Page 1

PORTFOLIO audrey moulu

architecte. architecte d'intĂŠrieur.


curriculum vitae audrey moulu architecte. architecte d'intĂŠrieur.

audreymoulu@gmail.com 0032 (0)488. 293411 Belge. 27 novembre 1984 Rue du bois de Linthout, 54 1200 Bruxelles.


Expérience professionnelle Projet en cours, Anderlecht, Bruxelles Assistante au projet d'achitecture Bachelor 1, La Cambre Architecture, Bruxelles Stagiaire chez BuroBill, Bruxelles et Bert Gellynck 1010, Bruxelles.

2011 2010/11 2010

Formation Master 2 en Architecture, La Cambre Architecture, Bruxelles Master 1 en Architecture, Escola Universitária das Artes de Coimbra, Portugal Bachelier en Architecture, La Cambre Architecture, Bruxelles

2009/10 2008/09 2007/08

Licence en Arts plastiques, visuels et de l'espace. Champ interdisciplinaire, finalité Architecture d'intérieur, Institut Saint-Luc, Bruxelles Licence 1 en Architecture d'intérieur, ESAG Penninghen, Académie Julian, Paris Candidatures en Architecture d'intérieur, Institut Saint-Luc, Bruxelles

2005/06 2005 2002/04

Etudes secondaires, Collège d'enseignement catholique, Gembloux

1996/02

Compétences Informatique. Adobe Indesign, Illustrator, Photoshop. Autocad. Microsoft Office Langues. Français, langue maternelle. Anglais, niveau avancé. Néerlandais, notion de base Intérêts Arts. Photographie. Design. Couture. Brocante Voyages. Roumanie (action sociale). Albanie (action sociale). Maroc (aidre au développement). Montréal (workshop). Tokyo (voyage d'étude).


Figures cartographiques

Localisation: Bruxelles, Belgique

La Cambre 2011 _ MEMOIRE Promotrice: Nadia Casabella En collaboration avec Boris Paternostre

La cartographie traditionnelle s’attache à représenter l’ensemble du territoire, sans sélection spécifique, rendant alors sa lecture complète en terme d’objectivité, mais surchargée d’informations. Ce constat conduit à juger que ce mode de travail est loin d’être représentatif du territoire urbain cartographié, dont le fonctionnement renferme autant d’enjeux et de volontés différentes, qu’il n’y a d’habitant dans une ville. Au vu de la place prépondérante qu’occupent les représentations au sein des décisions publiques et de la limite de la représentation traditionnelle pour traduire la complexité de la ville actuelle, il semble s’imposer la nécessité de développer de nouveaux outils de représentation de la ville. En perpétuel changement, la ville nécessite alors un mode de représentation comprenant la possibilité de se modifier, de se transformer reléguant ainsi tout système de représentation figé au profit de nouvelles méthodes de représentation capable d’exprimer les strates du territoire sans pour autant les additionner, capable de mettre en évidence les spécificités en faisant abstraction d’une partie de la réalité pour révéler la force qui s’en dégage à travers

l’imagination et pour ainsi tendre vers une approche plus réelle du fonctionnement de la ville. C’est pourquoi, les outils mis au point et testés dans ce mémoire s’écartent du principe de superposition vers une représentation à multiples dimensions, système ouvert évoluant dans le temps et dans l’espace dans le but de montrer les réalités socio-urbaines de la ville de Bruxelles. Vouloir représenter la quotidienneté, les éléments qui se passent, c’est admettre le changement et le caractère indéfini, faisant évoluer la notion de figure urbaine. Cette figure à l’image de la ville a la possibilité de changer, d’évoluer dans le temps, modifiant alors son image. C’est le propre de l’articulation qui lui permet d’opérer des replis, des avancées expressions d’une réalité contemporaine.Par l’articulation, «le regard a coté» devient possible, le mouvement s’introduit. Ces représentations décalées du territoire n’intentent pas à discréditer celles plus traditionnelles et physiques de la ville, mais plutôt à y ajouter la dimension des faits, des facteurs qui les déterminent, d’en compléter les fragments imaginaires de représentation de la ville, constituants de l’image globale personnelle qu’on s’en fait, elles constituent le témoin des envies que nous souhaitons porter sur la société.


FRONTIERE

DYNAMIQUE INSTITUTIONNEL

CITOYEN ACTION

INTERSTICE

Cartographie Dynamique ETc. Illustration de l'articulation des différentes couches du territoire


PALAIS

K

VAN PRAET

RE INE

IJN

SEL H EY H ERG

RD NO O

DEW BOU

B VE N

E SCHAE RB E

ING KON

E ND MO ER ND DE

Y ST U

EM LL MO

JK WI OP

IK LL

E

ZE

S AS

E TT JE L AE ST CK BO

PA NN EN HU BE IS LG GR I C OO A TE TRN BIJ A GA T AR DE N HO NG RIE BA SIL I EK SIM ON IS RI B A UC OU RT

YSE R R OG

IER

OOST EN DE B RUGG

E

GENT

AALST DENDERLEEUW

MAALBEEK BERCHEM

GOF FI N

E WI E M ETT

GEM OS SE N NG S ETA

I

OIR S E LI JN

E KA T ST -

E

II

AU

M AS ER

X CK ER

III

I

R

Temps de parcours - CONNECTIVITE centre _ Bruxelles centre I _ Bruxelles communal/ 0-10' II _ Bruxelles RER/ 0-30' III _ Bruxelles belgique/ 0-1h IV _ Bruxelles Europe/ 0-2h

Cartographie Frontière Régionale. Illustration d'un territoire connecté par le RER et discontinu par les stratégies >

CENTRALE

ZUID

CHAPELL E

FORÊ T

BUIZ INGE N

S LLE

NIVE

KÈ R E

BR A

IV LE R O

M

ST -G

DY ED

E

BR OU C

CE EN

CHA R

EM CL

PA RI S

IX RO AC

MO IN E NS -L E -C OM TE HA LL E BE UR S

L DE

ST

RO U E

WE

LA

L LI L

UI DO

ON ND LO


ION AL

EM ZA VE N ER TE M P SKW ER PS

DI EG

ST AD E

RO TT ER DA M TE RD AM AM S

AN TW

ER PE N

P OR T IN TER NAT

HE LEN

M EC

VIL VO O RD E

AIR

B OOM

BUD A

ME ISE

WILL EBRO EK

E UV LE

N

LI È

E G

KO

LN S JO

T HA AP

L NE HA SC DE R I SE ME

E CIM

RE TIÈ

L EDA LUW WO Y T HIR L E C M AR K E DEB E RO O

ALM A EL STOCK

KR UID MAD OU CHAUSÉE DE LOUVAIN

0

AMBIORIX DIAMANT

GRIB AU

PARK

ARTS MAA LB

SCH U MÉ RO MO NT LO UIS A

HA

HO R

RT

TA

O O EP LL

UR NAM

DAA L

ALB ERT

B O ON

UKKEL

STA LLE

A LT DE RT AA E IL HO EN LP HU TER IES IGN OTT UV E -NE -LA V AI N LOU UX B LO GE M

EY D AG OU FL NW NIË ZO

ET TE RB EE LU K XE MB PÉ OU TIL RG LO HE N RM AN NDE BR O UX

V

STRATEGIES - Politiques des régions

Developpement parking _ I Developpement intermodal _ II Developpement urbain _ III Developpement gare _ IV

-L OI

EE K

MA NN

DE

GO ME R

Y

MON T


BRUXELLES COMMUNAL BRUXELLES 1ERE COURONNE BRUXELLES CENTRE

Cartographie Interstice Institutionnel. Illustration des brèches comme éléments autonomes parallèlement à l'environnement urbain régulé


IR A N PE O N EI PL

PR EC RE A FE ST L A IV LE U CO R U FE CA EL X U

BR LE S LE S S IN BA AT U SQ S

RE

S

CL

BI

CY

18

RT

A

18 BIS RECYCLART PLEIN OPEN AIR 18 BIS PRECARE

RECYCLART SQUATTERS PLEIN OPENLES AIRBAINS BRUXELLES

PRECARECOULEUR CAFE FESTIVAL SQUATTERS

BRUXELLES LES BAINS ACTEUR FESTIVAL COULEUR CAFE ACTEUR

DECHETS A ATIMENTS BATIMENTS VIDES

USAGE TEMPORAIRE A PERMANENT

RESIDUS URBAINS FRAGMENTS DECHETS DE VILLE BATIMENTS VIDES FRICHES TERRAINS INDUSTRIEL RESIDUS URBAINS FRAGMENTS DE VILLE SYSTEME SPECULATIF TERRAINS EN ATTENTE FRICHES SPECULATIVE TERRAINS INDUSTRIEL

USAGE TEMPORAIRE VS SYMBOLIQUE DU LIEU USAGE TEMPORAIRE A PERMANENT REDYNAMISME URBAIN, GENERATEUR POUR LE LIEU CHANGE, L' ACTIVITE RESTE ACTIVITE FUTURE

LIEU D'ACTION SYSTEME SPECULATIF TERRAINS EN ATTENTE SPECULATIVE LIEU D'ACTION

LE LIEU CHANGE, L' ACTIVITE RESTE

USAGE VS SYMBOLIQUE DU LIEU IMPACT SURTEMPORAIRE CAPITAL SOCIO-CULTUREL REDYNAMISME URBAIN, GENERATEUR POUR ROLE INCUBATEUR POUR LE DEVELOPPEMENT ACTIVITE FUTURE

RELATION AUTEUR/LIEU

RELATION AUTEUR/LIEU

IMPACT SUR CAPITAL SOCIO-CULTUREL IMPACT DE L'ACTION ROLE INCUBATEUR POUR LE DEVELOPPEMENT IMPACT DE L'ACTION


REFERENCEMENT DES LIEUX D'OCCUPATION 1 HEYSEL 50°53'59"N 4°20'16"E 2 ATOMIUM 50°53'41"N 4°20'29"E 3 AEROPORT ZAVENTEM 50°53'55"N 4°29'00"E 4 'T MOERASKE 50°52'51"N 4°23'39"E 5 ENTREPOTS MOMMEN 50°52'55"N 4°22'49"E 6 MABRU 50°52'30"N 4°22'07"E 7 TOURS & TAXIS 50°51'59"N 4°20'49"E 8 BASILIX CENTER 50°52'19"N 4°17'45"E 9 JOSAPHAT 50°51'45"N 4°23'04"E 10 GARE DU NORD 50°51'37"N 4°21'39"E 11 RUE D'AERSCHOT 50°51'39"N 4°21'45"E 12 BOULEVARD ADOLPHE MAX 50°51'07"N 4°21'15"E 13 CITE ADMINISTRATIVE 50°51'06"N 4°21'47"E 14 ATELIERS MOMMEN 50°50'58"N 4°22'11"E 15 WOLUWE SHOPPING CENTER 50°50'44"N 4°26'14"E 16 RUE NEUVE 50°51'11"N 4°21'26"E 17 AALMA 50°50'58"N 4°27'09"E 18 HALLES SAINT GERY 50°50'52"N 4°20'50"E 19 GRAND PLACE 50°50'48"N 4°21'09"E 20 GARE CENTRALE 50°50'43"N 4°21'25"E 21 RUE DU MARCHE AU FROMAGE 50°50'41"N 4°21'15"E 22 QUARTIER OUEST 50°50'48"N 4°19'15"E 23 GARE DE L'OUEST 50°50'57"N 4°19'17"E 24 ABATTOIRS D'ANDERLECHT 50°50'33"N 4°19'35"E 25 QUARTIER EUROPEEN 50°50'18"N 4°22'34"E 26 PLACE LUXEMBOURG 50°50'21"N 4°22'21"E 27 SCHUMAN STATION 50°50'17"N 4°22'25"E 28 WESTLAND SHOPPING CENTER 50°50'19"N 4°17'12"E 29 QUARTIER MIDI 50°50'17"N 4°20'14"E 30 GARE DU MIDI 50°50'90"N 4°20'08"E 31 TOISON D'OR 50°50'14"N 4°21'29"E 32 LOUISE 50°49'34"N 4°21'50"E 33 SAINT BONIFACE 50°50'70"N 4°21'55"E 34 FLAGEY 50°49'40"N 4°22'20"E 35 BIESTEBROEK 50°49'37"N 4°18'27"E 36 NEERPEEDE 50°49'34"N 4°15'45"E 37 CHATELAIN 50°49'29"N 4°21'37"E 38 CIMETIERE D'IXELLES 50°48'57"N 4°23'24"E 39 ULB 50°49'15"N 4°23'48"E 40 JACQUELINE DELUXE 50°49'11"N 4°24'06"E 41 ZUEN 50°49'25"N 4°18'28"E 42 BOIS DE LA CAMBRE 50°48'23"N 4°22'43"E

TEMPS D'OCCUPATION

CYCLE 0.00

CYCLE 0.50 JOUR

CYCLE 0.50 CYCLE 1 NUIT

POTENTIEL D'ACTION

100%

75%

50% JOUR

IDENTITE DE L'OCCUPATION LIBRE

50% NUIT

SYMBOLE

TEMPORAIRE

PARENTHESE

QUARTIER ROUGE

DENSITE

FOURMILLEMENT

FLUX

ECHANGE

FEUILLU

Cartographie Dynamique D'usage. Illustration de plages interstitielles dans la planification institutionnelle >


1 2

3 5

4

6

7 8 9

12

10

11

13

14

15

16 22 28

24

19

23 35

17

18 21 20

25 26

31

29 30

27

32 33

36

37

34 38

41

39 40 42

IDENTITE DE

LIBRE

SYMBOLE

TEMPS


Evolution sociétale Localisation: Tokyo, Japon La Cambre 2010 _ Master 2

Enseignants: Geoffrey Grulois, Gery Leloutre, Nadia Casabella En collaboration avec Richard Vandevelde

Regarder la ville de Tokyo au travers de ses objets, de ses fragments caractéristiques de l'espace urbain japonais, permet de lire, d'identifier les tendances actuelles, non pas en vue d'en faire un état des lieux immuables mais bien d'anticiper les besoins d'une société en perpétuel changement. Si l'évolution technologique, tel un catalyseur de changement radical ne cesse de croître comment sera la ville tokyoïte de demain? De nouveaux environnements urbains verront le jour modifiant alors les modes de vie, les modes d'habiter, de se déplacer et de consommer de ses habitants. L'évolution de la consommation est ici réfléchie parmi l'ensemble des mutations sociétales. Les modes d'habiter, de se déplacer et de consommer apparaissent étroitement liés, ils se superposent, s'influencent et s'enrichissent tels un ensemble de strates indétachables. Un scénario de Tokyo en tant que ville ahiérarchisée propose un vision critique de ce que pourrait être la ville future par une modification partielle ou totalement d'un aspect du mode de vie tokyoite : la consommation.

"Les deux nouveaux capteurs d'urbanité sont l'entrée -sortie de métro et la borne de retrait. Ces deux objets opèrent tantôt comme repère dans la ville et tantôt comme l'icône d'un lieu de ville. Les noeuds importants se situent dès lors à leurs abords où s'opère une densification des lieux de consommation et de logement. Le système viaire n'existe plus. L'espace de flux et de circulation est donc maximal au sol, ce qui est renforcé par l'idée d'une ère futur du nomadisme en ville. Les lieux de restauration ainsi que les nouveaux logements se partagent l'espace de facon aléatoire, en modifiant le bâti ou en venant s'intégrer à celui-ci, favorisant encore la densification".

Trame décontextualisée de la logique de positionnement des objets urbain génériques >


Fast-food

Street vendor Vending Machine

Convinience Store

Bin

FlagShipStore

Parking Lot

Small Store

Metro

Rentable Accessible Fonctionnel

Smoking Area

Public Phone

>

Empreinte au sol

>

Caractère de l'objet

>

Affluence sociale

>

>

Déplaçable Attractif Utilité publique Design urbain

>

Mail Box

Logique de l'objet


MOBILITE

CONSOMMATION

LOGEMENT

Voirie

Convenience Store

Mobilité douce

Chambre

Stock

Voiture

Vending Machine Transport en commun

Signalisation

Fast Food

Street Vendor

Cuisine

SDB

Voirie

Convenience Store

Mobilité douce

Fast Food

Chambre

Stock

Vending Street Machine Vendor

Voiture

Transport en commun

Signalisation

SDB

Produits

Convenience Store - Fast Food

Mobilité douce

Stock

Vending Machine

Transport en commun

Signalisation

Convenience Store vs Dividual Space

Mobilité douce

Chambre

Chambre vs Capsule Hôtel

Vending Machine vs Borne de retrait

Transport en commun

Proportion entre les différentes empreintes bâties au sol. Trame virtuelle des logiques de positionnement des objets.>


-

<

Capsule de logement Espace rs. de divertissement pe 12 rs. pe 25 s tre mè AIRE 25 D'INFLUENCE de la borne de retrait Vending Machine es ètr

<

2

es

ètr

m 50

5m

12

BORNE DE RETRAIT


Consommation

Mobilité

NOW

+1

+2

+3

RADICAL FUTUR Consommation

Mobilité

NOW

>

+1

+2

+3

RADICAL FUTUR

Application des trames sur la ville future qui se fragmente >


Etude pour 65 logements sociaux Localisation: Borsbeek, Belgique

2011 _ STAGE

Stage chez BUROBILL et 1010

Le volume du plan directeur a été coupé afin que chaque pièce dialogue avec le bâtiment voisin. Cela n'isole pas le site mais amène une visibilité accrue pour les utilisateurs. D'agréables espaces extérieurs ont été définis en vue d'améliorer la qualité des espaces intérieurs. Chaque résident vit dans une maison et jouit d'une lumière naturelle abondante.

Définition du rapport au contexte, de l'espace ouvert et de l'espace privatif >


N3

Localisation: Liège, Belgique

La Cambre 2010 _ Master 2

Enseignants: Geoffrey Grulois, Gery Leloutre, Benoit Moritz

La ville de Liège s’est dévelopée de facon linéaire le long de la Meuse. Sa densication semble être maintenue entre les courbes de niveau les plus basses. La route nationale 3, liant Bruxelles à Aix la Chapelle, traverse la ville de facon perpendiculaire. La proposition a été de profiter de cet axe comme connecteur et densification pour la périphérie de la ville dense de Liège.


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . .. .. . . . .. .. . . . . . . . .

. . . . . . . . .

. . . . . . . . .

. . . . . . . . .

. . . . . . . . .

. . . . . . . . .

. . . . . . . . .

. . . . . . . . .

. . . . . . . . .

. . . . . . . . .

. . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . .

. . . . . . . . . .

. . . . . . . . . .

. . . . . . . . . .

. . . . . . . . . .

. . . . . . . . . .

. . . . . . . . . .

. . . . . . . . . .

. . . . . . . . . .

. . . . . . . . . .

. . . . . . . . . .

. . . . . . . . . .

. . . . . . . . . .

. . . . . . . . . .

. . . . . . . . . .

. . . . . . . . .

. . . . . . . . .

. . . . . . . . .

. . . . . . . . .

. . . . . . . . .

. . . . . . . . .

. . . . . . . . .

. . . . . . . . .

. . . . . . . . .

. . . . . . . . .

. . . . . . . . .

. . . . . . . . .

. . . . . . . . .

. . . . . . . . .

. . . . . . . . .

. . . . . . . . .

. . . . . . . . .

. . . . . . . . .

. . . . . . . . .

. . . . . . . . .

. . . . . . . . .

. . . . . . . . .

. . . . . . . . .

. . . . . . . . .

. . . . . . . . .

+

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . .. .. . . . .. .. .. . . . . . .

. . . . . . . . .

. . . . . . . . .

. . . . . . . . .

. . . . . . . . .

. . . . . . . . .

INTENSIFICATION

DEVELOPPEMENT

N3.taille L

. . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . .

. . . . . . . . . .

. . . . . . . . . .

. . . . . . . . . .

. . . . . . . . . .

. . . . . . . . . .

. . . . . . . . . .

. . . . . . . . . .

. . . . . . . . . .

. . . . . . . . . .

. . . . . . . . . .

. . . . . . . . . .

. . . . . . . . . .

. . . . . . . . . .

. . . . . . . . . .

. . . . . . . . . .

. . . . . . . . .

. . . . . . . . .

P

N3.taille M

. . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . .

H

++

P

. . . . . . . . .

.. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. ..

INTENSIFICATION

DEVELOPPEMENT

. . . . . . . . .

. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . . .. .. .. . .. .. .. .. .. . .. .. .. .. .. .. . .. . . .. . . .. . .. . .... . . . .. . . .. . . .. .. .. .. .. .. .. . . .. .. .. .. .. .. . . .. .. .. .. .. .. . . .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . . .. .. .. .. .. .. . . .. .. .. .. .. .. . . .. .. . .. . . .. . . .. . .. . .... . . . .. ... .. .. . . . . . .. . . . .. .. . .. .

.. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. .. .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. ..

. . . . . . . . .

. . . . . . . . .

. . . . . . . . .

. . . . . . . . .

. . . . . . . . . .. .. .. .. .. ..

PARKING

.. .. .. .. .. ..

.. .. .. .. .. ..

.. .. .. .. .. ..

.. .. .. .. .. ..

.. .. .. .. .. ..

.. .. .. .. .. ..

.. .. .. .. .. ..

.. .. .. .. .. ..

.. .. .. .. .. ..

.. .. .. .. .. ..

.. .. .. .. .. ..

.. .. .. .. .. ..

.. .. .. .. .. ..

.. .. .. .. .. ..

.. .. .. .. .. ..

.. .. .. .. .. ..

.. .. .. .. .. ..

.. .. .. .. .. ..

.. .. .. .. .. ..

.. .. .. .. .. ..

.. .. .. .. .. ..

.. .. .. .. .. ..

.. .. .. .. .. ..

.. .. .. .. .. ..

.. .. .. .. .. ..


Primary school

Localisation: Figuera Da Foz, Portugal

EUAC 2009 _ Master 1 Face à la sécurité et privacité que requiert un espace de jeux pour enfants, la proposition a été d'utilser la particularité du terrain, à savoir en pente. L'implantation des espaces s'est faite selon le degré de sécurité et d'intimité recherché pour chaque espace. Les volumes apparaissent disctinct mais sont connectés par une circulation interne. Les espaces d'activités sportives et culturelles fonctionnent indépendament de la circulation interne de l'école, permettant l'accès pour les habitants en soirée.


EMPTY SPACE USE THE GROUND ENTRANCE

PUBLIC SPACE LEVEL 0 INDEPENDANT ACCESS ENTRANCE DISTRIBUTION SERVICES SPACES CLASSROOM SECURITY OF THE PLAYGROUND IS GIVEN BY THE LEVEL


Métro inexploité

Localisation: Charleroi, Belgique

La Cambre 2008 _ Bachelor 3 Enseignants: Olivier Bastin, Thierry Decuypere

A n a lyse du ré se a u d e m é tro d e la ville d e C ha rle ro i. La p ro p o sition é tait d e re p en se r l’a ffe cta tio n d ’u ne lig ne con stru ite m a is n on e xp lo ité e . L e tra cé du m é tro d e vra it ag ir su r les p a rce lle s qu ’il tra ve rse e t n on le s ro m p ren t. L ’an cie n tracé e st réa ffe cté e n m o bilité d o uce e t un e p ro p ositio n d ’in te rve n tio n su r cha q ue p a rce lle est d é fin ie e n fo n ctio n de s sp é cificités in itia les.

Reféfinition des parcelles rompues. Amplitude pour le tracé Charleroi_Chatelet >


Architecture d'intérieur. Cette formation donne les bases nécessaires pour exercer une profession polyvalente à responsabilité et met l'accent sur l'exécution de tâches conceptuelles et créatrices, sur la transposition et la réalisation de travaux de recherche et sur des missions qui exigent un haut niveau de technicité dans le contexte spatial existant ou à créer (restaurations, réhabilitations, rénovations, et architecture thématique traitant de l'image, de la communication, du marketing, du merchandising, de la mise en scène, de l'éphémère...).*

Les espaces oubliés du métro Centre de travail transitoire Localisation: Gare du Midi, Bruxelles

ESA Saint-Luc 2006_ Licence 2

Le ministre de la mobilité et des travaux publics de la région Bruxelles - Capitale, Pascal Smet souhaite utiliser les locaux superflus et les stations inutilisées du métro bruxellois. La construction de ces espaces remonte à une quarantaine d'années. Ils ont été construits en prévision d'une société qui aujourd'hui s'essouffle et doit revoir ses priorités. Une réflexion à propos de l'évolution de notre société, une analyse des lieux, ainsi qu'une étude de la manière dont les stations articulent les réseaux (métros, trams, trains, voitures...) et la ville a permis de proposer une nouvelle affectation. Le développement de l'ordinateur portable, de l'Internet nomade et de la téléphonie mobile provoque de nouvelles formes d'organisation de travail. Pour certains secteurs d'activités, le travail n'est plus lié à un lieu. Le centre situé dans un noeud de mobilité important rend ce lieu accessible au monde du travail national et international.*

* Publication sélection de projets d'étudiants, 05-06, ESA Saint-Luc.


niv 0: accès, identification

niv 1: centre de travail alternatif

niv 2: circulations


contact : audrey moulu

audreymoulu@gmail.com 0032 (0)488. 293411

Portfolio Audrey Moulu  

Architecture

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you