Page 1


Edito 6

S

eptembre sonne comme la fin des vacances et le retour à l’inévitable jungle urbaine. MDT a choisi de prolonger l’été pour vous laisser rêver une dernière fois au farniente et aux villas de rêve. Un numéro spécialement dédié à la ville de Hammamet, station balnéaire mythique des stars du bassin méditerranéen, où le chic s’entremêle au glamour et qui demeure une source d’inspiration inépuisable pour les plus grands artistes, La ville a su intégrer son architecture vernaculaire si complexe et si pure à son paysage maritime. Une ville unique avec ses remparts majestueux, sa médina perchée et dont le charme semble éternel Nous partirons à la rencontre de Azdine Thabet, artiste autochtone qui a su faire de l’artisanat traditionnel

Directeur de publication Hassen Sfar Management Ismail Ben Miled Rédactrice en chef Khadija Djellouli Rédaction Khadija Djellouli,Fatma Ben Mosbah Chef de rubrique shopping Shirine Guiga Photos Mohamed Sakli, Khadija Djellouli

de la céramique un art majeur. MDT vous emmènera aussi à la découverte de deux demeures somptueuses : Dar El Bahr et Dar El Jbel, témoignages glorieux de la subtilité architecturale. Une interview exclusive de l’architecte tunisien Tarak Ben Miled, concepteur de la nouvelle médina de Hammamet, une de ses œuvres majeures, viendra accompagner ce magnifique voyage. Enfin, un panel de géométries ludiques que l’on retrouve dans une sélection de bibliothèques aussi pratiques qu’élégantes et dont le design met en valeur vos volumes. Autant de lieux et d’objets qui ont su par leur sobriété et leur «  intelligence  » apporter la justesse des formes, les exigences du confort moderne et le respect de l’ancien.

Direction artistique Sonia Sfar Karoui Direction commerciale Fakhta Hachicha Responsable technique Ben Ziada Abdallah Impression Simpact Contact commercial Commercial@femmesdetunisie.com

Khadija Djellouli

­­Contact direction Immeuble Comète - 1er Étage Avenue Hédi Karray Centre urbain nord Tél. : 71 707 207 Fax : 71 707 548 directiongenerale@femmesdetunisie.com


RÉFÉRENCE MDT

SÉLECTION MDT

36 DES RENCONTRES, DES TALENTS Tarak Ben Miled, architecte de la médina Yasmine Hammamet

9 ESPACE DESIGN

Septembre - Octobre 2009

sommaire

Septembre - Octobre 2009

8

Septembre - Octobre 2009

10 ESPACE LECTURE 42 ART DE VIVRE MDT visite pour vous deux villas d’exception : Dar El Bahr et Dar El Jbel, magnifiques demeures de Hammamet

12 ESPACE EXPO

13 UN AUTRE ESPACE

TENDANCE MDT

58 REPORTAGE OBJET Ranger facile : une sélection des plus belles bibliothèques pour accompagner votre rentrée

16 LIEUX À DÉCOUVRIR A Kélibia et Sidi Bou Said, la beauté de deux maisons d'hôtes : Dar chez Inés et Dar Fatma

62 MAISON REMARQUABLE Le pavillon de Barcelone signé Mies Van Der Rohe

20 SHOPPING Au boulotr

66 PUBLI-REPORTAGE Drawlink, Concept Creators

9

74 REPORTAGE Tunis Sports City

24 SALON DU MOMENT Design Maghreb et le PANAF, MDT reviens sur ces deux évènements majeurs

78 UN JOUR, UN BÂTIMENT L’école de jeunes filles de Bizerte

28 PORTRAIT Azdine Thabet : un artiste de la céramique

82 LE GUIDE DES ADRESSES ERRATUM La rédaction de Maisons de Tunisie Magazine tient à informer ses lecteurs qu'une erreur s'est glissée dans les colonnes du numero 3 ( Juillet Août 2009). En couverture il fallait lire "Olivier Hart architecte d'intérieur de l'hôtel Radisson" , l'architecte de l'extension étant Abderrahim Ayari . la conception du projet d'origine en 1992 était due au cabinet ARCADE, les architectes responsables étaient Brahim Ridhane, Abdelkarim Lajri et M. Lelomier. Toutes nos excuses pour cette confusion. Maisons de Tunisie Magazine


Septembre - Octobre 2009

MDT a sélectionné pour vous les meilleures nouveautésàconnaîtreenmatièrededesign, de livre, d‘exposition, de spectacle...

Cubique Boogie Woogie est une étagère constituée d’éléments modulables que l’on construit à son goût. En fonction de la forme que l’on souhaite lui donner (rectangle, carré, escalier) et grâce aux différentes couleurs proposées, cette formule permet d’obtenir une étagère personnalisée. Disponible chez Magisdesign.

Septembre - Octobre 2009

Sélection

Espace Design

10

11

Cheval blanc d’Uffington

Melting pot Le canapé RYTHME offre des camaïeux vertigineux et un patchwork de motifs à couper le souffle. Disponible chez Missonihome édité par Roche Bobois.

Tapis la terre vue du ciel

Ciudad Guatemala

A nos pieds : des contrées du bout du monde qui ont longtemps été rêvés par Nicolas Roche. Inspirés des photographies de Yann Arthus-Bertrand, ces vues, au-delà de belles images, révèlent de nouveaux enjeux écologiques qui interpellent autant les artistes que des éditeurs comme Roche Bobois.

Retour à la laine La laine et le Multipli des chaises CHABADA de Daniel Rode accompagneront parfaitement vos soirées hivernales. Avec cette nouvelle collection, Roche Bobois persiste dans ses choix d’écologiques et de la perfection du confort.


Espace Lecture

12

de Azedine Beschaouch, Myriam Erraïs Borges, Salah Jabeur

Revue El Croquis n°145

Confidences de Tunisie est le premier ouvrage de la collection. Il invite à visiter la Tunisie autrement et propose des séjours centrés sur des découvertes uniques, des “coups de cœur”, des spécificités incontournables... Confidences de Tunisie est accompagné d’un « livret des associations» regroupant douze associations tunisiennes œuvrant pour la sauvegarde du patrimoine. La collection Confidences du monde est le fruit d’une alchimie : entre le choix de destinations touristiques à fort potentiel culturel et celui d’auteurs de renommée passionnés et soucieux de faire connaître le meilleur de leur pays. Aux éditions Le cherche Midi, Collections confidences du Monde

Ce nouveau numéro est consacré à Christian Kerez 1992-2009. Cet architecte de talent est né en 1962 à Maracaibo au Venezuela. Il a fait ses études à l’EPFZ puis un master en architecture en 1988. Il a collaboré en tant qu’architecte projeteur avec Rudolf Fontana de 1991 à 1993. Il a ouvert son bureau d’architecture à Zurich en 1993. Achat en ligne : www.elcroquis.com

Christian Kerez

La Tunisie antique - De Hannibal à saint Augustin

13

Hédi Slim, Nicolas Fauqué Située au coeur de la Méditerranée, entre Orient et Occident, la Tunisie est un carrefour vers lequel ont conflué les plus grandes civilisations anciennes. Ce magnifique ouvrage met en lumière le rôle de la Tunisie. La place privilégiée quelle a occupée à l’époque préromaine est liée au destin exceptionnel de Carthage, prestigieuse métropole à la tête d’un empire couvrant le Maghreb et une partie de l’Europe, et qui a marqué de son empreinte des domaines aussi divers que l’agriculture, l’artisanal, la navigation, le commerce, la religion, les institutions politiques et l’art. Cet ouvrage soigneusement documenté, aux superbes photographies, votes propose de partir à la découverte de chacun de ces trésors. Retrouvez dans la même collection, La Libye antique ainsi que l’Algérie antique. Aux éditions Place des Victoires

Découvrez le Sud De Marlène Ben Ammar et Salah BettaÏeb Le sud tunisien est un carrefour entre l'orient et l'occident, entre la mer et le continent africain. Depuis la préhistoire cette voie de passage a donné lieu à un grand brassage de populations et de traditions. Découvrez ses paysages variés : le mythique Sahara, les dunes du Grand Erg oriental, les verdoyants oasis, les cascades idylliques, les palmeraies, les paysages montagneux hérissés de ksour, creusés d'habitations troglodytiques bienvenue dans le sud tunisien. Dépaysement et découvertes vous sont garanties. Aux éditions Alif, collections « Les guides Alif »

Septembre - Octobre 2009

Septembre - Octobre 2009

Confidences de Tunisie

Le Corbusier Stefania Suma

Il était une fois la déco de 1945-1975 Agnès Zambon Trente ans de décoration, commentés par des spécialistes, deviennent trente ans d’histoire sociale. Au fil d’une iconographie riche et variée, des photographies, des publicités, en noir et blanc ou en couleurs, on se remémore des souvenirs ou l’on découvre la déco de l’époque. Aux éditions Aubanel

Le Corbusier est considéré comme l’architecte le plus important du XXe siècle et comme le représentant le plus influent du mouvement moderne. Par son œuvred'architecture et d’écrivain, il a fait de la question de l’urbanisme et de l’architecture un des grands problèmes de la culture de notre temps. Comme Picasso, il est devenu un classique Aux éditions Actes Sud


Espace Expo

Un autre Espace

Fiac – Foire Internationale D’art Contemporain

Septembre - Octobre 2009

Festival d’art contemporain - Tunis Les 4, 5, 6 et 7 Novembre 2009 Dream City, un festival inédit dans la Médina de Tunis où le spectateur est libre de choisir son parcours au cours duquel il assistera à un série d’œuvres contemporaines (installation, performances, vidéos...) aussi diverses et riches les unes que les autres...

Du 22 au 25 octobre 2009 Evénement phare de l’année, la FIAC se devra de confirmer le beau succès rencontré en 2008. Pour cela, une fois encore, la 36e foire internationale d’art contemporain se tiendra, du 22 au 25 octobre, dans la cour carrée du Louvre, sous la nef du Grand Palais, au Centquatre…Quelque 194 galeries (180 l’an dernier) de 21 pays seront au rendez-vous de cette nouvelle édition. www.fiac.com

dreamcity.over-blog.com

14

Septembre - Octobre 2009

Dream City

15

Exposition d’art contemporain coréen au Palais Kheireddine Le palais Kheireddine, dans la médina de Tunis, abrite du 1er au 30 septembre 2009 une exposition d’art contemporain coréen, la première du genre à Tunis, à l’occasion du 40ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la République tunisienne et la République de Corée. Palais Kheireddine, musée de la ville de Tunis

Soulages 14Octobre2009–8Mars2010

Tunice une autre vision de Tunis 29Août2009au24Septembre 2009 L’espace « Parenthèse » est un nouveau café culturel au cœur de la médina de Tunis où se mêlent musique, littérature, arts plastiques et photographie. Implanté dans les rues de la vielle ville, il se trouve au 62 rue Sidi ben Arous entre le restaurant « Dar Hamouda Pacha » et l’hôtel « Dar El Medina ». Slim Zahra, alias Slown est un jeune photographe de 23 ans. Il a déjà exposé dans plusieurs galeries. Un futur grand nom de la photo à retenir. A l’Espace Parenthèse.

Le Centre Pompidou célèbre, par une grande rétrospective, l’œuvre du plus grand peintre de la scène française actuelle, Pierre Soulages. À la veille de son 90ème anniversaire, Soulages, « peintre du noir et de la lumière », est reconnu comme l’une des figures majeures de l’abstraction. Centre Georges Pompidou Paris

Ugo Rondinone "How Does It Feel" Dans le cadre du Festival d’Automne à Paris Du 17 septembre au 15 novembre Nouvelle installation à la fois monumentale et intime, œuvre produite dans le cadre de la commande publique par le Centre national des arts plastiques. L'architecture, rappelant les formes de la sculpture minimaliste, est pensée comme un dispositif permettant un retrait du monde qui laisse advenir des espaces mentaux. La lumière artificielle des néons y a remplacé les rayonnements du soleil pour créer un espace clos dans lequel on perçoit les bruissements d'un dialogue. Des voix ne cessent de parler, comme chez Samuel Beckett où parler reste le seul moyen de déjouer le vide et l'effondrement. Au CENTQUATRE, 104 rue d’Aubervilliers Paris


Tendance Àchaquemomentsatendanceetsonrenouveau. MDTvousinviteàladécouvertedelieuxd'exceptions desjeunestalentsdedemainetd'aujourd'hui…


Septembre - Octobre 2009

Lieu à découvrir

Un hymne à la beauté

Dar Fatma

18

La terrasse permet de se prélasser au bord du bassin tout en admirant la superbe vue sur le golf de Tunis.

Le patio est le principal lieu de rencontre, il a gardé tout le charme de l'architecture traditionnelle. On y vient pour déjeuner ou diner en toute convivialité.

U

ne authentique maison arabe transformée en chambre d’hôtes dans un village exceptionnel, Sidi Bou Saïd. La maison se veut sobre et résolument contemporaine, témoignant dans chacun de ses détails d’une trace du passé. Après vous être trempé dans le bassin vous pourrez vous prélasser sur la terrasse en admirant la vue exceptionnelle sur le village et toute la baie de Tunis. Vous avez la mer tout autour de vous. Un magnifiquevoyageaccompagnéd’unedouceurde vivre sans pareil. www.darfatma.com 1 rue Sidi BoutaraaSidi Bou Saïd, Tunisie

On retrouve dans chaque chambre une atmosphère de calme et de sérénité. La lumière joue avec le blanc. Au dessus du lit, une toile imageant une photo du vieux Tunis.


Lieu à découvrir

La vue depuis la terrasse est exceptionnelle, elle donne directement sur toute la ville de Kélibia et de sa mer si merveilleuse.

Septembre - Octobre 2009

Juillet - Août 2009

Chaque chambre bénéficie des créations du maitre des lieux, toutes plus différentes les unes des autres. Ici, un miroir sculptural étoilé.

20

21

Espace d’exposition de sculpture pour ce patio fermé, un lieu de rencontre permettant de distribuer toutes les chambres.

Design sculptural

Dar Chez Ines Située au cœur de la médina de Kélibia la blanche, cette maison d’hôte est une fabuleuse demeure où vous trouverez douceur et convivialité. Entièrement rénovée et décorée par son propriétaire, la maison a pu retrouver une nouvelle âme. Le maitre des lieux, Paolo Perrelli est un fabuleux designer italien qui a su allier son gout pour la sculpture et les objets issus de l’artisanat traditionnel tunisien. C’est par cette créativité que Paolo a su rendre ce lieu unique au charme indéfinissable. www.myspace.com/dar_chez_ines Rue Azaiez Khouja 30, 8090 Kelibia


Shopping

Au boulot !

Bureau "BaObab" Prix sur demande Vitra - Prestige Projects

Des lignes pures, du noir, du blanc, une touche de rouge et de vert… Septembre - Octobre 2009

Septembre - Octobre 2009

un bureau chez soi, c’est aussi un bel endroit. Poubelles Prix sur demande Magis - Prestige Projects

22

23

Chaise "Panton" Prix sur demande Vitra - Prestige Projects

Tableau lumineux Dix heures dix 1500Dt HT Loft

Table "Hulot Tables" Prix sur demande Magis - Prestige Projects

Horloge "Sunflower" Prix sur demande Vitra - Prestige Projects

Rangement mural "Uten.Silo" Prix sur demande Vitra - Prestige Projects


Shopping

Septembre - Octobre 2009

Bureau "Bahamas" Prix sur demande Meublentub

Bureau "loupe" Prix sur demande Interieurs

24

Bureau "Byblos" Prix sur demande Meublentub

Bibiothèque "Sephora" Prix sur demande Meublentub

Bureau "Tempo" Prix sur demande Interieurs

Bureau "Neo direction" Prix sur demande Meublentub

Bureau "Kouross" Prix sur demande Meublentub

Bureau "Glass" Prix sur demande Meublentub

25


Salon du moment

Septembre - Octobre 2009

Septembre - Octobre 2009

Chaise b, chaise pliable en carton, de Mémia TAKTAK, Architecte d’interieur et designer tunisienne.

26

27

Célébration de l’Orient Design maghreb Encouragée par le succès de Galvani 45 ans d’avant-garde, l’intérêt suscité par le mobilier contemporain auprès du public, et l’émergence des créateurs maghrébins, cet été, la galerie de l’Espace Croix-Baragon s’est associé aux festivals Rio Loco et Toulouse d’Eté pour une exposition dédiée au design maghrébin contemporain. Cette exposition a mis en scène une présentation des meilleurs designers originaires de tout les pays du Maghreb dont la Tunisie qui fut représentée par Mémia Taktak, qui a su révéler par ses créations la force du design contemporain.

Candélabre, Suspension, création de Chafik Gasmi, designer algérien.

Table Tbeq en jonc et bois de Khadija Kabbaj, artiste marocaine.


Salon du moment

« Manières de vivre, relectures » Septembre - Octobre 2009

Panaf 2009 : la modernite dans l’art africain d’aujourdhui

28

Après la clôture officielle du 2ème Festival Culturel Panafricain , qui vient de sanctionner une quinzaine de jours (5 au 20 juillet) pleins de festivités et d’activités culturelles à Alger, qui tournaient autour de concerts musicaux, expositions, colloques, spectacles de théâtre et projections de cinéma, le Panaf est toujours  fidèle à son public à travers la poursuite de certaines expositions qui sont restées ouvertes jusqu’au mois de septembre ou encore la programmation de plusieurs colloques dans le même cadre. On peut citer pour exemple l’exposition «Le design africain», où plusieurs artistes proposent des «relectures» de la vie et de la mode à la SAFEX d’Alger et l’exposition «l’Art africain au féminin « qui propose vingt-trois artistes venus de onze pays africains au MAMA en compagnie de l’exposition comprenant les œuvres du grand peintre et artiste « Mesli l’Africain ». Plusieurs pays étaient au rendez-vous, notamment la Tunisie représentée par l’architecte d’intérieur et designer Mémia Taktak. MDT a tenu à vous faire part de cet évènement majeur dans le monde du design africain.


Portrait

30

ou quand la céramique devient un art majeur Un parcours impressionnant tant par son originalité que par son déterminisme. Azdine Thabet a débuté sa carrière d’artiste sur le tard après avoir été entraîneur de tennis dans la ville d’Hammamet. A cette époque, il fréquentait déjà les milieux artistiques et culturels. Ce n’est que vers la quarantaine que l’art de la céramique lui parût comme une évidence. Autodidacte, il se perfectionne au fur et à mesure de ses diverses créations. De cette aventure va naitre un artiste hors du commun usant de sa créativité et de son instinct pour nous livrer des œuvres inédites.

Septembre - Octobre 2009

Septembre - Octobre 2009

Azdine Thabet

31

Oeuvre majeure de l'artiste : magnifiques chapelets en céramique produits à différentes tailles.


Portrait

B

32

Atelier de Azdine Thabet à Amilcar

Série de Poissons en céramique, rien de plus naturel pour ce passionné de Hammamet

En 2004, il perçoit une nouvelle consécration en élaborant des toiles géantes à l’occasion de la Coupe d’Afrique des Nations de football, une œuvre gigantesque tant par sa taille que par sa beauté, il se reconnaît dans sesinstallationspharaoniques,fresques géantes, sculptures énormes…l’art se définit pour lui dans un jeu d’échelles, dans le monumental. Il revendique la ville comme un espace où le bien être de l’homme doit être au centre des préoccupations de l’architecte et de l’urbaniste, « Architecte, urbaniste et artiste doivent davantage faire attention à la dimension immatérielle, l’environnement ne doit pas être un luxe mais un projet de société ». Après avoir passé toute sa vie a Hammamet, il décide en 2009 de s’installer dans un nouvel atelier situé à Amilcar, devenant ainsi un des artistes « mythiques » de Sidi Bou Said.

Septembre - Octobre 2009

Septembre - Octobre 2009

ien qu’ayant commencé sa carrière d’artiste par le jeu de la céramique, il s’intéresse rapidement à d’autres matières tel que le ciment grâce auquel il crée des toiles, ces dernières feront le tour du monde et permettront à AzdineThabet d’avoir une renommée internationale. C’estcettequêteconstantedenouveaux matériaux qui le ramènera vers sa passion première, la céramique.

33

On retrouve un superbe travail de la matière pour ces sculptures lampes Éléphants blancs produits en série limitée


Septembre - Octobre 2009

Portrait

34

Boules en céramique servant à l'assemblage des chapelets

L

e travail de la matière est pour lui un art de vivre, une manière naturelle de s’exprimer, « La terre nous donne l’énergie vitale pour qu’on puisse avancer ». Son travail repose essentiellement sur l’affectif, le ressentiment de son environnement et de ses rencontres personnelles. Ses principales réalisations actuelles sont ses chapelets gigantesques réalisés en céramiques. Des œuvres en série limitée dont la splendeur évoque la magnifique culture araboislamique. Il joue des codes et les réinterprète, une manière de voir la vie différemment reflétant ainsi son esprit créatif et souvent polémique. Azdine Thabet tient particulièrement aussi à transmettre son savoir faire, il organise des cours de céramique pour les enfants régulièrement dans son atelier où la joie de vivre est plus présente que jamais. Un univers extraordinaire où la couleur et la matière jouent avec l’espace. Mais plus que l’artiste, il est un homme de cœur qui a su modeler son art au fil de ses rencontres, dont il extrait ses principales influences et inspirations. Les femmes ont pour lui un rôle essentiel, dans sa vie et dans son œuvre, «  Les femmes sont nécessaires à l’art ». Pour lui, ce sont elles qui maintiennent debout nos sociétés par leur courage et leur déterminisme. Il prépare actuellement une exposition qui se tiendra fin octobre dans une des fabuleuses galeries du Marais, quartier chic de Paris où se côtoient artistes et intellectuels.


Référence Septembre - Octobre 2009

Quandchaquelieu,chaqueespacedevientune référence, MDT vous emmène à la rencontre d'architectesdetalents,devillasderêve,d'iciet d'ailleurs… 37


Des rencontres, des talents

Votre parcours : J’ai étudié mes premières années d’architecture à Paris, aux beaux-arts plus précisément. L’ambiance y était fantastique et j’en garde un merveilleux souvenir. Puis je me suis rendu à Venise où j’ai eut la chance et l’honneur d’avoir comme professeur l’architecte Carlos Scarpa. C’est à la suite de ces études en Italie que je suis rentré à Tunis pour fonder ma propre agence.

Interview exclusive

Juillet - Août 2009

Tarak Ben Miled Architecte de la Médina Yasmine Hammamet

38

Dans quelle circonstance est né le projet de Yasmine Hammamet : Au départ, il n’était pas question de construire une Médina mais un centre multifonctionnel. J’ai finalement proposé

Vue générale de la Médina Yasmine Hammamet

Entrée de la Médina: Skifa El Kahla

39

“Soyez réalistes, demandez l’impossible” Che Guevara

On ne présente plus l’architecte tunisien Tarak Ben Miled, dont la renommée a dépassé nos frontières. Il nous parle au cours de cette interview d’une de ses plus belles réalisations, la Médina Yasmine Hammamet, gigantesque projet d’une nouvelle Médina dont les détails font toutes la complexité et le charme. Un rêve devenu réalité.


Des rencontres, des talents

Septembre - Octobre 2009

une idée de Médina à mon client, Monsieur Abdelwaheb Ben Ayed, qui fut tout de suite séduit par le projet. Le début d’une belle aventure d’une durée de huit ans. Il s’est au fil du temps installé une grande relation de confiance entre mon client et moi-même, cela a permis de faire avancer le projet dans le bon sens.

40

Détails des souks

Comment avez vous appréhendez ce projet : Il a d’abord fallu définir le programme, une longue tache qui devait équilibrer les besoins de la ville, la demande du client et bien sur la dimension esthétique du projet. Il fallait établir une Médina avec plusieurs programmes ; des logements, des commerces, des espaces publiques, dessallesdeconférences…dimensionnerlestypologies de logements, établir la rentabilité du projet. Un travail qui s’est étalé sur plusieurs mois en parallèle avec la conception architecturale du projet.

Plan de la Médina

Une des rues des souks

41

Mosquée de la Médina


Des rencontres, des talents

Tarak Ben Miled - Architecte n

Décorateurs

Mirath DESIGN, Hatem MILADI, Lamia LAJNEF, Farah ANNABI, Mohsen Darragi, Anissa GARGOURI, Emna BEN MILED, Yosr BOUSHABA n

Structure

Hassouna TOUJANI Bureau d'étude Eléctricité, Fluides : FLUIDELEC

Septembre - Octobre 2009

Ingénieur VRD: E.A.E.E Bureau Eclairagisme: ECLAT Bureau de contrôle: VERITAS Bureau de pilotage : S.E.P n

Entreprises

Génie civil : S.B.F Entreprise Bouzguenda Frères Fluides - piscines : E.M.F Entreprise Meddeb Frej

42

Électricité : SOGELEC Sécurité : E.B.A Entreprise Ben ayed Peinture : Ste Fine Peinture Maître d'ouvrage : Groupe POULINA Maître d'ouvrage délégué : S.E.P

Logements sur les remparts

n

Photos

Agence T.BEN MILED et Hamadi RGAYEG

Parlez nous du concept général du projet : Dans le cadre particulier de la station Yasmine Hammamet qui se caractérise par son gigantisme et son absence d’urbanité, l’objectif était de créer un centre urbain intégrant un programme d’équipements publiques, de commerces, de logements et d’espaces ludiques dans le cadre d’une conception urbaine reprenant les éléments d’une Médina traditionnelle dont l’échelle est environ le double de la Médina historique de Hammamet. Nous avons voulu créer un théâtre architectural, un spectacle d’événement. Une des priorités du projet était que chacun puisse se retrouver dans cette Médina et qu’elle puisse être considéré comme un succès populaire.

La durée des travaux : Les travaux ont duré quatre ans, un long travail de chantier et de minutie. Ce fut pour moi une expérience formidable et un vrai travail d’équipe. Ce projet a permis de faire travailler plusieurs équipes d’artisans et de pouvoir ainsi valoriser leur travail. Cette aventure m’a donner l’occasion d’observer a quel point l’architecture traditionnellenecoutepaspluscherqu’unearchitecture contemporaine (600 dinars le m2 tout compris). Notre plus grand bonheur a était de constater que cette expérience révèle en chaque visiteur une part de nostalgie d’un art de vivre souvent oublié mais reste malgré tout encré dans nos racines culturels.

n

Surface du terrain : 55 289 m2

n

Surface couverte : 105 000 m2

Riadh: ensemble de logements

43


Art de vivre

Dar El Bahr Un minimalisme parfait Perchée sur les remparts de la médina de Hammamet, Dar El Bahr était à l’origine une modeste maison de pêcheurs. Agrandie et repensée par Jean-Pierre Ribeill, elle vient d’être réadaptée aux goûts d’un couple d’amateurs d’art par le jeune architecte Hammametois Karim Belhassen.

La piscine se dessine dans le prolongement de la mer. Une assise permet de se prélasser à l'ombre de cette fameuse statue

La salle à manger est un des espaces les plus exceptionnels de la maison, on y retrouve les fameuses chaises Pantone. Un miroir accentue l'effet de perspective. A gauche, la cheminée en forme de goutte dessinée par l'architecte Karim Balhassen.

45


Septembre - Octobre 2009

L'entrée est accompagnée d'un rideau en toile écru. Le sol a été entièrement refait en vieux marbre blanc. On y retrouve un chapiteau antique en guise d'aménagement.

46

Azdine Thabet. La végétation réduite à des cactus affirme les lignes claires et rigoureuses des divers espaces. Mais l’une des singularités est sans doute l’articulation savante des terrasses qui brouillent la limite entre intérieur et extérieur. Les escaliers desservent trois demi paliers inondés de lumière : chambres, salon et terrasse panoramique. Alors que les espaces de réception sont totalement ouverts et transparents, les espaces intimes sont protégés de la forte luminosité du site. Un bassin situé à l’avant dernier niveau semble suspendu. Il est surplombé d’une superbe copie d’un marbre antique repérable depuis le large. Maisons d’été, Dar El Bahr est un hommage à l’architecture ancestrale de Hammamet dont elle reprend les fondements tout en y insérant une facture contemporaine discrète, respectueuse du site et intégrant tout le confort moderne permettant à la maison de vivre aussi bien l’été que l’hiver.

Une ouverture en arc mène à la terrasse du dernier niveau. La lampe et la radio sont des objets collectors de la période du design année 70.

L

argement ouverte sur la mer, l’architecture de la maison inspire calme et sérénité par ses déclinaisons de blanc et de gris que rehaussent ici et là des touches de couleurs vives. Continuité et perspectives tels sont les principes d’organisation intérieure. Le sol est entièrement revêtu de vieux marbre, les murs sont chaulés dans le respect du savoir-faire traditionnel. L’enduit imparfait crée des surfaces plus ou moins ombragées typiques de la région. Le mobilier quant à lui, d’un raffinement sublime est un mélange de design des années 70 et de pièces antiques trouvées sur le site. Des œuvres d’art ponctuent la découverte des différents volumes couverts de belles voûtes croisées. Ici une superbe calligraphie de Shasha Guiga, là un collier de perles en céramique blanche patinée de l’artiste On aperçoit depuis le patio le ciel bleu azur si fidèle à Hammamet. Une sculpture géante en forme de chapelet de l’artiste Azdine Thabet habille les murs.

Septembre - Octobre 2009

Une grande ouverture permet d’admirer la vue splendide depuis ce coin salon dont les touches de rouge font l’extravagance.

47


On remarque ici le système d'ouverture des baies vitrées de la maison : entièrement en verre, ils s’effacent dès lors qu'ils sont ouverts.

Septembre - Octobre 2009

Un passage borde la maison et crée un espace de contemplation supplémentaire.

48

49

La maison joue avec l'architecture du fort que l'on aperçoit en arrière plan. Palier permettant l'accès à la terrasse du dernier niveau.


Art de vivre

Septembre - Octobre 2009

Les remparts du fort accompagnent les rochers de la digue, décor de rêve pour les maitres des lieux.

50

51

La terrasse extérieure entièrement ouverte sur le golf de Hammamet témoigne du gout irréprochable des maitres des lieux.

Escalier menant vers les espaces de réception. Tout est dans l'unité du blanc, seul un cactus crée l'événement par l'élégance de sa forme.


Art de vivre L'entrée principale de la maison est théâtralisée par un jeu de marches. Le portique est fabuleusement traité, prémices des trésors cachés à l'intérieur.

Dar El Jbel Ou la douce brutalité des pierres Située sur un terrain fortement escarpé et dominant tout le paysage de la région, Dar El Jbel, maison de la montagne, s’impose comme un belvédère voire un phare au-dessus de Hammamet. Implantée à flanc de colline, d’une sobriété remarquable, la maison témoigne d'une architecture intemporelle.

Vue panoramique exceptionnelle de la façade principale donnant sur tout le golf de Hammamet.

53


Un jeu de pierres et de faïences donne toute la magie au vestibule de la maison.

Septembre - Octobre 2009

La terrasse couverte d'une toiture en bois permet de profiter de la vue sur toute la ville à travers un jeu d'arcade.

54

55

L'espace rectangulaire du salon principal mène directement à la terrasse. Le fer forgé des fenêtres accompagne le style ancien des canapés.

K

ais Guiga, le maître des lieux, fin collectionneur d’art, a bouleversé la logique de conception architecturale. En effet, le propriétaire a d’abord collectionné de longues années durant de vielles pierres antiques (colonnes de marbre, chapiteaux corinthiens, figurines et soubassement…) pour ensuite dessiner une maison adaptée à sa collection. Cet exercice de style, oscillant entre compositions archéologiques et architecturales,adonnéjouràun« gîte  » atypique ne pouvant être rattaché à aucun style en particulier mais ayant un caractère fort. La circulation est une succession savante de labyrinthes ce qui rend difficile de cerner d’un


Art de vivre

coup d’œil l’organisation de la maison. Des espaces aux belles proportions présentent des échappées visuelles sur le paysage environnant. Les salles de bain ont fait l’objet d’un traitement particulier. Finement taillées danslapierre,lesbaignoiresseprésentent

comme des monolithes bruts. On s’y prélasse comme au dessus d’un socle pour admirer la profondeur du site. Les différents types de composition des revêtements de sol valorisent le dessin des espaces comme le vestibule d’accueil ou encore du très bel espace cheminée couvert d’une voûte en berceau.

Vasque creusée dans la pierre accompagne une fenêtre en fer forgé. Une colonne antique rappelle la passion immense du maitre des lieux pour les vestiges du passé.

Traitement particulier pour ce bain entièrement en pierres, intemporel il offre un panorama sur la vue. La chambre principale se sublime par son sol en marbre blanc ancien et ses portes en bois massif.

56

57

E

clatée dans le site et composée en longueur, trois ans de travaux ont été nécessaires avant d’y acheminer l’eau et l’électricité. Figurant parmi les premières maisons construites dans la montagne, elle a révélé le potentiel d’un territoire peu connu de la région.


Art de vivre

Septembre - Octobre 2009

Escalier menant à la terrasse du salon principal. Les colonnes antiques témoignent de la collection de pierres du propriétaire.

58

Une belle arcature cadre l’horizon et permet d’admirer les mouvements du soleil. Un bassin, situé en contrebas de la terrasse, est accessible par un chemin sinueux. La maison de Kais Guiga est difficilement datable et classable. Résistant au temps, elle demande peu d’entretien et respire l’âme des pierres qui la façonnent. Seule un édifice aussi atypique pouvait répondre à la brutalité de ce site exceptionnel.

Espace intimiste pour le coin « cheminée ». Parfait pour les soirées d'hiver. On remarque le formidable traitement de l’encadrement en pierres anciennes.

59


Reportage Objet

60

9 meubles de rangements aussi pratiques qu'élégants COMPOSITION Cette magnifique bibliothèque existe en 11 coloris de laque mate ou brillante et 3 teintes bois. Une composition parfaite pour une installation murale. Roche Bobois : Bibliothèque « Intramuros »

La rentrée, un moment idéal pour chacun de pouvoir ranger ses plus objets. MDT a sélectionnée pour vous une série de meubles bibliothèques idéals pour garder une esthétique parfaite de vos espaces.

BRILLANCE LAQUEE Brillante, couvrante, ici en noir et blanc, la laque compose avec ce buffet « Contact » parfait pour vos intérieurs salons. Meuble pouvant être suspendu. Roche Bobois : Buffet « Contact »

LABYRINTHE Cette bibliothèque est signée du designer René Bouchara. Minimaliste, elle se fond parfaitement dans tous vos décors. Roche Bobois : Cadre bibliothèque « Dédale » DESIGN & ECOLO Lorsqu’on aime les livres, on ne peut rêver de meilleur écrin qu’une bibliothèque design et respectueuse de l’environnement. La bibliothèque «Legend» a été créée par le designer français Christophe Delcourt. Roche Bobois : Bibliothèque « Legend »

Septembre - Octobre 2009

Septembre - Octobre 2009

Rangements

61


Reportage Objet

Septembre - Octobre 2009

Septembre - Octobre 2009

ROULETTES Plus Unit est un système modulable de tiroirs disponible sur patins ou roulettes permettant un nombre illimité de compositions. En combinant les formes et les couleurs, vous créerez votre propre meuble de rangement. Il est signé Philippe Starck. Magis : Meuble de rangement « Plus Unit » ALVEOLAIRE Cette bibliothèque modulable prénommée Opus Incertum est disponible en différentes couleurs et est très résistante et légère. Elle a été dessinée par le designer Sean Yoo. Casamania : Bibliothèque « Opus Incertum »

62

63 LA FOLIE DU CUIR Designée par Marelli & Molteni, ce superbe meuble est composable grâce à ses portes coulissantes. Chacune de ses portes est recouvertes de cuir. Roche Bobois : Bibliothèque « Intramuros »

NATUREL Ce buffet est signé Studio RB, il est en bois massif soutenu par une structure en X. Naturel et écologique, il compose parfaitement avec tous les espaces par sa simplicité. Roche Bobois : Buffet de la collection « Oxymore »

STRUCTURE AERIENNE Urban est une bibliothèque très graphique dessinée par Claudio Bellini qui peut également s’utiliser comme séparation de pièce. Casamania : Bibliothèque « Urban »


Septembre - Octobre 2009

Le Pavillon allemand de barcelone

L

e pavillon de Mies Van Der Rohe se caractérise par une audacieuse conception de l’espace et par le rôle fondamental que joue la lumière naturelle. Les matériaux sont un recours expressif de la modernité dans l’architecture de Mies. Ainsi, l’acier, le verre et les marbres utilisés dans le pavillon produisent un effet de légèreté et d’exquise élégance. L’édifice, encadré par deux plans d’eau, retombe sur huit degrés de travertin à la mode des temples classiques et s’articule en plans rectangulaires de verre, de marbre ou d’onyx. Malgré l’apparente simplicité de la construction, rien ne donne l’impression que l’on se trouve dans une boîte et l’espace se définit sans mur clôture. Le pavillon contenait quelques pièces de mobilier dessinées par l’architecte. Parmi eux, la célèbre chaise Barcelone crée à l’attention du roi d’Espagne, Alfonso XIII et de son épouse, la reine Victoria Eugenia. Avec sa structure en acier et ses sièges en cuir, ce modèle est devenu un vrai icône du design moderne, jusqu’à tel point qu’il est toujours produit et commercialisé.

64

Septembre - Octobre 2009

Maison remarquable

65

Pièce de référence du Mouvement Moderne, cette œuvre fut initiée par Ludwig Mies Van Der Rohe (1886 - 1969) comme pavillon national d’Allemagne pour l’Exposition Internationale qui eut lieu à Barcelone en 1929.

L'acier, le verre et les marbres utilisés dans le pavillon témoignent d'un langage architectural d'une rare légèreté.

Le pavillon est défini sans aucune limite physique, l'impression d'espace y est incroyable


Septembre - Octobre 2009

Maison remarquable

66

Sculpture de l'artiste Georg Kolbe placée à l'extrémité du bassin.

Une sculpture figurative de Georg Kolbe fut placée à l’extrémité du plus petitbassin,engendrantunintéressant contraste entre cette dernière et l’avant-gardisme de l’œuvre de Mies. Conçu comme une architecture éphémère, le pavillon fut démonté en 1930. La fondation Mies Van Der Rohe créée en 1983 avait pour

but de reconstruire cette œuvre paradigmatique de l’architecture contemporaine et a atteint son objectif en 1986. Aujourd'hui le lieu présente le travail de Mies van der Rohe, mais il est aussi devenu un centre de recherche et de réflexion sur l'architecture contemporaine.


Publi-reportage

Draw link Group Septembre - Octobre 2009

Recherche et developpement de concepts originaux dans le domaine de l'hotellerie

Si on est réellement en quête d’originalité en matière de conception dans le domaine de l’hôtellerie et compte tenu des différentes expériences faites à travers le monde, la tache s’avère particulièrement délicate. Et puisqu’un hôtel ne peut plus être un simple équipement qui répondrait aux besoins « standards » d’une clientèle « standard », il devient de plus en plus indispensable d’appréhender chaque projet dans son contexte en poussant à son extrême limite l’analyse de ce contexte aussi bien physique que culturel qu’économique. Cette recherche devient une nécessité absolue dans le but d’offrir au promoteur un concept novateur, rentable et durable. Ainsi, offrir au client usager confort, dépaysement, sérénité et recréation à travers des réponses architecturales originales et des ambiances inouïes ne peut que le fidéliser Trois expériences sont en train d’être menées dans ce domaine par le groupe avec trois concepts totalement différents.

68

69

Maison d'hôtes. Jumeirah. Dubai. E.A.U.

.ae Boutique hotel. Dubai. E.A.U.


Expression sobre

Publi-reportage

Le Bab’Bhar Resort

Septembre - Octobre 2009

Pays : Emirats Arabes Unis. Emirat de Fujeirah Région : Côte Est «BAB’BHAR Resort» est un ensemble touristique qui se situe près de Fujairah, sur la côte Est des Emirats arabes unis, face à l’océan indien. Cette région se distingue par son paysage côtier particulier, avec ses palmeraies verdoyantes au pied des montagnes rocheuses, et ses fonds marins riches en faunes et en flores. Elle se distingue aussi par son climat frais, comparé au reste des Emirats. Le projet est bâti sur un terrain formant une avancée dans la mer, profitant ainsi d’une proximité de l’eau et d’axes de vue intéressants et se constitue de 80 chambres, 30 suites, un spa et plusieurs espaces publics (restaurants, bars, cafés…) Le Bab B’har Resort s’est voulu une réinterprétation contemporaine de certaines cités de pécheurs (comme “Sur” ou “Mukalla” non loin sur les cotes Omanaises et Yéménites) tout en se basant sur l’usager ; son échelle et sa perception de l’espace à travers tous ses sens notamment la vue. En effet, une présence visuelle permanente de l’océan est assurée à travers de multiples percées. Ses ruelles étroites et ombragées, ses patios plantés et décaissés nous font penser aux glorieuses cités du désert Libyen ou Iranien.

En fait, ce projet ressemble à une grande masse étalée qui a subi des soustractions de matière donnant jour à des vides qui sont parfois des placettes et parfois des patios plantés ou des ruelles couvertes ou découvertes. Ces vides structurés et hiérarchisés assurent une certaine urbanité peu courante dans les espaces hôteliers. Le parti pris d’une sobriété de la forme spatiale et des matériaux n’a, cependant, pas empêché le projet de tendre vers un haut niveau de confort. Lors du Cityscape Dubaï tenu en octobre 2008, le projet Bab’Bhar a été récompensé comme meilleur projet dans la catégorie “tourisme, voyage et transport - projet futur” à l’occasion du Cityscape Architectural Awards.

Urbanité et échelle humaine

70

71

Patio Eau Ombres et lumières

Volumetrie sculpturale : references historiques

Piscine Océan

Djerba Menzel_Tunisia

Fisherman City of Oman


Maison d’hôtes Jumaïrah

Pays : Emirats arabes unis. Emirat de Dubaï Région : Jumaïrah

Septembre - Octobre 2009

Dubaï est une communauté multiculturelle vivante et ouverte, au-delà de sa croissance dynamique et de ces édifices spectaculaires, elle tend à devenir un pole culturel international. Une maison d’hôtes dédiée à l’art s’inscrirait directement dans cet objectif. Elle réunirait l’hospitalité et le service de luxe et répondrait aux mutations que vit l’émirat dans le domaine de l’art.

L’objectif de ce projet était alors de créer un haut lieu de culture propice à la création, la recréation et la relaxation ; un lieu d’échange destiné à un public cosmopolite, moderne et particulièrement attaché à la création artistique ; des artistes et des amoureux de l’art. Il recevra des événements culturels majeurs, et permettrait de vivre activement des manifestations artistiques et culturelles d’envergure internationale.

les suites : constantes et variations Cette maison d’hôtes jouera donc le rôle d’une sorte d’habitation de dimension humaine, un refuge pour se relaxer et se ressourcer. Son échelle permettrait aussi de rencontrer l’autre (l’artiste) et de le côtoyer.

Sobriété et expression de la matière

Le projet essaie de s’intégrer dans son contexte urbain en se présentant dans une allure sobre avec des lignes simples permettant, toutefois, son identification avec son caractère épuré. Il émane et prend forme par un ruban en bois, qui donne naissance à ses entités spatiales, les contourne, les structure et les pénètre. Un repère d’identification des espaces qui guide et oriente l’usager dans un jeu de présence-absence. La maison d’hôtes, comme son nom l’indique, a été pensée dans une échelle d’habitation individuelle où l’usager s’approprie l’espace et s’y identifie. Articulée autour d’un patio planté de trois palmiers surplombé d’une piscine oblongue suspendue, la maison offrirait des ambiances variées de convivialité, de repos et d’apaisement. Des lieux propices pour méditer et se ressourcer.

72

Les espaces polyvalents du r d c, autour du patio, ont été conçu afin qu’il soit voués primordialement à l’activité essentielle du projet qui est l’exposition et les manifestations artistiques. Le patio, élément central autour du quel se développe tout le projet, ravive l’espace intérieur et l’alimente en lumière et en verdure. La salle d’exposition et le lounge se développent sur deux niveaux et sont articulés entre eux par une bibliothèque en mezzanine offrant aux visiteurs plusieurs points de vues sur les collections à exposer et sont totalement ouverts et extensible sur le patio. Les suites se développent au premier étage. Conçues dans une dialectique de constance et de variété. Les suites et chambres présentent chacune une identité propre et une atmosphère spécifique avec des lignes et des matériaux qui donnent une harmonie à l’ensemble. Ainsi l’hôte choisirait son espace propre auquel il s’identifierait. La piscine et le brunch : Suspendue au 2ième étage La piscine complètement transparente surplombe le patio et bénéficie avec le brunch de terrasses paysagées avec des points de vue sur les panoramas du site d’implantation du projet. Matériaux et ambiances : Dans un souci d’exprimer une certaine authenticité et de sobriété un jeu d’alternance se développant dans le projet par l’utilisation du bois dans ces teintes et textures naturelles et des enduits minéraux naturels pour les autres proies et membranes avec une variété de textures laissant la lumière naturelle transformer et métamorphoser l’espace suivant différents moments de la journée avec un omni présence des éléments végétaux et aquatique qui génèrent un certaine fraicheur aux espaces.

Le patio surplombé d'une piscine suspendie

Le ruban de bois : structure, guide et enveloppe

La piscine perchée

73


La rue interieure Publi-reportage

Le Lounge

.ae Boutique Hotel Dubaï

Pays : Emirats Arabes Unis. Emirat de Dubaï Région : Ed-dira

Septembre - Octobre 2009

Ce projet s’inscrit dans un cadre urbain dont la densité en équipements touristiques, notamment les hôtels de grande envergure, est relativement élevé. Il a été donc nécessaire, voire vital, de doter cet hôtel d’un caractère suffisamment pointu afin qu’il puisse s’affirmer en tant que lieu marquant malgré son envergure plutôt petite (640 m² environ de surface constructible au sol et une hauteur ne dépassant pas le R+4) et ce à travers une image architecturale qui s’est voulue contemporaine, sobre et compacte. Pour ce faire, deux grands axes de toute actualité dans le domaine du bâtiment ont été adoptés.

74

Le premier est un axe GREEN Le second est un axe HI-TECH Le choix de ces deux axes a eu pour objectif de contribuer à la définition d’un caractère propre, original et inédit à l’hôtel. Et c’est autour de ces deux axes que s’est constitué la réponse architecturale, une réponse qui s’est voulue intégrée au contexte urbain du site et à travers laquelle on a cherché à offrir à l’hôte confort, émotion et étonnement. Le caractère particulier de cet hôtel s’exprime aussi dans le profil de son programme ; une grande partie de ses composantes s’adresse également à un public visiteur, ce qui fait qu’en termes de proportions, les activités communes et ouvertes aux visiteurs (jardin, lounge, business center, spa) sont largement majoritaires par rapport à celles strictement réservées aux résidents (le nombre de chambres se limitent à 29).

Ambiances ombragées Revenons à ces deux axes et la manière avec laquelle ils ont été appréhendés :

Passerelles transparentes Effet de suspension

A/ L’AXE GREEN On le retrouve dans la réponse architecturale sous plusieurs aspects : 1. L’aspect bioclimatique 2. L’aspect paysager 3. L’aspect technique

La piscine sur la terrasse surplombe par transparence le vide du Lounge Des espaces caractérisés

1. L’aspect bioclimatique Le projet est transpercé dans sa longueur par une espèce de faille qui le traverse de bout en bout sur toute la hauteur du bâtiment créant ainsi une « rue » à l’intérieur du projet, un jardin.

Lumière naturelle

2. L’aspect paysager En plus du rôle qu’ils jouent au niveau bioclimatique, les plantes (arbres, palmiers et murs végétaux) et l’eau présentent également un agrément paysager de taille pour la « rue » intérieure. C’est, en effet, autour et le long de ce vide que s’organisent la quasi-totalité des activités : - La réception - La restauration et la détente (Lounge, All Day) - Les circulations verticale et horizontale (promenade, passerelles, corridors, ascenseurs, escaliers…) - Le travail (Business Center, Administration) - Certaines suites ouvrent accessoirement sur ce vide

75

La végétation et l'eau Un aspect exterieur compact et sobre

3. L’aspect technique L’usage de l’énergie solaire (abondante dans la région) est fondamentalement important dans le fonctionnement de cet établissement. Un volume entier est équipé de cellules photovoltaïques « nouvelle génération », moins encombrantes visuellement. Les façades restent, de ce fait, transparentes dans une large mesure. Le volume en question abrite un équipement clé de l’hôtel : LE LOUNGE qui se développe dans les 4 niveaux du volume. Cet aspect technique est le lieu où se croisent les deux axes conceptuels GREEN & HI-TECH

B/ l’axe HI-TECH L’autre aspect hi-tech adopté dans ce projet se rapporte à des considérations essentiellement de commodités pour l’hôte mais qui sont d’un impact considérable sur la manière dont les espaces sont traités notamment les chambres. Ces dernières sont, en effet, équipées des grands « miroirs intelligents » ; ces miroirs sont, en fait, des écrans interactifs et polyfonctionnels. Ils sont selon le besoin : - Ecran TV - Moniteur de PC - Plate forme de contact avec les différents équipements de l'hôtel (Lounge, All Day, réception, SPA...)

Les chambres

Le mur : miroir intelligent

Espaces et agencements flexibles


Publi-reportage

Tunis Sports City est un projet avant-gardiste de

Tunis Sports City Un nouveau monde

Bukhatir Group à concept unique centré autour du sport. Plus qu’un projet immobilier, cette ville veillera à procurer une nouvelle dimension à la vie en communauté. MDT vous présente ce nouveau projet d’envergure.

T

unis Sports City, ville à part entière qui va se dresser sur 256 hectares à l’horizon du lac nord de Tunis, a été pensée pour répondre aux exigences de la vie moderne et aux attentes de ses futurs résidents. Cette ville nouvelle offre l’opportunité de vivre au sein d’une communauté partageant les mêmes valeurs et passions dans un environnement sain, serein et sécurisant. Tunis sports city, est aussi une nouvelle façon de penser la vie en associant sport, tourisme, commerce et résidences… Elle vise à offrir à ses habitants ainsi qu’à ses visiteurs, un milieu idéal et de grande qualité alliant fonctionnalité et divertissements. Ville complète aux multiples facettes, Tunis Sports City mettra à la disposition de ses résidents une large panoplie de commodités associant villas de haut standing, tours à usage résidentiel ou professionnel, hôtels de luxe, complexes commerciaux, écoles et lieux de divertissement…

76

Les tours « Almasa » offrent un choix diversifié d’appartements de haut standing qui répondent aux attentes et désirs de leurs résidents.

Outre le volet résidentiel, Tunis Sports City englobe dans son concept un volet sportif qui introduit une nouvelle façon de penser le sport, et ce, à travers la mise en place d’académies sportives de haut niveau dans différentes disciplines comme le football, la natation, le golf, l’athlétisme... Elle aspire à devenir ainsi un terrain fertile propice à la découverte, à la formation et à la naissance de nouveaux champions dans l’ensemble des disciplines sportives. Des infrastructures sportives de premier choix seront réalisées en partenariat avec les plus grandes institutions sportives spécialisées. Les « jardins de Tunis », joyau de Tunis Sports City, est un terrain de golf de 18 trous, homologué par la PGA (Association des Golfeurs Professionnels) et conçu par le célébrissime Peter Harradine, qui sera un parcours unique en son genre réunissant les golfeurs de tous niveaux. Plus de 60% de la superficie de Tunis Sports City est dédiée aux espaces verts qui comprendront des parcours pédestres, des parcs et des zones aquatiques aménagées,

Septembre - Octobre 2009

Bienvenue à

77


78

Bukhatir Group L’excellence par la diversité Bukhatir Group est l’un des plus importants holdings des Emirats Arabes Unis. Opérant dans des secteurs d’activités aussi variées, tels que la construction, les technologies de l’information, la réalisation de centres commerciaux, l’éducation, les services d’ingénierie, le développement immobilier, le sport et l’audiovisuel. Sa notoriété et son savoir faire s’étendent sur plus de la moitié du monde, allant de l’Amérique du Nord jusqu’à l’Afrique du Nord en passant par l’Ouest et le Sud de l’Asie. Le Groupe compte plus de 4.000 employés et son chiffre d’affaires annuel global s’élève à environ 1 billion de dollars.

des aires de jeux pour enfants procurant ainsi un environnement propice à une vie saine et épanouissante. Cedar : Votre nouvelle adresse… Cedar, première phase de Tunis Sports City, s’étend sur 13 hectares et bénéficie d’une vue panoramique sur le terrain de golf, «Jardins de Tunis». Que ce soit les villas luxueuses de superficies diverses ou les résidences de «Chikly» qui offrent aux résidents le privilège de vivre dans un environnement unique, ou même les tours résidentielles comme celle d’ «Almasa», toutes ces résidences, bénéficient d’une vue imprenable sur le golf, et les parcours aquatiques et sont, par ailleurs, aménagées de façon à répondre aux besoins, attentes et exigences de leurs futurs résidents. Les tours de Cedar, dont «Almasa», offrent un choix diversifié d’appartements de haut standing qui répondent aux attentes et désirs de leurs résidents. Les appartements Penthouse, situés aux derniers étages des tours, dotés d’un jardin et d’une piscine privée, bénéficient d’une vue imprenable sur notre parc verdoyant ainsi que sur toute la ville. Cedar, veillera à offrir à ses résidents et visiteurs, une multitude de services et de commodités dont les aires de promenade et de jeux pour enfants, des courts de tennis et de squash, des centres de remise en forme ainsi que des académies sportives. Afin de faciliter la circulation de ses résidents et visiteurs, Cedar a mis à leur disposition d’immenses parkings. Ils profiteront aussi des centres commerciaux et goûteront au plaisir de la cuisine internationale et raffinée dans les restaurants.

Le Temple sportif : premier pas vers une vie saine Outre les hôtels luxueux qui accueilleront les visiteurs et les résidences de haut standing, le terrain de golf à 18 trous et son club house ainsi qu’une panoplie de commodités offrant un lieu de vie idéal, Tunis Sports City est dotée d’un « temple » sportif qui abritera des académies sportives de disciplines variées telles que le football, la natation, le tennis, le golf, le basket-ball, le volley-ball, le hockey et l’athlétisme ayant pour objectif principal de devenir, ainsi, un terrain fertile propice à l’éclosion, la découverte et à la formation de nouveaux champions sportifs. Afin de garantir une formation sportive à l’échelle internationale, Tunis Sports City, a signé une série de conventions avec des institutions sportives mondialement connues dont l’olympique de Marseille (OM), l’association américaine des coachs en natation (ASCA), la fédération internationale de Hockey (IHF) … Cette composante sportive comporte aussi une série d’infrastructures dont un terrain de football accueillant 10 000 spectateurs et quatre autres terrains de foot conçus selon les normes de la fédération internationale de football, un terrain d’athlétisme comprenant 8 couloires, une piscine olympique de 50 mètres conforme aux normes de la fédération internationale de natation et dotée d’un fond amovible ainsi qu’une salle polyvalente accueillant 6000 personnes.

Septembre - Octobre 2009

Septembre - Octobre 2009

« Chikly » résidences résidents le privilège de vivre dans un environnement unique

79


Ecole des jeunes filles de Bizerte

C

onstruite en 1945, l’école des jeunes filles musulmanes de Bizerte est l’œuvre de l’architecte français Jean Le Couteur. Né à Brest en 1916, Le Couteur qui était récemment de passage à Tunis, est une figuremajeuredelaReconstructionenTunisie(19431956). Ayant fait partie d’Oppède, un groupement d’artistes et d’architectes dynamique, dirigé par le Prix de Rome Bernard Zehrfuss, il est l’auteur de nombreux équipements publics d’importance en Tunisie, en Algérie et en France caractérisés par de grandes innovations structurelles et formelles : marchés aux poissons, écoles, hôpitaux, églises, logements sociaux etc… Diplômé en 1944 des Beaux-Arts (atelier Perret), il s’installe en Tunisie dès 1945 où il sera chargé par Zehrfuss de la reconstruction de Bizerte et de toute la Région Nord. Il participe activement à des projets d’aménagements urbains d’une modernité radicale et à la mise en place de plans standards

80

Entre « Rationalisme et tradition »

associant les principes de la Charte d’Athènes à ceux de l’architecture traditionnelle locale. A l’instar des autres architectes de la Reconstruction comme Jacques Marmey, Paul Herbé, Jason Kyriakopoulos ou encore Michel Patout, Le Couteur produira une architecture très rationnelle soucieuse des qualités paysagères et climatiques locales. Malgré un contexte difficile de crise économique, sociale et politique, ses architectures reprennent les fondamentaux de l’architecture vernaculaire tunisienne : typologies à patio, systèmes structurels ancestraux, sensibilité au climat, mise à profit des matériaux et des ressources du site…etc Cette démarche permet non seulement de réaliser des économies importantes mais aussi de s’assurer d’une mise en œuvre de qualité puisque la main d’œuvre locale n’était pas encore qualifiée pour des projets « modernistes » radicaux.

Septembre - Octobre 2009

Juillet - Août 2009

Un jour, un bâtiment

81


O Septembre - Octobre 2009

Un jour, un bâtiment

82

ccupant une parcelle de 580m2, à cheval sur la médina et le vieux port de Bizerte, le gabarit de l’école des jeunes filles musulmanes s’inscrit harmonieusement dans la masse bâtie du site. L’édifice qui devait accueillir 200 élèves, comprend six classes superposées sur trois niveaux, un préau, une cour (patio planté) entourée de portiques,unappartementpourladirectricetournant le dos à la cour et ouvert largement sur le port ainsi que divers services (bureaux, toilettes...etc). C’est un projet ingénieux ayant réussi le double pari de

s’intégrer à la fois dans le tissu urbain traditionnel de la médina et dans le tissu colonial en affirmant une façade haute sur la place du marché. En effet, côté port, la façade reprend l’alignement des rues contiguës et s’en distingue par un mur percé de hauts claustras au RDC et un moucharabieh étiré sur toute la largeur au premier étage. Cette ouverture en bandeau n’est pas sans rappeler le principe de la fenêtre en longueur qui est l’un des cinq points de l’architecture moderne Corbuséenne.

L

e seul accès à l’école se fait par l’intermédiaire d’une impasse, traitée en sas, dans l’esprit et les proportions des culs-de-sac de la médina. L’intérieur s’organise autour d’un patio, entouré au Nord-Ouest d’un volume à trois niveaux coiffé de galeries et au Sud-Est par un volume à deux niveaux permettant ainsi de dégager, du côté opposé, des échappées visuelles vers le port. Les arcades de la galerie se réduisent en nombre et s’agrandissent en dimension à mesure qu’elles s’éloignent du sol (Breitman, 1995). La double orientation, les dispositifs d’éclairage, de filtration de la lumière et de protection du vis-à-vis dénotent d’une grande dextérité. Alors que les grandes ouvertures semblent procéder des dogmes du mouvement moderne (fenêtre en longueur, meurtrières, terrasses), les dispositifs de fermeture et de filtrage de la lumière relèvent davantage d’un savoir faire ancestral local (moucharabieh, sas, claustras…etc). Au niveau supérieur, on relève deux belles voûtes couvrant les salles de classe qui marquent sensiblement l’édifice et répondent ainsi à la volonté politique de l’époque qui préconisait une esthétique « tunisienne ». Cette triple insertion fonctionnelle, volumétrique et esthétique dans le paysage Bizertin est d’autant plus appréciable qu’elle s’est faite dans un contexte d’urgence et de pénurie de moyens et de matériaux de construction comme l’acier, le ciment industriel ou encore le bois. Quant aux logiques constructives, Le Couteur s’est attaché à réutiliser les fondamentaux de l’architecture traditionnelle tunisienne : voûtes croisées, voûtes d’arêtes, piliers en pierre de taille, murs en moellons, arcs en briques creuses…. Le Couteur quittera la Tunisie en 1949, un peu avant l’inauguration de l’église de Bizerte

(1953) pour s’installer à Paris où il rejoindra, à la demande d’Eugène Claudius-Petit, le ministère de la Reconstruction et de l’Urbanisme. Sonœuvreportelamarqued’unepériodecharnière maisencoreméconnuedel’histoiredel’architecture en Tunisie : la Reconstruction. Jouissant d’une réelle liberté artistique, soutenue et encouragée par le Gouvernement, les architectes de l’époque surent contourner les contraintes économiques et techniques, voire même à en tirer profit. Le bon sens de leurs travaux, leur rationalité sensible et mesurée, portent de nombreux enseignements susceptibles d’inspirer d’autres alternatives aux styles dominant de l’architecture contemporaine en Tunisie. AZ

83


Adresses

Septembre - Octobre 2009

84

ABC Abdenadher Aïn Zaghouan,BP 318, Tunis Tél. : 71 725 777 Fax : 71 760 046

Egodesign Dominique Lafaurie d.lafaurie@egoparis.com Tél. : + 33 1 42 77 27 29

Attitude Tanit Center- Jinène Eddounia Boutique N°21, La Marsa Mitoyen Carrefour Tél. : 70 939 558 attitude@hexabyte.tn

Enzocuisine 58, Av. Fattouma Bourguiba. La Soukra. Tél / Fax : 70 938 166 www.enzocuisine.com

Bisazza Reimex S.A, 41 Rue 8600 Charguia 1. Tél. : 71 772 299. GSM : 97 655 871. E-mail : r.h@reimex.com.tn Carré Déco Tanit Center, Jinène Eddounya Boutique N°39, La Marsa mitoyen Carrefour Dom - 156, avenue de l'UMA. Soukra Center Tél. : 70 948 482 - Fax : 70 948 515 - 2, av. de République, La Marsa Tél. : 71 983 451 - GSM : 24 615 000 Domelec Tanit Center, Résidence Jinène Eddounya, La Marsa mitoyen Carrefour Tél : 25 044 440 Fax : 25 401 804 contact@domelec.com Edifia 92-94, av. Hédi Chaker, Belvédère Tunis. Tél. : 71 797 964 - Fax : 71 892 508 info@edifia.com.tn www.edifia.com.tn Interieurs Rte de la soukra ,Km 13 2036 Sidi Fradj Tunis Tél : +216 71 863 611 www.interieurs.com.tn

Hayson deco Jinène Eddounya (à côté de Carrefour) Sidi Daoud - Tunis. Tél. : 71 777 456 Fax : 71 777 408 info@haysondeco.com www.haysondeco.com KBR 147 Av de la Liberté, 1002 Tunis Tel. : +216 71 802 446 Fax : +216 71 802 856 kbr@kbr-net.com Loft Rue du lac lock Ness, Les berges du Lac-Tunis. Tél. : 71 862 251 - Fax : 71 862 264 lac@loft.com.tn Prestige Projects Centre commercial Pyramide du Lac ñ Rue Lac Victoria - les berges du lac - Tunis Tél. : + 216 71 962 287 Email :lazgheb@prestigeprojects.net www.prestigeprojects.net Pearl Luxury Group. Tél. : (0) 44 207 208 2478 www.pearl-luxury-group.com Elements Centre CARREFOUR Boutique n°9 Tél : +216 71 778 928 www.elements.com.tn

Reimex 41, Rue 8600, ZI Charguia 1 Tél. : 71 773 680 - Fax : 71 799 510 commercial@reimex.com.tn www.reimex.com.tn Rochebobois Avenue de l'UMA, La Soukra. Tél. : 70 948 420 Fax : 71 868 701 k.benali@roche-bobois.com www.roche-bobois.com Salottitalia ZI MghiraI Lot 65, Fouchana , Ben Arous. Tél: 79 408 709. - Fax : 79 408 783 info@salottitalia.net www.salottitalia.net Reimex 41, Rue 8600, ZI Charguia 1 Tél. : 71 773 680 - Fax : 71 799 510 commercial@reimex.com.tn www.reimex.com.tn Tanit Center Résidence Jinène Eddonia, La Marsa Mitoyen Carrefour. Tél. : +21670 938 667 - Fax : 70 938 727 carthago@carthagoceramic.com.tn Valpaint Tanit Center, Résidence Jinène Eddonia, La Marsa Mitoyen Carrefour Tél : +216 72 681 051 - Fax : 72 681 071 valpaint.tunisie@valpaint.com.tn Meubletub Route de l'aéroport Tunis - Carthage, Rue n°7 - Z.I La Charguia 1 Tél : +216 71 205 339 www.meublentub.com

MDT : Septembre - Octobre 2009  

MDT : Septembre - Octobre 2009

Advertisement