Page 1


ÉDITO Cette édition suit un parcours historique des origines à nos jours et, à partir d’une vaste présentation iconographique, offre un panorama sur les différents aspects de la pratique graphique:

ART DE L’AFFICHE, CRÉATION TYPOGRAPHIQUE, GRAPHISME ÉDITORIAL, SIGNALÉTIQUE, GRAPHISME D’INFORMATION, HABILLAGE TÉLÉVISUEL, GRAPHISME MULTIMÉDIA... Elle entend préciser les développements des questions signalétiques depuis un siècle et la dialectique qui en résulte entre le graphisme en tant que tel, destiné à l’imprimé ou à l’écran, et la production des signes dans la ville.


Le terme de graphisme apparaît dans la revue Arts et métiers graphiques, qui ellemême débute sa publication en 1927, C’est la grande revue du temps, qui recueille les contributions des meilleurs professionnels de la typographie, mais aussi d’artistes, d’écrivains, comme Pierre Mac-Orlan. Dans les années vingt-cinq, les artistes commencent à travailler sur de nouveaux vecteurs de communication: la photographie, le cinéma..., Lesquels influent par bien des aspects sur toute forme de représentation visuelle. L’emploi de la photographie au sein d’un imprimé peut par exemple incarner des figures cinématographiques. La revue Arts et métiers graphiques invite en 1930, Jan Tschichold, le chantre de

lui-même, dans Arts et métiers graphiques, ses travaux et ceux de ses condisciples, adeptes de la nouvelle typographie. C’est un festival où voisinent les créations des Allemands, Schwitters, Max Burchartz, Walter Dexel, Hans Richter, avec celles de Moholy-Nagy, El Lissitsky, Karel Teige, Piet Zwarte, des Hongrois, des Russes, des Tchèques, des Hollandais... C’est, pour les Français, la découverte de ce type de recherches graphiques. On voit l’avance prise du côté de l’Allemagne et de la Hollande. Des grandes marques ou des grandes institutions font appel à ces nouveaux typographes. On voit aussi le lien qui peut se nouer avec la propagande, avec une jaquette de couverture pour un livre en hommage à Lénine, réalisée en

la nouvelle typographie en Allemagne. Tschichold met alors l’accent sur la valeur de la mise en page asymétrique, sur l’aération de la page, l’emploi de caractères simples et efficaces, comme l’akzidenz grotesque, et l’appropriation par les typographes de la photographie, en tant que vecteur de la modernité. Il met en page

photomontage par Gustav Kloutsis. Les détracteurs du mouvement moderne mettront en avant les tendances crypto-communistes de la nouvelle typographie et l’influence qu’elle subit du côté de Moscou.


Brodovitch, en 1929, réalise ces magnifiques publicités pour Madelios, une sous-marque des Trois Quartiers, le grand magasin parisien dont il a la responsabilité de la ligne graphique. C’est une des premières lignes graphiques instaurée en France. Et ce fabuleux photomontage révèle le lien entre photo et typo que Brodovitch a parfaitement saisi, et qui est un des préceptes de la nouvelle typographie. Les États-Unis commencent à mobiliser tous les talents européens et essayent de débaucher Cassandre, Brodovitch et autres. Brodovitch va s’y installer durablement et devenir l’une des figures majeures du graphisme outreAtlantique. C’est lui qui va inventer énormément de la mise en page de presse américaine, à la direction artistique du magazine Harper’s Bazaar, pour lequel il passe commande à des graphistes, des photographes français et européens... Il crée, en France, une plaquette destinée à une école de design où il se rend aux États-Unis, qui transcrit sa conception personnelle du terme « graphisme » en commençant par montrer en couverture un feu tricolore, un de ces signaux urbains nouvellement installés dans les rues,


le premier datant de 1922, à New York. Dans les années trente, en France, la typo prend aussi une place plus forte qu’on l’imaginait encore récemment. Les grands magasins notamment font appel à des concepteurs comme Brodovitch ou Maximilien Vox, ce dernier devient directeur artis- tique des Galeries Lafayette, permettant à ces établissements de mener des campagnes d’affichage géant dans les rues, tout à fait inédites, et purement basées sur la typographie. Ces affiches-là ne sont pas restées dans les collections ; elles n’étaient pas conçues en petit format. Il n’en reste plus que ces traces photographiques et l’on peut imaginer l’impact qu’elles pouvaient avoir dans les rues en leur temps.

LE GRAPHISME, UN NOUVEAU MÉTIER ?


L’affiche en France demeure une affaire de peintres, à de rares exceptions près. Par contre dans les annonces-presse ou dans les couvertures de livres, la photographie est de plus en plus convoquée, et souvent elle est associée à des typographies signalétiques comme si ce genre d’expérimentation pouvait s’accorder uniquement avec la photogra- phie. C’est le cas par exemple de Paris de nuit qui est le premier recueil de photos de Brassaï.

LA NAISSANCE DE L’AFFICHE MODERNE EN FRANCE En 1923, apparaît la première affiche dite moderne, en France tout du moins. Elle est due à un très grand affichiste que vous devez connaître qui s’appelle Cassandre. Cassandre, c’est le grand maître du graphisme en France pendant trente ans, notamment durant l’en- tredeux-guerres. Cette affiche est encore marquée par le côté « Arts déco ». Elle est aussi fortement imprégnée des tendances avant-gardistes picturales de son temps. Cassandre commence à démocratiser, à faire circuler la révolution picturale dans

le champ de la plus grande diffusion possible : le commerce, avec ses publicités. Une diffusion destinée à plusieurs millions de lecteurs ou de passants, renforcée par toutes les déclinaisons possibles comme le papier à lettres. Une image générique, composée en sachant qu’il y aura ensuite la possibilité de la moduler pour l’installer sur tous supports. C’est là aussi une des grandes avancées du graphisme. C’est évidemment quelque chose d’autre que l’art de l’affiche en lui-même, arrêté à cette notion d’une sorte de transcription de la peinture sur toile vers l’univers


1850

1860

1870

1880

1890

1900

1910

1920

CRAFTS • ARTS AND CRAFTS • A RNE • MODERNE • MODERNE • M ARTS • BEAUX-ARTS • BEAUX-AR NER WERKSTÄTTE • WIENER WE CHE WERKBUND • DEUTSCHE W RISME • FUTURISME • FUTURISM DÉCO • ARTS DÉCO • ARTS DÉCO  • DE STIJL • DE STIJL • DE STIJL US • BAUHAUS • BAUHAUS • BAU LISME • SURRÉALISME • SURRÉA ISME SCANDINAVE • MODERNIS ART • POP ART • POP ART • POP MALISME • MINIMALISME • MINIM ODERNISME • POST MODERNISME


1930

1940

1950

1960

1970

1980

1990

2000

ARTS AND CRAFTS • ARTS AND MODERNE • MODERNE • MODERN RTS • BEAUX-ARTS • BEAUX-ART ERKSTÄTTE • WIENER WERKSTÄ WERKBUND • DEUTSCHE WERKB ME • FUTURISME • FUTURISME • F O • ARTS DÉCO • ARTS DÉCO • AR L • DE STIJL • DE STIJL • DE STIJL UHAUS • BAUHAUS • BAUHAUS • B ALISME • SURRÉALISME • SURR SME SCANDINAVE • MODERNISM ART • POP ART • POP ART • POP MALISME • MINIMALISME • MIN ME • POST MODERNISME • POST M


#00

#01

#02

#03

#04

Introduction

Alex Steinweiss

AD&D

Histoire du Graphisme

Fashion Now

#05

#06

#07

#08

#09

Bauhaus

Du Papyrus à l’hypertexte

Les fondamentaux

Data Flow

Information Graphics


#02

#04

#01

#44

#03

#05

#08

#06

#09 #07

----------------------

#00

SOMMAIRE


ALEX STEINWEISS L’homme à l’origine de l’âge d’or du graphisme de la pochette de disque

« J’aime tellement la musique et j’avais tellement d’ambition que j’étais prêt à en faire beaucoup plus que ce pour quoi on pouvait bien me payer. Je voulais que les gens entendent la musique en voyant l’œuvre d’art. »

A INVENTOR OF THE MODERN ALBUM COVER

lex Steinweiss a inventé la pochette de disque telle que nous la connaissons aujourd’hui, créant une nouvelle forme d’art graphique. En 1940, récemment engagé, ce jeune directeur artistique de Columbia Record’s lance une idée: et si on habillait la bête pochette marron habituelle d’une illustration accrocheuse? La compagnie décide de prendre le risque, et, en quelques mois, augmente ses ventes de disques de 800%. Les pochettes de Steinweiss pour Columbia, mêlant une typographie audacieuse à des illustrations élégantes et modernes, ont remporté un succès considérable dans l’industrie du disque et révolutionné la manière dont les disques étaient vendus.


No. 101 à 1600, Édition de collection: limitée à 1500 exemplaires numérotés, signés par l’artiste. Également disponible en édition de luxe (No. 1 à 100) accompagnée d’un tirage sérigraphique.

E

n trente ans, Steinweiss a réalisé des milliers d’œuvres originales pour des pochettes de disques classiques, jazz ou de variétés pour Columbia, Decca, London et Everest, ainsi que des logos, des étiquettes, des supports publicitaires, et même sa propre police de caractère, la «Steinweiss Scrawl». Il a lancé l’âge d’or du graphisme de pochette d’album, influençant par la suite des générations de graphistes. Moins bien connus, mais également représentés dans cet ouvrage, ses affiches pour l’U.S. Navy, ses emballages et étiquettes pour des groupes de spiritueux, ses séquences de titres de films, ainsi que sa propre production artistique. Comprend des essais écrits par le directeur artistique/ designer Kevin Reagan, récompensé trois fois par les Grammy Awards et l’historien du design graphique Steven Heller, des souvenirs personnels de Steinweiss revenant sur sa carrière épique et de très nombreux éléments des archives Steinweiss, dont la plupart n’avait encore jamais été publiés.

À propos de l’artiste: Né à Brooklyn en 1917, Alex Steinweiss entra au lycée Abraham Lincoln au plus fort de la Grande dépression. Il se retrouva là sous l’aile protectrice du directeur du département d’art, Leon Friend, qui eut également comme élèves Seymour Chwast, Gene Federico et William Taubin. Après être sorti diplômé de la Parsons School of Art and Design, Steinweiss fut, pendant trois ans, l’assistant du graphiste autrichien Joseph Binder. En 1939, il devint le premier directeur artistique de Columbia Records et inventa la pochette d’album. Pendant la seconde guerre mondiale, Steinweiss s’engagea dans la Marine, y dessinant des affiches le jour et continuant à travailler pour Columbia la nuit. Après la guerre, il trouva de nouveaux clients non

seulement dans l’industrie du disque (London, Decca, RCA, Everest), mais aussi parmi des distilleries, des studios de cinéma, des revues ou des laboratoires médicaux. Son œuvre a été exposée dans tous les Etats-Unis, et, parmi de nombreuses récompenses, il s’est vu attribuer la médaille de l’American Institute of Graphic Arts (AIGA) ainsi que le prix du Art Directors Hall of Fame pour l’ensemble de son œuvre.


LE MEILLEUR ANNUAIRE AU MONDE POUR LES PROFESSIONNELS DE LA CRÉATIVITÉ

A ANNUAIRE D&AD

près le succès remporté par D&AD 2009, l’annuaire exclusif et très convoité de D&AD et TASCHEN – où sont détaillés les meilleurs projets créatifs de l’année – ce nouveau volume couvre l’année 2010. Le jury examine plus de 20 000 projets proposés par des studios de design et des agences de publicité, de stratégie de marque, de production de films et de photographie, de pionniers du numérique et d’autres entreprises créatives des quatre coins du globe. Les lauréats se voient remettre le légendaire prix Yellow Pencil de D&AD ou, pour les projets particulièrement remarquables, le très rare Black Pencil.


D&AD 2010. The Best Advertising and Design in the World Couverture rigide, 23,9 x 25,6 cm, 592 pages, € 39,99

L’Annuaire D&AD de TASCHEN est un ouvrage de référence absolument indispensable pour quiconque s’intéresse à la créativité, à la communication, au design ou à la publicité.

Présente les dernières créations récompensées par les prix D&AD dans les domaines: «Ambient», «Art Direction», «Book Design», «Branding», «Broadcast Innovations», «Digital Installations», «Direct», «Environmental Design», «Graphic Design», «Illustration», «Magazine & Newspaper Design», «Mobile Marketing», «Music Videos», «Online Advertising», «Packaging Design», «Photography», «Poster Advertising», «Press Advertising», «Product Design», «Radio, TV & Cinema Advertising», «TV & Cinema Crafts», «Viral», «Websites», «Writing for Advertising» et «Writing for Design».

À propos de l’éditeur: D&AD est une organisation caritative à vocation éducative et à but non lucratif, créée en 1962 par un groupe de designers et de directeurs artistiques basé à Londres, parmi lesquels David Bailey, Terence Donovan et Alan Fletcher, comptant, parmi ses jurés comme ses lauréats, des professionnels emblématiques et légendaires. En célébrant la communication créative et en récompensant ses artisans, D&AD a élevé le niveau de

cette industrie. Les prix D&AD – ce qui se fait de mieux et de plus important dans ce secteur – récompensent chaque année une créativité exceptionnelle, l’originalité, l’excellence technique et l’innovation dans les domaines du design et de la publicité.


LES FONDA MENTAUX DE LA CRÉATION GRAPHIQUE Gavin Ambrose, Paul Harris 192 pages 20 x 23 Broché 740 g Pyramyd

LA PUBLICITÉ Elle entend préciser les développements des questions signalétiques depuis un siècle et la dialectique qui en résulte entre le graphisme en tant que tel, destiné à l’imprimé ou à l’écran, et la production des signes dans la ville.

Ken Burtenshaw , Nik Mahon , Caroline Barfoot 184 pages 20 x 23 Broché 675 g Pyramyd

Après le succès de la première parution des Fondamentaux de la publicité, cette édition mise à jour reflète les transformations qu’a connues ces dernières années le secteur de la publicité, notamment avec l’essor des médias numériques. Cet ouvrage donne un aperçu des moyens mis en oeuvre dans le cadre d’une campagne publicitaire. Comment sont élaborées, planifiées et produites les campagnes publicitaires les plus efficaces ? Quel est le support le plus approprié à tel produit ou à telle cible ? Ce livre guide le lecteur depuis les phases de planification et de développement initiales jusqu’aux étapes de production et de réalisation avec, à l’appui, l’exemple de certaines des meilleures campagnes publicitaires du monde. Des interviews et des conseils de professionnels, des exercices et des aidemémoire stimuleront la créativité du lecteur - étudiant ou professionnel - par la mise en pratique des informations recueillies au fil du texte.


LE BRANDING

Melissa Davis 184 pages 20 x 23 Broché 690 g Pyramyd

Nouveau titre dans la collection, Les fondamentaux du branding donne un aperçu complet de la stratégie de marque, autrement dit du branding. Ce mot à la mode s’avère être l’élément clé de la communication entre l’entreprise et son public. C’est pourquoi le rôle de la marque a pris un essor considérable et touche aujourd’hui tous les secteurs de la société. Ce livre explore, en six chapitres, les différents aspects du branding, tels que les valeurs et la stratégie des marques, ou encore les tendances et innovations qui influencent le branding d’aujourd’hui. Chaque point abordé est enrichi d’illustrations, d’exemples, d’études de cas et de témoignages dévoilant tous les secrets de la discipline. Cet ouvrage à visée didactique constitue une approche enrichissante à la fois pour les professionnels en quête de connaissances pratique et théorique et pour les étudiants soucieux d’en apprendre un peu plus sur le sujet.

LA PHOTO GRAPHIE CRÉATIVE David Präkel 208 pages 21 x 23 Broché 790 g Pyramyd

La photographie créative présente toute la richesse de la photographie appliquée. Du photojournalisme à la photographie publicitaire en passant par la mode, le sport et la nature, la photographie est, en effet, non seulement l’expression d’une vision artistique personnelle, mais aussi un outil de créativité qui peut être mis au service d’un tiers, ainsi, cet ouvrage didactique aborde à la fois les fondements théoriques de la photographie, ses bases techniques et les démarches professionnelles du photographe, se faisant le guide idéal pour les étudiants et amateurs qui souhaitent se professionnaliser.


CETTE ÉDITION SUIT UN PARCOURS HISTORIQUE DES ORIGINES À NOS JOURS DE LA PRATIQUE GRAPHIQUE.

C MICHEL WLASSIKOFF

et ouvrage retrace l’histoire méconnue mais riche du graphisme en France. Il précise la nature de l’intervention graphique, examine ses liens avec les grands courants esthétiques français et internationaux. Ce parcours historique développe les différents aspects du graphisme et propose une réflexion sur sa place dans les systèmes de communication et en tant que pratique artistique et sociale.


Histoire du Graphisme en France Arts Décoratifs Couverture rigide, 23,9 x 25,6 cm, 342 pages, € 39,99

S

i le graphisme est un vecteur fondamental de la communication, reconnu comme un domaine de création majeur aux États-Unis ou en Grande-Bretagne, en France l’histoire du graphisme est riche mais méconnue. Cet ouvrage de référence vient combler ce manque en analysant l’intervention graphique, ses liens avec d’autres courants et d’autres pratiques plastiques. De

l’affiche de rue à l’omniprésence de l’écran de télévision, la question des supports de distribution, de leur expansion, de leur rôle dans l’espace public ou privé est posée. S’appuyant sur une remarquable iconographie, provenant en grande partie des collections des Arts Décoratifs, ce livre suit un parcours historique qui développe les divers aspects du graphisme : création typographique, graphisme éditorial, de presse, d’information ou multimédia…

À propos de l’auteur: Michel Wlassikoff, auteur de plusieurs ouvrages concernant le graphisme et la communication visuelle, a dirigé de 1991 à 1998 la revue Signes, revue de référence dans ces domaines. Il a assuré le commissariat d’importantes expositions concernant le graphisme passé et contemporain, notamment au Centre Pompidou. Il enseigne l’histoire du graphisme et l’analyse d’images au sein de plusieurs écoles supérieures d’art depuis 1996. Il a publié entre autres Exposer / S’exposer (Éditions du Panama, 2006) et Mai 68 : l’affiche en héritage (Éditions Alternatives, 2008).


J

usque vers la fin des années soixantedix, on pouvait encore croire que l’ordinateur n’aurait d’effet que sur les domaines scientifiques et techniques. On se rend compte aujourd’hui que cet appareil et les technologies qui l’accompagnent sont en train de révolutionner la façon même dont notre civilisation crée, emmagasine et transmet le savoir. À terme, cette mutation influencera l’outil le plus précieux que l’homme ait inventé pour construire ses connaissances et élaborer son image de soi et du monde : le texte. Et comme celui-ci n’existe qu’en fonction de la lecture, les mutations du premier ont des répercussions sur la seconde, de même que celles de la seconde entraînent nécessairement la mise en place d’autres modes de textualité. On ne lit pas un hypertexte comme on lit un roman, et la navigation sur le Web procure une expérience différente de la lecture d’un livre ou du journal.

ESSAI SUR LES MUTATIONS DU TEXTE ET DE LA LECTURE

DU PAPYRUS À L’HYPERTEXTE Prix : 23,40 € Dimensions : 135 * 200 mm Façonnage : Broché Nb de pages : 224


LA BEAUTÉ FONCTIONNELLE

Bauhaus Magdalena Droste Couverture souple avec rabats, 18,5 x 23 cm, 96 pages, € 7,99

F

ondée à Weimar en 1919, l’école du Bauhaus a développé une approche révolutionnaire qui a fait fusionner les beaux-arts avec l’artisanat et l’ingénierie dans tous les domaines, de l’architecture au mobilier, en passant par la typographie ou le théâtre. Dirigé à l’origine par Walter Gropius, le Bauhaus compte parmi ses membres des artistes et des architectes comme Paul Klee, Lyonel Feininger, Wassily Kandinsky, Laszlo Moholy-Nagy ou Marcel Breuer. En 1930, Mies van der Rohe succède à Gropius, mais peu après, en 1933, le gouvernement nazi ferme l’école. Pendant ses quatorze années d’existence, le Bauhaus a réussi à changer pour toujours la face de l’art, de l’architecture et du dessin industriel et marque encore notre époque de son empreinte.

BAUHAUS


C TENDANCES ET GOÛTS DU MOMENT

oncocté par l’équipe à la pointe de la mode de l’excellent mensuel i-D, Fashion Now met en valeur le travail de plus de 90 créateurs du monde entier, sans se limiter aux grands noms de la mode, puisqu’il fait la part belle aux étoiles montantes. Les créateurs sont présentés dans l’ordre alphabétique, par des interviews exclusives, des informations biographiques, des photos de modèles récents réalisées par les meilleurs photographes et des clichés des défilés actuels. Mis à jour avec les données les plus récentes sur tous les stylistes!


Fashion Now! Couverture rigide, 17,1 x 21,7 cm, 320 pages, € 9,99 Edition multilingue: Allemand, Anglais, Français

Les créateurs sont présentés dans l’ordre alphabétique, par des interviews, des informations biographiques, des photos de modèles récents réalisées par les meilleurs photographes et des clichés des défilés actuels.

Le terme de graphisme apparaît dans la revue Arts et métiers graphiques, qui ellemême débute sa publication en 1927, C’est la grande revue du temps, qui recueille les contributions des meilleurs professionnels de la typographie, mais aussi d’artistes, d’écrivains, comme Pierre Mac-Orlan. Triangle the best. Bodoni for ever. I love brown bears. Moet je een pofferd. Dans les années vingt-cinq, les artistes commencent à travailler sur de nouveaux vecteurs de communication: la photographie, le cinéma..., Lesquels influent par bien des aspects sur toute forme de représentation visuelle. L’emploi de la photographie au sein d’un imprimé peut par exemple incarner des figures cinématographiques.

À propos de l’éditeur: D&AD est une organisation caritative à vocation éducative et à but non lucratif, créée en 1962 par un groupe de designers et de directeurs artistiques basé à Londres, parmi lesquels David Bailey, Terence Donovan et Alan Fletcher, comptant, parmi ses jurés comme ses lauréats, des professionnels emblématiques et légendaires. En célébrant la communication créative et en récompensant ses artisans, D&AD a élevé le niveau de

cette industrie. Les prix D&AD – ce qui se fait de mieux et de plus important dans ce secteur – récompensent chaque année une créativité exceptionnelle, l’originalité, l’excellence technique et l’innovation dans les domaines du design et de la publicité.


COMMENT LE GRAPHISME COMMUNIQUE DES IDÉES COMPLEXES

«Si vous ne pouvez pas l’expliquer simplement, c’est que vous ne l’avez pas bien compris.» Albert Einstein

N INFORMATION GRAPHICS

ous devons chaque jour interpréter un flot d’informations pour comprendre le monde dans lequel nous vivons. Ces données sont parfois si complexes que le meilleur moyen de les expliquer est d’utiliser l’image. Ce livre adopte une perspective passionnante et met en valeur le travail de ceux qui ont bouleversé notre manière de communiquer. Information Graphics a été conçu pour les designers et les graphistes, mais aussi pour tous ceux qui s’intéressent à l’histoire et à l’art de communiquer par l’image. L’introduction, illustrée par plus de 60 images légendées, se compose d’essais de Sandra Rendgen, Paolo Ciuccarelli, Richard Saul Wurman et Simon Rodgers.


Sandra Rendgen, Julius Wiedemann Relié, avec affiche, 24,6 x 37,2 cm, 480 pages, € 49,99 Edition multilingue: Allemand, Anglais, Français

Inclus: 200 projets et plus de 400 exemples de réalisations graphiques d’information actuelles du monde entier, entre art et journalisme, sur des sujets comme la politique, l’éducation, les affaires, etc. Quatre essais historiques sur le développement du graphisme d’information depuis ses origines Chaque exemplaire est accompagné d’une affiche inédite signée Nigel Holmes, responsable de la conception graphique chez TIME, qui a révolutionné la conception du graphisme d’information dans la presse magazine.

À propos de l’auteur: Sandra Rendgen est une historienne de l’art qui a travaillé à la fois pour des media papier et interactifs. Après avoir achevé ses études à Amsterdam et Berlin, elle a collaboré en tant qu’éditrice photo à des magazines et journaux allemands comme Vanity Fair, Die Welt am Sonntag, ainsi qu’au livre Interiors Now!

de TASCHEN. Elle développe, en tant qu’éditrice, des installations media interactives pour divers musées et institutions.


LE MEILLEUR ANNUAIRE AU MONDE POUR LES PROFESSIONNELS DE LA CRÉATIVITÉ

L

e monde est devenu un système interconnecté qui génère un flot incessant de données. Le graphisme d’information permet de gérer ce flot, de comprendre, de hiérarchiser et de diffuser efficacement les informations. Data Flow propose une vitrine des infographies les plus innovantes et montre ainsi la multiplicité des méthodologies mises en

ANNUAIRE D&AD

oeuvre pour exprimer la complexité des données, en proposer des simplifications, garantir leur lisibilité, gérer leur surabondance. Incontournable panorama des codes visuels les plus actuels, Data Flow présente des réalisations étonnantes qui inspireront non seulement graphistes, ingénieurs, statisticiens et décideurs, niais aussi tous ceux qui souhaitent appréhender un champ nouveau et essentiel, un champ où l’esthétique et le savoir-faire technique sont mis au service d’une meilleure compréhension de notre monde.


Robert Klanten, N. Bourquin, Tissot Thames & Hudson 24 cm x 32 cm 258 pages

Depuis le sanskrit jusqu’à l’alphabet moderne en passant par les hiéroglyphes; nous avons de tout temps utilisé des codes, des objets et des illustrations pour parvenir à nous comprendre, ce qui nous a permis d’élaborer une pensée collective. Le travail du graphiste d’information donne naissance à une façon d’appréhender les données dans une perspective déterminée, il en facilite la compréhension et apporte une dimension artistique à ce qui pourrait n’être qu’une succession de chiffres, de mots présentés sous forme de liste dans un tableau excel. Il est également question dans cet ouvrage de simplexité, c’est à dire la relation complémentaire entre simplicité et complexité, qui influence les choix graphiques dans le but de produire des diagrammes à la fois surprenants et informatifs.

Avant-propos : « Les métaphores visuelles facilitent grandement la réflexion humaine. Depuis le sanskrit jusqu’à l’alphabet moderne en passant par les hiéroglyphes; nous avons de tout temps utilisé des codes, des objets et des illustrations pour parvenir à nous comprendre, ce qui nous a permis d’élaborer une pensée collective. Mais les formes de ces outils communs de réflexion ont évolué de façon proportionnelle à la complexité

et à la subtilité croissantes avec lesquelles nous appréhendons le monde. Diagrammes, graphiques de données et compositions visuelles constituent aujourd’hui le langage avec lequel nous abordons un monde toujours plus abstrait et complexe. Ils nous aident à comprendre, à créer et à cerner pleinement la réalité. »


Watcher  
Watcher  

Publishing House Catalogue

Advertisement