Page 1

Etude globale de la Meuse et de ses affluents sur le bassin amont (Vosges et Haute-Marne) Mission 3 : propositions d’aménagements et établissement d’un schéma global d’aménagement et de gestion Restauration des cours d’eau

1


Programme d’actions de restauration des cours d’eau

2



RE01 - Replantations



RE02 - Réhabilitation d’annexes



RE03 - Bandes enherbées le long des cultures



RE04 - Clôtures et abreuvoirs (pompes à museau)



RE05 - Lit mineur d'étiage (ou diversification du lit par épis)



RE06 - Aménagement de microseuils



RE07 - Aménagement d'ouvrages hydrauliques



RE08 - Zone humide à l'exutoire de fossés



RE09 - Reméandrement du lit mineur



RE10 - Réduction de la section du lit mineur



RE11 - Aménagements de diversification sur un tronçon pilote rural


RESTAURATION DES COURS D’EAU PRINCIPAUX

RE01

Ripisylves : replantations



secteurs totalement dénudés - recréation complète d’un peuplement : environ 210 km de berges,



secteurs avec replantations récentes ou prévues - peuplements à renforcer : environ 90 km de berges.

Sauf berges concaves non stables (méandres actifs ex. entre Coussey et Domrémy)

Essences et strates diversifiées : arbustives, buissonnantes et arborescentes Distribution aléatoire (bouquets/bosquets) En pied de berge/dans le talus, et/ou en retrait du sommet de berge (risque de déficit hydrique si la berge est haute et abrupte)

3

Protection du pâturage par une clôture


RESTAURATION DES COURS D’EAU PRINCIPAUX


RESTAURATION DES COURS D’EAU PRINCIPAUX

Réhabilitation d’annexes hydrauliques en frayères pour le poisson ou les amphibiens

RE02

Deux sites potentiels identifiés : reconnexion possible par l’aval, nettoyage du fond au niveau de la connexion ou sur tout le linéaire (atterrissement, pâture). Replantations sur les berges entièrement dénudées. Pas d’intervention sur le 2e bras situé en aval immédiat.

5


RESTAURATION DES COURS D’EAU PRINCIPAUX

Cultures sur les berges : mise en place de bandes enherbées

RE03

Les exploitants peuvent être incités à la mise en place d’une bande enherbée (5 à 10 m de large) le long du cours d’eau :

9

-

par des actions de sensibilisation ciblées

-

et/ou par le contrôle strict du respect de la réglementation.


RESTAURATION DES COURS D’EAU PRINCIPAUX RE04

Pâturage sur les berges : pose de clôtures



mesure d’accompagnement des replantations ou de la régénération spontanée de la ripisylve



opération à étudier au cas par cas et en concertation avec les exploitants



clôtures fixes, à 3 fils, fixées sur des piquets peu sensibles aux crues



installées en retrait du sommet de berge et de l’espace réservé à la ripisylve. points d’accès à l’eau à remplacer par des pompes à museau



Si impossible : descentes empierrées et clôturées jusqu’au cours d’eau, espace d’abreuvement limité à la berge, barrière en bois empêchant l’accès des bêtes dans le lit

10


RESTAURATION DES COURS D’EAU PRINCIPAUX

Surdimensionnement des lits mineurs au niveau des ponts et secteurs urbains : création d’un lit mineur d’étiage

RE05

Distances courtes : réalisation de banquettes végétalisées de faible hauteur. Au droit des ponts, en zone urbaine. La largeur sera ramenée à une dimension au plus identique à la moyenne du lit en amont ou aval, si possible inférieure.

Distances plus longues : épis alternés (provoquant un microméandrement) et/ou doubles épis (disposés face à face le long de chaque berge, concentrant les écoulements) et/ou déflecteurs centraux Coûts plus limités – sur les tronçons à faibles pentes, ou plats peu profonds

12

Ce type d’aménagement ne doit pas avoir d’impact sur les risques d’inondation : maintien de la section globale à pleins bords – il existe souvent déjà un atterrissement au niveau du pont


Lit mineur d’étiage : banquettes végétalisées

13


Lit mineur d’étiage : banquettes végétalisées

14


Lit mineur d’étiage : épis ou déflecteurs

15


RESTAURATION DES COURS D’EAU PRINCIPAUX Seuils de petite taille ralentissant les écoulements : création d’une échancrure

RE06

18



sur environ 1/4 ou 1/3 de la largeur du lit, intervention relativement peu coûteuse



L’échancrure pratiquée à la main (pioche,…) pour les seuils en pierres.



Pour les seuils en bois, y compris ceux mis en place récemment, intervention de tronçonnement de la moitié de la hauteur sans perturber la stabilité de l’ouvrage (?)


RESTAURATION DES COURS D’EAU PRINCIPAUX

Barrages infranchissables ou générant un remous important : aménagement pour réduire l’impact

RE07

Trois types d’action peuvent être envisagées :  Abaissement de la crête (arasement)  Contournement partiel ou total de l’ouvrage  Mise en place d’une passe à poissons

21

Beaucoup d’ouvrages en cours d’aménagement ou aménagés par les syndicats ⇒ Nécessité d’une étude plus approfondie pour les autres


ouvrages infranchissables en tous temps


ouvrages franchissables pĂŠriodiquement ou en tous temps


RESTAURATION DES COURS D’EAU PRINCIPAUX

RE08

Fossés de drainage dans le lit majeur :

Création de zones humides aux nœuds hydrographiques pour filtrer et freiner les écoulements Hiérarchisation des exutoires de fossés en fonction : - de l’occupation des sols (intervention prioritaire dans les zones où l’activité agricole est plus intensive) - du linéaire de fossés (intervention prioritaire sur les linéaires drainés les plus importants)

Comblement des fossés non utiles

30

Dispositifs de filtration au niveau des exutoires de drainages souterrains


RESTAURATION DES COURS D’EAU PRINCIPAUX

RE09 Reprise de l’ancien tracé du cours d’eau :

reméandrement sur sites pilotes   

faire reprendre au cours d’eau son tracé avant rectification priorité aux secteurs où l’ancien tracé est encore visible, et si possible encore en eau et/ou réactivé périodiquement. L’opération nécessite : réouverture des parties remblayées, curage/approfondissement limité du lit mineur, – éventuel recalibrage de la largeur existante – entretien de la végétation en place et des embâcles Le tronçon actuel, qui sera court-circuité, devra être partiellement comblé et protégé La partie aval pourra être conservée en eau, voire remodelée, pour favoriser la création de frayères. – –



33

Les interventions nécessitent une étude morphologique plus fine, avec notamment des levés topographiques de profils en travers complémentaires, l’analyse des sédiments transportés et de la qualité des berges en amont.


La Meuse Ă Bourmont


La Meuse à Gonaincourt

RESTAURATION DES COURS D’EAU PRINCIPAUX


Le Mouzon Ă Soulaucourt s/M.


RESTAURATION DES COURS D’EAU PRINCIPAUX

RE10 Diminution

de la section du lit mineur sur un tronçon pilote

réduire la largeur du lit pour la ramener à sa largeur naturelle, adaptée au débit remblayer partiellement le lit, protéger éventuellement la berge replanter une ripisylve en sommet de talus remblayer alternativement en rive droite et gauche de façon à créer un méandrement.

38


Le Vair en aval de la confluence de la Vraine

RESTAURATION DES COURS D’EAU PRINCIPAUX


L’Anger entre Malaincourt et Gendreville

RESTAURATION DES COURS D’EAU PRINCIPAUX


RESTAURATION DES COURS D’EAU PRINCIPAUX

RE11 Aménagements de diversification sur un tronçon pilote Expérimentation à l’échelle d’un tronçon plus long en zone rurale (en complément des aménagements « lit mineur d’étiage » ponctuellement en secteurs urbains et au droit des ponts) Saônelle à Midrevaux

42



zone humide étendue, dont une partie en Espace Naturel Sensible et Natura 2000



Présence du Cincle plongeur

=>

impact bénéfique global sur la qualité écologique de la vallée dans ce secteur, synergie avec d’autres politiques en faveur de la biodiversité



des travaux de micro-méandrement ont déjà été réalisés par l’AAPPMA La Gaule MouzonMeuse



cours d’eau en 1ère catégorie piscicole (Truite : espèce exigeante en oxygène dissous).



renforcement des actions déjà mises en place (densification et généralisation sur 1500 m) : petits ouvrages : épis en quinconce, fascines en bois vivant.



Attention à l’extrémité aval (remous important généré par le barrage)


La Saônelle à Midrevaux

RESTAURATION DES COURS D’EAU PRINCIPAUX


SYNTHÈSE FINANCIÈRE Réf. Action action RE01 Replantation de ripisylves RE02

Réhabilitation d’annexes

Site

Détail

Berges nues Constitution de peuplement Replantations réalisées ou prévues Renforcement de peuplement Vair en aval de Soulosse-sous-St-Elophe Terrassement en déblai (rive gauche) Passerelle agricole Animation Ruisseau de l’Abreuvoir (rive gauche) Terrassement en déblai Passerelle agricole Animation Noue du Pont de Pagny (RD 164) Terrassement en déblai Passerelle agricole Animation

Priorité 1 2 2 2 2 2 2 2 1 1 1

Coût Unité unitaire 8 € ml 4 € ml

Quantité

Coût total

210 000 90 000

1 680 000 € 360 000 €

2 400

48 000 €

1 10 640 1 10 1 000 1 3

10 000 € 5 000 € 12 800 € 10 000 € 5 000 € 20 000 € 10 000 € 1 500 €

60

30 000 €

ml

20 000

80 000 €

forfait jour ml ml ml forfait forfait forfait

100 20 5 920 4 620 4 850 26 39 62

25 000 € 10 000 € 2 368 000 € 1 848 000 € 1 940 000 € 3 250 € 4 875 € 7 750 €

20 € m3 10 000 € 500 € 20 € 10 000 € 500 € 20 € 10 000 € 500 €

forfait jour m3 forfait jour m3 forfait jour

RE03

Bandes enherbées le long des cultures Cultures sans bandes enherbées

Animation/sensibillsation

1

RE04

Clôtures et abreuvoirs (pompes à museau)

Prairies pâturées sans clôture

Clôtures

1

4€

21 sites pilotes 17 autres sites prioritaires 30 autres sites potentiels Sites pilotes Autres sites prioritaires Autres sites potentiels

Abreuvoirs (pompes à museau) Animation Banquettes végétalisées Banquettes végétalisées Banquettes végétalisées Echancrure manuelle Echancrure manuelle Echancrure manuelle

1 1 1 2 3 1 2 3

250 € 500 € 400 € 400 € 400 € 125 € 125 € 125 €

BG10 Barrage d'Harchéchamp (Vair)

Dérasement de l’ouvrage

1

40 000 € forfait

1

40 000 €

Arasement et fractionnement de la chute

1

90 000 € forfait

1

90 000 €

Adaptation de la passe existante

2

250 € jour

5

1 250 €

Arasement et fractionnement de la chute

1

90 000 € forfait

1

90 000 €

Echancrure manuelle

1

250 € jour

1

250 €

Passe à poissons

1

50 000 € forfait

1

50 000 €

RE05

Lit mineur d'étiage

RE06

Aménagement de microseuils

RE07

Aménagement d'ouvrages hydrauliques

BG11 Moulin du Haut à Autigny-la-Tour (Vair) BG15 Moulin Froid (Mouzon à Barville) BG21 Barrage des Maronniers (Mouzon à Neufchâteau) BG 25 Moulin de Hâcourt (Meuse à Huilliécourt) BG34 Pisciculture de Sionne

500 € jour


SYNTHÈSE FINANCIÈRE Réf. action RE08

Action Zone humide à l'exutoire de fossés

Site Sites pilotes Autres sites prioritaires Autres sites potentiels

RE09

Reméandrement du lit mineur

Mouzon à Vrécourt-Soulaucourt

Réduction de la section du lit mineur

Vair en aval immédiat de la confluence avec la Vraine Anger au niveau de Malaincourt / Médonville Anger au niveau de Médonville / Gendreville

RE11

Aménagements de diversification sur un tronçon rural

Terrassement en déblai 600 m3 et replantation sur berges 60 ml Terrassement en déblai 600 m3 et replantation sur berges 60 ml Terrassement en déblai 600 m3 et replantation sur berges 60 ml

Meuse à Bourmont/St-Thiébault - Barrage Terrassement en déblai (ancien tracé) de Quinquengrogne

Meuse à Gonaincourt

RE10

Détail

Saônelle à Midrevaux (1500 ml)

Priorité

Coût unitaire

Unité

Quantité

Coût total

1

#REF! forfait

7

#REF!

2

#REF! forfait

41

#REF!

3

#REF! forfait

43

#REF!

1

20 €

m3

4 000

80 000 €

Terrassement en remblai partiel (tracé actuel)

1

30 €

m3

2 000

60 000 €

Enrochements localisés Gestion de la végétation/renaturation des berges et du lit Seuils de stabilisation Terrassement en déblai (ancien tracé)/remblai partiel (tracé actuel)

1

60 €

m3

100

6 000 €

1

80 €

ml

1 200

96 000 €

3

120 000 €

3

20 €

m3

3 000

60 000 €

Terrassement en remblai partiel (tracé actuel)

1

30 €

m3

1 000

30 000 €

Enrochements localisés Gestion de la végétation des berges Terrassement en déblai (ancien tracé)/remblai partiel (tracé actuel)

3 3

60 € 80 €

m3 ml

20 800

1 200 € 64 000 €

2

20 €

m3

3 000

60 000 €

Terrassement en remblai partiel (tracé actuel)

1

30 €

m3

500

15 000 €

Enrochement localisé Gestion de la végétation des berges

2 2

60 € 80 €

m3 ml

50 700

3 000 € 56 000 €

Terrassement en remblai

1

20 €

m3

13 000

260 000 €

Protection par géotextile sur 1300 ml

1

10 €

m2

3 900

39 000 €

Terrassement en remblai

2

20 €

m3

10 000

200 000 €

Protection par géotextile sur 2500 ml

2

10 €

m2

7 500

75 000 €

Terrassement en remblai

3

20 €

m3

9 000

180 000 €

Protection par géotextile sur 2200 ml

3

10 €

m2

6 600

66 000 €

Epis ou fascines

1

300

150 000 €

1

40 000 € forfait

500 € forfait


SYNTHÈSE FINANCIÈRE

Piorité 1 Piorité 2 Piorité 3 Total

5 441 360 € 3 210 605 € 2 855 590 € 11 507 555 €


ACTIONS SUR LES CHEVELUS DE TETES DE BASSINS

Problématique

Quantité

Unité/type d'action

Rectifications de tracés

54

km - diversification par petits épis (1 pour 5m) ou déblais/remblais

20 000 €

1 070 600 €

Cultures sur berge

132

km - bande enherbée (travail d'animation - 3j/km)

1 500 €

198 375 €

Absence de ripisylve

193

km - replantation de ripisylve

8 000 €

1 542 800 €

Pâturages sur berge

107

km - clôtures avec 1 abreuvoir/200 m environ

5 250 €

561 383 €

Tronçons canalisés en zone urbaine

5200

m (26 tronçons x 200 m de linéaire pilote) - lit d'étiage par banquettes végétalisées

400 €

2 080 000 €

32

expertises sommaires de zones humides

500 €

16 000 €

58

sous-BV de priorité 1 pour la plantation de haies (>50% de cultures)

44

sous-BV de priorité 2 pour la plantation de haies (25-50% de cultures)

21

sous-BV de priorité 3 pour la plantation de haies (10-25% de cultures)

Présence de zone humide

Cultures sur le bassin versant

48

Coût unitaire

Coût total

EPAMA - Etude Meuse Amont  

Etude Meuse Amont : Propositions d’aménagements et établissement d’un schéma global d’aménagement et de gestion - Restauration des cours d’e...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you