Page 1

JANVIER 2016 LA LETTRE D’INFORMATION D’ACI DEVELOPPEMENT

infos & insertion

N°8

édito

Chers clients et partenaires, Depuis juillet 2015, une nouvelle gouvernance a été mise en place, suite à la démission du précédent conseil d’administration. Depuis, celle-ci a pris ses décisions afin d’assumer et d’assurer la continuité de notre mission. Ces derniers mois ont surtout été une période d’installation et de mise en place. Depuis le mois d’octobre, le directeur et moi-même avons rencontré nos principaux donneurs d’ordres et certains élus de nos territoires afin de les informer des mesures prises pour l’avenir. Ceux-ci ont été unanimes quant à la qualité de nos services et je tiens à les remercier ici pour leur soutien.

2016 va être une année de construction et d’ouverture dans un véritable esprit d’équipe, positif et respectueux de nos valeurs. Sachez que le Conseil d’Administration, le personnel permanent et moi-même sommes aux côtés des salariés en insertion, que nous accompagnons au quotidien, afin de lutter contre l’exclusion sociale et professionnelle. Permettez-moi au nom du Conseil d’administration, de vous présenter mes meilleurs vœux pour 2016. La Présidente Guylaine Lemoine

Groupama ACI Développement vous présente ses meilleurs vœux pour cette nouvelle année

D

epuis de nombreuses années, Groupama est un partenaire essentiel de notre association à qui nous confions l’ensemble de nos besoins en matière d’assurance et de prévoyance. En ce début d’année 2016, Groupama a obtenu la gestion de notre mutuelle santé complémentaire obligatoire pour l’ensemble de nos 160 salariés. En tant que partenaire Groupama soutient nos actions et c’est par la remise d’un chèque de 300 € pour l’année 2015 que celui-ci a souhaité nous confirmer le lien privilégié qui unit nos deux organismes en soutenant la diffusion d’INFOS & INSERTION notre bulletin d’information semestriel destiné à nos partenaires et aux élus de nos territoires.

La Présidente et les représentants de Groupama

Un projet Des objectifs Un avenir

1


infos & insertion

Les clauses SOCIALES dans les marchés publics

L

’Etat, les collectivités et leurs établissements publics ont la possibilité d’insérer dans leurs appels d’offre, des clauses sociales auxquelles les structures d’insertion par l’activité économique (SIAE) peuvent répondre directement. Ces structures ont pour objet de favoriser l’insertion professionnelle des personnes rencontrant des difficultés particulières d’accès au marché du travail. Le Conseil Départemental de l’Orne ainsi que les services de l’Etat financent un dispositif favorisant l’intégration des clauses sociales auprès des donneurs d’ordre public qui sont amenés à passer des marchés avec les SIAE. Ils sont informés sur le dispositif par l’intermédiaire d’un chargé de mission qui les aide pour la rédaction de la clause sociale. Par exemple, selon l’article 14 du code des marchés publics (CMP), l’insertion peut être une condition d’exécution du marché à la demande du maître d’ouvrage. Si l’on se réfère à l’article 53, l’insertion peut également devenir l’un des critères de choix de l’entreprise attributaire. Enfin, l’insertion peut être l’objet d’un marché global quand un maître d’ouvrage achète des prestations de services d’insertion. Les critères d’attribution du marché restent la valeur technique, le prix, le coût de maintenance, le délai de réalisation, etc. Par exemple, l’entreprise qui soumissionne s’engage, si elle est retenue, à réserver une part des heures de travail générées par le marché, à la réalisation d’une action d’insertion. Prévu à l’article 14 du code des marchés publics (CMP), ce dispositif est connu sous l’appellation de « clause d’insertion » ou de « clause d’insertion et de promotion de l’emploi ». Un impact social réel.

Les différentes clauses sociales Les SIAE peuvent être concernées par les clauses sociales prévues par les articles 14, 30 et 53 du code des marchés publics (CMP) : - L’article 14 prévoit que les entreprises attributaires réservent des heures qui sont effectuées par des sala riés relevant d’un dispositif d’insertion. - L’article 30 où l’insertion devient l’objet du marché, c’est-à-dire que l’objet du marché n’est plus la presta- tion de travaux mais l’insertion. - L’article 53 réserve le marché de prestations à des SIAE dont l’objet social est l’insertion, par exemple un chan tier d’insertion.

a qui s’adresse le dispositif des clauses sociales ? Les clauses sociales sont un dispositif qui favorise l’emploi des personnes qui sont éloignées du marché du travail par le biais de la commande publique. Les bénéficiaires sont les demandeurs d’emploi de longue durée, dont les seniors, les jeunes de moins de 26 ans, les bénéficiaires des minima sociaux, les personnes reconnues travailleurs handicapés.

ALTITUDES FORMATION Sophie Pasquiou, parlez-nous d’Altitudes

C

’est une structure qui existe depuis 1999, spécialisée dans les interventions dans le secteur associatif et l’Economie Sociale et Solidaire, notamment des structures accompagnant des publics en difficulté. Nous sommes deux associés plus des consultants qui peuvent intervenir sur des thèmes plus spécifiques. J’ai une expérience de plus de 18 ans de direction d’entreprise, de consulting, de formation et de coaching, une solide formation à la conduite du changement (Sup de Co Rouen, Approche Systémique, Coaching, Accompagnement orienté solution, Gestalt Thérapie..), une implication forte dans le secteur associatif ont contribué à développer le grand plaisir que j’ai à accompagner les structures associatives et leurs salariés. J’ai été durant 7 ans présidente d’un chantier d’insertion et 2 ans administratrice d’association intermédiaire. J’ai également une formation de psychothérapeute. L’insertion est un domaine que je connais bien avec les missions locales, le handicap et le secteur de l’insertion par l’activité économique, tout ce qui est hébergement d’urgence et cela toujours auprès des professionnels. Mon activité est axée soit sur le management soit sur l’accompagnement et en particulier sur la problématique de l’accompagnement et du changement. Les solutions bloquées par exemple, comment on en parle, comment on 2

Madame Pasquiou (en haut à gauche) et le personnel ayant suivi la formation gère le changement et comment on l’induit avec des gens qui ne sont pas forcément demandeurs. Quelle a été votre intervention à ACI Développement ? J’avais proposé une action sur « la gestion des situations délicates » et Frédéric Walter m’a contacté pour intervenir à ACI Développement. L’objectif de la formation, c’est d’aider les professionnels dans des situations où on sait qu’il y a une difficulté mais ou il est difficile de l’aborder sans risquer de rompre la relation avec la personne.


LA LETTRE D’INFORMATION D’ACI DEVELOPPEMENT i JANVIER 2016 & BA N Q U E A S S U RANCES

& BA N Q U E A S S U RANCES

Groupama, toujours là pour vous.

Groupama assurances, entreprise régie par le code des assurances

Z.A. du BEZION Route de FLERS

61200 SARCEAUX

Tél. 02 33 350 351

GCA

ARGENTAN

mini CV POLE LAMAP

Nos candidats > OUVRIER du BÂTIMENT BTP & second oeuvre 10 ans d’expérience CAP peintre en bâtiment Ingénieur technique Génie Civil Permis B

> AGENTE d’ENTRETIEN POLYVALENT 3 ans d’expérience Brevet de technicien

> OUVRIER QUALIFIE 21 ans d’expérience CAP serrurier Permis B

> OPERATRICE BUREAUTIQUE/SECRETAIRE ADMINISTRATIVE 11 ans d’expérience BAC Pro secrétaire comptable Permis B

> MENUISIER POSEUR

13 ans d’expérience CAP métallier CAP menuisier/aluminium Permis B

Un des principaux thèmes c’est l’hygiène. Comment dire à une personne qu’elle a un problème d’hygiène qui touche à l’intimité tout en restant professionnel et ne pas rentrer dans le jugement. Il est important de ne pas vexer la personne au risque de rompre la relation. Il y a d’autres thèmes, les addictions, la maltraitance, les problèmes psy… Comment vais-je aborder ces problèmes avec la personne ? Ne pas en parler c’est ne pas être dans son rôle de professionnel. Cette journée de formation a pour objectif d’apporter au personnel d’encadrement une méthodologie d’entretien qui soit dans la bienveillance et dans l’écoute permettant d’aborder tous les sujets. Bilan très positif de cette journée de formation Pour les encadrants, ce fut une journée très positive où ils ont apprécié l’intervention de Sophie Pasquiou. Comme certains l’ont fait remarquer, c’était une journée constructive qui permettra à chacun de mettre en pratique les conseils reçus.

> AGENT de PRODUCTION 11 ans d’expérience CAP peintre (niveau) Permis B

Vous recherchez un collaborateur, contactez Brigitte LE GUICHARD au 02.33.34.34.96

mini CV 3


infos & insertion

mini CV POLE VAG

La prévention des risques avec la SNCF

Nos candidats > Mécanicien Agricole CAP mécanique agricole Permis B

> Auxiliaire de vie Assistante de vie 5 années d’expérience Permis B

Monsieur Lecocq (en haut à gauche) et le personnel ayant suivi la formation

> Agent d’entretien

Interview de Martial Lecoq manager de lignes :

BEP Bio Service, BTA Services aux personnes 11 années d’expérience Permis B

artial Lecoq anime un module intitulé Voyageurs et Citoyens qui s’adresse d’abord aux scolaires mais aussi à des publics de tout âge sur la conduite à tenir en gare, les règles de sécurité et la prévention des risques.

> Agent d’entretien Laveur de vitre

Formation Nettoyage et permis Nacelle 3 années d’expérience Permis B

> Ouvrier de Scierie 20 années d’expérience Permis B

Vous recherchez un collaborateur, contactez Florence MARIE au 02.33.39.03.88

mini CV 4

M

Ce module était donc particulièrement intéressant pour notre équipe de Gacé chargée de l’entretien des espaces verts des gares. De plus, il est important de sensibiliser les voyageurs de demain à un comportement respectueux des autres et de leur environnement. L’univers ferroviaire est un bon exemple pour aborder un ensemble de comportements citoyens transférables à d’autres espaces publics. Monsieur Lecoq en quoi a consisté votre intervention à Gacé ? C’est une intervention faite en milieu scolaire mais qui peut se rapporter à n’importe quel milieu. Le tout est de se mettre à la portée des personnes que l’on rencontre. Le programme en lui-même c’est « Voyageurs et Citoyens », qui informe des conduites à tenir sur la route, aux passages à niveau et dans le train, on parle avant tout de citoyenneté... Tout cela peut se rapporter à la vie de tous les jours. C’est un programme national et j’ai été volontaire pour l’expliquer dans les écoles et à un public adulte. C’est vous qui avez contacté ACI Développement ? Oui, avec ACI Développement, on se connaît depuis longtemps et j’ai pensé que, comme le personnel de Gacé est exposé sur les quais, mon intervention était logique. Il y a bien sûr des plans de prévention qui sont signés où on indique, par exemple qu’il faut

se tenir à l’écart des voies lorsque le train passe et veiller à emprunter les passages souterrains. J’ai pensé qu’en parler aux salariés d’ACI Développement était un plus, d’autant que je leur ai parlé de risques électriques, de l’effet de souffle, de la force de freinage. Il faut avoir à l’esprit ces connaissances lorsqu’on travaille sur les quais et être avisé des risques. Un instant de négligence et ça peut être l’accident ! C’était la première fois que j’intervenais pour ACI Développement à Gacé. C’est de la prévention bien que ce soit le travail de l’encadrant, mais mon intervention a donné d’autres bases. Le milieu ferroviaire n’est pas plus dangereux qu’un autre à condition de respecter les règles. On a parlé des passages à niveaux avec un support audiovisuel qui se passe avec des témoins, des protagonistes et les services de secours et d’intervention. Il faut savoir qu’il y a une trentaine de morts sur des passages à niveaux tous les ans. Pour les salariés l’intervention a été claire, bien présentée. Le message est bien passé et l’interactivité proposée aux participants a permis de suivre la présentation sans lassitude. La sensibilisation a été importante pour les nouveaux salariés. De l’avis général, le sujet était intéressant et les « anciens qui ont déjà travaillé à l’entretien des gares vont pouvoir aider les nouveaux ». A noter la remarque d’un participant : Je ne savais pas qu’il ne fallait pas fumer dans les gares dedans et dehors.


LA LETTRE D’INFORMATION D’ACI DEVELOPPEMENT i JANVIER 2016

PARCours de senior Martine Bourneuf est agent administratif à la Mission locale de Mortagne au Perche. Elle est en CDD depuis juin 2014. En accord avec Marylène Dheyghers, directrice de la Mission Locale, nous l’avons rencontré sur son lieu de travail. Ce parcours quel est-il ? Après un parcours professionnel qui a été pour beaucoup un travail d’usine, je me suis retrouvée sans emploi et je me suis tournée vers ACI Développement en 2010 où je suis restée deux ans. Ensuite à nouveau une période de chômage et une de mes connaissances m’a appelée pour m’informer qu’il y avait un recrutement à la Mission locale. En deux jours, j’ai été recrutée ! A 59 ans, c’est peut-être de la chance, encore faut-il aussi avoir l’envie et la volonté de se remettre en question. Qu’elle est votre fonction à la Mission Locale ? J’ai commencé en juin pour remplacer un congé maternité durant 6 mois à l’accueil. Ensuite, s’est présentée la Garantie Jeune et Martine Dheyghers m’a confié le secrétariat de ce dispositif. Ce fût ma 2ème chance après ACI Développement. Je m’occupe du courrier, du classement, je participe aux réunions et à la rédaction des comptes rendus ainsi qu’à la préparation des dossiers des jeunes. Il a fallu tout créer et tout mettre en place puisque c’est un nouveau dispositif. Ce poste administratif me convient bien, puisque c’est toujours ce que j’ai eu envie de faire.

Madame Bourneuf à son poste de travail

Qu’avez-vous appris durant votre passage chez ACI Développement ? Après l’usine, j’avais envie de m’orienter vers l’administratif et en particulier le secrétariat. C’est toujours ce que j’ai voulu faire depuis mon adolescence mais la vie en a décidé autrement. ACI Développement a été ma 1ère chance et m’a permis d’apprendre ce que je fais aujourd’hui. J’étais à l’antenne de l’Aigle à l’accueil. Je me suis accrochée car ce n’est pas forcément un poste facile, parce que justement c’est très varié. * La Garantie jeunes est mise en place par la Mission Locale. Cela concerne des jeunes de 16 à 25 ans qui, durant un an, vont bénéficier d’un accompagnement renforcé vers l’emploi. Le but de ce dispositif est de faire découvrir à un jeune le milieu professionnel, en l’engageant à se former et trouver un emploi.

Un Parcours atypique

I

l y a de temps à autre des parcours de femmes et d’hommes qui méritent qu’on s’y attarde tant ils sont atypiques. Tel est celui d’Annick, de l’illettrisme à la formation qualifiante en passant par le permis de conduire et une formation. Dans la famille V, il y a le père qui quelques fois avait tendance à dire « oui mais toi tu ne sais pas écrire » et le fils qui répond au père « pour une femme qui ne sait pas écrire, elle n’a pas trop mal réussi ». Annick a trois enfants qui sont fiers de leur maman. Elle écrivait « à sa façon » comme elle dit « je me suis corrigée, je suis allée à la Maison des Mots ce qui m’a beaucoup aidée ». Elle dit « ça a été

difficile mais avec de la volonté on peut s’en sortir ». 50 ans et un avenir Après avoir passé un an chez ACI Développement Annick va accompagner des enfants handicapés à l’école sachant qu’elle a obtenu, en plus du permis de conduire, un titre d’assistante de vie aux familles auprès de la MFR d’Argentan. Un espoir pour Annick.

Annick

5


infos & insertion

ERDF ERDF Alençon a entrepris la rénovation des transformateurs par des SIAE (Structures d’Insertion par l’Activité Economique). ACI Développement a été chargé de la rénovation. Interview de Philippe Drillon Attaché Collectivités Locales Votre engagement vis à vis d’ACI Développement ? On travaille régulièrement avec vous par exemple lorsque l’on fait des rénovations de postes, en principe, il y a soit une réception de chantier, soit on fait un point presse où on montre le personnel qui travaille à cette rénovation. On a prévu de faire ce point presse sur la rénovation du poste de Courteille en parlant des deux autres postes sur lesquels ACI Développement est intervenue. Ce qui est important, ce n’est pas de faire venir la presse au moment de l’inauguration mais plutôt au moment où les personnes qui y travaillent sont présentes. Ça permet de parler des salariés et éventuellement d’en interviewer un. La rénovation du poste est aussi un faire-valoir. On a énormément de dégradations de postes surtout dues à l’affichage et aux tags et cela devient assez vite une plaie esthétique dans le paysage. Ce sont des travaux que l’on peut confier à du personnel en insertion parce que cela ne réclame pas une technicité particulière. Ce sont souvent des travaux de grattage

et de remise en peinture voire de pose de grillage, qui empêche l’affichage, ce qu’on a fait sur un poste rue de Bretagne. Le fait de faire travailler ACI Développement fait partie de nos engagements aussi de proximité dans le territoire puisque on est une entreprise à la fois nationale mais aussi locale et on « entend » affirmer la présence de l’entreprise en confiant ces travaux à une association d’insertion comme ACI Développement. Cela nous paraît naturel et participe à notre devoir d’entreprise citoyenne.

Vous avez un partenariat avec ACI Développement ? Oui, car il y a différents aspects dans notre implication avec ACI Développement, il y a à la fois ce que l’on peut donner comme des marchés et l’aide que l’on peut apporter notamment par le don de trois véhicules en 2009 dont un véhicule 4X4 pour l’entretien des chemins de randonnée et des rivières.

Réfection d’un poste ERDF sur le secteur d’Alençon.

6


LA LETTRE D’INFORMATION D’ACI DEVELOPPEMENT i JANVIER 2016

Montormel, site majeur de la Bataille de Normandie

E

n amont des commémorations officielles de la bataille de Normandie, les préparatifs se sont accélérés et tous les intervenants ont été sur le pied de guerre pour que tout soit impeccable. Dans ce cadre, le Conseil Départemental de l’Orne avait lancé un programme exceptionnel d’animation dont deux jours de fête et de souvenir sur les hauteurs de Montormel les 22 et 23 août dernier. Dans cette perspective, l’équipe d’ACI Développement, encadrée par Bruno Langoisseur, n’y a pas dérogée : « On a travaillé sur le site en fonction de la météo. On est intervenu la veille des cérémonies pour peaufiner le travail, il fallait que tout soit au cordeau pour les cérémonies.»

A droite Céline Joubin et Patrick Normand du Conseil Départemental avec l’équipe de Bruno Langoisseur.

Interview de Céline Joubin, responsable des Espaces verts au Conseil départemental de l’Orne Comment fonctionnez-vous avec ACI Développement ?

« On travaille avec ACI Développement depuis environ cinq ans. C’est un choix politique du Conseil Départemental de l’Orne et aussi un aspect privilégié dans la passation de marchés où faire travailler des entreprises d’insertion est une obligation. Dans ces marchés on a les collèges du nord du département et bien sûr le site de Montormel et on a des retours positifs ».

Une excellente communication

« Nous avons de bonnes relations avec le personnel d’ACI Développement, je dirais même une relation privilégiée, c’est très réactif et ce n’est que du positif. La qualité du travail est là y compris si nous avons besoin d’une demande spécifique en plus de leur travail habituel.

A Montormel, compte tenu du 70ème anniversaire du Débarquement et des cérémonies commémoratives en juillet et en août, la demande a été plus importante et plus précise puisqu’il fallait réaliser un travail particulièrement irréprochable avec le 6 juin et le 22 août et donc une exigence particulière. Nous sommes allés sur place avec des petites réunions de chantiers et l’équipe s’est très bien adaptée à nos exigences. Monsieur Langoisseur gère bien son équipe et nous n’avons eu aucun souci durant toute la saison. Concernant les cérémonies du 6 juin on a eu un excellent retour car tout était impeccable et c’était vraiment le moment où il ne fallait pas se rater. Personnellement, je suis en contact permanent avec Stéphanie Lacambre qui est particulièrement réactive surtout pour le site de Montormel où je lui ai demandé plus d’exigences que d’habitude ».

7


infos & insertion

Rencontre avec Daniel Deuley, maire de Monnai

M

onnai petite commune de 220 habitants est rattachée à la communauté de communes du Canton de la Ferté Fresnel. Son maire, Daniel Deuley, a l’habitude depuis plus de 20 ans d’utiliser les services d’ACI Développement. Comme dans beaucoup de communes, Daniel Deuley utilise les services d’ ACI Développement et en particulier pour l’entretien des espaces verts. « J’ai fait faire quelques opérations autres que les espaces verts en l’occurrence de la rénovation de bâtiment. C’était les peintures de la Mairie qui ont été réalisées avec l’équipe de Dominique Perrotte ».

Il y a plusieurs années, un autre gros chantier a été réalisé de restauration du mur du cimetière. « Ils sont venus avec une grosse équipe compte tenu de l’importance du chantier ». Il a fallu démonter et remonter le mur avec la récupération des briques afin de refaire correctement l’aspect extérieur. La commune n’est pas en manque de chantiers à réaliser malheureusement les finances ne suivent pas compte tenu de la baisse des dotations de l’Etat. « On attend des jours meilleurs ». Pour l’instant, la commune n’a pas trop la capacité d’entamer de gros

Daniel Deuley, Maire de Monnai travaux. Il y a bien la salle des fêtes à refaire mais aussi des réparations sur les murs mitoyens mais tout ça se trouve en standby. « Nous sommes favorables à utiliser les services d’ACI Développement pour des petits travaux, d’autant plus que la plupart des artisans ne veulent pas se déplacer. Avec les salariés en insertion, ce n’est pas toujours évident mais lorsqu’on a un bon encadrant il n’y a pas de problème. » Daniel Deuley avoue qu’il n’aime pas changer d’équipe et ne veut travailler qu’avec l’équipe de l’Aigle. « On fait confiance aux encadrants, j’ai un collègue d’une autre commune qui m’a demandé mon avis quant à ACI Développement qui me donne entière satisfaction ». En conclusion, globalement, j’apprécie le travail des équipes d’ACI Développement.

Recrutements Un nouveau responsable de Pôle

Depuis fin décembre 2015, Caroline Perichon est la nouvelle responsable du Pôle LAMAP, qui manage les 5 chantiers d’insertion de nos antennes de L’Aigle et de Mortagne-au-Perche. Nous lui avons confié la mission du développement économique de ces deux antennes ainsi que l’organisation des chantiers. Issue de l’industrie, elle devrait nous faire profiter de son expérience et redonner à l’ensemble de l’équipe du Pôle une nouvelle dynamique ainsi qu’une cohésion d’équipe qui nous permettra d’atteindre nos objectifs.

Un nouvel encadrant sur l’antenne de Mortagne

Caroline PERICHON

Avec le départ de Laurent Trioreau encadrant technique sur l’antenne de Mortagne fin novembre, nous avons recruté Benoit Dequoy pour le remplacer dès le début décembre. Issu du monde des services et du commerce, l’expérience de cet encadrant dans l’insertion en région Centre va nous permettre d’assurer la transition dans le management d’une équipe. Son expérience de la mécanique motoculture devrait aussi nous permettre de faire des économies nécessaires en période de restriction budgétaire.

Benoît DEQUOY, encadrant à Mortagne

Nous leur souhaitons à tous les deux la bienvenue dans leurs nouvelles fonctions.

Publication gratuite de l’association ACI Développement 4, avenue de l’industrie 61200 Argentan - Tél. : 02 33 39 77 16 - Web : www.aci-developpement.org. Directeur de la publication : Guylaine Lemoine, Chef de projet Frédéric Walter. Ont aussi participé à ce numéro : Florence Marie, Stéphanie Lacambre, Brigitte Le Guichard, Caroline PERICHON. Conception graphique Peggy Chopin : www.design-peggy.com - 06 74 29 48 25.

8

Infos & Insertion #08  
Advertisement