Page 1

BULLETIN TRIMESTRIEL N°68

SOMMAIRE :

Que font les bénévoles

Soirée Franco Malgache

Un prodige « Julian »

La foulée blanche

Basket à Chamalières

M A R S

2 0 1 2

Les bénévoles d’EDS C ette année encore, EDS aura limité ses frais de fonctionnement à 5 %. Comment l’expliquer ?

De la rue à l’hôtellerie

Un partenariat prometteur

Un nouveau chef de site

DANS CE NUMÉRO : Activités de soutien en France

2

Activités à Madagascar

3

Les comptes

De la rue à l’espoir...forgeons leur un avenir

4

E.D.S. veut rester une P.M.E, s’interdit une communication coûteuse, pratique une gestion rigoureuse, et en France, s’appuie sur des bénévoles. Que font- ils ? Il existe deux types de tâches pour les bénévoles français. D’abord, celles qui concernent la préparation des enfants à leur avenir, le cœur de notre mission. Il s’agit d’un rôle d’appui aux équipes locales dont c’est la responsabilité première. Josée, médecin, en charge de la santé, l’hygiène, l’éducation sexuelle travaille en collaboration avec les médecins malgaches et les dispensaires locaux. Chargée des protocoles pour les pharmacies internes et les soins de 1ère urgence, veille aussi à l’équilibre du budget santé et recherche des partenariats avec d’autres ONG. Elle travaille en binôme avec Josette responsable du pôle scolarité/éducation, avec, pour 2012, le lancement d’un grand projet de soutien scolaire, aide aux devoirs et cours de français. Josette a conçu le pr oj et , c h er c h é de s intervenants, évalué le budget et préparé les enfants et l’ensemble des personnes qui les entourent afin que tous soient motivés dans cette démarche. Claude a la charge de la formation professionnelle : prendre les orientations par des sensibilisations précoces, choix des établissements partenaires, relations avec les employeurs.

http ://les-enfants-du-soleil-madagascar.org

Ensuite, les taches propres qui passent par la communication, la recherche de donateurs, les relations avec eux, et toute la gestion. Guy, notre webmaster, assure la vie du site ; il a créé et gère notre base de données des donateurs. La recherche de donateurs s’appuie principalement sur l’organisation d’évènements : ventes, concerts, théâtre etc… La plupart des administrateurs y participent ainsi que nos délégués régionaux Gonzague et Marie à Aix, Pascal et

budgets, les dotations mensuelles pour les villages et les recettes France ; il faut traiter les chèques reçus, enregistrer les dons, envoyer les reçus fiscaux. En outre il coordonne l’envoi d’une centaine de jeunes stagiaires bénévoles : préparation des chantiers, conventions, suivi, rapports. Beaucoup pour un seul homme ! Marianne, basée à Tana, assure la gestion des parrainages et le lien avec notre partenaire CFPE. Elle fait l’interface avec les villages qui hébergent les f i l l e u l s ; pour les contacts avec

Quelques mots sur l’équipe d’encadrement à Madagascar A Madagascar, c’est 154 personnes qui font partie de l’encadrement pour soutenir 2893 personnes. Cette année 2011 aura été marquée par la mise en place d’un programme de renforcement des compétences sociales et éducatives de nos éducateurs et de l’équipe de direction. Ce vaste programme piloté par l’ISTS (Institut Supérieur de Travail Social) sur 2 ans, au delà de la nécessaire montée en compétences de nos personnels attendue, devrait à court terme, impulser de manière positive le fonctionnement de nos implantations. Irène R. Betty à Marseille, Rémy et Monique à Grenoble avec l’aide de sympathisants locaux, sans oublier Simone, MarieClaude et Claire, responsables des achats/ventes d’artisanat. Il convient ensuite d’approfondir la relation avec les visiteurs reçus lors de ces manifestations, les convaincre de devenir donateurs, c’est le travail de Christian et son équipe ; Michel, Caty, Françoise, Christiane. Et puis, bien sur, l’aspect financier. Dominique, rigoureux, a l’œil rivé sur les

les parrains en France, elle est aidée de Fanou et Michel, par ailleurs notre organisateur. Xavier donne avis et conseils éclairés sur les aspects juridiques et assure les dossiers spécifiques, ex. : demande de Reconnaissance d’Utilité Publique. Gilles, par ailleurs actif dans la collecte et Marie Thérèse sont toujours disponibles pour mille tâches, y compris la tenue de la permanence hebdomadaire au siège ... (Suite de l’éditorial du Président en dernière page)


PAGE

2

ACTIVITES EN FRANCE

Grande soirée de solidarité Franco Malgache Promesse tenue !

Une belle soirée, dans un bel endroit, pour une bonne cause…

Encore des dons

Samedi 11 Février, plus de 300 convives étaient présents dans la très belle Salle des Rencontres de la toute nouvelle mairie de Montpellier pour la grande soirée Franco Malgache organisée avec le soutien de Madame Mandroux, Maire et du LIONS CLUB.

Beau témoignage de solidarité d’une équipe franco malgache de 50 bénévoles dans la préparation, l’animation, le service et avec la présence de n ombreux c onv ives Malgaches. Salle décorée, nappes aux couleurs du drapeau malgache, plats traditionnels malgaches, chants, danses folkloriques.

Une soirée de fête et de partage. Enfin un grand moment d’émotion lorsque la salle chante : « Prendre un enfant par la main » ! Un film sera bientôt disponible sur le site d’EDS. L’équipe de bénévoles Montpellier

Un concert d’un jeune prodige JULIAN Un moment de grande qualité qui a réuni, en dépit du froid, plus de 150 spectateurs, le 4 février dernier, venu écouter Julian à Maurecourt (Yvelines). Jeune prodige de 16 ans, toujours partant pour des œuvres caritatives, qui a accepté de se produire pour les Enfants du Soleil. Amateur de littérature, passionné par l’écriture, auteur, compositeur, Julian, s’est déjà produit une soixantaine de fois sur scène.

Les spectateurs ont également pu profiter d’un très beau stand d’artisanat malgache, et d’une petite buvette mise en place pour l’occasion ! Des recettes encourageantes pour cette grande première à Maurecourt, au profit des Enfants du Soleil. Merci à Julian de nous avoir fait partager ce beau moment.

La foulée blanche

d’Aimer Vercors pour EDS Merci à Anny

La Foulée Blanche, manifestation sportive, solidaire des enfants de Madagascar, à Autrans dans le Vercors.

Grand-Clément pour son appui

Cette grande fête du ski de fond qui réunit, depuis 34 ans les jeunes et moins jeunes, compétiteurs et débutants sur des parcours magnifiques.

Marc Giraud, qui s'était rendu à Madagascar l'année dernière pour visiter les infrastructures des "Enfants du Soleil" et, frappé par la misère du pays, a demandé au comité d'organisation de la "Foulée Blanche" de nous permettre de tenir un stand.

Cet événement fut une excellente plateforme d’échange et de sensibilisation. De nombreuses photos montraient les différents centres d'accueil soutenus par Aimer Vercors. De la vanille de Madagascar et des animaux en raphia étaient en vente. Une dégustation de spécialités malgaches a aussi eu beaucoup de succès. La manifestation sportive a réuni des jeunes, curieux et attentifs à l’artisanat et aux problèmes des enfants abandonnés. Merci AIMER Vercors.

Challenge Basket Claude Pialoux à Chamalières Le club de l’Etoile, qui depuis la création de ce challenge a décidé d’allier sport et action caritative, renouvelle encore cette année son soutien aux Enfants du Soleil. Deux axes sont privilégiés : sensibiliser d’une part les participants et, d’autre part, récolter des tenues de sport expédiées aux Enfants du Soleil à Madagascar dans le but d’initier les jeunes malgaches à la pratique du basket-ball. Un grand merci à Nicole Rozenfeld, Présidente de l’Etoile de Chamalières. DE

LA

RUE

À

L’ESPOIR...FORGEONS

LEUR

UN

AVENIR


PAGE

3

ACTIVITES A MADAGASCAR Dernière minute

Ils se sont forgés un avenir

De la rue à l’hôtellerie

A Antsirabe 5 jeunes de 17 à 20 ans ont été embauchés à l’hôtel «Couleur Café . Les propriétaires de l’hôtel s’étaient intéressés aux actions engagées par les Enfants du Soleil. Au moment de rechercher de nouveaux employés ils se sont adressés à notre déléguée permanente Irène Rasolofomanantsao.

Marie Sylvie Tahirisoa a été accueillie au foyer Annick Thilliez en 2006. Elle a obtenu le CEPE puis a suivi une formation professionnel le cuisine et pâtisserie. Après différents stages elle est embauchée comme aidecuisinière à l’hôtel Couleur Café ou elle est très heureuse et motivée. Eliane Volasoa a été insérée au foyer Dalhia en 2002 à 8 ans. Elle a obtenu le CEPE et après une période de formation est entrée à Couleur Café comme aide-cuisinière.

Un partenariat prometteur A la rentrée d’octobre 2011 deux jeunes de nos villages de Fianarantsoa ont été admis à l’examen d’entrée au Collège Agricole du FERT d’Ambalavao. Ils y suivront 3 ans d’enseignement et de travaux pratiques. Le Collège du FERT : Fert est une association de coopération internationale créée par des professionnels agricoles français et spécialisée dans le domaine du développement agricole. Fert est présente dans 13 pays. Elle intervient à Madagascar depuis 1985 en partenariat avec Fifata, organisation paysanne d’envergure nationale. La formation dispensée est longue pour induire des changements

de comportement. Elle allie enseignement professionnel et général orienté vers l’éducation à la citoyenneté. Elle laisse une place à la pratique (50% du temps scolaire) réalisée sur l’exploitation agricole pédagogique, dans des ateliers d e p r o d u c t i o n d iv e r s if i é s (maraîchage, riziculture, élevages à cycle court, pisciculture, apiculture, arboriculture, …) qui contribuent à l’éducation nutrit i onnel le des jeune s. La formation accorde une importance particulière à la dimension économique des activités agricoles et à l’apprentissage des outils de gestion.

Deux garçons venant de Tamatave et ayant suivi une formation professionnelle agricole sont les jardiniers de l’hôtel. Bruno et Jimmy sont très contents de leur travail. Le jardin qu’ils entretiennent est un vrai paradis. Enfin Bosco travaille comme menuisier depuis 9 mois dans une entreprise liée à l’hôtel. Nous les avons rencontrés durant notre mission à Madagascar, ils nous ont dit être fiers d’être maintenant responsables de leur avenir. Claire R.

Après leur sortie du collège, les jeunes formés peuvent encore bénéficier de l’accompagnement par un conseiller pour faciliter le démarrage de leur projet. Dans le prochain bulletin, je vous parlerai de Maximin et de MarieClaudine qui ont intégré le Collège d’Ambalavao en internat. Je vous raconterai leur parcours : de la rue… à l’espoir… forgeonsleur un avenir. Note : l’association toulousaine CECF www.faciles.org a pris en charge le coût de la formation en internat de l’un de ces jeunes. Un grand merci. Christian R.

Un nouveau chef de site à Antsirabe Après le départ du chef de site notre village d’Antsirabe, Mme Hanta Randriambelosoa Rambolo, a accepté d’assurer l’intérim, à notre demande, pendant quelques mois, le temps nécessaire au recrutement d’un nouveau responsable. En qualité d’assistance sociale, entrée aux Enfants du Soleil en janvier 2001 à Antsirabe, elle a travaillé aux côtés du chef de site, depuis sans relâche. Elle a ainsi pu tisser des relations de confiance privilégiées avec le personnel et

chaque enfant, permettant de mieux résoudre les problèmes relationnels et familiaux rencontrés au quotidien dans ce type de structure. Elle a également ainsi pu pleinement se familiariser avec toute la partie administrative liée à la gestion du site. Sa parfaite connaissance du terrain ainsi que des diverses autorités ou a s s oc i a t i ons p ar ten a ir es , lui confèrent aujourd’hui des atouts sérieux pour remplir la fonction de chef de village.

Le cyclone Giovanna vient de frapper durement Madagascar. Plusieurs de nos villages ont été touchés : toitures et clôtures endommagées. Des réparations sans doute conséquentes sont à prévoir...

Nous lui souhaitons réussite et épanouissement dans sa nouvelle fonction.

Directeur de la publication :Roger Thivoyon - Rédaction et conception : Anne-Caroline Dispot-Kearney et Josette Rochet

Avec l’assentiment des équipes locales et du conseil d’administration des Enfants du Soleil, nous avons unanimement décidé de lui confier officiellement ce poste à responsabilité. Un bel exemple de promotion interne au sein de notre association. Act ionner les l ev iers d e promotions internes, en fonction des profils et potentialités de nos personnels, est une de nos priorités.

ISSN 1267-6950


(Suite de l’éditorial) Enfin, Anne-Caroline tient ce rôle si important de Secrétaire Générale : convocations et PV des Conseils, Assemblées et autres réunions, formalités administratives, mise à jour des statuts, règlement intérieur et leur fourniture pour tous dossiers. Dans le domaine de la communication avec Josette, elle rédige le bulletin trimestriel, le rapport annuel, et avec Guy travaille à l’évolution de notre site accompagné d’une nouvelle équipe de bénévoles. C’est ainsi 25 personnes qui s’investissent jour après jour en France, et dont la moitié effectuent des missions à Madagascar, à leurs frais. Pour 2011, on totalise plus de 400 journées de présence dans nos villages. S’y ajoutent à peu près autant de « ponctuels anonymes » qui apportent leur concours lors de manifestations locales. Cette belle chaîne devrait se renforcer bientôt de quelques maillons. Roger THIVOYON, Président

Nouveau ! Relooking pour votre bulletin et une édition couleur sur le site. Merci de nous faire part de vos réactions par mail.

APPROCHE DES COMPTES 2011 Comme tous les ans, nous vous proposons quelques éléments de gestion an attendant les résultats certifiés, attendus fin avril. LES RECETTES Les dons. Ils sont la principale ressource de l'association. Cette année, 528 000 € ont été ainsi récoltés auprès de nos donateurs. Cela correspond à un peu plus de 1200 donateurs individuels qui ont contribué pour 56 % aux dons, chiffre en hausse sensible de 10% par rapport à 2010, mais insuffisante pour compenser la baisse des dons de certaines associations et fondations. La moitié des dons provient de prélèvements, ce qui assure à l'association des rentrées régulières et facilite sa gestion. Le restant des dons, provient des Régions, fondations, clubsservices, associations, entreprises, ou encore d’organisation d’évènements. Cette année encore, la Fondation pour la Protection de l’Enfance, a contribué, de façon significative, au financement de plusieurs projets (formation et fonctionnement). Les ventes d'artisanat malgache. Chiffrées pour l’année 2011 à environ 60 000€ pour l’ensemble du territoire français, elles demeurent un vecteur important de communication pour faire connaître l'association et son artisanat varié, réalisé, en partie, dans les villages de l'association. Les cotisations sont stables et ont apporté 2400€ à l'association. Les dons en nature. La plus grosse source de don en nature provient du PAM (Programme Alimentaire Mondial) 35 000 €.

PAGE

4

à l'année 2010 en raison de la politique interne d’affection de cette organisation vis à vis de Madagascar. LES DÉPENSES. En France, comme pour les années précédentes, l’association s'est astreinte à limiter ses frais de fonctionnement, l’objectif étant de ne pas dépasser le taux de 5% : fournitures de bureau, frais liés à la communication, frais inhérents au siège. Ainsi, le niveau de dépenses a pu être quasiment maintenu au niveau de 2010, soit 26.000 € hors frais d'expert-comptable et commissaire aux comptes. Les transferts à Madagascar, pour financer la fonction sociale de l'association s’élèvent à 550.000 €, montant en baisse de 5 % par rapport à l’exercice 2010, pour des effectifs équivalents et une inflation voisine de 10 %, ce qui illustre la maîtrise de nos dépenses. Les investissements se sont montés à 30 000 €, limités à la finalisation d’un des foyers de Tamatave et à quelques travaux d'aménagements, dont certains directement financés par des jeunes en séjour humanitaire. LA TRÉSORERIE. La réserve de trésorerie reste au 31 décembre 2011, équivalente à celle de l'année dernière ; répondant à l'objectif d'un an de frais de fonctionnement, nécessaire pour assurer les aléas et la pérennité de l’association ainsi que la prise en charge de 3000 personnes et de 154 salariés EDS localement à Madagascar. Nous continuerons, au cours de l'année 2012 de suivre de près, les dépenses, afin de limiter les conséquences d'une hausse des coûts des produits de première nécessité.

enfantsdusoleilmadagascar@gmail.com

Association française « LES ENFANTS DU SOLEIL » Association agréée de bienfaisance, compte tenu de son activité, vous bénéficiez d'une réduction fiscale de 75% des sommes versées, dans la limite de 521 €, et de 66% au delà (Art. 238bis du CGI). Siège social : 103, rue Legendre 75017 PARIS - Tél. : 01 42 28 10 39
 E-mail : enfantsdusoleilmadagascar@gmail.com
- Site Internet : http://les-enfants-du-soleil-madagascar.org Permanence au siège social : mercredi matin de 9h30 à 12h30 excepté période de vacances. En 2011 vous avez toujours été aussi nombreux à nous soutenir encore merci. Pour 2012 nous proposons à ceux qui l'acceptent et qui nous soutiennent par des chèques ou des virements de rejoindre les 500 donateurs qui ont adoptés la formule « Prélèvement » (bulletin ci-joint). C'est un moyen pour fiabiliser la régularité de nos ressources. Merci de votre compréhension.

BULLETIN DE SOUTIEN Je soutiens les Enfants du Soleil et, vous adresse ci-joint :

un ordre de prélèvement automatique,


un don en chèque de .........................€.

J'ai bien noté que je recevrai un reçu fiscal pour déduire 75% ou 66% du don de mes impôts 2011 Nom.................................................... Prénom............................................
 Année de naissance............ N° téléphone...................................
Courriel.....................................@............................. Adresse...........................................................................................CP................................Ville............................................................Pays…………...

Signature Imprimeur : AGL - 34970 Lattes tél 04 67 07 09 80

Les Enfants du Soleil - Madagascar - Bulletin mars 2012  

La vie de l'Amicale des Anciens de la Légion Etrangère de Montpellier et Environs...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you