Page 1

Kit d’information sur

un DVD avec un documentaire de 52', et des bonus vidéo, le site internet du projet Indicang

Kit d’information sur l’anguille Comprenant un livret d'accompagnement un DVD avec un documentaire de 52', et des bonus vidéo, le site internet du projet Indicang

Kit d’information sur l’anguille Comprenant un livret d'accompagnement un DVD avec un documentaire de 52', et des bonus vidéo, le site internet du projet Indicang

Kit d’information sur l’anguille Comprenant un livret d'accompagnement un DVD avec un documentaire de 52', et des bonus vidéo, le site internet du projet Indicang

Kit d’information sur l’anguille Comprenant un livret d'accompagnement un DVD avec un documentaire de 52', et des bonus vidéo, le site internet du projet Indicang


Français

page x à x Il était une fois... Le cycle biologique de l’anguille, une aventure en couleurs encore bien mystérieuse… La pression du marché asiatique sur la ressource Des conséquences de l’activité humaine sur l’espèce Des menaces et des pressions venues d’ailleurs Pour une gouvernance plus écologique et plus coordonnée à l’échelle de l’aire de répartition Pages partenaires

English

Portuguese

page x à x

Il était une fois... Le cycle biologique de l’anguille, une aventure en couleurs encore bien mystérieuse… La pression du marché asiatique sur la ressource Des conséquences de l’activité humaine sur l’espèce Des menaces et des pressions venues d’ailleurs Pour une gouvernance plus écologique et plus coordonnée à l’échelle de l’aire de répartition Pages partenaires

page x à x Erase una vez… El ciclo biológico de la anguila, una aventura en colores rodeada de misterio… La presión del mercado asiático sobre el recurso Impactos de la actividad humana sobre la especie… Amenazas y presiones venidas de otros lugares Por una gestión más ecológica y mejor coordinada a nivel de su área de distribución

page x à x Once upon a time … The life cycle of the eel: a colourful and mysterious adventure The pressure on this resource of the Asian markets The impact on the species of human activities Other threats and pressures For a more ecological management with improved coordination at the level of the species distribution area Pages partenaires

Castellano

Castellano

Pages partenaires

Euskara

page x à x Bazen behin... Aingiren ziklo biologikoa, koloretako abentura misteriotsua... Asiako merkatuak baliabidean eragiten duen presioa Giza jarduerak espeziean dituen inpaktuak… Beste leku batzuetatik etorritako mehatxuak eta presioak Banaketa-arearen mailan kudeaketa ekologikoagoa eta hobeto koordinatua bultzatzea Pages partenaires


L

'anguille, longtemps considérée comme une espèce nuisible à « l'allure de serpent », est présente en abondance dans de nombreux habitats aquatiques. Ce poisson amphialin fréquente , au cours de son cycle biologique, les eaux douces comme les eaux salées situées entre la Mauritanie et le cercle polaire Arctique. C'est aujourd'hui une espèce menacée; il est donc urgent d'agir en développant nos connaissances sur les impacts humains sur son environnement et son abondance afin de restaurer et de protéger cette espèce.

F

or a long time considered a snake-like pest, eel populations abound in many different aquatic environments. During its life cycle, this catadromous fish migrates between fresh and seawater in the zone between Mauritania and the Arctic polar circle. Today, it is an endangered species. There is therefore an urgent need to develop our understanding of the impact of humans on its environment and its populations with a view to repopulating and protecting this species.

L

'anguille, longtemps considérée comme une espèce nuisible à « l'allure de serpent », est présente en abondance dans de nombreux habitats aquatiques. Ce poisson amphialin fréquente , au cours de son cycle biologique, les eaux douces comme les eaux salées situées entre la Mauritanie et le cercle polaire Arctique. C'est aujourd'hui une espèce menacée; il est donc urgent d'agir en développant nos connaissances sur les impacts humains sur son environnement et son abondance afin de restaurer et de protéger cette espèce.

2

L

a anguila, durante mucho tiempo considerada como una especie nociva con « aire de serpiente », es muy abundante en numerosos hábitats acuáticos. Este pez anfialino habita durante su ciclo biológico las aguas dulces y las aguas saladas situadas entre Mauritania y el círculo polar Ártico. En la actualidad es una especie amenazada; por ello es urgente actuar, desarrollando nuestros conocimientos sobre los impactos humanos sobre su entorno y su abundancia con el fin de restaurar y proteger esta especie.

A

ingira oso ugaria da uretako hainbat habitatetan, eta «sugearen itxura » duen espezie kaltegarritzat hartu izan da denbora luzez. Arrain anfialino hori Mauritaniaren eta Artikoko zirkulu polarraren arteko ur gezatan eta ur gazietan bizi da bere ziklo biologikoak irauten duen artean. Gaur egun, arriskuan dagoen espeziea da; horregatik, ezinbestekoa da haren ingurunean eta ugaritasunean gizakiak eragiten dituen inpaktuei buruzko jakintza garatzea espezie hori berreskuratzeko eta babesteko. 3


Il était une fois… Il y a de cela quelques 200 millions d'années, existait la Pangée un super continent réunissant l'Amérique et l'Eurasie. Au sein de ce grand continent, dans une petite mer intérieure l'anguille se reproduisait en un lieu bien déterminé correspondant très probablement à ce qui constitue maintenant la mer des Sargasses proche du golfe du Mexique. En dépit de la dérive des continents l'anguille a continué à fréquenter ce lieu pour perpétuer l'espèce. Une fraction de la population a migrer vers l'Est, l'autre vers l'Ouest, donnant naissance à deux espèces différentes : l'anguille américaine (Anguilla rostrata) et l'anguille européenne (Anguilla anguilla). L'espèce est exploitée à tous les stades de son cycle biologique. Elle constitue un plat recherché et accommodé de diverses manières dans de nombreuses régions d'Europe : grillée, poêlée, en matelote… Elle fait vivre plus de 20 000 exploitants en Europe et on estime sa valeur débarquée, compte tenu du prix élevé de la civelle vers les marchés asiatiques, est supérieure à 35 millions d'euros pour l'arc Atlantique.

4 / Français

Le cycle biologique de l'anguille, une aventure en couleurs encore bien mystérieuse… Anguilla anguilla fréquente l'océan Atlantique et se reproduit en mer des Sargasses. La reproduction semble s'effectuer entre 400 et 700 mètres, mais des anguilles ont été observées par 2000 m de profondeur au large des Bahamas. La fécondité de l'anguille est comprise entre 0,7 et 2,6 millions d'œufs Les larves appelées leptocéphales mesurent 5mm pour les plus petites ; elles ont entre 3 et 20 dents et se nourrissent du microplancton. Elles se laissent dériver vers l'Est au sein des courants océaniques, mais effectuent aussi des migrations en profondeur sur plusieurs centaines de mètres. Tout en poursuivant leur croissance et en pénétrant par « vagues » dans les eaux douces, elles atteignent le stade de civelle. Transparentes en eau de mer, elles se colorent progressivement. Puis les civelles colonisent les eaux estuariennes et continentales, leur pigmentation s'intensifie, on parle alors d'anguillettes puis d'anguilles jaune. Elles passent par une phase hermaphrodite avant de se différencier en mâle ou femelle. Après plusieurs années, entre l'été et l'hiver, la migration vers les eaux marines commence. Les anguilles prennent une couleur argentée avec des reflets métalliques , leur vessie natatoire se modifie , la taille de leurs yeux augmente , ce sont les anguilles argentées qui regagnent leur aire de fraie…dans la mer des Sargasses, pour y pondre et mourir.

5 / Français


La pression du marché asiatique sur la ressource

en France c'est le cas du barrage de Tuilières sur la Dordogne une rampe à brosse a été mis en place pour permettre le franchissement des juvéniles d'anguilles.

La pêche traditionnelle de la civelle en France et dans le sud de l'Europe a une importance socio-économique très forte.Le maintien de cette activité est largement soutenue du fait d'une demande croissante du marché asiatique depuis le début des années quatre-vingt. Ainsi une part de plus en plus importante de la production de civelle vivante est exportée vers la Chine, plus de 50% de la production ces dernières années. Les prix au kilo se sont parallèlement envolés et payés en moyenne par l'aquaculteur asiatique plus de 700 euros à l'exportateur européen durant la saison 2004-2005. Ainsi notre civelle européenne alimente les entreprises aquacoles chinoises puis se retrouve en partie consommée sur le marché japonais sous forme de « kabayaki ». Cette demande forte , aux retombées économiques très positives , a par ailleurs des conséquences qui pourraient s'avérer négatives à terme sur la ressource entraînant sa raréfaction au cas où la disponibilité en juvénile s'avèrerait insuffisante pour coloniser naturellement ou artificiellement les surfaces de colonisation encore existantes.

Des conséquences de l'activité humaine sur l'espèce… 60 à 65% du débit des rivières européennes sont aujourd'hui régulés par des barrages. Par exemple, sur le Rhône le taux de mortalité des anguilles en partant de Lyon serait de 90% pour parvenir à la mer ! Les barrages, obstacles à la migration, sont l'une des causes majeures de la diminution de l'espèce. Des efforts importants ont été entrepris récemment 6 / Français

La diminution constante de la surface des zones humides est un autre facteur défavorable à l'espèce. La mise en culture des zones humides a nécessité une augmentation des pompages pour l'irrigation et l'utilisation en quantités importantes de pesticides. Le développement de pôles industriels et urbains a eu pour conséquences l'apparition de contaminants dans les milieux aquatiques. Ces facteurs ont bien entendu des impacts négatifs sur la physiologie et notamment sur la reproduction de l'anguille.

Des menaces et des pressions venues d'ailleurs L'introduction d'espèces végétales ou animales exotiques comme l'écrevisse de Floride qui colonise les zones inférieures des bassins versants ou la jussie et le myriophylle destinés à l'aquariophilie dont l'éradication nécessite l'utilisation intensive de désherbants. Très préoccupante, l'apparition au début des années quatre-vingts d'un parasite spécifique de l'anguille, Anguilla crassus, suite à l'importation d'anguilles japonaises Anguilla japonica en Méditerranée. Ce ver se reproduit et s'enkyste dans la vessie natatoire ; la paroi de la vessie natatoire perd progressivement de son élasticité et de sa souplesse. Les lésions ainsi occasionnées pourraient rendre difficiles la migration des anguilles vers la mer des Sargasses. Par ailleurs le réchauffement climatique , qui nous menace dans le futur, en provoquant la fonte des réserves glaciaires risque de modifier le système des courants océaniques. Ainsi la dissémination des larves serait perturbée et leur mortalité pourrait augmenter et mettre en danger la pérennité de l'espèce. 7 / Français


Partenaires

Pour une gouvernance plus écologique et plus coordonnée à l'échelle de l'aire de répartition Le fonctionnement du cycle biologique de la population d'anguille européenne peut être décrit par analogie comme le fonctionnement de l'arbre. Ainsi les racines de l'arbre seraient représentées par les anguilles argentées qui se reproduisent dans la mer des Sargasses. Leurs œufs qui donnent les larves ou leptocéphales migrent vers l'Europe comme le ferait la sève montante dans le tronc de l'arbre. Puis les civelles sont dispersées vers les multitudes des bassins versants comme la sève gagne les branches et les feuilles. Enfin les anguilles jaunes et les anguilles argentées après une période déterminée quittent les bassins versants et redescendent vers les racines de la population en mer des Sargasses comme le fait la sève qui descend du tronc vers les racines de l'arbre. La suite du projet Indicang ,dans le cadre du programme INTERREG IV B « Espace Atlantique » devrait permettre la mise en place d'une gouvernance plus écologique et plus efficace par la minimisation des impacts des divers usages sur la resource et son environnement.

8 / Français

Partenaires ■ Partenaires

Partenaires

Partenaires ■ Partenaires


Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer 155, rue Jean-Jacques Rousseau 92138 Issy-les-Moulineaux Cedex Tél. (33) 01 46 48 21 00 - Fax (33) 01 46 48 21 21 Internet : http://www.ifremer.fr Président-directeur général : Jean-Yves Perrot

Institut national de recherches marines Institut national de recherches marines, l’Ifremer contribue, par ses travaux et expertises, à la connaissance des océans et de leurs ressources, à la surveillance du milieu marin et littoral et au développement durable des activités maritimes. A ces fins, il conçoit et met en oeuvre des outils d’observation, d’expérimentation et de surveillance, et gère la flotte océanographique française pour l’ensemble de la communauté scientifique. Créé en 1984, l’Ifremer est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), placé sous la tutelle conjointe des ministères chargés de la Recherche, de l’Agriculture et de la Pêche, de l’Équipement et des Transports et de l’Ecologie et du Développement durable.

EDF 22, avenue de Wagram 75008 Paris

EDF a lancé un vaste programme de recherche sur la dévalaison de l’anguille en partenariat avec plusieurs organismes : INRA, Cemagref, CSP, l’agence de l’eau et MIGRADOUR. Ces études scientifiques, menées sur le Gave de Pau, permettront de mieux connaître la migration de l’anguille notamment lors du franchissement des ouvrages hydroélectriques. Par ce programme de recherche ambitieux, EDF cherche ainsi à concilier deux enjeux fondamentaux : la production d’électricité d’origine renouvelable et la préservation d’une eqpèce emblématique.

10 / Français

Agence de l’eau : ????? Quai aux Vivres 17314 Rochefort Cedex Tél. : 05 46 82 60 60

L’Aglia regroupe les quatre Conseils Régionaux de la grande façade Atlantique française ainsi que les professionnels de la pêche et des cultures marines de ces quatre Régions. Les missions : Développer les connaissances pour mieux anticiper les évolutions et les adaptations dans les filières Echanger, débattre, faire valoir les spécificités des régions de l’AGLIA auprès des décideurs nationaux et européens Mettre en œuvre des projets pour conforter la pêche et l’apiculture

AGLIA Quai aux Vivres 17314 Rochefort Cedex Tél. : 05 46 82 60 60 www.aglia.org L’Aglia : Promouvoir une approche «atlantique» des problématiques de la pêche et des cultures marines. L’Aglia regroupe les quatre Conseils Régionaux de la grande façade Atlantique française ainsi que les professionnels de la pêche et des cultures marines de ces quatre Régions. Les missions : Développer les connaissances pour mieux anticiper les évolutions et les adaptations dans les filières Echanger, débattre, faire valoir les spécificités des régions de l’AGLIA auprès des décideurs nationaux et européens Mettre en œuvre des projets pour conforter la pêche et l’apiculture

11 / Français


Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer 155, rue Jean-Jacques Rousseau 92138 Issy-les-Moulineaux Cedex Tél. (33) 01 46 48 21 00 - Fax (33) 01 46 48 21 21 Internet : http://www.ifremer.fr Président-directeur général : Jean-Yves Perrot

Institut national de recherches marines Institut national de recherches marines, l’Ifremer contribue, par ses travaux et expertises, à la connaissance des océans et de leurs ressources, à la surveillance du milieu marin et littoral et au développement durable des activités maritimes. A ces fins, il conçoit et met en oeuvre des outils d’observation, d’expérimentation et de surveillance, et gère la flotte océanographique française pour l’ensemble de la communauté scientifique. Créé en 1984, l’Ifremer est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), placé sous la tutelle conjointe des ministères chargés de la Recherche, de l’Agriculture et de la Pêche, de l’Équipement et des Transports et de l’Ecologie et du Développement durable.

EDF 22, avenue de Wagram 75008 Paris

EDF a lancé un vaste programme de recherche sur la dévalaison de l’anguille en partenariat avec plusieurs organismes : INRA, Cemagref, CSP, l’agence de l’eau et MIGRADOUR. Ces études scientifiques, menées sur le Gave de Pau, permettront de mieux connaître la migration de l’anguille notamment lors du franchissement des ouvrages hydroélectriques. Par ce programme de recherche ambitieux, EDF cherche ainsi à concilier deux enjeux fondamentaux : la production d’électricité d’origine renouvelable et la préservation d’une eqpèce emblématique.

12 / Français

Agence de l’eau : ????? Quai aux Vivres 17314 Rochefort Cedex Tél. : 05 46 82 60 60

L’Aglia regroupe les quatre Conseils Régionaux de la grande façade Atlantique française ainsi que les professionnels de la pêche et des cultures marines de ces quatre Régions. Les missions : Développer les connaissances pour mieux anticiper les évolutions et les adaptations dans les filières Echanger, débattre, faire valoir les spécificités des régions de l’AGLIA auprès des décideurs nationaux et européens Mettre en œuvre des projets pour conforter la pêche et l’apiculture

AGLIA Quai aux Vivres 17314 Rochefort Cedex Tél. : 05 46 82 60 60 www.aglia.org L’Aglia : Promouvoir une approche «atlantique» des problématiques de la pêche et des cultures marines. L’Aglia regroupe les quatre Conseils Régionaux de la grande façade Atlantique française ainsi que les professionnels de la pêche et des cultures marines de ces quatre Régions. Les missions : Développer les connaissances pour mieux anticiper les évolutions et les adaptations dans les filières Echanger, débattre, faire valoir les spécificités des régions de l’AGLIA auprès des décideurs nationaux et européens Mettre en œuvre des projets pour conforter la pêche et l’apiculture

13/ Français


National Institute forMarine Research 155, rue Jean-Jacques Rousseau 92138 Issy-les-Moulineaux Cedex Tél. (33) 01 46 48 21 00 - Fax (33) 01 46 48 21 21 Internet : http://www.ifremer.fr Président-directeur général : Jean-Yves Perrot

Through studies and expert assessments, the national institute for marine research, Ifremer, contributes to our understanding of the ocean and its resources, to the monitoring of marine and coastal zones, and to the sustainable development of maritime activities. To this end, it designs and operates observational, experimental and monitoring tools. It also manages the French oceanographic fleet for the entire scientific community. Founded in 1984, Ifremer is a public body of industrial and commercial nature, under the joint supervision of four ministries: Research, Agriculture and Fisheries, Public Works and Transport, and Ecology and Sustainable Development.

Agence de l’eau : ????? Quai aux Vivres 17314 Rochefort Cedex Tél. : 05 46 82 60 60

L’Aglia regroupe les quatre Conseils Régionaux de la grande façade Atlantique française ainsi que les professionnels de la pêche et des cultures marines de ces quatre Régions. Les missions : Développer les connaissances pour mieux anticiper les évolutions et les adaptations dans les filières Echanger, débattre, faire valoir les spécificités des régions de l’AGLIA auprès des décideurs nationaux et européens Mettre en œuvre des projets pour conforter la pêche et l’apiculture

AGLIA Quai aux Vivres 17314 Rochefort Cedex Tél. : 05 46 82 60 60 www.aglia.org

EDF 22, avenue de Wagram 75008 Paris

EDF a lancé un vaste programme de recherche sur la dévalaison de l’anguille en partenariat avec plusieurs organismes : INRA, Cemagref, CSP, l’agence de l’eau et MIGRADOUR. Ces études scientifiques, menées sur le Gave de Pau, permettront de mieux connaître la migration de l’anguille notamment lors du franchissement des ouvrages hydroélectriques. Par ce programme de recherche ambitieux, EDF cherche ainsi à concilier deux enjeux fondamentaux : la production d’électricité d’origine renouvelable et la préservation d’une eqpèce emblématique.

14 / English

Aglia: Promoting an Atlantic approach to fishing and marine agriculture issues Aglia brings together the four Regional Councils of the French Atlantic coast, as well as professionals in the fishing and marine agriculture sectors of these four regions. Its missions are to: o Develop knowledge to better anticipate evolutions and adaptations in the sectors o Share, discuss and enhance the specificities of Aglia's regions with respect to national and European decision makers. o Implement projects to reinforce fishing and aquaculture.

15 / English


Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer 155, rue Jean-Jacques Rousseau 92138 Issy-les-Moulineaux Cedex Tél. (33) 01 46 48 21 00 - Fax (33) 01 46 48 21 21 Internet : http://www.ifremer.fr Président-directeur général : Jean-Yves Perrot

Institut national de recherches marines Institut national de recherches marines, l’Ifremer contribue, par ses travaux et expertises, à la connaissance des océans et de leurs ressources, à la surveillance du milieu marin et littoral et au développement durable des activités maritimes. A ces fins, il conçoit et met en oeuvre des outils d’observation, d’expérimentation et de surveillance, et gère la flotte océanographique française pour l’ensemble de la communauté scientifique. Créé en 1984, l’Ifremer est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), placé sous la tutelle conjointe des ministères chargés de la Recherche, de l’Agriculture et de la Pêche, de l’Équipement et des Transports et de l’Ecologie et du Développement durable.

EDF 22, avenue de Wagram 75008 Paris

EDF a lancé un vaste programme de recherche sur la dévalaison de l’anguille en partenariat avec plusieurs organismes : INRA, Cemagref, CSP, l’agence de l’eau et MIGRADOUR. Ces études scientifiques, menées sur le Gave de Pau, permettront de mieux connaître la migration de l’anguille notamment lors du franchissement des ouvrages hydroélectriques. Par ce programme de recherche ambitieux, EDF cherche ainsi à concilier deux enjeux fondamentaux : la production d’électricité d’origine renouvelable et la préservation d’une eqpèce emblématique.

16 / English

Agence de l’eau : ????? Quai aux Vivres 17314 Rochefort Cedex Tél. : 05 46 82 60 60

L’Aglia regroupe les quatre Conseils Régionaux de la grande façade Atlantique française ainsi que les professionnels de la pêche et des cultures marines de ces quatre Régions. Les missions : Développer les connaissances pour mieux anticiper les évolutions et les adaptations dans les filières Echanger, débattre, faire valoir les spécificités des régions de l’AGLIA auprès des décideurs nationaux et européens Mettre en œuvre des projets pour conforter la pêche et l’apiculture

AGLIA Quai aux Vivres 17314 Rochefort Cedex Tél. : 05 46 82 60 60 www.aglia.org L’Aglia : Promouvoir une approche «atlantique» des problématiques de la pêche et des cultures marines. L’Aglia regroupe les quatre Conseils Régionaux de la grande façade Atlantique française ainsi que les professionnels de la pêche et des cultures marines de ces quatre Régions. Les missions : Développer les connaissances pour mieux anticiper les évolutions et les adaptations dans les filières Echanger, débattre, faire valoir les spécificités des régions de l’AGLIA auprès des décideurs nationaux et européens Mettre en œuvre des projets pour conforter la pêche et l’apiculture

17 / English


Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer 155, rue Jean-Jacques Rousseau 92138 Issy-les-Moulineaux Cedex Tél. (33) 01 46 48 21 00 - Fax (33) 01 46 48 21 21 Internet : http://www.ifremer.fr Président-directeur général : Jean-Yves Perrot

Institut national de recherches marines Institut national de recherches marines, l’Ifremer contribue, par ses travaux et expertises, à la connaissance des océans et de leurs ressources, à la surveillance du milieu marin et littoral et au développement durable des activités maritimes. A ces fins, il conçoit et met en oeuvre des outils d’observation, d’expérimentation et de surveillance, et gère la flotte océanographique française pour l’ensemble de la communauté scientifique. Créé en 1984, l’Ifremer est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), placé sous la tutelle conjointe des ministères chargés de la Recherche, de l’Agriculture et de la Pêche, de l’Équipement et des Transports et de l’Ecologie et du Développement durable.

EDF 22, avenue de Wagram 75008 Paris

EDF a lancé un vaste programme de recherche sur la dévalaison de l’anguille en partenariat avec plusieurs organismes : INRA, Cemagref, CSP, l’agence de l’eau et MIGRADOUR. Ces études scientifiques, menées sur le Gave de Pau, permettront de mieux connaître la migration de l’anguille notamment lors du franchissement des ouvrages hydroélectriques. Par ce programme de recherche ambitieux, EDF cherche ainsi à concilier deux enjeux fondamentaux : la production d’électricité d’origine renouvelable et la préservation d’une eqpèce emblématique.

18 / Portuguese

Agence de l’eau : ????? Quai aux Vivres 17314 Rochefort Cedex Tél. : 05 46 82 60 60

L’Aglia regroupe les quatre Conseils Régionaux de la grande façade Atlantique française ainsi que les professionnels de la pêche et des cultures marines de ces quatre Régions. Les missions : Développer les connaissances pour mieux anticiper les évolutions et les adaptations dans les filières Echanger, débattre, faire valoir les spécificités des régions de l’AGLIA auprès des décideurs nationaux et européens Mettre en œuvre des projets pour conforter la pêche et l’apiculture

AGLIA Quai aux Vivres 17314 Rochefort Cedex Tél. : 05 46 82 60 60 www.aglia.org L’Aglia : Promouvoir une approche «atlantique» des problématiques de la pêche et des cultures marines. L’Aglia regroupe les quatre Conseils Régionaux de la grande façade Atlantique française ainsi que les professionnels de la pêche et des cultures marines de ces quatre Régions. Les missions : Développer les connaissances pour mieux anticiper les évolutions et les adaptations dans les filières Echanger, débattre, faire valoir les spécificités des régions de l’AGLIA auprès des décideurs nationaux et européens Mettre en œuvre des projets pour conforter la pêche et l’apiculture

19 / Portuguese


Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer 155, rue Jean-Jacques Rousseau 92138 Issy-les-Moulineaux Cedex Tél. (33) 01 46 48 21 00 - Fax (33) 01 46 48 21 21 Internet : http://www.ifremer.fr Président-directeur général : Jean-Yves Perrot

Institut national de recherches marines Institut national de recherches marines, l’Ifremer contribue, par ses travaux et expertises, à la connaissance des océans et de leurs ressources, à la surveillance du milieu marin et littoral et au développement durable des activités maritimes. A ces fins, il conçoit et met en oeuvre des outils d’observation, d’expérimentation et de surveillance, et gère la flotte océanographique française pour l’ensemble de la communauté scientifique. Créé en 1984, l’Ifremer est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), placé sous la tutelle conjointe des ministères chargés de la Recherche, de l’Agriculture et de la Pêche, de l’Équipement et des Transports et de l’Ecologie et du Développement durable.

EDF 22, avenue de Wagram 75008 Paris

EDF a lancé un vaste programme de recherche sur la dévalaison de l’anguille en partenariat avec plusieurs organismes : INRA, Cemagref, CSP, l’agence de l’eau et MIGRADOUR. Ces études scientifiques, menées sur le Gave de Pau, permettront de mieux connaître la migration de l’anguille notamment lors du franchissement des ouvrages hydroélectriques. Par ce programme de recherche ambitieux, EDF cherche ainsi à concilier deux enjeux fondamentaux : la production d’électricité d’origine renouvelable et la préservation d’une eqpèce emblématique.

20 / Portuguese

Agence de l’eau : ????? Quai aux Vivres 17314 Rochefort Cedex Tél. : 05 46 82 60 60

L’Aglia regroupe les quatre Conseils Régionaux de la grande façade Atlantique française ainsi que les professionnels de la pêche et des cultures marines de ces quatre Régions. Les missions : Développer les connaissances pour mieux anticiper les évolutions et les adaptations dans les filières Echanger, débattre, faire valoir les spécificités des régions de l’AGLIA auprès des décideurs nationaux et européens Mettre en œuvre des projets pour conforter la pêche et l’apiculture

AGLIA Quai aux Vivres 17314 Rochefort Cedex Tél. : 05 46 82 60 60 www.aglia.org L’Aglia : Promouvoir une approche «atlantique» des problématiques de la pêche et des cultures marines. L’Aglia regroupe les quatre Conseils Régionaux de la grande façade Atlantique française ainsi que les professionnels de la pêche et des cultures marines de ces quatre Régions. Les missions : Développer les connaissances pour mieux anticiper les évolutions et les adaptations dans les filières Echanger, débattre, faire valoir les spécificités des régions de l’AGLIA auprès des décideurs nationaux et européens Mettre en œuvre des projets pour conforter la pêche et l’apiculture

21 / Portuguese


Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer 155, rue Jean-Jacques Rousseau 92138 Issy-les-Moulineaux Cedex Tél. (33) 01 46 48 21 00 - Fax (33) 01 46 48 21 21 Internet : http://www.ifremer.fr Président-directeur général : Jean-Yves Perrot

Institut national de recherches marines Institut national de recherches marines, l’Ifremer contribue, par ses travaux et expertises, à la connaissance des océans et de leurs ressources, à la surveillance du milieu marin et littoral et au développement durable des activités maritimes. A ces fins, il conçoit et met en oeuvre des outils d’observation, d’expérimentation et de surveillance, et gère la flotte océanographique française pour l’ensemble de la communauté scientifique. Créé en 1984, l’Ifremer est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), placé sous la tutelle conjointe des ministères chargés de la Recherche, de l’Agriculture et de la Pêche, de l’Équipement et des Transports et de l’Ecologie et du Développement durable.

EDF 22, avenue de Wagram 75008 Paris

EDF a lancé un vaste programme de recherche sur la dévalaison de l’anguille en partenariat avec plusieurs organismes : INRA, Cemagref, CSP, l’agence de l’eau et MIGRADOUR. Ces études scientifiques, menées sur le Gave de Pau, permettront de mieux connaître la migration de l’anguille notamment lors du franchissement des ouvrages hydroélectriques. Par ce programme de recherche ambitieux, EDF cherche ainsi à concilier deux enjeux fondamentaux : la production d’électricité d’origine renouvelable et la préservation d’une eqpèce emblématique.

22 / Castellano

Agence de l’eau : ????? Quai aux Vivres 17314 Rochefort Cedex Tél. : 05 46 82 60 60

L’Aglia regroupe les quatre Conseils Régionaux de la grande façade Atlantique française ainsi que les professionnels de la pêche et des cultures marines de ces quatre Régions. Les missions : Développer les connaissances pour mieux anticiper les évolutions et les adaptations dans les filières Echanger, débattre, faire valoir les spécificités des régions de l’AGLIA auprès des décideurs nationaux et européens Mettre en œuvre des projets pour conforter la pêche et l’apiculture

AGLIA Quai aux Vivres 17314 Rochefort Cedex Tél. : 05 46 82 60 60 www.aglia.org L’Aglia : Promouvoir une approche «atlantique» des problématiques de la pêche et des cultures marines. L’Aglia regroupe les quatre Conseils Régionaux de la grande façade Atlantique française ainsi que les professionnels de la pêche et des cultures marines de ces quatre Régions. Les missions : Développer les connaissances pour mieux anticiper les évolutions et les adaptations dans les filières Echanger, débattre, faire valoir les spécificités des régions de l’AGLIA auprès des décideurs nationaux et européens Mettre en œuvre des projets pour conforter la pêche et l’apiculture

23 / Castellano


Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer 155, rue Jean-Jacques Rousseau 92138 Issy-les-Moulineaux Cedex Tél. (33) 01 46 48 21 00 - Fax (33) 01 46 48 21 21 Internet : http://www.ifremer.fr Président-directeur général : Jean-Yves Perrot

Institut national de recherches marines Institut national de recherches marines, l’Ifremer contribue, par ses travaux et expertises, à la connaissance des océans et de leurs ressources, à la surveillance du milieu marin et littoral et au développement durable des activités maritimes. A ces fins, il conçoit et met en oeuvre des outils d’observation, d’expérimentation et de surveillance, et gère la flotte océanographique française pour l’ensemble de la communauté scientifique. Créé en 1984, l’Ifremer est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), placé sous la tutelle conjointe des ministères chargés de la Recherche, de l’Agriculture et de la Pêche, de l’Équipement et des Transports et de l’Ecologie et du Développement durable.

EDF 22, avenue de Wagram 75008 Paris

EDF a lancé un vaste programme de recherche sur la dévalaison de l’anguille en partenariat avec plusieurs organismes : INRA, Cemagref, CSP, l’agence de l’eau et MIGRADOUR. Ces études scientifiques, menées sur le Gave de Pau, permettront de mieux connaître la migration de l’anguille notamment lors du franchissement des ouvrages hydroélectriques. Par ce programme de recherche ambitieux, EDF cherche ainsi à concilier deux enjeux fondamentaux : la production d’électricité d’origine renouvelable et la préservation d’une eqpèce emblématique.

24 / Castellano

Agence de l’eau : ????? Quai aux Vivres 17314 Rochefort Cedex Tél. : 05 46 82 60 60

L’Aglia regroupe les quatre Conseils Régionaux de la grande façade Atlantique française ainsi que les professionnels de la pêche et des cultures marines de ces quatre Régions. Les missions : Développer les connaissances pour mieux anticiper les évolutions et les adaptations dans les filières Echanger, débattre, faire valoir les spécificités des régions de l’AGLIA auprès des décideurs nationaux et européens Mettre en œuvre des projets pour conforter la pêche et l’apiculture

AGLIA Quai aux Vivres 17314 Rochefort Cedex Tél. : 05 46 82 60 60 www.aglia.org L’Aglia : Promouvoir une approche «atlantique» des problématiques de la pêche et des cultures marines. L’Aglia regroupe les quatre Conseils Régionaux de la grande façade Atlantique française ainsi que les professionnels de la pêche et des cultures marines de ces quatre Régions. Les missions : Développer les connaissances pour mieux anticiper les évolutions et les adaptations dans les filières Echanger, débattre, faire valoir les spécificités des régions de l’AGLIA auprès des décideurs nationaux et européens Mettre en œuvre des projets pour conforter la pêche et l’apiculture

25 / Castellano


Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer 155, rue Jean-Jacques Rousseau 92138 Issy-les-Moulineaux Cedex Tél. (33) 01 46 48 21 00 - Fax (33) 01 46 48 21 21 Internet : http://www.ifremer.fr Président-directeur général : Jean-Yves Perrot

Institut national de recherches marines Institut national de recherches marines, l’Ifremer contribue, par ses travaux et expertises, à la connaissance des océans et de leurs ressources, à la surveillance du milieu marin et littoral et au développement durable des activités maritimes. A ces fins, il conçoit et met en oeuvre des outils d’observation, d’expérimentation et de surveillance, et gère la flotte océanographique française pour l’ensemble de la communauté scientifique. Créé en 1984, l’Ifremer est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), placé sous la tutelle conjointe des ministères chargés de la Recherche, de l’Agriculture et de la Pêche, de l’Équipement et des Transports et de l’Ecologie et du Développement durable.

EDF 22, avenue de Wagram 75008 Paris

EDF a lancé un vaste programme de recherche sur la dévalaison de l’anguille en partenariat avec plusieurs organismes : INRA, Cemagref, CSP, l’agence de l’eau et MIGRADOUR. Ces études scientifiques, menées sur le Gave de Pau, permettront de mieux connaître la migration de l’anguille notamment lors du franchissement des ouvrages hydroélectriques. Par ce programme de recherche ambitieux, EDF cherche ainsi à concilier deux enjeux fondamentaux : la production d’électricité d’origine renouvelable et la préservation d’une eqpèce emblématique.

26 / Euskara

Agence de l’eau : ????? Quai aux Vivres 17314 Rochefort Cedex Tél. : 05 46 82 60 60

L’Aglia regroupe les quatre Conseils Régionaux de la grande façade Atlantique française ainsi que les professionnels de la pêche et des cultures marines de ces quatre Régions. Les missions : Développer les connaissances pour mieux anticiper les évolutions et les adaptations dans les filières Echanger, débattre, faire valoir les spécificités des régions de l’AGLIA auprès des décideurs nationaux et européens Mettre en œuvre des projets pour conforter la pêche et l’apiculture

AGLIA Quai aux Vivres 17314 Rochefort Cedex Tél. : 05 46 82 60 60 www.aglia.org L’Aglia : Promouvoir une approche «atlantique» des problématiques de la pêche et des cultures marines. L’Aglia regroupe les quatre Conseils Régionaux de la grande façade Atlantique française ainsi que les professionnels de la pêche et des cultures marines de ces quatre Régions. Les missions : Développer les connaissances pour mieux anticiper les évolutions et les adaptations dans les filières Echanger, débattre, faire valoir les spécificités des régions de l’AGLIA auprès des décideurs nationaux et européens Mettre en œuvre des projets pour conforter la pêche et l’apiculture

27 / Euskara


Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer 155, rue Jean-Jacques Rousseau 92138 Issy-les-Moulineaux Cedex Tél. (33) 01 46 48 21 00 - Fax (33) 01 46 48 21 21 Internet : http://www.ifremer.fr Président-directeur général : Jean-Yves Perrot

Institut national de recherches marines Institut national de recherches marines, l’Ifremer contribue, par ses travaux et expertises, à la connaissance des océans et de leurs ressources, à la surveillance du milieu marin et littoral et au développement durable des activités maritimes. A ces fins, il conçoit et met en oeuvre des outils d’observation, d’expérimentation et de surveillance, et gère la flotte océanographique française pour l’ensemble de la communauté scientifique. Créé en 1984, l’Ifremer est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), placé sous la tutelle conjointe des ministères chargés de la Recherche, de l’Agriculture et de la Pêche, de l’Équipement et des Transports et de l’Ecologie et du Développement durable.

EDF 22, avenue de Wagram 75008 Paris

EDF a lancé un vaste programme de recherche sur la dévalaison de l’anguille en partenariat avec plusieurs organismes : INRA, Cemagref, CSP, l’agence de l’eau et MIGRADOUR. Ces études scientifiques, menées sur le Gave de Pau, permettront de mieux connaître la migration de l’anguille notamment lors du franchissement des ouvrages hydroélectriques. Par ce programme de recherche ambitieux, EDF cherche ainsi à concilier deux enjeux fondamentaux : la production d’électricité d’origine renouvelable et la préservation d’une eqpèce emblématique.

28 / Euskara

Agence de l’eau : ????? Quai aux Vivres 17314 Rochefort Cedex Tél. : 05 46 82 60 60

L’Aglia regroupe les quatre Conseils Régionaux de la grande façade Atlantique française ainsi que les professionnels de la pêche et des cultures marines de ces quatre Régions. Les missions : Développer les connaissances pour mieux anticiper les évolutions et les adaptations dans les filières Echanger, débattre, faire valoir les spécificités des régions de l’AGLIA auprès des décideurs nationaux et européens Mettre en œuvre des projets pour conforter la pêche et l’apiculture

AGLIA Quai aux Vivres 17314 Rochefort Cedex Tél. : 05 46 82 60 60 www.aglia.org L’Aglia : Promouvoir une approche «atlantique» des problématiques de la pêche et des cultures marines. L’Aglia regroupe les quatre Conseils Régionaux de la grande façade Atlantique française ainsi que les professionnels de la pêche et des cultures marines de ces quatre Régions. Les missions : Développer les connaissances pour mieux anticiper les évolutions et les adaptations dans les filières Echanger, débattre, faire valoir les spécificités des régions de l’AGLIA auprès des décideurs nationaux et européens Mettre en œuvre des projets pour conforter la pêche et l’apiculture

29 / Euskara


Once upon a time … Over 200 million years ago, a supercontinent called Pangea existed made up of the Americas and Eurasia. Within this great continent, in a small inland sea, the eel flourished in a very specific area that most probably corresponds to what is today the Saragossa Sea near the Gulf of Mexico. Despite the phenomenon of continental drift, the eel continued to return to these waters to spawn. Part of its population migrated towards the East and another part to the West, leading to the development of two different species: the American eel (Anguilla rostrata) and the European eel (Anguilla anguilla). The species is fished at all stages in its life cycle: elver, yellow eel, silver eel. It is a highly sought after foodstuff prepared in many different ways throughout Europe: grilled, pan- fried or stewed. It provides a livelihood for over 20,000 people in Europe. Given the high price of young eels on the Asian markets, its landed value is estimated at over €35 million in the Atlantic arc alone.

30 / English

The life cycle of the eel: a colourful and mysterious adventure Anguilla anguilla is to be found in the Atlantic ocean and spawns in the Saragossa Sea. It is believed that reproduction occurs at a depth of 400 to 700 metres, although eels have been observed at a depth of 2,000 m in the vicinity of the Bahamas. Each eel produces between 0.7 and 2.6 million eggs. The larvae, called leptocephali, can be as small as 5 mm in length. They have between 3 and 20 teeth and feed on micro plankton. The larvae drift eastward on ocean currents, and also migrate at depths of several hundred metres. The larvae continue to grow and make their way to freshwater in “waves”, reaching the stage of the glass eel. Transparent in sea water, they gradually develop pigmentation. They then colonise rivers and continental waters, their pigmentation becoming more and more pronounced. At this stage they are called elvers and then yellow eels. They go through a hermaphroditic stage before becoming either male or female. After a few more years, in the period between summer and winter, they begin their migration back to the sea. At this stage, the eels take on a metallic silvery colour. Their swim bladder undergoes certain changes, their eyes grow in size, and it is as the silver eel that they return to their spawning grounds in the Saragossa Sea in order to reproduce and die.

31 / English


The pressure on this resource of the Asian markets The traditional fishing of glass eel in France and Southern Europe is of major socio-economic importance. This activity has largely been maintained by the growing demand of the Asian markets since the early 1980s. As a result, an increasing proportion of the production of live glass eel has been exported to China - amounting to over 50% of production in recent years. The price per kilo has also soared: in the 2004-2005 season the average price paid by Asian aquacultural firms to European exporters was €700. In this way, our European glass eel supplies Chinese aquacultural firms and is partly consumed in the Japanese market in the form of “kabayaki”. The high level of this demand has some very positive economic effects. However, it also has consequences that could become negative with time, leading to a depletion in stocks should the presence of juvenile eels drop to levels that are insufficient for the natural or artificial maintenance of existing colonisation zones.

The impact on the species of human activities Today, 60% to 65% of European river flows are regulated by dams. Dams are one of the causes of the diminution in the species: they represent an obstacle to the colonisation of rivers by young eels, and part of the silver eel contingent falls victim to turbines during its migration towards the sea. Significant efforts have recently been made in France to reduce this impact. For example, an eel ladder has been added to the Tuilières Dam on the Dordogne River to allow young eels to pass through the dam. Similarly, various measures 32 / English

have been tested on the Baigts Dam in the Pau mountain stream to avoid the impact of turbines. The capture of eels by amateur or professional fishermen in rivers and estuaries, and poaching are also factors that contribute to the diminution of eel populations. The future of the species depends on finding a better balance between levels of fishing and the resource itself. It also depends on a more intensive battle against poaching which, in certain areas, amounts to a significant parallel and underground activity. A constant reduction in the surface area of wet zones is another adverse factor for the species. The growing of crops in wet zones has been made possible by an increase in pumping for irrigation and the use of significant quantities of pesticides. The development of industrial and urban poles has led to the appearance of contaminants in aquatic environments. These factors have obviously had a negative impact on the eel's physiology, notably with respect to its reproductive patterns.

Other threats and pressures

Eels are also threatened by the introduction of exotic plant and animal species such as the red swamp crayfish, which colonises the lower levels of reservoirs, or the water primrose and myriophyllum used in fish tanks and aquariums, the eradication of which requires significant use of weed killers. Of great concern, the appearance in the beginning of the 1980s of a parasite that is specific to the eel, Anguilla crassus, as a result of the importation of Japanese eels (Anguilla japonica) to the Mediterranean Sea. This roundworm inhabits the eel's swim bladder, the lining of which gradually loses its elasticity and flexibility leading to lesions that could make it difficult for the eel to return to the Saragossa Sea. In addition, the future threat of global warming and its consequences of glacier retreat could result in a modification of the pattern of ocean currents. The spread of eel larvae would therefore be disturbed, leading to an increase in mortality that could endanger the survival of the species. 33 / English


Portuguese

For a more ecological management with improved coordination at the level of the species distribution area The functioning of the life cycle of the European eel could be described by analogy with that of the tree. The roots of the tree would be represented by the silver eel which reproduces in the Saragossa Sea. Their eggs lead to leptocephali larvae that migrate towards Europe in the same way that tree sap rises in the tree trunk. Then the glass eels spread throughout a multitude of river basins just as the sap spreads through to the branches and leaves. Finally, after a certain period, the yellow and silver eels leave these river basins and return to their roots in the Saragossa Sea, in the same way that the sap travels back down to the roots of the tree. The next stage in the Indicang Project, within the framework of the INTERREG IV B “Aquatic Areas” Programme, should lead to the implementation of a more ecological and effective management by minimising the impact on this resource and on its environment of the relevant actors in this field.

34 / English

Portuguese

Castellano ■ Euska


Il était une fois… Il y a de cela quelques 200 millions d'années, existait la Pangée un super continent réunissant l'Amérique et l'Eurasie. Au sein de ce grand continent, dans une petite mer intérieure l'anguille se reproduisait en un lieu bien déterminé correspondant très probablement à ce qui constitue maintenant la mer des Sargasses proche du golfe du Mexique. En dépit de la dérive des continents l'anguille a continué à fréquenter ce lieu pour perpétuer l'espèce. Une fraction de la population a migrer vers l'Est, l'autre vers l'Ouest, donnant naissance à deux espèces différentes : l'anguille américaine (Anguilla rostrata) et l'anguille européenne (Anguilla anguilla). L'espèce est exploitée à tous les stades de son cycle biologique. Elle constitue un plat recherché et accommodé de diverses manières dans de nombreuses régions d'Europe : grillée, poêlée, en matelote… Elle fait vivre plus de 20 000 exploitants en Europe et on estime sa valeur débarquée, compte tenu du prix élevé de la civelle vers les marchés asiatiques, est supérieure à 35 millions d'euros pour l'arc Atlantique.

36 / Portuguese

Le cycle biologique de l'anguille, une aventure en couleurs encore bien mystérieuse… Anguilla anguilla is to be found in the Atlantic ocean and spawns in the Saragossa Sea. It is believed that reproduction occurs at a depth of 400 to 700 metres, although eels have been observed at a depth of 2,000 m in the vicinity of the Bahamas. Each eel produces between 0.7 and 2.6 million eggs. The larvae, called leptocephali, can be as small as 5 mm in length. They have between 3 and 20 teeth and feed on micro plankton. The larvae drift eastward on ocean currents, and also migrate at depths of several hundred metres. The larvae continue to grow and make their way to freshwater in “waves”, reaching the stage of the glass eel. Transparent in sea water, they gradually develop pigmentation. They then colonise rivers and continental waters, their pigmentation becoming more and more pronounced. At this stage they are called elvers and then yellow eels. They go through a hermaphroditic stage before becoming either male or female. After a few more years, in the period between summer and winter, they begin their migration back to the sea. At this stage, the eels take on a metallic silvery colour. Their swim bladder undergoes certain changes, their eyes grow in size, and it is as the silver eel that they return to their spawning grounds in the Saragossa Sea in order to reproduce and die.

37 / Portuguese


La pression du marché asiatique sur la ressource

en France c'est le cas du barrage de Tuilières sur la Dordogne une rampe à brosse a été mis en place pour permettre le franchissement des juvéniles d'anguilles.

La pêche traditionnelle de la civelle en France et dans le sud de l'Europe a une importance socio-économique très forte.Le maintien de cette activité est largement soutenue du fait d'une demande croissante du marché asiatique depuis le début des années quatre-vingt. Ainsi une part de plus en plus importante de la production de civelle vivante est exportée vers la Chine, plus de 50% de la production ces dernières années. Les prix au kilo se sont parallèlement envolés et payés en moyenne par l'aquaculteur asiatique plus de 700 euros à l'exportateur européen durant la saison 2004-2005. Ainsi notre civelle européenne alimente les entreprises aquacoles chinoises puis se retrouve en partie consommée sur le marché japonais sous forme de « kabayaki ». Cette demande forte , aux retombées économiques très positives , a par ailleurs des conséquences qui pourraient s'avérer négatives à terme sur la ressource entraînant sa raréfaction au cas où la disponibilité en juvénile s'avèrerait insuffisante pour coloniser naturellement ou artificiellement les surfaces de colonisation encore existantes.

Des conséquences de l'activité humaine sur l'espèce… 60 à 65% du débit des rivières européennes sont aujourd'hui régulés par des barrages. Par exemple, sur le Rhône le taux de mortalité des anguilles en partant de Lyon serait de 90% pour parvenir à la mer ! Les barrages, obstacles à la migration, sont l'une des causes majeures de la diminution de l'espèce. Des efforts importants ont été entrepris récemment 38 / Portuguese

La diminution constante de la surface des zones humides est un autre facteur défavorable à l'espèce. La mise en culture des zones humides a nécessité une augmentation des pompages pour l'irrigation et l'utilisation en quantités importantes de pesticides. Le développement de pôles industriels et urbains a eu pour conséquences l'apparition de contaminants dans les milieux aquatiques. Ces facteurs ont bien entendu des impacts négatifs sur la physiologie et notamment sur la reproduction de l'anguille.

Des menaces et des pressions venues d'ailleurs L'introduction d'espèces végétales ou animales exotiques comme l'écrevisse de Floride qui colonise les zones inférieures des bassins versants ou la jussie et le myriophylle destinés à l'aquariophilie dont l'éradication nécessite l'utilisation intensive de désherbants. Très préoccupante, l'apparition au début des années quatre-vingts d'un parasite spécifique de l'anguille, Anguilla crassus, suite à l'importation d'anguilles japonaises Anguilla japonica en Méditerranée. Ce ver se reproduit et s'enkyste dans la vessie natatoire ; la paroi de la vessie natatoire perd progressivement de son élasticité et de sa souplesse. Les lésions ainsi occasionnées pourraient rendre difficiles la migration des anguilles vers la mer des Sargasses. Par ailleurs le réchauffement climatique , qui nous menace dans le futur, en provoquant la fonte des réserves glaciaires risque de modifier le système des courants océaniques. Ainsi la dissémination des larves serait perturbée et leur mortalité pourrait augmenter et mettre en danger la pérennité de l'espèce. 39 / Portuguese


Castellano

Pour une gouvernance plus écologique et plus coordonnée à l'échelle de l'aire de répartition Le fonctionnement du cycle biologique de la population d'anguille européenne peut être décrit par analogie comme le fonctionnement de l'arbre. Ainsi les racines de l'arbre seraient représentées par les anguilles argentées qui se reproduisent dans la mer des Sargasses. Leurs œufs qui donnent les larves ou leptocéphales migrent vers l'Europe comme le ferait la sève montante dans le tronc de l'arbre. Puis les civelles sont dispersées vers les multitudes des bassins versants comme la sève gagne les branches et les feuilles. Enfin les anguilles jaunes et les anguilles argentées après une période déterminée quittent les bassins versants et redescendent vers les racines de la population en mer des Sargasses comme le fait la sève qui descend du tronc vers les racines de l'arbre. La suite du projet Indicang ,dans le cadre du programme INTERREG IV B « Espace Atlantique » devrait permettre la mise en place d'une gouvernance plus écologique et plus efficace par la minimisation des impacts des divers usages sur la resource et son environnement.

40 / Portuguese

Castellano ■ Euska


Erase una vez… Hace unos 200 millones de años existía Pangea, un supercontinente que reunía América y Eurasia. Dentro de ese gran continente, en un pequeño mar interior, la anguila se reproducía en un lugar bien determinado que corresponde muy probablemente con el actual Mar de los Sargazos, cerca del golfo de México. A pesar de la deriva de los continentes, la anguila ha seguido frecuentando ese lugar para perpetuar la especie. Una fracción de la población migró, dando lugar a dos especies diferentes: la anguila americana (Anguilla rostrata) y la anguila europea (Anguilla anguilla). La especie es explotada en todas las fases de su ciclo biológico. Constituye un plato muy apreciado y se prepara de muy variadas formas en muchas regiones de Europa: asada, frita, a la marinera… De elle viven más de 20.000 profesionales en Europa y se calcula que su valor desembarcado, habida cuenta del precio elevado de la angula en los mercados asiáticos, es superior a los 35 millones de euros en el Arco Atlántico.

42 / Castellano

El ciclo biológico de la anguila, una aventura en colores rodeada de misterio… La Anguilla anguilla frecuenta el océano atlántico y se reproduce en el Mar de los Sargazos. La reproducción parece realizarse entre los 400 y 700 metros de profundidad, pero se han observado anguilas a 2000 metros de profundidad frente a la costa de las Bahamas. La fecundidad de la anguila oscila entre 0,7 y 2,6 millones de huevos. Las larvas, llamadas leptocéfalos, miden 5 mm en el caso de las más pequeñas; tienen entre 3 y 20 dientes y se alimentan de microplancton. Se dejan derivar hacia el este arrastradas por las corrientes oceánicas, pero también efectúan migraciones en profundidad descendiendo varios cientos de metros. Durante su periodo de crecimiento, penetran en grandes oleadas en las aguas dulces, alcanzando la fase de alevín de angula. Transparentes en el agua del mar, se van coloreando progresivamente. Luego las angulas colonizan las aguas estuarinas y continentales y su pigmentación se hace más intensa, se llaman entonces anguilitas y después anguilas amarillas. Pasan por una fase hermafrodita antes de diferenciarse en machos o hembras. Al cabo de varios años, entre el verano y el invierno, comienza la migración hacia las aguas marinas. Las anguilas adquieren un color plateado con reflejos metálicos, su vejiga natatoria se modifica, el tamaño de sus ojos aumenta: son las anguilas plateadas que regresan a su zona de desove… en el mar de los Sargazos, para poner sur huevos y morir. 43 / Castellano


La presión del mercado asiático sobre el recurso La pesca tradicional de la angula en Francia y en el sur de Europa tiene una gran importancia socioeconómica. El apoyo al mantenimiento de esta actividad es muy significativo debido al gran aumento de la demanda del mercado asiático desde comienzos de los años ochenta. Una parte cada vez más importante de la producción de angula viva es exportada hacia China, más del 50% de la producción de estos últimos años. Los precios del kilo de angula se han disparado y el acuicultor asiático pagó una media de más de 700 euros al exportador europeo en la temporada 2004-2005. Así pues, nuestra angula europea abastece las granjas de acuicultura chinas y luego es consumida en parte por el mercado japonés en forma de « kabayaki ». Esta fuerte demanda, cuyos retornos económicos son muy positivos, tiene sin embargo consecuencias que podrían resultar negativas con el tiempo para el recurso: si la disponibilidad de juveniles fuera insuficiente para colonizar natural o artificialmente las superficies de colonización aún existentes se produciría una escasez de la especie.

Impactos de la actividad humana sobre la especie…

Del 60 al 65% del caudal de los ríos europeos está hoy regulado por presas. Las presas son una de las causas de la disminución de la especie: son un obstáculo para la colonización de los ríos por las jóvenes anguilas, y una parte del contingente de anguila plateada es víctima de las turbinas durante su migración de retorno hacia el mar. Es el caso de la presa de Tuilières en el río Dordogne, donde se ha instalado una rampa de cepillos para permitir que los juveniles de anguila consigan franquear la presa. Otro ejemplo es Baigts en el río o gave de Pau donde se están experimentando dispositivos para evitar que las anguilas pasen por las turbinas. 44 /Castellano

La captura de anguilas por los pescadores aficionados o profesionales en los ríos y en los estuarios, así como el furtivismo, son también factores que contribuyen a la disminución de la población de anguila. El futuro de la especie pasa por una mejor adaptación de la explotación a las capacidades del recurso y por una lucha más eficaz contra el furtivismo, que en algunos estuarios representa una actividad paralela y sumergida de gran envergadura. La constante disminución de la superficie de los humedales es otro factor desfavorable para la especie. La explotación agrícola de los humedales ha requerido un aumento de los bombeos para el regadío y el uso de cantidades importantes de pesticidas. El desarrollo de centros industriales y urbanos ha tenido como consecuencia el vertido de otros contaminantes en los medios acuáticos. Estos factores han tenido lógicamente impactos negativos sobre la fisiología y especialmente sobre la reproducción de la especie.

Amenazas y presiones venidas de otros lugares Un ejemplo es la introducción de especies vegetales o animales exóticas como el cangrejo de Florida que coloniza las zonas inferiores de las cuencas de los ríos, o plantas como la Ludwigia o el miriofilo destinados a la acuariofilia, cuya erradicación requiere el uso intensivo de herbicidas. O bien la preocupante aparición a comienzos de los años ochenta de un parásito de la anguila, Anguilla crassus, tras la importación de anguilas japonesas Anguilla japonica en el Mediterráneo. Esta lombriz se reproduce y se enquista en la vejiga natatoria; la pared de la vejiga natatoria pierde progresivamente su elasticidad y flexibilidad. Las lesiones ocasionadas podrían dificultar la migración de las anguilas hacia el mar de los Sargazos. Por otra parte, el calentamiento global que nos amenaza en el futuro, provocando el deshielo de las reservas glaciares, podría modificar el sistema de las corrientes oceánicas. Si así fuera, la diseminación de las larvas se vería perturbada y su mortalidad podría aumentar, poniendo en peligro la continuidad de la especie. 45 / Castellano


Euskara

Por una gestión más ecológica y mejor coordinada a nivel de su área de distribución El funcionamiento del ciclo biológico de la población de anguila europea puede describirse en analogía al funcionamiento del árbol. Las raíces del árbol estarían representadas por las anguilas plateadas que se reproducen en el mar de los Sargazos. Sus huevos, de los que salen las larvas o leptocéfalos, migran hacia Europa como lo haría la savia ascendente en el tronco del árbol. Después las angulas se dispersan en una multitud de cuencas hídricas como la savia llega a las ramas de los árboles. Finalmente, las anguilas amarillas y las plateadas, tras un periodo determinado, abandonan las cuencas de los ríos y descienden hacia las raíces de la población en el mar de los Sargazos, tal y como lo haría la savia que desciende por el tronco hacia las raíces del árbol. La continuación del proyecto Indicang, en el marco del programa INTERREG IV B « Espacio Atlántico », debería permitir la instauración de una gestión más ecológica y eficaz para minimizar los impactos de los diversos usos sobre el recurso y su entorno.

46 / Castellano

Euska


Bazen behin... Orain dela 200 milioi urte inguru Pangea zegoen, Amerika eta Eurasia batzen zituen superkontinentea. Kontinente handi horren barruan, barneko itsaso txiki batean, aingirak leku jakin batean ugaltzen ziren. Leku hori, segur aski, gaur egun Mexikoko golkotik hurbil dagoen Sargazoen itsasoa izango zen. Kontinenteak jitoan egon arren, aingirek leku horretara joaten jarraitu dute espeziea iraunarazteko. Populazioaren zati batek migratu egin zuen eta, horren ondorioz, bi espezie sortu ziren: Amerikako aingira (Anguilla rostrata) eta Europako aingira edo ibai-aingira (Anguilla anguilla). Espeziea bere ziklo biologikoko fase guztietan ustiatzen da. Plater oso preziatua da, eta Europako eskualde askotan prestatzen da hainbat modutan: erreta, frijituta, marinel-erara‌ Hortik bizi dira 20.000 profesional baino gehiago Europan, eta haren lehorreko balioa Atlantikoko arkuan 35 milioi euro baino handiagoa dela kalkulatzen da, Asiako merkatuetan angulak duen prezio altua dela eta.

48 / Euskara

Aingiren ziklo biologikoa, koloretako abentura misteriotsua... Anguilla anguilla sarri joaten da Ozeano Atlantikora, eta Sargazoen itsasoan ugaltzen da. Ugalketa 400 eta 700 metro bitarteko sakoneran gertatzen dela dirudi, baina Bahametako kostaldearen aurrean aingirak ikusi izan dira 2.000 metroko sakoneran. Aingiraren ugalkortasuna 0,7 eta 2,6 milioi arrautza bitartekoa da. Larbek -leptozefalo deritze 5 mm neurtzen dute, txikienen kasuan; 3 eta 20 hortz bitartean dituzte, eta mikroplanktona jaten dute. Ekialderantz joaten dira korronte ozeanikoek bultzatuta, baina sakonean migrazioak ere egiten dituzte, eta ehunka metro jaisten dira. Hazkunde-garaian, olatu handien bidez sartzen dira ur gezatan, eta angularen arrainkume-fasera iristen dira. Itsasoko uretan gardenak dira, eta pixkanaka kolorea hartzen joaten dira. Ondoren, angulek estuarioetako urak eta ur kontinentalak kolonizatzen dituzte, eta pigmentazioa areagotu egiten da. Orduan, aingiratxoak deitzen zaie, eta, ondoren, aingira horiak. Arrak eta emeak bereizi aurretik, fase hermafroditatik pasatzen dira. Zenbait urte igaro ondoren, udaren eta neguaren artean, itsasoko uretarako migrazioari ekiten diote. Aingirek zilar-kolorea hartzen dute, isla metalikoekin, eta igeri-maskuria aldatu eta begien tamaina handitu egiten zaie: zilar-koloreko aingirak dira, eta errute-eremura itzultzen dira‌ Sargazoen itsasora, han erruteko eta hiltzeko.

49 / Euskara


Asiako merkatuak baliabidean eragiten duen presioa Frantzian eta Europako hegoaldean egiten den angularen arrantza tradizionalak garrantzi sozioekonomiko handia du. 80ko hamarkadaren hasieratik Asiako merkatuak duen eskaera handia dela eta, jarduera horri eusteko laguntza oso adierazgarria da. Angula biziaren produkzioaren gero eta zati handiagoa Txinara esportatzen da, hots, azken urteetako produkzioaren % 50 baino gehiago. Angularen kiloko prezioa izugarri igo da, eta, 2004-2005 denboraldian, Asiako akuikultoreek 700 euro baino gehiago ordaindu zizkieten batez beste Europako esportatzaileei. Hala, Europako angulak Txinako akuikultura-haztegiak hornitzen ditu, eta, ondoren, Japoniako merkatuan kontsumitzen da ÂŤkabayakiÂť gisa. Eskaera handi horrek itzulkin ekonomiko oso positiboak izan arren, baliabidearentzat negatiboak izan daitezkeen ondorioak dakartza denborarekin: kolonizazioazalerak modu naturalean edo artifizialean kolonizatzeko behar beste kume ez badaude, espeziea urritu egingo da.

Giza jarduerak espeziean dituen inpaktuak‌ Gaur egun, Europako ibaien emariaren % 60-65 presen bidez erregulatzen da. Espeziea urritzearen arrazoietako bat dira presak: aingira gazteek ibaiak kolonizatzeko oztopoa osatzen dute, eta zilar-koloreko aingiraren kontingentearen zati bat turbinen biktima bihurtzen da itsasorantz migratzean. Horixe da Dordogne ibaiko Tuilières presaren kasua. Presa horretan eskuiladun arrapala 50 / Euskara

bat instalatu da aingira gazteek presa igaro dezaten. Beste adibide bat Paueko ibaiko edo gave-ko Baigts presa da. Han, gailuak probatzen ari dira aingirak turbinetatik pasatu ez daitezen. Arrantzale amateurrek edo profesionalek ibaietan eta estuarioetan egiten duten arrantza eta isileko arrantza ere aingiraren populazioa murrizten duten faktoreak dira. Espeziearen etorkizuna ziurtatzeko, ustiapena baliabidearen gaitasunetara hobeto egokitu behar da eta isileko arrantzaren aurka eraginkortasun handiagoz borrokatu behar da, estuario batzuetan garrantzi handiko jarduera paraleloa eta ezkutukoa baita. Espeziarentzako beste faktore kaltegarri bat hezeguneen azalerak etengabeko murriztea da. Ureztatze-ponpaketa gehiago jartzea eta pestizidakantitate handiak erabiltzea ekarri du hezeguneen nekazaritzaustiapenak. Industrialdeak eta hiriguneak garatzearen ondorioz, uretara beste poluitzaile batzuk isurtzen dira. Faktore horiek, logikoki, inpaktu negatiboak izan dituzte espeziearen fisiologian eta, bereziki, ugalketan.

Beste leku batzuetatik etorritako mehatxuak eta presioak Adibide bat landare- edo animalia-espezie exotikoak sartzea da. Esaterako, Floridako karramarroa, ibaietako arroen beheko eremuak kolonizatzen dituena, edo akuariofilian erabiltzen diren Ludwigia edo miriofilo landareak. Herbizida ugari erabili behar dira horiek kentzeko. Beste adibide bat 80ko hamarkadaren hasieran Japoniako Anguilla japonica aingirak Mediterraneora inportatu eta gero agertu zen aingiraren parasitoa da, hots, Anguilla crassus. Zizare hori igeri-maskurian ugaltzen eta enkistatzen da; hala, igeri-maskuriak elastikotasuna eta malgutasuna galtzen du pixkanaka. Horrek sortzen dituen lesioek aingirek Sargazoen itsasorantz migratzea eragotz dezakete. Bestalde, etorkizunean mehatxatuko gaituen berotze globalak erreserba glaziarren urtzea eragingo duenez, korronte ozeanikoen sistema alda daiteke. Hala izanez gero, larben barreiadura eten egingo litzateke, eta heriotza-tasa handitu liteke. Espeziearen iraupena arriskuan jarriko luke horrek. 51 / Euskara


Banaketa-arearen mailan kudeaketa ekologikoagoa eta hobeto koordinatua bultzatzea Ibai-aingiraren populazioaren ziklo biologikoaren funtzionamendua zuhaitzaren funtzionamenduaren antzera deskriba daiteke. Zuhaitzaren sustraiak Sargazoen itsasoan ugaltzen diren zilar-koloreko aingirek irudikatuko lituzkete. Haien arrautzek (horietatik larbak edo leptozefaloak irteten dira) Europarantz migratzen dute, goranzko izerdiak zuhaitzaren enborrean egingo lukeen bezala. Ondoren, angulak zenbait arro hidrikotan banatzen dira, izerdiak egingo lukeen bezala zuhaitzaren adarretara iritsitakoan. Azkenik, denboraldi jakin bat igarotakoan, aingira horiek eta zilarkolorekoek ibaien arroak uzten dituzte eta Sargazoen itsasoko populazioaren erroetara itzultzen dira; horixe egingo luke izerdiak zuhaitzaren sustraietara jaistean. INTERREG IV B ÂŤ Gune atlantikoa Âť programaren esparruko Indicang proiektuak kudeaketa ekologikoagoa eta eraginkorragoa ezartzea ahalbidetu behar luke, zenbait erabilerak baliabidean eta haren ingurunean dituzten inpaktuak minimizatzeko.

52 / Euskara


16 pages + dvd  

16 pages en quadri

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you