Page 1

3 - 4 / 2010 • vol.XXVIII/2

Online Social Media:

40065247

Who Are You Reach ing

$7.00

?

Les médias : e n g i l n e x u a i soc ? Quel est votre public

T H E V O I C E O F C A N A D A’ S M U S E U M C O M M U N I T Y • M U S E • L A V O I X D E L A C O M M U N A U T É M U S É A L E C A N A D I E N N E


FEATURE

ARTICLE DE FOND

Online Social Media: By Katie Urban

Les médias sociaux en ligne : par Katie Urban

Quel est votre public ?

Who Are You Reaching?

Les médias sociaux (MS) en ligne font partie de ce qui a été nommé le Online social media (SM) are part of what has been dubbed Web 2.0 and

« Web 2.0 » et sont décrits comme une expérience Internet interactive.

described as an interactive internet experience. For museums, online SM

Dans le cas des musées, les médias sociaux en ligne peuvent être bien

have the potential to be more than traditional marketing. SM are about

davantage que des outils de marketing traditionnels. Ils visent à créer une

creating a community with our visitors by engaging, communicating and,

communauté avec les visiteurs en favorisant l’engagement, la communication

most importantly, interacting with our audience.

et, surtout, les échanges avec ceux-ci.

Who is this audience? What are the demographics of the individuals using

Qui sont ces visiteurs ? Quelles sont les données démographiques sur

these online social networking sites; joining our museum Facebook and

les personnes qui utilisent les sites de réseautage social, s’inscrivent sur

Twitter pages and following our museum blogs? Where do they fit into

Facebook et Twitter, et lisent les blogues du musée ? Où ce public se situe-

our target audience, how do they compare to our traditional audience and

t-il par rapport à notre public cible, comment se compare-t-il à notre

how do we make the most of this new marketing platform?

public traditionnel et comment utiliser au mieux cette nouvelle plateforme de marketing ?

Katie Urban is the education and community relations officer at the Museum of Ontario Archaeology; she holds an MA in Museum Studies from the University of Leicester. Contact her at: katrinaurban@hotmail.com

20 muse • july/august 2010

Katie Urban est agente d’éducation et des relations communautaires au Museum of Ontario Archaeology. Elle détient une maîtrise en études muséales de l’University of Leicester. Vous pouvez la joindre à l’adresse suivante : katrinaurban@hotmail.com

juillet/août 2010 • muse

21


FEATURE

ARTICLE DE FOND

Online Social Media: By Katie Urban

Les médias sociaux en ligne : par Katie Urban

Quel est votre public ?

Who Are You Reaching?

Les médias sociaux (MS) en ligne font partie de ce qui a été nommé le Online social media (SM) are part of what has been dubbed Web 2.0 and

« Web 2.0 » et sont décrits comme une expérience Internet interactive.

described as an interactive internet experience. For museums, online SM

Dans le cas des musées, les médias sociaux en ligne peuvent être bien

have the potential to be more than traditional marketing. SM are about

davantage que des outils de marketing traditionnels. Ils visent à créer une

creating a community with our visitors by engaging, communicating and,

communauté avec les visiteurs en favorisant l’engagement, la communication

most importantly, interacting with our audience.

et, surtout, les échanges avec ceux-ci.

Who is this audience? What are the demographics of the individuals using

Qui sont ces visiteurs ? Quelles sont les données démographiques sur

these online social networking sites; joining our museum Facebook and

les personnes qui utilisent les sites de réseautage social, s’inscrivent sur

Twitter pages and following our museum blogs? Where do they fit into

Facebook et Twitter, et lisent les blogues du musée ? Où ce public se situe-

our target audience, how do they compare to our traditional audience and

t-il par rapport à notre public cible, comment se compare-t-il à notre

how do we make the most of this new marketing platform?

public traditionnel et comment utiliser au mieux cette nouvelle plateforme de marketing ?

Katie Urban is the education and community relations officer at the Museum of Ontario Archaeology; she holds an MA in Museum Studies from the University of Leicester. Contact her at: katrinaurban@hotmail.com

20 muse • july/august 2010

Katie Urban est agente d’éducation et des relations communautaires au Museum of Ontario Archaeology. Elle détient une maîtrise en études muséales de l’University of Leicester. Vous pouvez la joindre à l’adresse suivante : katrinaurban@hotmail.com

juillet/août 2010 • muse

21


Online Social Media: Who Are You Reaching?

Voguer sur la vague des Olympiques

Canadians and the Internet

Les Canadiens et Internet

Before looking closer at online SM for museums, let’s look at a few key numbers. 26.6% of the world’s population uses the internet. In Canada, this number jumps to 74.9% of the population, or a potential audience of more than 26 million Canadians. And according to a recent article in the Vancouver Sun, 80% of internet users regularly access online SM. These large numbers offers museums a great opportunity to reach new and expanded audiences.

Avant de regarder de plus près les MS en ligne destinés aux musées, examinons quelques chiffres clés : 26,6 % de la population mondiale utilise Internet et, au Canada, ce chiffre grimpe à 74,9 % de la population , ce qui correspond à un public potentiel de 26 millions de Canadiens. En outre, selon un récent article paru dans le Vancouver Sun, 80 % des utilisateurs d’Internet accèdent régulièrement aux MS en ligne. Ces chiffres élevés offrent aux musées de belles possibilités de joindre un public nouveau et élargi .

Of the currently available online SM networks, Facebook is the most widely used with 400 million active users globally and more than 15 million in Canada. Canada is currently ranked third for use of Twitter. SM marketing itself is rising and U.S. business to business marketers have indicated they will be increasing spending in SM campaigns by 43% in 2010. Of these SM sites, Facebook is overwhelmingly seen as the most effective by 51% of these marketers.

Online SM Demographics For many SM networks, specific group/account demographic data is very difficult to acquire, even for the owners of these accounts. However, Facebook “Page Insights” – located under the “Edit Page” section of a Fan Page and accessible only by account administrators – makes demographic and fan interaction data available (unfortunately there does not appear to be a way to acquire this data for a Facebook group at this time). As part of my research, I requested this information from various museums across the country; acquiring data from nineteen museum Facebook fan pages representing art galleries, science, history and community museums both large and small. To determine the available Facebook audience for any given museum it is possible to use the “Advertise on Facebook” and “Promote your Page” feature. This function allows you to create ads for your fan page if you have the funding. These ads will appear on the right hand column of the Facebook page of users who fit your specified description. However, it is also possible to use this function to research the number of people who fit those specifications and gauge the possible local

A teen puts the finishing touches on her instrument for the Junkyard Symphony event. Photo : TELUS World of Science – Calgary.

22 muse • july/august 2010

Sur les réseaux de MS en ligne actuellement disponibles, Facebook est le plus largement utilisé et compte 400 millions d’utilisateurs actifs à l’échelle mondiale et, au Canada, plus de 15 millions. Le Canada se classe actuellement au troisième rang pour ce qui est de l’utilisation de Twitter . Le marketing à l’aide des MS est en hausse et des spécialistes du marketing interentreprises américains ont indiqué qu’ils augmenteront de 43 % en 2010 les dépenses consacrées aux campagnes de marketing à l’aide des MS. Parmi les sites de MS, Facebook est considéré très largement comme le média le plus efficace par 51 % des spécialistes du marketing.

Données démographiques sur les MS en ligne Pour de nombreux réseaux de MS, il est très difficile d’acquérir certaines données démographiques sur les groupes ou les comptes, même pour les propriétaires de ces comptes. Toutefois, l’outil « Page Insights » (statistiques) de Facebook, sous la section « Edit Page » (modifier la page) d’une « Fan Page » (page fan) à laquelle ont accès seulement les administrateurs de compte, fournit des statistiques telles que les données démographiques et les données relatives aux interactions des adeptes (malheureusement, il ne semble y avoir aucun moyen qui permettrait, en ce moment, d’obtenir ces données pour un groupe Facebook). Dans le cadre de ma recherche, j’ai demandé cette information à divers musées au pays. J’ai ainsi obtenu des données provenant de pages fan Facebook de 19 musées représentant des galeries d’art, des musées des sciences et d’histoire ainsi que des musées locaux, de grande et de petite taille. Pour déterminer la clientèle potentielle sur Facebook pour un musée donné, on peut utiliser la fonction « Advertise on Facebook » (publicité sur Facebook) et « Promote your page » (promotion de votre page). Cette fonction vous permet de concevoir des publicités pour votre page fan si vous disposez

juillet/août 2010 • muse

23


Online Social Media: Who Are You Reaching?

Voguer sur la vague des Olympiques

Canadians and the Internet

Les Canadiens et Internet

Before looking closer at online SM for museums, let’s look at a few key numbers. 26.6% of the world’s population uses the internet. In Canada, this number jumps to 74.9% of the population, or a potential audience of more than 26 million Canadians. And according to a recent article in the Vancouver Sun, 80% of internet users regularly access online SM. These large numbers offers museums a great opportunity to reach new and expanded audiences.

Avant de regarder de plus près les MS en ligne destinés aux musées, examinons quelques chiffres clés : 26,6 % de la population mondiale utilise Internet et, au Canada, ce chiffre grimpe à 74,9 % de la population , ce qui correspond à un public potentiel de 26 millions de Canadiens. En outre, selon un récent article paru dans le Vancouver Sun, 80 % des utilisateurs d’Internet accèdent régulièrement aux MS en ligne. Ces chiffres élevés offrent aux musées de belles possibilités de joindre un public nouveau et élargi .

Of the currently available online SM networks, Facebook is the most widely used with 400 million active users globally and more than 15 million in Canada. Canada is currently ranked third for use of Twitter. SM marketing itself is rising and U.S. business to business marketers have indicated they will be increasing spending in SM campaigns by 43% in 2010. Of these SM sites, Facebook is overwhelmingly seen as the most effective by 51% of these marketers.

Online SM Demographics For many SM networks, specific group/account demographic data is very difficult to acquire, even for the owners of these accounts. However, Facebook “Page Insights” – located under the “Edit Page” section of a Fan Page and accessible only by account administrators – makes demographic and fan interaction data available (unfortunately there does not appear to be a way to acquire this data for a Facebook group at this time). As part of my research, I requested this information from various museums across the country; acquiring data from nineteen museum Facebook fan pages representing art galleries, science, history and community museums both large and small. To determine the available Facebook audience for any given museum it is possible to use the “Advertise on Facebook” and “Promote your Page” feature. This function allows you to create ads for your fan page if you have the funding. These ads will appear on the right hand column of the Facebook page of users who fit your specified description. However, it is also possible to use this function to research the number of people who fit those specifications and gauge the possible local

A teen puts the finishing touches on her instrument for the Junkyard Symphony event. Photo : TELUS World of Science – Calgary.

22 muse • july/august 2010

Sur les réseaux de MS en ligne actuellement disponibles, Facebook est le plus largement utilisé et compte 400 millions d’utilisateurs actifs à l’échelle mondiale et, au Canada, plus de 15 millions. Le Canada se classe actuellement au troisième rang pour ce qui est de l’utilisation de Twitter . Le marketing à l’aide des MS est en hausse et des spécialistes du marketing interentreprises américains ont indiqué qu’ils augmenteront de 43 % en 2010 les dépenses consacrées aux campagnes de marketing à l’aide des MS. Parmi les sites de MS, Facebook est considéré très largement comme le média le plus efficace par 51 % des spécialistes du marketing.

Données démographiques sur les MS en ligne Pour de nombreux réseaux de MS, il est très difficile d’acquérir certaines données démographiques sur les groupes ou les comptes, même pour les propriétaires de ces comptes. Toutefois, l’outil « Page Insights » (statistiques) de Facebook, sous la section « Edit Page » (modifier la page) d’une « Fan Page » (page fan) à laquelle ont accès seulement les administrateurs de compte, fournit des statistiques telles que les données démographiques et les données relatives aux interactions des adeptes (malheureusement, il ne semble y avoir aucun moyen qui permettrait, en ce moment, d’obtenir ces données pour un groupe Facebook). Dans le cadre de ma recherche, j’ai demandé cette information à divers musées au pays. J’ai ainsi obtenu des données provenant de pages fan Facebook de 19 musées représentant des galeries d’art, des musées des sciences et d’histoire ainsi que des musées locaux, de grande et de petite taille. Pour déterminer la clientèle potentielle sur Facebook pour un musée donné, on peut utiliser la fonction « Advertise on Facebook » (publicité sur Facebook) et « Promote your page » (promotion de votre page). Cette fonction vous permet de concevoir des publicités pour votre page fan si vous disposez

juillet/août 2010 • muse

23


Online Social Media: Who Are You Reaching?

Voguer sur la vague des Olympiques Table 2: TOTAL WITHOUT TELUS WORLD OF SCIENCE - CALGARY DEMOGRAPHICS (%)

T a b l e 1 : N U M B E R O F F A C E B O O K F A N S B Y A G E G R O U P ( %)

Tableau 2 : NOMBRE TOTAL DE FANS SANS LES DONNÉES DE TELUS WORLD OF SCIENCE – CALGARY

T a b l e a u 1 : N O M B R E T O T A L D E F A N S S U R F A C E B O O K P A R G R O U P E D’ÂGE (%)

20

25

18

18

16

22

20

14

14

12 10 8

11 10

10

8

6 4

6

8

8

4

Photo : TELUS World of Science – Calgary.

audience, who may translate into on-site visitors. You can view the statistics for people in Canada, by province or by city, as well as by demographics. For example, if I were to focus on attracting more young people aged 13-24 within ten miles of London, Ontario, I will have a possible audience of 77,480 people who are not yet fans of the museum.You can again narrow your target audience by adding an interest such as history, art, archaeology or science, depending on the type of museum.

The Results The results of the combined demographic information, representing more than 9,500 Facebook fans of Canadian museums, have revealed some interesting trends. By and large, the ratio of demographics between sites is relatively similar regardless of museum size or type. The largest demographic is women aged 25-34, comprising 18% of the overall total. The second highest group is women aged 35-44 with 14%; women aged 25-44 therefore make up nearly one-third of Facebook fans as represented by this sample. The group representing the smallest demographic is not so easily defined. Looking at the overall numbers, the smallest 24 muse • july/august 2010

25-34

35-44 Female/Femmes

45-54

10

6 3

55+

1

What is the reason for this difference? Representatives at TELUS World of Science – Calgary suggest the growth of their 13-17 demographic may be, at least in part, a result of purchased Facebook ads as it appeared as if this was the demographic most likely to click these ads. However, the growth of the 13-17 demographic continued to grow at times when no ads were being used; and so, the growth may also be related to childhood experiences at the museum or it may be the content being produced, which includes information on events exhibits and contests. After examining the Facebook wall activity of TELUS World of Science – Calgary, it’s clear they have established an excellent dialogue with their fans as the majority of their wall posts garner comments and interactions. They also spend the most time, at ten hours a week, updating their fan page – more than the average time spent by survey responders, which was approximately 3.4 hours a week on all SM activity.

4

1

13-17

Males/Hommes

group appears to be men aged 55+ at 3%; however, the demographics from TELUS World of Science – Calgary are drastically different than the other eighteen museums in the sample.Their largest demographic groups are men and women aged 13-17 with 36.3% and 18.5% respectively, comprising 55% of the 2300+ fans. Tables 1 and 2 show the scale to which the TELUS World of Science numbers skew the demographics.

6

4 0

18-24

10

5

5

0

13-17

10

9

5

2

Father and son share some quality time in the Creative Kids Museum at TELUS World of Science – Calgary.

17

15

18-24

25-34

35-44 Female/Femmes

des fonds nécessaires. Ces publicités apparaîtront sur la colonne de droite de la page des utilisateurs de Facebook qui concordent avec la description que vous avez donnée. Cependant, on peut également utiliser cette fonction pour chercher le nombre de personnes qui correspondent à ces spécifications et évaluer quels sont les clients locaux qui peuvent se transformer en visiteurs en personne. Vous pouvez consulter les statistiques relatives aux personnes au Canada, par province ou par ville, ainsi que par profil démographique. Par exemple, si je cherche à attirer davantage de jeunes âgés de 13 à 24 ans, dans un rayon de 16 kilomètres de London, en Ontario, j’aurai un public potentiel de 77 480 clients qui ne sont pas encore des adeptes du musée. Vous pouvez encore restreindre votre public cible en ajoutant un champ d’intérêt, par exemple, l’histoire, l’art, l’archéologie ou la science, selon le type de musée.

Les résultats Les résultats des données démographiques combinées qui représentent plus de 9 500 adeptes de musées canadiens sur Facebook ont révélé certaines tendances intéressantes. Dans l’ensemble, la composition démographique entre les différents endroits est relativement semblable quels que soient la taille ou le

45-54

55+ Males/Hommes

Some teens work on an instrument for the Junkyard Symphony event. Photo : TELUS World of Science – Calgary.

type de musée. Les femmes âgées de 25 à 34 ans représentent le segment démographique le plus important (18 % de l’ensemble de l’effectif). Les femmes âgées de 35 à 44 ans forment le deuxième groupe le plus important (14 %). Par conséquent, les femmes âgées de 25 à 44 ans composent près du tiers des adeptes de Facebook représentés par cet échantillon. Le groupe représentant le plus petit segment démographique n’est pas si facile à définir. En examinant les chiffres globaux, on constate que le plus petit groupe semble être celui des hommes âgés de 55 et plus (3 %). Cependant, les données démographiques de TELUS World of Science – Calgary sont très différentes de celles des 18 autres musées compris dans l’échantillon. Les hommes et les femmes âgés de 13 à 17 ans (36,3 % et 18,5 % respectivement) composent 55 % des 2 300 adeptes et plus. Les tableaux 1 et 2 montrent dans quelle mesure les données de TELUS World of Science diffèrent sur le plan de la composition démographique. Qu’est-ce qui explique cette différence ? Selon les représentants de TELUS World of Science – Calgary, la représentation plus grande du groupe d’âge de 13 à 17 ans peut, du moins en partie, être attribuable à l’achat des publicités de Facebook, puisqu’il semble que ce soit le segment démographique le plus susceptible de cliquer sur ces publicités. Néanmoins, le segment

juillet/août 2010 • muse

25


Online Social Media: Who Are You Reaching?

Voguer sur la vague des Olympiques Table 2: TOTAL WITHOUT TELUS WORLD OF SCIENCE - CALGARY DEMOGRAPHICS (%)

T a b l e 1 : N U M B E R O F F A C E B O O K F A N S B Y A G E G R O U P ( %)

Tableau 2 : NOMBRE TOTAL DE FANS SANS LES DONNÉES DE TELUS WORLD OF SCIENCE – CALGARY

T a b l e a u 1 : N O M B R E T O T A L D E F A N S S U R F A C E B O O K P A R G R O U P E D’ÂGE (%)

20

25

18

18

16

22

20

14

14

12 10 8

11 10

10

8

6 4

6

8

8

4

Photo : TELUS World of Science – Calgary.

audience, who may translate into on-site visitors. You can view the statistics for people in Canada, by province or by city, as well as by demographics. For example, if I were to focus on attracting more young people aged 13-24 within ten miles of London, Ontario, I will have a possible audience of 77,480 people who are not yet fans of the museum.You can again narrow your target audience by adding an interest such as history, art, archaeology or science, depending on the type of museum.

The Results The results of the combined demographic information, representing more than 9,500 Facebook fans of Canadian museums, have revealed some interesting trends. By and large, the ratio of demographics between sites is relatively similar regardless of museum size or type. The largest demographic is women aged 25-34, comprising 18% of the overall total. The second highest group is women aged 35-44 with 14%; women aged 25-44 therefore make up nearly one-third of Facebook fans as represented by this sample. The group representing the smallest demographic is not so easily defined. Looking at the overall numbers, the smallest 24 muse • july/august 2010

25-34

35-44 Female/Femmes

45-54

10

6 3

55+

1

What is the reason for this difference? Representatives at TELUS World of Science – Calgary suggest the growth of their 13-17 demographic may be, at least in part, a result of purchased Facebook ads as it appeared as if this was the demographic most likely to click these ads. However, the growth of the 13-17 demographic continued to grow at times when no ads were being used; and so, the growth may also be related to childhood experiences at the museum or it may be the content being produced, which includes information on events exhibits and contests. After examining the Facebook wall activity of TELUS World of Science – Calgary, it’s clear they have established an excellent dialogue with their fans as the majority of their wall posts garner comments and interactions. They also spend the most time, at ten hours a week, updating their fan page – more than the average time spent by survey responders, which was approximately 3.4 hours a week on all SM activity.

4

1

13-17

Males/Hommes

group appears to be men aged 55+ at 3%; however, the demographics from TELUS World of Science – Calgary are drastically different than the other eighteen museums in the sample.Their largest demographic groups are men and women aged 13-17 with 36.3% and 18.5% respectively, comprising 55% of the 2300+ fans. Tables 1 and 2 show the scale to which the TELUS World of Science numbers skew the demographics.

6

4 0

18-24

10

5

5

0

13-17

10

9

5

2

Father and son share some quality time in the Creative Kids Museum at TELUS World of Science – Calgary.

17

15

18-24

25-34

35-44 Female/Femmes

des fonds nécessaires. Ces publicités apparaîtront sur la colonne de droite de la page des utilisateurs de Facebook qui concordent avec la description que vous avez donnée. Cependant, on peut également utiliser cette fonction pour chercher le nombre de personnes qui correspondent à ces spécifications et évaluer quels sont les clients locaux qui peuvent se transformer en visiteurs en personne. Vous pouvez consulter les statistiques relatives aux personnes au Canada, par province ou par ville, ainsi que par profil démographique. Par exemple, si je cherche à attirer davantage de jeunes âgés de 13 à 24 ans, dans un rayon de 16 kilomètres de London, en Ontario, j’aurai un public potentiel de 77 480 clients qui ne sont pas encore des adeptes du musée. Vous pouvez encore restreindre votre public cible en ajoutant un champ d’intérêt, par exemple, l’histoire, l’art, l’archéologie ou la science, selon le type de musée.

Les résultats Les résultats des données démographiques combinées qui représentent plus de 9 500 adeptes de musées canadiens sur Facebook ont révélé certaines tendances intéressantes. Dans l’ensemble, la composition démographique entre les différents endroits est relativement semblable quels que soient la taille ou le

45-54

55+ Males/Hommes

Some teens work on an instrument for the Junkyard Symphony event. Photo : TELUS World of Science – Calgary.

type de musée. Les femmes âgées de 25 à 34 ans représentent le segment démographique le plus important (18 % de l’ensemble de l’effectif). Les femmes âgées de 35 à 44 ans forment le deuxième groupe le plus important (14 %). Par conséquent, les femmes âgées de 25 à 44 ans composent près du tiers des adeptes de Facebook représentés par cet échantillon. Le groupe représentant le plus petit segment démographique n’est pas si facile à définir. En examinant les chiffres globaux, on constate que le plus petit groupe semble être celui des hommes âgés de 55 et plus (3 %). Cependant, les données démographiques de TELUS World of Science – Calgary sont très différentes de celles des 18 autres musées compris dans l’échantillon. Les hommes et les femmes âgés de 13 à 17 ans (36,3 % et 18,5 % respectivement) composent 55 % des 2 300 adeptes et plus. Les tableaux 1 et 2 montrent dans quelle mesure les données de TELUS World of Science diffèrent sur le plan de la composition démographique. Qu’est-ce qui explique cette différence ? Selon les représentants de TELUS World of Science – Calgary, la représentation plus grande du groupe d’âge de 13 à 17 ans peut, du moins en partie, être attribuable à l’achat des publicités de Facebook, puisqu’il semble que ce soit le segment démographique le plus susceptible de cliquer sur ces publicités. Néanmoins, le segment

juillet/août 2010 • muse

25


Online Social Media: Who Are You Reaching?

Table 3: 1998 CANADIAN MUSEUM & ART GALLERY ATTENDANCE BY AGE (%)

Canadian Museum On-site Attendance How do museum Facebook demographics compare to on-site attendance numbers? According to a 2003 report, 7.8 million Canadians (32.3%) visited a museum or art gallery in 1998; of which 32.8% were women and 31.7% were men. The report also shows attendance at Canadian museums per age demographic were relatively equal (see table 4). Comparing attendance at museums and galleries by Canadians, in relation to online participation in SM, we find that this general uniformity is not continued.

Voguer sur la vague des Olympiques

Tableau 3 : NOMBRE DE VISITEURS DE MUSÉES ET DE GALERIES D'ART CANADIENS PAR GROUPE D’ÂGE EN 1998 (%)

35

30

30.4 25

28.7

30.6

20

How are Museums currently utilizing Online SM To evaluate the current use of online SM I created two online surveys which were made available to museums and art galleries; one a ‘yes’ survey for those already using SM and the second a ‘no’ survey for those who are not. The ‘yes’ survey requests answers to questions including why start a SM campaign, with which SM platform have they had the most success and how much staff time has their SM campaign required. The ‘no’ survey asks if they are planning to start an SM campaign in the future, why or why not. The results of these surveys indicated that Facebook.com was the most popular among museum SM users at 100% usage, and Twitter.com was second at 57%. Other sites such as Flickr, Delicious and YouTube had a small representation each.

26 muse • july/august 2010

21.2

démographique des 13 à 17 ans a continué de croître même lorsqu’aucune publicité n’était utilisée. La croissance du groupe peut également être liée à l’expérience du musée auprès des enfants ou au contenu qui est produit et qui comprend notamment l’information sur les activités, les expositions et les concours . Après un examen de l’activité du babillard Facebook de TELUS World of Science – Calgary, il ressort clairement que l’organisme a établi un excellent dialogue avec ses adeptes, car la majorité des messages affichés sur son mur suscitent des commentaires et des interactions. L’organisme consacre également beaucoup de temps, soit dix heures par semaine, à mettre à jour sa page, ce qui est davantage que le temps consacré en moyenne par les répondants au sondage, soit environ 3,4 heures par semaine pour l’ensemble de l’activité liée aux MS.

15

Nombre de Canadiens qui visitent les musées en personne

10

5

0

15-29

30-44

45-59

60+

Teen takes a spin on the G-Force Bike. Photo: TELUS World of Science – Calgary.

Comment les données relatives aux visiteurs de musées sur Facebook se comparent-elles au nombre de visiteurs en personne ? Selon un rapport de 2003, 7,8 millions de Canadiens (32,3 %) ont visité un musée ou une galerie d’art en 1998, dont 32,8 % étaient des femmes et 31,7 %,

Left: Junior High School students compete in TECHhead an annual technology event.

des hommes . Le rapport révèle également que le taux de fréquentation des musées canadiens par groupe d’âge était relativement égal (voir tableau 4). En comparant le nombre de visiteurs canadiens des musées et des galeries d’art à la participation en ligne aux MS, nous constatons que cette uniformité générale est interrompue.

De quelle façon les musées utilisent-ils les MS en ligne ? Pour évaluer l’utilisation actuelle des MS en ligne, j’ai élaboré deux sondages en ligne auxquels avaient accès les musées et les galeries d’art : le premier des sondages s’adressait à ceux qui avaient déjà utilisé les MS et l’autre visait ceux qui ne les avaient pas utilisés. Le premier demandait notamment pourquoi avoir entamé une campagne à l’aide des MS, quelle plateforme des MS avait donné le plus de succès et combien de temps le personnel avait dû consacrer à la campagne en question. Le deuxième demandait aux institutions si elles prévoyaient éventuellement mener une campagne à l’aide des MS, pour quelle raison et, dans la négative, pourquoi. Selon les résultats obtenus des sondages, Facebook.com était l’outil le plus populaire : il a été utilisé par la totalité des musées ayant eu recours aux MS; Twitter.com arrivait en deuxième place avec un taux de 57 %. D’autres sites tels que Flickr, Delicious et YouTube étaient peu utilisés.

Photo: TELUS World of Science – Calgary.

Right: Team gets hands-on with science experiment at Science Olympics. Photo: TELUS World of Science – Calgary.

63 % des répondants au premier sondage ont déclaré qu’ils utilisent les MS en ligne principalement parce que ce sont des outils de marketing et de promotion. Un grand nombre ont également mentionné le désir de joindre un nouveau public,

juillet/août 2010 • muse

27


Online Social Media: Who Are You Reaching?

Table 3: 1998 CANADIAN MUSEUM & ART GALLERY ATTENDANCE BY AGE (%)

Canadian Museum On-site Attendance How do museum Facebook demographics compare to on-site attendance numbers? According to a 2003 report, 7.8 million Canadians (32.3%) visited a museum or art gallery in 1998; of which 32.8% were women and 31.7% were men. The report also shows attendance at Canadian museums per age demographic were relatively equal (see table 4). Comparing attendance at museums and galleries by Canadians, in relation to online participation in SM, we find that this general uniformity is not continued.

Voguer sur la vague des Olympiques

Tableau 3 : NOMBRE DE VISITEURS DE MUSÉES ET DE GALERIES D'ART CANADIENS PAR GROUPE D’ÂGE EN 1998 (%)

35

30

30.4 25

28.7

30.6

20

How are Museums currently utilizing Online SM To evaluate the current use of online SM I created two online surveys which were made available to museums and art galleries; one a ‘yes’ survey for those already using SM and the second a ‘no’ survey for those who are not. The ‘yes’ survey requests answers to questions including why start a SM campaign, with which SM platform have they had the most success and how much staff time has their SM campaign required. The ‘no’ survey asks if they are planning to start an SM campaign in the future, why or why not. The results of these surveys indicated that Facebook.com was the most popular among museum SM users at 100% usage, and Twitter.com was second at 57%. Other sites such as Flickr, Delicious and YouTube had a small representation each.

26 muse • july/august 2010

21.2

démographique des 13 à 17 ans a continué de croître même lorsqu’aucune publicité n’était utilisée. La croissance du groupe peut également être liée à l’expérience du musée auprès des enfants ou au contenu qui est produit et qui comprend notamment l’information sur les activités, les expositions et les concours . Après un examen de l’activité du babillard Facebook de TELUS World of Science – Calgary, il ressort clairement que l’organisme a établi un excellent dialogue avec ses adeptes, car la majorité des messages affichés sur son mur suscitent des commentaires et des interactions. L’organisme consacre également beaucoup de temps, soit dix heures par semaine, à mettre à jour sa page, ce qui est davantage que le temps consacré en moyenne par les répondants au sondage, soit environ 3,4 heures par semaine pour l’ensemble de l’activité liée aux MS.

15

Nombre de Canadiens qui visitent les musées en personne

10

5

0

15-29

30-44

45-59

60+

Teen takes a spin on the G-Force Bike. Photo: TELUS World of Science – Calgary.

Comment les données relatives aux visiteurs de musées sur Facebook se comparent-elles au nombre de visiteurs en personne ? Selon un rapport de 2003, 7,8 millions de Canadiens (32,3 %) ont visité un musée ou une galerie d’art en 1998, dont 32,8 % étaient des femmes et 31,7 %,

Left: Junior High School students compete in TECHhead an annual technology event.

des hommes . Le rapport révèle également que le taux de fréquentation des musées canadiens par groupe d’âge était relativement égal (voir tableau 4). En comparant le nombre de visiteurs canadiens des musées et des galeries d’art à la participation en ligne aux MS, nous constatons que cette uniformité générale est interrompue.

De quelle façon les musées utilisent-ils les MS en ligne ? Pour évaluer l’utilisation actuelle des MS en ligne, j’ai élaboré deux sondages en ligne auxquels avaient accès les musées et les galeries d’art : le premier des sondages s’adressait à ceux qui avaient déjà utilisé les MS et l’autre visait ceux qui ne les avaient pas utilisés. Le premier demandait notamment pourquoi avoir entamé une campagne à l’aide des MS, quelle plateforme des MS avait donné le plus de succès et combien de temps le personnel avait dû consacrer à la campagne en question. Le deuxième demandait aux institutions si elles prévoyaient éventuellement mener une campagne à l’aide des MS, pour quelle raison et, dans la négative, pourquoi. Selon les résultats obtenus des sondages, Facebook.com était l’outil le plus populaire : il a été utilisé par la totalité des musées ayant eu recours aux MS; Twitter.com arrivait en deuxième place avec un taux de 57 %. D’autres sites tels que Flickr, Delicious et YouTube étaient peu utilisés.

Photo: TELUS World of Science – Calgary.

Right: Team gets hands-on with science experiment at Science Olympics. Photo: TELUS World of Science – Calgary.

63 % des répondants au premier sondage ont déclaré qu’ils utilisent les MS en ligne principalement parce que ce sont des outils de marketing et de promotion. Un grand nombre ont également mentionné le désir de joindre un nouveau public,

juillet/août 2010 • muse

27


Voguer sur la vague des Olympiques

Summer campers learn about the science behind bubbles. Photo: TELUS World of Science – Calgary.

Scepticisme à l’égard des MS

plus particulièrement un public plus jeune (voir le tableau 6). Ils ont répondu spontanément à une question simple : pourquoi avez-vous décidé d’entreprendre une campagne en ligne de réseautage social ? 33 % des répondants ont également fait part de leur désir de nouer le dialogue avec leur public d’une nouvelle façon :

Malgré les avantages que procurent les MS, de nombreux répondants au sondage pour les non-utilisateurs des MS ont fait état des divers obstacles à la mise en œuvre d’une campagne à l’aide des MS. Les raisons invoquées sont entre autres : le manque de personnel, de temps et de financement. En outre, plus de 75 % d’entre eux n’ont pas accès aux sites sur le lieu de travail ou encore, les membres du conseil ou les gestionnaires ne voient pas l’utilité d’une campagne de marketing à l’aide des MS.

« Nous utilisons les médias sociaux parce que nous voulons avoir la possibilité de faire connaître notre point de vue aux personnes qui parlent de nous, de nos lieux et de notre recherche. Ils nous donnent également la possibilité de parler directement à notre public ». - Réponse anonyme au questionnaire En analysant quel est le pôle d’attraction des MS en ligne, il devient très vite apparent que l’engagement et la création d’un lien avec le public constituent des éléments clés. Il existe très peu d’autres médias de marketing qui offrent la possibilité de dialoguer avec le client et, grâce aux MS, non seulement nous pouvons établir ce dialogue, mais nous pouvons également voir les discussions que d’autres ont à notre sujet.

According to 63% of ‘yes’ survey responders, the primary reason for using online SM is as a marketing and promotional tool; many also cited the desire to reach new audiences, particularly younger ones (see Table 6). The reasons were unprompted, the question was simply: Why did you decide to begin an online social networking campaign? 33% percent of responders also noted the desire to engage and connect with their audience in a new way: “The reason why we are engaging in [SM] is to be a ‘voice’ amongst the conversations people are having about us, our venues and our research. It also provides an opportunity for us to talk directly to our audiences.” - Anon. response to survey question When researching the potential draw to online SM it quickly becomes apparent that engagement and creating a connection with an audience is a key element. Very few other marketing media offer the opportunity to have a conversation with the customer; and, through SM, not only can we have these conversations, but we can also see the conversations others are having about us.

28 muse • july/august 2010

Skepticism for SM Despite the benefits of using SM, many ‘no’ survey respondents cited various barriers impeding the implementation of a SM campaign.These reasons include: lack of staff, time and funding. Also, more than 75% either had no access to sites at work or had board members/managers who do not see the value of SM marketing.

Table 4: FACEBOOK MUSEUM & ART GALLERY FANS BY AGE (%) Tableau 4 : NOMBRE DE FANS SUR FACEBOOK DE MUSÉES ET DE GALERIES D’ART PAR GROUPE D’ÂGE (%)

60

50

Measuring impact on Museum Statistics

40

63% of survey responders with SM sites do not currently measure how much impact these sites have on their museum visitor numbers and experiences. Of those who do, most survey visitors by asking questions such as, ‘How did you hear about the museum/event?” Some also include their fans/ followers in their overall visitor numbers.

30

Measuring the impact these sites have on the overall museum statistics is a difficult thing to do. However, there are some ways this can be done. One option for Facebook users to monitor impact is to use the aforementioned “Insights”

48

31 20

16

10

10 0

15-29

30-44

45-59

60+

Mesure de l’incidence sur les statistiques des musées 63 % des répondants ayant des sites de MS ne mesurent pas actuellement quelle est l’incidence de ces sites sur le nombre de visiteurs et leur expérience des musées. Parmi ceux qui le font, la plupart mènent des sondages auprès des visiteurs en leur posant des questions telles que : « Comment avez-vous entendu parler du musée ou de l’activité ? » Certains incluent également leurs adeptes dans le nombre global de visiteurs. Il est difficile de mesurer l’incidence de ces sites sur les statistiques globales du musée. Toutefois, il existe des moyens qui permettent de le faire. Pour mesurer l’incidence, les utilisateurs de Facebook peuvent notamment recourir à la fonction « Insights » susmentionnée pour étudier de façon plus approfondie les divers aspects de leur page fan (par exemple, le nombre de visionnements de pages, le nombre d’échanges avec les adeptes, les données démographiques et le nombre de personnes qui se sont désabonnées). Selon les données sur les interactions avec les adeptes, tirées des pages fan de Facebook, 10 % des visionnements de pages sont des visionnements de photos. Ces données indiquent que les photos ont un contenu qui intéresse les adeptes et qu’elles sont susceptibles d’inciter ces derniers à les regarder de plus près. Pour les utilisateurs de Twitter, il existe un certain nombre d’outils en ligne qui permettent d’évaluer les statistiques relatives à Twitter. Cependant, aucun ne semble encore établir le profil démographique des comptes individuels. Parmi ces outils, Twitalyzer est le plus populaire et probablement le plus utile. Twitalyzer compare la performance de votre compte par rapport à celle des autres en fonction des critères suivants : incidence, intérêt suscité, « followers » (adeptes) et influence. Il vous indiquera même comment améliorer un score ou l’ensemble des scores. Si vous utilisez également des outils en

juillet/août 2010 • muse

29


Voguer sur la vague des Olympiques

Summer campers learn about the science behind bubbles. Photo: TELUS World of Science – Calgary.

Scepticisme à l’égard des MS

plus particulièrement un public plus jeune (voir le tableau 6). Ils ont répondu spontanément à une question simple : pourquoi avez-vous décidé d’entreprendre une campagne en ligne de réseautage social ? 33 % des répondants ont également fait part de leur désir de nouer le dialogue avec leur public d’une nouvelle façon :

Malgré les avantages que procurent les MS, de nombreux répondants au sondage pour les non-utilisateurs des MS ont fait état des divers obstacles à la mise en œuvre d’une campagne à l’aide des MS. Les raisons invoquées sont entre autres : le manque de personnel, de temps et de financement. En outre, plus de 75 % d’entre eux n’ont pas accès aux sites sur le lieu de travail ou encore, les membres du conseil ou les gestionnaires ne voient pas l’utilité d’une campagne de marketing à l’aide des MS.

« Nous utilisons les médias sociaux parce que nous voulons avoir la possibilité de faire connaître notre point de vue aux personnes qui parlent de nous, de nos lieux et de notre recherche. Ils nous donnent également la possibilité de parler directement à notre public ». - Réponse anonyme au questionnaire En analysant quel est le pôle d’attraction des MS en ligne, il devient très vite apparent que l’engagement et la création d’un lien avec le public constituent des éléments clés. Il existe très peu d’autres médias de marketing qui offrent la possibilité de dialoguer avec le client et, grâce aux MS, non seulement nous pouvons établir ce dialogue, mais nous pouvons également voir les discussions que d’autres ont à notre sujet.

According to 63% of ‘yes’ survey responders, the primary reason for using online SM is as a marketing and promotional tool; many also cited the desire to reach new audiences, particularly younger ones (see Table 6). The reasons were unprompted, the question was simply: Why did you decide to begin an online social networking campaign? 33% percent of responders also noted the desire to engage and connect with their audience in a new way: “The reason why we are engaging in [SM] is to be a ‘voice’ amongst the conversations people are having about us, our venues and our research. It also provides an opportunity for us to talk directly to our audiences.” - Anon. response to survey question When researching the potential draw to online SM it quickly becomes apparent that engagement and creating a connection with an audience is a key element. Very few other marketing media offer the opportunity to have a conversation with the customer; and, through SM, not only can we have these conversations, but we can also see the conversations others are having about us.

28 muse • july/august 2010

Skepticism for SM Despite the benefits of using SM, many ‘no’ survey respondents cited various barriers impeding the implementation of a SM campaign.These reasons include: lack of staff, time and funding. Also, more than 75% either had no access to sites at work or had board members/managers who do not see the value of SM marketing.

Table 4: FACEBOOK MUSEUM & ART GALLERY FANS BY AGE (%) Tableau 4 : NOMBRE DE FANS SUR FACEBOOK DE MUSÉES ET DE GALERIES D’ART PAR GROUPE D’ÂGE (%)

60

50

Measuring impact on Museum Statistics

40

63% of survey responders with SM sites do not currently measure how much impact these sites have on their museum visitor numbers and experiences. Of those who do, most survey visitors by asking questions such as, ‘How did you hear about the museum/event?” Some also include their fans/ followers in their overall visitor numbers.

30

Measuring the impact these sites have on the overall museum statistics is a difficult thing to do. However, there are some ways this can be done. One option for Facebook users to monitor impact is to use the aforementioned “Insights”

48

31 20

16

10

10 0

15-29

30-44

45-59

60+

Mesure de l’incidence sur les statistiques des musées 63 % des répondants ayant des sites de MS ne mesurent pas actuellement quelle est l’incidence de ces sites sur le nombre de visiteurs et leur expérience des musées. Parmi ceux qui le font, la plupart mènent des sondages auprès des visiteurs en leur posant des questions telles que : « Comment avez-vous entendu parler du musée ou de l’activité ? » Certains incluent également leurs adeptes dans le nombre global de visiteurs. Il est difficile de mesurer l’incidence de ces sites sur les statistiques globales du musée. Toutefois, il existe des moyens qui permettent de le faire. Pour mesurer l’incidence, les utilisateurs de Facebook peuvent notamment recourir à la fonction « Insights » susmentionnée pour étudier de façon plus approfondie les divers aspects de leur page fan (par exemple, le nombre de visionnements de pages, le nombre d’échanges avec les adeptes, les données démographiques et le nombre de personnes qui se sont désabonnées). Selon les données sur les interactions avec les adeptes, tirées des pages fan de Facebook, 10 % des visionnements de pages sont des visionnements de photos. Ces données indiquent que les photos ont un contenu qui intéresse les adeptes et qu’elles sont susceptibles d’inciter ces derniers à les regarder de plus près. Pour les utilisateurs de Twitter, il existe un certain nombre d’outils en ligne qui permettent d’évaluer les statistiques relatives à Twitter. Cependant, aucun ne semble encore établir le profil démographique des comptes individuels. Parmi ces outils, Twitalyzer est le plus populaire et probablement le plus utile. Twitalyzer compare la performance de votre compte par rapport à celle des autres en fonction des critères suivants : incidence, intérêt suscité, « followers » (adeptes) et influence. Il vous indiquera même comment améliorer un score ou l’ensemble des scores. Si vous utilisez également des outils en

juillet/août 2010 • muse

29


Online Social Media: Who Are You Reaching?

to scrutinize the various aspects of their fan page in more depth (for example: the number of page views, number of fan interactions, demographics, and number of ‘unsubscribes’). Fan interaction data from museum Facebook fan pages indicate that ten percent of page views are photo views. This data indicates that photos are content of interest to fans, and they are likely to entice fans to look closer. For Twitter users, there are a number of online tools which can measure Twitter statistics; however, none appear to measure demographics for individual accounts as of yet. Of these tools, the most popular, and probably the most useful, is Twitalyzer. Twitalyzer will tell you how your account fares against others in the categories of impact, engagement, followers, and influence; it will even tell you how to improve any or all of these scores. If you also use online tools such as bit.ly to shorten URLs to place in Twitter, Facebook or other posts, you can also track the number of times these links are followed through the bit. ly tracking report.

Voguer sur la vague des Olympiques

Table 5: PURPOSE OF STARTING A SOCIAL MEDIA CAMPAIGN (%)

How to make the most of your online social networking presence Audience engagement in the arts and culture sector can be described as educational and participatory, actively twodirectional; results are not purely based on attendance or ticket sales, but on the overall impact. According to many authors and bloggers on the subject of SM marketing, the most important element of any successful SM campaign is to foster engagement with your audience and to encourage it to interact with your company.They also stipulate the best way to create this engagement is to consistently produce entertaining content, whether for Facebook, Twitter, a blog or any other social networking media. However, it is not enough to simply post good content, it is important to maintain a dialogue by responding to comments and engaging in the conversation. SM have redefined how communities are formed; no longer is a community based solely on physical proximity, but more on common interests.

70

60

63

50

40

30

20

33 25

10

These tools may not tell you how many people have come through the museum or to events, but it will give you a good gauge of how many people are aware of your museum and its online presence. You will also be able to determine what content is driving the most interaction. By knowing which types of content garner the most interaction you will be able to focus your staff time on creating the most interaction-generating content.

The bottom line: online SM are a not only a cost effective marketing option for Canada’s museums, but are also an excellent opportunity to open up museum collections and staff to a more direct and personal relationship with our visitors. By providing our audiences with a platform for discussion and interaction with other visitors and staff, we create a relationship which will hopefully grow as the technology grows. M

13

0 Keep up on Trends/ Suivre les tendances

33

Comment tirer le meilleur parti de votre présence dans le réseautage social en ligne

25

Cost Effective/ Rentabilité

Marketing

New Audiences/ Nouveau public

ligne tels que bit.ly qui vous permet de raccourcir une adresse URL pour Twitter, Facebook ou d’autres médias, vous pouvez également surveiller le nombre de fois que ces liens sont suivis grâce au rapport de suivi de bit.ly. Ces outils peuvent ne pas vous renseigner sur le nombre de personnes qui sont passées par le musée ou qui ont consulté les activités, mais ils vous donneront une bonne évaluation du nombre de personnes qui sont au courant de l’existence de votre musée et de sa présence en ligne. Vous serez également

Family watches as summer camp participant launches his rocket. Photo: TELUS World of Science – Calgary.

en mesure de déterminer quel contenu suscite le plus d’échanges. Sachant cela, vous pourrez affecter le temps de votre personnel à la création de contenus suscitant le plus d’interactions.

Tableau 5 : BUT VISÉ PAR LE DÉCLENCHEMENT D'UNE CAMPAGNE AU MOYEN DES MÉDIAS SOCIAUX

Homeschoolers participate in a robotics workshop.

L’engagement du public dans le domaine des arts et de la culture est de nature éducative et participative, et est axé sur un échange bidirectionnel actif. Les retombées du réseautage New Younger Engage & Connect/ ne reposent pas uniquement Audiences/ Engagement et sur le nombre de visiteurs ou Public plus jeune création de liens la vente de billets, mais aussi sur l’incidence globale . De l’avis de nombreux auteurs et blogueurs , l’élément le plus important de la réussite de toute campagne de marketing à l’aide des MS est de favoriser l’engagement avec votre public et de l’encourager à interagir avec votre entreprise. Ces auteurs et blogueurs tiennent également pour acquis que le meilleur moyen de susciter l’intérêt est de produire constamment un contenu divertissant, que ce soit sur Facebook, sur Twitter, sur un blogue ou sur tout autre média de réseautage social.Toutefois, il ne suffit pas d’afficher simplement un bon contenu, il importe aussi de maintenir un dialogue en répondant aux commentaires et en prenant part à la discussion. Les MS ont redéfini la façon dont les communautés se forment : une communauté ne repose plus uniquement sur la proximité physique, mais davantage sur des intérêts communs. Le facteur décisif : les MS en ligne ne sont pas seulement un choix économique en matière de marketing pour les musées du Canada, mais sont aussi une excellente occasion de faire connaître les collections des musées et de permettre au personnel d’avoir une relation plus directe et personnelle avec nos visiteurs. En offrant à notre public une plateforme pour la discussion et les échanges avec d’autres visiteurs et le personnel, nous créons une relation qui, nous l’espérons, se développera au fur et à mesure que la technologie se développe. M

Photo : TELUS World of Science – Calgary.

30 muse • july/august 2010

juillet/août 2010 • muse

31


Online Social Media: Who Are You Reaching?

to scrutinize the various aspects of their fan page in more depth (for example: the number of page views, number of fan interactions, demographics, and number of ‘unsubscribes’). Fan interaction data from museum Facebook fan pages indicate that ten percent of page views are photo views. This data indicates that photos are content of interest to fans, and they are likely to entice fans to look closer. For Twitter users, there are a number of online tools which can measure Twitter statistics; however, none appear to measure demographics for individual accounts as of yet. Of these tools, the most popular, and probably the most useful, is Twitalyzer. Twitalyzer will tell you how your account fares against others in the categories of impact, engagement, followers, and influence; it will even tell you how to improve any or all of these scores. If you also use online tools such as bit.ly to shorten URLs to place in Twitter, Facebook or other posts, you can also track the number of times these links are followed through the bit. ly tracking report.

Voguer sur la vague des Olympiques

Table 5: PURPOSE OF STARTING A SOCIAL MEDIA CAMPAIGN (%)

How to make the most of your online social networking presence Audience engagement in the arts and culture sector can be described as educational and participatory, actively twodirectional; results are not purely based on attendance or ticket sales, but on the overall impact. According to many authors and bloggers on the subject of SM marketing, the most important element of any successful SM campaign is to foster engagement with your audience and to encourage it to interact with your company.They also stipulate the best way to create this engagement is to consistently produce entertaining content, whether for Facebook, Twitter, a blog or any other social networking media. However, it is not enough to simply post good content, it is important to maintain a dialogue by responding to comments and engaging in the conversation. SM have redefined how communities are formed; no longer is a community based solely on physical proximity, but more on common interests.

70

60

63

50

40

30

20

33 25

10

These tools may not tell you how many people have come through the museum or to events, but it will give you a good gauge of how many people are aware of your museum and its online presence. You will also be able to determine what content is driving the most interaction. By knowing which types of content garner the most interaction you will be able to focus your staff time on creating the most interaction-generating content.

The bottom line: online SM are a not only a cost effective marketing option for Canada’s museums, but are also an excellent opportunity to open up museum collections and staff to a more direct and personal relationship with our visitors. By providing our audiences with a platform for discussion and interaction with other visitors and staff, we create a relationship which will hopefully grow as the technology grows. M

13

0 Keep up on Trends/ Suivre les tendances

33

Comment tirer le meilleur parti de votre présence dans le réseautage social en ligne

25

Cost Effective/ Rentabilité

Marketing

New Audiences/ Nouveau public

ligne tels que bit.ly qui vous permet de raccourcir une adresse URL pour Twitter, Facebook ou d’autres médias, vous pouvez également surveiller le nombre de fois que ces liens sont suivis grâce au rapport de suivi de bit.ly. Ces outils peuvent ne pas vous renseigner sur le nombre de personnes qui sont passées par le musée ou qui ont consulté les activités, mais ils vous donneront une bonne évaluation du nombre de personnes qui sont au courant de l’existence de votre musée et de sa présence en ligne. Vous serez également

Family watches as summer camp participant launches his rocket. Photo: TELUS World of Science – Calgary.

en mesure de déterminer quel contenu suscite le plus d’échanges. Sachant cela, vous pourrez affecter le temps de votre personnel à la création de contenus suscitant le plus d’interactions.

Tableau 5 : BUT VISÉ PAR LE DÉCLENCHEMENT D'UNE CAMPAGNE AU MOYEN DES MÉDIAS SOCIAUX

Homeschoolers participate in a robotics workshop.

L’engagement du public dans le domaine des arts et de la culture est de nature éducative et participative, et est axé sur un échange bidirectionnel actif. Les retombées du réseautage New Younger Engage & Connect/ ne reposent pas uniquement Audiences/ Engagement et sur le nombre de visiteurs ou Public plus jeune création de liens la vente de billets, mais aussi sur l’incidence globale . De l’avis de nombreux auteurs et blogueurs , l’élément le plus important de la réussite de toute campagne de marketing à l’aide des MS est de favoriser l’engagement avec votre public et de l’encourager à interagir avec votre entreprise. Ces auteurs et blogueurs tiennent également pour acquis que le meilleur moyen de susciter l’intérêt est de produire constamment un contenu divertissant, que ce soit sur Facebook, sur Twitter, sur un blogue ou sur tout autre média de réseautage social.Toutefois, il ne suffit pas d’afficher simplement un bon contenu, il importe aussi de maintenir un dialogue en répondant aux commentaires et en prenant part à la discussion. Les MS ont redéfini la façon dont les communautés se forment : une communauté ne repose plus uniquement sur la proximité physique, mais davantage sur des intérêts communs. Le facteur décisif : les MS en ligne ne sont pas seulement un choix économique en matière de marketing pour les musées du Canada, mais sont aussi une excellente occasion de faire connaître les collections des musées et de permettre au personnel d’avoir une relation plus directe et personnelle avec nos visiteurs. En offrant à notre public une plateforme pour la discussion et les échanges avec d’autres visiteurs et le personnel, nous créons une relation qui, nous l’espérons, se développera au fur et à mesure que la technologie se développe. M

Photo : TELUS World of Science – Calgary.

30 muse • july/august 2010

juillet/août 2010 • muse

31

Online Social Media: Who Are You Reaching?  

Overview of the use of social media for professional purpose in the field of museums.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you