Page 1


ABF-LAB

Sommaire

05

À propos 09

Architectes ascendants ingénieurs – Annabelle Hagmann

14

Faible empreinte et forte valeur sociale – Jean-François Pousse

Projets 22 [IN]-Closure 28

Work’Inn Space

32

7 Colombes

36

Centralité urbaine

40 Agro-main-ville 44

Ferme Schuman

48

The Other Store

52

Lofts Bestory

56

Loft Boat

60 Mademoiselle privé 64

Hôtel de Coulanges

68

Le L!VE, Pont de Grenelle

72

Cœur d’Amelot

L’agence 78

Notre démarche

84

Notre expertise

86 L’équipe 88

Missions d’ingénierie

89

Expérience en agence

90 Contact


Ă€ propos


ABF-LAB

À propos

09

Architectes ascendants ingénieurs Annabelle Hagmann Fondatrice de l’agence AHA – Paris

ABF-LAB scelle la rencontre de deux architectes/ingénieurs issus d’une même génération née quelque part entre la crise des subprimes et Wall-E, une génération qui fait la synthèse entre l’ambition d’une technique maitrisée et une conscience environnementale aigüe, des jeunes gens animés par le désir de développer des scenarios débridés mais imprégnés par une démarche résiliente. Architectes ascendants ingénieurs, Paul et Étienne brouillent les frontières et assument la double approche d’une démarche plastique. En clair : pas de primauté d’une démarche sur l’autre mais un dialogue et une intégration des codes, tropismes, modes opératoires, contraintes et présupposés de l’une et l’autre discipline pour développer un projet hybride. Formés dès leurs débuts chez les plus grands architectes et ingénieurs européens, ils y ont développé une familiarité avec les grands projets, la multiplicité des interlocuteurs et les budgets XXL qu’ils impliquent, mais aussi et surtout avec les enjeux élargis que soustendent la ville du XXIe siècle : la résilience énergie-climat, l’intégration de la nature, la transgression des usages préétablis. La sagesse donc mais doublée d’une attitude décomplexée, volontariste, partenariale qui les amène à bousculer les codes établis avec l’audace des affranchis. Page précédente, de haut en bas : Vue depuis l’intérieur de l’[IN]-Closure : paysage et pavillons modulaires. Croquis de recherche pour le concours du projet [IN]-Closure.


ABF-LAB

À propos

10

1. Un morceau de fôret

2. Un paysage protégé

3. Déjéuner sur l’herbe, Éduard Manet, 1863

Dissémination des pavillons dans la ville comme mémoire du projet [IN]-Closure.

C’est cette même audace qui caractérise la proposition d’écologie sociale développée par ABF-LAB pour le concours international d’aménagement urbain à Seattle. Lauréat, ABF-LAB se fait remarquer sur la scène interna­ tionale pour sa capacité à proposer une intervention minimaliste, reproductible et évolutive, garante d’une impli­ cation maximale de la communauté. Ce projet constitue a posteriori la baseline du duo : impact minimal pour une implication maximale ; bons sens et simplicité des matériaux ; beauté et ingéniosité du low-tech, confort et qualité d’un écosystème sain et écologique mais aussi scénarisation du projet pour en faire un sujet de société. Paul Azzopardi, Étienne Feher s’associent au sein de ABF-LAB dès 2012. L’agence compte actuellement 6 collaborateurs et une vingtaine de projets en cours, ingénieux, facétieux, non standard. L’équipe est installée rue Pascal, dans le 13e arrondissement, pas loin de la rue Mouffetard et de la rue de Broca : avis aux amateurs d’histoires extra­ ordinaires…

Le scénario environnemental, synopsis du projet Anticiper les besoins, sublimer les envies, raviver les initiatives positives et accompagner les pratiques émergentes : à la manière des réalisateurs derrière leur caméra, les associés d’ABF-LAB inventent les histoires de la ville de demain en travaillant l’écriture d’un scénario en amont du design. C’est de ces scénarios que découlent ensuite des architectures vivantes, adaptées et malléables. Les habitants des futurs lieux qu’ils imaginent sont les acteurs de leur synopsis, et leurs usages sont le point de départ de la scène qui suit. Pour des scripts qui à leur manière relèvent du cinéma d’anticipation, les associés imaginent la ville de demain : ils inventent en 2015 pour l’OPH de Romainville une tour maraîchère et pédagogique, disruptant les évolutions environnementales et sociétales en traçant de nouveaux modèles économiques… Moteur, action !

L’architecture comme résultante du scénario En écologistes avertis, les associés d’ABF-LAB savent que le développement durable n’est plus aujourd’hui un sujet isolé mais une thématique transversale qui innerve tous les domaines, et dont la ville et l’architecture sont les premières concernées. En élaborant des story-boards optimistes et créatifs, l’agence cherche la juste mesure entre la technique et le bon sens. Pour éviter la dystopie des films catastrophe où la nature vengeresse reprend ses droits, c’est l’ensemble des gestes quotidiens qui sont à ré-imaginer pour ensuite façonner les espaces construits qui en découlent. L’objectif visé : un vrai changement de paradigme qui booste la qualité de vie, rehausse le confort quotidien, permet des économies et amplifie le sentiment de vivre en harmonie avec son environnement. Annabelle Hagmann, fondatrice de l’agence AHA – Paris

De haut en bas : Vue aérienne de la tour maraîchère de Romainville, épannelage sud-ouest. Élévation de la tour maraîchère, vue depuis la rue de la République.


ABF-LAB

À propos

12

ABF-LAB

À propos

Architects with engineers’ ascent ABF-LAB is the encounter of two architects-engineers from the same generation –a generation born somewhere between the subprime mortgage crisis and Wall-E, willing to synthesize both technical knowledge and keen environmental consciousness–, two young people wishing to develop wild scenarios while keeping a durable and resilient approach. As architects with engineers’ ascent, Paul and Étienne are blurring lines and claim this two-sided approach. In other words: one approach should not prevail on the another. Dialogue should be the keyword, integrating all the codes, tropisms, operational modes, constraints and presupposes of both disciplines to develop hybrid projects. From the very beginning, Paul and Étienne went through the best European architectural and engineering firms, where they both got used to work on major projects with many interlocutors and gigantic budgets, and to take into account the bigger and bigger challenges that a city in the 21st century involve: climatic and energetic resilience as well as the need to integrate nature and transgress standards. Hence: wisdom, but with a self-confident, straightforward attitude and a will to build partnerships, leading them to break the rules with audacity. It is that very audacity that characterized the ABF-LAB awarded proposal of a social ecology for the Urban Intervention international competition in Seattle. ABF-LAB stand out on the international scene by proposing a minimalist, replicable and adaptable intervention, while implicating the local population. This project now constitutes the baseline of Paul and Étienne’s duo: maximizing their involvement for a minimal impact; choosing simple and rational materials; highlighting the beauty and ingenuity of low-techs; allying the comfort and quality of an ecological and healthy ecosystem; telling a story so that the project itself becomes a social issue. Paul Azzopardi and Étienne Feher became ABF-LAB associates in 2012. The firm currently has 6 collaborators and more than twenty pending ingenious, mischievous and nonstandard projects. The team is settled in rue Pascal, in the 13th arrondissement, just a few meters away from the rue Mouffetard and rue Broca, known for their extraordinary tales…

Extraits du storyboard du film, [IN]-Closure, a story about an urban intervention in Seattle.

Telling an environmental story: a project, a synopsis To anticipate needs, exalt willing, revive positive initiatives and encourage emerging practices: ABF-LAB associates imagine tomorrow’s city story by working on a synopsis before any design, just like film makers behind their camera. It is from those synopses that result vivid, flexible and custom-made architectures. The local population of the places ABF-LAB imagines are the actors of those synopses; their habits are the starting point of the scene. And sometimes, Paul and Étienne’s stories can even come close to sci-fi movies: in 2015, they created a ludic tower working as a market garden for Romainville’s OPH (Housing Public Offering), disrupting societal and environmental guidelines by drawing new economic models… Lights, action!

13

Architecture as a result As enlightened ecologists, ABF-LAB associates know that, nowadays, sustainable development is not an isolated issue but an interdisciplinary topic present in every sector –and primarily for the city and its architecture. By drawing up creative and optimistic storyboards, ABF-LAB aims at finding a balance between techniques and common sense. In order to prevent dystopian, worst-cases scenarios where nature reasserts itself, gestures of everyday life must be reinvented before shaping the places that will include them. ABF-LAB is aiming at a true change of paradigm by expanding the quality of life, increasing our comfort day by day, making savings and magnifying the feeling of a life in harmony with its environment. Annabelle Hagmann, Founder of AHA – Paris


ABF-LAB

À propos

14

Faible empreinte et forte valeur sociale Jean-François Pousse Journaliste et critique d’architecture

En 2012, le projet [IN]-Closure remporte le concours d’idées en deux phases de Seattle, la plus grande ville de l’État de Washington. En 2014, il est récompensé par le prix Acknowledgement des Holcim Awards. Une belle histoire. Remporter un concours international aux États-Unis, face à 150 agences d’architectes inscrites, n’est pas monnaie courante. Que l’équipe, la trentaine pas encore ou à peine entamée, soit étrangère, venue de France encore moins. La consultation invitait à réfléchir sur les opportunités environnementales, sociales et économiques d’un site de 3,5 hectares, en plein centre-ville. Pas dans n’importe quel quartier de Seattle, mais sur un terrain de sport et de football, installé sur le territoire de l’ancienne Exposition universelle de 1962. Un drôle d’endroit dominé par une tour de 185 mètres, la Space Needle avec, tout là-haut, son restaurant panoramique en forme de soucoupe volante, flanqué d’une autre icône, l’EMP (Experience Music Project Museum) de Frank Gehry.

14 ft

33 ft

20 ft

De haut en bas : Projet [IN]-Closure, vue depuis le nord-est vers la tour Space Needle. Classement des pavillons modulaires par typologie, projet [IN]-Closure.

Diagrammes extraits du film [IN]-Closure, a story about an urban intervention in Seattle.


ABF-LAB

Ci-dessus, de gauche à droite : Images extraites du film [IN]-Closure, a story about an urban intervention in Seattle. Croquis de recherche pour le concours du projet [IN]-Closure.

Distribution programmatique au sein des pavillons modulaires du projet [IN]-Closure.

À propos

16

ABF-LAB

À propos

La proposition d’ABF-LAB : installer une forêt de cèdres rouges, les mêmes que ceux qui serrent de près la conurbation, sur les 220x110 mètres des lieux, l’entourer sur l’extérieur de kiosques, en grande partie fermés côté parc par une paroi réfléchissante. Presque rien et beaucoup plus. Le discours des architectes est clair et sûr : « Notre projet propose une intervention minimaliste et écologique, à faible impact et forte valeur sociale par le biais d’un paysage forestier flexible et dynamique en plein cœur urbain, capable de produire une richesse d’interactions sociales à de multiples échelles. Ce système organique, évolutif et “réplicable” entend démontrer que le cœur de la résilience écologique se situe majoritairement dans l’implication de la communauté ». Tout est dit : « [IN]-closure », le nom de baptême de leur proposition, vise l’écologie sociale. Seattle est connu pour son engagement civique, son tissu serré d’associations. Le projet s’appuie sur elles. Les kiosques, de 30 m2, un pour chacune, mutualisables, dépendent de leurs initiatives, de leurs capacités à inventer et modifier au fil du temps le projet à travers leurs innovations. Chaque boîte peut être fabriquée sur place en bois (structure et bardage) et montée en auto-construction dans un hangar à proximité. Le but est de favoriser l’appropriation, de retrouver l’atmosphère des marchés de toujours, des baraques à frites ou des stands des expositions universelles. Leur enveloppe périphérique clôt le parc planté serré, au sol naturel, vallonné, puits de carbone, poumon et îlot de fraîcheur en centre urbain, puissant stimulant de la biodiversité et régulateur du cycle de l’eau par rétention/ infiltration/récupération des pluies et bruines interminables bien connues de la ville. Les attendus bioclimatiques, les caractéristiques propres aux projets éligibles aux certi­ fications environnementales répondent à l’appel : possibilités de productions agricoles, limitation de l’énergie grise, autonomie énergétique et sanitaire, entre autres en installant en superstructure des kiosques une piste de jogging truffée de cellules piézoélectriques activées par les coureurs… Technologiquement affûtée, l’équipe d’ingénieurs/architectes revendique sa maîtrise du concept et de son ingénierie, sa capacité à valider ses propositions en interne pour l’opérationnel.

Projet [IN]-Closure, vues d’ambiance depuis l’extérieur et l’intérieur du site.

17

Au second tour du concours d’idées, le Seattle Center, maître d’ouvrage, demandait plusieurs auditions devant élus et investisseurs, plus un film vidéo. Le Pecha Kucha* d’ABF-LAB les a conquis : maîtrise de la langue américaine bien sûr, exposé rapide et détendu concentré sur l’essentiel, doublé de quelques incises d’humour. La vidéo a depuis servi à montrer le projet aux enfants des écoles. Loin des perfections léchées des studios Pixar ou de sa société mère Walt Disney, l’image est presque pauvre, low tech comme le projet, fortement marquée par une poésie très Mitteleuropa si fréquente dans les courtsmétrages hongrois. Le tout s’appuie sur un récit articulé, tonique, synthèse et concentré d’intentions à fort contenu symbolique, aussi pédagogique que limpide. Cerise sur le gâteau, le projet d’ABF-LAB annonce un coût prévisionnel de 15 millions de dollars, très largement inférieur à ceux de ses concurrents. Jean-François Pousse, journaliste et critique d’architecture

* Format de présentation orale de quelques minutes associée à la projection de peu de diapositives se succédant de façon rythmée.


ABF-LAB

Vue depuis l’intérieur forestier de l’[IN]-Closure.

À propos

18

ABF-LAB

À propos

Low Impact and High Social Value In 2012, the «[IN]-Closure» project won the two phase ideas competition for Settle, the largest city in Washington State. This year, it won the Holcim Awards Acknowledgment prize. A great success story. Winning an international competition in the United States against 150 other competing architectural agencies is no mean feat. That the team, not yet or only just 30 years old, are from abroad and from France in particular made their winning even more unlikely. The consultation took the form of an invitation to reflect on the environmental, social and economic opportunities of a 3.5 hectare site in the city centre. This was not just any district in Seattle, but rather a sport field and football pitch installed on the site previously occupied by the 1962 Universal Exhibition. It is a strange setting dominated by the 185 meter high Space Needle with its flying saucer shaped panoramic restaurant lying next to another icon, the EMP (Experience Music Project Museum) designed by Frank Gehry. The ABF-LAB proposal was to install a forest of red cedars, the same as those to be found immediately outside the city, over the 220x110 meter site and surround it on the outside by kiosks largely closed off on the park side by reflective walls. It was very Little, but so much more. The position taken by the architects is clear and self, assured: «Our project pro poses a minimalist, ecological intervention with a low impact and a considerable social value provided through a flexible and dynamic forest landscape right in the city’s urban centre, able to produce a wealth of social interactions at different scales. This organic, scalable and “replicable” system is intended to show that the heart of ecological resilience largely depends on the involvement of the community». That says it all: «[IN]-Closure», the proposals given name, focuses on social ecology. Seattle is known for its civic commitment and its closely knitted associations. The project depends on them. The 30 m2 kiosks, one for each association, can be shared, with each depending on its own initiatives and capacities over time to invent and modify projects through their innovative ideas. Each box can be built on site from wood (structure and cladding) and self-assembled in a nearby hangar. The aim is to favour appropriation, to recreate the atmosphere of the street markets of the past with their chip shops and universal exhibition type stands. Their surrounding envelope encloses the closely planted, hilly park that acts as a carbon sink, a green lung and an oasis of cool in the urban centre. It strongly stimulates biodiversity and controls the water cycle by retention, infiltration/recuperation of the rainwater and the endless drizzle so well known by the city residents. The bioclimatic expectations and the characteristics specific to projects eligible for environmental certifications answer the requirements: possibilities of agricultural production, limitation of grey energy, as well as energy and sanitary self, sufficiency partially provided by installing

19

a jogging track along the roofs of the kiosks that is covered by piezoelectric cells activated by the runners, etc. Technologically on the cutting edge, the team of engineers and architects has a clear understanding of the concept and its engineering and is able to technically validate its proposals within the agency. At the second stage of the ideas competition, the Seattle Center, being the client, asked the agency to participate in several auditions with local politicians and investors, as well as present a video film. ABF-LAB’s «Pecha kucha»* won over its audience: a firm grasp of American English, a rapid and relaxed presentation remaining focussed on the essential, accompanied by a few humorous comments. The video has since been used to show the project to school children. Far from the polished perfection of the Pixar studios or its Walt Disney parent company, the image is almost poor, low tech in the same way as the project itself, strongly marked by the very Mitteleuropa poetry so often found in Hungarian short films. The film itself is backed by a clear, energized and synthetic script with a strong symbolic content that is as educational as it is lucid. Finally, the cherry on the cake was that the ABF-LAB project announced a provisional cost of $15 million, being largely below the budgets submitted by its competitors. Jean-Francois Pousse, journalist and architecture critic

* Simple, informal presentation format based on a succession of slides during few seconds in the front of an audience.


Projets


ABF-LAB

Projets

[IN]-CLOSURE

Maîtrise d’ouvrage Grousemont Foundation, Nextfifty, AIA Seattle, Seattle Center Programme Espace public et équipements Mission Projet urbain et ingénierie environnementale

Aménagement urbain à Seattle, USA — Concours international d’urbanisme en deux phases

Surface 35 000 m²

23

Coût 15 M$ Année 2012 Collaborateurs Noé Basch, Paulin Girard, Nicolas Pomet, Jérémy Tosseghini, Simone Colucci, Julien Cottier, Sarah Tardy, Benjamin Laurent, Snoop Martin

Projet lauréat

[IN]-CLOSURE Une fôret urbaine comme espace public, protégée de boîtes programmatiques évènementielles à taille humaine, un projet écologique, économe et social

Vue aérienne du projet de nuit.


ABF-LAB

Projets

[IN]-CLOSURE

24

ABF-LAB

Projets

[IN]-CLOSURE

25

Jury Patricia Patkau, architecte (Canada) Rick Lowe, artiste (Houston, USA) Mia Leher, paysagiste (Los Angeles, USA) Tom Leader, architecte (Berkeley, USA) August de los Reyes, designer (Palo Alto, USA) Gene Duvernoy, directeur de Forterra (Seattle, USA) Équipes finalistes Koning Eizenberg Architecture + ARUP (Los Angeles, USA) PRAUD Architects (Boston, USA)

Page précédente : Coupe longitudinale du projet au pied de la tour Space Needle et de l’Experience Music Project Museum. De haut en bas : Maquette du projet. Dispositifs de production d’énergie par captage hybride (cellules photovoltaïques et piézoélectriques).

« [IN]-Closure laisse entrevoir, dans un programme attrayant et intelligent, un nouveau royaume urbain pour le centre de Seattle ». Edwin Heathcote, architecte et critique, Financial Times

Piste de course piezo-voltaïque

3 000 m² Caoutchouc naturel transparent Panneaux photovoltaïques organiques Capteur piezo-électrique

Le projet de Seattle propose d’être le moteur du renouvellement urbain des 50 prochaines années : un urbanisme contemporain de demain, assez souple pour émerger de façon immédiate, se déformer et épouser les modes de vivre ensemble et les nouvelles contraintes sur une échelle de temps long, et en même temps, assez défini pour être appropriable par chacun dans un usage quotidien en perpétuelle mutation. En intervenant sans débauche matérielle et énergétique sur le pourtour du site, nous venons ainsi cadrer l’échelle spatiale du lieu de manière fine. Il en résulte la création d’un espace où l’introversion nécessaire à la digestion de son histoire et de son identité ainsi qu’à la création d’une ambiance urbaine apaisée ne signifie pas déconnexion ou négation des abords mais plutôt recueil, rassemblement, expérience et incubation d’idées nouvelles. Le projet doit alors agir tel un véritable attracteur urbain pour les « Seattelites ». Au travers d’une extrême simplicité formelle comme réponse architecturale minimaliste à contrario des projets attenants existants, l’aménagement développe une pluralité d’événements et d’expériences en son sein.

1 tour =

= 1 heure

Énergie récupérée

Panneaux photovoltaïques 1300 kWh/m² 2300 m² ≈ 320 MWh

Énergie récupérée 15% 25%

10%

€ 50% Énergie vendue


ABF-LAB

Projets

Récupération, stockage et usages de l’eau de pluie (nettoyage, sanitaires, arrosage).

[IN]-CLOSURE

26

Neutralité carbone du projet.

90 90cm/an cm/an 3 3000 000m² m²

Stockage Stockagedes deseaux eauxpluviales pluviales 2500 2500m³ m³

~3650 ~3650 T.T.CO₂ CO₂

50% 50%

30% 30%

~3000 ~3000 T.T.CO₂ CO₂

-5900 -5900 T.T.CO₂ CO₂

-750 -750 T.T.CO₂ CO₂

Énergie Énergie solaire solaire

Absortion Absortion CO₂ CO₂

20% 20% Énergie Énergie Énergie Énergie dedel’opération l’opération constructive constructive

00

T TCO₂ CO₂

Page précédente : Vue aérienne axonométrique du projet de jour. Ci-dessus : Vue aérienne du projet de nuit, marché nocturne en rélation avec la tour Space Needle.


ABF-LAB

Projets

WORK’INN SPACE

29

Maîtrise d’ouvrage Ville de Paris / Réinventer Paris

Coût 2.1 M€

Programme Hébergement + co-working

Année 2016

Mission Projet architectural et ingénierie environnementale

Collaborateurs S2T (BET TCE)

Surface 1 200 m²

Certifications BBC Effinergie + H&E profil A

Immeuble hybride de logements et bureaux

WORK’INN SPACE Réinventer Paris

Réversibilité d’usage tous les 12 heures d’un habitat en co-working.

Vue du projet depuis la rue Piat à Paris.


ABF-LAB

Projets

WORK’INN SPACE

30

ABF-LAB

Projets

Maquette du prototype en mode jour

Récupération des Eaux pluviales

Maquette du prototype en mode nuit

Page précédente, de haut en bas :

Ci-dessus :

Concept de Work’Inn Space, transformation Logement/Bureau sur 24h.

Maquette d’un prototype de l’espace capable du Work’Inn Space à l’échelle 1.

Dispositifs environnementaux du projet.

À droite : Maquette du projet abritant le Work’Inn Space.

Panneaux Photovoltaïques BEPOS

Chauffage des Locaux

Compostage sur site

Panneaux solaires thermiques Appoint eau chaude sanitaire solaire

Chauffage + ECS

Rafraîchissement Data-Center

Récupération de chaleur sur les eaux grises

Stockage Chaleur Eau de ville

Rejet

WORK’INN SPACE

Le concept de Work’Inn Space développé et présenté synthétiquement ici permet sur une même surface et une même journée, une supersposition de deux fonctions habituellement séparées, maximisant ainsi le rendement de surface et celui des systèmes. Par un dispositif ingénieux consistant à réfléchir en termes de volume capable, nous concevons un espace multifonctionnel, modulaire et adaptable. Bureau le jour et Logement en soirée et la nuit, cet espace se déploie tel un « popup » et laisse tour à tour la place à un espace de travail ou à un logement pour un résident. Un certain nombre de synergies peuvent alors être trouvées et le mélange ordonné d’un logement de type étudiant ou auberge avec un espace de co-working prend alors tout son sens. Enfin, cette configuration permet de financer d’autres fonctions (salle de sport, salle de projection, salle de jeu, etc…) qui n’auraient pas pu voir le jour dans un programme de construction plus traditionnel.

31


ABF-LAB

Projets

7 COLOMBES

33

Maîtrise d’ouvrage OPH de Colombes (92)

Coût 1.1 M€

Programme Immeuble de logements

Année 2016

Mission Projet architectural et ingénierie environnementale

Collaborateurs Mecobat (BET TCE)

Surface 1 000 m²

Certifications BBC Effinergie + H&E profil A

Immeuble de logements — Concours marché public

7 COLOMBES Un immeuble de logements 100% matériaux naturels avec un espace partagé en toiture

Vue du projet depuis la voie d’accès.


ABF-LAB

Projets

7 COLOMBES

34

ABF-LAB

Projets

7 COLOMBES

C’est un projet qui se veut « 100% naturel » utilisant que des matériaux naturels comme le bois, la pierre, brique de terre cuite, isolant en ouate de cellulose, enduit à la chaux, panneaux de bois, etc.. Un espace commun partagé avec potager + serre a été aménagé en toiture. Malgré le terrain étroit en promiscuité avec le voisinage, nous avons cherché à créer une façade principale orientée sud captant au maximum les apports solaires. La ventilation naturelle par tirage thermique (serre) écarte les systèmes mécanisés. 35 m² de panneaux solaires participent au réchauffement de l’eau chaude sanitaire. C’est avant tout un projet paysager conçu comme un bâtiment bioclimatique intelligent doté d’espaces sains et confortables.

Élévation, vue sur la façade sud bioclimatique.

De haut en bas : Panneaux Photovoltaïques

Potager en bacs

Protections solaires extérieures (Type Griesser “tube”)

Panneaux solaires thermiques

Maquette du projet. Diagrammes conceptuels du projet en 3 axes.

Serre agricole

Façade Bioclimatique Isolation par l’extérieur en Ouate de cellulose recyclée

Structure principale bois

Libérer les vues

Briques de terre cuite

Double-vitrage argon basse-émissivité

Créer une façade sud

Pierre naturelle + Bloc porteur du type Poroton T9

Stockage des eaux pluviales

Ventilation hybride naturelle + appoint mécanique

Dispositifs environnementaux du projet.

Poursuivre le paysage en toiture

35


ABF-LAB

Projets

CENTRALITÉ URBAINE

Maîtrise d’ouvrage Ville de la Courneuve (93)

Coût 30 M€

Programme 200 logements 1 000 m² de commerces 2 500 m² de bureaux

Année 2013

Mission Projet urbain et ingénierie environnementale

Aménagement éco-quartier — Concours marché public

37

Collaborateurs EGIS (BET TCE) Certifications BBC, H&E

Surface 17 500 m²

CENTRALITÉ URBAINE Du collectif surplombant des maisons individuelles dans un paysage comestible

Vue du projet depuis les jardins-partagés.


ABF-LAB

Projets

CENTRALITÉ URBAINE

38

ABF-LAB

Projets

CENTRALITÉ URBAINE

Page précédente, de gauche à droite :

39

Habitat, densité et mixité Logement collectif

Vue aérienne du projet en bordure des axes de transport. Maquette du projet. Ci-dessous : Dispositifs environnementaux du projet. À droite : Diagramme conceptuel du projet, du collectif sur de l’habitat individuel.

Habitat individuel

Panneaux solaires thermiques

Serre agricole et tirage thermique V.N

Barrière acoustique

La faible possibilité d’extension due à l’absence de réserves foncières incite à bâtir la ville sur la ville et à créer de nouvelles centralités re-densifiées, supports d’une forte mixité programmatique. Ainsi, le projet porte sur la recherche d’une nouvelle centralité urbaine accompagnant la densification des îlots. Par l’intermédiaire d’une configuration urbaine rayonnante nous retrouvons une densité de flux semi-piétonne. Il vise également la reconnexion des territoires nord et sud par l’intermédiaire de cette nouvelle rotule urbaine dont les gabarits et l’épannelage font la transition entre la ville dense et le tissu diffus. La nouvelle scénographie urbaine recentre le système urbain à venir. L’aménagement exploite les potentiels climatiques du site et les capacités constructives du terrain au maximum sans toutefois l’étouffer. Cette forte mixité sociale naissant de la superposition des programmes, se retrouve également à l’échelle des espaces extérieurs et espaces publics qui sont le support d’activités agricoles. Des immeubles de logements collectifs surplombent des maisons individuelles créant une mixité originale ayant pour but de créer une échelle à taille humaine pour les habitants de ce nouveau quartier de la Mairie. Les matériaux sont volontairement très différents pour l’habitations individuelles et collectifs. Les espaces partagés sont présents à plusieurs niveaux. Un paysage « comestible » jouera le rôle de moteur social et économique autour duquel viendra se greffer une architecture simple et vernaculaire pour se lover dans ce nouveau type d’espace public partagé donnant une écriture cohérente entre style architecturale et paysage urbain.

Protections solaires

Espace tampon

Pompe éolienne LOGEMENTS COLLECTIFS

Coursive promenade

Espace partagé

Structure bois

HABITAT INDIVIDUEL EVOLUTIF Stockage des eaux pluviales

MATÉRIAUX BIO - SOURCÉS

Potagers en bacs sous serre Potagers partagés Façade en pisé


ABF-LAB

Projets

AGRO-MAIN-VILLE

Maîtrise d’ouvrage OPH de Romainville (93)

Coût 3,4 M€

Programme Tour maraîchère mutable en logements et espace pédagogique

Année 2015

Mission Projet architectural et ingénierie environnementale

Tour maraîchère — Concours marché public

41

Surface 2 000 m²

Collaborateurs S2T (BET TCE) / Topager (ingénieur agronome) Atelier Altern (paysage) Certifications RT 2012 -15%

AGRO-MAIN-VILLE Une tour maraîchère mutable en logements et orientée en fonction de la course du soleil

Vue en perspective depuis la rue de la République.


ABF-LAB

Projets

AGRO-MAIN-VILLE

42

ABF-LAB

Projets

AGRO-MAIN-VILLE

43

Agriculture circulaire et services écosystémiques Biodiversité

Régulation hydrique

Régulation thermique contre ilôt de chaleur

Production

Compostage

Participation des habitants

Chauffage au compost

De haut en bas : Principes d’agriculture circulaire et services écosystémiques rendus par la tour. Diagramme conceptuel du projet : un maximum d’ensoleillement pour les cultures.

Afin qu’un potager donne le meilleur de lui-même et fasse pousser des aliments de qualité, il était évident et fondamental pour nous d’orienter l’ensemble du projet vers le soleil. Nous avons donc tenté de relever le défi de n’utiliser aucun éclairage artificiel pour alimenter les potagers et pouvoir y planter un maximum de diversité. Également, pour qu’innovation ne rime pas forcément avec expérimentation, nous avons décidé de travailler le projet autour de la transformabilité et de la flexibilité partielle ou totale. Notre projet de bâtiment maraîcher est basé sur deux concepts récurrents : 1/ Optimiser la volumétrie pour que les plateaux accueillant les cultures maraîchères suivent la course du soleil et soient donc le plus productif possible. 2/ Anticiper dans la conception même de la structure, des « mesures conservatoires » afin qu’elle puisse accueillir des logements dans le cas d’une transformation. En d’autres termes : 2 projets en 1.

De gauche à droite et de haut en bas : Maquette du projet. Vue intérieure depuis les serres des coursives plantées – Espace de travail des maraîchers. Vue depuis la toiture du RDC, de l’intérieur de la structure bois.


ABF-LAB

Projets

FERME SCHUMAN

Maîtrise d’ouvrage Ville de Melun (77)

Coût n/a

Programme Rénovation urbaine et agriculture, logements en rénovation

Année 2015

Mission Projet urbain et ingénierie environnementale

Rénovation urbaine et agriculture — Étude urbaine de préfiguration

45

Collaborateurs Topager (ingénieur agronome) Certifications RT 2012 -10%

Surface 20 Ha

FERME SCHUMAN Reconvertir l’existant en ferme urbaine pédagogique et centre gastronomique

Vue aérienne du projet depuis la zone commerciale du Champs de Foire.


ABF-LAB

Projets

FERME SCHUMAN

46

Diagramme méthodologique évoquant le déploiement des dispositifs environnementaux dans l’espace et le temps. ESPACE

1

Strate 1 Sous-sol

Strate 2 Surface - espace public

2

3

Strate 3 Bâti

INFILTRATION

4

Strate 4 Espace aérien

INFILTRATION

4 3 2

1

T1

T2

T3

TEMPS

Concept d’agriculture circulaire développée pour le projet. Les sortants du processus deviennent des intrants. 1

2

Production agricole (légumes, fruits, viande ...)

Distribution (marché, restaurant, école)

200 t

Concept Energétique

4t

100 000 L

700 000

2000 x

6 70 x

Déchets organiques pour Bio-méthanisation

150 t

1600 t

60 x

3 500 t

15 x

40 t

7 200 t

Production de chaleur et d’électricité par cogénération

1200 MWh

5

Utilisation du compost pour la production agricole

2300 t/an

4

Apports de compost par les habitants

Production de déchets organiques

Le quartier Schuman est un territoire aujourd’hui enclavé. Faisant le constat qu’un processus progressif de « désenclavement » et reconnexion au tissu urbain s’inscrirait dans un trop long terme, nous prenons le parti d’exploiter cette contrainte comme un atout en mettant à profit l’Enclave et ce qu’elle peut apporter de positif. De plus, la forte identité agricole du bassin Melunais se révèle être une opportunité pour créer une plateforme d’échange entre les réserves naturelles environnantes et la ville. Le quartier Schuman devient alors un territoire fertile pour nourrir une population urbaine locale. Une Ferme Urbaine, à l’échelle de la ville. La ferme Schuman n’est pas « montée de toute pièce » mais résulte d’un processus évolutif. En effet, nous réuti­ lisons ce qui est déjà là afin d’y insuffler une nouvelle dynamique socio-économique et participative à l’échelle de la ville. Le site de l’ancien Quartier Schuman, devient alors un système en autonomie dont le métabolisme favorise une économie circulaire et écosystémique. On y produit une nourriture ultra-locale, saine et de qualité, diminuant ainsi les coûts, les émissions de CO2 ainsi que les besoins en énergie fossile.

Concept de bouclage énergétique

BIO

De haut en bas : Vue aérienne depuis la promenade (sud) vers les jardins potagers partagés. Diagramme synthétisant le concept énergétique du projet : énergie solaire et biomasse agricole pour la production d’énergie.


ABF-LAB

Projets

THE OTHER STORE

49

Maîtrise d’ouvrage The Other Store (Paris)

Coût n/a

Programme Rénovation d’un espace de bureaux

Année 2014

Mission Design et ingénierie environnementale

Collaborateurs Michel Lise SARL (entreprise) Certifications RT 2012 -10%

Surface 300 m²

Rénovation bureaux — Urgence climatique

THE OTHER STORE Une protection solaire amovible écologique, économique et esthétique

Vue nocturne sur la verrière protégée.


ABF-LAB

Projets

THE OTHER STORE

Laquage

50

Film Solaire

Store Mobile

ABF-LAB

Projets

THE OTHER STORE

51

Camouflage

Performances

Réversibilité été/hiver

Coût

Temps de pose

Synthèse

De haut en bas : Vue nocturne sur la verrière protégée. Tableau comparatif entre dispositifs de protections solaires standards et non standards. Le filet de camouflage valide l’ensemble des problématiques.

28 °C

Diagramme présentant les effets de la protection solaire sur le maintien des températures.

44 °C

30 °C

Avant : la verrière agit comme un radiateur

28 °C

31 °C

28 °C

Après : le rayonnement est stoppé

ABF-LAB, a été sollicité dans le cadre d’une situation d’inconfort thermique et visuel sur un plateau de bureaux situé sous une verrière. Dès le printemps, les températures élevées d’air et de paroi de la verrière ainsi que la trop forte quantité de lumière naturelle perçue dans cet espace rendaient la situation inconfortable pour les occupants. Une solution rapide à mettre en œuvre, issue du réemploi, à faible coût et efficace hiver comme été a alors été testée et mesurée in-situ : le filet de camouflage. Permettant de rétablir le confort en saison chaude, il est replié sur lui-même en période hivernale pour mettre à profit les apports solaires gratuits et ainsi obtenir un espace confortable et limiter les consommations énergétiques de lumière artificielle et de chauffage.

Vue diurne sur la protection solaire de la verrière.


ABF-LAB

Projets

LOFTS BESTORY

Maîtrise d’ouvrage Privée

Coût 320 000 €

Programme Rénovation d’un hangar en Lofts

Année 2014

Mission Projet architectural et ingénierie environnementale + dépôt de permis et chantier

Rénovation d’un hangar en lofts — Habitat privé à Paris

53

Surface 300 m²

Collaborateurs Simon Père et Fils (entreprise TCE), Gabriel Auger (ingénieur structure), Fermetal (menuiserie extérieure), Semofi (géotechnique), Microsol (fondations profondes) Certifications RT Existant

LOFTS BESTORY Transformer un ancien hangar parisien en lofts

Vue depuis l’espace intérieur d’un loft.


ABF-LAB

Projets

LOFTS BESTORY

54

ABF-LAB

Projets

LOFTS BESTORY

Le projet consiste en la rénovation lourde d’un ancien atelier industriel transformé en logements. Il propose la conservation de la structure existante en bois et l’ajout d’une structure métallique intérieure permettant la création de nouveaux planchers en demi-niveaux indépendants de la structure existante. Cette solution permet alors de rapporter des charges supplémentaires issues de la création des nouveaux planchers sans mettre en péril la stabilité de l’ouvrage initial qui conserve le rôle de coque. La nature du sol, dans cet endroit de Paris a nécessité l’intervention d’un sondage géotechniques nécessaire à l’établissement de fondations profondes. En effet, plusieurs micropieux d’une profondeur de 8 m supportent les nouveaux planchers permettant la création de logements en triplex.

Ventillation naturelle estivale

Structure acier auto-portante 4

De haut en bas : 3

1

Principe de mise en place d’une ventilation naturelle par tirage thermique dans les lofts.

2

Micro-pieux

Simulation pour l’optimisation structurelle de la charpente métallique autoportante. Diagramme conceptuel du projet : mise en œuvre d’une structure autoportante sur pieux et dalle portée, désolidarisée de l’existant et permettant la création de surfaces par un jeu de demi-niveaux.

Ci-dessus : Détail d’exécution de la verrière.

55


ABF-LAB

Projets

LOFT BOAT

Maîtrise d’ouvrage Ville d’Argentat (19)

Coût n/a

Programme Espace public itinérant, chambres d’hôtes, marché et recyclerie

Année 2016

Mission Projet architectural et ingénierie environnementale

Espace public flottant — Évènement temporaire à Argentat

57

Collaborateurs Topager (ingénieur agronome) Certifications n/a

Surface 700 m²

LOFT BOAT Espace public flottant et itinérant avec marché et chambres d’hôtes

Vue du projet sillonnant la Dordogne.


ABF-LAB

Projets

LOFT BOAT

58

ABF-LAB

Projets

LOFT BOAT

Panneaux Photovoltaïques

Potagers en bacs 140 m linéaire

Structure bois de la région

Coque de bateau recyclée

P.A.C

Potagers en bacs

Chambres d’hôtes

De haut en bas : Dispositifs environnementaux du projet. Diagramme conceptuel du projet : un espace public et marché flottant de produits du terroir surplombés de chambres d’hôtes. Page suivante, de haut en bas : Maquette du projet. Vue axonométrique du dispositif architectural

Café concert

Marché des produits locaux

Espace public

Locaux techniques

C’est sur la Dordogne que flottera notre prochain projet d’espace public itinérant qui accueillera : un marché présentant les produits de la région, un espace public, café-concerts, chambres d’hôte et potagers en bacs. Le bateau sillonnera différents arrêts afin de créer un événement temporaire où chacun pourra goûter les produits du terroir local ou même rester voyager quelques jours pour découvrir les paysages au bord de la Dordogne. C’est un échafaudage de bois assemblé et récupéré qui sera ensuite posé sur une ancienne coque de bateau industriel.

59


ABF-LAB

Projets

MADEMOISELLE PRIVÉ

61

Maîtrise d’ouvrage Chanel

Coût 6 M€

Programme Espace public muséal

Année 2016

Mission Projet architectural et ingénierie environnementale

Collaborateurs Arter (scénographie) Bollinger+Grohmann (structure) Barbanel (fluides)

Surface 36 000 m² (terrain) et 3 000 m² d’exposition

Certifications n/a

Espace d’exposition — Évènement temporaire à Hong-Kong

MADEMOISELLE PRIVÉ Concevoir de façon éco-responsable un paysage de 36 000 m² à Hong-Kong pour un évènement culturel majeur

Vue aérienne du projet de nuit.


ABF-LAB

Points de jonction entre les différents containers

12,192 m

Pieds des pousses de bambou 2,591 m

Projets

MADEMOISELLE PRIVÉ

63

L’enjeu est de taille : créer un évènement pour une grande marque de luxe sur un terrain de 36 000 m² en adoptant une stratégie eco-responsable, un planning et un budget très serré, un client exigeant et des conditions locales très différentes de l’Europe. Nous avons proposé de fabriquer un paysage total dans lequel viendrait se lover un pavillon minimaliste d’exposition de 3 000 m² se mimétisant avec son environnement. L’ensemble de cette intervention pourra, une fois l’évènement terminé, être restitué pour être réutilisé à la manière de l’approche de Cradle to Cradle. Louer un minimum de ressources, détourner un échafaudage de bambous et utiliser des matériaux naturels dictaient notre conception.

2,438 m Un container

Acheter

Utiliser

Processus standard Black bamboo · Depth: 4 m · Height: 9 m · Linear meter: 90 m

Jeter Itération 2 Itération 3

Combinaison Black tensile PVC on roof Black wall panel · Surface: 6650 m2

Utiliser

Louer

Structure type Neptunus · 65×70 m

Processus éco-responsable

70 m

65 m

6m 8m

Rendre Scenographic space

Page précédente, de haut en bas : Le site de Harbourfront à Hong-Kong. Principes structurels des caissons en bambous en combinaisons aléatoires pour la scénographie extérieure. Collage d’ambiance du projet sur site.

Deck · Wood panels · Steel · Aera: 4550 m2

De haut en bas : Maquette du projet. Diagramme conceptuel : le réemploi comme processus écoresponsable. Vue axonométrique du dispositif architectural.

Black sand · Aera: 14300 m2 · Thickness: 6 cm


ABF-LAB

Projets

HÔTEL DE COULANGES

65

Maîtrise d’ouvrage Patrick Hazan + Beacon Capital

Coût 15 M€

Programme Hub de la mode + espace coworking et concept store

Année 2016

Mission Conception environnementale Surface 3 000 m²

Collaborateurs Sahuc & Katchoura (Mandataire), François Chatillon (Architecte MH), Aliuta (AMO), Terrell (Structure & Fluides), Bateg (Entreprise) Certifications HQE Rénovation + Label Effinergie

Réhabilitation d’un Hôtel Particulier Parisien en co-working, concept stores et hub de la mode

Projet lauréat

HÔTEL DE COULANGES Réinventer Paris

Un projet à hautes performances dans le respect du caractère patrimonial

Vue du projet depuis la cour d’honneur.


ABF-LAB

Projets

HÔTEL DE COULANGES

66

Lorsqu’ils sortent de leur destination d’origine, les hôtels particuliers sont très souvent investis par des organisations institutionnelles ou par des musées (musée Carnavalet, musée d’Art et d’Histoire du judaïsme, musée Jacquemart-André…). L’originalité du projet réside dans le fait d’implanter dans un monument historique, non pas un lieu de conservation, mais un lieu d’activité combinant des espaces dédiés au co-working et des espaces dédiés à la création et à la diffusion artistique contemporaine. Dès lors, le défi du projet réside dans l’alliance du caractère dynamique, actuel et créatif d’un programme principalement destiné à une population jeune et active, à l’identité historique et patrimoniale du bâtiment. Notre conviction est que le programme envisagé permettra de donner une nouvelle vie à l’Hôtel de Coulanges, qui a déjà connu de nombreux remaniements et changements d’usage au fil du temps, et qu’en retour, l’hôtel donnera un cadre prestigieux permettant de valoriser les activités envisagées.

ABF-LAB

Dispositifs environnementaux pour la maitrise du confort estival.

Coupe présentant les volumes en sous-œuvres et notamment l’espace polyvalent dédié au hub de la mode.

Croquis présentant les interventions de restauration du projet dans le respect du patrimoine. (François Chatillon – Architecte MH)

Projets

HÔTEL DE COULANGES

67


ABF-LAB

Projets

LE L!VE, PONT DE GRENELLE

Maitre d’Ouvrage GreenWood Group Investment

Cout 35 Millions €

Programme · Espaces sportifs · Espaces culturels · Incubateurs de start-up

Année 2016

Mission Projet architectural et ingénierie environnementale

Incubateur de start-up & programme culturel et sportif

69

Surface 10 000 m² SdP 20 000 m² ext.

Collaborateurs Adjaye Associates (Mandataire) Certifications HQE + Label Éffinergie BREEAM, WELL

LE L!VE, PONT DE GRENELLE Réinventer la Seine

Sport, musique et culture makers sur un site prestigieux entre la Maison de la Radio et l’île aux Cygnes

Vue aérienne du site depuis le Pont de Grenelle.


ABF-LAB

Projets

LE L!VE, PONT DE GRENELLE

70

ABF-LAB

Projets

À droite : Vue nocturne du projet depuis le Pont de Grenelle. Ci-dessous : Vue axonométrique du dispositif programmatique.

FACADE VERRE (Acoustique) 480 m2

ESPACE PUBLIC VÉGÉTALISÉ 6 400 m2 POTAGERS-SERRE (Espace tampon acoustique) 900 m2

INCUBATEUR + (Extension possible) 4 300 m2 + (700 m2)

PATIO

CENTRE MUSICAL 3 500 m2

FOOT EN SALLE 5 700 m2 (9 terrains) (PPRI)

PARKINGS (R-1/RDC) 6 000 m2 (PPRI)

Le L!VE est un projet pluriel et multidimensionnel. Un espace d’expression, de création, de récréation et d’entreprenariat comme il n’en existe nulle part ailleurs à Paris. L!VE, car il correspond à cette manière de vivre actuellement, à cette dimension expérientielle, vécue par une jeune génération pour laquelle l’Être remplace progressivement l’Avoir. Le projet est un tripode programmatique qui s’articule autour d’un espace public généreux. Il se décline en 3 pôles de programmes hybrides : · LE MUSIC L!VE : école de musique, labels, studios d’enregistrement, espace évènementiel, concert, Scène sur Seine ; · LE MAKER L!VE : incubateur, propulseur de start-up (fab-lab, centre de prototypage permettant des tester des solutions, produits et services en temps réel) ; · LE SPORT L!VE : terrains de sports, football en salle, gymnasium et pratique du yoga ; Le tout, unifié par un auditorium en écho à la Maison de la Radio et véritable espace public à ciel ouvert permettant la mise en place d’un paysage comestible en lien avec la façade acoustique ceinturant le site.

LE L!VE, PONT DE GRENELLE

71


ABF-LAB

Projets

CŒUR D’AMELOT

Maître d’ouvrage Cédant : Renault Investisseur : Sogéprom Programme Logements + Showroom des mobilités décarbonnées Mission Projet architectural et ingénierie environnementale

Conception de 150 logements au 96-100 rue Amelot à Paris

73

Cout 20 Millions € Année 2017 Collaborateurs n/a Certifications HQE + Label Éffinergie

Surface 10 000 m² SdP

CŒUR D’AMELOT Un projet immobilier en filière sèche et faisant la part belle au logement social dans un cadre rafraîchissant

Vue aérienne du projet.


ABF-LAB

Projets

CŒUR D’AMELOT

74

Dispositifs environnementaux du projet.

ABF-LAB

Projets

Diagramme conceptuel du projet : principes de préfabrication des éléments pour déploiement en site urbain dense aux accès contraints.

Panneaux solaires thermiques Exposition plein sud

Ilôt de chaleur

Panneaux photovoltaïques

Ventilation traversante

Ilôt de fraîcheur

Stockage des eaux pluviales

Processus végétal

Usages de l’eau

Le projet concerne la réalisation d’environ 150 logements en site urbain dense face au cirque d’hiver sur d’anciennes emprises de la firme automobile Renault (2 parcelles de respectivement 2 105 m² et 2 680 m²). La distribution program­ matique implique de bâtir 60% de logements sociaux et 40% de logements en accession dans une variété de typologies allant du T2 au T5. Le projet se développe donc autour de ces hypothèses dans le respect de gabarits de hauteurs et retraits contraignants imposés par l’étroitesse du passage Saint Pierre Amelot qui sépare les 2 parcelles. Notre parti pris consiste alors dans la conservation de « l’adresse parisienne » de l’entreprise Renault, par la mise en œuvre d’un espace démonstrateur des nouvelles mobilités décarbonnées (fer de lance de la marque). Ce dernier viendrait complémenter un programme de logements exemplaires du point de vue environnemental et construits en filière sèche (préfabrication bois) du fait de contraintes d’accès trop importantes. La mise en place de ce partenariat vertueux entre une ville et une marque permettrait alors aux futurs habitants du programme, de tester à moindre coût les fleurons électriques de la marque pour leurs trajets quotidiens.

CŒUR D’AMELOT

75


L’agence


ABF-LAB

L’agence

78

ABF-LAB

L’agence

79

Notre démarche ABF-LAB est une agence regroupant des architectes, des ingénieurs et plus largement des concepteurs autours des enjeux environnementaux, énergétiques et climatiques. Sa pratique cherche à faire dialoguer Innovation Environnementale et Évolution des Usages au travers de scénarios de projets à forte dimension prospective sur l’ensemble des champs d’actions du développement durable. Ainsi la matérialité, la réversibilité, l’énergie, l’hybridation, le confort, le réemploi, la biodiversité, le paysage (comestible), la smart city, le low-tech, la mobilité et l’échelle humaine sont autant de thématiques qui irriguent les projets et la pratique de l’agence.

RÉVERSIBILITÉ MUTABILITÉ

MATÉRIALITÉ INNOVANTE LOW-TECH CONFORT / SANTÉ / BIEN-ÊTRE LUMIÈRE THERMIQUE ACOUSTIQUE AIR

Destin ation Charenton

Bo

at

HYBRIDATION DES USAGES MIXITÉ PROGRAMMATIQUE Lo ft

Agromainville

n ’In ork W

o Madem

t eO Th

e ac Sp

ÉCONOMIE CIRCULAIRE RECYCLAGE RÉEMPLOI

rivé iselle p

b lom

7 co

her

re Sto

BIODIVERSITÉ VÉGÉTALE VALORISATION DÉCHETS PAYSAGE COMESTIBLE LOCAL

es

o

tre au

Ferme Schuman [IN]-Closure

ur ba in e

M

ne eu mm o ic

NUMÉRIQUE & CONNECTIVITÉ SERVICES INNOVANTS ECONOMIE COLLABORATIVE SMART-GRID & BIGDATA

Ce nt ra lit é

ÉCHELLE HUMAINE ESPACE SOCIAL URBANITÉ

RÉSILIENCE CLIMATIQUE, PASSIF BASSE CONSOMMATION

MOBILITÉ DÉCARBONNÉE LOGISITIQUE URBAINE

Projet vs Sujets.


ABF-LAB

1

L’agence

80

L’agence

3

Le confort d’un habitat sain et écologique

2

ABF-LAB

La beauté de l’ingéniosité Low-Tech

81

Le bon sens et la simplicité des matériaux naturels comme valeur ajoutée environnementale


ABF-LAB

L’agence

82

ABF-LAB

L’agence

83


ABF-LAB

L’agence

84

ABF-LAB

L’agence

Notre expertise Systèmes urbains

Énergie climat

Façade

Missions · Diagnostic urbain environnemental · Programmation environnementale territoriale · Assistance à maîtrise d’ouvrage environnementale de projets d’aménagements · Maîtrise d’œuvre environnementale et énergétique · Certifications environnementales HQE Aménagement · Adaptation aux changements climatiques des tissus urbains

Missions · Audit technique et optimisation énergétique · Programmation environnementale · Assistance à maîtrise d’ouvrage environnementale ·M  aîtrise d’œuvre environnementale et énergétique ·C  onfort climatique des espaces ·C  ertifications HQE, BREEAM, LEED, H&E, WELL ·L  abellisations BBC, Effinergie, Passiv’Haus, Minergie

Missions · Diagnostic technique des façades · Conception & calculs de l’enveloppe · Énergétique de l’enveloppe · Éclairage naturel · Éfficacité des protections solaires · Connaissance des DTU & rédaction des CCTP · Connaissance des produits · Estimatif · Économie de l’enveloppe · Échanges techniques avec les entreprises · Détails d’exécution

Études spécifiques · Analyse climatique et environnementale · Études de transports, déchets et gestion de l’eau · Approvisionnement en Énergies Renouvelables · Dimensionnement de systèmes de production d’Énergie Renouvelable, conventionnels et réseaux de chaleur · Approche Smart grids · Évaluation des consommations énergétiques à l’échelle du territoire · Confort climatique des espaces extérieurs, aéraulique externe par CFD · Simulation thermique dynamique (STD) Outils numériques IES-VE, Flovent, Radiance, Ecotect

Études spécifiques ·A  nalyse climatique et environnementale ·É  tude d’ensoleillement (héliodon) et d’éclairement naturel (FLJ, autonomie en lumière naturelle) ·É  valuation des besoins et consommations énergétiques ·C  alcul réglementaire RT2012 et RT existant ·S  imulation ASHRAE / LEED ·É  tude aéraulique interne et ventilation naturelle par CFD ·É  tude des heures d’inconfort, PMV/PPD, Givoni et confort adaptatif ·A  nalyse de Cycle de Vie (ACV) ·É  tude en coût global Outils numériques IES-VE, Ecotect, Radiance, Dialux, Flovent, EnergyLab, Elodie

Études spécifiques · Lumière naturelle (FLJ, autonomie, éblouissement) · Analyse du coefficient de transmission thermique · Étude de ventilation naturelle par CFD · Analyse des propriétés lumineuses · Rendu photo-réaliste des façades · Étude des protections solaires · Héliodon & ensoleillement Outils numériques Flixo, Rhino 3D, Grasshopper, Autocad 2D, Revit, Bim

85


ABF-LAB

L’agence

86

ABF-LAB

L’agence

87

PHOTOS © TATIANA ANTON

L’équipe

40 ans / 15 ans d’expérience professionnelle Étienne Feher est diplômé de l’École d’Architecture de Paris Malaquais en 2002. Il travaille en tant qu’architecte dans plusieurs agences d’architecture de renom (Ateliers Jean Nouvel, Patrick Berger, Claude Vasconi, Nicolas Michelin). Il reçoit également la bourse Franco-Américaine Bernard Hamburger de l’Académie d’Architecture et il est lauréat en 2006 du Grand Prix d’Architecture de l’Académie des Beaux Arts de l’Institut de France. De 2008 à 2011, il travaille au sein de bureaux d’études techniques d’ingénierie (Elioth/Egis, Bollinger+Grohmann, VP-Green) avec lesquels il conçoit des façades pour des projets d’architecture guidés notamment par des exigences environnementales.

Cécilia Da Costa Cécilia, Assistante de Direction, est en charge du montage des équipes et candidatures. Elle assure également la coordination avec les différents partenaires ainsi que la communication de l’agence.

35 ans / 12 ans d’expérience professionnelle Paul Azzopardi est diplômé du département de Génie des Systèmes Urbains de l’Université de Technologie de Compiègne et titulaire d’un Master de physique des ambiances architecturales à l’Ecole Nationale d’Architecture et de Paysages de Bordeaux. En 2007, il intègre le BET Elioth/Egis en tant qu’ingénieur environnement puis il sera responsable du département de modélisation urbaine et du département de recherche et développement. Il deviendra par la suite adjoint à la direction de la prospective du groupe Egis avant de fonder ABF-LAB avec Étienne Feher. Ses sujets de recherches regroupent les questions d’ambiances architecturales et urbaines ainsi que de résilience et d’adaptations des bâtiments aux changements climatiques. Il est également responsable du cycle d’enseignement Bâtiment & Énergie à l’université de Paris 7 – Diderot dans le cadre du Master des Approches Interdisciplinaires des Énergies de Demain..

Merci à Noé Basch, Marina Henri, Laura Legros, Paul André, Yechiel Rodrigues Pereira, Mathilde Lizoret, Samah Diab, Maria Salmatzidou, Guillaume Tilliard, Johanna Mattsson, Baptiste Karoubi, Gérald Danseux, Maelann Benacchio, Mariam Diabira, Alex Grandgirard, Priscille Gnintamagan, Arnaud Paupert, Jiadai Yu, Marion Guyot, Ariane Merle d’Aubigné, Felix Olivier, Thomas Tirtiaux, Hannah Hofte, Evelyn Tao, Zsofi Kothay, Louis Lambert, Filippo Pasini, Simone Colucci, Liam O’Neill.

ABF-LAB en 4 dates 2012 Lauréat d’un concours international d’urbanisme et d’architecture à Seattle / USA 2014 Lauréat du Prix Holcim Awards pour la construction durable 2016 Lauréat du concours Réinventer Paris (Ternes-Villiers et l’Hôtel de Coulanges) 2017 Finaliste du concours Inventons la Métropole du Grand Paris aux cotés de l’agence Rogers Stirk Harbour + Partners. Prix et expositions 2014 Selectionné au Festival du Film d’Architecture de Lisbonne 2015 Exposition à la galerie d’architecture Archilib 2015 Lauréat du Prix des Futurs Possibles 2016 « Changer les Campagnes pour Changer les Villes » exposition sous le commissariat de Laurent Gervereau, Argentat (19) 2016 Selectionné au Festival du Film d’Architecture de Budapest Conférences & publications 2015 « Shared Architecture » article d’ABF-LAB pour la revue DICHOTOMY / University de Detroit / USA 2015 « A’A’ Architecture d’Aujourd’hui », Hors série 2014, Sustainable Architecture 2016 Conférence au Pavillon de l’Arsenal LafargeHolcim 2016 « ABF-LAB guides food farm tower in romainville, France towards the sun » dans Designboom

Chantiers en cours · 6 maisons bioclimatiques à Ville-Juif (94) · Rénovation du 54 rue de Londres à Paris 17e · Rénovation de 10 000 m² rue de Prony à Paris 17e · Rénovation de la verrière du Pavillon de l’Arsenal à Paris Clients Pavillon de l’Arsenal, Chanel SAS, Covea, Arter, Eiffage, Vinci, Bouygues Immobilier, Aliuta, Deloitte, Linkcity Beacon Capital, BNPPI, OPH de Romainville, OPH de Colombes, Paris-Habitat, Maison du Projet de Melun, Supmeca, Institut du Monde Arabe, Ubs, Gecina, Greenwood Group, Ikea, CDC, Credit Agricole, Defacto, Yves Rocher, Sogeprom, Icade Mentions légales SAS ABF-LAB, société au capital de 15 000 € SIRET : 801 345 646 000 13 MAF : 261533/A/10 Inscription à l’Ordre des Architectes IDF : S16673


ABF-LAB

L’agence

88

Missions d’ingénierie

ABF-LAB

L’agence

89

Expérience en agence

Immeuble rue de Prony, Paris Architecte : Studios Architecture MOA : COVEA Mission : Environnement + Certification Type : Bureaux Coût : 15 M€ Année : 2015-2016 Conseil Scientifique du Grand Paris, 2012 Architecte : Agence STAR Mission : Conseil & stratégie Énergie-Climat Type : Étude urbaine Coût : n/a

Réhabilitation de la B.U. Droit, Rennes 2012 Architecte : Bruno Gaudin Mission : Structure, enveloppe & HQE Type : Bibliothèque Coût : 30 M€

École Centrale, Saclay, 2013 Architecte : Rem Koolhaas (OMA) Mission : Ingénierie des façades Type : École Coût : 100 M€

Ministère de la Défense à Balard, Paris, 2011 Architecte : ANMA Mission : Ingénierie des façades Type : Bureaux Coût : 650 M€

Rénovation du Pavillon Chanel, Paris, 2011 Architecte : Zaha Hadid Mission : Ingénierie des façades Type : Galerie d’art Coût : 6 M€

Bureaux à La Garenne Colombes, 2011 Architecte : Sir Norman Foster & Partners Mission : Ingénierie des façades Type : Bureaux Coût : 56 M€

Hôtel Mélia, Paris La Défense, 2008 Architecte : Claude Vasconi & associés Mission : Architecture Type : Hôtel Coût : 55 M€

Tour Triangle, Paris, 2010 Architecte : Herzog & De Meuron Mission : Enveloppe / énergie-climat Type : Bureaux Coût : 500 M€

Tour First, Paris La Défense, 2011 Architecte : KPF Mission : Enveloppe et ensoleillement Type : Bureaux Coût : 300 M€

Piscine Alfred Nakache, Paris, 2007 Architecte : Patrick Berger Mission : Architecture Type : Équipement sportif Coût : 17 M€

Logements, Colle Val d’Elsa, 2008 Architecte : Ateliers Jean Nouvel Mission : Architecture Type : Logements collectifs Coût : 8 M€

Tour Signal, Paris La Défense, 2008 Architecte : Ateliers Jean Nouvel Mission : Architecture Type : Bureaux Coût : 650 M€

Bureaux rue de Londres, Paris Architecte : Axel Schoenert MOA : MEAG Mission : Environnement + Certification Type : Bureaux Coût : 10 M€ Année : 2015-2016

Extension immeuble, Monaco Architecte : Ateliers Jean Nouvel MOA : UBS Mission : Environnement + Façade + Certification Type : Bureaux Coût : 16 M€ Année : 2016-2018

Pavillon de l’Arsenal, Paris MOA : Direction du Patrimoine et de l’Architecture Mission : Façade et confort thermique Type : Équipement public Année : 2016


ABF-LAB

Contact ABF-LAB Agence d’architecture et d’ingénierie 50 rue Pascal 75013 Paris, France T. + 33 (0)1 83 56 78 45 — www.abf-lab.fr contact@abf-lab.fr N° Siret : 801 345 646 000 13 S.A.S au capital de 15 000 € — Inscription à l’ordre des architectes IDF : S16673 — Assurance MAF : 261533/A/10

Conception graphique Hands-up! Studio Impression Art & Caractère

L’agence

90


2017_Book_ABF-LAB  

Architecture & Milieux Ambiants

2017_Book_ABF-LAB  

Architecture & Milieux Ambiants

Advertisement