afin de faciliter les échanges et de préparer d’éventuels contrats. Le salon organise aussi différentes manifestations liées à l’univers du MICE, en particulier les 21 et 22 septembre. Au programme : des conférences sur le profil de l’acheteur MICE et son rôle dans l’entreprise, sur la sécurité et l’environnement, ou encore les résultats du 1er observatoire sur les tendances et perspectives du MICE européen (le 22 septembre à 15h30). Voyages & Stratégie vous donne rendez-vous sur son stand F128, situé dans le Club Affaires. Rens : www.iftm.fr

❚ Indaba et Meetings Africa se préparent

South African Tourism, propriétaire des salons professionnels Indaba et Meetings Africa, avait un temps souhaité les associer à un partenaire stratégique. Finalement, l’organisme a décidé de conserver la main, via sa nouvelle division « Expositions et Evénements stratégiques ». Indaba se déroulera à Durban du 16 au 18 mai, et Meetings Africa à Johannesburg, du 28 février au 1er mars.

Heavent Paris dans les starting-blocks

©IBTM

Le salon IBTM World se déroule cette année du 29 novembre au 1er décembre, toujours à Barcelone. Les organisateurs du salon ont confirmé l’an dernier leur confiance en la ville espagnole pour l’accueil de la manifestation dédiée au MICE. Pour l’édition du salon 2016, elle remettra notamment un trophée visant à récompenser l’entreprise technologique la plus innovante. Rens : www.ibtmworld.com

our la seizième année, le salon de l’événementiel Heavent Paris accueillera les professionnels et acheteurs du MICE, du 15 au 17 novembre, au parc des expositions de la porte de Versailles (hall 4). Cette année encore, l’entrée est gratuite, mais uniquement sur accréditation réservée aux professionnels. L’an dernier, 13 264 visiteurs (directeurs marketing, de la communication, responsables événementiels, régisseurs, architectes…) avaient pu découvrir les produits et savoir-faire de 461 exposants. La manifestation entend élargir son auditoire en 2016, notamment auprès des clientèles européennes. Pour séduire les visiteurs, la formule des années précédentes est reconduite, avec un programme de conférences traitant de l’actualité et des évolutions de la communication événementielle, et diverses animations. Parmi elles, les traditionnels Heavent Awards qui ré-

20 | Voyages & Stratégie N°190 | Septembre / Octobre 2016

compensent les meilleurs stands, mais aussi les Venus de l’Innovation conçus par Tarsus France et Manifestory qui (pour la quatrième année consécutive) récompenseront les produits technologiques et les services innovants dans le secteur de l’événementiel, divisés en cinq catégories (réception, technique, animation, digital et goodies). Une nocturne after work (15 novembre) ouverte au public jusqu’à 22 h est annoncée, de même qu’une soirée privée sur invitation (16 novembre) pour décompresser après le travail !

©J.C.Guilloux

P

❚ Dernière ligne droite pour IBTM World


Communication événementielle et motivation

contact@agenceacta.com www.agenceacta.com 01 49 64 47 47

Brisez la glace… Contactez-nous

événements & conventions

événements & marques

fidéliser & stimuler

136 rue Perronet 92200 Neuilly-sur-Seine • tel : + 33 1 49 64 47 47 • contact@agenceacta.com • www.agenceacta.com Une société de


TABLE RONDE

FAIRE FACE AUX DÉFIS DE LA SÉCURITÉ Avec les derniers attentats en France, la sécurité des voyages et événements est devenue l’une des priorités des entreprises. Si elle rebat la carte des destinations, elle pousse aussi les agences événementielles à professionnaliser leurs méthodes de travail, tant en amont que pendant les opérations. Table ronde animée par Thierry Beaurepère

Les participants à la table ronde :

MICHEL RONCKA

SYLVIE PASTRE

EMMANUELLE BLONDIN

ALAIN MOLLE

CHRISTINE BLANC

Echapevoo

RTE

Sobe Incentive

Duxin Com

Eurosites

Office de tourisme de Malte

Photos de Cyril Etien

ALIA BOUKHRIS

SIDONIE PLOTTIER

FRÉDÉRIC GIQUEAUX

SABINE AUCOIN

DIDIER ROUX

CLÉMENCE BARET

Hopscotch Travel

Maori

Safran RP

The Blue Yellow Company

Atout France

22 | Voyages & Stratégie N°190 | Septembre / Octobre 2016


TABLE RONDE

Quelle est la conséquence des récents attentats ? Michel Roncka

En tant qu’administrateur de l’Association française des travel managers, le constat que les entreprises se posent plus de questions. Le risque est pris en compte depuis longtemps dans les grands groupes. Mais la proximité et l’intensité des récents événements

ont fait qu’il est revenu à la surface, y compris désormais chez les PME/PMI. Les choses changent également dans l’esprit des collaborateurs. Ils ont pris conscience que leur entreprise avait le devoir de les protéger. Les attentats ont entraîné de nouvelles pratiques jusqu’alors rares, à savoir se signaler lors d’un voyage, même pour un déplacement en France. Chez RTE, je vais prochainement intégrer les activités MICE dans mes fonctions de travel manager. Les exigences en termes de sécurité seront très en phase avec ce que nous faisons déjà pour les déplacements professionnels.

Didier Roux

The Blue Yellow Company compte beaucoup de clients dans le secteur de la pharmacie, avec une activité très internationale. La sécurité a toujours été un élément tacitement admis. Mais aujourd’hui, elle devient quasiment une priorité des clients, un prérequis ; que ce soit dans le choix d’une destination ou d’un lieu. Cela pousse les professionnels à adapter leur comportement.

Alain Molle

Eurosites regroupe une cinquantaine de lieux événementiels dont une dizaine à Paris. De novembre à cet été, nous avons subi une trentaine d’annulations. Il y a désormais un vrai débat au sein de l’entreprise pour savoir si elle doit se réunir, et à quel endroit. On s’autorise ou non à aller dans un pays, à organiser ou non un événement. Certaines entreprises préfèrent réaliser une manifestation en interne, dans leurs propres locaux. Alors même que la problématique n’est pas le bâtiment, mais la manifestation en elle-même. Un lieu événementiel est généralement mieux sécurisé que des bureaux !

Sylvie Pastre

Selon moi, il faut toutefois séparer l’événementiel et le voyage, pour lesquels les attentes sont différentes. Les clients en événementiel sont beaucoup plus impactés par les récents attentats. Dans le voyage, le « terrain de jeu » est déjà contraint par les conseils du ministère des affaires étrangères et il s’est considérable-

Septembre / Octobre 2016 | Voyages & Stratégie N°190 | 23


TABLE RONDE Frédéric Giqueaux

ment rétréci depuis déjà plusieurs années. Certaines entreprises se servent également des tragiques événements pour justifier de rester en Europe voire en France ; alors qu’en réalité, ce choix n’est guidé que par des contraintes budgétaires. Le contexte sécuritaire peut cacher un choix économique…

Alia Boukhris

Le phénomène n’est pas nouveau. La France s’est réveillée en septembre 2014, à la suite de la mort d’Hervé Gourdel décapité en Algérie. C’est à ce moment-là que le Quai d’Orsay est réellement intervenu avec une liste de destinations déconseillées. Cela a influé les entreprises, elles ont exigé un niveau de sécurité supplémentaire. Tous les marchés sont impactés, l’événementiel comme le voyage. Quand il y a un congrès à Dubaï, le collaborateur peut avoir envie d’y aller mais subit la pression de sa famille et au final décliner le voyage. Cela pousse les organisateurs à se concentrer sur des destinations « safe ».

Sabine Aucoin

Au-delà de reports d’opérations vers d’autres pays, nous avons également enregistré des annulations pures ces derniers mois, notamment en Turquie et au Maroc. Safran RP représente également le bureau des congrès de la ville de Marseille. Effectivement, les demandes d’opérations dans la ville

de la part des entreprises françaises ont augmenté et les confirmations sont plus nombreuses. La France devient une alternative, même si les risques y sont tout aussi importants !

Emmanuelle Blondin

Duxin Com représente plusieurs destinations américaines en France. Le sujet est moins sensible pour un déplacement aux États-Unis, mais il demeure important. Pour autant, les États-Unis font figure de destination refuge.

Maori est un spécialiste de la sécurité à l’international, avec trois missions : la protection des salariés et expatriés des entreprises, la sécurité des événements et l’encadrement des manifestations sportives. N’oublions pas que le risque est protéiforme, même si on parle actuellement beaucoup des attentats. Il ne s’agit pas d’être anxiogène mais d’être responsable. L’échange d’informations en amont devient essentiel. Il faut faire le tri par rapport à un lieu, une typologie d’événement. Le trop-plein d’informations fait peur !

Et en France ? Clémence Barret

Je travaille pour le cluster tourisme d’affaires et les grands événements chez Atout France. La perception des marchés étrangers quant à la

Christine Blanc

À Malte, nous constatons une augmentation sensible de la demande, mais antérieure aux attentats. Elle date du Printemps arabe, en particulier pour la clientèle française. Les agences nous reconsidèrent dans le choix d’une destination en Méditerranée. Les autorités locales sont attentives à la sécurité, peutêtre plus simple à mettre en œuvre dans une île où les flux sont plus aisément contrôlables.

24 | Voyages & Stratégie N°190 | Septembre / Octobre 2016

France varie d’un pays à l’autre. Le Japon est par exemple particulièrement attentif à la sécurité. Évidemment, la fréquentation s’en ressent. Cela dit, un voyageur se déplace plus facilement pour un séminaire ou un congrès que pour le loisir, où il engage sa famille, ses enfants. Dans le contexte actuel, le tourisme d’affaires résiste mieux. Dans ce cadre, le message délivré par les médias et les professionnels est essentiel. La presse internationale regarde énormément la France et relate tous les points négatifs. Il nous faut relancer un discours positif sur notre pays ; rassurer à


TABLE RONDE Emmanuelle Blondin

travers des points réguliers sur la sécurité, relayés par nos bureaux à l’étranger, nos ambassades.

Alain Molle

Aujourd’hui, vu de l’étranger, la France est considérée comme un pays à risque. D’autant qu’au-delà des médias, les autorités françaises en ajoutent régulièrement une couche sur les risques d’attentats imminents ou déjoués. Je connais des personnes travaillant pour des entreprises américaines qui, lorsqu’elles prévoient de venir à Paris pour une réunion, sont désormais obligées de faire une déclaration préalable à leur siège, qui autorise ou non le déplacement. Certes, le tourisme d’affaires peut contribuer à redévelopper le tourisme de loisirs. Encore faudrait-il qu’il y ait une vraie politique de la part des autorités ; ce qui n’est pas le cas, en particulier à Paris qui occulte trop souvent ce tourisme d’affaires. Alors qu’il rapporte chaque année à Paris ce que rapporterait l’organisation des JO !

Nous avons récemment eu une annulation d’un client américain, qui se déplace tous les ans à Paris pour rencontrer ses prospects. Son chef de la sécurité a interdit tout déplacement en France jusqu’à nouvel ordre. Du point de vue des Américains, la France est devenue une « no go zone », au même titre que la Tunisie ou l’Égypte. Actuellement, seuls les points négatifs retiennent l’attention des médias américains. Le traitement de ce qui se passe aux États-Unis est très différent, alors même que les risques y sont également importants comme le rappelle l’attentat d’Orlando. Ils sont très anxiogènes vis-à-vis des pays étrangers.

Sylvie Pastre

Avec les attentats de Paris et Nice, les entreprises ont prix conscience que le risque ne concernait pas que l’étranger. Ça permet malheureusement de relativiser ! Plus que jamais, nous devons mettre en avant nos compétences et notre professionnalisme, en rappelant qu’une agence doit avoir une licence, les garanties financières nécessaires. Dans le contexte actuel,

Quelles solutions pour les professionnels ? Frédéric Giqueaux

Nous sommes rentrés dans une relation plus professionnelle en matière de sécurité. Les organisateurs d’événements peuvent désormais se différencier par leur capacité à gérer cette problématique, à travers une bonne connaissance du risque et des réponses apportées. On avait l’habitude d’avoir un médecin urgentiste lors d’un événement, il faudra de plus en plus penser à avoir quelqu’un qui supervise les lieux, gère les relations avec les autorités locales ; un security manager en quelque sorte, transposé aux métiers de l’événement et du voyage. Avec une sensibilité particulière car il devra être festif dans l’âme mais sécuritaire dans l’action ! Il faut que les participants se sentent en sécurité, sans la voir… Il faut également améliorer la traçabilité des voyageurs. La France est un pays latin ! Pendant longtemps, les collaborateurs d’une entreprise considéraient que la sécurité était un frein à leur liberté. On constate aujourd’hui une vraie prise de conscience. Ce sont même eux désormais qui poussent les entreprises à mettre en œuvre des moyens pour leur sécurité.

c’est un élément à mettre en avant qui peut rassurer les clients. Ils doivent travailler avec une agence en bonne et due forme, qui offre les garanties d’assurances et de sécurité, qui soustraite avec les bons réceptifs. Il y a encore trop de francs-tireurs, des opérateurs sur le web qui s’improvisent organisateurs d’événements !

Alain Molle

De tout drame, il y a des choses positives à tirer. Autrefois, la sécurité était accessoire et passait après les petits fours. Désormais, on peut en parler ouvertement. De vraies stratégies d’accueil et de sécurité en amont se

Septembre / Octobre 2016 | Voyages & Stratégie N°190 | 25


TABLE RONDE mettent en place, avec les agences et les entreprises. Le seul problème est de savoir qui paie ! Chez Eurosites, les premiers efforts l’ont été pour sécuriser nos collaborateurs dans nos bâtiments. Ensuite, nous avons réalisé une campagne auprès de nos clients pour expliquer les efforts déployés en matière de sécurité ; les portiques, les palpations… Cela entraîne forcément un surcoût répercuté en partie sur le client, ce qui n’est pas sans poser de difficultés dans un environnement très concurrentiel. Nous avons aussi renforcé le contrôle des prestataires avec lesquels nous travaillons.

Sidonie Plottier

Mais attention : la dangerosité d’une destination est désormais souvent associée au seul risque terroriste ! On en oublie les autres risques, comme l’insécurité ou les violences urbaines… Il est aussi de notre devoir de sensibiliser les clients à ces risques, adapter les programmes ; organiser par exemple une soirée qui canalise le groupe dans une ville et permettra d’éviter que les participants ne s’éparpillent un peu partout. On constate aussi une recrudescence des demandes pour la France. Dans un appel d’offres, sur trois destinations proposées, il faut désormais qu’il y ait une région française, y compris pour de l’incentive. À nous d’adapter notre offre, d’aller chercher de nouveaux produits…

Alia Boukhris

Il faudrait également que nous puissions rencontrer les personnes en charge de la sécurité dans les grandes entreprises, avant même de travailler sur un devis ou un dossier. Prenons le cas d’Haïti d’où les gens reviennent enchantés, mais qui continue à être mal considéré ; du fait des médias qui continuent à avoir un traitement de l’information anxiogène à propos du pays. Nous pouvons apporter notre expertise, éclairer les entreprises en rencontrant les bonnes personnes.

Didier Roux

J’ai deux dossiers en cours à l’international. Lorsque j’ai demandé aux entreprises si elles avaient une liste noire, elles m’ont répondu que non. Elles ne communiquent pas de règle écrite, il y a une forme de discrétion. Pour autant, certaines destinations sont clairement interdites. Car n’oublions pas que celui qui décide dans une entreprise aura des comptes à rendre le cas échéant. Même si les prix sont devenus très extractifs dans certains pays « boycottés », il ne choisira jamais une destination dite à risques. Il existe aussi désormais une forme d’autocensure de notre part sur les activités proposées, dont on sait pertinemment qu’elles seront refusées. Par ailleurs, nous sommes plus timides à l’idée de tenter des expériences avec des réceptifs que l’on ne connaît pas. Le contexte actuel nous pousse à sécuriser plus qu’avant les relations avec les réceptifs.

26 | Voyages & Stratégie N°190 | Septembre / Octobre 2016

Clémence Barret

Nous avons fait une grande compagne de relance de Paris en juin. Mais le drame de Nice a anéanti en partie cet effort. On ne va pas dépenser à l’excès, mais il faut rester présent. Nous allons par exemple organiser l’événement professionnel France Meeting Hub en novembre, avec des pré-tours en région pour la centaine d’agences événementielles du monde qui y participeront. Il se déroule tous les ans et tourne en France mais se déroulera cette année à Paris, dans le cadre de notre stratégie de reconquête. Il faut aussi que les blogueurs, les réseaux sociaux, envoient des messages positifs, une image réelle et non déformée de la France.

Sylvie Pastre

Au final, 2017 s’annonce plutôt bien. Le risque semble intégré pour peu que les mesures de sécurité soient prises, même si certaines destinations sont sinistrées. Il y a toujours des destinations alternatives… Les entreprises continuent à voyager, et même de plus en plus loin depuis quelque temps. Sachant qu’il y a toujours des incertitudes en année électorale !


L'art de sélectionner et de sublimer de bons produits de saison, sains et savoureux. Une cuisine subtile et généreuse, des chefs passionnés, une touche d'audace.

UN AUTRE TRAITEUR www.nomadparis.com - contact@nomadparis.com - Tél. +33 1 80 60 35 83


Quel avenir pour le MICE à l’horizon 2020 ? Budgets serrés, raccourcissement des événements… le secteur devrait pourtant continuer à se développer. Le retour sur investissement, les innovations technologiques vont devenir des enjeux clés, et la sécurité, un point non négociable. Tour d’horizon des six tendances de demain. Par Céline Perronnet

M

algré la crise économique de 2009 qui a plombé les budgets MICE des entreprises pendant plusieurs années et les attentats de Paris qui ont jeté un coup de froid aux déplacements dans les semaines qui ont suivi le drame, le secteur du MICE ne s’en sort pas si mal. Selon l’étude annuelle réalisée par Coach Omnium, 2015 a permis -

de manière inattendue - d’observer un léger regain dans les dépenses. Les entreprises établies en France ont dépensé l’an dernier un volume global estimé à 8,2 milliards d’euros sur ce marché, soit une hausse de 1,2 % par rapport à 2014. En dépit du contexte morose, elles ont donc besoin de continuer à se réunir et à faire passer leurs messages. « Se

28 | Voyages & Stratégie N°190 | Septembre / Octobre 2016

rencontrer, se retirer du quotidien, informer, travailler sur un sujet, aimanter le groupe restent les principaux objectifs » explique Mark Watkins, président du cabinet d’étude. Difficile à dire, en revanche, si le secteur poursuivra sur cette dynamique dans les prochaines années. « La demande MICE reste forte mais est très irrégulière et surtout imprévisible, y

©Fotolia

STRATÉGIE


STRATÉGIE compris dans les entreprises ellesmêmes. La visibilité conjoncturelle demeure fragile et fluctuante » rappelle-t-il. Ce qui est sûr, c’est que ce secteur encore très fragmenté devrait rapidement être confronté à des évolutions notables tant au niveau technologique qu’économique. Les attentes des entreprises vont de plus en plus porter sur la digitalisation des événements et la globalisation des procédés, pour gagner en efficacité. En d’autres termes, on va peut-être moins se réunir mais mieux ! Revue de détails des principales tendances à suivre d’ici à 2020.

Lux* Belle Mare à l’île Maurice

©Fotolia

C’est une tendance de fond depuis plusieurs années et elle devrait perdurer : les événements se raccourcissent à mesure du temps qui passe. « Les journées d’étude ont explosé et cela risque de continuer » confirme Mark Watkins. Les séminaires sont désormais largement privilégiés par les entreprises au détriment des conventions et congrès de plusieurs jours. En 2015, selon Coach Omnium, 45 % des entreprises ont déclaré avoir organisé une manifestation sur une demijournée, contre 27 % dix ans plus tôt. À l’inverse, les séminaires sur deux jours sont passés de 55 % en 2005 à 27 % en 2015. Pire encore, les événements sur trois jours ne représentaient plus que 9 % des manifestations en 2015 contre 31 % en 2005. « Les événements sont de moins en moins longs et les invités de mieux en mieux ciblés » remarque Philippe Blond, directeur général adjoint Events de CWT Meetings & Events France et administrateur de l’association Lévénement. Selon lui, la baisse des budgets et les problématiques liées à la sécurité sont les principales causes de ce changement de tendance. Ce contexte peu favorable a également un impact sur le choix des

©Fotolia

1 - Des événements plus courts et plus proches destinations. « La carte du MICE a changé et le champ des possibles se réduit. Le Maghreb est devenu quasi impossible et il y a un recentrage fort sur l’Europe et particulièrement le Portugal, l’Espagne et l’Italie » poursuit Philippe Blond. Mais c’est surtout la France, malgré les troubles actuels, qui capte la grande majorité des événements. Selon une étude réalisée par Concomitance Consulting en mars 2016 auprès de 300 meeting planners, les entreprises françaises ont organisé 73 % de leurs événements en France et plus de deux-tiers des événements organisés à l’étranger le sont en Europe. Pour minimiser les risques, on joue même dès que possible à domicile. « Ces quatre prochaines années, il va continuer à y avoir énormément de petites réunions qui ne demandent pas de créativité particulière et qui se déroulent à proximité du siège de l’entreprise » souligne Mathieu Bidamant, directeur EMEA American Express Meetings & Events. De nouvelles formes d’événements voient également le jour et tendent à se développer comme les hackatons et les réunions virtuelles, qui offrent un sérieux gain de temps et d’investissement. « On assiste à une

montée en puissance des réunions virtuelles dans le cadre de petits formats de réunions » note Sandrine Dezeque, directrice du service MICE et groupes chez Frequent Flyer Travel Paris. Selon une étude réalisée fin 2014 par American Express Meetings & Events, 63 % des participants reconnaissaient qu’ils participeraient à davantage de réunions et événements virtuels si l’option leur était proposée.

2 - Une nouvelle carte des destinations C’est l’une des bonnes nouvelles rencontrées par le secteur actuellement. Après un trou d’air de plusieurs années lié à la crise, l’incentive repart à la hausse et représente même 21 % des manifestations organisées en 2015 contre 16 % en 2005 selon Coach Omnium. « On assiste depuis l’an dernier à un retour des incentives avec une approche différente au niveau du contenu, plus responsable et solidaire pour répondre aux attentes des générations X et Y, et une nouvelle organisation avec des séances de travail le matin et des activités l’après-midi » explique Mathieu Bidamant. Miami, Las Vegas,

Septembre / Octobre 2016 | Voyages & Stratégie N°190 | 29


STRATÉGIE

3 - Des lieux originaux mais adaptés L’hôtel reste - depuis plus de 25 ans - le premier lieu d’accueil de manifestations professionnelles. Ce type d’infrastructures présente

3

QUESTIONS À...

Yann Barbizet, cofondateur et directeur associé du cabinet Concomitance « LE RETOUR SUR INVESTISSEMENT VA DEVENIR PRIMORDIAL » 

❚ Quels seront les principaux changements dans les cinq années ?

©C.Etien

Rio de Janeiro sont - selon lui - les valeurs sûres de demain alors qu’il constate également l’émergence de nouvelles destinations telles que Los Cabos, Panama City ou encore le Vietnam. « Les entreprises ont besoin de retrouver du lien, de recréer de l’émotion » confirme Philippe Blond, qui cite pour sa part la Colombie, l’Islande, l’Europe du Nord et l’Amérique du Sud comme étant les destinations émergentes. En mai 2016, le spécialiste de l’aérien Pro Sky a dressé la liste des dix destinations d’avenir pour le MICE en s’appuyant sur les réponses d’une soixantaine de professionnels de l’événement. Parmi elles, l’Islande et sa capitale Reykjavik sont de plus en plus prisées pour répondre à la demande de dépaysement. Le Monténégro, sous l’impulsion de sa voisine croate, attire de plus en plus de monde, en particulier à Budva et Tivat. Le nord de la Grèce, plus précisément Thessalonique, trop peu exploité à ce jour pour certains participants de l’étude, figure aussi sur la carte des destinations à suivre. Suscitant l’intérêt depuis plusieurs années déjà, les Émirats Arabes Unis devraient également poursuivre leur ascension sur le segment haut de gamme, à mesure qu’approche l’Expo Universelle de 2020 à Dubaï, remarque Pro Sky. Bakou en Azerbaïdjan, Rio de Janeiro, Cuba, Piran en Slovénie et le Sri Lanka devraient également poursuivre leur ascension. Enfin, Pro Sky a sondé les organisateurs d’événements sur les critères déterminants pour le choix d’une destination : l’accessibilité arrive en premier (66 %), suivie du budget (49 %) et des activités proposées sur place (38 %).

Le MICE a toutes les caractéristiques du voyage d’affaires il y a 20 ans : les entreprises se concentrent sur l’événement mais pas sur l’encadrement, avant et après. L’analyse du retour sur investissement va devenir primordiale. Mais lorsque l’on ne connaît pas la structure de ses coûts, comment calculer un retour sur investissement ? Ce premier niveau n’est pas atteint. Actuellement, beaucoup d’éléments portent sur la satisfaction en tant que telle, mais il faut aller plus loin. Il est indispensable de mettre plus de virtuel et de mobilité pour accompagner l’événement, faire du networking.

Et côté finances ?

Tout ce qui touche à la centralisation des paiements n’est pas réglé. La problématique liée à l’avance des frais n’est pas prise en compte. Les opérateurs se tâtent pour aller sur ce marché. American Express propose une carte MICE aux États-Unis mais pas en Europe. Air Plus hésite à aller sur ce secteur. Pourtant il faut que ça bouge sur les paiements, le reporting et la consolidation. Mais c’est très compliqué car il y a énormément d’acteurs. La sécurité devient également de plus en plus prégnante mais comme les process ne sont pas automatisés, les éléments de tracking n’existent pas.

Quelle sera la place des réunions virtuelles ?

La virtualisation augmente à pas de géant ; l’hybridation aussi pour mettre du virtuel dans des lieux physiques. Les formats de réunions devraient également bouger. Pourquoi ne pas imaginer une offre double, avec de l’hôtellerie et du virtuel ? Dans le domaine de la formation, l’apport spécifique du présentiel devra être prouvé et mesuré pour que le mode d’interaction perdure. Les outils de demain auront intégré les bénéfices des différents modes d’interactions, pour guider et proposer la solution ou les parcours les plus adaptés. l’avantage d’offrir dans un même espace les salles, la restauration et l’hébergement, limitant ainsi les déplacements et facilitant l’organisation. Pour autant, depuis plusieurs années, l’hôtellerie perd du terrain au profit de nouveaux espaces plus innovants et originaux, comme les monuments historiques, les restaurants et traiteurs, les châteaux et demeures de caractère… « Les clients sont de plus en plus

30 | Voyages & Stratégie N°190 | Septembre / Octobre 2016

exigeants sur l’originalité des lieux. Les réunions doivent avoir du sens et comme elles sont moins nombreuses, ils veulent marquer le coup » affirme Sandrine Dezeque. Mais ce n’est pas forcément toujours aussi simple. « Tout le monde veut de la nouveauté. Pour autant les entreprises ont-elles vraiment les moyens et le désirent-elles vraiment ? » s’interroge Philippe Blond. « Pour un groupe de dix personnes,


Making business a pleasure

Vos conventions ne doivent pas forcément être conventionnelles Les voyages d’affaires à Madrid semblent bien plus agréables. Le soleil, l’emplacement idéal des centres de conventions et la cuisine gastronomique ne sont que quelques-uns des avantages dont vous profiterez quand vous y viendrez pour affaires. Après une dure journée de travail, les célèbres musées et les élégantes boutiques de Madrid vous perme‹ront de reprendre des forces avant de découvrir la trépidante vie nocturne de la capitale. Détendez-vous en dégustant des tapas à la terrasse d’un bar ou dansez jusqu’à l’aube. Quel que soit votre choix, Madrid fait l’affaire. info.mcb@esmadrid.com (+34) 91 758 55 28 www.esmadrid.com/mcb


STRATÉGIE

©Chateauform’

Site proposé par Chateauform’

4 - L’omniprésence du digital Les évolutions technologiques sont l’une des tendances fortes des années à venir dans l’univers du MICE. « Il n’y a plus d’événement sans digital. Il doit être au service du brief et offrir des solutions pour accompagner un événement avant, pendant et après » affirme Philippe Blond. On trouve désormais des dizaines d’applications pratiques dédiées, utilisables par les professionnels pour la billetterie et les inscriptions en ligne (Weezevent, Acteva…), la gestion des tâches et du planning de l’événement (Azendoo, Google+ Events…), la planification de projets (Tom’s Planner, Kuandoo, Wunderlist…), le stockage des notes et le partage de documents (Evernote, Google Drive…), la gestion des plans de table (Social Tables) et des réservations de salles (Bird Office) ou encore de tables de restaurants (Business Table) Et ce n’est qu’un début ! « L’idée est de créer une nouvelle expé-

©Fotolia/L.Delhourme

tout est envisageable mais dès qu’il dépasse 50 participants, les possibilités sont extrêmement réduites pour conserver de bonnes conditions de travail » affirme-t-il. C’est sur ce créneau des sites originaux que s’est notamment positionné le groupe Châteauform’ depuis sa création. Mettre à la disposition des entreprises des « maisons » situées à l’écart des bruits de la ville, tenues par un couple d’hôtes et équipées de tout le matériel et de l’espace nécessaires pour l’organisation de réunions et d’activités. Si elles aiment le dépaysement, les entreprises ne semblent cependant pas prêtes à renoncer à leur confort. « Les clients préfèrent un hôtel qu’un lieu insolite comme le camping ou le gîte, autant pour des questions de qualité que de niveau de service » note Fabien Martre, directeur Général d’IDEAL Meetings & Events.

32 | Voyages & Stratégie N°190 | Septembre / Octobre 2016

rience, en utilisant le mobile comme outil interactif » indique Mathieu Bidamant, chez American Express Meetings & Events. À ce titre, le spécialiste a signé un partenariat avec Doubledutch qui permet aux participants à un événement d’avoir accès, sur une application dédiée, à un ensemble d’informations pratiques sur la logistique, l’agenda, les supports de communication, le plan interactif, la liste des participants… « Le but est de leur permettre de rentrer en contact et de faire du networking » poursuit-il. À l’image de ce que propose la nouvelle application Who is Georges ?, Doubledutch permet également aux professionnels de voter ou de laisser un avis en temps réel sur la manifestation, et aux organisateurs d’analyser immédiatement les résultats. Au-delà, l’influence des réseaux sociaux se fait déjà sentir au cœur des événements, et cette tendance va continuer à s’accentuer. Les participants sont nombreux à envoyer spontanément leurs commentaires et la promotion d’un événement va de plus en plus passer par ce nouvel usage. « Désormais, dès que nous organisons un événement, nous utilisons les réseaux sociaux et alimentons notre site web » souligne Sandrine Dezeque. Pour démultiplier la portée d’une manifestation, les technologies comme le Webcast, le live streaming ou la WebTV vont être de plus en plus utilisées pour offrir la possibilité de faire vivre en direct ou en différé l’événement en vidéo, via Internet.


STRATÉGIE

C’est LA priorité numéro un. Après les attentats de Paris, le secteur a été touché de plein fouet par les annulations et les reports d’événements. « Nous avons perdu environ un million d’euros (sur un volume d’affaires annuel de 40 millions d’euros, ndlr). La reprise n’a réellement eu lieu qu’à partir de février » raconte Fabien Martre, chez IDEAL Meetings & Events. Les tragiques événements de Nice en juillet ont encore ajouté à l’inquiétude. Les attentats ont également eu pour conséquence de faire évoluer les formats des manifestations en privilégiant, par exemple, l’organisation de plusieurs petits événements en régions

événement. « On se retrouve dans la même situation que le secteur du voyage d’affaires il y a 15 ans : peu de technologies, beaucoup d’acteurs et une approche pas assez stratégique des sociétés sur ce marché » ajoutet-il. Ce qui laisse un boulevard d’opportunités pour l’avenir.

6 – Des agences multitâches et concentrées Conseil, accompagnement, expertise, réassurance, créativité, respect des budgets… Les agences aiment mettre en avant leur valeur ajoutée et espèrent qu’elle continuera à les rendre incontournables dans l’avenir. « Le support apporté par une agence

« Peu de technologies, beaucoup d’acteurs et une approche pas assez stratégique des sociétés sur ce marché » plutôt qu’un grand à Paris, ou en ne conviant que les personnes indispensables. « On minimise le risque » résume Philippe Blond. Et cette tendance devrait se poursuivre d’autant que les entreprises sont désormais très attentives aux conditions de sécurité et d’annulation d’une opération. « Il y a un réel besoin de sécurité. Nous avons toujours traqué tous nos voyageurs en groupe, et nous allons continuer. Mais pour certaines entreprises, cela pose des difficultés car elles ne savent pas toujours qui organise les réunions. Il est essentiel de mieux structurer et consolider les dépenses, pour savoir avec précision où sont les voyageurs. Aux États-Unis, cela existe depuis dix ans, en Europe depuis cinq ans. Dans ce domaine, la France fait figure de mauvaise élève » détaille Mathieu Bidamant. Pourtant, selon lui, la mise en place d’un « strategic meeting management program » est devenue « le nerf de la guerre » pour avoir une traçabilité des déplacements, mais aussi une véritable lisibilité des dépenses et du retour sur investissement d’un

est indispensable. Certains clients pensent pouvoir réserver leur événement en direct et en ligne mais la technologie sans l’humain n’est rien » affirme Mathieu Bidamant. Mais pour continuer à exister demain, les agences devront également être avant-gardistes, proposer des événements à fort contenu visuel et sonore, et être au fait des nouveautés. « L’intelligence artificielle avance à grands pas et va entrer pleinement dans les réunions professionnelles. Les agences devront

34 | Voyages & Stratégie N°190 | Septembre / Octobre 2016

continuer à réfléchir à des devis très créatifs, sinon elles seront refoulées lors des appels d’offres » prédit Mark Watkins. Au fil des années et des changements de mentalités et d’habitudes de voyages, de nouveaux acteurs pourraient également vouloir leur part du gâteau. À l’image d’Airbnb qui commence à taquiner le secteur et pourquoi pas de Booking. Tous deux sont déjà très actifs sur le voyage d’affaires. Le MICE attise les convoitises et a déjà été le témoin ces dernières années d’une nouvelle concurrence qui tente sa chance sur ce créneau. De nouvelles plateformes émergent comme My Lodge Event qui permet, en seulement quelques clics, d’organiser soi-même son événement de A à Z. De nouveaux métiers voient aussi le jour, comme « meeting planner » et « venue finder ». Pour faire face à la multitude d’acteurs et à une concurrence accrue, le secteur devra également poursuivre sa consolidation entamée il y a quelques années. « Le rapprochement entre les agences événementielles va continuer. On le voit dans d’autres pays. La consolidation est en marche » affirme Mathieu Bidamant. Après Carlson Wagonlit Travel et Ormès, Arep et Exigences, les groupes Hopscotch, Comexposium et Sopexa viennent de s’unir pour promouvoir l’art de vivre à la française dans toutes ses composantes. Qui seront les suivants ?

©Fotolia

5 - La sécurité avant tout


VOS ÉVÈNEMENTS EXCLUSIFS AU POLO DE PARIS

En plein cœur du Bois de Boulogne, dans le site prestigieux et unique du Polo de Paris, nous concevons et organisons des évènements professionnels exclusifs dans l’univers du polo Soirées évènementielles n Team building – initiation au polo n Match de polo avec une équipe à vos couleurs n Opération de Relations Publiques lors des tournois et des grandes finales n

Contact : +33 1 49 64 47 10 – contact@polopartners.fr www.polo-partners.com


PORTUGAL

CAP SUR LA « TRANQUILIDADE » Son riche passé lui a légué un patrimoine remarquable ; les dernières décennies ont débridé sa créativité, et son art de vivre empreint de « tranquilidade » - tranquillité - se double d’une hospitalité courtoise et généreuse. Terre atlantique aux lumières méditerranéennes, le pays de Vasco de Gama est aujourd’hui tout entier tourné vers l’avenir. Viva Portugal ! Par Pascale

Mougenot


©DR


REPÉRAGE PAYS… PORTUGAL

©DR

Porto et la vallée du Douro, fascinant duo Unesco La ville qui a donné son nom au Portugal a conservé un caractère populaire qui participe à sa magie. Métropole pleine de vie, son histoire se confond avec celle du fleuve la reliant aux vignobles qui ont fait sa renommée et sa prospérité. L’âme d’une cité millénaire Les Romains l’ont baptisée Portus, le port. La ville s’est d’abord développée sur une colline de granit à l’embouchure du Douro et les ruelles escarpées de son centre historique dégringolent vers le fleuve et Baixa, la ville basse. Linge aux balcons, vitrines rétro et bars vintage… l’atmosphère des vieux quartiers est populaire. Ils ont été classés par l’Unesco en 1996, et Porto a profité de son statut de Capitale européenne de la culture en 2001 pour mettre en œuvre un vaste programme de rénovation. Il reste

encore pas mal de façades décrépites qui cohabitent sans façon avec de magnifiques édifices baroques et confèrent à l’ensemble une séduction teintée de saudade.

Se fondre dans le décor, tout en douceur À Porto, il faut marcher dans les pas des Portuans, si chaleureux ! Pousser les portes d’églises croulant sous les talhas douradas, sculptures sur bois doré à la feuille d’un baroque échevelé, découvrir le décor féerique de la librairie Lello, entrer dans une an-

38 | Voyages & Stratégie N°190 | Septembre / Octobre 2016

cienne maison de café pour déguster des sardines accompagnées de vinho verde (vin), dénicher les meilleures charcuteries autour du marché couvert et se régaler de tapas de jambons et de fromages ; faire aussi un tour dans la salle des pas perdus de la gare couverte d’azulejos et prendre un verre sur une terrasse du Cais da Ribeira ou au Café Majestic, une institution ! Pour un déjeuner chic, réserver chez DOP, l’une des tables de Rui Paula (chef de file de la nouvelle cuisine portugaise) installé dans un palais du cœur historique. Pour un


REPÉRAGE PAYS… PORTUGAL Le Haut-Douro, terroir enchanté

©DR

Le design en pointe Pittoresque et secrète, Porto est aussi une ville « bien de son temps ». La preuve rue Miguel Bombero, que se partagent boutiques de design et galeries d’art aux vernissages festifs. À l’ouest du centre, la fondation d’art contemporain Serralves conçue par Alvaro Siza (enfant du pays) est implantée dans un grand parc. Sa visite vaut autant pour le bâtiment sobre et lumineux, que pour les collections, pointues. Les amateurs d’Art Déco pourront lui préférer la Casa de Serralves de style « paquebot », nichée dans le même parc. Sur l’avenue Boa Vista, la Casa de Musica dessinée par Rem Koolhaas est une prouesse d’ingénierie avec ses façades asymétriques de verre et d’acier qui défient les lois de la gravité.

Vila Nova de Gaia, caves mythiques C’est à Vila Nova de Gaia, sur la rive gauche du fleuve Douro, que se trouvent les grandes maisons de Porto, abritées dans des entrepôts aux toits de tuiles. Toutes possèdent une ou plusieurs quintas dans la vallée du Douro, là où les vins sont culti-

©DR

dîner de gala, privatiser l’extraordinaire salon mauresque du Palacio da Bolsa, inspiré par l’Alhambra de Grenade. Le groupe peut même y être accueilli par une « tuna », ces bandes d’étudiants en capes noires qui interprètent des chants traditionnels avec un enthousiasme contagieux.

vés quelques mois avant de rejoindre les chais de vieillissement. Le transport s’effectuait autrefois en barques à fond plat, les fameux rabelos qui font aujourd’hui de la figuration sur les photos et se privatisent pour de mini-croisières. En mode incentive, c’est un transfert très apprécié. Cap sur la cave Graham’s rénovée en 2013, dans un esprit design. Histoire du vin, secrets de fabrication et découverte de vieux millésimes traités comme des œuvres d’art… la visite (passionnante) s’achève au restaurant ou dans une salle de dégustation au délicieux décor victorien pour les petits groupes VIP. Ruby ou Towny, millésimé ou vintage, à chacun selon son goût… et ses moyens ! Graham’s est un fournisseur apprécié du Palais de Buckingham et, pour les 90 ans de la reine Elisabeth II, il a commercialisé 500 bouteilles de 90 ans d’âge à 1 200 € le flacon. Le stock s’est vendu en deux mois. On ne regardera plus jamais le porto de tante Amélie du même œil ! Alternative : l’espace Porto Cruz, qui revisite l’univers de la publicité mythique (« le pays où le noir est couleur »), et sa terrasse lounge offrant une vue fabuleuse sur le fleuve et la ville.

À une centaine de kilomètres en amont de Porto, l’étroite vallée schisteuse du Haut-Douro est façonnée par l’homme depuis plus de 2 000 ans. Villages accrochés à la roche et vignes en terrasses dont les murs de soutènement épousent les courbes d’un relief vertigineux… Majestueux paysage classé à l’Unesco. On peut y aller en train, pour un parcours bucolique suivi d’un déjeuner dans une quinta historique que l’on rejoindra en carriole, chapeau de paille sur la tête. La visite des chais permet de comprendre l’alchimie du Porto, vin « muté » qui a fait la richesse de cette région isolée, mais aussi de rencontrer une nouvelle génération de vignerons qui produisent de très bons vins classiques. En période de vendanges, participer à la cueillette et au foulage aux pieds du raisin est un temps fort. Et pour gommer les distances, pourquoi pas un retour en hélicoptère ?

Matosinhos, nouvelle vague Jouxtant Porto, Matosinhos a été le plus grand port sardinier du Portugal et abritait autrefois une centaine de conserveries. Une voie cyclable relie Matosinhos au centre de Porto via le quartier chic de Foz do Douro où le fleuve rencontre l’Atlantique, sorte de Riviera parfaite pour une balade vivifiante. Les noctambules ne manqueront pas la discothèque Estado Novo aménagée par l’architecte Alvazo Siza au cœur d’une ancienne fonderie. C’est une adresse mythique !

Votre contact au Portugal

Ana Luisa Paes anapaes@listag.pt

TOURISME D’AFFAIRES SÉMINAIRES - GROUPES INDIVIDUELS

Tel: 00 351 212 480 282 Mobile: 00 351 917 228 762

www.listag.pt


REPÉRAGE PAYS… PORTUGAL

Lisbonne, lumineuse fille de l’Atlantique Sept collines, mille ruelles à explorer le nez au vent et une simplicité souriante instituée en style de vie sous une lumière vibrante… Plus que jamais ouverte sur la mer, bohème et créative, Lisbonne bruisse d’une nouvelle effervescence.

©DR

Chiado et la Baixa avant d’escalader la colline de l’Alfama jusqu’au belvédère de Graca ; un trajet de rêve ! Brinquebalant mais se faufilant partout, il est très fréquenté, tant pas les habitants que par les touristes, et y glisser un groupe n’a rien d’évident ! En revanche, il est possible de privatiser un tram vintage, d’en personnaliser le parcours, de prévoir une animation musicale à bord, d’embarquer des guides en costumes… Classique mais tellement typique ! Récemment, les tuk-tuk ont envahi les rues de Lisbonne. On préfère la version 100 % électrique d’Eco Tuk Tours pour un transfert (6 p. par véhicule) ou un tour des belvédères de la ville et de ses spécialités gourmandes. On peut même suivre l’Electrico 28 !

Place du Commerce, Lisbonne en majesté Bordée de galeries à arcades et d’édifices classiques jaune moutarde, la Praça do Comercio est l’une des plus belles d’Europe. L’ancien Palais Royal s’y est dressé pendant deux siècles et les Lisboètes continuent de l’appeler Terreiro do Paço, la terrasse du palais. Comme toute la ville basse, elle a été détruite par le tremblement de terre de 1755 et reconstruite sous l’impulsion du marquis de Pombal. Côté sud, un quai ouvre grand sur le Tage, cette mer de Paille sur laquelle les rayons du soleil créent des reflets dorés. Vers l’ouest, le pont suspendu du 25 avril confère au panorama un petit air de San Francisco et, sur la rive opposée, la silhouette

emblématique du Cristo Rei rappelant celui de Rio nous tend les bras. Voilà le lieu idéal pour prendre ses marques à Lisbonne ! Pour un événement, le Patio da Galé inauguré en 2011 (en lieu et place du Ministère de la marine) est un espace couru où se déroulent notamment la Lisbon Fashion Week et le Festival du Poisson, temps fort gastronomique. À découvrir aussi, le Martinho da Arcada, vieux café où Fernando Pessoa avait ses habitudes.

À l’assaut des collines en tram ou en tuk-tuk Tout le monde connaît le tramway Electrico 28 qui, depuis le quartier de Campo de Ourique, plonge vers le

40 | Voyages & Stratégie N°190 | Septembre / Octobre 2016

Entrer dans les ordres pour un soir… et finir dans un bar ! C’est l’un des plus grands couvents qu’ait abrité la ville, construit au XVIe siècle. Un temps utilisé par l’industrie alimentaire, le Convento do Beato a été restauré et doté d’une coupole de métal et de verre permettant l’accueil de 1 100 p. pour un dîner. Ce célèbre espace événemen-


©Turismo de Lisboa

REPÉRAGE PAYS… PORTUGAL

tiel est très utilisé pour des mariages : les familles adorent le romantisme du lieu avec sa chapelle, son cloître, son réfectoire et ses patios. Il n’est pas loin du Cais de Pedra où trône Lux Fragil, LA boîte de nuit de Lisbonne installée dans un ancien entrepôt (superbe décor et excellente programmation musicale). Un groupe jeune adorera débuter la soirée dans un couvent avant d’aller s’encanailler dans ce haut lieu de la nuit lisboète dont l’un des propriétaires n’est autre que l’acteur John Malkovich ! Très « tendance » également, les ruines gothiques du Covento do Carmo, au cœur de Baixa (ville basse), détruit par le tremblement de terre et jamais entièrement reconstruit, où il est possible de dresser une tente pour un cocktail. Dans ce cas, la « tournée » des bars se fera du côté du Barrio Alto, quartier animé où a débuté la movida lisboète.

jos, jardin d’hiver, cave à vins, restaurants… L’ensemble est né au début des années 1980 de l’imagination de Vitor Seijo, passionné par sa ville. Trente-cinq ans ont passé, Seijo est décédé et le lieu a été repris par son petit-fils. Ce pourrait être kitsch à l’excès, c’est tout simplement charmant. En privatisant l’ensemble, la capacité est de 1 000 personnes ; mais des petits groupes peuvent aussi se contenter de réserver seulement l’une des parties.

Belem, sous le signe de la découverte À l’entrée du port de Lisbonne, Belem incarne la mémoire de l’âge d’or des grandes découvertes. C’est là que Vasco de Gama embarqua pour les Indes, là que Magellan entreprit son tour du monde et que le roi Manuel 1er fit construire le monastère des Hiéronymites afin que les prières des moines apportent un réconfort spirituel aux navigateurs. Comme la tour de Belem, qui veille sur l’embouchure du Tage, c’est un chef-d’œuvre d’architecture manuéline, interprétation typiquement portugaise avec ses motifs marins et son gothique flamboyant. Le cloître du monastère ne se privatise que de façon exceptionnelle. Plus accessible, le musée Berardo est installé dans le bâtiment tout en sobriété du centre culturel de Belem, symbole du renouveau du quartier. Ses jardins parsemés de statues sont parfaits pour un cocktail, avec pour toile de fond

la silhouette du monastère. Pour sa part, le musée des carrosses a déménagé l’an dernier dans un bâtiment contemporain aux lignes épurées ; mais une partie de la collection est toujours exposée dans le manège royal, où il est possible d’organiser des événements. Enfin, directement au bord du fleuve (à côté du Monument des Découvertes), un ancien château d’eau de style moderniste accueille désormais une résidence d’artistes et un restaurant lumineux qui se prolonge en terrasse. C’est un nouvel espace « trendy », à la délicieuse cuisine traditionnelle revisitée.

Vivre la vie de château Dans les environs immédiats de Lisbonne, deux parcs naturels dotés de palais historiques invitent aux escapades. Côté sud, perché sur un contrefort de la montagne d’Arrabida, la forteresse médiévale de Palmela abrite un couvent qui a été transformé en posada. Vues panoramiques et ruines romantiques, c’est un lieu exceptionnel pour une soirée VIP. Côté nord, le palais national de Pena (à Sintra), au cœur du massif montagneux du même nom (classé paysage culturel par l’Unesco) permet d’inventer un gala glamour en technicolor dans un château au style aussi éclectique qu’exubérant, avec ses couleurs vives. Le transfert en calèche depuis le centre de Sintra est vivement recommandé pour parfaire le décor !

Dans le quartier encore très authentique de Ajuda, le Pateo Alfacinha recrée un coin du Lisbonne du début du XXe siècle : maisons basses, kiosque à musique, taverne typique dont le décor joue sur les passions nationales (le football et la fado !), chapelle, échoppe de barbier, boulangerie avec four à bois, étages nobles dont les murs sont couverts d’azule42 | Voyages & Stratégie N°190 | Septembre / Octobre 2016

©Turismo de Lisboa/A.Cabral

Un délicieux voyage dans le passé


REPÉRAGE PAYS… PORTUGAL

Clubs en mains L’Algarve est un grand jardin planté de lauriers roses, d’oliviers, d’orangers, d’amandiers, de figuiers… et de lotissements construits au petit bonheur la chance, sans réel plan d’urbanisme ! Certains d’entre eux accueillent des resorts de bon standing adossés à des marinas et/ou des golfs. Lieu, temps et action (comme dans le théâtre classique !) … la règle des trois unités s’applique aux réunions organisées dans ces hôtels à l’hospitalité généreuse, avec leurs belles capacités, leurs espaces de réunion high-tech et leurs équipes très « pro » pour organiser des activités ludiques. En vedette, les golfs, dessinés par de grandes signatures et adaptés à tous les niveaux, mais encore les activités nautiques. Les resorts d’Algarve sont notamment prisés pour les lancements de voitures ou… de pneus. À l’issue de présentations studieuses, les participants partent en rallye sur les routes de l’arrière-pays ou foncent vers le circuit automobile de la région, dont la piste peut être réservée pour un usage privé.

Albufeira, l’Ibiza local

faits à sa beauté. On l’oublie souvent, mais les touristes ont bon goût et ce n’est pas par hasard s’ils se sont entichés de ce village blanc construit en amphithéâtre sur la mer, aux jolies ruelles tortueuses bordées de maisons d’un blanc éclatant et ornées de détails datant de l’occupation maure. Un groupe jeune voudra venir passer une soirée dans cette Mecque des noctambules ! Dans un tout autre genre, le musée d’Art Sacré est une merveille.

Autrefois un petit port de pêche, Albufeira s’est imposée comme la capitale du tourisme portugais. Pour le meilleur et pour le pire ! Commençons par le pire : le développement immobilier marqué années 1960 autour de la vieille ville, et les « rues de la soif » tonitruantes du centre qui attirent la jeunesse du monde. Mais, comme Ibiza ou Saint-Tropez, le charme d’Albufeira a résisté à tous les affronts

44 | Voyages & Stratégie N°190 | Septembre / Octobre 2016

L’arrière-pays, l’autre Algarve

©DR

Un ensoleillement quasi permanent, des plages de sable blanc et des falaises dorées, des resorts et des golfs en pagaille mais aussi des villes au cachet oriental et des villages blancs… la région la plus méridionale du Portugal est un terrain de jeu grandeur nature.

©Fotolia/S.Klein

L’Algarve, un petit air de Méditerranée

Le marché de Loulé est abrité dans un édifice à l’architecture mauresque où les producteurs locaux vendent amandes, miel, charcuteries et fromages. C’est l’épicentre de ce vieux bourg traditionnel perdu au milieu des vergers, à mille lieues du tohubohu de la côte. Pause tapas en fin de matinée ou privatisation pour une soirée, à chacun sa façon d’exploiter ce filon « authentique ». On peut pous-


• A Lisbonne, le Tivoli Lisboa offre :

un espace exclusif pour vos évènements

le Palacete, un bâtiment du XIXe siècle, entièrement rénové et plein de charme, avec un accès direct à la piscine de l’hôtel et au jardin semi-tropical. Au dernier étage de l’hôtel, le Sky Bar, avec une vue unique sur la ville, est le lieu idéal pour des événements !

PLUS QUE DE BONNES AFFAIRES, UNE EXPERIENCE REUSSIE ! • En Algarve, le Centre des congrès du Tivoli Marina Vilamoura pouvant accueillir jusqu’à 1200 personnes est doté d’un équipement audiovisuel de dernier cri, avec une superficie totale de 3400 m2, il fait partie intégrante de l’un des ports de plaisance les plus cosmopolites d’Europe : Vilamoura. De plus, le Tivoli Victoria, situé à côté des meilleurs terrains de golf de Vilamoura, propose plusieurs options pour des événements pouvant accueillir jusqu’à 950 personnes.

A Tivoli Hotels & Resorts , les acteurs du MICE trouvent un partenaire sur qui ils peuvent toujours compter. Avec un portefeuille de 12 hôtels au Portugal, dans les meilleurs endroits de Lisbonne et l’Algarve, le Tivoli met à disposition une personne dédiée pour l’organisation de votre évènement.

Pour plus d’informations : E| sales@tivolihotels.com - T| +351 213 932 689


REPÉRAGE PAYS… PORTUGAL

3

QUESTIONS À…

Joao Marinho Falcao, directeur général

de Vinitur

©DR

« APPORTER UNE DIMENSION EXPÉRIENTIELLE»

©DR

❚ Votre agence s’appelle Vinitur. Êtes-vous spécialisé dans les circuits viticoles ?

©Fotolia

ser jusqu’à Alte, à une trentaine de kilomètres au nord, pourquoi pas en jeep pour ajouter un parfum d’aventures. Avec ses ruelles escarpées et ses façades blanches aux fenêtres bordées de couleurs vives, ce village de montagne est considéré comme le plus typique d’Algarve. Y prévoir une soirée campagnarde pour savourer l’hospitalité d’un monde rural, où tout finit en danses et en musique. Alternative chic : la bourgade perchée d’Estoi (dans l’arrière-pays de Faro) possède un merveilleux château XVIIIe cerné de vignobles, qui a été transformé en posada. L’aile contemporaine est signée de l’architecte portugais Gonçalo Byrne et les anciennes écuries accueillent des événements.

Ria Formosa, des îles idylliques

Tournée vers l’Espagne, Tavira est l’une des plus belles villes de la côte avec ses drôles de toits à quatre pans. Un pont romain, un château, des églises à profusion et des salines, c’est un trésor. Visite recommandée le matin, quand les habitants vaquent à leurs occupations, avec un guide érudit qui retracera les riches heures de cette cité

Pas seulement ! Il y a 18 ans, j’ai souhaité créer une agence réceptive qui, à travers le vin et les traditions gourmandes, permette de découvrir une facette alors encore peu connue du Portugal. Et si nous revendiquons une spécialisation dans l’art de vivre, nous recevons tous les incentives ! Nous essayons seulement de toujours intégrer un volet gastronomique, chaque repas étant traité comme un événement. Nous remportons des appels d’offres grâce à ce parti pris qui apporte une dimension expérientielle. C’est à mon sens l’avenir du tourisme.

❚ Comment s’exprime cette dimension ?

Peu de temps après notre création, nous avons organisé le congrès de l’association Slow Food, dont Vinitur est membre. Les participants ont été reçus par les propriétaires d’une dizaine de domaines viticoles historiques de la vallée du Douro, ce fut un grand succès. Cet exemple me paraît emblématique de notre savoir-faire. Nous ouvrons notre carnet d’adresses pour favoriser les rencontres avec des producteurs, des fermiers, des villageois ou des chefs… Comme la France, le Portugal est riche d’un art de vivre qui fait partie intégrante de sa culture. Chez Vinitur, nous avons à cœur de le partager avec nos clients.

❚ Vinitur est basé à Porto. Travaillez-vous sur l’ensemble du territoire ?

Bien sûr ! Même si nous sommes toujours heureux de faire découvrir le nord qui reste méconnu, nous organisons des voyages partout au Portugal. Nous aimons offrir une approche créative, et particulièrement mettre en valeur des coins secrets. Mais nous nous adaptons à toutes les demandes, même les plus classiques. Nous travaillons aussi en Espagne et, d’une façon générale, dans toutes les régions d’Europe ayant une culture viticole. Vinitur est d’ailleurs l’agence portugaise du réseau des Great Wines Capitals. Notre équipe est francophone et le marché français représente une part importante de notre activité. qui fut occupée par les Romains, les Maures et les Chevaliers de l’ordre de Santiago, avant de s’assoupir gentiment. Puis, cap sur Olhao, un port de pêche animé. C’est de là que partent les croisières vers le parc naturel de la Ria Formosa et ses îles, qui forment une barrière contre l’océan. Lagon paradisiaque et plages de sable blanc, oiseaux migrateurs et cabanes de pêcheurs… place à la robinsonnade.

46 | Voyages & Stratégie N°190 | Septembre / Octobre 2016

Les activités de team-buildings y sont nombreuses, entre navigation à la voile, déjeuner/barbecue, baignade et joutes sportives. Prolonger l’enchantement par une balade dans le quartier des pêcheurs d’Olhao, qui se donne des airs de médina avec ses ruelles labyrinthiques et ses maisons blanchies à la chaux ; avant de prendre l’apéritif à la terrasse d’un bar de l’ancien marché aux poissons.


Claudia Andrade Directrice Générale en Algarve claudia.andrade@m4events.pt

Catica Mercier Directrice du bureau de Lisbonne  catica@m4events.pt

Alia Boukhris Bureau de représentation en France: alia@echapevoo.com

Nous sommes inspirés par vos rêves

Algarve - Leading Plage Destination Europe 2016

DMC

www.m4eventsandgolf.com


REPÉRAGE PAYS… PORTUGAL

NOTRE SELECTION D’HÔTELS

©DR

❚ inTerconTinenTal porTo palacio das cardosas L’ancien palais d’une riche famille locale a accueilli une banque avant d’être aménagé en hôtel de luxe en 2009. Sur la Praça da Liberdade, c’est une belle adresse de Porto : volumes majestueux, décor classique avec un zest de modernité et prestations millimétrées. 105 chambres et suites (la catégorie duplex va faire l’objet de rénovations), bar cosy, vaste salle pour le petit-déjeuner qui constitue aussi le plus grand espace de réunion, petit spa et restaurant trendy.

❚ crowne plaza porTo

Sur l’avenue Boavista, dans le quartier des affaires, ce gros porteur (232 chambres et suites) arbore l’enseigne Crowne Plaza depuis 2014. Atmosphère lumineuse, chambres élégantes et spacieuses d’un excellent confort et palette de salles de réunion bénéficiant de la lumière naturelle ; la plus grande, qui ouvre sur les jardins, a une capacité de 400 personnes. Une valeur sûre pour un groupe important avec programme studieux.

www.intercontinental.com/porto

www.ihg.com/crowneplaza

Vallée du Douro ©DR

❚ Six Senses Douro

❚ The YeaTman HoTel

La Vila Nove de Gaia, cet hôtel à flanc de colline offre une vue imprenable sur la vieille ville de Porto. Propriété du groupe Taylor’s, il est affilié à Relais & Châteaux. Un détail qui signe l’esprit du lieu : chacune des 82 chambres est parrainée par un producteur de vin ! Le décor est classique, relevé d’une touche british. Restaurant étoilé, cave d’exception, piscine, bar, spa Caudalie et salles de réunion. Et partout ou presque, des vues sublimes.

Le groupe Six Senses a choisi la vallée du Douro pour implanter sa première adresse européenne, inaugurée en juillet 2015. Aménagé dans une élégante demeure du XIXe siècle et agrémenté de villas contemporaines, l’hôtel abrite 57 chambres et suites épurées mettant en valeur des éléments de décor inspirés par la culture régionale et des espaces communs au style rustique chic. Table revisitant les produits du terroir, « wine library », piscine dans les jardins et superbe spa.

©DR

Porto

une acoustique high-tech. À noter que Tivoli vient d’être racheté par Minor Group Hotels ; des travaux sont prévus pour diminuer le nombre de chambres au profit de suites. www.tivolihotels.com

❚ pousada de Lisboa

Sur la Praça do Comerçio, c’est la première pousada de Lisbonne, inaugurée en 2015 dans les locaux d’un ancien ministère. L’édifice classé offre de magnifiques volumes et le décor privilégie les matières nobles. Petitdéjeuner servi dans le patio central, bars, restaurant, fastueux ballroom, petite piscine intérieure, spa et 90 chambres et suites impeccables. Pour le frisson, la suite Dom Pérignon (la plus luxueuse) a été aménagée dans l’ancien bureau de Salazar… www.pousadas.pt/fr/hotel/pousada-lisboa

❚ porTo Bay Liberdade

Dans une petite rue à quelques pas de l’Avenida da Liberdade, cet hôtel ouvert au printemps 2015 occupe trois immeubles du début du XXe siècle

www.sixsenses.com

Lisbonne

www.the-yeatman-hotel.com

©DR

Sur l’Avenida da Liberdade, ce fut l’un des premiers grands hôtels de Lisbonne, inauguré en 1933. 306 chambres et suites spacieuses et douillettes, restaurant et bar-lounge sur le toit, brasserie Flo, piscine dans les jardins et spa. En retrait, on découvre un centre de conférences dont la façade historique a été conservée mais les intérieurs rénovés pour offrir

48 | Voyages & Stratégie N°190 | Septembre / Octobre 2016

©DR

❚ Tivoli Lisboa

surélevés par deux étages de verre et d’acier. Ambiance voyageuse dans le lobby, hommage aux quartiers de Lisbonne dans les couloirs desservant 98 chambres et suites spacieuses au


REPÉRAGE PAYS… PORTUGAL confort high-tech et au design moderne. Petit spa, piscine intérieure et bar/restaurant prolongé en terrasse, dirigé par le Chef étoilé Benoît Sinthon. Voilà une nouvelle escale pleine de charme. www.portobay.com

Algarve

❚ TIVOLI MARINA VILAMOURA

Cet hôtel presque trentenaire a été le premier à s’installer sur la marina de Vilamoura et bénéficie d’une situation privilégiée, entre le port de plaisance et la plage. Sur neuf étages, ses 383 chambres (dont 21 suites) affichent un style contemporain. Barterrasse surplombant la marina, piscines, spa, restaurant sur la plage… ce gros porteur est une valeur sûre. L’été, Puro Beach est un espace festif ; le reste de l’année, sa tente se loue pour des événements (1 000 p.). L’immense centre de congrès va être réaménagé et agrandi en 2017.

❚ SALGADOS PALACE

Entre golf et plage, ce gros porteur (228 chambres dont 13 suites) de la chaîne Nau offre un cadre de séjour contemporain et douillet. De grandes photos noir et blanc sur les murs et des teintes actuelles lui donnent une touche trendy. Plusieurs restaurants et bars, trois piscines, spa. Il est adossé à l’Algarve Congress Center, qui réunit un auditorium high-tech (1 650 p.), la plus grande ballroom de la région et 23 salles de réunion.

CARNET PRATIQUE

S’informer

Office de tourisme à Paris :

www.visitportugal.com Porto : http://visitportoandnorth. travel/Porto-Convention Lisbonne : www.visitlisboa.com/ convention-bureau Algarve : www.algarvepromotion.pt/fr

Y aller

www.nauhotels.com

❚ SALGADOS DUNAS SUITES

De nombreuses compagnies régulières ou low cost (Tap Portugal, Air France, Transavia…) proposent des vols directs quotidiens vers Lisbonne et Porto : un véritable pont aérien ! Aigle Azur est la seule compagnie à desservir toute l’année Faro, à raison de deux vols hebdomadaires.

Légèrement en retrait d’une longue plage dunaire, cet hôtel contemporain domine une vaste palmeraie paysagée ; 155 chambres et suites très spa-

À savoir

www.tivolihotels.com

Donnant sur un golf, cet hôtel contemporain de 280 chambres et appartements prolongés de balcons offre un cadre de séjour sophistiqué, avec matières nobles, couleurs sobres et confort sans faille. Deux piscines dont une avec « cabanas », deux restaurants dont un gastronomique, un centre de conférences et un spa qui, comme l’ensemble de l’établissement, arborera l’enseigne Anantara à partir du printemps 2017. www.tivolihotels.com

©DR

❚ TIVOLI VICTORIA

cieuses au confort impeccable prolongées de balcons, neuf piscines (!), bars, restaurant avec terrasse panoramique, snack-bar sur la plage, spa et golf à quelques minutes de marche. Voilà une adresse chic à deux pas du Salgados Palace (idéal pour scinder un grand groupe). www.nauhotels.com ■

• FORMALITÉS : passeport ou carte d’identité • DÉCALAGE HORAIRE : 1 h en plus toute l’année. • LANGUE : le portugais. De nombreux Portugais parlent le français. • MONNAIE : l’euro

Notre sélection DMC • Vinitur • M4 Events & Golf (Echapevoo)

• Lis & Tag • tft Portugal

• TA DMC Portugal • Motivatours • Liberty Incentives & Congresses

Liste non exhaustive. Retrouvez l’ensemble des réceptifs et coordonnées en ligne sur http://guides.voyages-strategie.com


ZAPPING… PRAGUE

Prague,

la mémoire vive

Riche d’un patrimoine plus que millénaire épargné par les soubresauts de l’histoire, l’ancienne capitale du royaume de Bohême est un musée à ciel ouvert classé par l’Unesco. Mais pas seulement ! Elle se révèle également créative, festive et gastronome. Par Pascale Mougenot

B

ientôt vingt-sept ans que la Révolution de Velours précipita la chute du régime communiste tchécoslovaque. Dans la foulée, le dramaturge Vaclav Havel fut élu président, incarnant avec élégance le visage de la nouvelle démocratie. Les touristes ne tardent pas alors à débarquer à Prague, curieux de redécouvrir la « capitale magique » célébrée par le surréaliste André Breton. Ayant échappé aux bombardements pendant la Seconde Guerre mondiale, le fabuleux patrimoine de l’ancienne capitale de la Bohême est intact, même s’il a été négligé pendant les quatre décennies de communisme : façades grises et boutiques vieillottes, la ville était figée alors dans un autre espacetemps. L’Unesco inscrit l’ensemble du centre historique à son patrimoine mondial dès 1992, garantissant ainsi sa préservation au moment où l’économie libérale imposait ses dogmes aux anciens pays du Bloc de l’Est.

Énergies créatives

© OT Prague-M.Fic

Monuments, palais et vieilles demeures ont été restaurés un à un et les enseignes commerciales priées

de jouer la discrétion sur cette scène de théâtre grandeur nature qui juxtapose les styles, «  lustrant de façon admirable le processus de croissance urbaine continue depuis le Moyen Âge jusqu’à nos jours » : c’est l’Unesco qui le dit. Mais Prague ne se contente plus d’être un musée à ciel ouvert. Alors que ses hauts lieux débordent littéralement de groupes de touristes parfois envahissants, d’une autre manière de vivre la ville se dessine. Car les Tchèques ont évolué : si les plus âgés ont encore la mémoire des années de plomb, les jeunes sont nés avec la démocratie et la mondialisation.

Nouvelle vague touristique Aujourd’hui, l’anglais est pratiqué avec aisance par une génération qui aime manger italien, japonais ou mexicain. Tchèque aussi, bien sûr, mais en mode revisité par la « bistronomie » ! Les boutique hôtels fleurissent, les friches industrielles sont colonisées par les artistes, la création est effervescente. Et, peut-être parce qu’elle a longtemps été l’épicentre d’un empire cosmopolite par nature, Prague

semble résister aux tentations nationalistes qui agitent les autres capitales de l’Europe centrale. La ville n’a jamais été aussi bien connectée, proposant des liaisons directes avec la plupart des grandes métropoles du monde. Les organisateurs de conférences internationales la considèrent désormais comme une destination alternative à Berlin ou Vienne, et les groupes corporate s’ajoutent à un marché individuel florissant. Conséquence : Prague fait le plein toute l’année. La preuve au vieux cimetière juif où les files d’attente s’allongent indéfiniment pour faire le tour des pierres tombales ; la force évocatrice du lieu en est forcément altérée. Même impression sur le pont Charles, dont on a du mal à imaginer qu’il n’a pas toujours été réservé aux piétons… tant ils suffisent à occuper la chaussée ! Sans faire l’impasse sur les classiques, le voyage à Prague est donc à réinventer en empruntant des chemins de traverse et en puisant dans les forces créatives, en particulier dans les quartiers moins centraux. Ceux-là même où vivent les Praguois…

Septembre / Octobre 2016 | Voyages & Stratégie N°190 | 51


ZAPPING… PRAGUE

Des hôtels de caractère qui ne manquent pas de style ❚ boscolo hoTel

❚ boho hoTel

Membre d’Autograph Collection, l’hôtel s’abrite dans un palais néoclassique. Décor fastueux et prestations raffinées sont au rendez-vous.

Hébergement et équipements

La Maison municipale est à deux pas mais la rue est résidentielle, à l’écart de l’agitation. L’hôtel BoHo, inauguré fin 2015, s’inscrit tout en sobriété dans cet environnement privilégié. Volumes généreux, cadre contemporain rehaussé de touches Art Déco et atmosphère feutrée, c’est une escale stylée. Il abrite 57 chambres et suites au confort douillet, un restaurant avec terrasse, une bibliothèque, un bar, un espace bien-être avec piscine et pratique un accueil amical. Carte blanche a été donnée à un photographe pour personnaliser le décor. Ses clichés pris du point de vue d’une matriochka composent une collection décalée exposée sur les murs et réunies dans un livre que les hôtes peuvent emporter. www.hotelbohoprague.com

L’avis de V&S

Est-ce dû à son nom ? BoHo a des petits airs new-yorkais. C’est un ancrage sophistiqué à l’élégance non ostentatoire. Notre coup de cœur !

Construit à la fin du XIXe siècle pour accueillir une banque d’État, le majestueux bâtiment a été transformé en bureau de poste pendant l’époque communiste puis laissé à l’abandon. Restructuré par le groupe Boscolo, il a retrouvé son faste. Marbres, stucs et colonnes d’albâtre, le vaste hall plonge le voyageur dans une atmosphère Belle Époque tandis que le bar et le restaurant jouent une partition contemporaine. Ce contraste se retrouve dans les étages, le palais ayant été flanqué d’une annexe moderne. Spacieuses, les 152 chambres et suites offrent un décor classique contemporain. Un bar à cigares a été aménagé dans l’ancienne salle des coffres et le spa est remarquable. Espaces de réunion (jusqu’à 350 p.) et service empressé.

©DR

Hébergement et équipements

http://prague.boscolohotels.com/fr

L’avis de V&S

©DR

©DR

Dans une rue calme du centre, cet hôtel offre en un seul lieu tout ce qu’un groupe MICE peut attendre. Une valeur sûre.

❚ The Emblem praGue

Ce boutique hôtel occupe une situation centrale dans la vieille ville. Cadre design et accueil personnalisé, c’est une escale trendy. ■

Hébergement et équipements

La façade Art Déco de The Emblem dissimule des intérieurs sophistiqués. Pas de lobby mais un salon chaleureux où les hôtes sont enregistrés au moyen d’une tablette hightech. Dans le même esprit, les clients sont considérés comme les membres d’un club privé, et les échanges favorisés par des activités à partager. Les 59 chambres et suites distillent une douce atmosphère, couleurs sourdes très actuelles et objets de designers en vue ; certaines disposent d’une petite terrasse. Un restaurant réputé, deux petits espaces de réunion, un spa et un toit terrasse complètent cette adresse intimiste. https://emblemprague.com/

L’avis de V&S

du Ouvert à l’automne 2013, cet hôtel au décor très abouti, joue la carte re hôteliè luxe décontracté qui lui permet de se différencier sur une scène effervescente

52 | Voyages & Stratégie N°190 | Septembre / Octobre 2016

©DR

Dans une rue paisible du centre, ce boutique hôtel membre de Small Luxury Hotels of the World a été aménagé dans un immeuble ancien réhabilité.


Membre des Design Hotels, Josef est une adresse acidulée ancrée dans une rue du centre, à deux pas du quartier juif.

Hébergement et équipements

©DR

©DR

Ouvert en 2002, c’est l’unique établissement membre des Design

www.hoteljosef.com

❚ Andel’s bY vienna house

❚ AuGusTina

À Mala Strana, un ensemble monastique du XIIIe siècle a été transformé en hôtel de luxe. La décoration intérieure est superbe. ■

Hébergement et équipements

Adossées à l’église baroque Saint-Thomas, sept bâtisses classées et un cloître abritèrent, des siècles durant, un monastère dédié à l’ordre des Augustines. L’institution périclita sous l’ère communiste, et il ne reste que quatre moines qui célèbrent la messe et… sont bienvenus à l’hôtel ! Ouvert en 2009 sous l’enseigne Rocco Forte Collection après rénovation, l’adresse est membre de la Luxury Collection de Starwood depuis juillet 2015, mais l’élégante décoration signée Olga Polizzi a été conservée. Les anciennes cellules monastiques, réunies par deux ou trois, sont devenues des chambres et des suites mêlant épure ecclésiastique et éléments de style cubiste. Restaurant dans le jardin, spa, salles de réunion (jusqu’à 170 p.) et un bar aménagé dans l’ancien réfectoire où trône une photo géante de la chanteuse Blondie !

©G.Fakaros

©DR

L’avis de V&S

C’est gai, c’est frais ! Le lobby vient de subir un lifting réussi pour coller aux dernières tendances. A réserver pour un groupe branché ou jeune.

Ce gros-porteur dessiné par des designers en vue est intégré à un quartier contemporain : un autre visage de Prague. ■

Hébergement et équipements

Le nom de l’hôtel – ange en tchèque – est aussi celui du quartier, ancienne zone industrielle réhabilitée à la fin des années 1990 avec un immeuble de bureaux signé Jean Nouvel, un cinéma multiplexe, un centre commercial… La Meet Factory dédiée à l’art contemporain n’est pas très loin. L’hôtel offre un cadre contemporain au design minimaliste (Jestico + Whiles, une référence). Avec 249 chambres et suites, plusieurs restaurants et bars aux espaces modulables et des salles de conférences lumineuses (260 p. maxi), c’est un outil fonctionnel. www.viennahouse.com/en/andels-prague

L’avis de V&S

À 5 min du métro du centre historique, voilà une ambiance totalement différente : le Prague des praguois, loin des volutes baroques.

www.augustinehotel.com

L’avis de V&S

Jardins, cours intérieures, plafonds voûtés, murs chaulés et parquets qui grincent, le voyageur plonge ici dans un lieu avec une âme.

©J.Arndt

Hotels de Prague. Il est installé dans deux immeubles à l’architecture minimaliste de la designer tchèque Eva Jiricna, avec une prédilection pour le verre, l’acier et les jeux de transparences. Les 109 chambres et suites se répartissent entre l’aile rose et l’aile orange; certaines offrent des vues sur les toits de la ville, et les suites disposent de terrasses. Bar dans le lobby, salle de petit-déjeuner ouvrant sur une cour paysagée, salle de fitness avec vue, espaces dédiés aux réunions (80 p.) et jogging urbain accompagné.

©JDR

❚ hoTel Josef

©DR

ZAPPING… PRAGUE

Septembre / Octobre 2016 | Voyages & Stratégie N°190 | 53


ZAPPING… PRAGUE

Des adresses authentiques qui réveillent la ville Maison municipale, un joYau ArT nouveau xxxxxxxxx C’est le plus grand édifice Art nou- à la décoration de cet ensemble veau de Prague. Les principaux exubérant inauguré en 1912. Presartistes de la Sécession tchèque, tigieuse salle de concert, magnidont Karel Spillar et Alfons Mu- fique café, excellent restaurant cha, ont été invités à participer français, brasserie tchèque rustique, bar américain, salons de réception et salles d’apparat sans oublier un dancing… le lieu est un florilège du style flamboyant qui se voulait un symbole du renouveau national, alors que Prague était encore l’une des capitales de l’empire des Habsbourg. C’est du balcon de la Maison municipale que fut proclamée la première ❚

©OT Prague

EGlise SainTe-Anne, pépiTe secrèTe

Lieu de culte fondé par Venceslas en 927, l’église et le couvent Sainte-Anne constituent un magnifique ensemble d’architecture gothique aujourd’hui désacralisé. Sauvé de la ruine par la Fondation Havel, il est devenu un lieu de concerts, d’événements et de conférences (jusqu’à 350 p.). Voûtes en bois d’origine, murs couverts de fragments de fresques du XIVe siècle, œuvres d’art contemporain - dont un ange noir de David Cerny - et technologies hightech, l’espace est exceptionnel. C’est ici que les Tchèques ont rendu un dernier hommage à Vaclav Havel, en décembre 2011. www.adresse.com

©DR

L’avis de V&S

Un lieu sublime, chargé et émouvant. Il faut y venir à pied en empruntant des ruelles qui n’ont pas encore été gangrenées par les boutiques de souvenirs. Tout simplement magique !

54 | Voyages & Stratégie N°190 | Septembre / Octobre 2016

L’avis de V&S

À la splendeur du décor s’ajoute une dimension historique. Les Tchèques adorent leur Maison municipale, siège de l’orchestre symphonique, où le coup d’envoi du Festival du printemps est donné chaque année.

ThéâTre RoYal, un Trésor ArT déco

©DR

République tchécoslovaque, en 1918. C’est aussi dans ses murs que Vaclav Havel négocia avec les dirigeants du parti communiste à la suite de la Révolution de Velours. www.adresse.com

À son ouverture en 1929, c’était le plus grand cinéma de Prague, le plus moderne aussi. La plupart des éléments d’origine ont été préservés, composant un splendide complexe Art Déco. Fauteuils en velours aux couleurs soigneusement dépareillées, bar capitonné, balcon orné de stucs, escaliers en marbre et lustres en cristal… le lieu a un charme fou. Depuis sa réouverture en 2014,

il propose une programmation éclectique avec un show burlesque, une revue musicale… L’ensemble se loue les jours de relâche. www.leroyal.cz

L’avis de V&S

Le lieu est apprécié des entreprises installées à Prague mais encore méconnu des groupes étrangers. Effet « waouh » garanti !


SALON ACCESSIBLE UNIQUEMENT SUR ACCRÉDITATION

Le plus grand salon de l’événementiel en Europe…

22 000 m2 d’exposition + de 400 exposants + de 13 000 visiteurs sur accréditation Une multitude de nouveautés et d’innovations présentées en avantpremière Une scénographie incroyable Une nocturne after work Une soirée privée sur invitation…

INCOMPARABLE Les Trophées Vénus de l’innovation Les Trophées Heavent Awards du stand événementiel de l’année Les conférences d’Heavent…

100% CONTENU

SUIVEZ NOUS SUR

HP-DP-205x280.indd Toutes les pages


ZAPPING… PRAGUE

3

QUESTIONS À…

Bertrand Caillard, P.-D.G. de Meeting EC « MIXER LES INCONTOURNABLES DE PRAGUE AVEC DES LIEUX PLUS ACTUELS »

Il est dynamique en raison notamment de l’augmentation des vols intercontinentaux qui favorisent la venue d’événements internationaux, sachant que la Tchéquie est classée au 6° rang des pays les plus sûrs du monde (*). Pour les groupes importants, le plus difficile est de trouver des chambres, et il faut impérativement réserver très en amont. Des gros porteurs sont annoncés (Sofitel en 2017) mais la ville est en sous-capaci-

font mouche, dévoilant le patrimoine mais aussi la vraie vie.

té. Pour les petits groupes, c’est plus simple grâce aux boutique hôtels. À noter que pour un événement avec espaces de réunion, nous facturons en HT la totalité du terrestre (hors chambres d’hôtels): c’est un vrai avantage concurrentiel.

❚ Quelles sont vos recommandations pour une première découverte ?

Un groupe qui vient pour la première fois voudra voir le Château, le pont Charles, la Vieille Ville… Nous l’invitons à mixer

❚ Et pour un groupe qui revient pour la seconde fois ? ©R.Mirau

❚ Quelles sont les tendances du marché à Prague ?

ces incontournables avec des lieux plus actuels : privatiser une péniche sur les quais, là où sortent les Tchèques ; prendre un verre dans un bar éphémère installé dans une ancienne gare de triage… Les mélanges

La dimension culturelle s’efface au profit d’activités tournées vers l’art de vivre et de team buildings qui jouent avec l’ADN de la ville. Nous proposons aussi aux repeaters de sortir de Prague. L’hiver, pourquoi pas une journée de ski ? (*) Global Peace Index 2016

Tous les Tchèques connaissent ce palais jaune pastel qui trône sur une île au milieu de la Vlatva, en plein centre de Prague : certains sont venus pour le bal du baccalauréat, tradition locale vivace, d’autres pour un mariage, d’autres encore pour un événement d’entreprise (1 500 p. en utilisant tous les espaces). Jusqu’à la construction de la Maison municipale, cet édifice néoRenaissance nommé d’après la mère de l’archiduc autrichien François-Joseph fut l’épicentre de la vie sociale et mondaine de Prague ; il a un temps abrité le Congrès et a vu défiler tous les grands de ce monde. Bref, c’est une icône nationale. www.zofin.cz

©DR

❚ palais zofin, une oasis Très sociale

56 | Voyages & Stratégie N°190 | Septembre / Octobre 2016

©DR

L’avis de V&S

Les capacités sont modulables et les équipes parfaitement rodées : Zofin est un écrin prestigieux pour une soirée de gala inscrite dans l’histoire de la ville. Magnifiques jardins à la belle saison.


ZAPPING… PRAGUE

À la Belle Époque, le faubourg de Karlin était le plus moderne de Prague, accueillant usines et manufactures dernier cri. Puis le quartier tomba en déshérence. Ses bâtiments industriels sont progressivement réhabilités. L’architecte catalan Riccardo Bofill s’est emparé d’une ancienne usine de chaudières et l’a transformée en vaste open space occupé par la maison d’édition Economia. Une bâtisse moderne le jouxte, accueillant le Forum Karlin, un auditorium de 3 000 places à l’excellente acoustique et des salles modulables. En face, un restaurant de cuisine organique offre un joli cadre. Tout autour, quelques adresses trendy se mêlent à d’autres encore populaires tandis que les programmes immobiliers vont bon train : Karlin est « the new place to be » !

©DR

❚ Forum Karlin, praGue nouvelle vaGue

BERLIN Allemagne

©DR

L’avis de V&S

Cette capacité manquait à Prague et le Forum Karlin s’arrache depuis son ouverture il y a deux ans, pour des événements corporate d’envergure. Une condition : s’y prendre au moins un an à l’avance !


ZAPPING… PRAGUE

Des activités culturelles et sportives dans l’air du temps

©DR ©DR

Si la Skoda fut la voiture iconique de la Tchécoslovaquie communiste, la Trabant est-allemande était tout aussi populaire. Encore plus rétro, les décapotables années 1930 de la marque Praga ont un tel succès auprès des touristes que la production de ces véhicules de collection a été relancée ! Munis d’un road book, d’une carte de Prague et d’un I-Pad, les voyageurs partent avec leur chauffeur pour une virée dans les différents quartiers de la ville. Selon la typologie du groupe, la découverte sera culturelle ou plus ludique. Dessiner une voiture, remplir le coffre de bagages le plus rapidement possible, faire des photos de bâtiments difficiles à identifier (par exemple les fameuses maisons cubistes) les possibilités son inépuisables. À l’issue de la balade, certains voudront s’essayer à la conduite sur un circuit fermé (Skoda et Trabant uniquement).

Musique maesTro !

La musique est une composante essentielle de la vie praguoise et une visite sur ce thème avec un guide érudit se révèle passionnante. Charles IV a fondé l’université de Prague au XIVe siècle, avec une chaire de musicologie ; juste en face se dresse le Théâtre des États, où fut donné l’opéra Don Giovanni pour la première fois, ce qui valut sa gloire à Mozart ; à quelques pas, la salle de concert de la Maison municipale porte le nom de Smetana, considéré comme le père de la musique nationale tchèque ; c’est là qu’a débuté le Festival de printemps, rendez-vous prestigieux où se sont produits tous les plus grands depuis sa création en 1946. Il y eut aussi Dvorak ou encore le très moderne Janacek… Au fil d’une balade à pied, c’est toute l’histoire de la musique à Prague qui

©OT Prague

se dévoile. Point d’orgue au musée installé dans l’église baroque Sainte Marie-Madeleine, à Mala Strana, qui expose 3 000 instruments anciens. Pour assister à un opéra, il faut réserver des mois à l’avance et le Théâtre des États s’apprête à fermer pour travaux. En revanche, de nombreuses églises proposent des programmes de qualité, comme Saint-Gilles où Milos Forman tourna Amadeus. Alternative : la Synagogue espagnole, pour son magnifique décor de style arabo-andalou.

❚ L’expérience d’un spa à la bière C’est connu, les Tchèques aiment beaucoup la bière. Ce que l’on sait moins, c’est qu’ils ne se contentent pas de la boire. Le concept du spa à la bière fait fureur, notamment auprès des groupes de jeunes gens qui viennent à Prague enterrer leur vie de célibataire. Les groupes corporate ne sont pas en reste. Voilà la recette : on plonge dans une cuve en bois de chêne remplie d’eau chaude enrichie de bière, de levure et de houblon et on y mijote une vingtaine de minutes avant de se reposer sur un lit de paille d’avoine. Revigorant et excellent pour la peau. Et pour se réhydrater, les pintes sont servies à volonté ! Les agences réceptives proposent aussi des visites interactives autour du thème de la bière, le but étant de visiter le plus de bars possibles et de faire une photo rigolote pour prouver sa présence. Final joyeux garanti… Faut-il le préciser ? www.pivnilaznespabeerland.cz

58 | Voyages & Stratégie N°190 | Septembre / Octobre 2016

©DR

❚ Virée en voiTure vinTaGe


ZAPPING… PRAGUE ❚

Oser le curlinG

©DR

Le curling est né en Écosse, où il était pratiqué l’hiver sur les lacs gelés. C’est une discipline olympique, et il existe des championnats mondiaux mais nul besoin d’être sportif pour participer. En revanche, cette activité originale n’a pas son pareil pour… briser la glace au sein d’un groupe! Les règles sont simples : par équipe de quatre, il s’agit de lancer de grosses « pierres » sur une cible dessinée sur la glace ; avec un balai, en frottant, on peut ajuster et accélérer leur trajectoire, l’équipe s’approchant au plus près de la cible remportant le point. La capacité de l’arène, ouverte d’octobre à avril, est de 32 participants ; les non-joueurs ont la possibilité d’observer le match derrière les baies vitrées du restaurant, aménagé à l’étage.

Les groupes incentive adorent. Par petites équipes, les participants munis d’outils, de gants et de lunettes de protection façonnent un bloc de glace pour créer une œuvre éphémère. Un symbole ? Un logo ? En s’y prenant à l’avance, il est même possible d’insérer des objets ayant trait à l’activité d’une entreprise avant de laisser geler l’eau. Selon la saison, l’activité se pratique en intérieur ou en extérieur. Un photographe profession-

Office National Tchèque de Tourisme : 01 53 73 00 32 www.czechtourism.com/fr

Portail touristique de Prague : www.prague.eu

Prague Convention Bureau : www.pragueconvention.cz

Y aller Air France, Czech Airlines, Easyjet, Hop, Transavia, Volotea et Vueling desservent Prague. L’accessibilité est excellente toute l’année, avec une douzaine de vols quotidiens de Paris et des vols directs depuis plusieurs métropoles régionales.

•F  ORMALITÉS : carte d’identité ou passeport en cours de validité. • DÉCALAGE HORAIRE : aucun. • L ANGUE : le tchèque ; l’anglais est largement parlé dans le secteur du tourisme. •M  ONNAIE : la couronne tchèque 100 CZK = 3,7 €

Notre sélection DMC nel peut être mis à disposition pour immortaliser les meilleurs moments et le toast final sera servi… dans un verre de glace. Cerise sur le gâteau : le prix très raisonnable de cette performance ludique.

•Meeting Europe Centrale (Carré Destinations) •La Bohème •Senator Travel •Dizak Ketex

•Columbus Welcome Management •Liberty Incentives & Congresses •Maxin Prague

Liste non exhaustive. Retrouvez l’ensemble des réceptifs ainsi que leurs coordonnées sur notre guide DMC : http://guides.voyages-strategie.com

Créer une marionneTTe d’arT

Les marionnettes sont une tradition artisanale tchèque bien vivante et ont même leur propre théâtre, où il est possible d’assister à une représentation de Don Giovanni (en italien). En mode incentive, on peut aussi prévoir un atelier de création de ces figurines populaires. Des sculpteurs sur bois professionnels guident les participants tout au long du processus de fabrication, entre façonnage et assemblage des différentes parties du corps, peinture et confection des costumes. Une fois les marionnettes créées, place au spectacle… et aux rires, car la manipulation de ces grandes poupées de bois n’est pas aussi aisée qu’il n’y paraît ! Chacun repart avec sa créature…

©DR

©DR

S’informer

À savoir

S’iniTier à la sculpTure sur Glace

©DR

CARNET PRATIQUE

Septembre / Octobre 2016 | Voyages & Stratégie N°190 | 59


CALIFORNIE DU SUD

COMME AU CINÉMA !

Dans ses vibrantes mégapoles ou le long des plages du Pacifique, sur ses collines arides ou au cœur de ses déserts érodés, la Californie du sud dévoile un doux mélange de décontraction et de sophistication, idéalisé par les grands films hollywoodiens. Une destination qui berce nos rêves d’Amérique, pour un voyage en technicolor…

©DR

Par Thierry Beaurepère


ACTION PAYS… LA CALIFORNIE DU SUD

D

ès la sortie de l’aéroport, c’est le choc. Avec ses dimensions tentaculaires, son méli-mélo d’autoroutes, ses embouteillages monstres et son puzzle de 88 quartiers, Los Angeles déconcerte ! Ici, l’autoroute à quatre voies fait figure de route de campagne. La norme, c’est plutôt douze voies… Lorsque le bus qui nous conduit à l’hôtel s’y engouffre, c’est déjà un peu l’aventure ! Et pourtant, Los Angeles peut se révéler fascinante pour qui prend le temps de l’apprivoiser. D’autant qu’en une dizaine d’années, la mégapole s’est réinventée ; devenant, au-delà de son statut de capitale du cinéma, une ville culturelle de premier plan avec 106 musées, et une cité épicurienne où les restaurants gourmets et les rooftops « fashion » bataillent pour attirer les beautiful people. « Il faut y séjourner au moins trois nuits

©DR

Los Angeles

pour avoir un réel aperçu et surtout, bien organiser l’emploi du temps et concentrer les activités par quartier afin d’éviter des transferts interminables » explique Véronique Lawson, directrice du réceptif Terres Indiennes.

And the winner is… Hollywood Boulevard constitue le générique d’une découverte de la ville ; le lieu parfait pour un rallye photo ou vidéo équipé de tablettes, histoire de développer la fibre créative du groupe à travers la réalisation d’un mini-film. Les « chefs-d’œuvre » seront présentés en soirée avec, pour le vainqueur, la remise… d’un Oscar ! Le spectacle n’est pas dans les immeubles - pas vraiment exceptionnels – qui bordent le boulevard ; ni dans les boutiques, pas toujours glamours. Mais sur les trottoirs, décorés des étoiles de stars ; le fameux Walk of Fame. On se prend

62 | Voyages & Stratégie N°190 | Septembre / Octobre 2016

vite au jeu, les uns cherchant celle de Marylin Monroe, d’autres celle de Brad Pitt ! Au loin, les sosies de Jack Sparrow et Batman discutent chiffon, en attendant de se faire tirer le portrait par les touristes ! Même effervescence devant le Grauman’s Chinese Theater, LE monument d’Hollywood Boulevard. Depuis 1927, la salle de cinéma dont l’architecture évoque une pagode chinoise accueille les grandes « premières ». Pas le temps de se faire une toile, on préfère partir à la chasse aux empreintes figées dans le ciment du parvis. On compare sa pointure avec celle d’Arnold Schwarzenegger, on s’amuse des semelles de R2D2, le robot de la Guerre des étoiles. Les groupes cinéphiles pousseront aussi les portes du Dolby Theater voisin qui accueille chaque année la cérémonie des Oscars, du Hollywood Museum ou du Hollywood Wax Museum, le musée de cire local.


ACTION PAYS…LA CALIFORNIE DU SUD

À Los Angeles, le cinéma n’est pas qu’un art ; il est aussi une machine à cash ! Si l’on y tourne toujours des films, les studios Universal sont d’abord un parc d’attractions qui fait des blockbusters - de Shrek à Jurassic Park – son fonds de commerce. Aujourd’hui, c’est le facétieux Harry Potter qui tient la vedette, avec une nouvelle attraction mêlant montagnes russes et projections en 3D. Bluffant ! Des VIP Tours permettent d’éviter les interminables files d’attente, d’accéder aussi aux coulisses, et même de louer des costumes. Au pays des super héros, Captain America, Batman et Superman font la course en tête, même si leurs tenues moulantes ne sont pas toujours faciles à porter ! « Le parc est gigantesque et il faut y consacrer au moins une demi-journée, pas toujours conciliable avec le timing serré d’un groupe MICE. Je conseille plutôt les Warner Bros Studios » précise Véronique Lawson. Ici, on visite les véritables plateaux avant de découvrir les coulisses des tournages. Il est même possible d’organiser un déjeuner dans la cantine des studios ! Mais n’espérez pas y croiser Julia Roberts. Elle - comme les autres – se cache à Beverly Hills, dans de luxueuses villas que l’on peut apercevoir lors d’une visite guidée (www.starlinetours.com).

The Walk of Fame

©DR

Stars et héros…

Être à la hauteur

canyons et forêts, le plus grand parc urbain des États-Unis fait oublier le tumulte de la ville. Avec 75 chevaux, le Griffith Park Horse Rentals (www. griffithparkhorserental.com) y organise randonnées et barbecues, qu’il est même possible d’agrémenter de musique country. La vue à 360° file des gratte-ciel de Downtown (voir encadré) aux plages du Pacifique en passant par la vallée de San Fernando. Exceptionnel ! Le cheval constitue un obstacle ? Toujours au cœur du Griffith Park, le mythique observatoire où James Dean tourna la Fureur de Vivre se découvre au coucher du soleil, avec les fameuses lettres géantes Hollywood accrochées aux collines pour parfaire le décor. Cinégénique à l’excès !

Pas de star à l’horizon ? On se consolera en explorant les boutiques de luxe de Rodeo Drive pour l’indispensable pause shopping, comme dans Pretty Woman ! Ou en filant à West Hollywood. Dans ses bars branchés et sur ses rooftops selects, les contrats de demain se négocient un cocktail à la main ! Par exemple sur celui du Sixty Beverly Hill Hôtel qu’il est possible de privatiser. Autre option pour découvrir les dimensions XXL de Los Angeles : l’hélicoptère (www. star-helicopters.com). Depuis les airs, la mégapole semble sans fin. Le sauvage Griffith Park tapissant les collines arides qui cernent la ville constitue une alternative plus abordable. Entre

Rooftop à Los Angeles

©DR

Santa Monica, un jour à la plage Santa Monica, c’est un peu la station balnéaire de Los Angeles, une délicieuse respiration après l’agitation. Elle peut même constituer un port d’attache pour explorer la mégapole à laquelle elle est intégrée. D’autant qu’une toute nouvelle ligne de métro relie désormais son cœur à Downtown et Hollywood Boulevard, en 45 minutes. Fini l’angoisse des bouchons ! Dans leurs cabanes sur pilotis, les sexy lifeguard surveillent sans relâche baigneurs et

Septembre / Octobre 2016 | Voyages & Stratégie N°190 | 63


ACTION PAYS… LA CALIFORNIE DU SUD

©Fotolia

Santa Monica Pier

Surf attitude à Venice Beach

Un verre de vin sinon rien…

L’ambiance change radicalement en filant plus au sud. Aux hôtels et appartements familiaux de la longue plage de Santa Monica succèdent le capharnaüm des maisons rafistolées et des lofts luxueux de Venice Beach. Chaque week-end, hippies et bobos se retrouvent sur l’Ocean Front Walk, le front de mer que se partagent boutiques déglinguées et puces improvisées. On peut aussi l’explorer en Segway (www.segway. la) pour être dans le ton ! On déambule au hasard en contemplant les murs peints et les bodybuilders qui exhibent leurs corps huilés dans le gymnase à ciel ouvert de Muscle Beach. Quelques photos rendent

64 | Voyages & Stratégie N°190 | Septembre / Octobre 2016

Venice Beach

©DR

surfeurs qui prennent le frais dans les eaux du Pacifique. Un vrai cliché californien ! Depuis qu’on y a tourwné la série Alerte à Malibu, ils sont les stars de Santa Monica, tout autant que les kilomètres de plages… Au programme du jour, tournoi de beach-volley les pieds dans le sable, avant de se délecter d’un hot dog dans un food truck privatisé. À Santa Monica, on troque volontiers la voiture pour le vélo. Les cafés Perry’s (www.perryscafe.com) qui jalonnent le Pacifique louent des bicyclettes pour arpenter tout ou une partie de la piste cyclable de 30 km qui trace son chemin le long de la plage ; et se privatisent pour une pause gourmande entre deux coups de pédales. De Malibu au nord jusqu’à Marina Del Rey au sud, il faut rouler sans se presser, s’arrêter aussi pour humer l’atmosphère de cette Californie nonchalante. À commencer par le Santa Monica Pier, longue jetée en bois sur laquelle trône une fête foraine au charme désuet, entre montagnes russes et attractions plus familiales. Avec un accès illimité en poche, la fête est plus folle ! Tout de cuirs vêtus, les bikers préfèrent leurs pétaradantes Harley Davidson. Ils se font tirer le portrait devant le panneau de la Road 66, la mythique route qui traverse les États-Unis depuis Chicago et termine sa course ici.

hommage à Arnold Schwarzenegger qui y poussa de la fonte dans les années 70. Une autre époque ! Aujourd’hui, ce sont les surfeurs qui roulent les mécaniques. Le comble de cette « California attitude » ? Rejoindre la mer en skate -board, avec sa planche de surf sous le bras ! Pour se mettre au diapason, certains s’initieront au surf ou plus simplement feront du paddle ou du kayak, avec Kapowui (www.kapowui.com). Mais attention, la température du Pacifique dépasse rarement les 20°. La baignade n’est pas toujours aussi glamour que dans les séries américaines !

Si Santa Monica cultive volontiers une atmosphère « cool », elle sait aussi se faire chic, en particulier autour du centre commercial de Santa Monica Place et le long Third Street Promenade, une rue piétonne bordée de boutiques trendy, cafés décontractés et de restaurants de bon goût. Pour ajouter une touche culturelle à cette escapade gourmande, on pourra faire un détour par le Santa Monica Museum of Art hébergé dans les entrepôts de Bergamot Station, une ancienne gare de trolleys. Elle fait écho au Getty Center, l’autre « attraction culturelle » de Santa Monica… Perché sur une colline, il est le rêve fou du milliardaire Jean-Paul Getty. Dans un univers contemporain d’un blanc éblouissant, ce vaste complexe expose des centaines d’œuvres. De Rembrandt à Max Ernst en passant par Cézanne, il y en a pour tous les goûts ! Les amateurs de bon goût fileront plus loin, jusqu’au Santa Monica Mountains Park. Dans ses collines sauvages, Malibu Wines (www. lasafaris.com) produit d’excellents vins rouges et blancs. Les vignes se visitent dans un véhicule découvert, avant l’inévitable dégustation. Le domaine loue aussi plusieurs espaces en plein air, dans un cadre bucolique. Sauvignon ou merlot ?


ACTION PAYS… LA CALIFORNIE DU SUD

©DR

Malibu Wines

San Diego, sea, sun and fun L’autoradio est au diapason ! « Surfin’ USA » des Beach Boys fait vibrer notre cortège de Ford Mustang qui file droit vers le sud, sur la Pacific Coast Highway. Le long des 200 kilomètres qui séparent Los Angeles de San Diego, les plages défilent, spots dorés pour amateurs de glisse ; comme Huntington Beach, où serait né le surf il y a un siècle. Est-ce justement les surfeurs qui rendent San Diego si « cool », ou l’influence du Mexique voisin, à une trentaine de kilomètres seulement ? Malgré ses 1,3 million d’habitants, la plus ancienne ville californienne (elle a été fondée en 1769) ouvre une délicieuse parenthèse, tout à la fois décontractée et arty. Pour ne rien rater, les vieux trams d’Old town trolley (www.trolleytours.com)

Idée incentive

se privatisent pour des tours de ville à la carte, dans une ambiance vintage. En wagon ! Concentré de maisons en adobe ripolinées et de vieilles églises, Old Town évoque le passé mexicain de San Diego. On y découvre aussi un ensemble de maisons victoriennes colorées, démontées et regroupées dans un « Heritage Park » aux allures de pimpante banlieue. Trop « artificiel » diront certains. Les habitants préfèrent les jolis immeubles en briques et les lampadaires rétro du quartier de Gaslamp. Idéal pour la soirée ! Dans ses restaurants et pubs animés, on se délecte d’une bière produite dans l’une des 70 brasseries locales… Le quartier cache aussi de nombreux restaurants trendy, comme l’italien Bice qui propose dîners privés et dégustations de vins.

Du parc au Pacifique… Les racines de San Diego s’épanouissent également dans le Balboa Park. Il ne fait pas que cacher le plus vaste zoo du monde ; il est aussi l’épicentre de la vie culturelle. Éparpillés au milieu des palmiers et jacarandas, les monuments baroques ou de style colonial hérités des grandes expositions du XXe siècle ont été transformés en musées ; des arts, des sciences, de l’automobile… autant de lieux qui peuvent accueillir des soirées pri-

De Los Angeles à Palm Springs DMC : LÉGENDES INDIENNES DURÉE : 7J/6N Jour 1 Arrivée à Los Angeles et

transfert vers l’hôtel.

Jour 2 Découverte de Santa Mo-

nica lors d’une balade à vélo. Déjeuner food truck en bord de mer puis transfert vers Malibu pour un tournoi de beach-volley. Soirée de gala au restaurant Penthouse de l’hôtel Huntley, célèbre pour ses cocktails et sa vue panoramique Jour 3 City tour dans Los Angeles : Hollywood Boulevard, Beverly Hills, Rodeo Drive, le Brea (quartier des créateurs de mode avec ses galeries et bâtiments Art Déco). Dans l’aprèsmidi, Universal Studios (attractions, découverte des plateaux extérieurs…) ou Warners Studios pour explorer les coulisses du tournage d’un film. Dîner. Jour 4 Prise en charge des voi-

tures de location - de mythiques Ford Mustang (4 personnes par véhicule) - et route pour Palm Springs. Détente au spa du Parker Palm Springs ou randonnée à travers Indian Canyon. Cocktail dans une maison privatisée puis dîner au restaurant Vallauris. Jour 5 Exploration du désert en

quad ou buggy ou découverte du BMW Performance Center pour éprouver les sensations fortes d’un pilote professionnel. Tour « moderne » des maisons de Palm Springs dans l’aprèsmidi. Dîner.

San Diego

Jour 6 Retour à Los Angeles, resti-

©DR

tution des voitures et vol retour.

66 | Voyages & Stratégie N°190 | Septembre / Octobre 2016


ACTION PAYS…LA CALIFORNIE DU SUD

©DR

Le Maritime Museum

l’île de Coronado (accessible par un gigantesque pont) qui ferme le port. Luxueuses villas, boutiques élégantes et plages éblouissantes… le tiercé est gagnant ! On y vient aussi pour l’Hôtel del Coronado, classé monument historique. Son architecture victorienne a inspiré l’un des hôtels de Disneyland Paris ! Mais ce sont d’abord les petites histoires qui font sa légende. C’est ici que le roi d’Angleterre Édouard VIII rencontra Wallis Simpson, pour laquelle il abdiqua ; ici encore que Marylin Monroe et Tony Curtis tournèrent plusieurs scènes de Certains l’aiment chaud. Idéal pour un cocktail au coucher du soleil !

L’hôtel del Coronado

©DR

vées. Notre préféré ? Le musée de l’aviation et sa centaine de vieux coucous légendaires, sous lesquels il est possible de déguster un cocktail ou organiser un déjeuner ; comme la réplique du Spirit of Saint Louis, l’avion avec lequel Lindbergh traversa l’Atlantique en 1927. Comptez une bonne demi-journée pour cette escapade culturelle, avant d’aller prendre le frais sur le bord de mer. Le Maritime Museum expose des bateaux de toutes les époques. Et parmi eux le porte avion USS Midway (www.midway.org). Car San Diego est aussi une place forte de la marine américaine. Construit en 1945, le géant d’acier a participé aux guerres du Vietnam et du Golfe, avant d’être désarmé puis ouvert au public. De la visite des cabines jusqu’à la découverte des avions, on se rêve en Tom Cruise dans Top Gun. Des restaurants (que l’on peut privatiser) ont même été aménagés sur certains ponts… Ray-Ban obligatoires ! La « mission » du jour se poursuit par une croisière dans la baie (www.hornblower.com), à la découverte des nombreux navires de guerre. C’est aussi l’occasion d’admirer les yachts qui se dodelinent dans la marina, avec pour horizon

Downtown (le « centre ville » de Los Angeles) fut longtemps oublié. Immeubles délabrés et squats insalubres en avaient même fait un endroit à éviter. Mais çà, c’était avant ! Avant que le Staples Center - le stade qui accueille l’équipe de basket-ball des Lakers - ne remette Downtown au goût du jour. Pas facile d’obtenir des billets pour applaudir les stars de la NBA, mais l’expérience est indiscutablement un must pour un groupe MICE… Dans le sillage du stade, ce cœur qui se visite à pied (presque une incongruité à Los Angeles !), hérissé d’une poignée de gratte-ciel, s’est inventé un nouveau futur. Les vieux immeubles Art Déco et les premières tours des années 30 retrouvent leurs clinquants, les entrepôts du « fashion district » deviennent des boutiques de créateurs. Des curiosités architecturales ajoutent à l’expérience urbaine. L’énorme cube blanc « gaufré » du nouveau Broad Museum dédié à l’art contemporain fait de l’ombre aux voiles futuristes en acier inoxydable du Walt Disney Concert Hall, dessiné par Frank Gehry. Les hôtels poussent comme des champignons. Une vingtaine est en construction, « monstres » standardisés des grandes chaînes internationales ou établissements plus « tendance » façon boutiques hôtels, à l’instar des Ace Hôtel et Standard Hôtel dont les rooftops sont les nouveaux rendez-vous de la jeunesse dorée. Et les grands chefs ouvrent des restaurants trendy où l’on sert une cuisine inspirée. Les bonnes adresses du moment ? Redbird ou encore Faith & Flowers. Leurs salles privées sont parfaites pour une soirée « arty ». Un observatoire vient même d’ouvrir au sommet de la tour de l’US Bank (www.skyspace-la.com). Il permet de découvrir Los Angeles à 305 mètres de hauteur, pour un vertigineux clap de fin !

©DR

DOWNTOWN LA, LE RETOUR !

Musée de l’air à San Diego

©DR

Légende

Septembre / Octobre 2016 | Voyages & Stratégie N°190 | 67


ACTION PAYS… LA CALIFORNIE DU SUD

Palm Springs, le nec du chic… Il fallait le génie des magnats d’Hollywood pour faire surgir une ville au milieu du désert ! Oasis glamour plantée de milliers de cocotiers pour les uns ; ghetto pour retraités gavés aux fonds de pension pour les autres… Telle une starlette, Palm Springs fascine autant qu’elle énerve. Après deux heures de route depuis Los Angeles ou San Diego, le choc et le chic ! Cernée par d’arides montagnes, la proprette cité déroule ses interminables avenues longues de plusieurs dizaines de kilomètres, ses riches demeures aux pelouses manucurées et ses 150 terrains de golf disséminés dans la vallée. Avis aux amateurs ! En été, il y fait plus de 40 °C. C’est donc dans un véhicule à la clim exagérément poussée que l’on découvre ce qui fait le principal intérêt de la ville : les centaines de villas construites dans les années 50. Dans les pas d’un guide érudit, par exemple avec The Modern Tour (www.themoderntour.com), la balade « archi » prend tout son sens. Pour loger les stars qui ont fait la légende de Palm Springs - de Marlène Dietrich à Steve Mac Queen et même Line Renaud qui a son étoile sur le trottoir de Palm Canyon Drive ! – des architectes inventèrent le « modernisme du désert », édifices horizontaux tout de béton, de verre et d’acier. Les photographes Robert Doisneau et Slim Aarons magnifièrent ce style aux lignes minimalistes. Avant que

le cinéma ne s’en empare, à l’image de la futuriste villa Elrod House qui servit de décor au James Bond, Les diamants sont éternels. On la devine de loin, avec son incroyable toit en forme de cône qui lui donne l’allure d’une soucoupe volante. Autres villas mythiques à ne pas manquer: la « Twin Palms » de Franck Sinatra, avec sa piscine en forme de piano qui nous replonge dans l’âge d’or californien ; ou la « House of tomorrow » d’Elvis Presley. Les murs en pierre du living tout en rondeurs et la très kitch chambre à coucher font tourner la tête des fans du King !

Joshua Tree Park, un désert sinon rien Dernière étape avec la route qui mène au Joshua Tree National Park (à une heure de Palm Springs) ; une virée au cœur de la Californie profonde.

68 | Voyages & Stratégie N°190 | Septembre / Octobre 2016

D’abord la vallée de Coachella et sa « forêt » de 3 000 éoliennes ; un spectacle fantasmagorique, qui sert régulièrement de décor pour le cinéma, comme Rain Man. Puis un long ruban de goudron qui file droit à l’horizon… On y croise d’énormes trucks, ces camions géants aux chromes rutilants. Des hordes de bikers aussi, dont on ne sait s’ils sont là pour profiter du décor ou pour exhiber leurs motos. Au moins assurent-ils le show dans ce désert planté de buissons poussiéreux et de stations-service, comme autant de Bagdad Café… Enfin, apparaissent les squelettes épineux des Joshua Tree (une espèce de yuccas géants), sentinelles végétales figées dans un décor minéral. Ils annoncent le parc, vaste comme trente fois Paris ! Au programme : trek entre buissons et cactus et pique-nique dans un paysage brut de blocs de granit érodés. Pas besoin d’être un sportif émérite, les plus courtes randonnées - sur des sentiers faciles et balisés - ne dépassent pas les 2 km, notamment dans la Hidden Valley. Avec un peu de chance, quelques rats-kangourous (de petits rongeurs peu farouches) monteront le bout de leur nez. Les coyotes, eux, préfèrent attendre la nuit… Aux portes du parc, le Joshua Tree Ranch propose pour sa part des randonnées à cheval, histoire de se rêver quelques instants en John Wayne ! Comme un dernier clap de cinéma, avant le retour à la réalité… Joshua Tree Park

©DR

©DR

Palm Spring


ACTION PAYS…LA CALIFORNIE DU SUD À Santa Monica

Des larges piscines au spa en passant par le parcours de golf dans un environnement exceptionnel avec pour horizon les montagnes, les activités sont nombreuses. Côté boulot, l’hôtel intègre un centre de convention (de 40 à 500 p.) et propose divers espaces en plein air pour des soirées de gala (jusqu’à 1 500 p.), au milieu des palmiers. Attention : le cœur de Palm Springs et ses animations sont à une dizaine de kilomètres.

❚ méridien Delfina

NOTRE SÉLECTION D’HÔTELS

À Los Angeles ❚ Jw marrioTTl

©DR

Dans Downtown, au pied du Convention Center et du Staples Center, le JW Marriott a pris possession d’une tour de verre. 877 chambres vastes et bien équipées, une ribambelle de salles de réunion, une piscine extérieure pour des cocktails dînatoires… À noter un accès au spa du Ritz Carlton voisin, qui partage le même immeuble. L’hôtel aux standards internationaux répond aux exigences d’une clientèle d’affaires exigeante, même si le gigantisme peut effrayer.

Si le bâtiment en pyramide très 70’s manque de charme, le petit lobby et les 310 chambres décorées dans l’air du temps (gris, beige, bleu…) sont cosy, dans une ambiance plus européenne qu’américaine. Dix salles de réunion (dont une ballroom de 930 m2 avec vue mer), nouveau bar SandBox à l’ambiance industrielle où l’on peut boire un verre, prendre un snack, jouer au billard ou aux jeux vidéo… On regrette une petite piscine sans charme et la situation un peu « excentrée », à dix minutes de marche de l’océan.

www.marriott.fr

www.starwoodhotels.com

À San Diego

©DR

❚ marrioTT marquis marina

❚ Loews hollYwood

À deux pas d’Hollywood Boulevard, l’hôtel est idéalement situé pour découvrir les « attractions » voisines (walk of fame, Chinese theater…). Avec 628 chambres aux teintes contemporaines et de nombreuses salles de réunion (dont une ballroom de 2 000 p.), il convient parfaitement au tourisme d’affaires. Demandez un étage élevé, pour profiter de la vue sur les lettres « Hollywood ». Après une journée de travail, la piscine dominée par un « temple » kitch façon péplum invite au plongeon… www.loewshotels.com

À deux pas du Convention Center, ce « géant » a pris possession de deux tours de verre qui scintillent au soleil. Les 1 360 chambres, sans personnalité particulière, sont vastes et lumineuses. Préférez celles avec vue sur la marina. Le quartier animé de Gaslamp est à dix minutes de marche. Centre de conférences intégré de 22 000 m2 (plusieurs ballrooms, jusqu’à 3 700 p.), belle piscine pour d’agréables cocktails. La terrasse (vue sur la baie) se privatise, tout comme plusieurs salles du restaurant Marina Kitchen (8 à 60 p.). www.marriott.fr

www.westinmissionhills.com

CARNET PRATIQUE

S’informer

Californie : www.visitcalifornia.fr Los Angeles : www.discoverlosangeles.

com

Santa Monica : www.santamonica.com San Diego : www.sandiego.org Palm Springs : www.visitgreaterpalms-

prings.com

Y aller Delta et Air France relient conjointement Paris/Roissy à Los Angeles, avec correspondances vers San Diego, Palm Springs… http://fr.delta.com

À savoir • FORMALITÉS : passeport obligatoire et demande d’entrée aux États-Unis (14 $) à remplir quelques jours avant le départ sur https://esta.cbp.dhs.gov • DÉCALAGE HORAIRE : - 9 heures • MÉTEO : avec une température moyenne de 20° en janvier à Los Angeles, la Californie du sud se visite toute l’année. Mais l’été devient brûlant dès que l’on quitte la côte. Le printemps et l’automne sont excellents, avec un thermomètre qui oscille autour de 25 °C. • MONNAIE : le dollar vaut environ 0,90 €

Notre sélection DMC

À Palm Springs

•Terres Indiennes •Native Destinations •Cali’ Fun •Pacific World

Ce vaste resort de 512 chambres aux allures d’hacienda est idéal pour prendre le frais, entre deux visites.

Liste non exhaustive. Retrouvez l’ensemble des réceptifs et coordonnées en ligne sur : http://guides.voyages-strategie.com

❚ wesTin mission hills Golf ResorT

•Maven •Get Americas •Bonjour USA •Go West Tours

Septembre / Octobre 2016 | Voyages & Stratégie N°190 | 69


Par-delà le cercle polaire, là où brille le soleil de minuit, se cache une authentique terre de Vikings ; un bout du monde aux villages colorés et aux fjords vertigineux, pour en prendre plein les yeux ! par Thierry Beaurepère

C

’est un pic, c’est un cap… Que dis-je, c’est un mythe ! Tout au bout de la Norvège, le Cap Nord est le point le plus septentrional d’Europe. Il souffle comme un parfum d’aventures sur ces terres sauvages balayées par les vents et éclairées par un soleil qui ne se couche jamais, de mai à fin juillet. Entre fjords profonds, vallées rocailleuses et villages sur pilotis, la Norvège du nord promet exotisme sauvage et dépaysement sur les traces de Thor, le dieu viking ! De quoi attirer des incentives hors norme. Pourtant, les entreprises sont rares à s’aventurer jusque-là. La plupart se contentent de visiter les fjords majestueux qui balafrent le pays dans la région de Bergen, à 1 800 kilomètres plus au sud ! La faute à un accès aérien difficile. En attendant

un hypothétique vol direct Paris/ Tromso pour l’année prochaine, il faut en effet faire un stop à Oslo. Et pour ceux qui veulent rejoindre le Cap Nord, il faut ensuite encore voler jusqu’à Honningsvag (à 500 km de Tromso) ou effectuer un long transfert par bateau (avec l’Express Côtier) ou par la route, que l’on pourra ponctuer d’escales. Mais la contrainte devient un plaisir tant ce voyage exceptionnel berce notre imaginaire.

250 000 visiteurs par an ! Autre difficulté : la forte saisonnalité ! Certes, la région peut se visiter en hiver, notamment pour découvrir les aurores boréales. Mais poudrée de neige et noyée dans la nuit, elle se fait vite hostile. C’est donc essentiellement entre mai et juillet que l’on explore le

70 | Voyages & Stratégie N°190 | Septembre / Octobre 2016

nord de la Norvège, pour admirer le déboussolant soleil de minuit, une expérience bouleversante. Revers de la médaille : des milliers de visiteurs choisissent eux aussi cette période, et les hôtels affichent vite complets. Chaque année, grâce à la route ouverte en 1956, le Cap Nord attire en effet 250 000 touristes (!), des étoiles plein les yeux qui viennent rêver de Pôle Nord, à seulement 1 500 kilomètres de là… À défaut de filer au bout de la Norvège, l’archipel des îles Lofoten, les petites villes de la côte où flotte un parfum d’expéditions polaires comme Tromso et Hammerfest, et la culture Sami (le nom « local » des Lapons) omniprésente, entre troupeaux de rennes et croyances animistes, suffisent déjà à surprendre les plus blasés. En route pour l’aventure !

©DR

Norvège, au bout de l’Europe


LES INCONTOURNABLES ❚ le cap nord

Dans un paysage de toundra battu par les vents, cette falaise de 307 mètres, située sur l’île de Mageroya reliée au continent par un tunnel, marque la limite entre la mer de Norvège et la mer de Barents. Un énorme globe en fer forgé marque le point le plus septentrional de l’Europe (même si en réalité, il se situe à 1,5 km de là, à Knivskjellodden). Sur la falaise, un vaste bâtiment permet d’admirer le paysage au chaud et abrite restaurant, boutique de souvenirs, cinéma projetant un film panoramique…

©DR

©DR

❚ l’Express côTier

A mi-chemin entre ferries et paquebots, les bateaux de Hurtigruten (l’Express Côtier) relient chaque jour Bergen à Kirkenes (frontière russe) en longeant la côte (soit 2 700 km), avec 34 escales. À bord, cabines, bars, restaurants, salles de réunion, utilisés aussi bien pour le fret, par les habitants pour caboter ou les touristes, dans un cadre plus simple que les navires de croisières. Il est possible de faire l’intégralité du parcours (six jours) ou seulement une ou plusieurs escales, par exemple pour rejoindre le Cap Nord. www.hurtigruten.fr

❚ Tromso

C’est la grande ville du nord, une cité portuaire de 70 000 habitants animée de milliers d’étudiants. Elle est le point de chute idéal pour une soirée dans les restaurants hébergés dans les vieilles maisons en bois du centre, et pour une approche culturelle. Car

l’ancienne capitale de la pêche à la baleine fut aussi le point de départ des expéditions polaires. Un musée témoigne de ce riche passé alors que Polaria, un centre scientifique arctique (cinéma, aquarium, bassin avec des phoques) permet d’aborder les défis du futur. On finira par le téléphérique qui escalade les montagnes voisines. De là-haut, jolie vue sur la ville et sa cathédrale aux lignes strictes, construite en 1965.

❚ les îles lofoTen

Les îles Lofoten, reliées par une multitude de ponts, s’étirent sur presque 200 km, au sud de Tromso. Pics verdoyants qui plongent dans des fjords profonds, plages de sable blanc et cabanes de pêcheurs sur pilotis (les fameux « rorbuer ») les paysages bouleversent. On y élève le saumon et on y pêche la morue. La forte odeur des poissons qui sèchent partout au vent, sur d’énormes claies en bois, est là pour le rappeler ! Entre deux randonnées à pied, en vélo ou à cheval, on explore le musée de Lofotr qui reconstitue l’habitat et la vie des Vikings, on visite les délicieux villages de Reine et de Nusfjord, avant d’explorer le sauvage Trollfjord au départ de Svolvaer (la capitale des Lofoten) en hors-bord (www.lofoten-explorer. no). Décoiffant !

NOTRE SÉLECTION D’HÔTELS ❚ clarion hôTel The EdGe 4* à Tromso

Sur le port de Tromso et à proximité du cœur de ville, cet hôtel ouvert en 2014 s’adapte aux groupes importants avec ses 290 chambres bien équipées. Préférez les étages supérieurs, avec vue sur la mer. Les plus festifs apprécieront le Sky Bar du 11e étage (privatisation possible). Petit-déjeuner copieux, restaurant réputé dirigé par le chef Marcus Samuelsson, onze salles de réunion (1 000 p.) https://www.nordicchoicehotels.com

©DR

ZOOM SUR... LA NORVÈGE

❚ Thon hôTel lofoTen 3* à Svolvaer (lofoTen)

Si le bâtiment moderne de verre qui domine le port tranche avec les immeubles qui bordent la mer, l’hôtel séduit par sa décoration trendy et ses 161 chambres épurées, dans le style scandinave. Restaurant proposant des produits locaux (poissons, agneau et même baleine !), 20 salles de réunion (jusqu’à 1 200 p.). www.thonhotels.be/fr

CARNET PRATIQUE

S’informer

Office de tourisme de Norvège : www.visitnorway.com

Y aller SAS relie Paris/Roissy et Nice à Oslo. Correspondances vers les villes du nord. Sa partenaire Wideroe permet ensuite de voler vers les aéroports les plus septentrionaux. www.flysas.com

À savoir •F  ORMALITÉS : passeport ou carte d’identité en cours de validité. • DÉCALAGE HORAIRE : aucun. • L ANGUE : le norvégien. On parle anglais partout. •M  ONNAIE : la couronne norvégienne. 1 € = 9,3 NOK. • MÉTÉO : en été, les températures moyennes sont comprises entre 10 et 15°.

Notre sélection DMC •Authenticore •Nordic DMC •62° Nord

•Moment Norway •XXLofoten •Terra Nova

Liste non exhaustive. Retrouvez l’ensemble des réceptifs et coordonnées sur http://guides.voyages-strategie.com

Septembre / Octobre 2016 | Voyages & Stratégie N°190 | 71


REPÉRAGE FRANCE… SUD-OUEST

Côte Aquitaine, de villes en dunes…

Si les villes de l’Atlantique possèdent leur identité propre et apparaissent souvent comme concurrentes, elles peuvent aussi jouer la complémentarité, notamment pour séduire les clientèles lointaines. Par Stéphane Jaladis

B

ordeaux, Arcachon, Biarritz… Avec leur image glamour, leurs infrastructures performantes et leurs tarifs plus abordables que la Côte d’Azur, les villes de l’Atlantique jouent un rôle croissant sur le marché du MICE. L’ouverture de la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique en juillet 2017 va encore renforcer leur attractivité. Elle placera Bordeaux à 2 h 05 de la capitale (contre trois heures). Le gain de temps sera également d’une heure pour atteindre le bassin d’Arcachon. « La LGV permettra notamment aux agences étrangères, américaines en premier lieu, de proposer des combinés avec Paris » se félicite Joëlle Kolich, directrice du réceptif Bordeaux Excellence.

Une offre qui se structure

©Fotolia / Burgueyre

Pour sa part, Biarritz bénéficie désormais de deux rotations par jour depuis Roissy avec Air France (en plus des vols d’Orly) ; British Airways a ouvert une ligne au départ de Londres et Air Nostrum relie la ville à Madrid. De quoi booster la demande des entreprises, pour qui l’accessibilité

demeure un élément décisif. Les trois villes comptent aussi sur les investissements réalisés ces dernières années. Bordeaux attend beaucoup des espaces événementiels de la Cité du Vin inaugurée avant l’été et du nouveau stade Matmut-Atlantique. Au pied de la dune du Pilat, le chic hôtel La Co(o)rniche a permis de ressusciter une « belle endormie » et d’attirer les opérations prestigieuses. L’Ha(a)ïtza qui vient de renaître, lui aussi sous la houlette de Philippe Starck, va encore renforcer l’attrait du bassin d’Arcachon. Biarritz n’est pas en reste. Après la Halle d’Iraty (espace inauguré en 2010), la ville compte sur le Salon Impérial du mythique Hôtel du Palais récemment restauré, sur la rénovation de l’hôtel 3* Txutxu-Mutxu, ou encore la création de l’Atelier de Gaztelur, qui associe art de vivre et gastronomie.

La plage après le travail Face à cette offre, les agences réceptives n’hésitent plus à jouer la complémentarité entre les villes et la côte ; notamment auprès des clientèles lointaines qui séjournent

plusieurs jours dans la région, quand les entreprises françaises limitent souvent leurs opérations à une ou deux nuits. À l’image de Biarritz for Events qui a ouvert une antenne à Bordeaux. « Les clients oublient parfois que le bassin d’Arcachon n’est qu’à une heure. Cela nous permet de proposer une journée alliant travail et détente » complète Joëlle Kolich chez Bordeaux Excellence. Reste un écueil aux yeux des réceptifs : les capacités d’hébergement. Malgré ses 10 000 chambres, Bordeaux manquerait d’adresses 5 étoiles. Pour autant, la cité girondine est en mouvement, avec notamment la reprise du Grand Hôtel par Intercontinental ou l’ouverture d’un Mama Shelter. Et à Arcachon et Biarritz, l’absence de gros porteurs constituerait un réel frein. « Nous sommes parfois obligés d’éclater les participants entre dix hôtels » regrette Isabelle Mata, directrice de Biarritz for Events. La cité biarrote possède néanmoins 3 500 chambres. Et certains hôtels sont équipés de centres de thalassothérapie ; un dernier atout pour faire la différence !

Septembre / Octobre 2016 | Voyages & Stratégie N°190 | 73


REPÉRAGE FRANCE… SUD-OUEST

Bordeaux Excellence joue l’alchimie viticole

LA CITÉ DU VIN, NOUVELLE STAR BORDELAISE Dominant Bordeaux de ses 55 mètres, la Cité du Vin bouleverse l’horizon. L’audacieux bâtiment tout en rondeur, recouvert de panneaux de verre et d’aluminium, est à la fois un lieu d’exposition (3 000 m2), de restauration avec Le 7, et de dégustation dans son belvédère qui dévoile une vue à 360° sur la ville. Plusieurs salons, espaces réceptifs, salles et auditorium (250 places) sont privatisables, jusqu’à l’ensemble du site (13 350 m2).

D

e la reconquête des quais de la Garonne à l’inauguration de quartiers et sites originaux comme le Darwin (lieu alternatif installé sur des friches militaires), Bordeaux connaît une renaissance depuis quelques années. Avec sa forme évoquant un cep de vigne pour les uns, du vin tournoyant dans un verre pour les autres, la Cité du Vin (inaugurée le 31 mai) en est le nouveau phare ; un atout supplémentaire pour susciter l’envie d’organiser un événement dans la capitale girondine.

Du vélo au bateau L’agence Bordeaux Excellence espère y organiser des opérations dans un avenir proche. En attendant, « c’est à pied que l’on découvre le mieux le centre historique, désormais majoritairement piéton » précise sa directrice Joëlle Kolich ; notamment à travers un rallye pédestre associé à des iPad. « Le programme est personnalisable pour s’adapter à chaque entreprise : plus ou moins culturel, avec des pauses gourmandes, l’utilisation du tramway… ». Bordeaux Excellence

organise également des balades pédestres plus « classiques » intégrant des escales gastronomiques, afin de faire découvrir les spécialités régionales : le vin bien sûr, mais aussi les cannelés ou le foie gras… La bicyclette, le Segway ou le tuk-tuk peuvent ajouter une touche « sportive » ; sans oublier le bateau, le temps d’une croisière œnologique sur la Garonne avec Bordeaux River Cruise.

La bourse ou le théâtre… Forte d’un riche patrimoine (notamment du XVIIIe siècle) qui lui a valu d’être classée au patrimoine mondial par l’Unesco, Bordeaux ne manque pas de lieux de prestige pour des soirées de gala. « Par exemple le Palais de la Bourse » confirme Joëlle Kolich, qui préfère toutefois le salon Boiron du Grand Théâtre. Avec une offre hôtelière large, l’agence répond à toutes les exigences budgétaires de ses clients. Dans la catégorie 4*, elle avoue un faible pour l’Hôtel de Sèze et le Mercure Château Chartrons. En 5*, son choix se porte sur l’Intercontinental Bordeaux-Le Grand Hôtel ou le Bur-

74 | Voyages & Stratégie N°190 | Septembre / Octobre 2016

©DR

©Fotolia/A.Trejo

www.laciteduvin.com

digala, deux adresses qui séduisent une clientèle exigeante composée majoritairement d’Américains mais aussi d’Européens en provenance de Belgique, de Suisse, d’Allemagne… Pour eux comme pour les groupes français, Bordeaux se conjugue aussi avec ses richesses voisines, à découvrir lors d’une excursion. Impossible de faire l’impasse sur les vignobles, le village de Saint-Émilion, la cité fortifiée de Blaye et plus loin, le bassin d’Arcachon. « Le vin est souvent la thématique centrale demandée par les clients. Mais nous pouvons aussi jouer une partition culturelle ou historique ». Cette variété de lieux à découvrir permet de pousser la durée de séjour à 3 voire 4 nuits pour les entreprises qui disposent d’un budget plus conséquent. Avec en prime un hébergement aux Sources de Caudalie (Martillac), un établissement célèbre pour son spa spécialisé en «  vinothérapie ».


REPÉRAGE FRANCE… SUD-OUEST

Événementiel Arcachon sur tous les fronts

A

À l’origine spécialisée dans la location de bateaux et de voiliers, l’agence réceptive reste attachée à faire découvrir les beautés sauvages de la région. Coté mer avec le mouvant banc d’Arguin, l’île aux Oiseaux et les pittoresques cabanes « tchanquées », mais aussi la dune du Pilat et le coloré village du Canon fameux pour ses cabanes ostréicoles. « Nous organisons des chasses aux trésors maritimes sur des bateaux semirigides, ponctuées d’escale ; avec pour récompense, une dégustation d’huîtres » explique Mélissa Larche. Coté terres, l’agence propose des balades en 2 CV, dans le cadre de team-buildings authentiques. À travers un quiz, chaque équipage de quatre personnes visite les alentours du bassin, du chic Cap Ferret au port ostréicole de Gujan-Mestras, en passant par le lac de Cazaux… « La dune du Pilat est aussi le cadre idéal pour d’amusantes olympiades les pieds dans le sable, avec diverses activités en équipe ».

Arcachon au rythme des saisons Arcachon, plus particulièrement sa ville d’hiver, est également le théâtre d’un rallye pédestre de 1 h 30. Diverses énigmes permettent d’apprécier ses trésors urbains, comme le belvédère, le parc mauresque, les villas sublimes et les châteaux excentriques construits sur les hauteurs de la ville pendant le Second Empire ou lors de la Belle Époque. Autant d’atouts qui font d’Arcachon une station qui vit toute l’année. Pour

les soirées, Événementiel Arcachon propose une carte de choix. Un dîner authentique dans une cabane cachée dans les pins ; des soirées tapas au Paradiso Cabaret ; ou bien encore une croisière sur le catamaran Côte d’Argent... Station balnéaire de premier plan, Arcachon est bien dotée en hébergements avec des résidences de tourisme, et un choix d’hôtels 3* et 4*. Les groupes les plus chics pourront opter pour la Co (o) rniche 5*, star du bassin - dont l’agence est partenaire.

COUP DOUBLE AVEC L’HA(A)ÏTZA Après avoir décoré l’hôtel La Co(o)rniche (face à la dune du Pilat) en 2010, le designer Philippe Starck vient de signer la rénovation de l’hôtel Ha(a)ïtza, situé à proximité. Avec 38 chambres et suites, ainsi qu’un restaurant gastronomique (30 couverts) confié au chef étoilé Stéphane Carrade, l’adresse historique devrait vite s’imposer comme la nouvelle valeur sûre de la région ; en particulier pour les groupes haut de gamme, notamment les comités de direction. http://haaitza.com

©DR

Tout autour du bassin…

©Fotolia/P.Burgueyre

rcachon s’impose comme une destination de choix pour un événement (incentive ou séminaire résidentiel) de deux à trois jours sur la côte girondine. Si la station surfe avec bonheur sur l’Atlantique, elle met aussi en avant une image «verte » moins connue. « Les clients sont très surpris par l’authenticité, le côté préservé et naturel du bassin. C’est un cadre unique pour des événements » confirme Mélissa Larche, d’Événementiel Arcachon.

Septembre / Octobre 2016 | Voyages & Stratégie N°190 | 75


REPÉRAGE FRANCE… SUD-OUEST

Biarritz for Events cultive la « force basque »

Mer, montagne et campagne ! La concentration de la ville favorise les déplacements à pied d’un lieu à l’autre. « Pour autant, nous encourageons les clients à aller à la rencontre de la population. Il est aussi intéressant de sortir de Biarritz car des propositions originales sont possibles à de petites distances ». D’autant que le charme de Biarritz réside également dans sa situation exceptionnelle, tout à la fois à la mer, la campagne et la montagne. « En quelques minutes,

Grande Plage Biarritz - ©Delphine Pernaud/PhotoBernard

C’

est lors du Second Empire que Biarritz a gagné ses galons de station balnéaire. Ses bâtiments aux styles architecturaux variés (Art Nouveau, Belle Époque, Art Déco...) et sa riche offre culturelle, associés à des infrastructures de premier plan, en font aujourd’hui une destination MICE majeure. « Le front de mer, avec ses édifices historiques dont plusieurs ont été transformés en lieux de congrès, est le premier atout de Biarritz » souligne Isabelle Mata, directrice de l’agence Biarritz for Events. Deux anciens établissements de jeux, mais aussi le Casino Municipal et Le Bellevue (immeuble Belle Époque rénové par Jean-Michel Wilmotte) disposent ainsi d’espaces pour accueillir les séminaires. La ville peut aussi s’appuyer sur la qualité de son offre hôtelière, avec pour fer de lance l’Hôtel du Palais repris en gestion par Four Seasons. « À noter aussi d’anciennes demeures biarrotes transformées en adresses de charme » ajoute Isabelle Mata.

il est possible de passer d’un dîner dans un cayolar (cabane de berger) de montagne à une beach-party face à la mer ». Cet environnement unique permet des activités adaptées à tous les profils, sportifs ou épicuriens : un rallye découverte de Biarritz, du golf avec douze parcours aux alentours et de la thalassothérapie ; du kayak de mer depuis le petit port des Pêcheurs, de l’initiation au surf et du paddle, du rafting dans un torrent de montagne ou de la pirogue dans la baie de SaintJean-de-Luz ; des balades en 2 CV jusqu’à Espelette (la cité des fameux piments) ou en 4X4 pour grimper la Rhune (un sommet des Pyrénées) ; et enfin, des dégustations de gâteaux basques dans un vieux moulin…

En rouge et blanc ! Coté soirées, Biarritz n’est pas en reste ! « De la manifestation traditionnelle avec les participants habillés en rouge et blanc à la privatisation d’une ferme basque, en passant par l’initiation à la pelote dans un village, les traditions servent de fil rouge » précise

76 | Voyages & Stratégie N°190 | Septembre / Octobre 2016

Isabelle Mata. Les Halles de Biarritz sont aussi le cadre de chaleureuses soirées tapas. D’autres préfèrent une soirée VIP sur la plage, un dîner au Salon des Ambassadeurs (Casino Municipal) ou au Salon Impérial de l’Hôtel du Palais. Dernière tendance : les « rooftops ». Comme celui du Bar de la Côte, situé sur la terrasse d’anciens thermes marins.

UNE APPLI MICE POUR BIARRITZ Le Bureau des Congrès de Biarritz Tourisme a lancé en février l’application « Biarritz Congrès », pour tablettes et mobiles. Disponible en français et anglais, elle est téléchargeable depuis l’Apple Store et sur Google Play. Très visuelle, elle présente la destination, mais aussi l’offre hôtelière, la liste des prestataires et agences réceptives, des cartes interactives des lieux, etc. Une aide indispensable à la construction d’une opération réussie !


15-16-17

nov. 2016

Pavillon 4 - paris porte de versailles LE S A LON DES S OLU TIONS , SER V ICES , PR OD UITS ET LIEUX P O UR VOS M A NIFESTATIONS ÉV ÉNEMENTIELLES

TENUE CON JOINTE AV EC TENUE CON JOINTE AV EC

W W W . HE AV ENT - EXP O . CO M WWW.HEAVENT-EXPO.COM

03/03/2016 14:40


EN IMAGES

Au cœur de la profession…

❚ Kimpton fête l’indépendance

© DR

Une cinquantaine d’agences MICE ont répondu présentes à l’invitation du bureau de représentation Echapevoo. C’est dans le cadre prestigieux d’un hôtel particulier situé près de la tour Eiffel, qui a abrité des artistes et amateurs d’art célèbres tels que Pearl White (première comédienne du cinéma muet américain), la Princesse de Caraman-Chimay ou Jacques Homberg (ami de Christian Dior), qu’elles ont pu rencontrer les réceptifs représentés par Echapevoo : Gulf Ventures, Horizon Travel, Tour Haïti, Colours of Malta ou encore M4events & Golf. La soirée conviviale s’est terminée autour d’une coupe de champagne…

©S.Laure

❚ Echapevoo s’échappe dans un hôtel particulier

Le récent rachat de Kimpton par le groupe Intercontinental n’a pas empêché la chaîne américaine de boutique hôtels de célébrer l’indépendance… des États-Unis ! Le 4 juillet (Independance Day), les professionnels du tourisme et du MICE se sont retrouvés pour une dégustation de vins (californiens bien sûr !), dans le cadre trendy du restaurant Nomad’s, place du marché Saint Honoré. L’occasion pour Kimpton d’annoncer l’ouverture d’un hôtel à Paris en 2020, près de l’Opéra. Santé !

©DR

❚ 2 000 Chinois en goguette à Paris

78 | Voyages & Stratégie N°190 | Septembre / Octobre 2016

Malgré les événements tragiques qui ont endeuillé la France ces derniers mois, Paris continue d’attirer les Chinois. La capitale a accueilli 2 000 employés d’une société chinoise du secteur des soins de la beauté du 19 au 26 août, pour un incentive géant qui a mobilisé 6 hôtels des groupes Marriott et AccorHotels, 15 restaurants et le Lido, privatisé pour deux dîners de gala ! C’est le 5e incentive géant (de 2 000 à 6 000 personnes) organisé à Paris par des entreprises asiatiques depuis mai 2015. Qui dit mieux ?

© D. Godichaud

L’art et le design font partis de l’ADN belge. Visit Flanders (l’office de tourisme de Belgique Flandre et Bruxelles) l’a rappelé une nouvelle fois à l’occasion d’une soirée organisée le 7 septembre au sein de la Résidence de Belgique à Paris, en préambule à l’exposition « Hands on Design » qui se déroulera au Design Museum de Gand du 11 novembre au 5 mars 2017. Pour l’occasion, plusieurs centaines de convives on pu découvrir les objets conçus par 25 designers. Décalé et bluffant !

© D. Godichaud

❚ Visit Flanders célèbre le design


CORSAIR, SA au capital social de 22 236 579€, ayant son siège, 2 avenue Charles-Lindbergh, 94636 Rungis, cedex, France, RCS Créteil 328 621 586. Septembre 2016 - 965

VoyagesEtStrategie.indd 1

Classe Grand Large NOTRE CLASSE SUPÉRIEURE La classe Grand Large de Corsair vous accueille dans un espace confortable au service attentionné. Avec des menus savoureux, un écran tactile individuel doté d’un large programme de divertissements … Et pour vous faire gagner du temps, un enregistrement dédié, un accès prioritaire aux contrôles transfrontaliers et sureté, et la livraison prioritaire de vos bagages. Le voyage d’affaires devient un moment privilégié où vous pourrez concilier repos et travail

Corsair.fr

09/09/2016 11:21


JAMAÏQUE      

SAINTE-LUCIE      

ANTIGUA      

BAHAMAS      

GRENADE      

BARBADE

ÉLU MEILLEURE OFFRE DE LUXE ALL-INCLUSIVE DU MONDE 20 ANNÉES CONSÉCUTIVES

2015 Meilleure Offre Tout Compris de Luxe des Caraïbes 20 années consécutives

6ÈME OU 12ÈME CHAMBRE GRATUITE* PLUS SURCLASSEMENT EN SUITE AVEC MAJORDOME POUR DES VOYAGES EN 2016 OU 2017 ! 15 hôtels tout compris sur les plus belles plages des Caraïbes • Programme de découverte culinaire exclusif offrant une cuisine gastronomique en illimitée • Boissons haut de gamme et cocktails en illimité • Jusqu’à 16 restaurants et 11 bars par hôtel • Des suites et chambres luxueuses avec service majordome • Activités terrestres et nautiques incluant la plongée sousmarine et le golf* en illimité • Wi-Fi offert • De superbes îles privées* • Excursions et divertissements proposés jour et nuit* *Disponible dans une sélection d’hôtels. Coûts supplémentaires peuvent s’appliquer. Voir conditions sur le site www.sandals.fr, en fonction de la période choisie.

UNE OFFRE TOUT COMPRIS PLUS LUXUEUSE QUE DANS N’IMPORTE QUEL AUTRE HÔTEL DANS LE MONDE

POUR OBTENIR PLUS D’INFORMATIONS SUR LES MEILLEURS HÔTELS TOUT COMPRIS DU MONDE APPELEZ LE 01 70 91 55 44 | VISITEZ LE SITE WWW.SANDALS.FR  | SANDALS@NLMTRAVELCONSULTING.COM

Voyages&Stratégies_FR_MICE_24Aug16.indd 1

24/08/2016 09:55

Voyages & Stratégie N°190 - Septembre / Octobre 2016  
Voyages & Stratégie N°190 - Septembre / Octobre 2016  
Advertisement